-28%
Le deal à ne pas rater :
Cuiseur à pâtes pour micro-ondes Lékué – Quick Pasta
17.99 € 24.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 open graves ft. petitananas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 420
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 30
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
cat

open graves  ft. petitananas  - Page 2 Empty

clem_011.jpg
Hannah
Brown

J'ai 25 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis officier de police et je m'en sors comme je le peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis assez bien.

* Petite dernière de la famille Brown
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que la police, mais la vie en a décidé autrement
* Demi-sorcière, mais ne le sait pas encore ignorant tout d’un monde parallèle.
* Qualités : Minutieuse, créative, discrète, travailleuse.
* Défauts : Maladroite, caractérielle, distraite, quelque peu introvertie
* Aime : La peinture, les promenades, son travail malgré tout
* N'aime pas : Les personnes superficiels, la violence, les moqueries, les crétins/es

open graves  ft. petitananas  - Page 2 Tumblr_inline_oyxtylxUv01tq4j4w_250
open graves  ft. petitananas  - Page 2 ShallowPopularBadger-small
Bree Kish
La tempête Jeremiah semble être passée pour le moment, puisqu’il lui parle de nouveau plus calmement et qu’il est de retour au vouvoiement. C’est bon à savoir pour la prochaine, s’il se met à la tutoyer, la jeune femme sait qu’elle sera en train de lui échauffer les écoutilles. «Parce que tu comptes continuer avec ce type et ses enquêtes de tarer ?!». Bonne question, elle n’en est pas encore là, d’abord survivre à celle-ci et après, on verra. Mais si c’est le cas, ils vont devoir accorder leur violon pour éviter une prise de bec, comme celle d’il y a quelques secondes. Oh, et bien sûr, elle n’ira pas se gêner pour demander une augmentation de salaire au commandant Shepard. Rien à foutre qu’elle ne soit à son poste que depuis un mois, elle n’a pas été formée pour arrêter des sorcières et stopper des goules putain ! Pour l’heure, elle écoute ce que Hunter peut lui révéler sur les goules, mais rien de neuf finalement. La plupart des informations données, elle les connaît déjà, merci les séries, livres et autres jeux vidéo. Même si en fonction des œuvres, il y a des variations.

— Ouais des goules quoi ! soupire la rouquine.

Va savoir pourquoi elle avait imaginé autre chose. Il n’y a pas donc pas de technique de défense spécifique contre ce genre de bestiole ou des points faibles, style une balle en argent pour un loup-garou, ou péter de l’ail au nez d’un vampire. L’image la fait brièvement sourire. Donc ils y vont, ils les trouvent et on croise les doigts pour que ça passe. Si les deux goules sont aussi débiles que le suggère le capitaine, va savoir pourquoi, mais elle croit moyen à l’interpellation sans heurts. Son supérieur lui fait rapidement signe de ranger son arme, pas besoin pour le moment. Il franchit le trou fait par les deux bestioles et Hannah le rejoint de l’autre côté, pour rapidement traverser la route et ce retrouvé dans une rue bourgeoise. Tranquilles les goules, elles se la mettent bien visiblement.

— Ah oui ça explique tout de même pas mal de chose, et le fait qu’elles soient venues dans ce coin-là…

Oui parce qu’une goule directrice de banque, ça doit être hautement improbable.

— Je suis tout de même étonnée que personnes ne les ait jamais vus, elles doivent tout de même avoir une dégaine bien spécifique, reprend la rouquine en suivant Mr joyeux.

Hannah se doute que le maître et ses deux chiens-chiens puants devaient se déplacer de nuit, mais il suffit parfois d’un œil curieux et d’une soirée un peu chiante. Et hop, repérés. « Sérieux Hannah, ça y est tu as intégré que les goules existent ? ». Non, bien sûr que non, ça reste toujours autant hallucinant pour elle, mais pour le moment, elle essaye de faire comme si c’est une enquête ce qu’il y a de plus classique. Après avoir marché quelques instants entre les maisons cossues du coin, voilà que Jeremiah ralentis la cadence semblant observer une camionnette. C’est vrai qu’elle jure un peu avec le décor, mais même les richous doivent avoir des problèmes de rats. Camionnette à l’arrêt, un homme dans le genre bourru en descend pour parler avec le capitaine, sous le regard un peu surpris de l’officier Brown. « C’est ça les renforts ?! ». Et cette conversation épique entre les deux bourrus et géniale.

— Magnifique, ne peut s’empêcher de rire Hannah. J’espère que n’est pas ça la fine fleur des enquêteurs du paranormal ?!

La jeune femme n’attend pas de réponse, la situation est déjà bien assez irréelle comme ça, pour le moment, elle ne tient vraiment pas à savoir qui sont vraiment ces deux types. Tout se beau monde reprend ensuite son petit chemin, avant de stopper pour la seconde et dernière fois devant une maison, dont les fenêtres du rez-de-chaussée sont grandes ouvertes et les poubelles renversées. Yeap, ils sont bien à destination. Ni une, ni deux, le quatuor de folie pénètre à l’intérieur d’un joli salon, mais de ceux qu’on voit dans les magazines pour petites-bourgeoises. Il n’y a rien qui traîne, comme s’ils étaient dans une maison témoin, l’atmosphère est étrange et lui fait dresser les poils du corps, des pieds, jusque-là tête. Beurk, ça lui fout un sacré malaise tout ça, vivement que l’affaire soit pliée. Rapidement, Hannah reporte son attention sur le génie de service. Deux plus deux ça fait quatre, elle pourrait presque se fendre encore la pipe si elle n’avait pas l’impression d’avoir été plongé dans l’eau d’un lac à moins de quarante degrés. Sans mot dire, la jeune femme observe le type aussi aimable qu’une porte de prison, expliquer quoi faire pour ne pas tuer les deux louloutes là-haut et reçoit un fusil qu’elle troc contre son arme de service.

— Ok, répond Hannah aussi stoïque que les Laurel et Hardy de la dératisation.

Hunter lui lâche un sourire rassurant auquel elle ne répond pas, ce n’est ni par vengeance, ni par méchanceté. C’est juste qu’elle n’y arrive pas pour le moment. Trop, c’est beaucoup trop. Alors quand son cher capitaine lui demande si elle prête, elle hoche simplement la tête. Ne sachant finalement pas si c’est vraiment le cas. Les hommes devant et elle derrière, ils rejoignent tous à pas de course le dernier étage qui fait office de grenier visiblement. Le sol qui craque, la poussière, l’odeur de renfermé et une beaucoup plus intense, écœurante qui lui fait monter la bile dans la gorge. Se retenant de dégobiller, la rouquine remontre juste son écharpe, ce n’est pas terrible, mais c’est mieux que rien.

Le type aux yeux globuleux leur fait signe qu’il va ouvrir la porte, armoire en glace entre en premier suivis de Hunter, du second dératisateur, puis elle. Ensuite, les choses s’enchaînent très vite, à tel point qu’elle se sent plus spectatrice qu’autre chose, la première goule attaque l’armoire à glace qui lui envoie son poing dans la tronche, puis globule de tirer une première puis une seconde fléchette dans le poitrail de la bête. Jeremiah semble de son côté plutôt bien s’en sortir également. Et aussi vite commencée, l’attaque est terminée, dans le genre expéditif on ne fait pas mieux.

— Ça s’est bien passé, dit-elle nerveusement.

Sans doute que la rouquine aurait mieux fait de se taire, de ne pas trop se désolidariser du groupe, pour voir un peu mieux de quoi il en retourne. Pour qu’enfin son esprit accepte l’existence des deux créatures au sol. Mais elle a juste le temps d’entendre un hurlement, de voir une créature plus massive que les autres lui bondir dessus, la plaquant au sol brutalement et que ledit sol ne s’écroule dans un craquement sinistre. L’emportant elle et la troisième créature, un étage plus-bas. Le second impact lui coupe encore plus le souffle, elle lâche son fusil, voie trente-six chandelles danser devant ses yeux. Hannah à pourtant le réflexe sans doute salutaire de choper son arme de service dans son holster, avant que la goule ne revienne à la charge. De viser aussi bien que possible, quatre balles coup sur coup directes dans le crâne de cette saloperie, qui s’écroule dans une gerbe de sang nauséabonde.

— Je vais bien ! grogne la jeune femme. Putain, je vais bien…

Reposant sa tête sur le sol, elle reste allongée et tant pis pour l’odeur qui se répand dans la pièce. L’officier Brown a juste besoin de quelques minutes pour reprendre ses esprits, et sa respiration, enfin aussi bien que possible.

Mais ouais, son augmentation, elle ne l’aura pas volée !



Did you say Pineapple?
giphy.gifgiphy.gif


Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 41
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake
Noob

open graves  ft. petitananas  - Page 2 Empty

sam-claflin-15.gif
Jeremiah
Hunter

J'ai 32 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis capitaine de police et je m'en sors bien, si on veut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Fils à maman, capitaine d'aviron puis capitaine de police. Tout va bien, on aurait pu croire. Tout est toujours très bien allé. Jusqu'à ce que papa pointe le bout de son nez, un beau jour. La crasse, la suie et les odeurs de souffre dans son sillage. Il a toujours su qu'il été pas normal, Jeremiah. Il aurait préféré se contenter de ça. Plutôt que de savoir.


open graves  ft. petitananas  - Page 2 Tumblr_lon6yvbvpZ1qdunk8o1_500

Mais les cartes de la vieille Marga ont toujours su.

Demi-diable, il a refusé la main offerte par le géniteur, grand marquis des enfers. Se frayant une place parmi les vivants en écoutant au loin le lent tic-tac des enfers.
open graves  ft. petitananas  - Page 2 Tumblr_n9w42zJXlE1tdyqk1o1_500
Sam Claflin
C’est presque triste à dire, mais il y a une sorte de routine qui s’est installé là-dedans. Même s’il ne connait pas ces types, ils savent ce qu’ils ont à faire, et lui aussi. C’est assez commun comme problème, les goules. Souvent parce que leur créateur n’arrive pas à les gérer, parfois parce qu’elles l’ont bouffé. Too bad. Alors au final ça ressemble à une interpellation basique. Au détail près qu’ils ne plantent pas de fléchettes anesthésiantes dans le cul des petites frappes. Cela dit, ce ne serait pas une si mauvaise idée. Cela éviterait pas mal de morts. (Et de courses poursuites.) Aussi peu nombreux et souriants que soient leurs deux comparses, ils s’avèrent parfaitement efficace, et Jeremiah n’a qu’à s’occuper de tirer sur la deuxième goule en retrait, contractant déjà ses muscles atrophiés pour se jeter sur eux à son tour. Deux fléchettes qui ne l’empêchent pas de se précipiter sur lui, mais il fait un pas de côté pour l’éviter et trace un arc de cercle avec la crosse du fusil qui va percuter l’arrière du crâne de la goule pour la clouée au sol. Tentative pour se relever, mais l’anesthésiant fait finalement effet. Un coup d’œil vers Tom et Jerry et leur goule qui contemple aussi le parquet légèrement vermoulu. Fin du game. Il se tourne vers Hannah qui est entrée à son tour dans ce grenier puant.

Il braille en même temps que la goule. Contraint de garder son arme baissée pour éviter de toucher l’officier. Il n’a pas le temps. Il a le temps de rien. Le parquet cède et il sent son cœur chuter d’un étage en même temps que la rouquine disparaît sous la masse de la créature. _ Put… Une seconde avant qu’il ne reprenne ses esprits et lâche son fusil pour récupérer son arme de service. Deux pas vers le trou dans le parquet mais les coups de feu résonnent déjà en bas. Bonne nouvelle. Il croit. Le silence ensuite alors demi-tour en quatrième vitesse pour rejoindre l’étage inférieur, la bête et la belle. Priant intérieurement pour l’intégrité physique de l’officier. A peine un regard pour le monstre et s’assurer de sa mort et il se précipite vers sa coéquipière. _ Rien de cassé ? … qu’il demande tout bas en l’aidant à se redresser avec douceur. _ Tu ferais bien de sortir de là … Le gargouillis entre des substances dégoulinant au sol et leur odeur deviennent de moins en moins supportables. Le ruminant leur jette un coup d’œil de l’étage d’au-dessus, s’assurant que la situation est sous contrôle. _ On s’occupe des deux d’en-haut. Bonne chance pour le ménage. Le flic lui adresse un simple signe de tête et reporte son attention sur Hannah.

_ J’ai un coup de fil à passer. On descend.

S’il ne lui prête plus son aide, c’est juste parce qu’il a compris qu’elle genre de femme elle était. Alors il reste juste à côté, au cas où, et sort à nouveau son téléphone. Marchant dans le sillage de Brown attentif à ses mouvements, il attend moins d’une tonalité avec que son interlocutrice ne décroche. _ Bonjour miss Hooper, déjà au travail à ce que j’entends. Vous pourriez envoyer une équipe au 29 Rainham Road. Y a du ménage à faire. Oui ça va. Je vous rappellerai ce soir. Merci miss Hooper. Bonne journée. Toujours aussi expéditif, mais nettement plus poli. Il rempoche son téléphone alors qu’ils arrivent en bas. Jeremiah se dirige vers la cuisine à la recherche d’un truc à boire pour l’officier, et éventuellement d’une poche de glace à mettre… quelque part. _ On va devoir attendre un peu ici. Vous voulez un truc à b… c’est quoi ce bordel ? Frigo vide. Il retire ses gants et devine avant que ses doigts ne touchent les étagères que le réfrigérateur n’est pas branché. Un soupire mêlé à un grognement de lassitude lui échappe en même temps qu’il lève les yeux au ciel. Ok, il comprend enfin ce qui ne va pas dans cette baraque. Et ce que ça implique, et ça commence à la gonfler. Ils n’auraient pas pu avoir affaire à un vieux démoniste déjanté qui s’est fait croqué par ses créatures. C’aurait été plus simple.

De leur côté, les deux dératiseurs font leur taff. Vas et viens ponctués par des cliquetis de chaînes. Jeremiah renfile ses gants et cherche deux verres dans des placards qui s’avèrent essentiellement vides sauf ceux en évidence, ou stratégiques. Un décor. Il remplit les verres d’eau du robinet et en fait glisser un sur la table en direction de Brown. Il siffle le sien cul sec, et l’abandonne dans l’évier pour s’approcher de l’officier. _ Ca va, tu digères ? Il fait des aller-retour entre vouvoiement et tutoiement. Entre le formel et l’informel. Il soupire encore, fatigué, se frottant la barbe. _ Désolé pour tout à l’heure. J’ai pas encore trouvé la façon de préparer quelqu’un à tout ça. Faudrait peut-être que je commence par parler de la paie la prochaine fois. Il tente un vague trait d’humour un faible sourire aux lèvres, vite effacé par le bruit lugubre du corps traîné dans les escaliers au-dessus de leur tête. Charmant.


Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 420
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 30
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
cat

open graves  ft. petitananas  - Page 2 Empty

clem_011.jpg
Hannah
Brown

J'ai 25 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis officier de police et je m'en sors comme je le peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis assez bien.

* Petite dernière de la famille Brown
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que la police, mais la vie en a décidé autrement
* Demi-sorcière, mais ne le sait pas encore ignorant tout d’un monde parallèle.
* Qualités : Minutieuse, créative, discrète, travailleuse.
* Défauts : Maladroite, caractérielle, distraite, quelque peu introvertie
* Aime : La peinture, les promenades, son travail malgré tout
* N'aime pas : Les personnes superficiels, la violence, les moqueries, les crétins/es

open graves  ft. petitananas  - Page 2 Tumblr_inline_oyxtylxUv01tq4j4w_250
open graves  ft. petitananas  - Page 2 ShallowPopularBadger-small
Bree Kish
Vautrée au sol, la rouquine tente de faire quelques lents mouvements des bras, des jambes, du cou, bref de faire bouger son corps pour voir s’il n’y a rien de casser. Tout baigne a priori, elle risque d’avoir des sacrées courbatures, des beaux bleues également, mais elle s’en tire à bon compte quand elle voit la chute qu’elle vient de faire. Tournant la tête vers la goule, Hannah l’observe avec autant de fascination que de dégoût, vous savez comme ces gens qui ralentissent pour regarder un accident ultra violent. Bah, là, c’est la même chose, mais là elle l’accident juste devant sa tête, avec en prime l’odeur de plus en plus écœurante de la mort, du pourri et sans doute d’autres choses qu’elle ne préfère même pas tenter d’analyser. Alors que l’officier Brown se dit qu’il serait sans doute judicieux de se relever, Jeremiah arrive vers elle et l’aide finalement à se redresser sur ses deux jambes. Voilà une bien délicate attention de la part du capitaine Hunter, peut-être qu’elle l’a un peu vite classé dans la catégorie connard de service avec option ours mal léché.

— Ouais, souffle Hannah encore un peu sous le choc. Plus de peur que de mal…

Elle hoche ensuite la tête, c’est vrai que ça devient de plus en plus irrespirable à mesure que la goule se vide de sang et d’un liquide entre le jaune pisse et la jaune moutarde. Le globuleux passe rapidement la tête par le trou formé lors de sa chute, pour les prévenir qu’ils gèrent les deux goules. Et la morte, c’est à Hunter et elle de s’en occuper ? Ce n’est quand même pas de sa faute, si les choses se sont passées de telle façon à ce qu’elle a été obligée de tuer la troisième. À sa décharge, la rouquine pensée qu’il n’y en avait que deux, sinon elle aurait été plus prudente. Après tout, elle est novice dans la chasse aux goules. Néanmoins, son supérieur fait signe au type de la dératisation qu’il est ok, c’est donc qu’il sait comment gérer la chose.

À nouveau, elle hoche la tête, quand il lui dit qu’il doit passer un coup de fil et qu’ils vont devoir descendre. Les premiers pas ne sont pas très assurés, sa tangue même un peu, mais elle arrive tout de même à marcher droit. En revanche, elle sent pointer un super mal de crâne. Peut-être que passer par la case hôpital ne serait pas du luxe après en avoir terminée. La rouquine écoute tout de même la conversation rapide tenue entre Jeremiah et une certaine miss Hooper. Apparemment, cette dame, ou demoiselle, va donc envoyer des gens s’occuper de la goule crevée là-haut. Bon ça sera déjà de ça en moins à prendre en charge, tant mieux, parce que l’officier Brown en a déjà un peu plein le cul de cette matinée. Faut dire que ça fait beaucoup d’émotion en quelques heures.

Une fois en bas, le capitaine se dirige vers la cuisine et Hannah le suit dans la pièce, pour s’installer à l’une des chaises entourant la belle table en bois. Ça ne la dérange pas de devoir attendre un peu ici, du moins il ne faudrait pas que ça s’éternise. En attendant, elle se demande pourquoi Hunter lâche un juron en ouvrant le frigo. Ce n’est pas bien grave s’il n’y pas un martini déjà de prêt, elle se contentera d’un verre d’eau. Silencieusement, elle l’observe soupire, grogner et son visage se figer dans une expression un peu lasse. Hannah se doute que ça doit être un peu plus compliquée qu’un simple souci de boisson. La jeune femme tourne la tête vers le salon salle à manger, qui respire autant le luxe que le reste de la maison. Au-delà du fait qu’elle à l’impression d’être dans les pages d’un magazine de décoration, tout est trop bien rangée. Même chez elle, tout n’est pas aussi carré qu’ici, il y a toujours deux trois trucs qui traînent. En plus de ça, il n’y a pas d’effets personnels, pas de photos, rien qui ne fasse ressortir un peu de la personnalité du propriétaire des lieux. Ça cache quelque chose non ?

Hannah reporte ensuite son attention sur Jeremiah, qui vient de faire glisser un verre d’eau vers elle. Qu’elle commence à boire à petites gorgées, son estomac et encore tout ronchon, alors autant y aller doucement.

Si je digère ?

Elle hausse les épaules, pas vraiment sûr d’en être déjà à ce point. Et tiens, le capitaine est revenu au tutoiement. Est-ce qu’elle va encore se faire engueuler ?

— Je pense que je pourrais vous confirmer ça demain, ça fait beaucoup d’un coup à assimiler…

La rouquine se perd quelques instants dans la contemplation de son verre. Demain… Ça ne va pas être évident, mais elle sait très bien qu’elle ne pourra pas imaginer avoir rêvé, il y a eu bien trop d’informations pour ça, bien trop de choc. Son fessier va en témoigner. Hannah relève ensuite ses yeux sur Jeremiah, surprise de l’entendre s’excuser, puis esquisse un sourire à l’évocation de la paie.

— Justement, je me faisais la réflexion que le commandant à intérêt à faire cracher la maille s’il veut que je continue.

L’officier Brown rit légèrement avant de secouer la tête. Peut-être qu'elle devrait faire son méa-culpa, mais pas trop non plus.

— Vous excusez pas, je vous rappel que je vous ai collé mon coude dans l’œil, je crois qu’on est quitte, dit-elle un peu moqueuse. Mais blague à part, disons qu’on n’est pas parti du bon pied, et ce n’était ni évident de votre côté, ni du mien.

Les bruits à l’étage la coupent quelques instants dans sa parole et elle en profite pour finir son verre.

— Je ne sais pas trop comment les choses vont aller après cette matinée, mais pour l’heure la pause verre d’eau est finis. Il y a un truc en plus avec cette maison n’est-ce pas ? Et je suis sûr que vous avez déjà une idée derrière la tête !



Did you say Pineapple?
giphy.gifgiphy.gif


Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 41
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake
Noob

open graves  ft. petitananas  - Page 2 Empty

sam-claflin-15.gif
Jeremiah
Hunter

J'ai 32 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis capitaine de police et je m'en sors bien, si on veut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Fils à maman, capitaine d'aviron puis capitaine de police. Tout va bien, on aurait pu croire. Tout est toujours très bien allé. Jusqu'à ce que papa pointe le bout de son nez, un beau jour. La crasse, la suie et les odeurs de souffre dans son sillage. Il a toujours su qu'il été pas normal, Jeremiah. Il aurait préféré se contenter de ça. Plutôt que de savoir.


open graves  ft. petitananas  - Page 2 Tumblr_lon6yvbvpZ1qdunk8o1_500

Mais les cartes de la vieille Marga ont toujours su.

Demi-diable, il a refusé la main offerte par le géniteur, grand marquis des enfers. Se frayant une place parmi les vivants en écoutant au loin le lent tic-tac des enfers.
open graves  ft. petitananas  - Page 2 Tumblr_n9w42zJXlE1tdyqk1o1_500
Sam Claflin
Jeremiah apprécierait presque la situation s’il n’avait pas la désagréable impression d’être dans une tombe. La poussière là où elle ne devrait pas être et les placards qui sonnent faux. A bien y regarder, il manque tout dans cette cuisine. Le poivre et le sel dans un coin, le rouleau d’essuis tout à moitié déroulé, l’éponge mal essorée dans l’évier et un bout de pain sec qu’on a eu la flemme de ranger et qu’il faudra donner un chien au final. Ce qui fait une vraie cuisine quoi. Mais le rire de l’officier Brown lui arrache un vrai sourire et il l’observe terminer son verre, patientant les bras croisés. Sans se départir de son sourire il hoche la tête à la supposition de Brown.

_ La plupart de temps, les proprio de goules préfèrent les garder à lacave, c’est plus pratique. Si elles sont à l’étage et qu’ici c’est … un décor, c’est que l’intéressant est à la cave. Et il n’y a pas beaucoup de bestioles qui préfèrent des caves.

Il préfère ne pas trop s’avancer avant d’en avoir la confirmation. Surtout à voix haute. Ca commence à faire beaucoup en très peu de temps. Non seulement pour Brown qui se prend une sacrée claque dans le nez et dans les fondations de ses convictions, mais même pour lui. C’est peut-être une simple coïncidence. Certainement. Mais il n’aime pas ça. Plus qu’à croiser les doigts pour terminer la semaine sans autres incidents de ce genre.

Le flic se décolle du meuble sur lequel il s’était appuyé pour débarrasser la table du verre de Brown qui rejoint son compadre dans l’évier. Il jette un oeil au salon où les deux zouaves entreprennent de faire passer la goule anesthésiée par la fenêtre. Il ne peut empêcher un sourire narquois de s’afficher sur son visage. Trop content en plus de n’avoir pas à en faire d’avantage. Il finit par trouver la porte pour la cave sous les escaliers et s’enfonce en premier, une main sur le holster. Au cas où. Un sifflement admiratif. _ Jolie la petite garçonnière … Clairement le proprio des lieux est, ou était, du genre… hédoniste. Vieux meubles en vrai bois, pas ses recompositions à la con et installation électronique ultra-moderne dans soixante mètres carrés de sous-sol. C’est clean ici aussi. Mais il y a des trucs qui trainent. Des bouquins sur la table basse avec une paire de menottes (tiens donc), des papiers sur le bureau, une veste sur un des (un peu trop nombreux) canapés. Qui devraient certainement s’illuminer comme des sapins de Noël sous la lumière noire.

_ Y en a qui se font plaisir.

Il hausse les sourcils un brin moqueur et se met à chercher un truc précis. Un réfrigérateur, ou un truc qui y ressemblerait. Rien, mais à défaut d’une autre porte il y a un lourd rideau qui obstrue un passage. Sa main retournée sur sur arme de service, il tire lentement le rideau. Voilà le vrai garde-manger. Mais pas besoin de l'ouvrir pour savoir ce qu’il y a à l’intérieur, la boîte à dodo spéciale vampire grande ouverte à côté fini de confirmer ses suspicions. Boooooordel.

_ Va falloir identifier et retrouvé le proprio, même si je doute qu’il soit à la fois dans le coin et en vie. Si on peut dire.

Dans la mesure où l’on considère un vampire comme “en vie”.

Les yeux du capitaine se posent à nouveau sur son équipière qui inspecte les lieux de son côté. Il se voit mal tenter une diversion pour ne pas qu’elle s’intéresse à ce coin. T’façon il ne voit pas bien comment elle pourrait renoncer à tout fouiller de fond en comble vu son tempérament. Et un oeil au beurre noir, ça suffira pour la journée. Faire régulièrement du catch avec sa coéquipière n’est pas tout à fait dans ses plans. Il reste un instant immobile à la contempler avant de se décider.

_ Venez voir par ici.

Il lui fait un signe de la tête et disparaît derrière le rideau. Il se décide à quand même examiner le contenu du petit réfrigérateur, étant le genre de type persuadé que c’est plus simple d’en savoir sur quelqu’un en regardant l’intérieur de son frigo qu’en aillant une discussion avec. Informations plutôt intéressantes d’ailleurs. Pas de poches de sang piquées à une banque quelconque, ni stock propre prélevé sur une victime consentante comme la plupart des vampires qui se veulent civilisés. Dans le système. Celui-là apparement était plus solitaire. Les bouteilles en plastiques cabossées visiblement recyclées un paquet de fois et remplies un peu à l’arrache. Donc ouais, c’est intéressant. Il referme la porte et se tourne vers l’officier Brown.

_ Navré, mais ça ne s’arrange pas vraiment.

De toute façon, une fois qu’on met un pied dans ce monde, c’est dur d’en sortir. Faudra refaire un briefing à ce sujet. Si elle s’était entêtée dans l’enquête de la veille, elle allait peut-être changer d’avis en réalisant qu’ils avaient à faire à de bonnes vieilles sorcières en bonne en due forme. Pas juste a une bande d’allumés. Même si elles doivent certainement l’être si elles avaient bel et bien fricoté avec … ceux qui puent le soufre.

Revenir en haut Aller en bas
 
Petitananas
Petitananas
Féminin MESSAGES : 420
INSCRIPTION : 01/06/2019
ÂGE : 30
RÉGION : Nord, France
CRÉDITS : Môa

UNIVERS FÉTICHE : Fantsay, Horreur, Vie réelle, Science-fiction, Romance..
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3081-bonjour-tout-le-monde-d https://www.letempsdunrp.com/t3112-journal-de-bord-d-un-petitdino
cat

open graves  ft. petitananas  - Page 2 Empty

clem_011.jpg
Hannah
Brown

J'ai 25 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis officier de police et je m'en sors comme je le peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis assez bien.

* Petite dernière de la famille Brown
* Aurait aimé faire quelque chose d’autre que la police, mais la vie en a décidé autrement
* Demi-sorcière, mais ne le sait pas encore ignorant tout d’un monde parallèle.
* Qualités : Minutieuse, créative, discrète, travailleuse.
* Défauts : Maladroite, caractérielle, distraite, quelque peu introvertie
* Aime : La peinture, les promenades, son travail malgré tout
* N'aime pas : Les personnes superficiels, la violence, les moqueries, les crétins/es

open graves  ft. petitananas  - Page 2 Tumblr_inline_oyxtylxUv01tq4j4w_250
open graves  ft. petitananas  - Page 2 ShallowPopularBadger-small
Bree Kish
N’empêche qu’après une matinée aussi mouvementée, quelques minutes de pause, c’est vraiment agréable. Encore plus maintenant que Jeremiah lui montre un visage plus avenant, avec en prime un sourire. Bon, Hannah reste tout de même un peu méfiante, car elle se doute que le visage bougon et la mauvaise humeur n’est peut-être pas loin. En attendant, elle profite de cet instant de répit et d’un verre d’eau bien mérité, à défaut d’autres choses. Si pour le moment elle a toujours la tête dans le guidon, elle sait qu’une fois vraiment seule, son esprit va bien cogiter. Et Hannah sait très bien qu’elle ne va sans doute pas se reposer, mais faire des recherches sur Internet, et même aller fureter dans une librairie. Parce que oui, après ce qu’elle vient de voir avec les goules, il lui est maintenant plus simple de se dire que le rituel d’hier a bien été commis par des sorcières. Mais des vrai comme dans les légendes, avec des pouvoirs et peut-être même des balais pour voler, ce qui expliquerais le second cercle au plafond. L’idée est tout de même sacrément excitante, effrayante également. Alors, vu sa curiosité, il est sûr que la rouquine va faire des recherches, d’abord de son côté et sans doute après demander au capitaine ou elle pourrait avoir de plus amples informations.

Mais pour l’heure, il est temps de se remettre au boulot, un truc cloche dans cette baraque. Intuition dont elle fait part à Hunter, qui hoche la tête avant de sous-entendre à quoi ils ont peut-être à faire.

— Oh ! Je crois comprendre à quoi vous faites allusion.

Bon, elle n’a pas la science infuse des créatures de la nuit, loin de là. Mais l’être en question doit être un vampire, cave, caveau, c’est plus ou moins la même chose à deux ou trois exceptions prés. Enfin, elle va bien vite découvrir si elle a mis dans le mille ou non. Jeremiah débarrasse son verre maintenant vide, alors que les Laurel et Hardy de la dégoulisation traînent l’une des deux goules, pour la faire passer par la fenêtre encore ouverte du salon. Drôle de spectacle. Hannah finit par se redresser et rejoint le capitaine qui a l’air d’avoir trouvé la porte menant à l’escalier. La rouquine vérifie rapidement son arme de service, puis la garde en main, canon vers le sol, au cas où quelque chose d’agressif décide de pointer le bout de son nez. Après une petite volée de marches, le duo arrive dans un espace de vie, plutôt bien aménagé, mais qui ne plaire guère à l’officier Brown.

— Mouais, le jour ou un type m’emmène dans une cave, chouette petite garçonnière ou pas ! Je fuis vite fait bien fait.

Oui, oui, oui, puis cet endroit dégage une drôle d’atmosphère en plus, pas le genre d’endroit où elle aimerait passer la nuit. Réflexe de flic maintenant bien ancrée, Hannah enfile ses gants en latex et commence à farfouiller, elle doute que laisser des traces soit embêtant, mais sait-on jamais. Rien de bien intéressant dans la bibliothèque, à part des vieux classiques de la littérature romantique et des ouvrages traitant de matériel électronique. Quelques factures posées ensuite sur le bureau, ce type semble bien tenir ses comptes à jour, tout y est bien noté dans un carnet. « Tiens, la dernière entrée date d’il y au moins quatre jours ». Rien d’anormal en théorie, cependant, leur vampire potentiel fait des dépenses de façon très régulière.

— Oui, j’ai aussi le sentiment qu’il n’est plus dans le secteur, répond Hannah en se tournant vers un meuble. À savoir si le Mr est définitivement Ad patres ou non…

Elle ouvre le premier tiroir et découvre une impressionnante collection de bouton de manchette, la jeune femme en extirpe un et l’observe un peu plus attentivement. C’est de l’or, il y a un poinçon qui indique bien que ce n’est pas de la cochonnerie. La rouquine le repose ensuite bien à sa place, avant de noter qu’il en manque un dans l’une des paires. Prenant ça en note, Hannah se tourne ensuite vers Jeremiah qui vient de l’appeler et le rejoint derrière le rideau et… « Bon sang de bonsoir ».

— Bah ça alors !

C’est autre chose de voir un cercueil en vrai que dans des films ou des séries, intriguée, la rouquine s’en approche pendant que le capitaine Hunter fouille un frigo. Même sa boite en bois pour dormir est bien aménagé, une couverture et un coussin en plume d’oie, rien que ça, il ne se refuse définitivement rien le loulou.

— En tout cas il était très bien installé, je me demande ce qu’un vampire peu faire comme travail ?

Drôle de question ! Elle pourrait presque en rire si elle n’était pas plongée dans ce monde étrange jusqu’au cou. Un bruit au-dessus de leur tête, sans doute les deux gusses avec leur goule, lui fait brièvement relever les yeux au plafond. Moui, moui, absolument pas banal tout ça.

— Ouais, c’est moins amusant que c’est trop simple hein ! lui dit Hannah en reportant son attention sur lui. Du coup, c’est quoi la marche à suivre ? On passe le coin au peigne fin, ou on retourne là-haut attendre, je ne sais pas quoi ?

Ou plutôt qui, parce que d’après ce qu’elle a compris, une équipe de nettoyage doit venir s’occuper de la puante morte. En tout cas, même si Hannah nage encore littéralement en eau trouble, le monde de l’étrange semble être bien structuré. C’est rassurant. Un peu…



Did you say Pineapple?
giphy.gifgiphy.gif


Petitdinosor devient...*roulement de tambour* Petitananas !
Revenir en haut Aller en bas
 
HATAKE
HATAKE
MESSAGES : 41
INSCRIPTION : 06/06/2020
CRÉDITS : humanmgn

UNIVERS FÉTICHE : réel, hp, cyber, anime, asiat', dark et fluffy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3879-hatake
Noob

open graves  ft. petitananas  - Page 2 Empty

sam-claflin-15.gif
Jeremiah
Hunter

J'ai 32 ans ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis capitaine de police et je m'en sors bien, si on veut. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis très bien.

Fils à maman, capitaine d'aviron puis capitaine de police. Tout va bien, on aurait pu croire. Tout est toujours très bien allé. Jusqu'à ce que papa pointe le bout de son nez, un beau jour. La crasse, la suie et les odeurs de souffre dans son sillage. Il a toujours su qu'il été pas normal, Jeremiah. Il aurait préféré se contenter de ça. Plutôt que de savoir.


open graves  ft. petitananas  - Page 2 Tumblr_lon6yvbvpZ1qdunk8o1_500

Mais les cartes de la vieille Marga ont toujours su.

Demi-diable, il a refusé la main offerte par le géniteur, grand marquis des enfers. Se frayant une place parmi les vivants en écoutant au loin le lent tic-tac des enfers.
open graves  ft. petitananas  - Page 2 Tumblr_n9w42zJXlE1tdyqk1o1_500
Sam Claflin
_ Banquier. Vu qu’ils ont les dents longues.

Ah ah ah. Elle est bien bonne celle-là. Non ? Non. Même lui ne rigole pas, même si ça le fait sourire quand même. Bon, en vrai, il n’en a aucun foutue idée, mais banquier ça l’inspire plutôt. Sans doute parce qu’il n’aime pas leurs tronches. Ni aux banquiers, ni aux vampires. C’est un peu le même principe de toute façon. La seule différence c’est que certains pompent du sang, et les autres du pognon. Oui, c’est le genre à râler après le système et les impôts Jeremiah. Mais de manière générale, il râle après tout. C’est une sorte de principe dans la vie. Toujours est-il qu’il imagine très bien en banquiers suisse. Ou en gestionnaire de fonds aux îles Caïman. Ou assureur. Directeur des ressources humaines. Courtier en bourse, ou pire … rentier. Ou un truc dans le genre. Enfin des gens qu’il n’apprécie pas particulièrement, quoi. Bref, peu importe. De toute façon, la cavalerie trouvera bien un truc. Un jour. Toujours le même refrain, discrétion tout ça.

Donc passer au peigne fin ce n’est pas une mauvaise idée, mais vu que les autres vont repasser derrière autant s’éviter des efforts pour rien. Ils ont fait leur part pour l’instant. Et comme ça ils se feront un échange de rapports ce soir, ce sera parfait. Au lieu qu’il s’en tape deux. Hé hé. Bref.

_ Non on va s’barrer.

Il s’interrompt. Sonnerie de téléphone. Enfin la cavalerie. Faut qu’ils bougent de Westminster jusqu’ici mais quand même, ils peuvent coller les gyrophares et tout, pour griller les feux. Au lieu de se pointer pépouze après la guerre. Comme d’hab en fait. C’est toujours comme ça que ça e passe. C’est lui qui tombe dans la fosse septique, et creuse, et eux qui arrivent après dans leur belle combinaison pour tout nettoyer. Merci les gars mais ça serait bien de se pointer plus tôt la prochaine f…

_ Bordel !... qu’il gueule en grognant, éloignant son téléphone de son visage d’un geste sec. Pauvre tarée…

Il jette un regard suspicieux à Brown avant de s’éloigner un peu pour rouvrir la conversation sms qu’il vient de fermer à l’arrache. Le nez froncé il supprime la photo des fesses sans slip ni tout autre sorte sous-vêtement à nom exotique. Va falloir qu’elle arrête avec ça, ça devient de pire en pire. Et ça n’a absolument pas l’effet escompté. A moins que l’effet escompté sous de le foutre en rogne, et dans ce cas, ça marche parfaitement. En tout cas, apparemment Mulder et Scully ont prévenu maman qu’ils avaient fini le job.

Jeremiah s’éclaircit la gorge pour reprendre un peu de contenance. _ Désolé. qu’il lâche à l’attention de l’officier Brown et lui fait signe pour qu’ils sortent de là et retournent dans la pièce à vivre principal de leur hôte. Il balaye à nouveau la pièce du regard pour réfléchir à la situation mais il y a le postérieur blanchâtre de l’autre imprimé sur la rétine. Il soupire en passant sa main sur son visage. On en est où putain ?

_ On va juste attendre l’équipe, mieux vaut éviter qu’un voisin inquiet ne découvre la goule à l’étage…

Il grommèle en se grattant l’arrière du crâne. Va falloir qu’il appelle l’autre folle en sortant de là. La journée est loin d’être finie pour lui. Avec un peu de chance on l’appellera sur un triple homicide ce soir, ah ah. Non ce n’est pas drôle non plus. Mais il en est presque à espérer un autre cas paranormal plutôt que … ça.

Ils remontent au rez-de-chaussée pour sécuriser les lieux entre quelques minutes avant que la cavalerie n’arrive enfin. Des gens en costume trop propre, même ceux en combinaison. Les men in black qui descendent, et les astronautes qui montent après ses indications. Il suit les astronautes pour assister au départ de corps de la goule, la mine sombre. Ca ne lui plait jamais les morts. Même pour ces trucs-là. Au moins ce n’est pas lui qui l’a tué. C’est une maigre consolation mais c’est toujours ça. La bestiole chargée dans un van noir beaucoup trop nickel pour ce transport morbide il se permet enfin de décamper. Un congé pour la journée. Insistant auprès de Brown pour qu’elle reste chez elle-même si on la rappelle. En tout cas pour une affaire avec lui. Faut qu’elle reconnecte avec sa réalité pour faire les liens avec la nouvelle.

Bon ok, il se doute qu’Hannah fera bien ce que bon lui semble. S’il a compris un truc aujourd’hui c’est ça.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


open graves  ft. petitananas  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
open graves ft. petitananas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: