Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Mon secret, ton jugement et le mystère de notre entente [Gaïa]

Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Lun 14 Nov - 17:12
Le contexte du RP
Mise en situation

Londres, septembre 2022

Axel et Jo, Jo et Axel, c'est une longue histoire. Ils se sont rencontrés au sein d'un cabinet dans lequel l'un se formait tandis que l'autre était jeune stagiaire. Malgré leurs petites expériences ils ont vite compris que leurs qualités s'alliaient à merveille et allaient leur permettre de briller...
Des années plus tard, les voici à la tête d'un cabinet fort d'un succès détonant. Deux avocats que les riches s'arrachent même s'ils prennent tous le risque de s'exposer à l'insolence d'Axel et au culot de Jolene.

L'associé a récemment découvert qu'il avait une fille et cette nouvelle qu'il pensait pouvoir gérer ne passe finalement pas du tout. Et puisque Jo découvre tout ce qu'il veut cacher d'habitude, il décide cette fois de prendre les devants.

Contexte provenant d'un mélange savoureux, judicieusement dosé, impatiemment dégusté
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Lun 14 Nov - 17:15

Axel Malone
J'ai 44 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis le meilleur avocat du monde et je m'en sors merveilleusement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre, coureur de jupons, indépendant et je le vis plutôt très bien.
Mon secret, ton jugement et le mystère de notre entente [Gaïa] Ebpa

Arrogant avec tout le monde, macho mais je sais que les femmes adorent ça, riche et ça ne fait qu'augmenter, irrespectueux c'est souvent ce que l'on me reproche mais je suis surtout égoïste, acerbe et agressif dans les joutes verbales, charmeur naturellement, traumatisé par un passé violent, pianiste amateur ;
Je me suis réveillé dans les bras de la nouvelle secrétaire. Brune, celle-ci. Pitié, je ne veux plus voir de rousses. Pourtant j’ai toujours adoré ces dernières, c’est d’ailleurs tout le problème en ce moment: depuis que Ada a débarqué au cabinet, j’ai l’impression de la voir partout. Dès qu’un reflet orangé se promène dans les rues, je tic. Je  vois sa mère aussi.
Depuis que j’ai appris sa disparition, je ne cesse de penser à Iris. Nous avions partagé de beaux moments. A échelle d’adolescents tout jeunes adultes, c’était vraiment marquant. J’adorais son rire, sa maturité face à ma bêtise, j’ai adoré l’aimer même si notre relation a été de courte durée. Je savais déjà qu’elle n’était qu’une parenthèse dans ma vie. A l’époque je n’étais pas si différent : je savais rester aux côtés d’une femme qui me plaisait ; je savais aussi que j’allais me lasser. Qu’il y avait d’autres plantes succulentes ailleurs, que je n’étais pas capable de me ranger. Je n’en avais pas envie à vingt ans, je n’ai toujours pas pris la décision de m’installer. Pourquoi faire ?

La secrétaire se réveille avant que j’ai pu disparaître. Après m’être servi de sa douche je lui ai promis qu’elle ne serait pas inquiétée de se faire porter malade aujourd’hui. La belle s’est recouchée en marmonnant je ne sais quelle niaiserie. Elle a peur de Jolene. Comme la majorité des femmes qui passent par le cabinet. Si mon associée découvre que j’ai déjà fréquenté la nouvelle… Peu importe. Je gèrerai le téléphone aujourd’hui pour éviter à Emily de se faire incendier lorsqu’elle reviendra.

Installé dans mon bureau avec un client chiant à mourir, je fais défiler quelques photos sur mon téléphone. Je retrouve les résultats d’analyses sanguines au milieu des autres clichés. Nous avons fait la vérification et oui, ce que je craignais s’est avéré correct. J’ai une fille. Iris a accouché d’Ada. Iris que j’avais mise enceinte et qui ne m’a jamais rien dit…

« … Au revoir maître. Et merci pour votre aide. »

« Monsieur Fish, prenez garde aux profiteurs maintenant, je ne m’amuserai pas à vous sauver les fesses tous les deux jours. »

Le rire jaune s’éloigne et la porte se referme.

Il faut que je discute avec Jolene. J’ignore l’appel d’Emily et me dirige vers le bureau de la sublime collègue. Forcément, elle est occupée. Nous ne manquons pas de travail ! Je jette un œil dans la salle d’attente et suis soulagé que personne n’attende. Dès qu’elle a terminé, je séquestre Jo pour discuter. En attendant j’entre dans la petite salle annexe qui nous sert de salle de repos. Un canapé, de quoi se faire du café ou un remontant plus corsé. Je sors deux verres, me laisse tomber dans le fauteuil moelleux et défais ma cravate.

Tout allait foutrement trop bien dans ma vie. Je ne vois que ça. Il faut qu’une gamine de vingt ans me tombent dans les pattes. Maintenant. Alors que mon cabinet est l’un des meilleurs de la ville et que la liste de mes amantes s’étend à perte de vue. En plus, j’admets que les choses avec Jolene ont pris une tournure agréable. Officiellement on se supporte sans s’épargner, on est presque désagréable l’un avec l’autre… mais en réalité, on a appris à s’entendre. S’apprécier. Je ne prétends pas la cerner parfaitement, mais je n’ai pas besoin de lui dire qu’elle peut compter sur moi en toutes circonstances.
Et je sais que c’est réciproque.

Quand elle entre enfin dans la pièce, j’écarte les bras avec soulagement :

« Enfin ! Bon sang tu faisais quoi avec ce guignol ? Il a bavé du début à la fin de votre entretien, faut refaire le parquet merde. »

Ok, ma tension joue en ma défaveur. Je suis nerveux et contrarié. Jo n’apportera peut être aucune solution mais j’ai besoin de soulager ma conscience. De me confier.
De pleurer ?

« … Tu nous sers à boire. S'il te plait ? »
Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa
Lun 14 Nov - 21:34

Jolene Lenaerts
J'ai 32 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis avocate et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Informations supplémentaires ici.

Ton secret, mon jugement et le mystère de notre entente.
***

D’un mouvement souple du poignet, Jolene désigne plusieurs lignes sur la feuille posée devant son client. Les conditions de divorce négociées avec l’avocat de sa future ex-épouse sont clairement en sa faveur et Jo est fière de son travail. Elle l’est toujours de toute façon. A travers le verre qui compose les murs de son bureau, la brune voit Axel passer avec l’air de celui qui la cherche. Elle attrape son regard et lui fait signe de patienter, le temps qu’elle termine avec son client. Son associé n’aime pas attendre, elle le sait et rien que pour l’embêter, elle serait capable de faire traîner le rendez-vous. Quand l’entretien touche à fin, la sud-africaine serre la main de son client avant de l’orienter vers la secrétaire du cabinet. Elle prend le temps de s’étirer et d’attraper son portable avant de sortir de la pièce pour rejoindre la petite salle de pause où Axel doit probablement l’attendre. Elle a le sourire aux lèvres lorsqu’elle pénètre dans la pièce. Elle écoute son collègue sans lever la tête de son écran. Elle tapote une réponse pour ses frères en prenant la parole. « Aussi incroyable que cela puisse paraître Malone, je bosse. » Premier message envoyé. « Tu ne diras pas la même chose quand ce guignol aura signé le chèque que je vais lui demander. » Deuxième message envoyé. La brune redresse enfin la tête et pose ses iris sur l’avocat. Elle hausse un sourcil, il n’a pas l’air bien. Elle s’apprête à venir le piquer lorsqu’il lui demande de servir à boire. Jolene soupire mais choisit de s’exécuter. Sans doute parce qu’Alex a l’air d’en avoir vraiment besoin. A moins que ce soit le s’il te plaît qu’il articule qui la pousse à vouloir en savoir plus. Après avoir laissé tomber son téléphone sur le fauteuil qu’elle compte occuper par la suite, l’avocate se dirige vers le petit meuble où sont rangées les bouteilles. Elle dépasse volontairement la petite cave à vin, mettant ses préférences de côté. L’alcool fort semble être plus approprié aujourd’hui. Et autant ouvrir la bouteille de vin français hors de prix offerte par un client le jour où l’alcool sera bu pour être savouré et non pour s’assommer. « Tu tires une des ces tronches… » marmonne-t-elle en récupérant les deux verres sortis et une bouteille de whisky. Elle sert deux doses généreuses avant de faire à nouveau face à Axel. D’un geste ennuyé, elle dépose le verre de son associé sur la table basse entre eux et s’installe. Jo jette un rapide coup d’œil à son téléphone. Loulou a déjà répondu, il attendra, elle a visiblement des choses plus urgentes à régler. Elle trempe ses lèvres dans son verre, incertaine de l’attitude à adopter. Axel n’est pas un habitué des tourments, pas du fait de les montrer en tout cas. Elle se racle la gorge et plante son regard dans celui de l’homme. Qu’il ne croit pas qu’elle perd ses moyens et son assurance. « Qu’est-ce qu’il t’arrive ? » demande-t-elle avec peut-être un peu plus de douceur que d’habitude. Après tout, ils ont beau passer leur temps à s’agacer, ils restent un duo inséparable. Et au fond, Jo, elle n’imagine plus sa vie sans l’agaçant avocat et même si elle ne compte pas se montrer plus délicate qu’il le faut, elle est là pour lui.
Chouu'
Messages : 143
Date d'inscription : 09/08/2022
Région : Rhône-Alpes
Crédits : Chouu'

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Homme
tea
https://www.letempsdunrp.com/t5278-le-bon-la-brute-et-le-truand-les-persos-de-chou https://www.letempsdunrp.com/t5273-toujours-plus-d-idees-que-de-temps-pour-les-jouer
Chouu'
Dim 20 Nov - 18:07

Axel Malone
J'ai 44 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis le meilleur avocat du monde et je m'en sors merveilleusement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre, coureur de jupons, indépendant et je le vis plutôt très bien.
Mon secret, ton jugement et le mystère de notre entente [Gaïa] Ebpa

Arrogant avec tout le monde, macho mais je sais que les femmes adorent ça, riche et ça ne fait qu'augmenter, irrespectueux c'est souvent ce que l'on me reproche mais je suis surtout égoïste, acerbe et agressif dans les joutes verbales, charmeur naturellement, traumatisé par un passé violent, pianiste amateur ;
Quand Jolene entre dans la salle, elle est fidèle à sa réputation, la vraie Lenaerts que je connais : sublime dans une attitude décontractée, l'indifférence voire l'insolence jusqu'au bout des ongles, occupée à faire autre chose alors que vous souhaitez lui parler, apprêtée pour être la plus belle sans que cela la rende non professionnelle ou ne lui donner l'allure d'une plante décorative. Elle me balance une remarque qui pourrait vexer n'importe quel autre collègue mais je la prends avec un léger sourire - malgré mon humeur massacrante.

Jolene est une consœur capricieuse et exigeante dont je ne peux plus me passer. Mon associée, ma meilleure ennemie, je ne veux pas que les choses changent et pourtant... Pourtant j'ai sur le cœur quelques blessures à livrer sinon je crains qu'elles me dévorent. Et à part Jo, je n'ai personne à qui me confier. Il n'y a pas âme qui vive auprès de laquelle je préfèrerais me consoler.

« Tu tires une des ces tronches… »

Constate-t-elle avec justesse en acceptant de nous servir à boire. En temps normal j'aurai pu souligner cette gentillesse inattendue. Il aurait fallut que j'insiste pour qu'elle ne soit pas celle que l'on sert ; cela prouve juste que sous ses airs détachés, elle a compris que j'allais mal.
Enfin. Tout est relatif. Je ne laisserai pas une fille débarquée de nulle part - ma fille - me briser le moral très longtemps.
Il faut juste que je digère ;

« Ouais j'ai... un problème. Rien qui ne mette le cabinet en danger, rassure-toi. »

Dis-je pour éviter qu'elle ne s'inquiète. Notre entreprise est notre bébé. Ce cabinet, c'est notre image, nos talents liés, notre réalité et aussi notre futur. On fait attention à tout et je pense qu'on veille de manière égale sur sa prospérité.
J'attrape le verre mais ne le porte pas à mes lèvres; Je devrai sans doute boire un verre en l'honneur de Ada, prendre cette histoire avec amusement : ça devait bien arriver ! Mais je ne parviens pas à prendre assez de recul. Je voudrais prendre ça comme un détail amusant, du moins insignifiant... pour une fois depuis tant d'années, j'ai l'impression d'avoir à gérer un problème sérieux. Grave. Du genre à prendre beaucoup trop de place.

« Qu’est-ce qu’il t’arrive ? »

Jolene, j'ai une fille de vingt ans.

« Jolene, j'ai couché avec Emily. »

Non, ce n'est pas du tout le genre de truc qui me met mal à l'aise ou me dévaste à ce point. Il aurait fallut cacher cet écart quelques temps et lorsque Jo aurait découvert ma relation avec la secrétaire, elle aurait râlé ou se serait moquée puis nous aurions oublié. La jeune femme récemment recrutée ne va de toute façon pas s'éterniser ici - nous sommes trop chiants - et puis si elle aspire à un truc sérieux avec moi bon courage ;

J'avale enfin une gorgée et décide de faire comme s'il n'y avait rien d'autre.

« Ne me regarde pas comme ça, elle est jolie. Mais clairement pas la meilleure de nos secrétaires... Sinon, journée rentable ? »

J'évite son regard et quitte le canapé pour faire quelques pas en direction de la fenêtre. Je tempère mes inspirations lasses et fixe l'horizon en me demandant ce que fait Ada ;
...Avant de m'insulter intérieurement et de chasser son image dans le fond de mon verre.
Gaïa
Messages : 211
Date d'inscription : 25/08/2017
Crédits : ethereal

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Femme
patrick
Gaïa
Sam 26 Nov - 12:31

Jolene Lenaerts
J'ai 32 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis avocate et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Informations supplémentaires ici.

Ton secret, mon jugement et le mystère de notre entente.
***

Quand elle sert à boire à son binôme, Jolene n’est pas du tout dans l’optique de le ménager. Ce n’est jamais le cas. Ce n’est pas le genre de leur amitié. Ils ne sont pas de ceux qui disent toujours ce que l’autre veut entendre, qui se perdent en mensonge ou en faux optimisme pour faire plaisir. Ils sont vrais, peuvent se montrer blessants parfois parfois. Mais ils savent à quoi s’en tenir. Ils sont infernaux mais complémentaires. Ils sont directs et manquent clairement de tact, mais pour l’autre ils essaieraient de décrocher la lune. C’est ainsi qu’ils fonctionnent, tout dans la retenue, n’avouant jamais à quel point ils ont fini par s’apprécier. La brune lève les yeux au ciel quand Axel tente de la rassurer en disant que son problème ne concerne pas le cabinet. Elle se retourne à moitié et hausse un sourcil en regardant son associé avec un sourire. « Si un jour un de tes problèmes met le cabinet en danger, sois certain de voir un plus gros problème te tomber dessus. » Elle soupire sans même prendre la peine de préciser que le plus gros problème, ce serait elle et sa colère. Mais elle ne s’inquiète pas, Axel sait gérer ses affaires. Sur le plan professionnel, elle lui fait complètement confiance. Ce cabinet, c’est toute leur vie. Rien ne doit le mettre en péril. Rien du tout. Enfin installée, elle demande de plus amples explications. Elle le voit hésiter et se demande bien ce qui peut l’embêter à ce point. « Putain Axel ! » s’exclame-t-elle quand il reprend la parole pour parler de la secrétaire. « Tu fais chier... » Elle souffle en prenant une gorgée de whisky. Emily est jolie certes, un peu trop célibataire à ton goût, mais jolie. Elle comprend aisément que l’on puisse avoir envie de coucher avec elle mais les frasques d’Axel en matière de femmes ont tendance à l’agacer fortement. Il minimise et la brune lève à nouveau les yeux au ciel « Ce n’est peut-être pas la meilleure mais elle est relativement efficace. Son travail va perdre en qualité désormais. » Jo le sais déjà, c’est généralement l’effet que son associé produit sur les employées. « Tu te débrouilles pour lui trouver une remplaçante qui a quelques choses dans le tête et virer Emily. » finit-elle par trancher. Le professionnalisme avant tout ici, et si l’avocat n’est pas capable de s’y tenir, tant pis, ce sont les subalternes qui trinquent. Il finit par lancer une question évasive avant de se lever pour aller observer le paysage londonien. « Uh-uh. » lance Jo en se retournant sans pour autant se lever du fauteuil confortable. « Ne change pas sujet comme ça. Je te connais. Coucher avec une secrétaire est loin de représenter un problème à tes yeux. Ça a même cessé d’être une préoccupation à l’instant où tu as passé la porte de chez elle pour revenir au bureau. » Le visage penché pour ne pas cesser de le regarder, Jolene soupire une fois encore. « Maintenant dis-moi ce qu’il t’arrive, je n’ai pas toute la journée. » Elle jette un coup d’œil à son téléphone avant de grimacer. « Je peux décaler mon prochain rendez-vous d’une vingtaine de minutes mais pas plus. » Finalement, l’avocate détourne les yeux et se réinstalle confortablement. « Je t’écoute. Et reviens t’asseoir tu vas me donner un torticolis là. » Déjà qu’il va probablement lui causer un mal de tête…
Contenu sponsorisé
Mon secret, ton jugement et le mystère de notre entente [Gaïa]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Chapter two : the time lord and emotions. Ft Mystère et boule de gomme.
» notre duo (pierre & louis)
» NOTRE FICHE PUB ¬ devenons amis !
» (m) keep a secret
» (m) keep a secret (en cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: