Le Deal du moment : -42%
STANLEY Coffret outils 38 pièces
Voir le deal
19.99 €

Partagez
 
 
 

 NICKY+MELODIE - The world is on fire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 183
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

patrick

NICKY+MELODIE - The world is on fire. Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Dans une ère où la nature n'a plus sa place, dans un monde où l'Homme a complètement détruit l'endroit qui l'a vu naître, le temps est devenu une monnaie d'échange. Adieu les pièces, adieu les billets, adieu les cartes de banques. Aujourd'hui, vous n'êtes plus obligés de mourir de maladie, mais très peu de gens meurent de vieillesse. Un compteur sur le bras de chaque être humain, un bouton qui sert de transaction. Plus rien a de réelle valeur, mise à part celle qu'on lui donne. Les prix dégringolent aussi rapidement que la pollution dans l'air. Les gens ne font plus attention aux autres ; l'égoïsme trône.

Contexte provenant du film Time Out.
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 183
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

patrick

NICKY+MELODIE - The world is on fire. Empty


Mélodie
Waldorf

Mélodie approche la cinquantaine, mais cela ne la tracasse pas. L'âge ne fait pas tout, elle en a bien conscience depuis qu'elle a perdu son mari. Veuve depuis plus d'une décennie, elle a élevé sa fille quasiment seule. C'est à savoir comment elle a pu le faire, avec son poste de secrétaire d'état auprès du gouvernement actuel. Si ce poste pourrait lui laisser de la marge pour sa fille, elle joue surtout le rôle de psychologue/confiante du premier ministre en charge. Voilà son métier de base, mais c'edt pour prendre la suite de son époux qu'elle est entrée en politique. Elle n'a que faire de son compte en banque, numéroté sur son bras comme un sablier qui décompte la moindre seconde de sa vie. L'amour n'existe plus à ses yeux, et la suspicion a prit la place de toutes les réactions humaines possibles. .

NICKY+MELODIE - The world is on fire. 480e3ab563381c243f1002c54d1b83c1


Famke Janssen:copyright:️ avengedinchains
Un masque qui cache la moitié de son visage. Des cheveux longs qui l’encadre sans bouger à cause de la moindre brise. Voilà bien longtemps que Mélodie n’a pas senti le vent sur sa peau. Qu’elle n’a pas senti les rayons du soleil. La planète est trop polluée pour qu’elle prenne le risque de passer du temps en extérieur. En centre ville, mêmes les arbres et fleurs des parcs semblent morts depuis belle lurette. Tout ce qui fait la vie aujourd’hui n’a rien de naturel. Tout ce qu’elle voit provient de panneaux lumineux, d’écrans géants. Tout ce qu’elle sent est un parfum artificiel, sauf la puanteur des rues. Tout ce qu’elle touche a été construit par l’homme. Mélodie n’a pas connu l’ère où tout était encore plus ou moins saint. Ses parents, oui, lorsqu’ils étaient jeunes. Mais ils étaient tellement anéantis de voir l’état de la planète, qu’elle préfère ne pas l’avoir connu. Au moins, elle n’a pas l’impression d’avoir perdu quelque chose. Mélodie se contente de suivre la route qu’on lui a tracé sans regarder à côté.

” - Vous êtes arrivée, madame.” La voix du chauffeur résonne, la sort de ses pensées pour qu’elle redresse la tête de ses dossiers. Elle le regarde d’abord lui, puis l’extérieur. ” Ca fait trois semaines que vous êtes surprise en arrivant madame. Je suis pourtant, aussi rapide que d’habitude.”
” - Ce n’est rien, Edgar. J’ai l’impression de ne jamais quitter mon bureau, c’est tout.” La femme sourit, il le voit malgré le masque grâce à ses pommettes qui se soulèvent. Là voilà déjà qui range ses documents dans sa malette. ” Laissez, restez à l’intérieur et rentrez chez-vous. Merci Edgar.”

Elle ouvre la portière elle-même, alors que la galanterie du chauffeur le fait agir d’habitude. Elle sort, se hisse sur ses hauts talons et claque la portière de son véhicule de fonction. Travailler pour le gouvernement lui offre de nombreux privilèges, mais pas celui de passer outre tous les problèmes de santé. Mélodie se dépêche de faire claquer ses talons au sol pour arriver à la porte de l’immense tour dans laquelle elle vit, avec sa fille. Ce n’est qu’une fois la porte de sécurité refermée derrière elle, que le chauffeur repart, il voulait voir sa patronne rentrer en sécurité.

Le premier sasse sert à la décontaminer de l’extérieur. Elle n’est plus surprise de la sensation que ça procure ; une désinfection sèche. Ses parents ont toujours dis que ça ne servait à rien, qu’il faut de l’eau et du désinfectant pour agir. La preuve est faite, grâce à la science, qu’ils avaient tort. Alors elle sort du sasse lorsque le bip se fait entendre. Ses talons se mettent à claquer contre le carrelage clair du sol. Toute la luminosité du bâtiment contraste avec l’insalubrité de l’extérieur.

” - Madame Waldorf !” S’exclame le gardien de la sécurité, assit derrière son bureau et ses écrans. Il redresse la main, la secoue dans tous les sens pour la saluer. ” Bienvenu chez vous ! J’espère que votre journée s’est bien passée. Tenez, votre badge.”
” - Merci.” Elle tente de garder ses distances. Le gardien est gentil, mais trop amical et décontracté pour elle. La distance, c’est tenter de lui faire comprendre qu’ils ne sont pas amis, qu’il est un employé. Elle n’est pas ainsi avec Edgar. ” Tenez-vous pouvez le garder. Il n’a servi qu’une heure.”

Mélodie lui donne tout de même le masque qu’elle portait en arrivant, et dont elle n’a plus besoin une fois à l’intérieur. Elle est fournie directement par le gouvernement, ne tombe jamais en rade. Alors, elle distribue ceux qui peuvent encore servir à ceux qui n’en ont pas. Le gardien, il est content de pouvoir rentrer chez lui, et venir le lendemain au travail, avec ce masque déjà porté. C’est une protection qu’il ne pourrait pas se payer du le crédit annoncé à son bras. Pour repartir, elle récupère le badge qui lui permet dans l’ascenseur, et de composer le numéro de l’étage. Le dernier de la tour. Le mieux placé, au dessus des nuages les plus sombres et toxiques de la ville. C’est jolie, mais elle ne respire pourtant pas plus que les autres. Dans l’ascenseur, une chanson retentit. Toujours la même. Lassante à force, c’est un point qu’elle doit accorder à sa fille.

Le bip retentit. Elle est arrivé au bon étage. Les portes s’ouvrent et la voilà déjà qui déambule dans le couloir jusqu’à la porte de son appartement luxueux. Tous les pauvres de la planète voudrait, ne serait-ce qu’une nuit, dans ce palace des temps modernes. Mais Mélodie n’y fait pas attention, plus attention. C’est là qu’elle a élevé seule sa fille, après que son époux soit mort d’un cancer des poumons il y a quinze ans. Là qu’elle a une partie de ses souvenirs, même si elle passe beaucoup plus de temps au bureau qu’à la maison. Maison qu’elle partage toujours avec son sang. Si elles ne sont pas aussi proches que Mélodie l’aurait désiré, elle pensait que sa fille aurait un minimum de respect vis à vis d’elle. Ne pas faire monter des inconnus, étant la première règle.

” - Elena ?” L’intelligence artificielle de l’appartement. Les plus riches en ont, n’est-ce pas le paradis ? Lorsque les machines se mettent en route, et que les lumières s’allument, elle reprend. ” Prépare moi un bain moussant… et sert moi un verre de vin.”
” - Tout de suite, madame.”

Tout se met en route à la même seconde : l’eau dans la baignoire se met à couler à la bonne température, elle moussera d’ici quelques secondes grâce au savon que Elena déverse avec parcimonie à l’intérieur. L’odeur artificielle de la noix de coco. Un verre est sorti du placard par un bras robotisé attaché au plafond, et son verre de vin est prêt avant même qu’elle arrive dans la cuisine pour l’attraper. D’un mouvement de tête, elle boit le verre. Le repose, et Elena sert une deuxième portion de vin. Mélodie se croit seule, ne sait pas que sa fille est entrée. Elle enlève ses hauts talons, et se retrouve plus petite. Elle se baisse alors pour masser ses talons, se voyant déjà se relaxer après cette journée bien stressante. Mais pas autant que celles de tous les autres, Mélodie ? elle n’a pas besoin de regarder continuellement le comptes du temps qui lui reste à vivre, écrit sur son bras.

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 314
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
patrick

NICKY+MELODIE - The world is on fire. Empty


Nicky
Winkle

Il est né dans une époque évoluée où il est difficile de connaître l'âge exact d'un individu. Chacun fait sa place selon le temps acquis par ses actions et son travail. Plus tu possèdes du temps, plus tu es riche. Nicky, il nage entre deux eaux. Tantôt riche. Tantôt pauvre. Il vit dangereusement. Ses supérieurs reconnaissent son talent puisqu'il a, soi-disant, démantelé un gros réseau de distribution de temps. Il est de la sécurité intérieure. Mais qu'en est-il réellement? Il fréquente le crime, mais se dit également agent-double envers certains alliés. Il est difficile de savoir dans quel camp il appartient. Mais aujourd'hui, il doit infiltrer le gouvernement.
NICKY+MELODIE - The world is on fire. Tumblr_inline_p7hpucZZL01t4z43x_250

Il fréquente la fille d'une femme qu'il doit approcher, implantée dans le gouvernement. Ses sentiments sont forts à l'égard de sa partenaire, mais ils ne sont guère amoureux. Il est conscient que s'impliquer dans son travail exige de nombreux efforts/sacrifices personnels pour protéger sa propre famille, et celle qu'il découvrira peut-être.


Justin Chatwin :copyright:️ Bazzart
Cette vie, dans ce palace, est entièrement artificielle. Sa conscience humaine le convainc qu'il serait incapable de vivre inconditionnellement dans un endroit comme celui-ci, où même les draps sont aussi synthétiques que du plastique. Mais comme le disent si bien les vendeurs : c'est le dernier modèle haut-de-gamme. Oui, la partie humaine, la partie raisonnable, elle essaie de se montrer altruiste envers ceux qui sont dans le besoin : ceux qui, dès l'âge de vingt-cinq ans, voient dégringoler les maigres ressources qu'ils possèdent. Aussitôt qu'un individu devient adulte, il doit gérer son temps. Et s'il ne trouve pas le moyen de le faire rapidement, les jours s'égrainent, les heures s'écoulent, les minutes se brisent et les secondes meurent. Dans le ghetto, les gens, ils ne vivent pas plus d'une semaine. Il a déjà ressenti la perte d'une ami, Nicky, parce que le temps était insuffisant et que, têtu, il refusait qu'on lui en donne par pur charité. De l'entêtement. Nicky, lui, il prend tout ce qu'on lui offre sans exception, car la gamine qui lui fait office de nièce serait assurément dans la misère, sans lui.

Ses yeux sont perdus sur la vue. Au travers de la fenêtre teintée qui bloque les douloureux rayons du soleil, on y perçoit des formes, celles des autres immeubles encombrant la vue qui serait, dans une autre vie, sublime. La pollution, elle crée un écran grisâtre dans l'atmosphère, des ondulations thermiques que plus personne ne remarque désormais. Les rayons, ils doivent être forts pour parvenir à se frayer un chemin jusqu'au béton, jusqu'à l'acier. Ce monde est matérialiste et superficiel. Mais quand on vit dans la pauvreté, qu'on crache sur le succès de ceux qui obtiennent tout, ne devient-on pas jaloux? Ne savourons-nous pas les délices de cette vie de luxure? Il se pose souvent la question, Nicky. Il voudrait le meilleur pour ceux qu'il protège.

Je vais mourir avant toi...

La jeune femme qu'il fréquente depuis quelques mois maintenant glisse ses doigts sur l'avant-bras de Nicky, visible parce que la manche de son chandail noir est légèrement redressée. Ses yeux suivent machinalement le mouvement. Elle retrace les nombres qui décorent son bras. Des formes numériques sans grande valeur contrairement à l'âme humaine. Pourtant, ils ne vivent que pour ça. Du temps. Toujours plus de temps. Et selon leur compteur, Nicky en possède davantage. C'est ainsi qu'ils appâtent les filles comme elle, en quête de richesse. Parce que forcément richesse équivaut à bonheur.

Tu ne devrais pas dire ça, réprimande-t-il, un mélange de remords, un mélange de devoir, car n'est-ce pas la convoitise qu'il tente d'alimenter chez elle?
Pourquoi pas? C'est vrai. Mais ce n'est pas grave, je t'aime si fort. Je veux t'aimer maintenant, je veux t'aimer demain, je veux t'aimer pour toujours, jusqu'à ma mort.

Elle est enivrée par l'amour et ne sait pas ce qu'elle dit. Elle pourrait tant se perdre, et ce, même avec la mauvaise personne. Comment peut-elle être si intelligente et si naïve à la fois? Son éducation est sans la moindre faille, mais son côté émotionnel déraille un peu. Elle serait prête à dire n'importe quoi pour passer sa vie avec lui. Si elle pense dire de belles choses, lui, ça ne le charme absolument pas. Pas une once d'excitation de traverse son corps. Au contraire, si elle se montrait plus humaine, en peine face à la perte, qu'elle serait prête à prendre et à donner, bon sang qu'il pourrait se perdre corps et âme à ses désirs. Qu'il se nomme Chad, Harry ou Nicky, ses sentiments, eux, ne changent point.

Ils sont interrompus par l'agitation dans la pièce principale de l'appartement. Des voix : humaines et artificielles. La technologie l'épatera toujours. Ça le fait sourire en coin, que cette femme se mette aussitôt à son aise une fois arrivée, se laissant servir par la technologie alors qu'elle pourrait assurément avoir un homme à ses pieds pour se plier à ses quatre volontés. Même lui, plutôt bon technicien, aurait dû mal à laisser la technologie régir chaque sphère de sa vie.

T'es prêt? que la fille demande.

Est-il prêt à rencontrer la femme qui lui servira de pont entre son monde et le sien? Assurément. Il est toujours prêt pour accomplir ses missions. Ça le rend fier, mais également un peu arrogant. Est-il prêt à rencontrer la mère de sa moitié? Absolument pas. Pour ça, on est jamais vraiment préparé. Les parents ont la fâcheuse manie de se montrer davantage possessifs que protecteurs. La fille lui prend la main sans lui demander son reste et l'entraîne à sa suite pour lui présenter sa mère. Cependant, une fois face à sa génitrice, le comportement change. Elle devient plus tendue, quoique toujours aussi aimable. Arrivent-ils au bon moment? Cette femme s'apprêtait à prendre ses airs. Le vin en témoigne, tout comme l'odeur de noix de coco qui diffère des relents désagréable à l'extérieurs.

Je sais, j'aurai dû prévenir que je n'allais pas rentrer seule ce soir. Mais j'ai invité mon compagnon à venir manger. Maman, je te présente Harry. Harry, ma mère, Mélodie.

La femme entre à peine du boulot et la voilà déjà confrontée à un inconnu. Nicky, il ne sait pas si la jeune femme a bien fait de présenter sa mère sous son prénom, mais il peut comprendre sa maladresse. A-t-elle déjà seulement présenté un homme à sa mère? Mais aux yeux de Nicky, elle n'est pas complètement anonyme, cette femme, cette Mélodie, chose qu'il ne mentionnera jamais.

Madame Waldorf.

Nicky, il s'approche pour tendre la main, mais son portable résonne aussitôt dans sa poche. Le moment est très mal choisi pour recevoir un appel, ce qui lui fait pincer les lèvres. Il voulait des présentations en bonne et due forme avec cette femme, c'était essentiel et vital, mais il sent déjà que c'est mal barré. Il est hors de question qu'il loupe cet appel en sachant pertinemment de qui il provient.

Excusez-moi, je dois impérativement décrocher. Le boulot.

Un réflexe qu'il a depuis plusieurs mois, embrasser chastement les lèvres de sa petite-amie lorsqu'il s'éloigne. Une marque d'affection normale entre deux amoureux. Il caresse sa joue au passage, mais n'attend pas pour s'éloigner et décrocher en s'isolant dans la chambre de la plus jeune, vexé et irrité.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 183
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

patrick

NICKY+MELODIE - The world is on fire. Empty


Mélodie
Waldorf

Mélodie approche la cinquantaine, mais cela ne la tracasse pas. L'âge ne fait pas tout, elle en a bien conscience depuis qu'elle a perdu son mari. Veuve depuis plus d'une décennie, elle a élevé sa fille quasiment seule. C'est à savoir comment elle a pu le faire, avec son poste de secrétaire d'état auprès du gouvernement actuel. Si ce poste pourrait lui laisser de la marge pour sa fille, elle joue surtout le rôle de psychologue/confiante du premier ministre en charge. Voilà son métier de base, mais c'edt pour prendre la suite de son époux qu'elle est entrée en politique. Elle n'a que faire de son compte en banque, numéroté sur son bras comme un sablier qui décompte la moindre seconde de sa vie. L'amour n'existe plus à ses yeux, et la suspicion a prit la place de toutes les réactions humaines possibles. .

NICKY+MELODIE - The world is on fire. 480e3ab563381c243f1002c54d1b83c1


Famke Janssen:copyright:️ avengedinchains
Sa fille unique entre dans la pièce, mais elle n'est pas seule. Cette fois ce n'est pas la discrétion qui l'accompagne, mais bel et bien un homme. J'aurais dû prévenir. À chaque fois qu'elle prononce ces mots, c'est pour laisser entendre une mauvaise nouvelle. Mélodie n'a pas eu besoin de tourner le visage vers son sang pour le savoir. Pourtant, elle l'a fait. Pour voir cet inconnu derrière sa fille. Pour écouter ses mots, ses explications, alors que la mère de famille s'était déjà redressée, sur ses gardes. Elle ne fait confiance à personne. Elle ne l'a jamais fait -et c'est certainement pour ça qu'elle esseulée aujourd'hui, mais c'est surtout son emploi qui lui donne cette habitude. Être distante. C'est sa carapace à toute situation.

Son nez se plisse dès qu'il s'adresse à elle. Mélodie n'a pas confiance, mais en plus, elle n'aime pas être prise au dépourvue. Piégée dans sa propre maison, par sa propre fille. Avec qui les choses sont compliquées, certe, mais sa fille chérie qui est censée savoir à quel point s'est important pour Mélodie d'avoir un moment à elle. Entourée des membres du gouvernement toute la journée se retrouver seule est un privilège. Il n'y a qu'avec son défunt époux qu'elle savait se détendre. Loin est le temps où elle savait profiter de la vie et de ses plaisirs.

” - Jeudi soir...” C'est tout ce qu'elle est capable de dire lorsque, heureuse de le voir partir pour répondre au téléphone, elle s'adresse strictement à sa fille. ” Pourquoi est-ce qu'il a fallut que tu en ramènes un ce soir ? Demain, vendredi... Aurait été plus juste pour moi, tu ne penses pas ?”

Le week-end, en somme. En pleine semaine, tout est tellement chaotique. Elles ne se voient presque jamais pour être réaliste. La femme se contente d'attraper son verre de vin et de boire une gorgée. Elle n'attends pas de réponses à sa question, son ton était assez rhétorique pour que sa fille le comprenne. Ce n'est qu'une fois le verre de retour sur la table, alors qu'elle en tient toujours le pied entre ses doigts, qu'elle reprend la parole comme si de rien était.

” - C'est à ça que t'ont servis les cours que je t'ai payé ? ” Elle demande assez froidement. L'homme qui est à l' intérieur aurait pu être n'importe lequel qu'elle aurait réagit de la même manière. ” Rencontrer n'importe quel homme, et le ramener chez moi ? ”

Mélodie ne croit plus en l'amour depuis que son mari est mort. Elle ne retrouvera jamais personne pour la faire autant vibrer. C'est donc la jalousie qui la mène, lorsqu'elle voit une autre femme accompagnée. Parce qu'elle pense et croit qu'elle ne me sera plus jamais. Elle est blessée que sa fille puisse ramener quelqu'un. Tout allait bien lorsqu'elle était plus jeune. Elle n'avait jamais ramené quelqu'un avant. Et pourquoi n'en a-t-elle jamais parlé avant ? Sur la défensive, et peut être un peu piquante, elle reprend son verre pour le terminer. En quelques mots elle demande à l'intelligence artifielle de lui en servir un autre. Le troisième et certainement pas celui de trop.

” - Excuse-moi. La journée a été longue et je n'ai pas envie de faire la connaissance de... Harry ce soir. ” Le verre est rempli. Elle voit sa fille objecter commencer à se défendre, mais en levant le doigt elle la fait taire en une fraction de seconde. ” Je vais aller prendre mon bain. Je serais sortie dans une heure. Commande quelque chose.. Appelle le gardien pour le prévenir.” Tout en parlant, elle attrape son verre. Se décale et attrape même la bouteille précédemment rangé par le bras électronique. '' S'il est toujours là... Je me joindrais quelques temps à vous.''

C'est au moment de quitter la cuisine, en s'approchant de la porte vers le couloir, qu'elle rencontre Harry qui lui retourne vers sa petite amie. Elle sourit, de façon très fausse, et passe devant lui en sortant. Sa seule direction est la salle de bain où l'eau est en train de couler. Au bout de deux minutes elle se coupe. Mélodie avait fermé la porte et était déjà nue lorsque le débit a cessé. Devant la baignoire, elle a testé la température de l'eau avant d'entrer à l'intérieur. Ce verre de vin, et un autre qui a terminé la bouteille, ont suffit pour ces deux heures. Elles auraient dû être seulement de la détente, mais tout ça n'a fonctionné qu'à moitié puisque ses pensées étaient tournées vers sa fille et l'inconnu. Mélodie n'imagine pas à quel point il peut être dangereux pour sa famille. Elle ne le suspecte pas pour les bonnes choses.

Une heure et vint minutes. C'est le temps qu'elle a mit pour sortir de la salle de bain. Plus longtemps que prévu, juste dans l'espoir où le dénommé Harry soit parti entre temps. De façon à secher ses cheveux, et se vêtir pour la nuit. Un pantalon en satin léger, un débardeur de la même matière caché par un gilet parce qu'il est hors de question qu'elle partage son intimité, et son compte en banque, avec lui. De retour dans les parties communes, Mélodie entend déjà les voix de deux personnes. Les informations, ou les tourtereaux encore ensemble à l'attendre ? Peu importe, elle se sent déjà défaitiste à l'idée de devoir apprendre à connaître cet homme. Au fond elle n'en a aucune envie. Cette femme est trop lassée de son quotidien, même pour faire du bien à sa fille de la plus simple façon.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 314
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
patrick

NICKY+MELODIE - The world is on fire. Empty


Nicky
Winkle

Il est né dans une époque évoluée où il est difficile de connaître l'âge exact d'un individu. Chacun fait sa place selon le temps acquis par ses actions et son travail. Plus tu possèdes du temps, plus tu es riche. Nicky, il nage entre deux eaux. Tantôt riche. Tantôt pauvre. Il vit dangereusement. Ses supérieurs reconnaissent son talent puisqu'il a, soi-disant, démantelé un gros réseau de distribution de temps. Il est de la sécurité intérieure. Mais qu'en est-il réellement? Il fréquente le crime, mais se dit également agent-double envers certains alliés. Il est difficile de savoir dans quel camp il appartient. Mais aujourd'hui, il doit infiltrer le gouvernement.
NICKY+MELODIE - The world is on fire. Tumblr_inline_p7hpucZZL01t4z43x_250

Il fréquente la fille d'une femme qu'il doit approcher, implantée dans le gouvernement. Ses sentiments sont forts à l'égard de sa partenaire, mais ils ne sont guère amoureux. Il est conscient que s'impliquer dans son travail exige de nombreux efforts/sacrifices personnels pour protéger sa propre famille, et celle qu'il découvrira peut-être.


Justin Chatwin :copyright:️ Bazzart
J'étais sur le point de me présenter, j'espère pour vous que c'est urgent au point de...
Nous avons un cadavre sur les bras, coupe l'interlocuteur avant même que Nicky ne puisse terminer sa phrase.
L'un de ceux qu'on surveillait?
L'un des nôtres.
Eh merde.

Il se passe une main au visage. Il aurait préféré qu'on lui annonce qu'un type du gouvernement s'était suicidé à cause d'une transaction immorale. Il aurait préféré qu'on lui annonce qu'un témoin clé était mort. Pourtant, on lui annonce qu'un collègue est mort. On ne l'aurait pas appelé si ça ne concernait pas cette affaire. Ont-ils déjà été repérés? Leur boulot, c'est de protéger la population, d'une certaine façon. Le gouvernement ne devrait pas les craindre, sauf ceux qui ont la patte graissée. Mais Nicky ne sait plus trop où va réellement son allégeance, à ce stade.

On verra ça plus tard, qu'il marmonne en raccrochant rapidement.

En sortant de la pièce, il croise la mère. S'attendait-il à recevoir un commentaire? Il était incertain à ce sujet. Or, il reçoit un sourire forcé, sans surprise. Les sentiments de la femme sont aussi perceptibles qu'un parfum qui flotterait derrière elle à son passage. Elle n'est pas ravie qu'il soit ici. Et tandis qu'elle le dépasse, il tourne la tête pour la suivre des yeux jusqu'à ce qu'elle entre dans la salle de bains. Son côté analyste s'est activité à la seconde même où le sourire est apparu sur les lèvres de cette femme importante.  

Comment ça s'est passé? demande-t-il à sa copine une fois à ses côtés.
Plutôt bien, ment-elle, un sourire peu convaincant aux lèvres.
Je vais me racheter, promis.

Il le sait, qu'il a fait mauvaise impression, mais ce coup de téléphone était important. Il devrait pourtant se montrer plus impliqué émotionnellement, éviter de se convaincre qu'il n'est ici que pour le boulot. Il est évident que sa petite amie, ainsi que sa mère, seront souvent déçues de son comportement s'il persiste sur cette voie.

Au moins, elle ne m'a pas chassé, dit-il, affichant un demi sourire au court silence de sa petite amie. C'est bon signe, je présume?
Oui, tu peux rester pour manger.

Son premier réflexe serait de proposer qu'ils s'arment d'ingrédients pour cuisiner eux-mêmes. Mais les riches, en général, ils préfèrent se faire livrer. Ils n'ont pas le temps de faire à manger, autant payer. La suggestion reste suspendue à sa langue sans être capable de se prononcer. Ils commanderont. Il aime la petite voix dans sa tête. Celle qui le ramène à l'ordre lorsqu'il est sur le point de faire une erreur. À force de revêtir de nouvelles identités, il a dû développer un système de défense intérieur pour se protéger. Au début, c'était beaucoup moins facile. Il était souvent à un cheveu de faire une erreur monumentale qui aurait pu détruire sa « carrière. » La petite voix, c'est comme le subconscient, mais nettement plus alerte et efficace. Non, il ne cuisinera pas ce soir. Même si la compagnie de sa douce est agréable, il n'est pas assez proche de cette famille pour se permettre une telle chose. Une voix efficace, certes, mais la barrière qu'il maintient peut parfois être nuisible.

Ce sera libanais!

Va pour le libanais, peu importe. Actuellement, la nourriture, c'est secondaire. Sa priorité, c'est la femme. Il ose un regard en direction de la salle de bains, chose que sa petite-amie remarque aussitôt, le sourire aux lèvres.

Ne t'inquiète pas, elle va probablement se joindre à nous. Je crois pas qu'elle ait envie de passer pour la méchante. Et qui peut dire non à de la cuisine libanaise?

Du moment qu'elle imagine qu'il s'inquiète de ne pas réussir à plaire à sa mère, tout va bien. Si elle devait avoir des soupçons concernant autres choses, il aurait des problèmes. Il essaie de monter un dossier depuis des mois et cette ouverture était la clé du succès. Il ne peut pas échouer maintenant. Même si tout dépend de la femme, la fille a également un rôle crucial à jouer dans cette situation.

Tandis qu'il réfléchit à tout ça, la fille commande grâce à un écran, le gardien sera aussitôt prévenu. Mais lorsque arrive le moment de payer, Nicky, il se comporte en vrai gentleman. Il présente sa paume devant à l'écran pour qu'on imprime ses empreintes digitales, puis la transaction s'effectue à son compte. Il est là pour impressionner sa douce, avec son temps. Un temps qui n'est pas le sien, une parure pour l'enquête. Il adore dépenser dans ces cas-là, parfois ça fait grincer les dents de ses supérieurs qui doivent gérer ses dépenses excessives. Dans ces cas-là, il les nargue : « ça s’appelle joindre l'utile à l'agréable. » Il le sait, un jour, ça va lui tomber à la gueule. À chaque mission terminée, on lui reprend le temps en trop, ensuite on le paie. Lorsque sa main se retire de l'écran, une poussière de temps a disparu de son avant-bras.

La nourriture est évidemment arrivée avant que la mère ne sorte de la salle de bains. Nicky a aidé sa copine a monté la table avec les divers mets du menu, de quoi remplir son assiette de ce qui fait envie.

Ça va? demande Nicky, passant une main sur le bras de sa copine.
Je passe mon temps à la décevoir.

Elle commence à angoisser à l'idée que la mère se joigne à eux pour le repas. Mais elle n'angoisse pas pour les mêmes raisons que lui. Pour elle, tout est personnel. Combien de fois a-t-il entendu ses confidences au sujet de sa mère? Nicky ne pouvait trouvait meilleure informatrice que la propre fille de Mélodie. Il connait les rapports entre la mère et la fille assurément mieux que quiconque. Mais c'est pas le moment d'envenimer les choses. Il a besoin que cette fille pour se rapprocher de sa mère. Ils s’assoient donc à table pour attendre la mère qui ne tarde pas à sortir de son antre, transportant avec elle une odeur de noix de coco qui emplit le reste de l'appartement. Ils l'ont attendu alors qu'ils auraient pu manger en son absence.

Cette fois, Nicky ne fait pas la même erreur. Il est le premier à se lever pour l'accueillir afin de se présenter, toujours sous ce nom ridicule, Harry. Mais quand il regarde cette femme, il ne peut pas s'empêcher de se demander si elle sait comment son collègue est mort. Plus l'enquête avancera, plus il saura si elle est corrompue. Nicky n'a pas voulu savoir le nom du collègue décédé. Il sent déjà la colère dans ses veines. Connaître le nom, c'aurait été pire.

J'aurais dû m'annoncer avant de venir, s'excuse-t-il.
Harry partira aussitôt le repas terminé, précise la fille d'une petite voix.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 183
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

patrick

NICKY+MELODIE - The world is on fire. Empty


Mélodie
Waldorf

Mélodie approche la cinquantaine, mais cela ne la tracasse pas. L'âge ne fait pas tout, elle en a bien conscience depuis qu'elle a perdu son mari. Veuve depuis plus d'une décennie, elle a élevé sa fille quasiment seule. C'est à savoir comment elle a pu le faire, avec son poste de secrétaire d'état auprès du gouvernement actuel. Si ce poste pourrait lui laisser de la marge pour sa fille, elle joue surtout le rôle de psychologue/confidante du premier ministre en charge. Voilà son métier de base, mais c'edt pour prendre la suite de son époux qu'elle est entrée en politique. Elle n'a que faire de son compte en banque, numéroté sur son bras comme un sablier qui décompte la moindre seconde de sa vie. L'amour n'existe plus à ses yeux, et la suspicion a prit la place de toutes les réactions humaines possibles.

NICKY+MELODIE - The world is on fire. 480e3ab563381c243f1002c54d1b83c1


Famke Janssen:copyright:️ avengedinchains
Une poussière qui vole au vent. C'est ce qu'est Mélodie depuis la mort de son époux. Elle se laisse porter là où la vie l'emmène, sans vraiment faire attention aux personnes qui se trouve autour d'elle. C'est comme si elle était devenue incapable de s'attacher à quelqu'un, ou à quelque chose. Tout ce qu'elle chérit date de cette époque où elle savait encore aimer. De celle où elle pouvait encore être aimée. Il ne devrait pas être permis de changer si rapidement, si radicalement. Mais les liens qu'elle a avec sa fille aujourd'hui sont bien la preuve que tout peut se dégrader. N'étaient-elles pas proches, fut-un temps ? Elles partageaient rires, sourires, câlins et mots doux à longueur de temps, lorsqu'ils étaient trois. Sa fille est la seule chose vivante qui reste de son époux. Elle devrait l'aimer autant qu'elle chérit ses souvenirs, mais Mélodie n'y parvient pas. C'est comme si elle avait l'impression de le sentir partir à chaque fois qu'elle pose les yeux sur elle. Une personne en moins peut tout changer.

" - J'aurais dû m'annoncer avant de venir."
" - Harry partira aussitôt le repas terminé..."
” - Vous auriez du...” Qu'elle souffle du bout des lèvres, mais même lorsqu'elle veut se retenir et paraître douce, l'intonation de sa voix n'est jamais celle qu'elle aurait souhaité. ” Mais puisque vous êtes là, Harry, débarrassons nous de ces présentations rapidement.”

Mélodie a un faible sourire pour cet homme qu'elle ne connait pas. Son visage ne lui est pas familier, mais il restera l'un des plus marquants de sa vie. Mais lorsqu'elle se tourne vers sa fille, la femme a un sourire plus grand. Plus chaleureux. Légèrement plus sincère. Mais toujours avec les mêmes ressentiments.

” - Il semble que vous soyez important pour ma fille... ” Elle s'approche de la table, regarde les plats qu'ils ont commandé sans exprimer, ne serait-ce que par un froncement de sourcil, ce qu'elle en pense. ” Si c'est important pour elle. Ca l'est pour moi aussi.” Rien n'est plus faux.

Cet enfant, bien qu'adulte maintenant, n'a pas la moindre idée des vrais sentiments de sa mère. C'est certainement pour ça qu'elle se sent plus légère, en voyant que Mélodie coopère malgré les quelques mots mal choisis dont elle use.

Ils se retrouvent tous les trois autour de cette table qui paraît bien plus grande encore, lorsque les gens assis autour sont tant éloignés les uns des autres. Plus par leurs différences, et l'effort que Mélodie y met, que par la distance physique entre leurs chaises. Elle vit toujours sur la retenue. Voilà bien dix ans qu'elle n'a pas sourit à pleines dents, qu'elle n'a pas rit aux éclats, qu'elle ne s'est pas laissée aller à un moment de complicité avec quelqu'un. Tout ce qu'elle sait faire, c'est plonger son nez au bureau. Le travail est devenu toute sa vie.

” - Alors, dites-moi... ” Mélodie est la première à prendre la parole, lorsque sa fille la sert elle-même dans son assiette. La plus jeune fait tous les efforts possibles pour être aimée comme elle le désire, mais sa mère ne voit rien. ” Harry. Dans quelle branche travaillez vous ? Êtes-vous à votre compte, ou travaillez vous pour l'état ?”

Mélodie parle trop de travail, comme si c'était la chose la plus importante. Elle aurait pu lui demander son âge, la façon et l'endroit où ils se sont rencontrés. Elle aurait pu vouloir savoir son nom, quelque chose sur ses parents. Mais rien d'autre. Le travail, c'est tout sauf personnel. Et c'est tout ce qu'elle désire à cet instant ; quitter cette bulle familial où elle se sent manquer d'air.

Harry. Il prononce son prénom souvent, mais pas parce qu'elle soupçonne quelque chose. Graver ce nom dans sa mémoire est important : il va revenir, sinon, il ne serait pas là ce soir, accroché au bras de sa fille. Elle prononce son prénom comme si ça pouvait l'aider à mettre plus de distance entre ce couple et sa personne. Parce qu'elle ne comprend pas, ne veut pas le faire. Comme elle ne veut pas voir que sa fille puisse être heureuse, amoureuse.

Elle mange parce qu'il faut le faire. Mélodie est plus appâtée par le vin sur la table, que la nourriture en générale. Tout a cet arrière goût que ses parents appelaient le goût chimique de la vie. Elle ne le sent pas, mais cette phrase a tellement marqué son enfance qu'elle ne peut s'empêcher d'y penser à chaque fois qu'elle approche un aliment de ses lèvres. Mélodie n'a jamais pris de plaisir à manger. Cuisiner, c'est tout un autre monde pour elle.

" - Vous vous voyez depuis longtemps ?" Elle demande, plus parce qu'il faut combler les trous que parce que ça l'intéresse. Elle sent son coeur pointer un mal lorsque sa fille dévie son regard.
" - Maman ?"
" - Tu veux que je m'intéresse... alors réponds moi."

Elles ne se comprennent pas, toutes les deux. Car sa fille ne l'interrompe pas à cause de sa question, mais à cause de la lumière bleue qu'elle voit clignoter dans un coin.  Elle doit la montrer à sa mère, qui doit se tourner pour la voir. Mélodie fronce tout de suite les sourcil, elle sait ce qu'est ce signal mais n'a pas l'habitude de le voir s'allumer.

" - Elena, qu'est-ce que t'attend ?" Elle demande à l'intelligence artificielle avec plus d'aisance qu'elle s'adresse à sa fille. Avec plus d'humanité aussi.
" - Une vidéo du Gouverneur vient d'être émise." Avertie la machine, qui continue de faire clignoter sa lampe bleue. " Le protocole de sécurité est enclenché. Individu inconnu détecté à l'intérieur de l'appartement."

Les deux femmes se tournent simultanément vers Harry. C'est vrai qu'elles n'ont pas l'habitude d'être accompagnée, elles n'ont dont pas l'habitude du protocole du gouvernement en ce qui concerne Elena et les informations qu'elle peut divulguer.

" - Elena, où se trouve la vidéo ? Sur le réseau publique, ou privé ?"
" - La vidéo du Gouverneur a été émise sur le réseau publique."
" - Alors lance la."

Mélodie glisse entre ses lèvres la dernière mignardise libanaise qui s'y trouvait, puis elle se tourne vers l'écran géant de la pièce. Sa fille ne peut pas s'empêcher de rouler ses yeux au plafond ; elle aurait voulu que sa mère mette de côté son travail pour ce soir. Mais la présence de Harry ne changera rien à la vision de cette vidéo ; il aurait pu la trouver partout en ligne après cette conversation.

L'écran s'allume donc, et immédiatement, les images du gouverneur s'animent. On voit cet homme qui atteint à peine la soixantaine, la peau métisse et les cheveux colorés en noir pour paraître plus jeune. C'est un homme préoccupé qui s'avance au micro, qui pose ses mains sur la table de lecture face à lui. Mélodie fronce les sourcils tout de suite, elle sait reconnaître les émotions, les tics physiques de son patron. Surtout lorsqu'il les fausse pour passer à l'écran. Déjà, elle sait qu'il va mentir à la barre.

" - Mes chers compatriotes... Vous connaissez tous la situation actuelle. Vous connaissez les problèmes que le gouvernement rencontre, car vous traversez les mêmes dans votre quotidien." La Terre qui meurt, la pollution, le manque de nourriture, le manque de temps, et tout ce qui peut rapprocher le maximum de monde. Il ne parle surtout pas de la disparité entre les riches, et les pauvres de ce monde. " Aujourd'hui, je vous annonce un jour sombre. Notre Vice-Président a été attaqué. Vous le savez aussi bien que moi, les terroristes courent nos rues et couvrent de ridicule les forces de l'ordre. Si l'attaque a été déjouée aujourd'hui, et que le terroriste a été abattu... nous sommes tout de même dans un cas de force majeur. J'annonce donc, pour notre sécurité à tous, un durcissement majeur de notre justice. J'annonce par la même occasion, l'augmentation de 2.42% des impôts de chaque citoyen de notre secteur, pour pouvoir augmenter les effectifs et les moyens de nos forces de l'ordres..."

Des mesures continuent à être énoncées, mais Mélodie se détourne de l'écran. Cette histoire n'est que supercherie, le Gouverneur cache la vérité par ses mensonges, se sert de ses mensonges pour prendre encore plus au pauvre. Est-ce que cette hausse d'impôt ira réellement aux forces de l'ordre ? Mélodie ne serait pas contre ; ils sont sous payés pour tous les problèmes qu'ils rencontrent dans la rue. Pour tous les risques qu'ils prennent à longueur de temps. Elle qui n'a jamais grand appétit, se voit reprendre une part pour la mettre dans son assiette. Ca, c'est sa façon de passer à autre chose. De ne pas penser à ce qui se passent au dessus d'elle. La corruption ne fait pas partie de son quotidien personnel, pourtant, elle ne pourrait pas dire qu'elle n'y est pas confrontée tous les jours de sa misérable vie. Tout est une question de temps dans cette société.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 314
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
patrick

NICKY+MELODIE - The world is on fire. Empty


Nicky
Winkle

Il est né dans une époque évoluée où il est difficile de connaître l'âge exact d'un individu. Chacun fait sa place selon le temps acquis par ses actions et son travail. Plus tu possèdes du temps, plus tu es riche. Nicky, il nage entre deux eaux. Tantôt riche. Tantôt pauvre. Il vit dangereusement. Ses supérieurs reconnaissent son talent puisqu'il a, soi-disant, démantelé un gros réseau de distribution de temps. Il est de la sécurité intérieure. Mais qu'en est-il réellement? Il fréquente le crime, mais se dit également agent-double envers certains alliés. Il est difficile de savoir dans quel camp il appartient. Mais aujourd'hui, il doit infiltrer le gouvernement.
NICKY+MELODIE - The world is on fire. Tumblr_inline_p7hpucZZL01t4z43x_250

Il fréquente la fille d'une femme qu'il doit approcher, implantée dans le gouvernement. Ses sentiments sont forts à l'égard de sa partenaire, mais ils ne sont guère amoureux. Il est conscient que s'impliquer dans son travail exige de nombreux efforts/sacrifices personnels pour protéger sa propre famille, et celle qu'il découvrira peut-être.


Justin Chatwin :copyright:️ Bazzart
Si c'est important pour elle. Ça l'est pour moi aussi.

Effectivement, rien n'est plus faux. Alors, voilà ce que cette femme ressent par rapport à sa fille? Il trouve cela très intéressant. En prononçant ce fait, Mélodie, elle ne les regardait pas dans les yeux. Non, elle fixait plutôt les plats sur la table comme si elle ne pensait pas réellement ses mots. Évidement, ça lui octroie une ouverture, dans cette famille, un moyen de s'immiscer. La distance que les deux femmes entretiennent est littéralement son ticket d'entrée. La fille a besoin d'un compagnon, de quelqu'un qui la supporte d'une manière dont est incapable sa propre mère. Ce qui est important pour sa fille n'est pas forcément important pour elle. C'est ainsi qu'il le perçoit, lui.

Nicky, du moins, Harry, s’assoit le dernier à la table pour suivre le mouvement. Il excelle dans l'art de jouer la comédie. Il pense mimer être un galant homme, mais en réalité, une part de lui l'est réellement. Seulement, il s’imprègne littéralement de son boulot, de ses alliances, au point de croire qu'il joue réellement un rôle. S'il avait été en présence de sa vraie petite-amie, aux côtés de sa mère, sans doute aurait-il été plus chaleureux que galant. Il aurait lui-même proposé le vin à Mélodie plutôt que de la regarder se servir elle-même. Il lui aurait demandé : « quel met préférez-vous? est-ce que ça vous convient? » Pourtant, il est assis à cette table, espérant tout bonnement obtenir l'accord de cette femme pour côtoyer son enfant. Pourtant, il sourit comme si c'était la chose la plus naturelle au monde, surtout lorsqu'il regarde la jeune fille avec « amour. » Techniquement, ce n'est pas de l'amour, pas pour elle. Juste une appréciation mutuelle.

Dans quel domaine il travaille? Il n'a pas besoin de réfléchir.

Sécurité, Madame.

Elle pourrait très bien vérifier. Simple, mais vraie.

Vous vous voyez depuis longtemps?

Il a la bouche pleine, Nicky. Il utilise une serviette de table pour essuyer le coin de ses lèvres. Il n'a rien à cacher concernant le nombre de semaines qu'il fréquente la jeune Waldorf. Cependant, un étrange clignotant est ce qui l'interrompt. D'abord, il ne comprend pas, donc fronce les sourcils. Est-ce normal? Sa main est immédiatement venue encercler le poignet de sa douce non loin de lui. Un signe d'apparence affectueux, mais qu'il utilise pour avoir son affection si quelque chose devait se retourner contre lui. Individu inconnu détecté à l'intérieur de l'appartement. Il passe sa langue sur ses lèvres, comme s'il cherchait à décoincer une miette entre ses dents. Qu'est-ce qui peut être si important pour que des informations soient annoncées confidentielles? Avec sa main sur celle de sa copine, il ressent son exaspération. Pourtant, il trouve le moyen, naturellement, de la rassurer en pressant un peu plus sa peau, portant une main à sa propre bouche pour mimer le silence. Du genre « laisse couler, ta mère en a besoin ». Lui aussi, par ailleurs. Il est là pour remplir son dossier.

Un terroriste. C'est tout ce qu'il retient de cette annonce, bien loin de se soucier des impôts, même si c'est tout aussi révoltant pour ceux qui ne peuvent se permettre autant d'épargne. Un terroriste a été abattu. On parle de son collègue? Jamais il n'aurait attaqué qui ce soit. Soucieux, il continue de fixer l'écran derrière Mélodie comme s'il écoutait réellement les dernières paroles. Il observe la femme se servir à nouveau. Il voudrait ignorer le sentiment qui le transporte, mais il est parfois agressif lorsqu'il défend une cause, sous couverture ou non. Mais n'est-ce pas pour ça qu'on le choisit souvent, car il est fougueux et impliqué?

Vous n'êtes pas d'accord avec ces propos? qu'il interroge Mme Waldorf. Vous semblez contrariée.

L'homme sent le regard de sa petit-amie sur lui. Elle doit redouter qu'il s'adresse ainsi à sa mère. Mais pourquoi ne le ferait-il pas? Elle n'a pas à avoir honte qu'il s'intéresse à ce qui se passe dans cette pièce, autrement, elle se serait assurée d'éteindre le moniteur. Il ne cligne pas des yeux en posant la question. Il a envie de connaître son opinion sur le sujet. Sa fille n'est pas très portée sur ce genre de conversation. L'avant-bras de Nicky, qui lui sert pour manger, est déposé sur la table. Lui, il n'a plus envie de manger après cette annonce. Il aimerait savoir ce qu'elle a retenu de cette annonce : la hausse des impôts, le message sans queue ni tête, le fait qu'un terroriste ce soit encore manifesté? D'une part. C'aurait pu être un terroriste, oui, mais la cause de certains est juste. C'est là où sa propre fidélité fait défaut. Il a une cause, et la défendra avec qui la partage avec lui.

L'appel que j'ai reçu, concernant cet attentat, qu'il tâte le terrain. On m'a informé du décès sans plus de détails. Les nouvelles vont vite...

S'il ne peut avoir une conversation normale avec elle, autant continuer sur cette voie. Elle semblait intéressée par le factuel. Il ne précise pas qu'il s'agissait d'un collègue, néanmoins. Cette fois, c'est lui qui boit une gorgée de vin. Non, il n'est ni mal à l'aise ni tendu. La plus jeune toussote, incertaine de devoir les laisser marcher sur des œufs.

Harry, je ne crois pas que ma mère souhaite réellement parler de ça.
C'est bon, la rassure Nicky, dégageant une confiance presque douce. Ta mère..., il regarde Mme Waldorf. Vous me le diriez si c'était indiscret?

Et plutôt que de remettre la fille à sa place, il interroge directement la concernée. Pourquoi se cacherait-il?


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
@Robz
@Robz
MESSAGES : 183
INSCRIPTION : 17/02/2020
ÂGE : 25
RÉGION : France.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : Post-apocalyptique, touche à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

patrick

NICKY+MELODIE - The world is on fire. Empty


Mélodie
Waldorf

Mélodie approche la cinquantaine, mais cela ne la tracasse pas. L'âge ne fait pas tout, elle en a bien conscience depuis qu'elle a perdu son mari. Veuve depuis plus d'une décennie, elle a élevé sa fille quasiment seule. C'est à savoir comment elle a pu le faire, avec son poste de secrétaire d'état auprès du gouvernement actuel. Si ce poste pourrait lui laisser de la marge pour sa fille, elle joue surtout le rôle de psychologue/confidante du premier ministre en charge. Voilà son métier de base, mais c'edt pour prendre la suite de son époux qu'elle est entrée en politique. Elle n'a que faire de son compte en banque, numéroté sur son bras comme un sablier qui décompte la moindre seconde de sa vie. L'amour n'existe plus à ses yeux, et la suspicion a prit la place de toutes les réactions humaines possibles.

NICKY+MELODIE - The world is on fire. 480e3ab563381c243f1002c54d1b83c1


Famke Janssen:copyright:️ avengedinchains
Travailler dans la sécurité est un bonus qui ne peut que le faire apprécier un peu plus. Pourquoi ? Parce qu'elle n'aurait plus besoin de se sentir responsable de la sécurité de sa fille. Au moins, pense-t-elle sans le prononcer alors qu'elle pourrait très bien le faire, il n'est pas dealer, revendeur, ou contrebandier. Quoi que ce dernier puisse toujours être le cas, c'est pour ça que Mélodie reste distante en tous moments : parce qu'elle n'a confiance en personne. Il y a trop de mauvaises personnes, sur cette terre. De ceux qui sont prêts à faire du mal, le pire et le vrai, pour obtenir plus de temps. Se sont les pires, qu'elle pense, parce que quelqu'un qui vous vole de la nourriture se nourrira avec, mais celui qui vole de l'argent n'en connait pas sa valeur.

" - Vous n'êtes pas d'accord avec ces propos?" Qu'il interroge Mme Waldorf. " Vous semblez contrariée."
" - Je le suis toujours quand on annonce un mort aux informations."

Elle avait simplement répondu en finissant de remplir son assiette. Mélodie a posé quelques secondes son regard sur lui, mais s'est bien vite contenté de regarder la nourriture qui reste sur la table : toujours trop face au nombre de personne qui n'ont pas à manger convenablement. Mélodie voit bien le comportement de sa fille : elle voudrait que tout ça ne soit pas discuté à cette table. Parce qu'elle ne veut pas plonger sa mère dans le travail, ou parce qu'elle ne veut pas que son cher Harry confronte sa mère ? Elle aurait préféré que sa fille soit plus efficace et qu'elle sache parfaitement tenir son compagnon en laisse : qu'il ne pose pas de questions supplémentaires. Qu'il se laisse aller aux désirs de sa fille, uniquement passer un bon moment avec sa mère et son amant. Mais il n'en reste pas là ; Mélodie a même détourné le regard en haussant les sourcils sous la surprise. Si elle commence déjà à le laisser faire, qu'elle pense, encore une fois, sans prononcer sa véritable pensée.

Mélodie fronce pourtant les sourcils en apprenant la cause de cet appel. Automatiquement, elle se demande à quel grade il peut être pour avoir été appelé si rapidement après l'incident. Ce terroriste n'a rien d'un terroriste, comme Harry, il se battait pour une cause mais a été abattu avant son terme. Son collège décédé, on va le faire passer pour un moins que rien, de façon à ce que l'état en sorte indemne. Les riches gagnent toujours, n'est-ce pas là leur façon de vivre ?

" - [...] Vous me le diriez si c'était indiscret?"
" - Votre simple présence ici est indiscret..." Qu'elle soupire avec un léger rire en coin. Elle n'est pas lasse, juste contente de pouvoir glisser une nouvelle fois ces mots pour les remettre à leur place. " Mais, il vaut encore mieux d'un homme qui ait de la conversation et de la culture, qu'un déchet de la société, n'est-ce pas ma chérie ?"

Déchet de la société. Ce terme peut englober tellement de choses. Peut être compris de tellement de manières différentes. Mélodie, elle parle de ces gens qui n'ont pas la valeur de l'être humain. Et même si elle ne le dit pas, elle pense aussi à ce gouverneur qu'ils viennent de voir à l'écran. Elles pensent à tous ces voleurs sans foi, à tous ceux qui font du mal pour leur propre plaisir, ou pour acquérir quelque chose qu'ils auraient pu avoir de façon seine. Mélodie ne dit pas être parfaite, mais elle sait ce que vaut une vie humaine. Ne s'inquiète-t-elle pas constamment pour son chauffeur ? Et même si elle n'a pas d'atomes crochus avec le gardien de la tour, elle ne lui ferait du mal pour rien au monde. Mélodie est seule, certainement plus que les autres, mais elle n'est pas mauvaise. Non, jamais elle ne voudrait faire parti de ceux qu'elles voient comme de mauvaises personnes. Pourtant, elle n'est pas dans le meilleur parti aux yeux de beaucoup.

Elle vient de manger deux mignardises avant de s'essuyer les lèvres pour reprendre la parole. Manger, c'est sa manière d'avaler ses problèmes. Elle se venge sur la nourriture parce qu'elle voudrait faire taire son cerveau qui est resté bloqué sur les mots du gouverneur. Elle voudrait l'appeler, maintenant. Sortir de table et courir à son bureau pour savoir de quoi il s'agit réellement. Mais elle ne le fait pas, ce temps aurait du être à elle, alors à défaut de pouvoir le passer seule, elle ne le passera pas avec le gouverneur.

" - Je n'suis pas heureuse des termes employés. Terroriste... c'est faire peur à la nation sans s'occuper réellement du problème." Qu'il soit interne, ou externe. Qu'il soit pour, ou contre le gouvernement en rigueur. Mélodie n'est pas partisane de l'effroi pour obtenir l'effort collectif. " Et je pense sincèrement que nous avons déjà assez d'impôts collectés pour protéger nos gens. La gourmandise est un vilain défaut, et bon nombre de gouvernements ont déjà vu leur fin à cause d'exigence improbable." Elle mange une nouvelle fois. Sa fille la regarde, étonnée parce qu'elle vient de prononcer plus de mots d'affilés que dans toute cette soirée confondus. Stupéfaite, parce qu'elle parle à coeur ouvert : n'est-elle pas censée faire bonne face pour protéger le gouvernement ? son gouvernement. " Je pense qu'il serait plus judicieux de réellement partager avec le peuple. L'effort collectif, pour le bien de tous. Je pense que nous en sommes capables de façon volontaires, peu importe les anarchistes, tant que l'honnêteté prime."

Elle espère que tous les gens, que ce soit sa fille, Harry, ou tous les autres sur ces terres, peuvent être bons au point de faire attention aux autres. Qu'ils peuvent se défendre, et défendre le territoire, si on leur donne les moyens de le faire. Si on leur donne les bonnes raisons de le faire. Tout n'est que supercherie dans ce monde : comme le compte à rebours qui élimine seconde par seconde le temps qui lui reste à vivre. Il est beaucoup trop élevé pour une vie normale ; même en dépensant sans compter, Mélodie serait capable de vivre jusqu'à ce qu'elle soit malade au point d'en perdre la vie. La pollution emmène plus de gens que les accidents de voiture, ou que les meurtres qu'à une époque. Elle ne donnerait rien parce qu'elle ne veut pas manquer, parce que sa fille héritera de ces chiffres après sa mort, et que cela continuera -normalement- avec ses possibles petits enfants. Mais Mélodie ne trouve pas ça pour autant normal, que ce chiffre là soit dessiné sur son bras, alors que des gens tombent dans le monde entier, à chaque seconde par manque de temps. Et dire, que c'était censé sauver les Hommes.

" - Mais parlons plus important..." Il n'y a rien de plus important que la situation actuelle, n'est-ce pas ? Pourtant, Mélodie termine son verre de vin avant de changer totalement de sujet. Peut-être que sa solitude, ce qu'elle pense être son bien être, est plus important à ses yeux. " Maintenant que c'est fait." De sa main, elle dessine un cercle pour les désigner tous les trois. " Qu'elle est la prochaine étape de votre relation ? Tu sais qu'il y a un appartement de libre dans la tour. Je pourrais peut-être glissé un mot à votre avantage au propriétaire ?" Elle veut qu'ils partent, mais elle veut surtout garder une main au dessus, pour contrôler la situation. Ce qu'elle pense, car elle ne contrôle rien.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
SneakySkunk
SneakySkunk
Féminin MESSAGES : 314
INSCRIPTION : 17/02/2020
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Gifs (SneakySkunk) | Avatar (Google) | Signature (Crack in time)

UNIVERS FÉTICHE : J'apprécie les univers de survie. Je suis attirée par ce qui concerne les zombies. Je suis attirée par le science-fiction. J'aime toucher à tout.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3619-presentation-de-sneakyskunk https://www.letempsdunrp.com/t3872-m-robert-sheehan-frere-autres-liens https://www.letempsdunrp.com/t3621-creation-s-dream https://www.letempsdunrp.com/t3622-all-the-earth-is-mine
patrick

NICKY+MELODIE - The world is on fire. Empty

acbN7W79_o.png
Nicky
Winkle

Il est né dans une époque évoluée où il est difficile de connaître l'âge exact d'un individu. Chacun fait sa place selon le temps acquis par ses actions et son travail. Plus tu possèdes du temps, plus tu es riche. Nicky, il nage entre deux eaux. Tantôt riche. Tantôt pauvre. Il vit dangereusement. Ses supérieurs reconnaissent son talent puisqu'il a, soi-disant, démantelé un gros réseau de distribution de temps. Il est de la sécurité intérieure. Mais qu'en est-il réellement? Il fréquente le crime, mais se dit également agent-double envers certains alliés. Il est difficile de savoir dans quel camp il appartient. Mais aujourd'hui, il doit infiltrer le gouvernement.
NICKY+MELODIE - The world is on fire. Tumblr_inline_p7hpucZZL01t4z43x_250

Il fréquente la fille d'une femme qu'il doit approcher, implantée dans le gouvernement. Ses sentiments sont forts à l'égard de sa partenaire, mais ils ne sont guère amoureux. Il est conscient que s'impliquer dans son travail exige de nombreux efforts/sacrifices personnels pour protéger sa propre famille, et celle qu'il découvrira peut-être.


Justin Chatwin :copyright:️ Bazzart
Je le suis toujours quand on annonce un mort aux informations. Il s'est longuement retenu de répliquer : parce que le gouvernement se soucie des petites gens du peuple? Doit-il se sentir flatté lorsqu'elle laisse entendre qu'il n'est pas un déchet de la société? Pas le moindre. Techniquement, il est un déchet de la société. Et oui, sa présence ici est indiscrète. Elle ne saurait mieux le décrire que par ces mots énoncés à cette table. La mère a les crocs plus acérés que sa fille. Ou est-ce les nombreuses coupes de vin qui l'aident à parler avec autant de facilité?

Il est resté bloqué à : tant que l'honnêteté prime. Il a bu une nouvelle gorgée de vin pour ne pas être tenté de répondre. Face à ces deux femmes, il n'est pas un homme honnête, car il ment au sujet de son identité. Nicky n'est pas à Harry. Je mens pour la bonne cause, qu'il se dit. Mentir pour ramener le monde à ce qu'il était autrefois ; ne pas laisser les gens bien mourir parce qu'ils n'ont pas les moyens de se payer du temps supplémentaire. Si cette économie pouvait tomber, si ce règne s'électif pouvait exploser, le monde se porterait tellement mieux. Cette atmosphère est polluée parce que le gouvernement ne fait rien pour la corriger. Le gouvernement poursuit son oeuvre, parce que c'est rentable, parce que la société est contrôlée. Les terroristes sont représentés à la manière d'hommes néfastes et dangereux. Pourtant, la moitié de ces opposants ne sont que des sauveurs. Comment, alors, peut-on représenté l'honnêteté? En disant toute la vérité ou en agissant de manière juste, quitte à ne pas user de mots honnêtes? Nicky préfère être fidèle que honnête. Il est né pour être un imposteur. Il repose sa coupe, les doigts pincés autour du verre.

Vous savez, la vie en dehors de la ville, elle n'est pas aussi misérable qu'on le croit. Les gens ne vivent pas dans des palais, mais l'air y est respirable.

Le problème, comme elle le dit si bien, est principalement là où siège le gouvernement. L'effort collectif. Les gens du petit peuple font preuve de bien plus d’altruisme que les gens riches. Son pouce caresse machinalement le verre de sa coupe. Est-ce que cette femme pense réellement les mots qu'elle dit? Que ce monde mérite mieux? Si tel est le cas, il est étonné. Il l'aurait imaginée impitoyable, l'aurait imagée à la botte du gouvernement, comme toutes bonnes adjointes administratives. Combien de secrets garde-t-elle pour lui? Combien de documents a-t-elle falsifier pour qu'il soit en mesure d'instaurer solidement sa loi?

Non pas que je mette souvent les pieds dans les zones extérieures, mais je me tiens informé lorsque nécessaire.

Encore un mensonge. Ce qu'il reste de sa famille vit dans ces zones éloignées, notamment sa nièce. Que ferait-elle, sans son aide? Pourquoi voudrait-on des enfants dans un monde comme celui-ci, de toute manière? On manque de temps pour savourer chaque seconde passé avec ces êtres, fruits de notre avenir. C'est pour ça que les enfants se font rares. Les gens préfèrent leur longévité, préfère obtenir le temps qu'ils n'ont plus besoin de transmettre aux autres générations. Mais pour les gens pauvres... ça s'explique par le besoin d'avoir un but dans la vie, même si c'est de courte durée. Et Mélodie, pourquoi a-t-elle voulu une gamine si elle ne se sent pas davantage liée à elle?

Il est soulagé du changement de sujet, même si la mère demande : qu'elle est la prochaine étape de votre relation? La jeune femme aux côtés de Nicky ouvre grand les yeux à cette question, comme si elle ne souhaitait pas entrer dans les détails. Certes, elle voulait présenter son copain Harry, mais elle ne semble pas à l'aise de raconter à sa mère ses désirs d'avenir. Nicky ne considère pas qu'il soit normal de vouloir garder ces informations pour soi : ce serait une occasion en or de montrer à sa mère qu'elle est enfin indépendante et qu'elle peut initier sa propre vie. Les yeux de Nicky sont posés sur sa partenaire, le regard quasi insistant, comme s'il lui disait silencieusement : réponds à ta mère, qu'est-ce que tu attends? Y'a pas de mal à vouloir d'un homme dans sa vie. Elle-même à insister pour qu'il vienne manger à la maison ce soir.

Tu sais qu'il y a un appartement de libre dans la tour. Je pourrais peut-être glissé un mot à votre avantage au propriétaire? Heureusement que la mère parle.

Avec grand plaisir, intervient finalement Nicky, rompant ce silence particulièrement gênant de la part de sa bien-aimée.
Vraiment? s'étonne finalement la fille, retrouvant l'usage de la parole.
Évidemment, comme ça, tu seras proche de ta mère et nous pourrons enfin nous installer ensemble. Je trouve que c'est une excellente idée.

Poli et bienheureux. La fille semble soulagée et hoche la tête. Avait-elle craint qu'il ne choisisse de fuir après avoir rencontré sa mère? De toute manière, même s'il l'avait voulu : fuir, il n'aurait pas pu. Il doit terminer cette mission. Et vivre dans cet immeuble ne pourrait que lui faciliter la tâche. Croiser cette femme n'aurait donc rien de louche. Par ailleurs, ça pourrait nettement améliorer le processus de l'enquête. Il ne saurait faire autrement que de sauter sur cette occasion en or. Et comme sa compagne semble momentanément dépaysée, ne sachant trop comment la suite se déroulera, il ajoute :

Je pendrai en charge les modalités. Tout se passera bien.

Il tourne la tête vers Mélodie.

Si le propriétaire l'accepte, nous serions heureux de nous installer ici. J'irai m'informer auprès de lui dès demain matin pour mettre toutes les chances de notre côté. Il est important de vivre ensemble pour apprendre à se connaître réellement.

Autrement, il ne saurait répondre à la question de Mélodie concernant la suite de cette relation. Ils n'ont jamais parlé de mariage et n'ont jamais parlé d'enfants. Bien évidemment, ils ont souvent parlé de cohabiter, mais sans que ce ne soit réellement sérieux. La vie est amoureuse, donc n'hésite pas à faire savoir à Nicky combien elle veut passer chaque heure de la journée à ses côtés. Par ailleurs, c'est la couverture idéale pour Nicky. Toutefois, ces engagements sérieux demandent un tempérament d'acier pour ne pas flancher. Ça gruge du temps et de l'énergie, que de s'impliquer dans une vie qui ne nous appartient pas réellement. Certains prennent peur avant d'aller jusqu'au bout. Malheureusement, ils se voient congédiés, ce qui est tout aussi pire. Nicky est conscient de jouer le tout pour le tout.

Merci pour tout, maman.

La fille, dont les yeux pétillent d'amour, remercie sa mère comme si c'était le plus beau cadeau du monde de laisser une chance à Nicky. Celle-là n'est pas évidente à suivre, car elle ne semble jamais obtenir ce qu'elle souhaite réellement de sa mère. Elle cherche son attention autant qu'elle souhaite la défier. Nicky n'arrive pas à comprendre ce qui lie réellement ces deux femmes complètement opposées l'une de l'autre.

Mais pour l'heure, je devrais vous laissez. Il se fait tard. Ce fut un plaisir de vous rencontrez, Mme Waldorf.
Est-ce qu'il pourrait rester à dormir. Je ne serais pas à l'aise qu'il rentre seule.

Elle semble retrouver soudainement tous ses moyens, la fille. Il est surpris qu'elle puisse demander cela à sa mère. Ne tire-t-elle pas trop le bouchon? Il était sur le point de se lever de table lorsqu'elle a posé une main sur la sienne, ce qui l'a fait se rasseoir aussitôt. Contrairement à ce qu'elle pense, il pourrait très bien se défendre seul. Il n'est pas un as du combat, mais il possède certains atouts. Il se fiche bien de retourner chez lui à pied, par cette chaleur étouffante, malgré la possible présence de terroriste dans les rues. Il les connait même sûrement.

Nous ne devrions pas abuser de l'hospitalité de ta mère, mon amour.


I'm just a woman in love with another woman
©️crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


NICKY+MELODIE - The world is on fire. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
NICKY+MELODIE - The world is on fire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: