Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Début de sombres découvertes en famille [Gaïa]

Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Lun 21 Nov - 9:11
Le contexte du RP
Mise en situation

Libération
Voilà plusieurs semaines que Ike a tenté de renouer contact avec son frère et sa belle-sœur. Il espérait que les années aient rendus ces deux-là plus raisonnables et plus conscients d'avoir une famille. De mesurer leur chance. Il aurait aimé retrouver Esther et rassembler ce petit monde... Mais les semaines défilent et personne ne fait signe.
Pourtant il n'arrive pas à se séparer de l'étrange ressenti de son échange avec Olympe. Ce n'était pas normal.

Olympe n'a pas revu Ike depuis des années. Le frère de son mari ne lui a jamais rendu visite puisque c'est sa jumelle, se faisant passer pour elle, qui tient actuellement le premier rôle chez Coleman Institute tandis que la véritable Directrice est tenue à l'écart, enfermée, dans un quartier où elle n'aurait jamais pensé mettre les pieds.

Contexte provenant de deux esprits maléfiques pas prêts de laisser ces quatre là en paix !
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Lun 21 Nov - 9:17

Ike Rawne
J'ai 44 ans et je vis là où me porte les évènements, actuellement en Australie. Dans la vie, je suis actuellement éducateur spécialisé et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien.
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] Y6ue

Serviable, patient, tolérant, mystérieux.
J'ai toujours été dans l'ombre d'un aîné très charismatique et me suis contenté d'être le second dans tous les domaines. J'y ai trouvé des avantages certains : moins de popularité rime avec plus de calme, plus de temps, moins de pression. Cependant j'ai évolué et j'ai fini par être à l'aise dans des activités que Ashley ne comprend même pas. Je suis un ami fidèle et utile, je sais garder les secrets alors on me les confie, je n'ai qu'une parole, j'agis par bienveillance et rarement par intérêt.
Esprit posé pourtant toujours en voyage, j'ai visité de nombreux pays, partagé de belles histoires dans le Monde entier et suis épanoui dans tous les métiers que j'ai exercé. Assistant social, conseiller en insertion, organisateur culturel et aujourd'hui éducateur pour les adolescents en difficulté ...
Je suis en couple depuis quelques semaines avec une italienne mais avant de donner un sens sérieux à cette histoire - moi qui n'ai jamais vraiment su me ranger sentimentalement - je suis obligé de tenir une promesse.
Ce qui implique de renouer avec mon frère et sa délicieuse femme ;
J’ai presque terminé ma tournée et la nuit commence à tomber doucement. Il est dix-huit heures passées, il fera bientôt sombre. Mais l’obscurité n’est pas mon principal problème. D’ailleurs, ce n’est pas mon problème. Il s’agit des températures qui chutent la nuit et du vent qui viennent agresser les personnes qui n’ont pas la chance d’avoir un toit sur la tête pour dormir à l'abri;

Lorsque je dépose la petite boite en aluminium dans les mains du vieux Georges, je me souviens qu’il a mon âge, plus ou moins. Et je réalise une fois encore que la dureté de la vie a marqué son visage. Il lui manque des dents, ses cheveux clairsemés sont blancs et sales, les rides sur ses joues sont profondes, pareilles à des cicatrices. Mais Georges quand il me voit arriver, il sourit, et dans ses yeux je retrouve la joie d’un enfant. Son repas chaud ce soir lui apporte toute la consolation du monde.

« Prends soin de toi, je reviens dans deux jours. »

Dis-je en lui disant au revoir. Mais l’homme me retient par la manche au moment où deux individus quittent l’un des bâtiments de la rue en face. Je croyais cet immeuble abandonné. Je pensais même que les sans-abris du coin s’y partageaient les rares pièces sèches.
Dans l’attitude du pauvre malheureux je devine la crainte et la rancœur. Que font ces types trop bien habillés dans ce quartier ? Pourquoi cet air suspect ? Ils sont sur leur garde et je devrai me contenter de quitter les lieux.

Toujours à chercher la merde dirait Ashley. Mais c’est plus fort que moi. S’il s’agit d’un trafic de drogue je n’ai pas vraiment envie de taper dans la fourmilière… Mais si un groupe de je ne sais quels connards terrorisent même ceux qui n’ont pas les moyens de se défendre, je ne peux pas rester sans rien faire !
Je m’approche de l’endroit et entre par une porte ébréchée, entraînant avec moi quelques échardes prises à mon manteau. Je dégage les toiles d’araignée et m’enfonce prudemment dans le couloir. Il fait moins froid que prévu. Il semblerait qu’un morceau du vieil appartement soit occupé, c’est impossible autrement. Je continue ma progression avec appréhension et excitation mêlée.

« Il y a quelqu’un ? »

Je sursaute quand un bruit de chute se fait entendre derrière une cloison. Je n’ai pas d’arme, je ne suis pas flic, j’ai tout au mieux un petit couteau multifonction et un portable à bout de souffle sur moi – j’oublie toujours de le recharger !
Tant pis, maintenant que je suis là, je décide d’ouvrir cette porte sous laquelle passe un maigre faisceau de lumière ;

Verrouillée. Merde. Je frappe et entends de nouveau du bruit. C’est effrayant, j’insiste pourtant sur la poignée.

« Vous êtes là ? Je vais entrer. »

Peut être un chien errant, j’espère pas un dealer battu à mort ou je ne sais quel criminel blessé par la police !
Sous mes assauts les gonds usés cèdent finalement – je me froisse sans doute un muscle à l’épaule – le morceau de bois tombe au sol et je cherche à deviner les formes présentes. Là, dans le fond de la pièce poussiéreuse, une silhouette. Je reste interdit, tremblant, le visage tordu par la douleur laisse doucement place à une expression de stupeur.
Esther !?

Je me remémore mon passage vers Olympe, dans sa tour. L’absence de nouvelles de mon frère depuis, mes mille pensées pour la jumelle qui me manque tant. En voyant cette femme recroquevillée contre le mur, je ne peux imaginer la grande Directrice d’entreprise. Peut être ai-je envie qu’il s’agisse de mon ex, aussi, pour pouvoir la secourir et la protéger.
Mais une intuition me laisse figé sur le pas de porte.

Lorsque je suis passé déposer le faire-part à mon frère et son épouse, l’échange avec cette dernière m’a paru surréel et…
Et je deviens sûr :

« Olympe. »

Je me jette à ses cotés, totalement déboussolé. Je sais juste que je dois défaire ses liens et la sortir d’ici, vite.
Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa
Ven 25 Nov - 11:19

Olympe Coleman-Rawne
J'ai 42 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis PDG du groupe Coleman Cosmetics et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis statut matrimonial et je le vis plutôt bien pour l'instant, mais c'est tendu et cela ne va pas en s'arrangeant.

Olympe est née le 4 décembre 1979. Elle a une soeur jumelle, Esther née quelques minutes après elle. Considérée comme l'aînée par son père, il décide que ce sera elle qui prendra la tête de l'entreprise familiale à sa suite. Il s'agit d'une responsabilité pour laquelle Olympe a été préparée toute sa vie. Enfant sage et facile à vivre, elle excelle tout au long de ses études et adore apprendre. Elle compose depuis longtemps avec la jalousie d'Esther. La relation entre les jumelles est souvent tendue. La tension atteint son paroxysme lorsque leur père décède et qu'Olympe devient CEO devient de l'entreprise à seulement 29 ans. Mariée depuis des années à Ashley, lui relation prend l'eau.
Lors d'un voyage d'affaires en Chine, Olympe a été enlevée et n'a aucun idée de ce qu'il s'est passé durant les dernières semaines.

crédit avatar : cheekeyfire

Début de sombres découvertes en famille.
***

Les volets tirés, la lumière artificielle, le radiateur froid auquel tes poignets sont attachés lorsque tu es seule, la bâillon sur ta bouche afin que tu sois incapable d’attirer l’attention de qui que ce soit sur ta présence… Tu fermes tes paupières sur ton pauvre environnement. Les jours se ressemblent, tu en as complètement perdu le fil. Tu penses encore distinguer la nuit et le jour au bruit de l’intensité du trafic à l’extérieur. Quel extérieur d’ailleurs ? Voilà des semaines que tu te demandes où tu es. Pour ce que tu en sais, tu pourrais être au nord de la Sibérie, encore en Chine, dans une favela de Rio, en plein cœur de Dakar, dans une maison de banlieue parisienne ou à deux pas de chez toi. Les mêmes questions tournent en boucle dans ta tête. Comment la situation a-t-elle pu t’échapper à ce point ? Pourquoi ce n’est pas sur tes collaborateurs que tu as ouvert la porte de ta chambre d’hôtel juste avant de reprendre l’avion depuis Shanghai pour Sydney ? Pourquoi t’es-tu retrouvée face à un groupe de personnes que tu n’avais jamais vues auparavant ? Pourquoi as-tu un immense trou noir ? Pourquoi t’es-tu réveillée dans la pièce que tu connais désormais par cœur. Tu soupires. Tu as le sentiment que tu vas mourir ici, que jamais personne ne te retrouveras. Vas-tu finir dans la boucle infernale du trafic humain ? Vendue comme esclave sexuelle ou ouverte en deux pour que tes organes soient monnayés ? Tu as peur, si peur. Tu n’as jamais rien vécu de si effrayant, de si traumatisant. Tu n’as plus la force de pleurer son ton sort, tu es épuisée, mal nourrie, amorphe. Puis tu envisages d’autres scénarios. Peut-être t’a-t-on enlevée pour te voler ton entreprise. Cela expliquerait pourquoi tu es encore en vie. Mais cela te semble hautement improbable, tu as confiance en tes plus proches alliés. Tu regrettes d’avoir écarté Ashley de ce voyage d’affaire vers la Chine. Avec lui à tes côtés, tout cela ne serait probablement jamais arrivé. Ton mari te manque, tu as besoin de lui pour exister. Et face au désarroi, il n’y a que lui que tu veux retrouver. Tu désespères.

Tu ouvres brusquement les yeux quand des pas se font entendre dans l’appartement, plus légers, plus hésitants que ceux de tes bourreaux. Comme si quelqu’un venait d’entrer par hasard dans le lieu et essayait de comprendre ce qu’il s’y passe. Alors, quand une voix s’élève pour demander s’il y a quelqu’un, tu t’étires autant que tu peux, tendant une jambe jusqu’à la chaise la proche pour la faire tomber. Les pas se rapprochent et quelqu’un finit par frapper à la porte qui te sépare de la civilisation. Incapable de parler, tu donnes un violent coup de coude dans le radiateur, tant pis pour la douleur. Cela te semble si insignifiant alors que tu dois signaler à l’inconnu que tu es bien dans cette pièce. Tu espères que ce soit une personne qui te veut du bien, qui va t’aider. Cela pourrait de toute façon difficilement être pire que ceux qui te retiennent prisonnière. L’anglais de l’homme est parfait, son accent est australien… Serais-tu donc réellement en Australie ou n’est-ce là qu’une coïncidence ? Quand ton sauveur parvient enfin à faire céder la serrure, tu plisses les paupières. Il te faut un moment pour être certaine de son identité. Et c’est encore plus improbable que le fait d’avoir été enlevée. Quelle était la probabilité pour que ce soit ton beau-frère qui te trouve ici ? Ta respiration s’accélère et ta poitrine se soulève rapidement au rythme des sanglots de soulagement qui s’emparent immédiatement de toi. Avec Ike, vous ne vous connaissez plus mais cela n’a pas d’importance, tu sais que tu es sauvée. Tu suis chacun de ses gestes à travers tes larmes quand il se laisse tomber à ses côtés. Tu inspires et souffles fortement quand il retire le tissu qui recouvre ta bouche. « Ike… » Ta voix est rauque alors que tu n’as quasiment pas parlé depuis des semaines. Tes geôliers ne sont pas du genre bavards et tu t’es vite murée dans le silence. Tu toussotes légèrement. « Je… je… je… » Tu ne sais pas pour où commencer. Que dois-tu dire ? Que dois-tu faire ? « Ils vont revenir. » Sans certitude sur l’identité de ces ils. La seule chose dont tu es persuadée c’est qu’il faut appeler les secours ou sortir vite de cet immeuble et disparaître dans la nature. Tu fixes le brun de ton regard fatigué. « Aide-moi… » articules-tu difficilement toujours à travers les larmes. Tu veux voir Ashley.
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Mar 29 Nov - 19:35

Ike Rawne
J'ai 44 ans et je vis là où me porte les évènements, actuellement en Australie. Dans la vie, je suis actuellement éducateur spécialisé et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien.
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] Y6ue

Serviable, patient, tolérant, mystérieux.
J'ai toujours été dans l'ombre d'un aîné très charismatique et me suis contenté d'être le second dans tous les domaines. J'y ai trouvé des avantages certains : moins de popularité rime avec plus de calme, plus de temps, moins de pression. Cependant j'ai évolué et j'ai fini par être à l'aise dans des activités que Ashley ne comprend même pas. Je suis un ami fidèle et utile, je sais garder les secrets alors on me les confie, je n'ai qu'une parole, j'agis par bienveillance et rarement par intérêt.
Esprit posé pourtant toujours en voyage, j'ai visité de nombreux pays, partagé de belles histoires dans le Monde entier et suis épanoui dans tous les métiers que j'ai exercé. Assistant social, conseiller en insertion, organisateur culturel et aujourd'hui éducateur pour les adolescents en difficulté ...
Je suis en couple depuis quelques semaines avec une italienne mais avant de donner un sens sérieux à cette histoire - moi qui n'ai jamais vraiment su me ranger sentimentalement - je suis obligé de tenir une promesse.
Ce qui implique de renouer avec mon frère et sa délicieuse femme ;
Je ne sais définir les sentiments qui me traversent à cet instant, je sais simplement qu'ils sont nombreux et percutants. Violents. Je suis partagé entre la panique, l'appréhension, l'effroi, la colère. Ce que je vois me serre le cœur avec force, ce que je ne vois pas est plus douloureux encore. Qu'est-ce que ma belle-sœur fait ici ? En détention ? Kidnappée ? Qu'a-t-elle subie ? Quel est l'objectif de ses ravisseurs ? Y a-t-il d'autres victimes ?
Sous l'effet de l'émotion je reste presque muet et mes gestes deviennent hésitants, inefficaces. Je peine à la détacher, je fuis son regard et sens les larmes monter à mes yeux. Mais je ne craquerai pas. Je suis là désormais et je veux que Olympe puisse se reposer sur moi, quelques minutes au moins, le temps de la mettre en sécurité.

Les mots qu'elle articule difficilement ne m'atteignent pas vraiment. Je m'en protège. J'ai conscience des dangers qui rôdent ou disons que j'envisage le pire. Si des êtres sont capables d'infliger un tel sort à une femme... Ils pourraient en effet revenir, et nous abattre. Pourquoi l'avoir maintenue en vie ? Mes chances sont probablement plus maigres que celles de la belle si ses ravisseurs nous découvrent.

Enfin, sous l'effort, les liens lâchent et j'ignore la douleur dans mes doigts. Du moment qu'elle est libre, c'est une première victoire. Je l'aide à se relever et réalise qu'évidemment, elle va avoir du mal à se déplacer. J'inspire profondément, lance un dernier regard autour de nous pour être sûr que deux secondes de répit peuvent être prises, puis je me positionne face à elle en la regardant droit dans les yeux :

« Je suis là. Je t'emmène à l'abri. »

Je ne suis pas celui qu'elle attendait. Mon frère n'est pas là, bien entendu. Sans doute n'attendait-elle plus rien désormais qu'une fin à son calvaire, même s'il s'agissait d'un dernier souffle. J'aimerai comprendre, je veux voir Ashley et lui écraser mon poing dans la gueule, je veux croiser le regard d'Esther. Je regrette tant de ne pas l'avoir reconnue. Je m'en veux. Je lui en veux. J'en veux un peu à la terre entière.
Sauf à Olympe. La Directrice de Coleman Institute n'est pas parfaite mais dans mon cœur à cet instant, elle est la seule qui vaille la peine que je cours tous les risques ;

Après l'avoir tendrement serré dans mes bras, je la soulève, avec précaution mais solidité. Nous devons faire vite. Sans réfléchir je prends le chemin inverse et nous entraîne à l'extérieur. La fraicheur du soir nous englobe mais l'air est plus sec et plus pur que celui du vieux bâtiment dans lequel la victime croupissait. Je ne m'arrête pas, pas même pour respirer. Je cours plus que je marche et serre contre moi la silhouette amaigrie et épuisée d'Olympe.
Une première victoire, nous sommes dehors. Nous ne sommes pas suivis. Mais rien n'est terminé. Loin de là. Je vise étape par étape pour ne pas perdre la tête dans cette sombre affaire ;

« Olympe ? Parle-moi, explique moi. Tu as mal quelque part ? Je vais te faire couler un bain. »

Je m'assure qu'elle reste consciente et grimpe les escaliers de l'hôtel à toute vitesse. Lorsque j'ouvre ma chambre - assez grande, bien que sommaire - je dépose la belle sur le lit et file dans la salle de bain pour mettre l'eau chaude à couler. En revenant, je quitte mon manteau et je m’accroupis pour être à sa hauteur avant de caresser son visage.

Elle a du vivre un cauchemar, je me sens si gauche. Comment l'aider maintenant ?

« Je suis là... tu vas te réchauffer et manger un peu. Je vais prendre soin de toi, et après, après on règlera tout ça. »
Contenu sponsorisé
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ..La preuve que quand on révise, on fait des découvertes intéressantes...
» ☆ de mes sombres archives
» Les jours sombres sont devant nous
» On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres ... [ft lost comets]
» « Le début d'une nouvelle vie »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Océanie-
Sauter vers: