Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» Once upon a time in a wild, wild world
Renaissance [David/Mackenzie]  EmptyAujourd'hui à 20:12 par Eurydie

» La vie, c'est parfois avoir le souffle coupé. feat Caleb
Renaissance [David/Mackenzie]  EmptyAujourd'hui à 19:33 par Manhattan Redlish

» (sms) i need answers.
Renaissance [David/Mackenzie]  EmptyAujourd'hui à 18:33 par eternals.

» Parce que c'était lui, parce que c'était moi
Renaissance [David/Mackenzie]  EmptyAujourd'hui à 17:55 par Beloved

» Texas's secret [Monkeymama]
Renaissance [David/Mackenzie]  EmptyAujourd'hui à 17:36 par Beloved

» haut les masques [chou]
Renaissance [David/Mackenzie]  EmptyAujourd'hui à 16:52 par Gaïa

» Les noces - fragiles - de porcelaine [Pv : Cheval de Troie]
Renaissance [David/Mackenzie]  EmptyAujourd'hui à 14:17 par Cheval de Troie

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Renaissance [David/Mackenzie]  EmptyAujourd'hui à 14:12 par Gäa

» 呪い - Noroi feat Houmous
Renaissance [David/Mackenzie]  EmptyAujourd'hui à 13:38 par Houmous

-50%
Le deal à ne pas rater :
Nike Sportswear Club Fleece – Sweat à capuche
29.97 € 59.99 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Renaissance [David/Mackenzie]

Charly
Messages : 2275
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Dim 26 Juin 2022 - 15:07
6pyh.gif
Mackenzie Foster
J'ai 34 ans et je vis àNew York. Dans la vie, je suis Chef d'un restaurant et je m'en sors au jour le jour. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.



Riche héritière d'un complexe hôtelier, Mac s'est vue propulsée à la tête de cet empire sans le vouloir. Un joli paquet comprenant les hôtels et les emmerdes qui allaient avec. Elle ignorait tout des magouilles de ses parents, et aujourd'hui elle a tout perdu. Pour elle, le seul responsable: David McArthur, un connard d'avocat. Aujourd'hui, elle vis dans sa voiture, et tente de survivre avec le peu d'argent qu'elle gagne avec son job à mis temps dans un resto pourri. Elle est son truc c'est la cuisine! La vraie cuisine! Elle a un talent pour ça. Mais pour le moment, elle est bien loin de pouvoir monter son affaire.

Renaissance [David/Mackenzie]  3f130248ab28e51d945a697cd23e3a6dd3e72a2d
Renaissance [David/Mackenzie]  Fd93c248a2440b30fd85cce1e5bffccfb2b126ac
crédit : :copyright: Bait n Hook / Tumblr


Deux semaines… C’était le temps qu’il restait avant l’ouverture du restaurant. Et plus les jours passaient, plus Mac sentait le stress et les doutes prendre de plus en plus de place dans son esprit. Elle avait hâte et en même temps, elle était pétrifiée à l’idée d’échouer. Doucement elle se faisait à ce rôle d’associée mais… elle redoutait toujours de ne pas faire les bons choix. Elle avait commencé par travaillé sur ce qu’elle trouvait le plus facile. La carte. Un menu avec seulement deux options d’entrées, plats et desserts différents. Pas la peine de trop diversifier dès le départ. Ce soir là, quand David était rentré du travail, elle était dans la cuisine. Encore une fois. Ça faisait trois jours qu’elle ne cessait d’élaborer des plats, des entrées, des desserts. Et forcement David était son cobaye. « -génial vous voilà ! » s’exclama la jolie brune. C’était son dernier essai. Ensuite elle validait sa carte. « -vous avez passer une belle journée ? » demanda t elle en se penchant au dessus de la casserole, goûtant du bout des lèvres. Il allait adoré. Elle sourit en repensant à la visite du restaurant.

Flash Back

« -bien sur que je suis charmée ! Comment pouvez vous douter de ça ?! C’est… vous avez beaucoup de goût. » elle n’avait rien trouvé à dire sur la décoration des lieux. Encore moins sur les cuisines. Il avait pensé à tout. « -et oui, c’est de la joie. » Mac avait la larme facile lors de trop forte émotions. Et là… et bien c’était totalement le cas ! Elle s’imaginait déjà sans mal dans cette cuisine, la salle pleine. « -deux semaines ?! » avait elle reprit en passant ses doigt sous ses yeux. Elle était maquillée donc bon… « -c’est heu… ok... » elle trouvait cela un peu court et cela lui fit naître une dose de stress. Elle avait ensuite caressé d’une main délicate les lettres brodées sur le tablier, collant sa langue avec force entre ses dents du fond. Mais cela n’empêcha pas la larmes de revenir à l’assaut de ses yeux.

Fin du Flash

Elle n’avait pas droit à l’erreur. Simplement parce que David lui offrait l’opportunité de sa vie ! Grâce à lui, elle touchait son rêve du doigt et… et c’était presque trop beau pour être vrai. Lorsque David prit place dans la cuisine, elle lui donna un verre de vin, au diable la règle sur l’alcool. « -ok très bien, c’est le dernier test, ensuite je prends une décision grâce à vos appréciation. » elle apporta l’entrée, un cheesecake au radis et fromage frais. « -même système de notation que les autres soirs. » elle n’allait pas tout lui expliquer à nouveau. A force il avait compris. « -demain soir, ne m’attendez pas. » elle avait rendez avec Zack. Elle avait bien des choses à lui expliquer. Et elle voulait savoir si il serait intéressé par un un poste de second. Elle savait que David n’était pas très partant pour cette idée, mais Zack était plus qu’un simple collègue alors… alors oui, elle avait envie de lui proposer cela. De pouvoir l’aider elle aussi.
Manhattan Redlish
Messages : 2353
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish En ligne
Dim 26 Juin 2022 - 15:41
6pyh.gif
David A. McArthur
J'ai 36 ans et je vis à Manhattan, . Dans la vie, je suis avocat en droit des affaires et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.



David a grandi dans les beaux quartiers de New York, ainsi que dans l’ombre de son père, un brillant avocat d’affaires dont le nom lui ouvrit immédiatement les portes d’Harvard. Après deux ans au bureau du Procureur de New York Sud, il décida d’emprunter le même chemin que son paternel en rejoignant Donnelly & Associés. Un prestigieux cabinet d’avocats d’affaires disposant d’une vue à 360° sur la Big Apple. Depuis dix ans au sein de ce cabinet, et actuel associé, il a su se façonner une image de véritable salopard, dénué d’humanité et d’empathie à l’égard de ses clients ou encore des victimes, qui ne vit que pour gagner et pour l’argent. Ce qui est vrai. Les émotions sont, pour lui, une faiblesse. Une manière comme une autre d’atteindre son ennemi. En être dépourvu, lui assure une certaine protection à l’égard de ses confrères mal attentionnés.
Toutefois, il n’a pas toujours été que ça…


Renaissance [David/Mackenzie]  T3ss

Renaissance [David/Mackenzie]  G3p6

Renaissance [David/Mackenzie]  Gle2

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Dans quelques jours, les portes du restaurant ouvriraient. Pour le premier soir, David avait fait en sorte de convier ses proches, ce qui signifiait que Joseph, Fabien, ainsi que ses amis de Boston seraient présents. Il en serait de même d’Henri qui se faisait une joie de rencontrer la colocataire de son frère, ainsi que Donna, et bien évidemment, Edward serait aussi de la partie. Il avait convié aussi ses parents, mais ces derniers avaient refusé l’invitation. Ils partaient ce soir pour les Maldives, et cela, pour une durée de deux semaines. Ce qui n’était peut-être pas plus mal en y pensant. Une première soirée intimiste pour permettre à Mac d’appréhender son équipe et la cuisine, ainsi que de faire goûter sa carte à des gens extérieurs. Parce qu’en effet, depuis quelques jours, David était l’unique goûteur des plats de la jeune femme. Ce qui était loin de lui déplaire, parce que la cuisine était succulente et raffinée, mais il ne pouvait pas être seul juge. Il ne serait pas l’unique client du restaurant. Enfin, ce soir, en tout cas, il l’était, parce qu’en entrant, la jeune femme s’exclama de le voir enfin arriver « Bonsoir Mac » rétorqua-t-il en souriant, tout en déposant sa mallette et son manteau. Il s’approcha de cette dernière « Oui, et vous-mêmes ? » et se pencha au-dessus des plats « Ça sent délicieusement bon » et quitta la cuisine tout en retirant son blazer « Je vais me changer, j’arrive dans cinq minutes ». Pas qu’il n’aimait pas porter ces costumes, mais il appréciait aussi une tenue plus décontractée. Il revint donc dans le salon avec un bas de jogging et un pull à capuche.

FLASH-BACK

« Vous en doutiez ? » demanda un David amusé par la réaction de son amie à l’égard de la décoration sophistiquée du restaurant, et acquiesça en voyant qu’elle était heureuse. Toutefois, elle n’aurait pas trop le temps de pleurer davantage, l’ouverture approchait à grand pas « Ne vous inquiétez pas, je serais là ».

FIN FLASH-BACK

David prit place à table, levant les yeux vers la jeune femme qui venait de lui servir un verre de vin dont il prit immédiatement une gorgée « Bon choix » et reposa ledit verre avant qu’elle ne lui apporte l’entrée « Bien. Mon choix est donc déterminant » et commença à goûter. Il resta interdit à la première bouchée, fixant la jeune femme, puis se mit à sourire « Je plaisante ! C’est vraiment très bon. Je donnerais à 10. C’est vraiment original » et fronça les sourcils « Où allez-vous ? » avant de reprendre une bouchée « Ça va apparaître au menu ? » tout en désignant le cheesecake de sa fourchette, et prit une gorgée de vin « Ça se marie à merveilles » avec le liquide bordeaux. Il ajouta avant de continuer son repas « J’ai convié quelques amis à l’ouverture. Pas de clients extérieurs. Seulement des gens qui me sont familiers. Si jamais vous souhaitez invités, vous aussi, des gens qui vous sont proches, n’hésitez pas. Cela permettra de faire tester la carte à plusieurs palais différents ».




Charly
Messages : 2275
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Dim 26 Juin 2022 - 16:26
6pyh.gif
Mackenzie Foster
J'ai 34 ans et je vis àNew York. Dans la vie, je suis Chef d'un restaurant et je m'en sors au jour le jour. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.



Riche héritière d'un complexe hôtelier, Mac s'est vue propulsée à la tête de cet empire sans le vouloir. Un joli paquet comprenant les hôtels et les emmerdes qui allaient avec. Elle ignorait tout des magouilles de ses parents, et aujourd'hui elle a tout perdu. Pour elle, le seul responsable: David McArthur, un connard d'avocat. Aujourd'hui, elle vis dans sa voiture, et tente de survivre avec le peu d'argent qu'elle gagne avec son job à mis temps dans un resto pourri. Elle est son truc c'est la cuisine! La vraie cuisine! Elle a un talent pour ça. Mais pour le moment, elle est bien loin de pouvoir monter son affaire.

Renaissance [David/Mackenzie]  3f130248ab28e51d945a697cd23e3a6dd3e72a2d
Renaissance [David/Mackenzie]  Fd93c248a2440b30fd85cce1e5bffccfb2b126ac
crédit : :copyright: Bait n Hook / Tumblr

« -roh vous trouvez ça drôle? » râla Mac avant de porter son verre à ses lèvres en croisant les jambes. « -le souci c’est que vous donnez des 10 pour tout ! Comment je fais moi pour choisir ?! Faire le bon choix surtout ! » oui, David était à la base bon public, il aimait tout. Et il avait trouvé délicieux tout ce qu’elle lui avait présenté. Alors en soit c’était flatteur mais ça ne l’aidait pas vraiment. « -je vais boire un verre avec Zack. » répondit Mac en commençant à manger à son tour. « -et oui, je pensais le mettre au menu. On arrive sur le printemps, c’est frais comme entrée. » mais ce qu’elle avait fait durant les trois jours précédant aussi était pertinent. Elle sourit en le voyant commenter le vin. Il n’avait pas relevé qu’on était en semaine visiblement. Ou alors il prenait peu à peu d’autres habitudes... Et se détendait !

Puis elle fronça les sourcils. « -attendez pardon quoi ? » des gens de son entourage proche ! « -vous croyez que… je ne suis pas certaine que ça soit une bonne idée. » et si c’était le plantage absolu ?! Si elle n’était pas capable de gérer la pression ou l’équipe ? Non ? De son point de vu à elle ça n’était pas vraiment une super idée ! Au contraire, cela lui mettait un peu plus encore la pression. Elle avala le reste de son verre d’un coup, penchant la tête en arrière et ajouta en posant le dit verre : « -vous savez, j’ai déjà bien assez la pression là… Alors... » un soupire : « -en même temps j’imagine que vous ne pouvez pas retirer vos invitations... » elle glissa une mèche de ses cheveux derrière son oreille et ajouta : « -ok très bien… faisons ça. » Mac essaya de voir les choses de façon positive, cela faisait un challenge en plus. « -vous avez invité qui ? » il fallait qu’elle sache, juste pour savoir si elle connaissait quelqu’un et si elle pouvait avoir des alliés.

Le lendemain soir, elle croisa rapidement David avant de partir à son rendez vous avec Zack. Elle s’était fait belle, enfin sans trop forcer. Un baiser sur la joue de l’avocat en passant à côté de lui avant de lui dire : « -votre dîner est dans le four. » puis elle enfila ses chaussures en sautillant sur place avant de passer son manteau. « - Je vous souhaite une bonne soirée. Veillez pas trop tard. » puis elle quitta l’appartement, prenant un taxi pour se rendre au bar où elle devait voir son ancien collègue et ami. Elle rentra vers les deux heures du matin, sur la pointe des pieds, tentant de maîtriser au mieux ses gestes et son état d’ébriété. Mais elle loupa la commode de l’entrer et fit tomber ses clés. Forcement elle jura à voix basse, enfin plus ou moins basse. Une grimace avant de filer dans sa chambre le plus vite possible, vite vite direction la salle de bain. Il fallait qu’elle prenne une douche. La soirée était loin de s’être déroulée comme elle l’avait voulu. Et elle devait au plus vite faire disparaître les traces de cette nuit.
Manhattan Redlish
Messages : 2353
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish En ligne
Dim 26 Juin 2022 - 17:26
6pyh.gif
David A. McArthur
J'ai 36 ans et je vis à Manhattan, . Dans la vie, je suis avocat en droit des affaires et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.



David a grandi dans les beaux quartiers de New York, ainsi que dans l’ombre de son père, un brillant avocat d’affaires dont le nom lui ouvrit immédiatement les portes d’Harvard. Après deux ans au bureau du Procureur de New York Sud, il décida d’emprunter le même chemin que son paternel en rejoignant Donnelly & Associés. Un prestigieux cabinet d’avocats d’affaires disposant d’une vue à 360° sur la Big Apple. Depuis dix ans au sein de ce cabinet, et actuel associé, il a su se façonner une image de véritable salopard, dénué d’humanité et d’empathie à l’égard de ses clients ou encore des victimes, qui ne vit que pour gagner et pour l’argent. Ce qui est vrai. Les émotions sont, pour lui, une faiblesse. Une manière comme une autre d’atteindre son ennemi. En être dépourvu, lui assure une certaine protection à l’égard de ses confrères mal attentionnés.
Toutefois, il n’a pas toujours été que ça…


Renaissance [David/Mackenzie]  T3ss

Renaissance [David/Mackenzie]  G3p6

Renaissance [David/Mackenzie]  Gle2

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Un petit sourire alors qu’il rétorqua « Oui, assez » alors qu’il venait de lui faire croire que le dîner qu’elle venait de lui servir ne lui convenait pas. Ce qui aurait été relativement étonnant étant donné que David était bon public, appréciant chacun des mets que lui avait servit Mac jusqu’à présent. La preuve en était qu’il venait de donner, une fois encore, la note de 10 pour le repas de la jeune femme qui le lui reprocha, bien évidemment « Vous mettez l’ensemble sur la carte, et vous voyez au vu des commandes qui affluent, ce que vous gardez ou non ». Il n’était pas certain que ça soit la meilleure des solutions, mais il n’était pas restaurateur, il était avocat. Donc tout ce monde-là le dépassait. Ce dont il était certain, en revanche, c’était que Mac avait réellement un don pour la cuisine. « Vous allez lui proposer le poste ? » demanda-t-il, n’étant toujours pas convaincu de la pertinence de son idée « Zack ou le plat ? » avant de sourire en coin devant sa propre plaisanterie « Vous avez raison. C’est vraiment agréable à manger ». Pour lui, l’idée du cheesecake était validée. Et il était certain que ça allait plaire à leurs premiers convives qui étaient invités pour l’inauguration du restaurant le premier soir de son ouverture. Cette idée-là, en revanche, ne semblait pas être au goût de Mac « Oui. J’ai convié des proches pour l’inauguration » tout en reprenant une bouchée et se mit à rire doucement « Vous préférez de total inconnus ? Au moins là, vous serez entourés de gens qui vous seront familier. Ça sera bien plus rassurant pour vous ». En tout cas, c’était sa manière de penser. Peut-être pas celle de Mac « Vous aurez de l’impression tous les soirs, tant que vous n’aurez pas pris vos marques Mac » en lui souriant avec douceur alors qu’il prit une gorgée de vin « Bien. Parfait » et reposa son verre sur la table « Mes amis de l’université, Henri, Fabien et Joseph, ainsi que Maria, ma femme de ménage. Évidemment, il y aura Donna et Edward ». Oui, un tout petit comité qui devrait être rassurant pour la jeune femme. Enfin, il l’espérait.

Installé à table derrière son ordinateur, David releva son regard sur Mac qui s’apprêtait à sortir en compagnie de Zack ce soir. Un sourire en sentant ses lèvres sur sa joue « Merci. Passez une bonne soirée et soyez sage » en la regardant s’approcher de la porte « Promis maman » et se reconcentra sur ses dossiers lorsque la porte se ferma sur Mac. Il prit le temps de déguster le dîner que lui avait concocté la jeune femme, avait travaillé encore un peu, puis avait rejoint les bras de Morphée jusqu’à ce bruit qui l’extirpa des bras de Morphée assez brusquement. Il fronça les sourcils, se redressa sur ses coudes et entendit jurer. Mac. Un froncement de sourcil et il se leva de son lit pour la rejoindre dans la chambre. Il resta interdit devant le spectacle « Mais… Mac… Tout… Tout va bien ? » en s’approchant de cette dernière, posant sa main sur son épaule, puis huma l’odeur qui émanait d’elle « Vous avez bu… », et semblablement, elle s’était battue également. « Allez prendre une douche, je vous sers un café, parce que vous me devez des explications ». Il avait l’impression de revenir deux mois en arrière, lorsqu’elle était rentrée chez eux, complètement ivre, se montrant dès plus vulgaire à son encontre, pour finalement disparaître du jour au lendemain de son existence.



Charly
Messages : 2275
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Dim 26 Juin 2022 - 21:23
6pyh.gif
Mackenzie Foster
J'ai 34 ans et je vis àNew York. Dans la vie, je suis Chef d'un restaurant et je m'en sors au jour le jour. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.



Riche héritière d'un complexe hôtelier, Mac s'est vue propulsée à la tête de cet empire sans le vouloir. Un joli paquet comprenant les hôtels et les emmerdes qui allaient avec. Elle ignorait tout des magouilles de ses parents, et aujourd'hui elle a tout perdu. Pour elle, le seul responsable: David McArthur, un connard d'avocat. Aujourd'hui, elle vis dans sa voiture, et tente de survivre avec le peu d'argent qu'elle gagne avec son job à mis temps dans un resto pourri. Elle est son truc c'est la cuisine! La vraie cuisine! Elle a un talent pour ça. Mais pour le moment, elle est bien loin de pouvoir monter son affaire.

Renaissance [David/Mackenzie]  3f130248ab28e51d945a697cd23e3a6dd3e72a2d
Renaissance [David/Mackenzie]  Fd93c248a2440b30fd85cce1e5bffccfb2b126ac
crédit : :copyright: Bait n Hook / Tumblr

« -non non ! Je ne peux pas faire une carte avec trente plats différents. Parce c’est trop compliqué à gérer en cuisine sans compter la gestion de la réserve alimentaire. Au départ deux plats pas plus. Donc je vais devoir faire un choix. » elle le regarda et finit par sourire. « -vu que vous avez aimé tous les plats, je vais pouvoir changer la carte régulièrement. » elle ne voulait pas qu’il prenne mal ce qu’elle venait de dire et qu’il pense qu’il ne l’avait pas aidé. Elle évoqua Zack sans en dire plus. Puis sans relevé les yeux sur David, elle répondit tout simplement un : « -oui. » avant de froncer les sourcils et de comprendre la blague : « -le plat. Je ne suis pas attirée par Zack si cela peut vous rassurer. C’est un ami. » enfin elle le considérait comme tel. « -bon parfait alors celui ci part sur le menu. » au moins un de validé ! « -peut être. Je ne sais pas. Ce sont vos proches pas les miens. » encore une fois elle flippait de ce que ces gens pouvaient pensé de leur amitié si particulière et de l’aide que lui apportait David. Etaient ils tous au courant ? Comment avaient ils prit l’annonce de l’ouverture d’un restaurant. Surtout un restaurant appartenant à David. Elle écouta la liste et répliqua : « -oui donc vos proches. » pour ce qui était de Maria, elle s’entendait très bien avec. Tout comme Donna. Mais bon…

Le lendemain, elle fila rapidement à son rendez vous qui ne se déroula pas exactement comme elle l’avait imaginé. Loin de là même ! Elle rentrait en ayant bien trop bu, il y avait du sang sur son haut parce qu’une bagarre avait dégénéré juste à côté d’eux et qu’un des types était venu s’effondrer sur elle. Alors l’objectif était de rentrer sans trop faire de bruit, et d’éviter de tomber sur David. Techniquement il devait déjà dormir mais Mac ne fut pas la plus discrète. Elle venait de fermer la porte de sa chambre et de retirer son tshirt lorsque la voix de David se fit entendre. Elle sursauta et cacha sa poitrine avec son tshirt en clama : « -David ! » depuis quand il entrait sans frapper ?! Avait il frappé ? « -rah... » râla la jeune femme. « -oui j’ai bu et alors ?! » elle leva les yeux au ciel avant de marmonner : « -c’est ce que je comptais faire je vous signale ! » sur un ton de gamine.

Mac prit tout son temps sous la douche, essayant de remettre ses idées en place pour affronter au mieux l’avocat qui devait l’attendre dans la cuisine. Elle enfila rapidement le débardeur trop grand et le short qui lui servaient de pyjama et se rendit dans la cuisine pieds nus, les cheveux encore humide. « -laissez tomber le café, je n’en veux pas. » marmonna Mac en arrivant, n’ayant pas la moindre envie de boire ça. « -écoutez avant de vous faire des films, je vais vous expliquer. Me regardez pas comme ça. Je vous rappelle que vous n’êtes pas mon père. » on entendait l’alcool dans sa voix. « -la soirée n’a pas vraiment été ce que je pensais. J’ai eu droit à des reproches sur mon silence des mois passés, un discours de dingue sur l’inquiétude qu’il s’était fait pour moi et quand je lui ai plus ou moins expliquer ma situation actuelle il n’a pas du tout compris notre… notre relation.  A vous et moi. » elle fit un aller retour de la main en désignant d’abord David puis elle. « -j’ai fini par lui proposer le poste et… et vous allez être content, il n’en veut pas. » du coup elle avait bu quelques verres toute seule vu que Zack l’avait planté comme une merde. « -et puis y’a des mecs qui se sont embrouillés pour une partie de billard et l’un d’entre eux est venu s’écraser sur moi… Mais moi j’ai rien fais ! Je vous jure ! » elle leva sa main en l’air pour prêter serment. Le ton de sa voix n’était pas suppliant ou posé. Il était joyeux, trop alcoolisé. "-on peut mettre de la musique? J'ai envie de danser!" et sur ces mots elle partie en direction du salon dans le but de lancer une chanson.
Manhattan Redlish
Messages : 2353
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish En ligne
Dim 26 Juin 2022 - 21:44
6pyh.gif
David A. McArthur
J'ai 36 ans et je vis à Manhattan, . Dans la vie, je suis avocat en droit des affaires et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.



David a grandi dans les beaux quartiers de New York, ainsi que dans l’ombre de son père, un brillant avocat d’affaires dont le nom lui ouvrit immédiatement les portes d’Harvard. Après deux ans au bureau du Procureur de New York Sud, il décida d’emprunter le même chemin que son paternel en rejoignant Donnelly & Associés. Un prestigieux cabinet d’avocats d’affaires disposant d’une vue à 360° sur la Big Apple. Depuis dix ans au sein de ce cabinet, et actuel associé, il a su se façonner une image de véritable salopard, dénué d’humanité et d’empathie à l’égard de ses clients ou encore des victimes, qui ne vit que pour gagner et pour l’argent. Ce qui est vrai. Les émotions sont, pour lui, une faiblesse. Une manière comme une autre d’atteindre son ennemi. En être dépourvu, lui assure une certaine protection à l’égard de ses confrères mal attentionnés.
Toutefois, il n’a pas toujours été que ça…


Renaissance [David/Mackenzie]  T3ss

Renaissance [David/Mackenzie]  G3p6

Renaissance [David/Mackenzie]  Gle2

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


En lui laissant le choix de la carte, David n’aurait pas pensé que ça serait aussi compliqué de choisir quelques plats et de les inscrire dessus, mais apparemment, ça l’était. La jeune femme souhaitait une carte restreinte afin de pouvoir gérer au mieux la réserve alimentaire, et notamment servir des produits frais à ses clients « Le choix de Sophie. Ou de Mac dans votre cas » et se mit à sourire alors qu’il continuait de déguster le dîner qu’avait préparé la jeune femme « Au moins, ça attirera toujours la clientèle qui sera curieuse de voir ce qui sera au menu la semaine ou le mois d’après », et niveau marketing, c’était intéressant. En tout cas, l’idée le charmait en ce qui le concernait. Quand ce point fut éclairci, Mac l’informa qu’elle sortait le lendemain soir. Avec Zack. Un jeune homme appartenant à son passé et qu’elle souhaitait engager au restaurant. Un choix qui était discutable aux yeux de David, qui décida de faire un peu d’humour, mais ça tomba à l’eau, comme bien souvent « Me rassurer ? Pourquoi ça devrait me rassurer ? Je ne suis pas votre fiancé, je suis votre ami » précisa-t-il comme s’il trouvait cette précision totalement inutile. Elle sortait avec qui elle souhaitait, tant que ce n’était pas un ivrogne ou un drogué. Néanmoins, il considérait que Mac avait besoin de stabilité, et même s’il ne connaissait pas réellement Zack, il doutait qu’il puisse lui apporter cela dans son quotidien. Ne souhaitant pas alourdir la soirée, ils revinrent sur le repas et le cheesecake se retrouva au menu. Un plat de fait. Il n’en manquait plus que cinq. Il était certain que peu importe le menu, cela saurait satisfaire les papilles de ses proches et rétorqua « Oui. Mes proches, mais ils sont tous bienveillants si c’est cela qui vous inquiétude Mac » avant d’ajouter « Vous pourriez inviter Diana et Zack… ». Peut-être se sentirait-elle mieux, plus à l’aise en ce premier jour d’ouverture.

Même s’il n’était plus certain de revoir Zack en se retrouvant debout dans la chambre de Mac, cette dernière étant alcoolisée et qui se cachait la poitrine avec un t-shirt ensanglanté. Il la fit sursauter, mais s’en moquait bien. Tout ce qu’il voyait, c’était une Mac alcoolisée alors qu’elle lui avait promis de remonter la pente. Ce n’était pas ce qu’il appelait remonter la pente à quelques jours à peine de l’ouverture du restaurant « Vous auriez pu vous montrer raisonnable » et lui demanda d’aller prendre une douche et de venir boire un café pour se remettre les idées en place. David l’attendit donc dans la cuisine, une tasse de café fumante dans la main, et une sur le comptoir qui attendait patiemment le retour de Mac qui se fit attendre « Pourquoi, ça vous remettrait les idées en ordre ».
Le regard désapprobateur et craignant d’entendre l’explication de Mac, il resta tout de même appuyé contre le comptoir de la cuisine, patientant la fin de son explication pour réagir « Non, mais vous m’avez fait une promesse Mac » précisa-t-il avec une certaine froideur dans la voix. Oui, il était déçu de son comportement, et ça avait des relents de mauvais souvenirs. Un froncement de sourcil « Comment ça il n’a pas compris notre relation ? » avant de faire un signe de la main « Attendez. Il a refusé l’offre d’embauche ? ». Il ne savait pas s’il devait se réjouir ou être déçu pour Mac. Il l’observa ensuite alors qu’elle lui expliquait comme le sang était parvenu jusqu’à son t-shirt et poussa un soupir « Vous avez vraiment un don tout particulier pour vous retrouver au mauvais endroit au mauvais moment… ». Il prit une gorgée de café et fronça de nouveau les sourcils « Pardon ?! Non, non. Vous allez vous coucher » et déposa précipitamment sa tasse pour talonner Mac qui alluma finalement la chaine hi-fi, mais parvint à l’attraper par le poignet « Non. Mes voisins dorment et je travaille demain. Je vous prierai donc d’aller vous coucher vous aussi ».


Charly
Messages : 2275
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Lun 27 Juin 2022 - 13:09
6pyh.gif
Mackenzie Foster
J'ai 34 ans et je vis àNew York. Dans la vie, je suis Chef d'un restaurant et je m'en sors au jour le jour. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.



Riche héritière d'un complexe hôtelier, Mac s'est vue propulsée à la tête de cet empire sans le vouloir. Un joli paquet comprenant les hôtels et les emmerdes qui allaient avec. Elle ignorait tout des magouilles de ses parents, et aujourd'hui elle a tout perdu. Pour elle, le seul responsable: David McArthur, un connard d'avocat. Aujourd'hui, elle vis dans sa voiture, et tente de survivre avec le peu d'argent qu'elle gagne avec son job à mis temps dans un resto pourri. Elle est son truc c'est la cuisine! La vraie cuisine! Elle a un talent pour ça. Mais pour le moment, elle est bien loin de pouvoir monter son affaire.

Renaissance [David/Mackenzie]  3f130248ab28e51d945a697cd23e3a6dd3e72a2d
Renaissance [David/Mackenzie]  Fd93c248a2440b30fd85cce1e5bffccfb2b126ac
crédit : :copyright: Bait n Hook / Tumblr

« -exactement ! Vous avez compris. » il y avait un petit truc qui commençait à l’agacer. Jusqu’à présent elle s’était montrée bien en dessous de tout. Ça elle était d’accord. Mais bon, à la base elle avait certaines compétences pour parvenir à mettre en place un restaurant. Elle avait fait des études pour ça. Elle avait voyagé pour ça. Et parfois, elle avait l’impression que David s’occupait d’elle comme d’une gamine déboussolée. Ça ne l’aidait pas. Après il suffisait qu’il lui adresse un sourire pour qu’elle se dise qu’elle se faisait des idées et que c’était son égo et son envie de réussir qui parlaient. « -peut être mais vous n’avez pas une envie que je reste en contact avec lui. Enfin que je reprenne contact. » Voilà, il recommençait. Ou c’était elle qui recommençait. Il n’était pas son père pour filtrer les entrées. De plus, elle n’avait pas la moindre intention de franchir un cap avec Zack. Pour elle c’était clair. C’était un ami. « -d’accord... » avait elle soufflé lorsqu’il affirma que ses porches seraient là de façon positive. « -peut être. Enfin je ne sais pas. Ça ne se fait pas vraiment de mélanger les torchons et les serviettes. » un léger haussement de sourcils. Diana et Zack ne vivaient pas dans le même monde que les proches de David. Elle ne voulait pas avoir à gérer ça en plus. Peut être que David avait raison et qu’elle devait faire table raz du passé vu qu’en réfléchissant ainsi elle prenait conscience qu’elle avait presque peur qu’ils lui fassent honte. Soudainement elle se trouva horrible. « -je verrais. » avait elle conclue sans rajouter quoi que se soit de plus. Cela faisait tellement longtemps qu’elle n’avait pas vu ses anciens collègues. Ça n’était déjà pas facile pour elle alors qu’elle était née dans ce monde. Alors pour eux…

Quoi qu’il en soit, elle voulait tout de même voir Zack afin de lui proposer ce poste. Ça lui tenait à coeur. Et puis elle avait envie de le revoir. Il avait toujours été là pour elle. Ils avaient passé de bons moments, il l’avait dépanné plus d’une fois. Il avait toujours compris sans poser de questions. Mais la soirée ne s’était pas déroulée comme elle l’avait espéré. Et visiblement ça n’était pas encore finit puisqu’elle avait réveillé David et qu’il voulait un face à face là, dans cinq minutes, dans la cuisine. Elle savait d’avance qu’elle était dans la merde. Encore une fois elle allait avoir droit à un petit discours, à ce regard plein de déception. « -rah c’est bon ! C’est rien. » avait elle répondu avant de prendre une douche. Une fois dans la cuisine, elle bouda le café. « -parce que j’aimerais éviter de gerber. » avait elle répondu en repoussant le café. Nope ! Pas maintenant.

Elle lui reprocha son attitude et renvoya : « -je n’ai pas promis. J’ai dis que je ferais des efforts et de mon mieux. Et d’accord… ce soir c’était pas ça. » elle leva les yeux en disant cela, essayant d’éviter de s’énerver. Alors elle lui expliqua que rien ne s’était déroulé comme elle l’avait imaginé. Laissez tomber. » elle n’avait pas envie de lui en parler. Comment lui dire que Zack avait dit clairement qu’il y avait un hic, que forcement à un moment ou à un autre David lui demanderait des comptes ou son cul. Que c’était probablement un petit jeu de psychopathe. Que cela cachait quelque chose. Obligé. « -oui. » avait elle ajouté avant de se mordre la lèvre inférieure et de justifier : « -il est bien là où il est maintenant. Grâce à vous. » un petit sourire ironique. Mais elle n’avait pas envie de parler de Zack plus longtemps et s’employa à expliquer pourquoi il y avait du sang sur son tshirt. Elle n’écoutait déjà plus, elle voulait danser, elle voulait oublier.
Lorsqu’il saisit son poignet elle se retourna et se trouva face à lui. Un peu trop prêt d’ailleurs. Elle lui adressa un petit sourire triste. « -vous vous attendiez à quoi hein ? » elle détailla son visage avant d’ajouter : « -vous pensiez vraiment que j’en étais capable ? » elle caressa la joue de l’avocat et reprit : « -je ruine toujours tout. Il faut vous habitué. » elle ne savait pas exactement pourquoi elle disait cela. Pour qu’il ouvre les yeux. Pour adoucir sa colère. Sa main glissa pour rejoindre le long de son corps et elle s’extirpa d’entre lui et l’étagère pour rejoindre sa chambre.
Manhattan Redlish
Messages : 2353
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish En ligne
Lun 27 Juin 2022 - 21:22
6pyh.gif
David A. McArthur
J'ai 36 ans et je vis à Manhattan, . Dans la vie, je suis avocat en droit des affaires et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.



David a grandi dans les beaux quartiers de New York, ainsi que dans l’ombre de son père, un brillant avocat d’affaires dont le nom lui ouvrit immédiatement les portes d’Harvard. Après deux ans au bureau du Procureur de New York Sud, il décida d’emprunter le même chemin que son paternel en rejoignant Donnelly & Associés. Un prestigieux cabinet d’avocats d’affaires disposant d’une vue à 360° sur la Big Apple. Depuis dix ans au sein de ce cabinet, et actuel associé, il a su se façonner une image de véritable salopard, dénué d’humanité et d’empathie à l’égard de ses clients ou encore des victimes, qui ne vit que pour gagner et pour l’argent. Ce qui est vrai. Les émotions sont, pour lui, une faiblesse. Une manière comme une autre d’atteindre son ennemi. En être dépourvu, lui assure une certaine protection à l’égard de ses confrères mal attentionnés.
Toutefois, il n’a pas toujours été que ça…


Renaissance [David/Mackenzie]  T3ss

Renaissance [David/Mackenzie]  G3p6

Renaissance [David/Mackenzie]  Gle2

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


David n’avait pas la moindre connaissance dans la gestion d’un restaurant, et pourtant voilà qu’il se retrouvait propriétaire d’un établissement pratiquement du jour au lendemain. Il avançait donc à tâtons, tentant de comprendre les enjeux et les aboutissants de chaque décision. Alors lorsque Mac lui rétorqua qu’il avait compris, il se mit à sourire « J’apprends vite apparemment » et porta sa fourchette à ses lèvres. Toutefois, le sourire de David ne perdura pas bien longtemps quand ils en vinrent à évoquer Zack. Il posa lentement sa fourchette sur le rebord de son assiette, prit le temps de s’essuyer la bouche avant de s’avancer sur sa chaise, lui permettant ainsi de déposer ses avant-bras sur le rebord de la table « Je n’ai pas envie qu’il vous ramène dans vos vieux travers surtout. Si vous me prouvez que c’est un homme bien et respectable, alors je changerais sûrement d’avis. En attendant, à mes yeux, il fait parti d’un passé sur lequel vous devez apprendre à tirer un trait pour avancer ». À l’issue de ces mots, il porta sa fourchette à ses lèvres poursuivant le repas avant de préciser qu’il avait convié quelques proches pour l’inauguration et lui proposa d’en faire de même. Un froncement de sourcils et rétorqua « Vous avez une piètre idée de vos amis, ou bien des miens. Edward est libraire, Donna est assistante juridique, Henri tient une galerie d’art, ce qui est loin d’être une carrière réussie aux yeux de nos parents. Il y aura notamment Maria, ma femme de ménage, Fabien, qui est nulle autre que le concierge de l’immeuble et Joseph qui est mon chauffeur. Alors je dois dire que Zack et Diana passeront inaperçus. Invitez-les, ça me permettra d’apprendre à les connaître davantage ». Il était sincère. Pour lui, la carrière ne faisait pas une personne. Il aimait mélanger les genres.

De voir la jeune femme ivre et tâchée de sang dans son appartement ne rassurait pas vraiment David, et n’arrangeait pas vraiment l’opinion qu’il pouvait se faire de Zack. Il la laissa donc prendre sa douche, peut-être remettre ses idées en ordre par la même occasion, puis lui servit un café qu’elle refusa « Je vois… » et se saisit de la tasse de Mac qu’il versa dans l’évier, avant de prendre une gorgée de sa propre tasse. Puis ce fut le moments des reproches. Elle qui lui avait promis de remonter la pente, de changer. Cela n’avait été que de courte durée. Bien trop courte même. La regardant fixement, cette dernière trouva utile de lui préciser qu’elle n’avait rien promis « Nous sommes au moins d’accord sur un point. Ce soir, ce n’est pas ça ». Il espérait que les prochains seraient différents. Toutefois, sa précision sur eux deux l’intriguèrent, mais elle n’était pas décidée à répondre ce soir. De toute manière, Zack semblait avoir refusé l’offre d’emploi de Mac, puis pencha légèrement la tête « Je ne sais pas si vous m’en voulez de lui avoir trouvé cet emploi ou si vous me remerciez sincèrement ? ». Pas de sourire sur les lèvres de l’avocat. Il était sincère et sérieux dans sa question.

Et voilà qu’elle décida de vouloir mettre la musique pour danser. Ce qui était hors de question pour David qui pensait à ses voisins, mais qui comptait aussi rejoindre rapidement les bras de Morphée. Il lui saisit le poignet, se faisant, elle se retourna en sa direction et fut soudainement bien proche de lui. Son regard rivé sur elle, il l’observa sans un mot et la laissa caresser sa joue « Vous dites n’importe quoi » et relâcha lentement son poignet « Vous ne gâchez pas tout. Vous n’êtes juste pas habitué au bonheur et ça vous fait peur, alors il est plus simple de tout briser maintenant, dans la crainte que tout cela soit éphémère ». En tout cas, c’était sa manière d’interpréter le comportement de Mac. Il la laissa s’éloigner et lui saisit le poignet pour l’attirer à lui « Vous vouliez danser, non ? » et commença un slow sur aucune musique, alors se mit à chantonner avant de rire « Vous me faites faire n’importe quoi juste pour vous remonter le moral » et se recula « On devrait aller se coucher, vous ne pensez pas ? ».



Charly
Messages : 2275
Date d'inscription : 24/04/2018
Région : Haut de France
Crédits : Bones_Obsessor

Univers fétiche : City, HP
Préférence de jeu : Femme
flower
Charly
Mar 28 Juin 2022 - 13:36
6pyh.gif
Mackenzie Foster
J'ai 34 ans et je vis àNew York. Dans la vie, je suis Chef d'un restaurant et je m'en sors au jour le jour. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.



Riche héritière d'un complexe hôtelier, Mac s'est vue propulsée à la tête de cet empire sans le vouloir. Un joli paquet comprenant les hôtels et les emmerdes qui allaient avec. Elle ignorait tout des magouilles de ses parents, et aujourd'hui elle a tout perdu. Pour elle, le seul responsable: David McArthur, un connard d'avocat. Aujourd'hui, elle vis dans sa voiture, et tente de survivre avec le peu d'argent qu'elle gagne avec son job à mis temps dans un resto pourri. Elle est son truc c'est la cuisine! La vraie cuisine! Elle a un talent pour ça. Mais pour le moment, elle est bien loin de pouvoir monter son affaire.

Renaissance [David/Mackenzie]  3f130248ab28e51d945a697cd23e3a6dd3e72a2d
Renaissance [David/Mackenzie]  Fd93c248a2440b30fd85cce1e5bffccfb2b126ac
crédit : :copyright: Bait n Hook / Tumblr

« -depuis quand Edward est devenu votre ami ? » avait demandé Mac en fronçant les sourcils. « -attendez quoi ? Non, vous n’invitez pas votre frère. Hors de question. » puis elle sourit avec tendresse : « -Fabien et Joseph ont accepté de venir. » elle trouvait ça touchant. Forcement elle avait parlé en même temps que lui, mais elle espérait qu’il avait bien imprimé dans sa tête qu’il était hors de question qu’elle rencontre Henry le soir de l’ouverture du restaurant. « -je sais pas, on verra suivant comment ça se passe avec Zack. » Diana c’était différent. Elle avait un comportement de maman poule avec Mac. Alors oui, si elle l’invitait, c’était certain qu’elle viendrait. Mais Zack… et bien c’était à voir s’il acceptait de venir travailler avec elle. Enfin pour elle. Ou pour David. Enfin bref, elle ne pouvait pas se prononcer pour le moment.

Et lorsqu’elle revint à l’appartement, la réponse était claire. Non, Zack ne serait pas de la partie. Il avait refusé le job et avait eu un discours assez virulent vis à vis de Mac et de la relation qu’elle entretenait avec David. « -ce n’est pas à vous que j’en veux. Mais à moi. » elle se montra du doigt. « -parce que… » elle coinça sa langue ente ses dents, mettant ses poings sur ses hanches, regardant le sol. « -parce que j’ai été stupide de croire qu’il dirait oui. Parce qu’en encore une fois vous aviez raison. Parce que… parce que je suis déçu de sa réaction, que je pensais qu’il comprendrait mais que… visiblement c’est loin d’être le cas. » Elle n’en voulait pas à David, c’était elle qui s’était fait des films. Elle pensait que Zack était un ami, un vrai. La soirée avait totalement changé de ton lorsqu’elle avait évoqué David.

Mac avait besoin d’oublier, l’alcool n’avait pas suffit. Elle voulait se vider la tête. Et quoi de mieux que de la musique. Petit à petit elle sentait ses émotions prendre le dessus et elle détestait ça. Surtout lorsque c’était de la tristesse et de la vulnérabilité. Mais son colocataire ne semblait pas en accord avec son idée. Elle se retrouva à lui faire face, noyant son regard dans le sien. Elle caressa sa joue, lui suggérant qu’il devait se résigner, comprendre une fois pour toute qu’il se trompait sur son compte. Elle secoua la tête avec lenteur, de gauche à droite. « -vous n’y êtes pas du tout... » elle n’avait pas bu ce soir pour le contrarier, pour à nouveau réenclencher ce cercle vicieux. Non, elle avait bu pour oublier. Pour étouffer la douleur que provoquaient toutes ses émotions ressentit face à Zack. Mais elle préféra le laisser là, et partir se coucher comme il le lui conseillait.

Mais David avait visiblement changé d’avis. A nouveau il saisit son poignet et cette fois ci il l’attira à lui. Mac le regarda quelques secondes, sa main glissant dans la sienne, l’autre s’étant posé sur son torse. Avec lenteur elle suivit les pas de l’avocat, et finit par se mettre à sourire. Timidement au départ, puis bien plus clairement. « -je n’ai rien demandé... » souffla Mac lui souriant avec douceur, presque comme un merci. Puis elle hocha la tête en baissant les yeux : « -ouais… vous avez raison... » Elle le regarda à nouveau et cligna des yeux alors que l’envie de l’embrasser lui traversait le corps et l’esprit. Mac passa ses deux mains sur son visage, chassant son trouble et dit en indiquant le couloir de son index : « -du coup hum… bonne nuit David... » et elle évita soigneusement de s’approcher de lui. Manquait plus que ça ?! Ça sortait d’où ? Non, non, elle avait trop bu. Il était bienveillant, il l’avait aidé. Elle était en train de tout mélanger.
Manhattan Redlish
Messages : 2353
Date d'inscription : 26/04/2018
Crédits : Icon : Tumblr

Univers fétiche : City
Préférence de jeu : Homme
flower
Manhattan Redlish En ligne
Mar 28 Juin 2022 - 20:03
6pyh.gif
David A. McArthur
J'ai 36 ans et je vis à Manhattan, . Dans la vie, je suis avocat en droit des affaires et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.



David a grandi dans les beaux quartiers de New York, ainsi que dans l’ombre de son père, un brillant avocat d’affaires dont le nom lui ouvrit immédiatement les portes d’Harvard. Après deux ans au bureau du Procureur de New York Sud, il décida d’emprunter le même chemin que son paternel en rejoignant Donnelly & Associés. Un prestigieux cabinet d’avocats d’affaires disposant d’une vue à 360° sur la Big Apple. Depuis dix ans au sein de ce cabinet, et actuel associé, il a su se façonner une image de véritable salopard, dénué d’humanité et d’empathie à l’égard de ses clients ou encore des victimes, qui ne vit que pour gagner et pour l’argent. Ce qui est vrai. Les émotions sont, pour lui, une faiblesse. Une manière comme une autre d’atteindre son ennemi. En être dépourvu, lui assure une certaine protection à l’égard de ses confrères mal attentionnés.
Toutefois, il n’a pas toujours été que ça…


Renaissance [David/Mackenzie]  T3ss

Renaissance [David/Mackenzie]  G3p6

Renaissance [David/Mackenzie]  Gle2

crédit : :copyright: moi-même / Tumblr


Et voilà que Mac se mettait à parler en même temps que lui… David parvint tout de même à finir son explication avant de préciser « Vous pourriez éviter de faire ça, je veux dire de parler en même temps que moi, parce que comment voulez-vous que je vous réponde si je suis déjà en train de parler ?! », puis se mit à réfléchir aux remarques formulées par Mac avant de rétorquer « Oui, ils étaient ravis de l’invitation » en parlant du concierge de l’immeuble et de son chauffeur, puis se mit à réfléchir à nouveau et ajouta « Je ne vois pas en quoi cela vous dérange qu’Henri soit présent, de toute manière, vous n’êtes pas intéressée. C’est bien ce que vous m’avez dit ?! » en souriant en coin, satisfait de la formulation de sa question « Oh ! Et non, Edward n’est pas un ami. Toutefois, depuis qu’il est avec Donna, il faut que j’invite les deux. On va dire que c’est une question de bonne manière », même si ça lui déplaisait grandement d’intégrer cet homme dans son quotidien. Mais il fournissait des efforts… Quoi que ce ça pouvait bien lui en coûter… En ce qui concernait l’invitation de Zack, il en déduit qu’il ne serait pas présent au vu de la tournure qu’avait pris la soirée du lendemain. Parce qu’en effet, ce n’était pas par pur plaisir que David était debout au beau milieu de la nuit alors qu’il travaillait le lendemain. Mac était rentrée ivre, tâchée de sang, et semblablement, pas avec l’humeur au beau fixe.

David avait la soudaine impression qu’elle lui en voulait de lui avoir trouvé cet emploi dans un petit restaurant de quartier dont il connaissait bien le gérant. Apparemment, ce dernier s’y sentait bien. Assez pour décliner l’offre de Mac. Ce qui ne semblait pas vraiment ravir la jeune femme, bien au contraire. Il fronça les sourcils en comprenant que c’était à elle qu’elle en voulait et hocha lentement de la tête « Invitez-le tout de même à l’inauguration. Il aura le temps de réfléchir à tout cela, et prendra du recul sur votre relation. Et qui sait, il vous surprendra peut-être » en tentant un sourire rassurant. Ils pensaient qu’à l’issue de cette conversation, la jeune femme finirait pas aller se coucher, mais c’était peine perdue et il le comprit bien vite lorsqu’elle se dirigea vers la chaine hi-fi. Il la rattrapa donc, se saisit de son poignet avec douceur pour l’arrêter dans son élan, et se retrouvèrent rapidement bien près. Une proximité qui ne perturba pas vraiment David qui était plus préoccupé par l’état de Mac « Alors expliquez-moi » souffla-t-il, vraiment intéressé de connaître les raisons qui l’avait poussé à boire ainsi ce soir. Il la laissa s’éloigner, mais décida qu’elle ne pouvait pas aller se coucher ainsi, le moral au plus bas. Il se saisit donc à nouveau de son poignet et l’attira à lui, dansant au milieu de son salon sans raison et il parvint à la faire sourire alors qu’il fut faussement surpris par sa réponse « Ah bon ?! Je croyais » et lui sourit, continuant quelques pas de danse avant de lui proposer d’aller dormir. Son regard ancré dans le sien, il pouvait presque voir le conflit intérieur qui tiraillait Mac. Il la troublait. Ce qui le fit sourire, et se rapprocha de cette dernière alors qu’elle était en train de s’éloigner de lui « Eh bah alors Mac, on est troublé ?! L’alcool a un effet aphrodisiaque sur vous ? On a envie de m’embrasser ? » en se moquant gentiment d’elle et rétorqua « Bonne nuit et surtout, ne rêvait pas trop de moi ».



Contenu sponsorisé
Renaissance [David/Mackenzie]
Page 1 sur 13
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: