Partagez
 
 
 

 if you still care don't ever let me know [jo']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 169
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
tea

if you still care don't ever let me know [jo'] Empty

7ei5.pngMise en Situation



if you still care don't ever let me know [jo'] Tumblr_orkrueVFWR1suieauo1_400


USA, Pennsylvanie.

Peut-être que certaines âmes sœurs ne sont pas faites pour se rencontrer. De certaines relations, le beau ne peut fleurir sans son cortège de ténèbres. Ou alors se sont elles qui aiment trop danser dans le noir pour rester baigner dans la lumière. Elles plongent ensemble dans les profondeurs, jusqu'à ce que l'une des deux arrive à bout de souffle et se tire des abysses. Laissant l'autre derrière, seule mais en vie. La lumière à nouveau, jusqu’à ce qu les étincelles crépitent à nouveau autour d'elles. Présage du retour de la nuit.



Mai 2017, Johnny Rockets.
La rencontre entre les deux comètes. L'une qui apparaît dans le microcosme de l'autre. Décor trivial dans un fast-food à l'ambiance graisseuse. Toutes les grandes histoires ne commencent pas de façon très épique malheureusement ... enfin, peut-être que ci, finalement.


i3tb.png
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 169
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
tea

if you still care don't ever let me know [jo'] Empty

tENkRsdf_o.png
Raja Hawang
J'ai 26 ans ans et je vis en Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis employée de fast-food et je m'en sors franchement bof. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis bien.


if you still care don't ever let me know [jo'] Tumblr_ouwbboJgRJ1uzj67xo1_400

- Paumée qui vivote seule, un sale passé collé aux basques
- En colère perpétuelle contre sa mère
- La violence qui lui brûle le bout des doigts, parfois évacuée dans des sous-sols
- Professionnelle de la bouteille non payée, planquée sous le manteau
- S'occupe comme elle peut de son daron, vétéran en vrac.
- Propriétaire d'une moto et puis c'est tout
- Lesbienne plus ou moins refoulée

if you still care don't ever let me know [jo'] 4d19f093bab704bbd95b5601efc3fdeb
Pia Kristine Cruz
Tic, tac, tic, tac, c’est l’heure d’aller bosser. Le rêve américain pour tout un chacun n’est-ce pas. Non clairement pas pour elle en tout cas. Mais c’est comme ça l’Amérique, faut bosser pour avoir un minimum de couverture sociale et pas crever dans la rue. Donc elle doit y aller. Faire cuire des steaks et des frites. Raja ne pensait pas en être encore là à cet âge, mais de toute façon, elle n’avait pas franchement d’autre plan en tête. Pas de capacités intellectuelles particulières, pas de projet d’avenir, pas de rêve, pas de compétence particulière ou de talent caché. Si ce n’est sa résilience physique, mais elle ne peut pas faire grand chose avec ça. Sauf gagner quelques billets en se foutant sur la gueule avec des inconnus. Mais c’est pas assez pour filer des thunes à son père qu’à pas assez avec sa pension d'invalidité. Alors il faut bien trimer comme n’importe quel autre râté de ce glorieux pays de la réussite.

Elle grimace dans les vestiaires du fast-food, lever les bras et enfiler leur foutu t-shirt jaune. Ça fait mal. Elle a pris cher dans les côtes, hier soir. En même temps, ce n’était pas très malin d’aller se battre une veille de premier jour. Tant pis pour sa tronche. Elle soupire et garde les yeux fermés quelques secondes. Respire, Raja. Tout va bien se passer. Ce n’est pas franchement la première fois qu’elle va cuire des burgers en viande recomposée et laisser carboniser des frites. Haha. Et non. On l’a déjà dit, aucun talent particulier. C’est peut-être même le contraire.

Raja s’attache les cheveux en un chignon un peu bancal et se scotch un sourire sur le visage avant de sortir des vestiaires. A deux doigts de se faire un remix du joker. Le gérant lui tombe dessus illico avec une fausse bonne humeur extatique typique des habitants de ce beau pays qui passent vraiment trop de temps devant les shows télévisés. Elle essaye de répondre à son entrain sur le même ton, mais c’est un poil compliqué pour elle. C’est pas gagné. Il l’attrape pas les épaules et l'emmène vers les cuisines, lui présentant rapidement les lieux et la poussant jusqu’à une autre femme peau couleur chocolat.

_  Voici Rosa, elle va se charger de t’apprendre toutes les ficelles de l’équipe ! Bienvenue dans l’équipe ! On compte sur vous deux !

Et il s’en va, un geste du poing en l’air comme pour motiver les troupes. Raja lève aussi le sien en réponse, les sourcils en l’air, vraiment pas convaincue.

_ Ouais ... !

Elle se tourne vers l’autre femme en riant doucement. Visiblement, les vapeurs de gras montent à la tête ici. Elle baisse un instant, les yeux vers le badge que l’autre aborde sur sa poitrine et pouffe un peu plus.

_ Tu ne t’appelles pas du tout Rosa … Enchantée quand même.

Raja secoue doucement la tête, toujours cet air de scepticisme amusé peint sur le visage. Puis elle tend la main vers elle pour la saluer de façon un petit peu plus convenable.
Revenir en haut Aller en bas
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 215
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 22
RÉGION : Meurthe-et-Moselle
CRÉDITS : Lautrec

UNIVERS FÉTICHE : Incertaine
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3218-jo https://www.letempsdunrp.com/t4055-a-nouveau-jo https://www.letempsdunrp.com/t3249-memo-de-jo https://www.letempsdunrp.com/t3228-personnages-recurrents-ou-non
patrick

if you still care don't ever let me know [jo'] Empty

sans_t12.png
Elly
Willow

J'ai 24 ans et je vis en Pennsylvanie, US. Dans la vie, je suis employée de fast-food et je m'en sors mal. Sinon, je suis célibataire et ça m'est égal.

_ J'ai une petite fille de deux ans que j'élève seule.
_ Pour joindre les deux bouts, je deale de l'herbe en plus du travail.
_ J'ai quitté le père de ma fille car ses amis étaient dangereux pour notre famille.
_ Dans mon adolescence, j'ai eu des relations avec des filles et des garçons - je suis à l'aise avec la question.


Brandi Rhodes :copyright:️ Jo'


Le plus dur le matin, c'est de réveiller Sam toute emmitouflée dans son sommeil joyeux. Rien ne l'éveille cette gosse : dans notre appart' pourri, on entend toute la vie des voisins avec leurs bastons, leurs parties de jambes en l'air et autres festivités éreintantes, mais elle a toujours bien fait ses nuits. Elle vient se caler contre moi, m'agrippe un nichon comme un doudou et c'est parti pour la ronflette. Petit rayon de lune.

Pourtant il faut bien que je l'extirpe de notre moment pour la ramener à la garderie avant d'entamer mon poste - je suis en matin, de six heures à quatorze heures, et ils acceptent d'accueillir ma puce un peu plus tôt parce qu'ils connaissaient bien ma daronne dans le quartier. L'avantage de ce taff, c'est que j'ai droit jusqu'à 9€ de consos sur place. En principe je mange juste une portion de frites, et j'embarque 3-4 nuggets et une salade pour miss Sam avec un jus de fruits. On bouffe vraiment de la merde, la gamine va arriver à 6 ans avec des carences et des bronchites tous les hivers qu'on aura pas la thune pour soigner.

Quand son père était avec nous, on avait des revenus normaux, enfin j'avais de quoi acheter des trucs frais au moins. Je vends de l'herbe pour essayer de voir venir, mais c'est toujours pareil : j'peux pas laisser la gosse seule à la maison le temps que j'aille dealer, donc je paye une nounou ou un truc du genre qui la garde, et ça réduit considérablement le bénéf' que je me fais qui part là-dedans. Avec prise de risque et tout le bordel, je me dégage peut-être 100 balle par mois. Mais au moins on mange comme il faut le soir avec cette thune.

Je vais au boulot déjà en tenue, ça rend la prise de poste plus rapide et donc je peux partir plus tard - je profite de ce temps pour déposer Sam à la garderie. Je fais tout à pieds, l'assurance auto c'est hors budget. J'arrive déjà crevée derrière mon comptoir.

Déjà en pleine bourre de l'installation du service petit dèj, je me fais interrompre par le manager. Il me donne n'importe quel nom qui lui vient - on est tous remplaçables ici de toutes façons - pour me présenter à une nouvelle : typée asiat', vraiment jolie, un peu une sale trogne comme j'aime. Après le speech-motivation du coq du service, on échange un rictus complice. Je comprends tout de suite qu'on vient du même monde, celui que tu vois pas dans les pubs, celui qui te fait pas envie.

"Je m'appelle Elly." est l'imbécilité que je parviens à lui sortir alors que c'est marqué sur mon badge, comme une volonté d'affirmer que j'existe un petit peu. "Faudra que tu retiennes tout en deux jours, sinon ils vont te sortir que ton état d'esprit ne convient pas aux idéaux de la boîte, tout ça tout ça." Je m'active à sortir les petites pâtisseries et viennoiseries ind.ividuelles.ustrielles tout en poursuivant. "Leur idéal ils appellent ça la motivation, moi je dis que c'est plutôt marche ou crève. Enfin, encaisse le client en moins d'une minute douze ou rentre chez toi." Je soupire en voyant que l'équipe de nuit n'a pas terminé de nettoyer le lobby. "Ce que tu vas faire le plus ici, c'est le ménage. Avant ton poste, pendant ton poste, après ton poste. Si tu finis tôt, tu nettoies pour avancer ceux d'après. Dans l'autre sens, souvent tu démarres avec du retard parce que ceux d'avant ont pas eu le temps."

J'aime bien ses tatouages, j'aimerais bien avoir les moyens de me tatouer "Sam" sous le nombril, en petit. C'est là que j'ai préféré qu'elle soit, derrière mon nombril, clipsée à mon utérus. J'appuie un peu le sourire que j'adresse à la nouvelle sans cesser de raconter les affres du fast-food. "Si tu fumes pas déjà, je te conseille de t'y mettre, y a que les fumeurs qui ont des pauses. Sinon c'est 20min après 5h de taff consécutives, c'est tout. Au pire j'te prête une cigarette et tu feras semblant de fumer, comme ça on dépointe en même temps aussi." Le matin c'est un poste tranquille, qui me laissera le temps de lui montrer les subtilités de la caisse et le timing des frites. Mon Dieu, quelle vie palpitante. L'huile de friture, c'est ça le cinquième élément aux Etats-Unis.



C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. - Saint Exupéry
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 169
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
tea

if you still care don't ever let me know [jo'] Empty

tENkRsdf_o.png
Raja Hawang
J'ai 26 ans ans et je vis en Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis employée de fast-food et je m'en sors franchement bof. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis bien.


if you still care don't ever let me know [jo'] Tumblr_ouwbboJgRJ1uzj67xo1_400

- Paumée qui vivote seule, un sale passé collé aux basques
- En colère perpétuelle contre sa mère
- La violence qui lui brûle le bout des doigts, parfois évacuée dans des sous-sols
- Professionnelle de la bouteille non payée, planquée sous le manteau
- S'occupe comme elle peut de son daron, vétéran en vrac.
- Propriétaire d'une moto et puis c'est tout
- Lesbienne plus ou moins refoulée

if you still care don't ever let me know [jo'] 4d19f093bab704bbd95b5601efc3fdeb
Pia Kristine Cruz
_ Raja, comme le tigre dans Aladdin.

Ca fait une paye qu’elle se présente comme ça. Elle a remarqué que ça l’avantage de mettre les gens en confiance puisque, franchement, quelqu’un qui a des références disney peut pas être un mauvais bougre hein. (Sauf Walt lui-même erm, bref). Sauf qu’elle s’appelle pas comme la princesse, la fée ou une autre figure sympathique. Rajah est sympathique, certes, mais ça reste un putain de tigre, mec. Le genre qui te croque une fesse si tu le gonfle, donc c’est plutôt le genre de première impression qu’elle aime. Bref. La plupart du temps, elle rajoute “sans le h” , mais Elly ne compte pas vraiment l'orthographier dans la minute, donc on s’en bat les gonades.

Elle écoute les  conseils de la jeune femme en hochant la tête. _ Ouais c’est pas mon premier temple de la joie, je commence à connaître le truc. Par mimétisme, et parce qu’elle a horreur de déranger, Raja seconde machinalement Elly qui continue de lui exposer leur glorieuse situation. Mouais, ils ont l’air forts aimables ici. Les patrons, hein. Elle a intérêt à bien rester dans les clous si elle ne veut pas que tout parte rapidement en vrille. Problème étant que rester dans les clous n’est pas tout à fait dans son délire. Mais bon, on ravale ses élans rebels et on pense à papa. Donc coup quand la trogne sourire colgate du gérant dépasse soudain d’une porte pour voir si tout va bien, elle lui répond du même sourire, le pouce en l’air. Il disparaît, et Raja grimace, se demandant à nouveau pourquoi elle avait postulé dans un con de fast-food. Ah oui. No compétence (légalement utile en tout cas), et surtout c’est plus proche de chez le daron. Nettoyer, great. Si, ça doit être ça son super pouvoir, le nettoyage. Elle est devenue spécialiste de toutes sortes de surfaces et parties du corps. Elle passera juste du gras du sébum humain ou gras de l’huile de friture. Et bon appétit, hein !

Elle soupire en secouant doucement la tête et souffle pour elle-même.
_ Y a des jours où j’me dis que mon p’tit papi n’a pas fait le viet nam du bon côté de la ligne de front.
Ouuuuuh les pensées anti-patriotiques c’est pas bien !! Y a plusieurs générations de militaires dans sa famille qui doivent se retourner dans leur tombe. Et puis ça ne doit certainement pas au menu de ce sanctuaire pro-américain dans lequel elle va passer pas mal de temps apparemment.

_ Ouais … j’me disais qu’il fallait peut-être que j’arrête vu le blé que ça coûte, mais apparement, j’vais devoir reporter le projet. C’est trop dommage ...

Ironique ? Pas du tout ! Ahah ! Si, carrément. Bien sûr que l’idée d’arrêter de faire littéralement partir son pognon en fumée lui avait traversé l’esprit. Mais juste traversé. Dans un de ces moments où t’es au lit, que tu n’arrives pas à dormir et que tu te dis que tu reprendrais bien des études, ou que le mois prochain, go à la salle de sport. Des décisions très sérieuses quoi. Plus sérieux par contre, son air tout à coup austère quand elle se tourne vers Elly.

_ Dis-moi juste une chose pour me rassurer … vous avez pas de choré ici ? Genre pour les anniversaires. Y a deux ans j’étais chez Denny’s et on se tapait des danses à faire pour les anniv. Ça, c’était l’enfer sur terre.

Elle lève un index pour ponctuer sa phrase. Un sourire vient vite repeindre ses traits. Y repenser, c’est plutôt comique, mais le vivre. Grouha… Pas qu’elle n’aime pas danser, mais elle déteste leur choré débile niveau cours élémentaire devant une moitié de gens qui s’en amuse innocemment, et une autre moitié qui se fout de sa gueule.

_ Dis-moi, on a droit à combien de pauses clope ?


La meuf qui n’a pas commencé à travailler et qui veut déjà savoir quand elle arrête de travailler. Bah bravo. Normal qu’elle n’est pas trouvé sa place dans le capitalisme avec cet état d’esprit. Allez, motivation !
Revenir en haut Aller en bas
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 215
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 22
RÉGION : Meurthe-et-Moselle
CRÉDITS : Lautrec

UNIVERS FÉTICHE : Incertaine
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3218-jo https://www.letempsdunrp.com/t4055-a-nouveau-jo https://www.letempsdunrp.com/t3249-memo-de-jo https://www.letempsdunrp.com/t3228-personnages-recurrents-ou-non
patrick

if you still care don't ever let me know [jo'] Empty

sans_t12.png
Elly
Willow

J'ai 24 ans et je vis en Pennsylvanie, US. Dans la vie, je suis employée de fast-food et je m'en sors mal. Sinon, je suis célibataire et ça m'est égal.

_ J'ai une petite fille de deux ans que j'élève seule.
_ Pour joindre les deux bouts, je deale de l'herbe en plus du travail.
_ J'ai quitté le père de ma fille car ses amis étaient dangereux pour notre famille.
_ Dans mon adolescence, j'ai eu des relations avec des filles et des garçons - je suis à l'aise avec la question.


Brandi Rhodes :copyright:️ Jo'


J'adore son humour désinvolte sur ton détaché, comme si tout existait en dehors d'elle, comme si c'était un galet au fond d'un fleuve - go with the flow - ; elle est charismatique, y a pas à chier. On trime presque 9h par jour tous les jours, les mains dans l'huile bouillante ou la javel corrosive, sourire de spectacle fixé sur la gueule en permanence - Bonjour Madame ! [...] Et avec ceci ? [...] Ce sera tout ? [...] Ca fera ci et ça au prochain guichet, merci d'avoir choisi nos restaurants ! - et elle s'inquiète seulement de la choré marketing. Putain de merde, on n'a même pas de chaussure de sécu à nos tailles.

J'peux pas m'empêcher de pouffer de rire, la détaillant de haut en bas, en l'imaginant se dandiner dans son uniforme Denny's pour des marmots qui n'ont qu'une envie sur cette foutue planète : faire des sarbacanes avec l'emballage des pailles plastiques. Les fast food, ça a quelque chose de la tribu mystique, avec danses en cercle autour de la bouffe et culte chelou au gourou-clown-McDo.

"T'y a droit tant qu'il y a pas trop de monde. Si t'es en plein boum et que tu passes dans le local à poubelles pour t'intoxiquer, le temps que tu reviennes ils t'ont déjà fait ton sac de départ avec une carte "Tu vas nous manquer !" déjà signée."

Plus j'la regarde, plus j'ai envie d'la regarder. Tout en lui montrant comment on apprête la machine à glaces toujours en panne - parce que justement personne ne sait la mettre en route comme il faut, puisque les gens restent deux semaines et se barrent, et qu'il n'y a que les plus désespérés comme moi qui tiennent sur la longueur -, j'essaie de lui faire la conversation.

"Tu verras, ça paye pas mais tu peux faire des heures ici. Tu vois, tu commences par regarder que c'est bien propre. Si t'es motivée à coucher avec Lardon, tu peux devenir mini-chef comme on dit. Tu vérifies qu'il y a pas d'obstruction, non plus. Lardon, c'est le manager, on l'appelle pas comme ça parce qu'il est gros - je la regarde le plus sérieusement du monde, l'air concerné je dirais même - mais parce qu'il est très luisant. Quand t'as mis la poche dans le réservoir, tu clipses. Moi j'ai pas pu, j'préfère encore dealer. Si ça se vide, faut remplir avant d'actionner le bouton, sinon c'est là que ça bugue. C'est risqué mais mieux la prison qu'une MST hein !"

Lardon passe justement par là et nous envoie un clin d'oeil enjoué. Je lui sors un grand sourire commercial avant de me tourner vers Raja et de lui mimer avec grâce l'action de se faire vomir. Le poste est moins long avec elle.



C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. - Saint Exupéry
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 169
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
tea

if you still care don't ever let me know [jo'] Empty

tENkRsdf_o.png
Raja Hawang
J'ai 26 ans ans et je vis en Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis employée de fast-food et je m'en sors franchement bof. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis bien.


if you still care don't ever let me know [jo'] Tumblr_ouwbboJgRJ1uzj67xo1_400

- Paumée qui vivote seule, un sale passé collé aux basques
- En colère perpétuelle contre sa mère
- La violence qui lui brûle le bout des doigts, parfois évacuée dans des sous-sols
- Professionnelle de la bouteille non payée, planquée sous le manteau
- S'occupe comme elle peut de son daron, vétéran en vrac.
- Propriétaire d'une moto et puis c'est tout
- Lesbienne plus ou moins refoulée

if you still care don't ever let me know [jo'] 4d19f093bab704bbd95b5601efc3fdeb
Pia Kristine Cruz
_ Oh c’est mignon ! Eux aussi ils vont me manquer !
Humour, humour, ouais. Mais c’est bon à savoir si elle n’a pas envie de se faire virer au bout de deux jours. Ca serait un poil triste. Surtout qu’Elly arrive presque à lui donner envie de venir bosser. Avec elle bien sur. Hein. Pas avec Lardon. Mon Dieu ce surnom. C’est presque poétique.
_ Meh, l’avantage au moins c’est que ça doit glisser tout seul… m’enfin je vais passer mon tour.

Raja suit attentivement les instructions et les gestes d’Elly concernant cette apparement foutue machine à glace. Déjà, dit, elle aime pas emmerder, que ce soit en glandant pendant que les autres bossent et encore moins en faisant buger la machine à glace. Ou tout autre type de machine. Elle adresse un regard étonné à la brunette qui lui balance comme ça, aux fraises, qu’elle deal pour se faire du blé. L’asiat’ pouffe avant de peindre ses traits d’une expression qui tente de se vouloir courroucée.
_ Nan mais ça se voit tant que ça que je suis le genre à qui on peut raconter ça sans rien risquer ? J’ai vraiment une tête de délinquante ?
La réponse est : oui. Elle le sait très bien, mais ça lui plait de jouer les prudes de temps en temps.

Lardon passe, sourire. Ca va devenir un réflexe pavlovien. Quoique s’il est du genre à coucher avec le personnel, va peut-être falloir faire gaffe aux signaux qu’elle envoie. Il fait le tour des plans de travail et les rejoins, un badge à la main, visiblement pour elle. Sauf qu’elle calcule vite fait à la trajectoire de ses gestes qu’il ne va pas lui donner gentiment dans la main. Alors elle l’attrape au vole, feignant un enthousiasme difficilement répréhensible.
_ Déjà ! Oh merci, c’est gentil !! Nickel, comme ça on saura déjà comment j’m’appelle ! Ceci n’est absolument pas un tacle à peine dissimulé. C’est faux. _ Merci !
Deux fois plus de merci pour que l’autre se casse rapidement. Vite, parce que sa simple présence la dérange en fait, maintenant, et parce qu’elle douille sévère. Elle serre les dents en attendant qu’il se tire, ce qu’il finir par faire non sans lui avoir rappelé qu’elle a encore des documents à signer avant de partir. Et d’autres à ramener le lendemain si possible, merci ma belle.

Urg. Bordel, elle s’est fait mal en levant les bras si vite. Elle grogne doucement en tenant ses côtes droites de sa main gauche. Mais elle passe tout de suite à autre chose. On va éviter d’épiloguer sur le sujet.
_ Tu crois que ça commence à être suspect si je casse accidentellement le nez de deux supérieurs ?
Confession pour confession. Raja secoue la tête.
_ Non mais c’est bien. Ça va mettre un peu plus de piment… Dis-moi tout. Qui je dois éviter, à qui je peux causer, et qui a certaines utilités particulière. Un peu comme la tienne tu vois.
Elle porte deux doigts à sa bouche et fait mine de tirer une latte. Il vaut mieux savoir qui sont les gens intéressant dès le premier jour, pour ne pas se les mettre à dos.
_ Et puis dis-moi si j’peux faire un truc parce que ça me gave déjà de rien faire pendant que tu t’agites dans tous les sens.
Revenir en haut Aller en bas
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 215
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 22
RÉGION : Meurthe-et-Moselle
CRÉDITS : Lautrec

UNIVERS FÉTICHE : Incertaine
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3218-jo https://www.letempsdunrp.com/t4055-a-nouveau-jo https://www.letempsdunrp.com/t3249-memo-de-jo https://www.letempsdunrp.com/t3228-personnages-recurrents-ou-non
patrick

if you still care don't ever let me know [jo'] Empty

sans_t12.png
Elly
Willow

J'ai 24 ans et je vis en Pennsylvanie, US. Dans la vie, je suis employée de fast-food et je m'en sors mal. Sinon, je suis célibataire et ça m'est égal.

_ J'ai une petite fille de deux ans que j'élève seule.
_ Pour joindre les deux bouts, je deale de l'herbe en plus du travail.
_ J'ai quitté le père de ma fille car ses amis étaient dangereux pour notre famille.
_ Dans mon adolescence, j'ai eu des relations avec des filles et des garçons - je suis à l'aise avec la question.


Brandi Rhodes :copyright:️ Jo'


Elle pouffe, faussement outragée que j'ai pu penser que c'était pas une Sainte-n'y-touche. Mais si j'dois dire, elle porte le vandalisme un peu sur elle - j'les sens les gens de ma caste, un genre de sixième sens à emmerdes. Comme ça que j'ai su qu'il fallait que je quitte mon ex avec ma fille sous le bras - ses potes, ils dealaient pas que du shit. "A nos âges dans ce quartier, si tu bosses ici, c'est que t'es presque déjà en prison avec sursis." Je joue l'air de rien alors que Lardon déboule pour lui refiler son badge. Elle s'émerveille pour le faire fuir et m'émerveille un peu du même coup, je dois l'avouer - elle me revient bien, cette nana. Elle évoque l'idée de tabasser les managers, et je la comprends, c'est pas l'envie qui manque.

"Oh tu sais, les supérieurs c'est comme la vermine : t'en évince un il en revient trois. C'est déjà arrivé. De vrais cafards, d'ailleurs eux aussi il récupèrent et s'empiffrent de toute la bouffe qui traîne. Lardon, en fin de poste, il te demande de laisser un sandwich ou deux trop longtemps sur la plaque de stand-by, (je la lui montre) comme ça tu peux plus les servir et il se charge de "jeter les invendus"." Je mime les guillemets - c'est une habitude de pouffe, je déteste ça, mais c'est plus fort que moi.

Elle me réclame les bons bails du bercail, et elle tombe à pic : elle s'adresse à la plateforme numero uno de la mafia des potatoes. Je me penche un peu vers elle pour parler plus bas - Lardon est toujours dans le coin quelque part, en train de fureter avec sa face de blatte. "En manager, déjà, t'as Shad. Tu verras, c'est le seul renoi qu'a réussi à grimper ici. C'est surtout le parrain de ma fille. Lui, il me fournit la came que je revends, tu saisis ? Il est toujours en manager nuit, parce que si y a un client qui te fait chier, il cherche pas, il le fout dehors. C'est une baraque le mec."

Avant que je termine, un client arrive à ma caisse - il est déjà 9h : le temps de papoter, nettoyer et préparer le comptoir café ou la machine à glaces, le service va démarrer en grande trompe. "Ben tiens, on va l'encaisser. Tout à l'heure, Lardon te filera un petit cahier avec tous nos menus et burgers. Faudra retenir par coeur composition et prix. Entre les intolérances et les végano-allergiques au gluten, t'as intérêt à pas te planter parce que c'est scandale garanti."

La cliente en question s'éclaircit la voix l'air coincé - "Je suis végane." insiste-t-elle. Sourire commercial et coup d'oeil gêné, je passe la main à Raja - "Ma collègue va s'occuper de vous, je vais simplement superviser !" avant de me décaler de la caisse enregistreuse d'un clin d'oeil entendu.



C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. - Saint Exupéry
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 169
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
tea

if you still care don't ever let me know [jo'] Empty

tENkRsdf_o.png
Raja Hawang
J'ai 26 ans ans et je vis en Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis employée de fast-food et je m'en sors franchement bof. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis bien.


if you still care don't ever let me know [jo'] Tumblr_ouwbboJgRJ1uzj67xo1_400

- Paumée qui vivote seule, un sale passé collé aux basques
- En colère perpétuelle contre sa mère
- La violence qui lui brûle le bout des doigts, parfois évacuée dans des sous-sols
- Professionnelle de la bouteille non payée, planquée sous le manteau
- S'occupe comme elle peut de son daron, vétéran en vrac.
- Propriétaire d'une moto et puis c'est tout
- Lesbienne plus ou moins refoulée

if you still care don't ever let me know [jo'] 4d19f093bab704bbd95b5601efc3fdeb
Pia Kristine Cruz
Aaah la technique spéciale patron. Trop risquée quand t’es simple employé, si tu te fais gauler à bouffer les hamburgers sur la plaque du stand-by ça le fait rarement bien. Raja elle a opté pour la technique du pigeon. Grailler une frite par ici et un bout de salade par là. C’est pas hyper nourrissant mais bon. Puisqu’elle fait moins d’un mètre soixante et moins de 50 kilos, elle a pas besoin d’un apport calorifique de fou. Enfin bref, elle note dans son petit carnet d’adresse mental “Shad, monsieur le manager/dealer/videur” juste à côté de “Elly, sempai/dealeuse/maman” dernier mot qu’elle vient de rajouter à l’instant. Maman. Bordel. Elle est à des milliards de kilomètres de ce mot. Que ce soit concernant elle-même que concernant sa propre génitrice.

Wake up, meuf. Pas le moment de te perdre dans les affres de sa mélancolie rageuse. Y a une cliente qui se pointe. “Je suis végane” qu’elle précise de façon quelque peu appuyée. L’asiat se mord l’intérieur de la joue pour ne pas rire, sa félicitant de ne pas être très prolixe et de s’avoir pas eut le temps de préciser son avis à propos de toute cette population alimentairement-coincée. Un coup d’oeil amusé à Elly qui laisse sa place.

_ Et moi je suis nouvelle ! qu’elle piaille pour donner une pointe d’humour plus léger à la situation pas très bien engagée. Alors accordez moi deux secondes … Raja s’empresse d’analyser l’interface de la caisse enregistreuse de cette chaîne-ci de fast-food. Globalement elles marchent toutes pareil, faut juste trouver les éléments. Ok, c’est bon dîtes-moi tout.

Raja prend la commande de miss végane avec ce ton joyeux et innocent qu’elle maîtrise depuis un paquet d’années. Juste avant d’enregistrer, elle se tourne vers Elly pour obtenir son approbation en ponctuant son mouvement d’un : _ Cheffe ?! Et hop, c’est enregistré et envoyé. Plus qu’à encaisser. En salle donc pas besoin pour la cliente d’attendre ici qu’on la serve. Un “au revoir et merci” pour clôturer l’échange. Puis Raja considère une seconde les autres clients qui commencent à affluer dans le fast-food. Elle se tourne vers sa sempai avec un petit soupire.

_ J’te rassure j’suis pas aussi extatique h24. Elle lui adresse un clin d’oeil. Si c’est bon pour toi j’vais rester là le temps qu’il y ait moins de monde, comme ça je devrais pouvoir me débrouiller seule et j’t’embête pas. J’demanderai de l’aide au voisin au pire. Elle désigne le type à la caisse d’à côté d’un mouvement de chignon. _ Par contre t’as intérêt à venir me chercher dès qu’on peut se caler une pause clope.

Elle la menace vaguement de l’index et se retourne vers le nouveau client pour s’acquitter de cette nouvelle tâche qu’elle risque de faire un paquet de fois au cours des prochains mois. Non, elle s’est pas résignée à ça pour des années, parce qu’elle sait très bien que ça ne durera pas. Rien n’a jamais duré, alors pas ça. Mais pour l'instant elle ne s’inquiète de rien, sourires fixés au visage et aigus coincés dans la voix. C’est même pas du chiqué. Ca lui fait plaisir de causer aux gens. Pour l’instant. Dans deux heures, ce sera moins certain. Cyclothymique ? A peine !! Tic, tac, tic, tac. Entre les clients à encaisser, les commandes à emporter à livrer directement et les derniers à aller servir en salle pour filer un coup de main, ça passe plus vite que prévu. Sans doute parce que c’est un bon jour.

Bon jour sans doute aidé par la fameuse sempai qui entre à nouveau dans son champ de vision. Raja répond instinctivement à son sourire et termine de débarrasser et nettoyer une table délaissée avant de la rejoindre. _  Clope à côté des poubelles où on a un super patio spécial employés ? Ceci n’est pas une vraie question. Elles récupèrent leurs paquets de clopes et sortent du fast-food. Raja écarte les bras et inspire une grande bouffée de l’air extérieur. _ Aaw ! On doit bosser combien de temps encore ? Un sourire et elle se cale une cigarette au coin des lèvres et une main sur les côtés. _ Tu bosses ici depuis longtemps ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 215
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 22
RÉGION : Meurthe-et-Moselle
CRÉDITS : Lautrec

UNIVERS FÉTICHE : Incertaine
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3218-jo https://www.letempsdunrp.com/t4055-a-nouveau-jo https://www.letempsdunrp.com/t3249-memo-de-jo https://www.letempsdunrp.com/t3228-personnages-recurrents-ou-non
patrick

if you still care don't ever let me know [jo'] Empty

sans_t12.png
Elly
Willow

J'ai 24 ans et je vis en Pennsylvanie, US. Dans la vie, je suis employée de fast-food et je m'en sors mal. Sinon, je suis célibataire et ça m'est égal.

_ J'ai une petite fille de deux ans que j'élève seule.
_ Pour joindre les deux bouts, je deale de l'herbe en plus du travail.
_ J'ai quitté le père de ma fille car ses amis étaient dangereux pour notre famille.
_ Dans mon adolescence, j'ai eu des relations avec des filles et des garçons - je suis à l'aise avec la question.


Brandi Rhodes :copyright:️ Jo'


Les gens commencent à s'agglutiner à la caisse et, comme d'habitude, on est en sous-effectif : les employés ne restent pas - degré d'exigence trop haut pour des contreparties trop basses, c'est renvoi ou démission. Y a que les tocards qui trouvent rien d'autre qui bossent ici. Enfin, les tocards pas assez tocards pour aller faire des trucs illégaux qui payent bien et facilement. En fin de compte même dans la tocarditude, j'suis une tocarde.

Raja-caméléon, fidèle à elle-même, s'adapte vite - à la fois aux clients et à la caisse-enregistreuse. Je valide sa transaction et on prend chacun notre poste : elle demeure en clientèle avec Joshua - un étudiant qui vient là tous les étés, je l'aime bien mais trop sage pour tisser un vrai truc -, et je me retrouve seule pour l'assemblage et service des plateaux. C'est plus facile ainsi, je sais où tout est, et si ça traîne je peux prêter main forte en cuisine, piétinant dans le même temps les normes d'hygiène. J'ai jamais compris pourquoi on en avait au final, vu la mort-aux-rats qu'on sert de toutes façons. C'pas ma charlotte sur la tête qui va changer quelque chose au problème de l'obésité dans c'pays.

Raja, "pas-extatique" qu'elle dit, rayon de soleil quand même. J'aime bien bosser avec elle. Efficace et enjouée, tête brûlée, elle a un p'tit truc de Sam parfois. Tant que faire se peut, dans la sueur grasse de la friteuse, je lui adresse un sourire lorsque nos regards se croisent. Ca vient tout seul, un plaisir inexpliqué de l'apercevoir, pas une volonté de l'encourager - elle en n'a pas besoin. Ainsi, coup de speed et élan de la bonne équipe qu'on finit par faire tous les trois, le poste se délie dans les heures. C'est le moment de la pause - répondant à ses doléances, je viens la chercher et on laisse Joshua, qui a notre âge mais paraît bien 10 ans de moins, pour aller fumer.

Evidemment, mais elle le sait déjà, on fume avec les poubelles - rien de surprenant, pour une multi-nationale, on a la même valeur qu'une ordure. On peut déjà s'estimer heureuses que Shad ai demandé à ce qu'on ai deux petits tabourets à cet endroit - tabourets qu'on rentre et qu'on sort à chaque cigarette parce qu'on risque de se les faire voler autrement. "Surtout tu penses bien à les rentrer si tu fumes, c'est le confort dernier cri ce serait bête de s'en passer, l'avertis-je l'air rieur." Raja se languis de la fin de poste. "Encore deux heures, ça va passer vite, d'autant qu'il y a le renfort du midi qui nous rejoint dans dix minutes." Je lui souris et tire une taffe. Du renfort dans la guerre contre notre aliénation dans la machine à glace.

Je bosse ici depuis longtemps ? 2 ans. "2 ans." Je voulais être prof' à la base, j'adore les gamins. Une taffe. Sam était imprévue, mais je pouvais pas me séparer d'elle. On a manqué de thunes, mon ex a voulu en gagner plein et vite, ses potes l'ont rendu dangereux. J'ai quitté le gars, et au lieu d'avorter ma grossesse, j'ai avorté mes études. J'avais pas l'argent pour la plus miteuse des universités de toutes façons. Alors je suis venue là. J'ai pas dis tout ça. J'ai juste dis : 2 ans. Je sors du fond de mon paquet de cigarette un petit bédot d'herbe, et le tend à Raja, sourire penseur. "T'en veux ? C'est gratuit le premier." Sourire plus franc, cette fois. "C'est pour fidéliser la clientèle !" L'odeur chimique de nicotine bon marché commence un peu à couvrir celle organique des poubelles en putréfaction - ils sortent les sachets mais ils rincent jamais le bac ces schlagues. C'est signe qu'on va bientôt y retourner.



C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. - Saint Exupéry
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 169
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives https://www.letempsdunrp.com/t4027-some-desperate-housewives
tea

if you still care don't ever let me know [jo'] Empty

tENkRsdf_o.png
Raja Hawang
J'ai 26 ans ans et je vis en Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis employée de fast-food et je m'en sors franchement bof. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis bien.


if you still care don't ever let me know [jo'] Tumblr_ouwbboJgRJ1uzj67xo1_400

- Paumée qui vivote seule, un sale passé collé aux basques
- En colère perpétuelle contre sa mère
- La violence qui lui brûle le bout des doigts, parfois évacuée dans des sous-sols
- Professionnelle de la bouteille non payée, planquée sous le manteau
- S'occupe comme elle peut de son daron, vétéran en vrac.
- Propriétaire d'une moto et puis c'est tout
- Lesbienne plus ou moins refoulée

if you still care don't ever let me know [jo'] 4d19f093bab704bbd95b5601efc3fdeb
Pia Kristine Cruz
Les remugles d’ordures, la chaleur du bitume qui chauffe sous le soleil et l’ambiance nicotine figée sur les murs, elle se sent presque revenue à la maison la petite Raja. Elle s’installe sans tarder sur l’un des tabouret parce que c’est franchement pas du luxe de pouvoir d’asseoir ici. Elle note dans un coin de sa tête qu’elle devra les ranger si elle les sorts, mais sait déjà qu’elle va oublier. Et qu’elle y pensera au milieu du montage d’un hamburger. Comme d’hab dans sa vie. Prendre des coups, ça détruit des neurones. Elle fume sa clope bas prix en rêvant du renfort de midi. Tel les cavaliers du Rohan surgissant sur la crête du gouffre de Helm. Oui, bon, c’est beau de rêver, nan ?

_ Deux ans … qu’elle soupire, pensivement. J’tiendrais pas aussi longtemps. Enfin si t’as une gamine t’as plus de … Elle fronce les sourcils, le mot sur le bout de la langue qui ne veut pas venir tout de suite. Normal, elle l’utilise tellement peu souvent. … responsabilités ! Elle crie presque, contente d’avoir retrouvé son vocabulaire. Va falloir qu’elle parre un peu plus souvent les coups qu’elle se prend sur la tête …

Enfin elle soupire et accepte avec grand plaisir le joint d’Elly, souriant de toutes ses dents miraculeusement en place. Bon, il lui manque une molaire en bas, mais ça s’voit pas si on y regarde pas de près. Et elle n’a encore rencontré personne qui ait eu envie de lui reluquer les amygdales. _ Eh bah tu peux m’ajouter sur ton petit carnet. Ça marche mieux que les médocs pour mon p’tit papa … et c’est moins cher en fin d’compte. C’est triste. Raja secoue la tête, mine sombre un instant. Y a tellement de trucs qui n’vont pas dans ce putain de pays. Bon après, vu les efforts qu’elle fait, elle n’est pas en position de trop râler non plus.

Puis elle relève les yeux vers la brune avec un sourire malicieux. _ Tu crois qu’on peut demander à Lardon qu’il reverse directement une partie de mon salaire sur le tien pour aller plus vite ? Elle se marre toute seule. Ce s’rait pas le premier fast-food avec ce genre de combine. Elle sait pas trop ce qu’ils foutaient dans son ancien, mais y avait vraiment trop de thunes qui circulait pour qu’elle ait envie de le savoir, ni de rester plus longtemps. Elle nage avec les piranhas, pas avec les requins.

Mais là tout de suite, le piranha, il va faire dodo. La beuh c’est un poil violent pour elle. Juste parce que ce n’est pas vraiment ce à quoi elle est habituée comme psychotrope. Alors elle commence à avoir l’air d’une lycéenne qui tire sa première taff à pouffer au moindre stimuli un tant soit peu cocasse. _ Mon dieu par contre je vais aller au montage si tu veux bien, parce que s’il y a encore une cliente qui se pointe avec un faux cil mal collé je vais me pisser dessus à la caisse. Elle rit juste à l’idée, et au souvenir de l’autre avec son coin de cil qui bat avec une fraction de seconde que le reste de la paupière. Elle trouvait ça amusant tout à l’heure, maintenant elle trouve ça tordant. Et ça fera pas très sérieux … qu’elle pouffe encore. Nan, ce n’est pas tout à fait  gagné pour le sérieux.

En tout cas il y a une erreur qu’elle ne commet pas tout de suite. Même si remporter un combat contre sa mémoire de poisson rouge, c’est loin d'avoir gagné la guerre. Mais là, pour son premier jour, elle pense quand même à ranger son tabouret quand les deux filles retournent au travail. Si on oublie la pose joint, c’est sans doute son meilleur premier jour au boulot de tous les temps.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


if you still care don't ever let me know [jo'] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
if you still care don't ever let me know [jo']
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: