Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
-12%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG Galaxy M13 64Go 4G Light Blue à 149€
149 € 169 €
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

A l'aventure, compagnons !

Blue
Messages : 125
Date d'inscription : 06/05/2020
Crédits : Okan Bülbül (Artstation)

Univers fétiche : J'aime la variété justement ^^
Préférence de jeu : Les deux
tea
Blue
Sam 29 Jan - 8:40
Le contexte du RP
Mise en situation

Terre de Beltégueuse, an 981 de l’ère humaine

Beltégueuse est un monde monde magique médiéval, peuplé d’humains, mais aussi de nains, d’elfes, de barbares, d’orcs, d’halfelins et d’autres créatures de toutes tailles et de toutes natures. On peut y exercer des métiers sédentaires classiques - tavernier, paysan, forgeron, marchand, etc. Mais les campagnes sont bordées de monstres et jalonnées de donjons, et les panneaux d’affichage des villes regorgent de quêtes pour ceux qui sont prêts à se risquer à l’aventure.

L’histoire commence vers l’Est, à Tirelor, quatrième plus grande ville humaine de Bételgueuse. Les Guildes ont une grande influence sur cette ville, tout particulièrement la Guilde des Financiers. La bière y est correcte, bien que relativement chère, et on a toujours la garantie d’y trouver de bonnes quêtes. Justement, depuis quelques jours, une annonce toute particulière est visible à chaque coin de rue.

Annonce:

Quatre héros se sont donc rassemblés, de bon matin, dans l’arrière-salle de la taverne “Au Poney Bleu Canard” pour y rencontrer le mystérieux commanditaire afin d’obtenir plus d’informations.
Faelyn Shadove, archer elfe discret et agoraphobe.
Astrid de Rosenberg, douce magicienne et alchimiste.
Sirius, sorcier chaotique et naïf.
Kendra la féroce matrone barbare.


Il n’ont rien en commun, si ce n’est leur soif d’aventure. Et pourtant, ils vont se joindre à Tegan Montrose, barde charismatique et irresponsable, pour l’aventure la plus légendaire - et comique - de tout les temps. Une aventure que la postérité chantera longtemps… Mais pas forcément pour les raisons qu’ils espèrent.

Contexte provenant de cette recherche. L’univers est inventé (inspiré de Naheulbeuk et DnD) et construit par tous les joueurs au fil de leurs posts.
Blue
Messages : 125
Date d'inscription : 06/05/2020
Crédits : Okan Bülbül (Artstation)

Univers fétiche : J'aime la variété justement ^^
Préférence de jeu : Les deux
tea
Blue
Sam 29 Jan - 8:46
images
Tegan Montrose
J'ai 19 ans et je viens de Tirelor, Beltégueuse. Dans la vie, je suis barde et je m'en sors outrageusement bien grâce à mon talent et à ma fortune familiale. Sinon, malgré ma chance, je suis toujours en quête d’une muse et je le vis plutôt bien.

A l'aventure, compagnons ! Robert-sheehan-smileLa famille Montrose dirige la Guilde des Financiers. Alors, évidemment, ils sont riches comme Crésus… C’est-à-dire, Crésus Montrose, Premier du nom, l’ancêtre fondateur de la lignée. Et en tout ce qu’ils font, ils sont prolifiques… Y compris pour leur descendance. Alors évidemment, ils ont eu une ribambelle de gamins.

Tegan est leur septième fils, onzième gosse. Tous les quinze gamins ne peuvent pas travailler dans l’entreprise familiale, et en plus il est désespérant avec les chiffres. Alors, quand il s’est pris de passion pour la musique, très jeune, on l’a laissé faire. Mais ses parents n’en peuvent plus de le voir déambuler avec son luth et son sourire irrésistible. Alors ils ont passé un accord. Ils lui donneront beaucoup d’argent pour partir à l’aventure et écrire la chanson dont il rêve. A une condition : qu’il ne remette pas les pieds à Tirelor avant au moins dix ans.


Tegan parle sans arrêt, en hotpink. Il chante énormément, en deeppink. De temps en temps, il lui arrive de réfléchir aussi, en orchid
Tegan était en retard. Cornegidouille ! C’était lui qui avait posté l’annonce, et il était en retard. Mais c’était pas sa faute, il fallait l’avouer. Comment aurait-il pu deviner qu’une jolie fille serait à sa fenêtre à regarder les oiseaux voler, et qu’il devrait s’arrêter le temps d’une petite sérénade ? Impossible à prévoir ! Quoi qu’il en soit, il cavalait désormais comme un dingue pour arriver à l’heure à la taverne “Au Poney Bleu Canard”, celle-là même où il avait donné rendez-vous aux gens sur l’annonce qu’il avait placardée à chaque coin de rue.

Mais heureusement, en courant comme un dératé, en empreintant quelques raccourcis dans cette ville familière et en dansant entre les carrioles, il rattrappa son retard et arriva même un peu en avance. Enfin, il comprit qu’il était en avance au signe que lui adressa le propriétaire de l’établissement, qui essuyait des verres derrière son comptoir où seuls quelques habitués étaient attablés pour déjeuner, le reste de la salle étant désert. Le soir, quand un généreux ménestrel “anonyme” occupait la scène, l’ambiance était toute autre.

Tegan déposa donc une bourse généreuse sur le bar et alla prendre place dans l’arrière-salle encore déserte. Au centre, une table était déjà recouverte de victuailles. Il était toujours plus facile de parler autour d’un bon repas, et puis, autant leur donner un aperçu des conforts auxquels ils pourraient s’attendre s’ils voyageaient avec lui.

Il était décidé à les attendre pour manger, mais but néanmoins une gorgée de son jitter, ce breuvage magique brun, chaud et riche, qui pouvait garder un homme éveillé durant des heures. Cet établissement n’était pas des plus luxueux, sans être un trou pour autant, mais il servait le meilleur jitter de toute la ville.

Avec un soupir satisfait, il reposa sa tasse encore à demi-pleine et se percha sur le dossier de sa chaise, luth à la main, attendant les gens qui ne tarderaient pas - du moins, il l’espérait.
- J’étais dans mon pat’lin à souffler dans mon hautbois
Mais l’aventure m’appelait, l’ennui était en moi
J’ai rassemblé mes compagnons, mon luth et mon frestel…

Il s’arrêta, perplexe, puis lança assez fort pour que le patron l’entende de l’autre côté de la cloison.
- Hé, t’aurais pas une rime avec frestel ?

Ce faisant, il avait levé les yeux au ciel, et il réalisa qu’il n’était plus seul. Un elfe, élancé comme dans les chansons mais visiblement pas si fier que ça, se tenait dans l’encadrement de la porte. Tegan sauta lestement sur ses pieds, faisant repasser son luth dans son dos dans le même mouvement, le sourire avenant.
- Salut ! Si tu viens pour l’annonce, t’es au bon endroit. Installe-toi, je t’en prie. offrit-il en désignant la table d’un geste. - Je m’appelle Tegan.
Lostboy
Messages : 24
Date d'inscription : 20/03/2021
Région : Paca
Crédits : Pinterest (je n'ai plus l'artiste...) - Piers Pokemon épée/bouclier

Univers fétiche : Peu importe tant que c'est "chill"
Préférence de jeu : Les deux
Noob
Lostboy
Lun 31 Jan - 18:33
tumblr_pnwnwbGqfu1rypot7o8_250.png
Faelyn Shadove
J'ai un certain âge, mais toujours jeune et surtout dans la fleur de l'âge. Je viens de Caershire une province elfique. Mais j'ai depuis peu débarqué à Beltégueuse. Je suis un très bon Archer et assez discret, j'ai en revanche une  névrose, je suis agoraphobe et je tente de m'en sortir. C'est pourquoi partir à l'aventure après de longues, très longues années resté en quasi total isolement, je décide de sortir. Advienne que pourra comme on dit.

A l'aventure, compagnons ! 8u27

Je viens d'une famille assez reconnue dans la communauté elfique. Une famille sans histoires tout ça très "banale"  moi je n'avais qu'une envie, devenir un aventurier. Petit hic, mon père a eu du mal à digérer la chose et même si j'ai une facilité pour apprendre et manier les armes, notamment les arcs ce ne fut pas gagné ni de tout repos.
Toujours eu du mal avec les autres, problèmes de familles sans doute, enfin bref. Près pour commencer une aventure, avec je l'espère peu de monde.
***
En ce qui concerne Faelyn en bref, il n'apprécie que très peu les surnoms sauf après avoir gagné son affection et sa confiance. Rare sont ceux qui l'ont et qui y sont arrivés. Lui en donner est à vos risques et périls, il tire aussi souvent la tronche et est qualifié par les autres de grincheux et de coincé. Il ne fait pas non plus d'effort de ce côté-là pour changer la vision des autres à son sujet. Il s'en moque un peu pour être honnête. Peut-être que sortir de sa forêt et la tête de ses livres ou de son arc (il dort d'ailleurs avec) et de se lancer dans cette aventure le ferra changer ou du moins évoluer.

A l'aventure, compagnons ! Bu64


Thomas Rossier - Pinterest

Eh~ Je m'exprime en #663399
Et je pense en #666699
Un réveil difficile comme toujours, enfin cette fois, je devais me lever pour rejoindre un lieu... remplis de personnes. Pourquoi j'ai voulu prendre sur moi et me lancer dans l'aventure ? Ah oui, la solitude me rongeait.
Objectif, s'habiller et aller dans cette taverne "Au Poney Bleu Canard", quel nom étrange... Bon je déteste être en retard et j'ai quand même un peu de route. Heureusement que la personne nous a donné rendez-vous dans l'arrière salle, je ne manquerai pas de l'en remercier… Quoi que, c'est plutôt logique comme pratique, inutile dans ce cas, je commence à divaguer et me perdre dans une réflexion qui n'a pas lieu d'être comme d'habitude. Ça va finir par me mettre en retard tout ça, après un long soupire, je finis par terminer de me préparer, arc sur l'épaule, je décolle enfin.
Je m'attarde un peu à caresser mon fidèle destrier puis me dirige vers la fameuse taverne.

Au fond de moi j'espère arriver dans les premiers, ça permet de juger, de voir l'équipe se construire, mais aussi je sais que je risque de vite me sentir oppressé. Après avoir attaché Hel je lui parle un peu, ça m'arrive souvent, c'est la seule qui me comprends et m'écoute j'ai l'impression. Je me répète une phrase en boucle avant de prendre une grande inspiration et d'entrer dans ce lieu étrange. {Ça va aller, inspire expire, tu peux le faire. Et si jamais imagine juste les personnes dans des tenues ridicules...} On se répète ça normalement pour un discours, mais étrangement ça m'aide quand je dois sortir et surtout me retrouver avec du monde. Heureusement pour moi il n'y a que peu de monde, pour le moment je regarde rapidement autour de moi. Plutôt sympa comme endroit, mais je dois vite me diriger vers le bar et demander l'entrée de l'arrière salle. Je fais un signe au tavernier qui comprend rapidement pour mon plus grand bonheur je n'ai pas eu à parler, je souffle de soulagement intérieurement.

Je me dirige vers l'endroit indiqué, réajustant ma tenue, pour une fois, elle est propre, le noir, c'est tout de même salissant quand on passe ses journées dehors dans la forêt à tirer ou faire la cueillette. J'entends, je crois une voix venir de l'arrière salle, un chant ? Le début d'un en tout cas... {Super, un barde ? Pourvus qu'il y est au moins une autre personne…} Je soupire avec une très grande envie de faire demi-tour, mais ce serait jeter mes efforts aux cochons. Je dois prendre sur moi et si ça se trouve ça ne serait pas si terrible. Arrêter de me fier aux aprioris, bon. Je le laisse finir en restant dans l'encadrement de la porte les bras croisés, c'est le maximum que je puisse faire pour paraître le moins tendu possible. Je pus observer la pièce, il semble seul mais pourtant il y a un grand festin... espère-t-il vraiment avoir beacoup de monde répondant à son annonce ? Je sens déjà la panique venir, mais je me contiens, on est que deux… pas de quoi paniquer.

Il s'approche avoir remarqué ma présence… Pas trop près, me murmurais-je, plutôt avenant et de très bonne humeur ça en serait presque contagieux.
- Salut ! Si tu viens pour l’annonce, t’es au bon endroit. Installe-toi, je t’en prie. Je m’appelle Tegan. Me dit-il en me montrant la table... vraiment beaucoup de victuailles, si une cavalerie arrive au moins on sera près… Je lui rends tant bien que mal son sourire en acquiesçant positivement de la tête avant de m'avancer à mon tour. Je devrais parler, essayons de ne pas être ridicule.
- Salut, oui je viens pour l'annonce, je suis Faelyn, Suis-je le premier ? J'espère ne pas avoir été trop "froid" ou trop formel, ce n'est pas mon fort les interactions sociales. Je me retrouve devant la table sans trop savoir où donner de la tête, mais par politesse après avoir de nouveau hocher positivement la tête je prends une coupe d'un breuvage qui m'est inconnue et quelque chose à manger. Je reste tout de même suffisamment proche de la porte pour avoir une vue sur la sortie, mais aussi parce que ma curiosité veut voir les autres aventuriers… Bonne ou mauvaise idée, on verra si je me décompose en voyant plus d'une autre personne à entrer.

Grisley
Messages : 6
Date d'inscription : 27/01/2022
Crédits : Lancelot | Granblue Fantasy

Univers fétiche : Pirate ou dark fantasy
Préférence de jeu : Homme
Noob
Grisley
Mer 2 Fév - 23:57
511d389c936008ba643a6bf1e1238837_1_1.jpg
Sirius
Firedust

J'ai 19 ans, tout vacciné! J'ai la chance de vivre dans le merveilleux monde de Beltégueuse. Je ne suis qu'un vulgaire orphelin qui a fuit récemment son patelin pour échapper à mes problèmes et je suis aujourd'hui un aventurier novice et maladroit qui chercher un emploi, plus particulièrement celui de sorcier. Disons que la recherche étant plutôt nulle à présent, j'ai souvent faim et je me considère pauvre, bien en dessous de la moyenne. Je suis encore célibataire, déjà parce que je ne sais pas comment séduire adéquatement il faut croire.. On va dire que ça fait de moi quelqu'un de malchanceux ou alors inexpérimenté. Je suis bien avec ça car mon complexe me vient plutôt de mon sentiment d'être inutile 80% du temps.

Vous pouvez facilement reconnaître Sirius, pas seulement parce qu'il est bruyant et expressif mais aussi par son accoutrement, il porte des vêtements sale et amochés qui devaient autrefois avoir des couleurs vives et éclatantes comme du orangé et du rouge avec quelques bruns çà et là. Il porte un peu de cuir mais son habit se compose surtout des tissus amples et confortables pour lui laisser une liberté de mouvements lors de ses sorts.

Sirius hurle en hyperactif qu'il est lorsque le texte est en seagreen, il pense (oui oui, ça lui arrive parfois) quand le texte est en chocolate.
"Aujourd'hui est le grand jour"

L'air me semble particulièrement fébrile, je me doute bien du pourquoi de la chose bien entendu. Je vais rencontrer quelqu'un pour la fameuse annonce et possiblement, enfin me lancer à l'aventure. Pas comme dans les séances de rêveries que je me fais depuis tout petit, depuis la sombre époque de l'orphelinat, non. Une vraie de vraie aventure, je me ferais peut-être même des amis avec un peu de chance. Y'a de quoi m'exciter comme un gamin dans une confiserie, mais je dois faire de mon mieux pour avoir l'air fiable et cool pour m'assurer que ce ne sera pas un rejet comme avec la dernière annonce à laquelle j'ai eu le malheur de répondre.
Quelle humiliation ça avait été pour moi, ils m'ont rejeté en disant qu'il n'y avait pas de place pour les gamins dans le métier d'aventuriers.. Et puis quoi encore, j'ai plus le droit d'être un passionné, un rêveur? Non, car apparemment ça fait de moi un simple mioche dans le corps d'un homme. Un ramassis de conneries si vous voulez mon avis.

Je termine mon petit-déjeuner, qui consiste d'une grande pile de gaufres recouvertes de crème fouettée et de sirop d'érable bien épais. Ensuite de prends rapidement le temps de m'habiller de mes vêtements habituels, qui sont aussi sales et tâchés que mon visage qui lui est encore tout collant de sirop. Je n'aide peut-être pas mon cas mais c'est plus fort que moi, je suis incapable de vraiment cacher ma véritable nature de toute façon. Tant pis pour ceux que ça gênera, je suis bien dans ma peau.

En déambulant dans les rues pour rejoindre la taverne, je passe rapidement à chez un fleuriste et achète un bouquet de fleurs. Loufoque un peu oui mais je sais que je serais un peu en retard et je me sens mal d'arriver les mains vides, j'aurais peut-être dû sauver une ou deux gaufres pour les autres qui seront là… Dommage, les quelques jonquilles mourantes devront faire l'affaire, et puis c'est mieux que rien.

J'arrive enfin à l'endroit et j'expire un bon coup avant de rentrer dans l'immeuble, j'ai un léger stress mais je parviens à utiliser ce stress comme motivation et je met un pied devant l'autre.
À l'intérieur se trouve déjà deux personnes, un homme et un elfe qui ont l'air de faire connaissance

- Salut, oui je viens pour l'annonce, je suis Faelyn, Suis-je le premier ?
- Oui, Ça en a tout l'air! Ce qui fait de moi le petit deuxième! Je suis soulagé, moi qui pensait avoir beaucoup de retard!


J'enfile mon sourire qui semble ultra exagéré mais qui est pourtant honnête, parfois un peu trop même. J'avance vers l'homme qui  doit alors être l'auteur de l'annonce et je lui tends les fleurs avec entrain et une fluidité telle que je passe près de les lui lancer au visage, quelques unes des jonquilles tombent alors au sol maladroitement.

- Bonjour monsieur! Je suis Sirius, je fais de la magie moi! Et vous?

Je reste là immobile une seule seconde car plus que ça serait trop m'en demander et je réalise avoir ignorer l'elfe. Je fais donc volteface vers lui presque agressivement.

- OH! Pardon, Faelus, bon matin à vous aussi!
Bloody Mary
Messages : 46
Date d'inscription : 23/01/2022
Région : Québec
Crédits : Pinterest

Univers fétiche : Science-fiction
Préférence de jeu : Les deux
Noob
Bloody Mary
Jeu 3 Fév - 0:10
7yg3.png
Kendra
la Barbare

J'ai 31 balais... Je passe la plupart de mes journées sur les routes de Beltégueuse. Et dans ma drôle de vie, je suis une guerrière intrépide avec une putain de grosse hache, presque aussi grande que moi ! Je m'en sors plutôt bien aux vues de mon âge, simplement parce que je préfère faire cavalier seul. Grâce à la chance, je suis célibataire et je le vis vraiment bien. Les hommes, c'est de la vraie saloperie !

Kendra porte une espèce d'armure en cuir noir sur tout le corps... Une
cagoule cache sa petite tête, mais elle préfère la retirer dès qu'elle en a l'occasion, soit pas très souvent. Elle possède une paire de bottines montantes pour se déplacer, ainsi
que des gants contre le froid

A l'aventure, compagnons ! 5su7

Kendra s'exprime mal en c75600.
Mais il lui arrive de divaguer bien
trop souvent en b52424.
Au Poney Bleu Canard. Il est tôt. Trop tôt pour décuver, pas assez pour refaire la bringue de la veille. Assise sur une chaise au bar, t'es en train de boire quelque chose d'étrange. À quoi ça ressemble dans ce verre ? À de la pisse de gobelin mélangée à du caramel encore chaud... Ouais, c'est dégueulasse, mais il faut bien que tu boives quelque chose, autre que de l'alcool de riz fermenté. À combien s'élevait ton score hier soir ma jolie ? Pas moins d'une vingtaine, et encore. T'as laissé l'adversaire te passer dessus au propre comme au figuré, parce que tu pouvais pas te permettre de finir ronde comme une pelle. Le strict minimum, pour garder la tête hors de l'eau alors que d'habitude Kendra, t'es fin prête à tous les fumer avant de vomir tes tripes à l'arrière de la taverne.

Oui mais voilà... Par un heureux concours de circonstance, et une tarte dans le museau de l'un de tes détracteurs, t'es de service aujourd'hui. Une petite annonce, vraiment anodine mais qui peut rapporter assez gros quand t'y réfléchis une seconde, peut-être deux. Que disait-elle ? Recherche compagnons d’aventure pour prendre la route et explorer des donjons. T'es pas une débutante là, et t'es loin d'avoir un humour que le commun des mortels puisse saisir mais... Si c'est tout frais payé, comment résister ? Et puis... T'as une putain de grosse hache avec toi ! Il faut pas l'oublier celle-là. Comment t'as fait pour t'en sortir jusqu'ici sans ça ? Beaucoup se le demande. Tu sais que c'est pour t'emmerder. Mais toi, tu t'en fous pas mal de leurs commérages. Tu traces ta route, tu dégommes tout ce qui en vaut la peine et tu touches ta prime à la fin. Chasseuse à tes heures ? Guerrière qui en a sous le coude et qui se trimballe une arme presque aussi grande qu'elle. Ouais ! Ça, ça a de la gueule. Et tu le vis très bien.

Et l'état dans lequel t'as fini hier soir, on en reparle ? Disons que cette fois-ci, t'as fait fort ! Oui bon, t'en avais un sacré coup dans le pif, faut pas l'oublier. L'autre trouble-fête avec qui t'étais supposée gagner n'a pas tenu trois verres avant de s'écrouler à terre comme une bouse de cerf. Seule contre deux autres habitués ? C'était pas facile, mais t'en as mis un au tapis, et le deuxième bah... Comme ta conscience n'arrêtait pas de te chanter qu'il fallait tout arrêter pour pouvoir être en forme le lendemain... En forme ? Qui ça, moi ? Ah ! T'as jamais su vraiment ce que c'était d'être sobre avant d'aller dormir. Si bien que t'as fini le cul coincé dans une botte de foin ! Juste à l'arrière de cette taverne... Être réveillée au chant du coq ! Tu t'y attendais pas à celle-là, hein Kendra ? Dans tous les cas, t'as la panse bien pleine. Des œufs brouillés, un peu de lard grillé, et cette daube liquide qui, selon le propriétaire des lieux, saurait réveiller un mort. À la tienne mon cochon ! Et la politesse c'est toujours pas ton fort on dirait, mais tu t'en contentes très bien. Jusqu'à ce qu'il soit l'heure de décoller. Bon, t'as pas loin à aller Kendra. Juste à te retourner et à te traîner vers l'arrière salle où doit attendre l'auteur de l'annonce en question. On se revoit vite, dis-tu au petit jeune affilié au service, avec une légère tape sur ses fesses bien rebondies. Debout sur tes deux jambes, tu dégages de là en sifflant un petit air idiot. Car l'envie de planter ta hache dans les bourses d'une bestiole difforme te met l'eau à la bouche. Seulement, au fond de ladite taverne, tu ne vois pas d'adulte prêts au combat ! Non mais... Attends ! C'est une blague, hein ? Mortecouille. Non, ce sont des mioches. Tu t'attendais pas à ça. Ta face mortifiée parle pour toi. T'as les yeux exorbités à la limite de les voir foutre le camp tant t'en reviens pas de la situation dans laquelle tu te trouves et... Hey ! C'est vous mes compagnons d'aventure ? Ça vaut le coup de demander. Mais ça se sent que ta question est rhétorique et que tu vas devoir te taper des puceaux, sur tout le long... Tout le long du chemin. Premier qui chiale... Tu l'éventres avec ta hache et t'en fais un collier avec ses entrailles.
Soledad
Messages : 18
Date d'inscription : 24/01/2022
Crédits : Dishonored

Univers fétiche : Un peu de tout tant que l'univers m'inspire !
Préférence de jeu : Femme
Noob
Soledad
Dim 27 Fév - 22:25
j0oj.png
Astrid
de Rosenberg

J'ai 23 ans et je vis à Beltégueuse. Dans la vie, je suis magicienne et alchimiste et je m'en sors extrêmement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

A l'aventure, compagnons ! R7b5

Orpheline, mais restant une fille de bonne famille, la jeune femme est loin d'imaginer ce que cette entrée dans une taverne inconnue va lui offrir... L'aventure s'offre à elle.
Astrid aurait préféré rester enfermée avec un bon livre, un thé chaud et un plaid sur ses genoux. Mais, la pauvre devait sortir pour aller faire quelques courses, ne souhaitant pas mourir de faim aussi tôt. Enfin, c'est pour cela qu'éclaboussant son visage avec un peu d'eau fraiche, Astrid se préparait pour sortir. Portant une jupe longue noire, taille haute, descendant jusqu'à ses chevilles. Elle avait également enfilé une chemise crème avec un col haut et un jabot que la blonde avait habillé d'une broche. Sa tenue, très prude, ne serait pas dans le style Astrid sans un châle. C'est bien pour cela qu'elle avait enfilé un tissu clair autour de ses épaules qui était pourtant déjà couverte. Une vraie sainte.

Descendant les escaliers de son manoir, quatre à quatre, quitte à faire peur à son pauvre chat qui dormait sur l'une des marches, la jeune Rosenberg avait préparé un sac contenant tout ce dont elle pouvait avoir besoin, enfin, c'était juste une bouteille d'eau et son porte-monnaie.

Astrid avait d'habitude toujours le nez en cuisine ou dans son jardin potager. À croire qu'elle ne travaillait jamais. Ce qui au fond était un peu le cas. Elle était douée, talentueuse. Mais qui avait besoin d'une magicienne d'air un peu niaise ? Apparemment personne. Au moins, cela lui permettait de faire ce qu'elle aimait. Enfilant son manteau, elle replace ses cheveux sur son épaule en se jetant un dernier rapide coup d'œil dans le miroir. Être magicienne, alchimiste. Était vraiment sa vocation ? Peut-être que ce n'était pas réellement pour elle. Mais, quitter cet univers serait gâcher son talent .

Soupirant en sortant de chez elle, fermant la porte de son manoir derrière la blonde avait rapidement quittez les beaux quartiers pour ceux se retrouver dans ceux-lui un peu plus populaire, Astrid avait fait étrangement vite, ses courses se passant d'une tranquillité des plus contrôler. Enfin, il y avait bien une chose qu'elle ne pouvait pas contrôler, sa malchance, la pauvre Astrid fit une belle chute à cause d'un des pavés du trottoir étant étrangement placer plus en hauteur que les autres. Écorchant ses genoux, c'était sans compter sur le fait qu'elle venait de tomber devant une taverne.

Maintenant humiliée et écorchée, la miséreuse Astrid s'était relevé en se frottant les mains avant de les essuyer sur sa jupe. Elle était ruinée de toute façon. Ramassant son sac les larmes aux yeux. La jeune femme se sentait ridicule. Qu'elle avait l'air bien misérable. Continuant à marcher, sa cheville commençait alors à faire des siennes, sa chute n'avait pas été que honteuse.

C'est lorsque la douleur fut bien trop pénible que la blonde pris enfin la décision de faire une pause. Entrant finalement dans la taverne, endroit où elle pourrait surement se reposer pendant quelque temps. Enfin, c'était sans compter sur les personnes présente dans celle-ci... Tout cela allait être bien drôle.
Blue
Messages : 125
Date d'inscription : 06/05/2020
Crédits : Okan Bülbül (Artstation)

Univers fétiche : J'aime la variété justement ^^
Préférence de jeu : Les deux
tea
Blue
Jeu 15 Sep - 14:18

Tegan Montrose
J'ai 19 ans et je viens de Tirelor, Beltégueuse. Dans la vie, je suis barde et je m'en sors outrageusement bien grâce à mon talent et à ma fortune familiale. Sinon, malgré ma chance, je suis toujours en quête d’une muse et je le vis plutôt bien.

A l'aventure, compagnons ! Robert-sheehan-smileLa famille Montrose dirige la Guilde des Financiers. Alors, évidemment, ils sont riches comme Crésus… C’est-à-dire, Crésus Montrose, Premier du nom, l’ancêtre fondateur de la lignée. Et en tout ce qu’ils font, ils sont prolifiques… Y compris pour leur descendance. Alors évidemment, ils ont eu une ribambelle de gamins.

Tegan est leur septième fils, onzième gosse. Tous les quinze gamins ne peuvent pas travailler dans l’entreprise familiale, et en plus il est désespérant avec les chiffres. Alors, quand il s’est pris de passion pour la musique, très jeune, on l’a laissé faire. Mais ses parents n’en peuvent plus de le voir déambuler avec son luth et son sourire irrésistible. Alors ils ont passé un accord. Ils lui donneront beaucoup d’argent pour partir à l’aventure et écrire la chanson dont il rêve. A une condition : qu’il ne remette pas les pieds à Tirelor avant au moins dix ans.


Tegan parle sans arrêt, en deeppink. Il chante énormément, en orchid. De temps en temps, il lui arrive de réfléchir aussi, en hotpink
Une arrière salle au calme et un bon petit déjeuner, rien de tel pour accueillir ceux qui, je l’espère, deviendront mes compagnons de route. En attendant, il n’y a qu’à chanter ! Sauf qu’au bout de trois vers, je bute… qu’est-ce qui rime avec frestel ?

Heureusement, le premier répondant à l’annonce a l’air d’être arrivé ! Je l’accueille chaleureusement, l’invite à s’installer et me présente. Il vient effectivement pour l’annonce, et il s’appelle Faelyn ; il demande s’il est le premier.

Le suivant rapplique sur ses mots, un bouquet de fleurs à la main. Il ajoute que ça en a tout l’air, ce qui fait de lui le deuxième ! Il est soulagé, il pensait être en retard. Et avec un grand sourire, il se dirige vers moi pour me tendre ses fleurs. Il manquent de me les lancer au visage, et quelques-unes tombent au sol, mais je les rattrappe avec agilité juste avant qu’elles ne heurtent le plancher.
- Pour moi ? Comme c’est gentil !

Il me salue d’un “Bonjour monsieur !” Il s’appelle Sirius et fait de la magie. Cool ça !
- Je t’en prie Sirius, appelle-moi Tegan ! Je suis barde, mais j’avoue que la magie m’intrigue beaucoup, et que je suis très curieux de te voir en faire !

Il se retourne pour engueuler l’elfe… Enfin, je réalise avec un temps de retard que son intention n’est pas de l’engueuler, mais de le saluer. J’ai rêvé, ou il l’a appelé “Falus” ?

“Mortecouille” jure soudain une voix féminine à l’entrée de la taverne, et je fais volte-face pour découvrir la nouvelle venue. Elle a la trentaine, une grande hache… Une barbare, à coup sûr ! Elle est là pour l’annonce ? Oui visiblement, puisqu’elle demande si on est ses compagnons d’aventures. C’est qu’elle commence à avoir de la gueule, cette petite troupe !
- Oui, c’est nous ! Je m’appelle Tegan, c’est moi qui ai posté l’annonce. Et voici Faelyn et Sirius. Entre, je t’en prie !

Je désigne la table chargée de victuailles.
- J’ai prévu une petite collation avant qu’on passe aux choses sérieuses. J’espère que vous avez faim !

A cet instant précis, une jeune fille entre à son tour dans la taverne. Blonde, un peu plus âgée que moi peut-être, mais les traits délicats. Elle boitille légèrement, sa cheville lui pose visiblement problème. En un instant, je suis à ses côtés et je lui tends mon bras.
- Tegan Montrose, gente dame. A votre service. Puis-je vous escorter jusqu’à un siège ?


Une fois qu’elle est assise, je lui demande :
- Êtes vous là pour mon annonce de recherche de compagnons de voyage ? Faelyn, Sirius et Kendra feront partie de l’aventure, mais plus on est de fous, plus on rit !
[/b]
Contenu sponsorisé
A l'aventure, compagnons !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy-
Sauter vers: