Partagez
 
 
 

 " La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 200525100718308786
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 D705a01a03defdedaf9559e9d216761f37f26338


avatar :copyright:️ TAG




Le monde ne pouvait s’empêcher de juger. Il était ainsi fait. Comme le souligna sa convive, peu importe le milieu, peu importe le sexe, dès que l’on quittait les standards de la société, on était pointé du doigt. C’était triste. Cela n’empêchait pas pour autant le millionnaire de vivre sa vie comme il l’entendait, avec ses travers. Mais à la différence de Katelyn, sa carrière était toute tracée et il n’avait pas besoin d’argent pour payer son loyer « Ça n’engage que moi, mais c’est cette originalité qui m’a donné envie d’apprendre à vous connaître » avant de rire tout en acquiesçant de la tête « Je suis plus Twitter pour ma part ». Malgré leur conversation, la jeune femme était tout de même parvenue à sourire, pour son plus grand bonheur. Un sourire qui s’élargit même à sa remarque. Il mima un chapeau qu’il retirait de sa tête en signe de remerciement avant de repartir sur un sujet tout aussi… Complexe ? Lourd ? « Ce n’est pas moi qui vous contredirait là-dessus » parce que c’était quelque chose qu’il avait largement souligné depuis leur rencontre « Il vous manque ? En tant que petit-ami je veux dire » osa-t-il demander concernant Arron. Après tout, ils étaient restés un peu de temps ensemble.

Ils poursuivirent la conversation à table, à la lueur des bougies, avec London Grammar en fond sonore et un plat français pour seul repas « Je vous excuse » en taquinant la jeune femme qui semblait surprise de ce qu’il avait sous-entendu. Il faisait l’idiot, celui qui n’avait pas compris et ça l’amusait « Vous vous en remettrez » tout en souriant avant d’être gêné par le compliment de la jolie brune. On le critiquait plus qu’on ne le complimentait dans son entourage. C’était nouveau pour lui « Ma sœur n’est pas de votre avis. D’après elle, je serai un mauvais exemple » avant de prendre une bouchée de son plat qui était, il devait bien l’avouer, succulent.
« Non… aucun problème » Même s’il fut assez surpris par la réponse de Katelyn qui précisa qu’elle lui répondrait ce soir. Il lui rendit son sourire et Lucious décida d’apporter un peu de légèreté à la conversation pour faire oublier son indiscrétion « J’ai perdu l’habitude de préparer autant à manger. Veuillez m’en excuser » tout en souriant, sachant pertinemment qu’elle le taquinait « Ça me fait plaisir » avant de se rendre compte, une nouvelle fois, qu’il n’était clair que pour lui-même « De faire tout ça pour vous » et ils finirent le dîner en toute décontraction, parlant de tout et de rien avant de rejoindre le salon, un café sur la table basse et lesdits gâteaux qu’il avait promis. Une gorgée et laissa la jeune femme lui répondre. Silencieux. Il le resta un moment, comme s’il sentait que la jeune femme n’avait pas fini malgré le petit aparté à laquelle il sourit.

Lucious posa sa tasse sur la table et se rapprocha près de Katelyn pour se saisir de sa main en douceur « Si l’amour ne rendait pas aveugle, trop peu se laisserait prendre dans ses filets » Il osa un maigre sourire et reprit « Venez » et il l’entraina avec lui jusqu’à la chaine hi-fi de laquelle il trifouilla deux-trois choses avant de rapprocher Katelyn de lui, la serrant contre lui, sa main toujours dans la sienne, posée sur son épaule et son autre main dans le bas de son dos « Écoutez la musique, laissez-vous porter » dansant sur Because You Loved Me de Céline Dion. Il tenta de chanter avec la chanteuse, en vain, riant plus qu’il ne chantait « Je suis meilleur danseur » souffla-t-il avant de poser sa tête contre la sienne, fermant les yeux et continuant de danser au milieu de son salon « Un jour, vous rencontrerez un homme qui saura vous regarder comme si vous étiez la huitième merveille du monde et qui prendra soin de vous comme si vous étiez un diamant brut… J’ai appris à ne plus croire au conte de fée lorsque le mien s’est terminé brutalement, mais je vais faire une exception pour vous » souffla-t-il à son oreille tout en continuant de danser dans son salon. Il se recula, la fit tourner sur elle-même et la ramena dans ses bras « Vous voyez que vous savez danser » et ajouta alors que la chanson se terminait pour passer sur Ashes de la même chanteuse « Il faudra danser comme ça au mariage de June » tout en se reculant pour voir le regard de Katelyn « Donc si Jerry ne m’avait pas aimé, je n’aurais plus d’amie ? » tout en affichant un sourire presque enfantin.


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 Empty

znwh.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 OvRg
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 FsMt


avatar :copyright:️ Moi meme

« -je suis contente de l’avoir toujours dans mon entourage. C’est un homme bien. Et je dirais que non. Malgré nos deux années à vivre ensemble, on est conscient l’un comme l’autre qu’il n’y a pas cette petite étincelle entre nous. On est resté très proche, il y a parfois une sorte d’attirance physique mais ça passe comme c’est venu. » Arron comptait beaucoup pour elle, mais plus comme l’être aimé. Même si comme elle l’avait sous entendu, sans être très clair, ils passaient du bon temps ensemble de temps à autre. Ils avaient cru être amoureux. Mais au final, il ne restait qu’une belle amitié.

« -tant que vous ne l’emmenez pas avec vous dans vos soirées délurées, je ne vois pas ce qu’il y a de mal à faire en sorte qu’une petite fille reste une enfant encore quelque temps dans ce monde où il faut grandir bien trop vite. » Le côté enfantin de Lucious devait ravir sa nièce, et Kate était persuadé que c’était bon pour la petite fille. Mais elle n’était pas sa mère, encore moins la sœur du millionnaire. Elle ne connaissait pas son attitude lorsqu’il était avec ses proches. Encore moins si la gamine était au courant des excentricités de son oncle.

En l’écoutant, elle fut rassurée de savoir qu’il ne se forçait pas à la recevoir ce soir chez elle. Katelyn n’aurait jamais imaginé passer une soirée comme celle ci avec lui. C’était différent. Plus classique peut être. Enfin, jusque là ils étaient restés distant l’un de l’autre et ça lui permettait de ne pas penser à ses sentiments naissant. Mais cela ne dura pas très longtemps. Après ses confidences au sujet de son ex, Lucious se montra plus proche et à nouveau bien plus tactile. Kate regarda sa main posée sur la sienne tout en l’écoutant. Un léger sourire. Non là elle n’avait pas été aveugle, mais vraiment débile. Un petit froncement de sourcils lorsqu’il l’invita à se mettre debout. Elle se pencha avec lui devant la chaine hifi tournant son visage vers le sien : « -intéressant... » commenta la jeune femme en souriant à nouveau amusée.

Elle voulu dire non, mais se pinça les lèvres avant de le laisser l’emporter dans cette danse. « -je ne vais pas vous contre dire... » souffla t elle en lui souriant, faisant abstraction de leur proximité. Elle se concentra sur la musique lorsqu’il posa son front contre le sien, évitant d’écouter son coeur qui venait de s’accélérer. Les mots du millionnaire la touchèrent, même si elle tiqua sur l’aveu qu’il venait de lui faire. La fin brutal de son conte de fée ? Elle ne posa pas de question. C’était un peu comme si ça faisait partie de leur soit disant contrat. Elle souffla pourtant en souriant en essayant de mettre un peu d’ironie dans sa réponse: « -si vous continuez ainsi c’est de vous dont je vais tomber amoureuse... » Un aveu, une mise en garde, de l’humour. A lui de voir comment il voulait interpréter ses paroles.

« -lorsque je suis dans vos bras je suis capable de beaucoup de chose visiblement ! » répondit Kate alors qu’il la ramenait à lui. « -si vous tenez à faire jazzer mes amis, oui bien sur... » non, elle ne pouvait pas se permettre d’être sérieuse là dessus. Parce qu’elle savait que c’était une foutue pente glissante, et qu’elle tentait de les éviter depuis le début de la soirée. Enfin, il lui remit bien vite les idées en place en la qualifiant d’amie. Elle le remercia intérieurement avant de rire : « -ah Jerry c’est un peu comme un frère. Un frère de galère certes mais il est très protecteur. » Elle n’échangerait cet homme contre rien au monde. « -ils vous ont tous adoré alors n’ayez pas d’inquiétude pour notre amitié. » Voilà, le moment de flottement était passé. « -et pour le conte de fée, je vais passer mon tour. » La musique c’était arrêtée pourtant ils dansaient encore collé l’un à l’autre, se regardant dans les yeux. « -merci beaucoup pour la soirée... » souffla alors Kate en français avec un sourire tendre sur les lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 200525100718308786
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 D705a01a03defdedaf9559e9d216761f37f26338


avatar :copyright:️ TAG




Les sentiments ne se contrôlaient pas. Ils venaient et partaient comme si de rien n’était. Un beau jour, on ouvre les yeux et on remarque que son cœur ne bat plus comme avant pour la personne à vos côtés. La vie était ainsi faite. Par chance, ils avaient su pérenniser cette amitié malgré l’issue de leur relation amoureuse « Des amis plus que des âmes sœurs ». Il espérait sincèrement qu’elle trouve l’homme qui saurait la rendre heureuse pour le restant de sa vie. Elle avait eu trop de travers, d’embûches dans sa vie pour ne pas être heureuse au moins une fois.

Un rire résonna dans la pièce alors qu’il répondit négativement de la tête « Vous trouvez mes soirées délurées ? » et il se mit à réfléchir « Vous n’avez peut-être pas tort. Mais non, je n’y emmène pas ma nièce, sacrebleu ! » Avant d’ajouter « Ma sœur me reproche son impétuosité, cette manière de dicter ses propres règles, de répondre à l’envie du moment sans se soucier du lendemain ». Alors que pour Lucious, cette manière d’être était devenue un art de vivre, sa famille n’était pas de cet avis, à l’exception d’Anna qui lui ressemblait un peu plus chaque jour. Il savait qu’il devait atténuer ces aspects-là de sa personnalité pour ne pas finir la risée de leur communauté et pourtant, comment dire non à un mode de vie totalement adopté et qui, d’une certaine manière, lui permettait de faire les plus belles rencontres de ces dernières années ?! Il en était tout bonnement incapable.

Une belle rencontre avec qui, il dansait au rythme de la voix de Céline Dion. L’un contre l’autre, sa tête contre la sienne, son corps contre le sien, il voulait lui faire oublier cette histoire qui l’avait rendu si malheureuse. Cette soirée n’avait pas pour objectif de replonger dans des souvenirs néfastes, mais plutôt de la faire sourire de nouveau. Finalement, ce fut lui qui se mit à rire « Merci » en notant qu’il était vraiment un piètre chanteur. Il ne pouvait pas tout avoir après tout. Il tenta de trouver les mots qu’il fallait pour la rassurer, pour lui dire qu’un jour, elle rencontrerait un homme qui saurait la rendre heureuse. Sa réponse le fit rire légèrement « Par chance, je ne suis pas un homme dont on tombe facilement amoureuse ». C’était la vérité. La seule femme qui l’avait aimé, était celle qui avait porté son nom. Jusque-là et après elle, aucune n’avait succombé. Il n’avait pas donc trop de craintes à se faire là-dessus. Même si ces paroles avaient fait surgir une sensation étrange à l’intérieur de lui. Comme si une voix au fond de lui aurait aimé que cela soit vrai. Elle était presque sourde, inaudible et il la fit rapidement taire de toute manière.

« Je vous donne de superpouvoirs » Tout en haussant brièvement les sourcils, taquin et poursuivit « Ça les occupera une partie de la soirée » en pensant aux ragots qui pourraient tourner lors de la soirée de mariage de June. Il se moquait bien de l’opinion des autres. S’il avait envie de danser ainsi avec Katelyn ce soir-là, aux yeux de tous, il le ferait. C’était sa marque de fabrique. Et puis, comme il le souligna implicitement, ses amis l’avait adopté « Ils le sont tous » et se recula légèrement pour regarder Katelyn « Qui a dit que je me faisais du souci ? » Son regard rivé dans le sien, dansant malgré l’absence de musique « Vous dites ça pour le moment » Tout en lui souriant avec douceur avant de l’entendre parler en français « C’est vraiment très sexy… je n’ai rien compris, mais c’est sexy » tout en riant. Il n’avait pas compris le moindre mot, mais il aimait réellement quand elle parlait français et déposa un baiser sur sa joue « Merci d’avoir accepté de passer la soirée avec moi Alice » et reposa sa tête contre la sienne, lâchant brièvement sa main pour appuyer sur le bouton de la chaine hi-fi, relançant la musique, mais ce fut Une Belle Fille A Aimer de Mulan qui passa, faisant éclater de rire Lucious « On remercie Anna qui touche à tout quand je suis absent » et décida de chanter à son tour, dansant un peu plus rapidement avec Katelyn « La mienne me trouvera beau, la mienne pas trop gros. Que pensez-vous d’une femme qui pense d’une grande clairvoyance ? Nooooooon »



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 Empty

znwh.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 OvRg
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 FsMt


avatar :copyright:️ Moi meme

« -c’est quoi cette expression de vieux ! » s’amusa Kate en entendant le sacrebleu sortir de la bouche de Lucious. Jamais elle n’aurait imaginé passer une soirée comme celle ci en sa compagnie. Elle se sentait bien. Bien mieux, bien plus légère que quelques heures plus tôt. Malgré tous ses amis a qui elle tenait tant, Kate n’appelait jamais personne pour parler de ses problèmes ou pour trouver une épaules pour la consoler. Ils avaient tous leur manières de faire, de lui reprocher de ne pas avoir téléphoné, de ne pas être venu le voir. Kate n’aimait pas se montrer sous cette facette de sa personnalité. Déprimé, de mauvaise humeur. Heureusement cela n’arrivait pas tout les trois jours. C’était assez rare parce qu’elle avait un caractère joviale et qu’elle essayait de prendre toujours la vie du bon côté, de se dire que ça allait aller. Lucious avait en quelque sorte réussit une prouesse ce soir. Il était parvenu à la faire parler, sourire et rire. En gros il l’avait presque porté pour qu’elle retrouve sa bonne humeur.

Tout en dansant Kate répondit en souriant : « -une chance pour moi et pour vous aussi ! » Comment pouvait il en être si sur ? Parce que de son côté elle avait vraiment de gros doute là dessus ! Mais les mots qui suivirent la confortèrent sur cette envie de faire disparaître ces sentiments absurdes. Une amie et une amitié sincère. Voilà tout ce qu’il voulait. Et c’était sans doute bien mieux ainsi. Même s’il avait tous d’un prince charmant, il n’était pas celui qui était fait pour elle. C’était ça qu’elle devait se marteler en tête.

« -ah mais si vous êtes serein tant mieux ! »
s’amusa la jeune femme en tournant sur elle même, avant de revenir dans ses bras. Puis elle se mit à rire joyeusement : « -je savais que vous alliez dire ça ! » Elle lui fit la traduction avant de sourire à ses lèvres sur sa joue. Un léger moment de tendresse avant qu’à nouveau les rires n’emplisse la pièce : « -j’adore ce dessin animé ! » Elle se mit à chanter en coeur avec lui, les pas de danses se faisant bien moins proche, bien moins appliqué. Ça lui faisait tellement de bien tout ça. D’autres chanson de Disney s’enchaînèrent et elle fut surprise de voir que Lucious les connaissait toutes. Alors qu’ils dansaient comme des enfants, Kate se prit les pieds dans le tapis, se rattrapa à Lucious, l’entraîna avec elle dans sa chute en riant. Une fois au sol, allongée sur le millionnaire, il lui fallu un bon moment avant d’arrêter de rire. Kate tourna sur elle même pour s’allonger à côté de lui et dit « -vous êtes un pro ! Je suis impressionnée ! » Elle tourna son visage vers le sien. « -j’adore passer ce genre de moments de grand n’importe quoi avec vous. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 200525100718308786
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 D705a01a03defdedaf9559e9d216761f37f26338


avatar :copyright:️ TAG




Il n’était pas certain que ça soit une chance pour lui, mais assurément, ça en était une pour elle. Ainsi, elle ne subirait pas cette malédiction qui semblait planer sur lui. En effet, Lucious ne cessait de se marteler que sa richesse avait eu des contreparties bien douloureuses depuis le début. Il avait perdu tout autant qu’il s’était enrichi. Comme si c’était le prix à payer. Il ne voulait pas revivre cela une fois encore… Alors oui, il espérait sincèrement qu’elle ne tomberait pas amoureuse de lui. Cette amitié, c’était tout ce qu’il avait et il voulait la faire pérenniser aussi longtemps que cela était possible. Mais comment lui dire cela ? Il sourit simplement. Pourtant, une petite voix ne cessait de lui répéter de lui en parler, de se confier, de mettre des mots sur cet interdit qu’il s’imposait depuis tant de temps, afin qu’elle comprenne… « Vous pensez que c’est une chance pour moi ? » Demanda-t-il, curieux de la manière dont elle avait dit cela, comme si ça sonnait comme une évidence. Parce qu’il n’avait pas l’impression que c’était une chance.

« Je ne devrais pas être aussi serein ? » Suspicieux avant de sourire pour laisser apparaître ses jolies rides d’expression au coin des yeux. Continuant de danser. Savourant le rire de Katelyn qui lui avait tant manqué. Sa mission était accomplie finalement « Ne tentez pas de me séduire en parlant la langue de Molière, je ne suis qu’un homme, je pourrais succomber » avant de déposer un baiser sur sa joue. Finalement, ils pensaient tous les deux la même chose. Ils appréciaient la soirée. Une soirée presque romantique. Enfin, c’était sans compter Anna et ses musiques Disney. Après tout, autant retrouver cette âme d’enfant, pensa-t-il en entendant le rire de Katelyn. Ils se mirent à chanter tout le répertoire d’Anna qui avait concocté une playlist de dessin-animé digne des plus grands. Les faisant danser en rythme, sans vraiment calculer leurs mouvements et c’était sûrement ainsi qu’ils arrivèrent sur le tapis. Lucious grimaça légèrement en tombant sur le sol, riant de leur chute mémorable. Puis son regard se posa sur elle, le regardant rire, allongé sur lui. Il semblait presque hypnotiser par elle, par son innocence, son rire, son attitude. Ne la quittant pas du regard, il la laissa rouer à ses côtés. Elle était si jolie à la lueur des bougies, ce sourire sur les lèvres qui lui allait si bien. Sa voix le ramena sur terre et après une brève hésitation, acquiesça alors qu’il se mit sur le côté, sa tête reposant dans sa main « J’ai un très bon professeur les week-ends et les vacances » avant de tendre la main pour lui replacer une mèche de cheveux « Vous devez être servi depuis notre rencontre » parce qu’il n’était pas du genre à rester sage dans un coin.

Embrasse-là de la Petite Sirène se mit à résonner alors que Lucious restait là, à observer la jeune femme, son regard vacillant entre ses yeux noisette et ses lèvres. Il lui saisit sa main, entrelaça ses doigts au sien, comme s’il laissait la chanson lui dictait ses gestes. Son regard accroché au sien, il approcha son visage du sien et resta interdit un instant son visage près du sien « Décide-toi mon garçon, n’attends pas demain. Elle ne dit pas un mot et ne dira pas un mot avant d’être embrassé » chantonna-t-il, comme un murmure et se résigna, embrassant le bout de son nez « Vous pouvez parler maintenant » alors qu’intérieurement, il était complètement chamboulé, perdu. Pourquoi avait-il tant envie d’embrasser ses lèvres dès qu’il était trop proche d’elle ? Alors qu’il tenait à elle qu’en tant qu’amie. Que se passait-il ? Les bougies sûrement. Lucious se redressa, tendant les mains à la jeune femme pour l’aider à se remettre sur pieds pendant que la musique passa sur Jamais je n’avouerai d’Hercule. Lucious lui fit un clin d’œil avant de débarrasser la table « Asseyez-vous, j’arrive » et tint parole, la rejoignant quelques minutes après pour boire une gorgée de café « Café frappé… » en remarquant qu’il avait eu le temps de refroidir. Il reposa sa tasse et ajouta de but en blanc « Vous dormez là ce soir ? »




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 Empty

znwh.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 OvRg
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 FsMt


avatar :copyright:️ Moi meme

« sans doute oui. J’suis déjà pénible avec vous en tant qu’amie. J’ai droit aux bougies, au dîner, à la danse… Et puis de toute façon, je suis pas la fille dont on tombe amoureux. Moi j’suis la bonne copine, celle qui déclare des je t’aime alors qu’elle a trop bu, qui saute dans les fontaines et qui rie pour pas grand-chose. » Mais oui Kate, continue comme ça ! Essai de te rassurer, de te dire que tout ça c’était dans ta tête, à sens unique. Pourtant en dansant là dans ses bras, coller contre lui dans cette ambiance tamisée, elle eut un flash. La boite de nuit, cette proximité, son regard, ses lèvres. Son envie de l’embrasser, il le lui avait avoué ! Mais il lui avait aussi dit qu’il s’interdisait cela. En faite… Heureusement, Lucious parla de Jerry et Kate chassa tout ça de sa tête. Si elle commençait à se faire des films, elle n’allait jamais ce défaire de tout ça. Ami ami ami !

« -je croyais que vous étiez difficile à séduire ? » répliqua Katelyn en souriant. « -si quelques mots de français suffisent à vous séduire, vous n’êtes pas bien compliqué non... » Elle le taquinait, et se dit que ça serait certainement mieux qu’elle ne dise plus un mot en français. Voilà, écarter peu à peu tout ce qui pouvait les conduire sur des chemins merdique.

Le fou rire qu’elle venait d’avoir à cause de leur chute tout comme de leur petit délire d’enfant, lui fit un bien fou. « -je ne pensais pas que vous allégeriez ma vie en vous rencontrant... » répondit la jeune femme sans le quitter du regard. Puis il y eut ce moment de flottement. Alors qu’elle voyait ses yeux désirer ses lèvres, son cœur s’accéléra à nouveau. Elle l’écouta chanter en souriant tendrement, avant de fermer les yeux lorsqu’il l’embrassa sur le nez. Une fois sur ses jambes, elle lui dit pour éviter tout sous entendu ou toutes idées tordues : « -faut que vous arrêtiez de faire ça. Sérieusement. Vous essayez de voir jusqu’où je peux résister ? Non parce que ami ou pas, c’est super tentant quand même hein… » Elle s’approcha de la chaine hifi et fit passer la chanson parce que les paroles étaient vraiment trop précises, et pointait bien trop du doigt ce qu’elle avait dans sa tête.

La jeune femme ramena sa tasse de café dans la cuisine, gardant son verre de vin à la main avant de retourner au salon en dansant seule sur Dance Monkey de Tones and I, chanson qu’elle adorait vraiment. « -oui je savais pas si vous vouliez le terminé quand même. » répondit Kate avant de bloquer : « -quoi ? Vous avez toujours peur de dormir seul ? » Un petit sourire avant d’ajouter avec un peu plus de sérieux : « non mais j’ai aucun affaire de rechange pour demain, je vais encore devoir vous taxer un t-shirt… » Elle réalisa qu’elle n’avait aucune idée de l’heure qu’il était. Elle déclinait l’offre mais en même temps qu’elle n’avait pas envie de partir. « -je suis désolée, vous êtes fatiguée ? J’ai pas vu passé le temps. Je vais appeler un taxi et vous laissez dormir. » Merde mais pourquoi est ce qu’elle s’entêtait !

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 200525100718308786
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 D705a01a03defdedaf9559e9d216761f37f26338


avatar :copyright:️ TAG




Malgré tout ce qu’elle pouvait dire, Lucious avait du mal à croire qu’elle était une fille dont on ne tombait pas amoureux. Même lui qui s’interdisait de ressentir autre chose que de l’amitié pour les femmes qui croisaient sa route, devait bien avouer que, dans d’autres circonstances, il aurait succombé. Ce n’était pas une hypothèse. Il aurait succombé. C’était un constat « Qui vous dit que je ne suis pas sensible à ce genre de femmes ? » avant d’ajouter « Comme Arron ». Il avait bien vu l’attitude du jeune homme à l’encontre de la jeune femme. Peut-être se trompait-il, mais il avait l’impression que lui était devenu un ami, mais que la réciproque n’y était pas. Et lorsqu’elle parlait français, il avait du mal à résister. Oui, dans une autre vie, il n’aurait eu aucun mal à tomber amoureux d’elle « Les femmes qui parlent français comme vous ne court pas les rues à New York, c’est pour ça que je suis difficile à séduire » tout en affichant un sourire suffisant sur les lèvres. Oui, il trouvait cela très sexy de l’entendre parler français. Est-ce que la langue de Molière dans la bouche d’une autre femme aurait eu le même effet sur le millionnaire ? Il en doutait. C’était sûrement un tout.

Lucious aimait cette légèreté, ces éclats de rires, cette quiétude qui l’envahissait en présence de Katelyn et cela semblait réciproque « Votre riche emmerdeur a des talents insoupçonnés » souffla-t-il avant que son regard n’accroche ses lèvres, puis ses prunelles noisette. La chanson semblait lui dictait son attitude. L’embrasser. Il en avait envie en cet instant. Mais se ravisa au dernier moment pour déposer ses lèvres sur son nez. Il était temps de prendre un peu de distance et l’aida à se relever. Sa main se perdit dans ses boucles blondes en l’entendant, souriant à ses mots « Super tentant ? » avant de s’approcher, lui murmurant comme un secret « Qui a dit que c’était vous que je testais ? » avant de débarrasser la table. Parce qu’en réalité, il avait envie de se laisser tenter. Il n’était même pas sûr de savoir encore embrassé après tout ce temps. Il commençait même à oublier la sensation d’un baiser. Mais il devait résister. Pour elle. Il lança un regard en direction de la jeune femme, souriant en la voyant danser avec son verre de vin « J’aime le café froid, ne vous en faites pas » avant de lui demander de rester pour la nuit. Pourquoi ? Il n’en avait pas la moindre idée. Un petit rire « Je crois bien » avant de baisser les yeux devant son refus, ou en tout cas à ce qui ressemblait à un refus. Elle voulait partir… « Non, je ne suis pas fatigué » et se saisit du verre de la jeune femme pour le porter à ses lèvres « Il est vraiment très bon » Tout en observant le verre, et le lui rendit « Ne partez pas. S’il vous plait » Tout en posant sa main sur celle de Katelyn « Je vous prêterai un t-shirt » alors qu’on son regard accrocha de nouveau ses lèvres, puis ses yeux noisette « Je serai un gentleman. Promis » Tout en levant la main droite comme s’il prêtait serment au Tribunal.

Lucious serra sa main dans la sienne et l’attira avec lui dans sa chambre, lui lâchant la main pour ouvrir son dressing qui ressemblait plus à une pièce à part entière et sortit plusieurs types de T-shirt, de football, moulant, trop large, même une chemise avant de justifier ce dernier choix « La chemise, c’est très sexy aussi » et déposa le tout sur le lit tout en écartant les bras « Faites votre choix » avant de glisser ses mains dans les poches « Mais vous n’êtes pas prisonnière… Vous pouvez rentrer chez vous si vous le souhaitez vraiment. Je ne vous en tiendrai pas rigueur, je comprendrais ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 Empty

znwh.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 OvRg
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 FsMt


avatar :copyright:️ Moi meme

Bon, elle avait froncé les sourcils ne comprenant pas ce qu’il voulait dire. « -j’en sais rien moi quel est votre type de femme ! » répondit elle avant d’ajouter : « -et quant à Arron ne vous faites pas de fausses idées. Parce que vous n’êtes pas le premier à le faire. C’est très clair entre nous. Je vous l’ai dis, on a toujours beaucoup de tendresse l’un pour l’autre, parfois il y a une espèce de manque physique mais on sait ce que ça donne en couple. Et c’est pas ce qu’on veut. » Bon, elle n’avait pas envie de lui faire un dessin encore moins un exposé. Et surtout elle ne voulait pas lui dire de vive voix que oui parfois ils couchaient encore ensemble ! Parce que ça, même ses amis les plus proches n’étaient pas au courant. C’était pas forcement super sain, mais c’était comme ça entre Arron et elle. Tant que Kate ou lui ne trouveraient pas quelqu’un d’autre pour des relations sérieuses, et bien ce petit manège continuerait. Au final ils finiraient peut être leur vieux jours ensemble. Kate bougea la tête de gauche à droite tout en souriant. « -vous êtes capable de dire des choses totalement absurdes. »

Lorsqu’il lui parla à l’oreille, à nouveau elle secoua la tête en souriant. « -si c’est un petit jeu, faut vraiment arrêté. C’est bon maintenant, ça fait trois fois si mes souvenirs sont bons et ça fait trois fois que vous êtes amplement capable de résister. » Non sérieusement, il ne fallait pas qu’il s’amuse à ça avec elle. Kate décida de faire comme si la conversation était terminée, se remettant à danser tout en terminant son verre de vin. Ça serait gâcher que de ne pas finir. D’ailleurs, c’était très bien qu’ils n’aient pas bu plus. Enfin ça n’empêcha pas Lucious de lui faire une proposition étrange. Dormir ici ? « -c’est pas vraiment une soirée pyjama si j’ai pas de pyjama... hééé !!» il venait de lui piquer son verre. Elle resta la bouche ente ouverte en entendant sa demande. Ça sonnait presque comme une supplique. Un sourire en coin en repensant au fait que le t shirt de la dernière fois n’avait pas vraiment fait son job… Enfin, elle n’avait pas bu outre mesure alors elle ne risquait pas de finit en sous vêtement blottit contre Lucious. « -arrêtez de faire ça ! » elle posa sa main libre sur les yeux du beau blond en riant. Oui, valait mieux rire de ça parce que sinon son cerveau allait prendre le pouvoir et broder de belles histoires sans queue ni tête.

« -pas un baiser et direct dans votre chambre… c’est original. » bon d’accord là c’était elle qui tentait le diable. Son verre encore en main, elle le regarda fouiller dans ses affaires. « -non mais le but c’est pas d’être sexy ! A moins que vous désiriez continuer vos expériences de résistance et de tentation ! » Un sourire en coin avant qu’elle n’ajoute : « -de toute façon j’ai même pas besoin de porter votre chemise, je sais maintenant que trois mots en français et vous frissonnez ! »

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 808
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Icon : Tumblr/ gif : Tumblr

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903 https://www.letempsdunrp.com/t3787-bienvenue-dans-mon-humble-demeure#80057
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 Empty

200515111407214259.png
Lucious Thompson
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis raider d'entreprise et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Je suis l'héritier d'une entreprise spécialisé en rachat d'entreprise en difficulté pour les démolir et les revendre en pièces détachées. Né avec une cuillère en or dans la vie, je n'ai jamais manqué de rien, financièrement parlant, me permettant de vivre dans le luxe le plus total. Une bénédiction, certains dirons. Pour moi, c'est une vraie malédiction qui me pousse à expérimenté tout ce que la vie peut offrir au plus grand désespoir de mon feu mon père lorsqu'il était encore de ce monde.
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 200525100718308786
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 D705a01a03defdedaf9559e9d216761f37f26338


avatar :copyright:️ TAG




Si elle ne savait pas quel était son genre de femmes, c’était peut-être parce qu’il n’en avait pas réellement. Il s’était toujours laissé porter par l’instant présent, le charme de la découverte, les regards du premier flirt, les conversations qui refaisaient le monde. C’était comme ça qu’il s’était laissé charmer par son épouse et c’était comme ça que Katelyn était devenue son amie. Une rencontre inopinée, le résultat d’un pur hasard qui finalement, chamboulé une vie « Vous » répondit-il alors simplement en haussant les épaules, comme si sa réponse était banale et lorsqu’il évoqua Arron, il sourit en se rendant compte qu’il n’était pas le seul à avoir l’esprit fleurissant d’imagination « En tout cas, c’est un gentil garçon » conclu-t-il parce que c’était sincère. Réservé, mais gentil et c’était peut-être ce qui rassurait Katelyn pour se laisser aller à quelques folies sous les draps avec ce jeune homme. En tout cas, c’était ce qu’il avait compris du sous-entendu. Il n’y avait pas de mal à se faire du bien. Il ouvrit la bouche, faussement choqué par ce que son amie venait de lui dire, puis sourit « Je vous l’accorde ». Oui, il était capable de débiter des absurdités plus vite que certains politiciens. Une performance.

« Vous savez ce que l’on dit ? Jamais trois sans quatre, la quatrième c’est la bonne » tout en se dirigeant vers la cuisine. Oui, il cherchait le bâton pour se faire battre. Mais ce n’était pas parce qu’il était au régime, qu’il ne pouvait pas jouer avec la souris. Enfin, ce n’était pas l’expression officielle, mais Lucious s’en accommodait très bien. Et ce soir, le chat voulait que la souris lui tienne compagnie. Pourquoi ? Il n’en savait trop rien. Peut-être parce qu’il passait une excellente soirée et qu’il ne souhaitait pas qu’elle se termine maintenant « On vous en trouvera un ! » avant de se saisir de son verre malgré sa réaction qui le fit sourire tout contre le verre. Il lui prêterait un t-shirt. Tant qu’elle ne l’enlevait pas, ça ne posait pas de problème « Je n’ai rien fait » rétorqua-t-il en riant lorsqu’il sentit la main de Katelyn sur ses yeux. Oui, il avait recommencé à la fixer comme s’il allait l’embrasser. En effet, il devait vraiment arrêter ça. Pour la peine, il l’entraina avec lui dans la chambre, se retournant pour lui lancer un regard taquin « Je suis un homme plein de surprises » en préférant omettre l’évocation du baiser. Elle tentait le diable. Il tentait de l’éviter.
En sortant les vêtements de son dressing, il releva ses yeux clairs sur elle, continuant de sourire « L’appartement de la tentation » tout en réfléchissant à ce que ça pourrait être et en frissonna presque de dégout « Mauvaise idée, mauvaise idée. Ça me rappelle une soirée dans laquelle j’ai été convié. Il y avait une fontaine à chocolat, mais pas de fruits. J’étais déçu. Mais l’hôte m’a expliqué que c’était pour nous. Certains se laissaient lécher par les autres convives… Brrr… J’ai pris mes jambes à mon cou ce soir-là. Mauvaise idée » avant de relever son regard sur Katelyn « De quoi on parlait déjà ?! Ah oui ! Les vêtements. Vous choisissez » tout en présentant les choix s’offrant à elle. Lucious plissa les yeux devant son regard en coin. Plus la soirée avancée et plus cette dernière semblait vouloir jouer avec lui « Vous connaissez maintenant mon point faible » avant de se saisir de son propre pyjama « Je vous laisse vous préparer » et se rendit dans la salle de bain pour troquer son costume pour un bas de pyjama et un de ses T-shirts moulant qui ne laissait guère de place à l’imagination. Elle jouait. Lui aussi allait jouer. Pendant qu’elle se préparait, Lucious jeta les coussins du canapé au sol, récupéra ceux des différentes chambres, une bouteille de vin qu’il disposa sur la table et lança de nouveau la chaine hi-fi sur des musiques Disney. Autant que la playlist d’Anna leur soit utile. Et ça allait parfaitement dans le thème de la soirée pyjama.

En la voyant sortir, il laissa ses yeux glisser sur sa silhouette avant de s’approcher d’elle et la saisit pour la porter sur son épaule, suivant son unique envie du moment et tourna sur lui-même avant de la lâcher sur les coussins au sol donnant une vue imprenable sur Manhattan la nuit. A peine l’eu-t-il posé au sol, qu’il la saisit par les mains « Venez » et entra dans l’ascenseur « Il n’y a personne à cette heure-ci », appuyant sur le bouton contenant une lettre. La seule. Un vent frais s’engouffra dans la cage d’ascenseur en arrivant. Il l’entraina avec lui sur le toit, prenant bien soin de rester au milieu de ce dernier « C’est beau n’est-ce pas ? ». Il faisait un froid de canard malgré le printemps. Mais la vue en valait le coup « Ne vous approchez pas du bord ».




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 758
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 32
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t1560-boom-baby
Narnia

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 Empty

znwh.bmp
Katelyn Thomas
J'ai 36 ans et je suis à NY. Dans la vie, je suis en galère et à la recherche d’un nouvel emploi et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

D’origine française, elle est arrivée il y a maintenant plus de 10 ans sur le sol américain. Parce qu’elle voulait changer de vie, d’horizon et tenter sa chance ici. Mais le rêve n’est pas tout à fait devenu réalité. Journaliste de métier, elle a passé plusieurs années à être reporter pour un journal tv d’une chaine que personne ne regarde, à devoir se taper tout les reportages les plus miteux. Ça fait deux semaines qu’elle s’est fait virée. Alors pour trouver le moyen de payer le loyer de son petit appartement, elle enchaîne petit boulot sur petit boulot.

" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 OvRg
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 FsMt


avatar :copyright:️ Moi meme

« -non non, la véritable expression c’est jamais deux sans trois. » rectifia Kate. Et il n’y aurait pas de quatrième, il allait arrêter ses conneries. Parce que si lui était capable de résister, de son côté, elle n’en était pas certaine. Elle venait de lui confier que c’était extrêmement tentant ! « -vous mentez très mal Chapelier ! » commenta la jeune femme alors qu’il prétendait ne pas avoir jonglé une nouvelle fois entre ses lèvres et son regard. Elle n’avait pas halluciné. Même si elle aurait préféré ! Une fois dans la chambre elle sourit en répondant : « -je sais... » oh ça oui elle avait bien comprit qu’il était doué pour les surprises. C’était ce qui le rendait si unique d’ailleurs. Ce qui faisait qu’elle s’était vraiment attaché à sa personnalité et à sa façon d’être.

« -ça fait un peu titre de roman érotique… »
un petit grimace accompagna sa remarque avant qu’elle ne fronce les sourcils en écoutant son histoire. « -comment est ce que vous parvenez à vous retrouver à de telles soirées ?! Les gens sont vraiment tordus… et c’est gâcher du chocolat clairement ! » sa dernière remarque était pleine de bon sens. Sans parler du fait que ça devait coller partout, glisser au passage également… « -exactement… » répondit Katelyn en français avant de rire et de le laisser filer à la salle de bain. Elle regarda les vêtements qu’il avait mit à sa disposition, hésitante sur le choix. De toute façon, elle allait avoir les jambes à l’air, puisqu’il n’avait pas trouvé bon de lui trouver un pantalon de jogging bien large pour compléter tout ça. Heureusement pour elle , elle portait un boxer. En dentelle noir certes mais cela couvrirait au moins une partie de ses fesses.

Elle opta finalement pour la chemise parce que c’était ce qu’il y avait de plus long. En l’enfilant elle ferma les yeux quelques secondes. Elle allait devoir dormir avec ce parfum… Le parfum de Lucious qu’elle appréciait tant. Elle n’allait pas fermer l’oeil de la nuit… Elle prit son courage à deux mains pour revenir dans la salon, un peu mal à l’aise. Encore plus lorsqu’il la détailla du regard de haut en bas. La jeune femme lâcha un petit cri de surprise avant de se mettre à rire alors qu’il la transportait tel un sac de farine. Une fois dans les coussins elle sourit en voyant l’installation. « -vous nous avez construit un fort ? » soirée pyjama comme s’il avait quinze ans. Elle aimait ça. Cet homme lui faisait tellement de bien sans même s’en rendre compte. Et sans se forcer visiblement.

Une fois dans la cage d’ascenseur elle le regarda avant de demander : « vous vous êtes pas dit qu’une balade aurait été mieux encore habillé ? » Son sourire se fit moqueur avant qu’ils n’arrivent sur le toit de l’immeuble. La jeune femme ouvrit de grand yeux en voyant la ville s’étendre devant eux. « magique... » souffla elle avant de réprimer un frisson. Pas sur qu’en robe elle aurait eu moins froid mais tout de même… Elle se rappela alors qu’il avait le vertige. « je reste près de vous... » souffla la jeune femme en se disant que sa demande de ne pas s’approcher plus près du bord était plus pour lui que pour elle. Kate passa son bras dans le dos de Lucious, avant de glisser sa main sous son t-shirt. « -je suis gelée. » précisa la jeune femme sans pour autant détaché ses yeux de la merveilleuse vue qui s’offrait à eux. Malgré cela, elle commença à danser lentement d’un pied sur l’autre. « -on reviendra une autre fois, avec des couvertures si vous voulez bien. » Sinon elle allait mettre trois heures à se réchauffer et avec sa chance tomber malade.

Elle se détacha de lui une fois dans l’ascenseur, frottant ses mains l’une contre l’autre. « -vous montez souvent là haut ? » demanda t elle en croissant ses bras comme si cela allait la réchauffer d’avantage. A nouveau dans l’appartement elle fut ravis d’y trouver un peu plus de chaleur. « -je pensais pas que vous étiez pantalon de pyjama. » un sourire taquin avant qu’elle ne prenne leurs verres pour venir s’installer dans les coussins.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious] - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
" La richesse est un voile qui couvre bien des plaies" [Katelyn/Lucious]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: