Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

La chronique des Lockhood - by Renard & Clionestra

Renard
Messages : 26
Date d'inscription : 12/05/2022
Région : Québec
Crédits : Avatar; @little liars Header; @focusedits

Univers fétiche : Historique & fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Noob
Renard
Mer 18 Mai - 16:12
La chronique des Lockhood
Mise en situation

La situation
Une famille sera bientôt déchirée par amour d'une femme promise à l'un, mais amoureuse de l'autre. Comment les deux hommes pourront-ils préserver leur amour malgré la trahison...

Contexte provenant de La chronique de Bridgerton


Elizabeth
Thorne

J'ai 18 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis héritière et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis promise au duc et je le vis plutôt très mal.

take me away.
La fête battait déjà son plein dans la somptueuse demeure des Thorne lorsque la belle Elizabeth, l'unique de Robert et Margaret Thorne, fit enfin son apparition sur le plancher de danse. Elle avait mis un temps considérable à se préparer, donnant la fausse impression qu'elle avait voulu être parfaite pour ce grand jour. Ce soir, après avoir servi la volaille et les vins dispendieux, on annoncerait finalement ses fiançailles avec le Duc de Castelroc. C'était un évènement qui aurait dû la remplir d'un honneur incommensurable, après tout, l'avenir de sa famille dépendait fortement de ce mariage. Les Thorne avaient toujours été très riche, mais plusieurs générations de joueurs et de libertins avaient engouffré une grande partie de l'héritage que leurs ancêtres avaient amassés. Robert Thorne avait eu la difficile tâche de sécuriser l'avenir de son nom, malheureusement pour lui il n'avait qu'une fille, la naissance de son premier fils mort-né avait également arrachée sa première femme à la vie. Selon lui, la vie aurait pu être pire. Sa fille était un véritable petit diamant rayonnant de la même beauté que sa mère, il avait été plutôt facile pour lui de lui trouver le meilleur parti du comté! Et quel homme, ce Tom Lockhood! Même Margaret était renversée. Celle-ci s'approcha de sa fille lorsqu'elle l'aperçu enfin, son sourire était aussi éclatant que les rubis qui ornaient sa gorge légèrement grassouillette.

- Elizabeth!! S'exclama la grande dame tandis qu'elle lui offrait une coupe de cristal, enroulant son bras autour de celui de la grande blonde. On vous attend depuis presque une heure! Ce ne sont pas là des manières digne d'une future duchesse! Souffla-t-elle à son oreille plus timidement

Comme beaucoup de mère de son époque, Margaret avait plus tendance à s'inquiéter de l'avis du peuple que de l'état de sa fille. Si seulement elle avait pu décoller les yeux de ce cher duc, elle aurait pu voir que sa fille se languissait tandis que ses yeux d'azurs glissaient sur les invités. Elle ne s'attarda pas plus d'un instant sur son futur promis qu'elle trouvait plutôt vulgaire. Il était pourtant à l'image du mari parfait, le genre d'homme qui vous protégerait d'un ouragan, suffisamment riche pour supporter de nombreux enfants et il possédait un corps construit dans la pierre. Pourtant, le dévolu de la belle Elizabeth c'était déjà jeté sur un autre prétendant. Un homme pour qui son cœur s'était enflammé après une discussion passionnante dans la bibliothèque. Bien évidemment, il y avait d'autres entités qui habitaient se souvenir… Mais elle n'avait d'yeux que pour lui. Il avait la douceur qui manquait à l'autre Lockhood et l'amour passionnel pour les livres qu'ils partageaient l'avait séduite. Elle aimait son regard transperçant, comme s'il avait été le premier à la véritablement la voir. Au diable la reine et son diamant, elle préférait être le joyau de son choisi. Son cœur sursauta lorsqu'elle posa les yeux sur lui, même de dos elle pouvait le reconnaitre entre milles. Sa mère l'entraîna à travers les danseurs vers la grande table ou reposait un buffet aux odeurs succulentes, Elizabeth était tentée par un petit four, mais sa doyenne l'éloigna des denrées avant qu'elle n'ait eu le temps d'atteindre la nourriture du bout de ses doigts. Elle fut transportée rapidement vers un groupe de femmes plutôt âgées, toutes la félicitaient déjà pour son mariage, lançant quelques blagues choquantes sur la lune de miel qui donnaient froid dans le dos à la promise. Elle hocha la tête en signe d'approbation, son cerveau tentait en vain d'effacer l'image de cette grossière bête étendue contre son corps, la pressant entre ses griffes. Elle posa une main contre son front en fermant les yeux, elle devait sortir d'ici! S'excusant poliment à sa mère et au groupe, elle s'excusa d'avoir la tête légère, blâmant faussement son corsage pour le manque d'air qui l'affligeait. Il n'était pas très difficile de se dérober d'un groupe de mégères qui s'esclaffait comme des oies, surtout lorsque celles-ci n'avaient que faire de son avis.

Elle se glissa à pas de félin vers le petit couloir qui menait au balcon, prétendant faire partie d'un groupe, puis d'un autre jusqu'à ce qu'elle atteigne enfin le point de garde tout près de la porte de chêne massive. C'était surement bête de sa part de disparaitre aussi rapidement qu'elle était venue, mais la pression de cette soirée et le manque de réconfort lui enflammait l'esprit. Elle se glissa d'abord dans le petit salon de l'aile Sud, le traversant à une allure folle avant d'atteindre la fameuse bibliothèque. Chaque fois qu'elle mettait pied dans cet endroit elle pouvait le revoir, lui, accouder près de la cheminée un livre usé en main. Dans un élan infantile, elle disparue derrière une grande armoire qui prônait dans la pièce. Chacun de ses pas qui raisonnait à son oreille faisait gonfler son cœur, oui, elle était totalement amoureuse. Dès qu'il entra dans la salle, elle bondit derrière lui pour refermer la porte en trombe. Se jetant à son cou lorsqu'il lui fit face, elle plaqua sa bouche rougit de rouge à lèvres contre la sienne. Il n'y avait pas de sentiment plus libérateur, plus intense que celui d'un amour interdit. Ses mains glissèrent contre le col de sa veste avec une envie presque agressante, s'enroulant autour de son cou tandis qu'elle approfondissait son baiser. À nouveau, elle manquait d'air, mais cette fois elle s'en fichait. C'était un besoin primal, l'impression qu'elle allait mourir chaque fois qu'il la quittait. Elle ne pouvait résister à l'appelle de son corps, à la chaleur de sa personne.

- Vous m’avez manqué comme le ciel manque à la lune, souffla-t-elle tendrement contre ses lèvres avant de l’embrasser à nouveau  


“You do have a story inside you; it lies articulate and waiting to be written — behind your silence and your suffering.”  
Clionestra
Messages : 577
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Jeu 26 Mai - 21:28

Logan
Lockhood

J'ai 22 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis cousin du duc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux et je le vis plutôt pas bien. Mon amoureuse est la femme de mon cousin.

Logan Lockhood est le cousin de Tom Lockhood.

→ Il est discret. Il est calme. Il aime la lecture et le théâtre. Il aime les belles choses.
→ Il est un piètre tireur. Il a pourtant de la force et excelle en escrime.
→ Il parle anglais, français, latin et espagnol.

Logan n’en pouvait plus de toute cette histoire. Il aimait Elizabeth, de tout son pauvre cœur de cousin du duc. Il n’était rien. Il était peut-être le second héritier pour devenir duc, mais n’avait aucune envie de se battre pour avoir ce titre. Il ne voulait rien de son cousin. Rien ? Malheureusement c’était faux. S’il n’enviait ni le titre, ni la force, ni la précision au tir de son cousin, il lui enviait sa promise. La femme qu’il aimait. Elizabeth était une femme renversante, et qui avait même réussi à renverser ses pensées, son âme, ses principes, sa vie tranquille coincé entre deux livres. Il aimait Elizabeth, et pas seulement pour son magnifique sourire, ou son apparence, mais pour son esprit, sa discussion, sa manière qu’elle avait de réfléchir à certaines choses.

Oh il avait une meilleure amie, tout aussi intelligente et clairvoyante… mais en plus Elizabeth faisait naître dans son cœur un brasier de désir et d’amour qu’il ne pensait pas connaître un jour. Qu’elle soit la promise de son cousin était la pire trahison de l’univers envers lui. C’était de la souffrance et de la douleur à chacun des repas qu’ils avaient ensemble.  A chaque fête. Et cela n’avait même pas encore été officialisé auprès de la société. La famille le savait. Il le savait. C’était suffisant pour lui faire perdre l’esprit dans sa tristesse.

Il l’avait vu au loin. Il ne pouvait que la voir. Il pourrait la reconnaître dans une foule même en guenille. Elle était son soleil, son astre lunaire, son ancre dans cette société qu’il n’aimait pas plus que cela. Il l’aimait elle. Quand elle disparut, il s’éclipsa aussi. Il fallait qu’il lui parle, et il savait exactement où serait le rendez-vous avec sa douce. Il arriva dans la bibliothèque et sentit la jeune femme avant de la voir.

Il la prit dans ses bras. Lui posant les bras dans ses cheveux, l’embrassant, la tenant contre lui pour lui montrer son amour. Il ne pouvait pas la lâcher. Il ne voulait plus la lâcher. Il avait souvent eu l’idée de faire en sorte que leurs rendez-vous secrets soient remarqués. On serait obligé de lui demander de se marier avec la femme de sa vie … Son cousin lui pardonnerait un jour. Il n’en doutait pas. Il fallait juste que Logan abandonne l’idée de se marier avec elle, et qu’il les laisse être ensemble, et amoureux. Il y avait tellement besoin d’amour dans ce monde.

- Chaque jour est plus difficile à vivre, loin de vous mon amour.

Et c’était la vérité d’une brutalité et d’une clarté simple. Alors qu’il allait s’embrasser, la porte s’ouvrit avec fracas sur nul autre que Tom. Et cela n’allait pas être de tout repos.


*********


Tom
Lockhood

J'ai 23 ans et je vis à Londres, Anglette. Dans la vie, je suis héritier et duc de Castleroc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis bientôt marié et je le vis plutôt bien. Fin, jusqu'à leur trahison.

→ Tom Lockhood, duc de Castleroc. Héritier du titre de Castleroc de par son père.

→ Il est un peu dispersé. Il est un peu distrait. Il est un peu "sanguin". Il s'énerve tout de suite, et un peu trop rapidement. Il peut être un brin aveugle, souvent.

→ Il est riche.

→ Il est fort. Il est très bon tireur. Il n'est cependant, inversement, pas du tout doué pour l'escrime.

→ Il parle anglais, français et un peu d'espagnol.
Tom en était sûr ! Il avait eu des doutes, mais maintenant qu’il était dans la bibliothèque… Il n’avait plus de doute. Il hurla une obscénité qu’il n’arrivait pas à s’empêcher de faire passer par ses lèvres. Tom n’était pas amoureux de la jeune femme. Mais il avait accepté son sort, et sa destinée était avec cette jeune femme. Peut être que s’il n’avait pas pu ce brandi sec il aurait été plus clairvoyant. Peut être aurait-il pu se calmer et écouter son cousin. A la place de quoi, il réagit en ours. Littéralement.

Il prit le bras de sa promise, sans faire attention à lui faire mal ou non… bien que ce n’était pas ce qu’il voulait, la colère l’empêcha de retenir sa force.

- Logan ! Comment oses-tu séduire MA promise ?
- Tom, écoute-moi …

Tom ne le laissa pas parler alors qu’il repoussa Elizabeth de Logan d’un mouvement rapide. Il ne posa même pas un regard vers sa promise. Il avait besoin d’un héritier pour son duché … mais il était hors de question qu’il ait un enfant adultère ! Il attendrait quelques mois avant de décider s’il voulait la toucher ou non. Le temps de préparer le mariage. Si enfant il y avait, il n’aurait qu’à la laisser comme la traitresse qu’elle était. Il lui jeta un regard noir.

- Tom, écoute-moi, s’il te plait, je l’aime !
- Je n’en ai rien à foutre ! Tu m’as trahi ! Attendons-nous demain, derrière la rivière ! Nous règlerons ça entre homme ! En attendant …

Il se retourna vers Elizabeth.

- On va retourner à la fête et on va faire comme si de rien n’était, et je ne veux plus que vous vous approchez ! Même plus tu la regardes, on quittera la fête tôt. Demain, avant le lever du soleil, derrière la rivière, soit à l’heure ou je viendrais te chercher !


May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Renard
Messages : 26
Date d'inscription : 12/05/2022
Région : Québec
Crédits : Avatar; @little liars Header; @focusedits

Univers fétiche : Historique & fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Noob
Renard
Ven 27 Mai - 15:59

Lauren
Townsende

J'ai 18 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis fille de général et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureuse du duc et je le vis plutôt sur la touche.

Let me make your heart beat
La fête était des plus ennuyeuse pour la belle Lauren qui se tenait tout près des tables de buffet. Encore une autre soirée à devoir porter une stupide robe appartenant à sa mère pour danser avec une panoplie d'hommes inintéressants. La vie avait vraiment pris une mauvaise tournure le jour ou son père avait décidé qu'elle était suffisamment âgée pour se trouver un compagnon de vie. Évidemment, comme tous les nouveaux riches, Mr Townsende choisissait les meilleurs partis possibles pour sa fille, il y en avait même quelques-uns qui n'avait pas mauvaise allure et qui possédait un magot encore plus impressionnant que le sien. Quelle agonie de devoir cacher son secret, devoir vivre avec le fardeau qui détruisait son cœur chaque nuit. Elle aurait voulu crier son amour sur les toits, mais ça ne changerait rien. Son père n'était pas celui qui lui interdisait d'aimer, c'était cette stupide société. Une société qui avait zombifié son preux chevalier, lui qui semblait se contenter de ce que le sort lui avait offert. Elle était plutôt discrète lorsqu'elle le détaillait du coin de l'œil d'un air envieux, à tel point que même lui, ce cher Tom n'avait pas encore réalisé l'attention qu'elle lui portait. La plupart des citoyens le voyait comme une brute, un duc qu'on évite de se mettre à dos, un homme puissant qui pouvait vous assommer d'un seul coup de poing. Ce n'était pourtant pas ce que Lauren voyait elle lorsqu'elle plongeait son regard noisette dans le bleu vert des yeux de son duc. Elle voyait une passion sauvage, une fougue qui lui donnait des picotements à l'estomac.

La jeune femme ne voyait pas encore les ressemblances entre Tom et son père, pourtant elle était là. C'était la raison même pourquoi son cœur ne s'était pas enflammé lorsqu'elle avait lié une amitié avec Logan. Certes, elle l'aimait de tous son cœur. Elle aurait pris un coup de lame pour sauver son meilleur ami, mais il ne lui avait jamais donné des papillons dans l'estomac. Était-elle déjantée d'aimer son regard froid et dur lorsqu'il se posait sur elle pour un court instant? Peut-être, mais ça ne comptait pas. Rien ne comptait dans ce jeu de titres au quels elle n'était pas invitée. Elle serait condamnée à l'observer de loin tandis qu'il vivrait sa vie avec une blondinette qui ne l'évaluerait jamais pour sa véritable valeur. Lorsqu'elle aperçut son bellâtre quitter en trombe la grande salle, une panique s'installa. Lauren n'était pas idiote, elle avait remarqué depuis longtemps le manège que Logan et Elizabeth jouait. Après tout, Logan était son meilleur ami. Bien qu'il ait tenté de lui cacher et qu'il n'en avait jamais parlé, elle les avait déjà aperçus ensemble dans les jardins. Ils n'y avaient eu aucun contact, mais la brunette avait pu lire clairement dans leur regard qu'ils étaient plus que des cousins par alliances en devenir. À pas de souris, elle se glissa dans le couloir après que Tom eut disparue, tournant le coin qui menait à la bibliothèque.

Elle n'eut pas besoin de s'approcher davantage, la voix cinglante de son choisi raisonnait contre ses oreilles alors qu'elle observait la scène, cacher entre le mur et la fougère décorative. La conversation lui brisait le cœur, détectant dans la voix de Tom aucune part de détresse ou de peine. Non, il n'aimait pas cette femme. Il était simplement ce qu'il devait être, un bon duc qui épouserait du gratin simplement parce que c'était son boulot. Elle aurait voulu lui faire découvrir l'amour, lui montrer ce qu'elle ressentait lorsqu'il était tout près d'elle. Elle rêvait de faire battre son cœur, chavirer son âme comme il l'avait fait ce soir là à la foire alors qu'il était trop saoul pour détecter les signes évident qu'elle lui avait lancé.



Elizabeth
Thorne

J'ai 18 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis héritière et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis promise au duc et je le vis plutôt très mal.

take me away
Elizabeth quant à elle flottait littéralement sur un nuage. Chaque fois que la peau de Logan se pressait contre elle, son cœur explosait. La chaleur qu'il dégageait était rassurante dans un monde aussi froid, son odeur l'envoûtait tandis qu'elle glissait son nez contre le bout du sien. Elle ne pouvait s'empêcher de s'accrocher au col de sa chemise tandis qu'il l'embrassait, Elizabeth aurait souhaité qu'ils puissent ne faire qu'un à cet instant, mais ce n'était ni l'endroit, ni le moment. Elle inspirait profondément chaque parcelle de sa personne, les enfermant dans son cœur pour les revivre plus tard lorsqu'elle serait seule dans sa chambre. Oui, elle était folle d'amour. Folle au point de lui offrir tous ce qu'elle possédait, tout ce qu'elle était. Elle rêvait souvent d'un grand voilier qui les emporterait au loin, loin de cette société maudite et toutes ces stupides règles. Malheureusement, le moment pris fin avant qu'elle ne soit complètement saoule d'amour.

La porte s'ouvrant en fracas ne l'avait même pas effleuré, elle n'entendait plus rien que le son de son propre cœur s'emballer pour Logan. C'est la main agressive de Tom contre elle qui la réveilla d'un coup, la douleur était-elle qu'elle grimaça lorsqu'il l'écarta de son amour. Elle ne savait pas si la douleur était plus physique qu'émotionnelle, mais elle était certainement tranchante. Elle pouvait sentir son sang bouillonné tandis que les deux hommes débattaient. Il était clair par ses mots que Tom se fichait d'elle, qu'elle n'était qu'un joli nom qu'il épouserait parce que c'était son devoir. Comment pouvait-il être aussi imbu de lui-même, comment osait-il se mettre en travers de leur amour véritable! N'avait-il donc pas de cœur? Lorsqu'il se retourna vers elle pour lui dicter ses ordres, la blonde éclata. Elle se mit à le frapper en pleine poitrine de ses petits poings délicat, elle s'avait qu'elle ne pouvait pas le blesser, mais elle voulait tout de même qui ressent toute la rage qu'elle avait pour lui.

- Vous n'êtes qu'une brute! Un monstre au cœur de pierre! Ragea-t-elle avant de laisser ses bras tomber le long de son corps, signe d'abandon. Je suis peut-être votre promise, Mr Lockhood, mais sachez que vous ne poserez plus jamais la main sur moi! Épouser moi, lancer moi au fond d'un cachot si vous voulez! Je ne serais jamais à vous, JAMAIS!

Des larmes coulaient le long des joues rosées d'Elizabeth alors qu'elle leur tournait le dos et quitta la bibliothèque. Elle ne croisa pas le regard de Logan, plus par peur que son cœur se déchire que par manque d'envie. Elle avait l'impression que son monde s'écroulait. Oui, c'était bien fini. Le duc, dans son immense pouvoir, pouvait s'assurer qu'elle ne revoit jamais Logan. Pire, il encourait le risque de mourir à cause de l'amour qu'elle lui portait. Les mains plaqués sur ses yeux, elle ne remarqua pas la petite brunette lorsqu'elle tourna le coin du mur pour accourir vers les cuisines. Lauren souri maigrement, disparaissant dans la grande salle de bal avant que les deux hommes ne quittent la bibliothèque. Elle était désolée pour Tom d'avoir dû faire face à la trahison, mais elle ne pouvait empêcher son cœur d'espérer qu'enfin il réaliserait qu'Elizabeth n'était pas sa destinée. Qu'elle, Lauren, pourrait l'aimer encore plus profondément et sauvagement que sa future femme aimait son cher cousin.


“You do have a story inside you; it lies articulate and waiting to be written — behind your silence and your suffering.”  
Clionestra
Messages : 577
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Ven 27 Mai - 20:51

Logan
Lockhood

J'ai 22 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis cousin du duc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux et je le vis plutôt pas bien. Mon amoureuse est la femme de mon cousin.

Logan Lockhood est le cousin de Tom Lockhood.

→ Il est discret. Il est calme. Il aime la lecture et le théâtre. Il aime les belles choses.
→ Il est un piètre tireur. Il a pourtant de la force et excelle en escrime.
→ Il parle anglais, français, latin et espagnol.

Logan avait le cœur brisé, pour plusieurs raisons. Bien sûr le départ de la femme qu’il aimait été une grosse raison de ce cœur brisé … mais Tom avait, sans même le remarquer marcher sur les débris pour les rendre un peu plus petit. Tom était son cousin, il était son seul cousin. Et Logan connaissait mieux la grandeur d’âme de son cousin. Logan savait que son cousin pourrait comprendre … mais il avait manqué le coche. Il aurait dû lui parler. Logan aurait pu comprendre. Il le savait dans son cœur. Il n’en doutait pas. Il savait qu’Elizabeth ne pouvait le croire, mais Tom avait ses faiblesses comme tout le monde. Faiblesse qu’il cachait par son ton bourru et ses manières un peu brutes.

Logan le savait. Et il savait aussi que son cousin n’en démordrait pas de ce duel. Après tout. C’était important pour lui. La société et ce que les gens disaient sur lui, ça lui importait énormément. Il ne pouvait pas faire autrement. Logan savait que Tom avait besoin de cela. Et le duel ? Logan savait que demain, s’il n’arrivait pas à parler avec Tom, il serait mort.

Il partit de la fête alors que les paroles d’Elizabeth avaient marqué son esprit, bien plus que ce qu’il avait semblait touché Tom. Il rentra chez lui. Seul. Il observa sa demeure. Il observa les lieux vides.  Il voulait tellement d’Elizabeth dans sa vie que cela lui donner mal au ventre. Il prépara son arme pour demain. Il savait que demain, cela sera malheureusement la fin.

Le lendemain, il était fidèle au poste. Il espérait avoir la chance de parler à son cousin. De lui dire la vérité, de trouver une solution. Son cousin était un grand homme… Il pardonnait, il avançait. Si Logan ne l’avait jamais envié, il ne pouvait pas mentir en disant qu’il était plus proche que simplement cousin avec lui. Il ne voulait pas mourir par sa main. Alors que Logan arriva, il ne parla même pas… Tom et lui mirent leur arme en joue. Logan savait qu’il allait mourir. Car en plus d’être un mauvais tireur, il était aussi impossible pour lui de tuer quiconque, encore moins quelqu’un qu’il aime.



*********


Tom
Lockhood

J'ai 23 ans et je vis à Londres, Anglette. Dans la vie, je suis héritier et duc de Castleroc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis bientôt marié et je le vis plutôt bien. Fin, jusqu'à leur trahison.

→ Tom Lockhood, duc de Castleroc. Héritier du titre de Castleroc de par son père.

→ Il est un peu dispersé. Il est un peu distrait. Il est un peu "sanguin". Il s'énerve tout de suite, et un peu trop rapidement. Il peut être un brin aveugle, souvent.

→ Il est riche.

→ Il est fort. Il est très bon tireur. Il n'est cependant, inversement, pas du tout doué pour l'escrime.

→ Il parle anglais, français et un peu d'espagnol.
Tom n’avait pas décoloré hier. Pour dire la vérité, après que sa promise soit partie comme la furie qu’elle était, il ne le voyait que comme ça. La colère avait été de pire en pire. Il ne comprenait pas ce qu’avait fait son cousin. Sa promise pouvait dire ce qu’elle voulait, elle savait bien le rôle d’une femme dans un mariage… et elle ne serait pas assez bête pour ne pas avoir le bonheur d’élever un enfant à cause de cela.

Il n’arrivait pas à comprendre la trahison de son cousin. Il n’arrivait pas à entendre ce qu’il essayait de lui dire. Logan n’avait jamais été un traître. Logan n’avait jamais été un homme à femme. Alors pourquoi. POURQUOI ? Il avait tellement tapé contre les murs par frustration. La trahison d’Elizabeth n’était rien en comparaison à la trahison de son cousin.

Le jour J… Tom ne savait plus quoi faire. Il était en face de son cousin. Les deux avaient l’arme à la main. Ils pouvaient se tirer dessus. Ils allaient mourir ainsi ? A cause d’une sorcière blonde qui avait réussi à lui retourner l’esprit. Ils s’étaient encore disputés. Les armes en l’air.

Logan ne voulait pas tirer, et Tom ne voulait pas plus alors qu’il commençait à peine à se calmer. Mais voilà. Le temps, la chaleur, l’énormité de toute cette situation qui n’avait aucun sens … Logan tira. Un coup. Un coup en plein dans le cœur pourtant inexistant, selon beaucoup, de Tom. Tom lâcha son arme. Logan cria. Tom chuta le long de la rivière. Logan l’appela encore alors que la tête de Tom heurta l’eau. Et ce duel finit comme il avait commencé, dans l’absurdité et l’incompréhension.

Logan hurla par la peine. Il n’avait jamais su tirer, il n’avait jamais su viser, comment avait-il pu tirer sur son propre cousin ? Tom tomba dans l’inconscience. Lui ? Il n’avait jamais appris à nager. Comment avait-il pu être tirer par son propre cousin ? Il allait mourir ainsi ?



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Renard
Messages : 26
Date d'inscription : 12/05/2022
Région : Québec
Crédits : Avatar; @little liars Header; @focusedits

Univers fétiche : Historique & fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Noob
Renard
Mar 31 Mai - 18:14

Elizabeth
Thorne

J'ai 18 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis héritière et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis promise au duc et je le vis plutôt très mal.

take me away
Ce matin-là, Elizabeth s'était éveillée avec un nœud dans l'estomac, incapable d'avaler quoi que ce soit. Elle avait passé une très mauvaise nuit, son rêve c'était terminé en cauchemar et maintenant qu'elle était debout, elle réalisa que le cauchemar n'était pas encore terminé. Elle aurait voulu avoir la force nécessaire pour vaquer à ses occupations, mais la terreur qui habitait son cœur la rendait totalement inutile. Les femmes n'étaient pas sensées assistées aux duels, c'était une loi stupide que tout le monde devait observer, mais pas aujourd'hui. Elizabeth serait damnée si elle n'allait pas rejoindre son amour alors qu'il risquait sa vie. Elle ne pouvait pas imaginer un monde où il pouvait mourir sans qu'elle ait eut la chance de l'embrasser une dernière fois. Habiller d'une robe couleur pêche plutôt simpliste, elle décida de se rendre à la rivière à pied. D'abord, parce qu'utiliser la voiture signifiait qu'elle serait épiée par son cocher, puis parce qu'elle avait bien besoin de l'air et du temps nécessaire pour trouver les mots. Elle savait qu'elle ne pourrait pas décourager Tom de mener à terme le duel, pourtant elle ressentait le besoin d'essayer. Elle marchait le long de la rue principale tandis que le soleil n'était pas encore levé, se dirigeant vers le petit boisé d'un pas presser.

Lorsqu'elle arriva enfin dans la forêt, le soleil montrait déjà le bout de son nez, elle ressenti une agréable sensation de victoire, pensant qu'elle arriverait à temps pour raisonner les deux hommes. Un sentiment qui se transforma rapidement en panique lorsqu'elle aperçut la silhouette des adversaires qui se faisaient face. Elle se mit à courir, malheureusement pour elle ses chaussures n'avaient rien d'une bottine de randonnée, elle glissa contre une flaque de boue et tomba sur les genoux. Sa robe était gâchée, ses souliers ventousés dans la marre brune, mais elle n'en avait que faire. Elle se releva rapidement, attrapant le bas de sa robe entre ses mains pour poursuivre sa course. Trop tard. Alors que ses yeux étaient occupés à assurer ses pieds, les coups de feu retentis. Dans un sursaut horrifié, elle cria le nom de son bellâtre.

- Logan!

Son cœur battait la chambarde, Elizabeth savait bien que son preux chevalier n'était pas doué au pistolet. Elle pouvait déjà imaginer son dernier souffle quitter ses lèvres, son corps s'écroulé au sol, seul et abandonné. Imaginer sa consternation lorsqu'elle atteignit enfin le rebord de la rivière, se jetant sur lui pour compresser chaque parti de son corps à la recherche d'une blessure saignante, mais rien. Elle était à bout de souffle, incapable de prononcer le moindre mot. Elle se tourna vers Tom pour le dévisager juste avant qu'il ne perde pied et disparaisse dans les remous de la rivière. Choquer, Elizabeth se vira vers Logan, s'écartant légèrement avec une expression confuse dans le regard.

- Qu'as-tu-fait? Balbutia-t-elle en le dévisageant comme si elle le voyait pour la première fois



Lauren
Townsende

J'ai 18 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis fille de général et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureuse du duc et je le vis plutôt sur la touche.

Let me make your heart beat
Lauren n'avait pas dormi de la nuit, préférant rester près des écuries à regarder les étoiles en murmurant à l'oreille de son nouveau poulain. Ce n'était pas la première fois que le sommeil l'évitait, mais habituellement c'était avant un évènement mondain et non la peur de perdre son meilleur ami. Oui, Lauren aussi était convaincu que si le duel avait lieu, Logan serait celui à en payer le prix. La brunette avait déjà vue Tom Lockhood atteindre une cible à plusieurs lieux durant les festivités d'automne, non, Logan n'avait aucune chance contre lui. Elle chercha en vain une manière d'empêcher le duel, réalisant rapidement qu'elle n'avait pas l'aristocratie nécessaire pour les faire changer d'idée. Elle se contenterait donc d'aller les observer, priant pour que ni Logan, ni Tom ne soit blessé. Peut-être que la nuit les ferait changer d'avis… Elle quitta la propriété à dos de cheval une heure avant le rendez-vous, accompagner de Toby, son chien d'eau portugais roux. Elle aimait la tranquillité de la forêt, se permettant de faire un détour vers le sud pour cueillir différentes herbes qu'elle fourra dans la sacoche de sa selle.

Avant même que les hommes se pointent, elle était déjà en place, s'assurant que sa monture soit imperceptible derrière les vignes sauvages qui s'étendait entre deux troncs avant de prendre place sur un rocher. Ce n'était pas l'endroit le plus confortable pour s'asseoir, mais ça lui donnait une vue imprenable. Sa cape couleur ambre lui permettait de passer inaperçu à travers les fourrages et le lit de la forêt. Lorsqu'elle aperçut enfin les deux adversaires sur la berge de la rivière, elle sauta sur ses pieds, s'appuyant contre un arbre pour s'étirer vers eux. Il y eut un court échange entre eux, elle pouvait sentir son corps se crispé à chaque pas qui les écartait. Le bruit des pistolets raisonna à travers les arbres de la forêt, la détonation effraya ses compagnons à quatre pattes.

L'instinct est quelque chose d'étrange. Lauren était venue dans l'intention de protéger son meilleur ami, pourtant à cet instant elle ne pouvait détacher ses yeux de Tom. Son cœur tressautait sous la pression de l'attente. Pendant un court instant, elle sourit, croyant que les projectiles s'étaient perdu dans les airs. Lorsque le corps de son cher duc tomba à la renverse, son cœur se brisa. Elle s'élança vers sa monture, grimpant sur sa selle…

- Toby! Va chercher Henry! Aller!! Va!!! S’écria-t-elle en enfonçant ses talons dans les côtes de son cheval

Tandis que Lauren détallait à toute allure, le chien fit demi-tour et accouru vers le manoir Townsende en jappant. Sa monture connaissait les bois par cœur, bondissant au-dessus d'un tronc échouer avant d'atteindre le petit pont qu'il traversa sans une pensée. Le cœur de Lauren arrêtait de battre chaque fois que son duc disparaissait sous les mousses tumultueuses de la rivière, elle fut soulagée lorsqu'elle aperçut enfin le petit lac qui signifiait la fin du cours d'eau. Elle se jeta si rapidement en bas de sa selle qu'elle manqua de se tordre une cheville, détachant sa cape qui tomba contre le sable alors qu'elle plongeait dans les eaux froides. C'était comme des couteaux qui tranchaient sa peau, mais elle s'en fichait. Lorsqu'elle atteignit enfin le corps de l'homme, elle l'agrippa de toutes ses forces pour le ramener sur la terre ferme. Une manœuvre qui lui pris de longues minutes, sans compter qu'elle réussie de justesse, manquant à plusieurs reprises de se noyer. Le corps de Tom était alourdi par l'eau qui imbibait ses vêtements, elle le tira par les épaules jusqu'à ce que son corps soit extirpé complètement de l'eau, tombant sur son postérieur pour reprendre son souffle une fois qu'elle fut sur qu'il était hors de danger. À bout de souffle, elle se traîna vers lui sur les genoux, déchirant les boutons de sa chemise lorsqu'elle l'ouvrit brutalement pour évaluer ses dégâts.

Lorsqu'elle posa les yeux sur la blessure de Tom, ses yeux se mirent à ruisseler de larmes. Une haine nouvelle naquit en elle pour celui qu'elle appelait autrefois son meilleur ami, incapable de croire que Logan avait pu faire une chose pareille. Il ne l'avait pas atteint à l'épaule comme elle l'avait souhaité, ni dans l'estomac comme elle avait espéré. Il l'avait touché en plein cœur, elle posa ses mains contre la blessure pour faire pression, se mettant à sangloter alors que le jappement d'un chien se faisait entendre à distance.

- Je vous en pris Tom, ne faite pas ça! Vous ne pouvez pas mourir! Pas ainsi… Souffla-t-elle en posa son front contre la poitrine du mort

Henry, son frère ainé, arriva au grand galop, descendant de son cheval d'un simple geste de la jambe comme il le faisait si bien durant ses compétitions d'équitation. Il ignora totalement sa sœur, se concentrant sur le blesser sur lequel elle pleurait. Il n'était pas surpris, Lauren était peut-être discrète mais son grand frère savait bien qu'elle avait des sentiments pour lui, il n'avait qu'à regarder les lumières dans ses yeux lorsqu'elle posait habituellement le regard sur lui. Il posa deux doigts contre la gorge du duc, réalisant que son pouls battait toujours faiblement.

- Il… Il est toujours en vie! S'exclama Henry sur le coup de la surprise

Laren releva brusquement la tête, alternant son regard entre le duc et son frère avant de s'élancer vers son cheval. Elle attrapa les herbes qu'elle avait récoltés avant de revenir auprès de lui, se mettant à les mastiquer pour en faire une pâte qu'elle recrachait dans sa main.

- Henry, j'ai besoin de ton couteau. Et allume un feu! Dit-elle d'une voix tremblante en enfonçant son doigt dans le trou de la balle

Le plomb était enfoui trop profondément en lui, elle aurait besoin d'une lame pour l'atteindre et l'extirper. Elle prépara son onguent alors que son frère allumait un tas de brindilles et de feuilles à l'aide d'une allumette. Elle pris enfin le couteau entre ses doigts qui tremblaient légèrement, posant une main contre son autre pectoral avant de détailler son visage figée dans l'inconscience.

- Pardonnez-moi, cher duc, souffla-t-elle avant d'enfoncer la lame dans sa chair, se mouvant difficilement dans la blessure pour atteindre le plomb qui y était logé



“You do have a story inside you; it lies articulate and waiting to be written — behind your silence and your suffering.”  
Clionestra
Messages : 577
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Mar 31 Mai - 22:41

Logan
Lockhood

J'ai 22 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis cousin du duc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux et je le vis plutôt pas bien. Mon amoureuse est la femme de mon cousin.

Logan Lockhood est le cousin de Tom Lockhood.

→ Il est discret. Il est calme. Il aime la lecture et le théâtre. Il aime les belles choses.
→ Il est un piètre tireur. Il a pourtant de la force et excelle en escrime.
→ Il parle anglais, français, latin et espagnol.

Logan n’en revenait pas. La main sur l’arme, il se mit à trembler alors que l’arme tombé au sol. Que venait-il de faire ? Il se sentait trembler … il se sentait mal. Il avait envie de vomir, mais les nerfs le tenaient debout. Il venait de tuer son cousin ? Il venait de mettre fin à la vie de quelqu’un qu’il aimait. Peut être une des rares personnes qu’il aimait. Il ne savait pas viser putain ! Il n’avait jamais réussi à viser une seule cible de toute sa vie … et là ? Il venait de tuer son cousin d’une balle dans le cœur. Il ne remarqua que trop tard la femme de sa vie à ses côtés. Il tremblait encore quand elle apparu devant lui. Il n’était pas courageux. Il était même l’opposé de quelqu’un de courageux. Il évitait les problèmes. Il évitait les conflits. Et il venait de tuer son cousin.

Il posa un regard sur Elizabeth alors qu’il n’avait pas bougé encore. Il posa son regard sur elle, mais il n’arrivait pas à la voir. Il n’arrivait qu’à voir le visage de son cousin quand il avait reçu la balle. Il n’arrivait qu’à ressentir la même douleur que si la balle avait traversé son cœur.

- Il … Il …. Je …

Il avait besoin de respirer. Il essayait de respirer. Il avait laissé tomber l’arme mais son bras était toujours debout. Et d’un coup, ses jambes lâchèrent alors qu’il tomba sur le sol. Il venait de tuer son cousin. Il se le répétait encore.

- Je l’ai tué … Eli … je … je l’ai tué …

Il fallait qu’il reprenne contenance. Qu’il se lève et disparaisse. Un duel. Il fallait un mort … mais la disparition de son cousin allait le placer en tant qu’héritier … et un héritier qui a tué son premier héritier dans la lignée … Il ne fallait pas que cela se sache. Il devait protéger la femme qu’il aime. Il devait protéger Elizabeth.

- Il faut .. il faut … il faut rentrer Eli. Il faut partir. Maintenant.

Il prit l’arme et la posa dans son veston. Il fallait partir. Disparaître le temps que tout se tasse. Il n’avait pas le choix. Il doit protéger celle qu’il aime. C’était sa seule idée fixe maintenant. Il proposa sa main à la jeune femme. Il avait peur qu’elle refuse.  



*********


Tom
Lockhood

J'ai 23 ans et je vis à Londres, Anglette. Dans la vie, je suis héritier et duc de Castleroc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis bientôt marié et je le vis plutôt bien. Fin, jusqu'à leur trahison.

→ Tom Lockhood, duc de Castleroc. Héritier du titre de Castleroc de par son père.

→ Il est un peu dispersé. Il est un peu distrait. Il est un peu "sanguin". Il s'énerve tout de suite, et un peu trop rapidement. Il peut être un brin aveugle, souvent.

→ Il est riche.

→ Il est fort. Il est très bon tireur. Il n'est cependant, inversement, pas du tout doué pour l'escrime.

→ Il parle anglais, français et un peu d'espagnol.
Il avait eu mal à la tête. Il ne savait même pas comment il avait pu sentir l’eau percuter son crâne. Il ne savait pas comment il avait pu sentir la douleur. Il s’était pris un coup en plein cœur. Il le savait. Il l’avait senti autant qu’il l’avait vu. Il avait aussi vu le regard horrifié de son cousin. Il s’était ensuite noyé. Donc … La question qui passa dans son esprit était simple : « qu’est ce qui allait le tuer ? ». La balle en plein cœur ? Le choc à la tête ? L’eau s’infiltrant dans ses poumons ? Il ne le savait pas … mais il savait qu’il maudissait son cousin de lui avoir fait se poser la question. Il le maudissait de l’avoir trahi. Il le maudissait de l’avoir tuer.

Malgré lui, il était aussi triste dans toute la haine qu’il ressentait. Il le maudissait mais il se demandait aussi ce qu’il aurait dû faire …pour être différent … pour que cela n’arrive pas. Il aurait dû être un peu moins lui. Un peu plus personne. Tom se disait cela. Il en avait marre d’être Tom. Sa vie n’était qu’un enchainement de devoirs, de règles et de mondanités dont il avait cure. Même épouser Elizabeth n’était plus si important. Non. S’il devait mourir, il voulait mourir en tant que personne. Il n’était plus Tom. Il n’était qu’un inconnu à bord de son propre corps.

Il ferma les yeux. Lui, il ne vit pas Lauren venir le sauver. Il ne se sentit même pas sortir de l’eau. Il n’entendait pas les paroles impérieuses de la jeune femme. Il ne sentait pas les mains de la jeune femme sur son corps. Ni ce qu’elle faisait pour lui. Pour lui, il n’y avait que le néant. Le simple néant d’un rien énorme. D’un coup, il sentit une douleur. Le genre de douleur qui fit naître une réaction alors qu’il hurla et ouvrit les yeux.

Il la vit. Elle.

Il ne vit qu’elle alors. Son cerveau n’arrivait pas à se connecter. L’avait-il déjà vue ? Il n’en était plus sûr … mais vue son état, il ne reconnaîtrait même pas son père. Il reposa sa tête contre le sol alors que la douleur lui fit perdre conscience, encore.



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Renard
Messages : 26
Date d'inscription : 12/05/2022
Région : Québec
Crédits : Avatar; @little liars Header; @focusedits

Univers fétiche : Historique & fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Noob
Renard
Mer 1 Juin - 18:50

Elizabeth
Thorne

J'ai 18 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis héritière et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis promise au duc et je le vis plutôt très mal.

take me away
Elizabeth pouvait sentir son cœur débattre dans sa poitrine tandis qu'elle réalisait la panique dans les yeux de Logan. C'était un sentiment étrange, puisque si le meurtre était accidentel, cela donnait une toute nouvelle perspective à l'évènement. Quoi de plus dangereux qu'un homme qui tue sans le vouloir. Il tomba à terre, Elizabeth s'agenouilla près de lui, tentant en vain de le réconforter dans sa douleur mais elle ne trouvait pas les mots. Que pouvait-elle dire qui puisse adoucir son cœur brisé? Il se mit à nouveau à parler, se relevant pour prendre l'arme du crime et la dissimuler dans son veston. Comment pourraient-ils échapper à la justice après un complot qui avait coùté la vie à nulle autre que le duc de Castelrock. Malgré son tempérament fougueux et ses manières parfois déplacés, Tom était un homme aimé, sa disparition ne passerait pas inaperçu. Il lui tendit une main, elle hésita un instant, sursautant lorsqu'un aboiement de chien se fit entendre au loin. Elle abdiqua enfin, posant sa douce main dans la sienne pour se relever, essuyant de l'autre main sa belle robe qui était maintenant totalement gâchée.

- Partir? Pour aller où! Paniqua-t-elle d'une voix étranglée

Elle pensait à sa mère qui l'attendait déjà surement à la maison, au rendez-vous chez sa future belle-mère qui avait été prévue en après-midi. Comment pourrait-elle prétendre un habillage de mariée alors qu'elle venait de voir son prétendant mourir sous ses yeux? Pourrait-elle garder un secret aussi lourd? Elle plongea son regard dans celui de Logan… Oui elle y arriverait. Elle userait de chaque parcelle d'amour qu'elle avait pour lui pour tenir le coup. Sous le coup de la panique, elle posa brusquement ses lèvres contre celle de Logan pour l'embrasser presque froidement. Son cœur se gonflait, l'idée que c'était peut-être le dernier baiser qu'ils échangeraient avant de se faire jeter en prison, une chaude larme coula le long de sa joue gauche. Prise entre l'envie de lui foutre une baffe et celle de l'aimer, elle était perdue. Il y avait toutefois quelque chose qui restait vrai dans tout ça.

- J'ai confiance en toi, Logan, souffla-t-elle en posa une main contre sa joue, caressant sa pommette de ses doigts tremblotant




Lauren
Townsende

J'ai 18 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis fille de général et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureuse du duc et je le vis plutôt sur la touche.

Let me make your heart beat
Après avoir retiré le plomb du corps de Tom, Lauren avait dû cautériser la plaie avec la lame rougit du couteau, appliquant ensuite le baume contre la brûlure. La brune déchira le pan de sa robe d'un geste sur pour enrouler la tête fracasser du duc aider de son frère.

- Il lui faut un docteur, Lauren!

- Je sais, Henry!! S'énerva la sœur, À quoi bon un docteur s'il ne lui reste plus une goutte de sang dans le corps!! Réplica-t-elle tandis qu'il soulevait le corps de leur souverain pour l'embarquer sur une des montures. La maison du jardinier!!
- Quoi?? S'étonna le grand brun en montant à son tour sur le dos du cheval
- Ne pose pas de question! Amène le là-bas! Je t'en pris!! Je vais chercher Dr Smith!

Henry fonça les sourcils, la procédure normale serait de l'amener directement chez le médecin, ou au moins dans son lit de soie auprès de sa mère et de sa future femme. Pourtant, il connaissait assez Lauren pour savoir qu'elle ne faisait pas les choses pour rien et après tout, le duc était bien amoché. Il n'avait pas besoin de se poser la question, sa sœur n'y était pour rien, c'était cependant étrange que ce soit elle qui l'ait trouvé aussi rapidement. Il se mit à galoper vers leur petit manoir en bordure de campagne. Ce n'était qu'à quelques lieux, retenant l'homme d'une main pendant qu'il menait son cheval de l'autre.

Il fallut la journée entière au médecin de leur simple famille pour remettre l'homme en place. Heureusement, c'était un homme d'une certaine époque qui s'y connaissait beaucoup en blessure. Il avait passé plusieurs années dans l'armée et avait fait la guerre, l'absence de son auriculaire gauche pouvait en témoigner. Le reste de la nuit se passa très lentement, elle resta assise dans une chaise de bois à le regarder dormir sur la paillasse, Toby à ses pieds. Entretenir le feu la gardait éveiller et permettait une lumière chaude d'envelopper la pièce.

Elle se demandait encore ce qu'elle pourrait lui dire lorsqu'il allait s'éveiller… Bonjour mon duc, désolé que votre cousin à tenter à votre vie! Elle devait trouver mieux….


“You do have a story inside you; it lies articulate and waiting to be written — behind your silence and your suffering.”  
Clionestra
Messages : 577
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Lun 6 Juin - 10:28

Logan
Lockhood

J'ai 22 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis cousin du duc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux et je le vis plutôt pas bien. Mon amoureuse est la femme de mon cousin.

Logan Lockhood est le cousin de Tom Lockhood.

→ Il est discret. Il est calme. Il aime la lecture et le théâtre. Il aime les belles choses.
→ Il est un piètre tireur. Il a pourtant de la force et excelle en escrime.
→ Il parle anglais, français, latin et espagnol.

JOUR 1
Logan était mort dans son cœur. Logan n’arrivait pas à sentir son cœur battre alors, qu’à l’image de son cousin, le sang avait quitté son corps. Il ne comprenait plus. Il ne savait pas ce qu’il devait faire. Il devait la protéger, elle. Il devait protéger Elizabeth. Il essayait de voir le plan pour la suite. Son cousin allait être porté disparu. Il fallait ne pas être là à ce moment-là.

Son cousin serait porté disparu, puis plus tard considérer comme mort. C’était la seule solution. Il hériterait du domaine, ce qu’il n’a jamais voulu… Il posa un regard sur la jeune femme. Il hériterait du domaine, du titre, et de la promise. N’était-ce pas ce qu’il voulait au fond ? Il voulait pouvoir vivre son amour avec Elizabeth. Il voulait pouvoir vivre une vie meilleure avec elle.

Mais le prix qu’il avait dû donner pour cela lui déchirer le cœur. Il ne voulait penser qu’à la protection de la femme qu’il aimait. Qu’il se fasse décapiter que la jeune femme ne pourrait pas bâtir de la situation. Il ne lui ferait jamais de mal. Il disait aussi cela avec son cousin, mais pour Elizabeth c’était différent… Jamais il ne mettrait une arme en face de la jeune femme. Jamais il ne la mettrait en joue. Jamais il ne risquerait sa vie … il préférait encore se tuer lui-même que de menacer sa vie.

- On va aller à Canvey Island. Je possède une demeure qui demander mon attention depuis une semaine. Nous partons aujourd’hui avec un chaperon pour toi. Nous dirons que tu voulais profiter du paysage au bord de mer avant ton mariage avec …

Il laissa le nom en suspens. Sa gorge se serra. Il ne pouvait pas dire son nom. Le but de la manœuvre était de partir avant que l’on ne considère Tom comme disparu. Il n’était pas rare que l’homme ne vienne pas aux soirées mondaines pendant une semaine, et Logan et Elizabeth seront déjà loin quand sa disparition deviendra notable… Ils auront leur alibi. Ils seront aussi dans la demeure préférée de la mère de Logan. Le seul endroit qui pourrait remettre à l’endroit son esprit.

- Si l’idée te conviens bien évidement.

La main dans la sienne, il avait peur qu’Elizabeth ne l’aime plus comme avant. Qu’elle le prenne pour un monstre. Il n’avait pas voulu tuer son cousin… et il aurait tout donné en cet instant pour que la balle l’atteigne lui et non le brun. Le baiser, qu’il avait reçu avant ou après ses paroles, il n’était plus sûr, n’arrivait pas à lui enlever la peur qu’elle disparaisse aussi. Il observait la femme qu’il aimait.

- Je t’aime. De tout mon cœur, de toute mon âme, de tout ce que je possède. Tu as été comme une comète dans mon monde, un incendie dans ma bibliothèque personnelle. Je te protégerais, je te le promets.

Rien ne pourrait lui arriver. Personne ne pourrait lui faire de mal. Elle était la seule personne qui comptait pour lui maintenant. Il allait la protéger, il s’en faisait le serment.



*********


Tom
Lockhood

J'ai 23 ans et je vis à Londres, Anglette. Dans la vie, je suis héritier et duc de Castleroc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis bientôt marié et je le vis plutôt bien. Fin, jusqu'à leur trahison.

→ Tom Lockhood, duc de Castleroc. Héritier du titre de Castleroc de par son père.

→ Il est un peu dispersé. Il est un peu distrait. Il est un peu "sanguin". Il s'énerve tout de suite, et un peu trop rapidement. Il peut être un brin aveugle, souvent.

→ Il est riche.

→ Il est fort. Il est très bon tireur. Il n'est cependant, inversement, pas du tout doué pour l'escrime.

→ Il parle anglais, français et un peu d'espagnol.

JOUR 2
Tom ne sentait rien. Pour lui, il était mort. Ou en tout cas, proche de la mort. Il avait juste le visage de la jeune femme brune qui revenait à sa mémoire. Il voyait encore son visage et il se demandait si c’était un ange. Qui était-elle ? Qui était-il ? Il ne savait plus vraiment… Il avait juste l’impression que la brune a demi observé dans sa douleur était la personne la plus importante dans sa vie.

Il ne sentait pas le temps. La nuit était tombée. Il le sentait dans la douleur dans son dos. C’était comme une habitude qu’il avait. Il ne savait même pas l’avoir. Il savait juste que les douleurs dans ses omoplates étaient dû à la nuit. Il essayait de comprendre la douleur qu’il ressentait alors que ses yeux étaient toujours clos. Il avait l’impression d’être accompagné mais ne savait pas qui.

Les yeux clos, il continuait à essayer de savoir où il était. S’il découvrait où il était, il découvrirait qui il était. Parce que la question valait la réflexion. Il savait savoir s’appeler Tom. Il savait qu’il était un homme. Il savait qu’il avait mal. Mais … pour le reste il n’avait qu’un grand vide dans son esprit.

Alors qu’il réfléchissait encore… il se permit d’ouvrir les yeux. Il se laissa s’habituer à la lumière tranquillement. Il laissa son regard observer les alentours. Croisant la jeune femme. Il l’observa sans rien dire. Elle ressemblait à un ange. Elle était un ange ? Il laissa sa langue passer sur ses lèvres pour les humidifier. Il devait dire quelque chose à l’ange qui ne semblait pas le voir. C’était peut-être la faucheuse venir lui dire que c’était son dernier jour sur terre ?

- Bonjour ?

Dit-il avec une voix rauque. Il avait toujours eu une voix grave. Le manque de parole depuis son accident, accident dont il ne se souvenait pas, avait rendu sa voix encore plus grave. Avait-il réellement une voix grave avant ? Il ne le savait pas. Depuis combien de temps était-il dans cet état ? il pouvait penser autant à une heure comme à plusieurs années.

- Qui êtes-vous ?



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Renard
Messages : 26
Date d'inscription : 12/05/2022
Région : Québec
Crédits : Avatar; @little liars Header; @focusedits

Univers fétiche : Historique & fantastique
Préférence de jeu : Les deux
Noob
Renard
Mer 8 Juin - 16:05

Elizabeth
Thorne

J'ai 18 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis héritière et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis promise au duc et je le vis plutôt très mal.

take me away
Il n'y avait pas grand-chose qui inquiétait la belle Elizabeth. Habituer à la pression de sa stature et celle de sa mondaine progénitrice, elle avait appris à ignorer ses nerfs et garder la tête froide. Pourtant, de voir Logan, le roc de son existence, sous le joug de la panique lui faisait légèrement perdre ses moyens. Elle l'écoutait parler sans vraiment arriver à raisonner les mots qu'il lui disait. Partir aujourd'hui? Bord de mer? Mariage? L'idée d'aller voir sa mère ou son père pour faire une telle demande lui donnait la nausée. Elle n'avait pourtant pas d'autre choix, ils devaient partir, même si ça semblerait suspect, même si ses parents lui en voudraient royalement.


- Me convenir? Avons-nous vraiment le choix! S'exclama-t-elle sur le coup de la panique

Elle ne savait pas comment gérer cette situation. Oui, elle n'aimait pas Tom Lockhood, mais elle n'avait jamais voulu qu'il perds la vie, encore moins aux mains de son cousin. Il y avait également les remords d'avoir été conquise par un membre de sa famille proche plutôt que d'un inconnu. Peut-être serait-il toujours en vie si elle s'était abstenue de contact physique avec Logan. Un million de raisons qui semblaient porter le blâme sur elle autant que lui, elle resserra sa main contre la sienne tandis qu'il lui déclarait son amour, se rappelant une nouvelle fois pourquoi son cœur l'avait choisi.

- Je t'aime aussi, Logan, plus que la vie elle-même… Et je promets d'utiliser chaque jour qu'il me reste pour t'aimer et te chérir de tout mon cœur, mais nous devons partir, maintenant!

Elizabeth avait conscience qu'elle devait quitter la ville avant que la maison des Thorne se mette en marche. Elle ferait sa valise et laisserait un mot sur son lit pendant que sa mère prendrait son déjeuné. Elle s'enfuirait avec la nourrisse, c'était la seule femme dans tout Londres qui pourrait convaincre ses parents que sa vertu était intacte après un voyage avec un jeune homme. Le matin c'était déjà levé, le temps était compté.




Lauren
Townsende

J'ai 18 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis fille de général et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureuse du duc et je le vis plutôt sur la touche.

Let me make your heart beat
Chaque minute qui passait semblait plus longue que la suivante, la chaleur du feu était agréable et pesait sur l'énergie de la petite Townsende. Malgré tous ses efforts, elle avait de plus en plus de mal à garder ses paupières ouvertes, se reposant doucement la tête contre le dossier de la chaise. Ce n'était pas la première fois que Lauren tombait endormit dans la maison du jardinier, elle avait été abandonnée depuis longtemps et les enfants de la famille l'avaient rapidement transformé en air de jeu une décennie plus tôt. C'était l'endroit qu'elle préférait dans tout le domaine, un petit coin de paradis où elle pouvait se retirer quand elle le voulait.

Son sommeil fut trop court pour que son esprit produise un quelconque rêve, il n'y avait que le crépitement du feu et la respiration apaisante du chien à ses pieds. Puis, une voix s'éleva. Lauren sursauta dans son siège, se redressant légèrement en lui souriant. C'était étrange de se trouver en sa présence sans une foule autour, elle réalisa à cet instant qu'elle n'avait jamais été seule avec lui auparavant. Elle se leva de sa chaise, s'approchant lentement vers lui, attendant le moment où il la reconnaitrait.

Qui êtes-vous? À ses mots, Lauren se braqua instinctivement, réalisant que son cher duc ne semblait pas la reconnaitre. C'était déchirant pour son petit cœur emballer, elle ouvrit la bouche pour lui répondre, hésitant avant de décider de taire la vérité. Ce n'était pas vraiment mentir que d'omettre certains faits, pas vrai?

- Lauren, souffla-t-elle avant de s'agenouiller auprès de la couche, se permettant d'écarter les pans de sa chemise pour exposer le pansement ensanglanter appliquer contre son pectoral. Je vous ai trouvé au bas de la rivière, vous étiez plutôt mal en point…

Elle retira doucement le gaze de coton, retroussant le nez en craignant de lui faire mal. La blessure semblait toujours moche, mais au moins le saignement avait cessé. Elle se pencha vers lui pour souffler sur la plaie pour la rafraichir. Malgré le ferreux de son sang et le terreux de l'eau de la rivière, il avait toujours une odeur attrayante. Lauren frissonna avant de se redresser pour le regarder.

- Comment vous sentez vous?


“You do have a story inside you; it lies articulate and waiting to be written — behind your silence and your suffering.”  
Clionestra
Messages : 577
Date d'inscription : 29/12/2020
Crédits : moi

Univers fétiche : Fantastique
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4331-je-suis-pas-seule-dans-ma-tete-personnages-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4332-je-suis-pas-seule-dans-ma-vie-repertoire-de-clionestra https://www.letempsdunrp.com/t4814-je-ne-suis-pas-seule-dans-ma-tete-recherche-rp-ok-fev-2022
Clionestra
Mer 8 Juin - 20:05

Logan
Lockhood

J'ai 22 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis cousin du duc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux et je le vis plutôt pas bien. Mon amoureuse est la femme de mon cousin.

Logan Lockhood est le cousin de Tom Lockhood.

→ Il est discret. Il est calme. Il aime la lecture et le théâtre. Il aime les belles choses.
→ Il est un piètre tireur. Il a pourtant de la force et excelle en escrime.
→ Il parle anglais, français, latin et espagnol.

JOUR 2
Logan observa la jeune femme. Il posa une main sur sa joue. Il y avait un autre choix. Une autre possibilité. Il y avait un autre moyen. Mais Logan, bien qu’en panique, savait que la jeune femme ne choisirait pas celui-ci… ou alors l’espérait-il ? Il craignait peut-être que la jeune femme ne choisisse en réalité cette option-là.

- Tu pourrais me dénoncer … fit-il d’une toute petite voix pleine de la culpabilité qui peser maintenant sur ses épaules.

Même s’il avait voulu tuer son cousin, il n’aurait pas pu. Il ne savait pas viser putain. Il avait tiré vers les arbres, ou vers les pieds, il ne savait même plus … mais il ne voulait pas tuer son cousin. Il n’avait même pas eu le désir d’essayer. Il continua de caresser la joue de sa bienaimée. Non. Elle ne choisirait pas de le dénoncer, bien que cela serait plus simple pour elle … Cela serait plus juste. Il l’observait… Son sentiment maintenant ? Opposé à deux secondes auparavant, il veut qu’elle décide de partir, de prendre sa liberté sans le fardeau qu’il venait de se jeter sur les épaules.

- Nous devons partir… Ensemble.

Il avait sa main dans la sienne. Cette femme … elle était tellement plus que ce que les gens pouvaient dire d’elle. Discret et silencieux comme il était, il avait déjà entendu plus d’un commentaire sur le diamant de l’année, sur la perfection qu’était la jeune femme. Quand il l’avait vu la première fois, il avait dû admettre qu’elle était d’une beauté à couper le souffle … mais il ne l’avait pas trouvé naïve, innocente et simplette comme il avait entendu dans les couloirs. Elle était brillante, magique. Elle était douce, elle était parfaite en tout point.

Il fallu se séparer à un moment, et lui ne se laissa pas le temps de la nuit pour se préparer. Il allait chez lui après tout. Il allait dans sa demeure. Ainsi avait-il pris le temps de parler à son majordome, de prendre un fiacre et d’y aller pour arriver dans la nuit. Il n’avait pas eu envie de quitter la femme de sa vie … il n’avait pas eu envie de la laisser dans les souvenirs… Le lendemain matin, quand il attendait en haut des marches de l’escalier. Il s’était lavé, il avait pensé… il essayait de se sentir hors de son corps pour pouvoir faire ce qui devait être fait … Assis en haut des marches, il s’entrainait à sourire, sans amour, devant le vide de l’allée.

- Les deux chambres de mesdames ont été préparés, Monsieur.
- Merci Alfred.
- Monsieur ne désire pas dormir un peu ?
- Non. Je me dois d’accueillir mes invités. Préparer ce qu’il faut pour les deux dames qui arriveront, ainsi qu’un programme d’activité pour … une semaine ? Je ne sais pas combien de temps elles resteront.

Son plan était assez simple… elles resteront le temps que la disparition de Tom se fasse entendre à Londres. On viendrait ici pour lui demander ce qu’il savait. On parlerait … et au bout de trois mois, le nombre officiel de temps qu’il faut pour ça, on lui donnerait les propriétés et le titre de son cousin … ainsi qu’Elizabeth. Il eu un petit soupir. Il avait l’impression d’avoir tué son cousin pour piquer sa femme comme un homme de Cro-Magnon avec un gourdin. Mais … est-ce qu’il pouvait vraiment pleurer de ce qu’il gagnait ?

Le cercle vicieux de la culpabilité était vraiment une chienne ?


*********


Tom
Lockhood

J'ai 23 ans et je vis à Londres, Anglette. Dans la vie, je suis héritier et duc de Castleroc et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis bientôt marié et je le vis plutôt bien. Fin, jusqu'à leur trahison.

→ Tom Lockhood, duc de Castleroc. Héritier du titre de Castleroc de par son père.

→ Il est un peu dispersé. Il est un peu distrait. Il est un peu "sanguin". Il s'énerve tout de suite, et un peu trop rapidement. Il peut être un brin aveugle, souvent.

→ Il est riche.

→ Il est fort. Il est très bon tireur. Il n'est cependant, inversement, pas du tout doué pour l'escrime.

→ Il parle anglais, français et un peu d'espagnol.

JOUR 2
Tom avait dû mal à trouver les solutions à ses problèmes. Il avait dû mal à se souvenir de la question alors que son cerveau cherchait encore une réponse. Il observait la jeune femme inconnue. Il ne connaissait pas la jeune femme … pourtant il fit un sourire désolé à la jeune femme lorsqu’elle sursauta. Il ne voulait pas lui faire peur, juste … montrer qu’il était là. Il respirait mais ne préférer pas le faire trop fort … Il craignait trop d’avoir mal.

Il finit par faire une grimace alors que la jeune femme regardait ses pansements. Il fit une nouvelle grimace alors qu’il respirait. Il voulait voir les plaies lui aussi pour évaluer les dégâts mais le geste qu’il avait entrepris était trop douloureux.

- Lauren, répéta-t-il doucement, c’est un beau prénom pour un ange.

Il fit une nouvelle grimace. Quand il dormait, il n’avait pas mal. Pouvait-il se rendormir tout de suite ? Cependant l’ange à ses côtés semblait inquiète. Il ne voulait pas lui faire cela.

- j’ai mal, mais je survivrais … je crois que j’ai déjà vécu pire.

Il avait l’impression en tout cas que ce n’était pas la première fois qu’il se réveille en ayant mal partout … Peut être était-il un combattant ? Ou avait-il juste peu de chance et se faisait il toujours massacré par les autres ? Il ne savait même pas à quoi il ressemblait pour le moment. Peut-être était-il un gringalet ? Le souffle de la jeune femme lui avait fait du bien.

- Vous savez ce que je faisais en bas de la rivière ? Ce qui m’est arrivé ?

Il n’arrivait pas à lui dire tout de suite qu’il ne savait pas qui il était … peut être que si elle lui disait ce qu’il faisait là-bas et lui expliquer le comment du pourquoi, alors il aurait une illumination sur qui il était … Peut être se souviendrait-il ? Il regardait la jeune femme et s’appuya sur ses bras pour remonter un peu dans le lit. Il fit encore une grimace mais réussi à se hisser tout en rapprochant son visage de celui de la jeune femme. Elle était vraiment belle. Il n’arrivait pas à se dire que c’était réellement une femme qu’il avait en face de lui, et non un ange comme il l’avait originalement pensé.

- Merci ... pour votre aide en tout cas... je pense que je vous dois la vie, Lauren.



May you be in heaven
a full half hour
4b894efa40578603614668c5fa78584a7c80c010.gifv
ea4f251cd17e39702fbc69bb76198aad0d4cb667.gifv
before the devil knows
you're dead.
ANAPHORE

Mes recherches
Contenu sponsorisé
La chronique des Lockhood - by Renard & Clionestra
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» “welcome to the human zoo” ‣Renard
» Pérégrination rêveuse du renard
» Les personnages rêvés du renard
» Ce bordel qu'est mon cerveau de Renard. ›
» Into The Fox Hole - Personnages de Renard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: