Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas (avec Rein)
Unavowable love (ft- Atlas) EmptyAujourd'hui à 19:10 par Clionestra

» Deux duchés et une duchesse (avec Rein)
Unavowable love (ft- Atlas) EmptyAujourd'hui à 18:27 par Clionestra

» Une Famille de Loups et de Rats
Unavowable love (ft- Atlas) EmptyAujourd'hui à 13:03 par Snardat

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
Unavowable love (ft- Atlas) EmptyAujourd'hui à 11:47 par Stormy Dream

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Unavowable love (ft- Atlas) EmptyAujourd'hui à 11:17 par Manhattan Redlish

» La Cour des Miracles (ft. Apothesis)
Unavowable love (ft- Atlas) EmptyAujourd'hui à 0:40 par Raton

» Pause plus ou moins longue - Nemo
Unavowable love (ft- Atlas) EmptyHier à 17:24 par Clionestra

» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
Unavowable love (ft- Atlas) EmptyHier à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
Unavowable love (ft- Atlas) EmptyHier à 0:17 par Snardat

Le deal à ne pas rater :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : où l’acheter ?
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Unavowable love (ft- Atlas)

Cheshire-
Messages : 146
Date d'inscription : 15/04/2020
Crédits : Google

Univers fétiche : Réel, mais je suis open à tout.
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5150-faites-moi-vivre-dans-des-rps https://www.letempsdunrp.com/t5081-mon-buffet-de-rps https://www.letempsdunrp.com/t5054-venez-piocher-dans-ma-pochette
Cheshire-
Lun 24 Juil - 1:15
Le contexte du RP
Mise en situation

Unavowable love

La maison d’édition Dazzling Godness est une entreprise florissante dirigée par une femme au caractère bien trempé. Les employés n'ont qu'à bien se tenir s’ils veulent garder leur poste et ne pas se retrouver dans le collimateur de la directrice alias la Big Boss.


Unavowable love (ft- Atlas) 78006ef7bdc7bced502078cd16b78323

Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]


787074001589813154.gif source.gif
Misanthrope
Si un personne te dit des choses ignobles, c'est parce que son cœur est en enfer.
Cheshire-
Messages : 146
Date d'inscription : 15/04/2020
Crédits : Google

Univers fétiche : Réel, mais je suis open à tout.
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5150-faites-moi-vivre-dans-des-rps https://www.letempsdunrp.com/t5081-mon-buffet-de-rps https://www.letempsdunrp.com/t5054-venez-piocher-dans-ma-pochette
Cheshire-
Lun 24 Juil - 1:41

Keira Welch
J'ai 29 ans et je vis à New York, É.U.. Dans la vie, je suis fondatrice et directrice d'une maison d'édition et je m'en sors très bien.

Keira a été adoptée par une riche famille de conglomérat à l’âge de 5 ans.

Keira n’a pas eu une enfance facile. Elle garde une peur bleue des orages violents en temps de pluie.

Son ami d’enfance, Gabriel, est le promis de Keira ainsi que le directeur adjoint de son entreprise.

Keira est très riche. Elle aime s’habiller de manière chic et elle fait une forte impression. Sa présence est même intimidante pour la plupart des gens qui la rencontrent. Son attitude détachée et froide rend souvent les échanges inconfortables, mais cela n’incommode aucunement Keira.

Unavowable love (ft- Atlas) Ee2d67d96c56d3b67ceeaa4a82ea4514d6d5a344
Au milieu de la pièce spacieuse qui me sert de bureau, j’observe par la fenêtre les premiers employés arrivés dans la salle principale se dirigeant vers leur poste.
« Tu m’écoutes ? »
Les bras croisés sur la poitrine, je tourne mon regard vers Gabriel. Je cligne mollement des paupières en laissant échapper un long soupir.
« Je t’ai entendu, mais ma réponse ne changera pas. »
Irrité, il lâche un grognement en levant les yeux au ciel. Il est hors de question que j’accepte d’ajouter la catégorie romance dans les genres que nous publions. Dazzling Godness fonctionne parfaitement et rapporte énormément en se concentrant sur la science-fiction. Les dystopies et les utopies sont des sous-genres très appréciés.
Je reste passible devant le découragement qui se lit dans son expression. Gab efface l’espace qui nous séparait. Son souffle chatouille mon visage, mais son comportement ne m’intimide pas. Je le toise sans cligner des yeux, étant invaincue, par sa demande insistante à vouloir modifier l’essence même de cette maison d’édition. Gab approche ses lèvres jusqu’à toucher subtilement mes oreilles.
« Tu es ravissante dans cette robe moulante. »
Il enroule une mèche de cheveux qui tombait sur mon visage, la hume avant de la glisser derrière mon oreille.
« Et tu sens très bon. »
Son regard ardent devrait m’émoustiller, mais j’ai plutôt envie de le pincer pour le voir crier de douleur.
« Tu vois, ça ferait fureur une scène romantique comme ça dans un livre ! »
Brusquement, je le pousse. Son sourire narquois m’exaspère. Même dans cette ultime tentative pour me convaincre, c’est un échec. Lorsque quelqu’un saura faire palpiter mon cœur, je revisiterai la question. Malheureusement, Gab est mon promis. C’est un bon parti, nous nous connaissons depuis une éternité en plus d’être le directeur adjoint de l’entreprise. L’amour, ça n’existe pas. C’est seulement une illusion créée par le désir d'avoir une âme sœur dans sa vie. Ce sont des conneries.
Je regarde ma montre, celle que Gabriel m’a offerte à mon dernier anniversaire, la nouvelle éditrice est en retard.
« J’ai du travail, Gab. Si tu permets », je lui dis, pointant vers la porte.
Il lève les bras en l’air en guise d’abandon et me sourit.
« C’est bon, j’y vais. J’ai des rendez-vous à l’extérieur. Appelle-moi, au besoin ».
Je hoche la tête, sachant que je ne l’appellerai jamais. Une fois seule, je m’attèle à ouvrir mes courriels, assise à mon bureau quand on toque à la porte.


787074001589813154.gif source.gif
Misanthrope
Si un personne te dit des choses ignobles, c'est parce que son cœur est en enfer.
Atlas
Messages : 33
Date d'inscription : 08/05/2023
Crédits : Tenor

Univers fétiche : Un peu de tout
Préférence de jeu : Les deux
Valise
Atlas
Lun 24 Juil - 4:36

Skyler
Lodge

J'ai 20 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis nouvellement éditrice et je m'en sors moyennement bien.

Skyler a toujours été passionnée de lecture et d'écriture. Son plus grand rêve était de devenir auteure, mais elle s'est vite rendu compte qu'elle avait plus de talent pour éditer les romans que les produire, c'est donc comme cela qu'elle s'est retrouvé chez Dazzling Godness.

Naturellement extravertie, Skyler est souvent au centre de l'attention et ne dit rarement non à une sortie. C'est d'ailleurs pour cela que ses amis la qualifie de ''rayon de soleil''.

La seule chose plus importante que la lecture pour Skyler, c'est bien la musique. Que ce soit en voiture, dans la douche ou simplement en feuilletant un livre, elle a toujours ses écouteurs.

Unavowable love (ft- Atlas) C301ed23a34de1bbf858ebe6fc693614

Elle ne courait pas souvent, mais là c'était un vrai marathon. Elle évite les gens du mieux qu'elle peut en s'excusant brievement a un couple de personnes âgées qu'elle a bousculée en voulant contourner un panneau stop. Y avait que Skyler pour avoir enfin le boulot de ses rêves, mais être en retard à sa première journée. «Fuck, mais quelle débile je suis...». Elle soupire frustrée en appercevant enfin l'énorme building où elle aurait dû être il y a environ 20 minutes. La rousse décide de prendre quelques secondes pour récupérer son souffle avant d'entrer et de se diriger vers les ascenseurs et d'y appuyer une dizaine de fois sur le bouton du 3e étage comme si ça changeait vraiment quelque chose. Les portes s'ouvrent enfin après ce qui semblait être une éternité et elle débarque enfin dans les bureaux de l'entreprise. Elle qui avait prit le temps de se coiffer et de bien s'habiller... Ça ne paraissait plus tellement avec la course qu'elle venait de faire. Elle ferme les yeux et prit quelques inspirations profondes avant de frapper à la porte du bureau de la présidente et d'y entrer.

La pièce est immense et décorée avec beaucoup de goût. C'était luxueux et moderne sans être trop extravagant. Bouche bée par la beauté des lieux, le regard de la rousse se balade sur les divers éléments de décoration avant de finalement poser ses yeux sur une femme à l'apparence toute aussi soignée que la pièce, mais avec une parrure froide. Skyler s'empresse de baisser la tête légèrement en signe d'excuse. «Bonjour, je suis Skyler Lodge, la nouvelle éditrice... Pardonnez mon retard, j'ai dû...», elle prend une pause pour trouver une autre excuse que ''mon cadran n'a pas sonné''. « le métro était en panne alors j'ai dû marcher ». Elle n'avait aucune idée de comment la présidente serait fasse à cette première erreur de sa part, elle ne savait même pas si elle avait encore un boulot. Un peu embarassée par la situation, Skyler décide de s'installer sur une des chaises devant le bureau de la femme qui détenait maintenant son avenir entre ses mains.  
Cheshire-
Messages : 146
Date d'inscription : 15/04/2020
Crédits : Google

Univers fétiche : Réel, mais je suis open à tout.
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5150-faites-moi-vivre-dans-des-rps https://www.letempsdunrp.com/t5081-mon-buffet-de-rps https://www.letempsdunrp.com/t5054-venez-piocher-dans-ma-pochette
Cheshire-
Mer 26 Juil - 23:08

Keira Welch
J'ai 29 ans et je vis à New York, É.U.. Dans la vie, je suis fondatrice et directrice d'une maison d'édition et je m'en sors très bien.

Keira a été adoptée par une riche famille de conglomérat à l’âge de 5 ans.

Keira n’a pas eu une enfance facile. Elle garde une peur bleue des orages violents en temps de pluie.

Son ami d’enfance, Gabriel, est le promis de Keira ainsi que le directeur adjoint de son entreprise.

Keira est très riche. Elle aime s’habiller de manière chic et elle fait une forte impression. Sa présence est même intimidante pour la plupart des gens qui la rencontrent. Son attitude détachée et froide rend souvent les échanges inconfortables, mais cela n’incommode aucunement Keira.

Unavowable love (ft- Atlas) Ee2d67d96c56d3b67ceeaa4a82ea4514d6d5a344
L’employée en retard daigne se montrer le bout du nez. J’écoute l’excuse qu’elle me fournit face à son manque de ponctualité. Devrais-je la renvoyer dès son premier jour pour son absence de prévoyance ? Heureusement pour elle, l’inquiétude se lit dans son regard. Elle prend place au bout de mon bureau. Je termine de rédiger mon courriel puis de l’envoyer. Elle attendra à son tour. Je lève finalement les yeux vers la rousse.
« Ici, il y a deux aspects que je veux qui soit respectés. Premièrement, la ponctualité de ton horaire et de ton travail. Ce qui n’est à l’heure actuelle pas gagné pour toi dans 50% du cas. Deuxièmement, la discrétion. Les ragots et les messes basses, ça m’insupporte. Sache que ma tolérance est mince. »
Je me lève, lui lance un regard sévère avant d’aller récupérer la pile d’un manuscrit. Je dépose ce dernier devant elle. On peut lire sur la première page son titre « Un retard qui tue ».
« Voilà ton premier manuscrit à lire. Tu trouveras à ton poste l’insigne de ton nom. Le reste des informations sur le travail à faire ainsi que le délai à respecter est également sur ton bureau. Tu peux disposer. Merci », dis-je, ouvrant la porte.
Lorsqu’elle parvient à quelques centimètres de moi, je remarque instantanément son odeur. Elle sent bon. Agréablement bon.


787074001589813154.gif source.gif
Misanthrope
Si un personne te dit des choses ignobles, c'est parce que son cœur est en enfer.
Atlas
Messages : 33
Date d'inscription : 08/05/2023
Crédits : Tenor

Univers fétiche : Un peu de tout
Préférence de jeu : Les deux
Valise
Atlas
Jeu 27 Juil - 1:44

Skyler
Lodge

J'ai 20 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis nouvellement éditrice et je m'en sors moyennement bien.

Skyler a toujours été passionnée de lecture et d'écriture. Son plus grand rêve était de devenir auteure, mais elle s'est vite rendu compte qu'elle avait plus de talent pour éditer les romans que les produire, c'est donc comme cela qu'elle s'est retrouvé chez Dazzling Godness.

Naturellement extravertie, Skyler est souvent au centre de l'attention et ne dit rarement non à une sortie. C'est d'ailleurs pour cela que ses amis la qualifie de ''rayon de soleil''.

La seule chose plus importante que la lecture pour Skyler, c'est bien la musique. Que ce soit en voiture, dans la douche ou simplement en feuilletant un livre, elle a toujours ses écouteurs.

Unavowable love (ft- Atlas) C301ed23a34de1bbf858ebe6fc693614

J'écoute avec attention les consignes face à la ponctualité que la présidente m'explique avec un ton ferme et froid. Je me contente d'hocher la tête à quelques reprises pour montrer mon accord et ma compréhension. Elle continue ensuite avec le fait qu'elle déteste les ragots en lançant une pointe sur le fait que sa patience pouvait être limitée. J'en déduis donc qu'avec mon retard d'aujourd'hui je devais être impeccable pour éviter mon renvoi.

La brune se lève, prend un manuscrit et le dépose devant moi en mentionnant diverses informations sur le travail à effectuer. J'avoue avoir porté la moitié de mon attention sur ce qu'elle disait pendant que l'autre moitié était obnubilée par le mouvement de ses lèvres pulpeuses. Je retourne à la réalité quand la présidente ouvre la porte de son bureau et me fait signe de sortir. Je prends donc le manuscrit qui décrit malheureusement de façon plutôt concrète ma situation en ce moment et je lance un dernier regard à la brunette avant de me diriger vers mon bureau.

En ouvrant la porte, une pièce neutre avec peu de décoration m'accueille. Je dépose le paquet de feuilles brochées sur le coin de mon bureau et j’ouvre les rideaux pour laisser entrer un peu de lumière naturelle avant de commencer le travail. D’une main, je joue avec un stylo le faisant rouler entre mes doigts et de l’autre je tourne les pages du manuscrit qui est étrangement très bon pour le moment. L’histoire est intéressante ou du moins originale et les personnages principaux sont deux femmes homosexuelles. Le roman alterne entre des scènes d’actions bien rythmées et des phases de romance crues, mais de bon goût. Alors que j’achève le quart du manuscrit, on cogne à la porte. «C’est ouvert!».

Un homme d’une taille surprenante fait son entrée dans mon bureau un sourire aux lèvres. Il s’installe sur le coin de mon bureau comme si c’était le sien et me tend la main. «Moi c’est James» me dit-il en embrassant le dessus de ma main que je venais de lui tendre en espérant seulement une simple poignée de main. Je retire rapidement ma main un peu embarrassée par la situation. Il rit simplement et commence à observer la bibliothèque qui se trouve près de la fenêtre. «J’ai hâte de voir comment tu vas t'approprier cet endroit, le dernier éditeur n’est pas resté longtemps, c’était son bureau d’ailleurs… Fais attention, Welch peut être sévère si tu n’es pas à la hauteur». Il quitte mon bureau avec la même rapidité avec lequel il y était entré.

J’avais compris le message, pas de temps à perdre, je ne peux pas me permettre de finir comme l’ancien éditeur. Je reprend donc mon travail avec encore plus de sérieux. Les pages défilent tout comme le temps, ma montre affiche 21:00. Heureusement, j’avais enfin terminé d’annoter et de réviser le manuscrit que la présidente m’avait confié. J’espère qu’elle trouvera mon travail à la hauteur de ses attentes lorsqu’elle le vérifiera demain. Je range un peu mon bureau qui était déjà un peu en bordel malgré que c’était ma première journée et je regarde par la fenêtre. New York était si éclairée la nuit, j’avais beau avoir vécu une bonne partie de ma vie ici, j’ai toujours un petit moment d’émerveillement devant tant de couleurs et de beauté. Un bruit vient attirer mon attention alors que ma porte s’ouvre. C’est alors que j'aperçois l’imposante silhouette de James. Que faisait-il encore au bureau à cette heure? «Oh, c’est toi James… Tu m’as fait peur» dis-je en riant faussement. Il s’approche à une distance peu raisonnable pour un collègue. «Une accroc au travail, c’est toujours agréable» dit-il en posant sa main sur mon épaule. Je tente de la déplacer, mais son empoigne est trop serrée. Ma respiration s'accélère et je recule pour me déprendre, mais mon dos frappe contre la vitre m’empêchant de bouger davantage.  
 
Cheshire-
Messages : 146
Date d'inscription : 15/04/2020
Crédits : Google

Univers fétiche : Réel, mais je suis open à tout.
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5150-faites-moi-vivre-dans-des-rps https://www.letempsdunrp.com/t5081-mon-buffet-de-rps https://www.letempsdunrp.com/t5054-venez-piocher-dans-ma-pochette
Cheshire-
Jeu 27 Juil - 3:30

Keira Welch
J'ai 29 ans et je vis à New York, É.U.. Dans la vie, je suis fondatrice et directrice d'une maison d'édition et je m'en sors très bien.

Keira a été adoptée par une riche famille de conglomérat à l’âge de 5 ans.

Keira n’a pas eu une enfance facile. Elle garde une peur bleue des orages violents en temps de pluie.

Son ami d’enfance, Gabriel, est le promis de Keira ainsi que le directeur adjoint de son entreprise.

Keira est très riche. Elle aime s’habiller de manière chic et elle fait une forte impression. Sa présence est même intimidante pour la plupart des gens qui la rencontrent. Son attitude détachée et froide rend souvent les échanges inconfortables, mais cela n’incommode aucunement Keira.

Unavowable love (ft- Atlas) Ee2d67d96c56d3b67ceeaa4a82ea4514d6d5a344
La beauté ne crée pas le talent. Son CV était intéressant. J’espère qu’elle sera à la hauteur. Je ne laisserai personne me retarder dans mon travail ou semer le chaos au sein de Dazzling Godness. Ses cheveux de feu illuminent peut-être la chance dans sa vie, car je l’aurais renvoyé directement si je ne me sentais pas généreuse aujourd’hui. Après tout, nous avons beaucoup de manuscrits à lire et de contrats actuellement. Le moment était mal choisi de vouloir tester ma tolérance pour le dernier employé que j’ai renvoyé. Son travail était bien fait, c’est vrai, mais les retards n’ont pas sa place. Il était un peu trop jovial et insouciant à mon goût. Sa tête de Komondor, son regard de Basset Hound et son sourire de Welsh Corgi étaient un trio insupportable quand il s’octroyait des pauses pour déranger les autres employés et rigoler comme si c’était la pause-café à la demi-heure. J’offre un bon salaire, je m’attends à un bon rendement en retour. Clairement, c’était un débile heureux qui aura pris la porte au bout de 3 semaines. Pour éviter de me créer de la frustration, je vais cesser de penser à ces abrutis d’employés que j’ai renvoyés dans le passé.
Quand j’ai terminé de lire mes courriels, je commence les rencontres avec certains auteurs qui cherchent à signer des contrats chez Dazzling Godness. L’heure du déjeuner arrive rapidement. Comme d’habitude, tout le monde attend patiemment de me voir quitter mon bureau pour pouvoir aller manger. Surtout depuis que j’ai viré quelqu'un il y a 8 mois pour être partie en pause déjeuner 3 minutes trop tôt. Comme j’ai beaucoup de travail, je décide de m’acheter des sushis et retourner à mon bureau aussitôt.
La journée passe en un temps éclair. L’heure indique 21h. Encore 1h, et je penserai à rentrer chez moi. Mais avant, je crois qu’un café est de mise. Un café fumant dans les mains, je sors de la petite pièce « pause-café ». Alors que je m’apprête à filer à mon bureau, je constate de la lumière dans l’un des bureaux des employés. Fronçant les sourcils, je m’y dirige pour voir qui a oublié d’éteindre sa lumière. Cette personne sotte pense que l’électricité ne coûte rien ? Elle va m’entendre à ce sujet dès demain matin ! Ouvrant la porte à la volée, je remarque la nouvelle et un employé de longue date. La rousse est adossée contre la fenêtre. Son expression exprime de l’angoisse tandis que son épaule semble sous l’emprise de James.
Leur regard croise le mien. Je m’avance calmement jusqu’à eux et j’enfonce mes doigts dans l’épaule de James. Il relâche aussitôt la rousse et il grimace douloureusement. Je desserre aussi ma poigne, mais je laisse celle-ci reposée sur lui. D’un sourire qui n’est pas chaleureux, je lui dis :
« N’attends pas que je te vire et amène-moi d’emblée ta lettre de démission. Je t’écrirai une référence chez la maison d’édition Érotikity, puisque tu sembles avoir les mains baladeuses, je présume que tu trouveras ton bonheur en les prenant pour feuilleter leurs manuscrits à eux. »
« C’est pas ce que tu crois… J’étais juste… »
Libérant son épaule, je pose un doigt contre ses lèvres en lui lançant un regard glacial. Il ose me rétorquer ce pervers ?
« Alors, je réduis ton salaire de 50% pendant 2 mois. De plus, pendant ce temps, tu seras au service de… »
Je lance un regard à l’enseigne sur son bureau.
« …Skyler. Tu seras un gentil toutou. Si elle veut que tu ailles lui faire du café, tu iras. Si elle veut que tu sortes pendant la pause déjeuner pour lui acheter un repas, tu iras. Si elle veut que tu lui apportes des documents, tu iras. Et t’as pas intérêt à me remettre ton travail en retard. Alors, tu me donnes ta démission ou tu acceptes ce nouveau contrat pour les 2 prochains mois ? »
Il fronce les sourcils face à mes paroles. Le coin de sa lèvre se retrousse également.
« C’est de l’abus de pouvoir ! »
Je lâche un petit hoquet rieur. Lassée par son attitude insolente, je cligne lentement des yeux avant de faire un pas supplémentaire vers lui.
« Ton comportement a aussi un nom. On appelle ça une agression sexuelle quand on tente un rapprochement non consentant. Alors si tu ne veux pas que je prenne la paire de ciseaux qui traîne sur le bureau et que je te castre, je te suggère de garder ton droit au silence et d’opter pour le premier choix, puisque tu n’es clairement pas digne que je t’accorde le deuxième. »
Il me regarde comme si j’étais la plus grande des tarées.
« Pff ! Tu n’as qu’à me virer. Je dirai que Dazzling Godness use d’abus de pouvoir. Tu vas voir, personne ne voudra travailler pour toi. »
Je hoche la tête, sachant pertinemment que sa bouche n’a pas le pouvoir de réussir une telle promesse. D’un coup de tête, je lui indique la porte qu’il prend aussitôt.
Je m’assure de le voir entrer dans l’ascenseur. Je me retrouve ensuite seule avec la rousse. J'attrape ma tasse de café et lui tends.
« Tiens, c’est un café. »
Je remarque que la bretelle de son vêtement tombe légèrement sur son bras. Je glisse mes doigts sur le tissu pour le remonter et le remettre à sa place. Le contact de mes doigts sur sa peau me donne un frisson qui grimpe mon échine. Étrange.
« Pourquoi es-tu encore ici ? Ça fait des heures que tu devrais être rentrée. »


787074001589813154.gif source.gif
Misanthrope
Si un personne te dit des choses ignobles, c'est parce que son cœur est en enfer.
Atlas
Messages : 33
Date d'inscription : 08/05/2023
Crédits : Tenor

Univers fétiche : Un peu de tout
Préférence de jeu : Les deux
Valise
Atlas
Jeu 27 Juil - 4:06

Skyler
Lodge

J'ai 20 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis nouvellement éditrice et je m'en sors moyennement bien.

Skyler a toujours été passionnée de lecture et d'écriture. Son plus grand rêve était de devenir auteure, mais elle s'est vite rendu compte qu'elle avait plus de talent pour éditer les romans que les produire, c'est donc comme cela qu'elle s'est retrouvé chez Dazzling Godness.

Naturellement extravertie, Skyler est souvent au centre de l'attention et ne dit rarement non à une sortie. C'est d'ailleurs pour cela que ses amis la qualifie de ''rayon de soleil''.

La seule chose plus importante que la lecture pour Skyler, c'est bien la musique. Que ce soit en voiture, dans la douche ou simplement en feuilletant un livre, elle a toujours ses écouteurs.

Unavowable love (ft- Atlas) C301ed23a34de1bbf858ebe6fc693614

Avec un petit sursaut, mes yeux se posent sur la présidente qui vient tout juste de faire son apparition dans mon bureau. James aussi, semble surpris de sa présence. Elle s’approche et dans ma tête tout se bouscule. Va-t-elle penser que toute cette situation était voulue? Que James et moi étions tout simplement en train de se laisser aller pour un petit coup d’un soir rapide après les heures de bureau? J’observe la présidente attraper l’homme par l’épaule le faisant de ce fait relâcher la mienne. Un soupir de soulagement s’échappe de mes lèvres lorsque la brune s’occupe de la situation avec une main de fer. Il n’y avait aucune place pour des gestes comme ceux de James et j’en étais très contente. Au début, elle lui offrait de me ‘’servir’’ tel un assistant, mais j’avoue avoir un frisson en pensant au fait que j’aurais à passer à nouveau du temps seul avec lui. Heureusement, son attitude arrogante remet la présidente en doute et elle décide de le mettre à la porte.

Son aise dans toute cette situation m’impressionne, malgré les menaces de l’homme elle semblait impassible. J’imagine qu’avoir cette candeur est nécessaire pour réussir comme elle l’a fait avec cette entreprise prestigieuse. En voyant James quitter dans l'ascenseur, mes muscles se relâchent légèrement. La présidente se retourne vers moi, alors que je m’attendais à un sermon quelconque, elle me tend un café que j'accepte avec un air surpris. D’un geste étrangement délicat, elle remonte ma bretelle qui était probablement descendue sur mon épaule avec l’empoigne de l’homme. La pâleur de ma peau laisse malheureusement facilement paraître la rougeur de mes joues au contact de sa peau contre la mienne. Elle me demande simplement ce que je faisais encore au bureau à cette heure-ci, ce qui était une question légitime pour une employeur. «Eh bien, je voulais terminer la révision du manuscrit que vous m’aviez laissé… C’est terminé d’ailleurs j’allais partir lorsque…», je fais une pause, tentant d’oublier un peu cet événement anxiogène. Je me déplace vers mon bureau et attrape les feuilles annotées et les dépose devant la présidente. Je m’installe près d’elle, mon épaule frôlant la sienne et commence à expliquer les points positifs et négatifs du roman. «Selon moi, c’est une histoire de qualité! Le roman a un bon rythme, il est original et sera certainement un hit chez les jeunes adultes et les adolescents. Les deux femmes en vedette sont attachantes et offrent un vent de fraîcheur avec leur relation passionnelle». Avec un sourire, mon regard quitte les pages et rejoint celui de la brune espérant un signe d’approbation ou toute autre réaction face à mon travail.

 
Cheshire-
Messages : 146
Date d'inscription : 15/04/2020
Crédits : Google

Univers fétiche : Réel, mais je suis open à tout.
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5150-faites-moi-vivre-dans-des-rps https://www.letempsdunrp.com/t5081-mon-buffet-de-rps https://www.letempsdunrp.com/t5054-venez-piocher-dans-ma-pochette
Cheshire-
Ven 4 Aoû - 18:59

Keira Welch
J'ai 29 ans et je vis à New York, É.U.. Dans la vie, je suis fondatrice et directrice d'une maison d'édition et je m'en sors très bien.

Keira a été adoptée par une riche famille de conglomérat à l’âge de 5 ans.

Keira n’a pas eu une enfance facile. Elle garde une peur bleue des orages violents en temps de pluie.

Son ami d’enfance, Gabriel, est le promis de Keira ainsi que le directeur adjoint de son entreprise.

Keira est très riche. Elle aime s’habiller de manière chic et elle fait une forte impression. Sa présence est même intimidante pour la plupart des gens qui la rencontrent. Son attitude détachée et froide rend souvent les échanges inconfortables, mais cela n’incommode aucunement Keira.

Unavowable love (ft- Atlas) Ee2d67d96c56d3b67ceeaa4a82ea4514d6d5a344
La rousse semble vouloir rattraper son erreur de ce matin, car elle m’explique qu’elle est restée tard pour terminer la lecture du manuscrit. Je la regarde attraper une pile de feuilles puis venir se poster près de moi. Assez près pour que je sente sa peau contre la mienne. Un regard furtif coule vers nos deux épaules. Pourquoi ce contact me fait-il réagir et m’amène-t-il à y porter une attention particulière ? Alors qu’elle commence à parler de ses annotations qu’elle a prises à propos du roman, j’observe ses lèvres bouger. Elle a une façon dynamique et douce de s’exprimer. Cessant de parler, elle lève les yeux vers moi. C’est étrange. Pourquoi cette fille parait-elle être hypnotisante quand je le contemple ? Je balaie mes réflexions inutiles.
« Ton compte rendu est bien. J’aimerais que tu développes à propos de la romance dans l’histoire ainsi que de l’aspect de science-fiction dans l’intrigue. Il ne faut pas que la romance soit trop dominante, sinon ça gâche le reste. Je ne souhaite pas qu’on se spécialise dans la publication de romance. »
Je prends une pause en pensant à Gabriel qui incite constamment pour que nous publiions des romances. Je suppose que cette fille est une grande romantique dans l’âme. Rien qu’à voir son sourire innocent et dynamique ainsi que son regard brillant, c’est presque une certitude. Je survole l’heure sur ma montre. Le temps a filé. Je terminerai demain, finalement.
« Tu as bien travaillé. Tu peux arrêter pour ce soir. Tu es largement en avance, maintenant. À demain. Et arrive à l’heure, cette fois-ci. »
Je déserte son bureau pour aller vers le mien. Je range et ferme mon ordinateur avant de quitter l’entreprise.
/
A suivre



787074001589813154.gif source.gif
Misanthrope
Si un personne te dit des choses ignobles, c'est parce que son cœur est en enfer.
Atlas
Messages : 33
Date d'inscription : 08/05/2023
Crédits : Tenor

Univers fétiche : Un peu de tout
Préférence de jeu : Les deux
Valise
Atlas
Jeu 17 Aoû - 15:51

Skyler
Lodge

J'ai 20 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis nouvellement éditrice et je m'en sors moyennement bien.

Skyler a toujours été passionnée de lecture et d'écriture. Son plus grand rêve était de devenir auteure, mais elle s'est vite rendu compte qu'elle avait plus de talent pour éditer les romans que les produire, c'est donc comme cela qu'elle s'est retrouvé chez Dazzling Godness.

Naturellement extravertie, Skyler est souvent au centre de l'attention et ne dit rarement non à une sortie. C'est d'ailleurs pour cela que ses amis la qualifie de ''rayon de soleil''.

La seule chose plus importante que la lecture pour Skyler, c'est bien la musique. Que ce soit en voiture, dans la douche ou simplement en feuilletant un livre, elle a toujours ses écouteurs.

Unavowable love (ft- Atlas) C301ed23a34de1bbf858ebe6fc693614

J’observe attentivement la brune qui m’explique que la romance ne doit pas être trop présente dans l’histoire du roman et je m’assure de prendre des notes sur les informations qu’elle me donne. J’étais décidé à être une bonne éditrice et quoi de mieux pour parvenir à mes fins que de puiser dans les connaissances de la directrice de la boîte. Après le court échange, la présidente mentionne qu’il serait temps de rentrer puisqu’il était déjà rendu tard. J’acquiesce en la regardant partir vers son bureau, j’en profite pour ranger mes choses, barrer le classeur des manuscrits et je ferme les lumières avant de quitter.

Le lendemain

La journée était typique, du travail de bureau une bonne partie de la journée, de la correction de roman et une petite réunion d’équipe sur l’heure du dîner pour partager les nouvelles découvertes de la semaine. Les heures défilaient sans vraiment paraître, puisqu’il y avait toujours quelque chose à faire ou quelqu’un à aider. Rapidement, la fin de la journée de travail arrive laissant place à l’excitation de la première soirée officielle à laquelle j’allais participer. La maison d’édition était invitée à un prestigieux gala mettant en scène les géants de l’industrie. Après cette cérémonie, les employés étaient invités à faire la fête dans un des bars les plus branchés de la ville.

Sans attendre, je quitte le bureau et je fonce me préparer à mon appartement. La pile de robe sur mon lit s’agrandit au fur et à mesure que la quantité de linge dans ma garde-robe diminue, je n’avais jamais assisté à une soirée aussi importante que celle d’aujourd’hui et ma tenue devait être parfaite! Mes yeux se posent sur une robe blanche en dentelle, elle était délicate, mais avantageait ma silhouette parfaitement. Pour compléter le look, un maquillage léger et un collier en or blanc que ma mère m’avait offert pour me porter chance lorsque je suis déménagée à New York. Je l’embrasse rapidement en remerciant à voix basse ma mère puisque pour l’instant ce pendentif semblait réellement fonctionner. Je regarde l’horloge au mur. 19h25. L’évènement commençait à 20h j’avais tout juste le temps de prendre un taxi pour m’y rendre.

Un pied hors de la voiture jaune et noire, je suis émerveillée par l’apparence du bâtiment qui accueillait le gala. Un palace digne de la famille royale longé de jardins luxuriants et de fontaines d’eau élégantes. Je suis le tapis rouge avec un léger sentiment d’imposteur avant d’entrer dans la salle. Les voix des centaines d’invités s’entremêlent les unes aux autres d’une façon presque mélodieuse, tous semblent à l’aise dans cette activité hautaine. Un peu intimidée par la scène mes yeux balayent la pièce espérant trouver un point de repère. C’est à cet instant que je l’aperçois, parmi tous les invités c’est elle qui se démarque le plus avec sa robe moulante à paillette. Pendant quelques secondes j’oublie comment respirer, je m’étouffe légèrement avec ma salive avant de tendre la main vers un plateau de se qui semblait être une tour de coupe à champagne. Je prends deux flûtes sur l’étage du dessus, inspire longuement et me dirige d’un pas décidé vers la femme rayonnante. «J’ai remarqué que vous n’aviez rien à boire, tenez» dis-je avec un petit sourire en coin essayant d’éviter de poser mon regard sur son décolleté plongeant, mais ne pouvant tout de même pas résister à un coup d'œil rapide.

Sa tenue:



 
Contenu sponsorisé
Unavowable love (ft- Atlas)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Love doesn’t make the world go round. Love is what makes the ride worthwhile. (némésis)
» (m) True love, made love. - DC Comics (en cours)
» Riveria * But how am I supposed to love you when I don't love who I am ?
» Présentation d'Atlas
» Atlas - It takes two to fix what's broken

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: