Partagez
 
 
 

 Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et elle m'a redonné goût à la vie.


Héritier d'une importe fortune estimée à plusieurs millions, je n'ai jamais manqué de rien financièrement parlant. J'ai longtemps représenté la société Thompson en tant que Président, et cela au décès brutal de mon père qui m'a désigné comme unique successeur à la tête de la société familiale. Une fortune qui a coûté la vie à feu mon épouse, mon premier amour. Cherchant, tant bien que mal, à survivre seul dans un monde qui me déplaisait, j'ai tout expérimenté au grand désarroi des survivants de la famille Thompson, dont ma soeur ainée.
Finalement, c'est une rencontre hasardeuse à la sortie d'un gala de charité, qui a fait basculé ma vie, mais aussi mon coeur. Moi qui me croyait incapable d'aimer à nouveau, et aussi fort, je me suis laissais surprendre par elle, par sa personnalité, son sourire, sa manière de m'aimer et sa manière de me regarder lorsque je l'exaspérais. Elle m'a montré qu'il était possible pour moi, d'être heureux à nouveau... Mais le monde extérieur semble s'obstiner à ne pas nous laisser tranquille...
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] E52w
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] 200818114048794358


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Trois semaines. Trois longues semaines. C’était le temps qui s’était écoulé depuis leur dernier baiser. Depuis ce jour où Lucious avait demandé de faire une pause dans leur relation vacillante. Cela lui avait coûté que de s’éloigner de la jeune femme. Les nouvelles, qu’ils se donnaient, étaient plus que brèves, pour ne pas altérer cet éloignement qu’il leur imposait. Parce que oui, c’était le millionnaire qui était à l’origine de cette initiative. Parce qu’il ne pouvait pas continuer à lui faire endurer un tel train de vie. Il ne pouvait pas lui offrir trois jours sans entraves, et finir par lui faire mal à l’aube du quatrième jour… Ce n’était pas comme ça que Lucious envisageait sa relation avec la femme qu’il aimait. Il ne voulait pas s’inscrire dans la continuité des hommes de son passé. Il voulait faire la différence et tout mettre en œuvre pour être le dernier homme de sa vie. Mais pour cela, il avait besoin de temps. Et ce temps, il lui était offert par ce reportage d’un mois qu’elle devait effectuer à plusieurs centaines de kilomètres de lui. Du temps pour se retrouver en tant qu’homme à part entière, retrouver le Lucious dont elle était tombée amoureuse deux ans auparavant, et non celui qui faisait naître des peurs et des doutes en elle.

Trois semaines. Trois longues semaines durant lesquelles, il avait remis en question toute sa relation, mais aussi, il s’était rassuré sur l’amour qu’il portait à Katelyn. Trois semaines durant lesquelles, il s’était investit dans son restaurant pour ne pas trop penser à l’absence de cette dernière. Il s’était laissé aussi entraîner dans des soirées d’antan, dans lesquelles, il s’était laissé aller à l’ivresse sans trop d’excès, afin de renouer avec le Lucious de son passé. Il avait aussi passé quelques jours à surfer sur les côtes californiennes. Mais trois semaines aussi à regarder des photos de Katelyn et lui, regrettant amèrement sa décision de l’éloigner de lui. Des nuits blottis contre l’oreiller de la jolie brune portant son odeur pour parvenir à trouver le chemin d’un sommeil un tant soit peu reposant. Oui, Lucious vivait ces trois semaines avec une certaine difficulté, mais aussi, une certaine sérénité, parce que ce n’était que pour lui offrir qu’une vie meilleure à l’issue. Il voulait être un homme différent, une meilleure version de lui-même à son retour. Il avait même pris contact avec June, en lui demandant de garder le secret, afin de leur trouver un appartement pour eux deux. Un endroit où ils pourraient construire un avenir sans que le passé ne s’en mêle au détour d’un couloir, ou d’une porte. Pas de fantôme de Rachel dans celui-ci.

Tout se passait pour le mieux pour Lucious qui se revoyait renaître avec le temps. Un temps qui lui confirmait aussi que vivre éloigné de Katelyn lui était tout bonnement impossible. Qu’elle lui manquait à chaque instant de la journée. Puis le destin avait décidé de s’en mêler. A sa manière. Comme il le faisait si bien. C’était juste un café. Il prenait seulement un café sur la terrasse de ce petit café qui lui rappelait Paris, non loin de son appartement. Mais non, il avait fallu que son regard accroche celui de Diana et qu’il l’invite à prendre un café avec lui. Stupide primate « Je pensais que tu ne restais que quelques jours à New York » et porta sa tasse de café à ses lèvres « Tu as rendu visite à Rachel ? » alors qu’il leva lentement son regard sur elle. Il jouait avec le feu et en avait totalement conscience. Mais il ne pouvait l’ignorer. Elle était sa famille… Elle était aussi et sûrement, le Diable en personne « Tu restes combien de temps ici ? ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Empty

200818114822666180.png
Diana Evans
J'ai 40 ans et je vis à Boston. Dans la vie, je suis psychothérapeute et je m'en sors très très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire


Femme séduisante et pleine de charme, Diana est une psychothérapeute connue du grand public pour avoir apporter son aide à certaines célébrités. Elle a écrit des livres, et depuis maintenant trois ans, elle parcours le pays pour donner des conférences et des séminaires qui ont un grand succès. Divorcé depuis de longues années, elle est célibataire, sans enfant et cela lui confiant parfaitement.
Malgré que Lucious était le mari de sa grande soeur Rachel, elle a toujours eu une attirance pour lui. Aujourd'hui, en voyant le nouvel homme qu'il est devenu, cela attise son désir de le voir lui appartenir.  


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Un regard, un haussement de sourcil et enfin un sourire entre l’étonnement et le ravi. « -je ne pensais pas te revoir si tôt. » après ce qu’il lui avait dit et sa façon précipité de s’enfuir de la soirée, Diana avait pensé que Lucious serait déjà parti en lune de miel. Pourtant, il était seul à cette terrasse de café. Elle regarda sa montre, avant d’accepté son invitation. Avec tout l’élégance qui lui était propre, elle s’installa à ses côtés avant de commander un cappuccino. Elle croisa les jambes, et pencha légèrement la tête sur le côté, son visage éclairé par ce petit sourire doux et énigmatique à la fois. Le même qu’elle servait à tous ces patients et à tous les journalistes. Psychothérapeute de renom, elle était venue en aide à certaines célébrités ce qui avait fait sa promotion. Depuis elle avait écrit plusieurs livres, donnaient des séminaires et c’était pour cela qu’elle se trouvait à New York. Elle baissa les yeux alors que son sourire s’élargissait alors qu’elle s’installait plus confortablement dans la chaise : « -moi aussi je suis contente de te voir Lucious. » répondit elle simplement, sans se justifier sur sa présence ici.

Diana remercia le serveur d’un beau sourire et d’un regard appuyé, avant de reporter son attention sur son beau frère, comme si de rien. « -bien sur. D’ailleurs il y avait un très beau bouquet d’Arums sur sa tombe. » elle baissa quelques instants les yeux sur sa tasse : « -elle adorait ces fleurs... » un nouveau petit sourire avant de porter sa tasse plus près de son visage. Elle souffla doucement sur la boisson chaude sans quitter Lucious du regard. Puis elle se décida à répondre : « -encore une semaine. » Puis elle lui sourit amicalement, et ajouta : « -comment va tu ? » commencer par des banalités d’usages. Il avait les traits tirés. « -et comment va... » un pincement de lèvres avant qu’elle ne lève les yeux et cherche dans sa mémoire le prénom de la jeune femme qu’il lui avait présenté l’autre soir. « -Ketty… Kelly… » elle se mis à rire et ajouta : « -moi et les prénoms… ça à toujours été mon gros problème au travail. » voilà pourquoi elle se contentait de monsieur et madame, en restant des plus distante et des formelle avec ses patients. Après une première gorgée, elle regarda à nouveau sa montre, avant de dire : « -j’espère sincèrement que tout c’est arranger entre vous. Tu sais... » elle leva les yeux vers le ciel : « -en vous voyant à cette soirée si particulière je me suis laissée penser que… enfin que vous étiez là pour vous amusez. Je suis désolée si j’ai été trop franche... » elle ne s’était surtout pas imaginé que son beau frère ait enfin finit son deuil et qu’une nouvelle élue était entrer dans son coeur.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et elle m'a redonné goût à la vie.


Héritier d'une importe fortune estimée à plusieurs millions, je n'ai jamais manqué de rien financièrement parlant. J'ai longtemps représenté la société Thompson en tant que Président, et cela au décès brutal de mon père qui m'a désigné comme unique successeur à la tête de la société familiale. Une fortune qui a coûté la vie à feu mon épouse, mon premier amour. Cherchant, tant bien que mal, à survivre seul dans un monde qui me déplaisait, j'ai tout expérimenté au grand désarroi des survivants de la famille Thompson, dont ma soeur ainée.
Finalement, c'est une rencontre hasardeuse à la sortie d'un gala de charité, qui a fait basculé ma vie, mais aussi mon coeur. Moi qui me croyait incapable d'aimer à nouveau, et aussi fort, je me suis laissais surprendre par elle, par sa personnalité, son sourire, sa manière de m'aimer et sa manière de me regarder lorsque je l'exaspérais. Elle m'a montré qu'il était possible pour moi, d'être heureux à nouveau... Mais le monde extérieur semble s'obstiner à ne pas nous laisser tranquille...
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] E52w
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] 200818114048794358


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Un petit sourire en coin qui laissait apparaître ses rides aux coins des yeux et il porta sa tasse de café à ses lèvres avant de répondre un « Le hasard a dû se dire que ça faisait longtemps que l’on ne s’était pas vu » avant de hausser les épaules et de poser ses prunelles claires sur elle. Il avait toujours été séduit par sa prestances, sa manière de se tenir ou encore de lui sourire. Elle ressemblait tellement à Rachel, mais elles étaient tellement différentes à la fois. Alors que feu son épouse était la douceur incarnée, aimée de tous, Diana était plus ambitieuse, plus séductrice. C’était pour cela qu’il y avait toujours eu une attirance avant tout physique entre eux. Son regard posée sur elle, il se mit à rire face à son manque de tact légendaire « Ne sois pas offusquée, je t’en prie ». Il n’était pas dupe. Il s’amusa devant sa manière de sourire au serveur qui semblait subjuguée par son charisme infaillible. Elle avait toujours su faire avec la gente masculine. Il était bien placé pour le dire. Il était l’une de ses victimes. Et il savait qu’en la conviant boire un café ainsi, au regard de sa situation amoureuse avec Katelyn, il jouait avec le feu.

Lucious perdit son sourire en évoquant Rachel, acquiesçant légèrement à la réponse de sa belle-sœur. Il releva ses yeux sur elle, un doux sourire sur les lèvres « Elle a toujours aimé ces fleurs… ». Combien de fois lui avait-il offert un bouquet d’Arum pour se faire pardonner après une dispute ou juste pour le plaisir de la voir sourire alors qu’elle les installait confortablement dans un vase en cristal. Elle lui manquait. Il prit une gorgée de café tout en acquiesçant de nouveau. Une semaine. C’était peut-être de trop. Elle se tenait face à lui, ne tentait aucun geste à son encontre, et pourtant son cœur battait en toute hâte dans sa poitrine. Ses souvenirs revenant à la surface. Ses lèvres. Il reprit une gorgée de café et haussa les épaules « Je fais un jour après l’autre. Et toi ? » avant de s’enfoncer dans sa chaise, croisant ses jambes, sourire aux lèvres en remarquant que sa mémoire lui faisait toujours autant défaut concernant les prénoms « Tu y es presque. Katelyn. Elle va bien. Enfin je suppose ». Leurs échanges étaient si brefs que ça restait presque une conversation cordiale entre deux connaissances, qu’entre concubins « Tu n’as pas trop eu de difficultés avec le mien pourtant » tout en esquissant un sourire qui en disait long sur le fond de sa pensée. Le courant était rapidement passé entre eux. Une attirance s’était aussi rapidement installée… Et elle ne semblait pas vouloir disparaître. Il fit signe au serveur pour reprendre un café, comme s’il voulait poursuivre ce temps passé avec Diana. Ça lui faisait du bien de renouer avec la famille de Rachel, comme si elle était encore de ce monde. Mais il baissa bien vite le regard en entendant la jeune femme « Tu as toujours été franche, Diana. Mais je dois t’avouer que ça n’a pas été au goût de Kate qui a été mise au courant de notre… égarement momentané » Un remerciement pour le serveur et il porta sa tasse à ses lèvres « Nous… J’ai décidé de faire une pause dans notre relation. C’était nécessaire… j’ai besoin de faire le point. Et puis elle a dû partir pour le travail. Elle revient la semaine prochaine… » et releva ses yeux clairs sur sa belle-sœur « Soit au moment où tu repars… ». Une précision qu’il aurait dû taire. Mais c’était ainsi. Une semaine de tentation. Lucious avait l’impression que la vie testait son amour pour Katelyn et sa résistance face à Diana qui était sa kryptonite. Une gorgée pour faire taire son esprit et ajouta « Comment se passe ton travail ? Tu aides toujours les célébrités à régler leurs problèmes de personnalité déviante et d’égo surdimensionné ? »



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Empty

200818114822666180.png
Diana Evans
J'ai 40 ans et je vis à Boston. Dans la vie, je suis psychothérapeute et je m'en sors très très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Tenor
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Cb9L


Femme séduisante et pleine de charme, Diana est une psychothérapeute connue du grand public pour avoir apporter son aide à certaines célébrités. Elle a écrit des livres, et depuis maintenant trois ans, elle parcours le pays pour donner des conférences et des séminaires qui ont un grand succès. Divorcé depuis de longues années, elle est célibataire, sans enfant et cela lui confiant parfaitement.
Malgré que Lucious était le mari de sa grande soeur Rachel, elle a toujours eu une attirance pour lui. Aujourd'hui, en voyant le nouvel homme qu'il est devenu, cela attise son désir de le voir lui appartenir.  


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Diana détestait analyser ses proches. Mais elle se demandait encore si elle devait considérer Lucious comme un proche. Cela faisait maintenant quelques années que Rachel était décédée, quelques années qu’ils ne s’étaient vu que trop peu de fois. Pas d’appel. Un message au nouvel an et un pour la date anniversaire de la défunte adorée. Rien de plus. Pourtant lorsqu’elle avait su que le prochain séminaire serait ici -c’était son équipe qui s’occupait de tout ça, elle ne faisait que le show sur scène et signer les bouquins – Diana avait envoyé ce message pour savoir s’ils pouvaient se voir. Il semblait différent. Pourtant le souvenir de Rachel était toujours bien présent. Douloureux également. Le deuil était fait, mais les souvenirs n’étaient pourtant pas si heureux. Lucious avait toujours été compliqué à cerner. C’était sans doute ce qui l’avait attiré chez lui.

« -et moi qui pensait que tu vivais à nouveau dans le bonheur... » soupira Diana en entendant cette phrase qu’il lui donnait à chaque fois qu’ils se voyaient. Comme si rien n’avait changer, comme s’il n’était qu’un survivant. « -moi ça va ! » répondit ensuite la psy en levant une épaule, souriante. « -Katelyn voilà c’est ça ! Comment ça tu supposes ? » demanda Diana d’un ton amusé. Ils étaient rares les jours où elle était de mauvaise humeur. Si cela arrivait, elle savait le cacher au monde entier. Seule son assistante trinquait pour tous. Diana avait toujours ce petit sourire, ce visage heureux et énigmatique à la fois. Non pas parce que c’était elle, mais parce que c’était ce que vendaient ses livres et ses séminaires. Elle leva à nouveau les yeux tout en tenant sa tasse des deux mains : « -bien évidement qui d’autre porte un prénom pareil ! » puis elle se mis à rire, avant de lui sourire encore et encore.

« -oh mince... » répondit elle en montrant ses dents, même si on pouvait parfaitement sentir son manque de franchises. « -tu appels ça comme ça toi… intéressant. » un petit pincement de lèvres avant qu’elle ne les mette en avant quelques secondes, puis dépose sa tasse sur la table. Une pause… Faire le point. Bien. Elle ne posa pas plus de question. Elle se foutait bien de savoir ce qui clochait entre lui et cette Katelyn. Ce qu’elle voyait justement, c’était qu’il y avait une faille, soit une ouverture. « -si jamais tu es libre un soir de la semaine, je m’ennuie à mourir dans ma chambre d’hôtel ! » c’était une sorte d’invitation. Puis elle avança dans sa chaise, posa ses mains jointent devant elle et dit : « -plus vraiment mais je peux faire une exception pour toi tu sais... » son sourire s’élargit avant qu’elle n’ajoute : « -je dirige des séminaires qui se déroulent sur trois jours. Le bonheur vous va si bien. Je suis assez déçue que tu n’en ai pas entendu parlé. » le ton de sa voix était presque celui qu’on prends lorsqu’on dispute gentiment un enfant. A nouveau elle regarda sa montre. « -comment va Becca ? Toujours aussi coincée ? » elle n’avait jamais supporté la sœur de Lucious.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et elle m'a redonné goût à la vie.


Héritier d'une importe fortune estimée à plusieurs millions, je n'ai jamais manqué de rien financièrement parlant. J'ai longtemps représenté la société Thompson en tant que Président, et cela au décès brutal de mon père qui m'a désigné comme unique successeur à la tête de la société familiale. Une fortune qui a coûté la vie à feu mon épouse, mon premier amour. Cherchant, tant bien que mal, à survivre seul dans un monde qui me déplaisait, j'ai tout expérimenté au grand désarroi des survivants de la famille Thompson, dont ma soeur ainée.
Finalement, c'est une rencontre hasardeuse à la sortie d'un gala de charité, qui a fait basculé ma vie, mais aussi mon coeur. Moi qui me croyait incapable d'aimer à nouveau, et aussi fort, je me suis laissais surprendre par elle, par sa personnalité, son sourire, sa manière de m'aimer et sa manière de me regarder lorsque je l'exaspérais. Elle m'a montré qu'il était possible pour moi, d'être heureux à nouveau... Mais le monde extérieur semble s'obstiner à ne pas nous laisser tranquille...
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] E52w
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] 200818114048794358


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Le bonheur. Lucious l’avait connu aux prémices de sa relation avec Katelyn, mais il ne fut que de courte durée. Il s’était laissé entrainer par cette peur viscérale de la perdre ou de ne pas être à la hauteur, selon ses propres critères. Parce qu’il savait, au fond de lui, que la jeune femme n’avait jamais encouragé cette crainte. Il avait été tout seul dans son entreprise. Et à l’heure actuelle, Lucious ne se considérait pas comme un homme heureux. Parce qu’il était à un point culminant de sa relation avec la jeune femme où leur relation pouvait soit, continuer sereinement, soit s’arrêter brutalement « Je l’ai été de nouveau, ne te méprends pas. Mais… » comment expliquer cela à une psychothérapeute qui était, aussi, sa belle-sœur « J’ai l’impression que je cherche à saboter la seule relation à laquelle je tiens par crainte de lui faire perdre son temps ». Les yeux posés sur sa tasse, il osa relever ses prunelles claires sur Diana qui, à ce jour, était celle qui le connaissait mieux que quiconque. Elle le connaissait depuis plus de vingt ans. Elle l’avait connu au moment de sa rencontre avec Rachel, mais aussi à son décès. Il pouvait donc se confier sans crainte. Il se mit à sourire devant l’enthousiasme de sa réponse « Toujours égale à toi-même » et se laissa choir contre le dossier de sa chaise « Parce que depuis trois semaines, nos échanges se résument au strict minimum ». Un nouveau rire de la part du millionnaire qui pencha légèrement la tête de droite à gauche pour saluer l’évidence de la remarque de Diana. Ils n’étaient pas beaucoup à être affublé d’un tel nom « C’est pour que je puisse marquer les esprits » et porta sa tasse à ses lèvres.

Un sourire espiègle sur les lèvres, ne croyant pas du tout Diana lorsqu’elle fut désolée d’apprendre que Katelyn était au courant pour leur passé commun « Ne joue pas la comédie avec moi, Diana. Je ne suis pas n’importe qui » avant de l’observer longuement, petit sourire en coin « Tu appellerais cela comment ? ». Il allait finir par se brûler à jouer ainsi, mais il aimait ça. Il devenait stupide au contact de cette femme, que c’était presque un euphémisme. Il pencha légèrement la tête sur le côté, son regard posé sur elle, silencieux. Elle venait de le convier dans sa chambre d’hôtel. Oui, une partie de lui avait envie de répondre positivement à son invitation, mais son cœur lui martelait qu’il risquait de beaucoup perdre pour une seule nuit « Je ne pense pas que ça soit une bonne idée. La dernière fois qu’on s’est retrouvé tous les deux avec une bouteille de vin et un lit à proximité, j’ai failli mettre en péril mon mariage ». Pourtant, il continuait de la regarder avec une certaine lueur de convoitise dans le regard « Je n’ai pas mis un terme à ma relation avec Katelyn. J’ai pris de la distance. Il serait malvenu de ma part d’accepter ta proposition… » et se mit à sourire en la voyant se rapprocher sur sa chaise, puis à se mettre à rire en entendant la proposition de Diana « J’ai passé assez de temps avec des psychothérapeutes. Ne m’en veut pas si je décline ton invitation ». De nouveau, un rire jailli de la gorge du millionnaire qui n’avait pas eu l’occasion de rires ces derniers jours « Ne sois pas offusquée par mon ignorance, je suis un homme très occupé ». Il reprit une gorgée de café tout en s’appuyant contre le dossier de sa chaise « Toujours égale à elle-même. Notre dernier échange date du jour où je lui ai présenté officiellement Katelyn. Une catastrophe ! » tout en levant les yeux au ciel en se souvenant de ce redoutable moment « Je pense que Rachel lui manque et considère toutes les femmes comme n’étant pas assez bien pour moi… ». Elle avait laissé un grand vide à sa disparition « La soirée au penthouse. Tu as trouvé quelqu’un pour t’amuser un peu ou tu as juste bu quelques cocktails avant de partir ? » même s’il se doutait que c’était avec lui qu’elle aurait aimé s’amuser.



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Empty

200818114822666180.png
Diana Evans
J'ai 40 ans et je vis à Boston. Dans la vie, je suis psychothérapeute et je m'en sors très très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Tenor
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Cb9L


Femme séduisante et pleine de charme, Diana est une psychothérapeute connue du grand public pour avoir apporter son aide à certaines célébrités. Elle a écrit des livres, et depuis maintenant trois ans, elle parcours le pays pour donner des conférences et des séminaires qui ont un grand succès. Divorcé depuis de longues années, elle est célibataire, sans enfant et cela lui confiant parfaitement.
Malgré que Lucious était le mari de sa grande soeur Rachel, elle a toujours eu une attirance pour lui. Aujourd'hui, en voyant le nouvel homme qu'il est devenu, cela attise son désir de le voir lui appartenir.  


avatar :copyright:️ Bazzart.org


« -je suis contente de l’entendre... » commenta Diana avec cette fois ci de la sincérité dans la voix et dans le regard. Lucious était un homme bien, il méritait, selon elle, de retrouver le bonheur. La mort de Rachel l’avait détruit. Alors savoir qu’il était parvenu à remonter la pente et à sourire à nouveau à la vie, c’était vraiment agréable à entendre. Intéressant à savoir également. La psy bougea la tête doucement de gauche à droite. « -une relation entre deux être doit être simple Lucious. - elle leva les épaules et recula un peu le visage comme si c’était une évidence – si tu te prends la tête, c’est qu’il y a un problème à la base de votre histoire. Vous vous êtes rencontré comment ? A une soirée de gala ? Au golf ? A ton court de poney ? » un sourire en coin. Tout comme sa sœur, Diana avait toujours eut de l’humour. Décalé et sarcastique la plus part du temps. « -vous couchez beaucoup ? » demanda t elle avec un regard de psy avant d’ajouter : « -je plaisante, c’est de l’humour de psy... » quoi qu’il y avait possibilité de se poser des questions vu qu’elle les avait croisé à une soirée échangiste. Peut être qu’il avait un blocage, peut être que… enfin non en faite elle s’en foutait, voilà pourquoi elle répondit si enjoué que de son côté tout allait bien.

Un regard perçant et elle répliqua charmeuse : « -je sais très bien que tu n’es pas n’importe qui Lucious... » puis elle pencha la tête sans le quitter des yeux. « -je dirais plutôt… un désir réciproque refoulé. » elle avait annoncé cela avec aplomb. Un rire joyeux sortit de la gorge de la jolie femme avant qu’elle ne se moque gentiment de lui : « -ton esprit s’imagine bien vite des choses, ou alors ton subconscient parle pour toi mon cher Lucious. Je t’ai seulement dis m’ennuyer. Un dîner serait parfait. » Lorsqu’il parla de son travail, elle sourit et répondit : « -merci parce que je n’ai pas la moindre envie d’entrer dans ta tête. Même si je pense déjà y être malgré moi... » ses derniers mots sur un ton suave, un sourire en coin avant de porter sa tasse à ses lèvres avec innocence.

« -même si tu lui présentais une princesse de sang royale, cette pauvre petite ne serait pas assez bien pour Becca. » un soupire puis elle ajouta en posant quelque secondes sa main sur celle de Lucious : « -elle nous manque à tous... » un sourire doux puis elle retira sa main en la faisant glisser. « -ou là non très peu pour moi ! Je ne suis pas partie très tard, il commençait à y avoir un peu trop de méli mélo de corps pour moi... » Diana n’aimait pas être la proie ou l’objet de quelqu’un, même pour un désir sexuel. « -même si ce genre de soirée me fascine dans l’aspect psychologique des choses, je ne souhaite pas participer. Selon moi, à deux c’est bien mieux… de préférence dans un espace privé, avec un lumière tamisée, une bonne bouteille de vin… » elle termina par un sourire avant de détourner les yeux. Quelques secondes plus tard elle regardait sa montre avant de dire joyeusement « -je peux encore t’accorder 10 minutes. Pas une de plus. » Elle devait bien aller travailler…

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Empty

mini_200614102940105353.png
Lucious Thompson
J'ai 43 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis propriétaire d'un restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et elle m'a redonné goût à la vie.


Héritier d'une importe fortune estimée à plusieurs millions, je n'ai jamais manqué de rien financièrement parlant. J'ai longtemps représenté la société Thompson en tant que Président, et cela au décès brutal de mon père qui m'a désigné comme unique successeur à la tête de la société familiale. Une fortune qui a coûté la vie à feu mon épouse, mon premier amour. Cherchant, tant bien que mal, à survivre seul dans un monde qui me déplaisait, j'ai tout expérimenté au grand désarroi des survivants de la famille Thompson, dont ma soeur ainée.
Finalement, c'est une rencontre hasardeuse à la sortie d'un gala de charité, qui a fait basculé ma vie, mais aussi mon coeur. Moi qui me croyait incapable d'aimer à nouveau, et aussi fort, je me suis laissais surprendre par elle, par sa personnalité, son sourire, sa manière de m'aimer et sa manière de me regarder lorsque je l'exaspérais. Elle m'a montré qu'il était possible pour moi, d'être heureux à nouveau... Mais le monde extérieur semble s'obstiner à ne pas nous laisser tranquille...
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] E52w
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] 200818114048794358


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Un doux sourire sur les lèvres pour seule réponse, touché par la préoccupation que Diana avait à son encontre. Elle s’était toujours souciée de son bien-être et d’autant plus à la suite du décès de Rachel qui l’avait tout simplement détruit de l’intérieur. Alors oui, il fut touché par sa sollicitude à son égard et surtout par la sincérité qu’elle avait mis dans ses mots. Il était parvenu à tourner la page, à se reconstruire, même si ce n’était pas toujours facile, comme il le lui confia concernant sa relation chancelante avec Katelyn. Il détourna le regard en entendant l’explication de Diana alors qu’il s’appuya contre le dossier de sa chaise, puis se mit à rire en reportant son attention sur la belle brune. Le point commun qu’elle partageait avec Rachel : L’humour à froid. Il avait toujours aimé cela chez les femmes Evans. « Je vais de l’aqualicorne maintenant » tout en souriant et ajouta avec davantage de sérieux « Je l’ai rencontré à un gala auquel j’ai été convié. Elle était serveuse pour la soirée. Je me suis immiscé dans sa vie sans me soucier de son avis. Je m’imposais dans son existence pourtant bien remplie et … » Il se mit à sourire, le regard brillant d’amour pour elle « Je suis tombé amoureux. Je ne pensais pas cela possible après Rachel. Elle m’a appris à vivre de nouveau » et releva son regard sur Diana. Oui, il l’aimait plus que tout et sans elle, il ne serait pas l’homme qu’il était aujourd’hui. Il haussa les sourcils, amusé par la question dès plus indiscrète de Diana, mais qui ne l’étonnait pas pour autant « Humour de psy. Bien sûr. Oui, on couche beaucoup ensemble. Trop d’après les amis de Katelyn » et haussa les épaules, fier de lui.

En croisant le regard de Diana en cet instant, la jeune femme fut bien loin de ses pensées en cet instant, concentré uniquement sur la belle brune face à lui et sourit, charmeur, lui aussi. Il savait qu’il avait toujours plu à Diana. Cela n’avait jamais été un secret d’État, bien au contraire. Ils en avaient longtemps joué tous les deux. Il fronça les sourcils, souriant malgré tout « Une attirance mutuelle… » renchérit-il dangereusement avant qu’elle ne se moque de lui d’avoir pensé qu’il finirait dans son lit si jamais il venait lui tenir compagnie dans sa chambre d’hôtel. Il se mit à rire, presque nerveusement, gêné « C’est peut-être notre conversation qui m’a mené vers cette hypothèse. Si tu veux bien m’excuser pour mon hypothèse erronée. Et ça sera avec plaisir pour le dîner. Je connais un très bon restaurant en plus ». Oui… Bon… Ce n’était peut-être pas la meilleure manière d’éloigner son passé de lui. Ce n’était pas le meilleur moyen pour éviter de coucher avec elle par inadvertance. Mais ça lui plaisait de discuter avec Diana. Il avait toujours pris plaisir à échanger avec la belle brune. Et elle ne l’aidait pas à ne pas penser à leurs corps moulés l’un à l’autre sous les draps en prenant une telle voix. Il passa ses doigts dans ses boucles blondes « Malgré toi ? S’il te plaît. Tu me cherches depuis des années ». Ils jouaient au chat et à la souris depuis bien trop longtemps maintenant pour qu’elle ignore le pouvoir qu’elle avait sur lui.

Un nouveau rire. Diana n’avait jamais apprécié sa sœur contrairement à Rachel qui faisait figure d’exception « Rachel… Elle l’a toujours eu en grande estime. Comme tout le monde » conclut-il en baissant le ton de sa voix sur les derniers mots. Il acquiesça lentement devant la remarque de Diana. Oui, elle manquait à tout le monde et c’était douloureux de parler d’elle, même après toutes ces années… Alors il décida de changer de sujet et d’évoquer la soirée au penthouse qui le fit rire une fois encore avant de la regarder intensément lorsqu’elle évoqua la bouteille de vin et la lumière tamisée, le ramenant un peu plus de dix ans auparavant. Il se passa la langue sur les lèvres tout en l’observant « Comme un côte de nuit de Bourgogne » la bouteille qu’ils avaient bu ce fameux soir « Il me reste toujours une bouteille dans ma cave à vin… ». Par chance, elle regarda sa montre, lui rappelant que le temps était compté avant qu’elle ne s’en aille, le ramenant ainsi sur Terre « Je peux t’accompagner à ton travail ? » tout en payant la consommation. Il glissa ses mains dans les poches et fit quelques pas avec Diana « Tu n’as pas réussi à te remarier après tout ce temps ? » avant d’ajouter « Tu aimes bien trop ta liberté, n’est-ce pas ? ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Empty

200818114822666180.png
Diana Evans
J'ai 40 ans et je vis à Boston. Dans la vie, je suis psychothérapeute et je m'en sors très très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Tenor
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Cb9L


Femme séduisante et pleine de charme, Diana est une psychothérapeute connue du grand public pour avoir apporter son aide à certaines célébrités. Elle a écrit des livres, et depuis maintenant trois ans, elle parcours le pays pour donner des conférences et des séminaires qui ont un grand succès. Divorcé depuis de longues années, elle est célibataire, sans enfant et cela lui confiant parfaitement.
Malgré que Lucious était le mari de sa grande soeur Rachel, elle a toujours eu une attirance pour lui. Aujourd'hui, en voyant le nouvel homme qu'il est devenu, cela attise son désir de le voir lui appartenir.  


avatar :copyright:️ Bazzart.org


Alors qu’il lui racontait les circonstances de sa rencontre avec la jeune femme qu’elle avait croisé brièvement à cette étrange soirée, Diana fut surprise de voir dans ses yeux tout l’amour qu’il avait pour elle. Il l’aimait, c’était évident. Il avait toujours regardé Rachel avec cette même étincelle dans le regard. Même si avec sa sœur, la relation avait toujours été simple et tranquille, comme s’ils étaient fait l’un pour l’autre depuis leur naissance. Diana aurait dû être peinée d’apprendre qu’il se posait des questions au sujet de ce nouvel amour, pourtant ça n’était pas le cas. Elle voyait ici une occasion de pouvoir le séduire à nouveau. De l’avoir pour elle, même rien qu’une nuit. Peut lui importait les conséquences que cela pouvait avoir. Elle devait tout de même reconnaître que cette femme avait du courage et qu’elle était douée, si elle était parvenue à lui faire presque oublier Rachel. « -trop ? c’est possible ça ? » s’amusa la belle femme le regard rieur. « -à t’écouter en parler, je me demande pourquoi tu as besoin d’une pause. Mais ce ne sont pas mes affaires, alors gardes ça pour toi. » oui, elle n’avait pas envie qu’il se confit plus que ça. Parce qu’intérieurement, elle ne tenait pas à les réconcilier.

Il se montrait bien moins farouche que l’autre soir. Cela devait aller assez mal avec sa dulcinée pour qu’il ose la regarder ainsi. Elle percevait même des sous entendus. A nouvelle elle se moqua : « -il n’y a pas que ton corps et tes boucles qui m’intéresse voyons. Tu me crois donc si superficielle… » elle n’était pas le moins du monde offusquée. Elle jouait volontiers à ce petit jeu dangereux qui s’établissait peu à peu entre eux. Diana termina sa tasse en le regardant par dessus. Ses yeux répondait pour elle.

Parlé de Rachel était douloureux pour lui, mais également pour elle. Cela lui rappelait sans cesse quelle sœur médiocre elle était. Désirer son beau frère sans avoir honte de faire du mal autour d’elle. En repensant à ce qui s’était passé dix années plus tôt, elle sourit. Rachel était morte. Elle n’avait pas de compte à lui rendre aujourd’hui. Les choses avaient changé. Ils avaient changé également. « -oh mon dieu un pur délice ! » s’exclama t elle en fermant les yeux. Elle nota dans son esprit la petite précision qu’il venait d’apporter, mais elle allait devoir le laisser. Le devoir l’appelait. Elle avait des âmes fragiles à sauver ! « -si tu veux. » répondit la psy en se levant, le laissant régler l’addition sans protester.

Après quelques pas, son sac à main tenue sur l’épaule, elle lui sourit en faisant un non de la tête. « -j’ai surtout été bien trop malheureuse durant les quelques années de mon mariage. Je ne veux jamais revivre ça. » Dimitri était un homme froid, distant, n’aimant que sa petite personne. Elle avait besoin de se sentir aimer, désirer, belle et attirante. Une fois devant l’hôtel où se déroulait le séminaire, elle lui dit : « -j’attends ton appel pour le dîner. » Puis elle l’embrassa sur la joue en posant sa main sur son torse, lui soufflant à quelques centimètre de son visage : « -passe une belle journée Lucious. » Puis elle le laissa pour passer la grande porte vitré de l’hôtel de luxe.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Empty

200819094732820434.png
Adam Speirs
J'ai 38 ans et je vis à Brooklyn, New York. Dans la vie, je suis écrivain et je m'en sors de mieux en mieux. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire.


Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] 200819094732536927
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Tumblr_static_jj


avatar :copyright:️ Bazzart.org



Pendant ce temps, à Seattle...

« Un autre garçon » tout en tapotant son verre du doigt. Assis au bar du luxueux hôtel dans lequel il séjournait pour quelques jours, Adam enquillé les verres comme un étudiant à son bal de promo. Il perdait peu à peu la notion du temps au fur et à mesure que l’alcool s’immisçait dans son sang. Il avala cul sec le verre que le barman venait tout juste de remplir avec un scotch bon marché et il lui refit signe de le remplir de nouveau. Un regard pour la femme en robe moulante à ses côtés qui semblait intéressé par sa personne et il décida de se lever de son tabouret pour la rejoindre « Je vous offre un verre » « Vous êtes Adam Speirs, l’écrivain ? » « Lui-même » « J’adore ce que vous faites ! » et alors qu’elle glissa son doigt sur son t-shirt, elle ajouta avec une voix plus suave « Et vous êtes seul ce soir ? » « Plus maintenant » tout en souriant. Il fallait croire que la célébrité avait du bon. Il n’avait même pas besoin de sourire ou de tenter de la séduire, qu’elle voulait déjà coucher avec lui. Il demanda un autre verre au serveur. Il n’allait pas la ramener de suite à la chambre, il fallait jouer un peu. Il avait une réputation à tenir. Il s’approcha à son oreille pour lui murmurer ce qu’il comptait lui faire d’ici quelques minutes alors que sa main se glissait sous sa robe moulante. Mais son geste s’arrêta soudainement et il redressa lentement la tête en remarquant la femme non loin de là. Il avala son verre cul sec, une fois encore et leva son doigt « Attends-moi cinq minutes, je reviens » et se rendit auprès de cette femme de son passé. La vingt-troisième.

« Katelyn Thomas » et la serra dans ses bras, puis fit signe au barman pour leur servir un verre à tous les deux « J’ai commencé sans toi, tu ne m’en veux pas ?! » et ajouta avec tout autant hâte « Qu’est-ce que tu fais là ?! Tu n’as pas emmené ton riche emmerdeur avec toi ? » avant de poser sa main sur son épaule « Toujours aussi belle. Magnifique » avant de tourner la tête vers son aventure d’un soir « Tu sais que je suis célèbre maintenant ?! La belle femme là-bas, elle veut coucher avec moi alors que je n’ai rien dis. Juste parce que je suis célèbre » avant de baisser le volume en posant son doigt sur ses lèvres « Je parle trop fort » et se mit à rire sans raison « Je suis un bon coup ? Faut lui dire que je suis un bon coup parce que je suis bourré et que je ne suis pas sûr de réussir à faire quoi que ce soit » et se mit à rire de nouveau « Tu m’as trompé et brisé le cœur Kate ! Tu n’avais pas le droit de partir avec ce con de riche ! » et prit une gorgée de son verre « Moi, je t’aimais tu sais et on passait du bon temps ensemble ! » et s’approcha de son oreille « T’étais bonne » et se recula pour terminer son verre, vacillant sur ses jambes « Et regarde le résultat : Tu es toute seule ! Et moi, je vais aller tirer mon coup ! Youhou ! » tout en levant les bras en l’air et se retourna vers sa partenaire d’une nuit « J’arrive. Prend un verre en attendant, c’est pour moi » et reporta son attention sur Katelyn « On aurait pu être marié et avoir des enfants, mais non. Tu as préféré le type riche et laissé le pauvre de côté. Ça porte un nom ça, tu sais ! » puis fronça les sourcils, réprimant un hoquet « Mais je ne sais plus lequel » et balaya tout cela d’un revers de main « Peu importe ! Moi, j’aurais pu te rendre heureuse tu sais. Alors que lui… » et se mit à rire sans raison « Lui va te faire du mal comme avant. Tu ne comprends rien. Revenir avec son ex, c’est ravalé son vomis » et ajouta en criant presque « Je suis déchiré ! ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Empty

1388893693-sans-titre-15.png
Katelyn Thomas
J'ai 37 ans et je vis à New York. Dans la vie, je suis journaliste et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple même si c'est compliqué en ce moment
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] 3158670318_1_5_4kncFmlO
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] 3128324172_1_4_q4qN0aEV


Journaliste de presse écrite, Kate voyage beaucoup à travers le pays pour son travail. Après avoir galéré durant des années pour vivre de ce métier, elle arrive enfin à allier travail et passion.
Sa vie amoureuse chaotique semble la rattraper alors qu'elle vivait une histoire d'amour parfaite avec Lucious. Après s'être éloigné et enfin retrouver, le monde extérieur semble vouloir les mettre à rudes épreuves afin de voir la valeur de leur amour. Elle a peur de le perdre, peur de ne pas être la femme idéale pour lui à cause de ses origines et de son passé amoureux douloureux.


avatar :copyright:️ voir avatar

Seattle… L’autre bout du pays… Cela faisait trois semaines déjà qu’elle était ici, qu’elle passait ses soirée dans cet hôtel de luxe qui devait coûter une fortune à son patron. Trois semaines que Lucious avait demandé cette pause pour faire le point sur leur relation, trois semaines qu’ils ne communiquaient que par sms bref et sans intérêt. Trois longues semaines douloureuses à vivre pour elle, loin de lui, avec cette interminable attente de savoir si à son retour il y aurait encore quelque chose de viable entre eux. Le sujet de son reportage ne la passionnait pas plus que ça. Jerry n’était pas du voyage, ayant posé ses vacances à ce moment là. Les soirées auraient été moins morne sinon.  Ce soir elle avait décidé de venir boire un verre, seule, histoire de changer du mini bar de sa chambre. Vêtue d’un jeans et d’un chemisier au décolleté en v qui la mettait en valeur, elle sirotait un cocktail tout en pianotant sur son téléphone. Elle s’amusa quelques secondes à faire des bulles dans le fond de son verre, avant de sourire presque nostalgique. C’était fou comme des petits rien lui faisait directement penser à Lucious…

Et puis un homme hurla son nom et prénom avant qu’elle ne se retrouve presque étouffé dans ses bras. « -Adam ? » souffla la jeune femme surprise de le voir ici. Elle ouvrit la bouche croyant tout d’abord à une question cordiale, mais elle comprit bien vite qu’il était plein de rancune et qu’il avait trop bu. Son haleine était chargé, et elle détestait l’odeur du sotch. Elle se contenta alors de le regarder, sans rien dire, écoutant seulement ses phrases. Un sourire gêné à la femme dont le regard l’aurait déjà tuer si ça avait été des armes à feu. « -tant mieux pour toi... » répondit Kate d’un ton neutre. « -ça c’est certain... » oui, il parlait bien trop fort. Et s’il continuait sur sa lancé, elle préférait qu’il baisse d’un ton. La soirée ne pouvait pas être plus pourrie. Elle ferma les yeux quelques instants pour prendre sur elle. Kate serra ensuite les dents, comme si le passé ne pouvait pas rester où il était.

Elle le lança un regard noir, détestant l’adjectif qu’il venait d’employer pour la qualifier. Elle posa sa main sur son verre et dit alors froidement : « -si tu veux pouvoir la baiser, tu ferais mieux d’arrêter les frais ici. » il était impoli, elle allait l’être aussi. Elle encaissa la suite sans rien dire, plaignant intérieurement la femme qui attendait encore au bar. Kate de pinça les lèvres en regardant son verre, le laissant déverser sa colère sur elle. Il avait raison sur certain point. Elle lui avait brisé le coeur, alors elle pouvait comprendre qu’il lui en voulait encore. Même si le temps avait passé. Elle se leva alors qu’Adam hurlait qu’il était ivre mort. « -passe une bonne soirée avec ta… 56 70 ème conquête ? j'espère juste que tu as de quoi payer...» la femme en question était une escort, ça se voyait rien qu'à sa tenue et son maquillage. un dernier regard et Katelyn quitta la table.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Quand le passé s'en mêle et persévère ... [Kate/Luci]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Puff, Puff, Pass [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Village Hentaï
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: