Le Temps d'un RP
le seul rpg où tu joues
qui tu veux,
quand tu veux
Nouveaux sujets
» Restons simple.
i always remember us this way EmptyAujourd'hui à 21:52 par Argawaen

» Rêve Jaune
i always remember us this way EmptyAujourd'hui à 15:26 par Val

» (padfoot&eternals.) you're the habit that i can't break.
i always remember us this way EmptyAujourd'hui à 12:53 par padfoot.

» Un grain de folie.
i always remember us this way EmptyAujourd'hui à 2:23 par Argawaen

»  Le crime rend égaux tous les êtres qu’il souille.
i always remember us this way EmptyHier à 0:55 par Cheshire-

» VERSION 10
i always remember us this way EmptyDim 22 Mai - 20:09 par Maître des Univers

» Les badges
i always remember us this way EmptyDim 22 Mai - 19:56 par Pyramid Rouge

» Pool party at Stark's House • Sujet commun • Flood
i always remember us this way EmptyDim 22 Mai - 19:16 par Maître des Univers

» Pool party at Stark's House • Sujet commun
i always remember us this way EmptyDim 22 Mai - 19:15 par Maître des Univers

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

LE TEMPS D'UN RP

i always remember us this way

peach blossom
Messages : 71
Date d'inscription : 23/02/2017
Région : en france c'est djà ça !
Crédits : myself (avatar & icons profil)

Univers fétiche : univers réel
Préférence de jeu : Femme
tea
peach blossom
Sam 20 Avr - 4:43

Jinny
Bezos-Park

j'ai 27 ans et je vis à séoul en corée du sud. dans la vie, je suis titulaire en chirurgie reconstructive et je m'en sors très bien. sinon, je suis fiancée à un riche héritier avec lequel je dois me marier dans l'année et j'le vis moyennement bien.

elle est la fille héritière de Jeff Bezos, PDG du groupe Amazon | elle à étudiée à Harvard et à obtenue son doctorat là-bas | elle finit ses études actuellement au Seoul National University Hospital | son vrai prénom est Jin-Hee mais l'a américainisé pour que ce soit plus simple pour ses camarades et professeurs | elle aimerait rester vivre en Corée mais son futur n'aime pas tellement son pays et préfère s'installer définitivement aux USA, là où il est toujours basé présentement | elle ne pratique plus la musique depuis plusieurs années bien qu'elle continue à composé et chanter en solo dans son coin.


© morning rain // ft. @goldzmoon
april 20th 2022 - la vie était plutôt compliquée depuis son retour en corée du sud et de toute évidence, personne ne daignerait la laisser tranquille et personne ne daignerait jamais le faire puisque c'était presque quasiment impossible. elle était là, porteuse d'un nom mondialement connu depuis bien des années, enfant prodige et fierté familiale, baignant dans une marre de diamants et d'or telle la poupée parfaite qu'on avait voulu faire d'elle. jinny à toujours été sous le feu des projecteurs et ce, depuis sa plus tendre enfance et elle y était habituée. mais il y a des jours comme celui-ci où elle rêvait de pouvoir s'abandonner quelques peu à une vie plus calme, plus monotone, simplement baignée par l'amour sincère d'un homme qui l'aimerait pour ce qu'elle est elle et non parce qu'elle n'est autre que la fille bezos et l'héritière principale de sa fortune depuis que son ainée avait renoncé à tout cet argent. elle aimerait sincèrement avoir une vie des plus banales, pouvoir se dire qu'elle n'avait pas été le simple objet de ses parents, façonnée à l'image qu'elle devait forcément renvoyée. elle était elle, pure et sans histoires, du moins c'est ce qu'elle croyait puisque sa mémoire lui faisait encore défaut depuis ce fameux choachella de l'année 2018 où ses souvenirs s'étaient évaporés tels un nuage de fumée voguant au gré du vent. et aujourd'hui comme tout les jours depuis septembre, elle devait enfilé son habit de femme parfaite, de femme forte, cachant sous un sourire rayonnant un profond regret que celui de devoir supporter la vie qu'elle avait maintenant, celle qui n'était autre que sa réalité à elle. elle avait beaucoup de mal à assimiler tout ce qui se passait dans sa vie, sa fille de quatre ans qui n'avait pas de père biologique parce qu'elle ne se souvenait pas de qui il était, de sa relation avec un des hommes les plus riches des états-unis d'amériques sans compter les grosses fortunes actuelle qui n'ont pas l'âge de ne serait-ce que flirter avec elle mais aussi son malheur de devoir toujours restée dans une case et ne pouvoir en sortir. l'américaine avait une journée assez légère, aménagée spécialement pour qu'elle puisse s'occuper de zoë dont l'école était close dut à une contamination bactérienne et bien qu'elle ait cherché une nounou pour la faire garder en journée, celle-ci n'était disponible que la nuit et donc, elle avait dût se résigné à l'emmener avec elle à l'hôpital. c'était pas chicago ici, elle ne pouvait pas la laisser à la garderie tout simplement parce qu'il n'y en avait pas et donc, après avoir rodé sa fille d'un masque anti-pollution, elle la trainait faire de petites consultations, rien de bien grave.

après plusieurs heures à s'occuper de patients, et voyant que sa chère tête brune s'ennuyait à mourir, bien qu'elle voulait devenir docteur comme sa maman, jinny prit la décision de l'emmener chercher un truc à grignoter à la cafétéria et aller balader dans le jardin de l'hôpital, pour voir du monde, un peu plus sain qu'à l'intérieur et profiter du beau temps que pouvait leur offrir la ville de séoul en ce mois d'avril. munit de son cookie chocolat-banane, zoë se précipita comme une dingue à l'extérieur, couinant de joie à l'idée de passer quelques minutes seule à seule avec sa mère mais ce qu'elle ne savait pas encore c'est que la personne dans laquelle elle finit par cogné dans son élan d'euphorie pourrait bouleverser sa vie du tout au tout en un simple claquement de doigt si il le voulait. en tant que mère courtoise, jinny attrapa a fille par le poignet mais ne la gronda pas. c'était une chose qu'elle détestait particulièrement et qu'elle trouvait inutile d'affliger à un enfant qui apprenait jour après jour à se construire sur terre, alors elle se contenta de s'incliner quelque peu face au jeune homme qui trainait une perfusion avec lui avant de souffler doucement. « veuillez l'excuser, elle ne savait pas trop ce qu'elle faisait. » elle se sentait pathétique si vous voulez tout savoir, parce qu'elle n'aurait jamais prit la parole pour une broutille pareille aux états-unis mais ici, c'était la chose le plus importante, le respect. elle regardait zoë qui finissait par elle aussi s'excuser en bonne et due forme avant de se redresser et observer le garçon qui ne devait pas être plus âgé qu'elle. « est-ce que vous auriez besoin de quelque chose ? » lui demanda-t-elle alors qu'elle remettait en place le badge portant son nom de famille sur sa blouse blanche.
goldzmoon
Messages : 5
Date d'inscription : 04/11/2018
Crédits : little liars

Univers fétiche : université/city
Préférence de jeu : Les deux
Noob
goldzmoon
Dim 27 Oct - 2:04

Hae-Wook Choi
j'ai 25 ans et je vis à séoul en corée du sud. dans la vie, je suis PDG de Wook Musick et je m'en sors très bien. sinon, je suis dans une relation qui n'a ni queue ni tête et j'le vis pas très bien.

né le 18 février 1996, à séoul en corée du sud. ◇ hae-seong est son aînée d’un an. ◇ ses parents possèdent l’un des plus gros label de musique en corée. ◇ à grandit avec l’absence constante de ses parents. ◇ son grand-frère était son modèle. ◇ ils partageaient le même rêve avant que tout ne soit chamboulé par l’accident. ◇ à faite une chute presque mortelle en se chamaillant avec hae-seong sur le tronc d’un arbre. ◇ sa blessure le condamne à abandonner son projet de devenir jouer professionnel de basketball. ◇ en veut terriblement à hae-seong de ne pas avoir été là lors de sa convalescence. ◇ il est devenue quelqu’un de froid et de distant depuis ce jour. ◇ à baisser tête foncé dans l’idée de surpassé son frère. ◇ doit parfois marcher avec une canne dans ses mauvais jours. ◇ fait partit des meilleurs de sa promotion ◇ a pour but  de prendre les commandes de l’entreprise après ses études. ◇ trouve refuge dans la production de musique. ◇ peut passer une journée entière dans son studio ◇ étudie l’économie & la musique. ◇ joue de la guitare, du piano & du saxophone. ◇ à une voix extraordinaire lorsqu’il chante. ◇ on pourrait le qualifier d’accro-au-gym, mais selon lui, il ne fait qu’entretenir un corps saint. ◇ malgré cette couche inaccessible, se cache un garçon au cœur bon. ◇ quand il se laisse aller, il a se sourire et ce rire qui font tout son charme ◇ il se comporte comme un vrai gamin seulement en étant avec ses plus proche amis. ◇ pour lui, y’a rien de meilleur que la nourriture. il mange comme un vrai porc, mais ne prends aucun gramme.



:copyright: @wanderer  // ft. @morning rain
april 20th 2022 -C'est dans des moments tranquilles qui m'arrivaient parfois de repenser à ma vie aux États-Unis, précisément à Cambridge, l'époque où je faisais partie parmi les étudiants d'Harvard. Les derniers mois, avant mon départ définitif en Corée du sud, avaient été chaotique. Entre ma rupture avec Zora, les inévitable disputes avec Hae-Seong, mes sentiments pour Jinny et puis l'apparition soudaine de ma maladie, je ne sais pas comment j'ai pu faire pour me tenir encore debout aujourd'hui. N'oublions pas l'énorme pression d'être un héritier exemplaire aux yeux de mes parents, terme que je ne sais pas si je peux qualifier ces individus en tant que tel par la froideur perpétuelle envers leurs enfants. Avec toutes ces accumulations qui me pesaient l'esprit, j'ai cru bon qu'il était temps pour moi de tourné ce chapitre de ma vie en repartant vivre dans mon pays natal. Et franchement, ça été l'une de mes meilleures décisions que j'ai pu faire. Mon seul regret, Jinny. On croirait que j'ai tendances à tomber amoureux des ex de mon frère, mais Jinny, c'est…Je ne sais pas, cette fille m'a fait ressentir des choses que je n'avais jamais ressenties. Sans toutefois dénigrer la relation que j'avais eue avec Zora, mes sentiments envers Jinny étaient complètement différents de ceux que j'ai eu pour mon ex. Mon seul regret c'est de ne pas avoir eu le temps de connaitre ce nous. La veille de mon départ on s'était vu et…. Bref on s'était quitté sur une toute autre belle note. Comme nos parcours étaient différents, je n'ai jamais eu de nouvelle d'elle tout comme je ne lui ai pas donné. C'était dommage qu'on se fût éloigné quand on avait été pourtant si proche. Mais soyons honnête, loin des yeux loin du cœur.

J'avais fini par obtenir mon bac en production musicale et prendre les choses à mon contrôle. Ces chers parents qui espéraient que leur enfant prodige puisse remplir le rôle de son aînée furent très déçu que lui aussi ai décidé de refuser d'embarquer dans leur petit manège. S'il croyait en procréant ils auraient eu le monopole de l'entièreté de la vie de leur enfant, ils se sont lourdement trompés. J'ai décidé de créer ma propre boîte de musique et coupé tout contact avec eux comme je l'ai fait avec mon propre frère. Cette famille dis-fonctionnelle allait m'entraîner vers la folie par le fait d'être un poison par leur propre personnalité. Je me suis débarrassé de cette foutu laisse qui me retenait depuis ma naissance et trouver ma liberté.

Une liberté certes, mais ma santé ne restait tout de même pas moins fragile. Je devais me rentre souvent à l'hôpital, car je faisais encore l'objet de troubles de mémoire qui empirait petit à petit. Le lupus faisait quotidiennement sa progression, m'affectant à des moments ou je n'y attends le moins. Comme cette semaine. J'avais eu un malaise durant une réunion et connaissant ma santé précaire, mes collègues ne pensèrent pas une à deux fois en appelant à la seconde les urgences. Ne voulant pas prendre de chance, mon médecin avait décidé de me garder sous surveillance durant quelques jours. Aucunement en accord d'être cloîtré sous les murs ternes de l'hôpital, je passais mon temps dans le jardin. Malgré la prosternation de mon infermière attitrée, je l'envoyais promener du revers de la main, car je n'allais certainement pas rester et laissé mes nerfs prendre le dessus. Marchant dans la direction des portes, je me sens légèrement bousculer vers l'avant. Je baisse le regard vers mes jambes pour trouver le regard implorant d'une petite fillette. Je n'eus pas le temps de répondre qu'une jeune femme s'excusa pour elle. Fronçant des sourcils au son familier de cette voix, je lorgne en direction du propriétaire de cette voix. À la seconde que mes yeux se dépose sur son visage, je me sens comme percuté par un camion en reconnaissant la jeune femme. « Jinny ? »
i always remember us this way
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Remember that happiness is a way of travel, not a destination.
» (m) Remember me (terminée )
» Remember me. (ft patate.)
» Remember me for centuries [Pachaaa]
» james&lily + don't you remember.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE TEMPS D'UN RP :: Les Univers :: Univers réel :: Asie-
Sauter vers: