Le deal à ne pas rater :
Paquet de 6 Cartes Animal Crossing Sanrio Welcome Amiibo à 10€
9.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 431
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau. Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Au bord des côtes, il y a des personnes prêtes à braver les danger pour sauver ceux dans le besoin. Ils agissent sur les terres, et sur les eaux. Simone et Emilie font partie de la même équipe de sauveteurs ; si l'une est dans l'action du terrain, l'autre se cache toujours derrière les écrans de contrôle bien qu'elle manque de l'adrénaline que le reste de son équipe vit. Mais leur quotidien va être chamboulé lorsqu'ils se perdront sur les eaux lors d'un sauvetage. Chaque enfant rêve un jour de tomber sur la carcasse d'un bateau fantôme : aucun adulte sain d'esprit ne serait capable de faire ce souhait. Pourtant, lorsque l'aventure se présente, on a pas vraiment d'autres choix que d'avancer. Quand le présent se mélange à l'Histoire, la peur qui en ressort peut pousser les gens à n'importe quels actes pour survivre.
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 431
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau. Empty

tumblr_pxgyqzotqh1tkbgvmo3_500.png
Emilie
Heisenberg

Emil habite au bord de la mer, alors qu'elle déteste l'eau. Elle sait nager, mais en a une peur bleue incontrôlable. Emilie n'est pas une fille comme les autres : elle ne s'aime pas, et n'aime pas son corps. Depuis son adolescence, elle est devenue si masculine pour cacher ses complexes, qu'elle en est arrivée à bander sa poitrine pour l'amincir pour qu'elle ne se voit pas sous ses vêtements. Elle ne tombe pas amoureuse -comment le faire alors qu'on ne s'aime pas soi-même ? Mais Emil est un véritable coureur de jupons dans l'excès.

SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau. 1588408031-ezgif-7-cc60e2526172

Etonnamment, elle travaille en temps que sauveteur en mer. Elle ne met point le pied dans l'eau car, contrairement au reste de son équipe, elle reste sur la terre ferme pour gérer les radios et équipements électroniques qui peuvent aider les siens partis en mer. Si elle s'occupe des interventions sur la terre ferme, Emil n'est jamais montée sur un bateau hormis lors de l'obtention de son diplôme. Emil est fanatique des épaves perdues dans l'océan : pourtant, elle ne les voit qu'en photo et ne compte jamais y mettre un pied.

Marie Avgeropoulos :copyright:️ andthereisawoman
Son sac tombe lourdement sur le sol du bâtiment de sauvetage. Elle est montée en haut de la falaise avec sa grosse voiture, l'a garée sur le parking. A sa place de service : Emil aime voir son nom de famille écris en jaune devant l'entrée du bâtiment. Elle vient ici, s'installe comme si elle était destinée à y passer la journée. Mais les affaires qu'elle trimbale n'ont rien à voir avec celles qu'elle emmène lorsqu'elle vient faire son service : bottes, combinaison, son propre casque pour poser sur ses oreilles -elle ne supporte pas celui fourmis par l'état-, ont laissé place à une serviette de plage, de la crème solaire, un livre et de simples écouteurs sans fil. Emil enlève ses lunettes de soleil, mais les garde à la main, en s'avançant dans le poste de sécurité.

" - Ils sont dans la cafétéria," Annonce l'homme derrière les nombreux écrans, un sourire aux lèvres, alors qu'il se détourne d'elle pour poser son attention sur l'écran du radar côtier. " tu t'es enfin faite coincer ?"
" - J'espère bien que t'as l'intention de me laisser ta place, en fait."

Il rigole, et bien qu'elle ait envie de le faire aussi, Emil compte trop sur ce plan pour laisser sous entendre que cela pourrait être une blague. Du moment où elle entre dans cette pièce, elle est hypnotisée par tous les écrans, et les documents qui entourent son collègue. Mise à part les nouvelles affaires d'aujourd'hui, elle sait exactement sur quoi il travaille pour l'avoir fait avant lui. Dès lors qu'elle pose trop d'attention sur les points verts, représentant les bateaux près des côtes et plages les plus proches, l'homme la fait reculer en passant son bras sur le ventre d'Emil pour la pousser -doucement-, mais avec brusquerie parce qu'ils sont comme ça : bruts de décoffrages.

" - Laisse tomber Emil !" Une nouvelle voix se fait entendre ; celle d'Anthony, le supérieur d'Emilie. " Tu pourras pas le soudoyer, tu montes ton cul dans la jeep et on y va !"
" - Vous êtes vraiment des enculés..." Qu'elle souffle, mais elle rigole. Nerveusement, Emil rigole jaune mais c'est surtout parce que l'esprit d'équipe de cette caserne lui met du baume au coeur. " Qu'est-ce que j'vous ai fait, pour que vous soyez tous ligués contre moi, sérieux ?"

C'est son jour de congé. Emil aurait préféré le passer partout, et surtout au travail, plutôt que sur la plage où ses collègues veulent l'emmener. La caserne est divisée en deux équipes ; ainsi, ils peuvent se relever et toujours être à la hauteur des manœuvres que l'on attend d'eux. Anthony est son chef d'équipe, mais pas celui de Ian, derrière les écrans. Emil sait d'avance qu'elle pourrait passer une bonne journée avec eux -comme toutes celles qu'ils ont déjà passé. Mais la simple idée d'être face à l'océan, sur cette plage où tous seront en maillots de bain, lui donne la nausée.

Mais elle finit quand même par jeter son sac dans le petit coffre de la jeep. Tous les membres de l'équipe ont quitté la cafétéria : ils n'attendaient que son arrivée à elle pour s'empresser de partir. Eux, la plage, ils aiment ça. Ils y passent énormément de temps, comme quasiment toutes les personnes sur terre qui ont la chance de vivre à côté de telles idylles. Elle sait profiter de l'air, de l'odeur, du bruit des vagues et même de voir l'océan. De loin, tant que l'on ne lui demande pas de s'y baigner. C'est le regard des autres, mais surtout son propre regard sur son corps, qui l'empêche de pouvoir en profiter. Parce qu'elle peine à être bien, même seule, les yeux fermés, dans une baignoire. Elle n'est pas l'être humain qui gaspille le plus d'eau au monde.

" - Et moi qui pensais que tu serais de mon côté..." Elle mime de bouder en attachant sa ceinture. Son regard est posé sur le doux visage de sa collègue ; Simone, ce trophée qu'elle voudrait tenir dans sa main une fois dans sa vie. " Tu brises mon petit coeur." Elle veut la charmer, comme d'habitude. Qu'elle soit avec une femme, ou non, ne change jamais rien au regard qu'elle porte à sa collègue. " Mais t'es toute aussi mauvaise qu'eux en fait."

Les hommes de la jeep se mettent à rire, ils pensent tous qu'Emil ne manque pas de culot à draguer tout ce qui bouge, devant les yeux de n'importe qui. Anthony -au volant de la voiture- pense même qu'elle n'a pas trop de mal à passer de la fille désespérée à l'idée d'avoir les pieds dans le sable, à celle qui fait la forte tête pour avoir le regard d'une autre femme posée sur elle. Emil, elle est certainement pire que tous les garçons de cette voiture réunis : elle ne recule devant rien quand il s'agit d'avoir une femme.

" - On y reste pas jusqu'à ce soir, hein, putain !" Qu'elle grogne au milieu du voyage, en s'accrochant au siège avant pour s'avancer vers les deux personnes devant. " C'est pas ce que j'appelle un congé, voir vos faces toute la journée les mecs."
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 553
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau. Empty


Simone Olhouser

The most powerful weapon on earth is the human soul on fire.

Ce petit sucre d'orge est née en soirée, alors que tard le soir persistait les dernières lueurs du jour, un certain jeudi d'été, le 02 juillet 1992, très exactement, dans une petite ville. Elle est sauveteur en mer. Dès son plus jeune âge, elle a pratiqué la natation. Elle a toujours rêvé de se spécialiser dans les interventions nautiques.

Naturel serait le mot exact pour décrire la fille, autant physiquement que dans son tempérament. Généreuse, ambitieuse, curieuse, joueuse. L'humour est un excellent moteur pour capter son attention. Très peu matinale.



La demoiselle est présentement en couple avec un homme, mais elle se questionne énormément quant à son orientation sexuelle. Elle pense avoir des sentiments pour sa collègue féminine.


Alycia Debnam-Carey :copyright:️ Schizophrenic
Tu m'expliques pourquoi je ne peux pas venir déjà?
Parce que c'est une journée entre collègue, je te l'ai déjà dit mon coeur. Alors arrête de t'inquiéter pour rien.

Elle embrasse chastement la joue de son petit-ami avant de fourrer une serviette de plage dans un sac, ainsi que son paréo préféré, des barres tendres, de l'écran solaire, une bouteille d'eau, des lunettes de soleil, des vêtements de rechange, et autres choses qu'elle pourrait juger pertinent à amener avec elle. Elle mime volontairement ne pas entendre le « ouais » soupiré par son petit-ami. Il y a des moments où elle le trouve possessif et rabat-joie. Il est incapable de se faire à l'idée que la majorité de ses collègues soient des hommes. Pourtant, ce n'est pas d'eux dont il devrait s'inquiéter.

Tu devrais appeler ton pote Mike, vous pourriez aller manger un bout, aller faire un tour au pub et jouer quelques parties de billards ; t'en penses quoi?
Mouais, je verrai, pas trop la tête.

Non, effectivement ; son langage corporel s'exprime avec tant d'impudeur qu'elle le ressent jusque dans ses tripes, que ça ne lui plaît pas. Et si d'ordinaire Simone apprécie être dans les bras forts d'un homme, elle déteste qu'on lui tombe sur le dos chaque fois qu'elle veut vivre sa vie. Ne reçoit-il donc pas assez d'attention? Déjà qu'il s'impose dans son petit appartement... Malgré que Simone puisse apprécier côtoyer de forts caractères, elle est insatisfaite au niveau émotionnel. Il prend rarement le temps de la faire rire. Il n'est pas doux. Et surtout, elle doit forcer les choses pour réussir à prendre le dessus. Elle se noie beaucoup moins sous l'eau, pour être honnête.

Tu vas m'appeler?

Il pose la question lorsqu'il la voit fourrer son portable bien loin au fond du sac.

Je ne promets rien, d'accord? On sera sur le bord de l'eau et je ne verrai pas le temps filer.

Il semble s'adoucir au moment où elle doit le quitter, comme pour l'inciter à ne pas être en colère contre lui. Il joue avec ses nerfs. Simone est une fille généralement patiente et à l'écoute, alors s'il parvient à faire crisser cette corde sensible, c'est qu'il va trop loin avec trop d'ardeur. Il a besoin de soufflé et cette journée sera parfaite pour ça.

*      *      *

Simone, après avoir quitté la cafétéria, s'adosse à la Jeep pour parler à ses collègues.

Emil arrive enfin dehors. Elle recoit une vague déferlante d'applaudissements de la part des hommes ici présents. Simone ne peut s'empêcher de frapper le torse de son collègue le plus proche pour lui dire d'arrêter, non sans un sourire doux aux lèvres. Elle sait combien Emil fait des efforts pour les accompagner, ce qui est tout à son honneur par ailleurs. Elle n'a pas applaudit, Simone, même si elle l'aurait fait si elle n'avait pas eu peur d'être assassinée sur place ou, pire, de vexer sa collègue. Un simple sourire, voilà tout ce qu'elle a offert à son arrivée. Or, elle ne se doute pas à quel point les appréhensions de cette fille sont énormes, concernant la mer, concernant les complexes physiques. En réalité, elle pense seulement que son manque d'envie est dû à une simple peur des eaux.

Tu brises mon petit coeur.
Je me rattraperai, assure, amusée, Simone, en posant sa main sur l'avant-bras d'Emil au moment de lui répondre.

Malheureusement, elle ne peut pas la contredire. Simone, elle se hâte d'être à la plage, forcément, elle sera du côté de ses collègues masculins. Tout de même, Simone rigole à l'entendre se plaindre comme une enfant désespérée. Le caractère d'Emil est bien définit et c'est agréable de la voir interagir avec les autres avec autant de facilité et de complicité, mais n'est-ce pas tout ce dont ils ont besoin pour être efficients lors des interventions? Ils doivent pouvoir compter les uns sur les autres. Et sans Emil, Simone serait bien démunie sur les eaux, même s'ils ne sont jamais bien loin de la côte.

Toute la journée, toute la soirée et probablement tout le weekend! s'enthousiasme le type assis sur le siège du passager.

Même Simone arbore une moue surprise en marmonnant un « quoi? » Si elle avait su, elle n'aurait pas seulement amené un sac de plage, bien au contraire. Elle veut bien admettre qu'elle aime la spontanéité, mais un peu d'organisation ne fait jamais de mal, surtout lorsque ça implique de partir en groupe. Sauf qu'ils rigolent tous. Elle roule des yeux pour se presser à la porte et observer le paysage. C'est Emil qui est coincée en sardine entre elle et un autre collègue.

Un pote à un chalet en bord de mer. On ne risque pas d'être dérangés, répond un des garçons, ajoutant à un collègue : t'as bien mis la bière en arrière?

Un pouce en l'air certifie que oui. Ils savent se montrer décontractés lorsqu'ils ne sont pas en service. Néanmoins, Simone n'aurait pas été contre l'idée de partir tout un weekend, simplement pour se changer les idées un peu. Son mec commence à l'énerver à ne parler que d'acheter une maison pour qu'elle quitte son sous-sol. Mais elle est bien, dans son sous-sol.

On a pour environ une heure de route, vous voulez qu'on s'arrête à take-out pour manger sur la route?
Totalement, j'ai rien bouffé ce matin!

Déjà Simone ouvre la fenêtre. Au diable la climatisation. Le soleil plombe comme pas possible. Elle en profite aussi pour retirer son chandail et l'envoyer voler dans l'habitacle pour qui voudra bien l'attraper. Sous ses vêtements, elle portant déjà un maillot de bain, parée pour quand elle aura déjà les pieds dans le sable chaud.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 431
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau. Empty

tumblr_pxgyqzotqh1tkbgvmo3_500.png
Emilie
Heisenberg

Emil habite au bord de la mer, alors qu'elle déteste l'eau. Elle sait nager, mais en a une peur bleue incontrôlable. Emilie n'est pas une fille comme les autres : elle ne s'aime pas, et n'aime pas son corps. Depuis son adolescence, elle est devenue si masculine pour cacher ses complexes, qu'elle en est arrivée à bander sa poitrine pour l'amincir pour qu'elle ne se voit pas sous ses vêtements. Elle ne tombe pas amoureuse -comment le faire alors qu'on ne s'aime pas soi-même ? Mais Emil est un véritable coureur de jupons dans l'excès.

SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau. 1588408031-ezgif-7-cc60e2526172

Etonnamment, elle travaille en temps que sauveteur en mer. Elle ne met point le pied dans l'eau car, contrairement au reste de son équipe, elle reste sur la terre ferme pour gérer les radios et équipements électroniques qui peuvent aider les siens partis en mer. Si elle s'occupe des interventions sur la terre ferme, Emil n'est jamais montée sur un bateau hormis lors de l'obtention de son diplôme. Emil est fanatique des épaves perdues dans l'océan : pourtant, elle ne les voit qu'en photo et ne compte jamais y mettre un pied.

Marie Avgeropoulos :copyright:️ andthereisawoman
C'est toujours agréable d'avoir l'attention d'une femme. Emil ne sait jamais s'en contenter, d'une seule, pourtant, quand c'est Simone qui la touche elle voudrait prolonger ce moment. En abuser pour la toucher aussi. Au milieu de la caserne, pour sur qu'elle l'aurait fait : Emil aurait simplement mimer un retour de médaille. Une blague nulle qui en aurait fait rire certain, tout ça pour toucher sa collègue. Mais la simple idée de l'océan à quelques mètres qu'elle, de sentir des gouttes venir sur elle, ça lui coupe tout plaisir. Alors Emilie a su se contenter d'un simple sourire, parce qu'elle compte bien voir Simone se faire pardonner. De toutes façons, les autres n'ont pas l'air de vouloir lui laisser du répit. Elle grogne et le fait savoir parce qu'elle ne compte pas rester tout le week-end avec ces connards. La brune plaisante avec ses mots, parce qu'elle aime ses coéquipiers plus que personne d'autre. Mais elle est sérieuse, parce qu'elle refusera de passer autant de temps sur la plage. Plus ils y passeront du temps, plus ils seront chiants pour qu'elle entre dans l'eau : Emil voit déjà parfaitement le tableau se dessiner pendant le trajet.

" - Totalement, j'ai rien bouffé ce matin!"
" - Et moi, j'vais en profiter pour vous esquiver !"

Emil le pense, à fond, quand elle dit ses propos, même si elle ne compte pas réellement agir. Elle se sait bloquée avec ses amis, et l'idée de ce chalet lui permet au moins de pouvoir éviter d'être trop près de l'océan. Pourtant, c'est le vêtement de Simone qui vole au travers de l'habitacle qui la persuade de rester sagement à l'arrière, plus ou moins en silence, jusqu'à ce qu'ils arrivent au take-out. Un de leur collègue a vu son manège, il s'est contenté de rire alors elle lui a montré le plus beau de ses doigts pour le faire taire. Au bout d'un certain temps, la voiture s'arrête pour prendre la commande. D'abord, elle aurait du être passé de la voiture, mais c'est Anthony -le conducteur- qui prend la décision de s'arrêter pour pisser alors tout le monde peut sortir de la voiture. Emilie s'en faire une vraie joie ; elle escompte bien monter à l'avant -cette fois-ci- pour contempler Simone dans les différents miroirs de la voiture.

C'est Anthony qui est chargé de prendre la commande pour tout le monde : parce que c'est lui qui veut entrer pour pisser. Il avait du sortir son téléphone pour noter la commande de tout le monde -bien qu'il en connaisse la moitié par coeur car ce n'est pas la première fois qu'ils viennent ici ensemble. Le téléphone de la brune sonne à ce moment précis. Emil aurait voulu ne pas répondre, mais ça devient insistant lorsque la sonnerie retentit une deuxième fois. Alors elle s'éloigne à peine de quelques pas pour regarder l'écran et décrocher.

" - Est-ce que tu devais pas aller bosser, aujourd'hui ?"
" - Si, j'suis à la caserne, pourquoi ?"

La fille a l'autre bout du téléphone se met à hurler pour plusieurs motifs, et surprise, Emil a écarté le téléphone de sa joue pour ne pas se faire percer un tympan. On dit qu'il ne faut jamais retaper dans ses ex parce que ça apporte toujours de la merde. Emilie, c'est celle qui apporte cette merde. Elle vient de se faire prendre à mentir, et Tia le fait bien savoir. Elle explique -en hurlant- qu'elle a apporté ses affaires de travaille à la caserne en pensant qu'Emil avait pu les oublier. Elle crie plus fort lorsqu'il s'agit de dire qu'elle sait très bien que la brune est partie se baigner avec ses collègues ; elle explique surtout par ses larmes de vexation qu'elle ne comprend pas pourquoi Emil y va avec eux alors qu'elle a toujours refusé d'y aller avec elle. Tia raccroche avant que la brune ait pu dire quoi que ce soit pour se défendre, tout en sachant qu'elle n'y serait pas parvenue. Lorsque Emilie range son téléphone, elle soupire. Pas parce qu'elle regrette d'avoir menti, ou d'avoir blessé Tia. Elle regrette de s'être fait prendre, Emil n'aime pas qu'on lui marche sur les pieds ou qu'on lui dise quoi faire. Elle n'est pas bonne en ce qui concerne les relations amoureuses : elle est incapable d'aimer parce qu'elle ne s'aime pas elle-même.

" - Bon, qu'est-ce qu'il fou le chef là."

Elle est mécontente et ça se ressent car elle remonte directement dans la jeep. Comme prévue, elle monte à l'avant du véhicule. Même si c'est trop facile d'avoir eu cette place ; elle aurait préféré la gagner en la volant au type qui aurait souhaité s'asseoir dessus. Lorsque le chef d'équipe arrive, il a les bras chargé. Nul doute qu'il a payé la note tout seul, il sait que ses collègues lui rendront la pareil. Ca marche comme ça entre eux. Emilie, en souriant, doute même qu'il fasse passer ça en note de frais. Ca la fait sourire, mais elle attrape vite le sac qu'on lui passe par la fenêtre pour qu'elle le tienne entre ses pieds. Elle est déjà de meilleure humeur quand la voiture se remet en route ; l'arrêt fut rapide, comme prévus, le repas sera mangé dans la voiture. Et c'est ce qui donne un peu plus le sourire à Emil, d'ailleurs. De remplir son estomac et que les autres le fassent aussi. Mais ce qui est plus appétissant que ce qu'elle tient dans ses mains, c'est le reflet de Simone dans son maillot de bain qu'elle voit dès qu'elle tourne les yeux. De cette position, elle est plus discrète pour dévorer les courbes qu'elle souhaite avoir sous ses doigts.

" - J'espère que t'as prévu un truc cool, chef." Qu'elle clame lorsque la musique baisse, et qu'elle a terminer d'avaler sa gorgée de soda. Elle tient toujours le gobelet dans sa main, comme si ça lui permettait de se refroidir plus vite car même la fenêtre ouverte ne sert à rien. " Parce que j'compte pas passer mon temps à faire trempette..."

Emilie aurait voulu ajouter qu'il n'y a que les gonzesses et les machos qui aiment passer la journée à faire bronzette sur la plage, mais elle se retient de justesse. Surtout qu'elle-même ne compte pas mettre même le pied dans l'eau. Si elle est venue aujourd'hui pour leur faire plaisir, parce qu'elle n'avait plus le choix, elle ne compte pas se montrer aux yeux des autres.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 553
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau. Empty

LXOq8GPB_o.png
Simone Olhouser

The most powerful weapon on earth is the human soul on fire.

Ce petit sucre d'orge est née en soirée, alors que tard le soir persistait les dernières lueurs du jour, un certain jeudi d'été, le 02 juillet 1992, très exactement, dans une petite ville. Elle est sauveteur en mer. Dès son plus jeune âge, elle a pratiqué la natation. Elle a toujours rêvé de se spécialiser dans les interventions nautiques.

Naturel serait le mot exact pour décrire la fille, autant physiquement que dans son tempérament. Généreuse, ambitieuse, curieuse, joueuse. L'humour est un excellent moteur pour capter son attention. Très peu matinale.

source.gif

La demoiselle est présentement en couple avec un homme, mais elle se questionne énormément quant à son orientation sexuelle. Elle pense avoir des sentiments pour sa collègue féminine.


Alycia Debnam-Carey :copyright:️ Schizophrenic
Ils sortent tous du véhicule pour une raison ou pour une autre. Simone, c'est parce qu'elle a chaud, malgré qu'elle se soit débarrassée de son chandail. Elle reste près de la voiture avec l'un de leur collègue. Elle sent déjà le soleil lui picorer la peau.

Elle vient encore de se faire pincer, se moque discrètement son collègue, sans doute habitué aux va-et-vient d'Emil avec les femmes.

Simone relève les yeux vers la fille qui s'est éloignée pour prendre son appel et qui semble profondément découragée par cet échange. En le voyant éloigner le portable de son oreille, elle comprend sans mal que l'autre doit lever le ton. À sa place, elle n'aimerait pas que son copain importune ainsi sa journée. Les sourcils de Simone sont à peine subtils, tant elle se questionne. Le garçon rigole à la voir si perplexe, alors toujours en observant Emil à son insu, il ajoute :

Ça, c'est probablement Tia. Ça ne m'étonne même plus à force. C'est toujours la même routine avec elle. J'ai envie de dire que c'est pas sa meilleure conquête, elle déboule souvent à l'improviste. Difficile de lui cacher quoique ce soit.
C'est quand même pas une mauvaise personne?
Non, mais les deux ensemble, c'est pas la joie.
Qu'est-ce qu'elle voudrait cacher?

Simone semble presque insouciante, lorsque cette question quitte ses lèvres. Lui, il sourit comme s'il la trouvait mignonne d'être si naïve, alors il préfère ne pas répondre. Parmi ces gens, c'est la petite bleue du groupe, même si elle est là depuis un moment. Tant qu'il n'y aura pas de nouvelles recrues dans leur équipe, elle restera la petite nouvelle. Ces mecs connaissaient Emil bien mieux qu'elle. Ils connaissent ses habitudes. Néanmoins, Simone n'est pas aveugle. Elle sait qu'Emil a fréquenté plusieurs femmes. Elle se dit même que cette fille doit avoir un sacré charisme pour parvenir à attirer autant de gibier. C'est sûrement pour cette raison qu'elle l'observe souvent. Pour comprendre. Et elle ne se demande pas ce que les autres trouvent à Emil, elle se demande plutôt ce que Emil trouve d'intéressant chez ces filles qui viennent et partent sans qu'on ne les revoit. Simone n'a pas connu Tia dans les débuts. Les mecs, si.

Se décalant de la voiture, Simone pense à son téléphone, toujours dans son sac. Elle devrait en profiter pour envoyer un message à son copain, mais l'envie de le contacter s'efface rapidement de son esprit. Tenir le téléphone entre ses doigts serait un piège, et lui serait le chasseur. Elle ne pourrait pas se dérober à ses nombreux commentaires. Elle préfère donc, honteusement, mais fièrement, passer une bonne journée en bonne compagnie. Elle devrait simplement mettre fin à cette relation. Est-ce qu'elle cache des choses, elle aussi? Par exemple ses réelles intentions à l'homme qu'elle devrait aimer?

La nourriture arrive à point nommé lorsqu'ils s'installent à nouveau dans le véhicule et que le moteur se remet en route.

J'espère que t'as prévu un truc cool, chef.
Douterais-tu de moi? que le chef demande à cette remarque. Mais si je devais le dire, tu nous ferais une crise de nerfs, alors nous allons garder cette belle surprise pour plus tard.

Le trajet est un peu plus long que prévu, car les voitures se sont amassées comme des sardines sur les routes pour se rendre sur les plages. Obligé, avec ce soleil de plomb. Et Simone est alors contente qu'ils puissent se rendre à ce chalet mentionné, car même si elle adore les gens et la plage, elle n'aurait pas voulu que de nombreux touristes ou des gamins ne les empêchent de profiter pleinement entre collègues. Il y aurait eu les bruits, les déchets, et le manque de place. Au moins, ils auront leur intimité. Alors l'heure de route se transforme en deux heures de route. Simone a gardé sa place tout contre la portière. Les mecs ne cessent de parler de sujet qui les passionnent. Et la fille s'endort ― presque discrètement. Comment passer inaperçue avec des types qui ne sont pas en service? Forcément, ils se transforment en vrais crétins. Ils prennent des selfies mignons avec elle, mais ça finit par la réveiller et elle grogne en poussant son voisin de droite pour qu'il s'éloigne. Son oeil croise celui de Emil dans le miroir avant que Anthony ne s'exclame qu'ils sont arrivés.

La voiture descend le long d'une allée spacieuse, entre des colonnes d'arbres, et bien vite ils se trouvent dans le stationnement d'un énorme chalet boisé ― mais visiblement de bonne qualité, avec vue sur la plage. Voilà de quoi bien réveiller Simone, finalement. D'ailleurs, le filet installé dans le sable ne manque pas d'attirer son attention, et déjà elle a hâte de sortir pour aller profiter de cette belle journée.

Je vais vous éclater au volley-ball, qu'elle n'hésite pas à affirmer.

Et alors qu'elle ouvre la portière, son collègue le plus proche siffle à son attention :

On est pas en service ici. Fais gaffe, ou je vais vraiment t'écraser dans le sable, qu'il se moque.

À cette phrase, elle roule des yeux et le met clairement au défi. Elle ne laissera pas un collègue l'intimider, même si ça ressemble davantage à du charme maladroit. Simone ne fait pas tellement attention à ses allusions. Elle descend vivement du véhicule et vient récupérer ses affaires. Anthony est celui qui possède les clés et qui pourra leur ouvrir la porte. L'un des garçons trimbale déjà la glacière sur la plage avec les bières et les bouteilles d'eau. Et en voyant cet endroit, Simone se dit que... finalement, ça ne serait peut-être pas une mauvaise idée de rester là quelques jours. Elle se mord l'intérieur de la joue à avoir cette pensée.

Mais elle rigole doucement, les mains pleines de ses choses, en laissant tomber sa tête sur l'épaule de Emil juste à côté d'elle en disant :

Finalement j'aurais sans doute dormi encore un peu.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 431
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau. Empty

tumblr_pxgyqzotqh1tkbgvmo3_500.png
Emilie
Heisenberg

Emil habite au bord de la mer, alors qu'elle déteste l'eau. Elle sait nager, mais en a une peur bleue incontrôlable. Emilie n'est pas une fille comme les autres : elle ne s'aime pas, et n'aime pas son corps. Depuis son adolescence, elle est devenue si masculine pour cacher ses complexes, qu'elle en est arrivée à bander sa poitrine pour l'amincir pour qu'elle ne se voit pas sous ses vêtements. Elle ne tombe pas amoureuse -comment le faire alors qu'on ne s'aime pas soi-même ? Mais Emil est un véritable coureur de jupons dans l'excès.

SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau. 1588408031-ezgif-7-cc60e2526172

Etonnamment, elle travaille en temps que sauveteur en mer. Elle ne met point le pied dans l'eau car, contrairement au reste de son équipe, elle reste sur la terre ferme pour gérer les radios et équipements électroniques qui peuvent aider les siens partis en mer. Si elle s'occupe des interventions sur la terre ferme, Emil n'est jamais montée sur un bateau hormis lors de l'obtention de son diplôme. Emil est fanatique des épaves perdues dans l'océan : pourtant, elle ne les voit qu'en photo et ne compte jamais y mettre un pied.

Marie Avgeropoulos :copyright:️ andthereisawoman
" - Mais si je devais le dire, tu nous ferais une crise de nerfs, alors nous allons garder cette belle surprise pour plus tard."
" Ouai, parce que c'est moi le trouble fait !"

Emilie se moque tout en avalant sa nourriture, son chef a toujours les parfaits mots pour faire réagir les membres de son équipe. Mais Emil tique surtout, un sourcil froncé et l'autre relevé, parce qu'elle anticipe déjà cette fameuse surprise. C'est le genre de choses qu'elle n'aime pas, justement, les surprises. Parce que la brune est incapable de faire croire que tout va bien, lorsque quelque chose ne lui plaît pas. Elle est de celles qui rentre dans le tas comme si elles avaient réellement la carrure d'un homme. C'est trop facile pour elle d'oublier qu'elle est une femme lorsqu'elle est en leur compagnie.

La jeune femme aurait préféré que le trajet dur des heures pour ne pas arriver prêt de l'eau. Peut-être qu'elle se serait plus sentie à l'aise sur une plage bondée, parce qu'elle aurait eu l'excuse de garder un oeil sur les autres pour ne pas avoir à se baigner : même dans son jour de congé. Mais comme les autres, elle profite de ce temps pour rire et dire toutes les conneries qui lui passent par la tête. Si elle n'a pas pris de photo avec Simone endormie, elle ne s'est pas gênée pour exiger qu'on les lui envoi. Tia ne serait pas contente de découvrir ces photos dans le téléphone d'Emilie lorsque cette dernière finira par rentrer. Mais maintenant qu'elles se sont déjà prit la tête, il y a une distance de plus pour la brune. Elle se dit qu'elle n'est plus à ça prêt, alors elle se considère libre de ses choix.

" - Finalement j'aurais sans doute dormi encore un peu..."
" - Ouai, j'étais bien aussi." Parce qu'elle est prise à regarder la plage et à sentir son coeur se serrer, Emil en oublie complètement de regarder en coin Simone qui s'appui doucement contre elle. " Mais faut que j'aille pisser."

Dans sa façon de parler, Emilie n'a rien de distinguée. En fait, elle veut se servir de cette excuse simplement pour aller dans le chalet : ça lui fera gagner un peu de temps. Alors elle appelle celui qui détient les clés, et les demande sans ménagement avant de les attraper à la volée. La brune dit à Simone qu'elle suive, si elle veut en profiter, tout en attrapant son sac de sport pour le jeter sur ses épaules. Se diriger vers le chalet est plus agréable que d'approcher de la plage, et pourtant, Emil sait qu'elle n'y échappera pas. Elle a tant esquivé ce jour, que les garçons devaient forcément la coincer.

Une fois à l'intérieur, Emil fait rapidement le tour du propriétaire : elle veut voir la cuisine, elle veut voir la salle à manger et le salon. Et quand elle peut voir le canapé face à la cheminée, elle se dit qu'elle passerait bien les nuits d'hiver là. La météo empêchant tout quiproquo au sujet des baignades, Emilie aurait été bien plus encline à être elle-même. Délivrée de ses peurs qu'elle juge stupides et qui la complexe encore plus.

Si elle avait choisit la salle de bain pour se changer, Emilie aurait été obligée de faire face à des miroirs qu'elle n'aurait pas pu éviter. Alors elle choisit les cabinets où elle n'a qu'à enlever son pantalon pour enfiler un short de bain coloré qui cache la totalité de ses cuisses jusqu'à ses genoux. Le débardeur qu'elle enfile est fin, certes, mais il est noir pour se fondre avec la brassière qu'elle porte en dessous. Avec le bout de ses doigts qui se glissent à l'intérieur, elle vérifie que ses bandages sont toujours bien placés et invisibles. Il n'y a aucun moyen qu'elle se trahisse aujourd'hui.

" - Tiens, on partage ?"

Une fois sortie des toilettes, Emilie est passée dans la cuisine pour ouvrir le frigo. Elle espérait y trouver une bière sans avoir besoin de se rendre directement sur la plage, mais il n'y a rien. Pourtant, elle a trouvé un kinder bueno froid qu'elle mange, et dont elle propose l'autre moitié à Simone. Si c'est parce qu'elle fait du gringue à la bleue de l'équipe, c'est surtout pour tenter de ne pas paraître mal à l'aise. Et puis, Emil n'oublie pas la drague nulle à chier de son collègue un peu plus tôt.

Quand elle arrive sur la plage, parce qu'elle n'a pas d'autre choix, Emil a seulement son téléphone, ses écouteurs, sa serviette sur son épaule et ses lunettes de soleil posées sur son nez. Mais sa main libre vient vite attraper la bière que son chef vient tout juste de s'ouvrir. C'est pour elle, même si la grimace qu'il tire montre bien que ce n'était pas le cas à la base. Emil mime de se moquer, cachée derrière ses lunettes sombres.

" - C'est parce que vous allez en avoir d'avance sur moi." Qu'elle clame en posant ses fesses dans le sable, dos aux vagues pour ne pas avoir à les regarder directement, même si là encore, elle n'aura bientôt pas d'autres choix.
" - On a trouvé un terrain pour te niquer, tu veux ? Laisse nous l'alcoolisme." Plaisante celui qui veut se rapprocher de Simone tout en sachant qu'elle partage déjà le lit d'un homme.
" - Ouai, bah oubliez pas qu'il faut conduire pour rentrer." Emil tacle ses mots en tapant sa bière contre celle du garçon, qui déjà, se moque de son envie de s'en aller d'ici si rapidement.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 553
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau. Empty

Seax2Rmn_o.png
Simone Olhouser

The most powerful weapon on earth is the human soul on fire.

Ce petit sucre d'orge est née en soirée, alors que tard le soir persistait les dernières lueurs du jour, un certain jeudi d'été, le 02 juillet 1992, très exactement, dans une petite ville. Elle est sauveteur en mer. Dès son plus jeune âge, elle a pratiqué la natation. Elle a toujours rêvé de se spécialiser dans les interventions nautiques.

Naturel serait le mot exact pour décrire la fille, autant physiquement que dans son tempérament. Généreuse, ambitieuse, curieuse, joueuse. L'humour est un excellent moteur pour capter son attention. Très peu matinale.

source.gif

La demoiselle est présentement en couple avec un homme, mais elle se questionne énormément quant à son orientation sexuelle. Elle pense avoir des sentiments pour sa collègue féminine.


Alycia Debnam-Carey :copyright:️ Bazzart
Simone fouine dans le chalet en laissant à Emilie le loisir de se changer. Contrairement à sa collègue, Simone n'a pas besoin de plus amples préparations. Aussitôt qu'elle sort, enfin prête, elle lui offre un sourire. Simone attrape la moitié de la barre de chocolat, même si ses sourcils trahissent sa perplexité : depuis combien de temps est-ce que ce chocolat traîne là? Elle pouffe légèrement en se disant qu'au pire, elles seront malades toutes les deux si le chocolat est périmé. Donc, comme sa collègue la mange, la barre chocolatée, elle en fait tout autant. Qui pourrait dire non à du chocolat? Les deux filles arrivent séparément sur la plage, ce qui laisse le temps à Emil de s'installer en prenant sa bière.

Tu crois pouvoir contrôler tes pulsions, lâche le type qui vient de trinquer avec Emil ; il donne un coup de coude à la brune pour qu'elle lève les yeux vers Simone, mais déjà il se lève, prêt à faire un mauvais coup.

Simone n'a pas besoin de se changer : elle est déjà prête au moment de mettre les pieds sur la plage. Elle traîne seulement quelques trucs fourrés dans sa serviette à la manière d'un baluchon. Elle lâche tout car son collègue l'attrape déjà par les hanches pour la traîner vers l'eau. Elle sursaute, elle rigole, elle essaie de se débattre. Elle finit même par bloquer ses pieds dans le sable pour essayer de le repousser. Puisqu'elle résiste farouchement, il doit se mettre dans son dos pour la tirer autrement. Elle se plaint alors que c'est de la triche. Elle tend la jambe vers l'arrière pour le dé-balancer. Sa manœuvre fonctionne, car il tombe vers l'arrière, mais il l'entraîne dans sa chute, dans l'eau. Ses fesses touchent le fond, mais elle est surtout foudroyée par la froideur de l'eau. Sa bouche fait un cercle parfait dans un soupir de stupeur.

Tu vas t'y habituer, Simone, rigole son collègue qui reste vautré dans l'eau, il s'éloigne même pour faire une trempette rapide, il ressortira forcément de l'eau en faisant valser ses cheveux à la manière d'un Golden Retriever.  
Tu vas tellement me le payer, qu'elle menace en retour.

Elle adore l'eau. Qu'elle soit froide maintenant ne la privera pas de se baigner plus tard. Sa température corporelle devait probablement être trop élevée : changement radical. Mais elle se doit de sortir ; elle doit se crémer. On la charrie, mais elle rétorque que tout le monde devrait prendre le temps de se crémer : c'est facile de se brûler la peau à cause des rayons UV. Lorsqu'elle arrive à côté de sa serviette, sa peau est texturée de frissons, même sa poitrine est visible sous ce haut de maillot vert. Elle retire les shirts qu'elle avait encore pour les laisser sécher au soleil. Elle se laisse enfin tomber sur sa serviette. Une fois qu'elle se sait sèche, elle ouvre la bouteille de lotion solaire.  

T'en as besoin? qu'elle demande à Emil, non loin d'elle.

Simone verse de la lotion dans sa main pour commencer à couvrir ses bras, ses jambes et son ventre. Elle profitera assurément du terrain et du soleil jusqu'à ce qu'elle puisse aller à l'eau. Les garçons sont tous sur la plage, même celui qui était allé faire trempette. Ils commencent déjà à se lancer un ballon au-dessus du filet. L'un d'eux, celui qui se prénomme Julian, ne manque pas de lâcher, en rigolant :

Emil dira probablement non, y'a que les meufs pour se protéger du soleil. Sans offense, Simone.

Anthony fait un clin d'oeil à Emil même s'il ne dit rien : elle sait se défendre toute seule, mais il montre par un sourire qu'ils font tous partis de la même famille. Simone tire la langue à Julian comme si ça pouvait le faire taire, mais elle tourne aussitôt le visage vers Emil afin de savoir si, oui ou non, elle souhaite de la crème solaire. Simone pourra en faire tomber dans sa main. Si Emil devait proposer de crémer les zones auxquelles elle n'a pas accès, Simone accepterait volontiers. Et inversement, si Emil devait souhaiter son aide, elle l'obtiendrait. Mais Simone doute que la brune se laisse approcher au risque de mordre. Cette pensée la fait sourire, alors elle préfère attendre d'avoir sa réponse. Involontairement, le regard de Simone reste longtemps fixé sur les mains de sa collègue, à croire qu'elle aurait envie d'être touchée par celles-ci. Assurément, si on devait la crémer, elle resterait calme jusqu'au bout pour profiter de cette sensation.

Mais les garçons n'en restent pas là, ils veulent de la compagnie pour jouer, et ça concerne également Emil :

Lève ton cul et viens jouer, t'as pas d'excuse, on est sur la terre ferme.

Sur le terrain, il est mentionné que l'équipe perdante devra se répartir certaines tâches durant leur moment au chalet ; les perdants devront faire les courses au marché du coin et préparer le prochain repas tandis que les autres se prélasseront et se laisseront servir. Ces garçons aiment la compétition. Est-ce que Emil marchera dans cette idée dans l'optique de gagner contre eux? Est-ce que les filles seront alliées ou adversaires? Simone est déjà prête à participer, quant à elle. Ce séjour au chalet prévoit déjà être plus long que prévu. Emil se fera-t-elle à nouveau harceler par sa petite-amie? Ce sera malheureusement le cas de Simone lorsqu'elle regardera enfin son téléphone, dans une heure ou deux, et qu'elle verra tous les appels manqués et tous les textos de son copain.

Or, dans l'immédiat, elle ne pense pas à lui, car elle s'amuse avec ses collègues. Et en son for intérieur, Simone ne désire qu'une chose, entrevoir les regards que peut parfois poser Emilie sur elle. Sans réellement savoir pourquoi, les regards de cette femme réveillent des étincelles indescriptibles dans son estomac. Le genre de sensations que Simone n'a jamais ressenti en présence de ses autres collègues. Devrait-elle s'interrogée, se demander s'il est normal d'être aussi sensible à une femme quand on est en couple avec un homme? Simone sait d'avance que s'il devait l'apprendre, il exprimerait volontiers son mécontentement en la dénigrant au passage. C'est un homme jaloux. Et c'est quelque chose qu'elle a découvert après avoir entamé une relation. Mais pourquoi devrait-il seulement craindre la présence de Emil?


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
SIMONE+EMILIE sont sur un bateau. Simone se jette à l'eau et Emil reste pétrifiée sur le bateau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Sud-
Sauter vers: