Le deal à ne pas rater :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de réduction
Voir le deal

Partagez
 
 
 

  ↠ to see with eyes unclouded by hate ((Ashitaka & San))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 281
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max (signature : magma)

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
patrick

 ↠ to see with eyes unclouded by hate ((Ashitaka & San))  Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation

à venir.



j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mad Max
Mad Max
Féminin MESSAGES : 281
INSCRIPTION : 06/05/2021
ÂGE : 20
RÉGION : Centre-Val de Loire
CRÉDITS : Mad Max (signature : magma)

UNIVERS FÉTICHE : Historique / Fantastique / City Gang
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t4512-partenaires-pour-des-liens-romances-dans-un-univers-medieval-antique#92811
patrick

 ↠ to see with eyes unclouded by hate ((Ashitaka & San))  Empty

cj7s.png
San
J'ai 18 ans et je vis dans la  forêt, au cœur du Japon. On me connaît sous le nom de Princesse Mononoké , bien que j'ignore aujourd'hui qui je suis vraiment. Sinon, grâce à ma malchance, je suis attaché à un prince et je crois que son absence me pèse lourdement sur la poitrine.

 ↠ to see with eyes unclouded by hate ((Ashitaka & San))  Uq2a

Cut off a wolf's head and it still has the power to bite.

Jetée entre les pattes de Moro alors qu’elle n’était qu’une enfant, San a vécu auprès des loups au cœur d’une forêt régi par des dieux anciens. Enfant-loup, Princesse Mononoké ou encore sauvageonne, nombreux sont les surnoms dont on l’affuble bien que depuis la mort du Dieu-Cerf, elle n’a de princesse que le titre. Nourrissant une profonde rancœur envers la race humaine, elle vit recluse dans les bois. Si son âme n’est plus rongée par la vengeance, San n’a pas encore trouvé la force de pardonner aux êtres humains pour avoir ravagé la nature qu’elle s’est vainement démenée à protéger.  

jfa2.gif“ You are the whisper I long to hear when the world is shouting.”

Une brise légère jouait dans ses cheveux courts et caressait son visage, adoucissant la chaleur accablante du soleil, dont les rayons perçaient furtivement à travers la canopée. Son regard balaya lentement les environs. Si le bruissement de l’eau et le frémissement des feuilles étaient des sons qui lui étaient familiers, l’environnement dans lequel San évoluait lui était devenu...Presque étranger.

C’était pourtant bel et bien la vallée dans laquelle elle avait grandi. La vallée pour laquelle elle s’était ardemment battue. La vallée pour laquelle elle aurait sacrifié sa vie… Seulement tous ses repères avaient disparu avec la mort du Dieu-Cerf et un nouveau monde s’offrait désormais à elle, bien différent de ce que l’enfant-loup avait connu. Au moins avait-elle toujours ses deux compagnons, lesquels la suivaient comme une seule et même ombre. Et la pensée qu’Ashitaka se trouvait non loin de là, derrière les forges qu’elle se surprenait de temps à autre à contempler de loin, dissimulée sous le couvert des arbres. Ils ne s’étaient pas revus depuis la fin de la guerre…Seulement, le prince quittait rarement ses pensées, occupant ainsi une place significative dans son esprit. L’avait-il oublié ? Cette question remontait toujours à la surface dès que San s’égarait dans l’amas de souvenirs qu’elle gardait du jeune homme. Elle s’imposait brusquement. Et ne manquait jamais de lui provoquer une étrange douleur, terriblement cuisante, qui émanait toujours de son cœur, comme si celui-ci était soudainement transpercé par une flèche. San ignorait l’essence de cette souffrance lancinante…Mais celle-ci survenait dès que le visage d’Ashitaka se glissait au milieu de ses songes.

Le rugissement grandissant de la rivière lui apprit qu’ils se rapprochaient de leur destination. De fait, ils ne tardèrent pas à émerger du bois, dont la lisière s’arrêtait à la limite d’une petite prairie traversée par un large fleuve. La sauvageonne s’avança dans la lumière éblouissante. Non loin d’elle, une cascade grondait furieusement, brisant la quiétude réconfortante de la forêt qui l’avait enveloppée jusqu’à maintenant. San effleura affectueusement la fourrure du loup qu’elle chevauchait avant de se laisser retomber jusqu’au sol et de s’approcher du cours d’eau, non sans observer prudemment les alentours. Rares étaient les hommes qui osaient s’aventurer dans ce recoin, caché entre les montagnes. Mais elle suivait son instinct…et ce dernier appelait toujours à la méfiance. Elle se pencha vers le ruisseau et y trempa ses lèvres quelques instants, savourant la morsure de l’eau glacée dans sa gorge, puis se redressa. L’enfant-loup se dirigea vers le couloir formé par quelques rochers alignés, dressés au milieu du fleuve.

La faim commençait à la tirailler. Armée de sa lance, elle s’élança sur la première pierre avec une agilité naturelle, puis la seconde, avant de parvenir jusqu’à la dernière, bien plus imposante que les précédentes. San étudia les profondeurs, à l'affût de la moindre silhouette longiligne. Combien de temps demeura-t-elle ainsi ? Longtemps. Assez longtemps pour que des nuages épais et sombres s'amoncellent dans le ciel, éclipsant entièrement l’éclat si bienveillant du soleil.

“ San, un humain approche. Il porte l’odeur des forges sur lui.”La clairière était à présent plongée dans une luminosité grisâtre, lorsque la voix rocailleuse du loup résonna. La sauvageonne se releva aussitôt. Les deux gigantesques bêtes qui l’accompagnaient se rapprochèrent l’une de l’autre, comme pour créer un rempart entre la menace et la jeune femme. San regagna la terre ferme, tous les sens en alerte, la main fermement cramponnée à son arme. “ Montre toi, étranger. ”déclama-t-elle distinctement malgré le puissant grondement de l’eau. D’un regard aussi tranchant que l’avait été son timbre, l'enfant-loup sondait l’obscurité des bois, un éclat d’espoir naissant timidement dans sa poitrine en dépit de sa crainte grandissante. Ses espérances étaient minces. Discrètes. Si infimes que San les remarqua à peine. Et pourtant…un sentiment étrange, plaisant bien que confus et lointain, envahissait sa poitrine.



j1uq.pnggtfb.png9m0b.png
But do you feel like a young God? You know the two of us are just young Gods and we'll be flying through the streets with the people underneath...And they're running, running, running.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
↠ to see with eyes unclouded by hate ((Ashitaka & San))
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy-
Sauter vers: