-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Vacance parisienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 
June
June
Féminin MESSAGES : 3011
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 27
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : icon: SOLSKEN. gifs: baldurians & billy-crudup (life is strange 2)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resist https://www.letempsdunrp.com/t5027-life-is-strange-2-en-cours https://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons https://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
dolores June

Vacance parisienne - Page 2 Empty


Leo Sanchez
J'ai 24 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis serveuse dans un bar et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à mon côté légèrement instable, je suis célibataire et je le vis bizarrement depuis cette nana.

parisienne depuis toujours, avec des origines espagnoles (son vrai prénom est leonor). sait pas trop ce qu'elle fait dans la vie. a pour seul objectif de s'amuser. ne grandit pas. change de couleur de cheveux comme de chemise. pansexuelle et libertine. très détachée des autres. y compris de sa famille, et ce depuis longtemps.

amanda arcuri ©️ fio
Sa réaction face à la glace à l’huile d’olive te fait rire. « Elle est hyper bonne en vrai, » tu dis. Tu dois avoir testé tous les parfums dans ce truc et y’en a pas un qui t’a déçue. Mais t’aimes bien expérimenter, t’es pas un public difficile. « C’est un très bon choix aussi, » tu réponds. « Je vais prendre celle au lait d’amande avec celle à la cardamome. » Choix hyper exotique pour une meuf comme toi qui n’es jamais vraiment partie de chez elle. « Un jour faudrait qu’on joue à toutes les goûter une par une et leur mettre des notes, » tu fais remarquer sur le ton de la conversation. Toi et tes envies aussi subites qu’incongrues. Cela dit tu n’as pas l’inspiration impulsive de votre première nuit. Tu as encore derrière toi les longues journées d’été à marcher dans les rues de Paris, les journées de langueur, de lassitude et d’oubli. Tu as plaisir à être avec elle, il y a toujours cette complicité pleine de malice et tout est encore possible, mais disons que tu es plus… posée. Si c’est possible. « Merci en tout cas, » tu dis parce que tu n’as pas oublié qu’elle avait parlé de te l’offrir, hein.


Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 4037
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
RÉGION : république tchèque
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Vacance parisienne - Page 2 Empty


Marjolaine Fonsi
J'ai 19 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en 2eme année de prépa et je m'en sors bien. Sinon, je commence à être raide dingue de Leo et j'ai peur de ce que ça signifie pour elle.


Sonia Ben Ammar ©️ bigbadwolf
D'abord ça avait été les glaces, puis les balades sur les quais de Seine, vous avez aussi mangé des crèpes et même fait un tour de grande roue à la place des tuileries. Vous vous êtes retrouvées, toujours la journée, à diverses endroits à certains moments. Vous vous donniez rendez-vous à l'avance, vous n'avez toujours pas échangé vos numéros de téléphone. Vous avez ri, vous vous êtes amusées ; vous avez profité.

Aujourd'hui, vous vous êtes retrouvées au Grand Palais, pour une exposition à 18h30. C'est plus tard que d'habitude, mais le soleil se couche tard en été, vous avez encore du temps devant vous à vagabonder. Pourtant, tu ne cesses de te demander de quoi la suite sera faite. Allez vous continuer à badiner l'air de rien ? Est-ce qu'un jour ça deviendra sérieux ? Que deviendra votre relation quand tu reprendras les cours et que tu ne seras plus autant disponible ?

Adossée sur un pilier, tu attends qu'elle arrive. Si tu es toujours en avance, elle est généralement pile à l'heure ou en retard. Tu as hâte de la voir arriver avec son immense sourire !
Revenir en haut Aller en bas
 
June
June
Féminin MESSAGES : 3011
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 27
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : icon: SOLSKEN. gifs: baldurians & billy-crudup (life is strange 2)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resist https://www.letempsdunrp.com/t5027-life-is-strange-2-en-cours https://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons https://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
dolores June

Vacance parisienne - Page 2 Empty


Leo Sanchez
J'ai 24 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis serveuse dans un bar et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à mon côté légèrement instable, je suis célibataire et je le vis bizarrement depuis cette nana.

parisienne depuis toujours, avec des origines espagnoles (son vrai prénom est leonor). sait pas trop ce qu'elle fait dans la vie. a pour seul objectif de s'amuser. ne grandit pas. change de couleur de cheveux comme de chemise. pansexuelle et libertine. très détachée des autres. y compris de sa famille, et ce depuis longtemps.

amanda arcuri ©️ fio
T’es en train de faire quoi, au juste, Leo ?

C’est la question que tu pourrais te poser si tu ne t’interdisais pas de prendre 30 secondes pour y réfléchir. Tu sais que si tu te mettais à prendre du recul et à voir cette relation de l’extérieur, tu te mettrais carrément à flipper et tu arrêterais probablement de la voir. Ce qui te ferait un peu chier vu comment vous vous amusez, toutes les deux. Bref, donc, tu fais comme si tout était normal. Alors que c’est probablement la première fois de ta vie que tu passes autant de temps avec la même personne. Tu sais pas jusqu’à quand ça peut durer, mais pour l’instant, ça tient, n’est-ce pas ? Pour l’instant, tu tiens. Tu oublies les implications. Tu profites juste de l’instant. C’est tout. Promis.

Encore tout à l’heure, tu passais devant le grand manège à Hôtel de Ville et tu te projetais illico dessus avec Marjo, à faire la conne, comme si vous étiez d’éternelles enfants et que vos rires n’étaient faits que pour envahir les lieux les plus insolites de la capitale.

Y’a un truc quand même qui devrait te mettre la puce à l’oreille. Un truc qui en fait, déjà, te fait drôle. Vous vous voyez souvent, et pourtant, depuis la première nuit, il n’y a rien eu de sexuel entre vous. Ce n’est pas faute de vous tenir par la main, voire même d’avoir des gestes sensuels – toi, parfois, tu ne t’en prives pas. Mais quand même, ça aussi, c’est très inhabituel pour toi. Et à la fois tu commences à avoir sérieusement envie d’elle, et en même temps tu fais l’équation que la voir régulièrement + coucher avec elle = tout ce qui se rapproche le plus d’un couple, et ça, ça fait carrément planter ton système.

Bref, t’en es là le jour où tu la retrouves devant le Grand Palais. Elle est déjà là, comme toujours. Adossée à un pilier, parfaitement et innocemment sensuelle. Toi, t’es un peu en retard, comme souvent. Tu arrives à son niveau avec un immense sourire (prévisible). Tu tends la main et tu la passes dans ses cheveux, écartant une mèche de son visage, en guise de salut. Tu es à deux doigts de l’embrasser mais tu te retiens in extremis. « Hello jolie fille, » tu souffles, et dans ta voix y’a une infime trace de regret à l’idée de t’être privée de ses lèvres. « Allez, faut pas traîner, y’a une super expo qui nous attend ! » tu dis en l’embarquant, comme toujours, par la main, en faisant genre que c’est pas toi qui es en retard.



Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 4037
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
RÉGION : république tchèque
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Vacance parisienne - Page 2 Empty


Marjolaine Fonsi
J'ai 19 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en 2eme année de prépa et je m'en sors bien. Sinon, je commence à être raide dingue de Leo et j'ai peur de ce que ça signifie pour elle.


Sonia Ben Ammar ©️ bigbadwolf
Elle arrive, en retard, en souriant. Comme prévu. Et son sourire t'illumine le visage à ton tour, plus rien ne compte. Tu ne songes pas au futur, à votre relation, ou à ce qu'il se passe, tout ce qui compte, c'est que vous êtes toutes les deux. Qu'importe si elle décide finalement de disparaître du jour au lendemain, ce sera dur, c'est sûr, mais ce que vous avez vécu est si fort et si important à tes yeux que ça suffit. Tu ne la presses pas, ni dans un sens, ni dans l'autre, juste tu viens à chaque rendez-vous, tu proposes des idées simples, et tu attends.

Attrapant sa main, tu pars à sa suite. Vous marchez vite, comme si vous étiez pressées de profiter de chaque instant de la vie. Cette expo sur Miró c'est elle qui l'a choisie et tu n'as rien regardé dans les médias pour être surprise de bout en bout. Tu sais juste qu'elle est colorée et donc pleine de vie. Ça te suffit. « Deux places pour l'expo. » Tu souffles avec un sourire éblouissant à la guichetière. C'est plus fort que toi, tu es trop heureuse. Elle va sûrement râler, mais tu as pile l'argent pour deux places, ce serait dommage. Les tickets en main, vous entrez. « Je t'avoue, je m'y connais vraiment pas en peinture en fait. » Pourtant, tu regardes un peu partout, tu fais mine de lire les petits panneaux sur les toiles, mais bien que ta mère t'ait traînée dans plein de musées pour 'faire ta culture' ce n'est pas vraiment un art que tu comprends et maîtrises. Tu vas trouver beau certains tableau, mais un peu aléatoirement et toujours en contradiction avec tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
 
June
June
Féminin MESSAGES : 3011
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 27
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : icon: SOLSKEN. gifs: baldurians & billy-crudup (life is strange 2)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resist https://www.letempsdunrp.com/t5027-life-is-strange-2-en-cours https://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons https://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
dolores June

Vacance parisienne - Page 2 Empty


Leo Sanchez
J'ai 24 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis serveuse dans un bar et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à mon côté légèrement instable, je suis célibataire et je le vis bizarrement depuis cette nana.

parisienne depuis toujours, avec des origines espagnoles (son vrai prénom est leonor). sait pas trop ce qu'elle fait dans la vie. a pour seul objectif de s'amuser. ne grandit pas. change de couleur de cheveux comme de chemise. pansexuelle et libertine. très détachée des autres. y compris de sa famille, et ce depuis longtemps.

amanda arcuri (c) 88huns
Les expos, tu as toujours aimé ça. Pourtant c’est quelque chose dont tu ne parles jamais avec personne, c’est quelque chose que tu aimes à part toi, qui n’est qu’à toi. L’art, c’est un truc qui te pose, qui te calme. Dans une expo, tu es comme une enfant devant un panorama à couper le souffle : toute petite, à regarder autour de toi en silence, à t’émerveiller, absorbée dans les paysages de ces artistes qui te font accéder à d’autres mondes, à d’autres vies.

Tu ne lis pas, parce qu’à force de faire mine de ne pas en être capable, tu t’en es persuadée. T’es pas une intellectuelle brillante, t’as jamais été bonne à l’école comme Marjo. Tu t’es approprié cette identité de cancre alors qu’elle ne correspond à rien. Juste parce que tu as toujours eu peur de te lancer dans des trucs qui risqueraient de te renvoyer le fait que tu es nulle, tu le supporterais mal. Alors tu fais de la médiocrité ton amie… sauf pour l’art. Mais tu n’oserais pas l’avouer pour autant. Pour ces choses-là, tu préfères faire celle qui n’y connaît rien. C’est un peu pour ça que t’as pas l’habitude de faire des expos avec d’autres personnes. Tu préfères être seule. On dirait que Marjo est une exception à tout.

« Oh, moi non plus tu sais », tu dis donc d’un air distrait, déjà absorbée dans les œuvres qui t’entourent. Tu aimes bien la façon dont vos trajectoires s’organisent dans l’expo. Vous vous rejoignez de temps en temps, échangez quelques mots, repartez chacune de votre côté, à un rythme agréable, un rythme qui te convient bien. Et puis c’est la fin, vous sortez ; toujours cette impression de retour à la réalité, un peu sonnée, comme en quittant une salle de cinéma.

Naturellement, tu te rapproches d’elle alors que vous marchez vers la sortie, tu glisses sans y penser tes doigts entre les siens. « Alors, tu as trouvé ça comment ? » tu lui demandes, les yeux qui pétillent encore et qui parlent pour toi. « Je comprends si c’est pas ton truc », tu ne peux pas t’empêcher d’ajouter, même si le manque d’assurance ne te ressemble pas ; c’est une manière d’anticiper la déception éventuelle qu’elle puisse ne pas te suivre dans ton monde, cette fois.

Vous parlez un peu de l’expo, tout en marchant dehors. Le temps s’est un peu couvert, l’air est lourd et sent déjà la pluie ; une soirée typique de fin d’été. Tu prends une grande inspiration, parce que tu t’apprêtes à proposer à Marjo un truc que tu préparais depuis quelque temps déjà, et qui te fait un peu flipper. Tu espères très fort qu’elle ne va pas refuser, ou te proposer de payer, ou tu ne sais quoi. « Écoute Marjo, je connais un restau… vraiment bien. Pas loin d’ici. Et je voulais te proposer… qu’on aille dîner là-bas ensemble. » Merde, tu penses en entendant comment ça sonne. C’est tellement pas clair que c’est une invitation. Dans un restau clairement au-dessus de tes standards. Et que t’as mis de l’argent de côté pendant plusieurs semaines pour pouvoir l’inviter.




@Selenaë :vic:

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 4037
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
RÉGION : république tchèque
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Vacance parisienne - Page 2 Empty


Marjolaine Fonsi
J'ai 19 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en 2eme année de prépa et je m'en sors bien. Sinon, je commence à être raide dingue de Leo et j'ai peur de ce que ça signifie pour elle.


Sonia Ben Ammar (c) bambieyestuff
L'expo c'est son idée, alors tu la suis. Mais bien vite, tu t'arrêtes devant une oeuvre, très intriguée. Evidemment, Leo s'est arrêtée... devant une oeuvre toute autre. Le jour et la nuit. C'est fascinant de voir combien tu es toujours en décalage avec les gens. Quand ils veulent grand, tu choisis petit. Quand ils veulent prendre leur temps, toi, tu vas vite. Pourtant, dans ce musée, vous vous comprenez. Sans un mot, vous vous séparez, pour vous rejoindre à chaque salle, mais il y a ce petit quelque chose qui vous laisse indépendante. Chacune ses préférences. Tu passes ton temps à lire des détails et à chercher sur le dépliant des informations, quand Leo passe juste d'une oeuvre à l'autre. Mais, tu ne peux t'empêcher de l'admirer de loin.

A la sortie, vos doigts se retrouvent les uns contre les autres et, à cet instant, tu te sens entière de nouveau. Et tu te détestes de ressentir ça, parce que tu t'étais toujours interdit de penser à la suite, au futur potentiel qui.. n'existe sûrement pas. Tu souris et te retient de la serrer fort contre toi, comme si tu avais peur qu'elle s'enfuit, qu'elle s'échappe. « Pourquoi ça serait pas mon truc ? » commences-tu en fronçant les sourcils « Ah ouais, j'ai dit qu'j'my connaissais pas. » Pour la prépa, tu as du étudier, apprendre, retenir. Et c'est sûrement ça que tu n'aimes pas. Tu cherches tes mots en les posant doucement entre vous. « J'sais pas trop Leo comment dire c'qu'j'ai r'ssenti dans l'expo, genre c'était ultra beau et fascinant parfois. Et d'autres tableaux m'ont totalement laissé de marbres parce que j'comprenais pas. » Tu n'arrives pas à être claire et ça t'énerve. « J'sais pas s'tu vois, mais j'ressens qu'j'ai b'soin comprendre en fait, et sans le dépliant, la moitié du temps, je comprenais pas. Comment et pourquoi le peintre choisit cette couleur ? quelle émotion veut-il transmettre ? J'suis sûre qu'si on comparait, j'aurai tout faux. » Encore ce besoin de gagner, d'avoir juste, d'être la meilleure. C'est important pour toi alors que c'est ridicule, admirer de la peinture, n'est pas une compétition.

Soudain l'air se fait lourd, électrique. Et ce n'est pas qu'à cause de la pluie. C'est l'inspiration qu'elle prend, sa proposition. Et tu te demandes ce qu'il se passe. Si tu dois dire oui, ou non. Si tu dois risquer de gâcher ce que vous avez, là, maintenant, ou si tu dois foncer comme ton coeur te le conjure. Leo, c'est p't'être qu'une amourette d'été, mais tu as soudain envie qu'elle soit plus. Alors ... tu fais la pire chose possible, mais la seule que tu n'arrives pas à retenir. Tu poses tes lèvres sur les siennes.

Et l'explosion dans ton cerveau te fait perdre pied. Ses lèvres, douces, te font fondre. Tu as envie de l'entourer de tes bras, d'approfondir le baiser, de jouer avec sa langue, de la serrer fort contre toi, de vous allonger toutes les deux... mais tu t'arrêtes. Tu rouvres les yeux et te recule. « Pardon, j'me suis sûrement enflammée Leo. » Tu te mords la lèvre. Bon sang, qu'est-ce que ce baiser te faisait envie ! « J'veux carrément dîner avec toi. Où tu veux. » Un pique-nique en bord de Seine ou sur le restaurant de la Tour Eiffel. Même à Marseille ou à Prague. Tu la suivrais partout. Et tant pis si ton coeur se déchire quand elle part, tu as déjà sauté à pied-joint.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
 
June
June
Féminin MESSAGES : 3011
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 27
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : icon: SOLSKEN. gifs: baldurians & billy-crudup (life is strange 2)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resist https://www.letempsdunrp.com/t5027-life-is-strange-2-en-cours https://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons https://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
dolores June

Vacance parisienne - Page 2 Empty


Leo Sanchez
J'ai 24 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis serveuse dans un bar et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à mon côté légèrement instable, je suis célibataire et je le vis bizarrement depuis cette nana.

parisienne depuis toujours, avec des origines espagnoles (son vrai prénom est leonor). sait pas trop ce qu'elle fait dans la vie. a pour seul objectif de s'amuser. ne grandit pas. change de couleur de cheveux comme de chemise. pansexuelle et libertine. très détachée des autres. y compris de sa famille, et ce depuis longtemps.

amanda arcuri (c) 88huns
Tu souris quand Marjo te parle de ce qu’elle a ressenti dans l’expo. Tu crois d’abord comprendre ce qu’elle veut dire, et puis en fait non, pas vraiment. Mais ça te renvoie facilement à ce que tu penses sur les milieux soi-disant intellectuels, où la pensée est hyper rigide, où il faut maîtriser toutes sortes de codes pour avoir la légitimité de s’exprimer. Loin de toi tout ça. T’es persuadée que l’art n’a jamais été fait pour être compris de cette façon. Qu’il est fait d’intuition, d’émotion brute et d’émerveillement, même si bien sûr la rencontre ne marche pas à tous les coups – sans que ça veuille dire qu’on en est responsable, et sans que ce soit grave.

« Je crois que ce que y a de bien, avec l’art, c’est justement qu’on peut pas se tromper. C’est… sécurisant », tu dis avec un sourire intimidé, parce qu’avec ces quelques mots tu viens d’avouer ton besoin le plus constant et le plus profond. Et, paradoxalement, la raison pour laquelle tu ne parviens pas à te mettre dans une situation de stabilité et de constance. Faire voler en éclats tous les codes, tous les cadres, toutes les cases. C’est là que tu trouves ta sécurité.

Quand tu lui fais cette proposition ultra cérémonieuse (par rapport à tes habitudes) d’aller dîner ensemble, Marjo ne répond pas, mais elle s’approche et t’embrasse. Tu t’attendais tellement pas à ce que ça lui fasse cet effet, mais après tout tu trouves ça pas mal. C’est positif, non ? Ça veut dire qu’elle vient ? Tu étouffes un rire de surprise contre ses lèvres et tu lui rends son baiser. Bien que celui-ci reste étonnamment timide. Comme si vous vous reteniez. Comme si vous aviez d’abord besoin de redécouvrir le goût de l’autre. Tu réalises que ça fait hyper longtemps que vous vous êtes pas embrassées, en fait. La dernière fois, c’était… Bof, non, t’as pas super envie d’y repenser en fait. Tu te concentres sur ce baiser comme si c’était le premier, tu fermes les yeux. Mais il prend fin aussi vite qu’il est arrivé, alors que t’allais sérieusement envisager de l’approfondir. Ses lèvres s’envolent des tiennes et elle a l’air gênée, elle finit par dire qu’elle est partante, alors t’es contente, mais quand même un peu insatisfaite.

Et bien sûr, comme dans un film, c’est pile à ce moment-là que la météo se décide à sérieusement virer et qu’un rideau de pluie s’abat d’un coup sur Paris, sans prévenir. Réaction probablement inhabituelle, tu pousses un cri de joie ; la pluie t’a toujours rendue joyeuse, tu la trouves libératrice. Elle lave tous tes doutes. Tu te jettes sur Marjo en riant et tu la serres dans tes bras en sautillant comme une enfant. Tu n’es plus qu’une boule d’ingénuité et de fraîcheur, et ça te fait un bien fou de tout laisser aller. Ça faisait bien longtemps que tu n’avais pas été aussi heureuse. La pluie battante vous dégouline déjà dans les cheveux et sur les joues, le réflexe le plus logique serait de courir se mettre à l’abri, mais au lieu de ça tu prends le visage de Marjo entre tes mains et tu l’embrasses passionnément. Ton cœur explose. C’est tellement bon que tu as envie de rire, de rire jusqu’à ce que la vie vous emporte, jusqu’à ce que le monde s’ouvre devant vous. « Putain Marjo, j’avais tellement peur que tu dises non », tu lui dis à un moment, tu sais pas trop quand exactement, pendant que vous vous embrassez. « Viens ! » Tu lui prends la main et tu te mets à courir sur les Champs-Élysées, l’entraînant à ta suite. Putain ouais, on dirait vraiment un film genre comédie romantique. Et… c’est pas souvent que ta vie ressemble à ça. Alors pour une fois, tu profites.

Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 4037
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
RÉGION : république tchèque
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Vacance parisienne - Page 2 Empty


Marjolaine Fonsi
J'ai 19 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en 2eme année de prépa et je m'en sors bien. Sinon, je commence à être raide dingue de Leo et j'ai peur de ce que ça signifie pour elle.


Sonia Ben Ammar (c) bambieyestuff
Elle te parle de sécurité, mais tu ne comprends pas. Pour l'art comme pour beaucoup trop de choses vous êtes sur deux fuseaux horaires différents. Tu souris et acquiesces, comme si tu comprenais, mais tu t'en fiches que vous ne pensiez pas de la même manière. Ce qui compte, c'est ton coeur qui bat et sa présence à côté de toi. Le reste n'importe que peu. Sa main dans la tienne, son sourire, ses idées folles de sorties, tout ça, c'est ce que tu as envie de vivre maintenant, cet été. « Oh » lâches-tu en comprenant soudain. « Y a pas de mode d'emploi, vraiment ? » Tu fronces les sourcils. « Mais du coup, on pourrait essayer de peindre ? Toi et moi ? Juste pour vérifier un truc. » Tu as envie de la peindre. Non, pas sur une toile ou un portrait de nu, mais de peindre sur elle. Tu es sûre de pouvoir faire une oeuvre d'art à ce moment. Tu rougis à l'idée et sourit pour cacher ton trouble. Tu t'emballes, tu vas trop vite.

Tes lèvres contre les siennes te donne du courage, mais tu as l'impression d'avoir fait un pas sur le côté, trop vite même. Tu la regardes pour voir dans ses pupilles si tu ... tu n'as pas le temps de comprendre ce qu'elle pense qu'il se met à pleuvoir. Sérieux ? Tu ris presque, parce que t'as l'impression que les dieux confirment ta relation. Que les dieux vous envoie un signe, parce qu'il n'y a rien de plus romantique que la pluie qui tombe quand un couple s'embrasse.

Et c'est ce qu'elle fait. Et ce baiser n'a plus rien du chaste baiser que tu viens de lui donner. Ces lèvres sont pressées, passionnées et délicieuses. Tu lui rends ce sentiment sans hésiter, t'accrochant à elle. Peut être trop fort, mais c'est ton moyen de transmettre ce que tu ressens. Cette fille c'est le soleil tout entier qui te brûle, mais dont tu demandes la caresse une fois de plus. Elle t'attrape la main et se met à courir. « T'es folle, genre j'aurai dit non ? » Tu te mords la lèvre et lui avoue la vérité. « J't'aurais suivie partout t'sais, c'est genre le meilleur été de ma vie Leo. » Son nom fait exploser ton cerveau, Leo, qu'il est beau, qu'elle est belle. « Et puis, j'ai jamais fait ça encore. » reconnais-tu. Sans savoir si tu parles de suivre quelqu'un au bout du monde, de femmes incroyables dans ta vie, de lâcher prise sur tes notes qui régissent ta vie ou d'aimer passionnément. Qu'importe, tu parles parce que tu ne peux pas te taire. En sa présence tu as toujours beaucoup trop à dire, beaucoup trop à penser.
Revenir en haut Aller en bas
 
June
June
Féminin MESSAGES : 3011
INSCRIPTION : 02/03/2017
ÂGE : 27
RÉGION : Île-de-france
CRÉDITS : icon: SOLSKEN. gifs: baldurians & billy-crudup (life is strange 2)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t488-apres-quelques-jours-de-resist https://www.letempsdunrp.com/t5027-life-is-strange-2-en-cours https://www.letempsdunrp.com/t1476-i-used-to-follow-the-seasons https://www.letempsdunrp.com/t976-ceiling-gazing#14065
dolores June

Vacance parisienne - Page 2 Empty


Leo Sanchez
J'ai 24 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis serveuse dans un bar et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à mon côté légèrement instable, je suis célibataire et je le vis bizarrement depuis cette nana.

parisienne depuis toujours, avec des origines espagnoles (son vrai prénom est leonor). sait pas trop ce qu'elle fait dans la vie. a pour seul objectif de s'amuser. ne grandit pas. change de couleur de cheveux comme de chemise. pansexuelle et libertine. très détachée des autres. y compris de sa famille, et ce depuis longtemps.

amanda arcuri (c) 88huns
« Non, y a pas de mode d’emploi. Et si y en avait un, il faudrait le déchirer en mille morceaux ! C’est des conneries tout ça », tu dis pour essayer de la convaincre. Mais elle a encore l’air d’avoir un doute. Ce petit froncement de sourcil quand elle process une information, cet air concentré et de retourner le truc dans sa tête pour que ça fasse sens, tu trouves ça vraiment adorable. « Oh ouais, on pourrait, ce serait cool », tu dis quand elle propose que vous peigniez ensemble, sans soupçonner un seul instant ce à quoi elle pense vraiment.

Elle te suit dans ta course, tu la guides en la tenant fermement par la main, peinant à regarder vraiment où tu vas à cause du rideau de pluie qui s’abat sur vous, même si les arbres sur les Champs vous offrent du répit par intermittence. Elle te dit qu’elle t’aurait suivie partout. Tu souris, tu le prends assez à la légère ; à cet instant tu ne vois pas son expression et tu ne te doutes pas que ses mots avaient un sens un peu plus sérieux que ce que tu choisis de croire. « Je le prends comme un compliment », tu lui réponds, toujours aussi joviale, le cœur léger. Quand elle te dit qu’elle a encore jamais fait ça, tu crois qu’elle parle de dîner dans un restau chic. Après tout, qu’est-ce que tu pouvais bien penser d’autre ? « Arrête j’te crois pas, je parie que ça te connaît, ce genre d’adresses. » Est-ce que t’es juste pleine de préjugés sur l’endroit d’où elle est originaire ? Oui, mais en même temps elle t’a déjà prouvé plus d’une fois que t’avais plutôt raison de penser qu’elle a un mode de vie plutôt… tranquille. Et c’est précisément pour ça que l’idée de l’inviter est vraiment importante pour toi.

« Oh ! attends, tu parlais d’avoir un date ? » tu dis subitement, peut-être un peu moins à côté de la plaque cette fois, alors que la pluie se calme un peu et que vous tournez dans une rue perpendiculaire aux Champs. Tu l’emmènes jusqu’au restaurant. Vous entrez, toutes dégoulinantes de pluie, les cheveux et les vêtements trempés et qui commencent à goutter sur la moquette rouge. Ça te fait pouffer de rire, vu comme le lieu est chic, mais ouais bon en même temps il pleuvait quoi, vous y pouvez rien. Le maître d’hôtel vient vers toi, tu lui indiques ton nom (ouais, ouais, ok, t’avais même réservé, il fallait vraiment pas que Marjo ait eu d’autres plans pour ce soir). Il vous installe à une table pour deux dans un coin de la salle, dans des grands fauteuils à bras, dans la lumière dorée des lustres. Tu regardes autour de toi avec émerveillement, la hauteur sous plafond, les moulures, les tapis, les grandes plantes, les nappes blanches, la belle vaisselle, les gens qui dînent tous hyper bien habillés. T’as l’impression d’être dans un jeu de rôles. Oui, c’est ça, tu joues à être quelqu’un que tu n'es pas et ne seras jamais, un peu comme au mariage des Meunier – ou des Moulin, t’arrives jamais à te souvenir –, ou comme quand tu vas chez cette amie qui habite dans un hôtel particulier, et ça te plaît tellement. Tu n’es absolument pas mal à l’aise. Juste surexcitée. « Alors, t’en penses quoi ? » tu demandes à Marjo après qu’un chef de rang est venu vous apporter les menus.


Revenir en haut Aller en bas
 
Selenaë
Selenaë
Féminin MESSAGES : 4037
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 27
RÉGION : république tchèque
CRÉDITS : aslaug. (ava)

UNIVERS FÉTICHE : fantasy, science-fi, réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#18 https://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi https://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie https://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Vacance parisienne - Page 2 Empty


Marjolaine Fonsi
J'ai 19 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis étudiante en 2eme année de prépa et je m'en sors bien. Sinon, je commence à être raide dingue de Leo et j'ai peur de ce que ça signifie pour elle.


Sonia Ben Ammar (c) loudsilencecreations
Le ça pourrait être cool veut tout dire. Parce qu'elle veut te revoir. Toi. Après l'abandon lâche que tu lui as offert. Elle t'a pardonné pour de vrai. Et tu souris. Leo c'était la nana improbable que tu as rencontré durant l'été et dont tu veux te souvenir toute ta vie, mais tu as peur que cela ne signifie pas la même chose pour toi. Peur d'en finir avec le coeur brisé. Et malgré toutes tes pensées de "on verra où le vent nous mène", tu n'es pas sereine. Car c'est Leo. Et pourtant, tu ne la connais pas. Tu t'en rends compte quand elle t'entraîne vers les Champs Elysée et qu'elle parle de resto. Il y a comme une promesse dans l'air et tu la savoures.

« Ouais, ok, j'connais quelques adresses, mais avec les grands-parents j'te jure qu'ça n'a rien à voir. » T'es soulagée qu'elle ait compris de travers, parce que tu aurais mieux fait de te taire. Tu ne sais pas où elle t'emmène, ni où la nuit finira. Ton coeur brûle d'excitation. Tu te mords la lèvre à ses mots. « Ouais aussi » marmonnes-tu. Elle saisit tes mots, elle réfléchit à toute allure et arrive à créer des ponts entre ses pensées éparses. Tu mérites pas son attention, toi qui doute tant.

Quand elle révèle son nom tu écarquilles la bouche avant de te reprendre et tendre ton manteau. « Tu avais réservé ! » chuchotes-tu. A la base tu voulais te moquer ou du moins la taquiner. Sauf que les mots sont émerveillés. Elle avait réservé. Pour toi. Pour vous. Et ton coeur se met à battre plus dangereusement encore. Dans cet endroit tout est beau, classe, impressionnant. Tu regrettes d'être sortie pour l'été et de ne pas avoir une tenue plus adaptée, puis tu regardes Leo et tu ne regrettes plus rien. Enfin si, juste une. « Tu sais c'que j'pense ? C'est que je meurs d'envie de t'embrasser et que je peux même pas. » Soudain, t'as une idée. Tu te mords la lèvre. Tu hésites, mais tu veux te venger. Elle vient de te faire un cadeau beaucoup trop...

Tu ouvres le menu sur la table. « Ok, tu aimes les défis ? Je peux t'en donner un ? » Puis tu te caches derrière pour cacher ton rougissement et vérifier que personne ne peut vous entendre. « Je suis allée dans un sex shop pour la première fois de ma vie cette semaine et j'ai acheté des boules de geisha. » Tu es rouge tomate, peu habituée à parler de ça, encore moins dans ce lieu. « J'ai pas encore oser les essayer mais elles sont dans mon sac. Pour me venger de ce que tu me fais subir : un date incroyable au restaurant du siècle, tu vas devoir les mettre. » Ta voix n'est plus qu'un chuchotement surexcité et la peau de tes joues brûle. « Tu veux bien ? » Tu baisses le menu pour la regarder dans les yeux. En espérant que tu as retrouvé ta couleur habituelle, alors que tu sais très bien que non. « Et ensuite je prendrai le carré d'agneau. » lâches-tu d'une voix normal, comme si la conversation précédente n'avait jamais eu lieu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Vacance parisienne - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Vacance parisienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: