Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Je jure solennellement... [pv Ambrosia]  EmptyAujourd'hui à 19:27 par Clionestra

» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Je jure solennellement... [pv Ambrosia]  EmptyAujourd'hui à 19:13 par Manhattan Redlish

» Silicon Heart ft. Lexis
Je jure solennellement... [pv Ambrosia]  EmptyAujourd'hui à 19:12 par Lexis

» Tous ceux qui errent ne sont pas perdus. [PV Lulu] [+18]
Je jure solennellement... [pv Ambrosia]  EmptyAujourd'hui à 19:06 par Ezvana

» Le relèvement d'Honoria (ft. Rein)
Je jure solennellement... [pv Ambrosia]  EmptyAujourd'hui à 18:48 par Rein

» De l'amour à la haine, il n'y a qu'un pas (avec Rein)
Je jure solennellement... [pv Ambrosia]  EmptyAujourd'hui à 18:17 par Clionestra

» « Connais ton adversaire, connais-toi, et tu ne mettras pas ta victoire en danger. »
Je jure solennellement... [pv Ambrosia]  EmptyAujourd'hui à 16:02 par Stormy Dream

» Raven and Bones
Je jure solennellement... [pv Ambrosia]  EmptyAujourd'hui à 15:08 par Lexis

» Briseur de Confiture
Je jure solennellement... [pv Ambrosia]  EmptyAujourd'hui à 14:50 par Jambreaker

-16%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
669 € 799 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Je jure solennellement... [pv Ambrosia]

Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 29 Jan - 16:23
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
La guerre se prépare... Celui Dont On Ne Doit Pas Prononcer Le Nom voit son armée grandir de jour en jour, ses fidèles se faire de plus en plus nombreux. A Poudlard les Maraudeurs s'apprêtent à faire leur rentrée. Et pour Remus et Sirius et leurs coeurs meurtris les choses sont loin d'être faciles...

Contexte provenant de cette recherche
Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Dim 29 Jan - 16:51

Sirius Black
J'ai 17 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis en Septième Année à Poudlard et je m'en sors moyennement bien depuis que je me suis enfui de chez mes parents. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami et je le vis plutôt mal. Je doute qu'il puisse partager un jour mes sentiments.


La fumée s'échappait de la locomotive. Un vacarme familier avait envahir les quais de la gare. Je souriais alors que je me tenais aux côtés de James. Nous parlions avec enthousiasme de cette dernière année, la dernière que nous allions passer à Poudlard. Il était bien entendu hors de question pour nous de nous soucier de nos examens. Il y avait plus important à faire pour profiter de cette dernière année que de la passer plongé dans les bouquins.

- Je vois... une grande année qui s'annonce pour non Cornedrue. Cette année sera la dernière des Maraudeurs à Poudlard. Il faut qu'elle soit mémorable!! Que dans des dizaines d'années on en parle encore. Nous allons entrer dans la légende mon ami!!

Je tenais mon meilleur ami par les épaules, faisant de grands gestes de l'autre main pour illustrer mon discours enflammé. Cette année serait la dernière, la dernière que l'on passerait à Poudlard. Bien trop vite nous allions devoir quitter cet endroit, plonger dans une vie d'adulte. Et l'avenir n'avait rien de radieux. J'étais bien placé pour le savoir. Je savais ce qui se préparait hors des murs de l'école. Je ne pouvais pas faire comme si je l'ignorais. Surtout pas en venant d'une famille comme la mienne. Ils ne l'avaient pas rejoint mais je savais qu'ils applaudissaient chacune de ses actions. Je savais que mon frère rêvait de pouvoir en faire partie. Et comme mes parents seraient fiers de lui... Et même au sein de l'école, nous ne pouvions fermer complètement les yeux. Je savais que nombreux étaient ceux parmi mes chers camarades qui rêvaient déjà de pouvoir le rejoindre. La guerre nous attendait dehors. Elle commençait même à l'intérieur des murs de l'école. Je ne pouvais pas le nier.

Mais je faisais ce que je savais faire de mieux. Je me donnais en spectacle. Je faisais tout pour amuser mes proches. Sourire quoi qu'il en coûtait plutôt que de laisser la peur percer mon visage. Nous n'avions qu'une jeunesse, qu'une seule dernière année à Poudlard. Alors j'étais bien décidé à en profiter envers et contre tout.

"Oui oui Patmol c'est promis. Mais on va éviter de dépasser les bornes c'est compris. Je n'ai pas envie que..."

Je le coupais rapidement, soupirant alors que je retirais mon bras de son épaule.

- Je sais je sais... Tu n'as pas envie qu'une certaine préfète ne te crie encore dessus parce que tu as cherché à faire ton intéressant ou je ne sais quoi. J'ai compris. Lily. Lily!! Il n'y en a que pour elle.

Et ça avait été comme ça tout l'été. Ca faisait longtemps qu'il craquait pour la jolie rouquine. Mais depuis cet été ça avait viré à l'obsession. Il ne pensait qu'à elle. Je poussais un nouveau soupir, mélodramatique cette fois, avant de me retourner.

- Cet homme est perdu!

Mes yeux tombèrent rapidement sur une silhouette familière. Des yeux couleurs noisettes, des cheveux de la même couleur, une mine fatiguée du à la dernière pleine lune probablement ou à la suivante qui se préparait. Je me mordis la lèvre en le voyant, faisant taire la montagne de sentiments qui venait d'exploser en moi. Je voulais le prendre dans mes bras, le serrer jusqu'à faire disparaitre cet air soucieux de son visage. Je voulais... je voulais faire tout ce qui était possible pour le faire sourire, comme je le voyais sourire maintenant de la connerie que je venais de sortir.

Je me figeais un instant, un peu perdu au milieu de tout ça, avant de me reprendre bien vite. Ne rien laisser voir, agir comme je l'avais toujours fait... oui c'était ça le plan.

- Hey Lunard! Viens à mon secours. Il est encore entrain de me parler de sa Lily.

Voilà... c'était bien. Un sourire sur le visage, un simple sourire du Sirius jovial que j'avais toujours été. Rien de plus...


ambrosia
Messages : 49
Date d'inscription : 27/07/2021
Crédits : prima luce (vava).

Univers fétiche : Réel, Fantasy, Science-fiction.
Préférence de jeu : Les deux
Valise
ambrosia
Lun 30 Jan - 22:44

Remus
Lupin

J'ai 17 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis en septième année à Poudlard et je m'en sors moyennement bien au vu de ma condition de loup garou. Sinon, grâce à ma malchance, je suis éperdument amoureux de mon meilleur ami et je le vis plutôt bien, considérant le fait qu'il ne se doute de rien. Bien sûr, j'irais beaucoup mieux s'il était possible de lui avouer.

La rentrée faisait enfin son grand retour au sein des groupes des Maraudeurs. Chacun avait hâte de revoir l'autre quand bien même il s'agissait de leur dernière année. En fait, peut être était ce pour cela qu'ils étaient si ravis de pouvoir passer une énième histoire, une énième année à se jeter dans les problèmes, à en annoncer d'autres et surtout à être les responsables de tout ce qui restait. Le petit groupe était connu à travers toute l'école. Les élèves les connaissaient, les professeurs les connaissaient. Même les fantômes à ce stade. Pas surprenant que chacun craignait leur retour. Le risque des farces et des idioties ne s'en montraient que plus fortes. Plus grandes. Pour autant, la bonne humeur se devait de régner au vu des derniers évènements. L'armée de Voldemort prenait évidemment de l'ampleur, recrutant le plus de mangemorts qu'on ait jamais vu à travers le monde magique. Et s'il était difficile de lui résister, accepter ne signifiait pas être sortit d'affaire. Même parmi les grandes familles on tremblait face à cette histoire et peu nombreux furent les personnes qui se mettaient à taper du poing sur la table. Mais Poudlard se forçait à ne pas faire monter la panique plus que nécessaire et laisser le temps aux élèves de faire leurs choix. Mais là aussi, c'était bien plus compliqué que prévu. Dans tous les cas, il y en avait quatre qui espéraient vivre une dernière année digne de ce nom. Et justement, les Maraudeurs étaient censés se rejoindre à la gare pour prendre le train ensemble. Accompagné de sa chouette dans sa cage, Remus avait déjà posé ses affaires où elles étaient supposées s'entretasser le long du voyage et se dirigeait désormais vers l'intérieur du train. Se demandant bien où ses amis pouvaient se trouver, le loup pu remarquer des échos de voix qu'il ne connaissait que trop bien et bientôt, le sorcier se rapprochait de ces dites voix dans le but d'en savoir plus. La dernière chose qu'il parvint à entendre furent les paroles de son cher meilleur ami. Oh, meilleur ami était un grand mot quand on considérait le fait que ses sentiments étaient bel et bien présents et ceci depuis bien des années. Enfin, il imaginait que ses sentiments avaient commencé à naitre lors de la cinquième année. Là où la puberté l'avait frappé de plein fouet et lui avait offert pas mal d'avantages. Devenu plus grand, plus mince avec un air plus mystérieux, Remus était devenu plus intéressant pour certaines filles et garçons lors de la sixième année. Pour autant, il n'avait pas eu le temps de se trouver quelqu'un digne de ce nom, surtout quand son propre coeur s'intéressait à quelqu'un d'autre. Sirius Black , pas de doute qu'il était au centre de l'attention du châtain. Et il se demandait bien si l'inverse était vrai. Bien sûr, il ne pouvait pas lui demander de vive voix. Il était bien trop terrifié à cette simple idée.

Son surnom dans la bouche de son ténébreux préféré, le jeune homme s'approchait de James et de Sirius avec un sourire et effectivement, un air fatigué au visage au vu de la future pleine lune qui approchait. Comme toujours, il avait envie de dire. Mais Remus était loin d'être un sorcier qui se plaignait ou qui venait à se plaindre. Ce n'était pas dans sa nature, loin de là. "Je vois que ça n'a pas changé durant les vacances, hm?" demandait il avec amusement tandis qu'il secouait la tête et vint se poster à ses côtés tandis que James haussait les épaules tout en répliquant.

"Ce n'est pas de ma faute si Sirius ne comprend pas l'ampleur de mon amour pour la plus belle des filles." dit il pour contrer les paroles de son meilleur ami. Remus haussait un sourcil, doutant que Lily apprécie ce genre de compliments venant du jeune Gryffondor mais qui était il pour les juger tous les deux? Après tout, à ce stade, James continuait à lui tourner autour comme un imbécile heureux. Mais Remus ne pouvait rien dire au vu du fait qu'il n'était clairement pas mieux avec Sirius. "Toujours mystérieux, Lupin. Tu vas en briser des coeurs cette année, hein?" continuait James tandis que Remus levait les yeux au ciel tandis qu'il vint se poster aux côtés de Sirius.

"Arrête de dire n'importe quoi. Ce n'est pas moi le Casanova de Gryffondor. Par contre, Sirius je dirais qu'il aurait toutes ses chances de gagner." s'amusait il mettant ses mains dans ses poches d'un air nonchalant. Il avait vu Sirius flirter et s'amuser avec de nombreuses filles sans vraiment comprendre s'il venait à avoir des sentiments ou pas. Pas qu'il lui poserait la question mais la curiosité était toujours présente. Inspirant discrètement, Remus pointait la porte du train en ajoutant. "On devrait s'installer, sinon Poudlard va nous passer sous le nez." sur ces paroles, Remus sautait à l'intérieur du train et décidait de chercher une place tandis que James lançait un clin d'oeil à Sirius pour finir par suivre le loup. Cette année allait être complexe pour Remus. Autant de complications que de sentiments, autant d'idioties que de disputes. Pour être honnête, le châtain ne savait pas comment il allait devoir se comporter aux côtés de Sirius. Bien sûr, il allait jouer la carte du meilleur ami qui n'était en rien dérangé mais il jusqu'à quand? Parviendrait il à tenir cette dernière année?




Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mer 1 Fév - 18:44

Sirius Black
J'ai 17 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis en Septième Année à Poudlard et je m'en sors moyennement bien depuis que je me suis enfui de chez mes parents. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami et je le vis plutôt mal. Je doute qu'il puisse partager un jour mes sentiments.


- A mon grand désespoir non...

Je poussais un soupir à fendre l'âme en disant ça. Non ça ne lui était pas passé de l'été. Il continuait de parler sans cesse de sa Lily. De ses cheveux rouges flamboyant qu'il aimait tant, du si beau vert de ses yeux... Et j'avais écouté ça en silence, supportant son discours interminable, me retenant de lui dire que son vert était bien fade comparé au brun chaud d'autres yeux, que moi c'était ceux là que je voyais quand je fermais les yeux le soir.

Je fronçais les sourcils en entendant James parler des coeurs que Remus allait briser. Comment ça briser des coeurs? Non non non moi je n'étais pas d'accord. Je n'avais pas envie de le voir trainer avec quelqu'un d'autre. Ou alors il pouvait briser des coeurs mais parce qu'il allait les repousser et leur dire que non personne ne l'intéressait. C'était bien ce qu'il faisait tout le temps après tout. Il repoussait tout le monde à cause de son problème de poil, parce qu'il pensait que personne ne pourrait l'aimer pour ce qu'il était. On avait beau tenter de lui prouver depuis des années que nous on l'aimait pour ce qu'il était, ça avait du mal à rentrer dans sa jolie petite tête.

Je ris en les suivant avec ma grosse valise vers le Poudlard express.

- C'est qui ça Casanova? Et je suis désolé mais je ne partage pas l'avis de James. Je ne vais pas me limiter à une seule femme. Les pauvres, elles seraient tellement déçues si je me concentrais que sur une seule d'entre elles.

Elles pouvaient bien rêver toutes ça n'irait jamais plus loin que le flirt de toute façon. Je ne comptais pas me caser avec une fille. Mais pas parce que je voulais garder ma liberté, plutôt parce que je rêvais d'un bon châtain aux yeux noisettes. Je ne voulais que lui. Je pouvais bien faire le con avec la fille, ça ne changeait rien. Il était le seul.

Je suivis mes amis, m'installant dans une cabine libre. Peter ne tarda pas à nous rejoindre et nous nous discutâmes joyeusement tous ensemble. Je me sentais bien. J'avais l'impression d'être avec ma vraie famille, pas la famille de fous dans laquelle j'étais né, non là j'étais avec ma famille de coeur avec ceux que j'aimais comme des frères. Et celui que j'aimais tout court...

Je glissais mon regard vers lui par moment, lui souriant doucement. Il fallait que je trouve le courage de lui parler. J'étais un gryffondor non après tout? Je n'étais pas sensé être courageux et un peu trop téméraire? Pourquoi est ce que je flippais autant à l'idée de lui dévoiler mes sentiments? Parce qu'il ne me croirait pas, qu'il me rirait au nez, que je n'étais pas crédible dans le rôle de Sirius le petit ami vu que je passais mon temps à faire le con et à flirter, parce qu'il ne me voyait certainement que comme un ami et pas davantage, parce que j'allais me ramasser et perdre l'amitié de la personne à laquelle je tenais le plus... C'était beaucoup de risques... et même si j'étais courageux je ne savais pas si je l'étais à ce point.




ambrosia
Messages : 49
Date d'inscription : 27/07/2021
Crédits : prima luce (vava).

Univers fétiche : Réel, Fantasy, Science-fiction.
Préférence de jeu : Les deux
Valise
ambrosia
Mar 7 Fév - 14:45

Remus
Lupin

J'ai 17 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis en septième année à Poudlard et je m'en sors moyennement bien au vu de ma condition de loup garou. Sinon, grâce à ma malchance, je suis éperdument amoureux de mon meilleur ami et je le vis plutôt bien, considérant le fait qu'il ne se doute de rien. Bien sûr, j'irais beaucoup mieux s'il était possible de lui avouer.

Remus ressentait beaucoup de choses à l'égard de Sirius. Au départ, il avait ressentit de l'amitié, puis de l'admiration quand le ténébreux avait assuré qu'il était désormais son meilleur ami. Il avait aussi été quelque peu intimidé, probablement pas son nom de famille. Après tout, les Black étaient connus dans le monde magique et pour être honnête, elle ne détenait pas une très bonne réputation. Du moins, pour les sang mêlés et les moldus. Concernant les sangs purs, elle restait comme elle le disait si bien, la noble maison des Black. Au départ, Remus avait bien cru qu'il allait devoir passer sept longues années aux côtés d'un type qui ne pensait qu'à la suprématie des sorciers sans réfléchir à la vie de quelqu'un d'autre. Mais le loup avait été d'autant plus surpris en voyant et surtout en comprenant que Sirius était bien différent de ce qu'on pouvait dire de lui. Peut être était ce pour cela qu'il avait terminé à Gryffondor. Parce qu'il n'avait jamais été comme sa famille. Ce qui était une bonne chose en sachant toutes les pleines lunes auxquelles Remus avait dû assister, en ce moment si son existence valait réellement quelque chose. Mais il ne pouvait pas le nier qu'il était plus qu'heureux d'avoir rencontré ces trois idiots, ces trois étudiants bien trop fous pour prétendre à la normalité. Il était heureux de pouvoir se confier, de pouvoir profiter du temps avec eux. Il ne savait pas combien de temps cela allait durer mais il espérait qu'il pourrait passer encore de nombreux moments avec eux tout simplement parce qu'il avait besoin d'eux à ses côtés. Il ne s'agissait pas simplement d'amis, mais d'une réelle famille.

"Un casanova est un homme qui multiplie les conquêtes féminines. Tu devrais être au courant de ça, pourtant. Toi qui as tellement la côte avec les filles de notre maison et pas seulement." avait répondu Remus avec un petit sourire en coins. Evidemment qu'il tentait de prendre ça à la légère mais c'était bien évidemment difficile de prétendre qu'il ne ressentait rien alors qu'au final, son coeur craignait toujours que celui de Sirius finisse par trouver chaussure à son pied et qu'il finisse par s'éloigner de lui, jusqu'à ne plus le voir du tout. Seulement, si Remus était un peu plus observateur et un peu plus logique, peut être aurait il eu l'occasion de voir à quel point Sirius le regardait d'une manière terriblement différente que la façon dont il regardait les autres. Peut être était ce trop subtil pour lui, peut être était ce totalement impensable mais les deux raisons étaient justifiées pour quelqu'un comme le loup qui préférait largement être discret que de s'afficher en public. Bonne ou mauvaise chose, tout était à se poser la question.
Et puis, Sirius le disait lui même ; il ne comptait pas s'arrêter à une seule fille. Pour autant, Remus ne pouvait pas lui en voulait au vu du fait qu'il ne lui devait rien et surtout, parce qu'ils étaient loin d'avoir franchi la limite de simples amis. Ça aussi, c'était complexe. Car Remus ne pouvait s'autoriser à s'imaginer aux côtés de Sirius d'une façon autre que de meilleurs amis. Ce n'était juste pas possible. Et cela le tenait éveillé la nuit.

Terminant dans une cabine du train, le châtain saluait le Maraudeur manquant et sortit son livre de son sac qu'il posa sur ses genoux tout en discutant avec James et Peter. Ce n'est que quelques secondes plus tard que Remus captait le regard et surtout le sourire de Sirius et, comme à son habitude, une légère rougeur apparu sur ses pommettes. Pour autant, le jeune sorcier lui rendit son rictus tout simplement parce qu'il appréciait voir cette expression sur le visage de Sirius. Il se souvenait l'avoir vu au bout du rouleau avec cette histoire de famille, avec Regulus et surtout, il avait été inquiet de le savoir chez James après s'être enfui. Pas que les Potter ne l'avaient pas bien accueilli, il ne douterait jamais de ça, le problème était juste que Sirius vivait dans une famille terrible et qu'il avait le droit à un peu de paix. "Alors, comment s'est passé votre été au final? Je sais certaines choses parce que j'ai envoyé des hiboux mais j'imagine que vous avez dû rendre Euphemia folle, hein James?" demandait il avec un petit rire tandis qu'il lançait un regard à Sirius puis à James. Il connaissait bien les deux personnages et ensemble, ils étaient un duo chaotique. "J'espère simplement que vous éviterez de rendre McGonagall folle pour cette dernière année. La pauvre mérite un peu de répit." et c'était peu dire car Minerva en avait déjà vu de toutes les couleurs avec eux bien que Remus vienne indéniablement à apposer sa patte sur le sujet des farces qu'ils venaient souvent à réaliser.


Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mer 8 Fév - 17:30

Sirius Black
J'ai 17 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis en Septième Année à Poudlard et je m'en sors moyennement bien depuis que je me suis enfui de chez mes parents. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami et je le vis plutôt mal. Je doute qu'il puisse partager un jour mes sentiments.


Hmm... non je n'avais jamais entendu parler de ce Casanova. Ca devait certainement être un moldu. Remus était beaucoup plus calé que moi en trucs de moldus. L'un des rares trucs qui m'intéressait chez eux, je l'avais découvert un été en allant me balader dans le Londres moldu après une énième dispute avec mes parents. C'était les motos. J'avais vu un moldu filer à toute vitesse sur un engin de ce genre. Plus vite que le plus rapide des balais sur le marché. Et niveau esthétique ça n'avait rien à voir. Il y avait une impression de puissance, de vitesse qui se dégageait de l'engin. Il m'en fallait une, absolument. J'avais affiché dans ma chambre tout ce que j'avais pu trouver sur elles. Un peu pour faire enrager ma mère mais surtout par plaisir et fascination pour les engins. Je m'étais juré que j'en trouverais une et que je... je ferais en sorte qu'elle soit un peu plus sorcière que moldue.

Mais à part ça je ne connaissais pas grand chose des moldus et encore moins de ce Casanova. Et pourtant la comparaison me faisait quand même souffrir. Remus, et tous les autres, me voyaient comme un coureur de jupon qui n'avait rien de sérieux. Autant je me moquais de l'avis des autres, mais pas de celui de Remus. Alors oui c'était vrai j'avais été comme ça, tout comme James l'avait été. Nous étions jeunes et nous voulions simplement nous amuser. Mais il avait changé depuis qu'il avait décidé de séduire sa Lily. Il faisait tout pour lui montrer qu'il était sérieux, qu'il n'était pas un Casanova. Je rêvais de pouvoir faire la même chose de mon côté, de montrer à mon Remus que je n'étais plus comme ça. Mais j'avais beaucoup moins de courage, ou peut être plus à perdre.

Je finis par sursauter en entendant sa question, sortant de mes pensées et arrêtant de le dévisager avec insistance. Il allait finir par comprendre que je craquais sur lui rien qu'à voir l'air débile que j'avais en permanence sur le visage en pensant à lui. Et il me rirait au nez avant de me briser le coeur. Youpi.... reprends toi Sirius merde!!

- Mais pas du tout! J'ai été absolument charmant!

Et James en rajouta une couche en rigolant bêtement.

"Oh oui tu l'aurais vu... Euphemia je peux vous aider à mettre la table? Euphemia vous avez besoin d'aide pour quelque chose? Un vrai petit toutou.

Ahah... vraiment hilarant. Et le jeu de mot, j'en avais mal aux côtes tellement je riais. Je jetais un regard noir à mon meilleur ami qui n'arrêtait pas de rire.

- Ils ont la gentillesse de me recueillir. Je n'allais pas en plus faire les quatre cent coups chez eux.

Je leur étais reconnaissant. Je savais que je ne pourrais jamais effacer la dette que j'avais envers eux. J'étais parti de mes parents, j'avais fui la situation horrible dans laquelle j'étais. Mais je n'avais pas vraiment de plan en faisant ça. Je n'avais pas d'argent, aucun membre de ma famille chez qui me réfugier. Il y avait bien mon oncle Alfard mais il habitait trop loin pour que j'aille chez lui. Alors j'étais parti frapper à la porte de mon meilleur ami. Ils auraient pu me mettre à la porte mais ils m'avaient ouvert et m'avaient traité comme leur fils. Alors aider la mère de James à mettre la table, c'était bien peu à côté.

- Et on ne fait rien à McGo. On parmi les meilleurs élèves de sa classe. Nous ne faisons que mettre un peu d'animation dans le château. C'est un travail d'intérêt public voilà tout.

Je haussais les épaules avant de lui sourire malicieusement. C'était plus facile de mettre un peu de côté mes sentiments, ou du moins de les oublier quelques instants quand on parlait de sujets neutres. Ca évitait à mes pensées de divaguer vers autre chose...

ambrosia
Messages : 49
Date d'inscription : 27/07/2021
Crédits : prima luce (vava).

Univers fétiche : Réel, Fantasy, Science-fiction.
Préférence de jeu : Les deux
Valise
ambrosia
Sam 11 Fév - 11:51

Remus
Lupin

J'ai 17 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis en septième année à Poudlard et je m'en sors moyennement bien au vu de ma condition de loup garou. Sinon, grâce à ma malchance, je suis éperdument amoureux de mon meilleur ami et je le vis plutôt bien, considérant le fait qu'il ne se doute de rien. Bien sûr, j'irais beaucoup mieux s'il était possible de lui avouer.

Il y avait bien des choses que Remus pensait de Sirius. De belles choses, notamment. Des choses qui avaient de l'importance et prenaient de plus en plus d'importance au fil des jours, des semaines. Il semblerait qu'il ait beaucoup plus besoin du ténébreux qu'il ne voulait bien l'admettre et soudainement, le voilà totalement perdu dans ses beaux yeux gris à se demander comment il avait pu être aussi chanceux. Après tout, il fallait se rendre compte de l'évidence ; sans l'intervention de Dumbledore, pas de doute qu'il ne serait jamais allé à Poudlard et qu'il aurait continué à vivre dans sa solitude constante. Loin de toute population de toute interaction sociale. Il ne savait évidemment pas si le grand sorcier avait quelque chose en tête, justement, pour l'avoir simplement accepté dans son école sans se poser de questions. Or, Remus avait pu trouver une nouvelle famille au centre même de Gryffondor et il leur en serait éternellement reconnaissant. Remus n'avait pas juste trouvé des camarades de classe mais des meilleurs amis envers qui il pouvait se tourner lorsque les choses n'allaient pas ou lorsqu'il avait besoin d'aide, de conseils. Seulement voilà, il semblerait qu'une simple amitié se soit transformée en quelque chose de plus complexe et voilà qu'il n'avait de cesse de penser à son cher et tendre Padfoot des nuits durant. Et comment pourrait il lui avouer lorsque le ténébreux n'avait d'intérêt que pour les jeunes filles qui venaient s'intéresser à lui? Seulement, si Remus regardait un peu plus loin que le bout de son nez, peut être parviendrait il enfin à remarquer que Sirius n'avait d'intérêt que pour lui. Mais comme on disait souvent, il était difficile de voir ce qui était si évident. Et Remus avait beau être intelligent, avait beau avoir de très bonnes notes, il n'était pas doué avec tout ce qui concernait les relations amoureuses. Pour autant, il n'y était pas inconnu car il avait déjà eu l'occasion de flirter, de s'amuser avec des garçons ou des filles des différentes maisons mais rien qui ne lui avait paru assez important pour se lancer dans quelque chose de plus sérieux. Non, son palpitant s'affolait à la présence d'une seule personne et Remus était ravi de cette sensation bien que souvent l'amertume de n'être que le meilleur ami de service ne se fasse ressentir. Aux mots de James et de Sirius devant sa politesse avec ses parents, Remus ne pu s'empêcher de relâcher un rire amusé tout en secouant la tête. Il aurait bien voulu voir ce genre de scène en réalité. Mais Remus savait aussi que le ténébreux avait été forcé de quitter son ancienne maison et surtout ses chers parents qui lui avaient rendu la vie si misérable. Remus aurait envie de lui dire à quel point il était fier de lui, à quel point il était heureux de voir qu'il était plus à l'aise avec James. Oui, il avait envie de lui dire tout ça. Et peut être qu'il le ferait, lorsqu'ils seraient seulement tous les deux. "Je suis certain qu'ils sont venus à le préférer à toi, James. Une fois qu'on a un Sirius dans sa vie, on ne peut pas s'empêcher de vouloir le garder à tout prix pour soi." avait dit Remus en souriant en coins, haussant légèrement les épaules d'un air nonchalant bien qu'il fut obligé de se contrôler pour ne laisser aucune rougeur apparaitre sur ses pommettes.

James relâchait un bruit et affichait un regard offensé face aux paroles de Remus bien qu'il se mit à rire l'instant d'après. Au final, ils s'étaient toujours taquinés. De façon à devoir rire ou à devoir lancer des regards amusés bien qu'agacés. En fait, leur relation était simple mais terriblement agréable et surtout, sur laquelle on pouvait compter. Remus le savait et c'était pour cela qu'il la chérissait tellement. Qu'il chérissait sa relation avec James, Peter mais surtout Sirius à qui il tenait bien plus qu'il ne pourrait l'admettre. Et comment pourrait il comprendre, imaginer que le ténébreux viendrait à lui retourner ses sentiments. Est ce que vous l'aviez vu? Sirius était un dieu à lui tout seul. Des traits bien tracés, un visage d'ange mais avec ce regard malicieux, ses beaux cheveux noirs et sa voix de velours. Quelque chose qu'on ne pouvait pas rater, dont on ne pouvait pas en avoir assez. Remus adorait entendre Sirius lui parler, entendre son rire, sentir sa tête rencontrer son épaule car il était plus qu'amusé. Les petits moments qu'ils partageaient, rien de spécial mais qui avaient permis à Remus de comprendre que non, ses sentiments pour Sirius n'étaient pas identiques à ceux qu'il éprouvait pour James. Haussant un sourcil face à ses paroles, Remus relâchait un énième petit rire tandis qu'il posait son menton dans le creux de sa paume, son coude sur le rebord de la fenêtre tandis qu'il fixait Sirius avec le même sourire malicieux. "Avoir de bons résultats ne justifie pas le fait de devoir rendre la directrice de notre maison totalement folle simplement pour s'amuser ou encore mettre de l'ambiance dans le château." répliquait Remus bien qu'il prenait tout à fait part à ces petites farces qu'il appréciait énormément. Pas étonnant, Remus les avait souvent sauvé d'une heure de colle après leur avoir conseillé de prendre un autre chemin. Et le loup se plaisait dans ce genre de choses car il pouvait en profiter avec ses amis. Après tout, il fallait dire que Remus ne savait pas trop ce qu'il allait faire dans un futur si proche. Soyons honnêtes, les loups garous n'étaient que très peu acceptés et surtout mal vus par la société, alors Remus ne se faisait pas de faux espoirs. Le châtain continuait à fixer son meilleur ami avant de lui tirer la langue puis de finalement se lever pour dire. "Je vais aller m'acheter des chocolats. Quelqu'un veut quelque chose?" demandait il tandis que James lançait "Je vais prendre de la Patacitrouille et des Fizwizbiz, mon cher Moony !" quant à Peter "Juste des chocogrenouilles pour moi !" Remus tenta de tout retenir avant de se diriger vers la porte de leur cabine puis de se tourner vers Sirius avec un doux sourire. "Tu viens avec moi, Pads?" après tout, pourquoi ne pas profiter d'un petit moment avec le ténébreux?

Beloved
Messages : 4825
Date d'inscription : 10/07/2018
Crédits : .

Univers fétiche : City, dérivé de films/séries/livres
Préférence de jeu : Homme
ETOILES 2
Beloved
Mar 14 Fév - 16:41

Sirius Black
J'ai 17 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis en Septième Année à Poudlard et je m'en sors moyennement bien depuis que je me suis enfui de chez mes parents. Sinon, grâce à ma malchance, je suis amoureux de mon meilleur ami et je le vis plutôt mal. Je doute qu'il puisse partager un jour mes sentiments.


- Je l'ai toujours dit. Vous avez de la chance de m'avoir dans votre vie.

Je souris alors que James acquiesçait en rigolant. J'espérais que Remus le pense sincèrement, qu'il se considérait comme chanceux de m'avoir à ses côtés. Mais je voulais qu'il ait envie de plus. Qu'il soit heureux de m'avoir comme ami certes, mais qu'il le soit aussi de m'avoir comme petit ami.

Je secouais doucement la tête alors que Remus demandait à tout le monde si nous voulions quelque chose du chariot de friandises. J'étais parti de chez moi avec peu d'argent. J'en avais dépensé la plus grande partie pour acheter mes fournitures scolaires. Je n'avais pas voulu accepter de l'aide de la part des Potter pour les acheter. Ils avaient déjà eu la bonté de m'accueillir chez eux, de me loger et de me nourrir gratuitement. Je n'avais pas voulu abuser davantage. Je préférais garder les économies qu'il me restait pour acheter les cadeaux de noel et d'anniversaire de mes amis. Je pouvais me passer de sucreries pour le voyage. De toute façon ce soir nous serions de retour à Poudlard. Nous allions assister au banquet. J'aurais largement de quoi manger à ce moment là, inutile de me remplir l'estomac pour rien.

Je me redressais alors que Remus me demandait de l'accompagner.

- Oui bien sur. Tu ne vas pas réussir à porter tout ça tout seul.

Je lui souris alors que je venais le rejoindre. J'étais surtout ravi de pouvoir passer un moment en tête à tête avec lui. J'avais passé tout l'été avec James mais Remus je l'avais à peine vu. Et ce manque commençait à se faire cruellement ressentir.

Je me faufilais à ses côtés, saluant mes amis avant de partir aux côtés de Remus à la recherche de la petite marchande. Je sentais mes joues me chauffer tout à coup. J'étais ridicule. Je n'avais jamais été mal à l'aise en présence de mon ami auparavant. Mais tout avait changé ces derniers temps. J'avais commencé à accepter petit à petit les sentiments que j'éprouvais pour lui. Ca faisait une énorme différence. Je me sentais... comme ces gamines de poufsouffle quand elles nous regardaient avec des étoiles pleins les yeux. J'étais pareil. Je ne pouvais m'empêcher de regarder Remus avec les même papillons dans le ventre. J'étais parfaitement ridicule.

On finit par trouver la vieille femme avec son chariot. Je laissais Remus commander, restant un peu en retrait pendant ce temps. Je n'avais jamais manqué d'argent et me retrouver tout d'un coup dans cette situation difficile avait quelque chose de gênant et un peu d'honteux. Je savais que mes amis s'en ficheraient éperdument mais moi je n'aimais pas ça. J'avais hâte de pouvoir quitter Poudlard, de pouvoir me trouver un travail, gagner mon argent, être indépendant, faire mes propres choix.

Mais pour le moment j'étais là. Et l'avantage, c'était qu'au moins ici je pouvais profiter de la compagnie de Remus tous les jours.

- Alors... ça a été tes vacances?

Mouais... plutôt nul comme remarque. Mais je voulais briser le silence entre nous. Je voulais essayer d'être le même Remus que d'habitude et qu'il ne voit pas le Sirius tout gauche et gêné que j'étais entrain de devenir depuis que j'avais admis mes sentiments.




Contenu sponsorisé
Je jure solennellement... [pv Ambrosia]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je jure solennellement que mes RP sont tous ici ...
» Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises
» Je jure solennellement que nos intentions sont mauvaises
» ambrosia ☾ I can do this all day
» Je jure solennement que mes intentions sont mauvaises !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: