Le deal à ne pas rater :
Légendes Pokémon: Arceus Nintendo Switch – Précommande à ...
49.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Encore combien de temps?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1587
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 2 Empty

hgfff.png
June Miller
J'ai 36 ans et j'ai arrêté de mentir sur mon âge. Je vis à Charleston, États-Unis. Dans la vie, je suis agent artistique et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance ou pas, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Nouvelle ville, nouvelle identité, nouvelle vie. Cela fait quatre ans que Daniela Willams n'existe plus, remplacé par June Miller. Malgré ses doutes, ses peurs, son incapacité à faire confiance aux gens, son franc parlé et son manque certain d'amour, la jeune femme déboussolée qu'elle était à l'époque, c'était fait la promesse de réussir cette nouvelle vie. Après avoir repris des études, et grâce à l'argent que Tobias lui avait donné, elle a monté son entreprise. Adieu le rêve de devenir artiste. Obligation de rester dans l'ombre. Alors pour côtoyer la scène et les paillettes, elle est devenue agent de star. Dénicheuse de talents. Aujourd'hui, elle est plutôt fière de son succès, de sa réussite et de cette nouvelle vie. Respectée et fortement appréciée dans son métier comme dans sa vie privée, la jeune femme n'a pas perdu sa bonne humeur et son humour parfois tranchant. Malgré les secrets et les mensonges, June a réussi à se faire une place et à vraiment vivre. Mais pour combien de temps encore?

Encore combien de temps?  - Page 2 5OVLGXd
Encore combien de temps?  - Page 2 Giphy
crédit : TAG


Oui, elle s’en remettrait. Cette phrase aussi faisait écho au passé. Il le lui avait déjà dite. La question qu’il lui posa la surpris, au point qu’elle se fige sur place. Après tout, c’était elle qui avait avoué penser à lui ! Alors elle inventa une belle connerie, qui le fit rire, toujours avec cette sorte de retenu, comme s’il ne savait pas vraiment faire. Et puis elle avait finit par avouer. Il n’y avait rien de mal à ça. Ça n’était pas des pensées tordues. « -oui, alors il fait nuit, et vous avez forcement oublié vos lunettes, parce que moi j’en ai pris quelques unes, je vous assure. » répliqua June avec une petite grimace, simplement pour ne pas avoir à le remercier à nouveau pour son compliment, et éviter de piquer un fard une seconde fois en à peine une heure.

Changement de sujet. « -vous avez de la chance que je vive seule. Et que j’ai un canapé. » ajouta la jolie brune. « -mais quelque chose me dit que ça n’est pas vraiment de la chance... » il y avait un petit côté voyeur dans tout ça qui subitement la mettait mal à l’aise. Non sans compter la proximité soudaine entre eux lorsqu’il l’aida. « -vous non plus. » répliqua t elle. Il n’était pas le seul à avoir une bonne mémoire. Et c’était peut être leur seul point commun de l’époque ! Elle aurait pu lui dire que là dessus aussi elle avait changé. Mais n’en fit rien. Tobias n’était pas un homme qu’elle tentait de séduire. Loin de là même ! Une mèche de cheveux derrière son oreille et elle hocha la tête : « -oui oui, bien sur. Je vais vous préparer la chambre d’ami pendant ce temps là. » il serait mieux que sur le canapé. Aurai un espace à lui, même si elle se doutait, enfin imaginait ou espérait qu’il n’allait pas rester longtemps. Elle croisa de nouveau ses bras, parce qu’elle avait tout simplement froid maintenant qu’elle était trempée, restant silencieuse pour le trajet retour. Étrangement, ce silence entre eux n’était pas pesant. Et elle ne su pas dire pourquoi elle ressentait cela.

Un regard, un sourire avant d’entrer dans la maison et de le devancer de quelques pas pour le conduire jusqu’à la salle de bain. « -vous avez des serviettes juste là. » précisa la jeune femme avant de le laisser seul. Elle gagna sa chambre, enfila une autre robe rapidement, histoire d’être à peu près sèche pour se rendre dans la chambre d’ami. Là, elle observa le désordre ambiant et soupira en se passant une main dans les cheveux. Le canapé c’était peut être une meilleure idée ? Mais elle fit un non de la tête et entrepris de pousser dans un coin ce qui se trouvait sur le lit. Cette pièce servait de bureau également et il y avait tout un tas poster, de flyers des concerts déjà réalisé par ses stars. Sans compter son ordinateur portable, des tonnes de paperasses traité ou non… La table à repassé aussi se trouvait ici, et June se coinça un doigt en la pliant. Elle porta à ses lèvres tout en sortant de la pièce pour aller chercher des draps propres. Ce fut là qu’elle croisa Tobias à moitié nu. Elle leva les deux mains au niveau de ses yeux en grimaçant. « -je suis désolée… je pensais pas que…" Elle ouvrit un œil lorsqu’il lui parla de la place bientôt libre et elle demanda alors avec un sourire qui trahissait sa gêne : « -vous n’avez pas dîner je suppose ? » elle non plus, mise à part un cupcake d’anniversaire. « -habillez vous, on en reparle après... » se corrigea June en filant dans sa propre chambre pour prendre les draps propres.

Demi tour, les draps entre les mains. Elle s’affaira à rendre la chambre un peu plus habitable, lissa les draps, avant de rejoindre la cuisine. En ouvrant le frigo elle se rendit compte qu’il allait falloir improviser s’ils voulaient un vrai repas. Mais ça irait comme ça. Elle ne savait pas si elle pouvait commander pour deux, s’il avait faim, si c’était sans danger ! Alors elle se débrouilla avec ce qu’elle avait sous la main, préparant des wraps et disposant quelques chips dans un bol.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1653
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 2 Empty

210528051940180800.png
Tobias Hansen
J'ai 41 ans et je vis à Santa Barbara, États-Unis. Dans la vie, je suis professeur dans un lycée privé et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Quatre ans que Blackbird avait disparu. Quatre ans que Tobias Hansen avait décidé de se ranger, abandonnant sa double-vie pour vivre pleinement la sienne. Enseignant dans un établissement privé de Santa Barbara, mais sans délaisser celle qui avait été l’élément perturbateur de sa vie. Il aurait pu la laisser vivre sa vie sans son regard au-dessus de son épaule, mais son instinct lui disait que ce n’était pas fini. A tout moment, on pouvait apprendre son existence et finir le travail… Ce qui arriva, obligeant Blackbird à reprendre du service une dernière fois afin de sauver celle auprès de qui, il avait trouvé les prémices de sa rédemption...

Encore combien de temps?  - Page 2 5qs2
Encore combien de temps?  - Page 2 G3nw
crédit : Bazzart


« C’est peut-être ça » rétorqua-t-il tout simplement en sachant que c’était uniquement une diversion pour ne pas se sentir gêné face à son compliment. C’est la raison pour laquelle il n’insista pas davantage. Lorsque le sujet dévia sur l’endroit où il allait passé la nuit, Tobias baissa son regard sur l’eau dans laquelle ils se trouvaient tous les deux « Non… » fut sa seule réponse. Parce qu’en effet, ce n’était pas de la chance. Ce n’était pas de la chance qu’il soit présent ce soir, qu’il n’ait d’autres choix que de rester à ses côtés pour les jours à venir. C’était juste un retour en arrière de quelques années qui déplaisait fortement à Tobias qui pensait que toute cette histoire était enfin derrière eux… Il se décida à monter sur le ponton et aida June à en faire de même, se reculant d’un pas en se souvenant qu’elle n’aimait pas la proximité. Un maigre sourire et un léger hochement de tête. En effet, il n’aimait pas vraiment la proximité avec un autre être humain qui n’était pas de sa famille.

Ils reprirent leur marche jusqu’à la maison, soufflant un « Merci » avant de laisser un doux silence prendre place entre eux. Ils n’étaient pas vraiment habitués, que ça soit l’un ou l’autre, à discuter durant des heures sur des sujets en tout genre. Toutefois, Tobias apprécia ce silence, presque reposant, alors qu’ils se dirigèrent jusqu’à la salle de bain, soulignant mentalement le bon goût de la jeune femme. Après une rapide douche chaude, et s’être rendu compte qu’il n’avait aucune affaire à lui dans la pièce, décida de nouer la serviette autour de sa taille et de quitter la pièce dans cette tenue. Évidemment, il croisa June en chemin qui cacha une partie de son corps avec sa main « C’est moi qui le suis, j’ai oublié mes affaires » et il fit un pas, puis un second avant de répondre « Non » et sourit devant la gêne de cette dernière, récupérant son sac pour se changer en toute hâte dans la salle de bain. Il enfila un jogging gris clair et un débardeur blanc, soit quelque chose de décontracté pour la fin de soirée et quitta la salle de bain en faisant en sorte de ne laisser aucune trace de son passage, rejoignant June dans la cuisine « J’aurais pu me coucher sans dîner vous savez, vous n’étiez pas obligé… mais merci » et glissa ses mains dans les poches de son jogging « Je peux aider ? » et décida de partir à la quête d’assiettes, de couverts et de verres, dressant ainsi la table pour eux deux et prit place sur l’une des chaises en attendant qu’elle arrive avec le dîner « Merci » et prit une première chips « Vous vous êtes changée ?! » en commençant à douter de sa mémoire et de son sens de l’observation soudainement. Il reprit une deuxième chips dans le silence, et commença finalement à manger réellement le plat qu’avait préparé June. Il se leva à l’issue et débarrassa la table, fit la vaisselle et se retourna vers son hôte « Est-ce que ça vous dérange si je vous abandonne pour aller dormir ? » parce qu’il était exténué et que ça faisait plusieurs jours qu’il ne dormait que sur une oreille.
Tobias fit quelques pas en direction de sa chambre et se retourna vers June « Tout ira bien » et reprit sa marche jusqu’à sa chambre, veillant à mettre son 9mn sous son oreiller, juste par simple précaution.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1587
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 2 Empty

hgfff.png
June Miller
J'ai 36 ans et j'ai arrêté de mentir sur mon âge. Je vis à Charleston, États-Unis. Dans la vie, je suis agent artistique et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance ou pas, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Nouvelle ville, nouvelle identité, nouvelle vie. Cela fait quatre ans que Daniela Willams n'existe plus, remplacé par June Miller. Malgré ses doutes, ses peurs, son incapacité à faire confiance aux gens, son franc parlé et son manque certain d'amour, la jeune femme déboussolée qu'elle était à l'époque, c'était fait la promesse de réussir cette nouvelle vie. Après avoir repris des études, et grâce à l'argent que Tobias lui avait donné, elle a monté son entreprise. Adieu le rêve de devenir artiste. Obligation de rester dans l'ombre. Alors pour côtoyer la scène et les paillettes, elle est devenue agent de star. Dénicheuse de talents. Aujourd'hui, elle est plutôt fière de son succès, de sa réussite et de cette nouvelle vie. Respectée et fortement appréciée dans son métier comme dans sa vie privée, la jeune femme n'a pas perdu sa bonne humeur et son humour parfois tranchant. Malgré les secrets et les mensonges, June a réussi à se faire une place et à vraiment vivre. Mais pour combien de temps encore?

Encore combien de temps?  - Page 2 5OVLGXd
Encore combien de temps?  - Page 2 Giphy
crédit : TAG


Tout en préparant à manger, elle ne cessait de penser à l’homme qui se trouvait dans sa salle de bain. Pourquoi était il ici ? Cette question lui faisait peur. Le peu qu’il lui avait dit ne l’avait pas rassuré. A nouveau les questions se bousculaient dans son esprit et elle sursauta lorsqu’il parla derrière elle. Décidément, elle ne s’y habituerait jamais. Elle osa un regard vers Tobias qui était vêtu cette fois-ci. « -mon frigo ne me permets pas vraiment de vous offrir un festin, mais c’est toujours mieux que rien. » elle l’observa du coin de l’oeil chercher les assiettes et les couverts. Cela la rassura. Il ne savait pas où se trouvait sa vaisselle. Il n’était donc jamais venu ici sans qu’elle ne le sache. June avait commencé à douter. Avant de sourire au bol de chips en se trouvant ridicule.

La jolie brune déposa le maigre repas sur la table, avant de prendre place en face de Tobias. Elle baissa les yeux machinalement sur sa robe avant de regarder le prof : « -oh heu oui… je n’avais pas envie de tremper toute la maison. » c’était peut être la première fois qu’il faisait une réflexion sur son physique, ou qu’il remarquait quelque chose sur elle. Elle mangea peu, ne prenant pas la peine de chercher un sujet de conversation. La fatigue était bien présente, mais l’angoisse la tenait déjà en alerte. « -oh non laissez... » bredouilla la jeune femme alors qu’il prenait les assiettes sales. Pourtant il continua sa route jusqu’à l’évier et pris même la peine de faire la vaisselle. Pendant ce temps, lui jetant quelques coup d’oeil, elle pianota quelques messages sur son téléphone, prétextant un besoin d’une journée de repos. Elle ne serait pas disponible le lendemain.

« -oh non bien sur… La chambre est au bout du couloir, à gauche. » elle ne prit pas la peine de se lever pour l’accompagner, il devait pouvoir trouver seul. Un léger sourire presque timide en l’entendant lui adresser ces quelques mots censés être rassurant. « -bonne nuit. » Elle resta sans bouger quelques minutes, puis se décida à rejoindre la salle de bain. Elle prit une douche, non sans tenter de faire taire son esprit. Et avant de se coucher, elle fit le tour de la maison afin de vérifier que tout était fermé. Le sommeil ne voulu pas vraiment d’elle…

Au matin, elle se leva très tôt, les cheveux en bataille, en short et débardeur, elle traîna les pieds jusque dans la cuisine. Là, elle se servit un bol de céréale, les petits ronds multicolore bien chimique qu’elle adorait, les arrosant avec du lait. Puis elle emporta le tout avec une cuillère à soupe afin de manger sur le balancelle de la terrasse. Les jambes en tailleur, elle avala peu à peu ses céréales. D’abord les verts, puis les roses, tout en regardant le soleil se lever peu à peu. C’était peut être la dernière fois qu’elle pouvait profiter de la vue.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1653
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 2 Empty

210528051940180800.png
Tobias Hansen
J'ai 41 ans et je vis à Santa Barbara, États-Unis. Dans la vie, je suis professeur dans un lycée privé et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Quatre ans que Blackbird avait disparu. Quatre ans que Tobias Hansen avait décidé de se ranger, abandonnant sa double-vie pour vivre pleinement la sienne. Enseignant dans un établissement privé de Santa Barbara, mais sans délaisser celle qui avait été l’élément perturbateur de sa vie. Il aurait pu la laisser vivre sa vie sans son regard au-dessus de son épaule, mais son instinct lui disait que ce n’était pas fini. A tout moment, on pouvait apprendre son existence et finir le travail… Ce qui arriva, obligeant Blackbird à reprendre du service une dernière fois afin de sauver celle auprès de qui, il avait trouvé les prémices de sa rédemption...

Encore combien de temps?  - Page 2 5qs2
Encore combien de temps?  - Page 2 G3nw
crédit : Bazzart


Cela faisait bien longtemps qu’il ne l’avait pas fait sursauter en arrivant jusqu’à elle discrètement. Un coup d’œil pour ce qu’elle préparait et répondit un simple « Ça ira, ne vous en faites pas » et de toute manière, il n’était pas vraiment sûr d’avoir grand appétit. Il était surtout épuisé, au point qu’il mit un moment avant de se rendre compte que June avait changé de tenue au retour de la plage. Un simplement hochement de tête pour seule réponse et terminèrent le dîner en silence. Tobias n’avait pas vraiment de sujet de conversation à proposer et parler pour ne rien dire ne l’intéressait que peu. Ce qui semblait être le cas de June aussi, qui garda tout autant le silence, sauf lorsqu’il se leva pour débarrasser. Il ignora sa demande, poursuivant dans sa lancée et lorsqu’il eut finit, lui demanda s’il pouvait allé rejoindre les bras de Morphée. Un nouveau hochement de tête pour seule réponse, mais en chemin, il se ravisa et tenta de la rassurer, un sourire à sa réponse « Bonne nuit à vous aussi » et rejoignit sa chambre, tombant rapidement dans les bras de Morphée…

Quand Tobias ouvrit les yeux, il les posa machinalement sur la table de nuit à la recherche de l’heure et se rabattit sur son portable. Huit heures du matin. Il posa les pieds au sol, se passant les deux mains sur le visage comme pour ôter toute trace de sa nuit et se dirigea directement vers la salle de bain. Une douche de bon matin pour se réveiller, une tenue de sport délaissée au profit d’un bas de costume et d’une chemise, quelques gouttes de parfum et de nouveau, il ne laissa aucune trace de son passage, renfermant toutes ses affaires dans ce sac de cuir lui servant de bagage depuis des années. Lorsqu’il arriva dans la pièce principale, il chercha la jeune femme du regard jusqu’à la trouver sur la terrasse. Il prit quelques secondes à l’observer, et décida de venir à sa rencontre, glissant ses mains dans les poches de son pantalon « Bonjour » et lui adressa un sourire « Bien dormi ? » et tout en désignant du pouce la cuisine derrière lui, ajouta « Est-ce que je peux me faire un café ? » et à son acquiescement, retourna dans ladite cuisine pour se servir ce breuvage qu’il affectionnait tant.

L’ancien assassin revint auprès de June, tasse de café fumante à la main et prit place à ses côtés. Une première gorgée pour se réveiller, une deuxième pour être certain d’être réveillé et posa sa tasse entre ses jambes, le dos posé contre le dossier de la balancelle « Vous n’avez pas beaucoup dormi, n’est-ce pas ? » en tournant la tête vers elle. Il baissa son regard sur un point invisible au sol « J’aurais aimé que l’on se revoit dans d’autres circonstances, vous savez » en relevant ses prunelles sombres sur elle. Il termina sa tasse de café en silence et après l’autorisation de June, s’en servit un second. Un rituel qu’il avait depuis toujours. Il avait besoin de ses deux tasses de cafés noirs chaque matin. Dans le même silence, il termina sa seconde tasse, la rapporta dans la cuisine, la nettoya et revint sur la terrasse, sans pour autant s’asseoir aux côtés de June. Les mains dans les poches, le regard perdu dans l’horizon, il prit un instant pour se préparer mentalement à la conversation qui allait suivre et se retourna vers elle « Lee Jong est venu me voir à Santa Barbara alors que je passais du temps avec ma sœur et ma nièce. Il est apparu aussi vite qu’il a disparu. J’ai pensé que c’était mon esprit qui me jouait des tours, mais finalement, il a fini par m’appeler en me disant que j’avais pris la mauvaise décision il y a quatre ans en ne vous tuant pas, et qu’il savait qui vous étiez… et que McPherson aussi ». Son regard sur elle, il la laissa digérer ces premières informations avant de poursuivre « Lee Jong a été contacté par McPherson pour nous exécuter tous les deux. Il se moque bien de la manière dont on disparaitra de la surface de la terre. Il peut très bien nous tuer d’une balle, comme prendre son temps en nous torturant… ». Tobias se passa une main lasse sur le visage, inspira profondément et ajouta « Je savais que ce jour arriverait tôt ou tard. C’est aussi pour cette raison que j’ai veillé sur vous ces quatre dernières années ». Mais pas seulement. Tobias avait veillé sur elle aussi parce qu’elle était l’incarnation de sa rédemption, celle qui lui rappelait pourquoi il ne faisait plus ce travail. « Lee Jong est extrêmement dangereux… Toutefois, il est hors de question que je vous fasse quitter votre vie une nouvelle fois. Vous avez déjà bien assez enduré de cette situation. Je vais tuer Lee Jong et quand j’en aurais fini avec lui, j’en ferais de même avec McPherson. Ensuite, vous n’aurez plus rien à craindre de quiconque et je disparaitrais définitivement de votre vie ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1587
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 2 Empty

hgfff.png
June Miller
J'ai 36 ans et j'ai arrêté de mentir sur mon âge. Je vis à Charleston, États-Unis. Dans la vie, je suis agent artistique et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance ou pas, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Nouvelle ville, nouvelle identité, nouvelle vie. Cela fait quatre ans que Daniela Willams n'existe plus, remplacé par June Miller. Malgré ses doutes, ses peurs, son incapacité à faire confiance aux gens, son franc parlé et son manque certain d'amour, la jeune femme déboussolée qu'elle était à l'époque, c'était fait la promesse de réussir cette nouvelle vie. Après avoir repris des études, et grâce à l'argent que Tobias lui avait donné, elle a monté son entreprise. Adieu le rêve de devenir artiste. Obligation de rester dans l'ombre. Alors pour côtoyer la scène et les paillettes, elle est devenue agent de star. Dénicheuse de talents. Aujourd'hui, elle est plutôt fière de son succès, de sa réussite et de cette nouvelle vie. Respectée et fortement appréciée dans son métier comme dans sa vie privée, la jeune femme n'a pas perdu sa bonne humeur et son humour parfois tranchant. Malgré les secrets et les mensonges, June a réussi à se faire une place et à vraiment vivre. Mais pour combien de temps encore?

Encore combien de temps?  - Page 2 5OVLGXd
Encore combien de temps?  - Page 2 Giphy
crédit : TAG


Perdue dans ses pensées, la cuillère de ses céréales sur le borde des lèvres, le regard fixé sur l’horizon, elle cligna des yeux avec lenteur en entendant le bonjour de Tobias. Il était toujours aussi silencieux dans ses déplacements. Enfin, elle avait entendu la douche au loin, se doutant qu’il allait finir par arriver sur la terrasse. June tourna la tête et lui sourit avec douceur : « -jour… je vais seulement dire ça… je ne suis pas vraiment certaine que ça soit un bonjour... » elle baissa les yeux sur son bol presque vide. La bonne humeur n’était pas vraiment au rendez vous. Elle redoutait ce qu’il allait lui annoncer. « -oui... » mentit June en cherchant un ton plus enjoué, sachant qu’il n’était pas dupe. « -et oui bien sur, ne vous gênez pas. » ajouta la jeune femme en esquissant un mouvement pour se lever. Mais il avait déjà fait demi tour. Un petit sourire amusé tout de même. Il avait besoin de son café. Sinon quoi ? Il était de mauvaise humeur toute la journée ?

Un non de la tête : « -pas vraiment... » le regard baissé sur son bol vide. Puis elle le regarda et fronça les sourcils : « -parce que vous aviez envie de me revoir ? » demanda la jeune femme avec ironie, surprise de ses mots. C’était sans doute une tournure de phrase, ou une façon de lui faire comprendre qu’il était désolé d’avance. Un moment de silence et elle dit en regardant la tasse vide : « -vous pouvez en prendre un autre et encore un autre vous savez… Je ne vais pas vous facturer l’hébergement. » elle le sentait hésiter. Elle n’avait pas envie qu’il se sente dans l’obligation de lui demander à chaque fois.

Lorsqu’il pris place sans la moindre tasse entre ses mains, June su qu’il allait enfin lui dire la raison de sa visite. Elle redoutait cet instant tout en l’attendant avec impatience. Histoire d’arrêter de flipper, ou de flipper plus encore. La jolie brune fut à deux doigts de lui demander d’abréger son attente, ça devenait insoutenable. En sentant son regard sur elle, June posa son bol à terre et se tourna légèrement vers lui. Tout en l’écoutant, elle tritura une mèche de ses cheveux. Son regard se perdit dans le vague alors que les noms évoqué la propulsaient dans son passé. Elle resta silencieuse, releva les yeux sur Tobias en écoutant le nouveau contrat qui planait sur sa vie, et sur la sienne. Elle glissa ses cheveux derrière son oreille et fronça les sourcils. Quoi ? Comment ça il savait que ça arriverait ? Pourquoi est ce qu’il ne s’était pas manifesté ?

« -woh woh woh ! Minutes papillon. » clama June en levant une main entre eux. « -vous oubliez d’avance ce plan. Je m’y oppose. Et je vous en pris ne me dite pas que c’est vous le pro blablabla. Je… » elle se pinça les lèvres et se leva d’un bon pour avancer vers le bord de la terrasse. Puis elle se retourna pour regarder Tobias et dit : « -ne faites pas ça. On va trouver une autre solution. Je… Je suis certaine qu’il y a une autre possibilité. Vous ne pouvez pas... » elle réalisa qu’elle devait être bien ridicule, là en pyjama, les cheveux en bataille, pas maquillée, en train de presque le supplier de ne pas mettre son plan en action. Finalement qu’est ce que ça pouvait lui faire qu’il tue ces deux ordures ? Ça en ferait deux de moins dans le monde. Est ce qu’elle était en train de s’inquiéter pour lui ? Elle cacha son visage entre ses mains quelques secondes avant de demander : « -pourquoi vous me l’avez pas dit ?! » elle précisa en ouvrant les deux mains devant elle : « -que ça pouvait recommencer. » et pourquoi est ce qu’elle était en train de s’énerver contre lui ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1653
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 2 Empty

210528051940180800.png
Tobias Hansen
J'ai 41 ans et je vis à Santa Barbara, États-Unis. Dans la vie, je suis professeur dans un lycée privé et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Quatre ans que Blackbird avait disparu. Quatre ans que Tobias Hansen avait décidé de se ranger, abandonnant sa double-vie pour vivre pleinement la sienne. Enseignant dans un établissement privé de Santa Barbara, mais sans délaisser celle qui avait été l’élément perturbateur de sa vie. Il aurait pu la laisser vivre sa vie sans son regard au-dessus de son épaule, mais son instinct lui disait que ce n’était pas fini. A tout moment, on pouvait apprendre son existence et finir le travail… Ce qui arriva, obligeant Blackbird à reprendre du service une dernière fois afin de sauver celle auprès de qui, il avait trouvé les prémices de sa rédemption...

Encore combien de temps?  - Page 2 5qs2
Encore combien de temps?  - Page 2 G3nw
crédit : Bazzart


Tobias baissa les yeux, se sentant responsable de cette épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes. C’était lui l’annonceur de la mauvaise nouvelle. C’était lui qui allait briser la tranquillité et la quiétude qui régnaient dans sa vie depuis quatre ans maintenant. Et il pouvait déjà dire que non, la journée n’allait pas être agréable… Elle le savait, parce qu’elle avait beau lui dire qu’elle avait bien dormi, il n’était pas dupe. Il savait que ce n’était pas le cas. Tobias s’éloigna donc pour se servir un café après l’avoir remercié, et revint vers elle, prenant place à ses côtés. June lui donna raison quand elle lui avoua que non, elle n’avait pas beaucoup fermé l’œil cette nuit. La jeune femme avait sûrement dû remué à la simple pensée que tout son quotidien risquait de voler en éclats, une fois encore. Tobias baissa les yeux sur sa tasse en entendant sa réponse, lui confiant qu’il aurait préféré croiser sa route dans d’autres circonstances. Un petit sourire se dessina sur les lèvres du quarantenaire qui leva les yeux vers elle « Oui, ça vous surprend ? ». Plusieurs fois, il avait eu envie de la voir, de lui parler, juste pour savoir comment elle allait réellement. Il termina sa tasse et lui demanda s’il pouvait prendre un second café. Un petit sourire timide tout en acquiesçant de la tête « Bien… merci » et s’éloigna pour se servir un second café qu’il but dans un silence presque pesant.

Ce ne fut qu’au retour de Tobias à son troisième retour, qu’il se lança. Il lui expliqua tout depuis le commencement. La seule solution qui s’imposait à eux… à lui… c’était de tuer les deux perturbateurs dans la vie de June. Pour autant, le plan ne semblait pas séduire l’intéressée qui se leva. Tobias fronça les sourcils, posant brièvement son regard sur sa main avant de le relever sur elle « C’est notre seule solution » sans défroncer les sourcils. Était-elle en train de s’inquiéter pour lui ? Pour sa morale ? Sa vie ? « Vous savez que ça ne sera pas une première pour moi » tout en esquissant un petit sourire espiègle. Il posa ses mains sur ses hanches, la regardant fixement, jusqu’à ce qu’elle lui pose la question. Tobias détourna le regard un instant, quelques secondes, et reporta son attention sur elle « Pour que vous viviez ces quatre années en regardant continuellement au-dessus de votre épaule ? Qu’au moindre regard insistant d’un homme, vous vous demandiez s’il est séduit par vous ou qu’il vient seulement vous tuer ? ». Tobias fit un pas en sa direction « En veillant sur vous dans l’ombre, je m’assurais que vous meniez votre vie librement et vous l’avez fait ». Il pencha légèrement la tête en la regardant et lui sourit avec douceur « Maintenant, vous devez me laisser vous protéger, compris ? ».

Tobias leva la tête en entendant sonner à la porte « Vous attendez quelqu’un ? » et sans attendre sa réponse, se hâta jusqu’à sa chambre pour récupérer son arme, la plaquant contre sa jambe et après un regard dans le judas, ouvrit doucement la porte « Vous êtes ? » « Ce sont des fleurs pour Madame Miller » « Elle n’a pas commandé de fleurs » « On les lui offre, tenez » et tendit le bouquet en échange d’une signature. Tobias récupéra le bouquet et referma la porte à clef juste derrière lui, posant son regard sur June « Des Hibiscus Syriascus, aussi appelée Mugungwa… Fleur nationale coréenne du sud. Lee Jong est coréen… Préparez vos affaires, on part d’ici » alors qu’il jeta le bouquet dans la poubelle. Tobias resta dans l’entrée, son sac à ses côtés et se saisit de celui de June lorsqu’elle arriva à sa hauteur « Le taxi nous attend » et quittèrent la maison…


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1587
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 2 Empty

hgfff.png
June Miller
J'ai 36 ans et j'ai arrêté de mentir sur mon âge. Je vis à Charleston, États-Unis. Dans la vie, je suis agent artistique et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance ou pas, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Nouvelle ville, nouvelle identité, nouvelle vie. Cela fait quatre ans que Daniela Willams n'existe plus, remplacé par June Miller. Malgré ses doutes, ses peurs, son incapacité à faire confiance aux gens, son franc parlé et son manque certain d'amour, la jeune femme déboussolée qu'elle était à l'époque, c'était fait la promesse de réussir cette nouvelle vie. Après avoir repris des études, et grâce à l'argent que Tobias lui avait donné, elle a monté son entreprise. Adieu le rêve de devenir artiste. Obligation de rester dans l'ombre. Alors pour côtoyer la scène et les paillettes, elle est devenue agent de star. Dénicheuse de talents. Aujourd'hui, elle est plutôt fière de son succès, de sa réussite et de cette nouvelle vie. Respectée et fortement appréciée dans son métier comme dans sa vie privée, la jeune femme n'a pas perdu sa bonne humeur et son humour parfois tranchant. Malgré les secrets et les mensonges, June a réussi à se faire une place et à vraiment vivre. Mais pour combien de temps encore?

Encore combien de temps?  - Page 2 5OVLGXd
Encore combien de temps?  - Page 2 Giphy
crédit : TAG


« -oui, totalement ! » répondit June avec une petite grimace qui marquait l’évidence. S’il avait bouleversé sa vie, elle avait également mis un joyeux bordel dans la sienne. Elle n’avait pas poser plus de question que ça la veille, mais il lui avait dit ne plus exercer son second métier. Et sans pour autant s’en venter, elle était presque certaine que cela avait un rapport avec elle. Elle n’avait pas la prétention de croire que c’était elle qui l’avait fait changer, qui avait bouleversé sa conscience ou un truc du genre. De là à ce qu’il ait envi de la revoir. Ils ne s’étaient pas vraiment quitté en grande amitié, et ils ne s’étaient jamais vraiment apprécié. Donc oui, elle était vraiment surprise qu’il lui avoue quelque chose comme ça.

Et puis il lui expliqua enfin la situation. Et la réaction de June ne se fit pas attendre. Il était hors de question qu’ils suivent le plan de Tobias. « -je préfère ne pas y penser si vous voulez bien. » déclara la jeune femme malgré le ton qu’il venait d’employer. Et puis elle posa sa question. Elle était de mauvaise fois, elle savait au fond d’elle même que cela pourrait recommencer. Qu’elle ne serait jamais totalement à l’abri. C’était pour cela qu’elle avait renoncé à son rêve de chanteuse, qu’elle avait décidé de rester dans l’ombre et de devenir seulement agent. Pour cela aussi qu’elle était célibataire, qu’elle ne parvenait pas à faire totalement confiance à un homme lorsqu’il entrait dans sa vie. « -c’est ce que vous croyez. Vous m’avez peut être observé de loin à mon insu, je trouve ça assez déplacé d’ailleurs même si vous me dites que c’était ma sécurité, mais passons. Vous m’avez peut être observé mais vous n’êtes pas dans ma tête. » elle n’avait pas oublié. Une partie d’elle même était toujours en alerte. Même si peu à peu, elle avait commencé à se dire que c’était bon…

Elle se pinça les lèvres lorsqu’il lui demanda si tendrement de le laisser la protéger. « -bien sur… le problème n’est pas là Tobias. » étrangement elle lui faisait confiance sur ce point. Elle ne voulait simplement pas qu’il replonge dans cette noirceur. June se raidit en entendant la sonnette. Un regard pour Tobias. « -non. Mais il peut s’agir de mon assistant. J’ai dis que je n’étais pas disponible aujourd’hui mais... » il venait déjà de quitter la terrasse. D’un pas rapide elle le suivit et resta en retrait le temps qu’il ouvre le porte. Un frisson en voyant son arme. Une regard pour les fleurs, un pour son protecteur. Puis un hochement de tête et elle se précipita dans sa chambre. Elle enfila rapidement un jean et un tshirt, une paire de basket. Puis elle attacha ses cheveux avant de prendre le sac déjà prêt dans le fond de sa penderie. Elle espérait ne jamais avoir à l’utiliser.

Quelques minutes plus tard elle réapparu dans le salon : « -attendez… est ce que je… est ce que je peux emporter mon téléphone ou bien est ce que c’est trop risqué ? » elle s’en remettait totalement à lui. S’il fallait qu’elle abandonne à nouveau sa vie, et bien elle le ferait. A contre coeur parce qu’elle adorait sa maison, son boulot, son cercle d’amis… Un regard pour les fleurs dans la poubelle. Si Lee machin chose avait envoyé cela, il connaissait déjà bien trop de chose à son sujet. Elle devait disparaître. La jeune femme quitta la pièce pour se rendre dans la chambre d’ami. Elle sortie une boite à chaussure d’un placard, et saisit l’agent liquide qui se trouvait à l’intérieur. Un bon paquet de billet qu’elle rangea dans son sac à main, avant de rejoindre Tobias. « -je suis prête. » elle était morte de peur, mais elle était prête. Quelques minutes plus tard, elle montait dans le taxi, ses doigts pianotant sur ses cuisses, la peur lui nouant le ventre.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1653
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 2 Empty

210528051940180800.png
Tobias Hansen
J'ai 41 ans et je vis à Santa Barbara, États-Unis. Dans la vie, je suis professeur dans un lycée privé et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Quatre ans que Blackbird avait disparu. Quatre ans que Tobias Hansen avait décidé de se ranger, abandonnant sa double-vie pour vivre pleinement la sienne. Enseignant dans un établissement privé de Santa Barbara, mais sans délaisser celle qui avait été l’élément perturbateur de sa vie. Il aurait pu la laisser vivre sa vie sans son regard au-dessus de son épaule, mais son instinct lui disait que ce n’était pas fini. A tout moment, on pouvait apprendre son existence et finir le travail… Ce qui arriva, obligeant Blackbird à reprendre du service une dernière fois afin de sauver celle auprès de qui, il avait trouvé les prémices de sa rédemption...

Encore combien de temps?  - Page 2 5qs2
Encore combien de temps?  - Page 2 G3nw
crédit : Bazzart


Tobias avait pris le temps d’expliquer la situation dans laquelle ils se trouvaient à nouveau, tout en lui confiant son unique plan d’action qui leur permettrait de dormir sur leurs deux oreilles. Assassiner Lee Jong et Harold McPherson. Pour autant, June s’interposa. Avait-elle peur pour sa vie ? Non, elle semblait ne pas vouloir le tuer à nouveau. Mais comme il le lui confia, ce n’était pas nouveau pour lui. Cela faisait des années qu’il vivait avec du sang sur les mains. « Pourtant, c’est ce que je suis June. Je suis un tueur à gage » comme pour la confronter à la réalité. Même s’il avait mis Blackbird au placard, ça restait tout de même ce qu’il était. Il n’était pas dupe, et elle ne devait pas l’être non plus parce qu’elle allait devoir se confronter à la partie la plus sombre de sa personnalité. Il avait tout fait pour la maintenir dans une sorte de bulle aseptisée à cette dure réalité, et cela, en restant dans son ombre, veillant sur elle au loin. Toutefois, June s’en offusqua soudainement. L’angoisse de cette situation semblait faire revenir la vraie Daniela sur le devant de la scène « Je ne vous ai pas observé dans les vestiaires des dames. J’ai tenté de vous garder en sécurité et ça a plutôt fonctionné jusqu’à aujourd’hui » et poussa un soupir alors qu’il sentait la froideur d’antan reprendre le dessus « Je ne suis pas stupide, je sais que vous êtes restée sur vos gardes, rien que dans la manière de refermer la porte à clef derrière moi hier soir », comme pour s’assurer que personne n’entre par effraction chez elle.

Tobias lui demanda une seule chose et le fit avec douceur, voire tendresse : Il voulait qu’elle le laisse la protéger. Rien de plus. « Où est le problème alors June ? » demanda-t-il presque aussitôt, vraiment curieux de sa réponse. Puis la sonnette retentit et sans vraiment attendre la réponse de la jeune femme, Tobias récupéra son arme et se dirigea vers la porte où il récupéra des fleurs de Corée du Sud. Lee Jong avait toujours fait dans l’originalité et la provocation. Aussitôt, Tobias demanda à sa protégée de se hâter pour faire son sac. Ils devaient partir tout de suite « Notez les numéros sur une feuille, je vous achèterai un téléphone prépayé en route. Vous n’aurez qu’à dire que votre téléphone est tombé à l’eau et que vous avez changé de numéro » et la laissa s’éclipser une nouvelle fois. Un hochement de tête, il prit les deux sacs qu’ils mirent dans le coffre du taxi, donna l’adresse d’une société de location de voiture à quelques kilomètres de là et voilà qu’ils partaient, une fois encore. Tobias jeta un regard à June qui se laissait gagné par la peur et l’anxiété. Un regard pour l’extérieur, et après avoir hésité, se décida à poser sa main sur la sienne, la stoppant ainsi dans son mouvement incontrôlé de pianotage « Je suis là, tout ira bien » alors qu’il n’en était pas convaincu lui-même. Il avait déjà affronté Lee Jong par le passé et il en portait les cicatrices…

Le taxi les déposa à l’entreprise de location de voiture et Tobias reprit son rôle de Blackbird, affichant un sourire de courtoisie alors qu’il tendit la main au loueur de voiture « Bonjour, je vous ai appelé tout à l’heure, vous vous souvenez ? » « Oui, bien sûr. Paul Ridley » « Exactement. Voici mon permis de conduire et ma pièce d’identité. Nous sommes d’accord que je peux la déposer dans toute autre garage de location dans le pays ? » « Oui, oui, n’ayez crainte Mr. Ridley. Bon, tout est en ordre pour moi, voici les clefs, la voiture est devant » « Merci, passez une bonne journée » et Tobias quitta la petite pièce pour rejoindre June. Il lui fit un signe de tête pour lui demander de le suivre et montèrent dans la berline « On part pour le Canada, on fera une escale en chemin ». Un regard pour June « Je suis désolé pour tout ça… » et se concentra de nouveau sur la route, s’enfermant dans son mutisme habituel.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1587
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 2 Empty

hgfff.png
June Miller
J'ai 36 ans et j'ai arrêté de mentir sur mon âge. Je vis à Charleston, États-Unis. Dans la vie, je suis agent artistique et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance ou pas, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Nouvelle ville, nouvelle identité, nouvelle vie. Cela fait quatre ans que Daniela Willams n'existe plus, remplacé par June Miller. Malgré ses doutes, ses peurs, son incapacité à faire confiance aux gens, son franc parlé et son manque certain d'amour, la jeune femme déboussolée qu'elle était à l'époque, c'était fait la promesse de réussir cette nouvelle vie. Après avoir repris des études, et grâce à l'argent que Tobias lui avait donné, elle a monté son entreprise. Adieu le rêve de devenir artiste. Obligation de rester dans l'ombre. Alors pour côtoyer la scène et les paillettes, elle est devenue agent de star. Dénicheuse de talents. Aujourd'hui, elle est plutôt fière de son succès, de sa réussite et de cette nouvelle vie. Respectée et fortement appréciée dans son métier comme dans sa vie privée, la jeune femme n'a pas perdu sa bonne humeur et son humour parfois tranchant. Malgré les secrets et les mensonges, June a réussi à se faire une place et à vraiment vivre. Mais pour combien de temps encore?

Encore combien de temps?  - Page 2 5OVLGXd
Encore combien de temps?  - Page 2 Giphy
crédit : TAG


« -non vous êtes prof dans un lycée privé. » répliqua la jeune femme avant de détourner les yeux. Pourquoi est ce qu’elle tenait tant à éviter qu’il endosse à nouveau ce rôle ? Parce qu’elle se sentait coupable ? Parce que si elle n’avait jamais existé, elle n’aurait pas bousculé sa vie ? Enfin ça n’était pas comme s’il avait femme et enfants qui l’attendait à la maison ! Qui était elle pour vouloir racheter son âme ?! « -jusqu’à aujourd’hui... » reprit la jeune femme sur un ton qui trahissait la mauvaise fois. La peur prenait le dessus. « -excusez moi, c’est pas ce que je voulais dire... » souffla t elle sans le regarder. Jamais quatre ans au paravent elle ne se serait excusez ainsi. Elle ne se serait pas non plus sentit mal d’avoir dit quelque chose comme ça. Mais elle avait changé et elle s’en voulu. Parce que dans le fond, maintenant qu’elle savait, elle lui était reconnaissante d’avoir veillée sur elle. Même de loin. Même s’il n’aurait pas du perdre son temps avec ça. Elle ouvrit la bouche pour répliqua : « -je n’ai pas dis ça. » détachant chacun de ses mots pour bien lui faire comprendre qu’elle n’avait jamais pensé cela de lui un seul instant.

« -je sais pas… je... » elle garda la bouche ouverte quelques secondes, cherchant ses mots avant de lâcher un : « -vous savez quoi laisser tomber. » et elle fut sauvée, si on pouvait dire ça, par la venue d’un visiteur. Qu’elle n’attendait pas. Tobias était sur ses gardes. S’il n’avait pas été là, jamais elle n’aurait fait le rapprochement entre les fleurs et Lee truc… Une fois son sac de secours récupéré, elle lui demanda des précisions. « -ok... » elle n’avait pas le temps de faire ça. Et de toute manière, au vu de la situation, il valait mieux qu’elle tire un trait tout de suite sur sa vie actuelle. Peut être que cette fois ci quelqu’un la pleurerait.

Une fois en voiture, elle ne parvenait pas à rester immobile. Elle n’était pas sur entraînée pour de telle situation ! Pourtant lorsqu’il la toucha, posant sa main sur la sienne, June se figea. Surprise par le geste, surprise par la délicatesse du geste. Mais aussi par la douceur de la voix de Tobias. D’ordinaire elle n’aurait jamais fait ça, mais elle entrelaça ses doigts à ceux de son protecteur, cherchant dans ce geste quelque chose à quoi se raccrocher. Puis elle ferma les yeux quelques secondes, avant de lui rendre sa main et de souffler un : « -c’est bon… ça va... je vais bien.» oui, ça allait le faire. Elle n’était pas seule. Il était là.

Un regard pour Tobias lorsqu’ils arrivèrent à l’agence de location. Elle resta à côté des sacs alors qu’il prenait les clés de leur véhicule. Pas de question, elle le suivit jusqu’à la voiture et s’installa toujours aussi silencieusement. Un hochement de tête en enregistrant l’information. Puis elle laissa un léger silence s’installer avant de répondre en fixant la route : « -vous n’y êtes pour rien. » s’il avait été capable de l’observer de loin afin qu’elle puisse à nouveau vivre convenablement, June savait que ça n’était pas sa faute. Au bout d’une grosse demi heure elle osa demander : « -comment ont ils su ? Que j’étais toujours en vie, où j’étais… » elle voulait savoir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1653
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 2 Empty

210528051940180800.png
Tobias Hansen
J'ai 41 ans et je vis à Santa Barbara, États-Unis. Dans la vie, je suis professeur dans un lycée privé et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Quatre ans que Blackbird avait disparu. Quatre ans que Tobias Hansen avait décidé de se ranger, abandonnant sa double-vie pour vivre pleinement la sienne. Enseignant dans un établissement privé de Santa Barbara, mais sans délaisser celle qui avait été l’élément perturbateur de sa vie. Il aurait pu la laisser vivre sa vie sans son regard au-dessus de son épaule, mais son instinct lui disait que ce n’était pas fini. A tout moment, on pouvait apprendre son existence et finir le travail… Ce qui arriva, obligeant Blackbird à reprendre du service une dernière fois afin de sauver celle auprès de qui, il avait trouvé les prémices de sa rédemption...

Encore combien de temps?  - Page 2 5qs2
Encore combien de temps?  - Page 2 G3nw
crédit : Bazzart


Tobias la regarda sans rien dire alors qu’elle venait de lui rappeler qu’il n’était pas qu’un assassin, il était aussi un professeur, et il aimait son métier. Un métier qui lui avait laissé le temps de pouvoir garder un œil sur sa protégée, même si cette dernière semblait le lui reprocher. Enfin, jusqu’à ce qu’elle ne se rende compte du ton employé et qu’elle ne s’excuse. Il en fut étonné. C’était bien la première fois qu’elle s’excusait de mal lui parler, il souffla alors un « Ce n’est rien » et lui rappela qu’il n’était pas un idiot « C’est une manière de parler » répondit-il aussitôt. Il savait bien qu’elle ne le considérait pas comme un idiot. Toutefois, une question resta en suspens. Qu’est-ce qui la dérangeait tant dans son souhait de la protéger ? Mais elle n’eut le temps d’y répondre et lui, de lui reposer la question que Lee Jong fit acte de présence par le biais d’un bouquet de fleurs. Un bouquet de fleurs qui les poussèrent à prendre un taxi sur plusieurs kilomètres. Un regard pour cette dernière. Elle se laissait gagner par la peur, par l’angoisse. Tobias glissa alors sa main sur la sienne, tentant de se montrer rassurant et il baissa bien vite ses yeux sur leurs doigts entrelacés. Une drôle de sensation le parcourra de l’intérieur, sans vraiment comprendre pourquoi. C’était bien la première fois qu’il se montrait tactile, et il ne s’était pas attendu à ce qu’elle y réponde de cette manière. Finalement, elle lui rendit sa main qu’il ramena jusqu’à sa propre cuisse. Un acquiescement pour seule réponse et il enfila son costume de Paul Ridley afin de louer une voiture pour la distance qu’il leur restait à parcourir.

Direction le canada. Les villes étaient éparpillées et il y avait énormément de contrées reculées leur permettant de se faire discret. Toutefois, Tobias s’excusa pour ce qu’il lui faisait vivre une nouvelle fois « J’aurais dû le tuer au moment même où il m’a menacé » rétorqua-t-il avec une certaine colère dans la voix. Il se calma aussitôt, ne souhaitant pas engendrer plus de stress chez la jeune femme. Renfermé dans son mutisme, ils laissèrent le silence prendre possession de l’habitacle. Un silence qui dura presque une demi-heure avant que June ne le brise. « Je ne sais pas… » et réfléchit avant de rétorquer « Et si c’était moi qui les avais conduits jusqu’à vous ? ». Cette idée lui mit en enclume sur la poitrine « Je veux dire, ils auraient pu avoir un doute et mes allées et venues jusqu’à Charleston pour veiller sur vous… Je ne sais pas… Cette simple idée me… » et se tut, contractant la mâchoire avec force. « Moi qui pensais vous protéger, et finalement, j’ai mené tout droit le loup dans la bergerie ». Il tourna la tête vers elle « Je suis sincèrement désolé June, j’aurais dû vous écouter et disparaître de votre vie » alors qu’il se passa sa main libre lassement sur le visage.

Après plus de deux heures de route, Tobias décida de garer la voiture pour manger un morceau dans ce qui ressemblait être un bar / restaurant « Vous pouvez venir avec moi cette fois-ci, mais ne me quittez pas d’une semelle ». Un regard pour son arme qu’il rangea dans son dos, referma la voiture à clef et prirent place à l’intérieur du restaurant où tous les regards se posèrent sur eux. Tobias les ignora et commande un burger et des frites, le tout accompagné d’un soda « Mangez un peu ».



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Encore combien de temps?  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Encore combien de temps?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: