Le Deal du moment : -20%
-20% sur le Sweat à capuche Nike pour Femme ...
Voir le deal
47.97 €

Partagez
 
 
 

 L'Air du Vent [ft MIAKA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 203
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 32
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

L'Air du Vent [ft MIAKA] - Page 2 Empty

mini_200511084359553168.jpg
James Doe
J'ai 32 ans et je vis en Virginie. Dans la vie, je suis colon, ancien soldat cherchant à apprendre ce peuple avec qui nous vivons et je m'en sors suffisamment bien pour vivre. Sinon, grâce au destin, je suis célibataire et je le vis plutôt pas mal.



tumblr_n0sijbrz5a1sacmxbo4_500.gifv
giphy.gif


Orlando Bloom:copyright:️nuit parisienne




Après le sexe , et cela même entre deux hommes, il y a ce moment pù les deux corps veuillent rester unis comme le cœur qui l'a été pendant de longues minutes, battant à tout rompre au même rythme. Vous partagez cela et tu aimes. Tu l'aimes lui, ce beau prince Indien aussi taciturne que bon.Aussi beau que secret. Ton éducation londonienne te force bien vite à comparer vos modes de vies. Vous auriez été sévèrement puni pour pareils pratiques dans ta contrée. Tu sais qu'il en est autrement ici sans tout à fait l'avoir vraiment vu et encore moins en t'imaginant les répercussions que cela pourrait  avoir sur ton statut, sur ta relation avec Isha.  Les informations fusent, mariage, époux.. lignée. Ton corps se crispe alors que ta peau se réchauffe à même la langue de ton amant. Toi, l'intellectuel tu ne sais que répondre. Il avait à peine été à toi qu'il te préparait à le partager. Avec un homme ? Une femme ? Peu t'importait puisque c'était ses lèvres qui t'avaient apporter le paradis qui voudrait prêcher pour d'autre ? Tu devrais y réfléchir. Et pourtant quand vous êtes à deux doigts de refondre l'un sur l'autre tu veux éloigner bien vite ses réflexions pour le plaisir de chair, pour le plaisir de le toucher lui jusqu'à oublier tout le reste.

Mais la vie ne se laisse pas oublier si facilement. Pocahontas, je reconnais sa voix chantante et repose ma tête dans un soupir de frustration sur le sol de la cabane. Je ne vois dans leurs mots que des broutilles de frére et sœur. Je suis si loin de considérer la princesse comme autre chose qu'une jolie gamine. Je cherche déjà à remettre mon pantalon, me voulant discret avant qu'Isha ne dévoile ma présence. De toute façon j'aurais été extrêmement frustré d'attendre ici et d'arriver en retard à l'arrivé de la tribu de l'eau. J'en avais entendu parler sans jamais avoir eu l’occasion de converser avec l'un d'entre eux. Je m’apprête à descendre avant que la menace d'Isha me perturbe et plus encore la violence de son baiser. Mon esprit y voit la jalousie, mon cœur la fierté de la lui inspirer et mon corps. Diantre mon corps aurait envie de continuer à découvrir le sien. Je redescends avec lui et immédiatement il s'éloigne, ouvre la marche me laissant avec sa sœur qui a décidé de parler de tout et de rien. D'habitude je l'aurais écouté, j'aurais participé . Là, l'humeur de mon amant me fait m'attendre au pire. Si vraiment il ne voulait plus que je vois le soleil, en m’empêchant de voir son visage, il s'y employait déjà très bien.

Il est très vite embarqué par quelques femmes du village pour le rendre présentable. Je le préférais nu contre moi, les cheveux en bataille retombant sur son front après un coup de rein et … J'allais moi même sous ma tente, ayant besoin d'abaisser cette pression que rien son existence créait désormais dans mon sexe gorgé de sang et de souvenirs de ses caresses et de lui. Lumière éteinte, mordant ma lèvre en m'accrochant à mon bureau j'entendais tout des conversations autour. Et cela y compris celle des belles indigènes qui avaient baignés Isha, y compris les gloussements quand l'une d'entre elle expliquait la façon dont son prince l'avait prise. Un dernier coup de poignet plus rageur que les autres et je me perds sur le sol comme je me retiens de hurler. Nous étions ensemble il y avait à peine quelques heures, il était en moi, nos bouches soudées. Alors oui il m'avait dit qu'il devrait y avoir des femmes pour concevoir un héritier mais à qui comptait il faire croire que cette fois ci c'était pour se reproduire ? Non.

Pocahontas vient rapidement me chercher et j'ai du mal à cacher la colère sourde qui m'habite. Je la fais patienter et prépare ma tenue d'apparat tout de blanc. J'avais pris le temps de me laver et d'attacher mes cheveux en catogan sur ma nuque. La jeune fille s'extasia quand je la rejoignis. Je lui tendis mon bras comme je lui avais appris. Elle aimait parfois avoir des doses de modes londoniennes lorsque son peuple ne la regardait pas. Nous nous installions côte à côte tandis que je m'interdisais de regarder mon amant de l’après midi. Pour voir quoi de toute façon ? Son teint frais après avoir couché avec une femme ? Ou alors le voir rougir quand la princesse de la tribu étrangère lui adresse la parole. Et oui en vérité je le voyais bien faire le paon ! Cela marchait. Comment ne pas être charmé par le bel Isha ? Je ne saurais guère le dire ! Ma-Y-Ka est désormais face à moi et je comprends aussi pourquoi tout les hommes la regarde. Poc semble lui avoir déjà parlé de moi. Je m'incline, d'abord comme les usages de la tribu puis à l'anglaise. J'ai le droit à un sourire éclatant et surtout à une véritable curiosité concernant ce geste et mon pays. J'en suis comblé. J'adore parler de l'Angleterre et chaque moment qu'elle passe avec moi, elle ne le passera pas avec Isha. J'en joue. Bien vite nous nous retrouvons en petit comité au coin d'un feu à discuter avec les deux princesses . Homme chanceux que je suis . Homme désespéré aussi. Je comprends bien vite pourquoi elle  est là. J'ai tout juste le goût des lèvres de cet homme fascinant qu'on veut déjà l'offrir à une autre. Je n'arrive pas à m'y résoudre . J'en suffoquerai presque alors que sur mon visage s'affiche un sourire sans faille, charmeur et charmant. Je lui montre des cartes à la lueur des flammes, lui fait sentir les parfums que j'ai ramené, montre les bijoux d'or et d'argent hérités de ma famille. Je cherche à l’attirer par tout les moyens dans cette conversation. Et quand je distingue un silence, j’enchaîne sur les coutumes de la tribu de l'eau, fait participer Pocahontas. Je suis comme un addict en manque si elle ne parle pas. Pas parce que je suis sous son charme. Mais car ma véritable obsession est pas loin...et qu'à tout moment il trouve normal d'aller faire l'amour à une femme quand j'ai encore son odeur sur les reins. A cette pensée je sers un peu trop fort mon breuvage dont certaines éclaboussures finissent dans le feu, l'atissant. C'est entièrement de ma faute, et même sans cela alors que quelques flammes viennent lécher la princesse Ma-y-ka , je me serais installé devant. Ma paume est brûlée dans l'instant et je lutte pour ne pas crier de douleur. Pocahontas est encore plsu rapide pour venir à mes genoux s'enquérir de moi. « ça va , ça va » répondis je en anglais avant de me reprendre dans leur dialecte. « Je vais juste à la rivière plonger ma main dans l'eau... ça ira. Occupes toi de ton amie. Je crois que de toute façon la soirée est terminée pour moi » « Mais il va y avoir des annonces et ... » « Justement. »  Je n'ai aucune envie d'être là pour voir Isha heureux d’être fiancé à la belle Ma-y-ka. Je m'éloigne et passe devant lui , murmurant « Elle est à toi, tu peux aller faire ta cour et entamer ton harem ...sans moi »

 
Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 471
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 28
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
cat

L'Air du Vent [ft MIAKA] - Page 2 Empty

tumblr_o8in5fvTsD1qgfscco1_400.png
Isha
J'ai 25 ans et je vis au sein des tributs Powhatans, en Amérique. Dans la vie, je suis guerrier au compte de mon père, prêt à lui succéder et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis déjà fiancé et je le vis plutôt mal.


L'Air du Vent [ft MIAKA] - Page 2 BloomPasqualino




luke pasqualino by carol-danvers; ship by Maddy'N
Voir l’amant se bruler. Ma sœur accourir attise ma jalousie. Les voir ensemble quand l’une espère s’unir à l’autre me donne envie de partir en guerre. De repartir tout court. J’observe la scène d’un air réprobateur. Je n’avais aucun droit sur James. Pas tant que je n’étais pas marié. Et l’idée de m’unir également pour l’écarter de ma sœur me paraissait abusé. Jalousie ou véritable sentiment, je ne s’en savais guère. Possiblement les deux. Le cœur s’enflamme quand il s’approche. Et ce sont mes yeux, surpris qui accueillent sa cinglante réponse. Visiblement ce que je lui ai dit plus tôt, ne lui avait pas plu. Et ca me fait sourire. Je devrais être en colère de le voir m’échapper. De me fuir. Mais non, visiblement, nous vivions tous les deux le même sentiment. Parfait. Je ne sais pas où il va, j’aurais aimé le suivre. Lui rappeler que mon être vibrait aussi pour son âme. Mais je le sais, c’était bien trop dangereux. Alors je me contente juste de laisser mon regard glisser sur son corps avant de porter mon attention sur les mots de notre chef. Ce qui m’avait échappé était les orbes d’une princesse sur moi. Ses pupilles ayant conclu ce que je m’évertue à cacher. Le guerrier tombe pour un homme. Rien de honteux en somme. Juste s’assurer de ne pas déshonorer sa tribu. Me marier pour nous sauver. Toujours cette même optique. Les deux chefs ayant ouvert les festivités. Les danseuses de chaque tribu entament les bénédictions. Richement ornées aux corps ondulants sur la cadence des percussions. Jusqu’à que d’autres s’y mêlent.

J’aurais pu apprécier ce moment. Mais les mots de mon amant percutent et charcutent mon esprit. Il ne revient pas. Le manque se fait cuisant. Mais je ne bouge pas. Mon rang ne le permet pas. Tant que les esprits sont encore bien trop lucides. Puis tout s’arrête. Et Ma-y-ka se place près de moi. J’aimerais te suggérer une aventure. Tu es devenu bel homme et je suis avide de nouvelles sensations. Un sourire s’esquisse. Conte moi ton aventure. Elle rit. Un homme nous propose à boire et de quoi manger et j’attrape une galette au vol. Pliée en deux, je partage l’autre moitié. J’aimerais passer un moment de communion avec toi et … votre invité. Je m’étouffe aussitôt. Demande à Pocahontas, c'est son ami. Venin craché. Les yeux ne trompent jamais. Tu m’as bien entendu. Sous la tente des mirages tous les trois. Autrement dit, totalement sous substances. L’idée m’est plaisante. Non. Je viens de dire ca ? Elle même a un mouvement de recul, surprise. Je veux dire qu'il faut en parler à la troisième personne. Elle hoche la tête. Gagner du temps. L’hésitation se fait. Le faire venir à moi ou y aller. Vas-y. Je vous attends la. Je vais danser avec ta sœur. Et apprendre à connaître tes autres frères. Je fronce le regard, hébété. Elle se répète et je me mets en mouvement.

Je le vois. Dans d’autres circonstances je l’aurais poussé à l’eau. Mais il était sublime dans sa tenue alors je me contente de m’asseoir à coté de lui. Lui tendant un verre d’épices alcoolisées. Que s’est-il pour que tu te brules ? J’attrape sa main pour évaluer les dégâts. Quand on retourne au camp, tu demanderas de te mettre une onguent et un bandage. Mieux que celui-ci. J’ai rien sur moi. Je n’ose pas le regarder. Ta phrase m’a faite sourire. J’en ai compris qu’être mon époux était visiblement hors d’atteinte. Par contre être celui de Pocahontas, même si on n’en dit peu de mots, ne semble pas te déplaire. Et ca me crispe. M’enfin, je n’irais pas contre ta volonté. Je crois. Concentre toi Isha. Je suis la parce que Ma-y-ka veut fumer la paix et te connaitre charnellement, tout en vous tenant compagnie. J’ai dit non dans un premier temps. Mais qui suis je pour décider a ta place .. J’aimerais pourtant. Il ne semble pas comprendre mon engagement pour lui. Mes sentiments a son égard. T’es mon premier homme James. Je l’annonce lourdement. Alors qu'il n'y a aucun lien avec la proposition de la princesse. La langue se délie, l'esprit s'endort. Lui demander d’être le dernier me démange. Un guerrie doit se taire aussi. Il a été clair ; sans lui le harem. J’ai envie de t’embrasser et te prendre maintenant. Le manque sera ma perte. Je me redresse sur mes coudes, réalisant que je divaguais. Enfin, que décides tu ? Je suis partagé entre le voir en pleine action avec une femme devant moi ou en même temps que moi et refuser de le partager tout court. Et pourtant l’image me fait serrer mon bas ventre. On aurait été plus tard dans la soirée, je n’aurais aucun scrupules à le trainer jusqu'à la cabane et me plonger en lui passionnément. Je te dégoute James ? Il faut que je cesse de boire. Tu m’as sauvé à la guerre. Boire pour me taire. Je baisse la tête. Sans toi, je serais pas là mais on s’en fiche. Enième gorgée et je m’allonge au sol, fixant les Etoiles. L’ivresse fait baisser ma garde, à tirer sur son haut. Le prince fait place à un gamin effrayé. Me déteste pas, s’il te plaît.. Je suis ..  revenu pour toi. Mais trop de fierté - ce qui en reste - pout l’avouer a haute voix.



L'Air du Vent [ft MIAKA] - Page 2 Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
 
L'Air du Vent [ft MIAKA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [upotobox ] Windtalkers, les messagers du vent [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: