Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment :
Clé USB Samsung USB Type-C™ 256GB 400MB/s ...
Voir le deal
25.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Entre deux mondes.

Azylth
Messages : 171
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
tea
Azylth
Dim 12 Déc - 16:12
a61d900e77785d9a8685df4a1426cdeb.jpg

b65f4f0bed50a9edcd5dec96df038298.jpg
Kalani
J'ai 151 ans et je vis au sein de la tribu des étoiles, dans une jungle froide. Dans la vie, je suis magicienne du temps et je m'en sors plutôt bien, malgré mon manque d’expérience. Grâce à mon pouvoir, je suis célèbre et je le vis vraiment très bien.

Je suis la divinatrice, celle qui modifie les trames temporelles, qui visite le passé, qui explore le futur, qui peut lire dans les âmes des autres aussi aisément que s’ils me livraient verbalement leurs plus sombres secrets. Ne jouez pas avec moi, car il me suffit de revenir au moment où vous n’étiez qu’un petit vers nu et sans défense pour vous éliminer le plus simplement du monde.

a0186ccec31e08a31519d1112d0e1124.jpg

7a40424c07d110dbe355f01f87aced30.jpg
Tselah
J'ai 276 ans et je vis au sein de la tribu des étoiles, dans une jungle froide. Dans la vie, je suis chef de guerre de ma tribu et je m'en sors très bien grâce à mes longues années de service. Grâce à mon position, je suis respecté et je le vis vraiment très bien.

Je suis le chef de guerre de mon clan, le bras droit de ma maîtresse et le serviteur de ma tribu. Rien ni personne n’est capable d’entraver ma férocité ni ma combativité. Je suis très arrogant mais… nous le sommes tous au fond de nous, n’est-ce pas ?


Tselah était bien trop loin pour sentir la soudaine force du vent qui s'était agglutiné autour du Galaïel. Cependant, il pouvait sentir qu'il avait fait quelque chose aux éléments. Ca ne lui plaisait pas, qu'un être utilise ses pouvoirs dans la forêt du Roi Cerf. Et par dessus le reste, il s'amusait à lui donner des ordres ! Les mâchoires du puma se contractèrent fort sur l'épaule de l'autre Galaïel qui se mit littéralement à pisser le sang. Oh que non. une simple épaule ne suffirait pas à le calmer. Une fois que le Roi Cerf aurait décidé de les éliminer, il pourrait s'en charger. Sans écouter l'autre piailleur, il s'enfonça résolument entre les arbres, tirant Klaus avec toujours plus de vigueur, direction le palais botanique.

Son chef de guerre parti avec un des deux intrus, Kalani n'eut aucun mal à comprendre qu'elle devait ramener l'autre. Sauf qu'elle était bien trop petite, que ce soit sous sa forme d'elfe que sous sa forme de panthère. Lomion s'avança vers Angel avant qu'elle n'ait décidé quoi faire et la divinatrice fut bien obligée de bondir sur son chemin pour lui feuler à la figure :
- MA PROIE !!!
Le grand lion bleu sortit ses griffes, prêt à lui balafrer le visage mais les yeux de l'elfe s'illuminèrent soudain d'une furieuse lueur blanche, presque aussi intense que lors des apparitions de tout à l'heure. Ses cheveux s'envolèrent dans le vent du Galaïel alors qu'elle se redressait de toute sa hauteur et bombait la poitrine. La divinatrice ne voyait plus. La vision du monde réel avait été remplacé par autre chose... autre chose d'indescriptible. Plein de couleurs mais à la fois terriblement sombre. Vide mais si riche. Qu'était-elle en train de voir ?

Et puis soudain, c'était comme si quelque chose était entrain de grandir à l'intérieur d'elle. Comme l'éclosion d'un oeuf dans sa poitrine. Un oeuf énorme, à la coquille tranchante. Kalani manqua de peu de s'évanouir sous la douleur mais elle disparut presque aussitôt, remplacée par une sensation de puissance sans pareille. Elle n'était plus seule à présent, elle le sentait.
- Qui es-tu, toi, créature insignifiante, pour oser t'opposer à l'Univers ? Sa voix était devenue beaucoup plus grave et plus profonde, comme si elle portait le poids d'innombrable millénaires d'existence et de savoir. Mais n'était-ce pas la voix qu'elle avait toujours eu ? Hors de mon chemin !! Elle avait l'impression, qu'à cet instant là, tout était possible. Lomion, lui, rentra la tête dans les épaules, pas très loin d'être totalement terrifié. Normal, ils étaient les seuls elfes à ne pas être très doués avec la magie. Si elle se mettait à lui jeter une malédiction, il serait bien incapable de se défendre. Retourne dans ton trou avant que je ne décide que ton existence n'a aucune utilité.

Lomion décida enfin de reculer derrière les premiers arbres, sans pour autant partir. Pas très loin de lui, les deux alfes du soleil la regardaient avec leurs deux visages craintifs. Etait-elle donc si imposante que ça, avec l'Univers en personne à ses côtés ?
- Dors..., chuchota-t-elle de sa voix puissante et mystique sans se retourner.
Un bruit sourd l'informa que le Galaïel venait de s'écrouler.
Kalani cligna plusieurs fois des yeux, retrouvant ses iris bleu océan, et s'écroula par terre à son tour. L'Univers, c'était trop pour son corps mortel. Ca l'avait complètement vidé de ses forces.




La salle où on les avait conduit tous les deux était creusée dans l'arbre mère. Elle avait une forme de demi-boule creuse dont le plafond était la partie arrondie. Quatre hamacs faits de tissu fin et de grandes feuilles pendaient du plafond et trois d'entre eux étaient occupés. La créature à l'épaule broyée avait été soignée, l'autre avait juste été inspectée ainsi que la divinatrice. La pièce était assez grande pour accueillir une vingtaine de personnes, pas plus. Quelques meubles la décoraient, mais elle restait assez vide en soi. Seul un trou creusé dans la paroi faisait rentrer le soleil dans l'infirmerie. Mais même sans soleil, on pouvait très bien y voir grâce aux petites sphères d'énergie dorées qui flottaient sans but dans la pièce. L'air sentait le bois fumé, peut-être à cause de l'espèce d'encens bizarre qui fumait dans un coin de la pièce. A la place de la porte, il y avait un rideau de perles blanches qui ne laissaient pas passer de bruits. Aucun risque que les deux dormeurs entendent Feanör discuter avec Istarli.

Argawaen
Messages : 123
Date d'inscription : 14/11/2021
Région : Belgique
Crédits : Pintrest

Univers fétiche : Fantastique/Réaliste/Historique
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4792-salle-aux-echos#97120 https://www.letempsdunrp.com/t4828-sommaire-rp-s#97505
Argawaen
Lun 20 Déc - 23:01
angel_10.png
Angel Argawaen
J'ai 21 ans et je vis dans le Quartier EST, Lazarus. Dans la vie, je suis assistant fleuriste et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Personnages secondaires :
> Klaus – Galaïel Fongique

> Note de Mr. X : Est-il de l'ordre de l'animal ou du végétal ? Cette chimère parmi les Hommes… Il me hante de son regard bestial, sanguin. Le feu le respect, l'eau l'élève, le vent porte ses murmures et la terre se rappel de ses pas. Je l'appel Galaïel.
----------------------------------------------
Angel traverse une période critique. Son passé semble venir lécher les parois de son inconscient. Frappant doucement à la porte de ses rêves.  Laissant parfois une image ou un mot se subtilisé à son charme. Et il sait, que pour s’en saisir, il lui faudra lâcher le confort de la réalité tangible. Pour voyager à travers les différents axes de perceptions.

Lourd, j’étais si lourd, tous mon corps me suppliait de succomber au sommeil ou à la mort. Déjà je pouvais sentir mon souffle faiblir et mes muscles me lâcher. Sans doute m’étais-je fracassé le crâne sur la roche dur en tombant et peut-être que la mort vous abandonne elle aussi, quand vous êtes si loin de votre monde. Un intrut, un insecte à l’échelle de toute ces choses qui vivent à l’unisson. J’étais si loin de tous à présent et n’était-ce pas là mon but primaire ? Un doux voile noir et de calme et de vide. Je pouvais encore entendre l’écho d’une voix, loin, furieuse. Elle était d’abord d’instinct, me rappellent mon insignifiance face à l’univers, puis s’emmêla de mille autres voix, le tout formant bientôt un vacarme affreux. Je n’aimais pas mon esprit, mon âme, mon foutu cerveau. Depuis des années j’essayais d’en démêler les ficelles et voilà qu’il m’inondait de morceau d’histoire sans but, ni fin. C’était horrible, je voulais me réveiller, m’extirper de ce nuage épais qui m’étouffait, m’empêchant de crier à mon tour pour rejoindre le bal des voix.

Cours.
Oublie.
Vie.
Vie pour nous deux…


Je me suis redressé à bout de souffle, pensant un instant encore être mort. Mon cœur s’acharnait dans ma poitrine au point de m’en faire mal. Le monde tournait encore autours de moi et il m’était impossible de distinguer les lieux. J’ai essayé de reprendre ma respiration, suffoquant, toussant. Puis j’ai éclaté de rire, les larmes aux yeux. J’avais réussi à m’asseoir, soutenant toujours ma tête de mon bras. Ce sentiment immonde qui venait de m’emplir, jusqu’alors inconnu, était la chose que j’avais tant cherché ? Je peinais à reprendre mon calme et une nouvelle vague de toux vint me couper dans mon rire. Bon calme Angel, tu craques visiblement un peu. Je me sentais horriblement sale et une culpabilité sans ource me rongeait les os. Focus, je devais faire le vide dans mon esprit.

J’ai donc ramené mes genoux vers moi, plongeant la tête dedans afin de réfléchir dans un semblant de calme. J’avais cherché mon passé, plus qu’arrogant et je pouvais entre voir les méandres d’une douleur trop grande pour moi. Avais-je délibérément oublié mon enfance ? Je n’arrivais pas à comprendre, à remettre les pièces ensemble. Vie pour deux. J’avais toujours été baigné dans une solitude sans fondement, incapable de combler le vide par mes amitiés, mes liens ou mon travail. J’ai relevé la tête pour emplir mes poumons d’air frai. Je n’étais pas fou. J’avais belle et bien quelqu’un à retrouver, j’avais juste la terrible angoisse qu’il ne soit trop tard.

Un rapide coup d’œil m’indiqua qu’on était à présent en milieu clôt, chose qui ne me plaisait qu’à moitié et je ne pouvais pas apercevoir mon camarade. J’essayais de me rappeler du pourquoi et comment, mais ma cervelle avait décidément sa belle façon de fonctionnée et plus rien ne me revenait à l’esprit. Je n’étais pas dans mon monde, j’en étais encore certain et je me rappelais vaguement les individues qui avait accueillis ma venue impropice. C’était donc certainement eux, les acteurs de mon malheur. J’avais toute fois remit la main sur une part de moi perdu depuis longtemps et en ça, je ne pouvais leurs en vouloir leurs traitements fort peu élogieux.

J’étais, tout fois, inquiet de ne pas savoir si mon statut était passé d’étranger à prisonnier et de ne pas voir à mes cotés l’autre Galaïel. Je pense l’avoir vu blesser et se faire traîner plus loin, mais rien n’était certain avec ma mémoire. Je me frottais les cornes, essayant malgré tous de grapillé le moindre indice laissé par mon esprit. Je ne pouvais qu’attendre que mes hôtes reviennent, avec une explication et croire en leurs bonnes intentions. Mais je n’étais pas dupe et vérifiant, par la même occasion, que mes muscles avaient bien récupérés, j’avais pour intention de repousser la moindre atteinte à ma personne. Pas maintenant que j’étais si proche du but. L’anxiété devenait lourde et j’espérais sincèrement ne pas devoir attendre trop longtemps dans ce décor fort trop étrange pour moi.

Azylth
Messages : 171
Date d'inscription : 21/04/2021
Région : Rhône-Alpes
Crédits : /

Univers fétiche : Fantasy/Romance/Historique/City
Préférence de jeu : Femme
tea
Azylth
Mer 29 Déc - 14:31
a61d900e77785d9a8685df4a1426cdeb.jpg
b65f4f0bed50a9edcd5dec96df038298.jpg
Kalani
J'ai 151 ans et je vis au sein de la tribu des étoiles, dans une jungle froide. Dans la vie, je suis magicienne du temps et je m'en sors plutôt bien, malgré mon manque d’expérience. Grâce à mon pouvoir, je suis célèbre et je le vis vraiment très bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis la divinatrice, celle qui modifie les trames temporelles, qui visite le passé, qui explore le futur, qui peut lire dans les âmes des autres aussi aisément que s’ils me livraient verbalement leurs plus sombres secrets. Ne jouez pas avec moi, car il me suffit de revenir au moment où vous n’étiez qu’un petit vers nu et sans défense pour vous éliminer le plus simplement du monde.

a0186ccec31e08a31519d1112d0e1124.jpg
7a40424c07d110dbe355f01f87aced30.jpg
Tselah
J'ai 276 ans et je vis au sein de la tribu des étoiles, dans une jungle froide. Dans la vie, je suis chef de guerre de ma tribu et je m'en sors très bien grâce à mes longues années de service. Grâce à mon position, je suis respecté et je le vis vraiment très bien.

Informations supplémentaires ici.
Je suis le chef de guerre de mon clan, le bras droit de ma maîtresse et le serviteur de ma tribu. Rien ni personne n’est capable d’entraver ma férocité ni ma combativité. Je suis très arrogant mais… nous le sommes tous au fond de nous, n’est-ce pas ?


Feanör ouvrit délicatement le rideau de perles, ayant cru entendre un rire. Effectivement, à côté du hamac encore fermé du son compagnon Galaïel mordu à l’épaule, le second à l’élégance peau blanche, était assis dans son lit suspendu, les genoux relevés contre le buste. Laissant sa lance à l’entrée, il pénétra dans la pièce ovoïde en laissant les perles du rideau tinter à son passage pour avertir la créature de sa présence.

- Je vois que tu es réveillé, dit-il en guise de bonjour. Je m’excuse du comportement de ceux de mon espèce, lui annonçant-il en baissant respectueusement la tête. Les elfes de la nuit ne sont pas réputés pour se servir de leur tête, malheureusement… Est-ce que… Il marqua une pause. Est-ce que tu te sens mieux ? Il jeta un rapide coupe d’œil au hamac d’à côté, et ouvrit le cocon pour dévoiler le visage de l’autre Galaïel. Ton ami a été soigné. Il va vite s’en remettre.

Argawaen
Messages : 123
Date d'inscription : 14/11/2021
Région : Belgique
Crédits : Pintrest

Univers fétiche : Fantastique/Réaliste/Historique
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t4792-salle-aux-echos#97120 https://www.letempsdunrp.com/t4828-sommaire-rp-s#97505
Argawaen
Mar 4 Jan - 17:15
angel_10.png
Angel Argawaen
J'ai 21 ans et je vis dans le Quartier EST, Lazarus. Dans la vie, je suis assistant fleuriste et je m'en sors pas trop mal. Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Personnages secondaires :
> Klaus – Galaïel Fongique

> Note de Mr. X : Est-il de l'ordre de l'animal ou du végétal ? Cette chimère parmi les Hommes… Il me hante de son regard bestial, sanguin. Le feu le respect, l'eau l'élève, le vent porte ses murmures et la terre se rappel de ses pas. Je l'appel Galaïel.
----------------------------------------------
Angel traverse une période critique. Son passé semble venir lécher les parois de son inconscient. Frappant doucement à la porte de ses rêves.  Laissant parfois une image ou un mot se subtilisé à son charme. Et il sait, que pour s’en saisir, il lui faudra lâcher le confort de la réalité tangible. Pour voyager à travers les différents axes de perceptions.

J’ai mis quelques secondes à comprendre d’où venait la voix qui m’interpellait. J’avais encore le cerveau engourdis et bien que la tête me tournât toujours, j’ai pu ouvrir les yeux, un peu plus sûrement, sur la pièce qui m’entourent. Je n’étais pas au sol, comme je le pensais et cela avait sans doute ajouté à mon mal de tête, mais la pièce n’était pas très grande pour autant. J’ai balancer la queue, essayant de retrouver un semblant d’équilibre, avant de mettre pied au sol, doucement.

Il avait l’air de s’excuser pour le traitement des autres et bien que je ne sois pas de nature rancunier, j’allais toute fois limiter mes interactions rapprocher avec toutes personnes susceptibles de me faire décoller du sol, à nouveau. J’ai à nouveau porter ma main à ma corne, heureux qu’elles soient là pour amortir les chocs.

- Ça va. Je pense. Vous avez un drôle de protocole d’accueil.

Il y avait une autre espèce de lit suspendu, dans lequel on m’indiqua que ce trouvait le Galaïel qui avait traversé malencontreusement avec moi. C’était quoi son nom déjà ?

- Ce n’est pas mon ami. Juste un autre Galaïel.

Je n’ai pas pou habitude de mentir et le laisser l’appeler mon ami, faisait pour moi parti d’un mensonge. Je voulais être clair, même si cela m’isolait un peu plus dans ce monde sans queue ni tête. Je redoutais de savoir à quoi m’attendre ici avec tous ça. J’ai donc fixé mon interlocuteur en croisant les bras, oreilles baisser.

- C’est quoi le but de tout ça ?

Le savait-il seulement ? Allez comprendre parfois les autres, même entre compère, relevait du génie et souvent les choses m’échappent plus qu’elles ne m’éclairent. Mais en savait-il plus ? Il devait au moins connaître ces lieux et donc leurs utilités. Je redoutais que ce soit une prison. L’autre Galaïel semblait profiter de son sommeil réparateur et je ne m’attendais pas à devoir compter sur lui, les fongique sont de toute façon instable et ma confiance sera toujours limité, par ce simple fait.


Contenu sponsorisé
Entre deux mondes.
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Une confrontation inévitable entre deux mondes [Kate/Luci]
» Deux mondes, un seul univers (avec Chess)
» Entre deux feuilles de vigne, me voici
» À LA CROISÉE DES MONDES + NEFELI
» Des mondes et d’autres | Jubile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy-
Sauter vers: