Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Inspire-moi {+18}
why didn't she tell me ? (poppy) EmptyAujourd'hui à 17:03 par Elwin

» En attendant l'hiver
why didn't she tell me ? (poppy) EmptyAujourd'hui à 16:46 par Arthécate

» Funambule feat Manhattan Redlish
why didn't she tell me ? (poppy) EmptyAujourd'hui à 16:21 par Manhattan Redlish

» Elle attendait, comme on attend à la gare. Que quelqu'un arrive, que quelqu'un la répare… (ft Laecca)
why didn't she tell me ? (poppy) EmptyAujourd'hui à 15:11 par Laecca

» hope it gives you hell
why didn't she tell me ? (poppy) EmptyAujourd'hui à 15:04 par Lojzo

» a little bit of hell, but she got me in heaven (Clionestra)
why didn't she tell me ? (poppy) EmptyAujourd'hui à 14:29 par tillmidnight

» La Gaufre une fois!
why didn't she tell me ? (poppy) EmptyAujourd'hui à 13:49 par Nemo

» Tout le bleu du ciel [Clionestra]
why didn't she tell me ? (poppy) EmptyAujourd'hui à 13:40 par Nemo

» PRÉSENTATION ¬ quand c'est fini, c'est par ici
why didn't she tell me ? (poppy) EmptyAujourd'hui à 11:53 par LaGaufre

-16%
Le deal à ne pas rater :
Lave-vaisselle tout intégrable BOSCH SMV2ITX18E SER2 12 couverts – ...
376 € 450 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

why didn't she tell me ? (poppy)

MightyPower
Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2022
Crédits : Alexandra Chando (gallery)

Univers fétiche : Dystopie, Surnaturel, Harry Potter, réel, séries/TV
Préférence de jeu : Homme
Valise
MightyPower
Dim 25 Sep - 0:52
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
C'est un jour comme un autre pour Ethan, qui ne s'attend pas du tout à ce qu'on lui affecte un nouvel équipier, et qu'il ne s'agisse de Poppy, son ex qui revient en ville après avoir disparu et laissé des années de silence entre eux. Il ignore tout de ses raisons, et il va être difficile pour lui d'accepter de faire équipe avec Poppy.

Contexte provenant de cette recherche
MightyPower
Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2022
Crédits : Alexandra Chando (gallery)

Univers fétiche : Dystopie, Surnaturel, Harry Potter, réel, séries/TV
Préférence de jeu : Homme
Valise
MightyPower
Dim 25 Sep - 1:23

Ethan Foster
J'ai 39 ans et je vis à la Nouvelle-Orléans, Louisiane, USA.. Dans la vie, je suis policier à la criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

est resté bloqué à 25 ans dans sa tête, malgré ses presques 40 ans. +Il est immature, parfois même au boulot. + Il est passionné par son boulot, ce qui lui donne des bons résultats. + Il est enjoué, déterminé, mais n'a pas froid aux yeux ni peur de donner le meilleur de lui-m^^eme + il sait être loyal, tant sur le plan professionnel qu'amical + Protecteur et passionné, il passe souvent pour un égoïste + C'est un beau parleur, un charmeur, un baratineur. Mais jamais avec des mensonges, simplement des jolies tournures de phrase. + C'est un vrai dragueur + Souvent inattentif et indiscret, il est très doué pour s'attirer des ennuis.

Il a l'habitude de sortir, d'aller danser le soir. Aime le sport, le pratique assez souvent, une obligation dans son métier. Adore les jeux vidéos et les soirées entre amis, en boites, bien arrosées. Il s'amuse beaucoup de tout, et ça lui est très souvent reproché. Il s'amuse, et puis c'est tout ce qui compte.
C'était une bonne journée, qui se profilait. Il était heureux d'avoir réussi à se réveiller sans la moindre difficulté en entendant son réveil sonner. Se satisfaire des petites choses, c'était le plus important, qu'il se disait ! Et c'était avec un grand sourire aux lèvres qu'il s'était levé, douché, habillé et avait pris son café du matin, avant de regarder l'heure, et réaliser qu'il ne lui restait plus qu'à partir avant de s'arrêter au café du coin pour sa deuxième dose de la matinée. Il avait mis sa ceinture, accroché son badge à celle-ci, et finalement, il avait fermé la porte de son appartement sous les toits, au troisième étage et dernier étage de son vieil immeuble, avant de dévaler les étages rapidement, puis de profiter du soleil sur le chemin, en marchant en rythme imaginaire avec une chanson qui lui courait dans la tête.

Le soleil brillait, il faisait beau, le ciel était bleu. C'était une journée qui s'annonçait bien ! En plus, il n'avait pas été appelé : pas de découverte macabre de bon matin. PAR-FAIT. Comme prévu, il s'était arrêté au café, en faisant la fille, tapotant du pied avec le rythme imaginaire qui ne sortait pas de sa tête, toujours guilleret. En commandant, un simple sourire lui suffit à faire rougir la serveuse, encore nouvelle. Rien d'inhabituel jusque là, Ethan avait toujours dragouillé chacune des serveuses, avec qui il passait son temps à plaisanté. Il se savait charmant, et il aimait en jouer un maximum. Plaire, c'était devenu essentiel au fil des années, surtout les dernières passées. Mais quand on y regardait de plus près, Ethan Foster avait tout d'un insensible. Il était incapable de s'attacher, malgré un tableau de conquêtes plutôt important. Des conquêtes qui ne pensaient pas toutes du bien de lui, après s'être rendue compte qu'elles n'étaient que des noms à ajouter au tableau. C'était le prix à payer pour être un charmeur de ces dames.

En attendant son café, Ethan reçu un message du Boss "RDV Réunion dans 30 min. Sois à l'heure Foster, pour une fois." qui lui arracha un sourire qui faisait le tour de la tête. Evidemment, il serait à l'heure. Pas de soirée la veille, sauf une jeux vidéo, mais qui ne s'était pas éternisée. Tout allait pour le mieux, il avait l'impression d'avoir dormi un tour de cadran. En revanche, la réunion et le côté presque impérieux du message lui posait un problème : Boss n'écrivait jamais comme ça sans raison. Il espérait ne pas avoir à traiter d'un meurtre bien dégoûtant de bon matin, qui lui retournerait le café dans l'estomac, alors qu'il ferait le nécessaire pour garder la face, comme d'habitude.

Café finalement en main, il accéléra le pas jusqu'au commissariat. Il ne lui restait plus que onze minutes pour arriver. Heureusement, il était tout près.

Il monta les marches du commissariat trois par trois une fois arrivé, en se hâtant : il ne restait plus que deux minutes avant la réunion. Il avait perdu beaucoup de temps à attendre un café qui avait manqué de ne pas arriver, devant les compétences débutantes de la serveuses, et les commandes multiples. Bref, il ne s'éterniserait pas là-dessus, Boss n'en avait que faire de ce café, Ethan n'avait qu'à prendre le café du commissariat -imbuvable- comme tout le monde.

Un grand sourire victorieux, il passa sous les yeux du Boss.«Hé, t'as vu, je suis à l'heure !» annonça-t-il, les bras levés au ciel, en signe de victoire, ce qui fit rouler des yeux le commissaire, qui d'un signe de tête lui indiqua de se rendre immédiatement dans la salle de réunion. Et en arrivant, il remarqua beaucoup de têtes qu'il ne connaissait pas. Il les détaillerait pendant la réunion. En s'asseyant, fanfaronnant toujours un peu, Ethan releva les yeux, perdant son sourire quand il croisa le regard de la jeune femme face à lui. Poppy. Son ex-petite-amie était là. Comment ? Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Où était elle tout ce temps ? Tant de questions sans réponses qui s'enchaînaient dans sa tête, si bien que lorsque commença la réunion, il n'en entendit pas grand chose, trop occupé à essayer de ne plus croiser son regard, son regard à elle qu'il avait tant espéré revoir..
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Dim 25 Sep - 16:31

Poppy Miller
J'ai 35 ans et je vis à la Nouvelle-Orléans, Louisane, USA. Dans la vie, je suis policière à la criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

why didn't she tell me ? (poppy) Tumblr_ps1416ispo1wa3jeko10_250 
Poppy:

Poppy s’était levée avec la boule au ventre ce jour-là. Si revenir ici et récupérer son poste avait été son idée, ça ne l’empêchait pas d’avoir quelques appréhensions. A commencer par Ethan. Est-ce que huit ans ça avait été suffisant pour qu’il l’oublie ? Ou bien est-ce qu’elle devait s’attendre à devoir lui rendre des comptes ? Dans son scénario le plus optimiste, Poppy aimait penser qu’il avait pris son départ avec légèreté. Après tout, il était comme ça Ethan… Léger. Pour ne pas dire complètement immature. Si ça se trouve, il l’avait à peine remarqué… Peut-être même qu’il ne l’avait même pas regretté et qu’il en avait profité pour savourer à fond son célibat. Tout ce qu’elle savait c’est qu’il ne s’était pas rangé. Pas de femme, pas d’enfant. En tout cas, rien qu’on ne lui ait rapporté et Poppy avait évidemment fait ses petites recherches avant de réintégrer la criminelle. Et ça y était, elle avait fait son grand retour. Elle était arrivée trente minutes en avance pour avoir le temps de boire le café infect du commissariat qui lui avait presque manqué et avait discuté avec une bonne humeur feinte avec ses collègues. Rien n’avait calmé son angoisse mais elle s’en était miraculeusement bien sortie pour la dissimuler. On l’avait complimenté sur son apparence et pour ceux qui la connaissaient d’avant, on lui avait dit qu’elle n’avait pas changé. Pas changé. Elle se sentait pourtant tellement différente. Mais elle n’avait rien dit à part merci. Ils verraient déjà par eux-mêmes qu’elle n’était plus tout à fait la même. Et pourtant, à la seconde même où elle avait croisé le regard de son ancien petit-ami, elle s’était sentie ramenée huit ans en arrière quand elle était encore folle amoureuse de celui qui était alors son coéquipier. Putain d’Ethan Foster. Poppy lui avait timidement adressé un sourire avant de fuir son regard. Qu’est-ce qui lui prenait tout à coup ? Elle se flagella mentalement, reportant toute son attention sur la réunion dont elle ne semblait comprendre qu’un mot sur deux. Ça commençait bien. Elle n’avait qu’une hâte désormais : que cette réunion se termine pour qu’elle puisse espérer respirer correctement à nouveau. C’était elle ou il manquait d’air dans cette salle de réunion ? Elle s’en voulait tellement de réagir de cette façon. Elle s’était préparée pourtant, tant et si bien qu’elle avait fini par se persuader qu’elle saurait avoir la bonne attitude. Sans s’en rendre compte, elle avait commencé à gesticuler sur sa chaise. De temps en temps, elle replaçait nerveusement une mèche de cheveux dans sa queue de cheval haute. D’autres fois, elle regardait désespérément l’horloge dont les aiguilles semblaient tourner au ralenti.  
MightyPower
Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2022
Crédits : Alexandra Chando (gallery)

Univers fétiche : Dystopie, Surnaturel, Harry Potter, réel, séries/TV
Préférence de jeu : Homme
Valise
MightyPower
Mer 5 Oct - 19:45

Ethan Foster
J'ai 39 ans et je vis à la Nouvelle-Orléans, Louisiane, USA.. Dans la vie, je suis policier à la criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

est resté bloqué à 25 ans dans sa tête, malgré ses presques 40 ans. +Il est immature, parfois même au boulot. + Il est passionné par son boulot, ce qui lui donne des bons résultats. + Il est enjoué, déterminé, mais n'a pas froid aux yeux ni peur de donner le meilleur de lui-m^^eme + il sait être loyal, tant sur le plan professionnel qu'amical + Protecteur et passionné, il passe souvent pour un égoïste + C'est un beau parleur, un charmeur, un baratineur. Mais jamais avec des mensonges, simplement des jolies tournures de phrase. + C'est un vrai dragueur + Souvent inattentif et indiscret, il est très doué pour s'attirer des ennuis.

Il a l'habitude de sortir, d'aller danser le soir. Aime le sport, le pratique assez souvent, une obligation dans son métier. Adore les jeux vidéos et les soirées entre amis, en boites, bien arrosées. Il s'amuse beaucoup de tout, et ça lui est très souvent reproché. Il s'amuse, et puis c'est tout ce qui compte.
Café à la main, il ne se serait pas imaginé une seule seconde que l'air pincé du boss avait rapport à cette réunion, ni plus précisément, qu'elle aurait rapport à ceux qui étaient présents ici. Il n'aurait pas pensé que devant ses yeux se trouverait un corps qu'il avait rêvé de serrer à nouveau contre lui, un visage qu'il aurait passé des heures à regarder, à des yeux dont, au travers des photos, il avait presque oublié la véritable couleur. Il était dévasté de son départ, mais à ce jour, la seule chose plus dure encore que d'avancer sans elle, s'était se trouver, dans cette sale où il avait l'impression de suffoquer, face à elle. Devoir faire comme si tout était normal. Mais rien ne l'était plus désormais. Il avait envie de hurler, tandis qu'on leur expliquait les tenants de l'affaire en cours. Une affaire sensible, puisqu'elle touchait à la diplomatie. Une des victimes était un fils d'un diplomate Russe. Il s'agissait d'un vrai risque car il y avait trois victimes à l'heure actuelle. S'agissait-il d'un tueur en série ou de cas isolé, de quelqu'un qui perpétrait une vengeance ? Tandis que les faits étaient exposés, il faisait son possible pour ne pas relever les yeux vers la blonde qui était assise juste face à lui.

Voilà qu'on assignait les binômes. Ethan ne se faisait pas vraiment inquiété. Il avait l'habitude travailler avec Bergman, Stood ou même Henry. Alors il pensait que, vu leur très bons résultats lorsqu'ils bossaient en binôme, on les mettrait ensemble. Mais Bergman et Henry avaient été mis ensemble dans une patrouille. Stood avait été mis avec Elise, une nouvelle recrue qu'il ne connaissait que de vue. Et voilà qu'on attendait encore et encore. Jusqu'à ce qu'on prononce son nom. La voix résonnait encore dans sa tête, tandis que ses yeux s'accordaient à se relever, et à se poser à nouveau sur le visage de Poppy. "Foster, ton binôme jusqu'à nouvelle ordre, ce sera Miller. Vous aviez l'habitude de bosser ensemble dans le passé, et on a toujours été très satisfait de vos résultats".

Son coeur avait fait un bond. Non, Ethan était tout sauf prêt à assumer de croiser en permanence les yeux bleus si profonds de la jeune femme. Il n'en voulait pas de ce binôme. Il aurait préféré travailler seul. Si bien qu'il fut le premier surpris lorsqu'un affreux «D'accord» passa ses lèvres. Depuis toutes ces années, il avait fait un travail sur lui-même pour accepter l'autorité. Ce n'était pas évident tous les jours, et il lui arrivait encore de faire des vagues. Mais il n'était plus le jeune garçon qu'il était auparavant. Il savait faire la part des choses. Il savait écouter, et obéir, quand bien même le tout allait contre sa volonté. Il n'avait pas le choix, il l'avait entendu dans la voix de Boss.

La réunion se termina, après de longues longues, très longues minutes, au cours desquelles son coeur se serrait de plus en plus en réalisant qu'il allait réellement devoir travailler avec Poppy. On ne choisit pas toujours ce qu'on fait, dans la vie, et il aurait dû s'en rendre compte plus tôt. Lorsqu'enfin, la séance, parce que c'était exactement comme un jugement au tribunal, qu'on venait de lui assigner, il récupéra ses affaires et fut le premier à passer la porte, avant de lui cracher un «Merci pour la surprise, vraiment» puis de laisser tout tomber sur son bureau, avant de faire quelques grandes enjambées pour descendre les escaliers à la dérobée, et d'aller prendre l'air dehors. L'impression que ses poumons respiraient pour la première fois depuis près d'une heure et demie le fit tousser, comme s'il avait manqué cruellement d'oxygène.

Ethan soupira, et pris son mal en patience, en allumant une cigarette, face à la route. Il tourna à peine la tête quand la porte s'ouvrit, en entendant ses collègues si heureux des couplages de binômes. Pourquoi fallait-il que ça lui tombe dessus à lui ?

Quand enfin elle sortit, il souffla la fumée de sa cigarette, et l'écrasa sous sa chaussure, avant de la regarder. «Je ne savais pas que tout à coup, t'avais eu envie de revenir.» Son ton était sec, cassant. Comme un animal blessé, il attaquait pour se protéger. Car son départ à Poppy, il ne s'en était jamais remis. Et la revoir, c'était encore pire que de se dire qu'il fallait avancer sans elle. Parce qu'il souffrait comme si elle était partie hier.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Ven 7 Oct - 15:33

Poppy Miller
J'ai 35 ans et je vis à la Nouvelle-Orléans, Louisane, USA. Dans la vie, je suis policière à la criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

why didn't she tell me ? (poppy) Tumblr_ps1416ispo1wa3jeko10_250 
Poppy:

Finalement, Poppy n’était plus très sûre que son retour soit une bonne idée. Enfin, c’était surtout que revoir Ethan Foster était une mauvaise idée. Elle avait déjà le scénario en tête, elle s’était fait toute une idée sur comme elle allait réagir en recroisant son ex. Elle s’était douté que ce ne serait pas agréable… Mais elle n’avait pas anticipé ça. Sa soudaine nervosité, la manière qu’avait son estomac de se tordre, l’impression qu’elle suffoquait… C’était une véritable torture et elle avait toute la peine du monde à se concentrer sur sa réunion de travail. C’était son premier jour. Elle ne pouvait pas se laisser distraire. Pas par Ethan, ni personne. Et pourtant. Plusieurs fois, elle lui jeta de brefs regards quand bien même elle essayait d’éviter de poser les yeux sur lui. Est-ce qu’il allait bien ? En tout cas, il n’avait pas l’air d’aller mal. Et il était resté le même… Toujours aussi beau. Est-ce que leur enfant lui aurait ressemblé ? Poppy l’avait imaginé être un petit garçon et ressembler comme deux gouttes d’eau à son papa. Mon Dieu, comment est-ce qu’elle pouvait seulement penser quelque chose comme ça, là maintenant ? Poppy s’était pincé la lèvre, assez fort pour lui faire oublier tout distraction et se concentrer sur cette fichue réunion qu’elle avait déjà suffisamment ignoré comme ça. Et même si Poppy avait réussi à se concentrer sur ce que disait Boss, le temps avait semblé toujours aussi long. Quand le chef avait commencé à assigner leurs binômes à l’équipe, Poppy avait manqué de soupirer de soulagement. La réunion arrivait à sa fin. Elle allait pouvoir sortir de là et respirer un peu. Ou pas. L’annonce que venait de lui faire son supérieur la glaça. Elle ? Avec Ethan ? Mais… Ils n’avaient pas parlé de ça. Et elle ne voulait pas ça. L’espace d’un instant, elle s’imagina discuter sa décision mais se ravisa. C’était son premier jour, certains ici ne la connaissaient même pas. Elle n’avait pas envie qu’on la prenne en grippe, elle n’était pas en position de force. Elle s’était alors tu, acquiesçant alors qu’Ethan se déclarait être d’accord. D’accord. Il l’était vraiment ? Il ne voyait aucun inconvénient à ce qu’ils travaillent ensemble ? Furtivement, Poppy lui adressa un regard qui ne lui apprit rien sur ses véritables états d’âme. Par contre, les remerciements que lui avait glissé le policier avant de quitter la salle de réunion l’éclaira. Il ressentait de la rancoeur. Super. Elle allait faire équipe avec son ex qui était en colère contre elle pour un truc qui s’était passé il y a six ans et qu’elle n’avait elle-même pas encore parfaitement digéré. Abasourdie, elle quitta le commissariat à son tour. Elle avait besoin de prendre l’air et si l’extérieur lui avait fait du bien sur le coup, l’entrée en matière fracassante d’Ethan l’avait bien vite fait déchanter. « Je ne savais pas que j’étais sensée te prévenir. » qu’elle rétorqua du tac-au-tac, regrettant presque instantanément de se montrer aussi virulente que lui. Elle ne tenait pas à envenimer la situation mais c’était plus fort qu’elle : quand elle se sentait attaquée, elle attaquait en retour.
MightyPower
Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2022
Crédits : Alexandra Chando (gallery)

Univers fétiche : Dystopie, Surnaturel, Harry Potter, réel, séries/TV
Préférence de jeu : Homme
Valise
MightyPower
Sam 9 Sep - 21:38

Ethan Foster
J'ai 39 ans et je vis à la Nouvelle-Orléans, Louisiane, USA.. Dans la vie, je suis policier à la criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Infos en vrac:
Ethan n'a jamais réussi à aller de l'avant par rapport au départ de Poppy. Départ, disons plutôt disparition. Et quand il avait demandé à leurs proches s'ils avaient des nouvelles, il était devenu persuadé que certains savaient. Certains savaient si elle allait bien, et peut-être même les raisons de sa disparition. Ils savaient aussi sûrement les raisons de cette disparition. Et c'était peut-être à tort, et à force de se persuader que le monde était contre lui, après avoir perdu la femme de sa vie, qu'il s'était convaincu que leurs amis communs protégeaient Poppy d'il ne savait quel aspect de lui qu'elle avait désiré fuir. Syndrôme qui s'est développé, bien qu'il ne soit pas malade, seule explication "logique" pour Ethan qu'elle soit partie, et qui justifiait, par la suite, qu'il eut arrêté de voir tous leurs amis communs.

Il avait essayé de continuer à vivre, et de se refaire une vie. Mais dans cette vie là, il avait peur de l'attachement. Il avait peur de tout ce que son ancien lui et sa capacité à être tombé amoureux comme jamais de Poppy pouvaient encore faire à son coeur, à son âme. Il craignait tout simplement d'être vivant, et de ressentir. Le chagrin qu'il avait ressenti toutes ces années, il ne voulait plus jamais le ressentir. Mais en vérité, cela ne lui donnait pas pour autant la permission de se comporter comme un con, et de parler si mal à la femme, désormais de retour en ville. Elle avait eu raison de lui répondre sur le même ton.  

Bien sûr, lui ne le voyait pas de cette manière, et il avait un peu lâchement profité d'être seul, avec elle derrière pour lui lancer une crasse Ce n'était pas très beau, c'était petit, et ça, par contre, il en avait pleinement conscience. Mais il était fier, le policier. Et le retour de la blonde venait heurter sa fierté. Pire encore : elle avait été bien accueillie au commissariat.  C'était encore plus difficile à vivre. Il y avait trop de colère en lui, amplifiée par le silence, pour qu'il ne réagisse pas.
«Tu ne me dois rien..» il assénait chaque mot comme un coup. C'était un peu dur, la manière dont il l'avait dit, mais il essayait de faire preuve de détachement. Il jeta un coup d'oeil à la Jeep de fonction qu'on lui prêtait : sa plus grande fierté, et il fit un signe de la tête à Poppy. «Tu veux prendre le volant ?»  qu'il lui propose de conduire était une première : les bleus du comissariat ne conduisaient jamais son véhicule. Il fallait attendre qu'il ait confiance. Et dans le passé, il n'avait pas laissé Poppy conduire beaucoup de fois, peut-être par machisme. Quelque part, au fond de lui, il était sûrement en train de faire les premiers efforts pour que ça se passe bien. Même s'il finirait par lui demander des explications, il n'avait jamais compris sa disparition. 

Ethan jeta les clés à Poppy qui les attrapa à la volée, et il prit place sur le côté passager de la Jeep. «On va patrouiller un peu pour aider les collègues. Il n'y a pas d'affaire en cours sur laquelle on a été demandés en renfort, pour l'instant. Alors on garde l'oeil ouvert, d'accord ?» Se comporter comme le chef d'un officier sortant de l'école de police, meilleure défense contre le silence : étape 1.
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Mar 12 Sep - 19:39

Poppy Miller
J'ai 35 ans et je vis à la Nouvelle-Orléans, Louisane, USA. Dans la vie, je suis policière à la criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

why didn't she tell me ? (poppy) Tumblr_ps1416ispo1wa3jeko10_250 
Poppy:

Son amour pour Ethan Foster avait laissé à Poppy une blessure profonde. Celle d’avoir tout perdu. L’amour et l’enfant pour lequel elle avait été prête à tout sacrifier sans réfléchir. Il ne restait plus rien ni de cet amour, ni de cet enfant à l’exception d’une blessure encore à vif. C’était sans doute pour cette raison qu’elle perdait ses moyens sitôt qu’il était dans les parages. Ce n’était pas bon signe, elle n’avait pas besoin de se remémorer ça aussi vivement. Elle ne lui devait rien, qu’il rappela sur un ton assassin. L’ambiance était posée, son coeur s’était serré. Ce n’était pas ce qu’elle voulait mais ça lui semblait inévitable. Ils s’étaient beaucoup trop aimés pour se montrer indifférents et détachés. « Exactement. » qu’elle siffla entre ses dents, mauvaise elle aussi. Avec un peu de chance, ça le dissuaderait de lui demander des explications. Elle n’était pas prête. Le serait-elle seulement un jour ? Elle n’était vraiment pas sûre. Ils s’étaient dirigés vers le parking, condamnés à travailler ensemble. Ironie du sort. La blonde écarquille les yeux quand il lui proposer de rouler. Genre, vraiment ? Les seules fois où il lui avait proposé de rouler, c’est quand il avait trop abusé sur la boisson. Ou presque. Comme quoi, on pouvait toujours changer et cette réflexion resserra à nouveau son coeur. Non. Il n’avait pas changé. Parce que s’il avait changé, ça voudrait dire qu’elle a fait une erreur et si elle a fait une erreur… Elle préférait ne pas y penser et jeta cette pensée loin dans la poubelle de son cerveau. « Ok. » qu’elle avait eu le temps de dire juste avant qu’il ne lui envoie les clés. Elle s’installa au volant, Ethan à ses côtés. C’était encore plus bizarre de se retrouver enfermés dans l’habitacle du véhicule ensemble. Elle inspira. Ça allait le faire, elle était bien obligée. « Ok chef. » que Poppy avait répondu aux consignes d’Ethan en refrénant autant que possible le sarcasme dans sa voix. Elle démarra, le silence s’installa. Après quelques secondes elle se racla la gorge pour dire : « Alors… tout va bien pour toi ? » Quelle entrée en matière, elle se sentait ridicule.
MightyPower
Messages : 38
Date d'inscription : 08/08/2022
Crédits : Alexandra Chando (gallery)

Univers fétiche : Dystopie, Surnaturel, Harry Potter, réel, séries/TV
Préférence de jeu : Homme
Valise
MightyPower
Jeu 21 Sep - 21:59

Ethan Foster
J'ai 39 ans et je vis à la Nouvelle-Orléans, Louisiane, USA.. Dans la vie, je suis policier à la criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Infos en vrac:
Lui même ignorait pourquoi il venait de donner les clés à Poppy. Entre eux, jusqu'à présent, l'animosité avait un quelque chose d'agressif, et de presque palpable. Il y avait beau avoir de la rancoeur et des incompréhensions quant au départ de Poppy, il ne pouvait pas lui tenir rigueur pendant des années. Ou peut-être que si. Non, pas du tout, pas en travaillant ensemble, pas sous l'oeil très observateur et un peu préoccupé du chef, prêt à les remettre sur les rails à la première incartade.

Elle semblait ne plus avoir décidé de se battre. C'était à la fois jubilant et énervant. Pourquoi est-ce qu'elle ne répondait pas, et qu'elle se laissait faire comme si... Comme si elle était une bleue ? Que lui cachait-elle ? Pourquoi avait-elle fuit ? Peut-être qu'elle pensait qu'en évitant la conversation, Ethan ne reviendrait pas à la charge. Hé bien, dans ce cas, elle se trompait, elle se trompait totalement. Elle conduisait, et c'était une sensation vraiment étrange pour Ethan. C'était peut-être un peu machiste de sa part, mais il n'avait pas l'habitude de laisser le controle à quelqu'un d'autre. Quand il conduisait, il savait beaucoup mieux appréhender le danger, ou de devoir partir à toute allure. Parce que c'était lui en contrôle. Laisser le contrôle à quelqu'un d'autre... Etrange.

Il resta silencieux, jusqu'à ce qu'elle brise le silence. Sérieusement ? Elle attendait quoi de cette question, en fait ? Non parce qu'il n'avait guère de choses sympathiques à lui dire là tout de suite, ni forcément envie de parler de banalités. Et pourtant... Même s'il était blessé, il ne voulait pas la blesser plus qu'il ne l'avait déjà fait depuis son retour, et qu'il ne l'avait fait dans le passé, justifiant sa fuite. Il soupira. C'était compliqué, tout de même comme situation, et c'était usant de ne pas savoir ce qu'il devait faire, comment les choses allaient se passer... ni comment il voulait qu'elles se passent, et ce qu'il souhaitait faire.
«Hein ?» il se racla la gorge et reprit. «Euh beh.. Du mieux possible, je dirais. Et toi ?» La question fatidique arrivait : pourquoi était-elle de retour ? Qu'est-ce qu'elle avait ici, maintenant, en Louisiane, qu'elle n'aurait pas eu pendant tout ce temps ailleurs ?
MonkeyMama
Messages : 1018
Date d'inscription : 17/06/2021
Région : Alsace
Crédits : vocivus

Univers fétiche : réel
Préférence de jeu : Homme
Ariel
MonkeyMama
Ven 20 Oct - 14:53

Poppy Miller
J'ai 35 ans et je vis à la Nouvelle-Orléans, Louisane, USA. Dans la vie, je suis policière à la criminelle et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

why didn't she tell me ? (poppy) Tumblr_ps1416ispo1wa3jeko10_250 
Poppy:

Poppy sentait que l’ambiance était instable. A tout moment, elle pouvait se renverser et ils se diraient les pires horreurs. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’être sur la défensive bien qu’elle n’ait pas envie de se battre. C’était comme ça. Elle s’était attendu à ce que le temps atténue ce qu’elle ressentait mais elle devait se rendre à l’évidence : ce n’était pas le cas. Ou pas tout à fait. Si les remarques d’Ethan la piquent à vif comme ça, c’est bien parce qu’elle n’est pas aussi bien guérie de leur rupture qu’elle le pensait. Et c’était effrayant. Dans quelle mesure avait-il encore du pouvoir sur elle ? Elle préférait éviter de s’interroger trop longtemps sur le sujet de peur de partir en courant une nouvelle fois. Se retrouver au volant avec Ethan à ses côtés, c’était sacrément étrange. Il ne l’avait pas habitué à ça. Avait-il changé à ce point ? Après toutes ces années, c’était pas impossible. En réalité, Poppy aimerait voir qu’il n’a pas changé, qu’elle avait toutes les raisons du monde de l’avoir laissé en plan comme elle l’avait fait il y a des années. Parce que si elle se rendait compte du contraire, elle n’était pas sûre de savoir le gérer. Ça voudrait dire qu’elle avait eu tort. En attendant, elle ne pouvait plus supporter ce silence gênant et avait décidé de briser la glace. La question était d’une banalité effarante mais, elle au moins, elle faisait des efforts. Il avait l’air un peu surpris mais avait répondu à sa question tout de même. Poppy opina du chef en l’écoutant. Du mieux possible. C’était pas très encourageant comme réponse, si ? Elle se pinça la lèvre comme pour s’empêcher de dire une énormité. « Ça va. » qu’elle avait répondu à son tour sans grande conviction. Il lui manquait quelque chose dans la vie, elle n’était pas tout à fait guérie de ses blessures. « Toujours la même chose ? Les soirées, les jeux vidéos, les filles ..? » Poppy parlait en prenant de la distance, le but n’étant pas qu’il se sente jugé même si, bien évidemment, elle en pensait quelque chose. Et il savait qu’elle en pensait quelque chose puisqu’il devait se douter aussi que c’était une des raisons de son départ. La véritable raison, Poppy n’était pas sûre de lui donner aujourd’hui, ni même jamais.
Contenu sponsorisé
why didn't she tell me ? (poppy)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: