Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Vermines & Rage EmptyAujourd'hui à 1:17 par Clionestra

» Raven and Bones
Vermines & Rage EmptyAujourd'hui à 0:15 par Lobscure

» Silicon Heart ft. Lexis
Vermines & Rage EmptyHier à 22:47 par Lexis

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Vermines & Rage EmptyHier à 21:46 par Manhattan Redlish

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Vermines & Rage EmptyHier à 21:11 par Opale Or

» La librairie, une vie de dangers.
Vermines & Rage EmptyHier à 18:13 par Snardat

» Grimm | Personnages
Vermines & Rage EmptyHier à 1:46 par Grimm

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Vermines & Rage EmptyHier à 0:52 par Lexis

» “Please. I love her.” (avec Leolyne)
Vermines & Rage EmptyHier à 0:47 par Léolyne

-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Vermines & Rage

Snardat
Messages : 9
Date d'inscription : 20/05/2024
Crédits : Inconnu, un Gobelin trouvé sur Pinterest

Univers fétiche : Seigneur des Anneaux, Everworld, et Thriller / Lovecraftien
Préférence de jeu : Homme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t6556-vermines-rage#137480
Snardat
Mer 22 Mai - 1:11
Vermines & Rage Balrog10


Comment se sent-on quand on est vivant, Petit Rat ?


Nom : Snardat
Autres Surnoms : Rat Blanc (Nom de Légionnaire), KAR355 (Matricule), Crocs-d'Uruk (Honorifique), Petit-Rat (Surnom affectueux de Karess), Nar-Natte (Bébés Orques)

Ambiance:



Vermines & Rage Snarda13

Histoire :
Je ressens ta présence. Ta venue auprès de moi, An-Amie.
J'ai cru que tu ne reviendrais jamais, alors j'ai dessiné ton visage aux cheveux azurs sur notre bannière de Meute. Tu es notre ange gardien, une part de Ses Ténèbres qui veillent sur nous...

Mes Ténèbres.

Que suis-je, moi ?
Je ressens Peur. Une peur viscérale de mourir. Tout mon corps frémit de peur, il se sait engeance maudite, vouée aux Abîmes. Cette peur m'étreint chaque fois que je m'éveille de ces rêves où j'arpente ce dédale de tunnels caverneux, mime de notre Antre de Légion mais une copie stérile et glaciale, une caverne fantôme. Pas de copains, pas d'aînés qui se préparent à prendre leur Service, pas de gaillards qui se goinfrent, qui chantent près des foyers ou qui dorment, pas de saillies dans les renfoncements discrets, pas d'avortons qui rampent dans nos pattes et vagissent en quête de leurs grands frères, pas de Chamans dans les cavités des crânes... Juste moi, des ténèbres glaciales, un silence de mort, et des fantômes qui observent mon errance dans le noir, mélange de résignation et d'envie de ma vie. Tout en me murmurant qu'un jour, je serai des leurs.
Je m'extraie de ces rêves avec Peur. Cette peur viscérale qui se mue en rage. Rage de vivre. Je ressens Rage, et Esprit de Meute.
Un féroce Esprit de Meute.
Mon regard se porte vers mes frères et sœurs de Meute, blottis contre moi dans leur sommeil.
Et vers mon Chef de Meute, qui veillait sur nous.
Madhar "Mange-Warg", notre Chef de Meute Uruk.
Jarrax, son frère jumeau.
Ludra, la "fille-de-Yetch", notre hargne, ma rivale mais sœur d'arme avant d'être rivale.
Ghik et Krell Yari, nos crétineries, nos muscles.
Troork "Blondin", nos yeux, mon autre rival, mais mon frère avant d'être rival,
Le Gentil Chizho, notre souffre-douleur, son protégé,
Tozhug, notre douceur, notre toubib,
Urktul, notre flair, notre pisteur,
Et Tirstig, notre cœur battant, notre porte-tambour.
Et Volg. Lizhu. "Nob" Ketkû. Itrat. Metag. Erkû & Muzgaach. Gulfim. Murbol. Et tous les autres.
Ils sont ma Meute, et pour eux je suis prêt à mourir.
Ou à tuer ! Tuer jusqu'à pouvoir bâtir le rempart qui protégera les miens avec les os de mes victimes, An-Amie !
Mon Chef de Meute capte mon regard, et en ce battement de cœur dans la grotte où la Meute est endormie, il hoche la tête. Lui et moi, on sait que très vite, je rendosserai le rôle de l'indiscipliné rebelle que je me suis donné. Mais en cet instant, il sait. Il sait que je suis l'un des siens et qu'il pourra compter sur moi pour protéger la Meute, le moment venu...

« Une Légion de Coeurs, Une Seule Âme. »
La devise des miens. Notre devise, Petit Rat.

Je suis un Orque assermenté des Légions de l'Unique. Un Orque de l'Oeil Rouge.
Je sers sous les bannières de la Légion du Borgne. La Légion du Capitaine Crocs-Blancs Skulaï. La Légion du Grand Karkaras Crocs-de-Couteaux.

Je suis votre ange gardien. L'ange noir des Orques. Le démon de vos ennemis.

Je suis un fantassin du rang, anonyme et oubliable Orque noyé dans la masses de Ses Armées. Je n'ai pas d'histoire, pas d'individualité derrière mon casque de combattant, noyé dans ce rang de soldats en noirs. Ma mort sera moins qu'une anecdote, et le monde ne se souviendra pas de moi.
Mais... Tout ça, c'est faux. J'ai une histoire. J'ai une âme et un cœur, An-Amie. J'ai des buts, des peurs, des rêves.
Un imaginaire...
J'ai des amis. J'ai une vie, quand bien même ma vie est indéfectiblement liée à mon unité.

Cette vie a commencé lorsque j'ai été arraché par le Bras Disciplinaire à une existence animale. Une existence de Gollum, de Rat errant.
Une non-existence en somme.
Le Bras Disciplinaire m'a jeté dans une fosse boueuse avec d'autres vermines de mon espèce après nous avoir ficelé des boucliers aux bras. Ils ont fait venir des archers. Seuls sont sortis de cette fosse  ceux qui comme moi, ont eu l'instinct de se servir de leur protection.
J'étais un rachitique. Une cible prioritaire à abattre. Ils ont failli m'achever malgré mon instinct. Mais Crocs Blancs Skulaï, le grand Capitaine, le Champion, a vu dans mes yeux quelque chose qui l'a poussé à me laisser ma chance. A me donner nom de Légionnaire, nom intime et matricule. Je n'étais pas un snaga. J'étais un Rat errant, un Gollum. Donc dans un sens, m'enrôler n'allait pas à l'encontre de la loi raciale, la loi des castes.
De mon ancienne existence, ma toute jeunesse, je ne garde que de flous souvenirs...
Souvenirs douloureux de querelles mortelles d'avortons, de rats errants, dans les ombres du Mordor. Avec Troork. Rancune enfouie, que j'espère enterrée à jamais. Alors que l'on grandit, son regard en ses yeux marrons est devenu de glace, insondable.
Souvenir des dents carnassières de ma mère, qui voulait me manger.
Mais je l'ai revu. Moi, Rat Blanc le soldat, j'ai retrouvé ma mère en son dédale caverneux. J'ai affronté les Gollums cannibales de sa grotte, et j'ai survécu. J'ai triomphé, comme le Légionnaire, l'Orque de l'Oeil Rouge que Crocs Blancs Skulaï et les siens ont fait de moi.

Les chaînes du Bras Disciplinaire sont la plus belle chose qui me soit arrivée en ma vie.
La fosse aux archers. L'acclimatement à l’Éclat de Soleil, l'Astre Tyran. L'Instruction. Ce fut douloureux. An-Amie...

Toute vraie naissance se fait dans la douleur.
Comment se sent-on quand on est vivant, Petit Rat ?

Mon nom de soldat est Rat Blanc. Et j'ai un matricule, aussi. Stupide série de lettres et de chiffres que je suis censé connaître par cœur et réciter d'instinct...
… "Échec critique".
Moi j'préfère taper.
Mais pour les intimes et les amis comme toi, An-Amie, vous pouvez m'appeler Snardat. Ça se prononce "Snar-datte", comme le délicieux fruit sec.
Je ne saurais dire quel est mon âge. Charir me situe dans l'âge des hormones. Il est vrai que Ludra et moi...

Tu approches de tes douze ans, Petit Rat. Je compte chaque année pour toi.

Je fais partie de la Légion depuis ma naissance. Ma vraie naissance, j'entends.
Je vais grandir sur des champs de bataille,
Conflit et Victoire pour parents.
La Légion est ma vie, ma famille.
Nous partageons tout, le meilleur comme le pire.*

La Meute est ce que j'ai de plus précieux en ce monde. Ce sont mes frères, mes sœurs, et surtout mes amis. Les portées d'avortons qui rampent dans nos pieds sont mes petits frères et sœurs.
Mes prédécesseurs sont mes grands-frères, aînés, et les défunts dont les crânes sont entreposés dans les cavités de nos Chamans, mes ancêtres.
Les Vétérans, les Sergents et Lieutenants sont nos parents.
Quant à notre Capitaine, le grand Uruk Crocs-Blancs Skulaï, il est le Chef dont nous convoitons la reconnaissance et l'attention paternelle. Mais Crocs-Blancs n'a d'yeux, d'égard, que pour l'Uruk a la tête de la Meute, le plus méritant. Une pointe de jalousie en nos cœurs...
Un jour, cela changera peut-être...
En attendant je t'ai toi, pas vrai, An-Amie ?


*:


Vermines & Rage Arnaud10


Description Physique
Tout jeune, je craignais mon reflet dans les sources d'eau. Les engeances des Légions de la Meute se moquaient de nous autres, les Rats errants. Ludra, cette peste, m'empoignait et ricanait tandis qu'elle me plongeait la tête de force dans le bassin pour me décrasser. Je voyais un démon. Un mauvais esprit aux yeux rougeoyants et incandescents, avec cette gueule garnie de crocs acérés et d'incisives impitoyables de rongeurs. En vérité il était aussi livide de peau que je l'étais, aussi terrifié que moi à l'idée de cette rencontre, cette union forcée de ma tête en la sienne. Lui aussi y était contraint par une Ludra dans l'eau.
J'ai mis un temps avant de réaliser que ce démon blanc aux yeux rougeoyants dans l'eau, c'était Moi.
Snardat, le Rat Blanc. Rat-Blanc-Yeux-Rouges.
Quand j'ai compris qui il était véritablement, il est devenu un bon ami. Un confident. Je viens le rencontrer chaque fois que j'en ai la possibilité, et avec ce vil garnement rachitique, on fait le point ensemble sur le bon développement de notre constitution physique, notre musculature, la poussée de nos dents, de nos mains-griffes, et des griffes de nos pieds chéris. On se grimace à l'un-l'autre, on se grogne dessus mutuellement en bombant nos torses, on compare nos membres et nos dos poilus, notre crête de cheveux d'un blanc pâle.
On se regarde dans les yeux, l'un-l'autre. Nos yeux rougeoyants qui impressionnent parfois nos amis eux-mêmes quand ils luisent dans la nuit et les ténèbres de la grotte, ou au plus profond de la pénombre des fentes oculaires de notre casque...
Les petits frères, ceux qui voient la lueur de mes yeux dans les ténèbres, disent que Balrog vit en moi...

Il y a bien du vrai dans ce qu'ils disent.

J'aurais aimé naître comme l'un de ces grands, robustes et massifs Uruk-Haï de l'engeance guerrière. De manière générale, An-Amie, j'éprouve souvent des frémissements de fascination et d'admiration à la vue de toute créature qui dégage une sensation de force et de maîtrise de son corps. Exactement comme mon Capitaine en somme.
Ou comme mon Chef de Meute, Madhar. Comme mes rivaux de la Meute Ludra et Troork aussi. Et je m'efforce d'être à leur image, de viser leur niveau.
Malheureusement, la pièce de mon existence est tombée du mauvais côté. Je suis né Rat. Gobelin. Ma stature d'origine de rachitique peut avoir tendance à susciter le mépris. Elle m'a poussé à me battre, à apprendre à me faire respecter, à m'imposer dans la Meute pour contrebalancer cet aspect. Au final, avec l'entraînement militaire et les repas quotidiens de la Légion, ma constitution s'est grandement améliorée. Mes ennemis et mes congénères les plus imbéciles ne verront toujours en moi qu'un rachitique Rat, ils me prendront même parfois pour un snaga. Quelle terrible erreur de se fourvoyer de la sorte. Sous les apparences, l'Instruction de la Légion depuis ma tendre enfance m'a rendu fort et véloce. Je peux me battre, tenir le rang dans un rempart de boucliers. Je sais comment charger ou tenir le rang en y mettant tout mon poids. Et j'ai la technique.
Je sais comment empaler un Cheval en charge et mettre son arrogant cavalier à terre.
Je sais où et comment frapper pour péter les rotules de plus gros que moi.
Je sais comment broyer une trachée.
Je sais comment inverser la prise de force brute d'un adversaire pour le flanquer par terre à ma merci.
Je sais comment désarmer, assommer, saisir, déséquilibrer et renverser un adversaire, comment lui faire une clé de bras pour le dominer et le soumettre en l'amenant à genoux, à terre.
Et je sais porter mes couilles. Être audacieux et courageux.
"Rat de corps, Loup de cœur." comme dit la maxime.

Et dans les rares cas où je serais dépassé, ou non-désireux de porter la mort à autrui, avec toutes ces singeries et pitreries dont j'insupporte Chef de Meute, Aînés et Sergents à l'Antre, je suis habile à enjamber, grimper, sauter. Un vrai "Yamakasi".
La Légion m'a appris à courir et à sprinter pour optimiser mes déplacements, mes charges, la prise du terrain. C'est valable aussi pour détaler en vitesse quand il le faut.
Non sans me priver du plaisir mesquin de faire un ou deux majeurs à mes ennemis ! Cheh !
Quant à mon pas furtif et ma capacité à me faufiler, ça, je crois que ça me vient de mon passé refoulé de Gollum.

Franchement, faut vraiment être un misérable glob pour ne pas réaliser que je ne suis pas un snaga. Ma musculature commence à se développer à vue d'oeil, même si je suis sec de nature. Je marche tel un Loup, le regard cherchant le contact, la confrontation, le rapport de dominance. La Légion m'a forgé comme tel. Et la plupart du temps, je vais revêtu de ma tenue de combattant, loques noires, guêtres de fourrures épaisses sur mes bottes, protections pour me garder en vie, et un casque de fer noirci au charbon, mon visage d'enfant-Gobelin se muant en un bec de métal rieur.
Stupides casseroles recyclées, rafistolées pour en faire des équipements de combattants, ces casques. Et pourtant. Quand chacun de nous s'en couvre la tête dans la Meute, c'est comme mettre sa personnalité amicale et sociable en retrait pour devenir un autre, totalement impitoyable et d'un instinct de soldat absolu.

Mon arme de prédilection ? Le bouclier, An-Amie. Le putain de bouclier, pour me protéger et rester en vie...
Pour le reste, n'importe quelle arme entre mes mimines griffues. Lance, épée, hache, dague, massue... Je suis bon arbalétrier et j'me débrouille bien à l'arc aussi. Et au lancer de javelot, de pierres, et d'autres projectiles divers et variés. Et sans armes, mes mains-griffes et les griffes de mes pieds sont des armes blanches naturelles.

Ouais, je sais : j'assure ! Que des compétences et des traits utiles en somme !
Au fait, j'ai mentionné que j'ai une formation d'infirmier militaire ? Et que je suis plutôt inspiré en cuisine ? N'aie pas peur, An-Amie. Le cannibalisme des Orques n'est qu'une fable. Une mésinterprétation grossière. Le cannibalisme n'est pas dans nos coutumes. Au contraire, sous-entendre qu'un Orque est cannibale, c'est une insulte très grave...


Vermines & Rage Aocs210


Description Mentale :
On peut dire qu'il y a plusieurs Snardat, An-Amie.
L'enfant-Gobelin que l'on nomme Snardat, curieux, émotif, innocent et sympathique, qui veut juste vivre avec ses amis.
Snardat le Rat Blanc, le soldat, l'Orque de l'Oeil Rouge. Celui qui tient la ligne coûte que coûte et qui a prêté le Serment d'Obéissance, le Serment du Devoir. Serment de se considérer comme Sacrifiable tant qu'il est en Service.
Snardat Crocs-d'Uruk, la Vermine Enragée, sanguinaire et sans aucune pitié envers quiconque attente à la Meute, la vie des siens, ou son honneur.


Snardat mon Petit Rat, que j'emmène en d'autres mondes, d'autres éternités, Vagabond de dimensions hors de l'espace et du temps. Petit visiteur, petit rêveur aux amitiés imaginaires...


Quel que soit le Snardat présent, tous ont en commun la Rage de vivre et ce puissant Esprit de Meute. Et quel qu'il soit, le Snardat a appris de ses Instructeurs à enclencher ce déclic du soldat dans sa tête, celui qui le transforme en un soldat implacable et dominant.
Le casque est un formidable catalyseur, le moment où je m'en revêtis un acte quasi rituel.
Mais crois-moi, An-Amie : quand je dis que sous le casque j'ai une âme et une conscience, je ne mens pas. Je suis un être profondément empathique et sensible là-dessous.
Je me bats avec ma tête, ma force et mon instinct, et avec Discipline, mais je m'efforce de me battre aussi avec mon cœur.
Bien sûr, un fantassin du rang, ça ne change pas le monde, et les ordres sont les ordres. Maintenant, je peux bien faire exprès de regarder très à gauche pour ne pas voir ces gamins de l'Ennemi qui s'enfuient du carnage sur la droite.
Je n'aime pas la cruauté gratuite.
Je crois en l'honneur du soldat.
Madhar Mange-Warg se fait une idée stricte du code d'honneur des Uruk-Haï, et cette idée, il en a fait une doctrine qu'il a partagé avec toute la Meute.
La plupart d'entre nous ne voyons rien à y redire.
Quant à ceux des nôtres qui nourrissent des pulsions plus sanguinaires, Madhar a été clair : "Pas sous mon commandement."

Bien sûr, je suis encore jeune et mon expérience du combat est toute insignifiante. Qui sait. Peut-être que le moment venu, quand nous pénétrerons au cœur de la bergerie que constitue pour nous une cité d'Hommes, je sentirai s'éveiller en moi un véritable Loup-garou, avide de sang, de brutalité et de souffrance.

T'ai-je dis que la viande me révulse, An-Amie ? Je sais. C'est bizarre, un Orque à qui la viande inspire la nausée et qui voit l'eau comme un "checkpoint", un sanctuaire pour faire le point sur sa vie.
Mets-moi de la viande dans la gamelle, et mon esprit est assailli de flashs insoutenables de la fosse aux archers, les carcasses et la viande froide, l'odeur du sang et les flèches...

Quant aux moments que j'affectionne le plus dans ma vie, même si je joue les petits enfoirés individualistes, rien ne me donne plus de baume au cœur que de ressentir deux choses : des Chefs forts et plein d'assurance, et surtout, l'union et la cohésion de la Meute.
Je frémis de ressentir l'union du pas cadencé, l'union de nos cris rauques. J'aime ces moments en patrouille et en progression de terrain où la solidarité et l'entraide sont instinctives.
J'aime acclamer les noms et surnoms honorifiques de nos Chefs. Et j'aime chanter. Chanter en choeur avec la Meute à la patrouille, avec nos Aînés, la Compagnie à la marche, avec tout le Bataillon en rang sur Udûn, et dans les rangs de la Légion à la bataille. Chanter et rugir comme une seule et même bête féroce pour chasser la peur.

J'espère qu'un jour lointain, quand je reviendrai veiller sur mes petits frères et sur la Relève, à travers les orbites creuses de mon crâne ficelé à la bannière des miens, j'aurai le privilège de les entendre chanter à ma mémoire, à la mémoire de ma Meute...


Mais le monde des morts, c'est là mon apanage. Et que l'Unique, ou Ilùvatar, prenne en pitié l'âme de celui qui ferait trépasser le Petit Rat avant son heure. Car je n'en aurai aucune.






Vermines & Rage Balrog10


Vermines & Rage Snarda14
Snardat
Messages : 9
Date d'inscription : 20/05/2024
Crédits : Inconnu, un Gobelin trouvé sur Pinterest

Univers fétiche : Seigneur des Anneaux, Everworld, et Thriller / Lovecraftien
Préférence de jeu : Homme
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t6556-vermines-rage#137480
Snardat
Ven 24 Mai - 0:17
La Meute


Images:
Vermines & Rage Unknow10


Ma Meute, An-Amie. Ses membres sont autant de fragments de mon âme.

Leur tranche d'âge présente se situe entre 11 et 14 ans.

Nous sommes une Meute de jeunes Orques de l'Oeil Rouge. Des Gobelins qui ont prêté Serment au Seigneur des Ténèbres. Et à notre tête la tête de notre effectif hargneux, une fratrie de jeunes Uruk-Haï, des enfants dont le nom et la réputation sont encore à faire, et qui s'efforcent de paraître déjà adultes. Avec nos casques trop grands, nos protections bien larges encore pour nos carrures, nos habillements sombres trop amples et nos enfantillages fréquents, nous passerions pour des enfants jouant aux soldats. Et des enfants, nous le sommes bel et bien. A l'intérieur de nos casques, au-travers de leurs filtres métalliques, nos voix sont encore aiguës, nos faces d'Uruk-Haï et de Gobelins, si juvéniles. Nos armes sont si grandes entre nos mains-griffes. Nos yeux, des yeux de chatons.
Et pourtant, nous sommes déjà tous des tueurs. Même nos souffres-douleurs, aux tempéraments les plus craintifs et timides. De notre Chef de Meute au Gentil Chizho ou à Tozhug, ou encore jusqu'à nos protégés comme Raghbagh, Metag ou Dra'burz, chacun a appris à réveiller le Loup Enragé, le Rusé Rat qui sommeillent en chacun de nous. Sur ordre de nos chefs, ou de notre propre chef, l'enfant en nous clôt les yeux, et meurt. Et quand il les rouvre, il renaît en Grand-Méchant-Loup, en Légionnaire.
Derrière nos enfantillages, Colère & Discipline sont pour nous une seconde nature.

Aucune pitié pour celui qui provoque sur lui l'ire de mes Loups-Garous.


En réalité nous sommes beaucoup plus que cette petite dizaine que je vais te présenter là. Nous étions un effectif initial de trente jeunes. Et dans nos premières pérégrinations aux côtés des grands, nous avons un peu eu le "syndrôme de l'Arche d'Elendil", enrôlant d'autres sales garnements à droite à gauche. Snagas en escapade et grévistes échauffés, jeunes de notre âge dans le clan Woggha, Gollums que nous avons rameuté à nous en les tirant de leurs cavernes...
Plein de copains pour jouer !

Mais pour ne pas t'embrouiller, je vais m'en tenir pour l'heure aux dix principaux. Mon "cercle proche" au sein de la Meute, celui de Mange-Warg. Pour les autres, j'abrègerai.



Madhar "Mange-Warg"
Vermines & Rage 1_madh10 Également nommé "Crânes-d'oeufs". Je me suis fais le petit plaisir de leur répandre ce vil sobriquet, à lui et son frère.
C'est un jeune Uruk svelte et sec de constitution, la peau-jaune, le crâne lisse, des yeux jaunes de chaton mais au regard intense et fort, même pour son jeune âge. Un nez court et aplati, des petites oreilles inclinées qui lui donnent l'air un peu mignon, en fait..
Dominant dans la hiérarchie de la Meute, comme se doit de l'être un vrai Chef.
C'est un soldat sérieux, trop sérieux ; la pression de ses responsabilités et de la charge qui l'attend l'a rendu irritable, plus nerveux qu'il le montre, et a grandement érodé son sens de l'humour s'il en a eu un jour. Toutefois ça le rend aussi d'autant plus combatif et prêt à tout pour faire ses preuves en tant que futur officier. Intrépidité, vaillant, combatif, il est du sang de Yashnarz, un vénérable Capitaine de la Légion. Et de son jeune âge, il a déjà les cicatrices d'un vrai Chef Uruk. Certaines de ces cicatrices sont les fruits d'une mauvaise face. D'autres, d'un duel perdu. Dans les deux cas, il a eu les tripes de faire face, et ça, tout le monde le respecte.


Jarrax le Jumeau
Vermines & Rage 2b_jar10 C'est le frère jumeau de Madhar. Même physique, même stature, même teints de peaux et mêmes yeux de chatons, mais quelques kilos de robustesse en plus dans les membres et le torse. Il se range naturellement dans le rang derrière son frère, se donnant lui-même un rôle d'Huscarl.
Malgré tout, un Dominant dans la hiérarchie de la Meute.
Paradoxalement, il a eu l'occasion d'avoir un début d'authentique expérience de commandement sur le vif que n'a pas son frère.
Jarrax, c'est un deuxième Madhar que j'aime bien, plus abordable, plus sociable, qui se mêle plus facilement à nos camaraderies. Il en profite pour faire l'intermédiaire, le conciliant entre nous autres Singes de services et son frère, évitant que ça vire à quelque chose de plus sanglant dans la Meute. Il peut paraître assez effacé au naturel, mais il sait forcer le ton et devenir autoritaire si on le cherche. En vrai, il serait aussi apte à devenir un Chef de Meute que son frère s'il ne se rangeait pas sciemment derrière lui.
(L'image est une projection de ce que sera Jarrax une fois adulte).

Ludra "Fille-de-Yetch" [! 18+ !]
Vermines & Rage 3_ludr10 C'est la fille du Vieux Yetch, le Patriarche de notre Compagnie, notre Chef de Section. C'est une Gobeline à la peau vert-gris, de stature élancée avec de longs bras griffus. Une longue crinière noire, une bien large bouche garnie de crocs, de grandes oreilles qui semblent acérées comme des fer de lances, et des yeux globuleux d'un vert venin.
C'est une Dominante dans la hiérarchie de la Meute.
Ludra a un sale caractère. Irritable, orgueilleuse, insolente, rebelle, conflictuelle. C'est une battante qui gruge le rang de Chef de Meute. Un rang qu'elle n'aura jamais, étant donné qu'elle est une Gobeline et non une Uruk. Cela dit, force est de lui reconnaître qu'elle montre une endurance en acier, et le mental d'un vrai soldat qui n'abandonne jamais, qui ne recule devant rien ni personne derrière la pointe acérée de sa lance. Et manifestement sanguinaire et même complaisante dans les dégueulasseries avec ça. Par ailleurs, mieux vaut ne pas la chercher sur le plan... Garçons / Filles, disons. En plus d'avoir du répondant et une lubricité décomplexée en notre âge des hormones, elle a castré à vif un déserteur Uruk. Elle se balade fièrement avec son oreille en collier.
J'ai détesté Ludra. En plus de se rendre détestable par son comportement et son arrogance de fifille de Chef, elle se revendique d'un tempérament vicieux et cruel.
Et pourtant, je l'aime. Je la veux, et elle me veut. Je le sais, et elle plus encore que moi.
Alors pourquoi perdre son temps en parades nuptiales et autres trucs compliqués ?


Ghik
Vermines & Rage 4_ghik10 Mon cher "Ghikhû", mon vil complice pour les quatre-cents coups ! Une autre engeance-de-Légion, sans lien
C'est un Gobelin robuste, à la peau d'un gris cendreux déjà tendue sur une musculature bien naissante. Sur son visage effilé comme la pointe d'un couteau, il a un nez minuscule, des petits yeux humanoïdes noirs qui ne luisent pas d'intelligence, soyons honnêtes. Des petites oreilles pour ne pas écouter ce qu'on lui dit. Mais une grande gueule. On peut dire que Ghik a le physique de son tempérament.
Statut dans la hiérarchie de la Meute : Dominant.
Dans notre enfance, c'était un grand crétin enclin aux crétineries, mais qui n'avait pas conscience de quand on devait s'arrêter, qui a franchi le seuil de l'insubordination. Une tendance à chercher, à provoquer l'action quand on est missionnés pour pacifier, patrouiller au cœur du pays. Ça l'a aidé à canaliser son tempérament, que la Légion l'envoie casser ses premières gueules. Ghik ne sera probablement jamais un Chef ni même une lumière, mais ça va devenir un bon guerrier, brutal, robuste et sans peur. Et ça, c'est tout ce qu'on attend de lui.
Il a su avoir l'amitié opportuniste de l'Uruk Krell Yari, ce qui me fait soupçonner une plus grande intelligence instinctive qu'il ne le manifeste. Malgré quoi, je crois dur comme fer en son esprit de Meute et en la sincérité de son amitié, de sa fidélité en la Meute.


Krell Yari
Vermines & Rage 5_krel10 Krell du Clan Yari. C'est une engeance-de-Légion en vérité lui aussi, mais les recrues Yari assurent un suivi rigoureux et identitaire de leur descendance et de leurs membres de cœur et de sang au sein de la Légion.
Comme tous les Uruk-Haï Yari, Krell est déjà grand et massif pour son jeune âge, et voué à devenir un fier et puissant Uruk au teint vert-olive bien vif quand il aura achevé sa croissance, une stature digne de Crocs-Blancs. Il a une crête noire tressée sur le sommet de son crâne aux tempes rasées, un nez porcin, des yeux jaunes canins, une large mâchoire et une large gueule aux crocs saillants. Des oreilles bardées d'anneaux.
Depuis que son Clan a rallié entièrement la Légion, il partage ce rite qui est le leur de se peindre des larmes écarlates sur le faciès, des yeux à la mâchoire.
Physiquement, Krell Yari est impressionnant et fort.
Et mystère de ce monde que je n'arrive pas à percer, le grand adolescent Uruk a un pas d'une furtivité... Un vrai fantôme ce gars ! Même moi il me surpasse !
Dommage que le mental ne suive qu'à moitié.
Bien sûr, quand il enclenche le déclic, il sait devenir courageux, inflexible et autoritaire, et mieux vaut ne pas menacer un copain ou insulter l'une de nos filles devant lui car Krell devient bagarreur et féroce.
Mais derrière nos crétineries auxquelles il se joint en gloussant, je le sens inféodé à Ghik et moi, un peu "entre deux feux" entre son amitié envers Madhar et nous.
Hiérarchie de la Meute : Dominé.


Chizho
Vermines & Rage 6_le_g10 Une âme tendre, bienveillante et pur, dans un corps de monstre. C'est ce qu'est Chizho, cet être timide et craintif aux petits yeux ronds dont Troork a fait son protégé. Dans notre hiérarchie de Meute, Chizho est ce que l'on appelle communément un "Souffre-douleur". Il est vrai que les vacheries envers lui et Troork ont été légion parmi nous. Et pourtant. En grandissant, on a tous réalisé, avant même nos aînés, combien Chizho était d'une fidélité et d'une amitié profonde et consciencieuse. Chizho passe peut-être pour le plus insignifiant d'entre nous, mais chacun de nous est prêt à faire bloc pur le protéger, à tuer pour lui. On en a fait notre porte-bannière lors des Marches. Un rôle auquel il s'adonne avec une fierté émouvante.
C'est notre p'tit gars à nous, notre petit protégé, plein de bonne volonté. Même Ludra a fini par le cajoler. Il est robuste et fort de corps en vérité, et toujours une vue globale soucieuse sur la Meute et chacun de nous. Et nous, on veille en grands-frères à ce que l'avorton de la bande ait le maintien du soldat, au moins devant les aînés. Mais il parle très peu, surtout à l'oreille de Troork en fait, car il est très intimidé par les Uruk-Haï et les gros bagarreurs comme Ghik ou Ketkû.
C'est un être trapu à la tête ronde avec son crâne lisse, petit peau-noire aux yeux ronds, une vraie peluche. Des petits crocs dans sa bouche, et son nez qui hume le monde avec une curiosité craintive.


Troork "Blondin"
Vermines & Rage 7_troo10 On se connaissait d'avant la Légion, Troork, Chizho et moi. Querelles impitoyables de Gremlins, de Gollums avortons dans les renfoncements rocheux de Gorgoroth. J'ai longtemps cherché à attiser cette rancune pour avoir l'ascendant sur lui dans notre enfance, durant toute l'Instruction. C'était un pitoyable souffre-douleur aux yeux ronds et craintifs, et une limace sans endurance. Mais maintenant...
C'est un peau-noire à la crête d'un blond pâle atypique et rêche. Il est de stature trapue, un peu plus jeune que moi. Des yeux en billes marrons sur un visage élancé et anguleux.
Il a les yeux perçants et le pas furtif. La visée à l'arc précise, et l'instinct de l’Éclaireur.
Ses yeux... Shräk, An-Amie, ils sont devenus de glace et d'une telle détermination !
Un jour le Mignon, le gros Lieutenant des Brigades Cuirassées, l'a embarqué lui et son copain Chizho. Et à leur retour, le regard craintif et apeuré de Troork s'était mué en un regard aussi intense qu'insondable dans ses pensées.
Troork est l'Autonome dans notre hiérarchie de Meute.
Il est notre premier éclaireur, notre Solo, notre tueur à l'arbalète ou à l'arc. Son efficacité paie largement le loyer en la Légion pour lui et son protégé Chizho, son motivateur.
J'espère juste que t'as conscience que c'était juste de l'animosité de bas-âge, puis de l'immaturité infantile entre toi et moi, Troork. Que derrière ce regard insondable qui est devenu le tien et ce tempérament taciturne de peu de mots, tu n'as pas gardé de rancune pour le passé...
Il conserve une endurance inférieure à la moyenne, mais il a appris à s'accrocher, à faire preuve de volonté pour tenir le rythme de nos courses.


Tozhug
Vermines & Rage 8_tozh10 C'est la fille de Merkyg, une guerrière impitoyable et cruelle qui sert actuellement au sein des chevaucheurs de Wargs de Timurz le Saccageur. Tout à l'opposée donc de sa progéniture, notre toubib, notre réconfort.
C'est une autre Souffre-douleur dans la hiérarchie de la Meute, réservée et timide, manquant d'affirmation.
C'est bien les filles ça. Toutes effacées derrière leur idole qui se pavane, la prétentieuse et hargneuse Ludra !
Enfin, pas toi évidemment, An-Amie...
Tozhug est une Gobeline à la peau couleur de chair, d'une stature efflanquée, une chevelure châtain sombre cascadant autour de grandes oreilles pointues. Un regard d'ambre naturellement doux et timide, mais qui devient dés qu'elle enclenche le "déclic". Pour une Orque, son visage est pratiquement "humain", disent nos aînés. En particulier son nez. Si les circonstances s'y prêtent, bien que j'ai du mal à imaginer lesquelles, elle pourrait aisément se fondre en pays ennemi, s'infiltrer comme l'un des ces "Faces-Humaines" qui espionnent en pays ennemi.
Elle manifeste une bonne résistance, bonne endurance à la douleur, et semble jouir d'une chance insolente en nos jeux.


Urktul
Vermines & Rage 9_urkt10 Un Gobelin réquisitionné aux avortons des Contremaîtres.
Urktul est l'un des "flairs" de la Meute, un Pisteur. Ses yeux percent l'obscurité plus encore que les nôtres, ses oreilles sont particulièrement fines, son sens du goût prononcé, et surtout son nez a l'odorat d'un Chien.
C'est un être trapu aux traits épais et bestiaux, la peau vert-gris, aux membres robustes conclus par des mains et pieds griffus, d'une grande agilité. La tête d'un vrai Gremlin. Des yeux jaunes de chat sous d'épaisses arcades sourcilières, son fameux nez aplati et renfoncé au cœur de son faciès, une gueule garnie de crocs intimidants, de grandes oreilles pointues encadrant un visage au large front. Une crinière guerrière châtain lui cascade du sommet du crâne, flanquées d'anguleuses tempes coupées courtes, mais hirsutes et poilues.
Un tempérament calme et réservé, taciturne, qui se satisfait de sa place de spécialiste occasionnellement sollicité en ses domaines d'expertise dans la Meute, pistage et vigilance.
C'est un Dominé dans notre hiérarchie de Meute.
Tu veux que je te confie un secret, An-Amie ? Urktul, on adore tous se blottir contre lui et lui cajoler ses tempes poilues aux heures du Dormir. Comme un doudou, l'Urktul. C'est pas rare qu'il prenne un petit avorton de la portée en ces heures, que l'on voit porter ses mains sur les tempes du Pisteur...

Vermines & Rage The_la10

Et les Autres. Quelques-uns :
Volg, Lizhu : D'autres Uruk-Haï progénitures d'officiers, susceptibles de devenir des futurs Chefs.
"Nob" Ketkû : Un futur guerrier Uruk, massif, la peau brune, le coeur hargneux. Un regard bleu de glace qui me fascine.
Tirstig le Tambour : C'est un robuste Gobelin à la peau brunâtre, qui porte le tambour de la Meute.
Itrat : Un taciturne adolescent, svelte, à la peau-brunâtre, les cheveux noirs, des crocs repoussants et des yeux d'un jaune de guêpe.
Metag :C'était un vilain snaga rebelle que la Meute a pris en pitié. Sauf qu'à bien scruter son anatomie,, le petit peau-rouge était de la race des Pisteurs. Donc on l'a enrôlé.  
Erkû & Muzgaach : Une autre paire de jumeaux ! Des Gobelins aux peaux-vertes. Snagas en fuite que l'on aurait dû punir, faire souffrir selon nos lois. Madhar et nous autres, on les a pris sous notre aile. On en a fait notre suite dans la Meute. On leur partage la hargne et la fierté de Servir.
Raghbagh : C'est un snaga à peau verte qui était avec Erkû & Muzgaach. Son ancien maître Uruk l'avait émasculé. Quand la Meute a eu cet Uruk à sa merci, Ludra lui a fait subir ce même sort.
Nâkh'ug & Dra'burz : Ce sont deux filles à la peau grise. Rivales et querelleuses (en vrai, c'est surtout la première qui provoque la querelle). Nâkh'ug est une fille de la Légion, l'autre une Gollum comme moi, Chizho et Troork. Bizarrement, Dra'burz est plus vigilante et plus habile à l'arme que Nâkh'ug... Jalouse, la petite Nâkh'ug ?
Gulfim : Une autre fille à la peau verte et à la crinière noire. Encore une suiveuse, une imitatrice de Ludra. Je dois lui reconnaître qu'elle témoigne d'une bonne vélocité et agilité. Pour une fille.  
Murbol : C'est une autre fille à peau verte et à la crinière noire, sauf que celle-là c'est une Uruk. Toutes ces filles, quelle catastrophe !
Purbag : Et encore une fille ! Une Gollum, rachitique comme moi. Rate-blanche, yeux-rouges, comme moi. Les gars disent que Purbag pourrait être ma sœur.
Et elle provient des mêmes cavernes que moi, des souvenirs similaires.
Unrugagh : C'est le fils d'Unriirt, un Uruk de la Meute Noire du Capitaine, notre "Bras-Disciplinaire" au sein de la Compagnie. Mais Unriirt n'a pas franchement l'air de se soucier de sa progéniture ni de lui accorder le moindre traitement de faveur.



Vermines & Rage 51b4ee10

Chacun de ces personnages est susceptible de constituer un rôle endossable ! Votre interprétation pourrait m'inspirer dans le développement constant de ces personnages.
Ou vous pourriez aussi vous faire votre propre jeune Orque de la Meute ? :perv:
Vermines & Rage
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: L'entrée :: Vos envies de RP :: RP et personnages :: Personnages-
Sauter vers: