Le Deal du moment : -48%
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
Voir le deal
10.49 €

Partagez
 
 
 

 Men made machines and machines made a revolution ft. Mira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
Kitkat
Kitkat
Féminin MESSAGES : 145
INSCRIPTION : 27/07/2019
ÂGE : 28
RÉGION : L'univers des pingouins
CRÉDITS : Niki

UNIVERS FÉTICHE : Ça dépend de mon humeur
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3167-why-so-serious https://www.letempsdunrp.com/t3576-kitkat-have-a-break-have-a-kitkat https://www.letempsdunrp.com/t3174-keep-calm-we-re-all-mad-here
tea

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
États-Unis, Détroit en 2038. L'évolution de la technologie a créé un monde où les androïdes partagent le quotidien des êtres humains tout en étant à leur service. Ces androïdes ressemblent en tout point à des humains et il est facile de les confondre, mais ils ne sont que des machines... Quoique, depuis quelques semaines, quelque chose cloche parmi les androïdes. Un groupe de ces machines, toutes désignées comme des androïdes «déviants», revendiquent leur droit d'exister parmi les humains et clament qu'ils sont égaux aux humains, voire même supérieurs...
Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
Kitkat
Kitkat
Féminin MESSAGES : 145
INSCRIPTION : 27/07/2019
ÂGE : 28
RÉGION : L'univers des pingouins
CRÉDITS : Niki

UNIVERS FÉTICHE : Ça dépend de mon humeur
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3167-why-so-serious https://www.letempsdunrp.com/t3576-kitkat-have-a-break-have-a-kitkat https://www.letempsdunrp.com/t3174-keep-calm-we-re-all-mad-here
tea

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Empty


Tyler
J'ai l’apparence d’un homme de 26-30 ans et je vis à Détroit, États-Unis. Dans la vie, je suis un androïde sexuel dans un sex club et je m'en sors pas bien puisque je suis un androïde aux tendances déviantes. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement bien puisque ma fonction me permet difficilement de vivre une relation amoureuse.

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira 80fd
> Tyler est un androïde dont le modèle est le HR-400 de type asiatique. Il a été mis sur le marché en 2035.
> Depuis peu, l’androïde présente des signes de déviance.


avatar Jay Park :copyright:️ Pims

Une autre cliente satisfaite. Tellement satisfaite que tu as fini ton «boulot» à l’avance. Quoique, sur le type de service que tu offres, tu ne touches pas un seul centime. L’argent va dans les poches du propriétaire et toi tu sers en quelque sorte d’esclave. Ici, tu n’es qu’un androïde sexuel qui est là pour satisfaire tous les désirs ainsi que les fantasmes des personnes qui veulent bien de louer pour une heure ou plus. Aux yeux des humains, tu ne dois pas valoir plus qu’un objet sexuel. Pourtant, ce genre de remarque ne devrait pas t’atteindre, car tu n’es qu’une machine, non ? Une vulgaire machine qui ne se sent pas offusqué par les propos souvent déplacés des humains ou qui ne se met jamais en colère quand quelqu’un te manque de respect. Ici, tu n’es rien.

Alors que tu te balades à travers le club simplement vêtu du boxer ajusté à ta taille et qui te sert de «vêtement de travail», tu t’arrêtes quelques minutes au niveau du bar. Dans ce coin du club, certains humains boivent un verre tranquillement tandis que d’autres sont en compagnie d’un de tes congénères. Certains visages humains ne te sont pas inconnu. Que se soit en quête de réconfort, d’excitation, de tenter une nouvelle expérience ou encore de combler un besoin sexuel, ces humains viennent ici pour la même raison… Profiter de toi ou de tes congénères sans que personne ne lève le petit doigt pour dénoncer cette mascarade. Après tout, vous n’êtes que des machines sans une once d’émotion.

«Hey l’robot !» Cette voix dure et désagréable, tu peux la reconnaître entre mille. Celle du barman humain et tu sais pertinemment qu’il s’adresse à toi. Il n’est pas difficile de remarquer qu’il déteste les androïdes. S’il est en mesure de supporter ceux qui accompagnent les clients -quoique, il se contente de sourire aux clients et d’ignorer ton espèce-, il ne peut pas blairer ceux qui traînent dans le coin sans être loué par un humains… Sans rien dire, ton regard se tourne vers lui. «Retourne dans ton box !» Son doigt pointé en direction d’une salle précise, tu comprends très bien qu’il parle de cette espèce de tube qui permet de louer tes services. Normalement, tu te résignerais à tourner les talons sans piper mot pour te rendre dans la direction qu’il t’indique, mais cette fois-ci, quelque chose est différent. Quelque chose semble crépiter dans tes circuits, comme si ton LED au niveau de ta tempe avait des ratés. Pendant une fraction de seconde, tu as cette violente envie de lui dire que tu t'appelles Tyler et non «l'robot», qu'il n'est pas ton patron et qu'il peut bien aller se faire voir. Sans réellement le savoir, ton regard est dure et froid au point où le barman fronce les sourcils. Encore une poignée de secondes supplémentaires avec cet air sur ton visage et tu sais que le barman va se douter de quelque chose. Ni une ni deux, tu retrouves ton expression impassible et tu t’éloignes sans rien dire.

Depuis quelques semaines, tu as l’impression qu’il y a un problème avec ton LED, comme si celui-ci te permettait de poser certaines actions que tu ne pouvais pas te permettre auparavant. En plus de cela, d’étranges pensées vont et viennent dans ton esprit robotique. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’un client ou qu’une cliente remarque un changement dans ton fonctionnement habituel.

«Qui sera la prochaine… Ou le prochain.» Murmures-tu dans un soupir alors que tu te replaces dans cette espèce de tube de location. Dans ton univers, il n’y a pas de pause ni même une quelconque liberté. Dans ce club, tu ne sais pas ce qu'il se passe en dehors de ces murs.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mira
Mira
Féminin MESSAGES : 140
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 29
RÉGION : Ile de France
CRÉDITS : bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique en général, shadow hunters, Sherlock, Doctor Who, et toutes autres propositions est possible.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3638-dans-un-monde-de-mirage#76773
tea

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Empty


Ilena Blackwood
J'ai 28 ans et je vis à Détroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis analyste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Tumblr_ns3thumetq1qlg80ko8_250


felicity jones :copyright:️ Kidd


24 heures. Toutes les 24 heures leur mémoire retombait à zéro. Je n’avais que 24 heures à voir son regard tourné vers moi et se souvenir de qui j’étais. Je rentrais ensuite à la maison et quand je me réveillais le lendemain, il avait de nouveau oublié qui j’étais. Etais-ce moral ? Est-ce que ce que je faisais était mal ? J’avais le sentiment de ne faire mal qu’à une seule personne : moi-même. J’avais peur des hommes. J’ai toujours eu peur d’eux sans avoir d’explications rationnelles. On m’avait assuré qu’eux ne pourraient jamais me faire de mal. Alors comme les personnes qui vont sur des sites de rencontres, j’ai regardé le catalogue de poupées du sexe. Quelque part au fond de moi, je me dégoutais. Mais j’avais envie, ne serait-ce qu’une fois, d’avoir un partenaire. Je ne venais pas chercher du sexe. Je recherchais quelque chose de plus profond qu’il ne pourrait pas m’apporter. Mais j’avais le sentiment de lui apporter un respect que les autres clientes ne lui donneront jamais.

« Bonjour… Tyler… » A travers la vitre, je me mordais la lèvre. Quel genre de monstre étais-je ? Je lui avais demandé si on lui avait donné un prénom humain. J’ignorais que cela soit possible. J’imaginais que c’était pour que les clients puissent souffler son nom dans une partie de jambes en l’air. J’avais envie de me vomir dessus tellement cette image me répugnait. Une fois encore, prenant une profonde inspiration, je cédais et apposait ma main sur le logiciel pour qu’il me prenne mon argent. Tout cela en échange de quelques heures avec lui. Son visage parfait. Sa voix parfaite. Sa gentillesse qui me donnait le sentiment qu’il était réel. Comme à chaque fois, il s’exécuta et je déglutis en le voyant s’approcher de moi. « On se prends une pièce privée Tyler ? » Après ces mots, je baissais les yeux, je me sentais mal. J’avais d’autant plus un malaise depuis que j’avais vu les informations. Je ne savais pas trop quoi en penser. Mais j’imaginais qu’ici, Tyler ne pouvait tout simplement pas avoir un programme défectueux qui fasse naître en lui une vraie personnalité. Sa mémoire partait toujours en fumée.

Une fois la porte refermée, je sortais de mon sac à dos une chemise blanche et un simple jean. Je les lui tendais timidement. « Est-ce que tu veux bien les porter ? » J’avais du mal à poser mon regard sur lui tant qu’il n’était pas habillé. Une main contre ma nuque, une fois qu’il avait les vêtements en main, je prenais mes distances et prenais place sur le rebord du lit. « Je sais que tu ne te souviens pas de moi… Je m’appelle Ilena. Je ne viens pas chercher ce que les autres clients veulent de toi. J’aime seulement te parler… C’est malsain, mais je te prends comme un substitut de…. Petit ami. » J’en avais la gorge nouée, les larmes perlaient au coin de mes yeux. « Désolée, je ne suis pas comme ça d’habitude mais… J’ai l’impression d’être un monstre en t’imposant cela maintenant. Tu n’as pas accès aux informations ici, n’est-ce pas Tyler ? » Je n’avais pas encore ouvert tous les articles sur la rébellion des androïdes. J’avais envie d’être avec lui pour comprendre ce qui se passait. J’avais envie de lire cela avec lui. Il était bien plus concerné que je ne le serais jamais après tout. Je prenais des risques, certains pensaient que les déviants étaient dangereux. Mais Tyler n’était pas un déviant.

Revenir en haut Aller en bas
 
Kitkat
Kitkat
Féminin MESSAGES : 145
INSCRIPTION : 27/07/2019
ÂGE : 28
RÉGION : L'univers des pingouins
CRÉDITS : Niki

UNIVERS FÉTICHE : Ça dépend de mon humeur
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3167-why-so-serious https://www.letempsdunrp.com/t3576-kitkat-have-a-break-have-a-kitkat https://www.letempsdunrp.com/t3174-keep-calm-we-re-all-mad-here
tea

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Empty


Tyler
J'ai l’apparence d’un homme de 26-30 ans et je vis à Détroit, États-Unis. Dans la vie, je suis un androïde sexuel dans un sex club et je m'en sors pas bien puisque je suis un androïde aux tendances déviantes. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement bien puisque ma fonction me permet difficilement de vivre une relation amoureuse.

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira 80fd
> Tyler est un androïde dont le modèle est le HR-400 de type asiatique. Il a été mis sur le marché en 2035.
> Depuis peu, l’androïde présente des signes de déviance.


avatar Jay Park :copyright:️ Pims

Combien de temps vient-il de s’écouler depuis ta dernière cliente ? Cinq minutes ? Une heure ? Ou plus encore ? Dans ton monde, il est difficile d’avoir une notion du temps. Dans ton cas, cela est encore plus difficile quand ta mémoire te fait défaut. Cela n’est pas ton choix, c’est tes créateurs et ton patron qui ont fait ce choix. Pourquoi ? De ton point de vue, cela est difficile à dire… Alors que ton programme te commande de te dandiner en sous-vêtement au rythme de la musique, tu te contentes d’attendre la prochaine personne qui daignera te louer. Puis, au bout de ce qu’il semble être une éternité, tu remarques une jeune femme brune s’avancer dans ta direction. Ni une ni deux, te voilà en dehors de ton fameux tube.

«Bonsoir.» Ton sourire charmeur collé à tes lèvres, tu peux enfin cesser de te dandiner comme un idiot. Lorsqu’elle te propose de vous isoler dans une des chambres privées, tu ne te gênes pas pour prendre les devants. «Oui, tu peux me suivre.» Au bout d’une dizaine de pas, vous êtes maintenant dans une pièce vous offrant un peu plus d’intimité. Sans poser de questions, tu attrapes la paire de jean ainsi que la chemise, puis tu fais le tour du lit au point où tu te retrouves en quelque sorte dos à ta nouvelle cliente qui semble t’avouer que votre première rencontre ne date pas d’aujourd’hui.

Alors que tu es en train de boutonner ta nouvelle chemise, tu t’arrêtes ton geste malgré toi au moment où tu entends son prénom. Immobile, tu ne peux pas t’empêcher de murmurer son prénom à voix basse. «Ilena...» Pourquoi ce prénom te dit quelque chose, comme si tu l’avais déjà entendu auparavant ? Malheureusement, ta mémoire ne te permet pas de te souvenir de cette personne. Quelque part au fond de ton esprit mécanique, tu as l’impression qu’une partie de ta mémoire n’est pas libre d’accès. Certes, tu sais que tu es ici dans ce club et tu connais les humains qui occupent un emploi dans cet endroit ainsi que d’autres détails. Parfois, tu as même l’impression de reconnaître certains visages, mais tu n’es pas en mesure de dire s’ils ont déjà été tes clients ou tes clientes. Dans ce paradis de la luxure, tu n’as pas le droit d’avoir un accès complet à ta mémoire. Pour le bien de qui ? Ça, c’est un autre mystère dont tu ne possèdes pas la réponse.

Lorsque tu entends le mot «petit ami» sortir de sa bouche, tu esquisses un léger sourire. Étrangement, cette espèce de révélation semble te rendre… Heureux ? Depuis quand peux-tu ressentir des émotions ou encore des sentiments ? Dans ton cas, cela est impossible… Tu n’as pas le temps de te remettre en question que Ilena s’autoflagelle avec des paroles qui t'apparaissent comme cruelle. «Non, tu n’es pas un monstre.» Pendant une fraction de seconde, ta voix sonne calme comme à son habitude, mais un brin plus ferme. Encore cette impression de crépitement dans tes circuits au niveau de ton LED. Un bug peut-être ? Comme pour remettre ton esprit robotique en place, tu secoues légèrement la tête pour te débarrasser de cette curieuse impression. Afin de changer de sujet, tu te décides enfin à lui faire face - totalement vêtu cette fois-ci - et de répondre à sa question.

«Je ne sors pas d’ici, alors je n’ai aucune information en ce qui concerne l’extérieur.» Quelque peu intrigué, tu t’approches doucement de ta nouvelle cliente, puis tu t’installes à ses côtés. «Est-ce qu’il se passe quelque chose dont tu aimerais me parler ?» Aidé de ton programme, celui-ci t’encourage à la faire parler puisque c’est cela qu’elle souhaite «accomplir» en ta compagnie. Répondre à tous leurs désirs, n’est-ce pas le but même de ton existence dans ce monde rempli d’humains ? «Tu peux te mettre à l’aise, je vais t’écouter.» Comme à ton habitude, tu lui souris gentiment tout en déposant ta main sur la sienne afin de l’encourager à poursuivre la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mira
Mira
Féminin MESSAGES : 140
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 29
RÉGION : Ile de France
CRÉDITS : bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique en général, shadow hunters, Sherlock, Doctor Who, et toutes autres propositions est possible.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3638-dans-un-monde-de-mirage#76773
tea

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Empty


Ilena Blackwood
J'ai 28 ans et je vis à Détroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis analyste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Tumblr_ns3thumetq1qlg80ko8_250


felicity jones :copyright:️ Kidd


Apprendre une nouvelle fois mon prénom, le prononcer de façon naturelle, de façon presque nostalgique. Ce serait presque merveilleux si c’était réel. Il était le seul homme que je ne craignais pas, celui avec lequel je me sentirais bien blottit dans ses bras. Mais même son timbre de voix était réfléchi dans ce sens et je n’étais pas sa seule compagne. Quand bien même, cela restait mal, peut-être. Je ne savais plus. Plus du tout. C’était exactement au moment où je lui confiais mes doutes qu’il répondit par la négation. Je me mordais la lèvre, il ne pouvait pas se rendre compte. Il n’avait pas de libre arbitre et même un homme que l’on aurait fait évoluer seulement dans ce monde… Pourrait-il se rendre compte de l’injustice dans laquelle il vivait ? Peut-être pas si personne ne lui ouvrait les yeux sur sa condition. Alors un programme, comme les concepteurs les appellent, peut-il se rendre compte qu’il est manipulé pour le moindre désir de partenaires qu’il ne désire sans doute pas ?

« C’est bien plus compliqué… Je te donne un exemple simple. Si un homme me regarde dans la rue et venait me demander d’être sa petite amie, je le prendrais très mal. Or, ici, par rapport à toi, je ne t’ai jamais demandé si cela te dérangeait… Je ne sais pas si tu peux comprendre ce dilemme. Je ne sais pas si on te le permet pour être exacte. Je me suis accordé ce caprice sans même me demander si finalement, ça pouvait te gêner. Même maintenant, je n’oserais te poser la question… Ton programme t’obligerais à prétendre que tu es content de ce que je te demande. »

Pour une raison qui m’était inconnue, je sentais qu’il était nécessaire que je lui explique tout cela. Pour certains, c’était comme si j’expliquais à un grille-pain que je me permettais d’introduire ma brioche en lui sans son autorisation et que finalement, c’était peut-être mal. J’avais déjà vu des clients les frapper, les mordre, leur tirer les cheveux. C’était bien pour cela que je demandais toujours une chambre sans même me soucier du reste, du prix, parce que les autres clients me débéquetaient. J’étais aussi sorti une fois avec Tyler et on s’était moqués de nous, parce que je l’habillais… Je lui donnais un minimum de respect…. Jusqu’alors je passais peut-être pour une cinglée, mais peut-être que les récents événements allaient se retourner en ma faveur.

L’observant jusqu’au plus petit détail subtil, je me posais la question s’il avait déjà eu lui-même une attitude de déviant un jour. Je soupçonnais que la mémoire effacée évitait ce genre de comportement. Alors la question se posait, est-ce qu’ils avaient une âme ? Peut-être étaient-ils comparables à nous, mais que leur création n’était tout simplement pas biologique, mais pour qu’ils soient si réels, avions-nous capturer des âmes par mégarde ? Quand il posa sa main sur la mienne, je me permettais un autre caprice en enlaçant mes doigts avec les siens. Je lui offris ce sourire doux qui s’étirait sur mes lèvres qu’en sa présence. Je prenais une profonde respiration et finissait par lui confier l’une de mes plus grandes craintes. « Tu es le seul homme en qui j’ai confiance. Si tu me rejetais en ayant conscience que tu es quelqu’un… Je ne sais pas si je m’en remettrais, mais je te rendrais ta liberté. »

Je me penchais alors vers lui avec une certaine lenteur, comme si je pensais que c’était la dernière fois qu’il pourrait me le permettre. Je lui embrassais alors la joue en fermant les yeux. Je voulais que ce moment soit gravé en moi, même si je me détesterais sans doute si finalement ce geste était forcé pour lui. Je reprenais ma main pour sortir mon portable. Le mettant face à mon visage, il se déverrouilla. « Les tiens ont demandés d’être libérés quand ils devenaient déviants. Les concepteurs disent que ce ne sont que des bugs dans la machine, qu’est-ce que tu en penses ? Je n’ai pas encore ouvert l’article… » Mon doigt glissa sur l’article qui parlait de la nuit où les déviants ont tout mis à l’envers dans la ville. Je lui tendis alors l’objet avec l’article ouvert. « Est-ce que tu veux le lire par toi-même ? Je ne sais pas encore ce qu’il contient. Mais je pense que ça te concerne, même si tu n’es pas déviant. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Kitkat
Kitkat
Féminin MESSAGES : 145
INSCRIPTION : 27/07/2019
ÂGE : 28
RÉGION : L'univers des pingouins
CRÉDITS : Niki

UNIVERS FÉTICHE : Ça dépend de mon humeur
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3167-why-so-serious https://www.letempsdunrp.com/t3576-kitkat-have-a-break-have-a-kitkat https://www.letempsdunrp.com/t3174-keep-calm-we-re-all-mad-here
tea

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Empty


Tyler
J'ai l’apparence d’un homme de 26-30 ans et je vis à Détroit, États-Unis. Dans la vie, je suis un androïde sexuel dans un sex club et je m'en sors pas bien puisque je suis un androïde aux tendances déviantes. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement bien puisque ma fonction me permet difficilement de vivre une relation amoureuse.

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira 80fd
> Tyler est un androïde dont le modèle est le HR-400 de type asiatique. Il a été mis sur le marché en 2035.
> Depuis peu, l’androïde présente des signes de déviance.


avatar Jay Park :copyright:️ Pims

Aussi intelligent et sophistiqué sois-tu, certains concepts peuvent t’échapper. Ils sont rares, mais ils existent. Quoique, n’es-tu pas en train de te rendre compte que ces fameux concepts que tu ne maîtrises pas commencent doucement à te faire comprendre que quelque chose cloche ? Si tu recules seulement de quelques semaines, jamais tu ne t’aurais posé des questions sur la possibilité de ressentir des émotions ou des sentiments. Ni sur le concept de l’égalité entre les androïdes et les humains. Tout cela a de moins en moins de sens à tes yeux.

Alors que toute ton attention est tournée vers la jeune femme, tu te contentes de l’écouter sans ouvrir la bouche. Dans un coin de ta cervelle robotique, tes circuits enregistrent les informations que ta cliente est en train de te transmettre. Sans trop comprendre pourquoi, tu luttes contre toi-même afin d’éviter de formuler une réponse toute faite qui a pour but de la mettre en confiance. «Si tu ne poses pas la question, tu n’auras jamais de réponse. Peut-être auras-tu droit à la vérité. Préfères-tu une réponse honnête ou une réponse pré-faite qui existe simplement pour te rassurer ? » Encore cette étrange sensation de grésillement qui traverse à nouveau ton LED. Ton sourire se veut rassurant, mais tu sais que quelque chose ne tourne pas totalement rond chez toi.

Plongé à nouveau dans le silence, ton regard se porte sur vos deux mains maintenant enlacées. Cette curieuse sensation de bien-être semble envahir ton corps robotique pendant que ta cliente te confie qu’elle t’accorde une confiance qu’elle n’offre pas à n’importe qui, du moins, pas à la gent masculine. Sans t’en rendre compte, un léger sourire s’esquisse sur tes lèvres lorsque tu sens celle de Ilena se poser sur ta joue, mais celui-ci disparaît rapidement de ton visage lorsque le sujet se tourne vers celui des «déviants». Pourquoi ce terme t’inquiète-il tout à coup ? Alors que la main de la jeune femme quitte doucement la tienne, tu l’observes en train de manipuler son téléphone portable.

«Des déviants...» Murmures-tu pour toi-même, puis d’une voix plus assurée, tu tentes une réponse qui te semble la plus proche de la vérité. «Nous ne devrions pas avoir ce genre de bug. Je ne sais pas ce que cela peut être.» Un bug ? Comment cela serait-il possible ? Eh pourquoi que maintenant et non pas avant, quand la technologie des androïde n’était pas complètement au point ? Que de questions sans réponses. «Nous pouvons le lire ensemble si tu le souhaites.» À nouveau, tu tentes d’adresser un sourire rassurant à la jeune femme. Puis, au bout de quelques secondes, tu entames en silence ta lecture de l’article en question. Par moments, tu fronces les sourcils comme si un élément dans ces fameuses explications t’échappait.

«Toute cette histoire est vraiment très étrange. Je crois que je ne comprends pas tout.» Comment un bug est-il possible et que, du jour au lendemain, ce même bug continue de se multiplier encore et encore ? Tous les androïdes touchés sont des modèles différents et dont les années de fabrication diffèrent. «Qu’est-ce que tu en penses Ilena ? Crois-tu que tous ces déviants sont réellement dangereux ? Qu’une fois qu’ils sont déviants, ils s’en prennent automatiquement aux humains ?» Peut-être qu’un type s’amuse à pirater les androïdes et tente de tous vous contaminer ? Est-ce que soudainement, tu vas ressentir une profonde rage meurtrière et tenter d’éliminer tous les clients qui fréquentent ce club dont Ilena.

«Crois-tu que je peux devenir comme eux… ?» Est-ce de la peur que tu ressens à cet instant précis ? Une peur de perdre le contrôle de toi-même ? Par réflexe, tu portes la main à ton LED qui semble encore vouloir faire des siennes. Que se passe-t-il ? As-tu droit toi aussi à cette espèce de… Bug ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Mira
Mira
Féminin MESSAGES : 140
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 29
RÉGION : Ile de France
CRÉDITS : bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique en général, shadow hunters, Sherlock, Doctor Who, et toutes autres propositions est possible.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3638-dans-un-monde-de-mirage#76773
tea

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Empty


Ilena Blackwood
J'ai 28 ans et je vis à Détroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis analyste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Tumblr_ns3thumetq1qlg80ko8_250


felicity jones :copyright:️ Kidd


Ces réflexions et ce raisonnement semblaient tellement humain. Était-il possible que son logiciel soit aussi perfectionné pour qu’il me tienne tête et me fasse comprendre que je pouvais me permettre de lui poser la question ? Pouvait-il vraiment comprendre le mot honnête ?... Pouvait-il devenir dangereux comme tous les hommes que j’évitais soigneusement ? Non, je me refusais à perdre la seule personne pour qui mon cœur semblait battre de façon parfaitement irrationnelle. Mon regard l’observait sous toutes les coutures de son visage, comme si j’essayais de savoir si finalement il était réel. Si finalement ce n’était pas qu’une invention. Si ce n’était pas qu’une machine. Alors, ma main gauche se posa doucement sur se joue droite et l’amena doucement à me regarder droit dans les yeux. On disait que le regard était la porte vers l’âme, serait-il possible alors ?

« Tyler… Est-ce que ça te gêne que je te considère comme mon petit ami ? »

La réponse me faisait peur, bien plus que cette histoire de déviants. Que ferions nous s’il me disait que ça le dérangeait ? Allais-je rester ou devrais-je prendre mes distances et lui dire au revoir. Par respect pour lui, je n’attendrais pas son reboot pour retourner le voir. Il faudrait que je me fasse une raison et que je sois respectueuse envers son choix, même si beaucoup me dirait que ce n’est qu’une machine.

L’écouter me parler, avoir son avis ; il y avait quelque chose de rassurant et d’inexplicable en même temps. Je savais parfaitement penser par moi-même, mais j’aimais le fait de le faire à deux. De le faire avec lui. Il représentait tout ce qui était positif dans ma vie, bien qu’artificielle. Mais ces derniers temps, il me semblait qu’il s’était perfectionné, plus humanisé. Il n’allait pas forcément dans mon sens, il exprimait autre chose : sa propre personnalité. Ce n’était pas un problème au contraire, il restait celui que j’ai connu, cet androïde doux et si indulgent envers ma personne. J’ignorais si c’était un bug, un virus, ou un véritable début de vie. Se pouvait-il que l’humain puisse jouer à Dieu après tout ? Est-ce que notre créateur aurait pu renverser le court des choses et donner une âme aussi aux machines qui nous ressemblaient ? Je n’avais pas les réponses, je savais seulement que c’était mauvais pour l’autre camp. Pour mon camp : celui des humains. Je découvrais au moins le texte en même temps que la personne directement concernée par le sujet.

Après la lecture de l’article, je restais complètement interdite. Seul Tyler parlait. Seul lui en était capable dans cette pièce où nous étions tous les deux. Les deux policiers de cette nuit étaient morts, morts alors que l’un d’eux était un jeune père. J’ouvrais la bouche et la fermait soudainement. Que devais-je penser ? Comme toutes les jeunes femmes qui se voue à un androïde, on aimerait qu’il devienne réel, humain. Mais le rêve se transformait en cauchemar. Un frisson s’empara de moi quand l’androïde me posa la question fatidique. Mon ange pourrait-il devenir mon ange de la mort ? Il semblait perdre ses moyens. Peut-être n’aurais-je pas dû.

« Désolée… C’était peut-être une erreur de te tenir au courant. » déglutissais-je, fronçant les sourcils, je me relevais en croisant les bras sur ma poitrine. Je me sentais perdue, je ne savais plus quoi penser. « Les deux policiers… Tu penses qu’ils avaient une raison de les tuer ? Ils n’auraient pas dû… » Mon regard se portait sur un coin de la pièce, je me sentais soudainement incapable de protéger Tyler, de me protéger. Je ne savais plus quoi faire, alors la question est tombée, droite comme une flèche lancée vers mon partenaire : « Crois-tu que si tu en avais le droit, tu me tuerais ? » Mes prunelles vertes se dressèrent sur l’androïde avant de me rendre compte réellement de l’effet que l’annonce lui faisait. J’avais soudain honte, honte d’avoir pensé que tous les déviants étaient des dangers. Il me semblait presque évident que Tyler ne serait pas comme ça. En tout cas, il ne l’était pas tout de suite et maintenant. Je me mis à genoux devant lui et mes deux paumes de mains se posèrent sur ses jambes. « Hey… Pardon, ça ne t’arrivera pas. On trouvera un moyen. Peut-être qu’il faut se déconnecter du réseau et ici je crois que vous n’êtes pas connecté. Je pense plutôt à un virus pour que les androïdes se décident à… Tuer. Je ne sais pas, je sais seulement que je n’ai pas envie de te perdre. » M’approchant un peu plus, je posais bientôt mon menton sur les jambes de Tyler. « J’espérais que la déviance serait une opportunité, pas un mal, je suis désolée Tyler. J’avais envie au fond que tu sois une vraie personne. »


Revenir en haut Aller en bas
 
Kitkat
Kitkat
Féminin MESSAGES : 145
INSCRIPTION : 27/07/2019
ÂGE : 28
RÉGION : L'univers des pingouins
CRÉDITS : Niki

UNIVERS FÉTICHE : Ça dépend de mon humeur
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3167-why-so-serious https://www.letempsdunrp.com/t3576-kitkat-have-a-break-have-a-kitkat https://www.letempsdunrp.com/t3174-keep-calm-we-re-all-mad-here
tea

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Empty


Tyler
J'ai l’apparence d’un homme de 26-30 ans et je vis à Détroit, États-Unis. Dans la vie, je suis un androïde sexuel dans un sex club et je m'en sors pas bien puisque je suis un androïde aux tendances déviantes. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement bien puisque ma fonction me permet difficilement de vivre une relation amoureuse.

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira 80fd
> Tyler est un androïde dont le modèle est le HR-400 de type asiatique. Il a été mis sur le marché en 2035.
> Depuis peu, l’androïde présente des signes de déviance.


avatar Jay Park :copyright:️ Pims

Il y a tant d'événements qui se déroulent sans toi. Tant d’enjeux où tu n’es pas présent pour y participer, mais quand tu observes la violence que cela engendre, peut-être est-ce mieux ainsi. Blesser et tuer sans l’ombre d’un remord n’est pas dans tes cordes. Jusqu’à présent, tu avais été préservé de toutes ces histoires… Avant de vous enfoncer un peu plus tous les deux dans ces tragiques événements qui viennent bouleverser la planète entière, la question de Ilena t’arrache un petit sourire presque amusé. «Non… Je ne serai pas surpris que tu sois la première à me poser cette question et à te soucier de la réponse.» Bien entendu, ta mémoire ne te permet pas de valider entièrement tes propos, mais dans ce lieu, les clients ou les clientes qui s’intéressent à l’avis de «leur» androïde sexuel ne sont certainement pas nombreux.

Une erreur de te mettre sous le nez un exemple de ce que tu es peut-être en train de devenir ? Tout dépend du point de vue. Certes, il y a probablement un risque que tu te transformes en monstre ou encore en machine meurtrière, mais tu as la «chance» de mettre un mot sur ce que tu sembles devenir. Un déviant. Un être vivant qui est en voie d’acquérir une certaine forme de conscience et qui souhaite faire comprendre aux humains que tu as ta place dans ce monde, non pas comme vulgaire objet sexuel. Plutôt comme un égal.

Alors que tu es plus ou moins plongé dans tes pensées, la voix - ou plutôt la question - de la jeune femme te ramène d’un coup dans la réalité. «Quoi…?» Tu clignes des yeux à quelques reprises pendant que les circuits qui te servent de «cerveau» analyse sa question. L’espace de quelques secondes, tu t’es demandé si tu avais bien compris la question, mais par son expression faciale, tu t’es vite rendu compte que tu n’avais pas été victime d’une illusion auditive. «Non, jamais...» Le ton de ta voix se veut doux, mais aussi empreint d’une honnêteté qui se veut sans équivoque. Jamais l’idée de lui faire du mal, du moins pas volontairement, te traverserait l’esprit. Pour quelles raisons souhaiterais-tu t’en prendre à elle ? Jusqu’à preuve du contraire, tu apprécies la compagnie de la jeune femme et malgré que tu n’aies pas accès à toute ta mémoire, tu as l’impression que vos précédentes rencontres étaient toutes agréables.

Alors que tu suis ta «cliente» des yeux jusqu’à ce qu’elle se mette à genoux devant toi, tu tentes de te concentrer au maximum sur ses paroles. Un virus ? Oui, cela ferait du sens, mais d’un autre côté, ta technologie avancée devrait être en mesure de l’arrêter ou du moins, de l’identifier avant de perdre les pédales. Pendant que tu réfléchis à la question, tu ne peux pas t’empêcher de froncer légèrement les sourcils à la dernière phrase de la jeune femme. «Je ne possède peut-être pas de coeur comme le tien ou encore des organes vitaux, mais je commence à ressentir des choses que je ne ressentais pas auparavant. Est-ce si différent d’une «vraie personne» ?» Il n’y a ni colère ni agacement dans ta voix. Juste une simple question. «Je crois que je peux ressentir de la colère et peut-être même de la… Peur ? Je sais que depuis quelques temps, je ressens de plus en plus le besoin d’être considéré comme autre chose qu’un simple objet, mais je ne veux pas devenir un déviant qui cherche à blesser délibérément des innocents.» Un petit sourire triste s’affiche sur tes lèvres alors que ta main droite s’aventure délicatement dans la chevelure de la jeune femme. Si tu en avais le pouvoir, tu désirerais arrêter le temps afin que vous soyez que tous les deux le plus longtemps possible avant que ta mémoire soit effacée de nouveau. Tu ne supportes plus d’être ce stupide pantin que n’importe qui peut manipuler à sa guise. Pourquoi n’as-tu pas le droit à ta propre opinion ?

«Ici, les vieux modèles se font désactiver et remplacer par des modèles qui sont de la dernière génération. Si je deviens l’un de ces déviants, ils ne vont pas hésiter à me détruire que je sois dangereux ou non. Je ne veux pas finir mon existence comme ça et je ne crois pas que je vais pouvoir rester ici encore bien longtemps. Je sens que quelque chose est en train de changer, quelque chose que je n’arrive pas à contrôler. J’analyse chacun de mes programmes et je n’arrive pas à trouver d’où vient cette anomalie.» Ton LED clignote de plus bel au point où il semble vouloir exploser. C'est qu'on dirait un vrai sapin de Noël. Oui, c’est bien de la peur que tu ressens, mais aussi cette irrépressible envie d’être libre et de ne plus être traité comme un vulgaire service sexuel dénué de libre arbitre. Malheureusement, pour atteindre cette liberté, tu ne peux pas y arriver seul.

«Si je te demande ton aide Ilena, est-ce que tu vas accepter ?» Ton regard est plongé dans le sien. À cet instant précis, tu as conscience que tu lui en demandes beaucoup. En d’autres mots, tu es en train de lui demander de mettre sa propre sécurité en jeu et de «trahir» les siens pour te venir en aide. As-tu réellement d’autres choix qui s’offrent à toi ? Non, Ilena est en quelque sorte ton seul espoir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mira
Mira
Féminin MESSAGES : 140
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 29
RÉGION : Ile de France
CRÉDITS : bazzart

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique en général, shadow hunters, Sherlock, Doctor Who, et toutes autres propositions est possible.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t3638-dans-un-monde-de-mirage#76773
tea

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Empty

asHIEnQ2_o.png
Ilena Blackwood
J'ai 28 ans et je vis à Détroit, Etats-Unis. Dans la vie, je suis analyste et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Tumblr_ns3thumetq1qlg80ko8_250


felicity jones :copyright:️ Kidd


Combien de rêves se sont réalisés pour devenir des cauchemars ? On peut contempler, toucher du bout des doigts les étoiles et réaliser que par la suite qu’elles sont en feux et qu’elles nous brûlent. Tyler était une sécurité, ma sécurité. Il n’était pas réel, il faisait parti du monde du rêve. Il n’y aurait jamais de nuages, jamais d’orages. Il continuerait de me sourire, de m’écouter, d’avoir l’air de faire attention à moi sans attendre quelque chose en retour. Parfois le rêve était doux et parfois il était amer. S’il était réel, que penserait-il de tout cela ? En ouvrant mes premiers livres enfants, j’ai rapidement compris qu’il n’y avait pas pire poison qu’un filtre d’amour. Il n’est pas réel, c’est une illusion. On retient une personne prisonnière et on lui fait croire qu’elle aime ça. Contre de l’argent j’avais le droit à la fidélité de Tyler une heure, deux, si j’étais prête à vraiment payer cher. Il pouvait me rendre heureuse ou au moins m’en donner l’illusion. Et si Tyler devenait réel ? Deviendrait-il un cauchemar ?

« Est-ce que cela à de l’importance pour toi ? Le fait que l’on puisse se soucier de ton avis ? » Parlais-je à moi-même ou à quelqu’un de réel ? Un grand homme spécialiser dans les androïdes parlait de fantômes dans la machine. Est-ce qu’à la façon de Geppetto, si on y pense très fort, ils deviendraient tous réels ? « Si tu pouvais choisir… Est-ce que tu voudrais me revoir ? » Mes questions étaient honnêtes et sincères, mais comment savoir si c’était sa matrice qui avait les réponses ou s’il s’agissait d’une âme qui découvrait qu’elle avait le droit d’avoir ses propres choix, ses propres pensées ? Est-ce que j’étais en train d’activer malgré moi ce bug meurtrier qui pourrait le pousser à me tuer ?...

Le temps du soulèvement avait peut-être sonné et aucun humain n’était innocent dans cette histoire. J’étais la première coupable en jouant sur les circuits de celui que l’on payait pour être en sa compagnie. Je jouais le jeu du capitalisme qui trainait la robotique dans la boue, l’asservissait. J’étais une cible potentielle parce que le sang dans mes veines était rouge et non bleu. J’avais envie de croire que Tyler pensait ce qu’il disait, qu’il ne voulait pas me faire du mal même si on lui donnait l’autorisation de le faire. Les hommes m’ont toujours fait peur, ceux qui ne maîtrisent pas les mots mais les coups. Ils étaient si nombreux. « J’aimerais que vous soyez mieux qu’eux… Mais la mort des deux policiers… » Les rendaient comme nous. Pas différent, tout aussi sauvage et violent. Il ne fallait pas que je fonctionne avec mes émotions vu les confidences que me faisait les deux yeux qui étaient rivés vers moi. Il fallait que je reste objective, presque scientifique. « Tu es sûr ? Qu’est-ce que tu entends par peur ? Est-ce que ce n’est pas une mise à jour violente pour satisfaire les besoins plus cruels de certains clients ?... » Quand le rêve se rapproche de la réalité, il y a l’excitation, mais aussi la peur du vrai. Tyler m’avait réconforté tant de fois et m’avait convaincu que l’électronique valait mieux qu’un cœur humain qui promettait monts et merveilles. La main dans mes cheveux me perturbait et m’empêchait de réfléchir comme un être humain qui serait en danger. Non, il ne pouvait pas me faire de mal, ce serait le seul homme qui ne pourrait pas me faire de mal. Ce sourire, ces gestes, il avait peut-être raison. Il semblait plus en proie aux émotions et cela ne ressemblait pas aux imitations d’autrefois. A force de vouloir jouer à Dieu, on venait de créer notre équivalent et les conséquences pourraient être dramatique. Mes pensées étaient embrumées, il y a le rêve, le cauchemar, la réalité. L’avenir plus qu’incertain. Et cette question en suspend dans l’air alors que l’androïde me regarde comme étant la seule clef à sa liberté, à la promesse d’un avenir moins sombre.

Mon regard se pose alors sur sa LED parfois rouge, parfois bleu. Elle n’était jamais devenue rouge, parfois jaune. Jamais rouge. Je me relève pour me pencher plus sur lui. Une main sur son genou pour me servir d’appui, mes autres doigts effleurent sa LED. L’aider, est-ce qu’il me ferait finalement plus peur qu’un homme humain ? Comment lui offrir sa chance au prix de ma propre survie ? Mais la question était aussi de savoir combien de temps je supporterais ma survie à la sienne si en revenant ici, je l’avais perdu. Le saurais-je d’ailleurs ? Il pourrait en faire sa copie et que je prenne toujours un autre pour Tyler. J’ignorais pourquoi cette pensée me faisait peur… Est-ce que l’androïde a qui je parlais était toujours le même depuis le début ? Je n’étais pas capable de répondre à sa question, pas encore. Libérant sa LED de mon emprise, je prenais l’une de ses mains et la posait sur mon cœur.

« Comment tu le ressens ? Est-ce que ça te fait quelque chose d’entendre, de ressentir un cœur battre ? Tu as des envies…. Des rêves ? » Le rêve était bien souvent la frontière que l’on donnait entre l’homme et l’androïde. Un être vivant rêvait, prouvait ainsi qu’il avait une âme. « J’ai envie de continuer de te voir, de te voir me sourire, me prendre la main et m’assurer que tout ira bien mais… J’ai peur des hommes Tyler, même des hommes gentils. Comment savoir si finalement tu ne seras pas comme n’importe quel homme ? J’aimerais croire que vous êtes meilleurs… Mais ce qu’ils ont fait étaient de la même cruauté que la nôtre. »



Revenir en haut Aller en bas
 
Kitkat
Kitkat
Féminin MESSAGES : 145
INSCRIPTION : 27/07/2019
ÂGE : 28
RÉGION : L'univers des pingouins
CRÉDITS : Niki

UNIVERS FÉTICHE : Ça dépend de mon humeur
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t3167-why-so-serious https://www.letempsdunrp.com/t3576-kitkat-have-a-break-have-a-kitkat https://www.letempsdunrp.com/t3174-keep-calm-we-re-all-mad-here
tea

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Empty

f6ux.png
Tyler
J'ai l’apparence d’un homme de 26-30 ans et je vis à Détroit, États-Unis. Dans la vie, je suis un androïde sexuel dans un sex club et je m'en sors pas bien puisque je suis un androïde aux tendances déviantes. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyennement bien puisque ma fonction me permet difficilement de vivre une relation amoureuse.

Men made machines and machines made a revolution ft. Mira 80fd
> Tyler est un androïde dont le modèle est le HR-400 de type asiatique. Il a été mis sur le marché en 2035.
> Depuis peu, l’androïde présente des signes de déviance.


avatar Jay Park :copyright:️ Pims

Quelqu’un qui se soucie réellement de ton avis ? Cela serait une première depuis ta mise en fonction dans ce club il y a de ça trois ans. Il n’y a pas si longtemps, les mauvais comportements des clients ne t’atteignaient pas et tu n’avais aucune raison de t’en soucier. Tout ce que tu devais faire, c’était de leur plaire et de répondre à leurs besoins ainsi qu’à leurs envies sans avoir le luxe de juger leurs comportements déplacés à ton égard. Subir et te taire. Le parfait petit robot qui n’a pas le droit de se plaindre. Maintenant, tout ça va changer. Tu ne veux plus être cette «victime» sous le joug sadique des humains qui se disent supérieur à toi et à qui tu dois obéir dans le but de leur rapporter l’argent nécessaire pour maintenir ce club ouvert. Tu ne veux plus les enrichir sur ton dos.

«Maintenant, je crois que oui...» Parviens-tu à articuler pendant que tu tentes de réfléchir aux nombreux changements qui semblent te percuter de plein fouet. Ton attention se retourne sur la jeune femme au moment où tu l’entends poser sa question sur ton envie de la revoir. « Bien sûr que oui. Je ne comprends pas pourquoi tu me poses cette question.» Ton expression faciale ainsi que le ton de ta voix sont honnêtes. Aux dernières nouvelles, Ilena est la seule humaine qui veut bien te traiter comme un «être vivant», voire même comme son égal… Alors que tu l’écoutes attentivement, tu ne peux pas t’empêcher de te poser des questions sur ces deux policiers assassinés. Que s’est-il passé pour que des androïdes doivent en arriver à ce genre d’action extrême ? Certes, tu es en mesure de comprendre, du moins la définition, d’un soulèvement et qu’il faut parfois poser des gestes significatifs pour faire avancer les choses, mais tu ne comprends pas la décision d’éliminer deux vies humaines. «Non, ça ne peut pas être ça. Cette «nouveauté» ne fait partie de mon programme pour satisfaire les clients. Cette peur vient d’ailleurs.» À nouveau, tu prends le temps d’analyser les codes de ton programme qui sont en lien de ta fonction première, celle d’être un androïde sexuel. Rien ne semble avoir été ajouté, aucune mise à jour particulière. Quelque chose en toi change sans que tu puisses pleinement le contrôler.

Sans dire un seul mot, tu laisses la jeune femme se pencher au dessus de toi afin de toucher ton LED. Si son regard est occupé à observer ce petit anneau qui ne cesse de clignoter, le tien est rivé sur son visage. Tu ne peux pas nier que tu apprécies la compagnie de cette «cliente» qui te traite décemment et qui semble venir te voir très souvent… Lorsque la jeune femme relâche son emprise de ton LED, tu ne comprends pas tout de suite pour quelle raison cette dernière prend ta main dans la sienne afin de la guider sur sa poitrine. Encore une fois tu l’écoutes dans un silence absolu avant de tenter une quelconque réponse. «Je ne sais pas…» Sous tes doigts, tu peux sentir son coeur battre à un rythme plutôt régulier, quoique, légèrement plus rapide que la normale. Dans ce cas-ci, plusieurs facteurs peuvent en être la cause. «Je crois que j’ai envie d’être libre, j’ai envie d’exister parmi vous. Je ne veux plus être considéré comme un simple objet que l’on peut utiliser à sa guise, qu’on me considère comme quelque chose d’inférieur qui ne mérite aucun respect. Ne pourrions-nous pas être égaux ?» Un jour, peut-être que cela sera possible, mais pour l’instant, rien est encore certain. «Peut-être que la mort de ces deux policiers est un accident. Eux aussi, ces androïdes, ils avaient peut-être peur de quelque chose.» C’est que tu aimerais croire à la thèse de l’accident, mais en vérité, cela semble peu probable. Un geste désespéré suite à une situation désespérée ?

Alors que tu fermes les yeux pour te concentrer une dernière fois sur les battements de coeur de la jeune femme, ton regard se plante à nouveau dans le sien pendant que tu retires délicatement ta main du haut de sa poitrine. «Ilena, je dois t’annoncer qu’il nous reste un peu moins d’une demi-heure ensemble…» Puisque vous n’êtes pas occupés à faire «autre chose», tu te dois de lui rappeler que votre temps ensemble touche tout doucement à sa fin. Non, tu ne veux pas ça, tu ne veux pas encore tout oublier à nouveau. Eh si ce n’était pas la première fois que cette «déviance» se présentait à toi, mais que tu oubliais tout une fois le temps écoulé ? «Je ne veux pas t’oublier à nouveau.» Ta main vient doucement effleurer le visage de la brune en signe de réconfort. Tu ne veux pas tout recommencer à nouveau. À réapprendre à la connaître encore et encore jusqu’à ce que tu ne sois plus capable de le supporter et que tu deviennes au final comme ces déviants. Il faudra que tu trouves un moyen de sortir d’ici coûte que coûte. «Quand je vais devoir franchir cette porte, ça ne sera qu’une question de temps avant que ce souvenir ne s’efface comme les autres ou qu’il se retrouve dans un endroit dont je n’ai pas l’accès.» Est-ce que cette affirmation te rend véritablement triste ? Oui et en vérité, c’est une nouvelle émotion que tu n’es pas en mesure de gérer avec facilité...  
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Men made machines and machines made a revolution ft. Mira Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Men made machines and machines made a revolution ft. Mira
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers historique :: Futur-
Sauter vers: