-30%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max Genome
119 € 170 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 YAEL+JOSEPHINE Alone in the dark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

YAEL+JOSEPHINE Alone in the dark Empty

7ei5.pngMise en Situation


Contexte librement inspiré du jeu vidéo : Alone in the Dark.


i3tb.png
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

YAEL+JOSEPHINE Alone in the dark Empty

ec3b9973173c598748e759e2ab32012df8bf1a22.png
Yael Carnby
Il est né à la Nouvelle-Orléans, et c'est à peut prêt tout ce qu'on sait de lui. Détective privé qui traite parfois des cas paranormaux ; mais ce n'est pas sa passion. Par chez lui, on l'appelle Le reptile parce qu'il est audacieux et plein de sarcasme. Il arrive sur l'île de Shadow Island suite à un contrat appelé par Joséphine Hartwood : elle ne croit pas au suicide de son oncle et désir que Yael use de ses compétences pour mettre un terme à ces âneries. L'enquête menée par la police a été bâclée. Il s'y rend en compagnie de Aline Cedrac, professeur d'Ethnologie.

Diplômé en Physique/Chimie, en Histoire des Religions et Histoire de l'Art. Il sait manier les armes à feu, les couteaux mais est surtout un bon combattant au corps à corps. Ennemi redoutable pour les monstres de l'ombre.
YAEL+JOSEPHINE Alone in the dark Original


Bob Morley :copyright:️ Heresy
Le train termine sa course folle dans un crissement de ses roues par les freins. Ça provoque quelques douleurs aux personnes les plus sensibles, mais Yael n'y fait pas attention : il se contente d'attraper son sac qu'il jette sur son dos, sa valise qui glisse jusqu'à tomber contre sa jambe. Il part du train sans même demander son chemin ; un taxi l'attend déjà. Yael est attendu avec impatience dans le manoir Hartwood. Son pas est lent jusqu'au véhicule : il refuse au conducteur de mettre ses affaires quand le coffre. Non, Yael veut tout avoir sous la main. Ses affaires doivent rester à portée de vue, et personne ne doit mettre le doigt dessus. Les armes qu'il cache ne sont pas toutes déclarées au gouvernement. Le conducteur soupire, et se met à rire après que Yael ait insinué que peut-être il veut lui voler ses affaires, avec un sourire en coin. Le taxi se dépêche pour parvenir à temps à l'aérodrome ; avec le train qui a eu quelques minutes de retard, il pense que c'est peine perdu. Mais Yael est confiant, il ne fait pas même attention au temps qui passe.

" - Vous devriez courir, Monsieur," Que dit le chauffeur de taxi une fois arrivé à bon port. D'un coup de tête, il montre le petit avion privé au milieu de la piste d'atterrissage ; il est sur le point de partir. Il n'y a plus que la passerelle de sortie, et une femme qui croise les bras, le regard vissé sur le taxi. " j'ai peur qu'ils ne vous attendent pas, que vous ayez fait tout ce trajet pour rien."
" - Y a pas de mission sans moi, l'ami.."

Yael sort de la voiture, récupère ses affaires qu'il replace de la même manière. Puis il entre sur le tarmac grâce à deux grilles que l'on ouvre sur son passage : il n'a pas besoin de montrer une pièce d'identité, on le connait par ici. C'est toujours de cet aéroport qu'il part pour les missions les plus éloignées. S'il préfère le train, le taxi, ou même la marche à pied, c'est uniquement parce Yael a un peu peur du vide. Alors il est plus à l'aise sur la terre ferme que dans un avion ou un jet qui pourrait s'écraser et tuer tout le monde au passage.

" - Rien ne sert de courir," Qu'il commence à dire lorsqu'il arrive à la hauteur d'Aline, son équipière pour cette mission. Ils ont déjà travaillé ensemble, mais jamais sur le long terme. " tout vient à point..." Il ne termine pas qu'elle le coupe déjà avec un sourire.
" - A qui sait attendre..."

Le trajet se passe correctement, une fois bien installé dans le jet, loin d'une fenêtre. Les deux ont pu échanger nombreuses renseignements : armes, dates, conseils, surtout deux cartes de l'île où ils vont se perdre. Il n'y a pas longtemps de temps de vol, mais c'est suffisant pour que Yael ne soit pas à l'aise. Et ce qu'il déteste le plus se produit : des secousses, des turbulences. On leur dit d'abord que ce n'est pas grave, mais au bout d'à peine dix minutes, on les jette dans le vide au dessus de l'île après les avoir fait enfiler un parachute. Ils ont leurs affaires respectives avec eux, et alors qu'ils descendent, Yael peut très bien voir le petit avion s'écraser contre une vieille tour qui n'aurait jamais du être encore debout, avant de finir dans l'océan qu'ils ont traversé par la voie des aires. Les deux collègues ne tomberont pas au même endroit sur l'île ; mais en une ou deux heures, ils pourront facilement se retrouver.

Par miracle, il est lui-même tombé à moins de cinq cents mètres du manoir Hartwood : il le reconnaît directement à cause de la plus petite tour qui comporte une horloge ancienne qui fait résonner une vieille cloche lorsqu'il est l'heure. Il fait sombre sur cet île ; ses sourcils se froncent parce que l'on dirait être en pleine nuit, alors qu'il est sur de ne pas avoir voyagé suffisamment longtemps pour ne pas arriver si tard. Yael se dégage des fils du parachute, le laisse traîner là comme si ce n'était pas important, dégradant pour l'île et la nature. Il se contente de se baisser, d'ouvrir sa mallette, et d'en sortir une arme à qui il enfile les balles dans le barillet avant de l'accrocher à sa ceinture. Prêt, il finit alors par détruire la distance qui le sépare du manoir.

Lorsqu'il se retrouve en bas du grand bâtiment, la cloche se met à sonner : il sursaute à peine des épaules, mais ses yeux se tournent vers l'horloge. Quelques secondes, avant de poser son regard sur le manoir lui-même. Au troisième étage de la bâtisse, les lumières sont allumées. Il sera resté là une bonne dizaine de minutes à regarder dans le noir, sans savoir que les monstres de l'ombre auraient pu le dévorer s'ils avaient prit connaissance de sa présence. Une femme finit par passer devant la fenêtre éclairée : c'est Joséphine Hartwood, elle fait les cents pas dans la chambre qu'occupait son oncle avant de se suicider. C'est dans cette pièce-là qu'ils débuteront l'enquête.

" - Aline... Aline, vous êtes-là ?" Qu'il demande à travers le talkie-walkie qu'il a attrapé dans son sac à dos. Qu'elle réponde directement ou non, Yael continue sur sa lancée : parce qu'elle peut entendre sans pouvoir répondre, n'est-ce pas ? " Je suis au pied du manoir. Je vais entrer à l'intérieur, on se rejoint là-bas. Il fait sombre, utilisez votre lampe torche pour vous repérer et venir jusqu'à moi. Dépêchez-vous... c'est... étrange ici."
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

YAEL+JOSEPHINE Alone in the dark Empty

tumblr_p8cailXwGR1x1l0y5o6_250.png
Joséphine " Jo' " Hartwood
Elle ne saurait admettre que son oncle s'est suicidé. L'enquête de la police va à l'encontre de ses suppositions. Joséphine a besoin qu'une personne puisse démystifier avec elle les secrets entourant la triste mort de son parent. Yael est celui qu'elle a choisi pour mener l'enquête, parce que ses compétences sont à la hauteur de la tâche. Elle est prête à faire ce qu'il faut pour découvrir la vérité, que ce soit dans ces murs, sous ce manoir ou à l'extérieur, là où les ombres s'animent. Malgré des habits chics, un corset et des talons, Joséphine se collera à toutes les tâches qui incomberont, que ce soit pour se faufiler dans des endroits étroits et poussiéreux ou pour courir dans la boue. Mais si cette quête est sa priorité, ils devront néanmoins venir en aide à cette collègue, Aline, parce qu'elle est seule dehors et parce qu'elle recherche quelque chose de bien précis à Shadow Island.
YAEL+JOSEPHINE Alone in the dark 9cc7881d4e25afe3f508b94b6f6d740e831dc7f0_hq


Eliza Taylor :copyright:️ Google
Ne deviez-vous pas venir avec votre collègue? qu'elle demande, surprise de le voir seul, en jetant un regard dans la noirceur extérieure. Ne restez pas dehors.

Les ombres sont inquiétantes ; mais elle devrait réellement s'inquiéter des créatures qui peuplent sournoisement les recoins de cette île. Elle se décale sur la gauche pour qu'il puisse enfin mettre les pieds dans le manoir Derceto. Lorsqu'on a sourdement toqué à la porte du manoir, elle a sursauté, là, dans cette chambre à faire les cent pas, à chercher des réponses qui pourrait la mener sur une piste. Sa première constatation a été de voir que les couvertures du lit à baldaquin, aux couleurs ternes, n'avaient aucun pli. Son oncle avait-il seulement dormi dans ce lit récemment? Avec un peu de réflexion, elle aurait pensé à cet endroit secret que son oncle lui avait un jour montré, lorsqu'elle était jeune. Le tiroir caché du piano. Elle referme aussitôt la porte qui émet un bruit sourd. Elle est heureuse de voir Yael.

Vous semblez avoir vécu l'enfer, qu'elle avoue en observant ses cheveux raides sur sa tête, comme si une tornade était passée, sans oublier les feuilles qui se sont accrochées à ses vêtements.

Elle n'imagine pas qu'il vient de sauter en parachute d'un avion. Elle est néanmoins soulagée par sa présence. Cet endroit commençait à lui retourner l'estomac. Mais il lui racontera ce qu'il juge nécessaire de partager. Ses yeux s'ouvriront en grand si on lui explique la situation, mais elle ne paniquera pas. Pourquoi n'a-t-elle entendu aucune explication? Assurément trop submergée par les mystères de cet endroit. Ou pourrait-il y avoir une autre explication derrière? Mais à peine seront-ils engagés au bas de l'escalier, passé le hall, que Aline donnera de ses nouvelles. Tout va bien de son côté, elle s'est seulement fait mal à la cheville à atterrissage, mais celle-ci n'est pas brisée. Ça devrait aller. Elle fait savoir à Yael qu'elle a pris connaissance de son précédent message : elle va le rejoindre rapidement au manoir en se fiant à sa carte. Elle ne le dit pas au talkie, mais elle vient également de s'armer de sa lampe torche. Elle lui donnera des nouvelles sous peu, ne jugeant pas nécessaire de lui parler au talkie à chaque minute.

Je ne regrette pas d'avoir fait appel à vous, souffle-t-elle alors qu'elle entame déjà son ascension pour gagner les étages. Vous pensez que votre collègue parviendra à se retrouver sur l'île?

Les gens du coin sont particulièrement étranges.

Elle lui montrera les endroits qu'il souhaite voir en premier, notamment les endroits qui pourraient être susceptibles d'expliquer pourquoi son oncle s'est suicidé. Selon le majordome du manoir, son oncle avait une étrange lobby, il était tourment, pourtant, Joséphine se souvient de lui comme d'un homme joyeux. Elle est pourtant si loin de la vérité. Alors, elle lui montrera aussi ses endroits préférés, tout comme elle finira par lui montrer là où le corps a été retrouvé, dans le grenier. Et lorsqu'ils s'arrêteront pour parler, ils pourront constater que de nombreux ouvrages ont été déplacés. Assurément par le dernier propriétaire. Il avait une obsession et c'était de traduire tous ces manuscrits. Ça lui prenait du temps et de l'énergie. Mais pour l'heure, ça semble être un détail futile. Personne ne voudrait se suicider pour cette unique raison.

La blonde passe des doigts sur l'un d'eux. Même la poussière ne s'est pas accumulée sur la couverture. Elle caresse également le flanc du livre, où de nombreuses pages dépassent, parce que ce sont des feuilles qui ont été ajoutées, qui n'appartiennent pas à l'ouvrage. Dans un geste machinal, elle l'ouvre. Elle sourit en voyant l'écriture de son oncle sans s'attarder immédiatement aux mots retranscrits et traduits, car déjà elle lève ses yeux suppliants vers Yael. Et si elle avait regardé plus amplement, elle aurait vu que l'écriture se détériore au fil des pages, à cause de l'empressement.

J'aimerais seulement comprendre.

Son sourire est triste, mais il est également déterminé. Elle n'aurait pas fait appel à cet homme si elle n'était pas confiante d'obtenir des résultats. Elle ne saurait imaginer également, qu'à cet instant, des choses rôdent dehors, autant que sous ce toit. Des araignées hors normes, notamment. Mais surtout, un mal terrible. La raison pour laquelle son oncle n'est plus de ce monde. Elle trouve que cet homme est courageux. Par sa simple manière de se tenir, elle se sent en confiance, en sécurité.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 452
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 27
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

YAEL+JOSEPHINE Alone in the dark Empty

ec3b9973173c598748e759e2ab32012df8bf1a22.png
Yael Carnby
Il est né à la Nouvelle-Orléans, et c'est à peut prêt tout ce qu'on sait de lui. Détective privé qui traite parfois des cas paranormaux ; mais ce n'est pas sa passion. Par chez lui, on l'appelle Le reptile parce qu'il est audacieux et plein de sarcasme. Il arrive sur l'île de Shadow Island suite à un contrat appelé par Joséphine Hartwood : elle ne croit pas au suicide de son oncle et désir que Yael use de ses compétences pour mettre un terme à ces âneries. L'enquête menée par la police a été bâclée. Il s'y rend en compagnie de Aline Cedrac, professeur d'Ethnologie.

Diplômé en Physique/Chimie, en Histoire des Religions et Histoire de l'Art. Il sait manier les armes à feu, les couteaux mais est surtout un bon combattant au corps à corps. Ennemi redoutable pour les monstres de l'ombre.
YAEL+JOSEPHINE Alone in the dark Original


Bob Morley :copyright:️ Heresy
La lourde porte s'ouvre et c'est l'investigatrice de cette affaire qui se montre à l'intérieur de cette immense bâtisse. Elle lui pose d'abord une question à laquelle il ne répond pas : Yael se contente de monter les marches, d'entrer à l'intérieur du manoir, et silencieusement, il se fait la réflexion que l'intérieur semble aussi sombre que l'extérieur. Ce n'est que lorsqu'elle pose des mots sur ce qu'ils viennent de vivre que Yael prend réellement le temps de poser son regard sur Joséphine : allant de ses talons au corset qu'elle porte comme si l'époque s'y prêtait encore. Il n'émet aucun jugement à cet égard, ni en parole, ni en pensée. Yael se contente simplement de la regarder pour savoir à qui il doit faire face dans cette situation : il tente alors de se faire une idée de cette cliente, mais ses réflexions sont certainement tordues. Car Dieu n'est pas le seul à le savoir : l'habit ne fait pas le moine. Le détective privé se sera contenté de déclaré quelques mots que ce qu'ils viennent de vivre, une fois qu'il eu détourné son regard pour regarder le reste des pièces qu'il peut voir de sa place : mais il n'y a pas de lumières allumées partout dans cet endroit. Les coins sombres attirent son oeil bien plus que ce qui est illuminé. Parfois, se sont ses tripes qui parlent. En arrivant sur une affaire, il lui est déjà arrivé de pouvoir dire, directement, qu'aucune trace surnaturelle n'était présente. Que le destin malheureux des hommes était l'unique cause du chagrin de ses clients. Dans d'autres affaires, Yael n'a pas eu à creuser bien loin pour découvrir le poteau rose. Aujourd'hui, en entrant dans ce manoir, le moindre poils de son corps s'hérisse parce qu'il le sent : quelque chose de surnaturel hante les lieux.

" - Un simple accident d'hélicoptère... les gares côtes ont déjà du envoyer une équipe pour aider les autres."

Yael n'ira pas dans les détails. Ne parlera pas de sa peur du vide, du saut en parachute, et il n'aurait pas parlé de l'absence de sa collègue si cela n'avait pas été flagrant. Lorsqu'ils montent les marches, Aline donne de ses nouvelles et l'homme n'a pas même un soupire de soulagement : il semble tout garder en lui, bien qu'il le ressente au plus profond de ses tripes. Alors qu'ils continuent de monter à l'étage, Yeal ne peut s'empêcher de jeter un coup d'oeil à sa montre pour noter l'heure du dernier contact avec Aline. Il regardera quelques fois sa montre jusqu'à ce qu'il ait des nouvelles, ou jusqu'à ce qu'elle soit arrivée. Si jamais elle devait mettre trop de temps, nul doute qu'il partirait à sa recherche : ses frissons ne sont toujours pas retombés.

" - Vous pensez que votre collègue parviendra à se retrouver sur l'île?" La femme semble attirée par la possibilité du nombre : plus de gens seront présents pour résoudre le mystère, moins ils redisqueront leur vie. N'est-ce pas?
" - Le manoir de votre oncle est imposant. Elle trouvera son chemin jusqu'ici." Qu'il conclu à ce sujet, sans s'étendre. Yael est un homme concis qui ne laisse entendre sa voix que lorsque c'est nécessaire, Joséphine finira bien par se rendre compte que ce n'est pas un grand bavard. " Montrez-moi les pièces importantes de la vie de votre oncle."

Yael ne demande pas, il exige, et pourtant, rien dans sa voix ne pourrait faire croire qu'il est présomptueux. Il est simplement là pour une tâche précise, et travailler est certainement ce qu'il sait faire de mieux. Alors il découvre les pièces qui ont été les plus vivantes de la maison, par-ci par-là il note des détails dans un coin de sa tête, jaugeant nécessaire de revenir dans la chambre de ce dernier par la suite. Mais l'endroit le plus important du manoir reste la pièce où on a retrouvé le corps : plein de livre, le grenier est une mine d'or à lui tout seul. De ses yeux sombres, Yael voit même des ouvrages qu'il sait recherché contre un bon pesant d'or : l'oncle de Joséphine était un finn collectionneur qui savait exactement où et comment dépenser son argent. Il ne fait plus aucun doute qu'il était un homme cultivé.

Lorsqu'elle parle de son désir de comprendre les raisons qui se cachent derrière la mort de son oncle, Yael était accroupis en sol en récupérant une feuille volonté préalablement tombée au sol. Il y a lu les derniers mots de Jeremy Hardwood, ceux qu'il a écrit à une vingtaine de reprises différentes sur une vingtaine de feuilles volantes. Une seule a été emmenée par la police pour le mettre dans le dossier : ils trouveront mon corps, mais n'auront pas mon âme. Le genre de lettre qui fait pencher la balancer pour le suicide ; il y a encore la marque que sa pendaison a laissé sur l'une des poutres. Alors, lorsqu'elle parle, Yael ne peut pas s'empêcher de lever ses yeux vers Joséphine. Il se redresse, continue de la regarder, mais pas un mot de sort de sa bouche. Le détective pli le papier, le range dans une poche, et tire sur sa manche pour regarder sa montre : voilà une bonne vingtaine de minutes qu'il n'a pas eu de nouvelles d'Aline.

" - Votre oncle était-il croyant ?" Qu'il demande sans reposer son attention sur la femme. Voilà qu'il enjambe des livres pour s'approcher de ceux qui sont entreposés sur une table qui ne semble pas avoir bougé depuis des siècles. " Quel genre de religion ?" Question importante dont il n'a pas de réponse visuelle, alors Yael s'adresse à la seule personne qui peut le savoir. Même s'il sait que bons nombres de gens cachent leur véritable croyance, surtout lorsqu'elle n'est pas coutume avec ce qui se fait pour le plus grand nombre. " Merci." Qu'il dit, après la réponse.

Voilà qu'il semble vouloir se pencher sur l'ouvrage que Joséphine tient entre ses doigts. Il s'approche d'elle, tend la main dans l'espoir qu'elle lui glisse le livre aux pages trop nombreuses. Mais d'un coup sec, le disjoncteur lâche et c'est tout le manoir qui se retrouve dans le noir. Lui n'a pas sursauté, mais d'instinct, il a récupéré la lampe torche à sa ceinture et quelques secondes plus tard, le faisceau lumineux qu'il projette permettra au moins à Joséphine d'allumer une bougie, ou de trouver quelconque source de lumière dans cet endroit. Si elle n'a rien pour se repérer, elle devra le suivre de très près pour ne pas se prendre les pieds dans quelconque objets au sol.

" - Est-ce que ça arrive souvent ?" Il demande avec suspicion, mais déjà, ils doivent redescendre du grenier pour tenter d'atteindre l'endroit qui leur permettra de remettre le courant. " Montrez-moi le chemin. Je serais plus rassuré lorsque ma collègue pourra voir notre position."

Yael veut résoudre le problème électrique pour que Adeline puisse les repérer de loin dans la nuit. Mais lui ne se doute pas que sa collègue est assez prêt pour avoir vu les lumières du manoir s'éteindre toutes d'un seul coup. Bien sur, elle aura peur. Mais ça ne l'empêchera pas d'avancer, sans point de repère. Une chose est sure : le courant n'a pas été coupé par accident. Les forces de l'ombre vont commencer à se déchaîner pour empêcher quiconque de résoudre le mystère. Alors, ils redescendent les escaliers qui mènent au rez-de-chaussée. Sauf que là, une bête de l'ombre tentera de les attaquer à cause de la lumière qu'ils projettent : un monstre à quatre pattes qui devait avoir quelque chose d'humain à la base, mais qui n'en a quasiment plus rien aujourd'hui. Pour survivre à cette première attaque, ils n'auront d'autres choix : être discret et s'en échapper par la chance, tirer deux balles dans le corps de l'animal, ou le jeter sous une lumière assez forte pour le dissoudre. Si une balle devait être tirée par Yael, nul doute que Aline le contacterait directement avec la radio, qu'elle se mettrait à courir, quitte à se mettre elle-même en danger, malgré sa douleur à la cheville.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 571
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

YAEL+JOSEPHINE Alone in the dark Empty

tumblr_p8cailXwGR1x1l0y5o6_250.png
Joséphine " Jo' " Hartwood
Elle ne saurait admettre que son oncle s'est suicidé. L'enquête de la police va à l'encontre de ses suppositions. Joséphine a besoin qu'une personne puisse démystifier avec elle les secrets entourant la triste mort de son parent. Yael est celui qu'elle a choisi pour mener l'enquête, parce que ses compétences sont à la hauteur de la tâche. Elle est prête à faire ce qu'il faut pour découvrir la vérité, que ce soit dans ces murs, sous ce manoir ou à l'extérieur, là où les ombres s'animent. Malgré des habits chics, un corset et des talons, Joséphine se collera à toutes les tâches qui incomberont, que ce soit pour se faufiler dans des endroits étroits et poussiéreux ou pour courir dans la boue. Mais si cette quête est sa priorité, ils devront néanmoins venir en aide à cette collègue, Aline, parce qu'elle est seule dehors et parce qu'elle recherche quelque chose de bien précis à Shadow Island.
YAEL+JOSEPHINE Alone in the dark 9cc7881d4e25afe3f508b94b6f6d740e831dc7f0_hq


Eliza Taylor :copyright:️ Google
Votre oncle était-il croyant?
Plus qu'il n'aurait dû l'être...
Quel genre de religion?
De celles dont on préférerait ne pas évoquer les noms.

Son oncle s'intéressait grandement à l'occultisme. À cette pensée, le visage de Joséphine n'exprime pas du dégoût, mais plutôt de la fascination. Quel détail de ses ouvrages intéressait-il à ce point son oncle pour qu'il en développe en besoin croissant et obsessionnel de comprendre? Quelle était sa motivation? Qu'espérait-il découvrir au travers de ces traductions? Lui qui n'était pas doué en langue latine devait se retourner dans son lit la nuit, incapable de comprendre ses propres découvertes. Est-ce pour ça qu'il ne dormait plus?

Joséphine tourne un regard vers l'homme qui observe l'ouvrage, se demandant si lui, dans son infinie expérience, serait en mesure de déchiffrer quelques ouvrages pour éclairer sa lanterne inapaisée. Est-ce inclus dans le contrat?

Elle entrouvre les lèvres, prêtes à lui demander son aide, lorsque les lumières s'éteignent, faisait disparaître les quelques rares bourdonnements qui persistaient encore dans le manoir. Le silence devient lourd. Oui, elle sursaute. Oui, ses veines se glacent. Oui, elle déniche une bougie dans un coffre afin de créer une source supplémentaire de lumière. Sa poitrine se gonfle d'air à chaque inspiration peinant à déballonner sous l'anxiété.

Est-ce que ça arrive souvent?
Souvent? Je n'en sais rien, mais ce manoir n'a jamais eu une très belle réputation, avoue-t-elle comme si elle parlait d'une lourde malédiction.

Le disjoncteur qui lâche défavorablement, les portraits qui vous épient lorsque vous défilez dans les couloirs, les lattes qui tremblent sous vos pieds, les murs qui chuchotent à vos oreilles, les ombres qui se muent dans la noirceur, pas étonnant que son oncle ait perdu la tête. Elle voudrait tant se convaincre qu'il ne s'est pas enlevé la vie par crainte de devenir fou, mais elle-même se sent oppressée dans ce sinistre manoir qui comble pourtant son enfance de doux souvenirs.

Montrez-moi le chemin.
Bien sûr.

Malgré sa peur grandissante, Joséphine prend les devants pour lui ouvrir le chemin. Elle essaie de garder une démarche assurée, même si le son de ses propres talons parvient à lui occasionner un sentiment d'inconfort. Elle est surtout rassurée de savoir qu'un expert dans le domaine est à sa disposition, c'est ce qui lui donne réellement le courage d'avancer.

Que croyez-vous qu'il puisse avoir trouver au travers de ses recherches? qu'elle demande à voix basse pour éviter que des oreilles invisibles ne l'écoutent.

De moitié dans l'escalier pour atteindre le rez-de-chaussée, Joséphine obtient réponse à sa question, en partie. Son pied se fige sur la marche inférieure, inclinant ainsi sa posture. Son pouls s'accélère lorsqu'elle comprend qu'une silhouette à quatre pattes se balance dans son champ de vision. Une oscillation vers la droite, une déhanchement vers la gauche. La chose semble vouloir avancer, alors Joséphine a un mouvement de recul, remet son pied sur la marche antérieure. Sitôt que le parquet craque, l'ombre attaque.

On lui attrape les jambes, cherchant à la tirer dans le bas de l'escalier. Perdant pied, elle s'agrippe aussitôt au bras de Yael à deux mains. L'un de ses talons est arraché. Cette chose n'est pas immatérielle, Joséphine peut facilement ressentir tout ce froid qui la traverse à ce simple contact. La source de chaleur qu'elle tenait à sa main, la flamme de la chandelle, s'est éteinte au moment de l'attaque. Joséphine hurle sa détresse, c'est instinctif. Yael parvient assurément à la retenir de son bras, car des coups de feu sont tirés. L'ombre émet un son strident, mais ne revient pas à la charge. Le corps de Joséphine retombe lourdement dans l'escalier alors qu'elle est toujours agrippée à son sauveur. Elle ne se souvient pas avoir fermé les yeux, mais voilà que ses paupières s'ouvrent. La poigne de la fille s'adoucit à mesure qu'elle comprend que la chose a disparu. Le vaisseaux de la lampe-torche aurait-il été assez puissant pour l'exterminé, directement pointé dans sa direction? Voilà une arme qu'elle ne tardera pas à découvrir.

Qu'est-ce que c'était? qu'elle demande.

Retrouvant peu à peu ses esprits, elle ne sait par quel miracle elle se retrouve sur ses deux jambes. Un peu sur les nerfs, elle s'empresse de retirer son second talon qui ne sert à rien. Elle devra se trouver des chaussures adaptées. Hésitante, une main sur la rambarde, elle reprend la descente pour atteindre le panneau électrique, toujours suivi de Yael. Une fois sur place, elle tente de comprendre ce qui cloche, éclairée de la lumière de la lampe. En effet, Aline tente de reprendre contact avec eux. Nul doute que les coups de feu venaient du manoir. Qu'est-ce que Yael jugera pertinent de lui expliquer? Ont-ils déjà vécu pareille situation? Joséphine tend un oeil curieux au moment ou des interférences brouillent la connexion. Pourtant, sa collègue n'est pas si loin. Elle donne l'impression d'appuyer et de relâcher l'interrupteur du talkie à répétition.

Est-ce que tu vas bien? grésillements. J'ai cru voir, grésillements. Une chose, grésillements. Manoir, un truc bizarre.

Après ces quelques paroles peu rassurante, Aline ne donne plus signe de vie. Joséphine, quant à elle, pousse un long soupir. Elle ne parvient pas à ramener le courant. Ils sont plongés dans le noir, mais à en juger par les paroles de sa collègue, elle semble voir le manoir de son emplacement et ne devrait pas avoir de problèmes à les retrouver même si elle ne se dirige pas grâce à la source de lumière. Les yeux de Joséphine cherchent alors des formes dans la noirceur, craignant devoir à nouveau faire face à la chose. Ou des choses. Son oncle en avait-il déjà vu par le passé? Pourquoi maintenant? Elle n'a pas le souvenir d'en avoir vu dans sa jeunesse.

On doit trouver plus de lumières. On devrait pouvoir trouver quelque chose dans cette cave.

En effet, il y a des tonnes de boîtes. Son oncle devait bien avoir du matériel. Elle demande à Yael de l'éclairer, mais à l'instant où elle avance dans l'obscurité, il y a du mouvement, encore. Elle se fige, tous les sens aux aguets. Yael sera-t-il prêt à intervenir? Elle retient sa respiration, mais seulement quelques secondes s'écoulent avant qu'une souris ne déguerpisse. Ses épaules s'affaissent au même moment. Un soulagement de courte durée, puisque le plafond émet un craquement, signe que quelqu'un, ou quelque chose, se déplace dans la cuisine au-dessus de leur tête. Ça ne pourrait pas être Aline... Non, malheureusement sa collègue ne pourra pas les rejoindre aussi rapidement. Joséphine fixe l'escalier qui les ramènera à l'étage supérieur. Devraient-ils aller jeter un oeil à la cuisine? Le coeur de Joséphine menace d'exploser. Tous ces sons étranges... et cette créature. Que doit-elle comprendre exactement? Si Yael souhaite monter, elle le suivra, mais elle se mentirait à elle-même si elle prétendait ne pas avoir peur.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


YAEL+JOSEPHINE Alone in the dark Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
YAEL+JOSEPHINE Alone in the dark
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Dark Fantasy [DVDRiP]
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers autres-
Sauter vers: