Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Home sweet home  - Page 5 EmptyAujourd'hui à 9:20 par Manhattan Redlish

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Home sweet home  - Page 5 EmptyHier à 20:54 par Ezvana

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Home sweet home  - Page 5 EmptyHier à 8:55 par Senara

» Raven and Bones
Home sweet home  - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 23:49 par Lobscure

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Home sweet home  - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 17:54 par Opale Or

» Silicon Heart ft. Lexis
Home sweet home  - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 13:00 par Lexis

» Le sang des rois
Home sweet home  - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 8:57 par Telanie

» Activité réduite
Home sweet home  - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 4:22 par Raton

» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Home sweet home  - Page 5 EmptyJeu 18 Juil - 0:56 par Clionestra

Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Home sweet home

Charly
Messages : 3805
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Sam 15 Juil - 15:07

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 5 GiphyHome sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_opacspaf6U1r6xb6e_500
crédit: Samounette


Elle avait plissé de nouveau les yeux. Il se prenait pour un psy ? Elle voulait qu’elle l’analyse aussi peut-être ? Solitaire, tête de con, à la limite de l’associable ! « -on a tous nos petits problèmes. » elle n’avait pas du tout envie d’en parler. Et elle imaginait que lui non plus. Ce qui arrangeait tout le monde. « -han ? C’est vrai ? T’aimes pas New York ? » comme si c’était impossible selon elle. « -ou bien ceux qui apportent les solutions sont les mêmes qui ont créé le problème… » oui, elle n’était pas totalement blonde. « -pourquoi oui ! » répondit Abby avec enthousiasme avant de se demander quelques secondes si c’était sincère ou s’il se foutait d’elle.

Ils s’étaient prit la tête au retour de Seth. Abby avait cherché la confrontation. Sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être simplement parce que ça l’énervait qu’il rentre ici comme s’il était un fantôme. Alors chaussettes dans l’eau, prétexte pour le faire hurler. « -moi aussi ! » avait elle crié en retour de l’autre côté de la cloison. Le retour de soirée fut bien moins sympa. Kim et Chris avaient vraiment abusé de l’alcool. Et clairement elle était incapable de faire grimper Chris à l’étage. Alors… alors elle alla frapper à la porte de Seth. Elle ne s’attendit pas à ce qu’il ouvrit si brusquement la porte. Nez à nez, elle finit par grimacer : « -bien sur et j’aimerais beaucoup qu’on s’envoi en l’air toi et moi ! » avait répliqué la jeune femme avant de lever les yeux au ciel. « -j’ai bu du soda. » Elle grimaça en entendant Kim. « -hé j’y suis pour rien ! » râla Abby. Elle l’observa quelques secondes et demanda : « -bon tu peux m’aider ? » comme si elle était déjà convaincu qu’il allait l’envoyer se faire foutre.

Lorsqu’elle le vit charger Chris sur son épaule, elle dit : « -attends je passe devant, avec ma chance il va me vomir dessus. » elle grimpa les marches rapidement, direction la chambre de Chris. Un regard noir pour Seth/ « -non demerdes toi ! » comme si elle n’allait pas ouvrir la porte ! « -mais oui c’est ça Chris. Dommage pour lui, parce que j’en veux pas moi des bébés » râla la jeune femme qui n’aimait pas vraiment avoir ce rôle. De celle qui s’occupe des gens bourrés. Elle resta assez stupéfaite devant la menace de Seth à l’encontre de Chris. Et elle trouva ça assez sexy… Ouais… fallait bien le reconnaitre. Aller savoir pourquoi d’ailleurs… Elle se pinça les lèvres en voyant le signe de tête de Seth et sortie en hochant la tête. A sa question, elle pointa les toilettes du doigt. « -laisses, je vais m’en occuper. Va te recoucher. C’était surtout Chris qui posait problème. » elle se dirigea vers le font du couloir en ajoutant : « -merci. » un haut le cœur en retrouvant Kim en train de dormir sur le sol de toilette. Abby ressortit aussi tôt et souffla assez fort mais pas trop quand meme : « -Seth ! En fait, j’ai encore besoin de toi. » Kim n’était pas lourde en soit, mais Abby faisait dans le poids plume. Comment avec qu’elle allait pouvoir la tirer jusqu’à sa chambre. Elle n’allait pas la laisser dormir là quand même.


Manhattan Redlish
Messages : 3927
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Sam 15 Juil - 15:37

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

A venir...
Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_o7757s0Ple1tae3h3_250
Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


« Malheureusement » fut la conclusion qu’apporta Seth à la conversation. Il n’avait pas envie d’engager une séance de psychothérapie au beau milieu de la cuisine. De toute manière, il en était incapable et avait ses propres démons, lui aussi. « Je ne sais pas bien encore » répliqua-t-il en restant pour le moins lacunaire dans ses réponses. Il ne pouvait pas en dire trop, et pas assez attirerait également les suspicions à son égard. Lorsque le sujet dévia sur la géopolitique, il l’observa un instant, surprit par la pertinence de sa réponse « Ils reviennent ainsi en héros, en conquérant. De la poudre aux yeux pour la population ». Oui, Seth était pour le moins critique sur l’État dans son ensemble, alors que pourtant, il avait prêté serment de le servir, et ce, jusqu’au sacrifice ultime si c’était nécessaire. Mais c’était en exerçant ce genre de métier que l’on constatait à quel point le fruit était pourris de l’intérieur. Toutefois, ce n’était pas le sujet ce soir, et au lieu d’approfondir la conversation, le trentenaire la convia à l’un de ses cours « Bien… Bien » et rejoignit sa chambre sur ces mots.

Éreinté de son séjour de deux jours à Washington, Seth avait espéré rejoindre les bras de Morphée jusqu’à tard le lendemain matin, mais c’était sans compter le charme de la colocation. Il fut extirper brusquement de ses cauchemars par le retour tant attendu des trois colocataires. En cet instant, le trentenaire s’interrogea sur la pertinence de son choix de rejoindre une colocation au lieu d’un studio dans le centre de New York. Comme si les voix de Chris et Kim ne suffisaient pas, voilà qu’on venait frapper à sa porte. Seth ne souhaitait pas être convié à leur fin de soirée, et seulement poursuivre sa nuit. Il ne conclut pas sa phrase en ouvrant la porte, se retrouvant face à Abigail qui semblait être la seule sobre de la soirée. Il pencha la tête sur le côté alors qu’elle évoquait ouvertement le sexe en sa présence « Tu aurais pu simplement répondre « non » ». Un regard pour l’escalier, entendant Chris parler à l’étage inférieur, puis reporta son attention sur la jeune femme, maugréant contre les soirées alcoolisées de ses colocataires « Oui, mais tu es devant moi » et pour seule réponse à sa demande d’aide, Seth referma la porte, rejoignant ainsi l’afro-américain dans le salon.

Face à l’état avancé d’ébriété de ce dernier, le trentenaire le porta sur son épaule comme s’il n’était qu’un vulgaire sac de farine, et laissa Abigail lui ouvrir le chemin. Elle lui offrit également une vue sur son fessier alors qu’elle montait les marches face à lui. Il n’y jeta qu’un bref regard alors que Chris ne se montrait pas particulièrement coopératif sur son épaule « Ne lui réponds pas, ça va l’encourager » rétorqua l’agent de la CIA alors qu’il déposa leur colocataire sur le lit, le menaçant de revenir pour l’endormir avec violence si jamais il venait à bouger de sa chambre. Il n’avait pas envie de jouer les gardes alcooliques toute la nuit. La porte enfin close, Seth interrogea la jeune femme sur la localisation de Kim. Un regard pour la salle de bain où cette dernière devait sûrement vomir le trop plein d’alcool « J’espère que tu es sûre parce que je ne vais pas insister pour venir t’aider » et rejoignit sa chambre, lançant un regard vers Abigail en l’entendant le remercier, puis pénétra dans son antre. Il venait seulement de s’asseoir dans son lit que la voix de cette dernière lui parvint du couloir.

Un nouveau soupir et se releva du lit, rejoignant Abigail devant la salle de bain « Je t’avais demandé d’être sûre pourtant » répliqua-t-il en passant devant elle, retrouvant ainsi Kim allongée à même le sol. Il l’observa une seconde, constatant ainsi sa déchéance lors des week-ends d’ivresse qu’elle organisait, puis passa un bras sous ses genoux et l’autre à hauteur de ses côtés, et la souleva du sol. Tout en veillant à ne pas l’assommer davantage contre les murs, il la déposa délicatement sur le lit, lui retira ses chaussures et ouvrit la fenêtre de sa chambre pour aérer, et ainsi éviter les fragrances de vomi et d’alcool passé dans sa petite demeure. Il referma la porte derrière lui, puis nettoya rapidement la salle de bain, avant de descendre à la cuisine pour prendre un verre d’eau « Je suis bon pour prendre une nouvelle douche » alors qu’il tira légèrement sur son débardeur humide de transpiration « J’ai en horreur l’été à New York… Enfin, je ne suais pas comme ça avant de m’occuper de ces deux abrutis là-haut », et se resservi un autre verre tout en demandant à Abigail « Comment as-tu fait pour les ramener à destination ? ».



Charly
Messages : 3805
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Sam 15 Juil - 16:00

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 5 GiphyHome sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_opacspaf6U1r6xb6e_500
crédit: Samounette


« -c’est toi qui semble convaincu qu’une fois ivre je viendrais forcement frapper à ta porte ! » rah voilà il lui prenait déjà la tête. Elle n’était pas grande consommatrice d’alcool. Soit parce qu’elle aimait garder le contrôle, soit parce qu’elle savait s’amuser sans. Elle avait besoin de l’aide de Seth, sinon elle allait laisser Chris sur le canapé. Et en vérité elle préférait qu’il vomisse dans sa chambre plutôt que dans les parties communes. « -il est trop lourd pour moi, et en plus il ne veut pas aller dormir. » avait expliqué Abby en descendant les marches, comme si cela allait éviter que Seth soit de mauvais poil. « -je m’encourage pas, je lui dis de la fermer ! » râla-t-elle de nouveau avant de retenir la porte pour éviter que Seth ne prenne la poignée dans les côtes. Manquerait plus que ça.

« -une fois qu’elle aurait vomi ça devrait aller mieux. » répondit Abby en marchant à reculont pour rejoindre Kim, sans la moindre envie. Le vomi c’était… haut dessus de ses forces. Et quand elle posa son regard sur une Kim endormit, elle rappela forcement Seth. Il ne s’était pas encore recouché non ?! Elle tenta de trainer Kim par les pieds, mais impossible de la faire bouger. Il râla à son tour en arrivant : « -roh ça va ! » répliqua Abby les deux mains sur les chevilles de Kim, les fesses en arrières. Elle tourna légèrement la tête pour le voir : « -Il te faut quand même plus que trois minutes pour t’endormir non ?! » elle se redressa, les deux mains sur les hanches : « -il fait chaud dans l’appart non ? » comme s’il allait lui répondre. Abby le laissa coucher Kim, prenant soin de nettoyer les toilettes tout en se bouchant le nez d’une main. Elle risquait de vomir aussi si elle ne le faisait pas. Elle se lava les mains jusqu’aux coudes et se collant contre le montant de la porte pour laisser passer Seth. Elle passa par sa chambre, troqua ses habits contre un short et un débardeur et se dirigea vers la cuisine. Elle prit une bouteille d’eau, et leva les yeux en voyant Seth descendre l’escalier. Sa bouteille entre les mains, elle avala doucement ce qu’elle avait dans la bouche alors qu’il parlait de douche et de sueur… Elle ferma les yeux. Non mais n’importe quoi. « -et encore pour le moment c’est rien… » les degrés allaient encore grimper. « -j’ai galéré… » lâcha la petite blonde avec un grimace en déposa sa bouteille sur l’établis de la cuisine sans la lâcher : « -Chris ne voulait pas partir, Kim avait le visage par la fenêtre du taxi. Le chauffeur lui n’a pas arrêter de me menacer que si elle vomissait sur la banquette elle allait payer. » elle prit place sur l’un des tabourets : « -heureusement ils n’ont pas été trop pénibles à mettre dans l’ascenseur. Sauf que Chris a appuyé sur tous les boutons… et puis… » elle se pinça les lèvres : « -et puis je te fais chiée avec tous ces détails. » elle hocha la tête : « -merci en tout cas pour ton aide. J’avais pas vraiment envie de me lever dans un salon plein de vomi… vas... va prendre ta douche, je prendrais la mienne après.»
Manhattan Redlish
Messages : 3927
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Sam 15 Juil - 16:24

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

A venir...
Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_o7757s0Ple1tae3h3_250
Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


« Pour m’emmerder seulement, pas pour qu’on s’envoie en l’air ! » rétorqua-t-il comme si l’idée qu’elle puisse venir jusqu’à sa chambre, complètement ivre, afin de répondre à ses bas-instincts dans ses bras ne lui avait jamais traversé l’esprit. Ce qui était le cas. Il était plus adepte de la théorie selon laquelle elle était venue afin de se confronter à lui pour une raison complètement saugrenue. Comme pour des chaussettes trempées, par exemple. Mais pour une fois, c’était uniquement pour lui demander de l’aide. Les deux autres colocataires n’avaient jamais su passer une soirée sans abuser de l’alcool, alors il ne fut pas réellement surpris de la demande d’Abigail qui tenta de justifier son appel à l’aide « Je vais m’en charger » répliqua-t-il alors qu’il descendit les marches pour soulever Chris du canapé et l’emmener jusqu’à sa chambre « On n’aurait pas dit comme ça » alors qu’Abigail répondait aux sous-entendus, qui n’en étaient pas vraiment, de leur colocataire. Ce dernier enfin enfermé dans sa chambre, prêt à cuver son vin, Seth eut l’accord de la jeune femme pour rejoindre sa propre chambre. Apparemment, elle était à même de s’occuper de Kim qui vomissait sûrement ses tripes dans les toilettes. Finalement, vomir n'avait pas suffit à cette dernière qui s’était endormie à même le sol de la salle de bain.

En entendant son nom, Seth poussa bien évidemment un soupir, mais abdiqua tout de même, rejoignant ainsi la jeune femme dans la salle de bain « Une chance pour toi ! » rétorqua-t-il avant de se pencher pour aider Abigail dans sa tentative vaine d’entraîner Kim jusqu’à sa chambre. Un regard pour la nouvelle venue qui constatait, que maintenant, qu’il faisait une chaleur ardente dans l’appartement « À peine ! » alors que Seth suait sous les efforts fournis pour mettre au lit les deux ivrognes du week-end. L’hôtesse de l’air posée dans le lit, le trentenaire rejoignit Abigail dans la cuisine, assoiffé et la peau humide de sueur « Tu me vends du rêve » répliqua alors l’agent alors que la jeune femme lui assurait que ce n’était que le début de l’été. À cette allure, il allait finir par dormir en tenue d’Adam. Un second verre d’eau tout en écoutant le récit pas particulièrement intéressant de sa colocataire qui lui fournissait des détails qu’il jugeait peu pertinent, mais soit. Il l’écouta toutefois « Oui, assez » confirma-t-il concernant les détails dont il se moquait fichtrement.

Le bout de tissu entre son pouce et son index, Seth ne cessait de tirer sur son débardeur afin de faire un minimum de courant d’air sur son torse trempé « Je t’en prie », puis leva la tête vers l’étage supérieur, avant de reporter son attention sur Abigail « On peut la prendre ensemble si tu veux. Tu m’as déjà vu nu ». Il avait dit cela avec un sérieux presque déconcertant, et se détacha de l’établi contre lequel il s’était appuyé naturellement « Non ? Tant pis » et s’avança jusqu’aux marches avant de sourire à la jeune femme, avouant silencieusement qu’il la taquinait seulement, et se dirigea sous la douche presque froide. Il prit soin d’essuyer le sol avec le tapis de bain, puis noua sa serviette autour de la taille avant de sortir de la salle de bain, croisant Abigail dans le couloir « J’ai pensé à essuyer le sol pour Madame.. Bonne nuit Abigail» et ouvrit la porte de sa chambre, qu’il referma derrière lui, cette fois-ci, avant de faire tomber la serviette au sol. Il enfila un boxer, mais abandonna l’idée de recouvrir son corps avec davantage de tissu, ouvrit la fenêtre de l’appartement et se laissa choir sur son lit dans un soupir, plus que ravi de retrouver son lit.


Charly
Messages : 3805
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Sam 15 Juil - 17:39

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 5 GiphyHome sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_opacspaf6U1r6xb6e_500
crédit: Samounette


« -je viens pour ni l’un ni l’autre. J’ai besoin de ton aide. » Abby avait répliqué cela en montrant l’escalier d’une main, tentant de faire abstraction au fait que Seth était à moitié nu. Ça faisait un bon moment qu’elle n’avait pas vu un homme nu et… le manque commençait à se faire sentir. Heureusement ou par miracle, il restait un peu d’humanité à Seth et il décida de l’aider. Forcement tout cela sans être capable de la boucler. Abby ne se démonta pas et répliqua à chaque fois. Lorsqu’elle tenta de trainer Kim, la blondinette réalisa bien vite qu’elle s’était trompée et qu’elle avait encore besoin de lui. « -ça t’arrive jamais de te tromper monsieur parfait ? » avait elle répliqué toujours avec le même mordant, tournant la tête vers lui. Mais quel emmerdeur ! Elle était loin d’être parfaite et il allait devoir s’y faire ! C’était pas la fin du monde bordel ! Encore cinq minutes de son temps. Elle ne put s’empêcher de sourire devant son à peine. Ouais cette réplique-là, l’avait fait marrer. Elle le laissa partir avec Kim dans les bras, en bon chevalier servant, avant de laver les toilettes.

Une fois en bas, elle avait hâte d’aller se coucher mais vu la chaleur de l’étage, il lui fallait de l’eau. Aller savoir pourquoi elle donnait des détails à Seth sur la fin de soirée. Il s’en foutait. Elle se sentit conne quelques secondes. Comme elle l’était lorsqu’elle était avec Josh et qu’il lui faisait remarqué qu’elle parlait trop. Elle sentait alors nulle et toute petite. Elle avait baisser les yeux sur la bouteille. Et chercha bien vite à un autre sujet en l’envoyant à la douche. Abby le dévisagea. Un sourire en coin apparu doucement sur ses lèvres : « -c’est certain ça ferait des économie de gels douche… mais je suis certaine que même sous la douche tu serais capable de faire que râler. » elle en était persuadé : « -que je prends toute l’eau, que tu as le dos contre le carrelage froid, que j’ai mis trop de savon. » elle pouvait continuer mais elle reprit : « -et j’ai vu que le devant. Allons s’y doucement. » un clin d’œil avant de prendre sa bouteille et de la porter à ses lèvres.

Lorsqu’elle le croisa dans le couloir, il était de nouveau uniquement vêtu d’une serviette. « -ça va devenir une habitude en faite ? » demanda la jeune femme avant de sourire comme simple merci. « -dors bien. » avant de disparaitre dans la salle de bain. Le parfum du gel douche de Chris ne lui faisait pas du tout le même effet. Quelle soirée… Elle prit le temps de se lever et se coucha légèrement vêtu. Il faisait déjà chaud, l’été n’était pas encore totalement arrivée.

Le lendemain matin, elle fut réveillée par une sorte de bruit de perceuse. « -c’est quoi cette merde ? » marmonna Abby en sortant de sa chambre, pas du tout réveillée. La nuit avait été trop courte. La porte de Chris et celle de Kim était encore fermée. Ils devaient toujours être dans le coma. En débardeur et mini short, elle descendit l’escalier pieds nus pour rejoindre l’étage du bas. Une main dans les cheveux, elle se dirigea vers la porte d’entrer. En l’ouvrant elle tomba sur des ouvriers qui semblaient travailler sur l’ascenseur. Elle se fit sifflée et referma rapidement la porte. Merde ! C’était dimanche ! Pff… elle se dirigea vers la cuisine et prit une boite de céréale, en versa dans un bol. Maintenant qu’elle avait les yeux ouverts, impossible qu’elle se rendorme.


Manhattan Redlish
Messages : 3927
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Sam 15 Juil - 18:14

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

A venir...
Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_o7757s0Ple1tae3h3_250
Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


La chaleur était tout juste supportable dans l’appartement, et voilà qu’il se retrouvait à porter, tour à tour, ses colocataires jusqu’à leur chambre respective à la demande de la jeune femme à qui il avait répondu un « Je t’écoute ». Lui qui n’était pas de nature particulièrement serviable, avait fourni un effort au vu de la situation compliquée dans laquelle se trouvait Abigail. En sueur, son débardeur collant à sa peau, il avala verre après verre pour se désaltérer alors que la jeune femme se confier sur le comment elle était parvenue à les faire venir jusqu’à l’appartement au vu de leur état d’ébriété avancée. Il se moquait des détails, et quand il le lui confia, il sentit que ses mots eurent un certain impact sur cette dernière. Alors pour désamorcer rapidement la situation, Seth proposa une douche en commun avec le plus grand sérieux. Il esquissa un sourire alors qu’elle le percevait réellement comme un râleur en toute circonstance, donc il rétorqua « Dommage… Parce que sous la douche, il y a plus d’une manière de me faire taire » en laissant planer un sous-entendu plus qu’évident, et se détacha de l’établi pour se rendre jusqu’aux marches « Oui, il ne faut pas te brusquer » et gravit l’escalier pour prendre sa douche seul. Il apprécia la froideur de l’eau sur son corps, et apprécia également l’odeur de son gel douche plutôt que celle de la transpiration sur sa peau. La serviette nouée autour de la taille, il fixa sa porte tout en répondant du tac ô tac à Abigail « Je ne voudrais pas te priver d’un tel spectacle » et tourna la tête pour lui sourire alors qu’elle lui souhaita de bien dormir.

Ce qu’il aurait apprécié de faire s’il n’avait pas été brusquement réveillé par le bruit d’une perceuse traversant un coffre-fort au vu de la résonnance. Il se saisit de son oreiller qu’il déposa violemment sur son visage, espérant amoindrir le bruit, et finir par geindre tout contre, et le balança sur le côté. Vêtu d’un unique boxer, Seth dévala les marches avec une hâte certaine et ouvrit la porte pour se retrouver face aux ouvriers qui s’occupaient de réparer l’ascenseur « Vous vous foutez de ma gueule ?! Un dimanche matin ? » « On a été appelé pour la maintenance en urgence » « Est-ce que j’ai l’air d’en avoir quelque chose à foutre ?! ». L’un des ouvriers se redressa, espérant faire taire Seth par sa corpulence. Ce dernier l’observa de haut en bas, alors qu’il le dépassait d’une tête tout eu plus et répliqua « Je peux te briser en deux si je le veux. Alors soit tu retournes travailler, et vous terminez au plus vite, soit tu finis en bas de la cage d’escalier avec une indemnité pour handicapé jusqu’à la fin de tes jours ». Le ton était dur et le regard sombre. Il sentit l’hésitation dans le regard de l’ouvrier qui recula d’un pas, puis de deux, jusqu’à rejoindre ses collègues en soufflant un « Connard ». Seth s’en moqua et retourna dans l’appartement, refermant la porte et posa son dos tout contre, ainsi que sa tête. Il ferma les paupières une seconde, puis les rouvrit en entendant du bruit provenir de la cuisine. Il n’était pas le seul à avoir été réveillé apparemment. Seth s’approcha et se servit un café noir « Tu as une sale tête » et réprima un bâillement alors que la machine lui servit son café « Tu as réussi à dormir un peu ? ».



Charly
Messages : 3805
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Sam 15 Juil - 19:02

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 5 GiphyHome sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_opacspaf6U1r6xb6e_500
crédit: Samounette


Il proposait une douche à deux. Elle savait que c’était du délire. Abby laissa passer un petit rire. « -j’imagine ta tronche si j'avais dit oui. » il se serait ravisé vite fait bien fait. Ouais, il se serait senti bien con. « -comme si c’était possible ça ! » elle en doutait vraiment. « -une prochaine fois peut être ! » lança Abby avec ironie. N'importe quoi. Elle le croisa de nouveau lorsqu'ils échangerent leur place dans la salle de bain. A nouvelle elle s’endormit avec un sourire aux lèvres.

Par contre le réveil fut bien moins doux. Tout en trainant des pieds pour descendre voir, elle râla à voir basse : « -trop tôt… trop tôt… » elle qui pensait pouvoir dormir. Elle qui adorait dormir ! La soirée avait été longue. Et voila qu’une bande d’ouvrier jouaient les gros bras. C’était pas elle, en mini short débardeur qui allait s’imposer face à eux. Elle n’allait sûrement pas aller chercher Seth si elle avait des soucis. Donc Abby ferma la porte et grimaça. Direction la cuisine. Pas la peine de tenter de se recoucher. Il faisait chaud en plus…

Elle vit passer Seth, visiblement de bien mauvais poil. Elle l’entendit hurler sur les ouvriers, et s’approcha à pas de loup pour écouter. Cachée, elle ouvrit de grands yeux en entendant ses mots. Excès de violence.. ouais… juste un peu… bon d’accord y avait un côté flippant et en même temps… merde à nouveau elle trouva ça sexy. Lorsqu’il claqua la porte, elle retourna dans la cuisine sur la pointe des pieds. Elle avait un problème ! Fallait qu’elle arrête ! Il allait gagner son pari à force le petit con.

« -salut.. » souffla-t-elle la boite de céréales entre les doigts. « -tu sais parler aux femmes toi. » elle chercha un bol en se mettant sur la pointe des pieds. « -et je te retourne le compliment » mais elle voulait bien le croire concernait sa sale tête. En vrai elle s’en foutait. Elle hésita pour les céréales… se ravisa et répondit : « -pas assez. » elle se tourna vers lui et demanda : « tu as du temps ce matin ? » Voulant dire est ce que tu bosses ? « - ya une terrasse là haut non ? » Elle plissa les yeux. « - si tu as le temps je te propose un brunch là haut. » elle esquissa un sourire : « -disons que c’est pour me faire pardonner d’hier soir. » elle ne savait pas si elle avait vraiment besoin de se faire pardonner. Mais elle avait envie de faire des œufs brouillés et des pancakes. Et que cuisiner pour elle toute seule, ba ça finirait en céréales. « -il fait peut être plus frais là haut. » ajouta la jeune femme avec un haussement d’épaules



Manhattan Redlish
Messages : 3927
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Sam 15 Juil - 19:31

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

A venir...
Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_o7757s0Ple1tae3h3_250
Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Abigail avait raison. Si elle avait accepté son invitation, il serait sûrement resté complètement interloqué devant sa réponse. Sa proposition avait été formulée seulement parce qu’il avait vu son regard s’obscurcir au moment de lui confier qu’il se moquait des détails qu’elle fournissait. Il aimait la sincérité de leurs paroles, leurs joutes paroles, mais il n’était pas question, pour autant, de la blesser d’une quelconque manière. C’était un con, mais au fond de lui, il n’était pas méchant « Je te montrerais un jour comment me faire taire » en continuant de jouer tout en restant tout aussi impassible que s’il parlait d’un bilan comptable, puis haussa les épaules « Peut-être » et retourna dans sa chambre, dans l’espoir de parvenir à finir sa nuit sans être dérangé de nouveau. Il comprit que c’était peine perdue en entendant le bruit de la perceuse au petit matin. La nuit avait été courte. Bien trop courte. Il n’était pas particulièrement du matin, mais d’autant plus lorsqu’il était réveillé un dimanche matin aux aurores. Il descendit alors en toute hâte, d’un pas décidé, et seulement vêtu d’un boxer, il fit face aux ouvriers qu’il menaça sans la moindre crainte dans le regard. Par le passé, il avait fait plier plus grand et plus fort. Ce n’était pas celui qui lui faisait fasse qui l’inquiéterait aujourd’hui. Le sujet enfin clos, Seth ferma la porte sans la claquer, ne souhaitant pas réveiller les deux autres colocataires. Il n’était pas sûr de supporter autant de présence humaine en si peu de temps et dans un si petit espace.

La tête contre la porte, il la redressa en entendant un bruit provenir de la cuisine. Abigail. Elle aussi avait été réveillée de bonne heure par les ouvriers. Seth s’avança jusqu’à elle pour se servir un café, notant qu’elle avait mauvaise mine « Je ne suis pas là pour te séduire » et glissa deux sucres dans sa tasse alors que le café commençait à couler « Je sais ». Il se doutait bien qu’il n’avait pas la mine fraiche et le teint éclatant en ayant dormi que quelques heures. Il lança un regard à la porte d’entrée quand Abigail lui confia ne pas avoir dormi bien longtemps. C’était réciproque. Puis fronça les sourcils en retournant lentement la tête vers la jeune femme « Oui… » en attendant la suite de la conversation « Oui… ». Ses réponses étaient soudainement bien courte, comme s’il craignait de trop en dire ou de la stopper trop brusquement dans son élan. Puis le couperet tomba. Seth haussa les sourcils trahissant sa stupéfaction face à sa proposition. Elle souhaitait se faire pardonner du dérangement de cette nuit « Ce n’est pas toi qui était ivre… ». Cela ne répondait pas vraiment à sa question « Je… » et voilà qu’il bafouillait presque « Je devrais peut-être me changer alors » en baissant ses yeux bleus sur son torse et ses jambes nus « Je… Je… » et désigna le plafond du doigt « Vais m’habiller… » puis se recula lentement, et monta les marches, non sans un dernier regard pour Abigail.

Seth enfila rapidement un bas de jogging et un débardeur qui jonchaient sur le dossier de sa chaise de bureau, et redescendit, encore interdit par la proposition pour le moins … gentille… de la jeune femme. Elle était d’ores et déjà dans les préparations lorsqu’il revint et décida de lui prêter main forte en silence. Il pensa aux assiettes, aux couverts également, ainsi qu’aux verres, le jus de fruits, le café, et fit un premier aller-retour en ignorant volontairement les ouvriers qui le dévisagèrent. Leur petite altercation verbale n’avait pas été à leur goût. Il s’en moquait bien. Il revint ensuite auprès d’Abigail « C’est prêt ? » en humant l’agréable odeur d’œufs brouillés et de pancakes.


Charly
Messages : 3805
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
lune 2
Charly
Sam 15 Juil - 20:42

Abby Davis
J'ai 35xx ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis dépanneuse informatique   et je m'en sors plutôt moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien (enfin mieux que ma mère en tout cas) .
Home sweet home  - Page 5 GiphyHome sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_opacspaf6U1r6xb6e_500
crédit: Samounette


« -oh mon dieu je me languie déjà ! » avait elle lancé de façon théâtrale tout en levant les yeux au ciel. Il était temps qu’ils partent se coucher l’un comme l’autre. La soirée avait été longue et ils commençaient à raconter n’importe quoi. Mais ce fut impossible de savourer une grâce matinée. En tout cas pour Abby en premier puis pour Seth. La jeune femme resta sans bouger tout en l’écoutant menacer les ouvriers. C’était puissant comme discours pour un prof non ? Surtout qu’il n’avait pas vraiment les musculatures de Hulk ou le physique de Thor. Elle trouva cela toute de même hyper virile et sexy également. Pas assez dormi, mal réveillé… ouais son cerveau faisait n’importe quoi là !

« -ah ba encore heureux ! » à peine trois mots et ils se jouaient déjà un match de ping pong verbale. Elle était au courant qu’elle devait avoir une tronche de cul. La faute à gros cons de l’autres côté de la porte. « -d’ailleurs t’as oublié des lunettes non ? » demanda Abby en le fixant du regard, un sourcil froncé pour trouver ce qui clochait. Prise d’un élan, elle lui demanda si aujourd’hui il avait un peu de temps. Elle pu limite voir des scénarios se faire dans l’esprit de Seth. « -je te demande pas d’aide. T’inquiète ! » avait elle ajouté avant de parler de la terrasse. Elle se lança et l’invita à prendre un petit déj. « -ok ba t’es pas obligé de dire oui alors ! » s’emporta la blondinette lorsqu’il la remballa. Non, c’était pas elle qui était bourrée, mais c’était elle qui l’avait sorti de son lit. Donc bon… et puis elle avait pas envie de manger des céréales. Abby avait plongé le visage dans le frigo, pour éviter de surchauffer à cause de la température mais aussi de la tenue de Seth. « -non, c’est pas… » non mais si ! Il allait mettre autre chose ! « -attends ça veut dire oui ? » lui lança Abby en levant les yeux vers l’escaliers.

Bon, ça voulait dire oui ! Et cela la fit sourire. Vraiment sourire. Alors elle sortie ce qu’il lui fallait pour faire des pancakes. Elle commença par ça, forcement. Puis elle enchaina avec les œufs brouillés. « -oui c’est prêt. » en déposant un thermos de café sur le plateau. « -tu veux bien m’attendre pour monter stp… » demanda-t-elle. Oui, forcement encore une fois elle demandait un service, mais elle n’avait pas vraiment envie de passer seule devant les ouvriers. Elle grimpa dans sa chambre et enfila une robe à la place ce qui lui servait de pyjama. Puis elle revint rapidement en bas et lança un : « -c’est bon je suis là. » en passant devant les ouvriers elle se garda bien de lever les yeux, et hésita même à prendre la main de Seth. Mais elle se dit qu’il fallait pas abuser. Quelques minutes plus tard, ils prenaient place sur la terrasse sur le toit et elle sourit de plus belle. « -y’a du bon à se lever tôt… » il faisait nettement moins chaud. Elle s’installa et poussa un long soupire en sentant l’odeur du café dans sa tasse. Elle jeta un regard à Seth. Ils n’étaient pas obligés de parler. Mais elle demanda : « -t’as quelqu’un dans ta vie ? » comme ça, sans préliminaire, les jambes croisés, le dos contre les oreilles du canapé.

Manhattan Redlish
Messages : 3927
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Devientart

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
lune 2
Manhattan Redlish
Sam 15 Juil - 21:06

Seth Hobbes
J'ai 38 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis agent de la CIA et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien .

A venir...
Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_pmdqzzUegm1uy9est_250Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_o7757s0Ple1tae3h3_250
Home sweet home  - Page 5 Tumblr_inline_plymzyBcIf1uy9est_250
Avatar : Dopamine / Gif : Tumblr


Le réveil avait été brutal. Le discours à l’encontre des ouvriers également. La nuit avait été courte, et il avait espéré pouvoir grapiller quelques heures de sommeil en cette fin de semaine. Il s’était bien fourvoyé ! Et Abigail également. Il la rejoignit dans la cuisine, avec une indispensable envie de café pour réveiller pleinement son esprit et son corps. Un regard pour la jeune femme, et constata qu’il n’était peut-être pas encore prêt pour les joutes verbales de bon matin, alors il resta silencieux. Il porta ensuite sa main à hauteur de ses yeux. Quel abruti ! « Elles sont posées sur mon bureau ». Ses lunettes de vue était un peu sa couverture. Elle lui donnait un air innocent et intellectuel. Les deux qualités qui inspiraient confiance chez autrui. En réalité, il en avait nullement besoin pour voir distinctement. Néanmoins, il nota dans un coin de son esprit d’aller les récupérer au plus vite, lorsque l’occasion se présenterait. « Je n’ai pas dit cela » tout en sentant qu’Abigail souhaitait lui demander quelque chose en particulier, mais qui n’était pas un service d’après ses dires « Laisse-moi deviner, tu n’es pas du matin toi ?! » alors que cette dernière prenait sa réponse pour un refus catégorique alors qu’il n’avait pas pipé mot. Ou pas beaucoup tout du moins. Il n’eut le temps de prononcer le moindre mot qu’Abigail s’éloigna pour plonger la tête dans le réfrigérateur. Un froncement de sourcils alors qu’elle semblait vouloir le retenir de se changer « Je ne vais pas monter sur le toit en boxer ». C’était une évidence. Il acquiesça « Oui » et monta dans la chambre pour se vêtir davantage, et retourna ensuite dans la cuisine.

Seth fit un premier aller-retour avec les couverts, les assiettes et le jus de fruits, puis posa ses mains sur l’établi, attendant que la jeune femme ait terminé de préparer le brunch « Oui… Si tu veux » tout en trouvant sa demande pour le moins intrigante. Il prit un morceau d’œufs brouillé, avant d’ouvrir la bouche. C’était chaud. Il était en train de se brûler comme un abruti. Entre des tentatives de mastication et des soupirs pour évacuer la chaleur dans sa bouche, Seth finit tout de même par avaler alors que la jeune femme revenait vêtue d’une robe. Ils rejoignirent la terrasse sur le toit de l’immeuble, arborée et illuminée par les premiers rayons du soleil « J’aurais préféré un autre type de réveil » que celui de la perceuse. Seth commença à servir les œufs brouillés et les pancakes quand son geste resta en suspens « Tu veux savoir si tu as le champ libre ? » répondit-il par une autre question. Un sourire et termina de se servir, avant de répondre « Non ». Le Seth Hobbes de New York était célibataire, et pas particulièrement en recherche du grand amour, ou même d’une aventure d’un soir. Ce qui était sujet de conversation, et sûrement de pari, entre ses colocataires. Le Seth Hobbes de Washington était engagé dans une relation compliquée, vacillante, depuis presque deux ans avec un autre agent de la CIA actuellement projetée au Burkina Faso. Ces cinq derniers mois, ils n’avaient échangé qu’un appel de quelques minutes sur une ligne sécurisée, puis plus rien. Il savait qu’elle était toujours en vie grâce aux informations que lui communiquait Tom, et c’était tout ce qui lui importait à ce jour. Il prit une gorgée de café et rétorqua tout en reposant la tasse sur la table « Et toi ? ».

Contenu sponsorisé
Home sweet home
Page 5 sur 36
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 20 ... 36  Suivant
Sujets similaires
-
» Welcome back home
» Home is wherever the heart is
» (m/f) Home For All (Recherche de persos)
» Could I ever call this place "home"? | ft. Arthécate
» Sweet mistake - Morgan&Kelly - HOT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Archives :: Archives :: Univers réel-
Sauter vers: