Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -38%
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H ...
Voir le deal
799 €

LE TEMPS D'UN RP

Ctrl + Z, Ctrl + Y ☼ Soledad

Soledad
Messages : 17
Date d'inscription : 24/01/2022
Crédits : Dishonored

Univers fétiche : Un peu de tout tant que l'univers m'inspire !
Préférence de jeu : Femme
Noob
Soledad
Mar 25 Jan - 19:32


Univers post-apo (zombie)
USA, moderne & réaliste

CARTER HALL
feat. Daria Milky
26 ansAméricano-néerlandaise31 octobreCélibataireFémininPansexuelleMédecin


Physique

Carnation : Caucasienne, blanche.

Taille : Un mètre soixante-treize.

Corpulence : Maigre, elle doit faire une cinquantaine de kilos, ayant perdue du poids depuis la "fin du monde".

Cheveux : De long cheveux roux, Carter ne semble vouloir les couper. Ils ont toujours été très long et la jeune femme trouverai cela mortellement affligeant de devoir les couper.

Yeux : Bleu tirant presque sur le gris.

Autre : Elle n'est pas vraiment très matérialiste et ne porte pas vraiment de bijoux. Plus ce qu'elle porte est pratique mieux c'est. Pour autant, elle à un faible pour les gros pull/sweater en laine élégant qu'elle porte par-dessus des chemises ou des t-shirts si elle n'a pas le choix.


Mentale
My name is Carter Hall, but that's Doctor Hall to you.

Brillante. C'est le premier mot qu'on ait en tête lorsque l'on pense à Carter. Étudiante sérieuse et travailleuse sortant d'une université d'élite, elle est d'apparence calme et impassible, participant très rarement aux conversations d'elle-même.

Pour autant, Carter est généralement appréciée. Sa gentillesse et son côté diplomate, la rendant agréable à côtoyer. Étant une petite bulle de bonheur, une vague de fraîcheur, face à l'apocalypse.

Depuis son plus jeune âge, elle impressionne par son intelligence et son aisance verbale certaine. Souple et adroite, elle a les pieds sur terre, mettant souvent les gens rapidement en confiance alors que, très attentive, la médecin trouve rapidement les mots ou les gestes nécessaires pour réconforter ceux qui en ont besoin. Elle peut écouter de longues heures durant un proche, ami ou patient, se plaindre et ne demande rien en retour, aimant se rendre utile.

Très sensible, elle n'a pourtant pas peur de faire valoir ses opinions. Ayant de fortes valeurs engagées et des croyances peu conventionnelles. Certains diraient qu'elle n'est qu'une gamine insouciante, épicurienne. Mais, ce n’est pas toute la vérité. Stratège exemplaire, Carter à un grand esprit d'analyse et n'a pas froid aux yeux, la rendant de temps en temps un peu beaucoup casse-cou. Bien qu'elle utilise son esprit à son avantage, il lui arrive souvent, de foncer, malgré qu'elle n'est pas toutes les cartes en main pour réussir. Aimant avant tout se sentir utile, espérant pouvoir offrir assez de sa personne aux autres, quitte à s'oublier elle-même.


Histoire
Don’t break anybody’s heart, they have only one. Break their bones, they have 206.

C’est le 31 octobre, le soir d'Halloween, lors d'une nuit étrangement chaude pour un mois d'octobre que naquit la petite Carter Hall. Fille unique d'un couple atypique, ses parents était propriétaire d'une boutique plus ou moins... Hors-norme. Une boutique se coinçant entre la brocante et le vide grenier. Pourtant, ce n'était pas là le plus étrange. Il fallait dire que la boutique ressemblait plus à un cabinet de curiosité qu'autre chose. Entre animaux et insectes empaillés, crânes, fossiles, instrument scientifique et souvenirs de voyage ethniques. La boutique était connue pour son étrangeté, mais également la gentillesse de ses propriétaires,  sa mère, Helena Enthoven-Hall une Néerlandaise ayant immigré aux USA pour ses études d'histoire de l'art était un vrai ange. Que ce soit à cause de sa bienveillance ou de ses grands yeux bleu et de ses longs cheveux blonds. Sa figure paternelle, était bien peu plus discret, un Américain de naissance ayant rencontré sa femme alors qu'ils étaient sur le campus de leurs universités. Un "coup de foudre" comme certains aurait pu le décrire. Leur couple en avait surpris plus d'un. Le père de Carter ayant toujours été un homme réservé, modeste alors que sa mère était extravertie et souriante. C'est peut-être cela qui les avais fait se rapprocher. Du moins, c'est ce qu'ils racontaient à leur fille.

Grandissant dans une famille tout de même assez aisée grâce à leur boutique. Ce qui permettait à la famille de vivre dans un bon quartier, d’offrir une bonne école et un brillant avenir à la future médecin, qui grâce à tout cela avait bénéficié d'une enfance des plus heureuse et douce, allant de temps en temps en vacances aux Pays-Bas voir ses grands-parents maternel. Carter ne manque de rien dans sa jeunesse. Cela aidant à la curiosité envahissante de la petite à évoluée sans retenue. Bonne à l'école, beaucoup la félicite sur ses résultats et son intelligence alors que la plus pars de ses connaissances viennes des discussions avec les clients de la boutique qu'elle à où des lectures d'étranges livres obscures se trouvant au même endroit. Enfin, lire des traductions du Malleus Maleficarum à 14 ans n'est pas toujours une bonne idée. Surtout si c'est pour appeler sa prof de math, sorcière, en pleins cours, avec des arguments, en plus.

Pour autant, leur idylle familiale et leur petit cocon bascule alors qu'on diagnostique un cancer à sa pauvre mère. Mais pas n'importe quoi. Un cancer en face terminale. Alors qu'elle était d'une santé de fer, le cancer emporte sa figure maternelle en quelques semaines à peine. Laissant deux âmes en peine derrière. Aucun des deux ne sachant comment remonter le moral de l'autre. L'un se perdant dans sa boutique, alors que l'autre se concentrant sur ses études, se persuadant qu'elle trouverait un remède contre le cancer. Les deux essayant de faire le deuil du soleil de leur vie. Il fallait dire qu'entre la sensibilité de Carter et la personnalité secrète de son père, ils avaient eux beaucoup de mal à exprimer chacun leurs sentiments en cette période difficile. Pour autant, ils restaient père et fille et même s’ils ne partageaient pas leurs amours avec des paroles ou des gestes. Les actions comptaient énormément.

Entre la petite assiette de fruits silencieusement déposée sur son bureau de sa fille, alors qu'elle étudiait, la thermos de café chaud préparer d'avance avec un petit post-it de Carter souhaitant une bonne journée à son père... Chacun essayait de rendre la vie de l'autre un peu plus facile. Mais pour autant, il manquait toujours un troisième membre pour que cette famille dysfonctionnel fonctionne de nouveau. Étrangement, ce troisième membre fut des plus étrange. Un carlin. Carter et son père l'ayant sauvé d'un refuge. Ils avaient eux le choix de prendre un chat, un lapin, de plus gros chiens... Mais non. Ils avaient choisi ce chien-là. Ensemble. Leur choix s'était fais sur une seule chose. Il était moche. Nommé Carotte par la propriétaire du refuge, le carlin était horriblement laid. Ressemblant plus à une patate sur pattes qu'à un chien. Mais cela avait plu à l'étrange duo. Faisant sourire et rire ceux-lui ci. Finalement, Carotte fut rapidement ajouté à la famille. Sauvant le moral du foyer.

Bien que Carotte appartenait légalement à Carter, il passait le plus clair de son temps avec son père, ayant même un petit panier dans la boutique exprès pour lui. Il fallait dire que la jeune femme était occupée avec ses études. Études qui étaient saupoudrées de succès. Elle s'était fais une promesse et notre jeune protagoniste allait la tenir. Trouver un remède contre le cancer. C'est pour ça que la petite Hall visait des études de médecine. Grandir, entourer d'instrument scientifique saugrenu, de crânes (apparemment un des crânes de la vitrine de son père était un vrai crâne humain), animaux et insectes empaillés, n'avais fait que motivée ses études.

Toujours aussi brillante, ses connaissances sur le monde n'avait fait qu'augmenter avec l'âge. Alors que ses notes avait toujours été des plus excellentes, si on oubliait ses notes de littérature. Il fallait dire qu'elle avait du mal à comprendre pourquoi un rideau bleu montrait la dépression de l'auteur. C'était de pure supposition alors d’autres matières était plus claire. Enfin. Pas toujours. Il ne fallait pas oublier la fois où elle avait réussi à mettre le feu à son projet de chimie faisant évacuer sa classe ou le jour ou son mélange lui avait explosé au visage.

Carter et la science. Une grande histoire d'amour. Pour autant, ce n'est pas ses expériences ratées qui l'avais fait rentrer à Stanford. Non. C'était ses excellentes notes et sa personnalité sérieuse. Bien qu'elle eût envoyé son dossier dans plusieurs écoles d'élites. Stanford semblait la plus apte à lui offrir ce qu'elle souhaitait. Bourse et diplôme en poche, elle s'était envoler pour la Californie, laissant son vieux père stresser, mais fier derrière elle.

Ayant trouvé un appartement à San Jose. Une ville proche de Stanford, la jeune femme, avait comme prévu, appris la médecine et sa théorie, réussissant encore de temps à autre à se faire exploser un truc au visage. Envoyant souvent des nouvelles à son cher père. Spécialisant ses études dans la médecine d'urgence.


BonusInfo 1 : Elle commençais son internat dans un hôpital de San Francisco.

Info 2 : Carter se défend avec une hache de pompiers, lourde et lente, mais dévastatrice et un petit couteau push dagger. Ayant été une activiste contre les armes à feu, elle ne supporte pas en tenir une entre les mains et en utiliserais seulement en cas d'urgence.

Info 3 : La médecin à fais de l'escalade pendant 5 ans entre ses 12 et ses 16 ans.

Info 4 : Elle possède un tatouage au niveau du cœur, celui semble être une date. Toujours couvert, peu connaisse l'existence de celui-ci où sa signification.


Code by @KILLING BOYS

Code du style :
agora
Soledad
Messages : 17
Date d'inscription : 24/01/2022
Crédits : Dishonored

Univers fétiche : Un peu de tout tant que l'univers m'inspire !
Préférence de jeu : Femme
Noob
Soledad
Mer 26 Jan - 1:53


Univers Psycho-Pass
Japon, cyberpunk japonais

NAOSHI TAKANO
feat. Yui Aragaki
24 ansJaponaise26 aoutCélibataireFémininPansexuelleInspectriceCoefficient de criminalité, entre 20 ~ 50


Physique

Carnation : Asiatique, pâle.

Taille : Un mètre soixante-sept à peine.

Corpulence : Maigrichone
mais, athlétique.

Cheveux : Châtain foncé voir brun, assez court.

Yeux : Noisette.

Autre : Elle porte tout le temps, sous ses vêtements, un collier avec un pendentif en forme de cœur.


Mentale
Being a detective isn't about bringing someone down, but rather, protecting someone.

Mental à retravailler.

Naoshi est une femme particulièrement secrète et réservée, qui paraît très mystérieuse. Introvertie, elle se pose peu de questions. Peu encline aux confidences, elle ne s'ouvre que très rarement aux autres. Il faut qu'un lien fort soit déjà bien établit pour qu'elle montre qui elle est réellement. Douée pour l'analyse, elle possède un certain sens critique. Attentives à tout ce qui l'entoure. Elle n'est pas si méchante au fond, c'est plus, la gentille flic un peu perturbée.



Histoire
La pire souffrance que puisse vivre un être humain, c'est de ne pas être désiré

Histoire à retravailler.

Naoshi est née d'une relation hors mariage. La grossesse de sa mère ayant détruit le sien.

Cela simplement à cause d'une "sale mioche" qu'elle a maintenant dans les pattes, comme disait sa douce mère.

Malgré ça, sa mère retrouve rapidement un mari extrêmement riche. La mère de Naoshi était une vrai croqueuse de diamants. Magnifique et intelligente, elle avait la grande vie rejetant sa propre fille. La trouvant sans intérêt.

Lorsque qu'elle arrive échoue à son premier contrôle ? Personne.

Lorsqu'elle avait du mal à s'aimer dans son adolescence ? Personne.

Ou alors quand Naoshi avais fait une horrible teinture bleue juste pour ce faire remarquer ? Toujours personnage.

Arrivant pour autant première de sa promotion, essayant d'attirer l'attention de sa mère. La seule attention qu'elle attire est celle de Sibyl lui propose alors plusieurs travails.

Mais c'est la seule de sa promotion à pouvoir intégrée le bureau de la sécurité publique. Ce qu'elle fait. Suite à un manque d'information le dossier 2432 nommé "Takano Naoshi" n'est pas complet. Après deux ans de loyaux services son collègue et ami Information brouillée disparaît sans laisser de traces. Son Psycho-Pass ayant cessé de fonctionner d'un coup. Comme s'il était mort. Seule la jeune femme connaît le secret cela. Mais ne semble pas prête à en parler.

Naoshi tombe suite à cela dans une lourde dépression pourtant durant cette période le Psycho-Pass de la jeune femme ne dépasse même pas les 60. Avec maintenant une toute nouvelle équipe et de nouveau agents, la vie continue.



BonusInfo 1 : Elle a un léger penchant la bouteille.

Info 2 : Quand elle a besoin de se détendre ou d'être seule, elle prend refuge sur le toit des bureaux de la sécurité générale.

Info 3 : Elle fume.

Info 4 : Naoshi connaît plusieurs sports de combat et malgré la nicotine et l'alcool, son corps tient la route.


Code by @KILLING BOYS

Code du style :
agora
Soledad
Messages : 17
Date d'inscription : 24/01/2022
Crédits : Dishonored

Univers fétiche : Un peu de tout tant que l'univers m'inspire !
Préférence de jeu : Femme
Noob
Soledad
Mer 26 Jan - 19:35


Univers fantasy
Fantastique, fantasy

ASTRID DE ROSENBERG
feat. Nastya Zhidkova & Mercedes von Martritz
23 ansMagicienne, Alchimiste27 maiCélibataireFémininPansexuelleNoble


Physique

Carnation : Albinos ou Caucasienne.

Taille : Un mètre soixante neuf

Corpulence : Mince. Elle n'est pas plus maigre que cela.

Cheveux : Blonde, ses cheveux sont long. Trop long.

Yeux : Un doux bleu glacial, hérités de sa mère.

Autre : Vraie prude, elle cache ses formes derrière plusieurs couche de tissus été comme hiver.


Mentale
Don't work too hard, all right? If you need any help, let me know. I would be more than happy to lend a hand.

Très féminine, Astrid est consciencieuse, discrète et très agréable à côtoyer. Elle a un sens inné de l’organisation et du devoir, n'ayant pas peur de se frotter aux difficultés, elle réussit généralement ce qu'elle entreprend.


Protectrice, Astrid aime protéger et choyer les personnes qui l'entourent et couvrir de tendresse ses proches, que ce soit directement en leurs offrants cadeaux et petits biscuits ou indirectement en recousant un pantalon troué, en préparant un lit confortable à une connaissance quitte à nuire à son propre confort... L'alchimiste à un côté très, voir trop maternelle qui a le pouvoir d'apaiser, mais également celui d'agacer certains. Sa douceur pouvant en agacer certains alors qu'elle-même a de grandes qualités de cœur et ne ferait pas de mal à une mouche.


Pour autant très à l’aise en société, Astrid sait transmettre son optimisme et sa joie de vivre. Façade pouvant la rendre candide et naïve pour certains. Alors qu'au fond, c'est une angoissée de nature, elle a souvent peur de mal faire, de ne pas donner entière satisfaction à son entourage, d’être abandonnée ou mal-aimée. Si bien que la jeune femme fait souvent passer son travail après sa vie privée. Elle ne supporte pas la solitude.


Astrid, pour autant, préfère l’ombre à la lumière, elle peut organiser un grand événement avec enthousiasme, mais reste en coulisse quand il a lieu. Elle peut aussi avoir de temps en temps, un petit côté donneuse de leçon qui agace. Mais cela n’a rien d’intentionnel et si quelqu’un le lui fait remarquer la blonde sera sans doute très gênée et tentera tout de suite de se rattraper.


Histoire
When you're done with your work, why don't we have tea? I can bake some treats for us to eat !

Histoire ici.


BonusInfo 1 : Astrid a une passion maladive pour la cuisine. Vraiment. Si Astrid pouvait ne faire qu'une chose jusqu'à la fin de ses jours, ce serait cuisiné. Si elle n'avait pas été alchimiste, elle ferait sûrement quelques choses en lien avec sa passion. La blonde est vraiment douée pour la pâtisserie et offre souvent des gâteaux et des biscuits à son entourage.

Info 2 : Ses fleurs préférées sont le lys blanc. Elle trouve leurs apparences et leur signification magnifique. Un bouquet de lys blanc traduit tout simplement un amour pur, sincère, intense, unique et éternel. Ce dont Astrid rêve depuis l'enfance.

Info 3 : Elle adore les enfants... Des autres. Astrid ne souhaite pas d'enfants, elle préfère les animaux.

Info 4 : Elle porte beaucoup trop de châle. Été comme hiver, elle à toujours quelques choses sur les épaules.


Code by @KILLING BOYS

Code du style :
agora
Soledad
Messages : 17
Date d'inscription : 24/01/2022
Crédits : Dishonored

Univers fétiche : Un peu de tout tant que l'univers m'inspire !
Préférence de jeu : Femme
Noob
Soledad
Mer 26 Jan - 20:53


Univers ici
Pays, style

PRENOM NOM
feat. avatar
AgeNationalitéDate de naissanceStatut MatrimonialGenreSexualitéMétier


Physique

Carnation : Carnation ici.

Taille : Taille ici.

Corpulence : Corpulence ici.

Cheveux : Cheveux ici.

Yeux : Yeux ici.

Autre : Autre ici.


Mentale
quote here

Mental ici.


Histoire
quote here

Histoire ici.


BonusInfo 1 : Info ici.

Info 2 : Info ici.

Info 3 : Info ici.

Info 4 : Info ici.


Code by @KILLING BOYS

Code du style :
agora
Contenu sponsorisé
Ctrl + Z, Ctrl + Y ☼ Soledad
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ctrl + C, Ctrl + V ☼ Soledad
» Ctrl + X, Ctrl + V ☼ Soledad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: L'entrée :: Vos envies de RP :: RP et personnages :: Personnages-
Sauter vers: