Le Deal du moment : -30%
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air VaporMax 2019
Voir le deal
133 €
-79%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
22.95 € 110 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 781
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Empty


Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Original

#687ac0
Jesse Spencer
Il était adorable. Pas du genre à prendre bien des détours et la jouer inaccessible, il me laissait immédiatement savoir qu'il avait passé deux belles journées en bonne compagnie et un petit sourire pris inévitablement place sur mes lèvres. Je lui jetai un petit regard en coin, toujours avec ce petit sourire presque gêné, me sentant presque coupable d'avouer que moi aussi ... moi aussi, j'avais passé un bon moment. « Me too ... It was great » Great mais de courte durée, great mais c'était fini maintenant. On avait fait nos folies, on avait vécu la débauche, mais il fallait désormais retourner à la réalité. Nous étions deux adultes responsables, nous avions un travail à faire et j'avais un titre à respecter. Ce n'était plus le temps aux petits écarts, je pouvais retrouver ma normalité maintenant. J'approuvai d'ailleurs ses mots d'un petit hochement de tête, bien content qu'il ait cette décence. Je m'imaginais mal arriver au boulot en sa compagnie, alors qu'il arborait les mêmes vêtements qu'il y a deux jours ... De quoi aurions-nous l'air, franchement ? Quelle genre d'impression est-ce que ça donnerait ? La mauvaise. Enfin, techniquement la bonne ... mais la mauvaise. C'était derrière nous tout ça maintenant, non ?

Il engouffra son déjeuner, je mangeai le mien plus tranquillement, esquissant un nouveau sourire à son petit aurevoir. Il s'y plaisait beaucoup trop, avec le surnom. « See ya ... and don't you forget you're forbidden to use that word » avec un petit rire, retournant à mon bacon une fois qu'il eut quitté ma demeure. Petit moment seul avec moi-même et mes pensées, avant d'engloutir ma dernière journée de café et filer sous la douche pour me rafraichir un peu. Toutes mesures d'hygiène terminées, incluant le brossage de dents bien essentiel, j'enfilai mes vêtements et quittai sans plus attendre, dans l'idée d'être bien en avance pour montrer l'exemple d'un bon Lieutenant à son affaire.

Les autres commencèrent éventuellement à arriver, se méritant un petit salut de ma part, comme à l'habitude, toujours en forme et prêt à commencer une nouvelle journée. On me demandait gentiment si j'allais mieux, ce à quoi je répondais par l'affirmative, à grand renfort de sourires à leur assurer que tout allait. Et pour calmer certains doutes potentiels, j'avais cru bon leur expliquer que ce n'était qu'une intolérance alimentaire et que c'était passé maintenant. Lorsque Lowie se présenta à son tour, à l'heure malgré sa petite course matinale, il ne se mérita pas plus d'attention que les autres, un sourire et un signe de tête, un petit « 'Morning » sans particularités. Je m'adressai alors à toute l'équipe, me raclant la gorge pour attirer leur attention, celle-ci se tournant vers moi presque par automatisme pour recevoir mes directives. « 'Morning everybody. Today we're on equipment duty. What Im asking of you is to make sure everything's in order and functions properly. Wash everything that needs washing, make sure the truck's clean and ready to go if anything should happen. If anything's broken and you can't fix it, report to me and we'll see about having it repaired or replaced. Alright, everybody to work »  

Ce n'est pas car je donnais les directives que je ne participais pas aux tâches, bien au contraire. Il fallait me voir aller, à rapidement chercher à m'occuper d'une tâche assez physique pour me distraire un peu l'esprit. Laver le camion, toujours une partie de plaisir. L'ambiance était bonne dans la caserne, tout le monde à la tâche mais dans la collaboration, les rires et la bonne humeur.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 824
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Empty


Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.




Taylor Kinney
Allais-je oublier cette directive ? Certainement. Il ne me connaissait pas complètement encore, Noah. Il allait apprendre à la dure, peut-être, mon côté joueur qui ne me quittait que très rarement. Des piques un peu trop poussées, des provocations et j’en passe. J’allais lui laisser la paix, quand même un peu, promis. Je devais aussi m’intégrer auprès des autres et bien entendu, faire mon boulot. Tout n’était pas jeux dans la vie, après tout. Et je crois qu’il n’y avait pas mieux que ce métier pour aussi démontrer que j’étais capable de sérieux. Malgré que j’avais eu très peu de temps devant moi, la rapidité était un de mes talents. Il ne fallait quand même pas que j’arrive en retard, lors de ma première journée officielle ici. Je n’avais pas besoin de formation, n’étant tout de même pas un petit bleu.

Je n’avais pas de privilège de notre sergent, ce dernier agissant un peu comme si de rien était, m’accrochant un petit rire et sourire. J’avais renvoyé les salutations, avec un clin d’œil en prime. Il voulait la jouer à la mine de rien, je pouvais comprendre. Ça resterait entre nous, ces deux petits jours bien intenses. Les premières directives données, je dois avouer que mon : « Yes, sir! » enjoué, était sortit tout seul. Une habitude, que j’allais devoir apprendre à casser. Mon air qui vira bien vite au : Oups… En me souvenant que j’avais perdu le droit du sir, pour sa connotation qui était devenue sexuelle. Mais hey, j’avais rigolé par la suite, car il n’y avait pas de quoi en faire tout un plat de ce petit inside que pas grand monde n’allait comprendre. Ça passerait dans le beurre, comme on dit.

Un collègue avait eu la gentillesse de me montrer où trouver les équipements, tout ce dont j’aurais de besoin. Je n’avais peut-être pas besoin que l’on m’explique comment faire, mais pour ce qui est du rangement du matériel tout n’était pas même endroit. Le tour ne fut pas bien long, que je ne me permis pas trop longtemps de regarder la scène. La scène de cette belle équipe, de cette belle ambiance taquine, de grande famille. Je savais d’emblée que j’allais me plaire ici. De base, ils avaient organisé une petite fête de bienvenue, me taillant une petite place sans trop de mal auprès d’eux. Mais évidemment, j’avais déjà mon préféré. Ce dernier que je comptais bien rejoindre pour lui donner un coup de main dans la tâche de laver le camion. Il avait la paix dans son coin, sans trop d’oreilles indiscrètes, la raison même de mon approche plutôt inconventionnelle auprès de son supérieur. « Hum… Bring back memories of that shower. » Parce qu’on s’était mutuellement lavé quoi. Mon rire ne se fit pas prier pour résonner à la suite de mes dires. « I’m sorry for this morning, I forgot. » Pour cette fois du moins. Moi qui avais voulu lui donner une petite pause de mon caractère de grand gamin. « Need help ? » Fausse question. Car je ne comptais pas rien faire, me permettant de m’acquérir d’une tâche un peu plus salissante en ouvrant le capot. Autant en profiter avant qu’il ne soit rendu à cette partie dans son nettoyage. On aurait pu croire qu’il aurait la paix mais… Non. Enfin si, un moment quand même, le temps que je termine ma tâche de vérification et mettre le tout au point. Ça avait prit un petit moment, la tâche plus salissante que de simplement remplir les liquides. Il y avait des pièces qui nécessitaient de se faire un brin resserrer les vices. Dans tous les cas, j’était juste un brin sale. Juste assez pour aller embêter Noah avec mon air de petit comique. « Can I be considered part of the truck so you clean me? » Hilarant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 781
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Empty


Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Original

#687ac0
Jesse Spencer
Je frottais le camion avec une grosse éponge imbibée d'eau et de savon exprès pour ça, m'en donnant à coeur joie dans cette activité bien physique qui me faisait faire un peu d'exercice en même temps. Fallait que ça brille, ce petit bijou de camion bien rouge éclatant. Assez investi dans ma tâche, je n'avais pas vraiment vu Lowie arriver et n'avait pu prévoir le petit commentaire qu'il murmura à mon intention, créant immédiatement sur mon visage des rougeurs qui venaient rivaliser avec le-dit camion que je lavais. Du beau rouge sur un blond. Great. Il faisait exprès le sale con, mais j'avais tout de même de beaux souvenirs en tête maintenant qu'il l'avait mentionné, et j'esquissai un petit sourire en coin tout en faisant mine de lui donner un coup de coude. « Shut up about that ... idiot » mais c'était clairement playful et pas méchant.

Bien entendu qu'il pouvait m'aider, il n'avait presque pas attendu que je lui réponde par l'affirmative, ouvrant le capot du camion et s'affairant là-dedans. Il semblait savoir ce qu'il faisait alors je le laissai aller avec un sourire, bien content qu'il s'occupe au final de cette partie alors que je faisais quelque chose de certes moins salissant, mais aussi un peu plus facile. Le côté plus mécanique, c'était moins mon truc. Il faisait sa tâche de son côté, je faisais la mienne, s'assurant de bien frotter partout et n'osant pas à grimper un peu pour atteindre plus haut. Le camion étant sorti dans la grande entrée devant la caserne, je pouvais me permettre ensuite d'attraper un boyau d'arrosage, évidemment par l'un de ceux du camion car une telle pression n'était absolument pas nécessaire, pour asperger le camion d'eau et rincer le savon que j'avais fait mousser dessus. Tout beau tout propre, contrairement à moi qui suait bien en beauté, avec des petits ronds humides plus foncés au niveau des aisselles dans mon polo gris de travail.

Encore, si je me considérais sale, je n'avais encore rien vu. Lowie remportait la manche haut la main, il est vrai qu'il sortait du capot et avait travaillé avec les pièces à l'intérieur, rien qui n'aidait à ce qu'il reste propre. Il était venu m'enquiquiner, me tirant un petit sourire amusé. Je savais exactement à quoi il jouait, mais lui n'avait aucune idée de ce qui me traversait l'esprit à l'instant. Une petite initiation à cette ambiance familiale, chaleureuse et bien taquine par moments qui régnait dans notre caserne. « Of course, you're dirty as hell ... hold on » et si l'on croyait que j'allais lui passer un coup d'éponge, c'était totalement faux. Car sans même lui laisser le temps de réagir, j'attrapai la hose et l'ouvrit en sa direction, l'aspergeant d'eau sans plus ni moins, mon éclat de rire attirant l'attention des autres et déclenchant l'hilarité générale. Il avait ce qu'il avait demandé ... non ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 824
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Empty


Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.




Taylor Kinney
Il prenait bien mes affronts, gagnant des points auprès de ma personne un peu plus à chaque fois. Il était adorable quoi, avec ce rouge, trahissant cette gêne, et ce petit quelque chose en plus qui me plaisait bien. Ça ne me faisait rien, bien entendu, ce genre de commentaire. Je savais très bien la blague, après tout. Mais je devais tout de même faire preuve de sérieux au moins le temps de travailler sur la mécanique. Une pause de quelques minutes, avant que mon côté joueur ne refasse des siennes. Ça faisait partie intégralement de ma personnalité. Je ne méritais pas le surnom de sunshine pour rien. Malgré que je savais bien que la connotation première était due à mon orientation, la raison même de sa naissance, elle avait bien prit cette autre connotation par la faute de ma personnalité. Je le savais bien, mais je ne m’enflais jamais la tête avec ça. Mettre de la vie à ma façon, j’étais bien doué pour ça. Et ce cher Noah qui préparait sans le moindre doute un sale coup, allait bien vite apprendre que je n’étais pas de ceux faisant des blagues, mais qui n’était pas capable d’en prendre lorsqu’on lui en faisait. Bien au contraire.

Il avait réussi son élément de surprise. Bien entendu que je n’étais concentré que sur mon petit désir le plus profond d’avoir droit à un moment de nostalgie. Mon petit sourire charmeur avait bien vite foutu le camp, en voyant le tuyau et en ressentant sans plus ni moins, son jet qui avait eu le don tout spécial de bien me mouiller. Résultat? Une exclamation de surprise, bien entendu. Suivit d’un rire typique d’un grand gamin, s’amusant plutôt de la tournure des choses. « Fuuck…! Okay okay I’ll do it myself! Please stoop! » J’avais pris note de ne plus faire ce genre de blague avec lui. Faute de quoi j’allais en payer le prix d’une manière non conventionnelle. Rien qui ne m’offusque, rien qui ne m’humilie malgré le rire général des autres en voyant la scène. J’avais fini par mettre fin à ce tour en échappant au jet, trahissant ma nouvelle position de l’autre côté du camion par mon petit rire. Ma situation n’était pas vraiment plus propre, car cette saleté prenait bien plus que de l’eau pour s’enlever. Mon chandail bien trempé qui avait quitté mon corps pour se faire tordre « T’aurais pu prendre de l’eau chaude au moins, j’ai quatre yeux maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 781
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Empty


Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Original

#687ac0
Jesse Spencer
Le pauvre ne s'attendait absolument pas à ce qu'il se reçu dessus. Il fallait voir ses yeux s'agrandir, ce petit sourire effacé de son visage lorsqu'il réalisa ce qui l'attendait. Un bon gros jet d'eau bien froide qui lui fit lâcher un cri, oui oui un cri, inutile qu'il cherche à démentir le sujet. Mais plutôt que de se fâcher comme certains auraient pu faire, il avait par la suite éclaté de rire. Un rire joyeux, un peu enfantin, qui s'amusait de la situation. Je ne le connaissais pas beaucoup encore, mais en quelque part, je me doutais bien qu'il m'offrirait ce genre de réaction et pas quelque chose de plus négatif. Il avait de l'humour et une belle joie de vivre et un enthousiasme contagieux, il fallait déjà voir comment il avait fait sa place dans la caserne en quelques heures à peine, une simple petite soirée. Personne ne cherchait à le remettre en question, à le remettre à sa place ... il faisait déjà partie de la famille, en quelque sorte. Et par son attitude, il contribuait grandement à tout cela.

C'est tout sourire que je fermai enfin le jet en le voyant s'échapper de l'autre côté du camion, hors de ma portée. Je ne cherchai pas à pousser la petite blague un peu plus loin, il ne fallait pas non plus exagérer et s'acharner sur son cas. Tranquillement, le rire général s'atténua et chacun retourna à sa tâche, le sourire aux lèvres. Des situations du genre aidaient toujours à l'humeur générale et Lowie avait fourni une belle opportunité sans même le savoir, sans même l'avoir réellement voulu. Déposant le boyau, je contournai à mon tour le camion pour aller le voir, sourire amusé accroché aux lèvres. Ah, monsieur se déshabillait. Coquin. Je ne regardais définitivement pas, nope nope, ce corps je l'avais déjà vu en d'autres circonstances et celles actuelles ne permettaient pas d'indécence de ma part.

« I dont hear the truck complaining about the water's temperature ... You're just weak » avec un sourire clairement amusé qui trahissait ma plaisanterie. Je ne le laissais tout de même pas à sa misère, lui faisant un petit signe de tête pour qu'il me suive vers l'arrière de la caserne, où on avait un gros évier avec du savon exprès pour dégraisseur. Il n'était pas le premier à exécuter ce genre de tâche, on était équipés en conséquence. « There you go, that should actually be helpful » une petite tape dans le dos en prime et je le laissai se débarbouiller, allant plutôt voir les autres comment chacun avançait de son côté. Tout allait comme sur des roulettes, si bien qu'en une avant-midi, la grosse partie de la tâche était terminée. Le camion était propre et en ordre, tout fonctionnait comme sur des roulettes et Diego avait même cuisiné les fameux empanadas de sa mère pour le diner. J'adorais quand c'était Diego qui avait le tour de cuisine, il était excellent ... puis il aimait bien ça, je crois. Il héritait souvent de la tâche.

Tout le monde s'était retrouvé assit dans la salle commune, que ce soit à la table de la petite cuisine ou bien confortablement installé dans un fauteuil ou sur le divan, une assiette à la main, à discuter de tout et de rien. Je laissai Lowie aller, remarquant comment les gars lui parlaient comme à un ami, tout naturellement, l'intégrant dans les conversations. Loin de moi l'envie de lui couper ce moment de communication avec ses autres collègues, j'attendis plutôt qu'il se retrouve un peu plus seul pour trouver presque naturellement ma place à ses côtés. « So ... How are you feeling so far ? Not too scared, not thinking of transfering ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 824
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Empty


Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.




Taylor Kinney
Fort heureusement, il n’avait pas cherché à me mouiller d’avantage, revenant vers moi les mains vides. Avec des mots si gentils et attentionnés. Fort heureusement pour lui, je n’avais pas d’orgueil démesuré, ou encore un côté très macho qui aurait mal prit ces mots. Un air faussement outré, mon air bien coquin refaisant surface, mon ton qui se faisait plutôt bas pour éviter que des oreilles indiscrètes ne capte mes dire : « Says the princess I had to take care of the whole day because oh, he can’t walk. » Un rire bien malin de ma part, une réponse un peu bitch mais rien de bien méchant. Après tout mon air n’avait rien de provocateur, loin de là. Plaisanterie contre plaisanterie, malgré que la mienne soit… Un peu plus poussée, disons-le ainsi. Sans faire de jeux de mots douteux avec la référence dont je venais de parler. On avait beaucoup poussé hier, après tout. Bref.

Je l’avais suivi bien docilement, m’occupant cette fois de bien me nettoyer sans dériver vers la plaisanterie, non pas sans le remercier. J’aurais besoin de ce type d’aide pour les jours à suivre, avant de bien mémoriser les emplacements et pouvoir un jour, aider les prochaines recrues qui sait. Un jour à la fois, et pour l’instant tout allait merveilleusement bien. Une journée bien tranquille, d’ailleurs, chose qui était l’idéal dans notre métier. L’un des seuls qu’on appréciait, ne pas voir les gens travailler, honnêtement. Enfin façon de parler, car on en profitait pour mettre les équipements en parfaite fonction et tout bien nettoyer. On ne pouvait jamais trop le faire et on ne pouvait se permettre non plus de ne pas s’en préoccuper. Notre boulot était de sauver des vies, et il fallait mettre toutes les chances de notre côté, après tout.

Je sais bien, que ce n’était que ma toute première véritable journée mais, j’étais très loin de regretter mon transfert. Ce n’était pas partout pareil, après tout. Certaines casernes étaient beaucoup plus strictes et axé sur le boulot, sur l’aspect bien sérieux, qu’ici. Ici on laissait place à autre chose que le travail, ajoutant l’importance humaine quoi. Je n’avais pas la moindre difficulté à m’intégrer, on me faisait ma petite place sans nécessiter le moindre effort. Après, j’étais le genre bien à l’aise, j’imagine que ça devait aider. En plus, on avait un excellent cuisinier avec nous. Et ça c’était la vie. Ou du moins, ils gagnaient pas mal de point en plus avec Diego. Un autre test que je devrais passer d’ailleurs, lorsque mon tour viendra de cuisiner pour la troupe. Pour le moment ce n’était pas le cas, et promis je ferais un truc bien plus fancy que du Kraft Dinner. Ils méritaient bien mieux que ça. J’avais d’ailleurs à peine eu le temps de remercier Diego que j’avais entendu mon petit surnom résonner le petit groupe à la table me faisant une petite place. Ce n’était pas que de la curiosité humaine, mais bien un réel désir d’en apprendre plus sur ma personne, à travers des banalités d’une conversation. Il n’y avait ni test, ni interrogatoire, le groupe finissant par se dissoudre naturellement que ce soit pour une envie d’aller prendre un peu d’air cancérigène ou faire un appel important. Entre temps j’avais pris soin de laver ma vaisselle, votant pour le divan pour digérer tranquillement. Je ne restais pas seul bien longtemps, Noah venant me rejoindre avec les bonnes intentions d’un sergent. Un rire doux et simple quitta mes lèvres, donnant un bon indice que je n’avais pas grand-chose de négatif à lui dire. « Of course not. I mean I JUST transfered. It would be terrible if I did it again. I have no regrets of doing so. I don’t even need to push people to make my little place. It’s just natural, I already feel like I have my place in this big family. I’m actually lucky. I know damn well it’s not always the case everywhere. » J’avais de quoi comparer avec mon ancienne caserne, du genre un peu plus stricte. Rien qui ne puisse changer mon attitude, mais disons simplement que lorsque les supérieurs étaient dans le coin, on se tenait plus tranquilles. Le petit surnom on se le gardait en privé, devenu moins présent vers la fin, avant que je ne demande mon transfert pour retrouver mes rayons de soleil. « What about you? Do YOU want to transfert me somewhere else? » Le retour du rire, bien entendu toujours pas très loin celui-là.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 781
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Empty


Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Original

#687ac0
Jesse Spencer
À retenir, provoquer amicalement Lowie n'était pas une bonne idée. Il avait de la répartie et savait me renvoyer pire encore que ce que je lui avais moi-même dit, créant de nouveau des rougeurs adorables sur mes joues et lui attirant un petit coup contre l'épaule. Imbécile. Mais j'avais le sourire aux lèvres, tout était bien passé malgré ma petite vengeance, no worries. Nos chemins s'étaient ensuite séparés, Lowie allant se laver les mains bien comme il faut alors que je passais à notre petite salle commune.

L'ambiance était moins taquine et incriminante pour moi lorsque notre conversation repris un peu plus tard, pendant le dîner. Plus tournée vers lui et son expérience dans la caserne avec nous pour le moment, qui semblait globalement positive selon ses dires et selon ce que j'en avais moi-même constaté. Son petit rire me fit sourire, content de l'apprendre. Il faut dire qu'en tant que lieutenant, j'aimais m'assurer que tous mes collègues soient heureux dans leur boulot et qu'il règne une belle harmonie. « Thats good to hear ! Im glad the guys just gave you your place right away, thats the best possible scenario. Don't be stupid, Im really glad you're here, I dont want you to go anywhere. I think you fit very well with the gang, so everybody's happy »

Mais bien sûr, les journées entièrement tranquilles se font rares, presque une utopie de croire que les gens peuvent se tenir tranquilles sans désastres pour une journée. Nous avions à peine eu le temps de discuter un peu que l'alarme se mit à retentir soudainement dans la caserne, créant immédiatement la mobilisation tranquille, habituée de tout le monde, pas de cacophonie mais plutôt un mouvement efficace et rapide, une petite fourmilière qui se met en marche. Je pris quelques secondes pour écouter le message qui retentissait nous donnant les indications sur l'endroit et le type d'intervention puis me levai, donnant une petite tape contre le torse de Lowie avec un sourire. « Temps de faire tes preuves, sunshine :3 » avant de passer à ses côtés d'un pas ferme de celui qui savait ce qu'il faisait, qui les avait fait depuis longtemps, ses preuves. Bien vite vêtu et je sautais dans le camion, prenant place à l'avant côté passager.

Lorsque l'on arriva sur place, Lowie pu avoir une belle démonstration des raisons pour lesquelles j'avais obtenu mon titre de Lieutenant, alors que je m'informais auprès des personnes présentes sur ce qu'il s'était passé, demandant immédiatement s'il y avait des gens à l'intérieur, cherchant à déterminer quel type de feu il s'agissait et mettre en place les stratégies pour en venir à bout. Je donnais aussi des indications à mon équipe qui, bien qu'ils connaissaient bien leur boulot, attendaient que je coordonne les opérations.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 824
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Empty


Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.




Taylor Kinney
Il disait ça là, mais changerait peut-être éventuellement d’idée dans les jours à suivre. Bien entendu que ce n’était que des blagues et que je n’étais pas très sérieux à lui demander s’il ne le regrettait pas. Ce n’était que le début et tout se passait bien, du moins pour le mieux. Les obstacles allaient un jour ou l’autre venir faire surface et c’est bien là que nous verrons tous si vraiment j’avais ma place ici. C’était facile à dire lorsqu’il n’y avait pas le feu (autant l’expression que littéralement), mais c’était bien lors des moments de stress et difficiles que j’allais passer le test ultime. Je n’avais pas eu le temps d’y songer bien longtemps, avant que le son fatidique ne résonne dans la caserne. Bien entendu que l’espèce humaine ne pouvait pas complètement se tenir tranquille pendant plus que quelques heures. Autrement les règles n’existeraient pas. Mais aussi, sa nature était parfois maladroite et pas très brillante, pour donner des résultats plus que catastrophique. Notre métier qui impliquait bien plus que de simples feux. Il ne fallait pas avoir le cœur faible, dans tous les cas.

Il n’y avait pas de stress chez moi. Du moins, pas ce stress de newbie de la première intervention. J’avais de l’expérience, je savais ce que je devais faire, et la nervosité qui parcourait mes veines n’était rien de plus que cette adrénaline qui ne comptait pas me quitter de sitôt. La drogue naturelle des pompiers, qui me poussait à faire preuve de rapidité pour me retrouver dans l’habit, avant de disparaitre dans l’un des camions.

Et si moi j’avais besoin de faire mes preuves, il y en avait un ici qui était bien loin d’en avoir de besoin. Du moins certes, au début, il devait bien me prouver en quelque part, qu’il n’avait pas obtenu son poste car il était passé sous un bureau. Il ne manquait pas d’assurance, sachant nous mener avec clarté et fermeté, construisant ces cadres avec aisance pour tous nous guider sur ce que nous devions faire. Nous avions les informations de bases, d’un feu simple et traditionnel, si l’on veut. Toutefois? Je ne faisais certainement pas partit de ceux qui adoptait le mode : easy, on va régler tout ça en moins de deux, no stress. Cette réaction qui n’était qu’une erreur monumentale à faire en tant que pompier. Pour la simple et bonne raison qu’on ne savait jamais. Nous plongions à chaque fois dans le néant, dans l’inconnu, et qu’on pouvait découvrir la qualité d’un bon pompier avec sa capacité de répondre aux imprévus, rapidement. Il y avait après tout, toujours la possibilité que pire ne survienne, chose qui ne quittait jamais mon esprit alors que nous commencions notre travail.
Revenir en haut Aller en bas
 
Poupourino
Poupourino
Masculin MESSAGES : 781
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 24
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Empty


Noah
J'ai 36 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors très bien.

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Original

#687ac0
Jesse Spencer
Tout allait bien pour l'instant, tout le monde suivait les directives et nous nous déployions efficacement pour combattre l'ennemi. J'étais entre dans le bâtiment en flamme, moi ainsi que quelques autres, informés qu'il restait une personne à l'intérieur de la maison. Le feu était bien avancé et brûlait assez vivement, sa chaleur se faisant sentir même à travers mes vêtements. Une épaisse fumée sombre commençait à s'accumuler au plafond, me forçant à rester assez bas pour y voir quelque chose. C'était bien le problème, lors de feux, la visibilité se retrouve réduite il ce n'est pas chose aisée de retrouver quelque en difficulté. Pour l'instant ça allait, j'avais fait signe à Lowie de prendre à gauche et à Diego de prendre à droite, me dirigeant moi-même vers le couloir des chambres.

Le feu brûlait plus ardemment dans ce coin, difficile d'en déterminer la cause cependant, à première vue. Alors que le brasier rugissait de plus belle, dans un bruit infernal, je cru entendre des cris vaguement étouffés percer à travers ce boucan, des soins à en glacer le sang. On aurait dit une fillette, qui n'en avait clairement plus pour longtemps à la façon dont ses faibles cris se coupaient, comme par une quinte de toux. Je m'activai immédiatement, le coeur débattant dans ma poitrine, enfonçant d'un coup de pied les portes qui refusaient de s'ouvrir, qui me résistaient dans ma quête désespérée pour trouver la petite. Je l'aperçue enfin dans la dernière chambre, une petite pas bien bien vieille, quatre ou cinq ans tout au plus, couverte de suie, étendue sur le plancher. Je m'approchai immédiatement, m'accroupi auprès d'elle pour gentiment la prendre dans mes bras et cacher son visage contre moi pour éviter qu'elle ne respire trop de fumée. Elle était encore forte, je sentais ses petits bras s'accrocher à moi, me rassurant un peu.

Alors que je sortais de la chambre et entreprenait de revenir sur mes pas vers la sortie, quelque chose attira alors mon attention. Une bonbonne de propane dans le coin d'une pièce qui semblait être une sortie de débarras, de laquelle le feu s'approchait dangereusement. La chaleur devait déjà commencer à augmenter dans ce coin et alors que je comprenais ce qui allait se produire, déjà les flammes s'apprêtaient à lécher les contours de la-dite bonbonne. C'est mon hurlement qui retentit aux oreilles des deux autres, dans le récepteur que chacun portait, un « GET THE HELL OUT ITS GONNA BLOW UP » à en glacer le sang, alors que moi-même je me mettais à courir, autant que la maison en feu et tombant tranquillement en ruines me le permettait. Alors que tout le monde à l'extérieur retenait son souffle, que chacun des pompiers sortait un à un, la déflagration retentit dans une violence sans nom. Le feu était partout et la fumée était partout, et à travers l'épais brouillard gris presque noir qui s'était formé, une forme émergea. Une forme tenant une fillette.

J'étais sorti juste à temps, presque projeté au sol par l'explosion mais ne perdant pas pied par miracle, juste assez hors d'atteinte pour franchir la porte et accéder à l'air plus frais, à l'air pur. Loin de succomber au soulagement, je me dépêchai plutôt d'arracher mon masque et de crier aux paramedics non loin, alors qu'ils accouraient pour venir chercher la petite et s'en occuper. Le souffle court et le visage couvert de suie et de sueur, je retirai mon casque et frottai un peu ma nuque bien humide, reprenant tranquillement mon souffle et mes esprits. Le reste de l'équipe s'occupait de contrôler et d'éteindre le reste de l'incendie, le plus gros du danger désormais écarté.


Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 824
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 27
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

https://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly https://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Empty


Lowie
J'ai 34 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis pompier et je m'en sors bien.




Taylor Kinney
L’imprévisibilité faisait partie de notre métier, ne serait-ce que lorsqu’on mettait les pieds dans un bâtiment qui perdait vie sous les flammes. Nous n’avions pas des facultés assez poussées pour tout calculer, et bien souvent nous tombions sur des surprises. Des morceaux qui se détachaient, qui risquait de nous tomber dessus, et qui parfois le faisait tout simplement, sans la moindre politesse. Un peu comme ses mamies qui vous donnait des coups de cannes pour passer, car elles voulaient leurs deux binanes. On ne pouvait qu’avoir le réflexe de s’enlever de là, rapidement se lancer là où le risque était moindre de se blesser. Tout ça pour dire que la partie avait commencée, ainsi que notre quête de trouver l’humain manquant avant qu’il ne soit trop tard. On défonçait, on créait des chemins sans prendre garde à rien, on devait tout faire rapidement. Les poutres s’affaiblissaient par les flames, et le temps nous était compté avant que la place ne s’effrite au point de nous tomber dessus. Un crie qui résonnait, loin de moi et de Diego, le cœur qui battait encore plus la chamade sous l’urgence de cette vie en danger. Noah avait peut-être bien besoin d’aide, nous étions là pour sortir l’oubliée d’ici, après tout. J’avais rebroussé chemin, pour le rejoindre avant qu’un truc ne me tombe dessus. Pendant un instant j’ai cru que mon masque n’était pas très fonctionnel, que de la fumée épaisse avait atteint mon cerveau, pour voir une boule grise bouger à la vitesse grand V et sentir quelque chose me grimper dessus. Je n’avais eu le temps que de me pencher pour voir une petite créature en panique, une seconde vie oubliée, qui s’accrochait au truc vivant qui venait de passer devant elle, en espérant qu’on lui vienne en aide.

Je n’avais pas eu le temps de faire la grande discussion avec cette boule de poil, n’ayant eu que le temps de la cacher dans mon cou avant d’entendre la voix de Noah résonner à mes oreilles, nous hurlant que le danger était là et de sortir immédiatement. Je ne posais pas la moindre question, exécutant les ordres sous peine de perdre la vie, je l’avais très clairement compris. Son ordre qui fut donné juste à temps, si je puis le dire, notre petite troupe ayant à peine eu le temps de sortir avant que la catastrophe n’explose derrière nous (carrément). L’adrénaline dans le tapis, mon regard qui retrouve Diego, qui cherche Noah sans relâche. Le soulagement était un mot faible, à le voir sortir de là. Quelques secondes à peine plus tard et il ne serait plus en vie, sans le moindre doute, ou encore dans un état terrible. C’était ça, notre métier : notre vie constamment en danger, dans l’espoir d’en sauver d’autres. Le plus gros était derrière nous, pour le moment, il ne manquait plus qu’à éteindre complètement le feu qui revenait tranquillement sous contrôle.

Il ne fut pas long avant que Diego et moi allions rejoindre Noah, s’assurer qu’il allait bien. Une bonne tape dans son dos, nos souffles qui retrouvaient tranquillement de leur normalité dans un air plus naturel. « C’est plutôt toi qui a fait ses preuves aujourd’hui. J’ai manqué mon coup pour cette fois. » Et là honnêtement, dans les premiers instants, j’allais peut-être me faire détester, ou passer pour un fou. Pourquoi? Oh parce que je riais. J’avais presque oublié la petite bête dans mon cou, qui s’amusait à me chatouiller sauvagement. « Hahahaa!! Stop it jesus christ! » Je gigotais avant de mettre la main dans mon uniforme pour en sortir a petite boule de poil. « Sorry. » C’était un brin inapproprié d’avoir rigolé autant suite à un drame. « Oooh it’s a chinchilla. » Mon dieu que ces petites bêtes étaient adorables. Et je pense bien qu’elle avait complètement craqué pour moi, car elle ne restait pas bien longtemps entre mes mains pour retourner se loger dans mon uniforme, sa tête sortant au niveau du torse pour respirer. « I think she’s in love with me. I won’t tell her that I’m gay. » Comme quoi je me refusais de rester bien longtemps dans le drame, en ramenant un peu de couleur à ma façon. « Si personne ne la réclame d’ici 3 secondes et demi je la garde. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+] - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Drugs take you to Hell, disguised as Heaven [Pug] [18+]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: