Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Have you ever seen the rain comin' down on a sunny day ? [ft Elsy Lullaby] EmptyAujourd'hui à 1:17 par Clionestra

» Raven and Bones
Have you ever seen the rain comin' down on a sunny day ? [ft Elsy Lullaby] EmptyAujourd'hui à 0:15 par Lobscure

» Silicon Heart ft. Lexis
Have you ever seen the rain comin' down on a sunny day ? [ft Elsy Lullaby] EmptyHier à 22:47 par Lexis

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Have you ever seen the rain comin' down on a sunny day ? [ft Elsy Lullaby] EmptyHier à 21:46 par Manhattan Redlish

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Have you ever seen the rain comin' down on a sunny day ? [ft Elsy Lullaby] EmptyHier à 21:11 par Opale Or

» La librairie, une vie de dangers.
Have you ever seen the rain comin' down on a sunny day ? [ft Elsy Lullaby] EmptyHier à 18:13 par Snardat

» Grimm | Personnages
Have you ever seen the rain comin' down on a sunny day ? [ft Elsy Lullaby] EmptyHier à 1:46 par Grimm

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Have you ever seen the rain comin' down on a sunny day ? [ft Elsy Lullaby] EmptyHier à 0:52 par Lexis

» “Please. I love her.” (avec Leolyne)
Have you ever seen the rain comin' down on a sunny day ? [ft Elsy Lullaby] EmptyHier à 0:47 par Léolyne


LE TEMPS D'UN RP

Have you ever seen the rain comin' down on a sunny day ? [ft Elsy Lullaby]

LarkoDim
Messages : 2245
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Mar 19 Sep - 21:27
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Plus rien n’est évident pour Albert, alors que tout s’enchaîne dans sa vie.

Alors qu’il essaye d’avancer dans son couple actuel avec cette fille qui semble très à l’aise avec son corps, il se retrouve face à un souci de taille quand il s’agit de l’intimité. Rajoutons à cela la surprise d’apprendre que sa mère, veuve depuis longtemps, sort avec son meilleur ami à lui et que son ex semble être revenue en ville…

Les nerfs de ce pauvre garçon plutôt passif et qui déteste le conflit semblent être mis à rude épreuve.

Contexte provenant de cette recherche


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
LarkoDim
Messages : 2245
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Mar 19 Sep - 21:27

Albert Emil Vester
J'ai 27 ans et je vis à Copenhague, Danemark. Dans la vie, je suis cuisinier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en train d’avoir une famille recomposée un peu étrange et je le vis plutôt bien… Je crois...

Travaille avec son meilleur ami dans un petit restaurant familial créer par ce dernier ¤ A découvert que sa mère entretenait une relation amoureuse avec celui-ci ¤ Il a rompu avec sa petite amie il y a presque deux ans, alors qu’il était en couple avec elle depuis cinq ans ¤ A rencontré sa nouvelle petite amie presque par hasard. ¤ Très réservé, un peu timide, mais surtout serviable… Trop même… Et a du mal à dire non.

Ft. Alex Høgh Andersen
Presque debout sur ton vélo, tu files à vive allure dans les rues de la capitale danoise. Tu traverses la plupart des routes presque sans regarder les voitures, connaissant un chemin assez sécurisé, très piéton, t’empêchant ainsi d’avoir un malheureux accident. Mais pourquoi prendre autant de vitesse, toi l’être sûrement le plus prudent de toute la ville ? Toi, celui qui vérifiait plusieurs fois ce que tu faisais pour que tout soit parfait ? L’homme le plus minutieux qui puisse exister à des kilomètres à la ronde ? Tu en avais terriblement besoin, en vérité. Plus que besoin. Trop proche de la ville pour hurler…

Trop proche pour évacuer tout ce que tu avais sur le cœur. Trop proche pour exprimer ta colère. Même en hurlant dans un coussin, cela n’avait servi à rien. Alors tu as juste roulé, pris tes affaires et t’étais dis que piquer une tête dans le Havneholmen, cherchant comme tu pouvais des déchets, t’épuiser à la tache et ainsi pouvoir retrouver un semblant d’esprit serait une très bonne idée. Tu étais bien parti pour ça, ayant tout de même pris ton téléphone au cas où… Sans avoir une chance de pouvoir y répondre de suite, bien sûr.

Tu arrives enfin à destination, tu te changes rapidement pour être en maillot, lunette de plongée et tu finis à l’eau, ne sachant pas quand tu comptais remonter. Ou du moins, quand tu allais pouvoir te poser tranquillement. L’heure passe, sans t’en rendre compte et toi, tu remontes une bouteille, deux, trois, dix… Tu récupères des cadenas, des conserves, une chaussure aussi… Merveilleux... Tu sors ton butin que tu tries pour pouvoir les jeter comme il faut à la déchetterie et fini enfin par te poser sur un banc, attrapant ta serviette pour t’essuyer le visage. Tu inspires, repus, mais calme. Serein d’une certaine manière.

Tu peux enfin réfléchir plus posément, prenant ton téléphone pour voir les notifications et grimaces en voyant le nom de ta petite amie qui s’affiche. Tu passes une main sur ton visage et réponds tout simplement.

Albert à Amour :heart3:
Désolé, j’étais en pleine pêche, je n’ai pas entendu le téléphone.

Bien sûr qu’elle comprendra que quelque chose ne va pas. Tu n’es jamais là ce jour-ci de la semaine, toi qui aime avoir un emploi du temps strict… Là… En envoyant ce message… Tu sais qu’elle va être là dans vingt minutes. Qu’il te faudra ce temps pour t’essuyer les yeux au maximum pour qu’elle ne voit pas tes larmes et que tu puisses te boucher le nez assez rapidement pour qu’elle ne voit pas que tu saignes…

La fin de journée va être longue, tu le sens...


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4251
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mar 19 Sep - 22:43

Viktoria
Morgenstjerne

J'ai 27 ans et je vis à Copenhague, Danemark. Dans la vie, je suis principalement vendeuse dans un sex shop mais je fais des extras dans un ou deux restos et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse, en couple et je le vis plutôt très bien.

Fille unique • Déborde de confiance en elle, merci papa et maman. • À l'aise avec son corps et sa sexualité, parfois trop au goût de certains. • Son petit ami est nettement moins à l'aise sur le sujet, le terrain semble toujours glissant mais elle ne sait pas pourquoi. Elle ne force pas, il en parlera en temps et heure s'il le souhaite. • Elle a rencontré Albert en faisant des extras dans le resto où il est cuisto.
"- Avec ceci madame ? Très bien. Je vous offre un testeur de notre nouvelle huile de massage comestible." annonce-t-elle en joignant le geste à la parole.

Avec un sourire, elle vérifie le contenu du sac, s'assurant de n'avoir rien oublié , ajouté le ticket de caisse dans celui-ci et tend à la dame qui lui fait face le petit sac en papier kraft discret protégeant ses achats.

"- À bientôt. Au revoir !"

Tandis qu'elle sort, Viktoria quitte sa caisse, la boutique étant vide, pour procéder au réassort de quelques produits, surveiller le rangement des étagères, replacer deux ou trois boîtes qui ne sont pas à leur place. La sonnette de l'entrée se manifestant de nouveau, elle salut le nouveau venu et revient à son poste derrière sa caisse, laissant l'homme parcourir les rayonnages. Un couple entre à son tour. La demoiselle a l'air plutôt mal à l'aise. Vik suppose que c'est sa première visite dans un tel endroit. La première fois c'est toujours un peu impressionnant. Et puis on s'habitue. Elle lui adresse un petit sourire encourageant et retourne à ses occupations, surveillant en même temps sa surface de vente. Elle glisse un coup d'œil à son téléphone. Pas de réponse. Elle vérifie l'heure de son message. Elle l'a envoyé il y a un bon quart d'heure. Pas normal.

Sa collègue revenant de pause, Vik range son téléphone. Elle en a encore pour une demie-heure. Peut-être que d'ici là, elle aura eu une réponse d'Albert. Qu'il ne dise rien l'inquiète un peu. Mais son message est récent. Il est peut-être seulement occupé. Rien de grave. Elle espère, tout du moins. Pourtant, elle conserve une intuition désagréable.

Il est 16:00 quand elle ferme sa caisse, faisant son bilan de fin de journée avant de ranger ses affaires et rejoindre le vestiaire, fronçant les sourcils. Toujours pas de... elle reçoit la notification d'un coup et fronce les sourcils en la lisant rapidement. Définitivement pas normal. Il ne pêche jamais le mardi et son emploi du temps est plutôt strict.

De Amour :heart1: à Skat* :heart3: :
La pêche un mardi ?

Elle est déjà en train d'attraper ses affaires. Traversant la boutique en sens inverse, elle récupère son vélo et se met en route, téléphone dans le panier. Il ne lui faut qu'une vingtaine de minutes pour rejoindre le spot où elle sait qu'il a l'habitude d'aller. Et quand elle atteint ses environs, elle appelle.

"- Skaaaaaaat ?"

*Bébé
LarkoDim
Messages : 2245
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Sam 23 Sep - 13:11

Albert Emil Vester
J'ai 27 ans et je vis à Copenhague, Danemark. Dans la vie, je suis cuisinier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en train d’avoir une famille recomposée un peu étrange et je le vis plutôt bien… Je crois...

Travaille avec son meilleur ami dans un petit restaurant familial créer par ce dernier ¤ A découvert que sa mère entretenait une relation amoureuse avec celui-ci ¤ Il a rompu avec sa petite amie il y a presque deux ans, alors qu’il était en couple avec elle depuis cinq ans ¤ A rencontré sa nouvelle petite amie presque par hasard. ¤ Très réservé, un peu timide, mais surtout serviable… Trop même… Et a du mal à dire non.

Ft. Alex Høgh Andersen
Tu finis de te sécher le visage quand tu vois le texto réponse de la rouquine. Tu soupires, sans avoir la force d’y répondre et te lèves pour trier tes trouvailles après avoir calmé tes nerfs. Non, tu ne saignais pas, bonne nouvelle, mais tu devais avoir les yeux rouges, c’est sûr. Tu renifles un peu et essayes de te concentrer à trier les bouteilles vides et autres canettes dont tu vides le contenu de nouveau dans un bidon que tu avais avec toi. Tu réarranges les sacs qui tenaient dans la caisse attachée devant ton vélo et jettes les déchets dedans, bien trié comme il faut.

Tu te redresses, fier de ton ouvrage. Tu souris légèrement avant de poser ta serviette sur les épaules. Tu t’apprêtes à attraper tes affaires pour te rhabiller que tu entends une voix qui t’est familière. Tu souris un peu au surnom hurlé et fait un petit signe vers la demoiselle qui arrive. Tu soupires, essayant de retrouver une certaine contenant et remet rapidement un t-shirt, pas vraiment préparé à l’idée d’être torse nu devant elle. Réaction étrange, oui, mais tu ne l’expliques pas vraiment. Enfin si, malgré le temps à être ensemble, tu es encore gêné niveau intimité avec la demoiselle.

Pas pour faute d’avoir envie, comme la plupart des gens de ton âge, mais.. Non, tu n’y arrives pas. Tu souris quand elle arrive à ton niveau et hoches la tête.

- Hey… Tu.. Tu as déjà fini ? Je veux dire… Le travail ?

Tu récupères rapidement ton téléphone pour vérifier l’heure et écarquilles les yeux. Ah bah oui. Il était au moins seize heures passées. Tu soupires et passes une main sur ton visage avant de te laisser tomber sur le banc le plus proche.

- Je n'ai pas vu l’heure… J’suis désolé… Je ne sais même plus si on avait prévu quelque chose… On est bien mardi ?


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4251
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Sam 23 Sep - 14:04

Viktoria
Morgenstjerne

J'ai 27 ans et je vis à Copenhague, Danemark. Dans la vie, je suis principalement vendeuse dans un sex shop mais je fais des extras dans un ou deux restos et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse, en couple et je le vis plutôt très bien.

Fille unique • Déborde de confiance en elle, merci papa et maman. • À l'aise avec son corps et sa sexualité, parfois trop au goût de certains. • Son petit ami est nettement moins à l'aise sur le sujet, le terrain semble toujours glissant mais elle ne sait pas pourquoi. Elle ne force pas, il en parlera en temps et heure s'il le souhaite. • Elle a rencontré Albert en faisant des extras dans le resto où il est cuisto.
Alors qu’elle l’appelle, elle aperçoit finalement sa silhouette, plus loin, qui lui fait un signe de la main pour attirer son attention, avant d’enfiler un t-shirt pour se couvrir tandis qu’elle se rapproche de lui. Son empressement ne la surprend pas vraiment, c’est comme ça depuis qu’ils sont ensemble. Il se couvre toujours quand elle est dans les parages, que ce soit ici, chez lui ou… n’importe où. Enfin, elle ne sait pas vraiment si ce n’est qu’avec elle ou si ça concerne tout le monde, c’est un point qu’ils n’ont encore jamais abordé, soucieuse de ne pas le brusquer. Elle a senti qu’il y avait un truc mais… Elle n’en sait pas plus. Autant dire qu’elle ne sait presque rien, de fait. Mais Albert est un garçon à part. Les autres qu’elle a fréquenté étaient toujours empressés, parfois même plus intéressés par son corps et par le sexe que par ce qu’elle avait dans la tête. Avec lui, c’est tout l’inverse. Ça surprend, au début. Puis plus tant que ça.

Il semble curieux de la voir là, s’étonnant qu’elle ait déjà finis le travail mais, quand il regarde son téléphone, il remarque l’heure qu’il est et s’en excuse, affirmant ne pas l’avoir vu passer, ne même pas savoir s’ils ont prévu quelque chose, avant de demander s’ils sont bien mardi. Oui. Y’a définitivement quelque chose qui cloche, quelque chose qui ne tourne pas rond dans tout ça.

"- C’est pas grave, t’en fais pas. J’ai fini, sinon j’aurais pris ma fin d’après-midi, j’me serais arrangé."

Si elle avait fini bien plus tard, elle se serait arrangée pour permuter ses heures avec la collègue et rendre service à cette dernière une autre fois. Elle aurait été redevable mais ce n’était pas grave, s’il avait besoin d’elle, il était normal qu’elle soit là. Au point qu’il change son programme, c’est que ce devait être sérieux.

"- On avait rien prévu de spécial. Mais ça m’a étonné de lire que tu étais à la pêche un mardi. C’est pas dans tes habitudes." remarque Vicky avant de s’asseoir dans l’herbe au bord de l’eau, lui faisant signe de la rejoindre, de sorte qu’elle puisse le prendre entre ses bras. "Tu veux me dire ce qui se passe bébé ?"

Elle ne le force pas, mais lui offre la possibilité de le faire s’il en éprouve le besoin, en même temps qu’elle dépose un baiser sur le sommet de sa tête et glisse une main dans ses cheveux.
LarkoDim
Messages : 2245
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Mer 27 Sep - 9:41

Albert Emil Vester
J'ai 27 ans et je vis à Copenhague, Danemark. Dans la vie, je suis cuisinier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en train d’avoir une famille recomposée un peu étrange et je le vis plutôt bien… Je crois...

Travaille avec son meilleur ami dans un petit restaurant familial créer par ce dernier ¤ A découvert que sa mère entretenait une relation amoureuse avec celui-ci ¤ Il a rompu avec sa petite amie il y a presque deux ans, alors qu’il était en couple avec elle depuis cinq ans ¤ A rencontré sa nouvelle petite amie presque par hasard. ¤ Très réservé, un peu timide, mais surtout serviable… Trop même… Et a du mal à dire non.

Ft. Alex Høgh Andersen
Ce n’est pas grave qu’elle dit. Tu essayes de sourire un peu alors qu’elle se pose sur l’herbe et t’invite à la rejoindre avant de la suivre, même si le banc était pas mal. Mais bon, tu ne pouvais lui dire non… Tu la laisses te prendre dans ses bras, laissant sa tête contre la sienne. Tu hoches la tête, un peu plus rassuré d’entendre que vous n’aviez rien de spécial de prévu. Cela t’arrange bien, même. Tu pensais juste aller jeter à la déchetterie tes trouvailles et rentrer chez toi pour te poser un peu, faire une soirée Netflix et chill…

Voir plus chill que Netlfix en fait en y pensant. Limite à dormir dans le plaid sans finir le film. Tu essayes de te redresser pour essayer de reprendre une certaine contenance, espérant rentrer rapidement, mais… Tu l’entends te demander la question qui fait tout basculer. La question qui n’aurait pas du sortir de la bouche de quelqu’un, la question à mille couronne.

- Tu veux me dire ce qui se passe, Bébé ?

C’est l’équivalent du "ça va ?" en fin de journée compliquée qui fait remonter toutes les émotions à la surface, la question qui tue, qui t’oblige pas répondre parce que mine de rien… Ton interlocutrice savait exactement comment te parler et comment te faire parler. Le baiser sur ton front et sa main dans tes cheveux te fait craquer. Tu lâches tes larmes, sanglotes d’un coup dans ses bras et tu t’y caches par réflexe. Tu ne sais pas combien de temps tu es là, à évacuer tout ce que tu as sur le dos, le cœur à cet instant.

Mais tu es là, toi, normalement qui attend d’être seul pour faire ça, toi qui attends que les témoins disparaissent pour être seul avec toi-même. Mais cela faisait bien quelques semaines qu’avec Viktoria, c’était différent. Tu essayais peu à peu de t’ouvrir à elle, lentement prendre tes marques et la laissais voir cette part que tu caches. Tu finis par te redresser, reniflant, sanglotant encore un peu, essuyant tes larmes avant le revers de ta serviette et secoues la tête.

- P.. Pardon.. J’ai… j’ai… Je..

Tu te grattes le poignet et regardes rapidement autour de toi. Non, vous étiez dehors, à la vue de tous.

- On.. On peut rentrer ? Je...


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4251
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mer 27 Sep - 10:33

Viktoria
Morgenstjerne

J'ai 27 ans et je vis à Copenhague, Danemark. Dans la vie, je suis principalement vendeuse dans un sex shop mais je fais des extras dans un ou deux restos et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse, en couple et je le vis plutôt très bien.

Fille unique • Déborde de confiance en elle, merci papa et maman. • À l'aise avec son corps et sa sexualité, parfois trop au goût de certains. • Son petit ami est nettement moins à l'aise sur le sujet, le terrain semble toujours glissant mais elle ne sait pas pourquoi. Elle ne force pas, il en parlera en temps et heure s'il le souhaite. • Elle a rencontré Albert en faisant des extras dans le resto où il est cuisto.
Il craque. Il craque, et elle ne sait pas vraiment pourquoi. Sa question à peine posée, il fond en larmes sans qu'elle ne comprenne ce qui peut l'émouvoir à ce point, ce qui peut le perturber comme ça. Et son cœur se serre de se sentir impuissante face à cette détresse qui semble le submerger et dont elle ignore tout.  Resserrant la prise de ses bras autour de lui, elle dépose un nouveau baiser sur le sommet de sa tête, le laissant se cacher contre elle et faire sortir tout ce dont il a besoin, sa main continuant de lui caresser les cheveux, offrant un réconfort attentif et silencieux, ponctué de baisers répétés.

Il ne parle pas, n’y parvenant peut-être pas, se contentant de pleurer tout son saoul et elle le laisse faire sans chercher à le faire parler, sans chercher à le forcer, le laissant simplement évacuer ses émotions comme il en a besoin. Il parlera plus tard. Ou il ne parlera pas du tout. Elle sera l’oreille attentive ou l’épaule dont il a besoin, cherchant à donner sans prendre. A être là sans s’imposer, sans arracher plus qu’il ne veut bien dire.

Elle dépose un nouveau baiser sur le sommet de sa tête, sentant la douceur de ses cheveux sous ses lèvres, et son cœur se serre encore une fois, les larmes de son petit ami et ses émotions à fleur de peau touchant la corde sensible de son âme. Quel que soit le tourment qu’Albert traversait, la tempête invisible qui le rendait si vulnérable en cet instant, elle était prête à lui offrir tout son soutien.

Il met quelques minutes encore avant de se redresser, essuyant les traces de larmes sur ses joues, s’excusant en bégayant alors qu’elle secoue la tête. Il n’avait pas besoin de le faire, pas besoin d’avoir honte, pas avec elle. Il avait le droit de perdre pied, comme tout le monde. Il n’avait pas besoin de prendre sur lui pour masquer ses émotions. Elle ne le voulait pas.

"- T’excuses pas. Je suis là pour toi, peu importe ce que tu traverses Bébé." affirme-t-elle.

Il demande à rentrer, se coupant au milieu de sa phrase et elle hoche la tête, se redressant sur ses jambes en époussetant le bas de sa jupe pour en retirer les traces de terre avant de regarder s’il a besoin d’aide avec ses affaires. Puis elle rejoint son vélo qu’elle a lâché dans l’herbe en arrivant et, le remettant d'aplomb, elle se tourne vers Albert, l’observant.

"- Bébé ? Je sais que ça peut être difficile de mettre des mots sur ce que tu ressens, mais je veux que tu saches que je suis prête à t'écouter quand tu te sentiras prêt à en parler, d'accord ?"
LarkoDim
Messages : 2245
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Sam 14 Oct - 22:34

Albert Emil Vester
J'ai 27 ans et je vis à Copenhague, Danemark. Dans la vie, je suis cuisinier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en train d’avoir une famille recomposée un peu étrange et je le vis plutôt bien… Je crois...

Travaille avec son meilleur ami dans un petit restaurant familial créer par ce dernier ¤ A découvert que sa mère entretenait une relation amoureuse avec celui-ci ¤ Il a rompu avec sa petite amie il y a presque deux ans, alors qu’il était en couple avec elle depuis cinq ans ¤ A rencontré sa nouvelle petite amie presque par hasard. ¤ Très réservé, un peu timide, mais surtout serviable… Trop même… Et a du mal à dire non.

Ft. Alex Høgh Andersen
Les baisers de ta petite amie sur le front sont un peu réconfortants, assez pour que tu arrives à parler, exprimer ce que tu ressens, désires. Calé dans ses bras, tu reprends doucement tes esprits, tu réussis à arrêter tes larmes, te remémorer où vous êtes et le fait que tu ne veuilles pas non plus te montrer. Tu souris un peu quand tu te redresses, t’excuses pour ce moment un peu de faiblesse. Tu te lèves avec elle pour commencer à récupérer vos affaires. Tu t’approches du tas de déchets que tu avais trouvé pour tout mettre dans la roulotte que tu as attachée à ton vélo pour aller jeter ça.

Tu renifles une nouvelle fois avant de hocher la tête à sa phrase, à ce que te dit ta petite amie. Tu souris à la rouquine et en silence, tu commences à reprendre la route, attendant qu’elle te suive. Tu prends la direction de la déchetterie, salut rapidement le propriétaire, sans un mot. Lui qui a l’habitude de te voir enjoué et pas de jour-là de la semaine, il regarde Viktoria, comprenant qu’il y avait un souci et se contente alors de noter que tu es passé, vous saluant quand vous repartez. Toujours silencieux, tu prends la direction de votre appartement, ranges ton vélo tranquillement et t’engouffres à l’intérieur.

Tu jettes tes clés, ton portable, ta veste et files sous la douche pour laisser les tensions partir sous l’eau chaude avec les autres larmes qui n’avaient pas eu le temps de sortir, de prouver que tout ce qui se passe est encore trop frais dans ta tête. Tu essayes de te rincer aussi vite que tu peux, ne voulant pas non plus trop inquiéter la rouquine qui vit avec toi et tu t’habilles en vitesse avant d’aller en cuisine, pour faire quelque chose, un repas simple. Tu as besoin de t’occuper, de faire quelque chose.

- Tu… Tu veux que je fasse quelque chose en particulier ?

Tu ouvres le frigo pour vérifier les restes, réfléchir à quoi faire.

- Il nous reste des pâtes, des carottes… Un peu de poisson… Demain, je fais les courses… J’ai oublié aujourd’hui… Désolé..


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Elsy Lullaby
Messages : 4251
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Sam 14 Oct - 22:55

Viktoria
Morgenstjerne

J'ai 27 ans et je vis à Copenhague, Danemark. Dans la vie, je suis principalement vendeuse dans un sex shop mais je fais des extras dans un ou deux restos et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis amoureuse, en couple et je le vis plutôt très bien.

Fille unique • Déborde de confiance en elle, merci papa et maman. • À l'aise avec son corps et sa sexualité, parfois trop au goût de certains. • Son petit ami est nettement moins à l'aise sur le sujet, le terrain semble toujours glissant mais elle ne sait pas pourquoi. Elle ne force pas, il en parlera en temps et heure s'il le souhaite. • Elle a rencontré Albert en faisant des extras dans le resto où il est cuisto.
Le chemin du retour est silencieux, depuis le lac jusqu'à la déchetterie, puis de la déchetterie jusqu'à la maison. La jeune femme respecte ça, consciente que son petit ami lui parlera lorsqu'il en aura le courage, la volonté. Elle lui a offert une oreille attentive, elle lui a offert son aide et son épaule, alors, tout ce qu'elle peut faire maintenant, c'est attendre qu'il veuille s'en servir. S'il n'en a pas le courage maintenant, ce n'est pas grave, il l'aura plus tard. Peu importe que ce soit dans quelques heures, dans quelques jours ou plus tard. Elle ne peut pas forcer ses confidences, et elle ne le veut pas, surtout. Il sait qu'il peut venir lui parler s'il en ressent le besoin et c'est tout ce qui compte.

Lorsqu'ils arrivent à la maison, l'homme laisse tomber ses clés, son portable, sa veste et se précipite dans la salle de bain, Viktoria le laissant faire en attrapant la télécommande de la télévision pour allumer une chaîne musicale, histoire d'avoir un fond sonore. Il y a une panière de linge qui traîne dans le salon et dont elle doit s'occuper, qu'elle n'a pas eu le temps de faire ce matin avant de partir travailler alors elle s'y met, sortant la table à repasser, la centrale vapeur, l'eau déminéralisée, commençant son œuvre en bougeant en rythme sur la musique au point de sursauter un peu quand elle entend Albert lui parler.

"- Comme tu veux bébé. Et c'est pas grave pour les courses. Tu veux que j'en fasse livrer ? Au moins de quoi dépanner pour ce soir ? Qu'est-ce que tu aurais envie de manger ?" demande-t-elle en posant le fer sur son socle avant de dégainer son portable. "Ou on commande des trucs à grignoter et on se fait des parties ?"

Le linge peut bien attendre si son petit ami a besoin d'occuper son esprit ou d'attention.
LarkoDim
Messages : 2245
Date d'inscription : 14/06/2022
Région : Occitanie
Crédits : LarkoDim (Av.)

Univers fétiche : City/Surnaturel/Fantasy
Préférence de jeu : Homme
Super Nana
https://www.letempsdunrp.com/t5186-la-colocation-des-enfers https://www.letempsdunrp.com/t5197-listing-d-un-anxieux https://www.letempsdunrp.com/t5271-cerveau-mono-cellule-et-idee-en-vracs https://www.letempsdunrp.com/t5185-larkodim-une-plume-fragile-au-service-d-un-esprit-etrange
LarkoDim
Mar 17 Oct - 22:01

Albert Emil Vester
J'ai 27 ans et je vis à Copenhague, Danemark. Dans la vie, je suis cuisinier et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en train d’avoir une famille recomposée un peu étrange et je le vis plutôt bien… Je crois...

Travaille avec son meilleur ami dans un petit restaurant familial créer par ce dernier ¤ A découvert que sa mère entretenait une relation amoureuse avec celui-ci ¤ Il a rompu avec sa petite amie il y a presque deux ans, alors qu’il était en couple avec elle depuis cinq ans ¤ A rencontré sa nouvelle petite amie presque par hasard. ¤ Très réservé, un peu timide, mais surtout serviable… Trop même… Et a du mal à dire non.

Ft. Alex Høgh Andersen
La musique qui se lance dans le salon, tu souris un peu, te disant qu’elle avait bien fait. L’esprit est un peu plus léger, pas autant que tu l’aurais voulu pour profiter du reste de la soirée, mais assez pour avoir la force de demander quoi cuisiner. Mais bon, les courses quoi. Tu te maudis un peu pour avoir oublié mine de rien, te grattant le dos de la main. Évidemment, ta douce te dit que ce n’est rien, essaye de ne pas te faire culpabiliser sur ta connerie et c’est toujours aussi déstabilisant… Surtout vu ton passif. Tu as encore du mal.

Tu te tournes vers elle quand elle propose de commander et tu grimaces en secouant la tête.

- N.. Non t’en fais pas… Je peux cuisiner.

Que tu dis avant de lui sourire, sortant les ingrédients pour commencer à faire quelque chose de mangeable. Tu donnes tout, réussissant à trouver un peu de paix en faisant la cuisine, coupant les légumes, faisant réchauffer la poêle, fondre le beurre et mettre le poisson. Tu te débrouilles pour faire une sauce qui pourrait réveiller les papilles et combler le manque de goût de tout ça, ajustant avec précision les épices et soigne la présentation des assiettes avant de sourire, fier de toi.

- C’est presque prêt !

Que tu dis, n’ayant pas fait attention au temps passés au fourneau. Tu profites pour laisser un peu refroidir pour ranger, ranger ce qu’il faut dans le lave-vaisselle et mettre la table. Oui, tu essayes d’oublier. De zapper, mais tu sais qu’il faudra l’avertir à un moment ou un autre, ne pas la mettre de côté, la mettre dans la confidence pour la rassurer… Ou lui dire ce qui ne va pas, tout simplement… Tu bouges un peu, mettant un peu de décoration sur la table, des bougies et attends qu’elle se pose pour la servir.

- Daurade fraîche sur son lit de mousse aux carottes et sauce curry.

Tu t’inclines un peu.

- Et bon appétit.


Recherches sans idées fixes ¤ Jusqu'à ce que la mort nous sépare

~
:heart1:  :heart1:
We can get high, we can get high, touching the sky
Never gonna come back down
We can run wild, shooting stars now, faster than sound
Build a kingdom in the clouds
~
Contenu sponsorisé
Have you ever seen the rain comin' down on a sunny day ? [ft Elsy Lullaby]
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Never two without three. Never them without me ft. Lullaby & Maddy'N
» rain city.
» there are no rainbows without rain.
» dioscuri ☽ look at you kids with your vintage music comin through satellites while cruisin
» Lullaby

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: