Partagez
 
 
 

 L'Air du Vent [ft MIAKA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 249
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
patrick

L'Air du Vent [ft MIAKA] Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

Le début des problèmes
Amérique du Nord, les tributs Powhatans ;

Les colons ont débarqué, ravis de découvrir de nouvelles terres. Parmi eux, James Doe, qui va rapidement faire la connaissance d'un jeune homme, Isha, fils du chef de la majorité des tributs alentour.

Ils sont méfiants, ne se comprennent que très peu mais s'intriguent réciproquement.

Puis le guerrier doit partir pour une mystérieuse quête, ou une bataille, nul ne le sait vraiment. Quelques mois passent, durant lesquels l'européen se rapproche fortement de la jolie Pocahontas, sœur de l'homme absent.

La paix règne entre les deux camps, les 'envahisseurs' ayant même réussi à apprendre le dialecte local.Seulement, voilà qu'Isha rentre de sa longue expédition et n'est pas vraiment ravi de la nouvelle entente entre le brun et sa cadette.

Et le Guerrière compte bien le faire savoir, chamboulant sa Vie et celle de l'Explorateur.



Contexte provenant de cette reprise et de cette recherche


L'Air du Vent [ft MIAKA] Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 249
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
patrick

L'Air du Vent [ft MIAKA] Empty


Isha
J'ai 25 ans et je vis au sein des tributs Powhatans, en Amérique. Dans la vie, je suis guerrier au compte de mon père, prêt à lui succéder et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis déjà fiancé et je le vis plutôt mal.

L'Air du Vent [ft MIAKA] Giphy




luke pasqualino :copyright:️ Morrigan


« Je peux pas m'éloigner de vous... j'aime votre famille depuis le premier pas que j'ai fouillé sur ce continent ! Si je m'éloigne de Pocahontas, je m'éloigne de vous tous alors j'aurais du prendre ce bateau, rentrez chez moi sauf que mon chez moi maintenant c'est ici bordel ! Isha ! Je veux bien suivre tes instructions comme ceux de ton peuple mais je ne serais pas un chien qui ne réfléchit pas, qui ne discute pas. Donne moi une bonne raison pour laquelle notre amitié avec ta sœur est une menace ? !? »

Ma main sur son cœur, je ne sais que dire, que faire mais je ne baisse pas le regard, préférant me plonger dans ses iris. Prêt à succéder à mon père mais pourtant tant de questions subsistent. Au-delà de savoir si je serais un bon guide pour mon peuple. Un mari digne.

Déjà qu’en tant que fiancé, il faut l’avouer que je ne suis pas le bon gendre. Je ne peux refuser cette obligation. Il ne peut pas s’éloigner de nous et pourtant, cela résoudrait une question. Je serre la mâchoire. J’avais une raison mais elle était inaudible. Non, une telle déviance est infâme de ma condition. Pourtant … Je reste impassible.

Maelstrom de sentiments. Etat que je ne devrais ressentir. Je le hais de m’affaiblir. Lui expliquer au travers de mon froid regard. J’en doute qu’il puisse percevoir la lueur qui git au fond.

Myocarde qui s’affole.



Durant mon absence, j’ai compris. Tenir et revenir victorieux, était indubitable. Mais j’ai su, que je demeurais vaillant à la seule pensée de le revoir. Faible. Je le suis. Il est un ennemi. Mais guère comme on pourrait le penser. Et cela me fait peur. Je décide d’en avoir le cœur net et je nous tire loin des regards autant que possible.

Coeur qui rate un battement.



Je pourrais toujours prétexter une fièvre pour justifier mon acte. Deux pas, je souffle, apeuré. Comment ai-je pu en arriver à cet acte ? Il est dans l’attente, son perçant regard qui me foudroie sur place. Cesse de réfléchir et tu sauras.

Mes deux mains s’emparant de son visage et je dépose mes lèvres avec force et fougue sur les siennes. Le temps de réaliser ce qui m’a tenu sur le champ de bataille.

C’est Lui.



Et j’ai mal de le découvrir. Interdite relation ? Voué à l’échec. Et pourtant, je suis là, à lui faire comprendre ce que j’enterre depuis des semaines dans les tréfonds de mon être.

Le souffle me manque et je me recule. Je lui parle durement, froidement. Un goût d’encore sur mes pulpeuses. Faible que je suis, je pourrais réitérer la folie. Cœur qui se serre, à cette révélation.

« Ne me pose plus jamais la question, à présent. »


L'Air du Vent [ft MIAKA] Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 190
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 31
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

L'Air du Vent [ft MIAKA] Empty

mini_200511084359553168.jpg
James Doe
J'ai 32 ans et je vis en Virginie. Dans la vie, je suis colon, ancien soldat cherchant à apprendre ce peuple avec qui nous vivons et je m'en sors suffisamment bien pour vivre. Sinon, grâce au destin, je suis célibataire et je le vis plutôt pas mal.



tumblr_n0sijbrz5a1sacmxbo4_500.gifv
giphy.gif


Orlando Bloom:copyright:️nuit parisienne
Nous étions plus proches que nous l'avions jamais été, même avant son départ. Isha était le seul prince qui ne s'asseyaient pas avec les autres au coin du feu pour m'écouter quand je parlais du système de régence , des bâtiments londoniens , de ses habitants . Ce n'était pas pour autant qu'il disparaissait. Non je sentais  ses yeux noisettes presque noirs qui s'animaient au rythme des flammes et parfois un petit sourire quand je racontais une histoire drôle. C'était toujours vers lui que je me tournais dans ces instants pour juger de mon effet et cela même quand je voyais qu'il fixait plutôt sa sœur toujours au premier rang.

Aujourd'hui nous nous faisions face tentant de nous comprendre l'un l'autre. Était ce possible alors que moi même je ne comprenais pas ce qui me poussait à m'imposer à lui . Je voulais qu'il soit presque heureux de me retrouver ici, toujours le village. N'étais je pas de bon conseil pour la tribus ? Ne formerions nous pas une bonne équipe ? Est ce que vraiment c'était ma seule motivation ?

Cette dernière se fissura devant le regard d'Isha. Il était si pénétrant qu'il me stoppa net dans mon approche. Une main toujours prêt de son visage, je sentais pourtant inconsciemment qu'à chaque respiration je me rapprochais de nouveau avant de voir ses yeux là, plus noires que jamais. Cependant ils ne me faisaient pas peur, ils me rendaient impatient. Impatient qu'ils se dévoilent. Et toute à mon attente je vois pourtant pas le baiser venir. Car c'est un baiser qui cueille mes lèvres, ardemment, presque brutalement alors que je sens ses longs doigts s'accrochent à ma barbe . Ma langue glisse à sa rencontre même si je n'ai embrassé une femme depuis des mois et donc embrassé personne. Était ce si bon avant ? Y'avait il autant de désir ? De plaisir. Mes yeux papillonnent sous mes paupières jusqu'à ce qu'il s'éloigne et que le froid glace soudain ma bouche et mes oreilles au ton d'Isha .

Toutefois il n'est pas temps de poser de question. Il a raison. Je n'arrive même pas à en rédiger une dans mon esprit, celui ci est uniquement tourné vers toi vers ce que mon corps lui envoie comme message. Du désir. J'en envie encore de ces lèvres qui ne se sont activés que pour me rendre fou. Alors je ne compte pas parler. Au contraire je fond à mon tour sur lui comme un assoiffé l'aurait fait dans un oasis. C'est à mon tour de l'embrasser, de prendre possession de son souffle  mes deux mains agrippant sa taille pour qu'il s'approche de moi. Jamais je n'avais ressentit une telle pulsion envers quelqu'un. Nos deux torses se collent pendant ces longs instants que durent cette union mais son collier de dents et autres totems s'imprime douloureusement. Je l'accroche entre mes doigts et veux le retirer avant de me rendre compte que je retire aussi son haut... L'idée ne me déplaît pas. Au contraire avec plus de violence je le passe au dessus de sa tête, caressant ses abdos et reprenant ses lippes sans vouloir intellectualiser la chose. C'est pourtant quelque chose que tu n'avais pas prévu que tu murmures avec son prénom « Oh Isha... tu m'as manqué.... »
Revenir en haut Aller en bas
 
Patate Douce
Patate Douce
Féminin MESSAGES : 249
INSCRIPTION : 25/10/2019
ÂGE : 27
RÉGION : Basse-Normandie
CRÉDITS : idk

UNIVERS FÉTICHE : Réaliste
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t3396-patate-douce#72133 https://www.letempsdunrp.com/t3992-m-petit-secret-grand-probleme-ecoute-moi-sans-reponse#84052
patrick

L'Air du Vent [ft MIAKA] Empty

3usSTGY0_o.png
Isha
J'ai 25 ans et je vis au sein des tributs Powhatans, en Amérique. Dans la vie, je suis guerrier au compte de mon père, prêt à lui succéder et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis déjà fiancé et je le vis plutôt mal.

L'Air du Vent [ft MIAKA] Giphy




luke pasqualino :copyright:️ Morrigan
Je n’avais pas prévu la suite des choses après mon baiser. Ma tunique ôtée, je le regarde écarquillant le regard. Elan d’audace de sa part. Je ne m’y attendais absolument pas. Brulant désir qui repousse la légère brise de ce début d’hiver. On pouvait encore laisser les peaux dans les malles et conserver nos manches courtes. Bientôt, nous allons devoir partir en chasse pour restaurer les réserves en viandes et en couvertures. Mais pour le moment, ce cher civilisé semblait tout aussi enfiévré que moi.

Je savais que ce genre de relations existaient. Interdites officiellement mais elles se produisaient quand même. On n’incitait pas les relations du même sexe mais elles étaient bel et bien là. Deux âmes qui se rencontraient, dans notre tribu, c’était possible mais on les appelait les Two-Spirit et devaient s’assumer véritablement. Ces exceptions, ces êtres supérieurs avaient même une cérémonie en leur hommage, des droits, des devoirs voire des pouvoirs. Mais tant ce que la cérémonie n'était pas prononcé, le rejet pouvait se produire.

Lui et moi étions bien loin. Mais pourtant, je n’avais ni peur ni honte. Enfin, si, mais je suppose que les deux baisers qui suivent annihile ma raison.

« Oh Isha... tu m'as manqué… »

Je le regarde, incrédule. Au fond, cela me faisait plaisir. Parce que, j’étais parti du principe qu’il allait finir avec ma sœur. Que j’allais devoir enterrer ce tortueux sentiment à son encontre. Mais à mon grand soulagement, ce n’était que de l’amitié. Et je comptais tout faire pour qu’ils n’aillent pas au-delà, enfin, je pense qu’à présent, il savait à quoi s’en tenir avec moi dans les parages.

Je hausse les épaules, sans répondre. Une façade. Il m’avait aussi manqué. Lui qui était mon leitmotiv pour survivre. Je ne réponds pas mais autant lui montrer. Autant lâché prise jusqu’au bout.

Je regarde autour de nous et glisse ma main dans la sienne, et finalement la retirer, n’abusons pas de la situation, mais du chef, je l’invite à s’enfoncer dans la forêt, écartant les branchages nous faisant ombrage. On parcourt un kilomètre pour atterrir au pied d’une échelle. Une claque sur le postérieur du blanc pour l’encourager.

« Grimpe fillette »

Le taquiner pour fêter mon retour. Quelques minutes et on arrive dans un cabanon, le minimum de confort donc pas mal de peau de bête pour conserver la chaleur, sur les murs et au sol. un emplacement pour le feu et un lit, un coin pour cuisiner de façon rudimentaire et table pour travailler en silence. Rien de luxueux, c'est ici que je venais prendre les décisions qui m'incombait.

La patience n’a jamais été mon fort, à présent que nous étions à couvert, je savais que personne ne viendrait nous interrompre de sitôt. Sauf en cas d’urgence. L’ambiance se mue en plus intime, mes épaules relâchent la pression et je viens, de nouveau, attraper ses lèvres.

Voilà des semaines que je n’avais pas obtenu les affres de la tendresse et visiblement, il allait devenir la victime de ce manque ayant ceinturé mes entrailles. Un guerrier ne doit pas penser à cela sur un champ de bataille. Le mental se doit d’être en alerte, bien trop de fois, j’avais divagué par sa faute, autant lui faire payer cette irresponsabilité.

Mes mains se glisse sous sa chemise que je lui ôte rapidement. Mon regard s’ancre dans le sien. Tandis que mes tremblants doigts s’attaquent à son pantalon. J’ai cessé de réfléchir depuis mon acte irréfléchi.

Et je le voulais ardemment.
Lui apprendre à qui il appartenait.

Oui, jalousie de l’avoir laissé prendre ses aises, d’avoir établi une solide amitié en mon absence.

« Tu sais ce qu’il va te couter de vouloir tisser un lien que je n’accepte pas ? »
Je l’attrape à l’aide des sangles et le tire violemment contre moi. « Je suis la menace de ta stupide amitié. Et savoir qu’elle a été faite dans mon dos, c’est risqué pour toi, mon cher ami. »

Sourire en coin, non, je ne comptais pas lui faire du mal. Jamais. Je pense même que je pourrais mettre ma vie en péril pour le sauver. J’en suis même certain. « Puis-je ? » Je demande, pour qu’il soit conscient de ce qu’on s’apprête à provoquer.

Fils de chef, batifolant avec un homme alors que je suis fiancé, ombre au tableau. Mais je veux prendre ce risque, je veux l’être pour ce corps dont j’ai rêvé bien trop de fois.


L'Air du Vent [ft MIAKA] Y2SMLgu
Revenir en haut Aller en bas
 
Miaka
Miaka
Féminin MESSAGES : 190
INSCRIPTION : 30/09/2017
ÂGE : 31
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Myself

UNIVERS FÉTICHE : Réel, Fanservice <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1241-miaka-by-miaka
patrick

L'Air du Vent [ft MIAKA] Empty

mini_200511084359553168.jpg
James Doe
J'ai 32 ans et je vis en Virginie. Dans la vie, je suis colon, ancien soldat cherchant à apprendre ce peuple avec qui nous vivons et je m'en sors suffisamment bien pour vivre. Sinon, grâce au destin, je suis célibataire et je le vis plutôt pas mal.



tumblr_n0sijbrz5a1sacmxbo4_500.gifv
giphy.gif


Orlando Bloom:copyright:️nuit parisienne
J'avais décidé de laissé une partie de ma vie, de mon éducation en montant dans le bateau jusqu'à la Virginie. Je signais pour mon plus grand voyage, celui de tout les dépaysements. Je voulais découvrir de mes propres yeux, de mes propres doigts ce qu'étaient les populations amérindiennes . Toutefois je ne croyais pas que je les aimerais autant. Leurs cultures, leurs langues, leurs philosophies, leurs religions... leur chef.... Je m'étais intéressé à lui comme un sujet d'étude: la passation de pouvoir, l'apprentissage de celui ci par le fils ainé , puis la différence entre lui et ses autres frères, entre ses autres sœurs et Pocahontas en particulier. J'avais reconnu en lui des qualités de meneur d'hommes bien meilleures que certains grands noms loués en Angleterre. Des grands nom dont j'avais appris l'histoire et qui m'échapperait tant mon esprit est ailleurs. Il l'est depuis qu'Isha m'a embrassé faisant fis de mes habitudes hétérosexuelles, de ma sexualité normalisée par les standards de mon époque et réveillant en moi un torrent d'émotion que je ne savais pas maitriser, que je ne voulais pas maitriser. Mes paumes glissaient sur la peau de celui que je voulais comme amant en découvrait les muscles maintenant que son torse était nu dans cette forêt qui pouvait devenir en instant sauvage et surtout hostile . Je me dévoile un instant un aveu qui n'aurait pas du quitter mes lèvres et qui n'aurait même pas du apparaître dans mon esprit. La réaction d'Isha me le confirme et mes doigts sur ses hanches se resserrent un peu plus , car sa peau je peux la comprendre, plus que l'esprit compliqué du jeune homme. Celui ci se dérobe à mon étreinte et une frustration grandit au fond de moi . Mais il m'entraine à le suivre, j'ose croire que ce n'est pas pour un buchée érigé en l'honneur du colon qui avait voulu touché leur chef …

En s'enfonçant entre les arbres, il me mène à un cabanon semblable à ceux du village mais en plus sommaire et surtout bien loin de celui ci, tel un oasis de tranquillité, de discrétion... de secret. Secret que nous tissions à l'aide des feuillages qui nous entouraient . Cela devrait refroidir mes ardeurs, me rappelait que c'était possiblement la pire chose à faire. J'apprends de leurs peuples mais n'en connais pas toutes les subtilités. Je ne connais que les miennes et ce qu'on fait de deux hommes qui se désirent.. A sa claque sur mon fessier j'ai pourtant un petit sourire, arquant juste un sourcil à sa remarque « Fillette ? Vraiment ?C'est bien un qualificatif qu'on me donne peu » Aussi bien mes maitresses que n'importe qui qui me verrait avec ma barbe , ma moustache et mon air aussi cultivé que débrouillard dans les milieux défavorables. J'aime pourtant cette liberté de ton qu'il a avec moi, bien différente de l'air sérieux qu'il peut se donner face à son père, l'air protecteur face à ses frères et sœurs. J'aime son coté farouche, provocateur, ça me donne encore plus envie de faire vriller sa petite face dans des émotions plus douces ou plus suppliantes.

Dans le petit habitacle je ne prends guère le temps de juger le mobilier, je me retourne juste face à mon prince indien, véritable ode à la tentation qui s'approche de moi et me défait d'une couche de vêtements bien trop superflue. « Tu sais ce qu’il va te couter de vouloir tisser un lien que je n’accepte pas ? »  Il m'attire violemment contre lui et je souris. Je n'avais pas desceller cette jalousie qui semblait pourtant le tirailler depuis si longtemps qu'elle explosait à l'instant, contre moi, contre mon torse.. Il continue pourtant de l’attiser lui même tandis que mes mains caressent son dos, ses reins jusqu'à la naissance de ses fesses dont l'habillage offrait une maigre distraction à mes yeux. « Si tu savais comme j'ai peu envie de parler de ta sœur là... » Peu envie de parler tout court. Et ce n'était pas les mois d'abstinence qui jouait en la faveur de libido. C'était son odeur à lui, de frais, de musc, de virilité profonde. C'était aussi addictif que la douceur de sa chair.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


L'Air du Vent [ft MIAKA] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
L'Air du Vent [ft MIAKA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [upotobox ] Windtalkers, les messagers du vent [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: