Le Deal du moment :
Black Friday chez ASOS : Les plus grosses promos ...
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Juste amis ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24, 25, 26  Suivant
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 22 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 22 Kf5l
Juste amis ?  - Page 22 Ok91
Juste amis ?  - Page 22 17yo

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Un nouveau rire résonna dans la pièce en entendant la réponse de Maggie qui assumait de sortir avec un étudiant à l’université. Qu’est-ce que ça faisait du bien de l’avoir à ses côtés ce soir et d’oublier la journée calamiteuse qu’il avait eu. « Tu seras ma prof de cours particulier. C’est bien mieux » répondit-il non sans idée de cours particulier qu’elle pourrait lui donner et qui n’avait rien à voir avec l’architecture, mais plutôt avec la physique et l’attraction des corps. Néanmoins, il avait encore un petit mois à patienter avant de commencer les cours. Un petit mois pour profiter pleinement de la jolie rousse qui, quant à elle, perdait soudainement son enthousiasme pour le projet dont lui avait affublé son patron. Un haussement d’épaule « Ça aurait pu être pire. Tu aurais pu dessiner… » et réfléchit « Bon, d’accord, c’est vraiment un projet de merde » avoua-t-il non sans en rire un peu. Mais si elle mettait tout son cœur dans le projet et qu’elle dépassait les exigences des clients, ça serait un sacré pied-de-nez à son patron qui n’était négligeable. Nolan posa son regard sur la jeune femme, se passant la langue sur les lèvres et se mit à rire « Ce n’est pas fair-play de ta part Maggie Chérie. Je suis épuisé et toi, tu me parles de te faire prendre ton pied » et acquiesça alors qu’elle reprenait un tant soit peu son sérieux « Je savais que l’idée te séduirait ». Il commençait à la connaître sa jolie rousse.
« Je sais comment on pourrait s’occuper pour de détendre alors ». Bon, maintenant c’était lui qui cherchait les emmerdes en sous-entendant de lui faire l’amour pour lui faire oublier les courbatures. Enfin, pas ce soir. Ce soir, ça serait juste un massage et il rejoignit rapidement les bras de Morphée.

Apparemment, Maggie avait une idée de commencer profiter de cette petite avance sur le réveil alors qu’il sentait ses lèvres sur sa peau, ne faisant qu’attiser l’envie de Nolan. Aucun d’eux n’avaient envie d’aller travailler. Ils voulaient seulement profiter de l’un et l’autre. Seulement ça. Toutefois, son travail le rappela à l’ordre de bon matin, et cela, alors que Maggie n’avait aucune pitié pour lui, continuant d’embrasser sa peau alors qu’il se forçait à se concentrer sur son appel. Il mit rapidement fin à l’appel qui sonnait aussi le début de sa journée de travail. Un sourire en entendant la réponse de la jeune femme « Hum… J’ai déjà hâte ! » et se décida à quitter le lit. Il se retourna vers elle « Moi aussi j’ai très envie de toi. Si tu veux te plaindre, tu rappelles le dernier numéro de mon portable » avant de se rendre dans la salle de bain pour se préparer pour sa longue journée de travail.

En revenant auprès de la jeune femme, il esquissa un sourire en coin en croisant le regard de Maggie « Tu ne m’aides pas avec ce genre de regard chérie » et se saisit de la tasse, baissant rapidement les yeux sur le breuvage sombre de sa tasse « Depuis que… » et releva les yeux sur elle « Deux secondes environ » et porta son breuvage à ses lèvres. Certaines femmes lui en auraient voulu de ne pas être présent pour elle, mais pas Maggie. Non, elle comprenait et savourait le peu de moments qu’ils avaient ensemble. Il lui rendit son baiser avec douceur, remerciant le ciel de l’avoir mis sur sa route et lui demanda en deux mots si elle venait ce soir. Nolan se mit à rire légèrement « J’ai compris, j’ai compris » et s’éloigna, criant un « A ce soir » alors qu’il quittait l’appartement.

La journée de travail commença avec une engueulade avec le promoteur immobilier qui lui demanda d’accélérer les travaux sinon, ses ouvriers ne seraient pas payés pour le retard. Il se retrouva donc à mettre la pression à ses ouvriers, faisant que l’un d’eux, dans la précipitation, avait bien failli faire une chute de trois étages. Quant au chef de chantier, il tenta de cumuler le poste de chef en faisant la paperasse et donnant les ordres, le poste de bras de droit en s’assurant de l’avancée des travaux et de celui d’ouvrier en aidant ses ouvriers, n’hésitant pas à allonger sa journée de deux bonnes heures jusqu’à ce qu’il se souvienne que Maggie cuisinait pour lui ce soir. Il avait décidé de mettre fin à sa journée une heure plus tôt que la veille et était rentré chez lui pour rejoindre la jolie rousse. En franchissant la porte, il la vit en pleine préparation du dîner « Je suis rentré » et s’avança jusqu’à elle, déposant seulement ses lèvres dans son cou « Je ne t’approche pas plus, je suis tout dégueulasse. Je vais prendre ma douche et j’arrive » et s’exécuta. Le chef de chantier revint auprès de Maggie, glissant ses bras autour de sa taille, humant son odeur « J’ai tenté de rentrer le plus tôt possible… Qu’est-ce que tu prépares ? » en se penchant au-dessus du plat. Il huma l’odeur et se rendit rapidement compte du plat… La seule chose dont il avait horreur. Mais il savait aussi qu’elle avait passé du temps à cuisiner pour lui « Chérie… Tu as cuisiné des côtes de porc ? », en espérant qu’il se trompait.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 22 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 22 05ef86f3a4a8cbed46ec5ca4ad683028810a735f
Juste amis ?  - Page 22 0c76be14738fb42b22a5e09f339735f01f873580
crédit : tumblr

Maggie avait passé environ… toute la journée à se décider sur ce qu’elle pouvait cuisiner. Un truc assez simple, qui irait vite mais qui serait bon. Elle n’allait pas lui faire des pâtes ! Donc c’était en déambulant dans les rayons qu’elle s’était décidée, et avait opté pour des côtes de porc miel curry, du riz pilaf et un mélange de légumes croquants. Elle s’était dit avoir une petite heure pour cuisiner, et ce fut le cas. Elle avait presque terminé lorsque Nolan poussa la porte. « -coucou ! » chantonna Maggie en trouvant ça fort comédie romantique bidon, avant de pencher la tête en savourant le baiser : « -aucun souci. » elle lui sourit en le regardant s’éloigner, terminant peu à peu de finir le repas.

« -j’ai presque finit. » commenta t elle sans renchérir sur le retard qu’il avait. Ça n’avait pas d’importance. Elle s’en était doutée, tout ce qui comptait c’était que maintenant il était là. « -alors j’ai... » commença Maggie avant de lever les yeux sur lui. « oui. » il avait l’odorat fin. Ou il était affamé. Elle s’essuya les mains dans un torchon et dit sans capter qu’il y avait un souci : « -j’ai fais des côtes de porc au curry et au miel. Et à côté du riz avec des légumes. » puis elle sourit en le dévisageant. « -ça te va pas ? » demanda t elle alors, en commençant à comprendre qu’il y avait un problème. Et puis d’un coup, une lumière s’éclaira et elle porta une main devant sa bouche en ouvrant de grands yeux : « -t’aimes pas ça ?! Oh non mince ! » elle sourit avant de se mordre la lèvre inférieure devant le ridicule de la chose : « -j’ai pas envisagé trois secondes que tu pouvais ne pas aimé. Je me suis dis je fais simple, mais quand même consistant, il a bossé toute la journée, je vais pas lui faire une salade. Mais bon je voulais pas quelques chose trop gras non plus. » elle leva les yeux au plafond, tout sourire, préférant rire de ça plutôt qu’autre chose. « -roh je suis désolée, en plus tu dois avoir super faim. Mais je vais faire autre chose… Des pâtes ? Ça sera rapide. » elle se mordit à nouveau la lèvre inférieure en riant.

A quoi bon faire une scène, tant pis elle ferait des boites et emporterait ça chez Tess qui serait heureuse d’en manger. Il n’allait pas se forcer. La preuve qu’ils ne se connaissaient pas encore assez ! « -j’aurai du te demander ce que tu voulais manger... » commenta Maggie alors que ses doigts pianotaient maintenant sur le comptoir. Zut de zut… elle avait voulu faire ça bien. « -comment c’est passé ta journée ? » finit elle par demandé avec une légère grimace comme pour changer de sujet, glissant ses mains dans les poches de son pantalon avant de réaliser qu’elle avait dit qu’elle allait faire des pâtes. Elle avait voulu prendre tout ça avec légereté mais peu à peu l'ancienne Maggie reprenait le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 22 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 22 Kf5l
Juste amis ?  - Page 22 Ok91
Juste amis ?  - Page 22 17yo

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


La journée avait été tout aussi épuisante que la précédente, et sûrement moins que la prochaine. Il commençait à croire que ce chantier était maudit depuis le début de la semaine. Mais peu importe, il oublia tout cela au moment même où il franchi le seuil de la porte de son appartement pour y voir Maggie préparant le repas de ce soir. Au moment même où il posa ses lèvres contre sa peau, tous ses tracas de la journée s’envolèrent et il n’avait plus qu’une seule envie : Profiter de ces quelques instants avec la jeune femme. Il s’éclipsa quelques minutes le temps de prendre une douche et revint dans la cuisine, auprès d’elle « Prends ton temps » et s’approcha du plat qui cuisait, se rendant compte de ce que c’était. La seule viande qu’il n’aimait pas… Et cela lui fit un pincement au cœur parce qu’en entendant la recette de Maggie, il comprit qu’elle y avait mis tout son cœur dans cette préparation, seulement pour lui faire plaisir à lui. Il ne sut pas quoi répondre à sa question. En fait, il n’eut pas le temps de répondre qu’elle comprit toute seule qu’il n’aimait pas ça. « Je n’aime pas le porc cuit… Je suis désolé » en humant tout de même l’odeur pour tenter de se convaincre du contraire. En vain.

Maggie se mit à parler encore et encore devant un chef de chantier près de la cuisinière, souriant avec douceur, mais culpabilisant de ne pas aimer ce qu’elle avait préparé. Elle qui avait passé un bon moment à trouver quoi lui cuisinait et qui tombait sur la seule chose qu’il ne mangeait pas… « Ce n’est pas grave Maggie, tu sais ?! Je vais peut-être aimer ta manière de le cuisiner ». Il sentait que l’ancienne Maggie reprenait le dessus sur la nouvelle, tout ça par sa faute… De nouveau ses doigts qui pianotaient sur le comptoir… Nolan s’approcha de la jolie rousse, posant sa main sur la sienne pour qu’elle cesse « On s’en fout de ma journée » et posa sa main sur celle de la jeune femme « J’espère que tu as mis des poivrons dans ton plat, parce que tu en as besoin là. Je sens l’ancienne Maggie pointait le bout de son nez » et désigna la main de cette dernière d’un regard avant de reporter son attention sur elle. « J’ai envie de goûter ce que tu as cuisiné, d’accord ?! Tu as mis du cœur à l’ouvrage, alors je veux goûter et qui sait, peut-être que j’aimerais. Et si je n’aime pas, je suis un grand garçon, je saurais me faire des pâtes » et déposa ses lèvres sur les siennes avec douceur « Je suis déjà très touché que tu ais pris le temps de cuisiner pour moi, alors qu’en plus, je suis en retard ».

Nolan déposa un dernier baiser sur ses lèvres, puis glissa sa main dans celle de Maggie et l’entraina jusqu’au canapé pour la faire s’asseoir « Tu te poses maintenant, je m’occupe de servir » et retourna dans la cuisine, dressant les assiettes et ramena le tout sur la table basse de son salon, puis refit un dernier aller-retour pour les verres d’eau et les couverts. Il prit ensuite place à ses côtés, caressa son dos avec douceur « Juste par curiosité, tu as passé combien de temps derrière les fourneaux ? » en esquissant un petit sourire tendre. Il commença à manger en prenant un morceau de viande. C’était officiel, il n’aimait pas. Il délaissa donc le morceau de viande pour se concentrer sur le riz et les légumes, le tout accompagné de la sauce au miel et curry « C’est très bon. Pas la viande, parce que… je n’aime pas ça, mais le reste, c’est bon » et ajouta « Tu vois, même pas besoin de faire de pâtes » en la taquinant un peu, lui donnant un petit coup d’épaule « Les prochains jours, je vais voir à peu près le même retard… Tu vas finir par croire que j’ai une maîtresse à force » en riant légèrement, et se rendit compte qu’après la petite crise intérieure que Maggie venait d’avoir au sujet du dîner, ce n’était peut-être pas la chose à dire « Je plaisante » et ajouta « Le chantier n’avance pas vraiment… et je risque de perdre de l’argent, et de me retrouver à ne pas pouvoir payer mes ouvriers ». Un léger silence et reprit « Tu veux toujours aller à la soirée avec mes amis vendredi soir ou je décommande ? ».



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 22 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 22 030e025c94ff1fedde8a97646005dc9028404db7
Juste amis ?  - Page 22 1e39c12f8eef6efd92b57292dfe2dcd33a5d904c
crédit : tumblr

« -parce que ça se mange cru ? » demanda Maggie en reculant le menton. Au départ, elle tenta de prendre ça à la légère, d’en rire et de trouver une solution. A près tout ça n’était qu’un repas et il n’y avait pas mort d’homme. Elle pouvait très bien faire autre chose. Mais à mesure qu’elle parlait, encore et encore, l’ancienne Maggie reprenait le dessus. Elle présenta des excuses, trouva des arguments, chercha des solutions. « -oh ba non te forces pas. T’aimes pas t’aimes pas. Je me suis juste pas posé la question. Et puis tu aurais très bien pu être allergique à un truc de la sauce ou je ne sais quoi d’autres ! Tu vois les surprises c’est merdique. » conclue la jeune femme déçue. Déçue d’elle même surtout. Elle baissa les yeux sur la main que Nolan venait de poser sur la sienne, avant de le regarder lui, fronçant les sourcils en captant pas tout de suite : « -heu… non y’a pas de poivrons… hein ? » avant de comprendre enfin et de baisser les yeux, rougissant presque.

Elle avait cette sensation d’être une enfant prise en faute. « -t’es pas obligé de faire ça. » répliqua la jeune femme en le regardant droit dans les yeux. Elle lui rendit son baiser du bout des lèvres et haussa ensuite les épaules : « -y’a rien d’extraordinaire à ça, et puis on ne va pas commander à manger tous les soirs. » ça c’était son côté radin qui parlait. En soit, elle aimait bien faire la cuisine. Donc pour une personne ou deux. Ce soir c’était foireux, mais elle se rattraperait. « -je doutais que tu serais en retard. » répliqua Maggie avec ce ton d’évidence absolue sans tact. C’était logique pour elle. « -et c’est pas grave. » s’empressa t elle d’ajouter pour éviter qu’il ne culpabilise à nouveau.

Une fois sur le canapé elle protesta : « -non, Nolan, je… c’est... » mais il s’était déjà rendu dans la cuisine, alors elle déclara forfait et lui sourit avec douceur quand il prit place à son tour. « -une petite heure. » marmonna t elle un peu boudeuse. Elle regarda du coin de l’oeil Nolan commencer à manger, et grimaça lorsqu’il parla de viande. « -ok… je prends note. La prochaine fois je te ferais un steak bien saignant ! Ne me dis pas que tu aimes bien cuit... » non parce que ça c’était pas possible ! Autant pas manger de viande. « -oh ba donnes moi seulement son adresse et tu renteras à l’heure. » commenta Maggie sans lever les yeux de son assiette, d’un ton totalement détaché en ayant bien compris qu’il plaisantait. Même si elle n’était pas très fan de ce genre de blague.

Le côté pro reprit le dessus et elle demanda : « -pourquoi ça n’avance pas ? Je sais que tu m’as dis que Iggy était en arrêt et que tu avais un blessé mais à côté où sont les soucis ? » ils pouvaient peut être voir ensemble s’ils trouvaient des solutions. Enfin, elle réalisa qu’il pouvait aussi très bien mal prendre ce qu’elle venait de dire. « -enfin je dis pas que tu sais pas faire ton boulot, c’est pas ça du tout. Juste que… peut être qu’un œil extérieur ça peut aider. » un léger haussement d’épaules. « -et heu… ba je... » elle n’en savait rien, ça lui était sortie de la tête en faite. « -tu vas être assez en forme pour sortir boire un verre ? » elle ne savait pas si elle avait envie d’y aller, de rencontrer des amis à lui. Et si ça le faisait changer d’avis ? « -à toi de voir. Suivant ta fatigue. » oui voilà où comment botter en touche.  
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 22 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 22 Kf5l
Juste amis ?  - Page 22 Ok91
Juste amis ?  - Page 22 17yo

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Son regard rivé sur elle, il répondit simplement « Je parlais de charcuterie » tout en sentant que quelque chose n’allait pas chez la jeune femme. Était-ce seulement parce qu’il ne mangeait pas de côte de porc ?! Alors qu’elle prenait cela avec sourire au début, Nolan sentait que ça n’allait pas. Il n’était pas dupe. Au fur et à mesure qu’elle parlait, il sentait l’ancienne Maggie, celle qui voulait tant que tout soit parfait, reprendre soudainement le dessus sur la Maggie d’aujourd’hui. Il croisa les bras contre son torse, appuyé de côté contre l’établi, son regard toujours rivé sur elle « J’ai aimé la surprise. Je goûterais avec plaisir et pour information, je ne fais aucune allergie ». Elle semblait s’en vouloir de ne pas avoir cuisiné le plat parfait pour lui, comme s’il était un Prince Saoudien, alors qu’il n’était que lui. Il laissa son regard dévier sur la main de la jeune femme et posa la sienne dessus, la faisant s’arrêter. Il n’aimait pas lorsqu’elle laissait ses doigts pianoter de la sorte. Ce n’était jamais bon signe. Ce fut pour cela qu’il parla de poivrons et resta silencieux, laissant la pensée faire son chemin dans l’esprit de Maggie et lorsqu’elle baissa les yeux, il sut qu’elle avait compris.

« Je sais, mais j’en ai envie ». Oui, Nolan avait envie de goûter le plat que la jeune femme avait pris le temps de cuisiner rien que pour lui. Par respect pour les efforts fournis, et parce qu’il aimerait peut-être sa manière d’assaisonner la côte de porc. Il déposa ses lèvres sur les siennes qu’elle lui rendit du bout des lèvres. Elle était préoccupée. Est-ce que cela se limitait seulement au plat qu’elle venait de cuisiner ?! « J’apprécie le temps que tu as mis pour cuisiner pour moi et non, je n’avais pas prévu de commander tous les jours… ». Un sourire tout en hochant la tête alors qu’elle savait pertinemment qu’il serait en retard. Ce n’était pas un secret d’État et c’était prévisible au vu de l’avancée du chantier. Elle trouva utile de préciser que ce n’était pas grave. Quant à lui, il resta silencieux et l’accompagna jusqu’au canapé, ignorant ses protestations, et dressa les assiettes, apportant le tout sur la table basse du salon. Il lui demanda combien de temps elle avait mis pour cuisiner le tout et sourit avec douceur « Une heure… Rien que pour moi…Merci ». Il en était touché, parce qu’à part Helen qui avait déjà pris le temps de s’activer derrière les fourneaux lorsqu’ils avaient des invités ou juste pour lui faire plaisir, aucune femme n’avait pas pris le soin de préparer le dîner ainsi, en mettant autant de temps.

Nolan se mit à rire légèrement « J’aime le steak bien saignant, je te rassure ». Il en profita pour évoquer ses prochains retards dans la semaine, ne souhaitant pas voir son chantier avoir plus de retard qu’il en avait déjà. Nolan nota tout de même que sa plaisanterie sur une probable maîtresse ne fut pas au goût de Maggie en entendant sa réponse. Un simple regard pour la jolie rousse, et ne répondit rien pour le moment. A sa voix, le chef de chantier entendit l’architecte s’adresser à lui et non plus la petite amie, qui arriva juste après, comme pour adoucir les bords de sa question, comme si elle craignait de le blesser. Il s’essuya la bouche avant de lui répondre « J’ai du retard sur une livraison de ciment qui devrait arriver demain et qui nous empêche de faire la moitié du chantier. Et je n’ai que la moitié de mon équipe sur ce chantier. J’en ai eu un autre en cours de temps, une simple maison, qui s’est avéré plus compliqué qu’à l’origine ». Ce qui avait compliqué quelque peu les choses. Il aurait dû récupérer la moitié de l’équipe à la fin du second chantier, mais finalement, les travaux étant plus important que prévu, il se retrouvait à devoir bosser comme deux, lui et son équipe.

Et en parlant des prochains jours, Nolan évoqua cette soirée qu’ils devaient faire avec ses amis. L’occasion de la présenter à ces derniers, mais sa réponse fut évasive « Je ne sais pas » répondit-il et pris une dernière bouchée avant de poser sa fourchette dans l’assiette. Il prit une gorgée d’eau, s’essuya les lèvres avec sa serviette et se tourna vers Maggie, sa jambe pliée sur l’assise du canapé, et se pencha pour retirer les couverts des mains de la jeune femme « Arrête une seconde s’il te plaît » et attendit d’être sûr d’avoir pleinement son attention pour reprendre la parole « Qu’est-ce qui se passe Maggie ?! C’est à cause du dîner ? Si c’est ma plaisanterie sur la maîtresse, je suis désolé. Je peux t’assurer que je ne vois personne d’autre que toi. Tu me fais confiance sur ça au moins ?! » en penchant légèrement la tête et ajouta « J’ai l’impression qu’il y a quelque chose… Tu as l’air… différente. Comme avant. Tu mets les formes en t’adressant à moi, tu t’en veux de ne pas avoir cuisiné LE plat qui me convient, comme si j’étais un Prince Saoudien en visite aux États-Unis, et tu n’oses pas prendre position pour la soirée de vendredi soir. Qu’est-ce qui se passe Maggie ? ».


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 22 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 22 030e025c94ff1fedde8a97646005dc9028404db7
Juste amis ?  - Page 22 1e39c12f8eef6efd92b57292dfe2dcd33a5d904c
crédit : tumblr

« -ah oui, et ba moi j’aime pas ça, c’est pour ça. » commenta Maggie un peu comme si elle était ailleurs ou pas elle même. Elle continua sur sa lancé, l’ancienne Maggie reprenant sa place peu à peu, se laissant envahir par cette sensation de non perfection qu’elle détestait. Elle avait merdé, elle n’avait prit en compte tout les paramètres, se laissant guider simplement par l’envie de faire à manger pour Nolan, de lui faire plaisir, sans se prendre la tête. S’accrochant au fait que son retard n’était pas grave, que c’était logique vu que son chantier piétinait. Elle avait lâché prise sur pas mal de chose et la résultat était là : merdique. La conclusion lui faisait mal.

Nolan tenta de lui faire comprendre qu’elle était en train de dériver, de laisser trop de place à l’ancienne version d’elle même. Poivron ! Poivron ! Le mot fit le chemin dans son esprit et elle capta enfin, baissant les yeux, presque honteuse d’avoir perdu pieds. Elle écouta le reste d’une oreille, répondant machinalement. Une fois sur la canapé Maggie reprit quelque peu ses esprits, par le simple fait qu’il voulait servir le repas alors que ça n’était pas programmé ainsi. Ses coudes sur ses genoux, elle positionna ses mains autour de son nez quelques secondes, fermant les yeux pour chasser tout ça. Il n’y avait rien de grave. Se détendre.

Alors elle parvint à lui sourire tendrement lorsqu’il s’installa à son tour, avant de répondre à sa question. Elle fronça légèrement les sourcils ne voyant pas ce qu’il y avait d’extra ordinaire à ce qu’elle ait prit une heure de son temps à cuisiner. Un truc qu’il n’aimait pas en plus. Elle souffla alors : « -je me suis pas forcée tu sais. » elle aimait cuisiner, elle avait apprécié de temps chez lui, à chanter tout en découvrant sa cuisine pour trouver ce dont elle avait besoin. « -ouf... » souffla la jeune femme avec un petit sourire.

Le coup de la blague sur la maîtresse ne la fit pas vraiment sourire. Il savait qu’une partie d’elle avait une nette tendance à la jalousie. De plus ça n’était pas un sujet de plaisanterie selon elle. Le sujet du retard fit surgir l’architecte en elle, avant qu’elle ne précise que c’était seulement pour l’aider. Rah elle ne faisait que s’enfoncer… « -oui ba après tu n’es pas sur humain ou magicien, alors y ‘aura du retard et c’est tout. » de toute façon c’était pour un promoteur immobilier de merde. Elle n’était pas certaine que deux heures en plus chaque jour changerait la donne. « -ça ira mieux lundi, Iggy sera à nouveau sur pieds... » elle se concentra sur ce qu’elle mangeait durant quelques instants, avant de bafouiller, ayant complètement oublié cette histoire d’aller boire un verre avec les amis de Nolan.

Elle leva les yeux, l’interrogea du regard avant de poser ses couverts. « -quoi ? » demanda t elle alors qu’elle savait très bien qu’elle n’était pas elle même. « -pourquoi tu formules ça comme ça ? Bien sur que je te fais confiance et pas que là dessus. J’ai bien compris que c’était de l’humour. » elle avait l’impression qu’ils n’étaient plus en phase et c’était sa faute. Uniquement sa faute. Elle se pinça les lèvres en baissant les yeux quelques secondes, avant d’inspirer un grand coup. « -je… je sais pas… je… je pensais que j’avais avancé, que le lâcher prise était bien là et en fait… ba c’est pas le cas. Tu vois bien ! Je sais que c’est pas important, et pourtant je m'en veux parce que c'était pas parfait. » elle se gavait elle-même !

« -je vais peut être retourner voir ma psy, maintenant que je sais vraiment ce que je dois travailler. » c'était une idée comme une autre. « -et pour ce qui est de la soirée, j'avais oublié… et je… » elle le regarda quelques secondes. « -et si tes amis m'aimaient pas ? Si ils comprenaient pas ce que tu me trouves ? Ça m'angoisse. Et pourtant j'ai envie de les rencontrer, d’apprendre à les connaître. » elle avait passé trop d'année à faire des soirées séparé parce qu'elle n'appréciait pas les amis de David. « -et j'en ai marre de ça, j'ai peur que tu te lasses vite à cause de ça… » elle baissa à nouveau les yeux en se disant qu'elle compliquait les choses à longueur de temps. Nolan avait une vision bien plus simple des choses et la voir agir ainsi allait probablement lui taper sur les nerfs rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 22 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 22 Kf5l
Juste amis ?  - Page 22 Ok91
Juste amis ?  - Page 22 17yo

crédit : :copyright:littlewildling-rpg


Nolan savait pertinemment que ça ne serait pas simple. Que ça serait un chemin semé d’embûches et qu’il y aurait des hauts et des bas. Que le lâcher prise de Maggie serait difficile. Il savait qu’il y aurait des déclencheurs qui feraient revenir l’ancienne Margaret sur le devant de la scène. Celle qui voulait tout faire parfaitement afin de convenir aux besoins et désirs de son entourage. Celle qui avait été éduquée afin de plaire au plus grand nombre et ne froissait personne. Nolan avait conscience de tout cela et il lui avait dit qu’il saurait être patient ce soir-là, à la sortie du restaurant. Qu’il saurait avancer avec elle, et lui apprendre à lâcher prise. Et ce soir, Nolan savait qu’il allait devoir faire preuve de cette patience et de cette compréhension à son égard. Il se saisit donc de ses mains, lui demandant de s’arrêter de dîner un instant. Le quarantenaire ne pouvait pas la laisser ainsi, se triturer l’esprit en culpabilisant de ne pas avoir cuisiné le repas exemplaire pour lui. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres à sa manière de répondre « Ok. Ok. J’ai compris que tu avais compris » et poursuivit en lui demandant ouvertement ce qui n’allait pas. Pas besoin de passer entre quatre chemins. Il devait se montrer direct avec la jeune femme.

« Eh… Maggie, on savait que ça ne serait pas simple pour toi de te détacher de cette perfection. Je le savais. Ce n’est rien. On en parle, on met des mots sur ce qui ne va pas, on corrige le tout pour la soirée et on avance » tout en caressant le dos de sa main de son pouce, sans la quitter des yeux. Quand elle évoqua son retour chez le psychologue, Nolan haussa les épaules « Tu es seule maître pour prendre cette décision. Si tu veux y retourner, alors je t’accompagnerais. Si tu ne veux pas, alors on travaillera cela ensemble, tous les deux ». Le quarantenaire n’allait pas la pousser chez son psy si elle ne le souhaitait pas ou n’en avait pas envie. Il se retint de lui demander depuis combien de temps elle en voyait un. Ce n’était pas le moment. Un sourire se dessina sur ses lèvres en voyant pointer un point important alors qu’elle reprenait la parole. Les mêmes doutes que lui, l’assaillaient à son tour. Et si ses amis ne l’aimaient pas ?! Il n’eut le temps de répondre quoi que ce soit qu’elle évoqua la possibilité qu’il se lasse d’elle. Il se rapprocha légèrement d’elle « Eh ! Eh ! » alors qu’il lâchait sa main pour la poser sur sa joue « Tu ôtes tout de suite cela de ton esprit. Jamais, tu m’entends bien, jamais je ne me lasserai de toi. Tu m’entends ?! Tu crois quoi ? Que je vais te quitter parce que tu n’arrives pas à lâcher prise ? Parce que tu t’inquiètes ? » Il se mit à rire légèrement « Je t’aime toi et tes petits infimes défauts. Je prends le tout. Le package, comme toi tu fais avec moi. Compris ? Alors arrête de penser cela » et déposa ses lèvres sur son menton.

Le quarantenaire lui sourit avec douceur en caressant sa joue de son pouce et reprit le fil de la conversation « Mes amis vont t’apprécier. Tu sais pourquoi ? Parce que tu t’inquiètes de savoir si tu vas leur plaire et que tu sembles croire que je suis lié par leur avis. Ce qui est adorable, mais complètement faux ». Après tout, ces derniers avaient détesté Julie lors de leur rencontre, et cela ne l’avait pas empêché de l’épouser et d’avoir un enfant avec cette dernière. « Tu me rends heureux et rien que pour ça, ils vont t’aimer. Fais-moi confiance » et ajouta « Mais on peut reporter la rencontre si tu préfères et j’annule la soirée ». Il s’en moquait bien de les voir maintenant ou plus tard. Tout ce qui lui importait, c’était Maggie pour le moment. Nolan déposa ses lèvres avec douceur sur les siennes, puis posa son front contre le sien « Ensuite, je te promets de ne plus refaire de plaisanterie sur une probable maîtresse. Et dernière question : Est-ce que mes retards te dérangent ? Si c’est le cas, je peux faire des efforts et rentrer plus tôt ». Une chose qu’il n’avait jamais fait avec Helen et Julie, et qui avait fini par lui coûter deux mariages. Mais Nolan avait envie d’apprendre de ses erreurs avec la jeune femme. Après, est-ce qu’il y parviendrait, c’était une toute autre histoire.


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 22 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 22 030e025c94ff1fedde8a97646005dc9028404db7
Juste amis ?  - Page 22 1e39c12f8eef6efd92b57292dfe2dcd33a5d904c
crédit : tumblr

Maggie prenait conscience que ça allait être plus compliqué qu'elle ne le pensait, de parvenir à totalement faire disparaître l'ancienne version d'elle-même. Celle qui lui bouffait la vie avec son besoin de tout contrôler. Elle s'était imaginée que le peu de temps passé avec Nolan, surtout que la soirée passée dans ses bras, avait agit sur elle, avait chassé un peu tout cela. Et voilà que pour un petit détail elle dérayait complètement. Encore une fois, et c'était aussi ça qui faisait qu'elle l'aimait tant, Nolan fut capable de comprendre, de trouver les mots qu'elle avait besoin d'entendre. C'était un peu comme s'il lui trouvait une porte de sortie par laquelle s'échapper, une porte qu'elle était incapable de voir dans son état actuel, bloquant sur la situation. Elle hocha plusieurs fois la tête, tout en se mordant les lèvres. Peut être que retourner faire quelques consultations avec sa psy pourrait l'aider. L'aider à avancer plus vite surtout. Parce que ce qui venait de se passer, elle n'en voulait plus. Plus jamais. Enfin là elle n'était pas capable de prendre cette décision et répondit au mieux à la question de Nolan, lui expliquant que la soirée l'angoissait d'avance.

« -jamais dire jamais Nolan… » souffla t elle-même si elle aimait entendre ces mots si rassurant. Un haussement d'épaules : « -peut être… » elle savait que ce n'était pas la Maggie qu'elle lui imposait ce soir qu'il aimait. Peut être qu’il n'aurait pas la patience, ou plus envie d'attendre qu'elle débloque son bordel mental. Elle finit par lui adresser une tendre sourire, ayant une furieuse envie de lui dire que c'était lui qui était trop bien pour elle. « -qu'est ce que j'ai fais pour mériter un homme comme toi…. » souffla t elle en le regardant amoureusement, adorant sa manière de la rassurer, sa douceur et son ton ferme à la fois. « -je suis tellement désolée… ça n'est certaine pas la soirée que tu avais envie de passer… » il avait déjà bien assez à gérer pour en plus se prendre la tête pour la rassurer ainsi au soir. Un nouveau sourire timide avant de dire : « -non, non, non, c'est la peur qui me fait réagir ainsi. Alors reporter n'est pas la bonne solution. Je trouverais un moyen de me détendre avant, et on va passer une belle soirée. » Nolan ne pouvait pas avoir de mauvais amis. C'était aussi la mauvaise expérience avec ceux de David qui lui faisait craindre ce rendez vous.

Elle lui rendit son baiser avec douceur, priant pour qu'il ne la quitte jamais. Elle avait tellement besoin de lui et de son amour. Un léger rire nerveux en entendant parlé de la maitresse. Puis elle recula le visage pour le regarder quelques instants. « -non. Je ne peux pas te reprocher de rentrer tard à cause de ton job. Je sais que c'est compliqué, qu'il y a des imprévus. » ils ne vivaient pas ensemble, et cela faisait seulement quelques semaines qu'ils étaient en couple. Elle n'avait aucun droit de lui imposer ça. Et elle était bien placée pour savoir ce que s'était. Il ne l'avait pas encore vu dessiner jusqu'à 3h du matin. Mais ça arrivait. « -le jour où ça me posera problème je te le dirais. » basant toujours leur relation sur cette sincérité mutuelle. « -je suis désolée parce que je vois bien que tu te prends la tête pour moi. La perfectionniste de merde c'est moi hein… » un sourire un peu plus amusé sur les lèvres. « -on peut se dire qu'en semaine ça n'est pas grave, mais que le vendredi soir, enfin ceux qu'on passera ensemble, on quitte à l'heure l'un comme l'autre. » c'était une possibilité. Elle proposait, c'était à lui de voir. « -embrasses moi… » souffla t elle ensuite avec douceur.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1718
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Juste amis ?  - Page 22 Empty

6pyh.gif
Nolan Campbell
J'ai 43 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis chef de chantier et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma poisse, je suis divorcé et je le vis plutôt bien parce que j'ai rencontré une femme qui a tout pour plaire.




Nolan n’avait qu’un souhait : Devenir architecte. Il passait la majeure partie de son temps entre le lycée et les chantiers sur lesquels travaillaient son oncle. Chaque dollar durement gagné était mis de côté pour l’université. Mais le destin en décida autrement… Il fut projeté soudainement dans une autre vie lorsque son père tomba gravement malade, engendrant des frais médicaux insurmontables pour sa mère. Pour la soulager financièrement, il s’engagea donc dans l’armée et envoya la majeure partie de son salaire à cette dernière. Après avoir passé les trois-quarts de son temps au front, et son contrat enfin terminé, Nolan revint au pays. Il s’autorisa un temps de recul pour s’adapter de nouveau à la vie civile et retourna travailler pour son oncle. Ce qui aurait dû être une solution de quelques mois, dura davantage de temps. Nolan rencontra sa première femme, acheta sa première maison, et eut son premier divorce. Il se remaria une seconde fois, eut un enfant, et divorça une fois encore. Au fil des tumultes de son existence, son rêve de devenir architecte disparu, ne lui laissant que d’autres choix que d’évoluer autrement, et cela, jusqu’à devenir chef de chantier. Exécutant les ordres des hommes et des femmes qu’il aurait pu être dans une autre vie…

Juste amis ?  - Page 22 Kf5l
Juste amis ?  - Page 22 Ok91
Juste amis ?  - Page 22 17yo

crédit : :copyright:littlewildling-rpg

Ne jamais dire jamais… Ce n’était pas la première fois que Maggie prononçait ses mots à son encontre. Donc, tout en gardant sa main contre sa joue, se saisit de son portable de sa main libre, fit quelques brèves recherches sur Internet et rétorqua, non sans son petit sourire en coin « En aucun cas, en aucune circonstance, je ne me lasserai de toi. C’est mieux comme ça ? » et lui montra l’écran de son portable pour afficher sa recherche de synonyme du mot jamais. Il posa ensuite son portable sur la table basse et releva son regard brun sur elle. Faisant un signe négatif à son peut-être et continua de trouver les mots pour la réconforter avant de rire légèrement, baissant la tête timidement quelques secondes pour la relever ensuite et croiser ses prunelles claires « Je me suis posé la même question en te concernant ». Oui, comment avait-il fait pour trouver une femme comme Maggie, qui avait cette capacité à être rassurante, et à la fois angoissée, douce et dure, détendue et intransigeante. Il sourit avec douceur « Je voulais juste passer une soirée avec toi et tu es là. Donc je dirais que c’est une très bonne soirée ». Nolan avait signé aussi pour cela. Pour la rassurer lorsqu’elle en avait besoin. Être présent pour elle quand c’était nécessaire. Il l’aimait et l’aimait dans son entièreté, même lorsqu’elle laissait l’ancienne Maggie prendre le dessus. Après tout, il avait commencé à tomber amoureux aussi de cette Maggie intransigeante avec elle-même.

Toutefois, ne souhaitant pas accentuer cet inconfort, Nolan proposa d’annuler la soirée avec ses amis et sa réponse laissa afficher un petit sourire en coin « Je sais comment je pourrais te détendre », faisant ainsi écho à sa réponse quand c’était lui qui avait paniqué à l’idée de rencontrer les parents de Maggie quelques jours auparavant. Il déposa ses lèvres sur les siennes, posant son front sur le sien un instant, et s’excusa pour la plaisanterie sur la maîtresse. Après tout, elle était d’une nature jalouse avec lui, alors il n’avait pas été très malin de plaisanter sur l’existence d’une autre femme dans sa vie. Il décida de changer de sujet aussitôt en entendant son petit rire nerveux et acquiesça. « Tu peux me croire sur parole, je préfère de loin rentrer plus tôt pour être avec toi que sur ce chantier maudit » parce que c’était le nouveau nom donné audit chantier : Le chantier maudit. Un nouvel hochement de tête de la part de Nolan, soufflant un « Ok ».

Nolan se mit à rire et fit un signe négatif de la tête « Rassure-toi, je ne me prends pas la tête pour ça. C’est juste que mes absences et mes retards m’ont coûté déjà deux mariages et je n’ai pas envie de réitérer les mêmes erreurs avec toi » tout en posant ses mains sur ses cuisses. Un nouvel hochement de tête « Ça me convient parfaitement » et sourit « Ça me convient parfaitement ça aussi » en déposant ses lèvres sur les siennes. Il ne tarda pas à approfondir le baiser, faisant basculer Maggie sur le dos, ses mains glissant sous son haut. Ses lèvres descendirent jusqu’à son cou, s’arrêtant seulement pour lui retirer son haut et redéposa ses lèvres sur sa peau, remontant jusqu’à son oreille pour lui murmurer « On fera réchauffer… Pour le moment… ­- Il la regarda dans les yeux - J’ai juste envie de toi » et retira son soutien-gorge qu’il laissa tomber au sol, redécouvrant inlassablement sa peau de ses lèvres. Nolan prit son temps pour lui faire l’amour, voulant lui faire comprendre à quel point il tenait à elle par ses baisers, ses caresses et ses coups de reins. Il voulait ôter tout doute dans l’esprit de la jeune femme. Son regard ancré dans le sien, il ne la quitta pas des yeux jusqu’à sentir la jouissance l’envahir, lui tirant un gémissement de plaisir qu’il ne retint pas, puis laissa retomber sa tête contre sa poitrine. Silencieux quelques instants, Nolan déposa ses lèvres sur celles de Maggie « Ça va ? ».


Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1652
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Juste amis ?  - Page 22 Empty

lzo7.png
Margaret Hall
J'ai 35 ans. Je vis à New York - Brooklyn, États-Unis. Dans la vie, je suis architecte et décoratrice d'intérieure et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis fiancée et je le vis plutôt bien.


Enfant, Maggie passait son temps à aménager à ses poupées des maisons de rêves. Elle adorait ça. Bonne en dessin, pas trop mauvaise en math, c’est tout naturellement qu’elle a choisi de devenir architecte et de compléter son diplôme par une formation en tant que décoratrice d’intérieur. Dans ses rêves de jeune femme, elle était ainsi capable de proposer un projet à ses clients qu’elle pouvait mener de bout en bout. Mais lorsqu’on est une femme dans un milieu d’homme, ça n’est jamais évident de trouver sa place, encore moins de se faire sa place.
Sa rencontre avec Nolan Campbell fut comme une bouffée d'oxygène dans sa vie. Ils n'ont rien commandé, ça leur ait tombé dessus. Un lien unique et plus fort que leur volonté est né, les poussant l'un vers l'autre.
Aujourd'hui, Maggie a décidé d'annuler son futur mariage.

Juste amis ?  - Page 22 030e025c94ff1fedde8a97646005dc9028404db7
Juste amis ?  - Page 22 1e39c12f8eef6efd92b57292dfe2dcd33a5d904c
crédit : tumblr

Un froncement de sourcils en le voyant prendre son téléphone. C’était sans doute la première fois qu’il faisait ça lorsqu’ils étaient ensemble. Jamais, l’un comme l’autre d’ailleurs, n’avait prit son téléphone au beau milieu d’une conversation. Sauf en cas d’appel. Alors elle était surprise par ce geste, n’osant pas demander ce qui se passait, n’osant pas tourner la tête pour regarder ce qu’il trafiquait. Lorsqu’il ouvrit enfin la bouche, Maggie sourit, entre le rire et larme, heureuse à crever d’entendre ces mots, amusée des idées originales de Nolan. Elle le savait maintenant, c’était une certitude, elle n’avait jamais aimé ainsi. Elle hocha la tête plusieurs fois avant un petit rire en regardant le téléphone. Puis elle pencha la tête pour blottir sa joue dans la main de Nolan.

Oui mais si elle ne changeait pas, qu’elle n’y parvenait pas ? Alors peut être… un nouveau sourire tendre lorsqu’il répondit par un non de la tête. Puis elle rit à nouveau, de ce rire nerveux, timide et maladroit à la fois. « -on est con... » finit elle par souffler en réalisant qu’ils ne cessaient de trébucher l’un comme l’autre à cause de leur peur. Elle ne pouvait pas lui demander d’avoir confiance si elle doutait le lendemain à son tour. Maggie savait parfaitement ce qu’elle ressentait pour l’homme qui se tenait devant elle. Et elle n’avait pas la moindre envie de la perde, encore moins de saboter elle même leur relation. Elle posa à son tour une main sur la joue mal rasé de Nolan et souffla pour toute réponse : « -je t’aime... » tout ce qu’il venait de dire, les efforts qu’il avait fait pour la ramener vers lui, pour l’aider à reprendre pieds, c’était précieux aux yeux de la jolie rousse. Elle ne s’était jamais autant sentit aimé et importante pour quelqu’un. Mon dieu elle s’était tellement trompé durant huit années passées avec David.

A nouveau ce rire. « -ça peut être une idée oui... » c’était une certitude qu’elle ne s’était jamais sentit aussi détendu qu’après avoir fait l’amour avec lui. C’était donc ok pour la soirée. Et quant au retard de Nolan, Maggie lui répondit avec sincérité. Pour le moment elle comprenait et elle n’avait aucun droit de lui faire une scène ou de lui reprocher de rentrer tard. « -on est pas marié. » répondit Maggie avec un petit sourire. « -et rien ne sera comme avant. » non parce qu’elle n’était ni Helen, ni Julie. Et parce qu’il n’était pas David. Qu’ils avaient déjà des choses de vécues derrières eux, qu’ils savaient qu’ils s’aimaient et qu’ils pouvaient compter l’un sur l’autre. Tant qu’ils se tenaient à cette promesse de sincérité…

Ses lèvres sur les siennes, le coeur de Maggie s’emballa et comme avant, la bulle se créa. Plus rien d’autre ne comptait. Que lui, là maintenant, que cette sorte de réconciliation et de renouvellement de confiance. Un soupire d’envie lorsqu’il parcouru son cou de baiser, l’envie croissante alors qu’elle sentait le poids de son corps sur le sien. Nue allongé sur le canapé, ses cuisses autour des hanches de Nolan, ses mains s’agrippant à ses épaules, Maggie s’offrit à lui, le laissa l’aimer avec tendresse et douceur. Son regard dans le sien, se respiration se fit plus rapide et un oh oui de plaisir lorsque l’orgasme la fit chavirer sans prévenir. Maggie reprit ses esprits peu à peu, couvant amoureusement Nolan du regard, caressant son dos du bout des doigts. Elle sourit en lui rendant son baiser et répondit un : « -bien mieux... ».

Le lendemain soir, elle prit son temps dans la salle de bain pour se faire belle avant d'aller rencontrer les amis de Nolan. Elle hésita quelques secondes en serviette de bain entre deux tenues. Robe ou pantalon? Plutôt décontracté?
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Juste amis ?  - Page 22 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Juste amis ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 22 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24, 25, 26  Suivant
 Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: