Partagez
 
 
 

 You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 835
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Narnia

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Empty


Eli
J'ai 25 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiant libre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Après tout, je viens tout juste d'arriver, je dois bien me laisser une chance.



Nico Ricotta
Il ne fallait pas trop m'en demander aujourd'hui c'était une évidence. Je savais voir l'opportunité rassurante d'une nuit, mais n'oserais jamais accepter le reste. Je ne voulais même pas écouter ma curiosité qui m'aurait en temps normal poussé à comprendre d'avantage ce qui s'était passé. Je ne voulais pas savoir, je voulais simplement aller mieux, le pourquoi de ce questionnement à savoir si je ne ferais pas mieux d'aller voir un professionnel pour me soigner.

Mark avait pourtant réussi à calmer cette inquiétude. Pourquoi y arrivait-il aussi aisément? Un nouveau mystère que je ne souhaitait pas résoudre. Je décidais de me laisser aller à mon instinct, qui me dictait de l'écouter, tout simplement. Il avait certainement raison, de toute manière. « I guess you're right. I guess it's mostly because of stress. For the neck it's getting better you're right too. I'll wait a little and see for mysellf. » Cet homme bien trop gentil, à m'offrir de m'accompagner en plus. « I don't know what I did for you to be so nice with me but... Thank you. » Un simple et court rire, nouvelle constation avant la fin de cette petite collation chocolaté qui m'avait fait du bien. Si dans Harry Potter Lupin en offrait, ce n'était pas pour rien et j'en avais la preuve. Je devrais songer à aller m'en acheter pour aller mieux lors de mes phases de stress, pourquoi pas.

Le voyagement se fit dans un silence qui n'avait rien de désagréable ou de malaisant. Je crois bien qu'il nous faisait du bien. Je n'avais pas dit non aux propositions qui elles aussi, me firent du bien. Une douche chaude pour détendre les muscles et le reste n'avait même pas attiré mon attention. Des vêtements trop grands qui faisait plaisir à Mark sans que je ne le sache, si je pouvais au moins lui donner ça en échange de tout ce qu'il faisait pour moi, pourquoi pas. Je disais oui à tout et je me laissais doucement faire, mon mode peluche me le permettant. L'Eli habituel qui disait non merci la plupart de temps, ne l'avait fait que pour la grosse proposition, le reste, ça allait. J'avais même droit au chat qui s'emblait m'apprécier. Adorable avec moi, alors qu'il me connaissait que très peu. J'imagine que ce que je dégageais le mettait en confiance, encore une fois bien loin de me douter que ce chat, je le connaissais et qu'il me reconnaissais. J'avais profité de cette douceur un moment, laissant le sommeil m'envahir et me glisser contre l'épaule de Mark. Que quelques minutes, parce que j'en avais de besoin, tout simplement.

J'étais un peu plus en forme à mon réveil qui se fit en douceur, une simple petite excuse marmonnée car je m'étais assoupi. J'osais espérer qu'il n'était pas en train de me faire la grande discussion, ça n'aurait pas été bien sympathique. Mon estomac me fit comprendre que peut-être les quelques petites minutes avaient été plus longue que prévue, que mon brownie avait été digéré. « Can I help you with food ? I'm asking nicely but I'll do it. I'm better now, thanks to you. A lot.»
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Narnia

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Empty


Mark
J'ai 38 ans d'âge physique (et suis beaucoup trop vieux pour vous dire le vrai nombre) et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis enseignant à mes heures et je m'en sors particulièrement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis condamné à une éternité de solitude et cela commence à être lourd.

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Tumblr_onndx46j361ve51g4o3_1280


Tom Hardy
Le gamin avait accepté mon offre de prendre une douche et je l'avais laissé y aller après lui avoir fourni tout ce qu'il pourrait avoir de besoin. Entre temps, je m'étais installé au salon, prenant place confortablement sur le divan et ouvrant la TV en bruit de fond plus qu'autre chose. Je n'y portais que peu attention, plutôt perdu dans mes pensées à tenter de faire du sens de toute cette histoire. Il faudrait éventuellement que j'aborde le sujet avec Eli, d'une façon ou d'une autre ... Si les choses devaient continuer d'aller ainsi. D'un autre côté, si je m'abstenais de lui en parler, peut-être qu'il pourrait vivre sa vie sans savoir et ne me supplierait pas de le transformer, évitant de me confronter à ce choix déchirant qui se résolvait toujours en la même décision ... l'épargner ...

Je n'étais toujours pas parvenu à une conclusion, à une solution, lorsque le jeune homme vint me trouver au salon. Je lui souris pour lui assurer que tout allait, l'invitant d'un signe de tête à venir s'asseoir avec moi et changeant de poste pour mettre quelque chose de plus intéressant à la TV. Du sport, pourquoi pas, ça faisait un petit divertissement au moins. Pas que ce ne soit bien nécessaire, nous n'avions pas eu le temps de faire la grande conversation que déjà, je sentais Eli crasher de plus en plus. Le pauvre, il devait être complètement épuisé, et avec raison, vu les circonstances. Je sentis doucement sa tête s'appuyer contre mon épaule, son souffle régulier et caractéristiques du sommeil, et je n'eus qu'un doux sourire en baissant le regard vers lui, attendri. Je ne bougeai pas le moindrement, lui laissant tout le temps nécessaire pour se reposer et récupérer un peu sans être dérangé. Le temps m'importait peu, j'avais toute l'éternité devant moi et peu de besoins à assouvir, être un vampire a parfois ses avantages.

Il fini enfin par se redresser, me tirant un petit rire alors que son estomac grondait un peu, presque imperceptible mais pas pour mes sens si développés. J'en déduisais qu'il commençait à avoir faim, et avec raison, sa petite sieste avait duré plus que quelques minutes. Je ne commentai pas là-dessus, sachant bien qu'il avait des traits de personnalité qui devaient le rendre un peu gêné de sa si longue sieste, inutile que j'en rajoute une couche et entraîne une série d'excuses. Je me redressai un peu, attrapant le petit chat qui continuait d'envahir l'espace personnel d'Eli et m'attirant un coup de griffes au passage, rien de bien grave. « Of course you can help with food. What do you wanna eat ? » Je lui laissais l'embarras du choix, prêt à même sortir rapidement faire quelques courses si cela impliquait des ingrédients que je n'avais pas chez moi.

Une fois son choix fait, je me relevai et lui fit signe de me suivre vers la cuisine, lui permettant de me donner un coup de main non pas car je sentais qu'il m'était redevable, plutôt car je voyais cela comme une petite activité agréable à faire ensemble. Je me mis donc à la tâche en sa compagnie, le taquinant parfois un peu au passage en mettant de la sauce sur le bout de son nez ou autres petites piques du genre. On s'entendait bien, c'était naturel. J'avais beau songer à ne pas lui raconter toute l'histoire ... Je savais que je ne pourrais pas me tenir loin de lui, d'une manière ou d'une autre. C'était trop fort.

On avait fini par venir à bout de notre recette et je pris soin de mettre la table pendant la cuisson, de même que nous ouvrir une bonne bouteille de vin qui complimenterait bien le repas. C'est ainsi que l'on se retrouva assit à la table de la cuisine, les lumières un peu tamisées, à entamer notre souper.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 835
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Narnia

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Empty


Eli
J'ai 25 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiant libre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Après tout, je viens tout juste d'arriver, je dois bien me laisser une chance.



Nico Ricotta
Il me connaissait bien pour avoir deviné le résultat d'un commentaire sur mon sommeil un peu trop long mais aussi pour l'avoir utilisé dans le processus. De toute je fus bien déconcentré par ce fait, à voir la boule de poil me quitter, et attaquer sauvagement son maître pour lui démontrer son désaccord face à ce changement. J'avais fait des gros yeux à le voir aller, comprenant par le fait même à quel point le matou m'avait sans le moindre doute, adopté. Ah les chats. Je crois qu'il n'y avait rien de plus à dire.

Je m'étais levé à mon tour, haussant des épaules en toute réponse, proposant de regarder ce qu'il avait pour avoir une idée, en émettant quelques unes de base pour aider. Un travail d'équipe pour trouver de quoi se nourrir, bien plus utile et efficace que les fameux : Je sais pas et toi? ... Je sais pas non plus. Et si d'un point de vu extérieur on pourrait avoir l'air d'un petit couple, l'image ne fut que plus nourrie devant la suite, soit nous qui cuisinions ensemble, bourré de taquinerie. Je n'étais pas de ceux qui les prenaient mal, au contraire, embarquant dans le petit jeu et tentant de toucher le bout de mon nez avec ma langue. « C'est malin, c'est trop loin pour goûter. » Un air faussement dramatique et me voilà qui avait mis deux traits sur ses joues. « J'imagine que dans un monde idéal, les italiens mettre sauce tomates sur leurs joues plutôt que traits noirs. » Un vrai petit comédien, pas si mal en français au bout du compte, lorsqu'il n'y pensait pas, sans le stress. Ne vous en faites pas, soit dit en passant, j'avais fait attention à ce que la dite sauce ne soit pas chaude quand même. Il avait un petit reste froid dans le contenant.

Nous avions peut-être bien perdu un peu de temps, mais ça m'avait fait du bien. Je retrouvais autant de mon énergie que de ma bonne humeur, à travers cet échange. Assez pour en oublier le fait que Mark était mon enseignant. Une barrière qui perdait de son importance, pour laisser plus de place à l'aspect humain. On avait parfois tendance à accorder beaucoup plus d'importance au statut et au titre qu'à la personne derrière. Cette personne avec qui, le repas ce fit un brin plus tranquille, à discuter de tout et de rien, d'apprendre à se connaître un peu plus. Les motivations derrière l'enseignement, plus précisément à Paris aussi, ce genre de partage. J'étais concentré dans la conversation, ne prenant pas en compte le reste soit le vin qui se vidait et passait à travers mes veines. Mon état de fatigue aurait dû me mettre la puce à l'oreille de rester plus sage mais, hélas il était certainement trop tard.

Comment ça trop tard ? Oh je n'étais pas saoul, mes les filtres se faisaient bien moindre, tranquillement mais surement. D'autant plus lorsque nous avions migré au salon, avec en tête de regarder un film, tranquillement. Un film qui perdait de son intérêt au fil des gorgées, une tête qui sans gêne se posait contre cette épaule offerte, un regard qui se perdait non pas sur l'écran (alors que ça devenait intéressant avec une scène qui penchait vers le nudisme) mais sur Mark en personne. J'observais ses traits, sa beauté naturelle et sans artifices. J'apprivoisais se ressentiment, inexplicable, m'apprêtant à faire une connerie sans le moindre doute. La connerie qui avait poussé la sagesse hors de moi, dirigeant mes mouvements. Des mouvements qui avait fait en sorte que mon nez ne vienne se loger dans son cou, suivit de près par mes lèvres frôlant doucement la peau. J'avais déjà des petites habitudes vampiriques, il semblerait. «Don't mind me... » Murmuré simplement, lui laissant la possibilité de continuer de regarder si tel était son envie. J'étais en phase découverte, si ont veut, alcoolisé bien assez pour oser être bien entreprenant. Une main qui épousait les courbes de son torse, qui remontait tranquillement vers son cou pour terminer sa course là. Une douce poigne pour débuter un petit traitement de baiser. Je ne pouvais certes pas lui donner l'équivalence de mon propre cou mais, une petite marque de rien du tout. J'avais un peu d'encouragement auditif derrière, après tout. « We did something last night didn't we... ? » Comme quoi mon inconscience n'était pas dupe. Un trou noir au matin, mais de la nudité et certes, ce petit étourdissement de la gueule de bois, mais aussi bien d'autre chose. Cet inconscient qui remontait, qui me poussait à bouger, une nouvelle fois, pour terminer en califourchon contre lui. « I'm pretty sure I know these lips... » Je lui bloquait peut-être le vue, mais je n'en avait plus grand chose à faire désormais. Je n'avais plus qu'une envie et c'était de vérifier ma théorie et d'y succomber sans plus me poser de questions.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Narnia

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Empty


Mark
J'ai 38 ans d'âge physique (et suis beaucoup trop vieux pour vous dire le vrai nombre) et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis enseignant à mes heures et je m'en sors particulièrement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis condamné à une éternité de solitude et cela commence à être lourd.

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Tumblr_onndx46j361ve51g4o3_1280


Tom Hardy
Le repas s'était déroulé dans une ambiance bien positive, la conversation touchant de nombreux sujets, tantôt en anglais, tantôt en français, sous mon sourire bien content de voir le jeune homme aussi bien se débrouiller avec cette deuxième langue. Il était très doué lorsqu'il n'y réfléchissait pas trop et ne se créait pas de l'anxiété avec ça, le français n'étant pas une langue facile mais il y arrivait particulièrement bien. Après le souper, nous avions bougé pour plutôt aller prendre place au salon devant un film, Eli ne tardant pas à être bien colleux et je le laissai faire sans dire un mot, cherchant à garder le focus sur l'écran malgré tout. Cette forme de concentration ne dura pas bien longtemps, le gamin ayant toutes les bonnes techniques pour s'assurer de cela. Mes sens bien en alerte, je me délectais des doux frôlements, des lèvres dans mon cou me tirant un petit sourire en coin alors que je me laissais faire, osant même écarter un peu la tête pour lui offrir un peu plus de place pour qu'il s'amuse à sa guise.

À sa question, je n'offris aucune réponse. Je crois qu'il savait bien déjà, qu'il pouvait deviner. Jusqu'où nous étions allés, il n'en avait aucune idée, et s'il posait la question, je lui assurerais qu'il n'y avait pas eu d'union complète ... mais pour l'instant, je jugeai qu'il valait mieux ne pas s'étaler là-dessus, principalement car entre les baisers et les touchers plus sensuels et concrets, le relâchement de nos hormones, il y avait aussi eu cet instant d'égarement .... celui où j'avais osé goûter. Il était préférable que cela reste sous silence. Eli n'avait de toute façon pas besoin de réponse pour poursuivre sur sa lancée, ses mains longeant mon corps et ses lèvres me donnant toujours cette douce attention, marquant gentiment mon cou, jusqu'à ce que le jeune homme se déplace pour se retrouver assit contre moi. Il faisait exprès et je laissais aller, je ne cherchais pas à l'arrêter alors que ses lèvres venaient trouver les miennes.

Je répondais dans un souffle, retournant chaque attention, chaque baiser et chaque toucher. Mes mains avaient pris place contre ses hanches, me servant de prise pour mieux l'accueillir contre moi et participer à l'échange. Le film était complètement oublier, Eli avait réussi à tout effacer en un simple instant, pour qu'il ne reste plus que lui et moi. Ensemble envers et contre tous, comme ce devait être, comme le destin le voulait. La chaleur montait tranquillement au fil des baisers, je m'emplissais de lui et de sa présence et mes sens ne percevaient plus que lui; son odeur, son doux visage, le son des battements de son coeur et des petits soupirs qui lui échappaient ... Il était devenu mon monde en cet instant.

Un peu trop, peut-être. Un peu trop de lui, un peu trop de nous, un peu trop de cette brume qui venait couvrir mon jugement et me dirigeait doucement vers son cou, où j'appliquais des baisers, des petits coups de langue, cherchant à rester tranquille mais ne parvenant pas à taire cette envie de planter mes crocs dans sa chair. Je me sentais fiévreux de lui, mes mains presque tremblantes contre ses cuisses, franchissant la dernière étape sans vraiment me retenir. De l'autre côté cette fois, ayant la présence d'esprit de ne pas mordre à l'endroit qui n'était pas complètement guérit.

Une fois de trop.

Une fois où je ne parvenais pas à m'arrêter, une fois où tout se bousculait trop vite et dans une forme de transe. Je ne réfléchissais plus, j'agissais sous l'emprise de ce lien qui nous unissait, de cet amour inconditionnel que j'éprouvais pour lui encore après toutes ces fois où il était revenu pour moi, après cette éternité de passion et de souffrance, d'amour et de solitude ... Je ne savais plus ce que je faisais. Je ne savais plus, et bientôt ce fut trop tard ...

... et ce que je redoutais plus que tout fut enclenché sans que je ne le réalise au départ, trop bien dans mon moment, mes lèvres bien rouges retrouvant les siennes pour un long baiser, mes doigts essuyant doucement la petite trace de sang que j'avais laissée contre son menton au passage. Il y avait lui et moi et nous, et bientôt, pour l'éternité.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 835
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Narnia

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Empty


Eli
J'ai 25 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiant libre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Après tout, je viens tout juste d'arriver, je dois bien me laisser une chance.



Nico Ricotta
Il me prouvait que j'avais raison, d'une certaine manière. Mes hypothèses qui se dessinait sous mes yeux, car il ne tentait pas le moins du monde de me contredire, après tout. Le silence était une réponse dans bien des cas, et je savais que cela voulait dire oui. Après pour le reste, je n'avais pas de mal à deviner que nous n'étions peut-être pas allé si loin que cela, simplement car je n'avais eu mal qu'à la tête et au cou, et que j'aurais ressentie les preuves de nos ébats. Peut-être allais-je y remédier cette fois, créer des souvenirs qui n'allaient pas me quitter le lendemain matin. Je réveillais nos volcans respectifs, après tout, et Mark tout aussi bien s'en chargeait à sa façon.

Il me laissait respirer, un court instant, s'occupant de l'autre côté de mon cou encore sauvegardé pas ce cancer de la peau qui avait poussé ailleurs. Je savais bien que ce n'était pas le cas, mais tout de même, c'était pas très joli à voir. Bien entendu je n'avais pas la moindre idée de ce qui allait m'attendre, à cet instant précis. Soit que j'allais me retrouver avec exactement la même problématique. J'avais de base la tête qui me tournait, mais ce fut autre chose lorsque cette petite douleur vint se faire ressentir, ravivant quelques petits souvenirs. Une chaleur semblable de la veille, la petit douleur qui s'estompait doucement pour ne me laisser que cet étourdissement plus présent. Et si mon corps avait été un volcan, bouillant de ses hormones désireuses d'aller bien plus loin cette fois, mon envie fut bien plus calme. La perte presque totale de la réalité, qui n'avait pas allumé sur la rougeur de ses lèvres, dans cette brume ou j'avais du mal à savoir si j'étais dans le monde du rêve ou si j'avais les deux yeux bien grands ouverts.

Encore ? Cette sensation familière, mais plus intense encore. Mon air devenant quelque peu mécontent, la conscience me quittant pour ne laisser place qu'à mes instincts, parlant sans le réaliser réellement. « Again... ? What did you do... » Car dans ma tête un lien venait de se faire. « If you don't wanna have sex with me you could just tell me like normal people do, you know that ? » Car bien entendu, un autre lien venait de se faire de par le résultat d'un mois qui finirait tout aussi chaos que la nuit dernière. «You just suck my energy instead. And I don't think that's very nice of you... But fine you win. I don't feel like it at all anymore. » Parce que j'étais k.o., tout simplement. Et bien grumpy de la tournure des choses avec mes sourcils froncis et mes yeux qui se faisaient plus petits sous la fatigue. Je n'avais pas assez d'énergie pour vivre mes émotions pleinement, après tout. Trop complexes pour mon être qui avait du mal à rester complètement alerte en ce moment, qui n'avait fait que se contenter de comprendre ce qu'il avait compris, pour retourner sagement là où il fut jadis, alias me décoller de lui.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Narnia

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Empty


Mark
J'ai 38 ans d'âge physique (et suis beaucoup trop vieux pour vous dire le vrai nombre) et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis enseignant à mes heures et je m'en sors particulièrement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis condamné à une éternité de solitude et cela commence à être lourd.

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Tumblr_onndx46j361ve51g4o3_1280


Tom Hardy
J'étais encore un peu dans ma petite bulle de contentement, ma soif bien assouvie et mon être calme et paisible maintenant, repus et contenté. Eli reposait doucement contre moi, sans doute un peu fatigué du sort que je lui avais fait subir, et ma main passa en caresses douces contre son dos pour le rassurer que tout allait, que j'étais là. Turns out qu'il n'avait pas besoin d'être rassuré, plutôt agacé en son genre alors qu'il m'offrait un regard, quelques paroles qui me reprochaient mes tentatives d'esquiver le sexe sans oser lui dire tout simplement que je n'en avais pas envie. Il avait bien entendu tout faux et je lui aurais d'ailleurs prouvé sur le champ à quel point je le désirais, s'il n'avait pas été aussi assommé par la perte de sang. Il avait besoin de repos et je comptais lui laisser la possibilité de l'avoir, sans chercher à contenter tous mes propres besoins en petit égoïste.

« I wanna have sex with you, Tiger. I really do. Im sorry I messed things up and made you very tired ... I promise next time I'll make sure I don't » Je lui donnai quelques petits bisous pour tenter de me faire pardonner, reculant ensuite un peu et ébouriffant doucement, affectueusement ses cheveux. « Come on, I'll take you to bed »

Je m'occupai bien de lui, me relevant tranquillement en le soulevant avec aise comme s'il n'était qu'un poids plume, attrapant au passage mon chat par la peau du cou en prévision de le coller contre Eli comme une petite peluche. Les deux s'aimaient, de toute façon, ce serait parfait. Bien vite, le jeune homme se retrouva assit sur mon lit, où j'entrepris de le dévêtir un peu pour qu'il ne lui reste qu'un boxer pour le bas, prenant soin de lui laisser son t-shirt pour un peu de pudeur et une petite forme de chaleur -car il en aurait sans doute besoin durant la nuit. Le petit chat y aidait aussi, bien lové contre le jeune homme, tout chaud et ronronnant. Un petit bisou sur la tempe et un petit bonne nuit prononcé, je le bordais même gentiment avant de me glisser à ses côtés de l'autre côté du lit. Je n'étais pas spécialement fatigué, revigoré par son sang et de toute façon moins sujet à ces besoins humains, mais rester tranquille en sa présence m'allait tout aussi bien. Je le laissai donc dormir aussi longtemps qu'il eut besoin.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 835
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Narnia

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Empty


Eli
J'ai 25 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiant libre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Après tout, je viens tout juste d'arriver, je dois bien me laisser une chance.



Nico Ricotta
Il semblerait que lorsque la fatigue se pointe, mon état se fasse d'avantage de type enfantin. Je ne l'écoutais pas malgré ses explications qui entre mes deux oreilles étaient plutôt des excuses. Un petit air boudeur et des bras croisés, suivit d'un simple « Oh yeah, sure sure... » Une traduction flagrante que je ne le croyais pas vraiment, plutôt persuadé d'avoir enfin compris le pourquoi du comment. J'étais très loin de me douter à quel point j'avais tord. Encore dans mon inconscience.

Pour le reste? Je me laissais faire en silence, du genre plutôt résolu, ne cherchant pas à être plus chiant que nécessaire. Ce n'était pas comme si j'avais l'énergie pour, de toute manière. Des draps et un chat plus tard, et j'avais déjà un pied dans le sommeil, mon corps en ayant terriblement de besoin en ce moment pour régénérer le sang qu'il lui manquait tant.

Du moins logiquement, si on connaissait réellement l'étendu de mon état. Mais la logique n'était pas. La logique qui plutôt que de m'aider comme un humain parfaitement normal éprouvait de la difficulté à garder sa nature première. Une transformation douce, sans mon consentement, sans que je ne le réalise pleinement dans mon profond sommeil. De l'extérieur c'était peut-être autre chose, qui sait. Mais si j'avais trouvé mon réveil de la veille brutal, il était finalement très doux comparé à celui-ci. Mon corps en entier qui était engourdis, qui me faisait mal d'une manière inexplicable, se faisant lourd. Mon regard qui avait décidément en haine la lumière du jour, ayant perdu quelque peu de son bleu clair naturel pour laisser place à quelques traces de rouges comme si mes iris n'étaient plus complètement les mêmes. Et moi je ne réalisais rien de tout ça, n'ayant mal que dans mon cou, encore une fois, de l'autre côté tout aussi bien. Et moi, ce fut la colère qui me donnait ce boost d'énergie brutal. Mon émotion bien transparente en croisant le regard de Mark, qui cette fois ne manquait de rien pour me faire vivre contrairement à hier. J'avais des souvenirs, cette fois, ayant bien rapidement vu dans le miroir de la chambre, que mon cou était désormais une catastrophe.  « I'm done playing. You better tell me RIGHT NOW what you are. What the hell is this. » Son bon matin il pouvait se le glisser entre les fesses oui. Il avait d'ailleurs eu droit à un claque qui se voulait dans plus ni moins, mais qui avait été un brin plus forte que je ne l'aurais voulu, me surprenant moi aussi par le fait même. L'adrénaline sans aucun doute. « You have no idea what it feels like when A LOT of things happens and you don't understand them and you CAN'T. You have the answer give them to me. You did this to me I know it. » Le retour des nerfs à fleurs de peau, de mes yeux qui sans le vouloir s’humidifiaient de trop plein. « I hate it.... And my neck is in pain éè» Je voulais juste comprendre, que toute cette merde cesse enfin.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Narnia

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Empty


Mark
J'ai 38 ans d'âge physique (et suis beaucoup trop vieux pour vous dire le vrai nombre) et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis enseignant à mes heures et je m'en sors particulièrement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis condamné à une éternité de solitude et cela commence à être lourd.

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Tumblr_onndx46j361ve51g4o3_1280


Tom Hardy
Je ne croyais pas avoir réellement dormi de la nuit, plutôt perdu dans mes pensées et dans la douce contemplation de son beau visage calme et paisible. Le temps me semblait différent à moi, lorsque l’on vit pour l’éternité et que l’on a peu de besoins corporels, il est facile de se perdre dans une petite absence qui au final dure des heures, où l’on est simplement tranquille avec soi-même et le vide dans son esprit. Le gamin avait finalement tranquillement repris vie devant mes yeux, un petit sourire se glissant sur mes lèvres à la vue de ses yeux qui s’entrouvraient, ne réalisant pas dans l’immédiat les changements qui avaient commencé à s’opérer sur lui. Je me contentais de lui souhaiter un bon matin bien doux, qui ne reçu pas la réponse espérée, bien au contraire. Une manifestation de colère, un petit Eli pas content du tout qui se redressait et me crachait ses mots au visage, me rendant plutôt reconnaissant qu’il soit de nature douce … s’il avait été naturellement du genre colérique, j’y aurais franchement goûté. Déjà, il avait décidé de me donner une claque, frappant franchement assez fort et me faisant hausser les sourcils de surprise.

« Hey hey hey calm down éè Its alright, its okay … »

Je pressentais que je ne pouvais plus échapper facilement à la situation sans faire quelques aveux. Il avait encaissé une bonne partie sans trop de mal, mais maintenant c’était la goutte qui faisait déborder le vase et il exigeait des réponses. Je le sentais craquer, ses yeux s’emplissant éventuellement d’eau et faisant un mal de chien à mon pauvre coeur qui détestait le voir dans cet état. Je me redressai, m’assoyant bien face à lui et prenant ses mains entre les miennes.

« I’ll explain everything … but you have to promise me you won’t freak out, and you’ll let me finish »

Je n’étais pas prêt. Chaque fois c’était la même chose, confronté à la réincarnation de son âme, à lui expliquer les choses, le pourquoi de cette attirance, ramener tranquillement ses souvenirs à la surface … Ce n’était jamais facile, j’avais toujours l’impression de briser son insouciance, ruiner ses chances à une vie plus normale, loin de .. tout ceci … Mais il était trop tard désormais, et vivre sans réponse lui serait plus souffrance que la vérité.

« Once upon a time … A few thousand years ago … It was war. Something horrible and dangerous, un peuple qui se faisait massacrer sans pouvoir rien y faire. Then something happened. A guy was offered powers that could help him conquer against the enemy and save his people … in exchange for this curse gift, he received immortality. This man accepted and they won the war. He and the love of his life, his soulmate, lived happy ever after … Except he was cursed to outlive his love, for he refused to transform him, to curse him to an immortal life too » Il marqua une petite pause, l’air grave. « I am this man. From that moment, every once in a while, my love has been reincarnated and destiny has always brought us back together, but never did I accept to change him or her, never. Im a vampire, Eli. I did those marks on your neck, Im very sorry. Thing is, I couldn’t help myself … From the moment you stepped into my class, I felt you, and Im convinced you’re … you’re him. My love. Come back again to haunt me … It explains your blackouts, in those moments you became him again … I know this is a lot to take and Im so sorry for everything éè  »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 835
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Narnia

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Empty


Eli
J'ai 25 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiant libre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien. Après tout, je viens tout juste d'arriver, je dois bien me laisser une chance.



Nico Ricotta
La surprise avait été là pour tous les deux, il semblerait. Le coup était parti tout seul, une simple petite claque qui était bien plus forte que prévue. Il me disait de me calmer, chose qui avait eu l’effet contraire pour être honnête. Comment pouvait-il oser me dire une chose pareille. Il n’était pas à ma place et c’était une évidence pour moi. Il ne pouvait plus garder le silence, et espérer que je ne me pose pas de questions. J’avais eu beau accepter les excuses du stress, d’attendre et de voir pour mon cou, mais là c’était bel et bien la panique. Qui sortait sous forme de colère. Il ne m’aidait pas non plus avec le reste de ses dires, à me dire qu’il allait m’expliquer, certes, mais en me faisant promettre de ne pas céder à mes émotions. De l’écouter, jusqu’au bout, sans faire de crise. J’étais avide de réponse, alors je l’avais fait. Du moins, lui promettre de le laisser parler jusqu’au bout, et que pour le reste je verrais. Car si de base je n’étais pas dans un état bien calme, il était encore un peu plus difficile d’appliquer le reste de la promesse. Ce pourquoi je n’avais pu la prononcer en entier.

Je n’avais rien dit sur la formulation de départ, qui avait peut-être cherché à calmer les choses. Écoutant ce début qui me paraissait être une histoire plus que des explications. J’écoutais, attentivement, essayant de ne pas céder à mes émotions, gardant un très long silence suite à son récit. J’aurais bien voulu croire qu’il était complètement cinglé mais, j’avais des preuves des anomalies qui ne pouvaient que me pousser à le croire. Je ne parlais pas ici que de mon cou mais aussi des trous noirs dans mes souvenirs. J’avais dû prendre un long moment avant de me décider à sortir de cette forme de transe, de choc, pour prononcer quelques mots. « So if I understand… You’re very old? You’re a… Vampire I guess ? » C’était la seule explication possible, mon imagination ne me permettant pas de voir plus loin que ça. « And I’m the… the… the love of your life… ? And I always come back… ? » Cette partie aussi, difficile à avaler, pouvait toutefois expliquer ce lien inexplicable, ce pourquoi j’étais bien à l’aise avec lui, hors de mes habitudes, cette confiance presque aveugle que j’avais aussi. « If it’s true… You… You know you’re stupid right ? If I’m that guy or girl or whatever, that always comes back… You know I’ll come back again and again right ? Aren’t you tired of this game ? Don’t you want someone by your side ? If I’m this guy, I’m pretty sure he told you many many times that he wants you to transform him, am I right ? » C’était à mes yeux de la pure et simple logique. Mais je doutais un peu, tout de même, être cette personne en cet instant. « I don’t… I don’t think it’s me Mark. I don’t.. I don’t know. I just think you should find him, and do what you needed to do the 1st time. You hurt him too. He watches you everytime being unhappy and alone, and he can’t do anything about it. » Je me sentais mal, sans arriver à expliquer pourquoi. Mais je laissais mes paroles aller, sans plus me casser la tête, sans plus me poser de questions. « You’re not a bad person Mark, I’m pretty sure you deserve to be happy too. You won’t be alone anymore, you’ll be with the love of your life. You won’t need to feel the pain alone, but with someone else. It’s nice to have someone around at our worst. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 793
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Narnia

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Empty


Mark
J'ai 38 ans d'âge physique (et suis beaucoup trop vieux pour vous dire le vrai nombre) et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis enseignant à mes heures et je m'en sors particulièrement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis condamné à une éternité de solitude et cela commence à être lourd.

You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Tumblr_onndx46j361ve51g4o3_1280


Tom Hardy
Je savais que ce que je lui racontais n'avait rien de facile à comprendre ni même à croire, clairement pas quelque chose que l'on peut facilement avaler sans se poser trop de questions. Ça avait tout d'une histoire à dormir debout, un peu ridicule sur les bords si on ne prenait pas la peine de réfléchir et faire des liens. Je laissais le temps à Eli de faire ces fameux liens, de réaliser que les black out pouvaient être expliqués, que les blessures dans son cou aussi ... Je voulais qu'il en vienne à au moins reconnaître que mon histoire était une potentielle éventualité, à défaut d'entièrement l'accepter sur le coup. Je n'en attendais pas autant pour l'instant.

Il fini par poser quelques questions, auxquelles je répondis par l'affirmative, d'un petit signe de tête. Il avait au moins compris cette partie de l'histoire et ne semblait pas particulièrement paniqué pour l'instant, ce qui était à la fois surprenant et pas vraiment ... et vraiment une bonne chose.  Par contre, il poursuivi avec des mots qui me firent d'abord un peu froncer les sourcils, puis soupirer en baissant les yeux. Cet éternel dilemme qui revenait tout le temps, ce questionnement et cette incompréhension quand je refusais d'effectuer la transformation pour des raisons qui semblaient fort logiques à mes yeux ... et pourtant si peu aux siens. « Of course you did ... each and every time, always asking ... »

Il me faisait un peu la morale, j'en avais l'impression. Il fallait voir mon air un peu plus renfrogné, majoritairement parce que je savais qu'il avait en partie raison. Je savais bien que ça ne faisait jamais plaisir à mon amour, de lui refuser son désir, de prendre la décision à sa place que non, nous n'allions pas partager l'éternité. Je savais bien qu'en quelque part, je lui faisais mal, je m'en faisais aussi ... mais à mes yeux, il s'agissait d'un mal pour un bien ... Puis même si Eli ne croyait pas être celui que je croyais qu'il était -waitwhut- il y avait peu de doutes dans mon esprit à ce sujet. Il avait réagi à l'appel, il m'avait parlé ... clairement, il n'était pas qu'un messager dans cette histoire. Il me le prouvait même d'ailleurs en continuant sur sa lancée, des mots qui n'étaient peut-être plus tout à fait les siens, me tirant un petit sourire triste. « Thank you, kiddo ... I also know you're right. It would be nice to have someone around ... But I can't bring myself to do that. You must think its dumb ... Even I think that, sometimes. But then the choice is to be made and I ... I can't do it ... I keep telling myself these excuses, its ... dumb »

Je soupirai, pressant doucement mes mains contre mon visage, frottant un peu avec un long soupir. En réalité, je crois que j'avais peur. Peur de ce que l'avenir nous réserverait si je le transformais. Peur qu'il se lasse de moi, que notre amour s'éteigne. Peur de me retrouver seul pour l'éternité, mais cette fois pour de bon, sans cette lumière dans ma vie, qui bien que ponctuelle par mes refus, revenait toujours à moi pour quelques années de douceur ... « I really do think you're him. You're just like him. You're gorgeous and sweet and funny, you're wise and so caring ... But if you'd rather go, I can't keep you here ... Im sorry for all of this, really. You're free »



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
You bleed, you may fight, but I must feed Ft. Floofy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy-
Sauter vers: