-15%
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox sans fil Édition Limitée 20ème Anniversaire
56.43 € 66.39 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Encore combien de temps?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1675
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 17 Empty

hgfff.png
June Miller
J'ai 36 ans et j'ai arrêté de mentir sur mon âge. Je vis à Charleston, États-Unis. Dans la vie, je suis agent artistique et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance ou pas, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Nouvelle ville, nouvelle identité, nouvelle vie. Cela fait quatre ans que Daniela Willams n'existe plus, remplacé par June Miller. Malgré ses doutes, ses peurs, son incapacité à faire confiance aux gens, son franc parlé et son manque certain d'amour, la jeune femme déboussolée qu'elle était à l'époque, c'était fait la promesse de réussir cette nouvelle vie. Après avoir repris des études, et grâce à l'argent que Tobias lui avait donné, elle a monté son entreprise. Adieu le rêve de devenir artiste. Obligation de rester dans l'ombre. Alors pour côtoyer la scène et les paillettes, elle est devenue agent de star. Dénicheuse de talents. Aujourd'hui, elle est plutôt fière de son succès, de sa réussite et de cette nouvelle vie. Respectée et fortement appréciée dans son métier comme dans sa vie privée, la jeune femme n'a pas perdu sa bonne humeur et son humour parfois tranchant. Malgré les secrets et les mensonges, June a réussi à se faire une place et à vraiment vivre. Mais pour combien de temps encore?

Encore combien de temps?  - Page 17 Tumblr_inline_ndge8ghya71so10o6
Encore combien de temps?  - Page 17 MeaslyDearAnnelida
crédit : moi


« -arrêtes d’être désolé s’il te plais. » demanda la jeune femme sans bouger. Il ne pouvait pas savoir. Elle avait été incapable de crier en retour, incapable de bouger plus vite. Et puis ça aurait changé quoi ? Il ne l’aurait pas porté sur son dos pour revenir au chalet. Pour le moment elle était encore trop en état de choc pour s’en rendre vraiment compte, mais elle s’était surpassée dans ces bois. Elle avait puissé dans toutes ses réserves, dans tout son courage afin de rester en vie. Pour être avec lui. June avait eut les bons réflexes, avait su mettre en application les conseils qu’il lui avait donné, et c’était grâce à ça qu’elle était encore vivante maintenant, capable de le regarder. Un pincement de lèvres avant de hochement de tête. Les affaires et ils partaient.

June prit le temps d’avaler un nouveau verre d’eau, avant de se rendre dans les chambres et de faire deux sacs. Le long du couloir, encore une fois elle évita de regarder les dégâts du combat qu’avait dû mener Tobias. Deux hommes… Deux hommes de mains. Comment Lee Jong avait il su qu’ils se trouvaient ici ? Pourquoi n’était il pas venu lui même en personne ? June réalisa alors ce que Tobias était en train de faire lorsqu’elle était arrivée au chalet. La pelle à côté de lui… Les traces de terres et de sang. Sa respiration s’affola quelques secondes. Et puis elle fixa les bagages du regard en se disant que les rôles auraient pu être différents. La jeune femme attacha ses cheveux, et ferma les sacs avant de revenir dans la cuisine.

Une fois en voiture, elle regarda le chalet s’éloigner, laissant le silence prendre place entre eux. Un regard pour Tobias qui conduisait. Comment tenait il encore debout ? Elle lui aurait bien proposé de conduire, mais elle s’en savait incapable pour le moment. Les images de sa lutte lui revenaient en mémoire, le visage de son agresseur, la peur dans le creux du ventre, la rage de vouloir survivre. Elle cligna des yeux et tourna la tête vers Tobias en sentant sa main. « -je dormirais dans l’avion... » répondit elle. Il était tout autant épuisé qu’elle, et il était hors de question qu’elle le laisse sans surveillance. Ça serait trop con de mourir dans un virage parce qu’il avait piqué du nez !

June avait rabattu la capuche de son pull sur sa tête en sortant de la voiture. Il faisait froid, la neige tombait toujours. Elle cacha au mieux son visage en montant dans l’avion, avant de prendre place à côté de Tobias. Elle était bien trop épuisée pour poser la moindre question. Elle lui faisait confiance pour la suite. La fatigue eut raison d’elle, et June s’endormie rapidement. La jeune femme ouvrit les yeux avec difficulté lorsque l’avion amorça sa descente. Ce n’était que la seconde fois qu’elle prenait l’avion. La première fois, Tobias l’avait laissé à l’aéroport avec une nouvelle identité et un compte en banque bien remplis. L’atterrissage lui retourna le ventre comme la dernière fois, et elle planta ses ongles dans les accoudoirs du siège. Un soupire en fermant les yeux lorsque l’appareil fut enfin posé. « -d’accord... » souffla t elle à Tobias qui venait de lui dire où ils se trouvaient. Paris…

Elle suivit docilement et lui rendit son sourire avec un : « -je comprends... » elle aurait aimé savoir à quoi il réfléchissait, mais ça n’était pas le moment de poser des questions. L’appartement de Paris était tout aussi luxueux que les deux autres demeures que Tobias possédait. Mais elle ne fit aucun commentaire, retira son pull et ses chaussures avant de se glisser dans les draps. Chaque mouvement était douloureux. Elle déposa ses lèvres sur l’épaule de Tobias avant de fermer les yeux sans rien ajouter de plus. Pourtant elle ne trouva pas le sommeil. Elle avait dormi dans l’avion… Au bout d’un moment, alors que Tobias semblait dormir, elle se leva et s’approcha d’une fenêtre pour regarder la ville. La vue était magnifique… Elle regarda quelques secondes Tobias dormir avant de se tourner à nouveau vers la ville des lumières. Elle savait qu'il s'en voulait, et que c'était sa faute s'il était blessé.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1741
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 17 Empty

210711084409633099.png
Tobias Hansen
J'ai 41 ans et je vis à Santa Barbara, États-Unis. Dans la vie, je suis professeur dans un lycée privé et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Quatre ans que Blackbird avait disparu. Quatre ans que Tobias Hansen avait décidé de se ranger, abandonnant sa double-vie pour vivre pleinement la sienne. Enseignant dans un établissement privé de Santa Barbara, mais sans délaisser celle qui avait été l’élément perturbateur de sa vie. Il aurait pu la laisser vivre sa vie sans son regard au-dessus de son épaule, mais son instinct lui disait que ce n’était pas fini. A tout moment, on pouvait apprendre son existence et finir le travail… Ce qui arriva, obligeant Blackbird à reprendre du service une dernière fois afin de sauver celle auprès de qui, il avait trouvé les prémices de sa rédemption...

Encore combien de temps?  - Page 17 B4kh
Encore combien de temps?  - Page 17 A1ry
Encore combien de temps?  - Page 17 7kkl
crédit : Bazzart



Tobias avait cessé de s’excuser à la demande de la jeune femme, se murant dans un silence inquiétant, et cela, jusqu’à leur atterrissage en France. Les seuls mots qu’il finit par prononcer, c’était pour tenter de rassurer June sur son côté taciturne qui prenait davantage d’ampleur depuis les évènements de cette nuit. Pas d’un habituel bavard en général, il l’était encore moins quand quelque chose le perturbait. Le quarantenaire était donc resté silencieux jusqu’à leur arrivée à son appartement de Paris à l’architecture haussmannienne qu’il appréciait tout particulièrement : Les moulures au plafond, le parquet d’époque et grinçant sous leurs pieds, la vue sur les beaux quartiers de Paris. Pour autant, il n’en profita pas une seconde alors, qu’à peine eurent-ils franchis les portes de la résidence, Tobias se changea et se glissa sous les draps en compagnie de June. Alors qu’elle avait fini par s’assoupir durant le vol, quant à lui, il cumulait plus de trente-heures sans sommeil et cela commençait à lui peser. Il tomba donc rapidement dans les bras de Morphée, mais ce ne fut que de courte durée…

La respiration haletante et le cœur battant à tout rompt, Tobias se redressa brusquement dans les draps légèrement humide et tourna la tête vers June qui avait laissé une place vide dans le lit. Il se passa une main lasse sur le visage et la chercha du regard avec une certaine inquiétude Debout devant la fenêtre, elle observait la vue qu’offrait l’appartement sur une bonne partie de Paris. Un soupir de soulagement en se rendant compte que tout cela n’était qu’un mauvais rêve et se glissa hors du lit pour s’approcher de cette dernière, glissant ses bras autour de sa taille et son visage dans son cou, y déposant un baiser « Tu ne parviens pas à dormir ? » avant de tourner la tête vers la fenêtre « J’aurais préféré qu’on vienne ici dans d’autres circonstances que celles-ci ». Il se détacha de cette dernière pour se rendre dans la cuisine afin d’avaler un grand verre d’eau et revint auprès de June « Viens dormir » tout en retournant dans le lit, mais resta assis un petit instant « Tout va bien June ? » avec une pincée d’inquiétude dans la voix. Il finit par s’allonger dans le lit et tenta de trouver le sommeil au plus vite… Le chemin à parcourir était encore long…

Tobias se réveilla à l’aube et après un regard pour la jeune femme qui semblait endormie, il prit rapidement une douche, s’habilla et prit le soin de prendre son arme, et de fermer à clef derrière lui alors qu’il quitta l’appartement pour rejoindre la petite boulangerie en bas de l’immeuble. Les yeux partout, il passa commande avec un Français approximatif, tentant d’ignorer le regard intrigué de la boulangère face à ses ecchymoses. Il ne se fit pas prier pour revenir au plus vite dans l’appartement, rassuré de voir qu’aucun intru n’était entré en son absence et dressa le petit-déjeuner avant de venir réveiller la jeune femme. Assis sur le rebord du lit, il passa ses doigts dans ses cheveux bruns et lui sourit « Bonjour… Petit-déjeuner Français ce matin » tout en tournant la tête vers la table qui n’attendait qu’elle. Il se leva du lit et prit place à table, attaquant son premier café de la matinée, quand on frappa à la porte. Tobias posa son index devant ses lèvres pour demander à June ne pas prononcer le moindre mot et sorti son arme, se dirigeant à pas de loup jusqu’à la porte d’entrée. Un regard pour le judas et ouvrit à son vieil ami à qui il fit la bise avant de s’écarter pour le laisser entrer. Un regard dans le couloir et referma la porte derrière eux « June, je te présente François Duprès ». Un silence que respecta le français et poursuivit « Il sera en charge de ta protection dès notre arrivée en Asie ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1675
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 17 Empty

hgfff.png
June Miller
J'ai 36 ans et j'ai arrêté de mentir sur mon âge. Je vis à Charleston, États-Unis. Dans la vie, je suis agent artistique et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance ou pas, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Nouvelle ville, nouvelle identité, nouvelle vie. Cela fait quatre ans que Daniela Willams n'existe plus, remplacé par June Miller. Malgré ses doutes, ses peurs, son incapacité à faire confiance aux gens, son franc parlé et son manque certain d'amour, la jeune femme déboussolée qu'elle était à l'époque, c'était fait la promesse de réussir cette nouvelle vie. Après avoir repris des études, et grâce à l'argent que Tobias lui avait donné, elle a monté son entreprise. Adieu le rêve de devenir artiste. Obligation de rester dans l'ombre. Alors pour côtoyer la scène et les paillettes, elle est devenue agent de star. Dénicheuse de talents. Aujourd'hui, elle est plutôt fière de son succès, de sa réussite et de cette nouvelle vie. Respectée et fortement appréciée dans son métier comme dans sa vie privée, la jeune femme n'a pas perdu sa bonne humeur et son humour parfois tranchant. Malgré les secrets et les mensonges, June a réussi à se faire une place et à vraiment vivre. Mais pour combien de temps encore?

Encore combien de temps?  - Page 17 Tumblr_inline_ndge8ghya71so10o6
Encore combien de temps?  - Page 17 MeaslyDearAnnelida
crédit : moi


Elle s'était retournée, sortie de son moment de quiétude à regarder la ville. Depuis combien de temps est qu'elle était là, assise sur le rebord de la fenêtre à regarder les lumières de Paris. Une heure peut être deux. Mais Tobias venait de se redresser dans le lit. Cela faisait déjà un moment qu'il s'agitait dans les draps. Un mauvais rêve. Étrange que ça soit lui qui en fasse et pas elle. Elle s'était seulement retournée. Alors qu'elle aurait pu se précipiter vers lui, demander ce qui se passait, le serrer dans ses bras avec douceur. Mais elle n'avait pas bougé. Il était venu à elle, et elle avait adoré le naturel de ses gestes tendent. June avant légèrement penché la tête sur celle de Tobias, avant de répondre à voix basse : « -non. Et je voulais voir Paris avant qu'on reparte. » elle posa une main sur le bras de Tobias pour seule réponse à ce qu'il ajouta.

Elle revint se coucher sous les draps quand il le lui demanda, et elle répondit dans un murmure : « -je sais pas… » non, elle n'était pas certaine d'aller bien. D'accord ils étaient vivant, mais… il lui fallait le temps s'assimiler tout ça. « -il se passait quoi dans ton cauchemar ? » osa t elle demander d'un voix blanche, en tournant la tête vers lui. Elle avait bien vu qu'il l'avait tout de suite chercher des yeux. « -reposes toi » déclara t elle en se blottissant contre lui.

June s'était endormi lorsque le soleil avait commencé à se lever. Décalage horaire, stress pas encore retombé. Elle avait passé un temps fou à regarder Tobias dormir. Pourquoi est ce qu'ils ne s’étaient pas croisé au coin d'une rue ? Elle s'était souvenu que sans lui, elle serait encore Daniela, femme de ménage et serveuse. Mais aujourd'hui avec lui qu'est ce qu'elle était ? Qu'est ce qu’elle devenait ? La jolie brune n'avait pas bougé d'un centimètre lorsqu’il s'était levé, dormant d'un sommeil lourd. Et elle avait eut bien du mal à ouvrir les yeux quand il était venu la réveiller. « -qu'est ce que… on dois partir maintenant ? » avait elle bredouillé la voix pleine de sommeil. Elle se leva en traînant les pieds, et déposa un baiser dans le cou de Tobias avant de s'asseoir.

Et puis on sonna à la porte. Ah non là clairement elle n'était pas dispo pour faire un nouveau plan de survit. Elle resta interdite en voyant un homme entrer dans l'appartement. Elle fit un signe de tête à l’intrus. Elle devait être belle à voir ! Tobias aurait pu la prévenir. Et puis elle bloqua sur les paroles du beau blond. « Pardon ? » demanda elle d'une voix blanche, ne comprenant pas.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1741
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 17 Empty

210711084409633099.png
Tobias Hansen
J'ai 41 ans et je vis à Santa Barbara, États-Unis. Dans la vie, je suis professeur dans un lycée privé et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Quatre ans que Blackbird avait disparu. Quatre ans que Tobias Hansen avait décidé de se ranger, abandonnant sa double-vie pour vivre pleinement la sienne. Enseignant dans un établissement privé de Santa Barbara, mais sans délaisser celle qui avait été l’élément perturbateur de sa vie. Il aurait pu la laisser vivre sa vie sans son regard au-dessus de son épaule, mais son instinct lui disait que ce n’était pas fini. A tout moment, on pouvait apprendre son existence et finir le travail… Ce qui arriva, obligeant Blackbird à reprendre du service une dernière fois afin de sauver celle auprès de qui, il avait trouvé les prémices de sa rédemption...

Encore combien de temps?  - Page 17 B4kh
Encore combien de temps?  - Page 17 A1ry
Encore combien de temps?  - Page 17 7kkl
crédit : Bazzart



Cela faisait des années que Tobias n’avait pas fait de cauchemar, l’obligeant à se réveiller brusquement afin de fuir au plus vite ses démons. Les évènements de la veille au soir avaient semblablement eu raison de la quiétude habituelle de ses nuits. Une main lasse sur le visage et le temps de se reconnecter à la réalité, le tueur à gage finit par quitter les draps pour rejoindre June assise sur le rebord de la fenêtre, glissant ses bras autour de son corps, sa tête se nichant dans son cou pour embrasser sa peau. Il apprécia le naturel de leurs gestes, et encore plus ce soir. Un sourire en laissant son regard se perdre dans la contemplation de Paris « D’accord » et lui confia qu’il aurait préféré le lui faire découvrir cet endroit dans d’autres circonstances. La seule réponse de June fut sa main sur son bras. Cette dernière semblait prendre l’habitude de répondre par des silences, et dans d’autres circonstances, ça l’aurait sûrement amusé, mais ce soir, ça l’inquiétait plus qu’autre chose…

Tobias lui demanda de venir se coucher avec lui et elle le suivit sans broncher, rejoignant le lit alors que le jour n’allait plus vraiment tarder à se lever. Un regard pour cette dernière en entendant sa réponse « Le contraire m’aurait inquiété » alors qu’il décida de s’allonger. Si elle lui avait répondu que tout allait bien, il n’y aurait pas cru. Le soulagement d’être en vie ne pouvait pas contrebalancer les évènements qui s’étaient déroulés au chalet. Ils auraient pu mourir cette nuit. Des balles avaient été tirées, des coups avaient été donnés et du sang avait coulé, tout cela dans la peur et la colère. Alors non, ça ne pouvait pas aller. Ses yeux sombres fixant le plafond, il déglutit avec difficulté en entendant la question de June et sans bouger, répondit « On était dans cette forêt entièrement recouverte de neige et Lee Jong se tenait à tes côtés… Il te tranchait la gorge, maculant la neige de ton sang et poussa, d’un simple coup de pied, ton corps dans le ravin à ses côtés, un sourire satisfait sur les lèvres ». Ce ne fut qu’à ce moment que Tobias tourna la tête vers elle et acquiesça lentement de la tête, la serrant tout contre lui.  

Malgré la visite de ses démons durant la nuit, Tobias se sentait plus reposé quand il ouvrit les yeux à l’aube et décida d’apporter un peu de douceur à June en ramenant des viennoiseries françaises pour le petit-déjeuner. Quand il prit place sur le rebord du lit afin de la réveiller, il comprit qu’elle restait toujours à l’affût, même au petit matin « Non, non. Pas encore. On a encore trois-quatre heures avant de prendre notre avion » et se leva du lit pour prendre place à table, dégustant son premier café de la journée. Un sourire en sentant les lèvres de June dans son cou et la suivit du regard quand elle s’installa à la même table que lui. Ils ne furent pas tranquilles plus de quelques minutes que l’on sonna à la porte. François Duprès. Il fit rapidement les présentations, sans entrer dans les détails, à l’exception de cette petite précision qui avait toute son importance : Duprès devenait le nouveau protecteur de June.
L’absence d’émotions dans la voix de cette dernière le perturba, et fit signe à son ami de les laisser cinq minutes ensemble. Il s’éclipsa alors sur la terrasse, les laissant seuls un instant. Il la regarda fixement, dans un silence de plomb alors que dans son esprit, il tenta de trouver les mots justes, mais se résigna. Il s’approcha d’elle, et s’accroupit devant elle « François est un ami de longue date qui va nous accompagner jusqu’en Asie. Quant à moi, je vais repartir pour les États-Unis d’ici quelques jours, retrouver Lee Jong et McPherson, et les tuer ». Le ton détaché de Tobias démontrait que la part sombre de sa personnalité refaisait surface et qu’il serait sans pitié avec ses adversaires. Il baissa la tête en soupirant, et reprit en recroisant les prunelles claires de June « Je ne peux pas te protéger, pas comme ça, pas de cette manière. Quand j’ai su que tu étais en danger, je me suis montré imprudent et j’ai pris des risques inconsidérés tout cela, parce que je tiens à toi… Je ne réfléchis plus correctement, plus rationnellement quand ça te concerne et ça me fait peur ». Il posa sa main sur sa joue avec douceur « Ce n’étaient que des hommes de main. Lee Jong est bien plus fort, bien plus imprévisible et sans pitié. Je dois me reconcentrer sur mon objectif premier, te protéger et les tuer avant qu’ils ne le fassent. Tu n’as pas idée à quel point cette décision est difficile à prendre pour moi. J’aimerais rester avec toi, prendre soin de toi, mais je risque de nous faire tuer tous les deux et ça… » Il eut un petit rire nerveux « Ce n’est pas possible ». Il tourna la tête vers la baie vitrée donnant sur le balcon où se trouvait le français, baissa la tête un instant et releva ses yeux sur elle « Duprès est un ami de longue date. J’ai une confiance aveugle en lui et il saura prendre soin de toi correctement ». Tobias se redressa, déposant un long baiser sur son front « Tu prendras de jolies couleur là-bas ».  


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1675
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 17 Empty

hgfff.png
June Miller
J'ai 36 ans et j'ai arrêté de mentir sur mon âge. Je vis à Charleston, États-Unis. Dans la vie, je suis agent artistique et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance ou pas, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Nouvelle ville, nouvelle identité, nouvelle vie. Cela fait quatre ans que Daniela Willams n'existe plus, remplacé par June Miller. Malgré ses doutes, ses peurs, son incapacité à faire confiance aux gens, son franc parlé et son manque certain d'amour, la jeune femme déboussolée qu'elle était à l'époque, c'était fait la promesse de réussir cette nouvelle vie. Après avoir repris des études, et grâce à l'argent que Tobias lui avait donné, elle a monté son entreprise. Adieu le rêve de devenir artiste. Obligation de rester dans l'ombre. Alors pour côtoyer la scène et les paillettes, elle est devenue agent de star. Dénicheuse de talents. Aujourd'hui, elle est plutôt fière de son succès, de sa réussite et de cette nouvelle vie. Respectée et fortement appréciée dans son métier comme dans sa vie privée, la jeune femme n'a pas perdu sa bonne humeur et son humour parfois tranchant. Malgré les secrets et les mensonges, June a réussi à se faire une place et à vraiment vivre. Mais pour combien de temps encore?

Encore combien de temps?  - Page 17 Tumblr_inline_ndge8ghya71so10o6
Encore combien de temps?  - Page 17 MeaslyDearAnnelida
crédit : moi


Elle s'était attendue à ce genre de rêve. Elle tenta de la rassurer en restant terre à terre. « -la neige c'est finit puisqu’on va en Asie. » comme si ces simples mots pouvait chasser ces images de l'esprit de Tobias. Au fond d'elle-même, elle doutait que le coréen allait opté pour un truc aussi rapide qu'une gorge tranchée. Surtout si il apprenait que Tobias et elle, étaient devenu bien plus proche. Mais ça n'était pas le moment de penser à ça. Il devait se reposer. Vraiment se reposer. Demain serait différent.

Et comment ! A peine levé qu'un homme entrait dans l'appartement. Un français. Un ami de Tobias. Et voilà que ce dernier lui annonçait que ce type serait responsable de sa sécurité en Asie. Elle n'était pas en grande forme, pas super bien réveillé mais elle n'était pas non plus totalement conne. Alors faire une scène à Tobias, là devant ce type, c'était exclus. Elle ne savait pas si il pouvait être au courant pour leur rapprochement récent. June regarda le petit déjeuner. Tu parles… c'était pour mieux lui faire avaler la pilule ? Ma jolie brune n'eut pas la force de regarder Tobias tout de suite, écoutant son programme. Elle leva les yeux sur lui quand il déclara que tout cela lui faisait peur. Un regard pour le balcon quand il parla du français. Et puis elle déclara simplement. « -je vais m'habiller. » en se levant pour quitter la cuisine et regagner la chambre. Elle tourna le dos à la porte, et se changea silencieusement en serrant les dents.

Elle n'était pas d'accord avec le décision de Tobias. Elle la trouvait même absurde. Mais elle savait qu'il avait déjà établi son plan, réfléchit à tout. A quoi est ce que ça servirait de lui dire qu'elle n'était pas d'accord. Partir à l'autre bout du monde, techniquement c'était ensemble qu'il le lui avait proposé. Et puis il n'avait pas la moindre idée d'où se trouvait Lee Jong. Était encore au état unis ? Lorsqu'elle sortie la tête de son tshirt elle le fit avec lenteur réalisant que c'était peut être la peur qui dictait la conduite de Tobias. Pas la peur de la perdre, mais la de l'avoir… assise sur le lit, les coudes sur les genoux, elle laissa passer un long soupire.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1741
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 17 Empty

210711084409633099.png
Tobias Hansen
J'ai 41 ans et je vis à Santa Barbara, États-Unis. Dans la vie, je suis professeur dans un lycée privé et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Quatre ans que Blackbird avait disparu. Quatre ans que Tobias Hansen avait décidé de se ranger, abandonnant sa double-vie pour vivre pleinement la sienne. Enseignant dans un établissement privé de Santa Barbara, mais sans délaisser celle qui avait été l’élément perturbateur de sa vie. Il aurait pu la laisser vivre sa vie sans son regard au-dessus de son épaule, mais son instinct lui disait que ce n’était pas fini. A tout moment, on pouvait apprendre son existence et finir le travail… Ce qui arriva, obligeant Blackbird à reprendre du service une dernière fois afin de sauver celle auprès de qui, il avait trouvé les prémices de sa rédemption...

Encore combien de temps?  - Page 17 B4kh
Encore combien de temps?  - Page 17 A1ry
Encore combien de temps?  - Page 17 7kkl
crédit : Bazzart



Depuis leur départ précipité du chalet, Tobias n’avait eu de cesse que de ressasser chaque minute, chaque seconde de cette fameuse nuit qui aurait pu leur coûter la vie. Que cela soit la voix de June sur son répondeur, sa manière de pénétrer dans le chalet sans prendre la moindre précaution au préalable, ou encore ce soulagement immense qui l’avait envahi en la voyant tomber à genoux dans la poudreuse. C’était un rituel qu’il s’était imposé depuis son temps dans les forces spéciales, durant lequel il se remémorait chaque instant de sa mission pour prendre conscience de toutes les imperfections, les erreurs commises. Et cette nuit-là, elles étaient bien trop nombreuses… Il s’était laissé dicté par l’affect et ça aurait pu leur coûter leurs vies à tous les deux. C’était la raison pour laquelle, Tobias s’était emmuré dans un profond mutisme. Il ne voulait plus commettre les mêmes erreurs, et surtout, il ne voulait plus ressentir cette peur viscérale qu’il avait pu éprouver à la simple pensée que June pourrait ne plus être… Voilà comment il en était arrivé à confier sa protection au français qui venait de faire irruption dans leur quotidien. Voilà comment il en était arrivé à se mettre accroupi devant elle, en espérant trouver les mots justes. Mais il comprit à sa manière de fuir son regard, qu’il n’y était pas parvenu. Les seuls mots qu’elle prononça l’obligea au silence. Les mains sur les hanches, un soupir et la tête baissée, il entendit le français arriver jusqu’à lui « Ça arrive à tout le monde d’avoir peur, c’est comme ça qu’on sait qu’on tient aux choses, quand on a peur de les perdre ». Tobias fronça les sourcils en relevant la tête vers son ami qui se montrait soudainement philosophe, et devant son air d’incompréhension, le français rétorqua, en lui donnant une tape dans le dos « C’est dans Bodyguard. On se retrouve dans l’avion » et la porte de l’appartement se referma sur le français.

Tobias laissa un nouveau soupir s’échapper, et décida de rejoindre la jeune femme dans la chambre. Cette dernière était assise sur le rebord du lit, sûrement perdue dans ses pensées. Il laissa une certaine distance entre eux deux, posant son épaule contre l’encadrement de la porte, comme lorsqu’il lui rendait visite dans les salles de classe quatre ans auparavant. Cette pensée lui tira un petit sourire qui disparu bien vite alors qu’il releva ses yeux sur elle « Je ne le fait pas de gaieté de cœur, June… Mais la simple idée de te perdre parce que j’ai été imprudent … » et ferma les yeux avec force, laissant sa tête retomber contre l’encadrement de la porte. Il rouvrit les paupières pour la regarder de nouveau « Je comprends que ça soit difficile à comprendre. Je comprends que tu dois te sentir à l’abris avec moi… même si cette fameuse nuit a dû te faire comprendre que je n’étais peut-être pas si doué que cela pour te protéger comme il se le doit… » Il serra la mâchoire par colère contre lui-même « Mais quant à moi, je me sens vulnérable à tes côtés. Tu es mon talon d’Achille et je dois tuer Lee Jong avant qu’il ne s’en rende compte ». Un soupir et se détacha de l’encadrement de la porte pour prendre place sur le rebord du lit aux côtés de June, il glissa sa main dans son dos et l’attira à lui pour la serrer dans ses bras « J’ai l’impression que si je maintiens ma décision, je risque de te perdre » alors qu’il se pencha légèrement pour croiser ses prunelles claires. Tobias craignait que la jeune femme ne voit, en son éloignement, une manière de fuir leur relation, de la fuir elle. Il ne le souhaitait pas. Il tenait réellement et sincèrement à elle. Il embrassa son cou avec douceur avant de lui murmurer comme un secret « Je tiens à toi, ne doute jamais de ça », avant de se lever du lit dans le but de rassembler leurs effets personnels.  



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1675
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 17 Empty

hgfff.png
June Miller
J'ai 36 ans et j'ai arrêté de mentir sur mon âge. Je vis à Charleston, États-Unis. Dans la vie, je suis agent artistique et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance ou pas, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Nouvelle ville, nouvelle identité, nouvelle vie. Cela fait quatre ans que Daniela Willams n'existe plus, remplacé par June Miller. Malgré ses doutes, ses peurs, son incapacité à faire confiance aux gens, son franc parlé et son manque certain d'amour, la jeune femme déboussolée qu'elle était à l'époque, c'était fait la promesse de réussir cette nouvelle vie. Après avoir repris des études, et grâce à l'argent que Tobias lui avait donné, elle a monté son entreprise. Adieu le rêve de devenir artiste. Obligation de rester dans l'ombre. Alors pour côtoyer la scène et les paillettes, elle est devenue agent de star. Dénicheuse de talents. Aujourd'hui, elle est plutôt fière de son succès, de sa réussite et de cette nouvelle vie. Respectée et fortement appréciée dans son métier comme dans sa vie privée, la jeune femme n'a pas perdu sa bonne humeur et son humour parfois tranchant. Malgré les secrets et les mensonges, June a réussi à se faire une place et à vraiment vivre. Mais pour combien de temps encore?

Encore combien de temps?  - Page 17 Tumblr_inline_ndge8ghya71so10o6
Encore combien de temps?  - Page 17 MeaslyDearAnnelida
crédit : moi


Elle l'avait entendu arrivé. C'était rare. Heureusement il s'arrêta à la porte. Elle ne parvint pas à prendre sur elle plus longtemps. « -tu n'as pas été imprudent. » répliqua June toujours sur ce même ton neutre. Pour le suite, elle préféra se taire, parce qu'elle n'était pas certaine de rester calme. En venant lui parler à nouveau Tobias faisait grimper d'un cran l'énervement de la jeune femme. Elle serra les dents, se raidit même lorsqu'il vint prendre place à côté d’elle. Et puis il ajouta deux phrases qui changèrent les choses. Elle eut du mal à le regarder. Il avait raison. June n'approuvait pas du tout sa décision. Elle ne dit rien jusqu'à ce qu'il se lève. Mais il fallait qu'elle parle, qu'elle lui dise, qu'elle tente au moins de lui faire comprendre.

« -si je me sens à l'abri et en sécurité avec toi, c'est parce que je t'ai fais confiance quand tu m'as dis que seul toi pouvait me protéger. » elle commença ainsi, sans se retourner. Et puis elle se leva et continua toujours sans le regarder, enfilant sa veste. « - le souci, à mes yeux, c'est que tu t'en veux pour ce qui est arrivé. » elle retira ses cheveux du col de sa veste. « -tu ne pouvais pas savoir. C'est arrivé, on s'en ai sorti. Pas la peine de te torturer mentalement. » il ne reviendrait pas en arrière, il n'était pas non plus surhumain. Elle rangea ses affaires dans son sac et ajouta en le regardant enfin : « -si tu as besoin de prendre du recule pour avoir les idées claires et bien d'accord. Je te l'ai déjà dis je suis désolée de mettre le bordel dans ta vie. » elle haussa les épaules et ajouta : « -si tu dois repartir pour les usa dans quelques jours autant que tu ne viennes pas avec moi tout de suite. Ça t ėvitera des heures de vol pour rien. » elle pris son sac et retourna dans la cuisine, il lui fallait du café et manger quelques chose.

Elle fit couler deux tasses. Une pour lui, une pour elle. Et June vint tendre la tasse à Tobias. « -tiens, tu n'en as bu qu'un. » souffla t elle avant revenir prendre la sienne. « -je n'ai pas la moindre envie qu'on soit séparé. Et excuses moi mais je ne vois pas où est ta logique par rapport à Lee machintruc. Et si il était déjà à Paris ? Si tu étais prévisible ? Si il nous attendais en Asie ? Comment peux tu savoir ? » encore une fois, elle se trompait peut être, Tobias avait certainement des gens qui le tenait informé. Elle avala deux grandes gorgées de café, avant de partager un croissant en deux. « - si je dois accepter ton plan, tu manges un peu avec moi avant de partir. » elle n était pas trop compliqué en affaire. June laissa passer un moment de silence avant de soupirer et d'ajouter en posant sa main sur celle de Tobias : « -écoutes… on en a déjà parlé… si l'un de nous dois mourir et bien… il restera à l'autre quelques beaux souvenirs. Je vais continuer à m'entrainer, surtout au tir. Quelques techniques de self défense seraient peut être les bienvenues parce que mes ongles ne peuvent pas faire tout le boulot. » un petit sourire en lui disant cela, avant d'ajouter presque comme une demande en mariage : « -ne pars pas… » elle n'avait pas envie d'être séparer de lui. Pas envie de se retrouver seule à l'autre bout du monde, pas envie d'apprendre un malheur par la bouche d'un autre.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1741
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 17 Empty

210711084409633099.png
Tobias Hansen
J'ai 41 ans et je vis à Santa Barbara, États-Unis. Dans la vie, je suis professeur dans un lycée privé et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Quatre ans que Blackbird avait disparu. Quatre ans que Tobias Hansen avait décidé de se ranger, abandonnant sa double-vie pour vivre pleinement la sienne. Enseignant dans un établissement privé de Santa Barbara, mais sans délaisser celle qui avait été l’élément perturbateur de sa vie. Il aurait pu la laisser vivre sa vie sans son regard au-dessus de son épaule, mais son instinct lui disait que ce n’était pas fini. A tout moment, on pouvait apprendre son existence et finir le travail… Ce qui arriva, obligeant Blackbird à reprendre du service une dernière fois afin de sauver celle auprès de qui, il avait trouvé les prémices de sa rédemption...

Encore combien de temps?  - Page 17 B4kh
Encore combien de temps?  - Page 17 A1ry
Encore combien de temps?  - Page 17 7kkl
crédit : Bazzart



L’agacement de June était presque palpable alors qu’il continuait de parler dans l’espoir d’apaiser les tensions entre eux. Elle n’avait peut-être pas crié pour faire exploser sa colère, mais Tobias la connaissait assez pour savoir que la décision qu’il venait de prendre n’était pas au goût de la jeune femme. Ce fut la raison pour laquelle il déposa un baiser dans son cou en lui rappelant qu’il tenait à elle. Il ne fuyait pas June ou encore leur relation. Il voulait seulement la protéger. Tobias se leva dans l’optique de rassembler leurs effets personnels quand June prit la parole. Alors qu’il s’apprêtait à ramasser son sac posé près du mur, ce dernier s’arrêta dans son élan et senti son cœur se serrer. Il souffla un « Il faut croire que je me suis trompé » et poursuivit dans son élan en ramassant ledit sac pour le poser dans la pièce voisine, mais il ne parvint pas à franchir le seuil de la porte alors que June poursuivait. Tobias ferma les yeux avec autant de force qu’il serrait sa mâchoire « Comment veux-tu que je ne m’en veuille pas June ? Tu as passée la nuit dans un ravin, tu t’es retrouvée seule poursuivit par deux hommes pendant que je faisais tranquillement les courses » et laissa tomber brutalement le sac au sol tout en se retournant vers la jeune femme. A ce qu’elle ajouta, il resta silencieux parce qu’il savait qu’elle avait raison. Le principal, c’était qu’ils s’en soient sortis vivant, autant l’un que l’autre. Il releva son regard pour croiser celui de June et souffla comme une supplique « Arrête de dire ça, s’il te plaît », et détourna finalement les yeux alors qu’il entoura son corps de ses bras, comme s’il s’enlaçait lui-même « Je voulais m’assurer que tu étais bien installée, mais si tu veux » et resta quelques secondes de plus dans la chambre alors que June avait déjà quitté la pièce.

Tobias se résigna à prendre son sac et l’emmener dans la pièce principale, rejoignant June dans la cuisine sans mot dire. Il posa ses mains sur l’établi et sourit avec douceur en l’entendant. Elle avait pris l’habitude de le voir boire deux tasses de café chaque matin, et apprécia cette marque d’attention à son égard. Ce n’était rien, mais il en fut touché. Il porta sa tasse à ses lèvres, laissant toujours sa main libre appuyée sur le comptoir, et releva lentement son regard sur June alors qu’il reposait lentement sa tasse sur l’établi de la cuisine « Je n’en sais rien. Il a réussi à devancer mon contact qui m’a prévenu de son arrivée pour d’ici quelques jours » et finalement, il avait vu débarquer deux hommes armés chez lui le lendemain. Il rentra sa tête dans ses épaules, fixant un point invisible sur le sol, avant de sourire avec douceur alors que June n’avait qu’une requête : Qu’il mange un peu avec elle ce matin. Il acquiesça sans mot dire et laissa son regard glisser sur la main qu’elle venait de poser sur la sienne. Ce qu’elle ajouta fit disparaître son sourire. L’un ou l’autre ne pourrait se contenter que de souvenirs. Alors que cette idée ne l’avait pas impacté plus que cela quelques semaines auparavant, elle le faisait maintenant alors qu’il aspirait à autre chose au fur et à mesure qu’il était auprès de June. Toujours silencieux, il fut surpris par la demande et le ton employé par la jeune femme. Elle voulait qu’il reste avec lui… Il répondit alors simplement « d’accord » et se saisit du morceau de croissant de June pour le porter à ses lèvres comme si de rien n’était. Tobias finit par le poser aux côtés de sa tasse, et saisit la main de la jeune femme pour l’attirer à lui « A une seule condition : Duprès vient avec nous pour veiller sur toi si je dois m’absenter » et déposa ses lèvres contre les siennes, avant de la blottir dans ses bras. Il n’était pas en accord sur ce qu’il venait de lui répondre. Il savait qu’il la mettait sûrement en danger, mais elle avait besoin de lui, et il tenta de se rassurer en se disant que si jamais il lui arrivait malheur en son absence, il ne se le pardonnerait jamais. Il se recula légèrement pour entrevoir son visage et l’observa simplement.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 1675
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 33
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 17 Empty

hgfff.png
June Miller
J'ai 36 ans et j'ai arrêté de mentir sur mon âge. Je vis à Charleston, États-Unis. Dans la vie, je suis agent artistique et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance ou pas, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Nouvelle ville, nouvelle identité, nouvelle vie. Cela fait quatre ans que Daniela Willams n'existe plus, remplacé par June Miller. Malgré ses doutes, ses peurs, son incapacité à faire confiance aux gens, son franc parlé et son manque certain d'amour, la jeune femme déboussolée qu'elle était à l'époque, c'était fait la promesse de réussir cette nouvelle vie. Après avoir repris des études, et grâce à l'argent que Tobias lui avait donné, elle a monté son entreprise. Adieu le rêve de devenir artiste. Obligation de rester dans l'ombre. Alors pour côtoyer la scène et les paillettes, elle est devenue agent de star. Dénicheuse de talents. Aujourd'hui, elle est plutôt fière de son succès, de sa réussite et de cette nouvelle vie. Respectée et fortement appréciée dans son métier comme dans sa vie privée, la jeune femme n'a pas perdu sa bonne humeur et son humour parfois tranchant. Malgré les secrets et les mensonges, June a réussi à se faire une place et à vraiment vivre. Mais pour combien de temps encore?

Encore combien de temps?  - Page 17 Tumblr_inline_ndge8ghya71so10o6
Encore combien de temps?  - Page 17 MeaslyDearAnnelida
crédit : moi


Lorsqu’il laissa tomber son sac sur le sol June répondit de l’autre côté du lit : « -Tobias ! Tu savais que ça pouvait arriver ! Pourquoi est ce qu’on s’est entraîné alors ?! Pour tuer le temps ? Si je m’en suis sortie c’est grâce à toi ! Et à ce que tu m’as appris. Change ton point de vue. » Il s’en voulait de ne pas avoir été à ses côtés. « -si tu avais été au chalet peut être que la fin aurait été tout autre. Peut être qu’on... » elle poussa un soupire. « -tu ne peux pas tout les temps êtres en alerte. C’est impossible. » il était humain. Encore une fois elle lâcha sa petite phrase qu’elle lui avait déjà dite à plusieurs reprise. Elle était consciente que les sentiments qui avaient vu le jour entre eux brouillaient les choses et perturbait sa façon de faire, de résonner. Elle était consciente que c’était sa faute, parce que c’était elle qui l’avait embrassé, elle qui avait tout déclenché pour ainsi dire. Elle en vint à conclure que c’était inutile qu’il l’accompagne jusqu’au bout du monde si ce n’était pour y rester trois ou quatre jours. Elle ne répondit rien et gagna la cuisine.

Et puis elle lui servit un café. Le lui tendit avec un sourire tendre et triste à la fois. Elle évoqua ensuite à voix haute le fait que Lee Jong pouvait très bien déjà savoir où ils se trouvaient. Elle lui demanda si lui, savait avec exactitude où trouver le coréen. Il n’en savait rien. Et puis June finit par lui demander comme une prière, d’une façon très sincère et très solennelle de ne pas partir. Elle ne demandait jamais rien de la sorte. A personne. Mais Tobias était son seul point de repère au milieu de ce bordel. Elle avait confiance en lui, elle lui avait confié sa vie. Et s’était encore le cas. La jeune femme sourit plus pour le morceau de croissant que pour le ton résigné qu’il venait de prendre. Ce fut en souriant avec douceur qu’elle en fit de même, avant de l’écouter en se levant pour être plus proche. Elle en avait besoin. « -d’accord... » avait elle répondu avant de lui rendre son baiser et se blottir dans ses bras.

June le savait, elle tombait peu à peu amoureuse d’un homme bien particulier. Et pourtant, malgré le danger, malgré le sang sur ses mains, jamais personne ne lui avait convenu ainsi. Elle plongea son regard dans le sien, avant de glisser ses doigts dans les cheveux blonds de Tobias. Parfois aucun mot n’était nécessaire. Un sourire et elle dit avec un ton taquin : « -manges... » tout en reculant pour reprendre son café entre les mains. « -et si on restait ici ? Je veux dire en France. Ou dans un autre pays d’Europe. On s’enregistre pour le vol, mais on ne part pas. Si il nous piste, il va croire qu’on est parti là bas. Je sais, c’est fuir mais ça nous laisse du temps pour nous retourner, toi guérir de ta blessure, moi de m’entraîner encore. » elle leva les yeux sur Tobias à la fin de sa phrase. D’accord ça n’était pas son rôle de penser à ça, mais… mais il lui avait dit qu’elle lui brouillait l’esprit alors… pourquoi ne pas réfléchir ensemble. June se pinça les lèvres en baissant les yeux : « -je sais… c’est pas mon monde... » comme si elle venait de faire une erreur en voulant tenter autre chose, en voulant essayer de penser à sa place.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 1741
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
vol de nez

Encore combien de temps?  - Page 17 Empty

210711084409633099.png
Tobias Hansen
J'ai 41 ans et je vis à Santa Barbara, États-Unis. Dans la vie, je suis professeur dans un lycée privé et je m'en sors parfaitement bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


Quatre ans que Blackbird avait disparu. Quatre ans que Tobias Hansen avait décidé de se ranger, abandonnant sa double-vie pour vivre pleinement la sienne. Enseignant dans un établissement privé de Santa Barbara, mais sans délaisser celle qui avait été l’élément perturbateur de sa vie. Il aurait pu la laisser vivre sa vie sans son regard au-dessus de son épaule, mais son instinct lui disait que ce n’était pas fini. A tout moment, on pouvait apprendre son existence et finir le travail… Ce qui arriva, obligeant Blackbird à reprendre du service une dernière fois afin de sauver celle auprès de qui, il avait trouvé les prémices de sa rédemption...

Encore combien de temps?  - Page 17 B4kh
Encore combien de temps?  - Page 17 A1ry
Encore combien de temps?  - Page 17 7kkl
crédit : Bazzart



Tobias avait abdiqué. Il ne partirait pas. Il ne la laisserait pas seule avec son ami français. Peut-être commettait-il une erreur. Mais il savait aussi que s’il lui arrivait quelque chose en son absence, il ne se le pardonnerait jamais. Il avait donc abdiqué face à la demande de June qui semblait avoir besoin de lui, comme s’il était son point d’ancrage. Son sourire ne lui échappa pas, et l’attira à lui comme s’il avait besoin de l’avoir dans ses bras quelques instants, tout en précisant qu’il avait sa condition. Le français serait du voyage. Il hocha simplement de la tête sans le moindre sourire, et déposa ses lèvres tout contre les siennes, avant de la blottir dans ses bras. Une brève pause avant de reprendre le cours trépidant de leur existence. Il se recula juste pour l’observer, pour croiser son regard et elle en fit de même, alors que ses doigts se perdirent dans ses cheveux blonds. Pas un mot ne fut prononcé. Il l’observa seulement en soulignant mentalement qu’elle était vraiment jolie. Puis un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme qui lui demanda de manger. Il acquiesça d’un signe de tête et la laissa mettre de la distance entre eux, et reprit le morceau de croissant entre ses mains, découpant quelques petits morceaux qu’il porta à ses lèvres. Il n’aimait pas petit-déjeuner le matin, mais ce matin, il faisait une exception pour elle.

Alors qu’il portait un morceau de croissant à ses lèvres, son geste resta en suspens en l’écoutant évoquer une alternative à leur périple. Il finit par enfourcher le morceau de viennoiserie dans la bouche alors qu’il la regardait fixement, une certaine lueur de fierté dans le regard. June commençait à réfléchir comme lui. En fait non, elle le devançait pour l’occasion. Perturbé par les évènements de cette nuit, Tobias n’avait pas envisagé cette solution un seul instant et un petit sourire se dessina lentement sur ses lèvres alors qu’elle revenait brusquement sur ce qu’elle venait de dire « Ne dit pas de bêtise… » laissa un petit silence juste pour la taquiner un peu « C’est aussi ton monde, et je n’avais pas envisagé cette possibilité ». Il porta sa tasse à ses lèvres sans la quitter des yeux et alors qu’il la reposa sur l’établi, ajouta « Et tu aimerais aller où ? Je te laisse choisir la destination qui te ferais plaisir ». Après tout, Lee Jong les pensera en Asie, alors ils pouvaient se rendre où ils le souhaitaient, et décida donc de lui laisser le choix. Depuis le début, Tobias prenait chacune des décisions, il était temps d’inverser les choses pour une fois. Son sourire disparu lentement et tout en fixant le fond de café dans sa tasse, rétorqua « Par rapport à ce que tu m’as dit tout à l’heure dans la chambre… Tu as raison. Je dois me rappeler que je ne suis qu’un homme et que je ne peux pas toujours être en alerte quotidiennement ». Il releva lentement son regard sur elle « Je vais faire des efforts » et regarda sa montre, terminant d’une gorgée son café, et récupéra son portable dans la poche de son jean afin d’appeler Duprès. Il lui expliqua le plan de June et sourit quand ce dernier complimenta l’intelligence de la jeune femme. Après cette brève parenthèse, il lui demanda de trouver trois de ses contacts qui seraient prêt pour des vacances en Thaïlande, et de revenir à l’appartement de Paris avec une voiture de location.

Une heure après, ils étaient partis pour la destination choisie par June, pendant que trois inconnus embarquaient pour la Thaïlande sous leurs noms.



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Encore combien de temps?  - Page 17 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Encore combien de temps?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: