Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas (avec Rein)
Pacte Malsains  EmptyAujourd'hui à 19:10 par Clionestra

» Deux duchés et une duchesse (avec Rein)
Pacte Malsains  EmptyAujourd'hui à 18:27 par Clionestra

» Une Famille de Loups et de Rats
Pacte Malsains  EmptyAujourd'hui à 13:03 par Snardat

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
Pacte Malsains  EmptyAujourd'hui à 11:47 par Stormy Dream

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Pacte Malsains  EmptyAujourd'hui à 11:17 par Manhattan Redlish

» La Cour des Miracles (ft. Apothesis)
Pacte Malsains  EmptyAujourd'hui à 0:40 par Raton

» Pause plus ou moins longue - Nemo
Pacte Malsains  EmptyHier à 17:24 par Clionestra

» Le ciel est un océan suspendu (Val & Dreamcatcher)
Pacte Malsains  EmptyHier à 1:58 par Val

» Vermines & Rage
Pacte Malsains  EmptyHier à 0:17 par Snardat

-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Pacte Malsains

KRWN
Messages : 53
Date d'inscription : 06/03/2023
Région : Une ville au Québec
Crédits : krwn création

Univers fétiche : City, romance, fantastique, surnaturel, action/dramatique, science-fiction. J'écris un peu de tout. Malgré que les sujets peuvent aller facilement vers un contenu sensible pouvant choquer certains lecteurs. Tels que la sexualité simple à détailler, la violence dont les détails peuvent choquer tout comme les troubles mentaux pouvant perturber le personnage ou celui de l'autre joueur. Mes protagonistes sont diversifiés.
Préférence de jeu : Les deux
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5544-les-personnages-de-krwn-en-cours https://www.letempsdunrp.com/t5546-repertoire-de-rp-krwn https://www.letempsdunrp.com/t5535-presentation-de-krwn
KRWN
Mer 28 Juin - 12:05
Le contexte du RP
Mise en situation


Pacte Malsains  Lq6z
Stitchette & @krwn

La situation

l va la briser…pour mieux l’aimer et la posséder.

Elle pensait avoir connu l’enfer. Il va lui faire découvrir le sien. Jeune, belle et une chevelure aussi noire que son prénom.  Dans une nuit du mois de juin, la pluie percute le sol dans une chute monstrueuse. Le claquement contre la peau est douloureux. Un picotement qui devient un pincement sous la fraîcheur de celle-ci. Il était tard. Une heure trop tardive pour qu’une jeune demoiselle se débatte dans la course poursuite. Ses percutèrent les flaques d’eau. Laissant une humidité pénétrer entre la ficelle de sa sandale. Courant en criant à l’aide dans l’une des rues du Bronx. O’ fui sans se retourner. Sans pouvoir regarder celui qui la poursuit telle une ombre. À ses trousses, un mystérieux homme déterminé à tirer partit de sa personne. Et, maintenant qu’elle a perdu son seul allié de la vie, le lien qu’elle entretient avec la société est devenu invisible. Obscura est le rejet d’une éternelle existence. Mise à l’écart sauf par son petit groupe d’amis composé de deux ou trois personnes. Elle n’aurait jamais cru autant prier pour les apercevoir débarquer comme de super héros. O ne voulait pas arrêter. Sa mère venait d’être enterrée et elle ne voulait pas la rejoindre d’aussitôt. Sa mère était le seul rattachement avec la réalité. Celle pouvant remarquer qu’elle est disparue, mais cette jeune femme reste sans défense. Si seulement, elle n’avait pas chuté, sentant l’homme la plaquer au sol pour lui glisser un chiffon contre la bouche. Le noir prenait forme devant ses yeux, le sommeil l’appelait et une douce voix murmura : dehors ma belle princesse, demain tu seras ma poupée. À son réveil, la tête lui tourne et quelque chose l’empêche de bouger la jambe.

28 juin 2023 à 11 :45 pm, Obscura Jimenez 21  ans sera enlevé et porté disparus deux semaines plus tard par un ami de l'université : Lucas Caldwell.


Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
KRWN
Messages : 53
Date d'inscription : 06/03/2023
Région : Une ville au Québec
Crédits : krwn création

Univers fétiche : City, romance, fantastique, surnaturel, action/dramatique, science-fiction. J'écris un peu de tout. Malgré que les sujets peuvent aller facilement vers un contenu sensible pouvant choquer certains lecteurs. Tels que la sexualité simple à détailler, la violence dont les détails peuvent choquer tout comme les troubles mentaux pouvant perturber le personnage ou celui de l'autre joueur. Mes protagonistes sont diversifiés.
Préférence de jeu : Les deux
Valise
https://www.letempsdunrp.com/t5544-les-personnages-de-krwn-en-cours https://www.letempsdunrp.com/t5546-repertoire-de-rp-krwn https://www.letempsdunrp.com/t5535-presentation-de-krwn
KRWN
Sam 1 Juil - 1:27

Obscura Jimenez
J'ai xx ans et je vis à ville, Pays. Dans la vie, je suis études/métier et je m'en sors statut de vie (bien, moyen, pas bien). Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis statut matrimonial et je le vis plutôt bien/pas bien.

Pacte Malsains  Sts6.
« Chut petit cœur, endors-toi. Doux, doux. » Le chiffon glisse entre mes lèvres hurlantes. Disparaissant sous une tonalité somnolente. Sa large main caresse mon visage tandis que sa bouche murmure à mes oreilles un piètre raisonnement. Une nonchalance rassurée par un désir inconnu. Le cœur battant sous le désespoir de plus voir le soleil éclairé sur cette rive étoiler d’un noir de l’enfer. Le corps faille dans le néant. Chutant dans une vague émotionnelle étouffante. Sous une peur qui ne quitte pas mon esprit et l’intérieur de ma poitrine, je me freins à me débattre. La fatigue me désespère. La douleur de ma figure écraser de force sur un sol froid humide, la peau qui est percutée par une pluie torrentielle. Mes yeux ne peuvent plus en supporter. Je suis harassée. La lâcheté me domine de ses épines venimeuses. Elles se glissent dans ma chair empoisonnant chaque parcelle de mon épiderme. Laissant son venin pénétrer dans mes organes en les saisissants pour mieux les tordre par une douleur. Mon corps se relâche. Mon souffle diminue. Mon âme s’envole. Peu à peu, je me sens lourde. J’ai l’impression de m’endormir après un long voyage ou une journée surchargée. Deux paupières se refermant sous l’odeur de ce produit. Ce chiffon dont l’émail pénètre dans ma gorge. Grafignant la paroi intérieure de cette tranchée. Étouffant dans une dernière toux, étouffez derrière les larmes un couinement douloureux.

C’est étrange, je ne me souviens plus qu’est-ce que je faisais… Pourquoi ai-je la sensation d’avoir été percutée par un poids lourd. Comme si une voiture avait foncé sur moi à grande vitesse. La tête me serre. Elle tambourine violemment à l’intérieur. Telles des percussions lors d’une parade du Mardi gras. La tête me fait si mal qu’elle a explosé. J’ouvre doucement les yeux avec une grande difficulté avant de retomber dans les pommes. J’ai beau essayer une deuxième fois, et cela malgré le mal de cœur, je m’endors à nouveau. Un bruit d’une porte qui s’ouvre me réveille en sursaut. Dans un mouvement de surprise. Je m’assois rapidement dans mon lit voulant débarquer, mais je chute vers l’avant. Ma jambe est levée sur le lit tandis qu’une autre touche le sol. Qu’est-ce que ? Pourquoi ? Maman ? La réalité me revient progressivement en mémoire. La fuite sous la pluie. La marche rapide pour fuir l’homme qui me chassait. Le fauve et le lièvre. Tout reprend forme sous le froid du sol. Mes cris d’appel à l’aide sans que personne vienne à mon secours. Sa personne assise par-dessus moi alors que ma poitrine touchait le pavé de la ruelle. Mon visage contre la garnotte et sa main qui m’écrase sur ce bout de tissu contre mes lèvres. À cet instant, j’éclate en sanglots. Tirant sur la chaine qui retenait ma cheville droite au mur. J’hurle en priant pour qu’une personne entende ma voix. Mes ongles grafignent ma peau et je tire. Encore et encore en poussant la note de ce bramement. Je tire et l’un de mes doigts se coince dans l’une des rondelles. Mon ongle se brise et un craquement me foudroie d’un coup. Le cri que je laisse sortir d’entre mes lippes est celui d’un animal égorgé. Une longue sueur froide glisse le long de mon dos. Retirant de peine et misère mon doigt, je grimpe sur le lit en tenant contre ma poitrine cette main dont le doigt devient bleuté. M’assoyant en indien sur le matelas, je me laisse tomber vers l’avant. C’est la fin ! Je dois rêver ! Pourquoi ? Bordel, j’ai mal ! Je me laisse effondrer par la situation. Pleurant toutes les larmes que je possède.

La porte s’ouvrit de nouveau. Je me redresse en reculant vers le mur. Me tournant en cachant mon visage. Je ne veux pas voir ce diable. Je ne veux pas voir ce fou ! Mon cœur arrête de battre. L’acidité monte dans ma gorge. La bile vient contre ma longue et je me retiens de vomir.  Appuyant ma main contre ma bouche. Ses pas s’approchent de moi et mon cœur s’arrête. Je vous en supplie, seigneur, venez me sauver… Plus un bruit sauf nos respirations qui s’entremêlent. La nervosité s’installe en moi et l’éventualité de mourir aussi. Joignant ma main près de ma poitrine pour former la position d’une prière, je commence à marmonner une prière pour demander à dieu de m’aider. Le matelas s’abaisse près de moi. Je le sens qui s’approche, son parfum nauséabond me hausse le cœur et entre ma main qui quitte sa position pour s’écraser contre ma bouche, un liquide épais glisse entre mes doigts. La bile d’un goût morbide glisse sur celle-ci. Brûlant ma gorge et ma paume. Merde … Dans un état second, je détourne le regard pour l’observer et j’hurle de tous mes poumons de peur.
 
Stitchette
Messages : 10
Date d'inscription : 27/06/2023
Région : Nord
Crédits : disney icon

Univers fétiche : city/fantastique/gang
Préférence de jeu : Homme
Valise
Stitchette
Lun 3 Juil - 20:40

Thomas Caldwell
J'ai xx ans et je vis à ville, Pays. Dans la vie, je suis études/métier et je m'en sors statut de vie (bien, moyen, pas bien). Sinon, grâce à ma chance/malchance, je suis statut matrimonial et je le vis plutôt bien/pas bien.

Pacte Malsains  Sts6.
Qu’est-ce qu’il a fait ? Comment est-ce que je vais la sortir de là sans qu’elle me prenne pour un fou ? Je me le demande. J’ai beau avoir lutté tout le long du chemin, c’est lui qui a pris le dessus et je me retrouve à ne plus savoir pourquoi je suis chez moi, pourquoi je l’ai emmené ici. Elle est là derrière la porte et je voudrais tellement aller la sortir de là, quand j’ai repris le contrôle, j’ai fait une crise d’angoisse et je suis resté plusieurs heures dans un coin à me dire que j’étais dingue, qu’il fallait que j’appelle quelqu’un. Je n’ai appelé personne. Si je le fais je vais me retrouver moi aussi enfermé dans un endroit ou je ne veux pas aller. J’ai supplié, j’ai attendu et j’ai fini par m’endormir et au matin je n’étais déjà plus là.

Quel petit naïf, comme si appel quelqu’un me fera changer d’avis. Quand je veux quelque chose je l’ai. J’ai pris une douche froide, ça lui remettra les idées en place. Thomas n’est qu’un nul, il n’assume rien. Il a peur sans arrêt. Je voudrais qu’il soit hors de moi, hors de nous et je sais que c’est impossible. Ce serait plus simple s’il n’y avait que moi. Les autres sont en dormance, c’est comme ça qu’on dit. C’est comme ça que les médecins et les psychologues disent. Je déteste quand ça arrive. Je déteste le laisser faire. Pourquoi je lui ai couru après ? Pourquoi est-ce que je l’ai attrapé et attaché ? Pourquoi pas ? Elle n’avait pas envie de passer du temps avec moi et je n’ai jamais aimé qu’on me rejette. Est-ce que c’est un peu excessif ? Totalement. Je dois être le plus excessif, Cal à côté de moi n’est rien. Il ne vit que pour la musique, que pour la scène et se vexe si on lui dit qu’il est mauvais, mais c’est moi qui fais le sale boulot pour tout le monde. Je décide d’aller voir comment va ma petite prisonnière. Je ne veux pas tout de suite montrer mon visage, si elle me reconnait et qu’elle essaie de s’enfuir, qu’elle y arrive, ça serait mauvais pour mon image déjà bien écorché par Cal et ses sauteries, par Cal et ses prises de drogue. Il m’emmerde aussi celui-là. J’ai donc mis un masque sur mes yeux, et un masque qui cache une partie de mon visage, comme le masque du fantôme de l’opéra vous connaissez ? C’est bien un personnage qui me plaît. C’est pour Thomas qui avait acheté ça, mais il l’avait laissé dans sa vitrine de collection, autant s’en servir. Je m’installe à côté du lit. Je la vois toute paniqué , elle est réveillée alors je lui dit :

« Eh bien trésor, tu as bien dormi ? Tu ferais une merveilleuse belle au bois dormant, mais je préfère lorsque tu es éveillée. »

Je m’approche un peu, je glisse mon doigt sur sa joue. Elle est belle, vraiment belle. Je suis sans doute un beau salopard, mais je l’assume totalement. J’ai vu ses mes jointes en arrivant et ça m’a amusé alors j’ajoute :

« Tu peux prier autant que tu veux, tu ne sortiras pas d’ici tout de suite mon trésor. »


Je lui ai murmuré ces quelques mots à l’oreille, glissant ma langue le long de sa joue. J’ai envie de jouer.

 
Contenu sponsorisé
Pacte Malsains
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (M/F) Le pacte des Marchombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: