Partagez | 
 
 
 

 Poëte au triste front (...) (Sunrise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 1888
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Unknown
J'ignore mon âgene sais pas où je vis. Dans la vie, je ne sais pas ce que je fais, ce que je sais, ce que je suis.




dasha sidorchuk ©️ spotless minds
L’esprit de la jeune femme est hanté par cette flamme restée sur cette plage à l’abri d’une étrange surface tranchante. Une surface bien plus grande que ses mains, bien plus grande que celles de son Ange. Elle entend la mer se déchaîner alors qu’ils s’éloignent main dans la main. Elle ignore son chemin, le chemin que la créature lui fait prendre, mais quelque chose en elle la pousserait à le suivre jusqu’au bout du monde. Homme. Est-ce qu’il est ? Les doigts de la douce rousse se resserrent autour de la main de son protecteur, comme si cette révélation allait l’éloigner d’elle. Biche craintive s’attachant éperdument à son chasseur. Le vent continue de balayer ses cheveux, et faire voler le parfum salin jusqu’à ses narines. Elle s’agrippe à l’homme, tandis que ses pieds se posent sur cette chose humide, ces grains de sable plus dangereux que secs. Parfois, elle sent que la sol a déjà été creusé. Et elle se souvient. Elle imagine. Elle croit savoir que ce sont les empruntes de celui qui la devance. Grands pieds, grandes empruntes, rattrapées par les toutes petites empruntes de l’enfant qu’elle est.

Puis il parle. Quelques mots restent dans un coin de ta tête. Vagues. Agitées. Elle penche la tête sur le côté alors qu’Ange s’arrête. L’eau vient chasser le sable sur ses talons, brûlant malgré tous les plaies. Est-ce une bonne chose ? Son emprise se resserre autour du bras de l’homme. Les larmes ont séchés sur les joues pâles de la jeune femme. De sa main libre, elle vient poser ses doigts sur les lèvres sur celle de la bête. Comme pour rendre ses mots plus présents, plus vrais, plus palpables. Alors, un sourire étire ses lèvres. Ses petites lèvres roses. Elle ne voit pas. Mais elle entend. Elle entend la douceur de sa voix, l’interrogation qui naît sur la bouche de l’Ange sans visage. Ange invisible, et pourtant si présent sous ses doigts.

L’enfant profite que son protecteur se soit arrêté pour se glisser dans ses bras. Remerciement d’avoir épargné sa vie quelques minutes de plus. Remerciement pour ne pas l’avoir laisser seule. Remerciement pour le son de sa voix qui résonne agréablement dans ses oreilles. Elle attrape les mots en plein vol et les stocke dans un coin de sa tête, peut-être pour s’en resservir plus tard, si les Dieux veulent bien lui en donner la possibilité. Alors, elle lève la tête. Un index vient caresser la paupière de l’homme avant de revenir sur les lèvres de la jeune femme. Regarde mes lèvres. Murmure silencieux. La rouquine prononce un mot sans un bruit. Vagues. Marche-t-elle sur des vagues ? Est-ce ce qu’il y a sous ses pieds ? Elle recommence encore une fois. Son Ange lui offrira-t-il la parole pour avoir essayer ? Mais ses efforts ne portent pas leurs fruits, alors elle baisse la tête. Elle n’entend pas sa propre voix. Elle n’entend que son Ange, sans le comprendre. Un soupir franchit alors ses lèvres. Elle aimerait tant sentir les bras de son protecteur se refermer contre son corps, sentir quelque chose à défaut de voir. Ressentir, à défaut d’observer.

Elle n’est qu’un enfant à qui l’on doit apprendre à parler, à qui l’on doit tout apprendre.

« Vagues. »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
June
Féminin MESSAGES : 946
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 23
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : bigbadwolf & manueljacinto (tumblr)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resista http://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons http://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
pigeon june



Havel
J'ai passé l'âge de la vie et je réside à la pension Alamayer, sur la corniche ultime du monde. Dans la vie, je me contente d’exister et savoir comment je m’en sors est vain. Sinon, d’aussi loin que je me souvienne, je suis une âme solitaire et c’est ainsi.

échoué sur une plage du bout du monde… quels souvenirs d’une autre vie ?


tom hardy © EYLIKA
Les gestes de la femme sont comme un langage tout à elle. Lorsqu’elle lui prend la main pour ne pas rester seule, lorsqu’elle pose sur les lèvres de l’homme ses doigts frêles tandis même qu’il lui parle, puis caresse sa paupière, puis désigne sa propre bouche muette. Et ces gestes ne surprennent pas Havel, il les recueille comme une eau de pluie : avec une passivité bienveillante.

Il semble que les lèvres de la femme tentent de se mouvoir, de former un mot. À moins que l’homme ait rêvé ce mouvement. Il a cligné des yeux et maintenant il ne sait saisir d’elle qu’un long soupir las – aussi las que le reflux des vagues. L’ange s’approche à défaut de parler, se glisse dans ses bras. Elle est si près de lui, il la ressent tant contre lui que Havel se demande un instant si cette femme n’est pas finalement une projection de sa propre éternité lasse, aveugle et muette. Il lui semble entendre un murmure et il ignore si c’était le vent du large ou bien la voix de la femme… à moins que la femme ne parle avec la voix du vent ?

Il n’a plus envie de marcher. Il a envie d’entourer de ses bras ce corps si mince et si blanc, alors c’est ce qu’il fait. Il pose ses mains sur elle et la retient contre lui. Son étreinte est ferme et douce – il la veut rassurante. Pour elle, et pour lui aussi. Il ne l’a pas rêvée complètement. Cette femme a une réalité. Il épanche sa voix au creux de son oreille et lui chuchote un poème, ayant fermé les yeux contre la rousseur de ses cheveux. « Ne cesse pas, voix proche, il fait jour encore. Si belle est même la lumière, comme jamais. Reviens dehors, petite vie dansante… Si le désir de danser, même seule, t’enveloppe : vois, tu as sur le sable assez de lumière pour jouer avec l’ombre de ton corps. Et même, sans plus craindre, offrir tes mains au rire qui s’enténèbre dans les arbres* ». De toute la mémoire de cette plage immémoriale, quelques mots acceptent de lui venir. Il les inspire avec l’air salé de la mer, et ces mots le quittent pour se perdre à nouveau dans le vent, se réincarner peut-être – habiter le cœur d’un autre. Il n’a jamais été poète – bien loin de là. Aucun savoir n’anime plus son esprit désormais, que celui de la plage et de la mer. Et cette femme ? L’aurait-il connue un jour – et son souvenir lui serait-il devenu inconfortable ? L’aurait-elle déserté ?

Il ouvre les yeux, prend un léger recul sans cesser de bercer la femme au creux de ses bras. Son regard tombe sur les pieds fragiles abîmés par les vagues et le grain rêche du sable. Il a à nouveau envie de marcher, mais il ne veut pas qu’elle en souffre, alors il la soulève et la blottit contre son torse avant de recommencer à longer la dune. Il ignorait posséder une force telle qu’elle lui paraisse plus légère qu’un oiseau. Un vague souvenir lui revient ; il pourrait presque se rappeler pourquoi et puis… Non, le souvenir lui échappe déjà. Il s’est envolé vers le large.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 1888
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 19
RÉGION : languedoc-roussillon.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1429-m-m-the-game-is-on-en-cours http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
gay on a mission



Unknown
J'ignore mon âgene sais pas où je vis. Dans la vie, je ne sais pas ce que je fais, ce que je sais, ce que je suis.




dasha sidorchuk ©️ spotless minds
Elle le regarde de ses yeux noyés d’obscurité. Son regard est pourtant doux, l’expression de son visage n’est que calme et apaisement, désormais. Le son de sa voix résonne encore dans sa tête. Elle mémorise des sons qui ne portent pas le moindre sens à son esprit. Doucement, la jeune femme aux cheveux roux se glisse dans les bras de son Ange, espérant que ce ne soit pas la dernière sensation qu’elle expérimentera. La chaleur de son corps contre le sien, glacé, la fait frissonner. Chair de poule sur l’échine, les bras et les jambes. Créature s’oubliant dans les bras de son créateur. L’enfant ferme les yeux et respire à pleins poumons l’odeur saline de l’homme. Les mains à plat contre son torse, elle découvre sa musculature. Enfant naïve, elle ignore ce que des caresses du telle sorte peut créer chez un autre qu’elle. Elle ignore les choses de la vie. Elle les a oublié. Comme la parole. Comme le sens des mots. Elle a tout oublié, jusqu’à son propre prénom.

Vagues. Un mot qui semble avoir une importance. Les sourcils de la rouquine se fronce lorsqu’Ange reprend la parole. Une voix douce, calme. Compréhension impossible, mais elle aime entendre le son de sa voix. Son timbre. Son ton. D’autant plus lorsque ses bras se referment sur son corps frêle. Ainsi, elle peut sentir la carrure imposante de son protecteur. Elle peut imaginer sa petitesse. Elle peut imaginer sa grandeur. Imaginer ce que ces doigts lui décrivent. Des informations précieuses que la vue ne lui permet pas d’obtenir. Un frisson continue de courir sur son corps fatigué, sentant le souffle de l’homme contre son oreille, le son résonnant sur son tympan. Douce et harmonieuse mélodie. Elle s’oublie. Oublie sa quête, oublie sa mission, oublie cette flamme ardente abandonnée sur le sable, un peu plus loin. Elle oublie. Bête chétive n’est plus craintive. Bête chétive se sent plus forte avec son Ange.

Tout à coup, il l’abandonne. C’est alors que ses pieds quittent le sol. L’enfant s’envole. L’enfant quitte la terre ferme. Un vent de panique caresse sa joue avant qu’elle ne sente à nouveau le souffle d’Ange sur son visage. Bras autour de son cou, elle peut apprécier, la douceur de la grande main de son gardien. Elle peut apprécier la douceur de son étreinte. Rouquine laissant traîner ses doigts dans la chevelure de son Ange. A-t-elle le droit ? L’enfant s’en moque. Son autre main – plus particulièrement son index – caresse la peau de son gardien. Son doigt découvre son cou, puis vient se perdre à nouveau sur son visage. Sa langue vient humidifier ses lèvres sèches avant qu’elle ne s’approche pour les déposer contre sa joue, découvrant une sensation étrange sur le bout des lèvres. Comme des centaines de petites aiguilles parfaitement indolores. Puis, elle espère. Elle espère que si elle parvient à se rappeler de ce mot encore une fois, il continuera de parler. Il continuera de lui parler. De lui apprendre.

« Vie-dansante. » chuchote l’enfant, regroupant ces syllabes bien distinctes en un seul et unique mot. Oui, vagues. Ce n’est qu’un murmure. Sa gorge lui fait mal tout à coup. Alors, la bête tousse. Elle tousse encore et encore. Comme si sa voix était entravée par cette toux incessante.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Poëte au triste front (...) (Sunrise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Où sont les membres du Front de Lespwa, reveillez-vous ?
» Caniche mâle 9 ans triste état Béthune (62) ADOPTE
» La droite américaine est beaucoup plus à droite que le Front national.»
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Un retour sans gloire et une révélation infiniment triste [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers autres-
Sauter vers: