Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues qui tu veux, quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
» "Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour" - Ft. Charly
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 EmptyAujourd'hui à 9:20 par Manhattan Redlish

» Les enfants de la lune. [PV Lulu] +18
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 EmptyHier à 20:54 par Ezvana

» TOPS-SITES ¬ votez pour ltdr
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 EmptyHier à 8:55 par Senara

» Raven and Bones
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 EmptyJeu 18 Juil - 23:49 par Lobscure

» Apocalypse Rouge [PV Opale Or]
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 EmptyJeu 18 Juil - 17:54 par Opale Or

» Silicon Heart ft. Lexis
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 EmptyJeu 18 Juil - 13:00 par Lexis

» Le sang des rois
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 EmptyJeu 18 Juil - 8:57 par Telanie

» Activité réduite
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 EmptyJeu 18 Juil - 4:22 par Raton

» Can't Get You Out of My Head (avec Rein)
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 EmptyJeu 18 Juil - 0:56 par Clionestra

Le deal à ne pas rater :
Display Pokémon japonaise Terastal Festival Ex : où la ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate)

Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Jeu 4 Jan - 18:40

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en en couple je le vis plutôt bien.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague. Ayant eu un intérêt sur sa partenaire il ose lui avouer ses sentiments mais elle finit par fuir et il n’a aucune nouvelle pendant un an. C’est à son arrivé au FBI qu’il la recroise et ils se mettent ensemble et voir où leur pas les mèneront.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 A47633b0b8193bf0_5
Tiens est-ce une grimace que j’ai vu poindre sur son joli minois? Est-ce qu’elle a en horreur tout ce que je viens d’évoquer à la blague? Je préfère ne pas relever puisque je n’ai pas envie qu’elle se tape une crise de panique, comme je n’ai pas envie que notre soirée soit gâchée par je ne sais quelle dispute. En même temps c’est beaucoup trop tôt pour même évoquer de vivre ensemble, je veux vraiment que ça fonctionne et quitte à aller très lentement alors ça sera ça. Certes j’ai eu une fiancée, oui nous vivions ensemble, nous avions même des projets d’avenirs ensemble avant que mevie foute le camp de manière drastique et me fasse plonger dans un abîme que je ne pensais jamais revenir. Nos plats arrivèrent donc et je manquais m’étouffer sur ma premiere bouchée alors que le piquant du cari me brûlait la gorge et l’estomac, au moins ça eut le mérite de la faire éclater de rire. Quand elle me tendit ses baguettes je me penchai vers elle pour prendre sa bouchée et j’aurais définitivement dû prendre ça. Cependant je tentais d’au moins manger de mon plat en le noyant dans la montagne de riz ce qui était moins pire mais pas moins piquant. J’en laissais la moitié ne trouvant pas la force de finir mon assiette, et surtout parce que je ne goûtait presque plus rien. Mais quel humain était capable de manger un truc pareil?

Une fois le repas terminé, on se balade dans la rue ma main dans la sienne. Les rues sont animées, les passants tout aussi nombreux sur les trottoirs. Les bars crachent leur musique de leur enceintes. La rue est vivante, animée et bruyante. En tournant mon regard vers Taylors pour lui demander ce qu’elle aimerait je vois son regard au loin et je le suis. C’est là que je vois un couple s’embrassant là sur le trottoir comme si personne n’existait. Je détourne le regard non pas par malaise mais plus parce que je me dis que c’est le genre de chose que Taylor n’aime pas et que je devais mettre une croix là-dessus. Oui bon j’ai eu un petit pincement au cœur mais la dernière chose que je voulais était bien la mettre mal à l’aise. De plus, elle devait se dire comment ils étaient déplacés et que le trottoir n’était pas l’endroit pour autant d’effusion. Je continuais donc de marcher sans but précis, jusqu’à arrivé à la plage. J’enlevai mes baskets pour ensuite marcher pieds nus dans le sable.

- Allez, toi aussi libère tes pieds! dis-je avec un sourire. On ne peut pas partir d’ici sans au moins avoir profiter de la plage quand même.

Je lâchai sa main et marchai de reculons en lui faisant signe de l’index pour qu’elle me suive. en chemin j’enlevai mon chandail et arrêtait à quelques pas de la berge un sourire de gamin sur les lèvres et enlevai mes patalons et heureusement la plage était déserte.

- Allez viens… on doit au moins se baigner une fois. dis-je en entrant dans l’eau. Allez Taylor!

L’eau au genoux, je l’encourageai tout sourire. C’était peut-être hors de sa zone de confort et j’étais même certain qu’elle refuserait obstinément mais il n’y avait personne alors peut-être que cette fois… Finissant par plonge complètement dans l’eau je ressorti complètement trempé nageant sur place.

- Allez! L’eau est bonne, tu ne vas pas rester là. Il n’y a personne… Allez une chose complètement folle dans notre voyage…
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Jeu 4 Jan - 21:11

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt parfaitement bien!





Informations supplémentaires ici.


Nos pas nous mènent jusqu'à une petite plage déserte. Tel un gamin, Phil ne tarde pas à retirer ses chaussures en m'invitant à en faire de même. Je suis surprise de le voir pousser la chose jusqu'à retirer ses vêtements afin d'entrer dans l'eau. Peu désireuse de l'imiter, je me contente de l'observer en souriant. C'est que je le trouve particulièrement attendrissant, assez pour me donner envie de l'admirer un moment. Je n'ai nul besoin de plonger dans l'eau pour savourer cet instant. L'observer me suffit amplement en réalité. Je le trouve tout simplement sublime… L'eau ruisselant sur son corps…

Bon sang, je me sens comme une adolescente.

Allez! L’eau est bonne, tu ne vas pas rester là. Il n’y a personne… Allez une chose complètement folle dans notre voyage…
Quoi ? Il n'y a pas suffisamment de folie pour toi ?

Il s'en est pourtant passé des choses durant ce séjour… Pour commencer, nous nous sommes retrouvés lui et moi… Nous avons exploré ce début de relation au point même de pouvoir envisager une suite… Un avenir peut-être restreint et incertain, mais un avenir quand même. A mon sens, c'est déjà énorme. Jamais je n'aurais pu croire une telle chose possible un jour, plus particulièrement avec lui.

Je ne plonge peut-être pas, mais j'ai bien retiré mes chaussures pour sentir l'eau sur mes pieds. La sensation est plutôt agréable, il est vrai… Mais je n'ose pas abandonner mes vêtements et mon sac sur cette plage pour seulement faire trempette. Nous y sommes peut-être seuls pour l'heure, mais cela ne durera certainement pas. Ils sont nombreux à marcher le long de la berge après tout.

Je t'attends ici ! lui lancé-je en souriant.




Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Jeu 4 Jan - 21:49

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en en couple je le vis plutôt bien.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague. Ayant eu un intérêt sur sa partenaire il ose lui avouer ses sentiments mais elle finit par fuir et il n’a aucune nouvelle pendant un an. C’est à son arrivé au FBI qu’il la recroise et ils se mettent ensemble et voir où leur pas les mèneront.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 A47633b0b8193bf0_5
Je voulais simplement lui changer les idées, qu’elle ne pense à rien d’autre, qu’elle se détende en somme. C’est donc pieds nus que je reculai pour aller sauter dans l’eau et l’inviter à faire pareil. Cependant son regard ne m’échappa pas alors que je glissais dans l’eau tel un dauphin. C’est en nageant sur place que je lui dit de venir me rejoindre, que l’eau était bonne et qu’on pourrait faire une folie dans notre voyage. Mon sourire s’élargit en l’entendant me crier de la berge. Iln’y aurait jamais assez de folie avec elle, enfin dans la limite du raisonnable aussi.

- Non il n’y en aura jamais assez avec toi. Puis c’est quoi une grosse folie dans une vie? Allez viens sinon je vais devoir aller te chercher… dis-je moqueur.

En même temps, est-ce que je m’attendais VRAIMENT à ce que Taylor se foutes en soutif pour venir faire trempette? Quelque part je l’espérais mais elle se contenta de simplement se mettre les pieds dans l’eau en me criant,encore une fois, de la berge qu’elle m’attendait là. Je roulai des yeux en secouant la tête. Bon bien tant pis…

- Tu l’aura voulu alors!

Je nageai jusqu’à elle pour aller la rejoindre sur la berge et me dressant devant elle avec un sourire taquin. Je fit glisser la bretelle de son sac et le cachai dans mes vêtements et me redressai encore une fois tout dégoulinant d’eau et la prit das mes bras en retournant dans l’eau… enfin jusqu’à la taille ses pieds ballant dans l’eau.

- J’ai deux choix en ce moment, soit je te lance directement dans l’eau ou je t’arrose. quoique la deuxième option sera un peu plus difficile. Humm…. je suis très hésitant en ce moment…

Cependant je retournais vers la berge et posai ses pieds au sol l’eau frappant ses genoux. mon regard se perdit dans le sien un long moment. Une main alla se poser sur sa joue et mon pouce caressant la rondeur de sa joue. Oubliant le temps, l’espace, l’endroit, tout je me retrouvais dans ce monde béni, paisible avec elle. Oubliant même qu’elle n’aimait pas être embrassé en public, je me penchai vers elle et posai mes lèvres sur les siennes en serrant sa taille de mon bras. C’était un de ses doux baisers. Tendre,affectueux, un baisers que seuls deux amoureux savaient s’échanger alors que les mots devenaient inutiles. Le monde s’évapora autour de nous, plus rien n’existait sauf… nous mon coeur bondissait violemment dans ma poitrine. C’était un baiser qui avait surpasser les autres que nous avions pu échangé. Bien différents de ceux que nous avions échangés.
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Ven 5 Jan - 15:51

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt parfaitement bien!





Informations supplémentaires ici.


Mais… Qu'est-ce que… Hey ! Repose-toi ! je proteste sans pour autant oser bouger… J'ai bien trop peur qu'il me lâche dans l'eau, toute habillée… Je ne me vois pas rentrer à l'hôtel dans des vêtements trempés.
J’ai deux choix en ce moment, soit je te lance directement dans l’eau ou je t’arrose. Quoique la deuxième option sera un peu plus difficile. Humm…. je suis très hésitant en ce moment…

Je m'apprête à lui répondre que je choisi la troisième option, celle qu'il n'a pas énuméré mais qui consiste à me ramener sur la plage… Mais je n'ai aucunement besoin de le faire. Sa taquinerie s'arrête là, juste comme ça. Je ne sais pas à quoi il joue. J'ai encore beaucoup de mal à le comprendre… Mais lorsque mon regard rencontre le sien, toutes mes interrogations disparaissent soudainement… Je reste juste là, interdite, le regard plongé dans le sien. Mon cœur se met à tambouriner dans ma poitrine… Quand sa main se pose sur ma joue, j'ai l'impression de manquer d'air…

Je ne m'attendais pas à cela… Pas maintenant. Deux minutes auparavant plaisantait comme un gosse… À présent, j'ai l'impression de me trouver devant une toute autre personne. Il s'empare alors de mes lèvres avec une tendresse incroyable. Mon cœur s'affole dans ma poitrine, mais je ne lutte pas. J'abandonne complètement. Je me laisse aller à ce baiser sans me préoccuper de ce qui se trouve autour de nous. Il n'y a plus rien qui m'importe en dehors de lui…

Ce baiser, je finis néanmoins par le rompre sans pour autant chercher à me soustraire à ses bras. Je lui offre un sourire attendri… Incroyablement touché par ce qu'il vient de m'offrir.

Tu m'énerves, lui dis-je avec amusement avant de reculer de quelques pas pour mieux l'éclabousser. Il est déjà trempé alors cela ne doit pas avoir grand effet sur lui… Néanmoins craignant de finir à la flotte, je décide de partir en courant vers la plage et ce, aussi vite que possible.



Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Ven 5 Jan - 22:07

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en en couple je le vis plutôt bien.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague. Ayant eu un intérêt sur sa partenaire il ose lui avouer ses sentiments mais elle finit par fuir et il n’a aucune nouvelle pendant un an. C’est à son arrivé au FBI qu’il la recroise et ils se mettent ensemble et voir où leur pas les mèneront.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 A47633b0b8193bf0_5
Je voulais juste passer une soirée rigolote, qu’elle sourit, rigole… qu’elle fasse la gamine tiens! Oui bon c’était un très gros contrat que celui-ci mais j’espérais vraiment y arriver un jour… ou pas. C’était un peu elle la voix de la raison entre nous Deux quoique je me rappelle bien une certaine cuite avec beaucoup trop de shopping ou ce fut moi la tête pensante. Alors qu’elle protestait joyeusement pour que je la repose, je continuais mon avancée dans l’eau et oui j’avais bien l’intention de la plonger dans l’eau mais en voyant son regard, ses bras accroché à mon cou - et le serrant joyeusement - je fini par la reposer dans l’eau au genoux. Je m’imprégnais de ce moment. Ce moment où on se sentait seuls au monde. Ce moment où plus rien ne comptait sauf la belle personne devant moi. C’est donc dans ce moment parfait que je l’embrassais avec toute la tendresse du monde et mon coeur se gonfla d’amour quand elle y répondit. Je serrais un bras autour d’elle et après…. je ne sais combien de temps elle rompis le baiser et son sourire fit écho au mien et il s’élargit un peu plus quand elle me dit que je l’énervais.

- Je sais… HÉ! Mais! Tu vas le regretter!

Dis-je en me mettant à sa poursuite et enserrant sa taille une fois près d’elle mais c’était sans compter que je m’emmêle les pieds dans l’amas de vêtements, et son sac pour partir la renverse et que je l’entraîne dans ma chute. Bon en fait on était pas dans tellement creux puis elle a été bien éclaboussée mais pas complètement trempé. Comme un félin, je me redressai un coude dans le sable en fouillant son regard inquiet qu’elle se soit blessé… ou qu’elle me pète un câble.

- Je suis désolé, tu ne t’es pas fait mal? Je me suis pris les pieds dans mes vêtements et…

Et elle était encore allongée dans l’eau de la berge qui allait et venait à un rythme régulier. Je l’aidai à s’asseoir et au moins reculer au sable sec et je tentais d’enlever le sable de sa personne en m’excusant jusqu’à ce que je vois son regard avec ces petites étincelles de bonheur. Je ne pouvais m’empêcher de la trouver encore plus belle et plus attirante que jamais, ce qui me fit sourire doucement.

- Attends, je vais nous mettre plus confortable.

Enfin plus elle que moi. Puis on avait encore le temps avant de quitter et on pouvait bien profiter un peu. Je me glissai derrière elle et refermai mes bras autour d’elle. Je la laissai se caler contre moi et collai ma tête à la sienne, après avoir déposé un baiser sur sa petite tempe. Je soupirais d’aise en refermant mes bras encore plus contre elle.

- Tu sais que je suis bien en ce moment. En même temps j’ai quand même réussi à te mouiller dis-je en rigolant doucement, je bécotais sa nuque tendrement et…. une sonnerie de téléphone me faisant grogner contre sa peau. Je ne voulais pas répondre mais comme c’était ma sonnerie de boulot je m’étirais pour approcher mon pantalon et trouver mon téléphone.

- Ford… Rebecca? Euh oui ça va… je levais mon index en sentant Taylor se retourner et planter son regard dans le mien. Oui…. je vois… ok je vais lui dire. Merci Rebecca, bonne soirée.

Je raccrochai et prit une inspiration avant de prendre la parole.

- La femme de l’hôpital, ce n’est pas elle. Avec des vérifications, Rebecca a vu que c’était une usurpation d’identité. Ce n’est pas elle donc pas de voyage dans un bled paumé de l’Utah.

Je lui fis un sourire compatissant et je sentais que notre belle soirée venait de foutre le camp.
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Dim 7 Jan - 8:48

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis célibataire et je le vis plutôt parfaitement bien!





Informations supplémentaires ici.


Je ne saurais dire comment nous en arrivons à cette situation, mais je me retrouve allongée dans l'eau avec Phil au-dessus de moi. Tout s'est passé si vite que je n'ai pas eu le temps de réaliser ce qu'il s'est passé, mais tout va bien…

Je suis désolé, tu ne t’es pas fait mal? Je me suis pris les pieds dans mes vêtements et…
Non, je vais bien… C'est bon. je réponds avant d'éclater de rire.

Mais voilà qu'il se sent de nouveau obligé de me traiter comme une pauvre poupée fragile. Je soupire longuement avant de sourire. Décidément, c'est probablement ce côté là que j'aime le moins chez lui. Je pourrai tout aussi bien lui dire que je suis tout à fait capable de me débrouiller toute seule, mais je m'en abstiens. Pour l'heure, tout ce qui m'intéresse c'est de retrouver le sec… et le propre. Le sable me gratte le dos, et je suis sûre que je dois en avoir dans des endroits franchement inappropriés. J'ai toujours détesté cela, mais je prend sur moi pour lui faire plaisir … Voilà, une histoire de compromis.

Tu sais que je suis bien en ce moment. En même temps j’ai quand même réussi à te mouiller, me dit-il avant d'être coupé par son téléphone.

On peut dire que cet appel tombe à point nommé. Je suis ravie de savoir qu'il se sent bien, sincèrement, mais pour moi je vis une véritable torture seulement apaisée par sa présence à mes côtés. Je n'ai jamais aimé la plage. Les gens en font toujours toute une histoire. Mais je déteste ce sable qui vous colle à la peau … Une peau asséchée par le sel et l'air marin. De quoi me récupérer de jolies plaques d'eczéma après ça…

La femme de l’hôpital, ce n’est pas elle. Avec des vérifications, Rebecca a vu que c’était une usurpation d’identité. Ce n’est pas elle donc pas de voyage dans un bled paumé de l’Utah.
D'accord, dis-je en me redressant. Et si on rentrait prendre une douche. Je crève d'envie de me débarrasser de ce foutu sable chargé d'iode.

Je récupère mes affaires le laissant se rhabiller. Nous prenons ensuite le chemin de l'hôtel et autant vous dire que je crois mourir de honte en rencontrant mes collègues dans le hall. Enfin bon, tant pis. Je suis à deux doigts de m'arracher la peau à force de me gratter, il faut que je me débarrasse de tout ça. Alors je ne réponds pas et me dirige simplement vers ma chambre. Au point où j'en suis, je ne prête même plus attention à Ford, je ne sais pas s'il me suit ou pas …

Arrivée dans la chambre, je retire les vêtements directement dans l'entrée… Ma peau est déjà bien recouverte de ces foutues plaques rouges… Alors je cours presque sous la douche pour retirer tout ça… L'eau douce est tellement agréable sur ma peau, elle me soulage, même si je sais que cela ne durera pas. Dès que ma peau sera sèche, elle recommencera à me brûler… Je déteste la plage putain…

Ok, je crois que je fais une crise d'allergie… dis-je en me regardant dans le miroir avant de soupirer bruyamment. C'est génial…


Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Dim 7 Jan - 20:56

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en en couple je le vis plutôt bien.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague. Ayant eu un intérêt sur sa partenaire il ose lui avouer ses sentiments mais elle finit par fuir et il n’a aucune nouvelle pendant un an. C’est à son arrivé au FBI qu’il la recroise et ils se mettent ensemble et voir où leur pas les mèneront.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 A47633b0b8193bf0_5
J’aurais aimé resté plus longtemps,au moins le temps que je s`che un minimum mais après le téléphone elle était déjà debout pour qu’on retourne à l’hôtel. Je hochai la tête simplement et allai chercher mes vêtements et les enfilai difficilement comme j’étais encore humide. Je ne dis rien sur le chemin du retour ne comprenant pas pourquoi elle tenait tant à retourner à notre chambre, c’était rien du sable. Ça s’en allait… Cependant à notre arrivée le regard intrigué de nos collègues nous dévisageant me fit dresser un sourire.

- Une grosse vague nous a arrosé, vous pouvez croire?

Ils pouffèrent de rire en disant un “Ouais c’est ça” mais déjà Taylor avait pris l’ascenseur me faisant poireauter pour le suivant. En entrant dans la chambre je vis ses vêtements au sol me faisant froncer des sourcils. Ok… pressant à ce point-là? Je ramassais les vêtements en les secouant doucement pour les poser sur un dossier et aller la rejoindre sous la douche et… non… elle avait terminé. Génial! Dos à elle, je me débarrassais de mon chandail.

- Je ne pensais pas que te retrouver seule avec moi pressais autant…

Le ton était moqueur et c’est tout sourire que je me retournais vers elle. Mon sourire descendit quand je vis les plaques rouges sur son petit corps et mon regard revint dans le sien.

- C’est quoi ça? C’est ce qu’on manger? Pourquoi tu ne m’as rien dit? je m’approchais d’elle inquiet en examinant une plaque sur une épaule, Je peux faire quoique se soit? Aller te chercher quelque chose?
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Dim 7 Jan - 21:14

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis en couple et je le vis plutôt bien!





Informations supplémentaires ici.


J'observe longuement mon corps dans le miroir. C'est bien simple, toutes les parties qui ont été en contact avec l'eau de mer sont recouvertes de ces petites plaques rouges urticantes. Les démangeaisons sont redoutables et je dois lutter de toutes mes forces pour ne pas m'arracher la peau… C'est le moment que choisit Phil pour me rejoindre dans la salle de bain… Génial, je dois être hideuse ainsi recouverte de ces plaques d'urticaire.

Je ne pensais pas que te retrouver seule avec moi pressait autant… me lance-t-il sur le ton de la plaisanterie.
Pas vraiment… J'aurais même préféré que tu ne voies pas ça … je soupire en tentant de me couvrir avec mon peignoir.
C’est quoi ça? C’est ce qu’on a mangé ? Pourquoi tu ne m’as rien dit? Je peux faire quoi que ce soit? Aller te chercher quelque chose?
Non, je crois que ça vient du sable ou de l'eau de mer. J'ai une peau capricieuse alors je pensais juste que c'était une histoire de sensibilité… Mais apparemment, je fais carrément une allergie.

Voilà une excellente façon de terminer une soirée romantique… Merveilleux. Je suis tout bonnement morte de honte.

Je vais appeler le room service… Avec un peu de chance ils ont des antihistaminiques et de la pommade…

Je dépose un baiser sur sa joue avant de regagner la chambre et le téléphone. J'explique la situation à l'hôtesse qui m'annonce devoir se renseigner… Peut-être devrais-je directement me rendre dans une pharmacie… Mais honnêtement, je suis désespérée à l'idée de devoir enfiler des vêtements… J'ai déjà beaucoup de mal à supporter le toucher de mon peignoir.

Quand Phil me rejoint, je suis en train de gratter le matelas pour ne pas toucher à ma peau.

Je vais devenir folle ! je peste. C'est insupportable…

Le téléphone sonne, c'est l'accueil. Ils ont visiblement réussi à trouver le nécessaire dans une pharmacie. Ils devraient me faire porter tout ça dans la demi-heure… Super. En attendant, j'ai plutôt intérêt à me tenir occupée pour ne pas en venir à m'arracher la peau.

Bien… Parle-moi… Tiens, cette histoire d'usurpation d'identité… Que faut-il faire maintenant selon toi ?



Disney lover
Messages : 418
Date d'inscription : 05/07/2020
Région : Québec
Crédits : Groovyicons (tumblr)

Univers fétiche : Réel
Préférence de jeu : Les deux
Code lyokko
https://www.letempsdunrp.com/t5943-mon-monde-et-leur-multiverse https://www.letempsdunrp.com/t5924-le-monde-fantastique-du-rp#120239 https://www.letempsdunrp.com/t6103-le-chaudron-a-idees https://www.letempsdunrp.com/t3994-parce-que-si-le-rp-payait-je-serais-riche
Disney lover
Lun 8 Jan - 4:19

Phillip
Ford

J'ai 38 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Enquêteur au FBI et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en en couple je le vis plutôt bien.

Phillip est le bébé de famille et a toujours eu un sens aigu de la justice donc quand il a dit aux gens qu'il voulait rejoindre la police, ça n'a surpris personne. Phillip a tout miser sur ses études de police et il s'est donné à fond pour aboutir à ses fins. Il sort de l'école de police diplôme en main et il postule à la Chicago police. Il a tout fait. Du radar, de la patrouille, la circulation. Il a vu le beau mais aussi le très mauvais de Chicago. Il a vu une porte pour être enquêteur et il a appliqué pour obtenir les examens requis et ainsi quitter la patrouille. Depuis maintenant 11 ans il est enquêteur et il s'en sort vraiment bien. Dans sa vie personnelle, il a déjà été en couple pendant près de 5 ans et un jour, du jour au lendemain, il est revenu dans un appartement vide avec la simple note "Je te quitte" sans plus d'explication. Depuis il est célibataire, oui il lui arrive de ne pas avoir de nuits seul. Mais il est devenu un peu maladroit pour la drague. Ayant eu un intérêt sur sa partenaire il ose lui avouer ses sentiments mais elle finit par fuir et il n’a aucune nouvelle pendant un an. C’est à son arrivé au FBI qu’il la recroise et ils se mettent ensemble et voir où leur pas les mèneront.

Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate) - Page 29 A47633b0b8193bf0_5
Après être entré et avoir débarrasser l’entrée de ses vêtements, j’allais dans la salle de bain pour la rejoindre mais je ne pensais pas la trouver couverte de plaques rouges. Je m’inquiétais c’est certain, elle m’avait dit bien aller et là je la trouve toute plaquée. Cependant je hausse les sourcils quand elle me dit avoir une peau capricieuse et que ce qu’elle croyait être au départ une sensibilité s'avérait probablement une allergie. On peut avoir une allergie à la mer? Enfin plus au sel dedans, alors je comprends mieux son empressement à rentrer alors. Cependant même quand elle me dit vouloir appeler le room service et de la manière rapide et peu rassurante qu’elle quitta la salle de bain je savais qu’elle était honteuse. J’allais me faire couler une douche et me frictionner bien comme il faut pour enlever tout le sel de mer, le sable. Je me sentais mal de l’avoir “échapper” dans l’eau, j’aurais peut-être juste l’écouter et rentrer simplement. Je sortis de la douche tout frais tout propre pour mieux la retrouver à deux doigts de s’arracher la peau me rendant un peu plus mal à son endroit. Je posai mes vêtements sur le dossier de la chaise alors qu’elle me demandais quoi faire maintenant qu’on avait une piste en moins. Je haussai un sourcil surpris. Comme si elle avait la tête à ça tient!

- Euh… là disons que je n’ai pas vraiment réfléchi… Attends une seconde.

J’allais à la salle de bain et mouillai les deux débarbouillettes, les deux serviettes à main d’eau froide et je revins vers le lit en posant mon butin sur une table de chevet. Je pris les deux bouts du cordon de son peignoir et lui servit un regard lourd en la sentant sur le bord de protester. Je lui demandai de s’asseoir et  baissait les pans de son peignoir et posai une débarbouillette sur une épaule. J’allais dans son dos et épongeai doucement celui-ci.

- On va calmer les démangeaisons avant de réfléchir à quoique se soit. De toute façon tu ne porterais pas attention à ce que je dis. dis-je doucement, Puis tu n’as pas à avoir honte de ça Taylor, ce n’est pas ta faute. On se contentera de la piscine de l’hôtel c,est tout.

Je le dis sur un ton moqueur en déposant un baiser à la base de son cou alors que je continuais de l’éponger doucement. Je sais que l’effet frais ne ferais pas de miracle instantané mais au moins le temps qu’elle reçoive ses médicaments.

- Sinon pour l’appel, je dois dire que je ne sais pas quoi faire en fait. J’ai vraiment l’impression qu’on est au bout de nos pistes. J’aimerais vraiment qu’elle soit encore en vie et qu’elle paie mais j’ai vraiment l’impression qu’on ne trouvera rien de plus.

J’aimais pas me sentir aussi défaitiste et me résigner parce que je n’étais pas comme ça de nature mais forge d’admettre que nous arrivons au bout de nos pistes. Il en restait encore mais tellement peu que les chances étaient extrêmement minces de simplement avoir un coupable. Des coups furent toqué à la porte et je me levai pour aller répondre pour prendre les médicaments de Taylor et lui tendre. J’allais fouiller mon sac et en sorti une bouteille d’aloes en gel.

- Ne jamais partir sans aloès. Je t’en mettrai avant de se coucher. Mais toi tu as une idée quoi chercher demain?
Arthécate
Messages : 1325
Date d'inscription : 14/07/2023
Crédits : Lorène Barioz

Univers fétiche : Med-Fan, même si je peux jouer sur n'importe quel contexte
Préférence de jeu : Femme
Totally Spies
https://www.letempsdunrp.com/t5885-petites-idees-en-vrac https://www.letempsdunrp.com/t5870-salut-c-est-moi
Arthécate
Lun 8 Jan - 13:22

Taylor Martinez
J'ai 35 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis enquêtrice pour le FBI et je m'en sors très bien. Je suis en couple et je le vis plutôt bien!





Informations supplémentaires ici.


Je te demande de parler pour éviter de penser à cette envie de gratter justement, je raille gentiment tandis qu'il vient délicatement déposer un linge frais sur mon épaules, puis dans mon dos. Merci.

Je lâche un soupir de soulagement, consciente que l'effet ne durera certainement pas. Mais sur l'instant, cela fait du bien.

Non… On n'a pas tout exploré. Déjà, il est évident que le coupable de ces meurtres ne peut pas être mort dans l'incendie… Le livre a été publié bien plus tard… Sauf s'il a été écrit bien avant et publié à titre posthume.

C'est possible… Mais dans ce cas, qui l'a envoyé à l'éditeur ? La sœur ? Le mari ? Une personne qui nous est encore inconnue ?
L'on frappe à la porte, Phil se lève pour ouvrir tandis que je replace mon peignoir sur mes épaules avant de m'emparer une nouvelle fois de mes notes. Je le remercie d'un baiser avant d'avaler une pilule qui, je le sais, ne tardera pas à me faire somnoler. Alors autant réfléchir avant de ne plus en être capable.

C'est l'auteur de ce bouquin que je veux trouver… Je suis sûre que c'est la clé. Il faudrait trouver une personne qui a travaillé pour la boîte d'édition avant sa fermeture … Le vrai nom de l'auteur doit bien être quelque part… Et…

Lorsque mon regard se pose sur lui, je réalise ce que je suis en train de faire… Merde. Je gâche notre soirée.

Je suis désolée pour notre soirée romantique… J'ai encore tout fichu par terre, dis-je en reposant mon carnet de notes sur la table de nuit.

Je me rapproche pour l'enlacer, allant même jusqu'à m'asseoir sur ses genoux.

Je peux faire quelque chose pour me faire pardonner ?



Contenu sponsorisé
Quand le destin décide de se foutre de toi (Arthécate)
Page 29 sur 32
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30, 31, 32  Suivant
Sujets similaires
-
» decide who you are (ft. heovy)
» Maybe a new start? ft Arthécate
» Hell on wheels ft. Arthécate [/!\ -18]
» Accomplissez votre destin.
» (M & F ) Le destin nous ramène l'un à l'autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: