Partagez | 
 
 
 

 Blake et le fleuriste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
avatar
Am.Mex
Féminin MESSAGES : 1108
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA
CRÉDITS : amfly

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amandine-mcfly-amfly#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
Licorne


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
New York, 2017. Blake a des vues sur le fleuriste qui tient boutique juste en dessous de chez lui. Ca fait un moment qu'il le mate quand il entre et sort de chez lui, aujourd'hui il a décidé de lui adresser la parole pour en savoir un peu plus sur ce mystérieux fleuriste.

Contexte provenant de cette recherche


And I want you to notice
And I wish you would care. I just wanted to feel like something's there. I just want a reaction
Yeah something to feel. Or a single emotion that seems real ©alas.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Am.Mex
Féminin MESSAGES : 1108
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA
CRÉDITS : amfly

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amandine-mcfly-amfly#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
Licorne



Blake
Peterson

J'ai 29 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis Barman au Clover Club, Brooklyn et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataure et je le vis plutôt moyennement bien.





Josh Beech © Kordeism


Je bosse pas aujourd’hui. Je me suis réveillé à 17h. C’est ça de vivre la nuit. Je n’ai rien dans mes placards alors je décide de sortir pour manger un bout. Il n’est jamais trop tard pour un brunch à New York. Je me prends une bonne douche rapide, j’ai trop faim pour m’attarder. Je me mets un jeans skinny noir et un tshirt de groupe de musique. Je mets une veste en jeans par dessus le tout. Je profite qu’il fasse assez beau dehors pour m’habiller légé. Je quitte mon immeuble et je passe devant le fleuriste. Je jette un coup d’oeil à l’intérieur en passant devant. Je l’aperçois rapidement. Il est toujours aussi beau gosse.

Je marche deux pâtés de maison et j’arrive à la brasserie où j’ai l’habitude de manger. C’est bon pas cher et ils font des oeufs brouillés, mon plat préféré. Je passe le temps sur mon téléphone comme toujours quand je mange tout seul. Je vais sur la page facebook du fleuriste et je remarque qu’il ferme à 19h le vendredi. Je regarde ma montre, il est bientôt l’heure. Je me lève, paie mes consommations et je reprends le chemin vers chez moi. Je m’arrête devant le fleuriste, il est 18h50. Je rentre dans la boutique,  bien décidé à lui parler un peu. J'ai de la chance il est seul.

« Bonjour… »

Maintenant faut que j’improvise.


And I want you to notice
And I wish you would care. I just wanted to feel like something's there. I just want a reaction
Yeah something to feel. Or a single emotion that seems real ©alas.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Ethan Williams
J'ai 28 ans et je vis à New-York, quartier de Brooklyn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




matthew hitt © WHORECRUX
18H40. Le potentiel dernier client de la journée sortait à présent de la boutique, un bouquet de roses à la main, l'air fier de l'effet à venir. Un comportement immonde pour qui connaît ce genre d'individu, venu simplement pour s'acheter une conscience à travers un beau bouquet. Il avait toujours du mal à croire que ça puisse marcher et pourtant, la combine faisait toujours effet puisqu'il vendait presque plus de bouquets de culpabilité que d'amour véritable. De quoi blaser n'importe quel cœur empli d'espoir. Heureusement pour Ethan, c'était bien loin d'être son cas. Il avait vu plus de bouquets de ce genre dans sa vie de jeune adolescent que dans sa boutique. Pas étonnant que son père ait tenu cette boutique avant lui, le prix des fleurs l'aurait probablement ruiné en quelques années à peine. L'air blasé, il finit par sortir de ses pensées pour s'empêcher de réfléchir plus avant. Il lui restait vingt minutes à tenir avant de pouvoir rentrer chez lui, prendre une douche et s'habiller un peu mieux. Il avait envie de sortir ce soir. Et ce n'était certainement pas avec son jean beige et son t-shirt noir qu'il allait le faire. Les clients se bousculaient rarement à sa porte si près de la fermeture un vendredi soir, il passa donc derrière le comptoir pour faire un peu de comptabilité avant de pouvoir fermer les portes. Un coup d’œil à sa montre. 18H50. Les yeux rivés sur l'ordinateur, il releva pourtant la tête en entendant la porte d'entrée s'ouvrir. Sûrement une première depuis bien des semaines. Il lâcha aussitôt son écran pour mieux observer le jeune homme qui venait d'entrer. Sa silhouette ne lui était pas inconnue. Il serait prêt à parier qu'il l'a déjà vu passer devant sa boutique à plusieurs reprises, il devait par conséquent habiter le quartier. Son côté physionomiste l'aidait au quotidien dans son travail, il arrivait à reconnaître n'importe quel visage, dans n'importe quelle situation. Il n'avait pas beaucoup de talent mais il pouvait se vanter de surprendre les autres au quotidien par cette particularité. « Bonjour… » Il lui adressa un petit signe de la tête et s'arma de son plus grand sourire pour accueillir ce nouveau client potentiel. « Bonjour. » Il s'approcha légèrement de lui, comme à chaque fois qu'il recevait quelqu'un. « Est-ce que je peux vous aider ? » Il serait incapable de juger quelqu'un sur son apparence, lui-même n'était en rien ce qu'on pouvait attendre de son physique mais il était probablement humain de le faire, même inconsciemment. Parce que le jeune homme était curieux de savoir ce que quelqu'un comme le garçon qui venait de rentrer pouvait bien vouloir comme fleurs et pour quelle occasion.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Am.Mex
Féminin MESSAGES : 1108
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA
CRÉDITS : amfly

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amandine-mcfly-amfly#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
Licorne



Blake
Peterson

J'ai 29 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis Barman au Clover Club, Brooklyn et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataure et je le vis plutôt moyennement bien.





Josh Beech © Kordeism


Il m’offre un super sourire et je le trouve encore plus beau si c’est possible. Mon gaydar ne me dit rien et ça me saoule. Bon ok il est fleuriste et ça compte déjà pour beaucoup mais on sait jamais. Je reste silencieux et il reprend la parole me demandant si il peut m’aider.

« Oui…! »

Bon maintenant faut que je trouve quoi dire pour ne pas passer pour un con. Il y a plein de phrases qui me passent par la tête mais c’est la plus banale qui sort de ma bouche. Il ne faut pas que je laisse le silence s’installer, ça n’en serait que plus gênant.

« Je voudrais acheter des fleurs. Pas trop cher. »

Je me mordille la lèvre, je me dis que c’est con de l’emmerder avec une histoire de fleurs qui est complètement bidon. Alors je reprends la parole rapidement avant qu’il n’ait pu commencer à m’indiquer quoi que ce soit.

« Non en vrai j’habite juste au dessus et je vous ai remarqué depuis le temps que je passe devant la boutique et je me demandais si vous vouliez boire un verre avec moi. »

Au moins je suis allé droit au but, on verra si ça va payer. Je suis du genre impatient.

« Ce soir ou demain ou un autre jour… Comme vous préférez. »

Oui j’essaie de ne pas passer pour l’impatient que je suis. Je ne le quitte pas des yeux. Je me dis que c’est peut être l’unique fois que j’aurai de le voir de si près. Il est vrai que si un jour j’ai des fleurs à acheter j’irai sûrement chez lui, donc ce n’est peut être pas la dernière fois après tout. Oui j’essaie de voir le bon côté des choses.

« Au fait moi c’est Blake. »

Je me rapproche de lui pour lui serrer la main. Maintenant j’arrête de parler pour voir ce qu’il a à dire.



And I want you to notice
And I wish you would care. I just wanted to feel like something's there. I just want a reaction
Yeah something to feel. Or a single emotion that seems real ©alas.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Ethan Williams
J'ai 28 ans et je vis à New-York, quartier de Brooklyn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




matthew hitt © WHORECRUX
« Oui…! » Au moins une bonne nouvelle, si le client se laissait aider, il pouvait espérer fermer à l'heure ce soir-là et pouvoir profiter de son week-end dès ce soir. C'était généralement quand le client se mettait à vouloir se débrouiller tout seul qu'il commençait alors à désespérer de pouvoir se sortir de la situation.« Je voudrais acheter des fleurs. Pas trop cher. » Il eut un nouveau sourire avant de hocher la tête doucement, prêt à lui répondre qu'il était au bon endroit et pour quelle occasion il avait l'intention de ne pas mettre trop d'argent quand son nouveau client reprit la parole sans qu'il ait pu en placer une. « Non en vrai j’habite juste au dessus et je vous ai remarqué depuis le temps que je passe devant la boutique et je me demandais si vous vouliez boire un verre avec moi. » Le fait d'avoir ouvert la bouche en même temps pour répondre quelque chose ne devait pas lui donner l'air le plus sexy du monde. Il devait plutôt avoir l'air d'un poisson hors de l'eau puisque toute sa répartie venait de s'étouffer et se bloquer dans sa gorge, ne s'attendant pas à un aveu aussi franc et aussi direct. Il referma pourtant bien vite la bouche et observa le jeune homme d'un peu plus près, arquant un sourcil d'un œil légèrement plus amusé par son audace. Il était alors si sûr que ça qu'il pourrait être intéressé par un autre gars ? Ou bien ne s'agissait-il absolument pas d'un rendez-vous comme il semblait le comprendre ? « Ce soir ou demain ou un autre jour… Comme vous préférez. » Il fit mine de regarder sa montre pour voir qu'il ne restait finalement plus que 5 minutes avant qu'il ne puisse fermer sa boutique et donc s'il le souhaitait, mettre le nouveau venu dehors puisqu'il ne s'agissait pas d'un client. « Au fait moi c’est Blake. » Il le vit s'approcher et tendre la main, geste qu'il observa une seconde avant de sourire et la lui serrer. « Ethan. » Il lui semblait avoir à peu près le même âge que lui, à quelque chose près, ou bien il faisait sacrément jeune, ou sacrément vieux. Il finit par lâcher sa main pour croiser les bras, l'air amusé à nouveau. « Si je comprends bien, vous espérez que je suive un parfait inconnu dans un bar alors que vous venez de m'avouer m'avoir observé à plusieurs reprises. Il faudrait être un peu fou. » Bon, il était vrai qu'il exagérait un peu ce que Blake venait de lui dire mais ça l'amusait en réalité. Il haussa légèrement les épaules, de manière faussement désinvolte. Il avait toujours été un peu impulsif et il ne sut pas réellement ce qui le poussa à répondre. « C'est ton jour de chance, je suis particulièrement assoiffé et aussi probablement un peu fou! » Il lui adressa un nouveau sourire, se retournant pour se pencher au dessus du comptoir et attraper son portable et ses clés ainsi que son sweat à capuche qu'il s'empressa d'enfiler. Il appuya sur le bouton de l'écran pour l'éteindre et se retourner. Il l'avait tutoyé sans y prendre garde mais ça lui semblait tellement plus naturel, surtout s'ils devaient prendre un verre ensemble. « Il faut juste que je ferme d'abord! » Il ne savait pas si ce soir signifiait maintenant, s'ils se retrouveraient plus tard ou si Blake allait l'attendre. Il n'avait jamais dit non à une bonne soirée en bonne compagnie et rien ne pourrait lui arriver, ce n'était pas comme si Brooklyn était déserte à cette heure de la journée. Il était parfois trop téméraire, poussé par ses impulsions mais Blake ne ressemblait pas à un fou dangereux, bien que les apparences puissent être trompeuses. Et puis il avait déjà prévu d'aller dans un bar, autant être accompagné.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Am.Mex
Féminin MESSAGES : 1108
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA
CRÉDITS : amfly

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amandine-mcfly-amfly#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
Licorne



Blake
Peterson

J'ai 29 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis Barman au Clover Club, Brooklyn et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataure et je le vis plutôt moyennement bien.





Josh Beech © Kordeism


Il est chou quand il est comme bouche bée. Je ne me démonte pas et termine de lui dire ma proposition. Je me présente aussi. Il s’appelle Ethan. Mignon. Ok il pourrait s’appeler n’importe comment je suis déjà sous le charme de ce type. En tout cas ça fait du bien d’avoir un prénom à mettre sur un visage. Depuis le temps que je me réfère à lui en tant que « le fleuriste ». Heureusement qu’il a l’air amusé sinon par ses paroles je pourrais croire que c’est mort, complètement mort. Il me qualifie de parfait inconnu qui l’a observé. On est quand même bien loin de Edward dans Twilight, je ne le regardais pas dormir, juste discrètement au passage devant sa boutique. Je me demande s’il m’a remarqué lui aussi depuis le temps. Il dit qu’il faudrait être un peu fou pour me suivre. Je reste silencieux, sachant pas trop quoi dire sur le moment. Il reprend la parole heureusement et il dit que c’est mon jour de chance. Bingo !

« On est tous un peu fou. »

Ca me fait sourire bien trop largement tout ça. Si il accepte c’est qu’il est intéressé lui aussi. A moins qu’il pense que je cherche un ami ? Non il m’a l’air bien plus intelligent que ça et puis il est fleuriste. Y’avait quand même beaucoup de chance qu’il soit gay. Il dit qu’il a juste besoin de fermer et je comprends par là qu’il veut qu’on aille le boire ce coup maintenant. Parfait !

« Très bien, je t’attends. »

Moi aussi je suis passé au tutoiement assez naturellement. Je vais devant la boutique et j’essaie de virer ce sourire de mes lèvres. Ethan. Il allait falloir que je le séduise maintenant. C’est une autre paire de manches. Généralement ma belle gueule fait tout le travail. Une fois qu’il a fermé boutique je lui fais signe de me suivre.

« Je connais un bar sympa pas trop loin. Comme ça on reste dans le quartier. »

Je commence à marcher, on a quelques pâté de maison à traverser.

« Alors Ethan, ça te plaît d’être fleuriste ? »

Je me mordille la lèvre inférieure.

« Tu m’as déjà vu passer devant ta boutique ? »

Voilà ma véritable question. Je voulais voir s’il m’avait remarqué lui aussi.


And I want you to notice
And I wish you would care. I just wanted to feel like something's there. I just want a reaction
Yeah something to feel. Or a single emotion that seems real ©alas.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Ethan Williams
J'ai 28 ans et je vis à New-York, quartier de Brooklyn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




matthew hitt © WHORECRUX
« On est tous un peu fou. » Il était absolument d'accord et son sourire s’agrandit tandis qu'il hochait la tête d'un air amusé. Il ne s'était pas attendu à ce que sa soirée prenne une telle tournure et la question de savoir ce qu'attendait réellement Blake de lui continuait de trotter dans son esprit sans pour autant qu'il s'en inquiète. Il aurait tout le temps d'en apprendre plus mais il ne se faisait une illusion, il préférait attendre d'en savoir un peu plus avant de faire des conclusions hâtives. Il était toujours compliqué de voir dans l'âme des gens mais Blake lui semblait plutôt équilibré et il n'avait pas menti en affirmant habiter le quartier, il l'avait vu traîner trop souvent par ici pour qu'il habite à l'autre bout de la ville, à moins qu'il ait affaire à un fou dangereux. Peu importe, il n'avait pas l'intention de se prendre la tête et boire un coup, se détendre et passer du bon temps restait son principal objectif. Mais avant ça, il devait fermer sa boutique et Blake lui confirma qu'il l'attendrait devant. Il lui adressa un signe de la tête pour finalement se retourner, il avait la pièce arrière à fermer et il le fit rapidement, plus pressé qu'il ne l'aurait souhaité. Il agissait de manière un peu stupide, il ne fallait pas qu'il se montre trop enthousiaste, cela pourrait lui donner un air désespéré qu'il ne voulait pas. Il ralentit donc ses mouvements de manière délibérée. Une fois tout éteint, il finit par franchir la porte et découvrir que Blake était là, comme il l'avait dit. Un tour de clé dans les deux verrous de la porte principale et il était enfin libre pour le week-end. Un soulagement familier lui saisit les entrailles. « Je connais un bar sympa pas trop loin. Comme ça on reste dans le quartier. » Il hocha à nouveau la tête, indiquant alors qu'il le suivait et s'employa à se mettre à son niveau pour marcher à côté. Il remonta la fermeture de son sweat et sortit son paquet de cigarettes de sa poche. Il s'empara d'une clope avant de tourner les yeux vers Blake, lui désignant le paquet. « Ça t'embête ? » Il savait qu'il y en avait que cela pouvait déranger et il pourrait se passer encore un peu de se poison si Blake le lui demandait. « Alors Ethan, ça te plaît d’être fleuriste ? » Il tourna légèrement la tête pour observer le jeune homme qui marchait à côté de lui et eut un bref instant d'hésitation. Il haussa les épaules. « C'est pas une question que je me pose souvent. J'ai grandi dans cette boutique, mon père me l'a légué, je crois que j'ai appris à l'aimer. » Il ne répondait pas réellement à la question mais au fond, lui-même ignorait si c'était le job qu'il avait toujours rêvé de faire. Pourtant, il avait appris à aimer les fleurs et le parfum que cela laissait. Il avait soudain conscience d'ailleurs que cette odeur pouvait parfois se déposer sur ses vêtements, raison pour laquelle il avait voulu se changer. Un point qu'il était trop tard de rectifier. « Et toi, tu fais quoi dans la vie ? A part voyeur je veux dire ! » Il lui adressa un clin d'oeil pour se moquer légèrement sans trace de méchanceté. « Tu m’as déjà vu passer devant ta boutique ? » Son sourire s'agrandit devant cette question. Blake était le genre à être direct et potentiellement sûr de lui. Un état de faits qui ne le dérangeait pas. Il regardait à présent devant lui et une main vint caresser ses cheveux châtains, légèrement plus nerveux qu'il ne l'aurait cru. « Une fois ou deux. J'ai une bonne mémoire des visages. » C'était une façon de lui signifier qu'il l'avait remarqué mais peut-être pas pour les raisons qu'il l'aurait souhaité. Au moins, les intentions de Blake semblaient plus claires et il n'avait pas envie de tout de suite rentrer dans son jeu, il était plus du genre à vouloir s'amuser un peu, à le taquiner gentiment.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Am.Mex
Féminin MESSAGES : 1108
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA
CRÉDITS : amfly

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amandine-mcfly-amfly#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
Licorne



Blake
Peterson

J'ai 29 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis Barman au Clover Club, Brooklyn et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataure et je le vis plutôt moyennement bien.





Josh Beech © Kordeism


Il sort de quoi fumer et je fais non de la tête quand il me demande si ça m’embête. Moi aussi je fume de temps en temps, en soirée surtout. Je lui demande si ça lui plaît d’être fleuriste et j’apprends que la boutique de fleur était à son père avant. Mince, si c’est juste histoire de reprendre la boutique de son père, ma supposition comme quoi seul un gay pouvait tenir une boutique de fleur s’envole en fumé. Enfin, il a accepté de venir boire un verre avec moi donc je dois quand même être dans le vrai. C’est chiant quand mon gaydar ne fonctionne pas comme ça. Je suis encore un peu incertain. Je me demande s’il cherche pas juste à passer du bon temps avec un mec. Enfin, je suppose que ma proposition ne laissait pas beaucoup de place au doute quand même. Je souris quand il me qualifie de voyeur.

« Ca va me poursuivre ça je sens… »

Il m’avoue qu’il m’a déjà remarqué une fois ou deux. Ca va c’est pas beaucoup sachant que je passais quand même très souvent devant. A chaque fois que je rentre et sort de chez moi. Il m’a demandé ce que je fais dans la vie et je vais lui répondre quand même.

« Sinon je suis barman dans un bar de Brooklyn. Le Clover Club, je sais pas si tu connais. »

Je m’arrête de marcher car il faut traverser la route et le feu est vert pour les voitures. Je me tourne un peu vers Ethan.

« Ils font des soirées gay une fois par mois. C’est plutôt sympa quand on a pas envie d’aller en plein Manhattan pour trouver des endroits gay friendly. »

Voilà que je mets les pieds dans le plat. Je suis ouvertement gay et j’ai envie de voir s’il est aussi.

« On fait de belles rencontre parfois. Et ça me change des numéros de téléphones de filles qu'on me donne à chacun de me services. »

Ok moi j’ai toujours eu d’yeux pour mon fleuriste mais je ne suis pas un moine pour autant.


And I want you to notice
And I wish you would care. I just wanted to feel like something's there. I just want a reaction
Yeah something to feel. Or a single emotion that seems real ©alas.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 27
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Pigeon



Ethan Williams
J'ai 28 ans et je vis à New-York, quartier de Brooklyn, Etats-Unis. Dans la vie, je suis fleuriste et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




matthew hitt © WHORECRUX
Après son approbation quand à son péché mignon, Ethan ne tarda pas à finalement allumer sa cigarette pour remettre le paquet et le briquet dans sa poche et pouvoir profiter de ce qui lui avait tant manqué dans l'enceinte de sa boutique de fleurs. Il aimait trop fumer depuis des années et il fumait sûrement beaucoup trop, un peu le genre de détail qui pourrait en rebuter certains mais il n'avait pas fumé de la journée, il se fichait bien de ce qu'on pouvait penser de lui. Loin était l'époque où il était préoccupé sans cesse par l'image qu'il renvoyait. Le garçon sage et gentil de la boutique de fleurs par exemple ou tous les clichés qu'on pouvait associer à son métier. ]« Ca va me poursuivre ça je sens… » Et comment en aurait-il pu être autrement ? Ethan était du genre à aimer s'amuser d'un rien et la petite entrée en matière de Blake l'avait pas mal amusé, au lieu de l'effrayer comme il aurait été sûrement normal qu'il le fasse. Après tout, il marchait en compagnie d'un inconnu vers une destination encore plus inconnue, il avait peut-être eu raison, il était un peu fou parfois. Mais s'il voyait l'ombre d'un cul de sac étrange, il savait qu'il pouvait courir vite. Secouant la tête pour sortir ses pensées étranges de sa tête, il finit par attendre ce que faisait Blake dans la vie. « Sinon je suis barman dans un bar de Brooklyn. Le Clover Club, je sais pas si tu connais. » Il fouilla dans sa mémoire mais sa réponse était déjà toute trouvée en réalité. « Je sors rarement à Brooklyn. » La raison restait simple, il ne supportait pas croiser les mêmes personnes en permanence et surtout, la peur parfois d'être reconnu sûrement. Il s'arrêta en même temps que Blake au feu et finit par tourner à nouveau la tête vers lui pour rencontrer son regard. « Ils font des soirées gay une fois par mois. C’est plutôt sympa quand on a pas envie d’aller en plein Manhattan pour trouver des endroits gay friendly. » Il arqua alors légèrement un sourcil, toujours cette même franchise, il ne s'encombrait d'aucune gêne, il assumait pleinement ce qu'il était mais il se doutait qu'à travers ce genre de remarques, il cherchait à savoir si lui-même suivait ce chemin. Il était de plus en plus rassuré sur ses intentions sans l'être réellement. « On fait de belles rencontre parfois. Et ça me change des numéros de téléphones de filles qu'on me donne à chacun de me services. » Il laissa échapper un rire en imaginant le nombre de jeunes filles qui tentaient leur chance avec Blake et son regard se balada sur le jeune homme dans une pulsion incontrôlée et pas vraiment à la manière d'un hétéro en quête d'un ami pour la soirée. « Je suis sûr que tu dois en décevoir un bon paquet. Les charmants barmen, ça fait souvent rêver les jeunes femmes » Il lui adressa un sourire en coin avant de traverser la route, le feu étant passé au vert au même moment. Il finit par hausser les épaules, il aurait pu lui affirmer aussi être gay, ce qu'il venait de faire de manière pourtant détournée mais il ne lui confirma rien et il se contenta de marcher, tirant sur sa cigarette au rythme de ses pas. « Ca fait longtemps que tu vis dans le coin ? » Il voulait aussi apprendre à le connaître, il voulait en savoir plus sur lui parce que même si physiquement, il n'avait rien à lui reprocher, il attachait plus d'importance à qui il pouvait être.




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Am.Mex
Féminin MESSAGES : 1108
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 31
RÉGION : PACA
CRÉDITS : amfly

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amandine-mcfly-amfly#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
Licorne



Blake
Peterson

J'ai 29 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis Barman au Clover Club, Brooklyn et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataure et je le vis plutôt moyennement bien.





Josh Beech © Kordeism


Il sort rarement à Brooklyn ? Pourtant il a sa boutique dans le coin. Je me demande dans quel quartier il vit. S’il me sort Manhattan je le passe au rang de riche. S’il me parle du Queens ou du Bronx là ce sera autre chose. Un type normal qui se tape du trajet tous les jours pour se rendre sur son lieu de travail. Je ne vois pas de réaction particulière de sa part quand je parle des soirées gay et ça m’emmerde dans un sens. Pire, il ne répond rien à ça. Il me laisse dans le vague. Ok il n’a pas l’air choqué ou surpris, donc ça veut dire qu’il n’a rien contre les gays. Je crois que je me suis assez affiché pour qu’il ait compris que je cherche plus qu’une simple amitié. Je souris quand il parle des filles que je dois décevoir.

« Je fais semblant d’être intéressé quand je prends leur numéro. C’est mieux pour les pourboires. »

Sauf qu’elles n’ont jamais de coup de fil de ma part. On traverse la route et j’essaie de ne pas trop le mater. Un mec qui fume c’est diablement sexy. Il me demande si j’habite dans le coin depuis longtemps et j’hoche la tête.

« Ouais ça va faire dix ans que je suis sur Brooklyn. Seulement trois ans que je suis dans l’appart’ au dessus de ta boutique. »

Je lui fais signe qu’on tourne et on arrive à la dernière ligne droite avant de tomber sur le Freddy's Bar.

« J’étais en colocation avant de me trouver un petit appart’ rien que pour moi. Bon c’est tout petit mais c’est plaisant de vivre seul. »

Je lui fais un légé sourire en coin. Je suis assez fier de ne plus vivre en colocation. C’est assez difficile de trouver un appart’ dans une tranche de prix correct à New York.

« Et toi tu vis dans quel quartier ? »


And I want you to notice
And I wish you would care. I just wanted to feel like something's there. I just want a reaction
Yeah something to feel. Or a single emotion that seems real ©alas.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Blake et le fleuriste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Présentation Mike Blake
» Demeure d'Anita Blake
» F.T. d'Alexander Blake
» (n°16) Rêves et Réalité [PV Jason Blake]
» La séduction est la clé de l'amour. ♔ ft. Blake (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: