Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal
anipassion.com

LE TEMPS D'UN RP

What the fuck is going on ? (Feat The Moon)

The Lullaby
Messages : 28
Date d'inscription : 05/01/2022
Crédits : (Bansun)

Univers fétiche : Fantastique, surnaturel, réel ou autre
Préférence de jeu : Femme
Noob
The Lullaby
Ven 25 Fév - 23:40
Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Univers fantastique, avec un mélange de Teen Wolf, AHS et de notre imagination.

Nous sommes dans un univers où règne magie et créatures fantastique en tout genre. Une prophétie va réunir deux personnes, qui devront sortir les rames pour parvenir à s’entendre. Une sorcière déchue, qui vit encore dans le passé et arnaque presque les simples humains. Un chien de l’enfer, messager de la mort, qui a peur des esprits. Comment vont-ils réagir en apprenant de quoi sera fait l’avenir, s’ils ne parviennent pas à nouer un certain lien. Un force inconnue va les attirer jusqu'au comté de Kerry en Irlande.


@THE MOON.
Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
The Lullaby
Messages : 28
Date d'inscription : 05/01/2022
Crédits : (Bansun)

Univers fétiche : Fantastique, surnaturel, réel ou autre
Préférence de jeu : Femme
Noob
The Lullaby
Sam 26 Fév - 0:56
200316122825217062.png
Keanu  Toanui
J'ai 90 ans et je vis à Kerry, Irelande. Dans la vie, je suis Le chien de l'enfer, alias, le messager de la mort/ Boxeur et je m'en sors statut de vie moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre de butiner et je le vis plutôt bien.

What the fuck is going on ? (Feat The Moon) 671149-kj-apa-a-failli-ne-pas-jouer-dans-riverd-624x0-1


« Le chien fou, vainqueur ! » Criait l’arbitre en levant mon bras haut en l’air d’un air victorieux.

Bien évidemment que j’avais gagné le combat, c’était presque évident. Mes abdos ne sont pas là en mode tapisseries, ils sont là et bien réels, je ne fais pas de la musculation pour rien. Mais faut bien avoue que je suis plutôt fière de moi, cela se remarque bien à ce sourire péteux en coin des lèvres ensanglanté.  J’ai quand même le droit d’être heureux de tous mes efforts fournis, jours et nuits. Ouais, j’me suis un peu fais casser la gueule, mais vous avez pas vu la tronche de l’autre…

Après avoir reçu ma récompense, un truc se passe dans mon palpitant, un truc du genre indescriptible. Qu’est-ce qu’il m’arrive bordel ? Une main sur le coeur, l’autre sur le mur pour me soutenir un peu, mon pote Cam voit que quelque chose cloche et me donne la bouteille que j’engloutis d’une traite, en laissant couler sur moi par maladresse.
« Faut que j’me casse. »
« Quoi ? Non mais t’a vu ton état ? Tu vas pas partir maintenant. »
« Jte dis que je me barre, il faut que je me barre. » Il attrape mon bras alors que je tente de partir, et il me retiens. Un soupire las. Mes points se serrent.
« Lâche moi. » Comme un sifflement entre les dents, une menace. Il lui prend quoi à cet abrutis ? Il commence sérieusement à me chauffer là, c’pas le moment ! Genre vraiment pas. Un grognement presque inhumain sort de ma bouche quand il me plaque au mur pour m’empêcher de partir. Il fait ça parce que j’ai pas l’air dans mon assiette ou parce que je dois du fric au gang ? Quoi qu’il en soit… Rien à foutre. Je réitère le plus poliment possible ma demande. Mais il ne bouge pas. Pas le choix. Coup de tête pour le faire reculer, et coup de point bien placé. « Je t’ai dis de me lâcher non ? » Le regard flamboyant. J’attrape mon sac baluchon sur l’épaule et me casse de cet endroit sordide.

Le vrombissement du moteur de mon Impala 65 sonnait comme une belle musique à mes oreilles, pour preuves, je n’avais pas mis de musique. Préférant écouter son bruit, laissant le vent frais, me remettre les idées en place.

Un sentiment plus qu’oppressant me disait de partir de là. Pourquoi ? Je n’en sais rien. Peut-être encore un cadavre à cacher du monde du commun des mortels ? Fais chier tiens.

Deux heures plus tard. Des kilomètres de bitumes bien entamé. L’impatience se montre. Ne sachant même pas où je vais, mais j’y vais en tout cas. La nuit est tombé, rendant le paysage bien plus mystérieux et sombre, moins engageant.

« Tu dois allé à Kerry. » Parle une voix quasiment fantomatique. Coup de volant rapide, je manque de me prendre un arbre, les pneus crissent sur le sol.
« Bordel de merde ! » Le coeur qui part dans tous les sens, qui cogne fort, beaucoup trop fort. Je freine, regarde dans le rétroviseur, et transpire de panique devant ce visage inquiétant. « Oh bon sang… Non…. Non non non non. Merde ! Dégage de là ! » Un rire glacial me pénètre brutalement, provoquant la chair de poule, un tremblement. J’ai froid. Je devrais me retourner et faire causette avec ce fichu fantôme, mais c’est plus fort que moi, je flippe. Il me fait peur. En plus il fait nuit sérieux ! J’suis mal là. Ma respiration se saccade, l’air frais me fais faire de la buée, alors que dehors il ne fait même pas froid. Il a du mourir de froid c’pas possible autrement.
Chouette… j’en ai de la chance hein.
La voiture stoppé sur le bas côté, je ferme les yeux, et tente la communication avec l’esprit.
« Bon… Et… Pourquoi je devrais allé là bas ? »
« Il en va de la survie du monde. Si le chien de l’enfer ne se rend pas à Kerry et ne rencontre pas une sorcière maudite, alors la fin du monde sera proche, une apocalypse destructrice aura lieu. Tu dois allé là-bas et tu découvrira… » En suspens.
« Attend.. Quoi ? C’est des bullshit j’espère ? » Le visage du fantôme apparait soudainement devant mes yeux. « Haaaaaaaaaaa » Cri qui transperce la nuit silencieuse.
« Tu dois y allé ! » Puis il disparait. J’attend un peu avant d’ouvrir à nouveau les yeux. Quand la température redeviens normale, je souffle de soulagement et bois un coup. Quand vont il arrêter de me faire flippé ?

______________________

Ayant pris la menace au sérieux, j’me retrouve donc dans cette ville, ou plutôt ce village. Plus précisément, au Château de Ross. Le truc abandonné qui fou bien les maquettes t’sais. Mais mon instinct m’a guidé jusqu’ici. Je suis monté tout en haut de la tour, pour admirer la vue, et surtout, me poser. Allongé sur mon sac de couchage, je fume un joint en matant les étoiles, priant pour qu’aucuns fantômes ne reviennent me voir. Parce qu’en vrai, j’suis plutôt bien ici.

Une odeur putride parvient à mes narines. Malgré la weed qui sent fort, ça ne couvre pas du tout la fragrance. Mon nez se plisse, comme un chien cherchant d’où ça vient. Une nana, là devant moi. Je la zieute d’en bas. C’est qui elle ? C'est elle qui pue ?
THE MOON.
Messages : 438
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : assassin1513

Univers fétiche : Tout un tas de choses ? *sort*
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON.
Dim 27 Fév - 0:07
786b9fdcdd3445bd0bb0d69ad1831c31c1593e00.png
Litha McKinley
J'ai un certain âge, on ne pose pas ce genre de question à une dame et je vis dans le comté de Kerry, en Irlande. Dans la vie, je suis voyante et je m'en sors plutôt pas mal. Sinon, grâce à ma malchance, je suis privée de l'homme que j'aime et je le vis plutôt extrêmement mal.

original.gif

When I was born the seed was sown, I will not obey, my life is my own. Battle rows, which do enslave me, exposed lies that enrage me. I don't believe in heaven, I don't believe in hell, never joined the herd, could not adjust well. Slave and master, it's not for me, I choose my own path, set myself free. I, I go my own way, I swim against the stream, forever I will fight the powers that be. I, I go my own way, I swim against the stream, forever I will fight the pοwers that be, the eagle flies alone. Reject the system that dictates the norm, this world is full of lies and deceit. I ask my own betrayal, cut so deep, suffered defeat only to rise again. I, I go my own way, I swim against the stream, forever I will fight the powers that be. I, I go my own way, I swim against the stream, forever I will fight the powers that be. The eagle flies alone. Alone !

(( the eagle flies alone ))



avatar :copyright: ingloriousfc
Dans ses visions, ce château.
Dans ses visions, ces ruines.
Ce cours d'eau dans lequel se reflétait la lune.
La cime de ses arbres épars se fondant dans la nuit.

Litha n'a pas pu lutter contre ces images qui s'imposaient mentalement à elle. Ces pièces de puzzle qu'elle a dû elle-même rassembler pour comprendre dans quel endroit elle devait se rendre. Elle n'en avait pas la moindre envie, mais au fond d'elle, il y avait cette voix qui lui soufflait qu'elle le devait et derrière elle, il y avait cette force qui la poussait. Le choix n'était pas sien, et pour une fois elle ne chercha pas à se battre pour l'avoir. Elle ne chercha pas à prendre de force les droits qu'elle estimait avoir. Elle devait trouver cet endroit et s'y rendre, ce n'était pas négociable.
Après des heures à lutter contre ces visions assaillantes qui lui donnaient un sérieux mal de crâne, la sorcière jugea qu'il en était assez. Elle savait que tout cela se reproduirait en boucle, qu'elle le veut ou non. Elle savait qu'elle ne pourrait pas y échapper. Elle savait qu'elle n'avait pas d'autre choix que de céder à cet appel venant de l'inconnu et elle se laissa guider. Lors d'une de ses révélations, elle avait reconnu quelques éléments pouvant la mettre sur la voie. Dans cette ville, elle n'y vit que depuis peu, mais elle avait déjà repéré quelques endroits intéressants, elle avait eu l'occasion d'arpenter rues et chemins; comme en recherche d'inspiration pour la suite de son existence. Elle jugea cependant qu'elle avait bien choisi sa cachette cette fois, cette ville lui offrant des vues parmi les plus jolies et agréables qui ont eu l'occasion de s'exposer à ses yeux.

Ce château. Elle se souvenait l'avoir déjà aperçu de loin.
Le château de Ross.

Elle s'y rendit, cachée par son amie l'obscurité. Couverte d'une cape noire en velours, capuche remontée sur la tête. Là bas, elle se fondait à merveille dans les ombres, avançant prudemment tout en se demandant ce qui pouvait bien l'attendre. Ses jambes s'animaient comme seules, la menant où elles le souhaitaient. Elle était guidée par cette forte intuition, elle la laissait prendre le dessus et elle s'engouffra dans le bâtiment abandonné, marchant à pas de loup. Les marches en pierre accueillent ses pas, elle montait, se faufilait jusqu'au sommet de la tour. Au plus elle s'approchait de ce dernier, au plus une odeur végétale s'imposait à son odorat et une légère fumée flottait dans l'air. Elle suivit cette dernière et trouva, tout là-haut, un homme qui était en train de fumer. S'avançant vers lui, elle rabattit sa capuche sur ses épaules, découvrant sa chevelure presque aussi sombre que l'étoffe de son vêtement. Son regard sombre ne manqua pas d'analyser rapidement la scène qui se trouvait juste devant elle. Elle devina une chevelure rousse, un sac de couchage sur lequel le corps de l'homme reposait, et ce cône fourré entre ses lèvres dont le bout orange dénotait avec l'obscurité de la nuit qui les entourait.
Incrédule, Litha resta quelques secondes interdite devant cet inconnu, et finalement, ses lèvres peintes de rouge s'animèrent :

« Vraiment ? » lâcha-t-elle alors. « J'ai été dérangée pour un SDF drogué ? »

Le jugement ne tarda pas à tomber. Et encore, elle ne faisait que constater ce qui était évident. Cet homme était couché là, sur un duvet, et il fumait ce qui semblait être de l'herbe au vu de l'odeur qui était transportée par la fumée ! Elle ne comprit pas. Oui, elle était là, à cet endroit que ses visions lui avaient indiquées. Oui, il y avait quelqu'un de présent. Et maintenant ?

Soudainement, une petite lumière blanche apparut dans les airs, juste entre eux deux et Litha, surprise, ne put que reculer en entrouvrant la bouche. Cette lumière s'éleva plus haut, au dessus de leur tête, et elle grandit, grandit jusqu'à devenir immense et translucide, perturbant les étoiles de ce ciel nocturne. La femme plissa les yeux, la tête levée vers cette apparition non-identifiée. Et une voix s'éleva dans les airs, semblable à un courant d'air : « La sorcière en disgrâce et le chien des enfers devant se rassembler pour la salvation de la vie sur Terre. Si leurs cœurs demeurent solitaires, toute âme vivante sera condamnée à la damnation, punies pour les péchés d'un seul être. »
Et puis, cette lumière redevint minuscule avant de s'enfuir. Le regard sombre de la blonde revint se poser sur l'homme avant qu'elle ne pointe sur index vers le ciel, désignant l'endroit où cette lueur étrange était apparue.

« Tu peux m'expliquer ? »

Si ses visions l'avaient menée à cet endroit, et que lui était là, ça ne pouvait pas être le hasard. Pour Litha, il était forcément au courant de quelque chose, ou même qu'il en était le responsable. Elle comptait bien obtenir des explications !
The Lullaby
Messages : 28
Date d'inscription : 05/01/2022
Crédits : (Bansun)

Univers fétiche : Fantastique, surnaturel, réel ou autre
Préférence de jeu : Femme
Noob
The Lullaby
Dim 27 Fév - 3:25
200316122825217062.png
Keanu  Toanui
J'ai 90 ans et je vis à Kerry, Irelande. Dans la vie, je suis Le chien de l'enfer, alias, le messager de la mort/ Boxeur et je m'en sors statut de vie moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre de butiner et je le vis plutôt bien.

What the fuck is going on ? (Feat The Moon) 671149-kj-apa-a-failli-ne-pas-jouer-dans-riverd-624x0-1



What the fuck is going on ? (Feat The Moon) 13b3876a09aeefb82a6b6534b448f688ae152be9What the fuck is going on ? (Feat The Moon) Original




Pourquoi donc ces magnifiques étoiles, ne m’occulte donc pas cette image de ma tête. Ce putain de fantôme ne cesse de revenir, me poursuivant, alors que je le fuis autant que possible. Son visage… J’en ai la chair de coq. J’ai franchement pas besoin de ça.  Encore moins après une journée pareille. Quoi que, y’aura quand même eu du bien. Ma victoire au championnat régionale, même si c’était couru d’avance. Je suis taillé pour me battre, et je le fais sûrement depuis que mes jambes me porte.  

Mais fuck. Quitte à avoir été poussé à venir dans ce bled paumé qui fait flipper la nuit, pourquoi j’arrive pas à me détendre ? Y’a un truc qui cloche ? Ouais, surement moi. Mon frère le dit, ’t’as un pète au casque’ blablabla…

Soufflant bruyamment, je prends ensuite une longue taffe de cette cigarette amélioré, qui d’un instant à l’autre, va faire son effet, et j’en ai bien hâte et quand ça ira mieux, j’irais peut-être  voir à l’intérieur s’il y a un coin tranquille où squatté. Après tout, un esprit me fait venir ici, ça veut bien dire que je peux rester là non ? L’hôtel ça coûte une blinde. Donc vivre gratos dans un château, ça en jette mine de rien.

Ce moment de calme et de presque sérénité, se gâche bien trop rapidement, par une odeur qui me fait clairement regretter mes capacités de canidé ambulant. Ça shmout. Ça se rapproche aussi. Et là… La mort. Tout ce que je sens, c’est la mort. C’est qui cette nana sérieux et c’est quoi son problème à me reluquer comme si j’suis qu’une sous-merde ? Le sourire entièrement narquois, un brin moqueur s’étire, je ne bouge pas de place, parce que je suis bien là.

« C’est Blanche-Neige qui dit ça ? » Le ton sarcastiquement rieur. « T’a oublié les septs nains à la convention de cosplay ? Tu t’es gouré, c’pas ici. » Elle s’est prise pour qui avec sa cape et son air supérieur ? Elle sait pas qui je suis. Mais faut pas me chauffer.

Manquait plus que je tombe sur une cosplayeuse qui se la pète. Je l’ai dis, journée merdique !

« Euh, c’est quoi c’bordel ? » Dis-je en voyant une lumière éblouissante, s’agrandissant dans les airs. Les sourcils froncés, le joint en suspens, je cligne des yeux plusieurs fois, cherchant à comprendre c’est quoi ce cirque. Une voix énigmatique nous parle, sans doute la prophétie dont parlait le fantôme glacial.

Totalement éberlué, je reste stoïque, ne disant rien, ne bougeant pas d’un pet. Euh…. Okay, maintenant je crois qu’on rentre dans le vif d’un sujet chelou non ? On a atterri dans quel film ? J’ai trop fumé ? Non, j’en suis même pas à la moitié.  La nana me montre du doigt, et dans ses yeux, y’a aucune émotions, le vide. Elle semble vide.

« T’a cru que j’étais devin peut-être ? » En me redressant pour m’accouder au muret, continuant d’observer les environs, l’air totalement désinvolte. « T’es une sorcière ? » Parce que si c’est pas le cas, la boule lumineuse s’est mise à causer trop tôt et alors, je devrais faire en sorte d’effacer ce passage de la mémoire de la brune. Encore du boulot ! Jamais tranquille. En vrai, pourquoi faut toujours qu’il se passe quelque chose ? « Madame est une vilaine fille on dirait. »
THE MOON.
Messages : 438
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : assassin1513

Univers fétiche : Tout un tas de choses ? *sort*
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON.
Mer 2 Mar - 22:49
786b9fdcdd3445bd0bb0d69ad1831c31c1593e00.png
Litha McKinley
J'ai un certain âge, on ne pose pas ce genre de question à une dame et je vis dans le comté de Kerry, en Irlande. Dans la vie, je suis voyante et je m'en sors plutôt pas mal. Sinon, grâce à ma malchance, je suis privée de l'homme que j'aime et je le vis plutôt extrêmement mal.

original.gif

When I was born the seed was sown, I will not obey, my life is my own. Battle rows, which do enslave me, exposed lies that enrage me. I don't believe in heaven, I don't believe in hell, never joined the herd, could not adjust well. Slave and master, it's not for me, I choose my own path, set myself free. I, I go my own way, I swim against the stream, forever I will fight the powers that be. I, I go my own way, I swim against the stream, forever I will fight the pοwers that be, the eagle flies alone. Reject the system that dictates the norm, this world is full of lies and deceit. I ask my own betrayal, cut so deep, suffered defeat only to rise again. I, I go my own way, I swim against the stream, forever I will fight the powers that be. I, I go my own way, I swim against the stream, forever I will fight the powers that be. The eagle flies alone. Alone !

(( the eagle flies alone ))



avatar :copyright: ingloriousfc
La réponse de l'homme fit naître une vague incompréhension chez Litha. "Blanche Neige" ? Pourquoi soudainement parler de ce personnage de conte et de ses sept nains ? Il parla par la suite de convention de cosplay, offrant une petite explication à son interlocutrice qui ne comprit tout de même pas ce trait d'humour étrange. Au grand rien chez elle ne lui faisait penser à cette princesse naïve qui fait le ménage pour les autres avec le plus grand plaisir et qui parle aux animaux de la forêt.

« Est-ce que cette technique de drague farfelue fonctionne sur les autres femmes ? » lança-t-elle en réponse sans se faire attendre.

Bien sûr, elle était au courant que ce n'était en rien une tentative d'avoir un flirt avec elle, mais elle voulait tout de même lui répondre quelque chose. Dans son regard, il ne se passait rien. Depuis qu'elle avait perdu l'amour de sa vie, Litha n'était plus que l'ombre d'elle-même. Une ombre se cachant dans les ombres, les ténèbres étant ses principaux alliés pour tenter d'accomplir l'impossible, jusque là sans succès.

Il y eut cette lueur au-dessus de leurs têtes, la femme se retrouva captivée par elle sans pour autant trouver de sens à un tel évènement. Elle comprit cependant qu'elle avait réellement été guidée jusqu'ici pour un SDF drogué. Les choses étant à peu près revenues à la normale, elle tenta d'obtenir des informations de la part de l'inconnu qui se révéla parfaitement inutile pour cela. Il semblait en savoir autant qu'elle et cela ne l'arrangeait pas du tout. Son regard sombre, ses iris paraissant noirs dans l'obscurité, suivait les mouvements du type. En réponse à sa question, ce dernier posa des questions à son tour. Il semblerait que cet homme soit le chien des enfers. La sorcière avait probablement lu quelques textes à propos de cette légende lorsqu'elle était encore en étude, mais elle avait bien pensé que ce n'était qu'une légende. Quand bien même elle croyait à l'existence de certaines créatures, avait été témoin de bon nombre de phénomènes, elle n'avait pas cru à cette histoire de chien des enfers.

« Je crois bien que tout cela ne te regarde en rien, à vrai dire. » répondit-elle finalement. « Sur ce, bonne nuit. »

Elle ne voulait pas croire à ce à quoi elle venait d'assister. Litha ne voyait pas en quoi le destin de la vie Terrestre pourrait être entre ses mains et celles d'un type pareil. Cela n'avait aucun sens, cela ne pouvait qu'être une erreur. Cela ne pouvait pas être vrai. Elle tourna alors les talons, prête à s'en aller. Mais alors qu'elle voulait descendre les marches qui l'avaient menée jusqu'ici, elle fut prise d'un mal d'origine inexpliquée. C'était comme si… Quelque chose la retenait ici. Elle se stoppa net, se courbant légèrement tandis que ses yeux passaient au blanchâtre. Une vision s'imposa à elle, devant ses yeux, un paysage apocalyptique, une créature enflammée, des ruines autour de cette dernière. Elle tenta bien un pas en avant pour tenter tout de même de s'esquiver maintenant. Mais il semblerait qu'elle n'avait pas accompli ce pourquoi elle avait été amenée jusqu'à cet endroit. Elle ne pouvait pas s'écarter plus. Se débattant vaguement avec quelque chose de parfaitement invisible, elle fit un en arrière, puis deux, et elle put enfin revenir à la normale.

Irritée, elle refit face à l'homme et s'avançant même de plusieurs pas vers lui. Sur son visage, elle pouvait voir une expression indiquant qu'il était comme incommodé par quelque chose. Quoi donc ? Litha était affublée d'une aura noire, la nécromancie lui ayant coûté cher, à force de pratique, la mort elle-même s'était partiellement attachée à elle. Mais elle n'en avait pas pour le moins conscience, elle ne pouvait ni voir, ni sentir cette force presque tentaculaire qui s'accrochait solidement à elle. Elle ne pouvait qu'en sentir les effets et mettait ces effets sur le dos d'une profonde dépression dûe au deuil de l'être aimé qui, malgré les années, n'avait jamais pu prendre fin.

« Toi. » dit-elle, après un instant de silence à paraître parfaitement stoïque. « Je t'ai déjà vu ! Que me veux-tu ?! »

Assez près de lui, elle posa son index sur son torse, l'air mécontent. En s'approchant de lui, elle reconnaissait ce visage qui était la source des plus grands maux de sa vie. Il était celui qui lui avait pris son homme, elle le reconnaissait, elle était convaincue qu'il était celui qu'elle avait vu ce soir-là.

« Je sais que ce n'est pas mon heure. Que fais-tu là, créature des enfers ?! »
The Lullaby
Messages : 28
Date d'inscription : 05/01/2022
Crédits : (Bansun)

Univers fétiche : Fantastique, surnaturel, réel ou autre
Préférence de jeu : Femme
Noob
The Lullaby
Dim 20 Mar - 21:03
200316122825217062.png
Keanu  Toanui
J'ai 90 ans et je vis à Kerry, Irelande. Dans la vie, je suis Le chien de l'enfer, alias, le messager de la mort/ Boxeur et je m'en sors statut de vie moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre de butiner et je le vis plutôt bien.

What the fuck is going on ? (Feat The Moon) 671149-kj-apa-a-failli-ne-pas-jouer-dans-riverd-624x0-1



What the fuck is going on ? (Feat The Moon) 13b3876a09aeefb82a6b6534b448f688ae152be9What the fuck is going on ? (Feat The Moon) Original


Quelle journée de folie !

Franchement, y’a de quoi être fier. J’ai tout déchiré au combat, remporté haut la main. En même temps, il ne faut pas oublier, que je viens d’un monde où la violence règne en maitre. Pourtant, au tout début, avant de découvrir que j’étais l’héritier du « feu », ma vie était plus ou moins normal. Un boss un peu turbulent et en même temps tout timide, qui passait son temps dans la nature à grimpé dans les arbres, vivant dans une famille très modeste, mais où l’amour primait toujours. D’origine Polynésienne, nous avons toujours été proche de la nature. Voilà pourquoi ici, dans le conté de Kerry, plutôt que de me terrer dans ce château, je préférais venir sur le toit,  observant le ciel, écoutant les bruits aux alentours, tel le grand rêveur que je suis au fond, lorsque personne n’est là pour me voir et me juger.

Parce que ouais, ça c’est LE truc.
Étant le chien des enfers, le messager de la mort (peu importe le nom), les gens s’attendent à voir un bout en train, tout feu tout flamme. Alors ouais, je le suis, mais quand je suis en solo, j’suis l’inverse, tranquille.
En fait, j’aime être seul et tranquille, sans personne pour me faire chier.

Mais faut croire que c’est trop demander. On me colle une fille chelou qui pue, dans les pattes.
Un soupire…
En plus elle a le culot, de me traiter de SDF ?! Elle se prend pour qui Blanche-Neige ? Ça m’agace. Instantanément, j’me sens plus chaud, donc je me focalise intérieurement, sur le mantra familiale, qui est censé m’aidé à me calmer. Non mais la meuf, elle débarque avec ses grands-airs et me prend littéralement pour un SDF ? Elle pète pas plus haut que son cul… Tssss.
Je le regarde, complètement abasourdis par sa réponse. Je sais que je suis un fantasme pour beaucoup, mais quand même. « Euh, de un, j’te drague pas du tout. De deux, tu dois pas t’y connaitre pour avoir pu croire que s’en était. » Les sourcils en l’air, laissant apparaitre un sourcil en coin.

Une lumière sorti de nulle part, jaillit dans le ciel. Nous laissant tout deux, bien surpris par ce spectacle inattendu. Je ne sais pas si c’est à cause de la fusette, mais en fait, j’suis carrément hypnotisé par cet éclat. En revanche, le speech là, j’pige pas. J’en suis moins convaincu. Ok, le fantôme flippant m’en a parlé, seulement les explications laissent à désirer.
En gros, y’a rien de clair, net et précis, j’aime pas ça. Pas du tout. Ça a l’air trop compliquée et prise de tête. J’me demande ce que je fou là. J’aime pas me prendre la tête et avec une inconnue qui me snob, encore moins….
« Fais chier… » que je murmure en m’adossant au muret, le joint dans la bouche. Je la zieute encore, une seconde, peut-être deux. Un truc en elle, fait froid dans le dos. Ça non plus, j’aime pas. Parce que ça n’augure rien de bon. Non, rien du tout.

« Ben en fait si. Ça me regarde. Ok, j’ai pas pigé la lumière, mais c’est clair qu’on a un truc à voir ensemble. Donc tu es une sorcière, ou juste une simple fille qui s’est paumée ici ? »

Elle me tourne le dos et commence à partir, je soupire un énième juron dans ma barbe.
D’un coup, la fille se stop et se contorsionne presque en arrière, ses yeux deviennent blanc. Un mouvement de recul me prend. Ben ouais…. C’est flippant en vrai ! Je continue mon conne et la regarde se débattre avec… Le vent ?

Par contre, pourquoi elle s’approche ? Non mais c’bon hein, tu peux partir ou rester dans ton coin ! Je retire ce que j’ai dis, c’est vraiment une sale journée.  La brune s’en vient, encore, beaucoup trop proche.  Mon nez se plisse, ainsi que mes sourcils roux. « Euh, tu veux pas reculer steuplait ? » Indifférent à l’animosité que je ressent en elle à mon égard. «  Nan parce que… T’es tombé dans un égout ou quoi ? J’ai du déodorant s’tu veux. » Sinon recule. J’hoche négativement le visage. « Tu dois confondre, je ne te connais d’Eve, ni d’Adam. »

D’où elle pose son doigt sur mon torse ? Dans d’autre circonstance, avec autre chose que l’odeur des bas fonds, ça aurait pu avoir un quelconque côté séducteur… Sauf que non. Mme est pas contente. De quoi ? Ha ben ça vous voyez, c’est une très bonne question ! Puis d’un coup, un truc me percute. « Pourquoi tu sens la mort ? »

Un rire sarcastique sort de mes lèvres. Je n’ai d’enfer que le nom. Les préjuger ont la peau dure. C’est grâce à moi si le monde surnaturel est caché au commun des mortels. Oui, le feu brûle en moi, oui mon vrai chez moi n’est pas tout rose, mais merde, qu’on ne me réduise pas au terme des enfers. Je ne fais que réparer leurs pots cassés et remets de l’ordre dans nos affaires. Il arrive aussi que mes supérieurs me fasse faire des missions moins glorieuses, mais j’suis pas un mauvais.  « Eh oh, calme toi un peu, t’a besoin de te détendre ? » En lui montrant le bécot. « Écoute, comme toi, j’ai pas compris tout ce charabia, ni en quoi consiste notre mission. Mais on dirait bien qu’on doit faire un truc ensemble. De quelles manières ? J’en sais rien. Tu pourrais peut-être te servir de ta magie pour en savoir plus.  En attendant, détends toi et arrête de vouloir ma peau, ça sert à rien, j’suis increvable. Donc soit tu m’explique ton souci, soit tu mets ta fierté de côté et on tente de piger le truc. Ok Blanche-Neige ? »
THE MOON.
Messages : 438
Date d'inscription : 30/12/2021
Crédits : assassin1513

Univers fétiche : Tout un tas de choses ? *sort*
Préférence de jeu : Les deux
cat
https://www.letempsdunrp.com/t4868-le-monde-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4890-le-calepin-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t5100-le-capharnaum-de-the-moon https://www.letempsdunrp.com/t4865-the-moon
THE MOON.
Mer 23 Mar - 22:26
786b9fdcdd3445bd0bb0d69ad1831c31c1593e00.png
Litha McKinley
J'ai un certain âge, on ne pose pas ce genre de question à une dame et je vis dans le comté de Kerry, en Irlande. Dans la vie, je suis voyante et je m'en sors plutôt pas mal. Sinon, grâce à ma malchance, je suis privée de l'homme que j'aime et je le vis plutôt extrêmement mal.

original.gif

When I was born the seed was sown, I will not obey, my life is my own. Battle rows, which do enslave me, exposed lies that enrage me. I don't believe in heaven, I don't believe in hell, never joined the herd, could not adjust well. Slave and master, it's not for me, I choose my own path, set myself free. I, I go my own way, I swim against the stream, forever I will fight the powers that be. I, I go my own way, I swim against the stream, forever I will fight the pοwers that be, the eagle flies alone. Reject the system that dictates the norm, this world is full of lies and deceit. I ask my own betrayal, cut so deep, suffered defeat only to rise again. I, I go my own way, I swim against the stream, forever I will fight the powers that be. I, I go my own way, I swim against the stream, forever I will fight the powers that be. The eagle flies alone. Alone !

(( the eagle flies alone ))



avatar :copyright: ingloriousfc
« Et bien me voilà rassurée, parce que si ça avait été le cas, ça aurait été vraiment mauvais. » lui lâcha-t-elle en réponse, ses yeux roulant dans leurs orbites.

Litha est typiquement le genre de personne qui manque cruellement de tact et qui ne cherche absolument jamais à changer pour plaire à qui que ce soit. Cela fait bien longtemps que les états d'âme des autres ne sont plus que son dernier soucis. Ainsi, avec elle, c'est : ça passe ou ça casse. Et visiblement, avec le rouquin nous partirions plutôt sur une fracture ouverte et cela ne fera que probablement empirer par la suite car la brune n'aime pas qu'on lui impose quoi que ce soit. Et il semblerait que "le destin" même semble vouloir lui imposer des choses. Rester à côté de ce rouquin SDF trop insistant à son goût. Elle ne coopéra pas avec lui lorsqu'il tenta de lui arracher l'information à propos de sa vraie nature. Humaine ou sorcière, peu importe ce qu'il peut en dire, cela ne le regardait en rien et Litha l'avait décrété.

Elle tenta bien de s'en aller, mais elle fut ramenée de force, assaillie brutalement par des flashs horrifiques et incessants qui la forcèrent à ne pas s'en aller. Quelque chose voulait qu'elle reste ici, avec ce type définitivement détestable.

« Je n'avais jamais vu un homme aussi mal élevé auparavant. » répondit-elle à son reproche.

Elle ne voyait pas en quoi elle sentait si mauvais car elle avait une hygiène irréprochable. Il était impossible qu'elle porte une odeur aussi désagréable, elle en était certaine. Litha était certaine que ce mec lui disait ce genre de chose par pure mauvaise foi et intention d'être désagréable, elle-même n'ayant pas conscience de l'aura sombre de mort qui l'entoure pourtant depuis de nombreuses années à présent.

« Pourquoi tu sens le chien mouillé ? » répondit-elle à sa question, passablement agacée par son comportement puéril.

La proximité lui permit de mettre un souvenir sur le visage de cet homme et cela la bouleversa bien plus qu'elle l'aurait voulu. La réaction de l'homme ne fit que la tendre encore plus.

« Me calmer ? Tu m'as pris ce qui était le plus cher au monde pour moi, tu mériterais d'aller pourrir sous Terre pour l'éternité ! »

Il tentait bien de la raisonner, mais ça n'avait absolument aucun sens. Comment pouvait-il se la jouer aussi détaché ?

« L'immortalité peut devenir la pire des tortures lorsque l'on sait s'y prendre. » ajouta-t-elle, clairement pas d'humeur à plaisanter.

Si elle l'avait pu, elle l'aurait réduit en poussières en une fraction de seconde mais l'idée de lui faire vivre une torture pour l'éternité pouvait être alléchante aussi. Mais il y avait cette histoire de prophétie et cela la forçait à ne rien essayer contre lui, bien que ce n'était pas l'envie qui manquait.

« Me servir de ma magie pour en savoir plus ? Tu crois vraiment que ça fonctionne comme ça ? Pauvre naïf. »

Elle secoua la tête, exaspérée. Chercher une information sur quelque chose qui semble ne pas exister dans ce monde, même la plus grande prophétesse n'en serait pas capable. Elle croisa les bras sous sa poitrine, elle était fermée à tout et cela se voyait à sa gestuelle. L'idée de passer du temps avec un type pareil et même d'avoir quoi que ce soit à faire avec lui ne lui plaisait pas.

« Il va falloir faire des recherches pour savoir si ce genre de phénomène s'est déjà produit. Mais comme tu l'auras compris, je suis persona non grata dans toutes les librairies magiques. »

A demi-mot, elle venait d'avouer qu'elle était une sorcière et qu'en plus, elle était bannie. Elle savait aussi que si elle était repérée par qui que ce soit ayant un lien avec les autorités magiques, elle encourait de graves sanctions : dont probablement la peine de mort. Loin d'elle l'envie de finir par cramer sur un bûcher.
Contenu sponsorisé
What the fuck is going on ? (Feat The Moon)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Thunder road (feat. nugget on the moon)
» The moon shine bright like ugly scars- feat Mr.Wolf
» un chat sauvage qui n'en fait qu'à sa tête, fier et libre. (Feat The Moon)
» Moon - And if you're ever feeling lonely, just look at the moon. Someone, somewhere is look at it too
» (sms) fly me to the moon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy-
Sauter vers: