Partagez | 
 
 
 

 Blake et le fleuriste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
avatar
j!han
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Ethan Williams
J'ai 28 ans et je vis à New-York, quartier de Brooklyn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




matthew hitt © WHORECRUX
« Ah ouais m’en parle pas, ça c’est le pire. » Au moins ils étaient d’accord sur ce point, ils devaient donc avoir au moins ça en commun parmi leur entourage. C’était bien quelque chose qui préoccupait Ethan mais sans trop en faire non plus. Il avait encore le temps et puis son orientation ne lui permettrait pas de fonder une famille, du moins, il n’était pas sûr d’en avoir envie. « Pour l’instant je compte pas changer. Je verrai plus tard quand j’en aurai marre des horaires de nuit. » Il acquiesça, il comprenait parfaitement que les horaires ne le gênent pas pour l’instant, il n’avait pas de vie de famille, de compte à rendre et la vie nocturne pouvait avoir ses attraits, et puis Blake semblait y être parfaitement habitué. « Par contre je sais pas trop ce que je pourrais faire vu que j’ai fait que barman dans ma vie. Ou bien faudrait que ma carrière musicale décolle, mais j’y crois pas trop. » Il secoua la tête vivement, comme si Blake se mettait à divaguer tout à coup et à raconter n’importe quoi. « Il faut toujours y croire, si toi-même tu n’y crois pas, personne ne pourra le faire pour toi ! » Il lui adressa un clin d’œil, voilà une leçon qu’il avait apprise et qu’il peinait à appliquer lui-même malgré tout, mais le dicton disait vrai, c’était toujours plus facile à dire. « Tu vois moi, je ne t’ai jamais entendu faire de musique et pourtant, j’y crois à fond pour toi ! » Il était bien plus optimiste que Blake visiblement mais il savait combien vivre un rêve pouvait être important et pouvait sembler difficile à réaliser. Il avait envie d’encourager Blake à y croire et surtout à se donner les moyens d’y parvenir. Même s’ils se connaissaient à peine et que comme il venait de le dire, il ne l’avait pas encore entendu jouer quoi que ce soit. La conversation finit par s’alléger puisqu’il lui fit tout de même remarquer le léger béguin que la serveuse semblait avoir pour son client et qu’il n’avait pas l’intention de laisser passer. Si Blake s’était montré intéressé depuis le début et lui avait fait comprendre qu’il l’attirait, il s’était montré bien plus réservé et du coup, il voulait quand même lui faire comprendre qu’il lui plaisait à lui aussi. « Ah oui tu me dévores des yeux ? » Il eut un sourire malgré la gêne que son insistance pouvait engendrer, il allait falloir qu’il assume, même s’il préféra hausser les épaules d’une manière qu’il voulait mystérieuse. Il n’avait pas l’intention de lui répéter pour lui faire plaisir. « Mais ne te prive pas, j’aime bien que tu me dévores des yeux. Tant pis si on est mal servi, elle aura pas de pourboire. Et arrête de me perturber avec tes yeux, faut que je choisisse ma bouffe. » Il ne se priva pas pour rire de sa remarque, non sans un certain attrait pour sa dernière phrase et il ne se gêna pas pour insister du regard, laissant ses yeux plantés dans les siens quelques secondes avant de plonger dans son menu, comme Blake. « Je crois que j’aime bien l’idée de te perturber, tu y vois un inconvénient ? » Il le taquinait exprès tout en parcourant son menu des yeux. Il eut un petit rire, le nez entre les plats. « Je me demande comment ils font dans les restos guindés quand un couple comme nous vient manger, pour donner le menu qui n’a pas de prix ! » Il continuait à rire devant cette question débile et non existentielle avant de froncer les sourcils, prenant conscience de ce qu’il venait de dire. Pas sûr qu’il n’ait pas viré au rouge en quelques secondes.  « Enfin, pas qu’on soit un couple pour l’instant, enfin pour l’instant je veux dire… merde, je m’enfonce là… » Il finit par se moquer de lui tout en tapotant des doigts sur son menu pour finalement le fermer et chercher à changer de sujet en répondant à sa question sur la nourriture. « Tagliatelles carbonara, même ce genre de repas aux allures simples, je serais incapable de le cuisiner je crois ! » Il leva les yeux vers le plafond, à peine conscient de ses deux gaffes simultanées. Il espérait presque cette fois que la serveuse viendrait les interrompre pour leur donner de quoi parler encore sur elle quelques instants supplémentaires. « Tu cuisine toi ? » Il se racla finalement la gorge, reprenant peu à peu le plus d’assurance possible.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Am.Mex
Féminin MESSAGES : 1108
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA
CRÉDITS : amfly

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amandine-mcfly-amfly#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
Licorne



Blake
Peterson

J'ai 29 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis Barman au Clover Club, Brooklyn et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataure et je le vis plutôt moyennement bien.





Josh Beech © EYLIKA


C’est vrai qu’il faut toujours y croire. Moi j’y crois pas trop parce que je sais que je ne fais pas grand chose pour me faire connaître. Enfin à part cette inscription à The Voice. Je dois avouer que c’est déjà pas mal. Je souris plus largement quand il insiste disant qu’il croit en moi alors qu’il a encore rien entendu de ce que je fais. C’est mignon. J’apprécie son entrain. J’avoue qu’il me perturbe et il dit aimer l’idée de me perturber. Le salaud. Je dis ça mais ça m’amuse aussi.

« J’y vois un inconvénient oui ! »

Mais je suis tout sourire donc je pense que je ne suis pas crédible. J’hausse les sourcils à sa remarque, il nous qualifie de couple donc ?

« J’ai jamais été dans ce genre de resto, je crois qu’avec ma gueule et mes tatouages je serai recalé à l’entrée. »

Enfin je dis ça j’en sais rien.

« Quoi que du moment que t’as l’argent pour payer ils doivent s’en foutre de ton apparence. Et si si on est un couple, c’est ce que t’as dit. »

Il s’enfonce effectivement et ça me fait marrer.

« On est un projet de couple. Je sais pas si ça se dit, mais c’est mon projet. »

Je lui en ai déjà fait part, je suis sûr qu’il s’en souvient très bien. Il change le sujet, parlant de ce qu’il va commander et je le suis là dessus.

« Pour moi ce sera Pizza quatre fromage. Simple mais efficace. »

J’apprends que Ethan n’est pas du genre à cuisiner et il me demande à mon tour si je cuisine. Je fais « non » de la tête. 

« Non malheureusement. J’ai un petit appart’ avec un semblant de cuisine. Du coup j’ai pas trop de place et je prends pas le temps pour cuisiner. Je prends à emporter ou des trucs à faire au four généralement. »

Ce qui fait que je ne mange pas souvent très équilibré, mais mon métabolisme est assez bon pour survivre à cette nourriture. La serveuse arrive assez rapidement avec nos bières et on lui dit nos commandes parce que oui, on est prêt. Elle récupère les menus et je me cale un peu mieux dans ma chaise en regardant Ethan. Je penche un peu la tête pour le regarder, je le mate ouvertement. Un sourire se forme sur mes lèvres.

« T’es vraiment trop agréable à regarder tu sais ? »

Je me mordille la lèvre.

« Quand je pense que je craquais déjà sur toi sans te connaître. Maintenant que je te connais un peu plus je peux dire que je commence à être raide dingue de toi. »

Je jette un coup d’oeil vers la serveuse.

« Dommage elle est trop loin pour m’entendre te déclarer ma flamme. »


And I want you to notice
And I wish you would care. I just wanted to feel like something's there. I just want a reaction
Yeah something to feel. Or a single emotion that seems real ©alas.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Ethan Williams
J'ai 28 ans et je vis à New-York, quartier de Brooklyn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




matthew hitt © WHORECRUX
« J’y vois un inconvénient oui ! » Son sourire semblait pourtant lui dire tout l’inverse et il en était presque content. Il se sentait bien avec Blake, il était à l’aise alors que des restaurants en tête à tête avec un autre homme, il n’en n’avait jamais fait finalement. Et cela lui semblait naturel, il ne cherchait pas à voir s’il connaissait quelqu’un, si d’autres clients les regardaient étrangement. Il était dans une situation loin d’être familière et toute l’attitude de Blake l’aidait à ne pas y penser. Le fait de ne voir que lui était aussi un sacré avantage. « J’ai jamais été dans ce genre de resto, je crois qu’avec ma gueule et mes tatouages je serai recalé à l’entrée. » Il eut un léger rire en le regardant de plus près. « Quoi que du moment que t’as l’argent pour payer ils doivent s’en foutre de ton apparence. Et si si on est un couple, c’est ce que t’as dit. » Il avait presque l’impression qu’il en avait oublié sa bourde mais il était revenu à la charge l’air de rien, sans qu’il ne s’y attende. Il eut un sourire en coin. « C’est trop guindé comme atmosphère, t’as l’impression d’étouffer, je l’ai fait qu’une fois et je préfère de loin la simplicité. » Il le portait un peu sur lui qu’il était loin d’être un bourge et qu’il ne vivait pas dans le luxe. Il suffisait de voir son moyen de locomotion. Quoique pour le coup, rien à voir avec l’argent mais avec son côté écolo plutôt. Il allait finalement répondre de ses bêtises mais Blake le prit de court. « On est un projet de couple. Je sais pas si ça se dit, mais c’est mon projet. » Il lui offrit un grand sourire, avant de faire semblant de réfléchir quelques secondes si c’était quelque chose qu’il envisageait. « Je crois que ça me va ça. » Ils étaient donc bel et bien sur la même longueur d’ondes et même si Blake le lui avait déjà dit auparavant, l’entendre le confirmer était agréable, cela voulait dire qu’il ne changeait pas d’opinion sur lui. Bien que l’idée même d’être en couple avec lui avait un côté inédit qui l’attirait particulièrement, mais pas autant que Blake l’attirait évidemment. Ils finirent par changer de sujet pour parler de leurs plats respectifs et il eut un élan de nostalgie en entendant ce que le jeune homme allait prendre. Il fit une petite moue. « T’es obligé de m’en passer un bout, il faut savoir partager ! » Il eut un sourire, bien sûr, il ne l’obligeait à rien mais Ethan était un ventre sur pattes, il ne résistait jamais à quelque chose d’aussi bon qu’une bonne pizza. « Non malheureusement. J’ai un petit appart’ avec un semblant de cuisine. Du coup j’ai pas trop de place et je prends pas le temps pour cuisiner. Je prends à emporter ou des trucs à faire au four généralement. » Il hocha la tête, ils étaient exactement pareil sur ce point, en voilà un avantage certain. Il ne s’imaginait pas avec un cordon bleu, ce genre de personne était souvent trop adepte de la bonne bouffe et lui, il ne jurait que par la mauvaise. La serveuse finit par revenir avec leurs bières et par repartir avec leur menu et leur commande et Ethan ne put s’empêcher de lui jeter un coup d’œil pour la voir faire la même chose avec Blake. Pourtant, quand il tourna la tête vers le jeune homme en face de lui, ce dernier n’avait d’yeux que pour lui et il lui rendit bien volontiers son sourire. « T’es vraiment trop agréable à regarder tu sais ? » Il eut un petit rire.  « Tu sais surtout qu’à force de me le dire, je vais finir par le croire et par prendre la grosse tête ? » Il ne s’était jamais posé la question de savoir s’il pouvait plaire ou non au premier abord et les remarques de Blake le flattaient énormément. Il attrapa sa bière pour en boire une gorgée. « Quand je pense que je craquais déjà sur toi sans te connaître. Maintenant que je te connais un peu plus je peux dire que je commence à être raide dingue de toi. » Il eut à nouveau envie de rire devant cette facilité que le brun avait de lui dire tout cela mais il était en réalité véritablement touché par son naturel. Il lui offrit son plus beau sourire avant de le voir jeter un coup d’œil à la serveuse. Il n’eut pas le temps de froncer les sourcils que Blake lui déclarait. « Dommage elle est trop loin pour m’entendre te déclarer ma flamme. » Il arqua alors un sourcil en observant à son tour la jolie et jeune serveuse et il ne put s’empêcher de prendre un air faussement provocateur. A l’inverse de Blake qui s’était mis à l’aise dans sa chaise, il s’avança pour être au bord de la sienne, les deux avants bras posés sur la table. « Dommage, mais tu pourrais peut-être me montrer alors, pour qu’elle le voit. » Il ne s’était pas connu séducteur depuis qu’il ne draguait plus les femmes dans les bars. Il avait eu tendance à devenir plus timide avec les hommes mais l’assurance de Blake lui donnait des ailes et il avait l’impression qu’il pouvait se permettre d’être aussi naturel qu’il l’était.  




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Am.Mex
Féminin MESSAGES : 1108
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA
CRÉDITS : amfly

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amandine-mcfly-amfly#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
Licorne



Blake
Peterson

J'ai 29 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis Barman au Clover Club, Brooklyn et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataure et je le vis plutôt moyennement bien.





Josh Beech © EYLIKA


Je suis comme lui, je préfère la simplicité.

« On a un point commun. »

Un de plus même. Et ça me conforte dans l’idée que ce mec est vraiment parfait pour moi. Quand je parle de mon projet d’être en couple avec lui, il confirme que ça lui va et un immense sourire peut se lire sur mon visage. Les choses ont l’air d’être si simple avec lui. On est sur la même longueur d’ondes et ça me plaît. J’essaie de ne pas me montrer trop heureux par tout ça mais j’ai du mal. On parle de bouffe et ça n’empêche pas mon coeur de battre bien plus vite que la normale. Il veut un morceau de ma pizza et j’hoche la tête.

« Je t’en passerai t’inquiète pas. »

Mais je dois avouer que le voir avec cette moue était tout à fait adorable. J’aurai bien eu envie d’embrasser cette jolie moue, mais ce sera pour plus tard. Ce n’est pas du tout le lieu pour un premier baiser, surtout que c’est pas pratique avec une table qui nous sépare. Je lui dis qu’il est agréable à regarder et il parle de prendre la grosse tête. Je ris un peu. Quelque chose me dit qu’il n’est pas du genre à prendre la grosse tête. Je ne fais cependant pas de remarque supplémentaire à ce propos. C’est plus fort que moi et je lui dis combien je suis dingue de lui. Je parle de la serveuse pour revenir sur un sujet un peu plus léger. Quand il propose que je le montre, je me mets dans la même position que lui, mes deux bras sur la table, un peu plus penché vers lui. Peut être que cette table n’était pas si dérangeante après tout. Je me mordille la lèvre inférieure en le regardant, plein de scénario se déroulant dans ma tête.

« Ah oui ? Que je te montre…? Comment ? »

Et je me rapproche un peu plus au dessus de la table.

« Comme ça ? »

Je murmure presque à présent et je me lève un peu de ma chaise pour pouvoir atteindre son visage, prêt pour déposer un baiser sur ses lèvres.


And I want you to notice
And I wish you would care. I just wanted to feel like something's there. I just want a reaction
Yeah something to feel. Or a single emotion that seems real ©alas.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Ethan Williams
J'ai 28 ans et je vis à New-York, quartier de Brooklyn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




matthew hitt © WHORECRUX
Après la confirmation qu’ils étaient plutôt sur la même longueur d’ondes sur pas mal de sujet, après avoir constaté la simplicité extrême de Blake en presque toutes circonstances, Ethan n’avait plus beaucoup de doutes concernant son envie de concrétiser les choses avec le jeune homme. Il n’avait pas eu l’occasion de ressentir ce genre de choses depuis pas mal de temps, il avait eu beau s’accrocher à son ex partenaire sans que ce dernier ne lui témoigne le moindre intérêt, il ne s’était pas senti à l’aise depuis bien longtemps en compagnie d’un autre homme, surtout pas depuis qu’il avait découvert son homosexualité. Surtout quand il s’était rendu compte que durant toutes ces années, le problème venait de lui à chaque fois qu’il sortait avec une femme. Mais l’important c’était probablement qu’à cet instant précis, il évitait de penser à tout ça et il avait de plus en plus envie de connaître Blake et de voir où les choses pouvaient aller avec lui. Alors savoir qu’il pouvait simplement lui demander de partager sa pizza et que ce dernier accepte, c’était mine de rien assez important pour lui, parce qu’il aimait partager des moments de complicité tels que ceux-là avec la personne avec qui il était. Et de savoir que Blake, malgré la jolie serveuse qui lui faisait les yeux doux, n’avait d’yeux que pour lui le flattait plus qu’il n’aurait pu l’admettre. Il n’était pas du genre à se faire avoir par les jolies paroles, les belles promesses, il avait assez donné et il avait décidé de s’endurcir avec le temps, du moins il espérait y parvenir mais il ne se posait même pas ce genre de question, il était bien obligé de l’admettre. Et l’envie de le provoquer était un sentiment assez nouveau pour lui, si bien qu’en voyant Blake se pencher vers lui, un sourire en coin vint se dessiner sur son visage. « Ah oui ? Que je te montre…? Comment ? » Il n’eut aucun autre choix que de plonger ses yeux dans ceux du jeune barman et il eut beaucoup de mal à ne pas être troublé par leur proximité. Il ne pouvait plus se détourner du regard de Blake, complètement hypnotisé par la situation. Il n’eut pas besoin de répondre d’ailleurs puisque le jeune homme se pencha davantage. Il pouvait à présent sentir son souffle lorsqu’il reprit la parole. « Comme ça ? » Son sourire s’élargit en sentant Blake s’approcher davantage et dans un geste assez instinctif, Ethan vint frotter légèrement son nez contre le sien une petite seconde. Voyant que Blake ne franchissait pas le dernier millimètre qui les séparait, il ferma les yeux un quart de secondes pour déposer ses lèvres contre les siennes, penchant légèrement la tête. L’échange ne dura qu’une demie seconde puisqu’Ethan finit par reculer la tête et par reprendre sa place sur son siège. « C’est pas trop mal ça ! » Il lui adressa une nouvelle fois un large sourire avant de jeter un petit coup d’œil à la serveuse qui, sans grande surprise, détourna les yeux au moment de croiser les siens. Il n’en était pas peu fier. « Au moins, je crois que le message est passé. » Il croisa les bras en observant Blake avant de désigner la table d’un signe de la tête, l’air parfaitement innocent sur le visage. « C’est quand même dommage qu’il y ait cette table au milieu ! » Il aurait aimé approfondir, il aurait aimé avoir un peu plus du goût sucré de Blake sur les lèvres mais la position n’était pas idéale et il y avait toujours les autres clients du restaurant tout autour. Ethan arrivait souvent à avoir l’air sage et innocent, on s’y trompait bien souvent. Et l’assurance de Blake lui donnait envie de se dépasser légèrement plus que d’habitude.   




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Am.Mex
Féminin MESSAGES : 1108
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA
CRÉDITS : amfly

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amandine-mcfly-amfly#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
Licorne



Blake
Peterson

J'ai 29 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis Barman au Clover Club, Brooklyn et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataure et je le vis plutôt moyennement bien.





Josh Beech © EYLIKA


Quand je suis tout proche de lui il frotte son nez au mien et ça fait accélérer les battements de mon coeur encore plus si c’est possible. Un légé frisson parcours mon corps, je kiffe carrément. C’est lui qui franchit les derniers millimètres pour que nos lèvres se joignent. Je ferme un bref instant les yeux, profitant de la douceur de ses lèvres. Ca ne dure qu’un court moment et j’en aurai voulu plus, mais ce n’est que le début et on est dans un resto à la vue de tous, c’est peut être pas le mieux. Je me réinstalle aussi correctement dans ma chaise et je ne quitte pas Ethan des yeux. Je me mordille la lèvre inférieure, je suis clairement pas rassasier de ses lèvres mais ça sera pour plus tard. Car oui après un tel baiser je compte bien l’embrasser pour lui dire bonne nuit quand on se quittera. Je souris quand il dit que c’était pas trop mal. Ouais je suis bien d’accord et ça se voit largement sur le grand sourire qui est sur mes lèvres. Je tourne les yeux vers la serveuse quand je vois Ethan le faire et je vois bien qu’elle a vite détourner les yeux. Elle n’a donc loupé aucune miettes de ce petit show qu’on vient de lui faire.

« La pauvre. »

Même si au fond je m’en fou complètement, c’est grâce à elle que j’ai pu faire ce pas en avant vers Ethan et je lui en suis reconnaissant. J’hoche la tête quand il dit que la table gêne.

« Carrément, elle est gênante cette table. »

Je me retiens une fois de plus d’aller lui faire du pied sous la table. On est encore à un stade trop précoce de notre relation pour que je me lâche à faire ce genre de chose. Je préfère prendre le temps, visiblement mon rythme fonctionne bien avec Ethan et je ne veux pas que ça change. Il faut que je reste un petit peu correct et ne pas brûler des étapes.

« On se rattrapera quand on se dira au revoir. »

Je me lèche les lèvres après avoir dit ça, sans quitter Ethan des yeux. Je sens que ça va être dur de se détacher de lui.

« J’aurai presque envie que ce repas soit déjà terminé. »

C’est d’ailleurs à ce moment là que la serveuse se décide à venir à notre table pour prendre notre commande. Je lui fais part de mon souhait de prendre une pizza quatre fromage et Ethan lui annonce sa couleur à lui aussi. Une fois qu’elle est partie je regarde ma montre.

« J’espère qu’ils servent vite. »

Ouais je suis vraiment très pressé.

« Si ils mettent plus d’une demi heure, je laisse pas de pourboire. Comme ça c’est dit. »

Je plaisante qu’à moitié, même si je ris un peu en disant ça. Je relève mes yeux vers Ethan.

« T’aimes les desserts toi ? »

Moi je pourrais faire des repas uniquement constitué de glaces et de sucré.


And I want you to notice
And I wish you would care. I just wanted to feel like something's there. I just want a reaction
Yeah something to feel. Or a single emotion that seems real ©alas.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Ethan Williams
J'ai 28 ans et je vis à New-York, quartier de Brooklyn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




matthew hitt © WHORECRUX
« La pauvre. » Ethan fit mine de réfléchir pendant quelques secondes avant de laisser échapper un léger rire. « Au risque de paraître cruel, je ne suis pas sûr de compatir ! » Il l’était sûrement mais après tout, elle avait maté Blake sans la moindre gêne en ne sachant pas quels étaient leurs rapports à tous les deux. Ils auraient pu être ensemble depuis longtemps et elle l’avait dévoré des yeux sans se soucier de lui. Donc finalement c’était bien évident qu’il ne ressentait aucune gêne à ce petit spectacle. Un pas en avant considérable pour lui qui n’était pas très démonstratif et qui avait toujours plus ou moins peur du regard des autres. Une nouveauté pour lui que Blake semblait lui inspirer. Il avait encore le goût fugace de leur échange sur les lèvres et il passa rapidement sa langue dessus pour les humecter, dans une attitude légèrement provocatrice. « Carrément, elle est gênante cette table. » Il lui adressa un grand sourire, ravi de voir qu’à nouveau, ils étaient sur la même longueur d’ondes. « On se rattrapera quand on se dira au revoir. » Il eut à nouveau envie de rire et de le provoquer, il lui adressa alors une petite moue, pas pleinement satisfait de ce qu’il venait de lui dire. « Seulement à ce moment-là ? » Blake n’était pas le seul impatient en réalité, il se découvrait des attitudes qu’il n’avait jamais eu auparavant. Il l’avait déjà dit au jeune garçon, sa précédente relation avait été chaotique, un mélange d’humiliations répétées et de déceptions. Il en gardait un goût amer et il restait tout de même prudent. Il jouait les provocateurs mais il savait qu’il finirait par lui demander ce qui le démangeait réellement sur ses véritables intentions. Un brin paranoïaque mais après sa relation précédente, il y était légèrement forcé. Le monde gay n’était pas quelque chose qu’il connaissait par cœur, les mœurs, les habitudes, il avait encore beaucoup à apprendre et ses dernières leçons l’avaient marqué. « J’aurai presque envie que ce repas soit déjà terminé…  J’espère qu’ils servent vite » Cette fois, Ethan ne put s’empêcher de lui sortir une moue bien plus sincère parce que cette fois, il ne fit pas semblant de réfléchir à ce que Blake venait de dire. Il se frotta son menton pourtant dépourvu de barbe. « Je sais pas là, j’avoue que j’aime quand même déguster mes plats alors il va falloir attendre encore un peu. » Malgré sa véritable interrogation, il ne put s’empêcher de lui adresser un sourire moqueur parce qu’il ne se gênait pas pour en rajouter et lui faire croire qu’il mettait des heures à finir son plat simplement parce qu’il aimait en profiter. Il aimait bien le provoquer et puis il se sentait bien, il ne voulait pas non plus aller trop vite et il sentait qu’il s’agissait aussi du désir de Blake. Ils étaient plutôt en harmonie pour le coup et ils semblaient rechercher exactement la même chose. « Si ils mettent plus d’une demi heure, je laisse pas de pourboire. Comme ça c’est dit. » Il rit un peu plus franchement devant l’impatience très claire et brutale du jeune homme assis en face de lui. Un rire qui finit de parfaitement le détendre après leur petit jeu de séduction. Il porta sa main à ses lèvres, l’air aussi amusé que faussement choqué. « Bon sang, je savais pas que mes lèvres pouvaient avoir cet effet ! » Il s’amusait clairement mais Blake ne l’avait pas laissé indifférent, bien au contraire, il ressentait une certaine impatience lui aussi mais il savait apprécier une bonne soirée également. Ils auraient bien le temps d’en apprendre plus sur le plan physique, ils avaient de quoi faire après leur repas. « T’aimes les desserts toi ? » Il finit par récupérer sa bière délaissée depuis leur petit jeu puis leur petit échange et en prit une gorgée tout en se reposant au fond de sa chaise. Ils attendaient à présent leurs plats et ils n’allaient pas remettre leurs petits échanges intimes tout de suite alors Ethan se montrait aussi décontracté qu’il l’était. « Je ne refuse jamais une assiette de profiteroles au coulis chocolat avec supplément chantilly mais j’avoue que le salé reste ma drogue principale. » Il pouvait clairement s’en passer mais il ne disait jamais non à un bon dessert, même si cela aurait alors pour effet de les attarder un peu plus à table. Il finit par jouer avec le goulot de sa bière, cherchant un instant de calme pour pouvoir lui demander, sans lâcher sa bouteille des yeux. « Y a un autre truc que j’ai besoin de savoir… ça peut te paraître bizarre mais pour que je sache, t'es le genre exclusif quand t’es avec quelqu’un ? » Ils venaient de s’embrasser, il imaginait donc que leur relation avait pris une autre tournure et il avait besoin de savoir cette fois s’il s’agissait d’une relation exclusive, pour que cette fois, il sache dans quoi il s’embarquait et si justement, il avait envie de s’y embarquer. Cette simple question suffisait à lui faire perdre son assurance et il secouait sa jambe nerveusement, parce qu’en plus du reste, il se sentait stupide de poser la question.   




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Am.Mex
Féminin MESSAGES : 1108
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA
CRÉDITS : amfly

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amandine-mcfly-amfly#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
Licorne



Blake
Peterson

J'ai 29 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis Barman au Clover Club, Brooklyn et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataure et je le vis plutôt moyennement bien.





Josh Beech © EYLIKA


Il ne compatit pas avec moi en ce qui concerne la serveuse et ça me fait marrer. Ce type est plein de surprises. Il est sans pitié envers celle qui m’a maté ouvertement. Serait-il jaloux ? J’aime bien le penser. Quand je parle de s’embrasser après le repas il a l’air déçu de devoir attendre aussi longtemps.

« Je peux t’embrasser dès qu’on a plus cette table au milieu si tu veux. Y’a pas de problème pour moi. »

Je souris largement, j’ai vraiment hâte que ce repas se termine. Il dit qu’il faut attendre encore un peu car il aime déguster sa bouffe, je comprends. Moi aussi j’ai bien envie de manger ma pizza. Je me cache le visage brièvement quand il dit que ses lèvres me font de l’effet. Ouais c’est vrai. Je ris plus qu’autre chose, je ne suis pas gêné tant que ça au fond. Ca me fait rire qu’on parle ouvertement de ce genre de chose alors qu’on ne se connait depuis pas si longtemps. On est à l’aise et ça me fait plaisir.

« Maintenant tu le sais. »

On parle dessert et ça m’en donne l’eau à la bouche.

« J’aime pas trop les profiteroles mais j’adore le chocolat et la chantilly. Je crois que je prendrais une bonne glace en dessert. Moi je préfère les dessert si jamais t’avais pas deviné. »

Je recule l’échéance du baiser de moi même, je peux pas rater le dessert. Ethan me pose une question un peu plus sérieuse et j’hoche la tête pour entamer ma réponse.

« Ouais je suis du genre à être exclusif. C’est aussi pour ça que c’est pas évident à trouver quelqu’un… Les gens veulent souvent s’amuser, alors que moi quand j’ai un coup de coeur pour quelqu’un j’ai pas envie d’aller voir ailleurs. »

Je pense que ma réponse va le satisfaire. Je sais pas pourquoi je le sens pas être quelqu’un qui fait dans le non exclusif. J’espère ne pas me tromper.

Le repas touche enfin à sa fin. Je fais mine d’aller aux toilettes et je vais payer la note au comptoir. Quand je reviens je reste debout à côté de lui.

« On peut y aller. J’ai réglé l’addition. C’est moi qui offre ce soir. »

Je n’avais pas envie de me battre pour payer l’addition alors j’ai préféré prendre les devants comme ça. J’attends qu’il se lève et je vais planter mes lèvres sur les siennes en un simple baiser. Histoire de le faire taire si jamais il a quelque chose à redire sur mon invitation au resto.

« C’est vrai que c’est mieux sans cette table au milieu. »

Je vais lui voler un baiser de plus, un rapide baiser et je me détache, prêt à quitter le restaurant.

« Ca te dit de boire un dernier verre chez moi ? En tout bien tout honneur. »

Je ne l’imagine pas être le genre de gars à coucher le premier soir.

« Enfin sauf si t’as envie de plus bien évidemment. »

Comme ça c’est dit. J’ai un sourire amusé aux lèvres et je ne le quitte pas des yeux.


And I want you to notice
And I wish you would care. I just wanted to feel like something's there. I just want a reaction
Yeah something to feel. Or a single emotion that seems real ©alas.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Ethan Williams
J'ai 28 ans et je vis à New-York, quartier de Brooklyn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




matthew hitt © WHORECRUX
« Je peux t’embrasser dès qu’on a plus cette table au milieu si tu veux. Y’a pas de problème pour moi. » Ethan savait désormais comment ce repas allait se terminer et il n’avait absolument aucune objection à souligner, bien au contraire. Il serait plutôt tenter d’encourager Blake dans ce sens et c’est ce qu’il fit rapidement en lui adressa un clin d’œil malicieux, suivi d’un grand sourire qui ne cachait pas grand-chose de son enthousiasme. Mais s’il était impatient de terminer son repas, il était plutôt flatteur et agréable d’entendre que Blake était dans le même état d’esprit que lui. Ethan savait qu’il plaisait, il avait un physique plutôt agréable à regarder, sa mère le lui répétait suffisamment, elle était fière de son fils. Mais il avait tendance depuis quelques temps, en raison de son côté un peu angélique et sûrement trop précieux, à attirer de mauvais garçons. Et si les filles pouvaient trouver ça trop cool parce que les bad boy leur plaisaient plus que les gentils garçons, ce n’était pas tellement son cas. Il n’aimait pas les hommes trop sûrs de leur physique sans se soucier de l’autre, il n’aimait pas être abordé par des garçons trop cru ou trop dominant, il avait tendance à se hérisser, malgré toute la bonté qu’il pouvait dégager au premier abord. C’était ce qui plaisait tant à Ethan dans le comportement de Blake, sa simplicité. Et s’il avait manifesté une certaine assurance qui aurait pu le rebuter, il le compensait énormément en le flattant lui. Il ne pouvait pas encore être sûr à cent pour cent qu’il ne s’agisse pas de paroles de beau parleur, d’un simple moyen d’arriver à ses fins mais depuis son aventure chaotique de l’année passée, il avait appris à cerner les gens deux fois plus vite qu’il n’avait pu le faire dans le passé. Alors il essayait d’analyser Blake mais en même temps, sa façon d’être lui donnait envie de lui faire confiance. Une chose probablement inconsciente mais totalement naturelle pour lui. Il aurait de quoi s’occuper des conséquences plus tard. Et comme il ne cessait de le lui faire remarquer, il semblait avoir un certain effet sur Blake qui était totalement réciproque. Mais sa discrétion l’empêchait de le dire avec autant d’assurance que le jeune homme en face de lui. « J’aime pas trop les profiteroles mais j’adore le chocolat et la chantilly. Je crois que je prendrais une bonne glace en dessert. Moi je préfère les dessert si jamais t’avais pas deviné. » Il ne put s’empêcher de sourire davantage en hochant la tête. S’il ne l’avait pas deviné, il était clair qu’il n’avait plus de doute sur la question. Mais le fait de prendre un dessert n’allait certainement pas le gêner, même s’il était plus salé que sucré. Malgré la bonne humeur et leur conversation assez variée, Ethan avait quand même une question qui lui brûlait les lèvres et il fut heureux de voir que cette question n’avait pas plombé l’ambiance, Blake y répondit comme à toutes les autres, avec simplicité et franchise. « Ouais je suis du genre à être exclusif. C’est aussi pour ça que c’est pas évident à trouver quelqu’un… Les gens veulent souvent s’amuser, alors que moi quand j’ai un coup de coeur pour quelqu’un j’ai pas envie d’aller voir ailleurs. » Il ne pouvait que le confirmer bien sûr qu’il était dur de trouver quelqu’un qui recherchait une relation sérieuse mais il avait l’impression que c’était encore plus le cas depuis qu’il avait découvert son homosexualité. Il finit par hocher la tête, l’air un peu plus sérieux que d’habitude. « Je vois qu’on se rejoint aussi sur ce point ! » Et il était clair que pour lui, c’était le plus important. Et il ne cherchait même pas à se demander si Blake pouvait être sérieux ou simplement être en train de lui dire exactement ce qu’il avait envie d’entendre. Il avait pris le parti de le croire, il le ferait jusqu’au bout. Et le reste du repas se passa selon les mêmes principes de bas qu’ils avaient pu établir sans vraiment s’en rendre compte. Il se calait un peu mieux dans sa chaise après un bon dessert en posant une main sur son ventre, signe qu’il avait bien mangé quand Blake lui dit qu’il allait aux toilettes. Et à peine de temps de checker deux textos et d’en renvoyer un qu’il revenait déjà, sans se rassoir. « On peut y aller. J’ai réglé l’addition. C’est moi qui offre ce soir. » Il releva les yeux, surpris qu’il ait pu lui faire un coup pareil et entreprit de se relever. Il n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que Blake lui déposait un baiser furtif sur les lèvres. « C’est vrai que c’est mieux sans cette table au milieu. » Il eut un sourire avant de répondre cependant. « Bien mieux. Mais ne crois pas que c’est ça qui va m’empêcher de râler. Si j’avais su, j’aurais pris un deuxième dessert ! » Il prit une mine scandalisée un instant avant de sourire et de le remercier. Il savait que cela ne servirait à rien de râler sur le fait qu’il ait payé. Il s’en chargerait la prochaine fois. Il n’était pas le genre à faire une scène pour si peu ou à prendre la tête pour quelque chose comme ça. Chacun son tour, c’était une formule qui lui plaisait. Il eut un sourire en coin. « Bon par contre on va être obligé de se faire un autre restau pour que je puisse bien sûr t’inviter à mon tour ! » Comme ils ne semblaient pas capables de s’inviter à poursuivre de manière conventionnelle, il appelait à une nouvelle rencontre prochainement. « Ca te dit de boire un dernier verre chez moi ? En tout bien tout honneur. » Ils étaient en train de sortir du restaurant et Ethan tourna la tête vers Blake, souriant. « Enfin sauf si t’as envie de plus bien évidemment. » Ce n’était pas vraiment une question qu’il se serait posé si Blake ne l’avait pas souligné. Il marchait au feeling et il ne prévoyait pas ce genre de chose. Il finit par répondre tout de même. « Si c’est une ruse pour m’attirer chez toi et me faire boire pour abuser de ma personne, je dois avouer que l’idée n’est pas si dérangeante que ça. » Il plaisantait bien sûr, quoiqu’une part de vérité pouvait sans doute en ressortir. « Avec plaisir pour un dernier verre. » Si c’était pas déjà bien clair qu’il n’avait pas envie qu’ils se séparent tout de suite. Il s’avançait vers Blake et déposa à son tour un baiser sur ses lèvres mais cette fois, loin des autres clients du restaurant, il prit le temps de s’attarder sur les lèvres sucrées du jeune homme. Une main derrière sa nuque, il approfondit le baiser quelques instants, profitant de cette sensation qui commençait à l’électriser de la tête aux pieds. Il recula alors, passant sa langue sur sa lèvre inférieure pour que finalement, ils se mettent tous les deux en route pour l’appartement. « J’ai l’horrible impression de retourner au boulot là ! » Il rit légèrement, empruntant le chemin inverse qu’il avait pris pour venir, retournant vers son lieu de travail puisqu’il s’agissait aussi de l’immeuble ou son jeune voisin habitait. « Ou de rentrer chez ma mère d’ailleurs, elle vit au premier étage de l’immeuble aussi. » Et s’il le disait avec un certain sourire sur les lèvres, un léger coup d’œil à sa montre finit de le rassurer. Sa chère mère devait être devant un film à cette heure-ci, il n’avait quasiment aucune chance de la croiser. Il pourrait bien sûr prétendre être avec un ami mais il n’était pas sûr d’assumer encore totalement la situation, comme il l’avait plus ou moins expliqué à Blake.  




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Am.Mex
Féminin MESSAGES : 1108
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA
CRÉDITS : amfly

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amandine-mcfly-amfly#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
Licorne



Blake
Peterson

J'ai 29 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis Barman au Clover Club, Brooklyn et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataure et je le vis plutôt moyennement bien.





Josh Beech © avengedinchains


Lui aussi est pour les relations sérieuses et ça me rassure, même si je l’avais senti comme ça. On peut se tromper sur les gens parfois. Cette confirmation me fait du bien. Plus j’en apprends sur lui et plus je le trouve parfait pour moi. J’ai un énorme coup de coeur pour lui. Oui je ne peux pas dire que je suis déjà amoureux parce que ce serait bien trop prématuré, mais un gros crush ça c’est certain. Mon tour de passe passe avec le petit baiser sur ses lèvres pour l’empêcher de faire un commentaire sur l’addition ne marche pas, mais j’ai au moins pu goûter de nouveau à ses lèvres et ça c’est un gros win. Je laisse s’échapper un rire quand il parle de prendre un deuxième dessert.

« Si c’est que ça on s’arrête dans un glacier et on s’en prend une autre. »

Là c’est la gourmandise qui parle parce que je n’ai plus du tout faim, mais ça passerait quand même. Sa conclusion à propos de mon invitation de ce soir me fait plaisir. Il a envie qu’on y retourne tous les deux au resto pour payer à son tour. Un large sourire est accroché à mes lèvres.

« Avec plaisir pour le resto. »

Je ne dirai jamais non à sortir avec lui, même si le confort d’un appartement doit être bien mieux pour s’afficher complètement. Ou justement pour ne pas avoir besoin d’être vu, pour être dans l’intimité. C’est d’ailleurs pour ça que je l’invite à venir boire un autre verre chez moi. J’ai envie de l’embrasser tranquillement sur mon canapé, voir plus si jamais il est tenté et je lui en fais part. Au moins je joue carte sur table. Sa réponse me plaît bien trop. Il est partant pour venir chez moi et pour se laisser abuser. Non je ne vais pas faire ça, ce sera complètement consentant. D’ailleurs il s’approche de moi pour poser ses lèvres contre les miennes. Je passe un bras autour de sa taille, voulant le sentir plus proche de moi. Alors que j’entrouvre les lèvres pour approfondir le baiser, il se détache et on commence à marcher pour aller chez moi. Il faut que je prenne mon mal en patience, on est bientôt chez moi et je pourrais enfin l’embrasser comme il se doit. Je me retiens d’aller lui prendre la main, là ça serait trop rapide je trouve. Tenir la main de quelqu’un est un geste très intime à mon sens. Même si ça me semblerait assez naturel, on n’en est pas encore là. Je ris quand il parle de retourner au boulot ou d’aller chez sa mère qui habite au premier.

« Ah ouais ? Ta mère c’est une de mes voisines ? Je savais pas ! Bon après j’ai pas beaucoup parlé avec les voisins. »

J’ai pas envie de faire la conversation avec les gens juste pour parler du beau temps. Je le fais assez au boulot. On croise un couple qui se tient par la main et je regarde Ethan alors qu’on marche.

« Tu penses quoi des marques d’affections en public ? »

Oui voilà je me renseigne avant de lui prendre la main, non pas que je compte le faire là maintenant, mais c’est toujours bien de savoir.

« Moi je suis pas contre, mais faut juste faire gaffe au quartier où on se trouve. »

New York est une grande ville et c’est pour la plupart assez safe, surtout dans Manhattan mais là nous sommes dans Brooklyn, c’est pas trop mal comme quartier, on devrait pas avoir de soucis.

« Et je vais pouvoir te jouer un morceau de quelque chose chez moi. Il est pas trop tard, je peux me permettre de faire un peu de guitare. T’imagines ta mère nous entends et elle vient frapper à la porte. »

Oui je m’en remets pas trop que sa mère soit ma voisine et cette image me fait franchement rire.


And I want you to notice
And I wish you would care. I just wanted to feel like something's there. I just want a reaction
Yeah something to feel. Or a single emotion that seems real ©alas.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Blake et le fleuriste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Présentation Mike Blake
» Demeure d'Anita Blake
» F.T. d'Alexander Blake
» (n°16) Rêves et Réalité [PV Jason Blake]
» La séduction est la clé de l'amour. ♔ ft. Blake (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: