Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
-40%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD 55 » à 369,99€
369.99 € 620.54 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Vous voici à la croisée des chemins de votre destin, il est temps pour vous de choisir.

Selenaë
Messages : 4065
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Hélo
Selenaë
Sam 19 Déc - 13:17
7ei5.pngLa guerre s'est déclarée


Sukoji et Amelia ont vécu un été intense, ils ont partagé des sentiments sans tout oser s'avouer, soudain Sukoji a eu une attaque et il est entré dans le monde des esprit pour suivre une quête, à son réveil dans la nation du feu, la guerre s'était déclarée. Pendant trois ans, les enfants ont grandi, ils se sont battus aux côtés des leurs, ils ont voyagé, gagné des batailles et perdu d'autres.

Quand ils vont se retrouvés, seront-ils ennemis ? amis ? Seul l'avenir nous le dira.



Ce rp est la suite de celui-là & celui-ci

i3tb.png
Selenaë
Messages : 4065
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Hélo
Selenaë
Sam 19 Déc - 13:28
e65e11b8d06d4a87ceae2dcfd0503095--magi-hakuryuu.jpg
_      Sukoji      _
J'ai 19 ans et je vis sur les terre de la nation du feu, au Sud. Dans la vie, je suis soldat de la nation du feu et je m'en sors très bien, je vais bientôt être promu. Sinon, je suis célibataire je n'ai absolument pas le temps de me consacrer à quelqu'un.

2eeAMSeLXzMPvYMf72dSRDncyvzQImKstjJ415I3LaYeOea6bCx926rN1AApiYtBynWNBW45jpXE2c6KkJWBHTPm1w6nWjHwF0gBcnI3rmrRacLxtO157JYfc84hzA=s0-d


Ren Hakuryuu (c) googleimage
Sukoji s'était réveillé dans son grand lit, entouré de domestique affolés. Il avait d'abord gardé les yeux fermés, comme pour conserver les images du songe qui lui restait en mémoire. Pourtant, ces images s'effaçaient peu à peu, le laissant dans le doute de ce qu'il avait vécu ou rêvé.

Il y avait Amelia, un esprit frétillant et un arbre terrifiant. Il y avait de l'amour, de la peur et de l'incompréhension. De la rage aussi. Ou du désespoir. Et il avait mal partout, surtout dans sa poitrine. Quelque chose le brûlait. Il poussa un hurlement, incapable de se contenir, puis, il ouvrit les yeux. Tout s'était envolé. Son père se tenait à son chevet.

« Bon retour parmi les vivants. »

Et il s'en alla. Son fils allait bien, il voulait le vérifier, mais maintenant il avait des papiers à signer, des propositions de lois à soumettre, des gens importants à voir. Sukoji s'interdit de verser la moindre larme et s'assit à sa table, tout en ignorant les questions de tout le monde.

Il prit une plume et se mit à écrire, il écrivit, jeta, raya, recommença pas moins de six lettres avant d'être satisfait, puis il la ferma et demanda à ce qu'on la poste pour la Nation de l'eau et la famille Forbes.

Il n'eut jamais de réponse, il ne sut jamais si la lettre était arrivée à bon port ou si elle l'avait délibérément ignoré. Il aurait voulu sortir son papier et écrire, encore et encore, sauf qu'il ne put pas. La guerre s'était déclarée entre les nations et sa place n'était plus auprès d'Amelia. Ce qu'ils avaient partagé avait compté pour lui, mais c'était fini.

En trois ans, le temps s'était accéléré, et Sukoji n'avait plus eu une minute à lui. Il avait appris à maîtriser l'éclair et son talent pour le feu s'était accentué. Il était doué, très doué. Il utilisait les techniques apprise par Amelia et cela lui faisait toujours un pincement au coeur, mais il s'interdisait de penser à elle autrement qu'un doux souvenir du passé. Leurs nations étaient en guerre, il ne pouvait plus rien se passer, de toute manière, si un jour elle ferait face à lui, il devrait gagner. Il n'avait pas d'autre choix.

Froid, efficace et doué, ces trois qualités lui avait permit de vite évolué. De simple soldat, après de nombreux combat, il était devenu sergent. L'un des plus jeunes, il n'en était pas peu fier. Il se battait aux côtés de maîtres du feu et de sans pouvoir, l'alliance des deux état primordial pour gagner, le Seigneur du Feu l'avait bien compris.

Ce matin-là, Sukoji frissonnait dans sa tente de fortune, qu'il partageait avec trois camarades. Ils étaient en mission dans la nation de la Terre qui se rebellaient avec trop de force, il fallait les arrêter tout de suite. Son caporal l'avait envoyé en mission délicate au abord de la ville, il devait se faire passer pour un habitant de la nation terrestre et découvrir les points faible de la ville. Il s'était donc habillé en conséquence et avait pénétré la ville. Discrètement, il parcourait les longues rues, comptait les soldats et repérait les ouvertures de portes et de passages.
Leonnor
Messages : 512
Date d'inscription : 23/08/2018
Région : IDF
Crédits : Joumana Medlej

Univers fétiche : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
Préférence de jeu : Les deux
cat
Leonnor
Sam 6 Fév - 19:26
mLr8og5.jpg
Amelia Forbes
J'ai 19 ans et je vis en Antarctique, dans la tribu de l'Eau. Dans la vie, je suis étudiante et je m'en sors moyennement. Sinon, grâce à mon indifférence à ce sujet, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


avatar :copyright:️ me


Amelia se rappelait encore de l'annonce de la guerre. L'annonce avait laissé un froid, ce qui n'est pas peu dire quand on habite sur un des pôles.  L'incompréhension d'abord et puis la réalisation ensuite. C'était comme de se retrouver en étant de choc face à la mort de toute sa famille. On devrait être triste mais on ne réagit pas, tout est trop irréel. Et notre cerveau, tout facétieux qu'il est, semble ne pas vouloir s'ajuster à cette nouvelle information.

Si la jeune femme devait résumer ce qu'elle ressentait aujourd'hui, c'était une profonde lassitude et beaucoup de souffrance. Sa tribu avait fait partie des premières à être décimée par la Nation du Feu. Beaucoup de gens étaient morts dont la mère d'Amelia. Elle en souffrait beaucoup mais n'avait malheureusement pas eu énormément de temps pour se soucier de tout cela. Son père était parti avec les guerriers du village pour mener une offensive prêt du temple de l'Ouest. Il était porté disparu depuis. Amelia s'était retrouvée bien vite quasiment seule. Il ne restait plus grand monde seulement des vieilles femmes et des enfants. La tristesse qui l'avait envahie s'était muée progressivement en une haine farouche de la nation du Feu. C'était indescriptible. Simplement. Comme d'avoir été trahie par son ami d'enfance Sukoji, sauf que là c'était carrément toute la nation qui s'était liguée contre eux. La trahison était douloureuse, comme si votre bras avait brusquement décidé de se retourner contre vous. La rousse était sans nouvelle de son ami depuis de nombreuses années. Depuis l'incident. En vérité, les parents de Sukoji avaient pris comme une tentative d'agression envers eux l'état de Sukoji. La colère et les mots trompeurs du Seigneur du Feu avaient déjà commencé à pénétrer leur cœur. Le garçon avait été rapatrié fissa dans sa maison et les contacts entre les deux familles, qui pourtant remontaient à plusieurs décennies, avaient été, très probablement, définitivement, rompus. La dispute avait été dantesque. Les deux pères avaient failli se battre. Il s'en était fallu de peu.

Blessée et confuse par tout ce qui s'était passé à cette époque, Amelia n'en avait pas voulu à Sukoji. Elle avait espéré qu'il allait mieux , car elle n'avait jamais eu d'informations à son sujet,  et puis s'était résignée. Avec le temps, son esprit avait formé un amalgame entre la mort de sa mère, la nation du feu et son ami, amour d'enfance maintenant du moins le comprenait-elle, pour ne faire qu'un iceberg froid de ressentiment et de colère. Poussée par cette colère et cette incapacité à pouvoir exprimer toute l'étendue de ses émotions, elle avait décidé de s'enrôler sur les fronts de résistance. Aux côtés des quelques individus encore vaillants, et après avoir escorté les rescapés de leur tribu dans une tribu voisine, ils avaient donc pris la route pour la nation de la Terre. Son fort caractère, sa compétence de la maîtrise de l'eau et ses connaissances sur la nation du feu lui avait permis de se hisser rapidement en tant que chef d'escouade. Elle gérait une petite équipe dans le sud d'une ville de moyenne importance de la Nation de la Terre. Leur objectif était d'aider la Nation à se maintenir à flot. Celle-ci étant le dernier véritable îlot de résistance qui subsistait encore.

Dans un petit recoin de la forêt, son escouade guettait un visiteur qui lui avait été annoncé comme suspect. L'homme à proprement parlé n'avait rien fait de particulièrement étrange. Cependant, nous étions dans une époque de méfiance, et il avait paraissait-il poser des questions qui avaient éveillés la curiosité de certains villageois. Plusieurs avaient corroborés les faits. Il avait été évident que l'individu cherchait à obtenir des informations. La nature de ses intentions demeuraient en revanche inconnue. Toutefois, en ces temps troublés, il fallait se tenir préparé à toutes les éventualités. La paranoïa valait mieux que la mort. Lorsque l'homme fut finalement dans un coin plus reculé et qu'il fut engagé sur un chemin de terre attenant, l'équipe bougea rapidement pour l'encercler. Même un combattant aguerri serait défavorisé face à une dizaine d'individus entraînés au combat. Il y avait peu d'initiés dans les rangs des rebelles. Nombre d'eux étaient déjà mobilisés sur des fronts plus importants ou avaient simplement été capturés, exécutés ou pire. L'équipe s'occupa de distraire l'homme pendant qu'Amelia préparait son énergie pour l'emprisonner dans une enclave de glace. Ils étaient bien évidemment tous masqués. Malgré cela, ses longs cheveux roux rassemblés en une natte épaisse restait visible et ceux malgré de nombreux efforts pour les dissimuler. Elle avait hésité à les couper mais c'était une tradition dans son pays de ne se couper les cheveux que lorsqu'on décidait de se trouver un partenaire à vie. Elle n'avait pas pu renoncer à ce petit bout d'héritage qui lui rappelait ses racines. Lentement, elle s'avança. Elle ne distinguait pas le visage de l'homme parfaitement, il était encore dissimulé sous une cape. On n'approchait pas un inconnu de trop prêt sans connaître ses intentions et ce même s'il était immobilisé, aussi l'interpella-t-elle à une distance respectable.

"Bonjour étranger, nous faisons un simple petit contrôle d'identité. Qui es-tu et pourquoi es-tu venu à Wufeng ?" Elle sourit avec un certain sarcasme prenant une voix autoritaire malgré tout qui expliquait implicitement que la situation était on ne peut plus sérieuse. Et que la suite de l'histoire dépendrait des réponses de l'inconnu.

Selenaë
Messages : 4065
Date d'inscription : 19/09/2017
Région : république tchèque
Crédits : aslaug. (ava)

Univers fétiche : fantasy, science-fi, réel.
Préférence de jeu : Les deux
Hélo
Selenaë
Mar 19 Oct - 10:02
e65e11b8d06d4a87ceae2dcfd0503095--magi-hakuryuu.jpg
_      Sukoji      _
J'ai 19 ans et je vis sur les terre de la nation du feu, au Sud. Dans la vie, je suis soldat de la nation du feu et je m'en sors très bien, je vais bientôt être promu. Sinon, je suis célibataire je n'ai absolument pas le temps de me consacrer à quelqu'un.

2eeAMSeLXzMPvYMf72dSRDncyvzQImKstjJ415I3LaYeOea6bCx926rN1AApiYtBynWNBW45jpXE2c6KkJWBHTPm1w6nWjHwF0gBcnI3rmrRacLxtO157JYfc84hzA=s0-d


Ren Hakuryuu (c) googleimage
Sukoji avait bien travaillé. Il avait appris des détails important pour la ville et avait réussi à paraître enjoué et heureux. Ce qui était difficile dans ces temps de guerre, mais il s'était forcé. Lui qui n'était plus que l'ombre de lui-même depuis... son passage dans les esprits. Il préférait y penser de la sorte, se dire que ce n'était pas de sa faute, plutôt que de se remettre en question et de comprendre qu'en réalité, il avait fait une belle introspection sur lui-même. Ce n'était pas juste un passage dans le monde des esprits, oh non, c'était un aveu total de l'homme qu'il était et qu'il pouvait devenir.

Or, il avait complètement tourné le dos à tout cela. Il avait juste décidé de faire l'inverse de ce à quoi il tenait réellement. Il était entré en guerre et il se convainquait qu'il avait raison. Quelle autre chose aurait-il pu faire ? S'engager pour sa nation était la seule et unique bonne chose. Pourtant, au fond de lui, il savait que si une certaine personne lui avait tendu la main, tout aurait été différent. Et cela continuait de le blesser.

Donc feindre la sympathie pour ces gens-là, feindre la joie et la simplicité d'esprit, ce n'était pas évident pour Sukoji, le plus jeune maître du feu gradé, mais c'était son devoir, alors il l'avait fait. En chemin pour repartir par où il était arrivé, il avait senti le danger. Comme un sixième sens qui ... arriverait trop tard. Une fois pris au piège d'une gerbe d'eau gelée, il ne pouvait plus rien faire... à moins d'avouer ce qu'il était réellement. Et cela, il ne devait le faire qu'au dernier moment, pour éviter la mort.

Sa mission était d'en apprendre le plus possible sur ce village et savoir qu'il était surveillé et gardé par des maîtres de l'eau était une information capitale, il devait pouvoir s'échapper de là. Il cessa de bouger et ferma les yeux, il ne pouvait plus jouer le simplet non plus, ils avaient découvert son déguisement, que devait-il faire ?

"Bonjour étranger, nous faisons un simple petit contrôle d'identité. Qui es-tu et pourquoi es-tu venu à Wufeng ?"

Cette voix lui fit remonter des souvenirs d'un bloc et le fit se redresser pour tendre l'oreille et tourner la tête. Il réfléchit rapidement mais un peu trop tard et garda le visage couvert au maximum par sa capuche. Cette voix. Plus dure et autoritaire que jadis, abîmée par la guerre. Mais elle était reconnaissable entre toutes. Son coeur se mit à battre plus fort. Puis il referma son myocarde à double tour. Ce n'était pas le moment. Ce n'était plus le moment. Jamais. Elle faisait partie du passée.

Sauf qu'elle attendait une réponse. Et qu'elle ne manquerait pas de le reconnaître et il était foutu. Il ne fallait pas qu'elle le voit, son visage avait beau avoir grandi et muri, la tache qui ornait son oeil ne passerait jamais inaperçue. Elle le décrirait même comme un fils du feu. En réalité, il était perdu. Autant fuir et se révéler comme maître du feu, plutôt qu'être reconnu comme Sukoji. L'autre plan était de mentir et regagner la confiance d'Amelia. Mais ça, il s'en jugeait incapable.

Il savait être resté inactif trop longtemps. Ses agresseurs allaient s'en prendre à lui. Ses supérieurs allaient lui en vouloir. Il était foutu. Il fit fondre la neige sous ses poings et, d'un coup violent, cassa la glace. Il parla d'une voix modifiée, la plus aiguë possible pour tenter de cacher la tienne. « Je venais juste vérifier ce lopin de terre inutile. » Il sortit un masque de sa poche et se le cala sur le visage. Au moins, il resterait invisible. Et se prépara à l'attaque.

Lancé de dé : son attaque réussit-elle ?

Il lança une gerbe de feu en direction des deux assaillants les plus proches. D'un coup de pied en arrière il fit faillir du feu. Son but n'était pas de tous les mettre KO, même extrêmement fort, il n'était pas de taille et s'en rendait bien compte. Son but était de fuir et de revenir avec son escouade de soldats attaquer le plus vite possible. Il frappa, para, lança du feu et mit ko deux de ses adversaires avant de commencer à courir.
Maître des Univers
Messages : 634
Date d'inscription : 11/02/2017
Région : L'Univers
Crédits : 64pxs

maître des univers
Maître des Univers
Mar 19 Oct - 10:02
Le membre 'Selenaë' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'RÉUSSI / ÉCHOUÉ' :
Vous voici à la croisée des chemins de votre destin, il est temps pour vous de choisir. DdSQp2v
Contenu sponsorisé
Vous voici à la croisée des chemins de votre destin, il est temps pour vous de choisir.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 《Vous êtes maître de votre vie , et qu'importe la prison vous en avez les clés.》 feat The Whole 9
» Au mieux, vous êtes le héros indompté; au pire, vous offensez les gens partout où vous allez.
» "Il y a des gens qui vous laissent tomber un pot de fleurs sur la tête d'un cinquième étage et qui vous disent : je vous offre ces roses." V. H.
» “La célébrité vous donne l'impression que tout le monde vous connaît, mais en réalité, vous ne connaissez personne.”
» Vos pieds vous emmèneront là où est votre coeur. (Guenièvre/Morgane & Lancelot)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers animes-
Sauter vers: