Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» En attendant l'hiver
The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 18:26 par Arthécate

» Destins croisés [Ft Clionestra] (TW+18)
The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 18:21 par Clionestra

» Inspire-moi {+18}
The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 17:03 par Elwin

» Funambule feat Manhattan Redlish
The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 16:21 par Manhattan Redlish

» Elle attendait, comme on attend à la gare. Que quelqu'un arrive, que quelqu'un la répare… (ft Laecca)
The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 15:11 par Laecca

» hope it gives you hell
The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 15:04 par Lojzo

» a little bit of hell, but she got me in heaven (Clionestra)
The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 14:29 par tillmidnight

» La Gaufre une fois!
The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 13:49 par Nemo

» Tout le bleu du ciel [Clionestra]
The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 EmptyAujourd'hui à 13:40 par Nemo

Le deal à ne pas rater :
My Hero Academia : où acheter le Tome 39 édition Collector du manga ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally)

Ally
Messages : 50
Date d'inscription : 24/04/2023
Crédits : @shamoonabbasi8

Univers fétiche : Med fan - WoD - Post apo
Préférence de jeu : Les deux
Valise
Ally
Lun 29 Mai - 22:26

Violette
« Vick » Gagnon

J'ai 27 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis un malfrat et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien mais ça dépend des jours.

Informations supplémentaires ici.

Vick demeure parfaitement stoïque, imperturbable, quand Ruby la taquine un peu à propos de sa boisson. Elle ne répond d’abord rien à ce propos, se contentant de boire une petite gorgée millimétrée, non sans songer à ce qu’elle était, avant. Il y a dix ans. Les cans de Bud envoyées derrière l’épicerie. Les bouteilles de Sortilège volées. La fois où elle a bu du vin rouge et où elle l’a recraché en riant aux éclats. Elle buvait absolument tout et n’importe quoi, même quand Ruby était en sa compagnie. L’alcool ne juge pas. Il est là, tout le temps, le meilleur pote qui te réconforte et qui te fait oublier ta vie de merde en quelques chaudes gorgées précieuses. Le regard fixé sur les glaçons, elle a aussi appris à ses dépens, à sa sortie de taule, que l’alcool est une arme. Pour les autres. Le meilleur moyen de profiter d’une personne qui n’a plus de défenses. Alors oui, elle ne boit plus. L’eau c’est très bien. De toute façon, même si elle le voulait, Fergus ne voudrait certainement pas qu’elle bosse pour lui en buvant un coup.

Elle dépose donc son verre au bord de la table avant de fourrer ses mains dans les poches de son sweat, à peine impatientée.

Parce que là, Ruby est en train d’expliquer, et elle écoute, les oreilles grandes ouvertes, concentrée.

Elle ne lui apprend rien de neuf à propos de ses parents. Les Sinclair, père et mère, sont d’abominables gens, elle le sait. Rien de surprenant à ce qu’ils rejettent totalement l’idée que leur jolie fille soit en couple avec une meuf. Ça ne fait pas très bon genre dans la Haute, ce genre de comportement, même si les temps changent. Elle s’agite un peu nerveusement sur son siège en apprenant qu’elle l’a senti passé. Vick comprend parfaitement ce qu’elle veut dire par là…Puis cet envoi à l’armée…ça la fait sourire, un sourire nerveux.

-Ton vieux est resté coincé au Moyen-Age, dit-elle simplement en jetant un coup d’œil discret à Fergus qui le lui rend. Aussitôt, elle reporte son attention sur Ruby qui continue son récit.

Finalement, elle a apprécié l’armée. Ça, elle ne s’y attendait pas. Dooonc, la princesse sait tenir une arme ? Maîtriser un dingue sur le point de la tailler ? Se faire discrète ? Inévitablement, le regard de Vick s’attarde sur les épaules de son ex compagne, avisant la carrure, la courbe douce d’une mâchoire décidée, le port ferme d’une femme qui sait ce qu’elle fait. Cette constatation ne fait qu’agiter plus encore Vick. Ruby ne devait pas venir. Elle a toujours été une flipette de premier rang. Et là, non seulement elle a gagné en courage mais elle a aussi gagné en expérience. Et merde…

Pourtant, il s’est passé un truc. Et pas besoin d’avoir un doctorat pour comprendre. Vick s’empare de son verre d’eau et en boit une autre gorgée, pensive.

-En taule, les matons qui toussaient trop, ils étaient remplacés rapidement. Finalement, l’armée, les flics, toussa, c’est ben pareil j’imagine, dit-elle en la fixant directement. Je t’ai entendu tousser. Et tousser de même quand t’es déployée sur le terrain en mode furtif, j’imagine que ça le fait pas trop.

Elle a un petit rire du nez avant de secouer la tête.

-On t’a envoyé en bootcamp pour te dresser et finalement, ça a marché. Au moins, maintenant, s’il fait chier, tu peux lui en retourner deux, à ton vieux.

Il se passe un instant, une longue seconde durant laquelle Vick regarde la table.

-Et pendant dix ans, t’as pas eu le bon sens de peut-être penser que j’aurais aimé, je sais pas moi, un message ? L’armée t’a fait oublier mon numéro ?

Elle passe une main dans ses cheveux, son téléphone vibre dans sa poche mais elle ne le regarde pas. Il y a comme un espèce de lassitude, quelque chose de nouveau dans sa voix lointaine, alors qu’elle ne regarde même plus Ruby.

-Quand j’ai compris que tu reviendrais pas, je me suis pointée chez toi. Y avait une réception, un gala, je sais pas quoi, un truc de riches avec que des chars de riches, un gars à l’entrée qu’a pas voulu me laisser entrer. Il m’a repoussée en disant que de toute façon t’étais partie loin. Ta mère s’est pointée à cause du raffut, elle m’a regardée comme si j’étais du purin…Elle m’a même pas parlé, en fait, elle a juste appelé la police. Alors j’ai pété une coche.

Un autre rire du nez, résigné.

-Y avait cette énorme Bentley qui venait de s’arrêter. J’ai pris la place du voiturier et je suis partie, je voulais te retrouver. Sauf que…dans ces chars là, on peut te pister. J’avais pas fait 3 miles que j’avais déjà toute la flicaille au cul. J’ai paniqué, j’ai crashé le char dans un fossé…puis je suis allée en taule. Faire chier les Sinclair, c’était une esti d’idée de marde, ajoute-t-elle en souriant froidement.

Sa poche vibre encore.

-J’aurais pu m’en sortir avec de la probation, des travaux d’intérêt général, mais…c’était un gros gros client à tes vieux, le type à la Bentley. Leur avocat n’a fait qu’une bouchée du mien, un pauvre gars à peine sorti de fac et qui avait juste pas envie de défendre…quelqu’un comme moi. L’autre a chargé son dossier comme un pro…tout y est passé. Mon abandon, mes addictions, mes délits, j’étais une délinquante, le diable à enfermer…Il a pas du plaider bien longtemps. Je suis restée en taule pendant un an, pour vol avec effraction, tentative de kidnapping, destruction de biens. J’aurais pu sortir avant mais tu vois, en cabane, quand t’es enfermé avec des fauves, ben faut apprendre à survivre...Avec mon casier, Sinclair, c’était simple de me glisser sous le tapis. Ils s’en sont pas privé.

Là, Vick sort son cellulaire et écrit rapidement un message, le même pli barrant son front avant de ranger l’appareil dans sa poche.

-T’as pris tes claques, j’ai pris les miennes. Du coup c’est ça que tu voulais me dire, en fait ? Que c’est pas ta faute, c’est ça ?
-Vicky chérie, alors tu ne me présentes pas ta copine ?, dit une voix masculine grave et envoûtante, virile jusqu’à la moindre note.

La fille aux cheveux rose décoche un regard absolument indescriptible à celui qui vient de les rejoindre et qui sourit, séducteur, à Ruby.

-Ruby, Fergus. Fergus, Ruby. Tu permets ? On discute là…, dit-elle aussi posément qu’elle le peut.

Fergus détaille Ruby du regard comme un client qui s’apprête à soupeser les fruits qu’il va acheter. Le regard gris acier ne cille pas, il y a quelque chose d’affreusement dérangeant chez cet homme, y compris dans cette façon de poser sa main sur l’épaule de Vick, comme si elle lui appartenait.

-Ruby…Quel joli prénom. C’est la première fois que je te vois ici, tu travailles dans le coin ?, demande-t-il, toujours aimable, l’œil illuminé par ce qui semble être une lueur de convoitise.
-
Horizona
Messages : 1533
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Mer 31 Mai - 22:23

Ruby
Sinclair

J'ai 27 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis vétérante de l'aviation royale canadienne , en reconversion dans l'entreprise familiale , et je m'en sors avec dépit et lassitude. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire de longue date et je le vis plutôt avec résignation.

The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 286029310f5dd7f0c1448cc6f8aa153f18762764
I know a place
It's somewhere I go when I need to remember your face
We get married in our heads
Something to do while we try to recall how we met
Do you think I have forgotten?
Do you think I have forgotten?
Do you think I have forgotten
About you?
Quand je raconte ce qui s'est passé avec mes parents, je ne veux pas passer pour une victime aux yeux de Vic. Parce que je n'y gagnerai rien en premier lieu à ses yeux , mais aussi car je déteste cette attitude. Je veux simplement expliquer ce qui s'est passé , tel que cela est arrivé. Des brimades , des coups...

Mon père a toujours été un peu dur , froid par moment , ceci dit avant ce fameux jour , jamais je n'aurai imaginé qu'il porterait la main sur moi avec une telle violence , une telle haine. Le dépit , la colère que j'ai lu dans son regard , est encore gravé au fond de mon esprit. Non que son avis au sujet de ma personne compte encore mais...Disons qu'il m'a effrayé à l'époque , et m'effraie encore en partie aujourd'hui.

"Ouais. Coincé au Moyen-Age et dans la peur du quand dira-t-on..."

C'était ça le vrai problème du padré. Qu'est-ce que les autres familles diraient si je sortais avec une fille ? Déshonneur complet. En plus avec une fille sans le sou ? Calamité. Sois disant que j'allais leur causer des problèmes.

Le vrai soucis , ce sont les gens qu'ils fréquentent et non Vick. Je donnerai n'importe quoi pour avoir ma mentalité , le courage que j'ai aujourd'hui , à l'époque. Le courage de réagir différement plutôt que de fuir.
Vick m'écoute. Et , c'est déjà bien plus que ce que j'espérais de base. Toujours amusée par le fait qu'elle s'en tienne à l'eau , je n'oublie pas ma bière pour autant.

"Hum." , je retiens un soupire. Ouais , la toux est bruyante , autant qu'un éléphant , en zone d'infiltration. Et gênante. J'ai envie de m'enterrer six pieds sous terre quand une quinte me prend en public. "J'aimerais bien que le seul problème soit le fait de pas être discrète , mais c'est l'idée. Mon avantage par rapport aux matons , c'est que j'ai une bien meilleure pension qu'eux." , leur boulot , c'était clairement de la merde pour un salaire de misère. J'suis loin d'être riche comme le sont mes parents , mais j'ai une rente de l'armée suffisante pour vivre convenablement , quelques temps , même si j'envisage de trouver un autre job , quand ce sera possible. "Effectivement. Je pourrai lui rendre la monnaie de sa pièce. Comme à pas mal de personnes présentes ici." , c'est uniquement parce que je me sens capable de me défendre que j'ai accepté de venir ici , entre l'initiation militaire de base, et les arts martiaux durant des formations supplémentaires , je suis bien armée.
Néanmoins , soyons honnêtes , y'a certains types que j'éviterai d'avoir face à moi.

"Pendant mes classes , c'est à dire plusieurs mois , j'avais pas la possibilité de t'appeler. Et après...J'ai eu peur. Et plus le temps est passé plus...Je me disais que ça servirait plus à rien."

Je pensais qu'elle répondrait pas de toute manière. Que j'étais sortie de sa vie pour de bon , qu'elle me le pardonnerait pas. Comme c'est le cas en ce moment , finalement. Une forme de lâcheté que je ne peux pas nier. Lâcheté , culpabilité...Tout cela se mélange au fur et à mesure que mon ex me raconte son histoire.
Là aussi , j'ai envie de disparaître. Je me rend compte qu'elle n'aurait sûrement jamais vécu tout cela si j'étais restée. Ou que je lui avais au moins dit ce qu'il en était.

Je joue avec mon verre , distraitement , fermant les yeux quelques secondes au passage sur la prison. J'ai pas envie de savoir. Je lâche un soupire , sentant filer entre mes doigts mon passé , mon présent , mon futur.

"J'ai pas dit que ce n'était pas de ma faute. Au contraire. Je sais que j'ai merdé. Et , je m'en veux , même si ça ne changera plus rien aujourd'hui."

C'est à ce moment-là qu'un type fait brusquement son apparition. Un mec imposant , beau à sa façon mais...terriblement flippant. C'est le premier truc qui me vient à l'esprit. Flippant.Beauté glaciale , froide. Enorme red flag. Je jette un oeil interrogateur à Vick , mais elle ne se montre guère chaleureuse , si toutefois elle sait l'être. Je n'aime pas la manière dont ce Fergus touche Vick , mais j'ai pas franchement mon mot à dire. Et , j'aime encore moins , la façon dont il me regarde , moi.

"Mon prénom est plus sympa que le vôtre , c'est certain." , que je réplique d'un ton froid , sans vraiment réfléchir. Je ne souris pas. Faut que je mente , que j'évite de dire qui je suis réellement , je sais que ça ne jouera pas en ma faveur. Néanmoins , je ne connais pas assez le quartier pour élaborer un mensonge correct sur un quelconque emploi dans les environs. "Non je ne travaille pas dans le coin. Je viens pour la bière. Et pour une discussion importante que j'aimerais bien reprendre , alors si vous pouviez vous tirer , je vous en remercierai."

Y'a une époque , je serai certainement rentrée un brin dans son jeu séducteur , pour me sentir intéréssante et nier mon attirance pour les femmes. Plus maintenant.
Une certaine force de caractère , même si je ne suis pas rassurée pour être honnête .
Ce Fergus fait froid dans le dos , et je veux juste qu'il s'en aille. J'aurai peut-être dû me montrer plus chaleureuse. En même temps , je ne sais pas si cela aurait été mieux...Incapable de savoir sur quel pied danser , alors que je regarde à nouveau Vick du coin de l'oeil.
Ally
Messages : 50
Date d'inscription : 24/04/2023
Crédits : @shamoonabbasi8

Univers fétiche : Med fan - WoD - Post apo
Préférence de jeu : Les deux
Valise
Ally
Sam 8 Juil - 20:22

Violette
« Vick » Gagnon

J'ai 27 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis un malfrat et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien mais ça dépend des jours.

Informations supplémentaires ici.

Le contact de cette main virile posée sur son épaule a un effet étrange sur Vick, c’est un peu comme s’il venait d’enclencher le bouton OFF de la fille en rose qui ne dit plus un mot. Elle se tait. Elle ne réagit pas. Pire, elle regarde ailleurs et à aucun moment elle ne cherche à se dérober. Tout au plus la main invisible sur son vieux jean troué viendra-t-elle serrer un peu le tissu effiloché au genou.

Le grand type aux cheveux d’argent, lui, ne bouge pas davantage. Le seul mouvement perceptible est le sourire qui s’étire dévoilant une rangée de perles impeccables.

-Et du caractère avec ça. Belle et hargneuse. Tu sais choisir tes potes, Vick.

Le plus simplement du monde il prend place aux côtés de la fille en rose qu’il enlace d’un geste possessif de la main. Le malaise de Vick est perceptible mais elle ne se débat pas pour autant. Elle regarde Ruby et fait un très léger «non » de la tête avant de parler – enfin.

-Fergus, s’il te plaît, nous ne nous sommes pas revues depuis des années…Hem…Pourrais-tu nous laisser quelques minutes ? Nous…Je finirai le travail après.

L’inconnu pose un coude sur la table, se foutant royalement de ce que Ruby ou Vick peut bien dire. Il est là pour savoir et il saura ce que tout ceci signifie. Il connait tout de la vie de la jeune femme et jamais – JAMAIS – elle ne lui a demandé quoi que ce soit d’un ton aussi gentil et poli. Absolument jamais. Et ça amuse profondément Fergus qui devine là-dessous des choses qu’il lui plaît de creuser. La main virile caresse le dos qui frémit avant de passer dans la nuque où bouclent quelques mèches d’un vieux rose délavé avant de caresser sa joue, laissant voir un anneau de métal noir orné d’un symbole argenté ceinturer son annulaire gauche. Il marque son terrain, c’est sûr.

-C’est une copine de prison, petite fille ?, susurre-t-il en replaçant une mèche de cheveux colorés derrière une oreille délicate, avant de regarder Ruby, l’œil luisant toujours d’une malaisante étincelle.
-Non, d’avant encore, dit-elle, la gorge sèche
-J’avais oublié que tu as quand même mis les pieds dans une école, c’est vrai…ça ne t’a pas beaucoup réussi mais je suis là maintenant, n’est-ce pas, ma douce ?

Le malaise de Vicky devient palpable. La satisfaction de Fergus est presque à son paroxysme. Il adore ça, jouer, provoquer, prendre. Profiter. Et son jouet, son plus beau jouet, c’est cette jolie lesbienne au caractère de chien, un panzer au caractère de merde, avec des failles émotionnelles…même si « abysses » seraient probablement plus indiqué comme terme. Il la tient, de plein de façons possibles. Et il ne tarde pas à étaler son pouvoir, une fois de plus, en prenant le menton de Vick entre ses doigts, avant de déposer un baiser sur ses lèvres, sans qu’elle ne réagisse. Pourtant, une nausée lui serre l’estomac. Et elle ne répond pas, pâle comme un linge.

-Peut-être pourrais-tu inviter ta copine chez nous ? Qu’en dis-tu…Une petite soirée, un de ces jours, cela te ferait plaisir ?, dit-il en frottant son nez contre le sien, intime comme le serait un jeune amoureux, alors qu’il sait qu’elle hait ça et que Ruby les regarde.

Vick tousse un peu, recule pour détourner la tête, avant de murmurer :

-Je crois…Je crois qu’elle ne peut pas rester, elle travaille beaucoup, n’est-ce pas ?, demande Vick à Ruby en la suppliant presque du regard de ne pas entrer dans le jeu de Fergus.

Cela ne devait pas se passer comme ça. Elle voulait juste lui filer la pétoche, en ignorant qu’elle avait rejoint l’armée, elle voulait juste lui rendre la monnaie de sa pièce, un peu, pour soulager sa rancœur, mais là…ça là…C’est abominable. Fergus n’est pas quelqu’un de bien. Qu’il s’en prenne à elle, elle en a l’habitude mais pas question de mêler Ruby à ça. Il faut qu’elle s’en aille et vite, avant que ça n’empire.
-
Horizona
Messages : 1533
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Lun 24 Juil - 20:37

Ruby
Sinclair

J'ai 27 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis vétérante de l'aviation royale canadienne , en reconversion dans l'entreprise familiale , et je m'en sors avec dépit et lassitude. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire de longue date et je le vis plutôt avec résignation.

The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 286029310f5dd7f0c1448cc6f8aa153f18762764
I know a place
It's somewhere I go when I need to remember your face
We get married in our heads
Something to do while we try to recall how we met
Do you think I have forgotten?
Do you think I have forgotten?
Do you think I have forgotten
About you?
La vérité , c'est que ce type me fout une trouille de dingue. Vraiment , je suis terrifiée. Mais , avec les années j'ai appris à le cacher. Je ne quitte pas du regard ses mains , réflexe des forces armées , prête à anticiper tous gestes pouvant se révéler agressifs. Vick a l'air de bien le connaître , mais elle , je ne l'a reconnais pas.
Passive. Comme si elle avait déconnecté son cerveau , et ça me fait flipper encore plus. Fergus l'enlace en s'asseyant à côté d'elle , mais son regard est éloquent : elle ne veut pas que je dise quoi que ce soit.

Ok. Façon qu'est-ce que je pourrais bien dire ?
Pas grand chose , à part répéter notre envie commune de parler en privée.
Ce type veut pas nous laisser seules. Il a une curiosité mal placée , ça se sent , ça se voit , autant que sa dangerosité qui me fait rester sur le qui-vive.

Il se montre vachement tactile avec elle , et ça me perturbe. Elle se laisse faire , elle ne cherche pas à réagir. Pourquoi ? Et comment s'est-elle laissée entraîner dans ce genre de relation perverse ?
Mes yeux s'attardent sur l'annulaire de Fergus , mais le conversation reprend bien rapidement. Je ne peux masquer mon étonnement quand il l'embrasse. C'est clairement pas consenti , et malgré les années , je sais que Vick n'aime pas les gars , sous aucune forme. Ironique pour elle qui m'a toujours reproché de ne pas vivre pleinement ma sexualité , d'être aujourd'hui celle qui se fait marcher sur les pieds de cette manière.

"En effet. Je suis bien occupée , je suis juste venue prendre un verre. Le travail et plein de choses...Vous savez ce que c'est..." , je réponds à son invitation d'un brin ironique. Je ne suis pas stupide. Un gros red flag brille dans mon cerveau pour m'interdire d'accepter quoi que ce soit venant de ce Fergus. Je me retiens déjà de partir en courant , et le regard de mon ex est éloquent...Pourtant , j'ai pas envie de la laisser seule là , avec lui , même si je sais que je ne peux rien faire de plus. "Tu m'avais caché avoir quelqu'un." , je m'adresse juste à Vick pour le coup , la voix un peu acide. Pas de jalousie mais déçue qu'elle soit tombée aussi bas. Je commence à me lever. "Vous m'excuserez mais j'ai à faire , et votre compagnie n'est pas des plus agréables..." , faux sourire , bien hypocrite adresé à Fergus. C'est sans doute pas très malin de le provoquer , mais il me sort tant par les narines que je n'ai pas pu m'en empêcher. Sans compter que je sens revenir une douleur sourde mais familière aux poumons , et je sais qu'il ne faut absolument pas que je montre une quelconque faiblesse.
Ally
Messages : 50
Date d'inscription : 24/04/2023
Crédits : @shamoonabbasi8

Univers fétiche : Med fan - WoD - Post apo
Préférence de jeu : Les deux
Valise
Ally
Ven 28 Juil - 21:25

Violette
« Vick » Gagnon

J'ai 27 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis un malfrat et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien mais ça dépend des jours.

Informations supplémentaires ici.


-M’en parle pas, on croule sous le travail, de jour comme de nuit, ici. Cet endroit ne dort jamais, répond-t-il distraitement, tout en ayant l’air de songer à d’autres choses et en caressant le dos de Vicky. C’est bien pour cela que je proposais un peu de détente à trois mais ça n’a pas l’air de vous intéresser. Je suis déçu.

Le ton est léger, l’air est lointain mais juste à côté de lui, Vick, elle, vient de pâlir fortement. Elle s’empare de son verre d’eau pour siroter une ou deux petites gorgées qu’elle recrache bruyamment, manquant de s’étouffer lorsque Ruby lui balance, comme ça, gratuitement, qu’elle est en couple avec Fergus. La main sur sa poitrine, il lui faut du temps pour se remettre sous le regard amusé du maître des lieux qui éclate de rire.

-Un couple d’Enfer, n’est-ce pas chérie ?, sussure-t-il malicieusement avant de regarder Ruby se lever.

Il sait désormais ce qu’il voulait savoir. Le ton aigre employé pour évoquer une relation sentimentale, le regard, la maîtrise de soi sous les provocations malaisantes, tout indique à Fergus que la jolie copine venue de nulle part n’est pas qu’une simple connaissance. Il note, avec une certaine satisfaction, que sa proie est terrifiée. Et à raison. Quand Fergus est déçu, ça se paye toujours, elle le sait. Il se fait déjà une joie de lui rappeler en fin de soirée les termes de son contrat.

Quoiqu’il en soit, Ruby est debout et est sur le point de s’en aller. Le sourire en coin, l’œil luisant d’une convoitise inassouvie, cet air de chat devant le canari inaccessible, Fergus se contente de hocher la tête en riant encore :

-On se reverra poupée, c’est une certitude, dit-il en lui décochant un clin d’œil.

Il se lève à son tour et approche de la jeune femme en prenant une longue inspiration juste devant elle.

-On se reverra parce si tu veux la voir elle, il faudra me voir moi. Agréable ou pas. Belle soirée à toi, ma jolie, souffle-t-il en riant du nez, déjà sur le chemin du bar. Vicky, elle, vient de poser un coude sur la table et de loger son front pâle dans sa main, les yeux clos. Qu’est-ce qui vient de se passer, là ? Bordel…ça ne pouvait pas être pire. Bon ok, elle voulait la titiller un peu, l’emmener sur son terrain, juste pour voir si elle avait du cran à présent, mais ça…ça ! ça va beaucoup trop loin. Elle connait bien Fergus, elle sait que maintenant qu’il a bien enregistré les traits de Ruby, elle ne sera plus en sécurité ici, ni même dans le quartier. Putain…

-Désolée pour ça, Rubs…, dit-elle enfin d’une voix blanche, prononçant sans le vouloir le petit surnom qu’elle lui donnait autrefois. Viens je te raccompagne, ton char n’est pas loin j’imagine…

Qu’au moins elle puisse partir sans trop de casse. La fille aux cheveux rose se lève, prend son sac et le passe en bandoulière avant de se diriger vers la sortie, sans un regard pour Fergus. Le job, elle le fera ailleurs, elle ne peut plus rester là et le savoir dans son dos, occupé à jubiler, lui file la gerbe. Dehors, une fois le gorille de l’entrée loin derrière, elle passe la manche de son vieux hoodie sur ses lèvres, comme pour en effacer une trace tenace. Elle sort son cellulaire de sa poche et pianote un instant tout en marchant, observant un résultat sur l’écran avant d’être rassurée et d’enfin regarder Ruby.

-Faut plus que tu viennes. T’es pas en sécurité ici, dit-elle d’une voix neutre, blasée, fatiguée. J’voulais pas te mettre en danger, au cas où tu penserais que ce serait une sorte de vengeance bien glauque ou je sais pas quoi encore, ok ?

L’idée que Fergus ait pu l’embrasser comme ça, juste devant elle…Dans la longue liste des journées de merde, celle-ci est probablement dans le top dix. Perdre son boulot, perdre sa crédibilité et probablement perdre Ruby une fois de plus. C’est ptêtre mieux comme ça, après tout. Ce n’est jamais que la routine. C’est ce qu’elle se dit en regardant les voitures, les mains dans les poches.

-T’es parkée où ?
-
Horizona
Messages : 1533
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Sam 29 Juil - 21:39

Ruby
Sinclair

J'ai 27 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis vétérante de l'aviation royale canadienne , en reconversion dans l'entreprise familiale , et je m'en sors avec dépit et lassitude. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire de longue date et je le vis plutôt avec résignation.

The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 286029310f5dd7f0c1448cc6f8aa153f18762764
I know a place
It's somewhere I go when I need to remember your face
We get married in our heads
Something to do while we try to recall how we met
Do you think I have forgotten?
Do you think I have forgotten?
Do you think I have forgotten
About you?
J'aurai presque envie de vomir. La situation tourne au cauchemar complet , à chaque fois que ce type ouvre la bouche.
Cet endroit ne dort jamais...Je n'ai aucune envie de savoir ce qu'ils foutent ici. Vraiment pas. Ca sent le moisi , les trucs immondes et illégaux , bien entendu pas besoin de le préciser hein.

Je pensais qu'après avoir fait de la taule , Vick serait assez intelligente pour pas s'embarquer dans ce genre de conneries , mais je me suis visiblement bien trompée.
Sur ça , et d'autres détails je commence à comprendre comment ce Fergus manipule ses interlocuteurs , et ça me tord l'estomac un peu plus encore.

"Pas partisante des divertissements à 3 non..." , je baragouine , ayant plus qu'hâte de pouvoir me tirer d'ici après une dernière provocation. J'ai sûrement touché pile là où il fallait pas concernant la relation de mon ex et de ce gars , mais étrangement , ça me ferait presque plaisir de voir Vick pâlir autant si seulement j'étais pas terrifiée. Debout , prête à partir , Fergus m'adresse son regard de requin. J'essaie de garder contenance , de ne pas baisser le regard. Hors de question face à un connard pareil de paraître un tant soit peu faible. "Va te faire foutre." , je lâche , m'enfichant de savoir s'il a entendu ou pas. Je prends mes affaires , et je me casse de cet endroit de merde , un goût de sang dans la gorge , les poumons qui brûlent. "Fais ce que tu veux Vick , ça m'est égal."

J'attend même pas de voir si la meuf aux cheveux roses me suit pour sortir de cet endroit. Faut que je m'aère. J'entends ses pas derrière moi , je l'a regarde du coin de l'oeil. On dit pas un mot jusqu'à être loin de cette usine à problèmes , et je me rend compte que pour m'empêcher de tousser près des oreilles de Fergus , je respirais quasiment pas durant toute cette marche.

"Pas en sécurité ? Naaan sérieusement , j'avais pas compris." , c'est pas mon genre d'utiliser l'ironie , de m'énerver. J'suis calme en général. De fait , mon ton reste calme , quoique un peu sec , et ouais j'en veux à mon ex , ça c'est évident. Je pose une main sur ma poitrine , me concentrant sur ma respiration , les douleurs s'amplifiant. "Bien sûr Vick tu voulais pas me mettre en danger , mais tu m'as conduite pile dans l'antre de ton boss psychopathe. Ca sonne pas du tout comme étant fait exprès , hein ? Merci , c'est génial." , sur ces mots , je suis prise d'une violente quinte de toux qui dure plusieurs dizaines de secondes , me laissant essouflée jusqu'à ce que je reprenne mon souffle. Plus ou moins. "J'suis à quelques rues parallèles , la rue des halles, une dizaine de minutes à pieds. Je voulais pas me garer trop près." , faut croire que j'avais raison sur ce coup là. "Laisse moi...juste 2 minutes." , je souffle toussant encore quelques peu , avant de chercher un médicament dans mon sac. "Sérieusement Vick...Je dois m'inquiéter que de ce quartier ou...de plus loin encore ?" , j'ai aucune idée de jusqu'où ce type est capable d'aller pour me retrouver et assouvir ses drôles de pensées morbides concernant la femme en face de moi , et de ma personne même.
Ally
Messages : 50
Date d'inscription : 24/04/2023
Crédits : @shamoonabbasi8

Univers fétiche : Med fan - WoD - Post apo
Préférence de jeu : Les deux
Valise
Ally
Mer 9 Aoû - 12:02

Violette
« Vick » Gagnon

J'ai 27 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis un malfrat et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien mais ça dépend des jours.

Informations supplémentaires ici.


-Pas la peine de prendre ce ton-là avec moi, t’sais.

Vick inspire et expire longuement en regardant le ciel d’encre vaguement éclairé de néons douteux. Elle prend appui sur le capot d’une voiture, le temps que Ruby se remette.

-J’pensais pas qu’il agirait comme ça, ok ? D’habitude il se fout des gens avec qui je traîne. T’as du lui taper dans l’œil, c’est tout. Moi, j’voulais juste savoir si t’avais gagné des balls à l’armée, si tu oserais sortir de ta zone de confort. On dirait que oui, dit-elle encore, blasée, en sortant son téléphone de sa poche, pianotant rapidement sur l’écran tactile. Assez en tout cas pour provoquer le seul type qu’il faut pas provoquer. J’y crois pas…

Une carte s’affiche. La Rue des Halles. Trois pâtés de maison. Des points rouges clignotent ici et là, ce qui fait froncer les sourcils de la fille en rose, elle est visiblement concentrée et réfléchit alors que son invitée est en train de s’étouffer dans sa propre toux. Ok, elle devrait sans doute prendre le temps de la réconforter et de la soutenir mais là, y a une urgence bien plus pressante : sortir du périmètre sous contrôle de Fergus.

-Prends le temps de tousser, chérie, je vais sauver ton petit cul mais va falloir que tu me laisses faire, d’ac?, dit-elle en pianotant un numéro, rapide comme toujours, en ignorant délibérément sa dernière question.

Une sonnerie. Deux sonneries. Tr…

-Darling. Vick, je sais pas ce que t’as encore foutu mais ça a intérêt à être vachement urgent, dit une voix masculine. Vick perçoit le bruit de touches de clavier martyrisées, des explosions. Darling est en plein donjon online, sans le moindre doute.
-Salut, j’ai besoin de big daddy.

Un silence.

-Ha ouais. A ce point-là.
-Ouais.
-Attend une seconde…

Vick a un regard de biais pour Ruby qui peine à se remettre. De l’autre côté de la ligne, elle entend le bruit d’une chaise de gamer qui roule sur un plancher, un clavier pianoté à toute vitesse, des clics de souris, des soupirs à fendre l’âme, ce qui fait sourire – un peu – la jeune femme toujours appuyée sur le capot de la voiture.

-Il sera là dans cinq minutes. Destination ?
-En dehors de la quadrature. Oh ! Et j’ai besoin d’un brouilleur de netrun’ pour un char parké sur Halles. Tu peux me filer ça ?, demande-t-elle, toujours en gardant un œil sur Ruby.

Autre gros soupir. Un instant de concentration entrecoupé de bruits rapides et secs de touches martelées à toute vitesse.

-C’est pour qui ?
-Pas tes affaires. Tu m’en dois une, non ?
-Okay, okay, voilà. Big Daddy est en route. C’est pas avec Fergus au moins que t’as des emm…
-Merci Darling, on se parle plus tard.

Vick raccroche, elle planque le téléphone dans la poche de sa veste puis passe une main sur son visage.

-On n’a pas beaucoup de temps. T’as un refuge en dehors de chez toi, de chez tes parents, ou de ta copine, si t’en as une ?

La fille en rose regarde ses ongles rongés. Ouais c’est une façon comme une autre de savoir. Pour son bien, vous comprenez.

-Juste quelques jours, le temps que ça se tasse, hein.
-
Horizona
Messages : 1533
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Jeu 17 Aoû - 23:08

Ruby
Sinclair

J'ai 27 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis vétérante de l'aviation royale canadienne , en reconversion dans l'entreprise familiale , et je m'en sors avec dépit et lassitude. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire de longue date et je le vis plutôt avec résignation.

The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 286029310f5dd7f0c1448cc6f8aa153f18762764
I know a place
It's somewhere I go when I need to remember your face
We get married in our heads
Something to do while we try to recall how we met
Do you think I have forgotten?
Do you think I have forgotten?
Do you think I have forgotten
About you?
Je regarde fixement Vick quand elle me dit que je ne devrais pas prendre ce ton. Je retiens un soupire. Sans doute qu'elle a raison , puis ce n'est pas mon genre de m'énerver. Cela dit , la dangerosité des évènements , dont j'ai parfaitement conscience , contribue à cette nervosité. Je ne me sens pas tranquille , je sais que ça va merder , et c'est sa faute. Je venais pour discuter , tenter d'arranger les choses , j'ai fait l'effort de venir dans son quartier de merd*...Tout cela pour attirer l'attention d'un psychopathe. Aucune raison de m'énerver , bien entendu.

"J'suis pas sûre de te croire Vick." , je réplique quand j'ai du souffle. "Ce type te considère clairement comme sa propriété , sa chose alors...viens pas me faire croire que tu savais pas qu'il allait tenter de savoir qui j'étais ou ce que je foutais là. Tu connais très bien ses intentions et son businness." , je tousse encore un peu , saleté de faiblesse qui me colle à la peau. "Je l'ai pas provoqué...Je ne me suis juste pas laissé marché dessus. Nuances." , ce n'est certainement pas moi la fautive dans l'histoire.

Mes poumons ont clairement décidé de me dire fuck , et c'est pas franchement le meilleur endroit pour.
C'est rare qu'une crise me prenne aussi longtemps , mais je suppose que le stress doit y être pour quelque chose , que ce n'est pas une aggravation de ma santé...Enfin , je l'espère...

Attendez deux secondes...
Vick vient de m'appeler chérie là ?
Je la regarde avec des yeux ronds entre deux quintes , mais certainement pas pour la raison qu'elle s'imagine.

"J'ai pas vraiment le choix hein..."

Je me sens plutôt obligée de lui laisser cartes en main , faut le dire. Et , même si je m'étouffe dans ma toux , j'écoute quand même ce qui se trame. Ok , j'y comprends rien , mais c'est pas bien grave. Je prends mon inhalateur pas longtemps avant que mon ex raccroche. Je commence à reprendre mon souffle , la toux se calmant. Enfin.

"On se croirait presque dans un film...avec ton bienfaiteur mystérieux là..." , je lui fais remarquer avec un sourire en coin , prenant une grane inspiration. "Mais bien sûr Vick j'ai 3 appartements en ville..." , je lâche d'un ton bien ironique. Elle m'avait demandé d'arrêter le sarcasme c'est vrai. "Explique-moi comment tu voudrais que j'ai un autre endroit où me planquer que chez moi ? Sérieusement...Et , je n'ai pas de copine , j'ai pas eu le temps pour ça." , je me passe une main dans les cheveux , et pour être honnête , j'ai l'impression que je vais craquer. "La vraie question Vick , c'est : est-ce que ça va vraiment se calmer dans quelques jours comme tu dis...Ou pas du tout. Alors joue franc jeu avec moi. Dis-moi ce que le gars que t'a appelé va faire avec mon char , qu'est-ce que je suis censée faire maintenant...Parce que je me sens complètement paumée. Sois honnête sur les relations de Fergus , et ce que je risque."

Je n'ai aucun endroit où aller. Je refuse d'aller passer la nuit chez mes parents , et je ne veux pas les mêler à tout cela non plus. Est-ce que je devrais quitter la ville ?

"T'es pas obligée de m'aider si tu le veux pas , tu sais." , je lâche finalement. "Je sais très bien que tu me hais pour tout ce qui est arrivé."
[/i]
Ally
Messages : 50
Date d'inscription : 24/04/2023
Crédits : @shamoonabbasi8

Univers fétiche : Med fan - WoD - Post apo
Préférence de jeu : Les deux
Valise
Ally
Lun 28 Aoû - 16:11

Violette
« Vick » Gagnon

J'ai 27 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis un malfrat et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien mais ça dépend des jours.

Informations supplémentaires ici.


Les mains fourrées dans les poches de son pantalon, Vick écoute les propos parfois violents que lui balance Rubs. Tellement d’amertume. Tellement de rancœur à peine déguisée par le ton passif-agressif. Elle lui en veut. Normal. Rien d’illogique là-dedans. Pourtant, ce n’est rien de plus qu’un jour ordinaire dans la vie de la fille aux cheveux roses.

Le regard bleu ciel s’attarde sur Ruby, un regard qui n’a rien perdu de sa clarté mais qui a gagné en lassitude. Est-ce que cela vaut encore la peine de tenter de lui expliquer quoi que ce soit ? Est-ce qu’elle comprendrait ? Peut-être bien, peut-être pas.

Alors, tête basse, en jouant avec un petit caillou du bout de sa chaussure, un sourire aux lèvres, elle répond simplement :

-Nope, t’as pas d’autre choix que de me croire et de me faire confiance. Je te mets en sécurité quelque part, quelques temps, puis t’entendra plus parler de moi, ça te va comme ça ?

Elle soupire du nez et continue, d’une voix bien plus douce et posée, la voix d’une personne qui sait ce qu’elle fait.

-Je t’expliquerai tout quand nous serons en dehors du quartier. Rien n’est sûr ici, voilà pourquoi je fais en sorte de te sortir de là, avec mes moyens. Ok ? Et si t’as pas d’endroit où crécher quelques temps, je sais où tu pourras t’abriter, le temps que je règle cette histoire. Fergus…C’est pas mon mec, si c’est ce que tu crois. Et pour la dernière fois, non, il n’agit jamais comme ça avec les gens qui m’accompagnent. C’est la première fois qu’il agit de cette manière. Il a du se sentir menacé par toi, j’sais pas trop pourquoi. Et c’est bien pour ça que je prends toutes les précautions.

C’est vrai, c’est pas comme si y avait possibilité qu’une histoire se reproduise entre elles, non ? Pas après ce cirque là, c’est clair. Rubs est effrayée. Et malade. En plus d’être en méga colère.

-Darling va faire placer un brouilleur sur ton char. Je sais pas si tu le sais mais on peut tracer n’importe qui avec n’importe quoi. Bref.

Elle croise les bras sur son ventre, avant de passer une main sur son visage et de regarder Rubs.

-Tu penses que tout ce qui arrive là, c’est parce que je te hais ?

Le regard de ciel luit brièvement avant de regarder ailleurs. Forcément. Vick est tout à fait en droit de penser ça. Sans doute. Quoiqu’il en soit le bruit d’un véhicule électrique approchant l’empêche de développer. Une Tesla noire aux vitres teintées s’arrête devant Vick qui hoche la tête pour regarder le véhicule. La vitre avant droit s’abaisse.

-Alors, on va où ? demande une voix grave et profonde.
-Salut Big D, dit Vick d’une voix lasse. Je te dis dans le char.

La fille aux cheveux roses ouvre la portière arrière, pour y laisser entrer Ruby.

-J’sais que t’as pas confiance mais t’es dans cette situation à cause de moi, laisse moi gérer ça ok ? T’as rien à craindre, Big D est gentil comme un chaton et aussi inoffensif qu’une mouche.
-J’ai entendu !, dit une grosse voix à l’avant.

Le petit rire de Vick lui répond, comme un rire d’enfant. Vick monte la première et laissera tout le temps à Ruby de s’asseoir à son tour sur le siège de faux cuir. Devant, à la place du conducteur, un homme d’une soixantaine d’années à l’impressionnante musculature parfaitement visible sous la chemise d’un blanc irréprochable. De beaux cheveux argent, un nez droit, un menton carré…Big D ressemble à un dandy grâce à ce petit gilet en tweed marron duquel s’échappe une montre à gousset. Un bracelet de cuir orne son poignet droit, soulignant les veines qui parcourent sa main fermement agrippée au volant. Il ôte alors ses lunettes teintées, révélant un regard rieur, deux yeux marron fixés sur Ruby, un regard de vieux grand-père charmant et gentil.

-Alors, jeunes filles ? On va où ?, dit-il en tendant un boitier à Vick qui s’en empare rapidement.
-Au refuge, dit-elle en pianotant rapidement.
-C’est parti, dit-il en replaçant ses lunettes et en démarrant la voiture qui se déplace rapidement, silencieuse, sur le tarmac noir. Après avoir tapoté quelque fois, elle pose le boitier entre elles et regarde à nouveau Ruby.

-Le refuge, c’est là que j’ai habité quelques temps…y a un moment, dit-elle sans être plus précise. Y a tout ce qu’il faut, là-bas. Juste quelques jours, le temps que ça se calme. Je peux pas t’emmener chez moi. Fergus vient souvent.

Vick s’enfonce dans le siège, sous l’œil attentif de Big D.

-Ecoute…J’ai changé pendant tout ce temps. Ma vie…

Elle secoue la tête et regarde par la fenêtre.

-Tu parlais d’un film tout à l’heure. On n’en est pas très loin, effectivement. Y a tout un pan de cette ville dont tu ignores tout et moi je suis en plein dedans. Y a des choses que je sais, et que tu ignores, tout comme l’inverse est aussi vrai. Ce que je sais aussi, c’est que si j’avais pu prévoir que Fergus se comporterait comme le taré qu’il est avec toi, jamais je ne t’aurais demandé de venir ce soir, ok ? Jamais.

Le regard marron, planqué derrière les lunettes teintées totalement inutiles en cette nuit noire, vient de se plisser. Il écoute. Il est curieux. Vick…Elle ne parle jamais de cette façon à personne. Pas même à Darling qui est ce qui ressemble le plus à un ami proche.

-Maintenant, envoie un message à tes vieux. Dis leur que tu pars quelques jours pour une retraite dans un centre de bien-être ou je sais pas quoi, un de leurs trucs de riches, puis donne moi ton cellulaire. Vite.

Un sourire se dessine sur les lèvres fines du conducteur. Vick sera toujours Vick. Avec ses grosses failles communicationnelles avec tout le monde, y compris les personnes auxquelles elle tient.

-Je peux allonger le trajet, j’ai le cauchemar des mangeurs de donuts harnaché au char, Vick.
-C’est parfait, alors. Rubs, fais ce que je te demande, s’il te plaît, c’est important, insiste-t-elle en tendant la main pour prendre le téléphone. Quand on sera arrivées, on appellera le doc pour ta toux, ok ?
-
Horizona
Messages : 1533
Date d'inscription : 02/11/2019
Région : Alsace
Crédits : animationsedts tumblr

Univers fétiche : Science-Fiction , City , univers inventé
Préférence de jeu : Les deux
Scooby Doo
Horizona
Mar 29 Aoû - 16:40

Ruby
Sinclair

J'ai 27 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis vétérante de l'aviation royale canadienne , en reconversion dans l'entreprise familiale , et je m'en sors avec dépit et lassitude. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire de longue date et je le vis plutôt avec résignation.

The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally) - Page 2 286029310f5dd7f0c1448cc6f8aa153f18762764
I know a place
It's somewhere I go when I need to remember your face
We get married in our heads
Something to do while we try to recall how we met
Do you think I have forgotten?
Do you think I have forgotten?
Do you think I have forgotten
About you?
Je me retrouve à confier ma vie , ouais je crois qu'on parle d'un sujet bien sérieux , à Vick , aka mon ex qui me trouble toujours autant , mais qui me déteste.
Quel plan parfaitement génial.
Du grand art.
Et , je n'ai pas le choix , n'ayant aucune idée de ce que je suis censée foutre dans ce genre de situation. Même dans l'armée c'était plus évident.

"Je te fais confiance." , je réponds finalement assez simplement , le souffle encore court. Putain. Elle dure cette crise. "Vu ton air écoeuré , ouais je me disais bien que ça devait pas être ton mec...." , j'ouvre des yeux circonspects. "Menacé ? Ouais je fais vraiment super peur..." , je soupire même si je commence à entendre que Vick n'a tout simplement pas anticipé ce cas de figure , que je dois être une sorte de sainte exception. C'est bien ma veine. Mais , elle promet de m'aider , et je sens au ton de sa voix qu'elle est sincère , et bien que je sois trop angoissée pour le montrer , j'en suis touchée. "Oh ouais , je me doute qu'on peut tracer plein de trucs , j'ai appris certaines choses dans l'armée..." , rien de bien poussé et plus en rapport avec les bolides que je pilotais, ceci dit je l'a crois sur parole quand la femme aux cheveux colorés me dit qu'il est important de brouiller mon char. Bien que ça me fasse flipper encore plus. "Je sais pas si tu me hais , je ne suis pas dans ta tête mais...reconnais que ça porte à confusion toute cette histoire." , je réponds avec hésitation , toussant encore un peu dans mon coude.

Je ne tousse jamais aussi longtemps d'habitude, surtout après avoir pris mes médicaments , mais c'est clairement pas le moment de flipper davantage. Je sursaute un peu quand je remarque la voiture électrique se rapprocher de nous. Je déteste ces engins , tu ne les entends même pas venir ! C'est le contact de Vick , bonne nouvelle. Je lâche un rire quand elle me décrit Big D :

"Je suis sûre que t'avais prévu de sortir cette comparaison depuis le début..." , l'envie de la taquiner comme au bon vieux temps , malgré la merde qui nous entoure. Big D , effectivement , me laisse une impression bien différente de Fergus. ll est plus âgé que nous , mais je me sens ausitôt en confiance , et je lui souris tout naturellement , je lui tends même une main qu'il serre franchement.

Je jette un regard interrogateur sur le boîtier qu'elle passe entre nous. Je lui voue vraiment une confiance aveugle à cet instant , et curieusement , je sais au fond de moi que je fais bien.

"Ok si ya tout ce qui faut , je me fie à ton jugement..." , je l'a regade droit dans les yeux quand elle me dit que sa vie a changé. Ca me rend triste. Bien plus qu'elle ne peut l'imaginer. "Je sais maintenant que tu pensais pas à mal. Je suis désolée.." , je lui souffle avec sincérité me retenant de prendre sa main dans la mienne. "C'est juste...Je t'imaginais une vie plus simple. Plus heureuse aussi. Moins dangereuse." , même si elle n'en a aucune idée j'ai toujours voulu le mieux pour elle. Je ne peux pas m'empêcher de rire un peu quand elle me demande d'envoyer un message à mes proches. "T'es toujours autant dans le cliché toi hein..." , elle me presse un peu alors je me dépêche d'envoyer un sms à ma mère.

le sms:


Cela reste simple , mais ça fait longtemps que je ne suis plus démonstratif avec eux. Je tends ensuite mon cellulaire à Vick :

"Tu vas pas fouiller dedans hein ?" , je lui demande en plaisantant , notant qu'elle a encore utilisé mon surnom. Mon sourire s'évanouit un brin à sa dernière phrase , touchée par l'initiative mais...je soupire , m'enfoncant un peu dans mon siège. J'ai la poitrine en feu , et je prie pour ne pas avoir chopé une infection type bronchite , vu qu c'est typiquement ce que je dois éviter avec mes blessures. "Je dois avoir quelques médoc dans mon sac encore..." , j'en ai souvent sur moi et mon inhalateur est presque plein , mais j'ai pas mon oxygène de secours pour la nuit , et je me vois mal dire ça à Vick. "C'est pas le meilleur moyen de se faire repérer ? Si Fergus cherche mon identité tout ça ... ?" , chercher des excuses pour y couper hein. Cela doit pas être très crédible vu que je tousse encore un peu , sans arriver à le contrôler. Je peux sentir le regard de Big D dans le rétroviseur d'ailleurs. "T'inquiètes pas pou moi...j'ai juste besoin de me reposer." , je dis finalement à Vick.
Contenu sponsorisé
The taste of your lips is something i can't forget (ft Ally)
Page 2 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Look around it's glorious , close your eyes and taste the sun *◦.⋆ goldzmoon
» Présentation d'Ally
» Répertoire d'Ally
» they won't forget 'bout us.
» In the blizzard of Spanish Sahara... forget the horror here...(ft Ash)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: