Partagez
 
 
 

 Someone told me that I want more (ft. Beloved)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Malone
Malone
MESSAGES : 24
INSCRIPTION : 26/07/2020
CRÉDITS : SOLSKEN

UNIVERS FÉTICHE : (city/fantastiques/médiévaux/...) Un univers peut me charmer, faut juste que ce soit à avatar réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t4031-one-atom-in-a-sea-of-nothing https://www.letempsdunrp.com/t4044-les-multiples-visages-malone
Noob

Someone told me that I want more (ft. Beloved) Empty

9aac79be4c3a3921c87190111e27d2461e271d8c.pngMise en Situation


Contexte librement adapté du film "Le secret de Brokeback Mountain". Le début paraît similaire, les personnages ressemblent à leurs homologues, mais les êtres sont différents, sont eux sans l'être, et qui sait si leurs avenirs n'emprunteront pas une venelle bien différente ou plus désastreuse encore. Car les moires tissent sous nos doigts des récits imprégnés d'une autre réalité, alors que seuls les prémisses de l'été 1963 se dessinent pour Ennis et Jack.

Extrait du livre:
 


3a97e34fd0f58b14132adf672d363dde02f232c1.png
Revenir en haut Aller en bas
 
Malone
Malone
MESSAGES : 24
INSCRIPTION : 26/07/2020
CRÉDITS : SOLSKEN

UNIVERS FÉTICHE : (city/fantastiques/médiévaux/...) Un univers peut me charmer, faut juste que ce soit à avatar réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t4031-one-atom-in-a-sea-of-nothing https://www.letempsdunrp.com/t4044-les-multiples-visages-malone
Noob

Someone told me that I want more (ft. Beloved) Empty

tumblr_n9e1dmJQfd1szxfwno10_250.gif
Jack Twist
J'ai 19 ans au début de cette aventure, et je vis au Texas, mais je suis né et j'ai grandi à Lightning Flat dans le Wyoming, sur la frontière du Montana. Dans la vie, je suis un cow-boy et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à mon penchant non avouable, je suis célibataire et je le vis plutôt pas aussi mal qu'on pourrait le croire.

Someone told me that I want more (ft. Beloved) 4F87
Que dire sur moi ?
Je suis né et j'ai grandi dans la ferme de mes parents à Lightning Flat. Mon père faisait du rodéo autrefois, et même s'il ne m'a rien appris, j'en fais moi aussi. Parfois je lui donne un coup de mains à la ferme en hiver, mais pour la deuxième année je vais aller garder des moutons à Brokeback Mountain. Ma mère est croyante. Mais même si j'ai grandi dans une certaine pauvreté, mes parents m'ont toujours accepté comme je suis, je crois. Ma vie est faite de secrets dont je voudrais ne pas avoir honte.

Someone told me that I want more (ft. Beloved) Original

avatar (c) :️ Am
titre (c) :️ FRIMELDA


Someone told me that I want more
Ennis & Jack
(@Beloved & @Malone)

1963
Brokeback Mountain

ll y a cette cigarette qui pend à mes lèvres. Maladive habitude que je ne vois pas comme un défaut. Pas à cette époque. Et peut-être même que je ne la verrai jamais ainsi. J'apprécie la saveur âpre qui s'attarde sur ma langue. De la même manière que j'aime l'endroit parce qu'il va me rapporter un salaire, une possibilité d'avenir sans avoir à retourner chez mes parents. Je préfère grimper sur un taureau, et parvenir à tenir assez longtemps pour percevoir ces effluves de victoire si particulières qui viennent envelopper les vainqueurs. Parce que j''étouffais là-bas. Je voulais autre chose. Un autre avenir que trimer dans la ferme de mon père. Peut-être que ma propre déviance me dévorait déjà l'esprit. Qu'elle avait besoin d'une échappatoire. Je sais que mon regard est ma perdition. Qu'il lorgne même en direction d'Ennis, sans trop savoir... Moi, sans doute que je devrai me marier un jour. Parce que ça ne s'assume pas. Que le regard des autres s'attardent comme une gangrène qui ne cesse de se répandre. Pourriture merdique qui empeste jusqu'à mes narines. Monde improbable au rejet le plus intense. Ma mère me l'a déjà dit, que c'est contre nature, que Dieu n'accepte pas ce genre de chose. Peut-être que c'est pour ça que je n'ai jamais vraiment regardé vers le ciel. Que je me suis désintéressé de lui parce que je suis d'ors et déjà l'un de ces pêcheurs qui se retrouveront comme des cons devant les portes closes d'un paradis perdu. Je n'ai pas besoin d'en savoir plus sur lui, vu qu'il m'a déjà condamné sans une hésitation. A la place, c'est ce monde à la gueule duquel je voudrais bien cracher.

Mais je ne suis pas encore assez fou pour vouloir le révolutionner. Je ne suis qu'un homme, une clope coincée entre les lèvres, qui descend de sa monture après des heures de route pour retourner dans un campement. Lieu où j'aurais juste le temps de me réchauffer un peu, les semelles collées non loin des flammes pour dérober un peu de cette chaleur que je ne pourrai pas emmener avec moi dès que je remonterai là-haut. Ca m’ennuie que je sois celui qu'on ait désigné pour être le berger. Pas que je souhaiterais ce sort à Ennis. Mes bottes usées touchent le sol, et je me retourne pour desseller ma jument après une nuit dans les alpages, avec les moutons, à ne pas vraiment dormir. Les coyotes rôdent encore et toujours, les chiens ont beau être là, ils me préviennent, mais c'est moi qui tire en direction de ces barboteurs. Moi qui manque de sommeil parce que ça fait parti du job, et qu'Aguirre ne se gênera pas de me faire la moindre remarque si je foire comme l'année passée. Enfin, je ne maîtrise pas les éléments, ni la foudre quand elle choisit de s'abattre. Je ne suis même pas capable de déterminer où celle-ci va choisir de s'installer brièvement. Elle avait carbonisé quelques têtes du cheptel. Ce qui était déjà bien trop pour Aguirre.

J'ai le ventre qui grogne de faim, alors que je repère du regard Ennis qui s'occupe de remuer... peut-être des haricots pour changer ? On est pas là depuis assez longtemps pour se lasser du peu de choix de nourriture qu'on a, mais disons qu'on est loin de la nourriture de ma mère, malgré nos maigres revenus. Je retire mon chapeau, me passe une main lasse dans mes cheveux, avant de venir m'installer au coin du feu. J'ai l'impression d'avoir les os frigorifiés de l'intérieur. La peau froide sur les recoins offerts à la morsure du vent. Les pieds gelés sous le cuir des bottes. Je les pose près du feu, contre une bûche mourante, et la sensation m'arrache un semblant de soupir, parce que ça fait du bien.

« Putain, personne devrait avoir à se les geler pour le plaisir d'Aguirre. » que je grogne, mécontent, fatigué aussi sans doute un peu. Les coyotes ont rendu ma nuit difficile. Entre les grognements des chiens, les jappements de ces charognards venus rôder pour me voler ce qu'ils ne doivent absolument pas obtenir. Et pour arranger le tout, je tire vraiment comme un manche. Surtout dans une quasi totalement obscurité, vu que je n'ai pas le droit de faire de feu. Alors ça fuit, mais ça revient dans la demi-heure, ça se rapproche, ça hume. « Tu nous as fait quoi ? » Une question, tandis que j'ose un début de grimace. La fatigue sûrement. Mais mon sourire n'est jamais bien loin. Moins encore quand je passe du temps avec lui. C'est stupide, je le sais bien. Ennis c'est ce type avec qui je suis bloqué dans ces montagnes. Celui qui ne décroche pas grand chose. Je me frotte les yeux sous le ciel trop lumineux pour le crétin que je suis et qui devra prochainement repartir pour veiller sur les moutons.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2890
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Someone told me that I want more (ft. Beloved) Empty

aea9ky.jpg
Ennis Del Mar
J'ai 19 ans et je vis à Lightning Flat, Wyoming, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors difficilement. Sinon, grâce à ou plutôt à cause de tout un tas de choses, je suis célibataire et je le vis plutôt pas trop mal.

Ses parents tenaient une ferme. Fils unique il a été élevé pour reprendre l'exploitation avec son père. Mais le destin en a decidé autrement. Ses parents perdirent la vie dans un accident de voiture alors qu'il n'avait que seize ans. Criblé de dettes, il s'est retrouvé obligé de travailler, enchainant les petits boulots pour essayer de mettre assez d'argent de côté et enfin pouvoir racheter la ferme qui l'a vu grandir à la banque.

Someone told me that I want more (ft. Beloved) 1790484b81cd44b6df126dfb0c2a562d


Heath Ledger

- Saloperie de merde tu vas t'allumer oui!!

Je craquais une énième allumette avant de l'approcher du tas de petit bois que je tentais désespérément d'embraser. Le feu s'était éteint pendant la nuit. Je n'avais pas mis assez de bois dedans pour qu'il tienne toute la nuit et il avait rendu l'âme. Au petit matin je n'avais trouvé que du bois humide et c'était ce dernier qui refusait de prendre feu. Jack n'allait pas tarder à revenir d'une nuit difficile à garder le troupeau. Je doutais qu'il apprécie de retrouver un feu éteint et des haricots froids pour le déjeuner. Déjà qu'il en avait marre des haricots.

Je poussais un léger cri de victoire en voyant enfin le tas de bois prendre feu. J'attendis qu'il ait bien pris pour mettre du café à chauffer, une boite de haricots pour moi et une de pomme de terre pour lui. Moi ça m'était égal de manger des haricots ou autre chose. J'avais de quoi manger, une tente dans laquelle passer la nuit et un feu où me réchauffer. C'était déjà beaucoup plus que ce que j'avais pu avoir dans ma vie.

Deux jours déjà que nous étions là. J'avais pris ma petite routine, m'occupant du camp toute la journée, faisant en sorte que tout soit prêt chaque fois que Jack revenait. C'était un boulot simple, pas trop mal payé et qui me permettrait de mettre un peu plus d'argent de côté. Je pouvais encaisser. J'aurais même pu plus mal tomber. Jack n'était pas chiant comme mec. Il semblait respecter le fait que je n'étais pas vraiment un adepte des grands discours et des longues conversations animés. C'était peut être pour ça que j'aimais autant m'occuper des animaux. Ils ne me demandaient rien à part des soins.

Je glissais une cigarette entre mes lèvres, l'allumant alors que je contemplais la vue. J'aimais ce moment de la journée. Quand le soleil se levait à peine, illuminant timidement la nature aux alentours. Quand cette dernière s'éveillait doucement, commençant à peine à prendre vie après la nuit. C'était des moments de calme que j'aimais savourer, seul, perdu dans mes pensées.... jusqu'à ce qu'un bruit de sabots se fasse entendre et que je ne vois débouler Jack dans mon champ de vision.

« Putain, personne devrait avoir à se les geler pour le plaisir d'Aguirre. »

Je ne répondis pas sur le moment, me contentant de nous servir deux tasses de café et de lui en tendre une pour qu'il puisse se réchauffer. Je lui tendis ensuite son assiette avec des pomme de terre. J'aurais aimé pouvoir l'arranger avec un peu de lard ou une omelette mais je n'avais pas grand chose sous la main.

- Si tu veux on pourrait échanger. Moi ça me dérange pas. Y'a pas de raison pour que tu sois le seul à te geler là haut.

Et moi ça m'était égal. Je trouvais même ça plutôt juste qu'on se partage les tâches. J'étais relativement tranquille au camp. J'avais assez de travail pour m'occuper toute la journée mais c'était des choses plutôt agréables à faire qui ne me dérangeait pas. Alors on pouvait bien aller garder les moutons à tour de rôle.


Revenir en haut Aller en bas
 
Malone
Malone
MESSAGES : 24
INSCRIPTION : 26/07/2020
CRÉDITS : SOLSKEN

UNIVERS FÉTICHE : (city/fantastiques/médiévaux/...) Un univers peut me charmer, faut juste que ce soit à avatar réel.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t4031-one-atom-in-a-sea-of-nothing https://www.letempsdunrp.com/t4044-les-multiples-visages-malone
Noob

Someone told me that I want more (ft. Beloved) Empty

tumblr_n9e1dmJQfd1szxfwno10_250.gif
Jack Twist
J'ai 19 ans au début de cette aventure, et je vis au Texas, mais je suis né et j'ai grandi à Lightning Flat dans le Wyoming, sur la frontière du Montana. Dans la vie, je suis un cow-boy et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à mon penchant non avouable, je suis célibataire et je le vis plutôt pas aussi mal qu'on pourrait le croire.

Someone told me that I want more (ft. Beloved) 4F87
Que dire sur moi ?
Je suis né et j'ai grandi dans la ferme de mes parents à Lightning Flat. Mon père faisait du rodéo autrefois, et même s'il ne m'a rien appris, j'en fais moi aussi. Parfois je lui donne un coup de mains à la ferme en hiver, mais pour la deuxième année je vais aller garder des moutons à Brokeback Mountain. Ma mère est croyante. Mais même si j'ai grandi dans une certaine pauvreté, mes parents m'ont toujours accepté comme je suis, je crois. Ma vie est faite de secrets dont je voudrais ne pas avoir honte.

Someone told me that I want more (ft. Beloved) Original

avatar (c) :️ Am
titre (c) :️ FRIMELDA


Someone told me that I want more
Ennis & Jack
(@Beloved & @Malone)


Il me tends une tasse de café et je ne me fais pas prier pour la récupérer et dérober une gorgée brûlante qui me fait un bien fou après cette nuit à me geler le cul dans les hauteurs. C'est une autre odeur que j'hume dans un même temps, pas seulement des haricots ou du café. Non, c'est autre chose qui fait s'agiter le gargouillis de mon ventre, monstre affamé par les heures de veilles qui ont sûrement marqué mes traits. Foutus coyotes qui vont finir par me rendre fou à force de m'empêcher de dormir. Peut-être qu'en ces quelques heures, ils en profiteraient, mais l'on ne pouvait rien faire à proprement parler dans les hauteurs. Et la tente était la pire des deux. Surement à cause des moutons et de leur odeur un peu trop forte.

J'alterne, éloigne la tasse, tandis que je tire une nouvelle taffe à ma clope que je finis par éteindre. Je range ce qu'il en reste, pas question de gâcher quoique ce soit. Ennis en profite pour me tendre une assiette où se trouve de la pomme de terre, de quoi m'arracher un grand sourire. « Toi, tu sais parler à mon ventre. » que je lâche, tout en venant planter ma fourchette dans la chair si pâle de l'aliment. Je n'ai jamais vraiment aimé les fayots. Pas que leur goût ne me revient pas, simplement ce n'est pas mon aliment préféré. Ca manque peut-être de viande, mais la patate me convient parfaitement à cet instant. Et c'est avec appétit que je mange ce qu'il m'a préparé.

- Si tu veux on pourrait échanger. Moi ça me dérange pas. Y'a pas de raison pour que tu sois le seul à te geler là haut.

Je lève mon regard dans sa direction, avant de racler mon assiette pour remplir une autre fourchette que je mène à mes lèvres, mastiquant la pomme de terre. Disons que mon estomac prime sur sa remarque d'il y a une seconde. Mais la prochaine bouchée peut bien attendre. Ennis, je ne l'ai pas encore cerné. Il est trop silencieux. C'est moi le râleur, celui qui déblatère à tout va pour parler de choses et d'autres. Sans l'obliger à dire quoique ce soit. Alors je hausse un sourcil tout en répliquant : « Tu veux ? Tu sais, y a que des moutons et des coyotes là-haut. Tu dors pas beaucoup. Et la tente sent je sais pas trop quoi... ou c'est peut-être les moutons, je sais pas trop. C'est comme une odeur de pisse de chat. Mais y a pas de chat. »

Après tout, les moutons pouvaient bien se garder tout seul, non ? On devrait pouvoir rester au camp, tous les deux. Sans avoir à blouser les gardes-forestiers en allant sur les hauteurs la nuit, à se geler plus que je ne le voudrais. « Tu devrais pas y terminer plus que moi. » que je finis par marmonner, avant de mener une énième bouchée à mes lèvres. C'était bon. Sans être de la grande cuisine, ça me suffisait amplement. « Et je cuisine comme un manche. » Juste une précision. Parce qu'en dehors d'éplucher des patates et ouvrir des boîtes de conserve, j'étais pas le plus doué des cuisiniers. Je savais juste ne pas mourir de faim. On aurait pu dire que je me cherchais des excuses pour qu'il ne monte pas là-haut, mais je devais juste reconnaître, que je ne trouvais pas ça juste que lui ou moi ait à dormir avec les moutons. On pouvait bien les surveiller à l'occasion, ça serait bien suffisant, non ? Aguirre me courait sur le haricot. C'était le cas de le dire... vu ce qu'Ennis allait manger.

Revenir en haut Aller en bas
 
Beloved
Beloved
MESSAGES : 2890
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

flower

Someone told me that I want more (ft. Beloved) Empty

aea9ky.jpg
Ennis Del Mar
J'ai 19 ans et je vis à Lightning Flat, Wyoming, Etats Unis. Dans la vie, je suis cow boy et je m'en sors difficilement. Sinon, grâce à ou plutôt à cause de tout un tas de choses, je suis célibataire et je le vis plutôt pas trop mal.

Ses parents tenaient une ferme. Fils unique il a été élevé pour reprendre l'exploitation avec son père. Mais le destin en a decidé autrement. Ses parents perdirent la vie dans un accident de voiture alors qu'il n'avait que seize ans. Criblé de dettes, il s'est retrouvé obligé de travailler, enchainant les petits boulots pour essayer de mettre assez d'argent de côté et enfin pouvoir racheter la ferme qui l'a vu grandir à la banque.

Someone told me that I want more (ft. Beloved) 1790484b81cd44b6df126dfb0c2a562d


Heath Ledger

« Tu veux ? Tu sais, y a que des moutons et des coyotes là-haut. Tu dors pas beaucoup. Et la tente sent je sais pas trop quoi... ou c'est peut-être les moutons, je sais pas trop. C'est comme une odeur de pisse de chat. Mais y a pas de chat. »

Je haussais vaguement les épaules. Ca ne me dérangeait pas. J'avais dormi dans des endroits bien pire que ça. Ce n'était pas un peu de pisse de chat qui allait m'empêcher de dormir. Je m'en foutais. Et je ne trouvais pas vraiment juste d'être le seul à passer des nuits confortables sans être emmerdé par les coyotes.

Je me levais une fois le repas terminé, rangeant un peu tout pour pouvoir aller faire la vaisselle à la rivière un peu plus loin. Jack n'allait pas tarder à repartir pour surveiller les moutons et j'allais rester pour m'occuper des tâches habituelles du camp.

« Tu devrais pas y terminer plus que moi. Et je cuisine comme un manche. »

Nouvel haussement d'épaules alors que je terminais de rassembler les plats.

- Tu ne devrais pas être le seul à y aller. Même si tu fais juste réchauffer une boite d'haricots moi ça me va tu sais.

Je le laissais retourner s'occuper des moutons tandis que je restais pour faire la vaisselle et tout le reste. On avait rapidement pris une routine. Je m'occupais du camp. On se voyait juste le temps de manger, d'échanger quelques mots avant qu'il ne reparte. De temps en temps j'allais prendre sa place pour la nuit et surveiller les coyotes. Aguirre n'en saurait rien et je me sentais un peu moins mal de rester au camp pendant que lui se les geler seul en montagne.

Un peu plus d'une semaine passa comme ça. Jack était à nouveau en haut pour la journée. J'étais descendu pour rejoindre l'homme qui venait régulièrement nous porter de la nourriture. J'avais préparé notre liste pour la semaine suivante. J'avais essayé de varier un peu les conserves même si je savais qu'il ralerait et ça ne manqua pas. Ca ne faisait pas assez longtemps qu'on était là pour en avoir déjà marre de manger des haricots, c'était pénible de transporter le reste et autres conneries du genre.

Je vérifiais le chargement, essayant de voir s'il n'avait rien oublié quand je le vis me montrer une fiole qu'il avait caché dans un des sacs.

"Je vous ai mis ça les gars... je me suis dit que ça vous aiderait à tenir les soirs où il fera un peu trop froid. Mais n'abusez pas. Je n'aimerais pas qu'Aguirre me tombe dessus.

Je hochais distraitement la tête avant de repartir avec mon cheval et les provisions installé dessus. Je rentrais au camp et préparais le diner pour nous deux. Pour une fois je nous faisais des pommes de terre à tous les deux avec un peu de lard. Je n'en avais pas beaucoup et je n'en aurais pas souvent mais pour ce soir je pouvais bien faire une petite exception. On avait de quoi arroser le diner alors la bouteille méritait un peu plus que des haricots.

J'attendis que Jake revienne ce soir. Je le laissais s'installer sans rien dire avant de lui tendre son assiette.

- J'ai réussi à avoir un peu mieux pour ce soir. Ca ne nous fera pas de mal.

Je lui souris légèrement avant de sortir la bouteille et de la lui tendre.



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Someone told me that I want more (ft. Beloved) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Someone told me that I want more (ft. Beloved)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: