Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Je servirai leur volonté | FoxDream
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] EmptyHier à 22:38 par FoxDream

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] EmptyHier à 21:32 par Clionestra

» {+18} Chance ou damnation ?
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] EmptyHier à 21:17 par Jambreaker

» (padmachou) Amitiés et confidences
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] EmptyHier à 16:33 par Maître des Univers

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] EmptyHier à 13:17 par Manhattan Redlish

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] EmptyHier à 13:03 par Lexis

» Bad feeling
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] EmptyHier à 9:18 par Lojzo

» hope it gives you hell
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] EmptyHier à 9:07 par Lojzo

» Love, Death + Capitole
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] EmptyDim 23 Juin - 23:37 par Lojzo

Le Deal du moment :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Début de sombres découvertes en famille [Gaïa]

Chouu'
Messages : 186
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Lun 21 Nov - 9:11
Le contexte du RP
Mise en situation

Libération
Voilà plusieurs semaines que Ike a tenté de renouer contact avec son frère et sa belle-sœur. Il espérait que les années aient rendus ces deux-là plus raisonnables et plus conscients d'avoir une famille. De mesurer leur chance. Il aurait aimé retrouver Esther et rassembler ce petit monde... Mais les semaines défilent et personne ne fait signe.
Pourtant il n'arrive pas à se séparer de l'étrange ressenti de son échange avec Olympe. Ce n'était pas normal.

Olympe n'a pas revu Ike depuis des années. Le frère de son mari ne lui a jamais rendu visite puisque c'est sa jumelle, se faisant passer pour elle, qui tient actuellement le premier rôle chez Coleman Institute tandis que la véritable Directrice est tenue à l'écart, enfermée, dans un quartier où elle n'aurait jamais pensé mettre les pieds.

Contexte provenant de deux esprits maléfiques pas prêts de laisser ces quatre là en paix !
Chouu'
Messages : 186
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Lun 21 Nov - 9:17

Ike Rawne
J'ai 44 ans et je vis là où me porte les évènements, actuellement en Australie. Dans la vie, je suis actuellement éducateur spécialisé et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien.
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] Y6ue

Serviable, patient, tolérant, mystérieux.
J'ai toujours été dans l'ombre d'un aîné très charismatique et me suis contenté d'être le second dans tous les domaines. J'y ai trouvé des avantages certains : moins de popularité rime avec plus de calme, plus de temps, moins de pression. Cependant j'ai évolué et j'ai fini par être à l'aise dans des activités que Ashley ne comprend même pas. Je suis un ami fidèle et utile, je sais garder les secrets alors on me les confie, je n'ai qu'une parole, j'agis par bienveillance et rarement par intérêt.
Esprit posé pourtant toujours en voyage, j'ai visité de nombreux pays, partagé de belles histoires dans le Monde entier et suis épanoui dans tous les métiers que j'ai exercé. Assistant social, conseiller en insertion, organisateur culturel et aujourd'hui éducateur pour les adolescents en difficulté ...
Je suis en couple depuis quelques semaines avec une italienne mais avant de donner un sens sérieux à cette histoire - moi qui n'ai jamais vraiment su me ranger sentimentalement - je suis obligé de tenir une promesse.
Ce qui implique de renouer avec mon frère et sa délicieuse femme ;
J’ai presque terminé ma tournée et la nuit commence à tomber doucement. Il est dix-huit heures passées, il fera bientôt sombre. Mais l’obscurité n’est pas mon principal problème. D’ailleurs, ce n’est pas mon problème. Il s’agit des températures qui chutent la nuit et du vent qui viennent agresser les personnes qui n’ont pas la chance d’avoir un toit sur la tête pour dormir à l'abri;

Lorsque je dépose la petite boite en aluminium dans les mains du vieux Georges, je me souviens qu’il a mon âge, plus ou moins. Et je réalise une fois encore que la dureté de la vie a marqué son visage. Il lui manque des dents, ses cheveux clairsemés sont blancs et sales, les rides sur ses joues sont profondes, pareilles à des cicatrices. Mais Georges quand il me voit arriver, il sourit, et dans ses yeux je retrouve la joie d’un enfant. Son repas chaud ce soir lui apporte toute la consolation du monde.

« Prends soin de toi, je reviens dans deux jours. »

Dis-je en lui disant au revoir. Mais l’homme me retient par la manche au moment où deux individus quittent l’un des bâtiments de la rue en face. Je croyais cet immeuble abandonné. Je pensais même que les sans-abris du coin s’y partageaient les rares pièces sèches.
Dans l’attitude du pauvre malheureux je devine la crainte et la rancœur. Que font ces types trop bien habillés dans ce quartier ? Pourquoi cet air suspect ? Ils sont sur leur garde et je devrai me contenter de quitter les lieux.

Toujours à chercher la merde dirait Ashley. Mais c’est plus fort que moi. S’il s’agit d’un trafic de drogue je n’ai pas vraiment envie de taper dans la fourmilière… Mais si un groupe de je ne sais quels connards terrorisent même ceux qui n’ont pas les moyens de se défendre, je ne peux pas rester sans rien faire !
Je m’approche de l’endroit et entre par une porte ébréchée, entraînant avec moi quelques échardes prises à mon manteau. Je dégage les toiles d’araignée et m’enfonce prudemment dans le couloir. Il fait moins froid que prévu. Il semblerait qu’un morceau du vieil appartement soit occupé, c’est impossible autrement. Je continue ma progression avec appréhension et excitation mêlée.

« Il y a quelqu’un ? »

Je sursaute quand un bruit de chute se fait entendre derrière une cloison. Je n’ai pas d’arme, je ne suis pas flic, j’ai tout au mieux un petit couteau multifonction et un portable à bout de souffle sur moi – j’oublie toujours de le recharger !
Tant pis, maintenant que je suis là, je décide d’ouvrir cette porte sous laquelle passe un maigre faisceau de lumière ;

Verrouillée. Merde. Je frappe et entends de nouveau du bruit. C’est effrayant, j’insiste pourtant sur la poignée.

« Vous êtes là ? Je vais entrer. »

Peut être un chien errant, j’espère pas un dealer battu à mort ou je ne sais quel criminel blessé par la police !
Sous mes assauts les gonds usés cèdent finalement – je me froisse sans doute un muscle à l’épaule – le morceau de bois tombe au sol et je cherche à deviner les formes présentes. Là, dans le fond de la pièce poussiéreuse, une silhouette. Je reste interdit, tremblant, le visage tordu par la douleur laisse doucement place à une expression de stupeur.
Esther !?

Je me remémore mon passage vers Olympe, dans sa tour. L’absence de nouvelles de mon frère depuis, mes mille pensées pour la jumelle qui me manque tant. En voyant cette femme recroquevillée contre le mur, je ne peux imaginer la grande Directrice d’entreprise. Peut être ai-je envie qu’il s’agisse de mon ex, aussi, pour pouvoir la secourir et la protéger.
Mais une intuition me laisse figé sur le pas de porte.

Lorsque je suis passé déposer le faire-part à mon frère et son épouse, l’échange avec cette dernière m’a paru surréel et…
Et je deviens sûr :

« Olympe. »

Je me jette à ses cotés, totalement déboussolé. Je sais juste que je dois défaire ses liens et la sortir d’ici, vite.
Gaïa
Messages : 263
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Gaïa
Ven 25 Nov - 11:19

Olympe Coleman-Rawne
J'ai 42 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis PDG du groupe Coleman Cosmetics et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis statut matrimonial et je le vis plutôt bien pour l'instant, mais c'est tendu et cela ne va pas en s'arrangeant.

Olympe est née le 4 décembre 1979. Elle a une soeur jumelle, Esther née quelques minutes après elle. Considérée comme l'aînée par son père, il décide que ce sera elle qui prendra la tête de l'entreprise familiale à sa suite. Il s'agit d'une responsabilité pour laquelle Olympe a été préparée toute sa vie. Enfant sage et facile à vivre, elle excelle tout au long de ses études et adore apprendre. Elle compose depuis longtemps avec la jalousie d'Esther. La relation entre les jumelles est souvent tendue. La tension atteint son paroxysme lorsque leur père décède et qu'Olympe devient CEO devient de l'entreprise à seulement 29 ans. Mariée depuis des années à Ashley, lui relation prend l'eau.
Lors d'un voyage d'affaires en Chine, Olympe a été enlevée et n'a aucun idée de ce qu'il s'est passé durant les dernières semaines.

crédit avatar : cheekeyfire

Début de sombres découvertes en famille.
***

Les volets tirés, la lumière artificielle, le radiateur froid auquel tes poignets sont attachés lorsque tu es seule, la bâillon sur ta bouche afin que tu sois incapable d’attirer l’attention de qui que ce soit sur ta présence… Tu fermes tes paupières sur ton pauvre environnement. Les jours se ressemblent, tu en as complètement perdu le fil. Tu penses encore distinguer la nuit et le jour au bruit de l’intensité du trafic à l’extérieur. Quel extérieur d’ailleurs ? Voilà des semaines que tu te demandes où tu es. Pour ce que tu en sais, tu pourrais être au nord de la Sibérie, encore en Chine, dans une favela de Rio, en plein cœur de Dakar, dans une maison de banlieue parisienne ou à deux pas de chez toi. Les mêmes questions tournent en boucle dans ta tête. Comment la situation a-t-elle pu t’échapper à ce point ? Pourquoi ce n’est pas sur tes collaborateurs que tu as ouvert la porte de ta chambre d’hôtel juste avant de reprendre l’avion depuis Shanghai pour Sydney ? Pourquoi t’es-tu retrouvée face à un groupe de personnes que tu n’avais jamais vues auparavant ? Pourquoi as-tu un immense trou noir ? Pourquoi t’es-tu réveillée dans la pièce que tu connais désormais par cœur. Tu soupires. Tu as le sentiment que tu vas mourir ici, que jamais personne ne te retrouveras. Vas-tu finir dans la boucle infernale du trafic humain ? Vendue comme esclave sexuelle ou ouverte en deux pour que tes organes soient monnayés ? Tu as peur, si peur. Tu n’as jamais rien vécu de si effrayant, de si traumatisant. Tu n’as plus la force de pleurer son ton sort, tu es épuisée, mal nourrie, amorphe. Puis tu envisages d’autres scénarios. Peut-être t’a-t-on enlevée pour te voler ton entreprise. Cela expliquerait pourquoi tu es encore en vie. Mais cela te semble hautement improbable, tu as confiance en tes plus proches alliés. Tu regrettes d’avoir écarté Ashley de ce voyage d’affaire vers la Chine. Avec lui à tes côtés, tout cela ne serait probablement jamais arrivé. Ton mari te manque, tu as besoin de lui pour exister. Et face au désarroi, il n’y a que lui que tu veux retrouver. Tu désespères.

Tu ouvres brusquement les yeux quand des pas se font entendre dans l’appartement, plus légers, plus hésitants que ceux de tes bourreaux. Comme si quelqu’un venait d’entrer par hasard dans le lieu et essayait de comprendre ce qu’il s’y passe. Alors, quand une voix s’élève pour demander s’il y a quelqu’un, tu t’étires autant que tu peux, tendant une jambe jusqu’à la chaise la proche pour la faire tomber. Les pas se rapprochent et quelqu’un finit par frapper à la porte qui te sépare de la civilisation. Incapable de parler, tu donnes un violent coup de coude dans le radiateur, tant pis pour la douleur. Cela te semble si insignifiant alors que tu dois signaler à l’inconnu que tu es bien dans cette pièce. Tu espères que ce soit une personne qui te veut du bien, qui va t’aider. Cela pourrait de toute façon difficilement être pire que ceux qui te retiennent prisonnière. L’anglais de l’homme est parfait, son accent est australien… Serais-tu donc réellement en Australie ou n’est-ce là qu’une coïncidence ? Quand ton sauveur parvient enfin à faire céder la serrure, tu plisses les paupières. Il te faut un moment pour être certaine de son identité. Et c’est encore plus improbable que le fait d’avoir été enlevée. Quelle était la probabilité pour que ce soit ton beau-frère qui te trouve ici ? Ta respiration s’accélère et ta poitrine se soulève rapidement au rythme des sanglots de soulagement qui s’emparent immédiatement de toi. Avec Ike, vous ne vous connaissez plus mais cela n’a pas d’importance, tu sais que tu es sauvée. Tu suis chacun de ses gestes à travers tes larmes quand il se laisse tomber à ses côtés. Tu inspires et souffles fortement quand il retire le tissu qui recouvre ta bouche. « Ike… » Ta voix est rauque alors que tu n’as quasiment pas parlé depuis des semaines. Tes geôliers ne sont pas du genre bavards et tu t’es vite murée dans le silence. Tu toussotes légèrement. « Je… je… je… » Tu ne sais pas pour où commencer. Que dois-tu dire ? Que dois-tu faire ? « Ils vont revenir. » Sans certitude sur l’identité de ces ils. La seule chose dont tu es persuadée c’est qu’il faut appeler les secours ou sortir vite de cet immeuble et disparaître dans la nature. Tu fixes le brun de ton regard fatigué. « Aide-moi… » articules-tu difficilement toujours à travers les larmes. Tu veux voir Ashley.
Chouu'
Messages : 186
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Mar 29 Nov - 19:35

Ike Rawne
J'ai 44 ans et je vis là où me porte les évènements, actuellement en Australie. Dans la vie, je suis actuellement éducateur spécialisé et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien.
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] Y6ue

Serviable, patient, tolérant, mystérieux.
J'ai toujours été dans l'ombre d'un aîné très charismatique et me suis contenté d'être le second dans tous les domaines. J'y ai trouvé des avantages certains : moins de popularité rime avec plus de calme, plus de temps, moins de pression. Cependant j'ai évolué et j'ai fini par être à l'aise dans des activités que Ashley ne comprend même pas. Je suis un ami fidèle et utile, je sais garder les secrets alors on me les confie, je n'ai qu'une parole, j'agis par bienveillance et rarement par intérêt.
Esprit posé pourtant toujours en voyage, j'ai visité de nombreux pays, partagé de belles histoires dans le Monde entier et suis épanoui dans tous les métiers que j'ai exercé. Assistant social, conseiller en insertion, organisateur culturel et aujourd'hui éducateur pour les adolescents en difficulté ...
Je suis en couple depuis quelques semaines avec une italienne mais avant de donner un sens sérieux à cette histoire - moi qui n'ai jamais vraiment su me ranger sentimentalement - je suis obligé de tenir une promesse.
Ce qui implique de renouer avec mon frère et sa délicieuse femme ;
Je ne sais définir les sentiments qui me traversent à cet instant, je sais simplement qu'ils sont nombreux et percutants. Violents. Je suis partagé entre la panique, l'appréhension, l'effroi, la colère. Ce que je vois me serre le cœur avec force, ce que je ne vois pas est plus douloureux encore. Qu'est-ce que ma belle-sœur fait ici ? En détention ? Kidnappée ? Qu'a-t-elle subie ? Quel est l'objectif de ses ravisseurs ? Y a-t-il d'autres victimes ?
Sous l'effet de l'émotion je reste presque muet et mes gestes deviennent hésitants, inefficaces. Je peine à la détacher, je fuis son regard et sens les larmes monter à mes yeux. Mais je ne craquerai pas. Je suis là désormais et je veux que Olympe puisse se reposer sur moi, quelques minutes au moins, le temps de la mettre en sécurité.

Les mots qu'elle articule difficilement ne m'atteignent pas vraiment. Je m'en protège. J'ai conscience des dangers qui rôdent ou disons que j'envisage le pire. Si des êtres sont capables d'infliger un tel sort à une femme... Ils pourraient en effet revenir, et nous abattre. Pourquoi l'avoir maintenue en vie ? Mes chances sont probablement plus maigres que celles de la belle si ses ravisseurs nous découvrent.

Enfin, sous l'effort, les liens lâchent et j'ignore la douleur dans mes doigts. Du moment qu'elle est libre, c'est une première victoire. Je l'aide à se relever et réalise qu'évidemment, elle va avoir du mal à se déplacer. J'inspire profondément, lance un dernier regard autour de nous pour être sûr que deux secondes de répit peuvent être prises, puis je me positionne face à elle en la regardant droit dans les yeux :

« Je suis là. Je t'emmène à l'abri. »

Je ne suis pas celui qu'elle attendait. Mon frère n'est pas là, bien entendu. Sans doute n'attendait-elle plus rien désormais qu'une fin à son calvaire, même s'il s'agissait d'un dernier souffle. J'aimerai comprendre, je veux voir Ashley et lui écraser mon poing dans la gueule, je veux croiser le regard d'Esther. Je regrette tant de ne pas l'avoir reconnue. Je m'en veux. Je lui en veux. J'en veux un peu à la terre entière.
Sauf à Olympe. La Directrice de Coleman Institute n'est pas parfaite mais dans mon cœur à cet instant, elle est la seule qui vaille la peine que je cours tous les risques ;

Après l'avoir tendrement serré dans mes bras, je la soulève, avec précaution mais solidité. Nous devons faire vite. Sans réfléchir je prends le chemin inverse et nous entraîne à l'extérieur. La fraicheur du soir nous englobe mais l'air est plus sec et plus pur que celui du vieux bâtiment dans lequel la victime croupissait. Je ne m'arrête pas, pas même pour respirer. Je cours plus que je marche et serre contre moi la silhouette amaigrie et épuisée d'Olympe.
Une première victoire, nous sommes dehors. Nous ne sommes pas suivis. Mais rien n'est terminé. Loin de là. Je vise étape par étape pour ne pas perdre la tête dans cette sombre affaire ;

« Olympe ? Parle-moi, explique moi. Tu as mal quelque part ? Je vais te faire couler un bain. »

Je m'assure qu'elle reste consciente et grimpe les escaliers de l'hôtel à toute vitesse. Lorsque j'ouvre ma chambre - assez grande, bien que sommaire - je dépose la belle sur le lit et file dans la salle de bain pour mettre l'eau chaude à couler. En revenant, je quitte mon manteau et je m’accroupis pour être à sa hauteur avant de caresser son visage.

Elle a du vivre un cauchemar, je me sens si gauche. Comment l'aider maintenant ?

« Je suis là... tu vas te réchauffer et manger un peu. Je vais prendre soin de toi, et après, après on règlera tout ça. »
Gaïa
Messages : 263
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Gaïa
Sam 3 Déc - 16:03

Olympe Coleman-Rawne
J'ai 42 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis PDG du groupe Coleman Cosmetics et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis statut matrimonial et je le vis plutôt bien pour l'instant, mais c'est tendu et cela ne va pas en s'arrangeant.

Olympe est née le 4 décembre 1979. Elle a une soeur jumelle, Esther née quelques minutes après elle. Considérée comme l'aînée par son père, il décide que ce sera elle qui prendra la tête de l'entreprise familiale à sa suite. Il s'agit d'une responsabilité pour laquelle Olympe a été préparée toute sa vie. Enfant sage et facile à vivre, elle excelle tout au long de ses études et adore apprendre. Elle compose depuis longtemps avec la jalousie d'Esther. La relation entre les jumelles est souvent tendue. La tension atteint son paroxysme lorsque leur père décède et qu'Olympe devient CEO devient de l'entreprise à seulement 29 ans. Mariée depuis des années à Ashley, lui relation prend l'eau.
Lors d'un voyage d'affaires en Chine, Olympe a été enlevée et n'a aucun idée de ce qu'il s'est passé durant les dernières semaines.

crédit avatar : cheekeyfire

Début de sombres découvertes en famille.
***

Tu n’as jamais été aussi perdue de ta vie. Cette situation entière est perturbante. Le fait d’être retrouvée par Ike l’est tout autant. La coïncidence est fortement troublante et face à lui tu ne sais pas quoi dire, quoi faire. Alors tu trouves seulement la force de demander de l’aide. Quand tes liens sont enfin défaits, tu frottes tes poignets endoloris en grimaçant. Tu restes un peu amorphe et te laisses mollement enlacer. Fatiguée, tu entoures ses épaules de ton bras quand il te soulève et reposes ta tête contre son torse. Tu ne poses pas de questions, tu le laisses t’emmener en sûreté, décidant de lui faire confiance. Tu frissonnes quand l’air frais rencontre ton visage. Tu ne réponds pas à ses questions. Tu ne sais pas ce qu’il y a à expliquer. Tu as tellement mal de partout que tu ne sais même plus décrire ce que tu ressens. Tu vois sans les observer les immeubles qui défilent sous tes yeux. Tu réalises tout juste qu’il s’agit bien de Sydney. S’il te restait un peu de force un rire sarcastique s’échapperaient probablement de ta gorge, mais là, cela ne te fait même pas réagir. Tu veux voir Ashley. Tu n’as rien contre Ike, tu es contente et reconnaissante qu’il t’ait trouvée, mais ce sont des bras de son aîné que tu as besoin. Tu réalises que le brun t’a conduit jusqu’à un hôtel. Sans doute as-tu besoin de quelques minutes de pause avant d’être conduite à l’hôpital ou au commissariat. Lorsque ton beau-frère te dépose avec délicatesse sur le lit, tu te recroquevilles immédiatement sur toi-même alors que tu l’entends s’affairer dans la salle de bain. En position fœtale, tu entoures tes genoux de tes bras. Les larmes continuent de rouler sur tes joues. Tu es sous le choc et la peur ne te quitte pas. La panique serre ta poitrine et tu fixes le vide. Ike revient et tu es obligée de croiser son regard quand il s’installe à ta hauteur. Tu trembles et trésailles quand il caresse doucement ton visage. Tu veux voir Ashley. Tu hoches la tête alors qu’il parle de te réchauffer et de manger. Tu dois être dans un état déplorable. Sa douceur t’apaise légèrement. Tu ne sais pas vraiment ce qu’il y a à régler, tout ça c’est bien flou. Mais tu as envie de lui faire confiance. Tu as besoin de te reposer sur quelqu’un. Tu veux voir Ashley. Il n’y a qu’avec lui que tu pourras comprendre ce qui s’est passé. Tu te mets à pleurer plus encore en pensant à ton mari. « Ike… » Tu vas sans douter paraître ingrate mais tant pis. Elle est bien loin la parfaite directrice de Coleman Cosmetics… « Appelle Ashley. » Tu déplies doucement le bras pour attraper sa main sur ton visage. « S’il te plaît... » Ta voix se brise. « Appelle Ashley. » répètes-tu. Tu fixes l’alliance à ton annulaire. « Je t’en supplie… » Tout de suite, tu n’es rien sans ta moitié.
Chouu'
Messages : 186
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Dim 4 Déc - 11:58

Ike Rawne
J'ai 44 ans et je vis là où me porte les évènements, actuellement en Australie. Dans la vie, je suis actuellement éducateur spécialisé et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien.
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] Y6ue

Serviable, patient, tolérant, mystérieux.
J'ai toujours été dans l'ombre d'un aîné très charismatique et me suis contenté d'être le second dans tous les domaines. J'y ai trouvé des avantages certains : moins de popularité rime avec plus de calme, plus de temps, moins de pression. Cependant j'ai évolué et j'ai fini par être à l'aise dans des activités que Ashley ne comprend même pas. Je suis un ami fidèle et utile, je sais garder les secrets alors on me les confie, je n'ai qu'une parole, j'agis par bienveillance et rarement par intérêt.
Esprit posé pourtant toujours en voyage, j'ai visité de nombreux pays, partagé de belles histoires dans le Monde entier et suis épanoui dans tous les métiers que j'ai exercé. Assistant social, conseiller en insertion, organisateur culturel et aujourd'hui éducateur pour les adolescents en difficulté ...
Je suis en couple depuis quelques semaines avec une italienne mais avant de donner un sens sérieux à cette histoire - moi qui n'ai jamais vraiment su me ranger sentimentalement - je suis obligé de tenir une promesse.
Ce qui implique de renouer avec mon frère et sa délicieuse femme ;
Je la sens sursauter au contact de ma main et je mets fin à ce geste tendre pour l'épargner. Je peine encore à mesurer l'étendue de ses souffrances passées là-bas, et celles qu'il lui faudra encore affronter. Je voudrais pouvoir la rassurer, apaiser son chagrin et faire disparaître ses douleurs mais je sais déjà que mes tentatives seront vaines.
Parce qu'elle a passé tant de temps prisonnière ;
Parce qu'il lui faudrait une lente convalescence physique et surtout psychologique ;
Parce que je ne suis pas médecin.

Parce que je ne suis pas Ashley.

« Ike… [...] Appelle Ashley. [...] S’il te plaît... »

Sa main contre ma joue pendant qu'elle répète sa demande m'est un touché désagréable. Elle n'a besoin que d'un seul homme et serait prête à tout pour le retrouver. Mes lèvres se pincent amèrement et je peine à détourner les yeux de ce visage suppliant.
Ainsi, Olympe ne sait pas que Ashley et sa prétendue épouse continuent leur petite vie, bien au chaud dans la tour de Coleman Cosmetics.

Ma colère enfle brutalement. Je ne pensais pas pouvoir détester mon frère à ce point. Je ne pensais pas pouvoir éprouver de la rancœur à l'égard de Esther. Mes mâchoires se contractent et tandis que ma belle-sœur me supplie, je me retrouve dans une position plus délicate que jamais.
Cette famille, bordel.

« Je... écoute Olympe. Je suis passé vous voir, mon frère et toi, il y a près d'un mois. Et je t'ai vue. »

Je le sais déjà mais j'ai besoin d'en être sûr : début octobre quand je suis venu apporter un faire-part à mon frère et sa femme, c'est sur mon ex que je suis tombé. Je n'avais pas compris tout de suite mais un puzzle sombre se dessine dans mes pensées. J'ai l'impression qu'un cauchemar se dévoile progressivement et lorsque la mine de Olympe me confirme mes craintes, je soupire et serre sa main sur mon visage.

« Elle, » C'est difficile de la nommer mais je prends mon courage à deux mains : « Esther était là. Je n'ai pas parlé à Ashley mais je l'ai croisé. » Il n'y a aucune chance pour que l'époux de la Directrice confonde cette dernière avec une autre. Même un sosie parfait. Il n'y a aucune chance non plus pour que cette mise en scène effrayante soit l'idée de mon ex... « Je ne sais pas ce qu'il se passe. C'est en te voyant ligotée que... je croyais qu'Ashley ; »

J'ai imaginé et j'imagine toujours que cet enfoiré est responsable. Cependant, il aime sa femme. Ça, j'en suis certain. A-t-il pu laisser des ennemis professionnels d'Olympe tirer les rennes au point de ne pas percuter qu'elle avait été enlevée ?!
Que fait-il avec Esther, si ce n'est tromper la société ?
Il n'aurait jamais souhaité du mal à Olympe. Mais c'est une certitude : il sait que sa Reine a disparue et il se fout éperdument de son sort.

Je suis abasourdi et suis obligé de me faire violence pour tenir bon. Il le faut, la libérée ne pourra pas s'en tirer seule. Pas dans cet état.

« Il y a des tas d'incohérences et de zones d'ombres encore. Mais écoute moi : je vais t'aider. Ok ? On va rassembler les éléments manquants et tirer ça au clair... Olympe, je pense qu'on ne peut pas contacter Ashley. Pas maintenant. S'il te plait, pour ta sécurité, fais-moi confiance ; »
Gaïa
Messages : 263
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Gaïa
Lun 5 Déc - 11:35

Olympe Coleman-Rawne
J'ai 42 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis PDG du groupe Coleman Cosmetics et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis statut matrimonial et je le vis plutôt bien pour l'instant, mais c'est tendu et cela ne va pas en s'arrangeant.

Olympe est née le 4 décembre 1979. Elle a une soeur jumelle, Esther née quelques minutes après elle. Considérée comme l'aînée par son père, il décide que ce sera elle qui prendra la tête de l'entreprise familiale à sa suite. Il s'agit d'une responsabilité pour laquelle Olympe a été préparée toute sa vie. Enfant sage et facile à vivre, elle excelle tout au long de ses études et adore apprendre. Elle compose depuis longtemps avec la jalousie d'Esther. La relation entre les jumelles est souvent tendue. La tension atteint son paroxysme lorsque leur père décède et qu'Olympe devient CEO devient de l'entreprise à seulement 29 ans. Mariée depuis des années à Ashley, lui relation prend l'eau.
Lors d'un voyage d'affaires en Chine, Olympe a été enlevée et n'a aucun idée de ce qu'il s'est passé durant les dernières semaines.

crédit avatar : cheekeyfire

Début de sombres découvertes en famille.
***

Tu insistes pour que Ike contacte son frère. Tu as besoin de plonger dans le regard d’Ashley, de te perdre dans ses caresses et de te noyer dans ses baisers pour pouvoir recommencer à respirer. Pour l’instant ta poitrine est trop lourde et poumons ne semblent pas recevoir suffisamment d’air. Après ton calvaire, tu ne demandes qu’à retrouver ton époux et t’excuser de l’avoir évincé, de ne pas lui avoir proposé le voyage en Chine, de ne pas lui avoir assez fait confiance. Tu sens cependant ton beau-frère se crisper face à cette demande. Tu fronces les sourcils d’un air réprobateur. Tu sais bien que la relation entre les frères Rawne n’est pas au beau fixe mais tout de même, il ne peut pas te refuser cela. Il enchaîne finalement, semblant mesurer chacun des mots qui sort de sa bouche. Plus il parle, plus tu as froid, plus tu te renfermes sur toi-même. Ike t’a vue… Tu réalises avant même qu’il prononce le prénom d’Esther. Il n’y a qu’une seule personne sur cette planète qui puisse se faire passer pour toi. Qu’une seule personne qui a disparu depuis si longtemps qu’elle est insoupçonnable. Tu serres tes mâchoires, laissant le brun finir son histoire avant de réagir. Il exprime finalement ses doutes concernant son frère. Il aurait pu te gifler que cela aurait eu le même effet. Tu fermes les yeux, comme si cela allait effacer ce qu’il vient de dire. Tu ne veux pas y croire. Tu ne peux pas y croire. Si Ashley t’en veut parfois, il n’aurait jamais pu te faire cela. Pourtant, la présence d’Esther… « Non... » murmures-tu alors qu’il reprend déjà la parole pour tenter de te rassurer. Il ne s’agit pas d’incohérences ou de zones d’ombres, c’est tout simplement impossible. Alors pourquoi as-tu peur, Olympe ? Pourquoi te sens-tu trahie si Ike se trompe ? Pourquoi ton animosité envers ta jumelle se transforme-t-elle immédiatement en haine ? Pourquoi as-tu déjà envie de te venger d’Ashley ? Tu voudrais dire que tu n’as pas besoin d’aide mais tu n’as pas la force d’articuler ces mots. Tu es seule sans Ashley et s’il devient celui dont tu dois te méfier, alors tu n’es plus rien. Tu as bâti ton empire en te fichant de construire des relations sociales dans lesquelles tu aurais été épanouie. Il y avait l’entreprise et il y avait Ashley, c’était largement suffisant. Les questions fusent dans ta tête. Quel est le plan de ton mari ? En t'évinçant et en laissant Esther prendre ta place, espère-t-il qu'elle lui cède la majorité des parts de l'entreprise ? Compte-t-il la laisser rester dans le tableau ? A quel point sont-ils de mèche ? Les larmes roulent à nouveau sur tes joues alors que ton beau-frère affirme que tu ne peux pas contacter ton époux. Rassemblant le peu de forces qu’il te reste, tu te retournes dans le lit pour tourner le dos à Ike. Toujours en position fœtale mais sans ton sauveur dans ton champ de vision, tu soupires. « Je suis perdue. » Comme s’il s’agissait d’un aveu que tu es incapable de faire en regardant quelqu’un. « Si tu as raison, je ne suis en sécurité nulle part. » finis-tu par lâcher. Ash te connaît trop bien. « Qu’est-ce qu’on va faire ? » Tu te sens salie jusqu’à l’âme.  
Chouu'
Messages : 186
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
Tournesol
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Mar 13 Déc - 21:28

Ike Rawne
J'ai 44 ans et je vis là où me porte les évènements, actuellement en Australie. Dans la vie, je suis actuellement éducateur spécialisé et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance ?, je suis en couple et je le vis plutôt bien.
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa] Y6ue

Serviable, patient, tolérant, mystérieux.
J'ai toujours été dans l'ombre d'un aîné très charismatique et me suis contenté d'être le second dans tous les domaines. J'y ai trouvé des avantages certains : moins de popularité rime avec plus de calme, plus de temps, moins de pression. Cependant j'ai évolué et j'ai fini par être à l'aise dans des activités que Ashley ne comprend même pas. Je suis un ami fidèle et utile, je sais garder les secrets alors on me les confie, je n'ai qu'une parole, j'agis par bienveillance et rarement par intérêt.
Esprit posé pourtant toujours en voyage, j'ai visité de nombreux pays, partagé de belles histoires dans le Monde entier et suis épanoui dans tous les métiers que j'ai exercé. Assistant social, conseiller en insertion, organisateur culturel et aujourd'hui éducateur pour les adolescents en difficulté ...
Je suis en couple depuis quelques semaines avec une italienne mais avant de donner un sens sérieux à cette histoire - moi qui n'ai jamais vraiment su me ranger sentimentalement - je suis obligé de tenir une promesse.
Ce qui implique de renouer avec mon frère et sa délicieuse femme ;
J'aurais voulu que Olympe n'ai jamais à souffrir. Jamais à cause de nous. Malgré tout ce que je peux reprocher à mon frère, je lui ai toujours fait confiance pour traiter son épouse avec le respect et l'amour qu'elle mérite. A une époque ça me dérangeait peut être... Quoiqu'il en soit je savais qu'il ne lui ferait jamais sciemment du mal.
Mon frère est amoureux de cette femme merveilleuse. J'ai moi aussi succombé à son charme et si je pense avoir surmonté ces sentiments, elle reste ma belle-sœur et c'est mon devoir de l'aider.
Nous sommes une famille.

Ashley devra s'expliquer. Payer sans doute. Mais nous sommes une famille et je ne peux pas croire qu'elle vient de se briser.
...

La belle se retourne et elle n'a pas besoin de le préciser : je la sens en effet perdue. Seule. Toute l'affection que j'éprouve à son égard ne rattrapera pas la trahison d'une jumelle et d'un époux. Je suis impuissant et tellement désolé.
Blessé, aussi.
Comment Ash et Esther peuvent-ils ? Je suis tenté d'aller les voir pour faire exploser leur mascarade, mais j'ai la pénible intuition que tout ça nous dépasse. Nous. Eux aussi.
Qu'allons-nous faire éclater d'autre si nous les faisons tomber ?

« Si tu as raison, je ne suis en sécurité nulle part. [...] Qu’est-ce qu’on va faire ? »

« Je n'en sais rien. Ce soir en tout cas, je suis un peu perdu, comme toi. Mais on va trouver. »

On ne restera pas sans rien faire. Concernant sa sécurité, je ne partage pas son avis. Je me redresse et fais quelques pas dans la chambre en me frottant le visage, pensif et nerveux.

« Ecoute, je ne sais pas quelles sont ses raisons, je ne sais pas ce qu'il fabrique, mais Ashley ne s'en serait jamais pris à toi. Même indirectement. Alors, je pense que tu es en sécurité maintenant. Je te protégerai. »

Car si ce n'est pas mon frère qui l'a piégée de manière si atroce - je l'espère - elle a tout de même des ennemis. Ils vont la chercher maintenant qu'elle s'est échappée. Avaient-ils demandé une rançon ? Ashley aurait payé. Et le mystère de la fausse Olympe me laisse totalement perplexe.

« ... installe-toi dans le bain chaud. Je vais nous chercher à manger. Olympe ? On va comprendre. Je te le promets. On va comprendre ce qu'ils font et arranger les choses. Crois-moi, s'il te plait. »

Dis-je en regardant le dos qu'elle me présente.
Je sais qu'elle a besoin de pleurer ces nouvelles terribles. Elle est encore traumatisée par son enlèvement et ses conditions de détention. Il n'y a rien que je puisse faire pour réparer ça : seul le temps peut l'aider. Alors je la laisse seule pour aller chercher quelques indispensables : nourriture, boissons, vêtements.

Déterminé à sauver Olympe, réveiller Ashley et ramener Esther, je suis habité par une énergie brûlante que rien n'arrêtera.
Gaïa
Messages : 263
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
Sabrina
Gaïa
Ven 16 Déc - 11:34

Olympe Coleman-Rawne
J'ai 42 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis PDG du groupe Coleman Cosmetics et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis statut matrimonial et je le vis plutôt bien pour l'instant, mais c'est tendu et cela ne va pas en s'arrangeant.

Olympe est née le 4 décembre 1979. Elle a une soeur jumelle, Esther née quelques minutes après elle. Considérée comme l'aînée par son père, il décide que ce sera elle qui prendra la tête de l'entreprise familiale à sa suite. Il s'agit d'une responsabilité pour laquelle Olympe a été préparée toute sa vie. Enfant sage et facile à vivre, elle excelle tout au long de ses études et adore apprendre. Elle compose depuis longtemps avec la jalousie d'Esther. La relation entre les jumelles est souvent tendue. La tension atteint son paroxysme lorsque leur père décède et qu'Olympe devient CEO devient de l'entreprise à seulement 29 ans. Mariée depuis des années à Ashley, lui relation prend l'eau.
Lors d'un voyage d'affaires en Chine, Olympe a été enlevée et n'a aucun idée de ce qu'il s'est passé durant les dernières semaines.

crédit avatar : cheekeyfire

Début de sombres découvertes en famille.
***

Renfermée sur toi-même, tu as bien du mal à assimiler les informations qui te tombent dessus, trop vite, trop fort. Tu ne veux pas croire les mots qui sortent de la bouche de ton beau-frère. Pourtant, tu peux entendre la sincérité dans sa voix. Tournant le dos à Ike, tu fixes le mur, c’est plus simple que de le regarder et de lire l’incompréhension dans ses yeux. Il faudra bien cependant, amener de la lumière sur les évènements, comprendre ce qu’il s’est passé et ce qui se passe toujours. Il faut que tu te reprennes Olympe. Maintenant, rapidement. Tu n’es pas le genre de femme qui se laisse bouffer par la vie, tu n’es pas de celles qui acceptent de ne pas recevoir de réponses à leurs questions. Alors, tu vas te bouger. Tu vas te lever de ce lit, prendre un bain, manger quelqu’un chose et te pencher sur le petit bureau de la chambre. Tu vas lister ce que tu sais et tu vas également noter les zones d’ombres. Ton cerveau va se mettre en marche et tu vas trouver une solution. Pour coincer Ashley et Esther, ou pour les retrouver. Seul l’avenir le dira. Derrière toi, Ike affirme que ton époux ne t’aurait jamais volontairement fait du mal. Tu esquisses un sourire désabusé, pour toi-même. Il ne sait pas, le cadet, l’ampleur des difficultés que votre couple traverse. Il ignore à quel point certains jours, vous pouvez vous détester avant de vous aimer à nouveau à en crever. Dans le fond, depuis des années, tu donnes à Ash toutes les raisons de te haïr et de te trahir. Tu repenses brièvement à la dernière soirée de calme avant que tu partes pour la Chine. Vous aviez désespérément besoin de ce voyage aux Caraïbes… Et maintenant quoi ? Maintenant tu ne sais plus rien. Tu hoches doucement la tête, plus pour faire plaisir à Ike qu’autre chose. Tu n’es pas persuadée qu’il soit capable de te protéger mais tu as envie de le croire. Il lance des promesses un peu en l’air et tu soupires. « Hum… » Tu le laisses s’éloigner et quand tu es persuadée d’être seule, tu t’allonges à nouveau sur le dos. « Putain… » Les larmes dévalent à nouveau ton visage. Tu poses ton annulaire gauche, orné de ton alliance, au niveau de ton cœur. « Tu es l’amour de ma vie mais si c’est de ta faute Ashley, je te promets que je vais te détruire. » marmonnes-tu comme s’il pouvait t’entendre. Avec difficulté, tu te diriges jusqu’à la salle de bain. Tu évites ton reflet dans le miroir lorsque tu retires tes vêtements pour te glisser dans le bain brûlant. Si Esther tente réellement de voler ta vie, tu te promets de la détruire aussi. Tu prends une grande inspiration et plonge la tête sous l’eau, bien décidée à noyer ta peur et tes doutes.
Contenu sponsorisé
Début de sombres découvertes en famille [Gaïa]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ..La preuve que quand on révise, on fait des découvertes intéressantes...
» ☆ de mes sombres archives
» Les jours sombres sont devant nous
» début dans le RP !
» Tout ce qui a un début a une fin [Noxeus]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Océanie-
Sauter vers: