Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Situations à exploiter jetées en vrac dans un sac à idées EmptyAujourd'hui à 1:17 par Clionestra

» Raven and Bones
Situations à exploiter jetées en vrac dans un sac à idées EmptyAujourd'hui à 0:15 par Lobscure

» Silicon Heart ft. Lexis
Situations à exploiter jetées en vrac dans un sac à idées EmptyHier à 22:47 par Lexis

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Situations à exploiter jetées en vrac dans un sac à idées EmptyHier à 21:46 par Manhattan Redlish

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Situations à exploiter jetées en vrac dans un sac à idées EmptyHier à 21:11 par Opale Or

» La librairie, une vie de dangers.
Situations à exploiter jetées en vrac dans un sac à idées EmptyHier à 18:13 par Snardat

» Grimm | Personnages
Situations à exploiter jetées en vrac dans un sac à idées EmptyHier à 1:46 par Grimm

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Situations à exploiter jetées en vrac dans un sac à idées EmptyHier à 0:52 par Lexis

» “Please. I love her.” (avec Leolyne)
Situations à exploiter jetées en vrac dans un sac à idées EmptyHier à 0:47 par Léolyne

Le Deal du moment :
PC portable Gamer 15,6” ERAZER DEPUTY P60 (144Hz ...
Voir le deal
999.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Situations à exploiter jetées en vrac dans un sac à idées

Oskar
Messages : 334
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : Targui himself

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4980-dis-moi-qui-tu-es-je-te-dirais-peut-etre-qui-je-suis https://www.letempsdunrp.com/t5135-carnet-de-reves#102392 https://www.letempsdunrp.com/t4979-que-suis-je-venu-faire-ici
Oskar
Lun 13 Mai - 16:31
Répertoire d'idées vagues

Ces rps qu'il me plairait d'écrire



Mots-clés


#all #sans_idée_fixe #fantasy #post-apo #réel #historique #dystopie #dés #mystère #RP_ouvert_découverte

En préliminaire, Découvrez mes attentes, merci de lire si vous êtes intéressé :
Les textes que je propose sont une introduction à un RP futur, ils peuvent se dérouler en univers réel, fantasy, science fiction, historique, dystopique... Avec une préférence pour la fantasy -actuelle ou historique- et le post-apo.

Bien sûr, vous choisissez votre personnage, il est vôtre, je n'impose rien... Je ne prévois pas non plus de fin, même pas de réelle "ligne directrice", le texte et le contexte se composent au fil et à mesure des posts de chacun. Je ne préciserai pas qui vous avez en face... Mon perso humain à l'origine peut très bien s'avérer un loup-garou, un démon, un tueur en série ou un androïde, ou un ange, une fée, voire... un banal humain sans le moindre pouvoir ! selon le contexte. Vous le découvrirez... et je découvrirai qui vous êtes.

Enfin, sans nouvelles du partenaire je clos les Rps au bout de six mois.

A - Sur un banc, je regarde...

ma recherche vague › Un jeune homme est assis sur un banc, il ne regarde pas son téléphone, n'écoute pas de musique, il suit des yeux : les autres,
Je recherche › un ou deux partenaires qu'il intrigue, agace, intéresse ou ce qui vous passe par la tête.
Pas d'univers imposé, on peut même si on est plus de deux avoir un personnage dans le réel et un autre dans un monde différent, je jonglerai avec deux entités...

Texte 1 - Sur un banc je regarde a écrit:

Quand suis-je arrivé ? Je ne me souviens pas. Autour de moi, les gens s'agitent, une chanson de je ne sais plus qui, c'est vieux, dit « Paris s'éveille » et conte le petit matin. Ici, ce n'est pas Paris mais le soleil se lève, les gens sortent de chez eux, certains finissent leur travail de nuit, il n'y a pas à proprement parler de foule, mais tous ont un but.

Tous, sauf moi.

Moi, je suis assis sur ce banc, à côté de moi une besace, dedans je sais qu'il y a des objets personnels mais je ne pourrais en dresser une liste... Je regarde, captivé par leur existence... Il y a ces employés de la voirie qui nettoient trottoirs et rue, un ou deux promeneurs de chien qui se prennent des regards noirs : où vont encore chier ces bestioles ! Une fille ouvre le store métallique d'un magasin en baillant, deux types en uniforme de je ne sais quelle compagnie discutent et rigolent, parlent de café avant d'aller dormir ?

En moi-même je me dis que je préférerais autre chose avant de commencer une journée de sommeil...

Je n'ai pas envie de me lever, si on me demandait ce que je fais là je serais bien ennuyé pour répondre...

Je me redresse, m'adosse mieux et tourne légèrement la tête... La vie est partout, les oiseaux sur un fil à linge dans un jardin, un chat qui lorgne dans leur direction, une femme qui ouvre des volets battants en les claquant contre le mur de sa maison, un enfant qui crie par une fenêtre ouverte et sa mère, sa sœur, je ne sais quelle voix de femme qui lui intime de baisser le ton, il est tôt...

Je me sens bien. Sans la moindre raison, je m'étire et respire profondément. On pourrait penser que j'ai dormi là ? Est-ce le cas ? Je ne sais pas... Curieux j'essaie d'en voir plus encore, personne ne semble me remarquer, pas plus pour s'offusquer de ma présence que pour me prendre en pitié...

Je ne suis qu'un homme sur un banc qui regarde les autres.
B - Un huis-clos dans un espace restreint

Univers à fixer : réel, surnaturel, historique, fantasy, paranormal...
Un groupe imposé


ma recherche vague › Que sont-ils ? Des cobayes pour une expérience scientifique ou pseudo-scientifique, des voyageurs tombés dans un espace alternatif, les victimes d'un accident -avion, train, etc.-qui se sont retrouvés isolés du reste du monde,des  volontaires pour un voyage intersidéral ou dans le temps... Des tas de situations peuvent s'y prêter
ma recherche  › Un ou des partenaires

Texte 2 - Huis-clos - un groupe a écrit:
Le haut-parleur énonce l'heure, comme une cloche la sonnerait. C'est anodin, mais ça me gêne, ça me semble... peu naturel. Autour de nous, du vide... Les murs sont peints en blanc, la pièce est carrée, elle est grande, pourrait contenir plusieurs centaines de personnes alors que nous sommes une dizaine ?

Je compte, onze, nous sommes ONZE, cela a-t-il une signification ?  

A intervalle régulier il y a des portes, blanches aussi, sans la moindre indication de l'endroit où elles mènent. On dirait que personne d'autre n'a conscience de l'effet stressant de ces murs blancs, ce sol blanc dont le revêtement semble celui d'une salle de sport, ces portes blanches anonymes, ce plafond blanc à environ cinq mètres de hauteur ? L'endroit est anxiogène, comme le sont ces individus d'âges variés, hommes et femmes à égalité ou presque.

Si le décor est homogène le groupe ne l'est pas, les vêtements dénotent des origines sociales et ethniques diverses, les physionomies aussi, on dirait que la volonté qui nous a rassemblés là voulait « un échantillon » de l'humanité.

Un gros et grand homme aux traits vulgaires, la trentaine, le seul qui parle pour l'instant à gueuler que cette voix androgyne qui dit l'heure devrait la fermer ! Un autre plus âgé au physique ingrat, chauve, lunettes, traits falots, costume étriqué et démodé, chemise dont le col est ouvert, la cravate dépasse de sa poche gauche, il semble effrayé. Un troisième très jeune mais qui affiche l'assurance d'un étudiant en école de commerce ou un truc du genre, tout son maintien, ses fringues de bonne facture semblent crier « Je suis l'élite ! », un tout petit bonhomme au visage rond, un sourire béat et un regard bienveillant, sans doute atteint d'une forme légère de trisomie... Lui paraît heureux, curieusement je lui souris en retour, il n'y a en lui rien d'agressif ni de malveillant... Un cinquième est comme effacé. Il est pourtant celui qui ressort le plus sur la pâleur des murs, s'il n'est pas Africain il en a en tout cas le type et la vêture, il est immobile, observe, enregistre le contexte, et je lui accorde sans savoir pourquoi l'intelligence qui manque au premier !

Les femmes sont aussi disparates, deux adolescentes, l'une rebelle et provocante, l'autre petite fille sage et nantie, une femme d'une cinquantaine d'années que je verrais vendeuse, coiffeuse, ou employée de bureau... Une autre franchement âgée mais parée comme une diva de bijoux hors de prix et de vêtements haute-couture... La dernière est belle, jolie serait une insulte à son visage parfait, à son corps proportionné, à ses courbes à la fois agréables et naturelles... Elle doit avoir vingt-cinq ans ? Peut-être un peu plus ? Comme le black au regard d'intello elle regarde et note ses compagnons...

Je me sens mal, déjà j'ai horreur du monde, je suis un sauvage, ensuite... Ce regroupement me semble artificiel, mal avisé...

Enfin, je suis incapable d'expliquer ce que je fais là, avec ces gens, dans ce cube vide de meubles où nous devons nous asseoir au sol faute de sièges.

Il fait chaud, la pièce ne comporte aucune ventilation visible, pas de fenêtre ni d'aération ?

Je me relève et m'écarte, au bord de la panique.
Je cherche la sortie


ma recherche vague › Mon personnage est enfermé, une espèce de labyrinthe, il ignore où il est et pourquoi ? Son but : sortir de là.
ma recherche  › Un ou des personnages dans la même situation, ils se rencontreront, mais pas immédiatement...

Texte 3 - Huis clos - je cherche la sortie a écrit:
Un couloir qui aboutit à un mur et formant un T offre deux autres directions... J'ai essayé de griffer  les murs pour laisser une trace de mon passage, ai systématiquement tourné  à droite à chaque fois que c'était possible... mais je serais bien incapable de dire où j'en suis de ma progression d'autant que je n'ai pas la moindre idée du dessin de ce truc ! Je regarde le plafond, m'attendant à y voir un miroir sans tain qui permettrait à des scientifiques de suivre le chemin de la souris de laboratoire que je suis ! Mais il paraît en béton, gris, sans la moindre imperfection qui serait un repère, sans marque d'aucune sorte, d'indication des points cardinaux ou du temps qui passe !

Au début, j'avais peur de tomber nez à nez avec je ne sais quel monstre, ou individu malveillant, je me suis rassuré peu à peu, il n'y a que moi ! Avant de céder de nouveau à l'angoisse... Seul, dans un endroit inconnu, qui à ce que j'en vois semble un labyrinthe, sans savoir ce que j'y fais, combien de temps je vais devoir y rester ? Pourquoi j'y suis ?

Mes jambes se dérobent, j'ai déjà cédé à la fatigue trois ? Quatre fois ? Plus ? Je ne sais plus !

Je m'allonge, respire fort, soupire... puis me laisse aller !
« Les hommes ne pleurent pas ! » aurait dit mon père. Pourquoi ? Et puis... où est-il ? Le reverrais-je un jour ? Je ne me suis jamais porté volontaire pour ce type d'expérience ? En fait je n'ai aucun souvenir, pas de mission « secrète » donnée par un supérieur, pas de capture ou d'enlèvement, ma mémoire refuse d'expliquer !

Je sens le sommeil m'éteindre... Autour, les murs gris sont toujours éclairés de cet étrange contre-jour, il ne fait ni sombre ni clair, juste assez de luminosité pour permettre d'avancer et de scruter la pierre en y cherchant d'improbables indices...

C -Qui suis-je, QUE suis-je ?

Univers à fixer : surnaturel, historico-fantasy, fantasy, science-fiction
Je suis … toi


ma recherche vague › Il a une particularité qui de son avis est particulièrement gênante, il prend l'apparence de ceux qu'ils croisent... Pas de visage « personnel », il ignore à quoi il ressemblerait s'il se trouvait isolé de tous. A intervalle plus ou moins régulier, il devient un autre, prend son apparence, sans raison, parce que son corps doit « muter ». Son apparence, mais il ne sait rien du corps qu'il habite désormais...
ma recherche  › Un ou des partenaires
Texte 4 - Je suis toi a écrit:
Généralement quand cela se produit, à supposer que la sensation mouvante de ma chair ne m'alerte pas, je serais averti par l'air interloqué des personnes alentour... C'est que le phénomène n'est pas instantané, il ne prend pas un temps infini non plus, tout au plus deux à trois minutes, parfois cinq si les changements sont très importants... Pour éviter aux passants de se trouver devant un agrégat de chair informe et en mouvement, je suis comme « embrumé », entouré d'une espèce de « nuage » de particules opaques que certains voient mieux que d'autres et qui les interpelle...Certains, plus observateurs encore se souviendront aussi que dans cette nuée, il y avait un vieil homme qui -une fois l'air redevenu clair- sera une femme ou un garçon beaucoup plus jeune...

Heureusement, peu d'humains observent leur entourage en marchant dans la rue et parmi ceux qui s'intéresseraient aux autres, ceux qui sont les plus tenaces sont eux aussi affectés par la brume. Elle ne se contente pas de masquer la métamorphose en cours mais embrouille également leurs sensations et leurs ressentis. Ainsi, si l'on me voit « changer », on gardera donc en mémoire une impression de bizarrerie qui aboutira à des réflexions du genre « 
Je suis tellement distrait ! Tu ne me croiras pas, je regardais un vieillard attifé comme une figure de mode du siècle dernier puis, tout à coup, je me suis trouvé devant une fort jolie fille ! Je devais avoir l'air fin bouche bée... Je me demande à quoi j'ai bien pu penser pour le perdre de vue ainsi ».

Aujourd'hui, les vitrines que je longe me renvoient l'image d'un homme d'une trentaine d'années, blond, élégant, l'ai imbu de lui même... Je l'ai vu de très loin, je n'ai pas eu le temps de mémoriser ses traits, il s'est « démarqué » dans la foule en luisant légèrement... Il courait, une valise de petite taille à la main, et regardait sa montre bracelet.

J'ai connu pire, il est plutôt bel homme même s'il en semble tellement convaincu que ça gâche un peu l'effet. Tout à coup, on me saisit le bras et me fait faire une volte face, je suis retourné en un tour de main et me trouve ahuri face à un type qui me braille aux oreilles !

- Louis ? Mais qu'est-ce que tu fais là ! Tu as vu l'heure ? Tu vas rater le départ !

L'ai-je dit ? Si je prends leur visage et leur corps, je ne sais rien des êtres que j'incarne... Particulièrement gêné je fixe un homme de mon âge, aux cheveux bouclés, châtain, qui commence à se dégarnir. J'ai bien vu « Louis » se dépêcher, il avait un départ à ne pas rater ? Ça paraît logique... mais pour ce qui est du reste...

- Ça va Louis ? Enfin tu ne vas pas laisser ma sœur partir seule ! Comment as-tu pu te mettre ainsi en retard ? Vous n'êtes pas allés au port ensemble ?

Non, ça ne va pas, je n'ai aucune raison -moi- d'aller au port. Sa sœur ? Comment vais-je me sortir de cette nouvelle impasse !

Je n'ai qu'un espoir, c'est changer de nouveau d'apparence, avant qu'il n'ait pu me traîner au port... Le seul problème est que... je n'ai ni le choix du moment ni celui du modèle...





Prendre son envol
et tout oublier

Mes persos joués : ici
Aiko
Messages : 156
Date d'inscription : 16/04/2018
Crédits : Moi-même souvent

Univers fétiche : Harry Potter
Préférence de jeu : Les deux
Tournesol
Aiko
Sam 15 Juin - 22:41
Coucou ! :woo:

Voilà très longtemps que je n'ai plus écrit et j'ai envie de me remettre en selle via le RP. Tes scénarios dans la catégorie "huis-clos" me plaisent beaucoup, s'ils sont toujours dispo. On peut en discuter en MP si besoin mouton
Oskar
Messages : 334
Date d'inscription : 07/03/2022
Région : France, Ile de France
Crédits : Targui himself

Univers fétiche : Pas de préférence, avatars réels par contre
Préférence de jeu : Homme
Sabrina
https://www.letempsdunrp.com/t4980-dis-moi-qui-tu-es-je-te-dirais-peut-etre-qui-je-suis https://www.letempsdunrp.com/t5135-carnet-de-reves#102392 https://www.letempsdunrp.com/t4979-que-suis-je-venu-faire-ici
Oskar
Dim 16 Juin - 10:51
Salut !

Ravi qu'ils te plaisent, rien n'est pris pour l'instant donc celui que tu préfères ? Par contre je dois avouer qu'en ce moment je suis lent, si tu veux aller vite je ne suis pas certain de pouvoir assurer... l'IRL etc. c'est terrible de ne pas avoir tout le temps qu'on voudrait avoir...

hide

Dis-moi, si tu préfères discord je t'envoie en mp
au plaisir de croiser la plume avec toi !

:yata:


Prendre son envol
et tout oublier

Mes persos joués : ici
Contenu sponsorisé
Situations à exploiter jetées en vrac dans un sac à idées
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Des idées en vrac (màj 22/12/18)
» Idées en vrac
» Idées en vrac
» Petites idées en vrac
» Les idées en vrac d'un renard timide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: L'entrée :: Vos envies de RP :: Recherches :: Mes recherches sans idée fixe-
Sauter vers: