Partagez
 
 
 

 Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 491
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Ils se sont fréquentés, à une époque, mais comme la plupart des relations amoureuses de Rusty, celle-ci s'est terminée au bout d'un moment. Comme si, dès le départ, c'était voué à ne pas fonctionner. Ça, Korë, elle l'avait vu, mais elle s'était voilée la face, croyant que ça pourrait être différent avec elle. Faux. Et puis, il y a tout ce bazar, avec la drogue, les mauvaises fréquentations, les manigances. Il y a l'abus, la chute, le regret, l’inconfort. Rusty l'a sauvée une fois, mais elle, de son côté, craint que la mort n'a pas fini de rôder.



I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 491
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time Empty


Korë
Kreszenz


Elle n'est pas née dans cette région ; elle a juste suivi son frère à une époque tumultueuse de sa vie. ϟ Elle aimerait vivre ailleurs. ϟ Elle s'est toujours considérée photographe professionnelle. ϟ Elle a un lourd passé de dépendance avec la drogue. ϟ Elle considère que c'est Rusty qui lui a sauvé la vie. ϟ Elle vient de passer plusieurs mois en détox. ϟ Son frère est en relation « d'affaires » avec Rusty. ϟ Son amour est à sens unique, car il n'a d'yeux que pour Roberta. ϟ Elle vit dans la rue pour éviter de squatter chez son frère, quand c'est possible. ϟ



Imogen Poots :copyright:️ Bazzart
Hey... c'est moi. Je sais, ça fait un baille que je n'ai pas donné de nouvelles.

La fille renifle légèrement ; son nez est humide à cause du froid. Elle apporte une cigarette à ses lèvres, soupirant la fumée dans l'air glacial de la matinée. Elle s'est isolée dans un abri-bus pour se protéger de la brise, le menton bien enfoncé dans son énorme veste en jean. Elle observe distraitement les voitures passées dans la rue tandis qu'elle laisse un message sur la messagerie de Rusty qui n'a pas décroché.

J'avais besoin de voir un visage familier. Ce serait bien qu'on aille prendre un café où on se retrouvait avant.

Elle est amoureuse de lui, même après tous ces mois sans le voir. Devoir laisser un message, sans entendre sa voix, est un supplice. Elle reste assise dans l'abri, à observer son téléphone, comme s'il allait rappeler dans la seconde, comme s'il allait lui laisser un message pour lui dire « c'est bon, j'arrive. » Mais aussi, elle se sent terriblement coupable de le contacter à ce moment-ci de sa vie. Après le séjour en détoxification, elle s'était promise de rester loin, de changer, de se construire une nouvelle vie. Et puis, il y a son frère, celui qui lui retourne la tête, qui lui dit qu'elle n'est rien sans lui. Ce même frère qui a toujours besoin de Rusty, qui aime entretenir le lien entre lui et elle, pour les affaires. Elle a l'impression de pointer le canon d'une arme entre les omoplates de Rusty, scellant douloureusement son sort à quelqu'un qui n'a que de mauvaises intentions.

L'une des dernières fois où elle a vu Rusty, c'était lorsqu'elle a fait une overdose. Ce n'est pas son frère, qui s'est assuré qu'elle soit transportée à l'hôpital pour être soignée. C'était Rusty. Elle est parfaitement consciente d'avoir une dette envers lui. Ce n'est pas dans ses intentions de le faire plonger, car elle tient énormément à lui, gardant en mémoire d'agréables moments en sa compagnie. Mais elle est coincée dans un cercle vicieux duquel il est presque impossible de sortir. Et puis, il y a l'envie de le voir aussi, qui devient de plus en plus gros. Malgré tout, elle sait que c'est peine perdue. N'ont-ils pas rompu, à cause d'elle, de sa meilleure amie? Elle n'a ni la maturité ni la confiance ni l'éducation de Roberta, et elle s'est souvent demandée si c'était pour ça que Rusty la préférait à elle.

Lorsque le bus arrive, elle grimpe dedans, dépose la monnaie dans le compartiment à cet effet, puis va s'asseoir au bord de la fenêtre, regardant défiler l'appartement de Rusty en face duquel elle se trouvait, observant comme une pauvre maniaque. La voiture était là, mais l'appartement semblait dépourvu de vie, à cette heure-là. En réalité, elle n'était pas là pour faire du voyeurisme, elle avait autre chose à faire, mais comment se sortir cette image de la tête? C'est pathétique. On l'a surtout obligée à cacher de la drogue dans la voiture de Rusty. Au cas où. Pour plus tard. Pour le piéger. Il vient là, en partie, le puissant sentiment de honte qui brûle ses veines. Et si ça tournait mal, vraiment mal? Tout ça serait encore la faute de son frère. Elle veut quand même que Rusty vienne. Elle espère sincèrement qu'il viendra prendre un café avec elle. Le bus s'éloigne en direction du centre-ville.

Elle va dans le café mentionné, puis trouve une place près de la fenêtre. Enfin, elle a l'impression de se réchauffer. Elle laisse son portable à plat sur la table afin de voir l'alerte s'il décidait enfin de lui répondre. Elle est obsessionnelle à ce point, surtout depuis qu'elle évite de consommer. Ce n'est pas chose facile. Pourtant, s'en sortir, c'est tout ce qu'elle a toujours voulu. Autrefois, elle se disait qu'elle allait aider son frère pour se faire un maximum d'argent, et ensuite partir pour subvenir à ses propres besoins. Dix minutes passent, on dépose un café devant elle, mais toujours aucun signe de Rusty. Il est peut-être avec elle, avec Roberta. Ses doigts pianotent la table avec impatience. Sa jambe tressaute légèrement. Est-ce qu'elle devrait essayer de l'appeler à nouveau? Au moment de prendre son téléphone, elle se ravise. Voilà enfin une bonne décision prise aujourd'hui.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 373
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time Empty


Rusty Reese
Reisman

Triple R dans la rue, Rusty à la maison. C'est un grand enfant, qui est resté accroché aux mensonges de sa mère. Persuadé d'être le fils d'un astronaute américain. Il est seulement la parfaite progéniture de ses parents ; mélange d'une traînée toxicomane et d'un criminel condamné. Il est accro à l'herbe, et s'amuse de quelques autres substances illicites.

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time B6d2eefb366c6c38a105abd8876fcbe6


Amoureux de sa meilleure amie depuis des années, sans pour l'avouer. Il vacille entre les filles pour lui laisser de l'espace, mais court dans son lit dès qu'elle l'appelle. Surtout, Rusty sait qu'il ne la mérite pas. Il veut tout faire pour gagner le droit de l'aimer. Présentement en train de passer son permis de conduire, et secrètement en train de passer son diplôme de fin d'étude.


Aaron Paul :copyright: eden memories.
Rusty perd facilement l'habitude de sentir l'air froid sur le sommet de sa tête lorsque celle-ci n'est pas recouverte par ses cheveux clairs. Si d'habitude il aime cette sensation de fraîcheur, malgré le fait qu'il se cache la plupart du temps sous un bonnet, Rusty ne l'apprécie pas cette fois-ci. Pourquoi ? Parce qu'il s'est rasé les cheveux uniquement pour pouvoir soigner une plaie à l'arrière de sa tête : voilà, il a été cabossé par deux types en pleines rues. A quelques centaines de mètres de chez lui, et le plus étrange dans tout ça ? C'est que Rusty s'était mit à rire, là, allongé au milieu du trottoir. Il connait la différence entre se faire défoncer au point de frôler la mort, et se faire défoncer la gueule pour retenir la leçon que quelqu'un veut lui donner. C'est cette dernière option que Rusty comprend directement quand il voit la peau noir de ceux qui lui ont mit la main dessus ; apprend à te taire quand tu parles au patron. Surtout ne parle pas de Korë, avec lui. Le petite mule de pacotille a tout de suite su qu'il était allé trop loin la semaine dernière, en défendant Robbie comme il l'a fait. Surtout ses mots employés. Tout le monde connaît Korë dans le coin, tout le monde a déjà eu à faire à elle. Certain sont plus coupables que d'autres de ce qu'elle est devenue, aux yeux de Rusty. Il ne veut pas que sa meilleure amie devienne comme elle. Elle vaut tellement plus que ça.

" - On devait pas commencer le grand ménage ?" Il entend encore parfaitement la voix de Roberta à travers le haut parleur du téléphone.
" - Si, désolé, mais j'ai eu un coup de fil pour du taff." Il avait menti, Rusty, mais il se doutait bien que Roberta allait le cramer dans son mensonge. " On fait ça le week-end prochain, ça te va ? On se fera livrer ta bouffe préférée pour me faire pardonner."

Rusty n'aime pas la mettre à l'écart, mais après s'être lui-même rafistolé à la va-vite, il n'avait pas eu la force de se montrer à sa meilleure amie. Bien qu'elle l'ait vu dans de pire états ; qu'est-ce que c'est que des bleus et qu'une coupure de sept centimètres à l'arrière de la tête ? Même pas besoin de point de suture, juste le trottoir qui avait été trop coupant contre sa peau. Il s'était dit que ça serait mieux de la voir en étant en meilleur état. Est-ce qu'elle va aller voir l'autre type? Ca a été sa seule préoccupation pendant les jours où ils ne se sont pas vu.

Mais un soir, son téléphone a sonné et lorsqu'il a vu le nom de Korë s'afficher, Rusty a eu l'instinct de ne pas répondre. Pourquoi ? Parce qu'il a comme senti à l'intérieur de lui-même que quelque chose allait découler de cet appel. Est-ce à cause de ses paroles face au dealer ? En vrai, il a bien vite attrapé son téléphone pour écouter le message qu'elle lui a laissé, parce qu'elle en laisse toujours un Korë.

" -  J'avais besoin de voir un visage familier. Ce serait bien qu'on aille prendre un café où on se retrouvait avant."

Pourquoi est-ce qu'il a l'impression qu'elle est si triste, en laissant sa voix sur le répondeur ? Il l'entend renifler et tout de suite, ce bruit fait remonter tant de souvenirs dans sa mémoire. Des bons, qui se transforment vite en mauvais quand on pense à ce qu'elle devient. Rusty se demande inévitablement ; quant est-ce qu'elle est sortie de désintox?" mais il n'a pas de réponse à sa question.

Il a mit trente minutes avant de prendre la décision de sortir de sa maisonnette. Bien entendu, Rusty a fumé un gros joint avant d'y aller. C'est surement pour ça qu'il est parti, d'ailleurs. Parce qu'il ne court pas toujours après ses amies pour les sauver, comme il pourrait courir des marathons pour Roberta. Mais Korë est spécial. Il s'est toujours senti un peu responsable ; ils sont tombés en même temps, mais elle ne s'en sort pas comme lui peut si bien le faire. Pourquoi la drogue peut-être agir si différemment sur des personnes ? C'est parce qu'il s'inquiète pour Korë, parce qu'elle est mignonne et gentille. Parce qu'il tient à elle, parce qu'il l'aime un minimum qu'il sort de chez lui. Referme la porte et la clé se rend à cet endroit si particulier où ils se donnaient rendez-vous.

Bien entendu, Rusty prend la voiture garée devant chez lui. Voilà à peine un an qu'il a obtenu le permis, comment ne pas en profiter ? Il n'est pas conscient du piège qui se lie autour de lui, et de toute manière, il n'imagine pas un seul instant que Korë puisse lui vouloir du mal. Qu'elle puisse lui faire du mal, parce qu'il sait que c'est une fille impressionnable et manipulable. C'est peut-être un peu pour ça qu'il tombe pour elle aussi facilement, que ce soit dans les emmerdes, ou dans l'amour. Parce qu'elle a besoin de lui et que c'est une sensation qui l'attire. Si seulement Roberta pouvait s'inspirer un peu de ça, qu'il le ressent de cette manière, les choses seraient bien différentes.

” - Désolée princesse,” Qu'il dit en arrivant près de sa table. Il s’assoit à la va-vite, posant directement ses avant-bras et son téléphone sur la table.” j'ai pas vu ton appel. Il caille dehors, t'es bien là ?” Rusty s'empresse de le demander, et au lieu de l'embrasser sur la joue pour la saluer, il dépose un baiser dans sa main froide qu'il vient coller à la joue de Korë : pour lui montrer à quel point il fait froid, mais surtout parce qu'il est capable d'avoir un geste tendre pour elle. " Tu viens d'sortir, hein ?" Qu'il demande sans passer par quatre chemin, pas pour en parler mais pour sourire comme s'il voulait être le premier qu'elle appelle en sortant de cure. " Tu vas bien ?" Encore une fois, il demande alors qu'il a lui-même le physique de quelqu'un qui ne l'est pas, bien.

Rusty n'a pas besoin de paraître parfait pour plaire à Korë, c'est déjà le cas. Lui plaire, comme il voudrait plaire à Roberta. Parce que c'est ça, le problème, au final ; il veut tellement être parfait pour sa meilleure amie, dans l'espoir qu'un jour elle se rend compte qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Contrairement à cette situation, celle de Korë ne mérite pas qu'il fasse réellement d'effort : il vient comme il est sans se prendre la tête. Parce qu'après tout, ça n'a jamais été envisageable de faire sa vie avec la blonde. Roberta a toujours été bien plus... tout.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 491
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time Empty


Korë
Kreszenz


Elle n'est pas née dans cette région ; elle a juste suivi son frère à une époque tumultueuse de sa vie. ϟ Elle aimerait vivre ailleurs. ϟ Elle s'est toujours considérée photographe professionnelle. ϟ Elle a un lourd passé de dépendance avec la drogue. ϟ Elle considère que c'est Rusty qui lui a sauvé la vie. ϟ Elle vient de passer plusieurs mois en détox. ϟ Son frère est en relation « d'affaires » avec Rusty. ϟ Son amour est à sens unique, car il n'a d'yeux que pour Roberta. ϟ Elle vit dans la rue pour éviter de squatter chez son frère, quand c'est possible. ϟ



Imogen Poots :copyright:️ Bazzart
Désolé, princesse.
Hey...

Encore ce même petit « hey », cette fois plus long et plus joyeux que celui prononcé au téléphone. Son visage s'illumine à la seule présence de Rusty dans ce café, comme si un super-héro venait d'entrer dans la place. Le sourire diminue néanmoins lorsqu'elle repense au geste commis : à la drogue cachée dans la voiture stationnée à l'extérieur, qu'elle peut apercevoir par la fenêtre. Elle cligne des yeux en signe d'inconfort passager. Un geste si subtile qu'il passe généralement inaperçu, lorsqu'elle se reproche quelque chose. Elle est parfaitement consciente de son méfait, au point de brûler de l'intérieur sous la culpabilité, mais elle ne parvient pas à s'excuser, tourmentée.

J'ai pas vu ton appel. Il caille dehors, t'es bien là?

Pour ponctuer ses dires, il vient poser sa main froide rapidement contre sa joue. Elle ne cherche pas à savoir pourquoi il n'a pas rappelé avant. Elle se contente de le croire, car au moins, il est là. Il est venu. Ses yeux sont remplis d'étoiles par cette toute petite attention. Néanmoins, son sourire, il s'évapore également en voyant les blessures sur la peau de l'homme. Alors sans répondre au sujet de la fraîcheur, car elle devrait dire qu'elle est beaucoup dehors en ce moment et que c'est désagréable, elle enchaîne :

S'il te plaît, dis-moi que ce n'est pas de ma faute.

Ses immenses yeux bleus sont soucieux, presque naïfs. Pas de sa faute, à proprement dit, mais de son retour. Elle a cherché à tendre la main pour venir tenir la sienne, en guise de réconfort, mais son geste n'a jamais abouti. Ses doigts ont bifurqué vers la tasse de café à moitié bue. Le liquide ne fume plus, donc la tasse ne réchauffe pas ses doigts. Elle a fermé sa main sur le manche, pour se retenir de la tentation de créer un contact avec lui. Elle le veut pourtant, ardemment, sinon le geste n'aurait pas été naturel, à initier un mouvement vers l'avant sur la table. C'est savoir qu'elle n'est pas la bonne pour lui, qui la fait se retenir, et pourtant tant désirer en même temps.

Tu viens de sortir, hein?

Elle n'a pas besoin de précisions pour comprendre de quoi il parle. C'est évident. Elle n'aurait pas disparu si longtemps des radars autrement. Elle aurait été chez son frère, chez les clients, chez les fournisseurs. On l'aurait trouvée quelque part dans le quartier. Elle aurait envoyé des messages à Rusty. Elle ne s'efface pas sans raison. Et Rusty était bien placé, lorsqu'elle est partie en centre, pour savoir qu'elle touchait le fond. Pas les abysses, pas encore. Donc, elle hoche la tête. Oui, elle vient de sortir.

Ça va beaucoup mieux. Mais je peux t'assurer qu'ils font des pâtes horribles!

Parler ouvertement l'aide à retrouver le sourire. Rusty lui donne le sourire. Il lui semble même que sa jambe ne tressaute plus sur la table. Son séjour en cure a duré deux mois. Deux mois de restrictions, d'isolation, de distractions, de thérapie de groupe. Elle n'est pas réellement consciente de sa chance, puisqu'au-dehors, elle se retrouve à nouveau entre les griffes de son frère. Mais au centre elle était bien entourée, épaulée et écoutée. Le mauvais sortait de son corps et de ses pensées. Mais elle pensait énormément à Rusty. Forcément.

Mon frère a dû payé les frais, qu'elle ajoute, anticipant presque la désapprobation dans les yeux de l'homme qui lui fait face.

Elle le sait, c'est une très mauvaise chose.

Bien sûr qu'il était mécontent : de devoir payé, même s'il ne manque pas toujours d'argent lorsque les bons contrats explosent. Il s'est demandé pourquoi sa soeur avait osé suivre une thérapie pour se soigner d'un problème qu'elle n'avait pas, il s'en fout. Bien sur qu'il a demandé comment elle s'était retrouvée là. L'intervention de Rusty. Son frère a payé, oui, non pas pour l'aider ou pour lui faire plaisir, mais pour lui montrer qu'elle allait devoir rembourser. Rusty l'a sauvée, les médecins ont pris la relève, après, elle est partie. Rusty devrait avoir le meilleur mérite dans cet histoire.

Une employée, dépourvue d'un sourire chaleureux, s'arrête à la table et demande si Rusty a besoin d'un truc. L'employée devait sûrement avoir hâte que Korë dégage pour n'avoir commandé qu'un simple café, depuis plus de trente minutes, monopolisant cet espace pour de véritables clients. Or, ils n'ont pas le droit de chasser des gens pour moins d'une heure de présence. Korë n'y porte même pas attention. Elle continue de parler à Rusty.

Il ne m'a pas laissée le choix. Mais j'ai trouvé un contrat, et ça devrait me permettre de régler certaines choses. Rien d'louche, j'te promets.

Elle semble presque heureuse de pouvoir le préciser, s'agitant un peu sur son siège pour mieux s'asseoir, s'empressant de parler pour éviter qu'il ne vienne l'interrompe. Korë, quand elle parle de contrat sans que ça ne concerne son frère, et ce monde obscur, c'est parce que ça concerne la photographie. Sa passion à elle. Et les gens paient énormément pour ça. Aussi facile que vendre de la drogue. Facile, et ça ne demande pas un C.V. long comme le bras, rempli d'études dont elle ne saurait nommer les nombreuses appellations.

Viens avec moi. Une demie-journée. Je veux que tu vois c'que je peux faire, de bon. J'ai envie de te montrer... en dehors des photos que je pouvais te montrer. Te montrer en temps réel.

Elle repense à son méfait. Elle aimerait oublié. Elle est si bien avec lui. Elle le sait, qu'elle le regrettera, quand il sera trop tard.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 373
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time Empty


Rusty Reese
Reisman

Triple R dans la rue, Rusty à la maison. C'est un grand enfant, qui est resté accroché aux mensonges de sa mère. Persuadé d'être le fils d'un astronaute américain. Il est seulement la parfaite progéniture de ses parents ; mélange d'une traînée toxicomane et d'un criminel condamné. Il est accro à l'herbe, et s'amuse de quelques autres substances illicites.

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time B6d2eefb366c6c38a105abd8876fcbe6


Amoureux de sa meilleure amie depuis des années, sans pour l'avouer. Il vacille entre les filles pour lui laisser de l'espace, mais court dans son lit dès qu'elle l'appelle. Surtout, Rusty sait qu'il ne la mérite pas. Il veut tout faire pour gagner le droit de l'aimer. Présentement en train de passer son permis de conduire, et secrètement en train de passer son diplôme de fin d'étude.


Aaron Paul :copyright: eden memories.
" -  S'il te plaît, dis-moi que ce n'est pas de ma faute."
" - Hey ! Pourquoi ça serait de ta faute." Qu'il répond par automatisme, Rusty. Comme s'il cherchait à se défendre de quelque chose, Roberta aurait senti le piège, à la protéger un peu aussi. " J'sais me mettre dans la merde tout seul princesse."

Rusty est tendre avec elle, comme s'il cherchait à toujours la protéger de quelque chose. Pas de la même façon qu'il le fait avec sa meilleure amie. Il a l'impression de jouer le rôle du grand frère que Korë aurait du avoir ; même s'il l'a eu dans son lit pendant un long moment. Il ne lui dira pas le fond de sa pensée, bien sur qu'elle était au milieu du tourment qui a valut à Rusty d'être dans cet état. Mais c'est de sa faute à lui, pas celle de la blonde ; c'est lui qui cherche les embrouilles. C'est lui qui s'est servi de son histoire simplement pour protéger Robbie. La preuve qu'il laisserait crever Korë pour sauver la fille de ses rêves. Ce n'est pas parce qu'il peut aimer les deux qu'il serait capable de la même chose pour elles. Il a des remords de mentir à Roberta parce qu'il a l'impression que ça les éloigne, il n'en a aucun lorsqu'il s'agit de Korë. Pauvre fille pour qui il a pourtant beaucoup d'estime.

Il sourit quand elle dit que ça va mieux, même s'il n'est pas naïf au point de la croire sur parole. Il y a toujours du recul et des pincettes à prendre lorsque Korë est en plein milieu de la scène. Pourtant, il ne peut pas s'empêcher de rire légèrement lorsqu'elle parle des pâtes de là-bas. Lui qui est partisant du impossible de rater des pâtes la croit sur parole car personne d'autre n'a le palais de Korë pour dire ce qui est bon, et ce qui ne l'est pas. Il perd tout sourire Rusty, quand elle annonce que c'est son frère qui aurait payé. Les traits de son visage changent, et on peut y lire qu'il n'est pas heureux de ça. Il y a anguille sous roche à chaque fois que ce frère agit, il n'a pas du le faire pour le bien de Korë. Rusty aurait voulu payer pour elle, s'il en avait eu les moyens. Aujourd'hui, il payerait pour Roberta, il se mettrait dans la merde pour elle. Il ne pense pas être capable de le faire pour Korë. Pas de là à payer une blinde une thérapie qu'elle peut oublier en sortant. Il n'est ni naïf, ni stupide.

" - Ouai, heu... un truc serré. Sucré. Pour rester éveiller." Qu'il répond à la vendeuse sans faire attention aux regards ou à l'attention qu'elle porte à Korë. " Vous pouvez lui mettre la même chose ?" Rusty ne sait pas ce que son amie à prit, pourtant, il relance pour une deuxième dose. Avant que la fille parte, il la rattrape à s'allongeant presque sur la table, son bras tendu dans l'espoir de la rattraper avant qu'elle ne parte -sans pour autant la toucher-. " Vous auriez pas des Reese's, par hasard ? Ou n'importe quoi à manger... je crève la dalle."

Il la remercie ; jeune il ne l'aurait pas fait mais depuis qu'il bosse pour s'en sortir Rusty a appris les bonnes manières. Surtout, fait aux autres ce que tu voudrais qu'on te fasse. Mais son attention se porte bien vite sur ce qu'elle continue à dire, Korë. Et si les sourcils de Rusty se froncent quand elle parle de contrat, il se détend et sourit rapidement dès qu'elle parle de légalité. Il ne voudrait pas la voir tomber en sortant. Pas la voir tomber du tout. Rusty est tout de même prêt à beaucoup pour l'aider. Il ne la laisserait pas dormir dehors s'il connaissait sa routine.

" - Viens avec moi. Une demie-journée. Je veux que tu vois c'que je peux faire, de bon."
" - J'ai déjà..."
" -  J'ai envie de te montrer... en dehors des photos que je pouvais te montrer. Te montrer en temps réel."

Rusty allait la contredire, mais Korë le connait et elle l'en empêche. La blonde est tant enjouée de partager, de le retrouver, ça lui touche le coeur. Ca fait fondre Rusty qui, comme d'habitude vient la tête lourde en se disant qu'il ne fléchira pas, alors qu'il fond dès qu'elle est un peu enthousiaste. Toujours un peu penché sur la table, il tend la main pour attraper celle de son amie : lui n'hésite pas. Avec elle, il agit comme il voudrait pouvoir le faire avec Roberta. C'est surement pour ça que tous les signes qu'il envoit son contradictoire ; t'es pas la bonne pour moi, mais je t'aime un peu quand même.

" - Je peux t'y emmener... mais ça serait plus professionnel que t'y ailles sans moi." Contradictoire, encore. Il la repousse en lui tenant la main aux yeux de tous. Mais Rusty se ravise sur sa manière de procédé." En plus, t'as cette satanée habitude de me prendre en photo. T'en as déjà assez..."

Rusty rit parce qu'il se souvient de toutes ces fois où il a crié, en riant, qu'elle arrête de le bombarder de clichée. Il n'aime pas être prit en photo, et les seules qu'il aime réellement sont celles que les parents de Roberta ont prit des soirées qu'il a pu passer chez eux. La seule qu'il aime réellement de lui, c'est celle posée sur la cheminée de la maison où elle a grandit. C'est la seule qui compte, et la seule que Korë n'aura jamais. Pourtant, Rusty est incapable de lui faire de la peine. Il pourrait sortir avec elle, la voir prendre ses photos pour les vendre, pour la pousser à faire les choses bien et l'accompagner dans sa passion. Mais Rusty ne la partage pas, alors il trouve un autre moyen, bien que celui-ci ne l'arrange pas au plus haut point non plus. Mais il se plie en quatre, comme toujours, pour tenter de la contenter sans qu'elle ne tombe dans ses vices horribles.

" - Tu sais quoi ? Pourquoi tu viendrais pas à la maison après ta séance. Comme ça, tu pourras me montrer ton travail, et on pourra manger un bout ensemble. Ca te tente ?" Il ne précise pas le jour, ne lui a pas demandé non plus, mais déjà, Rusty espère que ce ne sera pas un jour où Roberta sera chez lui. Il voudrait être tout à Robbie, mais ne peut s'éloigner des autres pour autant. Korë est certainement la fille la plus importante après Doherty. " C'est pour quoi d'ailleurs, ces photos ? Tu vas faire quoi de ce pognon ?"

Rusty ne veut pas entendre le mot drogue. Il ne l'entendra pas de toute façon. Il n'aimerait pas non plus apprendre que ça servira à rembourser son frère. Il voudrait simplement qu'elle apprenne à s'occuper d'elle-même ; qu'elle se construise un futur sain, qui lui plaise et ne la fasse que grandir. Il voudrait pour elle, tous les bons choix qu'il est capable de prendre pour lui. Mais Korë n'a rien à voir avec Rusty ; ils ont des malheurs, certes, mais la chance et les bonheurs que lui connaît son inconnue à la fille.

La serveuse arrive. Elle dépose sa boisson chaude, celle de Korë tout en lui lançant un regard noir ; elle va encore nous soûler pendant une heure. Puis elle dépose deux gâteaux différents à manger. Il est trop chaud pour être bu, mais Rusty passe ses mains autour du gobelet pour se réchauffer comme il le peut. Il pourrait manger, mais il veut entendre les réponses de son amie en amont.

" - T'as eu d'autres contrats ?"Il demande, soucieux, un peu trop certainement. Comme il s'intéresse trop à elle pour un homme qui ne veut pas de cette femme. Rusty est toujours contradictoire. " Tu fais quoi en ce moment princesse ?"
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 491
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time Empty


Korë
Kreszenz


Elle n'est pas née dans cette région ; elle a juste suivi son frère à une époque tumultueuse de sa vie. ϟ Elle aimerait vivre ailleurs. ϟ Elle s'est toujours considérée photographe professionnelle. ϟ Elle a un lourd passé de dépendance avec la drogue. ϟ Elle considère que c'est Rusty qui lui a sauvé la vie. ϟ Elle vient de passer plusieurs mois en détox. ϟ Son frère est en relation « d'affaires » avec Rusty. ϟ Son amour est à sens unique, car il n'a d'yeux que pour Roberta. ϟ Elle vit dans la rue pour éviter de squatter chez son frère, quand c'est possible. ϟ



Imogen Poots :copyright:️ Bazzart
Vous pouvez lui mettre la même chose?
Laisse-moi au moins payer pour mes trucs.

Elle est contente qu'il demande pour elle, mais son frère la coince déjà avec cette histoire d'argent, elle n'a pas envie que Rusty se sente obligé de quoique ce soit.

Dès l'instant où la main de Rusty vient prendre la sienne, elle se sent devenir fillette. Ses yeux s'abaissent pour contempler cette douce proximité. Une vague de bonheur la noie, tout sourire. Elle en vient même à remuer doucement les doigts pour ressentir davantage ce contact pourtant si rudimentaire. Elle aimerait tant recevoir davantage. Elle les voit et les ressent, les signaux contradictoires. Pour être la soeur d'un manipulateur, elle est plutôt intelligente, dans la rue, à défaut de l'être sur les bancs d'école. Elle est surtout naïve. Et malgré tout, elle sourit tendrement, parce qu'il est doux et câlin. Et elle préfère, consciemment, se concentrer sur les signaux positifs qu'elle apprécie. Ils sont bien meilleurs que les rejets. C'est ça, être née avec la malédiction de la dépendance dans le sang.

T'as pas envie de venir...

Elle aimerait lui en vouloir de ce refus, mais elle a dû mal à ressentir de la colère pour lui. Avec elle, il a une attitude qui s’apparente à la protection. C'est un sentiment qu'elle recherche pour être capable d'encaisser les conneries du frangin. Rusty est comme un pansement, mais si on le lui enlève, elle se sent nue et fragilisée. Un jour, peut-être, arrivera-t-elle à aimer un autre homme que lui, mais il est la représentation idéale de l'homme qu'elle voudrait pour compagnon ; il fait partie de son univers, ils fréquentent les mêmes personnes, il assure ses arrières par rapport à son frère. Il est hors de portée uniquement à cause de Roberta. Elle n'a pas envie d'un mec qui la regardera de trop haut.

En plus, t'as cette satanée habitude de me prendre en photo.

Faisant de grands yeux, la bouche entrouverte, elle est faussement étonnée.

Mais qu'est-ce que tu racontes, je n'ai jamais fait ça! s'exclame-t-elle amusée, peut-être un peu... beaucoup.

Il la charme, c'est aussi simple que ça. La serveuse revient, dépose la nourriture. Korë, elle meurt de faim. Ce morceau de gâteau la fait saliver. Le problème, avec les changements liés avec la drogue, c'est que l'appétit change. Le cerveau perçoit l'information différemment. Maintenant, elle aimerait fumer un joint, attendre quelques minutes, puis engloutir ce truc qui semble délicieux. Elle touche la nourriture du bout de l'ustensile. La proposition de Rusty, de manger chez lui, serait assurément la meilleure chose à faire.

Le contrat c'est après demain… s'il te plaît, j'ai envie que tu viennes.

Elle sourit malgré tout. Elle demande encore, le cœur lourd de devoir le supplier. Son médecin l'a prévenue que le manque jouait aussi énormément sur les émotions.

Une demie heure au moins. Tu pourrais venir me chercher, plutôt que de m'accompagner. Je viendrai manger avec toi ensuite. T'auras ta journée, c'est promis. J'ai juste… envie de te voir. Et pas seulement parce que tu me permets de ne pas y penser. S'il te plaît, ne m'oblige pas à me mettre à genoux, ce serait gênant pour nous deux.

Elle prend une première bouchée, mais n'est pas convaincue par le goût. Elle craint d'être trop influençable, de se perdre à nouveau dans les vices. Bien sûr qu'elle a déjà couché pour une dose, bien sûr qu'elle a déjà supplié pour planer, et elle sait que ça n'a jamais été dans ses propres désirs d'agir ainsi. Mais le besoin est profond, alimenté par son frère quand elle était jeune. Elle sait son combat plus féroce d'année en année. Elle a besoin de Rusty pour se sentir moins coupable de ses erreurs.

Ce sera amusant, qu'elle tente de le convaincre un peu plus. Je peux même fournir la nourriture si ça peut te convaincre de venir me voir.

Elle poursuit, comme si la conversation coulait de source :

Ce contrat, c'est pour une école. J'ai des mariés qui sont intéressés aussi, pour le mois prochain. Et pour l'argent... j'en mets de côté. Pour quand ce sera nécessaire.

Pour quand elle partira? Pour quand elle voudra rembourser son frère? Pour quand elle aura une rechute? Pour quand elle voudra du vrai matériel? Pour quand elle voudra partir définitivement? Rien n'est vraiment clair dans cette affirmation. Elle retarde le moment de lui dire pourquoi, de lui dire comment ça se passe pour elle en ce moment, peut-être parce que sa situation est honteuse. Elle attrape un nouveau morceau de gâteau, principalement parce que l'assiette est devant elle et que ça l’occupe, mais elle n'en tire aucune réelle satisfaction. Bougeant sur ses fesses, elle en vient à la conclusion qu'elle n'a aucune raison de ne pas parler de ce qui la tourmente en ce moment. Il comprendra assez vite chez qui elle squatte.

Je suis arrivée en retard hier soir, il a fermé la porte à clé, j'ai dormi dehors. C'est ce qu'il fait si je n'arrive pas à temps. C'est pas étonnant.

Cette fois, elle retire sa veste en jean pour la déposer à côté d'elle. Elle a beaucoup moins froid depuis l'arrivée de Rusty. Elle tente de lui sourire pour le rassurer. À croire qu'elle passe son temps à lui sourire, qu'elle soit triste, amoureuse ou en colère. Mais le sourire laisse place à une incertitude grandissante. La drogue moindre dans son organisme lui fait voir la vie différemment - et elle espère que ça pourra durer.

J'ai envie de quitter la ville... Rusty. Pour de bon.

Sa main tapote légèrement la table... elle doit avouer à Rusty... Le voir la fait douter de tout... Elle l'aime si fort.

Ils m'ont demandé de faire un truc.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 373
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time Empty

2Fuh830.png
Rusty Reese
Reisman

Triple R dans la rue, Rusty à la maison. C'est un grand enfant, qui est resté accroché aux mensonges de sa mère. Persuadé d'être le fils d'un astronaute américain. Il est seulement la parfaite progéniture de ses parents ; mélange d'une traînée toxicomane et d'un criminel condamné. Il est accro à l'herbe, et s'amuse de quelques autres substances illicites.

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time B6d2eefb366c6c38a105abd8876fcbe6


Amoureux de sa meilleure amie depuis des années, sans pour l'avouer. Il vacille entre les filles pour lui laisser de l'espace, mais court dans son lit dès qu'elle l'appelle. Surtout, Rusty sait qu'il ne la mérite pas. Il veut tout faire pour gagner le droit de l'aimer. Présentement en train de passer son permis de conduire, et secrètement en train de passer son diplôme de fin d'étude.


Aaron Paul :copyright: eden memories.
Lorsqu'il s'agit de Korë, Rusty n'a jamais eu à se forcer. Il a toujours prit de son temps pour elle, mais il le faisait avec plaisir. Il refuse qu'elle paye et il le montre bien à l'aide de son mouvement de tête et de ses sourcils froncés. Pourtant, et même s'il est doux avec elle, Rusty a une boule coincée au fond de sa gorge lorsqu'il la regarde. Il a cette même sensation étrange qui le bouffe de l'intérieur, que lorsque Roberta lui a avoué avoir été en contact avec elle. Pire, qu'elles se sont vues au centre. Cette simple pensée l'énerve et l'oblige à se repositionner correctement sur la chaise. Rusty en vient même à détourner son regard quelques fractions de secondes pour passer à autre chose.

" - T'as pas envie de venir..."

Rusty ne peut faire autrement que de la regarder à cet instant précis. Il semble demander ; pourquoi est-ce que tu dis ça ? mais aucun mot ne sort de ses lèvres. Avec ses blessures au visage, il semble plus marqué qu'il ne l'est réellement. Si Rusty ne répond pas, c'est d'abord parce qu'elle met le point sur quelque chose d'important. Rusty n'a pas envie d'y aller, parce qu'il n'a pas envie de lui faire tant plaisir. Est-ce qu'elle le mérite réellement ? Il a douté de sa propre venue ce soir. Korë a été trop loin en s'approchant si près de Robbie. S'il ne peut pas réellement en vouloir à cette dernière -bien qu'il soit étrange avec elle depuis- Rusty peut carrément mettre ça sur le dos de la blonde. Et même s'il reste silencieux à ce sujet, même s'il est là et que ça lui fait du bien de la voir, Rusty n'a pas envie de tout pardonner et de donner tout ce qu'elle demande.

" - [...] Ce contrat, c'est pour une école. J'ai des mariés qui sont intéressés aussi, pour le mois prochain. Et pour l'argent... j'en mets de côté. Pour quand ce sera nécessaire."
" - J'irais pas dans une putain d'école avec la gueule en vrac."

Rusty a répondu, peut-être d'une façon un peu sèche, directement aux paroles de Korë. Mais il s'est mis à rire parce qu'il trouve la situation drôle à imaginer. En soit, il est content d'entendre tout ce qu'elle dit, mais Rusty sait très bien que s'il n'avait pas cette vision de Roberta dans ce bâtiment de désintoxication, il serait parti avec elle la journée entière pour prendre des photos. Il aurait profité de temps avec Korë comme il aurait pu profiter d'un temps avec sa meilleure amie : avec pourtant bien moins de plaisir et de passion.

" - Nan, y a pas moyen. J'irais te chercher, mais je viendrais pas pendant ta séance." Il est clair sur ce fait, boit même une gorgée de café tout juste assez refroidis pour mettre un terme à cette idée. " On passera du temps ensemble après."

Rusty a des souvenirs très précis de son enfance. Quoi qu'il dise, il sera à jamais marqué psychologiquement par tout ce qu'il a vu. Sa mère, toxicomane et catin pour une dose, ne lui a pas montré le meilleur de la vie. Il n'oubliera jamais la première fois où il a vu un mec défiguré à cause des coups. Ou les fois où c'est sa mère qui se faisait frapper. Tout ce monde là, celui qu'il voudrait éviter, n'a été évincé que par l'illusion d'un père ayant connu l'espace. Rusty s'accroche à cette fausse moitié de lui qu'il pense bonne jusqu'à l'os. Il n'ira pas dans une école dans cet état-là.

Son estomac crie famine, mais étonnamment, Rusty a préféré la voir picorer dans les gâteaux plutôt que de manger de suite. Et puis, quand il entend parler de ce frère dans avoir besoin d'y mettre son nom, il se dit que c'est ça, qu'il sent puer depuis des kilomètres. Déjà, la majeur partie de lui regrette d'être venu parce qu'il sait qu'il ne laissera pas passer. Rusty a cette fâcheuse habitude de toujours vouloir l'aider. Il s'imagine qu'il peut être bon pour elle, l'aider à sortir de tout ça. Mais certain destin sont déjà tracés, certaines personnes ne peuvent pas changer.

" - Alors fait-le pas, et quitte la ville."

S'il est sévère dans sa voix, c'est surtout envers son enculé de frère plutôt que vers la blonde. Il n'est pas à l'aise sur sa chaise, et Rusty se met à se dandiner. Il boit le gorgée comme si soudainement il cherchait à le faire disparaître plus vite pour quitter cet endroit. Un coup d'oeil en arrière montre qu'il regarde son véhicule comme s'il avait peur qu'on puisse lui avoir fait quelque chose pensant qu'il avait le dos tourné. On dirait qu'il n'a pas mal d'imaginer Korë partir ; mais ne serait-ce pas ce qui pourrait lui arriver de mieux ? Elle se sortirait de toute cette merde ambiante. Rusty aurait pu le faire lui-même s'il n'avait pas voulu passer sa vie avec Roberta ; il a abandonné l'idée de fuir sa mère, cette ville pourrie, lorsqu'il a comprit l'importance de ses sentiments pour elle. Au fond, il ne veut que le bien de Korë.

" - On va vraiment revenir sur ça, princesse ?" Cette fois, il est plus doux. Il la regarde et vient même reprendre sa main. Il veut se contact, comme s'il espérait que tenir sa main pourrait forcer Korë à comprendre réellement tout ce qui se passe. Comme si elle avait besoin de lui pour rester connectée à la réalité. " T'aurais du venir chez moi dès que t'es sortie."

Rusty a envie de savoir ce que son connard de frère lui a demandé de faire. Mais il ne pose pas la question, parce que s'il le savait, il voudrait encore plus la protéger. S'il le savait, il pense qu'il deviendrait complice aux yeux de la police. Rusty n'imagine pas pouvoir être victime dans cette histoire. Alors il préfère ne pas savoir. Pas tout de suite. Pas ici. Pas du tout. Rusty ne sait plus vraiment, quand il lâche la main de Korë pour reprendre son gobelet et poser son dos contre le dossier de sa chaise.

" - Ca a quelque chose à voir avec toi, appelant Roberta de la désintox ?"


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 491
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
cat

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time Empty

t3KWj8pK_o.png
Korë
Kreszenz


Elle n'est pas née dans cette région ; elle a juste suivi son frère à une époque tumultueuse de sa vie. ϟ Elle aimerait vivre ailleurs. ϟ Elle s'est toujours considérée photographe professionnelle. ϟ Elle a un lourd passé de dépendance avec la drogue. ϟ Elle considère que c'est Rusty qui lui a sauvé la vie. ϟ Elle vient de passer plusieurs mois en détox. ϟ Son frère est en relation « d'affaires » avec Rusty. ϟ Son amour est à sens unique, car il n'a d'yeux que pour Roberta. ϟ Elle vit dans la rue pour éviter de squatter chez son frère, quand c'est possible. ϟ

tumblr_n6vkt1gDh91sdd7w6o2_250.gif

Imogen Poots :copyright:️ Bazzart
Ça a quelque chose à voir avec toi, appelant Roberta de la désintox.

C’est instinctif : elle baisse les yeux pour regarder ses doigts posés sur la table, prise en flagrant délit. Elle ne peut même pas mentir ou détourner la vérité. Rusty, il sait qu’elle a convoqué Robbie au centre. C'est forcément Roberta qui en a parlé. Une sombre part d'elle est ravie que l'information se soit enfin rendue ― car elle appréciera toujours que Rusty se soucie de ce qu'elle fait. C’était stupide de sa part, pourtant, elle l’a fait. Dans ce milieu, on prend des décisions dont on est rarement fier… et on continue sur cette voie, même quand tout nous revient à la gueule. Une douloureuse pression vient compresser sa poitrine.

Non, ça n’a rien à voir. Pas complètement…

Elle semble devenir instable, Korë. Ses doigts tremblent, elle passe une main sur son avant-bras. Elle aimerait souvent avoir autant d'importance que Robbie aux yeux de Rusty. Elle n'est pourtant qu'une fille de rue supplémentaire qu'on oubliera. Le rejet de l'homme lui donne envie de consommer une dose qui l'aidera à oublier combien sa vie est déjà vouée à l'échec même si elle se voile la face. Ce n'est pas une séance de photos qui changera des années d'ennuis, qui changera l'avenir misérable qui l'attend. Ses épaules tombent, car elle se sent petite dans les non-reproches de Rusty. Encore une fois, elle a tout gâché.

C'est plus compliqué que ça… J'ai pas réfléchi. J'ai jamais les idées claires quand je plonge. C'est pour ça que je veux m'en sortir…

Ce qui n'est pas évident quand elle met ses espoirs dans l'homme qui ne l'aimera jamais autant qu'elle le voudrait. Rusty est celui qui l'aide à vouloir changer, mais il est aussi lui qui l'a fait plonger quand elle est triste. L'amour est une émotion tellement vicieuse. Vicieuse au point de faire venir Roberta au centre à la place de Rusty… d'une part pour voir qui réussit mieux sa vie qu'elle, d'une part pour éviter que son frère découvre que Rusty était derrière l'aide apportée ― trop tard maintenant ―, d'une part pour qu'on tombe sur Robbie plutôt que sur Rusty… mais aussi parce qu'elle était déboussolée et se disait qu'elle serait mieux en oubliant cet amour impossible pour passer à autre chose. La drogue, c'est mauvais pour l'esprit. Elle a conscience, maintenant totalement sobre, que c'était stupide d'impliquer la meilleure amie de Rusty là où on pourrait la piéger. Korë, elle ne veut pas s'avouer qu'elle s'inflige seule une douleur émotionnelle en acceptant les contradictions de Rusty… car il a encore touché sa main sans qu'elle ne le repousse, car elle accepte qu'il ne veuille pas passer la journée avec elle, mais qu'ils « passeront du temps ensemble » ensuite. C'est mieux que rien?

Je suis… j'ai pas d'excuses pour ce que j'ai fait… je me suis encore mêlée de ce qui ne me regarde pas. C'est à toi que j'aurais dû demander…

Elle est sincèrement désolée, désolée d'être ce poids, désolée d'aimer alors qu'elle devrait oublier cette histoire d'amour qu'ils ont vécue et qui est terminée, désolée de n'avoir aucune explication logique à lui fournir. Elle voudrait sentir fondre une pilule sur sa langue pour oublier ce regard que pose Rusty sur elle.

Tu m'en veux?

Elle arrive à ne pas détourner les yeux en posant cette question. Korë, elle pense qu'elle ne vaut rien à cause de ses conneries, mais si elle prenait le temps de se relever correctement, elle pourrait être une bonne personne, car elle est soucieuse et attentionnée, mais ces habitudes de vie corrompent les bonnes choses qui l'animent. Elle s'abîme. Les autres l'abîment. Dans la rue, même si on connaît son nom à cause de son frère, à cause de sa propre implication, personne n'aurait de scrupules à la souiller davantage.

M'en vouloir de l'avoir appelée, m'en vouloir de céder à chaque fois, m'en vouloir parce que je ne suis pas encore partie?

Elle dépose un billet de 20 sur la table, même si Rusty a refusé qu'elle paie. N'a-t-elle pas déjà l'air assez misérable ainsi? Ce serait pire de le laisser payer, surtout qu'elle se sent déjà craquer. Elle prend une gorgée de son breuvage pour dénouer le nœud à sa gorge.

Je suis contente de t'avoir vu, vraiment. Mais je pense que je devrais rentrer maintenant… Je vais t'envoyer un message après la séance. On passera du temps ensemble.

Bien sûr qu'elle voudra le voir, c'est tout ce qu'elle désire. Elle aimerait lui parler de la drogue dans la voiture. Elle aimerait lui parler des exigences de son frère, mais voilà que ses émotions lui jouent à nouveau dans le cerveau à la manière d'une substance néfaste. Elle est triste que Rusty ne veuille pas venir. Alors elle se ferme, elle n'avoue pas son méfait, même si ça pourrait un jour se retourner contre elle. C'est le cycle infernal, dans la rue. Elle renifle, incapable de prétendre que ça ne l'affecte pas… ou bien elle veut lui montrer qu'elle aurait aimé revivre leurs beaux jours et leurs éclats de rire? Quand il n'y a pas la merde, la drogue, les complots, il lui semble être sur un nuage avec lui, son héro.

Assise au bord de son siège, elle est confrontée à la situation horrible dans laquelle elle se trouve. Partir comment? Encore en bus? Rentrer où? Encore chez son frère? En réalité, revoir Rusty, confronter son regard plein de bon sens la pousse à voir les choses telles qu'elles sont : dangereuses et stupides. Elle a des enthousiasmes illusoires, quant à ses contrats. Penser s'en sortir ne veut pas dire que ça fonctionnera. Coude sur la table, elle cache ses yeux de sa paume, dirigeant difficilement être cette paumée qui ― éventuellement ― ne cherchera pas à changer de vie.

Est-ce que ce serait trop demandé si tu me conduisais à la maison d’hébergement pour aujourd'hui?

Cette auberge que Rusty connait forcément, qui aide les femmes en difficulté. Ça lui évitera de croiser son frère pour le moment et ça lui offrira un toit sans qu'elle importune Rusty qui a bien fait comprendre qu'elle devait réfléchir. Elle pose des yeux tristes sur lui, mais étire les lèvres en un sourire bienveillant. Ses yeux observent les hématomes sur son visage.

Tu ne bernes personne en disant que ça ne me concerne pas, ces blessures. Pardonne-moi pour ça.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 373
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 26
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

cat

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time Empty

2Fuh830.png
Rusty Reese
Reisman

Triple R dans la rue, Rusty à la maison. C'est un grand enfant, qui est resté accroché aux mensonges de sa mère. Persuadé d'être le fils d'un astronaute américain. Il est seulement la parfaite progéniture de ses parents ; mélange d'une traînée toxicomane et d'un criminel condamné. Il est accro à l'herbe, et s'amuse de quelques autres substances illicites.

Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time B6d2eefb366c6c38a105abd8876fcbe6


Amoureux de sa meilleure amie depuis des années, sans pour l'avouer. Il vacille entre les filles pour lui laisser de l'espace, mais court dans son lit dès qu'elle l'appelle. Surtout, Rusty sait qu'il ne la mérite pas. Il veut tout faire pour gagner le droit de l'aimer. Présentement en train de passer son permis de conduire, et secrètement en train de passer son diplôme de fin d'étude.


Aaron Paul :copyright: eden memories.
" -  C'est plus compliqué que ça… J'ai pas réfléchi. J'ai jamais les idées claires quand je plonge. "
" - Ouai, je sais ce que c'est.." Qu'il soupire, qu'il bougonne en enfonçant son dos dans le dossier dur de la chaise. Il continue, sa voix un peu plus basse : Rusty est incapable de ne pas ronchonner avec ce qu'il a sur le coeur. " mais je fais plonger personne avec moi." Il est vraiment en colère contre la blonde.

Le garçon au visage défoncé par les coups ne s'emporte pas parce qu'il s'agit de Korë, parce qu'elle est son ami, parce qu'il l'aime, l'apprécie d'une étrange façon. Mais il serait capable de la laisser si les choses s'envenimaient réellement : Rusty ne laissera personne faire du mal à Roberta, et cette histoire semble en être les prémices. Il écoute ses explications, et même si une partie de lui la comprend, l'autre est trop forte pour laisser la bonté prendre le dessus. On parle de Robbie dans cette histoire ; le nom de n'importe qui d'autre aurait pu être prononcé que ça n'aurait pas eu le même effet. Alors les yeux qu'il pose sur Korë n'ont rien d'aimant : il la regarde étrangement. Comme s'ils venaient de deux mondes complètement différents et qui ne pourront jamais se comprendre. Il y aura toujours quelque chose pour les éloigner.

" - Je suis… j'ai pas d'excuses pour ce que j'ai fait… je me suis encore mêlée de ce qui ne me regarde pas. C'est à toi que j'aurais dû demander…"
" - T'aurais surtout dû te débrouiller seule, Korë. J'ai fais ce que j'avais à faire... Là-bas, c'était pas à moi de te sauver."

La toxicomane était entourée de médecins qui auraient pu la sortir de toutes ces merdes. Et ses dents grinces, ses yeux se détournent, lorsqu'il repense à ce que Roberta lui a dit dans la voiture ; qu'elle a peur qu'il finisse là-bas lui aussi. Il se met à regarder Korë comme si elle était de ces médecins en blanc : il la déteste pour tout ça. Mais la part de lui qui l'aime assez pour s'en soucier, pour bouger quand elle a besoin, ressort à ce moment-là. Il est en colère, non, il ne la déteste pas.

" - Tu m'en veux ?" Il voudrait répondre avec des mots, mais ses yeux le font déjà pour lui. " M'en vouloir de l'avoir appelée, m'en vouloir de céder à chaque fois, m'en vouloir parce que je ne suis pas encore partie?"
" - De l'avoir appelée, ouai."

Sa bouche a finalement parlé, parce qu'elle a demandé plus d'explications et surtout, parce qu'il ne peut pas lui en vouloir de céder à chaque fois : il sait ce que c'est, d'être accro. Et cette simple idée transforme son regard. Il la voit pourtant boire, glisser un billet sur la table ce qui le fait carrément claquer sa langue contre son palet. Au fond de lui, Rusty espère qu'il ne fait pas ressentir à Roberta toutes les choses qu'il ressent envers Korë à cet instant précis. Cette fois, il n'a pas envie de lui courir après.

" - Je suis contente de t'avoir vu, vraiment. Mais je pense que je devrais rentrer maintenant… Je vais t'envoyer un message après la séance. On passera du temps ensemble."
" - Ouai, on verra ça..." Qu'il souffle parce qu'il ne sait plus où il en est. A-t-il vraiment envie de la revoir, de lui donner de l'espoir, après toutes ces excuses bidons qu'il vient d'entendre ? " Fais attention à toi d'ici-là."
" - Est-ce que ce serait trop demandé si tu me conduisais à la maison d’hébergement pour aujourd'hui?" Il la regarde d'abord sans rien répondre : c'est parce qu'il ne sait pas quoi faire, pourtant, il est heureux d'entendre qu'elle n'ira pas chez son frère ce soir, qu'elle ne restera pas dans la rue. Mais elle le coupe, changeant complètement de sujet. " Tu ne bernes personne en disant que ça ne me concerne pas, ces blessures. Pardonne-moi pour ça."
" - T'es putain de pas au centre du monde, Korë..."

Il se met légèrement à rire : oui, ça le fait rire qu'elle se croit au milieu de tout ce qui se passe dans la vie de Rusty. Même si c'est vrai, que cette branlée à pour noyau la blonde. Mais Rusty ne dira rien à ce sujet, non, il ne parlera pas de choses censées et importantes qui pourraient la mettre encore plus bas que terre. Pourtant, il est d'accord pour l'accompagner à la maison d'hébergement ; il lui fait comprendre d'un signe de tête quand il se lève lui-même de son siège pour sortir de la boutique.

S'il n'avait rien mangé jusque-là, Rusty a dévoré la pâtisserie avant d'arriver à la voiture. Automobile qui appartient légalement au père de Roberta, même si c'est lui qui la conduit. Celui qu'il désire comme beau père fait énormément pour lui, dans l'ombre, même sa fille n'est pas au courant de tout. Si Rusty aura des problèmes avec ce que Korë a caché dans la voiture, l'ancien procureur en aura tout autant que lui. Ils finissent tous les deux par monter dans l'automobile, et Rusty prend la route de l'hébergement d'urgence sans avoir besoin qu'on lui indique l'adresse. Un paumé de la ville sait toujours où les autres paumés peuvent aller. Mais il n'aura prononcé qu'une seule phrase sur tout le trajet, mots accompagnés d'un regard sérieux et pourtant loin d'être mauvais. Il est ami avec Korë, il aime Korë d'une manière étrange, mais son coeur est prit.

" - Je suis là pour toi, tu sais. Mais si jamais tu reprends contact avec Robbie..." Il hausse ses épaules à ce moment, et repose son regard sur la route avant de reprendre. " Si jamais j'entend encore ton prénom dans sa bouche parce que tu lui as parlé, ou quoi que ce soit d'autres. On pourra plus être amis."

Peu importe ce que la blonde aura répondu, Rusty sera resté silencieux par la suite pour qu'elle prenne réellement au sérieux ses propos. Il l'aura amené jusqu'à l'hébergement, et comme il n'a pas confiance en elle pour prendre soin d'elle-même, Rusty aura insisté pour l'accompagner jusqu'à la surveillance au rez-de-chaussée. On les accueille correctement, et même si on dit d'avance à Rusty qu'il ne pourra pas rester, il a rapidement dit qu'il ne venait que accompagner son amie. Pourtant, la femme de permanence s'excuse aussitôt en disant qu'ils sont complets pour cette nuit. Honnêtement, ça n'étonne pas Rusty : il y a tellement de paumés dans cette ville au pied des montagnes, qu'il serait étonnant de trouvés un endroit libre à la dernière minute.

" - Vous devriez essayer l'hébergement pour sans-abris, à côté du palais du justice." Que dit la femme qui cherche déjà une solution pour aider Korë, même si elle n'en a pas les moyens.
" - Laissez tomber, on va faire autrement pour ce soir." Qu'il lâche rapidement pour contrer cette option : Rusty connaît bien le genre de personnes qui se trouvent là-bas. La drogue circule librement malgré l'interdiction et surtout, la proximité des flics et du reste. " Juste ce soir. On trouve une solution pour demain,ok?"

Quand ils sortent de là, Rusty a accepté de l'amener chez lui. Rien que pour ce soir. Est-ce qu'il regrette déjà ? Oui. Pas parce qu'il aide Korë, mais parce qu'il sait qu'il ne le dira pas à Roberta alors qu'elle a été claire à ce sujet : il a promis de lui en parler si jamais Korë devait pointer le bout de son nez.


tumblr_pz593gZC4Q1ynme1po6_250.gifv xONqj.jpg 98088e0fddfdb9b8b6600afce2828bdcdf84ff2e.gifv
❝ you have to be special to love me❞ and i'll love you a little bit more every day of our life. You are simply the woman I was waiting for to learn how to live and love.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Korë + Rusty ― Nothing is a bigger waste of time
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: