Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 EmptyAujourd'hui à 1:17 par Opale Or

» Je servirai leur volonté | FoxDream
Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 EmptyHier à 22:38 par FoxDream

» Toutes les histoires ont leur histoire - ft. Clionestra
Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 EmptyHier à 21:32 par Clionestra

» {+18} Chance ou damnation ?
Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 EmptyHier à 21:17 par Jambreaker

» (padmachou) Amitiés et confidences
Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 EmptyHier à 16:33 par Maître des Univers

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 EmptyHier à 13:17 par Manhattan Redlish

» Un frère éloigné vaut moins qu'un voisin (avec Lexis)
Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 EmptyHier à 13:03 par Lexis

» Bad feeling
Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 EmptyHier à 9:18 par Lojzo

» hope it gives you hell
Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 EmptyHier à 9:07 par Lojzo

Le Deal du moment :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward]

Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Lun 28 Aoû - 11:23

T.J Wilson
J'ai 30 ans et je vis à Southport, USA. Dans la vie, je suis Chauffeur poids-lourd et je m'en sors plutôt bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Né d’un père inconnu et d’une mère perdue, j’ai grandi en voyant défiler les “beaux-pères”. S’épanouir sur fond d’alcool et de drogues, ce n’est pas évident, surtout lorsque, étant l’aîné, c’est vous qui, à cinq ans, devez prendre soin de votre petite soeur. De logements pourris en habitations partagés par des gens aussi pommés que ma mère, rien ne pouvait bien aller. Ma scolarité fût risible et parsemée de bagarres. Avec le temps, j’étais devenu dur, pas violent, mais dur. Je pardonnais difficilement, plus encore à ma mère. Finalement, les drames s’enchainèrent. Trop défoncée, ma mère eu un accident de voiture qui couta la vie à ma petite sœur. Elle fût condamnée à de la prison et à une cure de désintox mais elle se suicida au bout de trois jours. J’avais quinze ans, je pris une sacrée claque.
Les six mois suivants, je partageais mon temps entre les foyers et les maisons d’accueil. J’étais toujours trop dur et trop bravache, incapable de faire confiance à un adulte. Ce fut vrai jusqu’au moment ou je fus placé chez Walter eu Suzie. Elle, institutrice et lui vétéran des Marines. Ils n’eurent besoin que de deux mois pour me faire abdiquer, sans violence, sans hurlements. Chacun, ils prirent le temps de m’apprivoiser, de me connaître et de m’observer pour, finalement, me parler, raconter leur vie, leurs douleurs. A mes 18 ans, j’intégrais le corps des Marines que je quittais après 5 années, en 2016. Depuis, je suis chauffeur poids-lourd et je navigue entre le nord et le sud de la côte est.

Je lui caresse tendrement les omoplates, mon pouce passant parfois sur la peau de sa nuque alors qu’elle dort toujours. C’est en tout cas ce que je pense et qui ne me semble pas surréaliste au vu des évènements de la veille. Pour moi, elle dort.
Sa poitrine un peu pressée contre mon torse, j’ai l’impression que son cœur bat un peu fort, mais, finalement, n’est-ce pas plutôt le mien ?

Lorsque, dans un mouvement ensommeillé, elle remonte encore sa jambe, je sens son genou venir contre mon entre-jambe. Déjà que je n’étais pas présentable avant, ce contact ne va pas me faciliter les choses. C’est du délire !
Pourtant, je n’ai aucune envie de bouger ou de quitter cette étreinte, bien au contraire. Sentir la peau de sa jambe contre ma peau, cela m’électrise, me donne des frissons. Je n’ose déplacer le bas de mon corps alors que je n’ai qu’une envie, que notre peau se fasse plus intime encore.
Alors, je caresse son dos plus largement, suivant la ligne de sa colonne vertébrale vers le bas, faisant demi-tour assez tôt pour ne pas être déplacé. Toutefois, je crève d’envie de me glisser sous son t-shirt.
Je finis tout de même par déposer un baiser sur sa joue, résistant à me montrer plus gourmand. Après tout, elle dort… Je ne sais pas si elle serait d’accord pour une telle proximité, quand bien même, elle en est grandement responsable.

Finalement, elle s’éveille, battant des cils et s’étirant langoureusement, je lui souris, sans oser bouger, ce qui est un peu compliqué alors que sa jambe remue contre mon intimité, que sa poitrine s’écrase plus encore contre moi.
J’ai envie de claquer des doigts et que nos vêtements disparaissent. Alors je me secoue mentalement la tête pour chasser cette idée.

Joyeux anniversaire ma Princesse ! Murmurais-je, étant maintenant certain qu’elle pourrait m’entendre. J’espérais aussi que cela me permette de calmer le feu qui brûlait en moi, même si, au fond, je savais que c’était une illusion.
Pour cause, j’avais envie de plus, de plus de peau, de plus de caresses, de plus d’elle. Étonnamment, j’avais l’impression que c’était pareil de son côté, surtout à la façon dont elle était accrochée à mon t-shirt. Comme si elle voulait me l’arracher.
Si tu le souhaites, aujourd’hui on reste là… On profite de cette journée et on reprendra la route demain… C’est ta journée après tout. Dis-je avant de lui embrasser le front une nouvelle fois. Les joues rouges, je cherchais son regard.

Si mes fringues te dérangent, je préfère que tu me le dises, au lieu de tirer dessus comme ça… !

C’était sorti tout seul, résonnant dans ma tête comme si je lui faisais l’aveu de mon attirance, comme si la tension au niveau de mon bassin n’était pas suffisante.
Bon sang !

Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Lun 28 Aoû - 12:49

Rémy Wilde
Je suis née à Boston, USA et j'ai 17 ans. Je suis orpheline car ma mère est morte et mon père.... bah c'est comme s'il était mort aussi. Malgré tout je suis célibataire et j'en ai absolument rien à foutre !Sinon bhein je m'en sors pas trop mal, enfin je veux dire, y'a toujours pire... même si ma vie, c'est bien de la merde.


Rémy n'a pas eu de chance dans la vie. Comme beaucoup de gens, me direz-vous. Mais c'est vrai qu'elle a tendance à croire qu'elle possède la palme de la meilleure vie de merde ! Sa mère est morte quand elle était bébé et a été élevée par son taré de père. Son géniteur avait beau l'aimer de tout son cœur et la considérer comme sa petite princesse, il n'en reste pas moins un taré qui ne risque pas de revoir la lumière du soleil avant longtemps ! Elle a été ballotée de foyer d'accueil en foyer d'accueil jusqu'à ce qu'à ses dix-sept ans, elle décide qu'il était temps pour elle de voler de ses propres ailes. Fuck les services sociaux, elle a pris son sac à dos et a décidé de fuguer pour prendre sa vie en main. C'est donc ainsi que commence sa nouvelle vie, sur le bas coté d'une route, en espérant que quelqu'un la prenne en stop et la conduise vers son destin.  


Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 Tumblr_pu9c2oyhvp1ul9rhmo2_r1_540


Billie Eilish :copyright:️ Alaska & Google

Je crois que ce qui me perturbe et ne me donne pas envie de bouger, c'est de voir qu'il est du même avis que moi.... Je veux dire, s'il s'était allongé à côté de moi uniquement par pitié de ce qui m'est arrivé hier, il ne se montrerait pas aussi doux et tendre envers moi… Surtout si je dors... Non ? Ou bien est-ce que je suis folle ?! J'ai pas d'expérience dans ce genre de connerie, ça me soule alors, je ne sais pas comment interpréter ses gestes ! Plus j'y pense et plus mon cœur bat vite... mais d'un autre côté, j'ai peur de m'emballer pour rien ! C'est pour ça que j'évite le contact humain, au moins je n'ai pas à me poser tout un tas de question quand je suis seule avec mes écouteurs ! Et dire que je ne peux même pas me cacher sous ma capuche pour cogiter en paix… Là, je suis clairement à découvert, à demi nue contre un homme..... Et pas genre un garçon de ma classe, non, c'est clairement un homme..... Je rougis encore plus… Olalala.... Je ne sais vraiment pas ce qui m'arrive… Je suis partagée entre l'idée que ça ne soit pas correct et le fait que j'ai envie que ça aille plus loin encore… Je dois être dérangée... Je dois sûrement avoir reçu un coup sur la tête et je ne m'en souviens plus.

Quand je remonte ma jambe, il n'a aucune réaction non plus. Fin, je veux dire… Il ne me repousse pas ou ne tente pas de se défaire de mon étreinte. Est....Est-ce que je dois le prendre bien ? Ou est-ce qu'il est juste endormi et n'en a pas conscience ?! Putain, mais c'est trop dur ! Et je ne sais même pas ce que je suis en train de faire ?! Un rapprochement ? Est-ce que je le séduis ?! C'est bien beau de se laisser aller à ses envies, mais dans quel but ?..... je n'en sais rien du tout......
Et tandis que je me torture l'esprit, lui continue de me caresser et c'est tellement agréable… À chaque fois qu'il descend sa main le long de mon dos, je me cambre légèrement. Encore une fois, il dépose un baiser sur mon visage et..... j'en ai des papillons dans le ventre..... Est-ce....Est-ce que moi aussi, je pourrais lui embrasser la joue alors ? Non, ça serait bizarre.................. Il penserait que j'ai été échangée avec un extraterrestre.....

Je décide de sortir de mon faux sommeil, car je n'en peux plus de rester dans l'incertitude. Je dois faire un choix. Celui de rester une petite fille ou alors celui d'accepter que je devienne une femme ! Inspire. Expire.
Il me souhaite encore une fois un joyeux anniversaire et cette fois, je lui offre un petit sourire sincère en le regardant de mes yeux clairs.

"Merci.... Je...je ne pensais pas que tu t'en souviendrais…"

J'ai encore envie de me cacher sous ma capuche, mais c'est pas ce qu'une femme ferait, alors soit forte ! Je reste accrochée à lui comme si ma vie en dépendait... Il remplace assez bien ma capuche en vérité. Mon corps ne bouge pas d'un iota, ma jambe demeure là où elle est et ma main est toujours fermement agrippée à son t-shirt, j'essaye de ne pas y penser pour ne pas être gênée.

"C'est vrai ? Tu....tu n'es pas pressé de reprendre la route ?!" J'évite son regard pour qu'il ne voit pas à quel point je suis contente de rester encore un peu plus longtemps… "On pourrait se prendre un bon petit dej puis retourner se coucher ?" Je m'étire de nouveau, à mon âge, on a besoin de beaucoup de sommeil ! "Ou alors, on pourrait se promener quelque part ?" Je hausse les épaules, je crois savoir qu'il y a une fête foraine pas loin d'ici. Ça doit sûrement être cool ! Il doit y avoir des glaces et des jeux ! Mais je ne peux pas lui dire ça, il me prendrait pour une gamine..... "En fait ça m'est égal....Ce que je veux vraiment....C'est....C'est qu'on passe la journée tous les deux..."

Ok. Bon. Bhein voilà. Je fronce les sourcils... Je n'aurais jamais dû lui dire ça.... Je me renfrogne contre le lit comme si j'essayais de passer à travers... Je baisse la tête comme pour essayer de me recroqueviller sur moi-même. J'ai été vraiment conne de lui dire ça ! Il va me trouver pathétique ! Eurk ! C'est horrible ! Mon cœur va exploser ! Je voudrais pouvoir disparaitre pour ne pas devoir subir cette scène...
Je ne me rends même pas compte que j'empoigne encore plus fort son t-shirt, le froissant clairement. Quand il me sort sa réflexion, je fronce encore plus les sourcils et pourtant, je n'arrive pas à le lâcher. J'en ai envie, rien que pour lui rabattre son caquet à ce connard ! Mais je n'y arrive pas, je..... J'ai pas mon sweat..... Et depuis hier, il est la seule autre chose qui me rassure.... alors, il devra faire avec ! Putain d'abrutis !
En silence je me renfrogne encore plus… Je n'ai absolument pas envie de gâcher cette journée ! Mais....Je ne sais pas ce qui m'arrive, je me sens perdue... Mon esprit pense à des choses et mon corps n'en fait qu'à sa tête..... Comme là, pourquoi je n'arrive pas à le lâcher, hein ?! C'est quoi mon problème ?!

Je n'ai plus envie de l'entendre, pourtant, c'est bien la première fois que je n'ai pas envie de le fuir..... De toutes mes forces, je passe ma frustration dans son t-shirt et l'attire si violemment contre moi, que l'on se fait face. Je suis toujours morte de honte et silencieuse..... Pourtant, je suis toujours collée à lui, mon visage caché contre son torse, je respire doucement contre son cœur... Nos bassins sont si collés que je sens la raideur de son intimité.....
Quand je le sens tout....enfin... tout.....dur........ Je rougis comme la pucelle que je suis. Est-....Est-ce que c'est à cause de moi ? J...J'ai entendu dire que ça pouvait leur arriver sans raison... Est-ce que je suis encore en train de me faire des films ?! ......
Avec le visage le plus timide que je n'ai jamais abordé, je lève un regard désireux de réponses vers lui. La bouche légèrement entrouverte et les cheveux en bataille, je… je ne sais pas ce que je dois faire... J'ai besoin de lui....
Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Lun 28 Aoû - 13:27

T.J Wilson
J'ai 30 ans et je vis à Southport, USA. Dans la vie, je suis Chauffeur poids-lourd et je m'en sors plutôt bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Né d’un père inconnu et d’une mère perdue, j’ai grandi en voyant défiler les “beaux-pères”. S’épanouir sur fond d’alcool et de drogues, ce n’est pas évident, surtout lorsque, étant l’aîné, c’est vous qui, à cinq ans, devez prendre soin de votre petite soeur. De logements pourris en habitations partagés par des gens aussi pommés que ma mère, rien ne pouvait bien aller. Ma scolarité fût risible et parsemée de bagarres. Avec le temps, j’étais devenu dur, pas violent, mais dur. Je pardonnais difficilement, plus encore à ma mère. Finalement, les drames s’enchainèrent. Trop défoncée, ma mère eu un accident de voiture qui couta la vie à ma petite sœur. Elle fût condamnée à de la prison et à une cure de désintox mais elle se suicida au bout de trois jours. J’avais quinze ans, je pris une sacrée claque.
Les six mois suivants, je partageais mon temps entre les foyers et les maisons d’accueil. J’étais toujours trop dur et trop bravache, incapable de faire confiance à un adulte. Ce fut vrai jusqu’au moment ou je fus placé chez Walter eu Suzie. Elle, institutrice et lui vétéran des Marines. Ils n’eurent besoin que de deux mois pour me faire abdiquer, sans violence, sans hurlements. Chacun, ils prirent le temps de m’apprivoiser, de me connaître et de m’observer pour, finalement, me parler, raconter leur vie, leurs douleurs. A mes 18 ans, j’intégrais le corps des Marines que je quittais après 5 années, en 2016. Depuis, je suis chauffeur poids-lourd et je navigue entre le nord et le sud de la côte est.

Avant qu’elle ne se réveille, je sens son corps réagir à mes caresses, marquant une légère cambrure de son dos. On est d’accord, si je n’avais pas été focalisé sur mes idées un peu trop…bref ! J’aurais pu me douter qu’elle ne dormait pas.
Mais voilà, j’avais la tête ailleurs.
Je me contente d’apprécier son sourire en y répondant, ne bougeant pas, à part ma main qui continue sa course tendre dans son dos.

Bien sûr que j’allais m’en souvenir ! Dis-je en souriant alors qu’elle est agrippée à mon t-shirt comme s’il l’empêchait de tomber. Puis, quand je lui propose de passer la journée ici, elle détourne le regard, visiblement surprise, avant de proposer différentes occupations. Un petit déjeuner, une promenade, puis, elle s’étire de nouveau, frôlant mon corps du sien. Finalement, elle annonce que, ce qu’elle souhaite le plus, c’est que l’on passe la journée ensemble.
Je vais pour lui répondre que l’idée me plait, mais à peine a-t’elle parlé qu’elle cache son visage contre mon torse, comme si elle voulait se cacher sans me lâcher pour autant. Au contraire, elle torture mon t-shirt, tendant le col presque à m’en étrangler. C’est là que je lui sors, sans le vouloir, une phrase complètement débile.

Alors, elle continue de se cacher, sans réagir plus que cela à ma phrase. Ne desserrant pas sa prise pour autant. Comme si elle avait peur qu’en me lâchant, je m’éclipse. Si elle savait à quel point je n’ai aucune envie de me sauver…
Soudain, elle m’attire contre elle, collant nos corps l’un à l’autre, nos torses, nos ventres, nos bassins et toujours cette jambe délicieusement intrusive.

Enfin, elle relève le regard vers moi, un regard d’une timidité largement renforcée par sa tignasse désordonnée. Ma main s’arrête dans le bas de son dos et, de l’autre, je lui caresse la joue du pouce.

Passer la journée avec toi me ferait immensément plaisir Princesse ! Avouais-je, les joues roses. Je ne sais pas ce que je fais. Je crois que je viens de passer en mode automatique. Doucement, je prends sa main qui est accrochée à mon t-shirt pour la séparer de mon habit. Alors, je me redresse légèrement et le vêtement disparait de mon corps. Je lui effleure la joue avant de replacer ma main dans son dos et de reprendre mes caresses. Je ne quitte pas ses yeux timides et qui semblent un peu perdus. Moi-même, je me sens égaré et je n’ai pas les réponses aux questions qu’elle se pose sans que je ne sache ce qu’elle se demande.
Alors, je lui fais un bisou sur le bout du nez…

Je veux te garder dans mes bras… Soufflais-je alors, le visage rougi.

Alors, je pose doucement mes lèvres sur les siennes dans un baiser timide, mais sincère, tout en me pressant un peu plus fort contre elle.
Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Mar 29 Aoû - 13:51

Rémy Wilde
Je suis née à Boston, USA et j'ai 18 ans. Je suis orpheline car ma mère est morte et mon père.... bah c'est comme s'il était mort aussi. Malgré tout je suis célibataire et j'en ai absolument rien à foutre !Sinon bhein je m'en sors pas trop mal, enfin je veux dire, y'a toujours pire... même si ma vie, c'est bien de la merde.


Rémy n'a pas eu de chance dans la vie. Comme beaucoup de gens, me direz-vous. Mais c'est vrai qu'elle a tendance à croire qu'elle possède la palme de la meilleure vie de merde ! Sa mère est morte quand elle était bébé et a été élevée par son taré de père. Son géniteur avait beau l'aimer de tout son cœur et la considérer comme sa petite princesse, il n'en reste pas moins un taré qui ne risque pas de revoir la lumière du soleil avant longtemps ! Elle a été ballotée de foyer d'accueil en foyer d'accueil jusqu'à ce qu'à ses dix-sept ans, elle décide qu'il était temps pour elle de voler de ses propres ailes. Fuck les services sociaux, elle a pris son sac à dos et a décidé de fuguer pour prendre sa vie en main. C'est donc ainsi que commence sa nouvelle vie, sur le bas coté d'une route, en espérant que quelqu'un la prenne en stop et la conduise vers son destin.  


Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 Tumblr_pu9c2oyhvp1ul9rhmo2_r1_540


Billie Eilish :copyright:️ Alaska & Google

Le moment de vérité est arrivé… Je vais savoir s'il me prend pour une débile, ou une gamine ou non.... Raaaah c'est trop compliqué ! J'ai l'impression que mon esprit est en train de fondre et mon cœur sur le point d'exploser !
D'une main ferme, il me caresse le bas du dos et de l'autre, la joue. C'est fou comme la sensation de ses mains me fait frissonner et rougir à la fois. Je ne pensais pas faire un jour attention à ce genre de détail… Ni même les ressentir...

Il finit par me dire qu'il a également envie de passer la journée avec moi et mes yeux se mettent à briller de bonheur… Je rougis comme une tomate avant d'afficher un petit sourire timide. Il finit par me prendre la main pour pouvoir retirer son t-shirt..... Je rougis encore plus et cette fois, je commence à avoir chaud… C'est la première fois que je touche un garçon, enfin, un homme… J'en ai déjà vu, je sais tout ce qu'il y a à savoir. Je regarde la télé, quand même ! Puis je suis déjà allée à la piscine ! Mais..... J'ai jamais eu de petits copains parce que ça m'a jamais intéressé. Puis je me suis longtemps demandé dans quelle partie du prisme du genre, je me trouvais avant de finalement en conclure que j'étais bien en tant que fille portant des vêtements de mec et que j'emmerde tout ce que ça peut déranger. Quant à mon orientation sexuelle… J'ai toujours cru être asexuée car bien que j'ai été attiré physiquement par des garçons et des filles, je n'ai jamais ressenti d'attraction sexuelle… Quelque chose qui me donnait envie d'en découvrir plus..... Finalement, ce manque d'attirance a fini par déclencher une grande pudeur en moi, si bien que je me suis mise à couvrir encore plus mon corps et à ne certainement pas le découvrir et l'explorer…

Alors pourquoi, j'ai soudainement envie de découvrir le sien, quand mon propre corps est encore un mystère pour moi ?!
Il se replace à mes côtés et on se regarde un instant, s'imprégnant simplement de ce moment étrange et magique qu'on est en train de vivre. J'ai l'impression qu'on est seul au monde, je n'entends plus aucun bruit si ce n'est celui de mon cœur...
Il finit par m'embrasser le bout du nez et je souris timidement avant de rougir… J'ai envie de le lui rendre, mais…Je n'ose pas… encore trop timide... pudique....

Je n'ai même pas le temps de lui répondre… de toute façon, je ne sais pas ce que j'aurais bien pu répondre à ça.... j'aurais juste voulu qu'il puisse entendre mon cœur tambouriner contre ma poitrine ! Parce que je pense qu'aucun mot n'aurait pu convenablement décrire ce que je ressens en ce moment…
Et là, il pose ses lèvres sur les miennes.....C...C'est la première fois qu'on m'embrasse… Je vais pas lui dire, ça serait trop la honte !
Je profite de ce baiser comme une débutante pendant quelques secondes, puis, prenant un peu plus d'assurance, je lui rends son baiser en passant mes bras autour de son cou pour lui faire comprendre que j'en ai envie aussi. Je continue de l'embrasser, nos nez dansant doucement et nos souffles se mélangeant agréablement...
Quand nos bouches finirent par se séparer, je suis haletante, j'essaye de reprendre mon souffle, mais j'en veux encore… Je sens ma tête tourner et je n'ai pas envie que ça s'arrête...

Cette fois, c'est moi qui l'embrasse, sans hésitation, avec plus de fougue encore que tout à l'heure. Dans cet échange sincère et passionné, nos corps se mettent en mouvement naturellement et très vite, je me retrouve sur lui. Je l'embrasse à pleine bouche pour que ce moment dure toujours. Je caresse ses joues de mes pouces ou parfois, je monte mes mains dans ses cheveux. Mon corps pulpeux se trémousse de lui-même sur le sien, je ne pensais pas mon corps capable de se trémousser un jour !
Je me sens tellement bien....Je ne veux pas que ce moment s'arrête, il ne faut pas...
Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Mar 29 Aoû - 21:44

T.J Wilson
J'ai 30 ans et je vis à Southport, USA. Dans la vie, je suis Chauffeur poids-lourd et je m'en sors plutôt bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Né d’un père inconnu et d’une mère perdue, j’ai grandi en voyant défiler les “beaux-pères”. S’épanouir sur fond d’alcool et de drogues, ce n’est pas évident, surtout lorsque, étant l’aîné, c’est vous qui, à cinq ans, devez prendre soin de votre petite soeur. De logements pourris en habitations partagés par des gens aussi pommés que ma mère, rien ne pouvait bien aller. Ma scolarité fût risible et parsemée de bagarres. Avec le temps, j’étais devenu dur, pas violent, mais dur. Je pardonnais difficilement, plus encore à ma mère. Finalement, les drames s’enchainèrent. Trop défoncée, ma mère eu un accident de voiture qui couta la vie à ma petite sœur. Elle fût condamnée à de la prison et à une cure de désintox mais elle se suicida au bout de trois jours. J’avais quinze ans, je pris une sacrée claque.
Les six mois suivants, je partageais mon temps entre les foyers et les maisons d’accueil. J’étais toujours trop dur et trop bravache, incapable de faire confiance à un adulte. Ce fut vrai jusqu’au moment ou je fus placé chez Walter eu Suzie. Elle, institutrice et lui vétéran des Marines. Ils n’eurent besoin que de deux mois pour me faire abdiquer, sans violence, sans hurlements. Chacun, ils prirent le temps de m’apprivoiser, de me connaître et de m’observer pour, finalement, me parler, raconter leur vie, leurs douleurs. A mes 18 ans, j’intégrais le corps des Marines que je quittais après 5 années, en 2016. Depuis, je suis chauffeur poids-lourd et je navigue entre le nord et le sud de la côte est.

Le sourire qu’elle me lance après que je lui ai embrassé le nez me ravit. C’est un premier pas vers la suite, vers un véritable baiser que je viens déposer sur ses lèvres avec tendresse. Je la sers un peu plus contre moi alors qu’elle semble répondre à ma bouche, timidement, maladroitement, mais répondant tout de même présent.

Après un bref instant, elle donne un peu plus dé vigueur à ses lèvres, profitant un peu plus des miennes jusqu’à ce que je rompe le contact pour reculer un peu la tête.
Si elle semble à bout de souffle, je n’en mène pas large. Mon cœur bat à tout rompre alors que mon sang parait bouillonner dans mes veines.
On se regarde, je cherche des indices sur son visage, je cherche ses yeux alors que nos corps, collés l’un à l’autre, palpitent ensemble.
Sa poitrine se gonfle contre moi tandis que je sens la chaleur qui émane de son ventre et de son bassin. Mon entre-jambe, toujours éveillé, est maintenant coincé entre sa jambe et son bassin, ce qui, naturellement, ne va pas arranger mon état. Pendant ce temps, je continue de caresser son dos.

Soudain, elle se lance et vient à son tour capturer mes lèvres, sans une once de timidité, avec un entrain qui me surprend agréablement. J’y réponds instinctivement et avec plaisir, retrouvant son goût que ce côté un peu sauvage rend délicieux.
Dans le même geste, elle se retrouve sur moi, emportée dans son élan, venant écraser son corps contre le mien, compriment une partie sensible de son bas-ventre.
Je pose alors les deux mains sur son dos tandis qu’elle me parcourt le visage de ses doigts, se perdant dans mes cheveux.
Complètement happé par le moment, je viens chatouiller ses lippes de ma langue, comme pour inviter la sienne à venir danser.

Mes mains s’agitent sur son dos, jusqu’à ce que je frôle une de ses fesses avec l’une d’elle. Remontant par son flanc, je fais quelques allers-retours avant de sentir son t-shirt remonter un peu. Alors, avec douceur, je glisse ma main sous son vêtement, venant caresser son dos sensuellement, la seconde rejoignant rapidement la première pour découvrir cette peau lisse, douce et chaude.
Je ne réfléchis plus, je suis simplement porté par le désir de partager ce moment intime avec elle, par l’envie de découvrir son corps, qu’elle découvre le mien…
Je ne veux pas que cela s’arrête…

Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Sam 9 Sep - 14:49

Rémy Wilde
Je suis née à Boston, USA et j'ai 18 ans. Je suis orpheline car ma mère est morte et mon père.... bah c'est comme s'il était mort aussi. Malgré tout je suis célibataire et j'en ai absolument rien à foutre !Sinon bhein je m'en sors pas trop mal, enfin je veux dire, y'a toujours pire... même si ma vie, c'est bien de la merde.


Rémy n'a pas eu de chance dans la vie. Comme beaucoup de gens, me direz-vous. Mais c'est vrai qu'elle a tendance à croire qu'elle possède la palme de la meilleure vie de merde ! Sa mère est morte quand elle était bébé et a été élevée par son taré de père. Son géniteur avait beau l'aimer de tout son cœur et la considérer comme sa petite princesse, il n'en reste pas moins un taré qui ne risque pas de revoir la lumière du soleil avant longtemps ! Elle a été ballotée de foyer d'accueil en foyer d'accueil jusqu'à ce qu'à ses dix-sept ans, elle décide qu'il était temps pour elle de voler de ses propres ailes. Fuck les services sociaux, elle a pris son sac à dos et a décidé de fuguer pour prendre sa vie en main. C'est donc ainsi que commence sa nouvelle vie, sur le bas coté d'une route, en espérant que quelqu'un la prenne en stop et la conduise vers son destin.  


Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 Tumblr_pu9c2oyhvp1ul9rhmo2_r1_540


Billie Eilish :copyright:️ Alaska & Google

Je ne sais vraiment pas ce qui me prend, ni pourquoi je fais ça, ni si c'est une bonne idée de le faire. Tout ce que je sais, c'est que c'est bien la première fois de ma vie que ça m'est complètement égal de me laisser guider par mes pulsions. Je veux dire… tout ce que je veux en cet instant, je suis déjà en train de le faire. Il ne doit s'écouler qu'un millième de seconde entre le moment où j'ai une envi et le moment où mon corps l'exécute. Ce qui veut dire que je n'ai même pas le temps de réfléchir. Tout se fait rapidement. D'instinct. Je pensais que je me sentirais perdue, le jour où je… je serais intime avec quelqu'un mais avec lui… Non. C'est naturel. Instinctif. Je n'ai pas besoin de réfléchir à ce que je dois faire ou non. Je le fais et puis c'est tout. Et....Je crois que je me débrouille assez bien... En tout cas, il n'a pas l'air de vouloir que ça s'arrête.....

Une fois sur lui, je m'occupe de me laisser aller à mes envies. Je l'embrasse, lui caresse le visage et les cheveux. Mon esprit se concentre du mieux qu'il peut sur mes mouvements à moi. Mais mon corps… Lui.... Réagit tout seul à ses mouvements à lui..... Quand il me caresse la peau, je me cambre instantanément ! Sous ses doigts, mes poils se hérissent dans de merveilleux picotement… J'ai envie de plus… Je me surprends à avoir envie de sentir ses doigts sur le bout de mes seins… est-ce que j'aurais aussi des picotements ?
Pudiquement, je serre mes cuisses autour de lui, renforçant la pression de mon corps sur le sien, de mon bassin au-dessus du sien… D'ailleurs, je me sens irradier à cet endroit. Je me sens chaude. Moite..... J'espère qu'il ne peut pas s'en rendre compte ?! Je serais morte de honte... Je rougis comme une tomate en me demandant si mon visage, mon corps était justement en train de trahir mon niveau d'excitation ? Un niveau que je ne maitrise pas, que je n'assume pas..... J'ai terriblement envie de plus, de découvrir bien plus de choses ! Mais....Ça me fait un peu peur également.... Mais je chasse ces pensées négatives de mon esprit. Après tout, il a toujours été gentil et respectueux, je ne vois pas pourquoi je m'angoisse d'idée aussi stupide.

Quand je finis enfin par stopper le baiser pour reprendre mon souffle, j'en profite pour réoxygéner mon cerveau pour qu'il arrête de m'envoyer des idées aussi stupides que négative. Je le regarde avant de lécher sa lèvre inférieure dans un petit sourire joueur. Je finis par me blottir contre lui, sans savoir quoi faire ensuite. Qu'est-ce qu'il attend de moi ? Est-ce que je dois faire quelque chose ? J'en sais rien. Je me sens juste bien. Je veux qu'il continue de me caresser, je veux continuer d'être sur lui et qu'on s'embrasse si on en a envie. Je ne veux pas qu'il me dise qu'il doit reprendre la route, j'ai pas envie que nos corps se séparent...

"Je n'ai pas envie que tu te lèves..."

Lui dis-je d'une petite voix timide qu'il ne me connait pas, avant de cacher mon visage dans son cou.

"Je veux qu'on reste ici..."

Enfin, dans le lit.....Mais....Mais je n'ai pas osé le dire… C'est pitoyable ! Dire que je n'arrête pas d'agir comme une dure à cuire depuis le début, et maintenant me voilà totalement paralysée par la gêne et la pudeur ! C'est ridicule ! Je me blottis tellement contre lui pour tenter de me cacher, qu'on dirait que je cherche à fusionner avec son corps. Finalement, je caresse son torse du bout des doigts en faisant la moue. Je.... Je me demande si....si je devrais lui dire que…fin.....que je suis pas super expérimentée quoi..... ? Mais si je lui dis, il va penser que j'ai seize ans et il va sans doute faire une crise cardiaque ! Je fronce les sourcils, j'ai pas envie qu'il me voit comme une gamine... mais.... je peux pas non plus faire comme si j'avais l'habitude de ce genre de situation, de toute façon, il finira bien par voir que j'ai menti..... Je....C'est bien la première fois que je ressens ça.... Cette sensation de ne pas avoir de solution à mon problème et pourtant d'espérer de tout mon cœur d'en trouver une car je ne veux pas perdre ce que j'ai...
Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Sam 9 Sep - 16:23

T.J Wilson
J'ai 30 ans et je vis à Southport, USA. Dans la vie, je suis Chauffeur poids-lourd et je m'en sors plutôt bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Né d’un père inconnu et d’une mère perdue, j’ai grandi en voyant défiler les “beaux-pères”. S’épanouir sur fond d’alcool et de drogues, ce n’est pas évident, surtout lorsque, étant l’aîné, c’est vous qui, à cinq ans, devez prendre soin de votre petite soeur. De logements pourris en habitations partagés par des gens aussi pommés que ma mère, rien ne pouvait bien aller. Ma scolarité fût risible et parsemée de bagarres. Avec le temps, j’étais devenu dur, pas violent, mais dur. Je pardonnais difficilement, plus encore à ma mère. Finalement, les drames s’enchainèrent. Trop défoncée, ma mère eu un accident de voiture qui couta la vie à ma petite sœur. Elle fût condamnée à de la prison et à une cure de désintox mais elle se suicida au bout de trois jours. J’avais quinze ans, je pris une sacrée claque.
Les six mois suivants, je partageais mon temps entre les foyers et les maisons d’accueil. J’étais toujours trop dur et trop bravache, incapable de faire confiance à un adulte. Ce fut vrai jusqu’au moment ou je fus placé chez Walter eu Suzie. Elle, institutrice et lui vétéran des Marines. Ils n’eurent besoin que de deux mois pour me faire abdiquer, sans violence, sans hurlements. Chacun, ils prirent le temps de m’apprivoiser, de me connaître et de m’observer pour, finalement, me parler, raconter leur vie, leurs douleurs. A mes 18 ans, j’intégrais le corps des Marines que je quittais après 5 années, en 2016. Depuis, je suis chauffeur poids-lourd et je navigue entre le nord et le sud de la côte est.

La jeune femme hésitante du premier baiser avait laissé place à une demoiselle qui m’embrassait avec plus d’aplomb, farfouillant dans mes cheveux et parcourant mon visage de ses doigts.

Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Jeu 26 Oct - 16:30

Rémy Wilde
Je suis née à Boston, USA et j'ai 18 ans. Je suis orpheline car ma mère est morte et mon père.... bah c'est comme s'il était mort aussi. Malgré tout je suis célibataire et j'en ai absolument rien à foutre !Sinon bhein je m'en sors pas trop mal, enfin je veux dire, y'a toujours pire... même si ma vie, c'est bien de la merde.


Rémy n'a pas eu de chance dans la vie. Comme beaucoup de gens, me direz-vous. Mais c'est vrai qu'elle a tendance à croire qu'elle possède la palme de la meilleure vie de merde ! Sa mère est morte quand elle était bébé et a été élevée par son taré de père. Son géniteur avait beau l'aimer de tout son cœur et la considérer comme sa petite princesse, il n'en reste pas moins un taré qui ne risque pas de revoir la lumière du soleil avant longtemps ! Elle a été ballotée de foyer d'accueil en foyer d'accueil jusqu'à ce qu'à ses dix-sept ans, elle décide qu'il était temps pour elle de voler de ses propres ailes. Fuck les services sociaux, elle a pris son sac à dos et a décidé de fuguer pour prendre sa vie en main. C'est donc ainsi que commence sa nouvelle vie, sur le bas coté d'une route, en espérant que quelqu'un la prenne en stop et la conduise vers son destin.  


Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 Tumblr_pu9c2oyhvp1ul9rhmo2_r1_540


Billie Eilish :copyright:️ Alaska & Google


Edward
Messages : 825
Date d'inscription : 08/08/2023
Crédits : Ma tronche (presque)

Univers fétiche : Médiéval Fantastique (mais pas que)
Préférence de jeu : Homme
Cités d'or
Edward
Jeu 26 Oct - 21:25

T.J Wilson
J'ai 30 ans et je vis à Southport, USA. Dans la vie, je suis Chauffeur poids-lourd et je m'en sors plutôt bien. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Né d’un père inconnu et d’une mère perdue, j’ai grandi en voyant défiler les “beaux-pères”. S’épanouir sur fond d’alcool et de drogues, ce n’est pas évident, surtout lorsque, étant l’aîné, c’est vous qui, à cinq ans, devez prendre soin de votre petite soeur. De logements pourris en habitations partagés par des gens aussi pommés que ma mère, rien ne pouvait bien aller. Ma scolarité fût risible et parsemée de bagarres. Avec le temps, j’étais devenu dur, pas violent, mais dur. Je pardonnais difficilement, plus encore à ma mère. Finalement, les drames s’enchainèrent. Trop défoncée, ma mère eu un accident de voiture qui couta la vie à ma petite sœur. Elle fût condamnée à de la prison et à une cure de désintox mais elle se suicida au bout de trois jours. J’avais quinze ans, je pris une sacrée claque.
Les six mois suivants, je partageais mon temps entre les foyers et les maisons d’accueil. J’étais toujours trop dur et trop bravache, incapable de faire confiance à un adulte. Ce fut vrai jusqu’au moment ou je fus placé chez Walter eu Suzie. Elle, institutrice et lui vétéran des Marines. Ils n’eurent besoin que de deux mois pour me faire abdiquer, sans violence, sans hurlements. Chacun, ils prirent le temps de m’apprivoiser, de me connaître et de m’observer pour, finalement, me parler, raconter leur vie, leurs douleurs. A mes 18 ans, j’intégrais le corps des Marines que je quittais après 5 années, en 2016. Depuis, je suis chauffeur poids-lourd et je navigue entre le nord et le sud de la côte est.


Cheval de Troie
Messages : 1391
Date d'inscription : 08/02/2020
Région : PACA
Crédits : Bazzart

Univers fétiche : Réel - Disney - Fantasy - Surnaturel - Mythologie
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t3582-ton-amie-c-est-moi-je-suis-ton-amie
Cheval de Troie
Ven 27 Oct - 22:02

Rémy Wilde
Je suis née à Boston, USA et j'ai 18 ans. Je suis orpheline car ma mère est morte et mon père.... bah c'est comme s'il était mort aussi. Malgré tout je suis célibataire et j'en ai absolument rien à foutre !Sinon bhein je m'en sors pas trop mal, enfin je veux dire, y'a toujours pire... même si ma vie, c'est bien de la merde.


Rémy n'a pas eu de chance dans la vie. Comme beaucoup de gens, me direz-vous. Mais c'est vrai qu'elle a tendance à croire qu'elle possède la palme de la meilleure vie de merde ! Sa mère est morte quand elle était bébé et a été élevée par son taré de père. Son géniteur avait beau l'aimer de tout son cœur et la considérer comme sa petite princesse, il n'en reste pas moins un taré qui ne risque pas de revoir la lumière du soleil avant longtemps ! Elle a été ballotée de foyer d'accueil en foyer d'accueil jusqu'à ce qu'à ses dix-sept ans, elle décide qu'il était temps pour elle de voler de ses propres ailes. Fuck les services sociaux, elle a pris son sac à dos et a décidé de fuguer pour prendre sa vie en main. C'est donc ainsi que commence sa nouvelle vie, sur le bas coté d'une route, en espérant que quelqu'un la prenne en stop et la conduise vers son destin.  


Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward] - Page 4 Tumblr_pu9c2oyhvp1ul9rhmo2_r1_540


Billie Eilish :copyright:️ Alaska & Google


Contenu sponsorisé
Fais gaffe de pas déclencher l'autostoppeuse. [ft. Edward]
Page 4 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» Edward
» Wine isn't the only thing that gets you drunk (avec Edward)
» moi à mon bisounours, je lui fais des bisous
» Je fais semblant d'être organisé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: