Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces ...
Voir le deal
63 €

LE TEMPS D'UN RP

L'amour, c'est de la physique, le mariage c'est de la chimie.

Houmous
Messages : 318
Date d'inscription : 06/01/2019
Région : Grand Est
Crédits : "Have you seen the Yellow Sign ?" Chambers

Univers fétiche : Fantastique, SF
Préférence de jeu : Homme
patrick
Houmous
Jeu 1 Déc - 19:07

Misty
Roots

J'ai 20 ans et je vis à Philadelphie, USA. Dans la vie, je suis ouvrière et étudiante et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis appelée et je le vis sans aucune idée de ce qui va m'arriver.
Après l’appel, Misty lui envoya l’adresse. Elle savait qu’il grincerait des dents en voyant s’afficher qu’il allait devoir se rendre sur Comly Street mais c’était là où elle habitait, rien à faire de ce côté. Ce n’était certainement pas la pire rue mais c’était un coin de deal reconnu… A entendre sa voix, elle avait plus ou moins compris qu’il était encore beaucoup trop tôt pour lui. Elle ne se sentait pas vraiment mal de briser l’équilibre habituel de son existence mais elle se rendait bien compte qu’elle devait gêner.  L’idée qu’il avait une vie avant ça et des projets qui ne l’avaient pas attendue pour fleurir dans son esprit la mettait un peu à côté de ses pompes. Il fallait que cette histoire se résolve, ils n’avaient rien à faire ensemble, de toute évidence.

 
Elle se prépara autant qu’elle pouvait pour être présentable. Elle savait que ce ne serait pas suffisant, ça ne l’était jamais avec ces gens-là quand on était frappé du sceau de la pauvreté, mais elle voulait au moins consentir cet effort. Elle tenta tant bien que mal de dissimuler ses tatouages qu’elle savait agressifs. Elle tenta aussi d’arranger ses cheveux peroxydés pour qu’ils paraissent assez naturels. Enfin, son maquillage, elle le fit moins fort qu’à l’accoutumée, pour offrir un autre aspect à son apparence. Elle prit aussi le temps de s’habiller de manière plus convenable et moins décontractée qu’à l’accoutumée. En face du miroir, elle soupira en ne se reconnaissant pas tellement. Avoir l’apparence de la première jeune fille au pair venue ne la sauverait pas du jugement social mais on ne pourrait pas lui reprocher de ne pas avoir mis les bouchées doubles.
 
Bientôt, elle descendit de son appartement sous des regards surpris de ses collocs. Elles ne l’avaient jamais vu comme ça et à juste titre : cette personne qu’elle allait présenter, ce n’était pas elle. Mais comme à son habitude, elle allait s’écraser pour arranger les choses pour tout le monde. C’était tout ce qu’on avait attendu d’elle jusqu’ici et c’était tout ce qu’elle pouvait faire de toutes manières. Elle arriva face à la porte, hésitante à la saisir car elle savait que son existence serait bouleversée dès lors qu’elle mettrait un pied de l’autre côté. Elle avait un peu le trac, la boule au ventre, à l’idée de passer ce seuil dans son existence. Mais avait-elle le choix réellement ?
 
Dehors, Lewis n’était pas encore arrivé à priori. Elle soupira un peu en sortant son téléphone, pour vérifier qu’il n’avait rien dit de plus par message ou qu’elle n’ait pas d’avance. Apparemment, tout était bon de ce point de vue. Elle regarda un peu autour sans voir de voiture similaire à celle qui l’avait amenée jusqu’à l’hôpital. Nouveau soupir. S’était-il perdu en chemin ? S’était-il passé quelque chose de mauvais qui l’avait empêché d’arriver à temps ? Elle n’en savait rien et cela la contrariait encore plus. Et puis, une portière s’ouvrit et elle le vit descendre du côté passager. C’était au moins ça : il était en un seul morceau !
 
 - Salut Lewis ! Comment vas ?


L'amour, c'est de la physique, le mariage c'est de la chimie. - Page 3 1653241536-6L'amour, c'est de la physique, le mariage c'est de la chimie. - Page 3 1653241536-1L'amour, c'est de la physique, le mariage c'est de la chimie. - Page 3 1653241207-8
maioral
Messages : 74
Date d'inscription : 28/01/2022
Région : Belgique
Crédits : fays

Univers fétiche : dystopie, fantastique
Préférence de jeu : Les deux
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5312-prete-moi-ta-plume#106129
maioral
Mer 11 Jan - 21:00
Hors-sujet:


Lewis
Harper

J'ai 20 ans et je vis à Philadelphie, en Amérique. Dans la vie, je suis étudiant en biochimie et je m'en sors  heureusement très bien grâce à mes parents, notamment mon père.

Rationnel, doux mais un brin rêveur, Lewis pense être né au mauvais endroit, à la mauvaise époque. Il rêve et aspire à plus de libertés, celui de pouvoir faire ses propres choix dans une vie qui lui a toujours dicté le moindre chemin à prendre. Désormais passé la vingtaine, le voici propulsé vers un mariage inéluctable. Son énième prison, ou bien peut-être, la chance de pouvoir être enfin libre ?

fc. Julio Peña Fernández
Les deux jeunes garçons se levèrent et s'habillèrent à la hâte. Du moins Lewis, car Jake n'était guère motivé à l'idée de devoir jouer les taxis pour son ami. Mais Lewis n'avait pas non plus choisi Jake par hasard. Ce dernier faisait partie de l'élite depuis peu. Il était encore considéré presque comme un "impure" par certains riches, tandis que d'autres le considéraient comme s'il était l'un de leurs depuis toujours.

Ça n'avait pas toujours dû être facile pour Jake, mais il s'en sortait et il était de plus en plus apprécié par son entourage qui pétait plus haut que leur cul. L'ami de Lewis avait appris à surfer sur la vague de la mode et de tous ces sujets de prédilection pour les gosses de riche, sans pour autant prendre la grosse tête et oublier d'où il venait. Lewis l'appréciait pour ça, il était resté humble et très naturel. Il pourrait se fondre dans n'importe quelle couche de la société qu'il y serait forcément apprécier.

— On va où ? dit-il alors qu'il ajustait sa ceinture sur le siège passager.

Lewis sortit son téléphone de sa poche. Il blêmit légèrement en lisant le message que lui avait envoyé Misty. Pour sûr, il pourrait difficilement expliquer la raison pour laquelle ils allaient chercher quelqu'un là-bas.

— À Comly Street...

Les yeux de Jake s'écarquillèrent, puis il tourna la tête vers son passager.

— Comly Street ? s'étrangla-t-il à moitié. On va y chercher quelque chose ou quelqu'un ?

Lewis s'éclaircit la gorge, en gardant son regard rivé devant lui.

— Euh... quelqu'un. Tu veux bien démarrer ?

Jake alluma le moteur, mais avant de démarrer, il voulut tout de même des explications.

— Et on va chercher qui ?

Lewis soupira en levant les yeux au ciel.

— C'est une longue histoire mais... C'est une fille.

Il osa enfin poser son regard sur son ami dont le teint mat camouflait bien les émotions.

— Je t'expliquerai plus tard, si tu veux bien, précisa Lewis.

Jake se pinça les lèvres d'un air dubitatif, mais la voiture s'élança dans le trafic jusqu'à arriver à la fameuse rue malfamée. Le conducteur gara la voiture là où il trouva de la place.

— Elle est là-bas, signala Lewis en pointant la silhouette au loin. Attends-moi, je reviens.

Il sortit de la voiture en voulant rester discret. Le jeune homme fit un petit signe à la blonde, mais elle l'avait déjà repérée. En la voyant s'approcher, Lewis eut le temps de la détailler. Il lui trouva un air presque mignon, plus délicat que ce qu'il n'avait vu la veille.

— Salut, répondit-il un peu machinalement.

Il lui tint la portière qui donnait sur le siège arrière. Il se tenait droit comme un piquet quand elle arriva à sa hauteur. Quelles précautions prendre ? Et quelle attitude adopter avec elle ?

— Ça va, un peu la gueule de bois, mais ça passera, dit-il pour combler sa gêne. Et toi ?

Il attendit qu'elle entre dans la voiture pour s'installer à son tour à côté d'elle.

— Jake, je te présente Misty... et Misty, voici Jake, un ami.

De confiance, aurait-il bien voulu ajouter, mais elle devait sans doute déjà bien s'en douter.

— Tu veux bien nous déposer chez moi, s'il-te-plaît ?

Jake acquiesça et ne se fit pas prier pour attendre. Rien qu'à l'idée d'avoir garer sa voiture ici cinq minutes lui avait foutu les jetons.

— C'est bien parce que c'est toi...
L'amour, c'est de la physique, le mariage c'est de la chimie.
Page 3 sur 3
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Mariage au Château de Garibondy
» Un mariage arrangé - FT Game over
» Un. mariage. Arrangé. (avec Elizabeth)
» (m) Mariage arrangé à l'époque victorienne (Ouvert)
» Un mariage arrangé et deux affligés [Asma x Jen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers science-fiction :: Dystopie-
Sauter vers: