Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Retrouve les animations du forum pour t'amuser,
découvrir de nouvelles plumes et vivre de folles aventures !
Le deal à ne pas rater :
Manga : le contenu du Tome 10 Collector de L’Atelier des Sorciers ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

Where the North Wind meets the Sea | Ft. Maddy'n

Maddy'n
Messages : 413
Date d'inscription : 10/10/2019
Région : IDF
Crédits : Pop-Gun

Univers fétiche : Fantasy / Réel
Préférence de jeu : Les deux
cat
Maddy'n
Dim 22 Aoû - 13:49
px11.png
Elsa d’Arendelle
J'ai‌ ‌24 ‌ans‌ ‌et‌ ‌je‌ ‌vis‌ à ‌Arendelle.‌ Dans‌ ‌la‌ ‌vie,‌ ‌je‌ ‌suis‌ ‌reine et magicienne‌ ‌et‌ ‌je‌ ‌m'en‌ ‌sors‌ pas toujours bien.‌ ‌Sinon,‌ ‌après des années de solitude,‌ ‌je‌ ‌suis‌ ‌célibataire‌ ‌et‌ ‌je‌ ‌‌ ‌le‌ ‌vis‌ ‌bien,‌ ‌appréciant parfaitement ma nouvelle liberté

+‌ H‌éritière du trône d’Arendelle, elle a endossé le statut à la mort de ses parents. + Elle a une jeune soeur, Anna, à qui elle tient plus que tout. + Depuis sa naissance, elle possède le don incroyable de manipuler la glace. + Elle est venue à Ahtohallan chercher des réponses à ses questions, et découvrir cette voix qui l’appelaient sans cesse. + Elle est restée inconsciente pendant vingt avant d’être découverte.  ‌


Elsa from Frozen 2 ‌:copyright:️‌ Maddy’n
Ce sont de terribles nouvelles que j’apprends de la part de ma nièce. Arendelle détruit, Anna couronnée sous le deuil d’un royaume et d’une sœur, les portes d’un palais fermé, rappelant des erreurs du passé. Quelle terrible épreuve cela avait dû être pour ma cadette afin qu’elle en vienne à prendre ces décisions, pour qu’elle décide elle aussi d’isoler sa fille du reste du monde, elle qui avait passé des années dans ce château où elle semblait s’ennuyer à en mourir. Elle qui me suppliait de ne plus refermer les portes après mon couronnement. Ô combien cela avait dû lui couter pour qu’elle se décide à le faire elle-même. La colère d’Iduna est légitime, mais ses mots sont durs. Elle n’a pas idée de tout ce que sa mère a traversé, de tout ce que ma magie a causé. Lui faire ignorer la voix n’était pas une si mauvaise idée. J’avais moi-même tenté, en vain, certes, mais c’était peut-être ce qui aurait pu me sauver. Et ayant été loin de prouver à ma soeur que la voix était inoffensive, ce n’était pas si surprenant qu’elle ait voulu éviter à sa fille de connaître le même sort que moi. Poursuivre à l’autre bout du pays avant de disparaître. « Je ne dis pas que ta mère a pris la meilleure décision, ni même la bonne décision, mais elle a pris celle qui vous a tous protégé. Toi, tes parents, et tout le royaume. » A ne pas en douter une seule seconde. Après tout, c’était aussi parce que j’avais écouté cette voix qu’Arendelle avait été détruite. Certes, cette voix, c’était maman, comptant sur nous pour réparer les erreurs du passé, les erreurs causées par notre grand-père. Nous avions fait la bonne chose à faire, mais le prix à payer n’avait pas été anodin.

Nokk accélère une nouvelle fois la cadence, comme pour répondre à notre demande. Retrouver au plus vite Arendelle pour rassurer ma petite sœur. Retrouver le continent n’est pas si désagréable, d’autant plus que la forêt semble désormais apaisée. Ainsi que les esprits. Un petit vent frais vient semer le désordre dans ma chevelure d’or, m’arrachant un petit rictus. « Moi aussi je suis heureuse de te revoir Gale ! » Des feuilles virevoltent tout autour de nous alors que nous poursuivons notre route à travers la forêt. D’apparence, rien ne semblait avoir changé ici, et pourtant, je savais la forêt libérée, et ses prisonniers également.

Nous traversons la forêt sans crainte, jusqu’à ce qu’une voix nous interpelle. Enfin, Iduna, poussée un peu plus par Gale qui semble s’amuser. Et cette voix, je la reconnaîtrais entre mille. Un sourire teinté de joie ainsi que d’une immense tristesse prend place sur mes lèvres alors que je regarde ma soeur retrouver sa fille. En seize ans, elle n’avait pas changé. Il lui faut quelques instants avant de poser ses yeux sur moi, trop obnubilée par les retrouvailles avec sa fille. « Bonjour Anna. » Je m’approche doucement avant de la serrer contre moi, laissant quelques larmes couler sur mes joues, tandis que je peux également sentir les siennes contre ma peau. « Je suis sincèrement désolée Anna. » Je me détache doucement d’elle, mes mains sur ses bras avant de venir essuyer doucement les larmes sur ses joues. Mon regard se pose ensuite sur Kristoff, qui lui, était déjà un peu plus différent de mes souvenirs. « Bonjour Kristoff. Merci d’avoir veillé sur elle. Et Sven ! » Le renne s’approche, venant me lécher le visage, comme pour me montrer sa joie. « Je suppose que nous avons tous beaucoup à nous dire sur ces seizes… ? … dernières années. » Chacun avait sûrement mille questions à poser à l’autre. « Je suis navrée d’avoir mêlé votre fille à ça. Mais… Vous pouvez être fière d’elle et de son courage. Elle est bien votre fille. » Aussi intrépide et courageuse que ses parents.
Blue
Messages : 111
Date d'inscription : 06/05/2020
Crédits : Okan Bülbül (Artstation)

Univers fétiche : J'aime la variété justement ^^
Préférence de jeu : Les deux
tea
Blue
Mar 31 Aoû - 20:18
493954fc8b74e441161a019b4d12acbd.jpg
Iduna II d'Arendelle
J'ai 16 ans et je vis au château d'Arendelle.



Iduna a 16 ans, elle est la fille d'Anna et Kristoff et a un petit frère de huit ans. Traumatisée par la mort de sa soeur, Anna veut protéger sa fille de tous les dangers, même s'ils viennent d'Iduna elle-même.

Alors quand Iduna a commencé à entendre une voix étrange, la nuit, on lui a expliqué qu'elle faisait des rêves étranges, et on lui a donné des tisanes pour dormir la nuit et une boîte à musique pour couvrir le bruit, et peu à peu, Iduna a oublié, de même qu'elle a oublié certains évènements étranges de son enfance.

Mais l'hiver de ses seize ans, la voix revient à la charge de plus belle, et Iduna décide de comprendre enfin de quoi il en retourne. Elle part une nuit vers le nord, sans vraiment savoir ce qui l'attend.

Et là voici à Ahtohallan, où elle va réveiller sa tante Elsa.


:copyright:️️ avengedinchains

Je confie à tante Elsa ma colère et mon incompréhension face aux mensonges de maman, à toutes ces années passées enfermée, à douter de mon propre esprit.
Elle m'écoute et concède que la décision de maman n'était pas forcément la meilleure, mais me rappelle qu'elle ne cherchait qu'à me protéger.

Je ne sais pas trop quoi répondre, mais je ne me calme pas pour autant, et c'est en me rappelant que mes parents doivent être fous d'inquiétude que tante Elsa a, temporairement, raison de ma colère. Ils doivent savoir que nous allons bien. Et puis, c'est à eux d'être les destinataires de ma colère, de répondre de leurs actes. Pas à tante Elsa !

Nokk accélère la cadence, et ce n'est qu'à cet instant que je prends conscience de la folie de mon aventure. Il aurait pu me noyer dix fois avant que je ne trouve ces mystérieuses rênes d'algues. Je retrouve la terre ferme avec un certain soulagement. Elle est elle que je l'ai laissée il y a quelques heures.

Elsa dit qu'elle est heureuse de revoir Gale, mais je ne vois personne.
- Gale ? je demande.
Comme pour me répondre, des feuilles virevoltent autour de nous, exactement comme hier, lorsque j'ai dansé dans la brise. C'est donc un être comme Nokk et cette mystérieuse salamandre ?
- Bonjour, Gale ! je le salue avec un rire joyeux.

Je suis bien contente que tante Elsa soit au clair sur le chemin à emprunter, car à vrai dire, hier j'étais bien trop ivre de liberté pour essayer de mémoriser le chemin du retour.

Et soudain, j'entends maman crier mon nom. Elle me rentre dedans comme un boulet de canon et me serre fort contre elle. J'ai toujours adoré les câlins, mais là je ne peux pas m'empêcher de tapoter sur son épaule.
- Maman... Peux plus... respirer...

Elle me lâche et je prends une profonde inspiration. Elle me lance son regard qui dit que j'ai de gros ennuis, mais soudain, ses yeux sont happés plus loin, s'écarquillent de surprise, et elle prononce avec incrédulité le nom de sa sœur perdue.
Tante Elsa salue maman, la serre contre elle, et maman sanglote dans ses bras. C'est là que je réalise que, de toute ma vie, je n'ai jamais vu maman pleurer - à part dans les images d'Ahtohallan.

Papa regarde tante Elsa avec stupéfaction, puis - parce qu'il veut leur laisser un peu d'intimité, et parce que lui aussi était fou d'inquiétude - il se tourne vers moi. Il me serre fort dans ses bras et me murmure à l'oreille :
- Tu nous a fait une peur bleue... Et dire que j'avais convaincu ta mère de te laisser aller au marché !
Je le serre encore plus fort contre moi.
- Pardon, papa...

J'entends maman tenter de parler sans vraiment réussir à former une phrase cohérente.
- Tu... tu... Qu'est-ce que...
Tante Elsa lui présente ses excuses et recule juste assez pour étudier ses joues.

Elle se tourne ensuite vers papa. Il a l'air bien différent de celui que j'ai vu dans les images de glace - ses joues ont perdu les rondeurs de l'enfance, et il porte une moustache rendraient jaloux tous les rois qui l'ont précédé, ainsi qu'une petite barbe. Je me demande si elle le reconnait, parce que moi, à Ahtohallan, j'ai eu du mal à le reconnaître !

Elle répond à ma question en le saluant par son nom, le remerciant d'avoir veillé sur elle. Il hoche la tête avec une certaine solennité.
- J'aurais aimé pouvoir te demander sa main...
Puis il la serre dans ses bras, ce qui me surprend un peu, même si c'est bref.
- Je suis vraiment heureux que tu ailles bien.

Puis il recule et passe un bras autour de maman, tandis que Sven fait une léchouille à tante Elsa.
Elle ajoute qu'ils ont sûrement beaucoup de choses à se dire sur ces vingt seize années.
- Vingt. corrige machinalement papa. Maman se contente de hocher la tête (plus en réponse à Elsa qu'à papa), toujours trop émue pour parler.

Tante Elsa s'excusa de m'avoir mêlée à cela... Avant de féliciter mon courage, et je rosis sous le compliment, tandis que papa m'adresse un sourire lumineux de fierté.
Le regard de maman alla de tante Elsa à moi, mon regard se posa sur maman, nous ouvrimes la bouche en même temps...

Et c'est papa qui prit la parole le premier, les paumes levées
- Avant ça... La nuit va tomber dans moins de deux heures, et on ne fera pas le voyage retour ce soir. Alors, je propose qu'on s'installe autour d'un feu de camp pour parler.
Je crois que c'est pour ça que maman dit qu'il est un grand roi.

Aussitôt dit, aussitôt fait : nous montons le camp. Une fois que nous sommes installés autour d'un feu crépitant, et alors que papa fait passer du pain, du fromage et de la viande séchée, maman reprend la parole.
- J'étais certaine que...
Elle n'y arrive pas, sa voix se brise. Papa poursuit pour elle d'une voix douce.
- Que s'est-il passé ?

Il sera toujours temps de m'expliquer avec maman plus tard, pour l'heure, elle mérite ses réponses.

Olaf:
Maddy'n
Messages : 413
Date d'inscription : 10/10/2019
Région : IDF
Crédits : Pop-Gun

Univers fétiche : Fantasy / Réel
Préférence de jeu : Les deux
cat
Maddy'n
Dim 26 Sep - 17:20
px11.png
Elsa d’Arendelle
J'ai‌ ‌24 ‌ans‌ ‌et‌ ‌je‌ ‌vis‌ à ‌Arendelle.‌ Dans‌ ‌la‌ ‌vie,‌ ‌je‌ ‌suis‌ ‌reine et magicienne‌ ‌et‌ ‌je‌ ‌m'en‌ ‌sors‌ pas toujours bien.‌ ‌Sinon,‌ ‌après des années de solitude,‌ ‌je‌ ‌suis‌ ‌célibataire‌ ‌et‌ ‌je‌ ‌‌ ‌le‌ ‌vis‌ ‌bien,‌ ‌appréciant parfaitement ma nouvelle liberté

+‌ H‌éritière du trône d’Arendelle, elle a endossé le statut à la mort de ses parents. + Elle a une jeune soeur, Anna, à qui elle tient plus que tout. + Depuis sa naissance, elle possède le don incroyable de manipuler la glace. + Elle est venue à Ahtohallan chercher des réponses à ses questions, et découvrir cette voix qui l’appelaient sans cesse. + Elle est restée inconsciente pendant vingt avant d’être découverte.  ‌


Elsa from Frozen 2 ‌:copyright:️‌ Maddy’n
C’est avec toute ma tendresse que je viens essuyer les larmes qui coulent sur les joues de ma petite sœur. Qui pourrait croire désormais, que c’était moi la plus âgée des deux, quand les années ont commencé à la marquer, mais que moi je suis restée exactement la même qu’il y a seize ans. Était-ce mes pouvoirs qui m’avaient protégée du temps, ou tout simplement Ahtohallan ? Je ne suis pas sûre de la réponse, mais je sais que j’ai beaucoup de choses à rattraper avec ma petite sœur. Et son époux ! Contrairement à ma soeur, lui à beaucoup changé, mais les traits de son visage sont restés les même, malgré une imposante moustache et sa barbe, et puis, déjà à l’époque, je savais que ma soeur avait fait le bon choix en le choisissant lui, à la place de je ne sais quel prince ou comte prétentieux. Il m’étreint lui aussi, m’arrachant un petit Oh ! de surprise. Il est vrai que je ne l’avais pas vraiment connu si expressif. Mes mains se posent dans son dos pour lui rendre son étreinte bien moins longue que celle accordée à ma sœur, mais tout aussi sincère. « A toi, je l’aurais accordée sans la moindre hésitation. Il est peut-être un peu tard, mais vous avez toute ma bénédiction. » Je les regarde tour à tour, sourire tendre sur les lèvres. Ma soeur avait enfin un foyer et une famille aimante. Sven est le dernier à me saluer d’un coup de langue sur la joue, ce qui me fait rire. Vingt - comme le précise Kristoff - longues années, mais le renne n’avait pas changé.

Le jour décline, nous avons encore beaucoup à nous dire, mais Kristoff a bel et bien raison. Nous devrions établir un petit campement pour la nuit, avec au moins un feu pour nous protéger du froid. Bien que ce ne soit pas moi que cela dérange le plus. Nous nous installons tous ensemble autour, partageant quelques vivres que ma soeur et son époux ont pensé à emmener dans leur voyage. Les événements d’il y a vingt ans sont à nouveau mentionnés. L’émotion ne permet pas à ma cadette de finir sa phrase, alors je pose doucement une main sur la sienne, pour la rassurer. « Tout va bien désormais. » Iduna allait bien, j’étais vivante, et les choses allaient pouvoir reprendre le cours normal des choses. « J’ai réussi à traverser l’océan, grâce à l’esprit de l’eau, et il m’a conduit jusqu’à Ahtohallan. Ce n’est pas juste une rivière comme nous le contait notre mère. C’est une forteresse de glace. » Quelle surprise cela avait pour moi de le découvrir, et surtout, quelle émotion. « La voix qui m’appelait, elle venait bien de là et… » Je marque une pause. Si je l’avais su, jamais je n’aurais cherché à lutter contre elle. « C’était notre mère. C’est elle qui m’appelait. Elle voulait réconcilier nos deux peuples, les Northuldra, et Arendelle. » Nous étions Anna et moi, le pont entre deux nations. « Comme dans la comptine, j’ai pu accéder à tous les souvenirs. Grand-père a provoqué la colère des esprits, en privant les Northuldra d’eau et en attaquant leur chef. Notre mère s’est enfuie en sauvant notre père. Ce sont les erreurs de notre famille, notre passé qui ont causé cela. C’était à nous d’y mettre un terme. Mais pour découvrir cela, j’ai dû aller au cœur d’Ahtohallan, et je m’y suis retrouvée piégée. Jusqu’à ce que Iduna arrive. »  A partir de là, tout avait été très simple et rapide. « Nous avons quitté Ahtohallan, et nous étions en route pour Arendelle, mais je me doutais bien que nous croiserions votre chemin avant d’y arriver. » Ma soeur avait l’air d’être une vraie mère poule avec sa fille, ce qui me faisait doucement rire. Je les regarde tous les trois avec le sourire. Ils formaient une bien belle famille, et cela me désolait de ne pas avoir pu en faire partie pendant si longtemps. « Que s’est-il passé pour vous ? Comment avez vous pu quitter la forêt ? » Quand la barrière magique qui l’isolait du monde avait-elle disparu ?
Blue
Messages : 111
Date d'inscription : 06/05/2020
Crédits : Okan Bülbül (Artstation)

Univers fétiche : J'aime la variété justement ^^
Préférence de jeu : Les deux
tea
Blue
Lun 15 Nov - 8:58
[quote="Blue"]
493954fc8b74e441161a019b4d12acbd.jpg
Iduna II d'Arendelle
J'ai 16 ans et je vis au château d'Arendelle.



Iduna a 16 ans, elle est la fille d'Anna et Kristoff et a un petit frère de huit ans. Traumatisée par la mort de sa soeur, Anna veut protéger sa fille de tous les dangers, même s'ils viennent d'Iduna elle-même.

Alors quand Iduna a commencé à entendre une voix étrange, la nuit, on lui a expliqué qu'elle faisait des rêves étranges, et on lui a donné des tisanes pour dormir la nuit et une boîte à musique pour couvrir le bruit, et peu à peu, Iduna a oublié, de même qu'elle a oublié certains évènements étranges de son enfance.

Mais l'hiver de ses seize ans, la voix revient à la charge de plus belle, et Iduna décide de comprendre enfin de quoi il en retourne. Elle part une nuit vers le nord, sans vraiment savoir ce qui l'attend.

Et là voici à Ahtohallan, où elle va réveiller sa tante Elsa.


:copyright:️️ avengedinchains

Maman m’étouffe à moitié dans son étreinte, semble prête à se facher, mais soudain, elle repère Tante Elsa, et en oublie sa colère et sa peur pour un instant, l’enlace à son tour, et soudain Maman, qui ne pleure jamais, sanglote comme une petite fille. Tante Elsa essuie ses larmes, tandis que mon père m’enlace à son tour et que je lui présente mes excuses. Je suis si touchée d’apprendre qu’il avait convaincu maman de me laisser aller au marché.

Tante Elsa se tourne vers papa. J’ai vu dans les images de glace qu’elle l’a connu différent de celui qu’il est aujourd’hui - les joues plus rondes, sans la moustache des rois d’Arendelle et la barbe qu’il arbore désormais. Mais elle le reconnait bien plus facilement que moi à Ahtohallan.

Elle le remercie d’avoir veillé sur maman, et il ajoute qu’il aurait aimé pouvoir lui demander sa main. Elle dit qu’elle lui aurait accordée sans la moindre hésitation, qu’ils ont toute sa bénédiction. Et puis lui aussi la serre dans ses bras, une étreinte brève qui semble la surprendre, mais qu’elle lui rend malgré tout, ajoutant qu’il est heureux qu’elle aille bien.

Sven la salue à son tour, d’un coup de langue affectueux, et ils constate qu’ils ont beaucoup à se dire sur ces vingt dernières années. Tante Elsa s’excuse de mon implication, félicite mon courage, et maman se tourne à nouveau vers moi… Et puis papa intervient, désamorce la situation avec pragmatisme en proposant de faire un feu, de monter le camp. Il en profite pour m’apprendre à le faire, ce feu - et j’ai l’impression qu’il a attendu ça toute sa vie, enfin, toute ma vie.

Papa fait tourner le repas, tandis que maman tante à nouveau d’interroger tante Elsa. L’émotion la coupe, et celle-ci pose une main sur la sienne, la rassure, tandis que papa l’interroge à la place de maman. Elle raconte alors toute l’histoire, ce que j’ai compris à Ahtohallan et bien d’autres choses encore. Elle mentionne finalement mon arrivée et, si maman se crispe un peu, papa pose une main sur son épaule et m’adresse un regard empli de fierté - un regard qui semble dire “Telle mère, telle fille”.

Elle demanda à son tour ce qui s’est passé pour eux, comment ils ont pu quitter la forêt, et je pose un regard inquisiteur sur mes parents. Il est temps pour moi aussi d’avoir des réponses.
- J’ai vu Olaf disparaitre et j’ai senti quand tu… quand tu es… Maman ferme les yeux, inspire profondément, et papa semble prêt à prendre la suite quand soudain, elle les rouvre et elle a ce regard que j’ai vu si souvent sur son visage à Arrendelle, ce regard qu’elle avait lorsqu’il s’est relevée après s’être effondrée il y a vingt ans. Le regard de celle qui continue à se battre, quoi qu’il arrive. Elle poursuit d’une voix qui semble s’être durcie, comme pour se prémunir contre ses émotions.

- J’ai reçu ton message, et j’ai compris qu’il fallait détruire le barrage pour restorer la paix. Alors, j’ai éveillé les Jötunn, je les ai attirés vers le barrage, et ils l’ont détruit. Et puis, avec Kristoff, on s’est précipités à Arendelle pour évacuer. Les Northuldra nous ont aidé à sauver notre peuple, à reconstruire sur la montagne. Depuis, nous sommes alliés, et la paix est revenue. Nous avons juré de ne plus mettre les pieds sur leurs terres, de rester à Arendelle. Et j’ai voulu essayer de venir te retrouver…

- Mais je ne l’ai pas laissée faire. Anna est devenue reine, on s’est mariés, et on a eu Iduna. Et puis Magnus.

Je lance un regard à ma mère.
- Et tu as dit au peuple qu’elle était morte en essayant d’empêcher l’inondation. Tu as interdit aux gens de franchir les murs de la ville, et à moi et Magnus ceux du Palais. Et quand j’ai commencé à entendre la voix, tu m’as donné des tisanes et une boite à musique et tu m’as dit que c’était dans ma tête.

- Tu étais une petite fille à l’époque, et je ne supportais pas l’idée de te perdre toi aussi… Je suis désolée.
Je suis encore surprise qu’elle se soit excusée si spontanément, quand mon père vient à ma rescousse.
- A chaque fois qu’elle a dû t’interdire de sortir, à chaque que tu lui en as voulu, que tu trouvais ça injuste… Elle en pleurait quand tu ne la voyais plus. Essaie de comprendre, Iduna. Cette voix avait piégé Elsa, et on ne voulait pas qu’elle te piège, toi aussi.

Il se tourne vers tante Elsa.
- Le plus important, c’est que tout le monde aille bien, qu’on vous ai retrouvées toutes les deux, et qu’on puisse partager un dîner en famille avant de reprendre la route.
Maddy'n
Messages : 413
Date d'inscription : 10/10/2019
Région : IDF
Crédits : Pop-Gun

Univers fétiche : Fantasy / Réel
Préférence de jeu : Les deux
cat
Maddy'n
Dim 2 Jan - 19:50
px11.png
Elsa d’Arendelle
J'ai‌ ‌24 ‌ans‌ ‌et‌ ‌je‌ ‌vis‌ à ‌Arendelle.‌ Dans‌ ‌la‌ ‌vie,‌ ‌je‌ ‌suis‌ ‌reine et magicienne‌ ‌et‌ ‌je‌ ‌m'en‌ ‌sors‌ pas toujours bien.‌ ‌Sinon,‌ ‌après des années de solitude,‌ ‌je‌ ‌suis‌ ‌célibataire‌ ‌et‌ ‌je‌ ‌‌ ‌le‌ ‌vis‌ ‌bien,‌ ‌appréciant parfaitement ma nouvelle liberté

+‌ H‌éritière du trône d’Arendelle, elle a endossé le statut à la mort de ses parents. + Elle a une jeune soeur, Anna, à qui elle tient plus que tout. + Depuis sa naissance, elle possède le don incroyable de manipuler la glace. + Elle est venue à Ahtohallan chercher des réponses à ses questions, et découvrir cette voix qui l’appelaient sans cesse. + Elle est restée inconsciente pendant vingt avant d’être découverte.  ‌


Elsa from Frozen 2 ‌:copyright:️‌ Maddy’n
Je sens bien que l’émotion nous déchire tous. Anna, Kristoff, moi. Et même Iduna. Elle avait beaucoup souffert de choses qui avaient eu lieu bien avant sa naissance, elle avait fait face à la même injustice que sa mère, la même solitude, encore une fois, à cause de moi. J’ai envie de m’excuser profondément envers elles, pour leur avoir infligé la même souffrance à presque trente ans d'intervalle. Mais j’écoute attentivement Anna qui me raconte la fin de son aventure dans la forêt. Et à l’évocation d’un nom, je regarde autour de moi. Il est vrai que parmi ma famille, manquait quelqu’un. Et je comprends bien plus aisément pourquoi elle m’a cru morte. Une logique qui échappe à Iduna, comme les raisons qui ont poussé sa mère à la garder, elle et son frère de ce que j’apprends, au château pendant toutes ces années. Et je ne peux m’empêcher d’essayer de défendre Anna, de faire comprendre à sa fille, que même si sa décision s’était révélée injuste, elle l’avait fait avant tout avec de nobles intentions. « Crois moi, ce sont des décisions difficiles que ta mère à dû prendre. Et annoncer. Tout laissait penser que j’étais morte. Ta mère a fait tout ce qu’elle a pu pour t’empêcher de connaître le même sort que moi. Moi aussi j’entendais c’est voix, et regarde où cela m’a conduit. Elle avait déjà perdu une sœur, elle ne pouvait pas non plus perdre sa fille. Et je n’aurais pas voulu perdre ma nièce. » J’adresse un sourire à la jeune femme. J’étais plus qu’excitée à l’idée d’apprendre à la connaître, ainsi que son frère. Jamais je ne me serais pardonnée qu’Anna ait pu perdre ses enfants à cause de moi. « Elle ne m’a pas piégée. Mais oui, les dangers étaient grands. Et tu n’étais qu’une enfant. Je ne regrette pas d’avoir dû attendre vingt ans dans la glace avant de vous revoir. Ou vous rencontrer. » Je marque une petite pause, laisse quelques flocons apparaître dans ma main. « Mes pouvoirs… Ont toujours été difficiles à contrôler, et j’en ai longtemps eu peur. J’ai blessé plusieurs fois ta mère avec. Je nous ai mises en danger, j’ai mis Arendelle en danger, et je me suis mise en danger. Je découvrais encore de quoi ma magie était capable en arrivant à Ahtohallan, je découvrais encore qui j’étais, pourquoi et comment. Je n'ai entendu la voix qu’une fois adulte, et cela a provoqué tant de catastrophes. Ta mère à accepter que notre royaume soit détruit pour libérer tout un peuple. Je pense que tu peux comprendre combien la décision pouvait être difficile à prendre, et combien elle pouvait avoir peur que sa petite fille connaisse le même sort que moi. » J’essaye de me montrer douce avec la princesse, mais sa mère avait simplement souhaité la protéger. Et je peux voir quelques larmes couler à nouveau sur ses joues alors que j’évoque de tristes parts de notre passé. Je la serre à nouveau dans mes bras. « Visiblement les câlins ne sont pas terminés pour ce soir. » Les calins… Un sourire vient étirer mes lèvres, tandis que je regarde Anna, de qui je me détache lentement. « Anna… Est ce que tu voudrais un bonhomme de neige ? » Ses yeux s’écarquillent, il y a bien longtemps que ni elle ni moi n’avions prononcé ces mots. Et sans attendre, c’est un petit bonhomme de neige qui se forme sous nos yeux et qui prend vie, dans la joie.
Blue
Messages : 111
Date d'inscription : 06/05/2020
Crédits : Okan Bülbül (Artstation)

Univers fétiche : J'aime la variété justement ^^
Préférence de jeu : Les deux
tea
Blue
Mar 25 Jan - 13:55
493954fc8b74e441161a019b4d12acbd.jpg
Iduna II d'Arendelle
J'ai 16 ans et je vis au château d'Arendelle.



Iduna a 16 ans, elle est la fille d'Anna et Kristoff et a un petit frère de huit ans. Traumatisée par la mort de sa soeur, Anna veut protéger sa fille de tous les dangers, même s'ils viennent d'Iduna elle-même.

Alors quand Iduna a commencé à entendre une voix étrange, la nuit, on lui a expliqué qu'elle faisait des rêves étranges, et on lui a donné des tisanes pour dormir la nuit et une boîte à musique pour couvrir le bruit, et peu à peu, Iduna a oublié, de même qu'elle a oublié certains évènements étranges de son enfance.

Mais l'hiver de ses seize ans, la voix revient à la charge de plus belle, et Iduna décide de comprendre enfin de quoi il en retourne. Elle part une nuit vers le nord, sans vraiment savoir ce qui l'attend.

Et là voici à Ahtohallan, où elle va réveiller sa tante Elsa.


:copyright:️️ avengedinchains

Je ne savais pas que maman avait autant souffert. Je ne me rendais pas compte. Et soudain, grâce à son récit, à l’intervention de papa, je commence à comprendre un peu mieux, et du coup, je ne peux plus vraiment lui en vouloir. Pas comme avant, en tout cas.

Tante Elsa la défent elle aussi, m’explique que les choses ont été difficile pour elle. Que maman n’a fait que me protéger, qu’elle ne voulait pas perdre sa fille en plus de sa soeur. Moi je ne parle plus, j’écoute. J’ai tant voulu des réponses… Ce n’est pas pour interrompre quand on me les donne !

Elle corrige ensuite papa, explique qu’Ahtohallan ne l’a pas vraiment piégée. Je crois qu’il voulait dire “retenue captive” plus que “tendue un piège”, mais il hoche simplement la tête, n’insiste pas. Elle a raison, j’étais une petite fille, alors comment reprocher à ma mère d’avoir voulu me protéger de ce qui avait eu raison de sa soeur, adulte ?

J’observe avec fascination les flocons de neige qu’elle invoque… Elle m’explique qu’elle a eu du mal à les contrôler, qu’elle en a eu peur, qu’elle a parfois blessé ma mère. Elle me parle de danger et de découvertes, des catastrophes provoquées par la voix, des décisions difficile de maman. Et quand elle dit qu’elle pense que je peux comprendre, je hoche finalement la tête. Maintenant, je comprends.

Je n’ai pas l’intention de me laisser à nouveau cloitrer derrière les murs… Mais je comprends.

Maman a à nouveau les larmes aux yeux, et tante Elsa la serre à nouveau dans ses bras, ajoutant que les câlins ne sont pas terminés pour se soir.
- Je crois qu’ils ne seront jamais terminés. répond maman, riant à travers ses pleurs.

Puis tante Elsa recule, la regarde avec une certaine espièglerie, et lui demande si elle voudrait un bonhomme de neige. Les yeux de maman s’écarquillent, tandis que moi, je les regarde avec surprise. Un bonhomme de neige ? Les flocons dansent sous mes yeux, et soudain, il est là. Petit, le corps rondouillard et la tête toute en longueur. Il a une bonne tête, ce bonhomme de neige !
- Olaf ! s’exclame Maman.

- Anna ! répond le bonhomme de neige en agitant ses bras.
- Elsa !
Il me regarde.
- Anna !
Il regarde papa.
- Sven ! Sven ? Mais Sven, c’est le renne. Papa, il s’appelle Kristoff.

Et puis il me regarde de nouveau, perplexe.
Regarde maman.
Glisse un coup d’oeil perplexe à tante Elsa.
- Hmmm… C’est bizarre ça, j’aurais juré qu’il n’y en avait qu’une ! Laquelle…
Et là, maman le serre très fort dans ses bras.
- Ah ! Bonjour Anna !

Une fois qu’elle l’a lâché, il se dirige vers moi.
- Bonjour ! Je m’appelle Olaf et j’aime les câlins.
- Et moi, je m’appelle Iduna. Anna est ma maman. je lui réponds en le serrant à mon tour dans mes bras.

Alors, Olaf prend la main de maman et la tire vers papa. Celui-ci lui rappelle son nom d’un air agacé mais semble subergé de joie de le revoir. Et Olaf entreprend de leur poser plein de questions sur le fait qu'ils ont eu une fille. Il est franchement drôle, ce bonhomme de neige.

Moi, je me tourne à nouveau vers tante Elsa.
- Ca, c’est vraiment impressionnant. je murmure.
Ma mine se fait pensive.
- Comment ça a commencé, au début ? Tes pouvoirs ?


Spoiler:
Maddy'n
Messages : 413
Date d'inscription : 10/10/2019
Région : IDF
Crédits : Pop-Gun

Univers fétiche : Fantasy / Réel
Préférence de jeu : Les deux
cat
Maddy'n
Dim 13 Fév - 16:13
px11.png
Elsa d’Arendelle
J'ai‌ ‌24 ‌ans‌ ‌et‌ ‌je‌ ‌vis‌ à ‌Arendelle.‌ Dans‌ ‌la‌ ‌vie,‌ ‌je‌ ‌suis‌ ‌reine et magicienne‌ ‌et‌ ‌je‌ ‌m'en‌ ‌sors‌ pas toujours bien.‌ ‌Sinon,‌ ‌après des années de solitude,‌ ‌je‌ ‌suis‌ ‌célibataire‌ ‌et‌ ‌je‌ ‌‌ ‌le‌ ‌vis‌ ‌bien,‌ ‌appréciant parfaitement ma nouvelle liberté

+‌ H‌éritière du trône d’Arendelle, elle a endossé le statut à la mort de ses parents. + Elle a une jeune soeur, Anna, à qui elle tient plus que tout. + Depuis sa naissance, elle possède le don incroyable de manipuler la glace. + Elle est venue à Ahtohallan chercher des réponses à ses questions, et découvrir cette voix qui l’appelaient sans cesse. + Elle est restée inconsciente pendant vingt avant d’être découverte.  ‌


Elsa from Frozen 2 ‌:copyright:️‌ Maddy’n
Je ne pensais pas un jour lui reposer la question. Celle de notre enfance, de notre complicité, de mon secret. Celle qu’elle m’avait posée des milliers de fois, quand mes pouvoirs n’étaient qu’une source innocente de joie à nos yeux, quand la peur n’existait pas encore dans mon coeur, ou dans celui de nos parents. Une question restée sans réponse après un accident qui avait conduit à cette enfance solitaire que nous avions connue toutes les deux. Mais aujourd’hui, c’est moi qui posais cette question. Parce que ma petite soeur avait définitivement besoin de câlin, et que je suppose que la famille ne serait pas au complet sans un certain bonhomme de neige. Et à ses grands yeux ouverts, je comprends qu’Anna sait où je veux en venir.

Les flocons dansent autour de nous, se compactent entre eux pour former un bonhomme de neige. Pas très grand, de la taille d’un enfant, mais qui très rapidement s’anime. Je regarde les sourires se dessiner sur les visages, mais surtout la surprise sur le visage d’Iduna. « Bonjour Olaf ! » Je le salue d’une voix douce, heureuse de voir qu’il se souvenait de chacun d’entre nous et qu’il n’avait pas changé. Il me regarde, un peu confus, en observant Anna et Iduna côte à côte. «  Moi aussi ça m’a fait un petit peu bizarre, mais ne t’en fait pas, on s’habitue vite. » Léger rire cristallin qui s’échappe de mes lèvres, mais il semble adopter très vite Iduna parmi nous.

Mes yeux se posent sur Kristoff qui me tend une carotte que je viens placer au milieu de son visage pour former son nez, que Sven lui prend avant de lui rendre très rapidement. « Cette fois, nous sommes tous réunis. Et plus encore. » Je regarde Iduna. De Anna et moi à la mort de nos parents, la famille s’était agrandie si vite pour moi.

Nous nous réinstallons près du feu, Olaf à une distance raisonnable, même si le nuage de neige au-dessus de sa tête est là pour l’empêcher de fondre. Anna et Kristoff reprennent le récit de leur histoire, raconte à Olaf ce qu’il a manqué tout comme moi, tandis que moi, je réponds à celle de ma nièce. « Merci. Je ne m’en pensais pas capable tu sais. » Après tout, je n’en avais pas eu conscience jusqu’à ce qu’Anna le trouve et l’amène à moi. « C’est venu naturellement. Un jour, je voulais de la neige pour jouer, et je l’ai fait apparaitre. Ensuite, ta mère a pris conscience de ce que je pouvais faire, et elle venait me chercher pour que l’on joue ensemble. Mais… Il y a eu un accident. J’ai blessé Anna avec mes pouvoirs, sans le vouloir. Mais mes parents et moi avons eut très peur, et Anna ayant oublié mes pouvoirs, rien n’a plus jamais été pareil entre elle et moi. J’avais tellement peur de faire du mal à quelqu’un… Mais plus j’avais peur de mes pouvoirs, plus je tentais de les cacher, plus ils semblaient incontrôlables. Je les ai depuis ma naissance, mais nous ne savions pas pourquoi. C’est pour cela que nous étions venu jusqu’ici, que je cherchais Ahtohallan, j’espérais comprendre pourquoi. Et comment. Maman était une Nothuldra, les esprits m’ont simplement offert ce don pour libérer la forêt, et je pense, pour s’assurer que nos royaumes ne se déchirent plus jamais. » Mon regard glisse doucement sur Anna. Deux royaumes, deux filles, mais un seul amour pour nous unir.
Contenu sponsorisé
Where the North Wind meets the Sea | Ft. Maddy'n
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» When a tornado meets a volcano
» she's like the wind
» Faster as wind
» All we are is dust in the wind ~ ♠ (feat. Aiko)
» MORIARTY ‹ Can you paint with all the colors of the wind

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers animes :: Disney-
Sauter vers: