Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le Deal du moment : -50%
Trottinette électrique OCEAN DRIVE A9 avec ...
Voir le deal
299.99 €

LE TEMPS D'UN RP

Some kind of monster [PV Lullaby]

Elsy Lullaby
Messages : 4175
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Ven 24 Mar - 16:55
20121001192678.jpg
Lisa Turpin
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard , Ecosse  . Dans la vie, je suis étudiante de septième année à Serdaigle  et je m'en sors très bien . Du reste, je suis demie-velane. Sinon, grâce à ma malchance , je suis célibataire  et je le vis plutôt moyennement, d'autant plus qu'en revanche je suis amoureuse.


Lisa est anglaise, elle est fille d'une vélane et d'un sang-mêlé. • Lisa est douée en potions, DCFM et sortilèges. En revanche elle déteste la divination. • Lisa est fille unique. • Elle joue dans l'équipe de quidditch au poste d'attrapeuse. • Elle n'est pas encore bien fixée sur son avenir mais réfléchie à devenir chercheuse. • Elle est généreuse, douce, fidèle et intelligente mais aussi fêtarde, parfois trop sérieuse et peut se montrer critique envers elle-même. • Elle est amie avec George Weasley de par leur côté fêtard. Une amitié qui ne tient pas sur un terrain de quidditch. • Elle craque pour le professeur Lupin.


avatar :copyright: Kathleen


Même si la jeune femme aimerait bien passer du temps avec Rémus, elle sait aussi que ce n'est pas vraiment possible. Elle se doit de se montrer prudente et de ne prendre aucun risque. A partir de cet été, ils auront la possibilité de s'afficher ensemble, de sortir, de se voir tout le temps s'ils le souhaitent. Mais, pour le moment, elle est encore étudiante à Poudlard et il est important que tous les deux ne prennent aucun risque. Donc, ils ne peuvent pas vraiment disparaître tous les deux toute une journée, parce que ce ne serait pas très discret, effectivement. Cela risquerait de se voir et d'éveiller quelques soupçons, au moins pour Dumbledore. Ce dont ils n'ont vraiment pas besoin. Il est préférable que personne ne sache rien, que personne ne se doute de rien, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucun risque. Cela implique naturellement de faire des sacrifices, mais pour lui, la jeune femme est prête à les faire.

”- Je sais bien. Mais ce serait si tentant.” affirme la demoiselle en se lovant contre lui, profitant de la sécurité que leur apporte la salle. ”Un jour, nous pourrons.”

Seuls ici, ils peuvent se permettre cette proximité qui lui manque tant dans la vie quotidienne et dont elle peut profiter cette fois. Lisa tient donc à en profiter au maximum, tant qu'elle le peut. Tant que cela lui est possible. Recharger ses batteries pour réussir à tenir jusqu'à la fin de l'année. Elle sait bien que ce sera encore compliqué, encore difficile, alors qu'il leur faudra encore se montrer discrets jusqu'à la fin de l'année.

Elle n'est qu'à lui, promet-elle, même s'ils ont un peu de mal à être ensemble, à pouvoir faire ce que les couples normaux font. Cela ne change rien pour elle, pour eux. Car même s'ils ne peuvent totalement se comporter comme le font deux amoureux, il n'en reste pas moins que Lisa n'est qu'à lui. Corps et âme. Et il est heureux qu'elle le soit, heureux de l'entendre le dire.

”- Je crois au contraire que tu dois totalement me dire ces choses-là.” souffle la demoiselle contre lui.

Dans quelques semaines, ils seront libres. Ils seront libres de s'aimer, libres d'être ensemble. Bien sûr, pas tout de suite après la fin des cours, mais quelque temps plus tard. C'est une certitude. Lisa pourra être à lui, elle pourra être avec lui. C'est tout ce qui compte. Tout ce qu'elle voit. Plus tard, ils auront la possibilité de rattraper ce temps perdu aujourd’hui. Et elle ne croit pas possible de regretter un jour les choix qu’elle fait maintenant, même si l’homme semble, lui, le redouter.

”- Je ne regretterais jamais de t’avoir choisis Mumus… J'en suis certaine !”

Kathleen
Messages : 221
Date d'inscription : 04/12/2020
Crédits : Moi-même

Univers fétiche : Dur de choisir, yen a plein
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
Kathleen
Lun 8 Mai - 22:12
20121001192678.jpg
Remus Lupin
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard , Ecosse  . Dans la vie, je suis Prof de Défense Contre les Forces du Mal  et je m'en sors bien . Sinon, grâce à ma malchance , je suis célibataire  et je le vis plutôt moyennement.


Remus était un petit garçon débordant de joie de vivre, qui manifestait déjà des signes précoces de magie. Peu avant son cinquième anniversaire, Greyback força la fenêtre de sa chambre et l'attaqua sauvagement. Remus devint loup-garou. Après avoir été envoyé à Gryffondor par le Choixpeau magique, Remus Lupin se lia rapidement d’amitié avec trois jeunes garçons de sa maison, James Potter, Sirius Black et Peter Pettigrow. Ils formèrent le groupe des Maraudeurs et ses amis devinrent Animagus pour l’épauler après avoir appris sa vraie nature. Après ses études, il entra dans l'Ordre du Phénix, tout comme ses anciens camarades de classe.
La chute de Voldemort fut, pour Remus, une longue période de solitude et de tristesse. Il entama alors une existence précaire. Heureusement, une découverte importante apporta à Remus une bouffée d’espoir : l’invention de la potion Tue-loup.

Albus Dumbledore changea la vie de Remus Lupin une deuxième fois. Ravi de revoir son ancien directeur, Remus fut stupéfait d’apprendre que Dumbledore souhaitait lui confier le poste de professeur de Défense contre les forces du Mal. Malgré ses réticences, il finit par accepter quand Dumbledore lui expliqua qu'il mettrait à sa disposition un stock illimité de potion Tue-loup, grâce à l’aide du maître des Potions de Poudlard : Severus Rogue.


avatar :copyright: Kathleen
Heureusement qu'elle était raisonnable. Lui aussi, mais généralement pas en même temps. Quand l’un rêvait trop de ce qu'il était possible de faire, c'était l'autre qui devenait raisonnable pour lui faire comprendre qu'il ne fallait pas. Mais rien que de pouvoir la tenir serrée contre lui, rien que de pouvoir partager un instant le fait qu’elle était ce qu'il avait de plus cher, rien que le fait de pouvoir lui dire si tendrement qu'il l'aimait de toute son âme, cela était d'un doux réconfort lorsqu'il se confrontait à la souffrance de l'absence. C'était une souffrance encore plus cruelle du fait de la voir chaque jour sans pouvoir la toucher.

« Un jour, je t emmènerai partout où tu le voudras. Tu n'auras qu'à choisir et nous irons, si alors, tu veux encore de moi. »

Il avait encore du mal à comprendre ce qu'elle pouvait tellement aimer chez lui. Il avait l'impression d'être un monstre, de ne mériter que la haine et le rejet. Mais elle lui offrait l'amour, d'une manière unique qu'il n'avait encore jamais éprouvé jusque là. Il n'aurait même pas pensé pouvoir s'abandonner à ce sentiment aussi facilement et aussi totalement. Pourtant, ce qu'elle avait déclenché chez lui était étrangement en miroir avec ce qu'elle éprouvait elle aussi. Il ne savait pas pourquoi une telle chance lui avait été donnée mais après avoir réfléchi à tout ce qui aurait pu faire qu’il renonce, elle s'était battue pour qu'il fasse ce choix là et elle méritait qu’il honore ce combat.

« Je devrais alors sans-doute te dire aussi que tu es la plus belle de toutes les femmes et que nul ne saurait être plus chanceux que moi, que tu m'autorises à te tenir dans mes bras. »

Elle était sûre qu'elle ne regretterait jamais ses choix mais elle était bien jeune pour le dire. D’abord, elle allait devoirs vivre des années et des années avec un homme qui se transformait une fois par mois. Elle allait devoir assurer sa propre sécurité et celle de leurs enfants en s'assurant que Remus ne puisse pas les toucher. Cela pourrait peut-être devenir une trop grande responsabilité. Et puis, il y avait l'âge. Elle serait encore dans sa prime jeunesse alors que lui serait probablement à l'aube de s'éteindre. Mais elle n'ignorait pas tout cela et elle avait décidé de rester quand même. Remus n'avait pas le droit de la rejeter et de l'empêcher de faire ses choix, simplement parce qu'il doutait que ce soient les bons.

« Tu ne diras peut-être plus ça quand j'aurai des rides un peu partout », lança-t-il avec un petit sourire amusé.



Some kind of monster [PV Lullaby] - Page 7 Giphy.gif?cid=ecf05e47ijnjjpcoy67xmz0tghdgyutjcpp5ihv33lr3zhg3&rid=giphy
Elsy Lullaby
Messages : 4175
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mar 16 Mai - 3:24
20121001192678.jpg
Lisa Turpin
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard , Ecosse  . Dans la vie, je suis étudiante de septième année à Serdaigle  et je m'en sors très bien . Du reste, je suis demie-velane. Sinon, grâce à ma malchance , je suis célibataire  et je le vis plutôt moyennement, d'autant plus qu'en revanche je suis amoureuse.


Lisa est anglaise, elle est fille d'une vélane et d'un sang-mêlé. • Lisa est douée en potions, DCFM et sortilèges. En revanche elle déteste la divination. • Lisa est fille unique. • Elle joue dans l'équipe de quidditch au poste d'attrapeuse. • Elle n'est pas encore bien fixée sur son avenir mais réfléchie à devenir chercheuse. • Elle est généreuse, douce, fidèle et intelligente mais aussi fêtarde, parfois trop sérieuse et peut se montrer critique envers elle-même. • Elle est amie avec George Weasley de par leur côté fêtard. Une amitié qui ne tient pas sur un terrain de quidditch. • Elle craque pour le professeur Lupin.


avatar :copyright: Kathleen


Elle veut être avec lui, c'est indéniable, mais pour l'instant, il faut qu'ils fassent attention, l'un comme l'autre. Ils ne peuvent pas se permettre d'être vu ensemble, ne peuvent pas se permettre d'être surpris, ne peuvent pas se permettre, non plus, que qui que ce soit nourrisse des doutes sur la relation qu'ils entretiennent l'un avec l'autre. Elle est son élève, il est son professeur et rien n'est possible entre eux. Pas tant que les choses sont comme elles sont, pas tant que la jeune femme est étudiante à Poudlard. Mais, dans quelques semaines, dans quelques mois, ils pourront dévoiler leur amour au reste du monde. Pour l'instant, c'est totalement exclu. Alors elle s'adapte, lui aussi, et elle se contente de sourire lorsqu'il affirme que, un jour, il l'emmènera partout où elle voudra, qu'elle n'aura qu'à demander, pour qu'ils partent. Si, d'ici là, bien sûr, elle veut toujours de lui. Cette affirmation ne manque pas de la scandaliser. Comment pourrait-elle ne plus vouloir de Remus ? Comment pourrait-elle le repousser ? Lisa ne pense pas la chose possible. C'est même totalement exclu.

"- Je voudrais toujours de toi..."

Elle affiche un petit sourire tandis que l'homme affirme qu'il devrait lui dire qu'elle est la plus belle de toutes les femmes et que nul autre que lui n'est aussi chanceux. Lisa élargie son sourire. Bien sûr, parce qu'elle est une demie-velane, elle sait qu'elle a un certain pouvoir sur les hommes, qu'elle ne les laisse pas insensibles. Mais elle sait que c'est différent avec Remus, elle sait que cela n'a rien à voir avec sa nature. Elle sait qu'il l'aime pour elle-même, pour sa nature profonde, pour son esprit et sa douceur, et que c'est pour toutes ces raisons qu'il la trouve belle. Pour ce qu'elle est vraiment. Ainsi voit-elle leur amour, indépendamment de sa nature.

"- Mhhh oui je crois aussi que c'est totalement le genre de choses que tu dois me dire..." souffle-t-elle.

En revanche, ce qu'il ne doit pas dire, ce qu'il ne doit pas faire, c'est douter d'elle, de la foi de son amour, de la puissance de celui-ci. Encore moins croire qu'un jour, peut-être, elle pourrait regretter de l'avoir choisi. Cela n'arrivera jamais. Même quand il aura des rides partout comme il le dit si bien. Lisa fronce légèrement les sourcils en le dévisageant. Comment peut-il dire cela ? Elle comprend pourtant que, ce qui s'exprime ici, n'est autre que le manque de confiance en lui de celui qu'elle aime et, posant sa main sur sa joue à nouveau, elle le regarde dans les yeux.

"- Une chance alors que les femmes semblent vieillir plus vite que les hommes. J'aurais tout autant de rides quand tu en aura..."
Kathleen
Messages : 221
Date d'inscription : 04/12/2020
Crédits : Moi-même

Univers fétiche : Dur de choisir, yen a plein
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
Kathleen
Lun 29 Mai - 2:15
20121001192678.jpg
Remus Lupin
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard , Ecosse  . Dans la vie, je suis Prof de Défense Contre les Forces du Mal  et je m'en sors bien . Sinon, grâce à ma malchance , je suis célibataire  et je le vis plutôt moyennement.


Remus était un petit garçon débordant de joie de vivre, qui manifestait déjà des signes précoces de magie. Peu avant son cinquième anniversaire, Greyback força la fenêtre de sa chambre et l'attaqua sauvagement. Remus devint loup-garou. Après avoir été envoyé à Gryffondor par le Choixpeau magique, Remus Lupin se lia rapidement d’amitié avec trois jeunes garçons de sa maison, James Potter, Sirius Black et Peter Pettigrow. Ils formèrent le groupe des Maraudeurs et ses amis devinrent Animagus pour l’épauler après avoir appris sa vraie nature. Après ses études, il entra dans l'Ordre du Phénix, tout comme ses anciens camarades de classe.
La chute de Voldemort fut, pour Remus, une longue période de solitude et de tristesse. Il entama alors une existence précaire. Heureusement, une découverte importante apporta à Remus une bouffée d’espoir : l’invention de la potion Tue-loup.

Albus Dumbledore changea la vie de Remus Lupin une deuxième fois. Ravi de revoir son ancien directeur, Remus fut stupéfait d’apprendre que Dumbledore souhaitait lui confier le poste de professeur de Défense contre les forces du Mal. Malgré ses réticences, il finit par accepter quand Dumbledore lui expliqua qu'il mettrait à sa disposition un stock illimité de potion Tue-loup, grâce à l’aide du maître des Potions de Poudlard : Severus Rogue.


avatar :copyright: Kathleen
Elle était rêveuse et idéaliste comme toutes les jeunes filles amoureuses de vingt ans. Il en avait vingt de plus et il savait combien éphémères pouvaient être les sentiments. Pas les siens évidemment, et il était certain qu'il continuerait à la chérir et à l’adorer longtemps après que le feu soit tari en elle. Mais le feu pour lequel brûlait une jeune fille de vingt ans ne saurait être le même pour le restant de sa vie. D'aucuns diraient qu'il pouvait se tromper. Arthur et Molly Weasley par exemple qui s'étaient mariés à l'aube de leur vie d'adulte pour ne jamais se séparer. Remus ne croyait pas que ce genre d'amour soit pour lui. Pourtant, quand elle lui promit, il voulut y croire.

« Tant qu'il en sera ainsi, tu auras toujours mes bras scellés autour de toi, ma fleurette. »

Son regard se voila d'une douce lueur de tendresse agrémenté d'un sourire quand elle lui dit qu'il avait raison de lui avouer ces jolies choses. Il aimerait bien que tout soit plus léger entre eux comme en ce moment, qu'elle se laisse aller à être exigeante avec lui, à réclamer son attention exclusive, à folâtrer comme de jeunes amoureux. Tout était tellement plus simple quand on le prenait de cette façon. Il avait envie de croire que c'était ça son avenir, même s'il ne le croyait que pendant quelques secondes, quelques minutes ou même quelques heures. Ce serait sûrement difficile quand il se réveillerait mais aujourd'hui, elle était à lui. Jouant de malice à son tour, il la regarda avant de lui demander :

« Et toi, a ton avis, quel est le genre de chose que tu devrais me dire ? »

Il avait envie de rester sur ce ton de légèreté, même s'il avait la certitude que cette légèreté ne serait qu'éphémère et que lorsque la porte se rouvrirait, il ressentirait aussitôt toute la lourdeur de cette absence qu'il s'imposait. Pour le moment, il plaisantait au sujet des marques de vieillesse et il semblait que la belle n'était absolument pas susceptible en ce qui concernait ses futurs défauts. Mais peut-être ne l’était-elle pas parce qu'elle ne les avait pas encore. Les femmes pouvaient être extrêmement compliquées, Remus le savait bien. En attendant, il en profitait comme de ce ton léger qu'elle employait.

« Quelle douce idée que celle de vieillir à tes côtés. Je crois que rien ne pourrait être un plus beau cadeau pour l'ensemble de ma vie »



Some kind of monster [PV Lullaby] - Page 7 Giphy.gif?cid=ecf05e47ijnjjpcoy67xmz0tghdgyutjcpp5ihv33lr3zhg3&rid=giphy
Elsy Lullaby
Messages : 4175
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Sam 3 Juin - 17:01
20121001192678.jpg
Lisa Turpin
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard , Ecosse  . Dans la vie, je suis étudiante de septième année à Serdaigle  et je m'en sors très bien . Du reste, je suis demie-velane. Sinon, grâce à ma malchance , je suis célibataire  et je le vis plutôt moyennement, d'autant plus qu'en revanche je suis amoureuse.


Lisa est anglaise, elle est fille d'une vélane et d'un sang-mêlé. • Lisa est douée en potions, DCFM et sortilèges. En revanche elle déteste la divination. • Lisa est fille unique. • Elle joue dans l'équipe de quidditch au poste d'attrapeuse. • Elle n'est pas encore bien fixée sur son avenir mais réfléchie à devenir chercheuse. • Elle est généreuse, douce, fidèle et intelligente mais aussi fêtarde, parfois trop sérieuse et peut se montrer critique envers elle-même. • Elle est amie avec George Weasley de par leur côté fêtard. Une amitié qui ne tient pas sur un terrain de quidditch. • Elle craque pour le professeur Lupin.


avatar :copyright: Kathleen


Elle l'aime, c'est tout ce qui importe. Aussi, il ne lui semble pas possible que cet amour cesse ou disparaisse un jour. Non, ce n'est pas pensable, pas envisageable, tout simplement pas possible. Elle l'aime du plus profond de son cœur, du plus profond de son âme et un tel amour ne peut tout simplement pas disparaître, ce n'est pas entendable. Pas possible. Elle sait que quand on aime comme ça, quand on aime aussi fort que l'on se sent parfaitement à sa place, complète, en symbiose, alors c'est un amour qui est fait pour durer, loin des amourettes que l'on connait normalement à son âge. Elle sait que ce qu'elle vit avec Remus n'est pas pareil que les relations de ses amies. Elle sait qu'il y a quelque chose de plus. Quelque chose de fort. Que cet amour est d'une dimension supérieure. Mais elle sait aussi que les autres ne pourraient pas le comprendre, qu'ils ne verraient dans tout ça, dans cette relation, que le mal, que la perversion, dont il n'est pourtant pas question alors même qu'ils n'ont pas eu ce genre de rapport l'un avec l'autre, n'échangeant que quelques baisers au hasard de leurs rencontres toujours trop courtes, toujours trop fugaces.

"- Alors j'espère qu'ils sont prêts à rester comme cela un moment..." souffle-t-elle avant de déposer un baiser dans son cou, comme il lui est accessible lorsqu'elle est ainsi lovée contre lui. "Parce que c'est une promesse qu'il va falloir tenir jusqu'à la mort." souffle-t-elle, l'air décidé.

Quel est le genre de choses qu'elle devrait lui dire ? Lisa esquisse un sourire. Il y a tant de jolies choses qu'elle aimerait lui dire et qu'elle devrait lui dire. S'il al trouve merveilleuse et se pense chanceux, il en va de même pour la jeune femme. Cet homme lui plaît et occupe la moindre de ses pensées, hantant jusqu'à ses nuits, ses rêves. Il est certain qu'elle l'aime de tout son cœur, de toute son âme et qu'un tel amour ne peut exister sans de bonnes raisons, quoiqu'il semble être l'évidence même pour elle.

"- Je suppose que je devrais dire que je suis la plus chanceuse de toutes les femmes d'avoir dans ma vie un homme aussi séduisant, doux, prévenant... protecteur... tendre..." elle énumère en s'écartant légèrement de lui pour le regarder dans les yeux. "Un homme aussi fort. Aussi loyal. Courageux. Humble, beaucoup trop humble..." elle esquisse un sourire. "Je suppose que je devrais dire à quel point cet homme me plaît. Et à quel point je ne pourrais jamais cesser de l'aimer parce que, si je le faisais, je serait assurément devenue simplement folle. Il n'y aurait rien de plus pour expliquer une telle décision." souffle l'étudiante en bleu et bronze.

Oh bon sang, comme elle peut l'aimer. Comme elle peut l'aimer du plus profond de son être. Elle ignorait même qu'un tel amour soit possible, qu'il soit permit d'aimer aussi fort, avant de l'aimer. Avant d'éprouver pour lui des sentiments sans limites, irraisonnés. Qu'importe la raison. Elle se moque d'elle. Elle se moque d'elle car, que pourrait-elle lui apporter de bon, contre la félicité de laisser vivre ses sentiments ?

L'idée de vieillir à ses côtés la fait frissonner non pas de peur mais de plaisir, de satisfaction, d'envie. oui, elle espère vraiment pouvoir passer le reste de sa vie avec lui. L'aimer jusqu'à la fin de ses jours, peu importe le temps qui passe, les rides ou les cheveux blancs. Bien sûr, il n'est pas tout à fait exact qu'elle semblera vieille aussi. Elle le semblera sans doute mais sa nature velane, demie, fait que cela prendra sans doute plus de temps pour la vieillesse de s'installer sur son visage que sur celui d'une autre de son âge mais, peu importe, l'âge que pourra avoir Remus ne sera jamais un frein à leurs sentiments, à leur amour. Jamais. Elle esquisse un sourire, en revenant contre lui.

"- Il n'y a rien que je puisse désirer d'avantage que cette vie avec toi. Que cette promesse de la vie qui nous attend, qui nous tend les bras." souffle-t-elle. "Je t'aimerais toujours. Toujours. Un tel amour ne peut pas exister s'il est supposé s'achever, je refuse de le croire..."
Kathleen
Messages : 221
Date d'inscription : 04/12/2020
Crédits : Moi-même

Univers fétiche : Dur de choisir, yen a plein
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
Kathleen
Ven 30 Juin - 21:31
20121001192678.jpg
Remus Lupin
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard , Ecosse  . Dans la vie, je suis Prof de Défense Contre les Forces du Mal  et je m'en sors bien . Sinon, grâce à ma malchance , je suis célibataire  et je le vis plutôt moyennement.


Remus était un petit garçon débordant de joie de vivre, qui manifestait déjà des signes précoces de magie. Peu avant son cinquième anniversaire, Greyback força la fenêtre de sa chambre et l'attaqua sauvagement. Remus devint loup-garou. Après avoir été envoyé à Gryffondor par le Choixpeau magique, Remus Lupin se lia rapidement d’amitié avec trois jeunes garçons de sa maison, James Potter, Sirius Black et Peter Pettigrow. Ils formèrent le groupe des Maraudeurs et ses amis devinrent Animagus pour l’épauler après avoir appris sa vraie nature. Après ses études, il entra dans l'Ordre du Phénix, tout comme ses anciens camarades de classe.
La chute de Voldemort fut, pour Remus, une longue période de solitude et de tristesse. Il entama alors une existence précaire. Heureusement, une découverte importante apporta à Remus une bouffée d’espoir : l’invention de la potion Tue-loup.

Albus Dumbledore changea la vie de Remus Lupin une deuxième fois. Ravi de revoir son ancien directeur, Remus fut stupéfait d’apprendre que Dumbledore souhaitait lui confier le poste de professeur de Défense contre les forces du Mal. Malgré ses réticences, il finit par accepter quand Dumbledore lui expliqua qu'il mettrait à sa disposition un stock illimité de potion Tue-loup, grâce à l’aide du maître des Potions de Poudlard : Severus Rogue.


avatar :copyright: Kathleen
Elle avait l'innocence de la jeunesse et des espoirs qui allaient avec. Avec un peu plus de maturité, Remus savait que de telles promesses n'étaient pas toujours éternelles et que ce que l'on croyait à son âge n'était pas forcément ce qui se passerait toute sa vie. Mais elle était si belle et son cœur était tellement rempli de cet amour qu'il avait pour elle, qu'il ne pouvait pas faire autrement que d'espérer que cela dure pour toujours. Il avait émis des doutes, bien-sûr, et il n'avait pas pu s'empêcher de vouloir lui faire entendre raison. Mais elle maintenait de son idée selon laquelle ils étaient faits l'un pour l'autre, et quelque chose en lui il voulait y croire.

« Ils sont au service de ta volonté, et tant que tu le désireras, tu les auras autour de toi. »

Il s'était même pris au jeu de plaisanter sur ce qu'il fallait se dire ou pas. Les paroles de sa belle était autant de compliments qui lui réchauffait le cœur. Il n'était pas convaincu de les mériter, mais une part de lui-même avait envie de se dire que si une personne aussi merveilleuse que l'était Lisa pensait cela de lui, il devait y avoir une part de vérité. Il s’efforçait, en tout cas, d'être doux et tendre, car elle méritait qu'on l'aime de cette façon sans aucune limite et sans laisser quoi que ce soit de mal lui arriver. C'était aussi pour cela qu'il ne voulait pas que le secret soit éventé, beaucoup plus pour elle que pour lui.

« C'est vraiment ce que tu penses de moi ? Eh bien, il va falloir que je me montre digne d'une telle éloge. Voilà que ton estime de moi mets la barre très haut, ma chérie. »

Sa façon de s'enflammer était touchante, mais il avait à nouveau l'impression que c’étaient les paroles d'une jeune femme qui s'enflammait pour un rêve. Il ne parvenait pas à être tout à fait sûr qu'elle ne se lasserait jamais de ce qu'était la vie aux côtés d'un loup-garou. Il n'y avait pas que les transformations, il y avait aussi la déconsidération du monde pour les personnes comme lui. On se demanderait sûrement comment elle pouvait aimer une telle bête et elle ne savait pas à quel point il pourrait avoir du mal à retrouver un travail s'il perdait celui de professeur qu'il avait actuellement. Pourtant, l'idée de vieillir à ses côtés continuait de lui faire chaud au cœur.

« J'espère que la vie que tu te prépares te conviendra toujours, mais je ferai toujours de mon mieux pour qu'elle te soit plaisante, je te le promets. Tu es la personne la plus importante dans mon cœur et dans ma vie et faire ton bonheur est le meilleur destin qu'un homme puisse avoir. »



Some kind of monster [PV Lullaby] - Page 7 Giphy.gif?cid=ecf05e47ijnjjpcoy67xmz0tghdgyutjcpp5ihv33lr3zhg3&rid=giphy
Elsy Lullaby
Messages : 4175
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Mar 4 Juil - 2:09
20121001192678.jpg
Lisa Turpin
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard , Ecosse  . Dans la vie, je suis étudiante de septième année à Serdaigle  et je m'en sors très bien . Du reste, je suis demie-velane. Sinon, grâce à ma malchance , je suis célibataire  et je le vis plutôt moyennement, d'autant plus qu'en revanche je suis amoureuse.


Lisa est anglaise, elle est fille d'une vélane et d'un sang-mêlé. • Lisa est douée en potions, DCFM et sortilèges. En revanche elle déteste la divination. • Lisa est fille unique. • Elle joue dans l'équipe de quidditch au poste d'attrapeuse. • Elle n'est pas encore bien fixée sur son avenir mais réfléchie à devenir chercheuse. • Elle est généreuse, douce, fidèle et intelligente mais aussi fêtarde, parfois trop sérieuse et peut se montrer critique envers elle-même. • Elle est amie avec George Weasley de par leur côté fêtard. Une amitié qui ne tient pas sur un terrain de quidditch. • Elle craque pour le professeur Lupin.


avatar :copyright: Kathleen


Ils sont faits l'un pour l'autre, il ne lui semble pas possible qu'il en soit autrement. Pas possible qu'un amour aussi fort se consomme, s'éteigne. Elle l'aime. Elle l'aime si profondément que ça fait presque mal. Elle l'aime en dépit de tout, de sa nature profonde, de son âge et, elle le sait, c'est réciproque. Bien sûr ils n'ont pas le même âge et ils n'en sont pas aux mêmes points dans leurs vies. Mais ça n'empêche pas la beauté et la pureté de ce qu'ils ressentent. Au plus profond de son être, au plus profond de son âme, Lisa sait que ce qu'ils vivent est quelque chose de vrai. Quelque chose que l'on ne peut pas réfuter.

Avec le temps, il y avait certaines choses qui devenaient évidentes chez Remus. Son manque de confiance en lui notamment. Son pessimisme. Et elle ne lui en voulait pas pour ça. Non, elle pouvait comprendre. Elle pouvait comprendre que sa nature avait fait de lui l'être qu'il était et ne lui avait pas permis, autrefois, de développer des sentiments plus doux à son propre égard. Il avait appris à se méfier de tout et surtout de lui-même. Elle ne pouvait pas lui reprocher cela. Elle comprenait que c'était à elle de l'aider, d'aider à le réparer, à trouver cette confiance dont il avait été cruellement privé. Alors, puisqu'il n'en était pas convaincu, elle lui rappellerai à quel point il était merveilleux aussi souvent que nécessaire. Parce qu'elle le pensait. Parce qu'elle savait qu'il l'était.

”- Je pense chacun de ces mots et tellement plus encore….” souffle-t-elle comme il pose la question, avant de se hisser sur la pointe des pieds et voler ses lèvres. ”Tu n'as pas idée d'à quel point je t'aime.”

Oh oui elle l'aime. Fort. Violemment. Et elle devine que l'homme l'aime tout autant. Il le laisse croire. Il le laisse entendre. Ses mots portent en eux ce genre de confession. Il ferait tout pour elle, pour son bonheur, comme elle ferait pour pour lui.

”- Mumus…” souffle-t-elle en revenant contre lui, touchée. ”Et je ferai tout autant pour faire de toi un homme heureux…”

Kathleen
Messages : 221
Date d'inscription : 04/12/2020
Crédits : Moi-même

Univers fétiche : Dur de choisir, yen a plein
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
Kathleen
Sam 9 Sep - 17:57
20121001192678.jpg
Remus Lupin
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard , Ecosse  . Dans la vie, je suis Prof de Défense Contre les Forces du Mal  et je m'en sors bien . Sinon, grâce à ma malchance , je suis célibataire  et je le vis plutôt moyennement.


Remus était un petit garçon débordant de joie de vivre, qui manifestait déjà des signes précoces de magie. Peu avant son cinquième anniversaire, Greyback força la fenêtre de sa chambre et l'attaqua sauvagement. Remus devint loup-garou. Après avoir été envoyé à Gryffondor par le Choixpeau magique, Remus Lupin se lia rapidement d’amitié avec trois jeunes garçons de sa maison, James Potter, Sirius Black et Peter Pettigrow. Ils formèrent le groupe des Maraudeurs et ses amis devinrent Animagus pour l’épauler après avoir appris sa vraie nature. Après ses études, il entra dans l'Ordre du Phénix, tout comme ses anciens camarades de classe.
La chute de Voldemort fut, pour Remus, une longue période de solitude et de tristesse. Il entama alors une existence précaire. Heureusement, une découverte importante apporta à Remus une bouffée d’espoir : l’invention de la potion Tue-loup.

Albus Dumbledore changea la vie de Remus Lupin une deuxième fois. Ravi de revoir son ancien directeur, Remus fut stupéfait d’apprendre que Dumbledore souhaitait lui confier le poste de professeur de Défense contre les forces du Mal. Malgré ses réticences, il finit par accepter quand Dumbledore lui expliqua qu'il mettrait à sa disposition un stock illimité de potion Tue-loup, grâce à l’aide du maître des Potions de Poudlard : Severus Rogue.


avatar :copyright: Kathleen
Il n'aurait jamais pensé pouvoir aimer quelqu'un de cette façon, au point que toute la logique et toute la sécurité qu'il avait envie de mettre en œuvre au quotidien pour se protéger et protéger les autres soit complètement oubliée et qu'il soit prêt à prendre de tels risques rien que pour la sentir dans ses bras. Pour ce moment qu'il vivait maintenant où il pouvait respirer son odeur et plonger son nez dans ses cheveux, il était prêt à perdre sa place et l’estime de toutes les personnes qui pourraient le juger pour avoir choisi d'aimer une de ses élèves. Même le professeur Dumbledore ne pourrait le sauver d'une telle situation, encore que le professeur soit certain qu'il aurait compris.

On aurait pu penser qu’en tant qu’adulte et professeur, il aurait un certain contrôle sur la situation et une certaine maîtrise de l'évolution des choses, mais rien n'était moins vrai. Il en allait même jusqu'à se dire que c'était elle qui détenait réellement le pouvoir dans leur relation. Il avait tellement le sentiment de se mettre à la portée et à la merci de celle que son cœur avait élu qu'il était au moins certain de ne pas l'avoir influencée. La douceur de ses lèvres était telle qu’il ne pouvait s'empêcher de la cité à lui en donner toujours plus lorsqu'il les sentait, en mettant doucement sa main à l'arrière de sa tête.

« Je t'aime aussi. Plus que ma vie », déclara-t-il avant de capturer ses lèvres pour un plus long baiser.

Cet aveu mutuel du désir profond qu'ils avaient de se rendre heureux l'un l'autre aurait dû suffire pour que cette union soit une chose acceptée de tous. Mais rien ne fonctionnait de cette façon aussi simple. C'était probablement pour cette raison qui ne pouvait s'empêcher d'avoir des doutes, qu'il ne pouvait s'empêcher de craindre de la rendre malheureuse. Elle ne semblait avoir aucun doute. Elle ne semblait pas craindre la loi ni le qu'en-dira-t-on. Cette force, il l'aimait et l'admirait tout autant que le reste de sa personnalité. Parfois même, il la lui enviait.

« Tu es vraiment faite pour faire de grandes choses. Je le pense sincèrement. Même si la liberté nous attend au bout de l'année, j'espère que tu ne te consacreras pas qu'à moi et que tu prendras le temps de construire aussi ton avenir. D'ailleurs, sais-tu déjà de quoi cet avenir sera fait ? »

Il voulait tout savoir. Ses rêves ses projets, il voulait l'aider à les réaliser, la soutenir vers son avenir, en espérant qu'elle le garderait à ses côtés. Il n'avait pas assez pris de temps pour la connaître sur ce plan, profitant de tous leurs moments intimes pour la sentir et la toucher, mais il y avait une chose qui était réelle, c'était qu'il l'aimait pour qui elle était. Il attendit donc impatiemment sa réponse tout en caressant tendrement sa joue, ne pouvant complètement s’empêcher un certain contact, quel que soit le sujet qu’ils évoquait.



Some kind of monster [PV Lullaby] - Page 7 Giphy.gif?cid=ecf05e47ijnjjpcoy67xmz0tghdgyutjcpp5ihv33lr3zhg3&rid=giphy
Elsy Lullaby
Messages : 4175
Date d'inscription : 13/09/2017
Crédits : Nobody

Univers fétiche : Vie réelle / HP / Twilight / University
Préférence de jeu : Femme
LULLABY
https://www.letempsdunrp.com/t3385-lullaby-you-re-in-my-head-always-always-always-ok-mai-2023#71962
Elsy Lullaby
Dim 10 Sep - 15:26
20121001192678.jpg
Lisa Turpin
J'ai 17 ans et je vis à Poudlard , Ecosse  . Dans la vie, je suis étudiante de septième année à Serdaigle  et je m'en sors très bien . Du reste, je suis demie-velane. Sinon, grâce à ma malchance , je suis célibataire  et je le vis plutôt moyennement, d'autant plus qu'en revanche je suis amoureuse.


Lisa est anglaise, elle est fille d'une vélane et d'un sang-mêlé. • Lisa est douée en potions, DCFM et sortilèges. En revanche elle déteste la divination. • Lisa est fille unique. • Elle joue dans l'équipe de quidditch au poste d'attrapeuse. • Elle n'est pas encore bien fixée sur son avenir mais réfléchie à devenir chercheuse. • Elle est généreuse, douce, fidèle et intelligente mais aussi fêtarde, parfois trop sérieuse et peut se montrer critique envers elle-même. • Elle est amie avec George Weasley de par leur côté fêtard. Une amitié qui ne tient pas sur un terrain de quidditch. • Elle craque pour le professeur Lupin.


avatar :copyright: Kathleen


Lorsqu’il affirme qu’il l’aime aussi, plus que sa propre vie, elle sent son cœur qui s’emballe. Il ne devrait pas dire ça, parce qu’il ne devrait pas le penser. Elle ne devrait pas être plus importante que sa propre existence. Non pas qu’elle pourrait lui faire du mal volontairement, mais elle croit sincèrement qu’il doit rester sa propre priorité. Elle sait ce qu’il veut souligner toutefois par ce biais et… Elle n’est pas sûre d’apprécier. Elle est même certaine de ne pas l’apprécier, car elle comprend tout ce qu’il veut sous-entendre, par ses mots, sur l’amour qu’il a de sa propre vie. Elle sait que ce n’est pas facile et que par bien des aspects, l’homme qu’elle aime est persuadé d’être un monstre, persuadé de ne pas avoir droit au bonheur qui est le sien à présent, persuadé qu’il devrait seulement avoir le droit de se cacher pour ne mettre la vie de personne en danger. Elle sait comme ce qu’il y a en lui le peine et l'effraie, comme il a bien du mal à accepter la vérité de son existence, la réalité de celle-ci. Elle sait comme il a mal à l’intérieur, de se savoir capable de blesser ceux qu’il aime sans même en avoir conscience, parce que le loup en lui, une fois par mois, ne réfléchit simplement pas, n’est pas capable de reconnaître son meilleur ami, ni même sa partenaire. Elle sait comme il est terrifié par cette fatalité, par tout ce qui pourrait en découler, mais elle sait aussi qu’elle lui fait confiance. Et qu’il devrait avoir confiance en lui. Qu’il devrait pouvoir chérir sa vie. Nul n’est né pour souffrir. Nul n’est né pour se détester comme il se déteste et elle voudrait qu’il puisse voir à quel point il est merveilleux. Non pas au travers de ses yeux mais au travers de son propre regard. Qu’il soit capable de voir tout ce qu’il y a de bien en lui, tout ce qu’il y a de bon dans son existence, tout ce à quoi il pourrait prétendre et tout ce qu’il mérite vraiment.

"- Dit pas ça…" souffle-t-elle, ses lèvres caressant les siennes. "J’aimerais tant que tu puisses t’aimer comme je t’aime et voir l’homme merveilleux que je vois, l’homme incroyable que je sais que tu es…" poursuit-elle, le coeur battant la chamade dans sa poitrine, à la recherche d’un baiser qu’elle lui offre.

Elle l’aime, elle l’aime tellement et elle sait qu’il est plus que la créature que la vie a fait de lui. Plus que la bête qu’il a été condamné à être par l’un de ses désormais semblables, en représailles aux actions de son père. Elle sait, surtout, qu’il ne mérite pas d’en souffrir comme il en soufre. Elle sait que, s’il la pense faite pour accomplir de grandes choses, il est tout autant destiné à faire quelque chose de bien de sa vie, malgré les embûches qui lui ont été données. Il est un gryffondor. Elle espère qu’un jour, il pourra s’en souvenir. Qu’un jour il aura confiance en lui autant qu’il a confiance en elle, même si ça semble difficile.

"- Je ne sais pas encore vraiment. Les potions m’intéressent, mais la recherche aussi. Je ne sais pas si j’ai vraiment envie de passer ma vie devant un chaudron bouillonnant ? Peut-être que je pourrais faire les deux, des recherches en potions ? Inventer de nouvelles choses… .Mais je sais aussi que pas mal de monde cherche en vain sans jamais rien trouver de son existence…"

Kathleen
Messages : 221
Date d'inscription : 04/12/2020
Crédits : Moi-même

Univers fétiche : Dur de choisir, yen a plein
Préférence de jeu : Les deux
Sabrina
Kathleen
Lun 23 Oct - 0:04
20121001192678.jpg
Remus Lupin
J'ai 33 ans et je vis à Poudlard , Ecosse  . Dans la vie, je suis Prof de Défense Contre les Forces du Mal  et je m'en sors bien . Sinon, grâce à ma malchance , je suis célibataire  et je le vis plutôt moyennement.


Remus était un petit garçon débordant de joie de vivre, qui manifestait déjà des signes précoces de magie. Peu avant son cinquième anniversaire, Greyback força la fenêtre de sa chambre et l'attaqua sauvagement. Remus devint loup-garou. Après avoir été envoyé à Gryffondor par le Choixpeau magique, Remus Lupin se lia rapidement d’amitié avec trois jeunes garçons de sa maison, James Potter, Sirius Black et Peter Pettigrow. Ils formèrent le groupe des Maraudeurs et ses amis devinrent Animagus pour l’épauler après avoir appris sa vraie nature. Après ses études, il entra dans l'Ordre du Phénix, tout comme ses anciens camarades de classe.
La chute de Voldemort fut, pour Remus, une longue période de solitude et de tristesse. Il entama alors une existence précaire. Heureusement, une découverte importante apporta à Remus une bouffée d’espoir : l’invention de la potion Tue-loup.

Albus Dumbledore changea la vie de Remus Lupin une deuxième fois. Ravi de revoir son ancien directeur, Remus fut stupéfait d’apprendre que Dumbledore souhaitait lui confier le poste de professeur de Défense contre les forces du Mal. Malgré ses réticences, il finit par accepter quand Dumbledore lui expliqua qu'il mettrait à sa disposition un stock illimité de potion Tue-loup, grâce à l’aide du maître des Potions de Poudlard : Severus Rogue.


avatar :copyright: Kathleen
Depuis son enfance, Remus se voyait comme un monstre. Il avait toujours du mal à voir autre chose que cette image du loup qu’il pouvait montrer une fois par mois. Combien de personnes se décrivaient seulement selon ce qu’il se passait une fois par mois ? Peu de personnes. Pourtant, cela avait pour lui plus d’importance que tout le reste. Il savait qu’il ne devrait pas être focalisé sur ça, mais il ne pouvait pas s’empêcher de le ressentir comme ça. Cela avait fait partie de lui depuis toujours, du moins, c’était comme ça qu’il le ressentait, occultant presque la partie de sa vie où il ne l’avait pas été.

Mais pour elle, il était autre chose, il représentait quelqu’un d’autre. Elle voyait davantage l’homme que le loup et il savait combien elle avait raison quand elle disait qu’il avait des qualités. James et Sirius le voyaient aussi. Il ne pouvait complètement dire qu’ils avaient tort, et il en était conscient. Mais malgré tout, il n’arrivait pas à se dire que ça rattrapait son état de monstre. Elle avait sans-doute raison en disant qu’il ne s’aimait pas assez et qu’il y avait bien plus de choses à voir chez lui que ce qu’il voyait. Mais on ne changeait pas comme ça.

« Tu es un magnifique miroir pour apaiser mes doutes au sujet de moi, mon ange. Mais vois-tu, je t’aimerai toujours plus que ma vie. Parce qu’il n’est de plus belle preuve d’amour que de donner sa vie pour celle qu’on aime. »

Il aimait l’entendre parler de ses projets, qu’ils soient très définis ou imprécis. Cela lui plaisait de savoir ce qu’elle avait envie de faire de sa vie. L’avenir, voilà la chose à laquelle Remus avait envie de penser en ce moment, l’avenir pour elle, l’avenir pour lui, l’avenir pour eux ensemble pour toujours. Les potions étaient un sujet intéressants et les recherches dans ce domaine ne seraient jamais terminées. Il fallait faire évoluer le savoir et elle serait parfaite pour y contribuer. Elle améliorerait la vie et le quotidien de tous les sorciers comme elle le faisait pour lui. Il n’en doutait pas, elle serait tout à fait parfaite.

« Je suis sûre que tu as tout ce qu’il faut pour trouver des choses, surtout dans le domaine des potions. Il n’y a pas que les nouveautés. Les potions peuvent aussi être améliorées et gagner en puissance. Tu as de quoi faire. »



Some kind of monster [PV Lullaby] - Page 7 Giphy.gif?cid=ecf05e47ijnjjpcoy67xmz0tghdgyutjcpp5ihv33lr3zhg3&rid=giphy
Contenu sponsorisé
Some kind of monster [PV Lullaby]
Page 7 sur 8
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Sujets similaires
-
» I'm a one-of-a-kind collectible
» some kind of madness has started to evolve
» dooweedo -- always try to be nice but never fail to be kind
» (tw) Then am I the monster? (Carter)
» Stranger Monster (Punk Curse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: