Le Deal du moment : -33%
-100€ sur JBL XTREM 2 -Enceinte Bluetooth ...
Voir le deal
199.99 €

Partagez
 
 
 

 Licorne et groseille à maquereau [Calville]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
Calville
Calville
MESSAGES : 506
INSCRIPTION : 30/06/2018
ÂGE : 38
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t2719-du-rp-a-gogo#58230 https://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
cat

Licorne et groseille à maquereau [Calville] - Page 3 Empty

avatar35.png
Geralt de Riv


Je suis vieux , surement bien plus que vous ne pensez  un peu partout, surtout sur les routes et dans les auberges . Dans la vie, je suis un Sorcelleur. Attention différent d’un satané Sorcier ou Magicien et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma situation, je suis occupé quelques soirs, après quelques bières et quelques pièces et je trouve ca  .. bien ?..




Licorne et groseille à maquereau [Calville] - Page 3 Mission-impossible-6-fallout-gif-5b8eb5c82df6e


@MaulCosplay// image@Calville


Un baiser. C'était un baiser qui mettait à bas le Sorceleur reconnu dans le monde entier connu comme le pire Boucher que ce monde ait porté. Une réputation usurpée car il n'était qu'un combattant aux instincts aiguisés par ses mutations, et n'avait jamais tué sans être en danger ou quelques fois sous contrats, mais uniquement pour des créatures, qui comme lui, ne trouvaient pas leur place dans la civilisation grouillante. ce baiser, voulu, désiré, avait été miroir aux sentiments confus et ardents qu'il ressentait pour leur prisonnière. Des sentiments qui semblaient se mouvoir aussi en elle, de regards perdus en mots bafouillés nébuleux. Inextricable situation dans laquelle ils se trouvaient tout deux. Fort heureusement, les voies du destin se liaient et se déliaient avec une étonnante facilité. Ablette et maintenant Jaskier les avaient interrompu alors qu'ils abandonnaient les armes pour le désir.  

Rupture.
C'est ce qu'il fallait. Rompre avec ce désir, rompre avec le plaisir de se retrouver face à elle. Un baiser. Encore un. Idée du siècle. C’était un acte qu’il n’aurait du commettre à nouveau, une erreur de débutant,  une belle connerie. Une rupture dont il avait un besoin intense pour oublier les sentiments qui vrillaient son coeur et son corps.  Comment mener à bien sa mission maintenant ? Car c'était trop tard, bien trop tard pour lui. Géralt n’etait pourtant pas un enfant de chœur, mais il avait succombé à cette femme qu’il escortait jusqu’en Nifflegard.

Le plus simple pour lui était de redevenir l'homme implacable qu'il se devait être, non seulement envers elle mais aussi envers Jaskier. De reprendre de la distance. de retrouver l'instinct sauvage qui le menait dorénavant. Loin d'eux, loin de son humanité, il s'était éloigné physiquement et moralement du groupe. Il menait la troupe en silence, sans se laisser avoir par une bonne humeur de son ami emplumé. Une bonne humeur qui prit un coup dans l'aile quand même Saskya se montra brutale avec lui. Ses mots étaient cinglants. Son ton glacial. Les femmes ont une étonnante capacité à être à la fois démon et Ange. Geralt n'intervient pas. Aucun regard en arrière vers son ami esseulé qui sembla retrouver un peu de verve avec le dernier soldat à leur coté. Le silence pour ami, le froid pour couverture. Et le vide à la place d'un coeur qui avait retrouvé quelques battements en embrassant la jolie brune. Un vide dont il avait un besoin intense, mais qui devenait son tombeau.

Il ne pensait pas tomber sur des nains cette nuit là. Mais ce fut une surprise agréable. L’accueil des nains était plus que cordial. Si ces êtres étaient parfois reservés avec les étrangers, ils devenaient de véritables compagnons de beuveries et de voyages dès qu'il se sentaient en confiance. Des êtres précieux avec lesquels il faudrait compter. En cela la réputation du Loup Blanc pouvait aider. Meme si pour les humains mortels il n’était qu’un monstre, pour des êtres différents comme les nains, les elfes, et autres humanoïdes il n’était qu’un des leurs, ni humains, ni monstres.  Ce n’était pas pour autant qu’il était le bienvenu partout, mais cela pouvait aider. Ce soir, c’était le cas. Après les premières réserves et méfiances des nains, ils étaient maintenant en sécurité avec eux.

Les compagnons de Zoltan furent présentés et chacun fut salué de la même manière respectueuse par un Géralt qui déposa les armes au coin du feu en signe de paix, autant que le poids d'une fatigue intense qui tendait à s'appesantir sur ses epaules par des nuits sans sommeil et des journées sans repos . Jaskier groletait et grognait devant le feu, Rapidement cependant, il fut entraîné dans un monde bien plus léger alliant franche rigolade et alcool à flot. Passer une soirée avec des nains donnait souvent lieu à ce genre de parenthèses dont on se souvenait à peine le lendemain. Meme Geralt de Riv abandonna son carquois de mauvaise humeur pour se joindre à la fête. Il récuperé une outre remplies de vin qu'il partagea avec Zoltan. Chacun comptant une histoire à l'autre, d'autres nains y participants, et dans ce brouhaha un regard orangé qui passa au dessus des flammes pour s'accrocher à un regard améthyste. Il secoua la tête prit en faute de sa propre folie avant d'engorger une nouvelle fois le vin rouge.

Le sorceleur fut rapidement bien plus joyeux et bon compagnon de beuverie pour les nains. Pompette. Qui avait dit que la mission qui l'emmenait loin de chez lui était sérieuse? Évitant maintenant le regard de Saskya droit devant lui, il admirait Jaskier qui braillait comme un âne qu’on essaie de traire, accompagné en cela des voix peu mélodieuses des nains qui se mêlaient à lui, et la si belle mélodie de l'histoire de l’elfe Marinwell fut outrageusement déformée. Mais ils s’en moquaient tous, l'essentiel était ailleurs, accentuant au brouhaha des chants déformés en hurlant, en tapant sur la table, en rotant. Bref une fiesta comme on en avait pas vu de ce coté -ci de la rivière depuis des années.  Il y avait bien longtemps que le Loup blanc n’avait pas prit une vraie cuite et même si ils oscillaient entre bon alcool et l’alcool de seconde catégorie, la fête n’en était que plus trouble jusqu’à voir tomber chacun des invités comme des mouches dans des positions parfois risibles.

Géralt avait pu s’éloigner un peu du tas de viande alcoolisée qui s’entassait devant le feu crépitant. Il avait retiré son armure trempée et glaciale pour la faire sécher sur une corde pendue entre deux arbres non loin des braises, restant en chemise de lin et pantalon de cuir. Il s'était étalé de tout son long sur une couverture de lin , fourrure doublée au-dessus, loin du froid mordant qui les entourait. Il ronfla pendant une bonne heure. Sans pour autant dormir véritablement. Non qu'il n'ait pas confiance aux nains, loin de là, il était sûrement plus en sécurité ici que dans une garnison, mais il était fait ainsi, toujours sur le qui-vive.

Ce furent quelques pas qui lui firent serrer la garde de son épée récupérée à ses côtés. Mais le pas était trop léger pour ne pas reconnaître Saskya qui s’approchait de lui à pas de loup. Elle était douée. Vraiment très douée. Il n'aurait pu jurer sans sa mutation qu'il ait pu entendre ces pas venir à lui. Non. Il ne fallait pas qu'elle s'approche, et encore moins qu'il retrouve la proximité qu'il avait réussi à éloigner de lui par son caractère rochon de griffon mouillé. Cela fonctionnait presque. Presque mais pas tout à fait. Une inspiration alors qu’elle se pencha sur lui. Lilas …  Il la haïssait pour cette facilité à lui faire perdre pied sans meme le toucher. Rien que son parfum était inscrit en lui. Ce fut surement cette haine qui déborda dans le regard qu'il offrit à la brune penchée sur lui. Mais Saskya n'était pas le genre de femmes que l'on effraie d'un regard, et elle continua de lui parler, ayant la première demande idiote depuis le debut de leur voyage.
- Mon odorât saura très bien supporter ta décomposition . Faux. Mais grogner faisait aussi partit de lui. Il souffla, regrogna, il n'aimait pas qu'on lui dise quoi faire, encore moins quand cela venait d'elle. Neanmoins, elle savait comment obtenir de lui ce qu'elle désirait . Il s'appuya sur un coude, oubliant légèrement sa mauvaise humeur. Oui sa carcasse était jolie. Très. Oui ces quelques mots le ramenaient deux jours plus tot. Il finit par soupirer et prendre la clef qu'il gardait sur lui, lui retirant les chaines. C'est vrai que le métal était glacé. Prenant presque avec délicatesse ses poignets bleuis entre ses mains chaudes. Il observa quelques instants/i] - je te remercie lui fit-elle. Mais il ne réagit pas sur l'instant, observant, humant avant de les reposer tout deux. Leur etat n'etait pas terrible, mais il y avait eu tellement pire. Demain il lui trouverait quelques herbes grouillantes dans ces forets du sud. Il ne répliqua meme pas sur l'inutilité de s'enfuir, et retrouva sa place sous les fourrures espérant en avoir terminé avec Saskya.
Mais une femme est têtue. Et elle ne semblait pas encline à en finir là. Il sentit la jeune femme se glisser contre lui et chercher la chaleur de son corps. Elle était au sens premier du terme, glacée. Et bien que ce terme pouvait laisser imaginer bien des comportements hivernaux hostiles et impassibles, ce fut tout le contraire qui se passa. Le frisson qu'elle éprouva traversé également son corps, comme deux aimants se trouvant enfin en contact. résister, autant que possible. Alors il fit ce dont il est le meilleur. Il râla. - Saskya, je ne suis pas un feu follet, va te coller ailleurs. Mais si ses paroles se faisaient véhémentes à son encontre, il ne tentait rien pour l’éloigner de lui. Tout simplement parce qu’il aimait la sentir la contre lui, son corps contre le sien. Elle ne bougeait pas, ne sourcillait pas. Et au bout de quelques minutes le bras dont il ne savait quoi faire entoura doucement la taille de la jeune femme.

Ce fut la première fois depuis des jours qu'il trouva sa place à ses cotés. C'était délicat, doux, chaleureux. Son corps contracté de nervosité s'affaissa légèrement. Il ferma les yeux, profitant de cette proximité. Il n'en aurait jamais assez. Il se sentait bien. C'était presque de l'inédit pour lui qui avait toujours du être sur le qui-vive de se laisser aller à cette étreinte interdite. Et un interdit de plus quand La main de la jeune femme encore légèrement fraiche commença à le caresser, à explorer son corps couvert de cicatrices à travers le tissu de sa chemise. C'était doux et douloureux en même temps. Doux car enfin son propre corps frémissait de vie. Douloureux car il devrait mettre un terme à cette exploration tactile. Meme si pour l'instant il laissa sa main descendre encore .. et encore ..

Interdit aux moins de 18 ans. D'ailleurs je Hide !



1EC241357E71BD6059A1C8139CF4A60D57097F64 giphy.gif?cid=ecf05e4766f55b1f6f647d6da34ff4fa544dbc8e1efa7832&rid=giphy.gif

"Liam est doux, Liam est fougueux, Liam est viril :ouloulou: :ouloulou: hum hum " @mioon
« Les gens s’en vont, mais la façon dont ils sont partis reste »
Revenir en haut Aller en bas
 
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 529
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 34
CRÉDITS : Lapinouuu !

UNIVERS FÉTICHE : SFFF - Plutôt Dark Fantasy en ce moment
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 https://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 https://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
cat

Licorne et groseille à maquereau [Calville] - Page 3 Empty

g0i9.jpg
Saskya
J'ai XX ans et je vis à XX.
A venir

Informations supplémentaires ici.


Yennefer de Vengerberg :copyright: Mioon


Tout est planqué sous la fourrure !





Licorne et groseille à maquereau [Calville] - Page 3 Me3t

"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Licorne et groseille à maquereau [Calville]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy-
Sauter vers: