Le deal à ne pas rater :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
169.99 €
Voir le deal

Partagez
 
 
 

 Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 
Babydoll
Babydoll
Féminin MESSAGES : 187
INSCRIPTION : 16/09/2018
ÂGE : 27
RÉGION : Bretagne
CRÉDITS : icon : pretty young thing

UNIVERS FÉTICHE : J'suis ouverte à toutes suggestions.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2343-beautiful-disaster#50561 https://www.letempsdunrp.com/t2348-venez-mes-mignons-a https://www.letempsdunrp.com/t2345-follow-me-into-the-darkness https://www.letempsdunrp.com/t2347-schyzophrenia-we-re-all-mad-here
patrick

Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Empty

0XuBLWoP_o.png
Cassie Evans
J'ai 18 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis au lycée et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.




Sophie Turner :copyright: HOODWINK

Tu sais que t'as perdu une bataille et pas des moindres. Mais t'as le vain espoir qu'il décide de lâcher l'affaire. Alors avec une confiance nouvelle, tu retournes en cours en occultant le fait que t'as joué à pile ou face. Et que t'as probablement misé sur le mauvais côté. Parce que les jours qui suivent deviennent plus insupportables à vivre encore que tous ceux que t'as passé jusqu'ici. De la petite pique bien placée aux bousculades savamment calculées. Tout est là pour que tu perdes pied. Les moqueries s'intensifient et creusent ta solitude. Ella est ton seul rempart contre la méchanceté qui déferle sur toi. Et tu te demandes ce que t'as bien pu faire pour mériter tout ça. « Quel connard... Je vais le buter j'te jure. » Ton amie perd patience plus vite que toi alors que tu intériorises, toujours un peu plus, le mal dont tu es victime. « Laisse tomber Ella, ça en vaut pas la peine. » T'es déjà résignée. T'as pas la force de lutter. Quoique tu fasses, ça ne semble rien arranger. « Mais enfin, tu vas pas le laisser te détruire et puis ces garces qui s'en mêlent ! Laisse-moi leur régler leur compte, j'peux pas rester là sans rien faire. » Un soupir las t'échappe et tu poses une main sur la sienne pour tenter d'apaiser cette colère que tu sens tourbillonner tout autour d'elle. « Ça ne va faire qu'empirer les choses. J'aurais jamais dû réagir, j'aurais juste dû l'ignorer. J'me dis qu'à un moment donné, il finira par se lasser. » C'est ta nouvelle bouée de sauvetage : la perspective qu'il décide que le jeu n'en vaut plus la chandelle. L'optimisme qui ne se perd jamais complètement, même quand les ténèbres semblent s'être installés durablement dans ton quotidien. « Cassie enfin, il mérite une bonne leçon. Tu devrais en parler à ton père. » Tu repousses vivement sa nouvelle suggestion. Hors de question de mêler ton père à tes histoires. T'es une grande fille, tu peux gérer tes problèmes toute seule. « Ella, s'il te plaît, n'insiste pas.. » C'est une supplique qui se glisse d'hors de tes lippes. Tu comprends sa réaction mais tu n'as pas envie de mettre de l'huile sur le feu. « Ok, ok mais si ça continue comme ça, j'pourrai plus me taire. » Elle t'accorde un répit qui dénoue un tant soit peu la détresse qui t'enserre l'estomac.

Les semaines passent et ta qualité de vie se détériorent sous les yeux impuissants de ton amie et de ton père qui remarque tes yeux s'éteindre jour après jour. Isaïah a réussi à presque t'isoler définitivement et il assoit constamment sa domination alors que tu t'écrases toujours un peu plus. Ton poids est en chute libre depuis un petit moment et tes nuits sont plus mouvementées que tu le souhaiterais. Même tes notes en prennent un coup et tes professeurs expriment un à un leur inquiétude, poussant ton père à te demander des explications. Tu ne peux plus esquiver la discussion que tu as trop longuement repoussé et Ella s'est un peu épanchée dans ton dos. Désespérée de voir son amie dépérir, elle a pris le parti de lui désobéir pour son bien. « Ça ne peut pas continuer comme ça, j'ai rendez-vous avec ton directeur demain. » Le verdict tombe et te laisse pantoise. Comment a-t-on pu en arriver là ? « Mais... Je... Pourquoi ? » Tu balbuties de maigres protestations, essayant de feindre un étonnement qui ne trompe pas. « Cassie, regarde-toi, tu crois que je suis aveugle à ce point-là ? Ce serait plutôt à moi de te demander pourquoi tu le laisses faire ? Et pourquoi tu m'en as pas parlé avant. » L'inquiétude se grave dans les traits de ton paternel alors que tes yeux se perdent subitement dans la contemplation du sol. « T'avais d'autres choses à gérer et j'étais persuadée qu'il lâcherait l'affaire... » Ta voix n'est qu'un souffle alors que tu sens les bras réconfortants de ton père t'enlacer tendrement. « Tu es ma fille, tu seras toujours ma priorité. Promets-moi que tu me parleras de ce qui te tracasse à l'avenir. » Tu acquiesces silencieusement alors que les larmes forcent le barrage de tes cils. « Le fais pas renvoyer... » Son étreinte se resserre. « Ce n'est pas moi qui décide chérie et ce serait amplement mérité. Arrête de t'inquiéter pour quelqu'un qui n'est pas digne de toi. » Tout le monde te le dit et pourtant, y a quelque chose qui fait que t'arrives pas à le laisser tomber. Quelque chose qu'il traîne avec lui et qui te rend encore plus triste que tout ce qu'il te fait subir. T'as l'impression de partager son fardeau. Et pourtant tu le connais à peine. Il devrait pas prendre cette place dans ta vie. Le lendemain, le directeur semble réellement choqué par le récit de tes mésaventures et la sanction qu'il prévoit pour Isaiah confirme tes soupçons. Il est scandalisé d'un tel comportement dans son établissement et compte bien en toucher deux mots aux parents du délinquant en présence de ce dernier. Tu n'as pas ton mot à dire et le jour d'après l'annonce ne se fait pas attendre. Isaiah est attendu dans son bureau.

C'est plus fort que toi, il faut que tu t'assures que ses jours au sein du lycée ne sont pas comptés mais alors que tu pensais arriver après la bataille, tu tombes sur un spectacle qui te donne la nausée. Son père que tu n'as jamais encore rencontré dégueule sa colère sur la chaire de sa chaire. Pendant une dizaine de minutes où tu ne peux tourner les talons, les mots tous plus affreux se succèdent et s'enchaînent sans répit. Lorsqu'enfin l'orage semble se dissiper, la foudre s'abat en une seule phrase bien placée. « Tu n'es qu'une déception. » Peut-être que son comportement n'a pas été exemplaire et qu'il méritait un petit sermon mais de là à l'humilier publiquement avec des paroles assassines, il y a un fossé. Clouée sur place par la violence à laquelle tu assistes bien malgré toi, c'est le regard du jeune homme qui te fait reprendre contenance. « Quoi ? » Sa voix te ramène brutalement sur la terre ferme et c'est au tour du père de te fixer, d'un coup beaucoup plus calme. « Je présume que vous êtes Mlle Evans. Je tiens à m'excuser du comportement impardonnable de mon fils à votre encontre et vous assure que ça ne se reproduira plus jamais. » Son regard se pose un instant sur son fils avant de revenir sur toi. « Vous ne devriez pas dire que votre fils est une déception. Je ne voulais pas entendre votre conversation mais il s'avère que j'étais là et que votre voix porte. Je sais que ça ne me regarde pas mais je me devais de vous le souligner. » Mr Sintclair semble s'amuser de tes propos, un sourire se peint sur son visage alors que ses yeux semblent appeler par sa montre. « En effet, ça ne vous regarde pas. Sur ce, je dois y aller. Bonne continuation à vous. » L'échange est courtois, le calme ne te semble pourtant être que de façade. Peu importe. Tu as marqué ton point. « En revoir Mr Sintclair. » Les pas s'éloignent rapidement et le silence reprend ses droits. Ne sachant pas quoi ajouter de plus, tu décides toi aussi de prendre la tangente, commençant à repartir dans le sens où tu es venue. C'est alors que ton corps se heurte à un autre qui savait très bien ce qu'il faisait et tu voltiges en arrière. La chute est dure et la tête qui te surplombe désormais t'es bien trop familière. Un mec de la bande d'Isaiah qui te tourne un peu trop autour depuis quelque temps, comme si il était jaloux du joujou de son ami et qu'il avait besoin de lui piquer. « Oups, je t'avais pas vu, ça va ? » Sa main qu'il te tend en signe de drapeau blanc mais que tu ne saisis pas par pur esprit de contradiction et parce que tu sais qu'il n'attend que ça. « Bien sûr Jackson, si tu me lâchais la grappe. J'crois qu'ton pote a besoin de toi. C'est bien pour ça que t'es là, non ? » Mais il se permet quand même de franchir ton espace vital avec ce sourire goguenard. « T'es pas drôle Evans. » Ses mains tentent une approche que tu repousses hâtivement, excédée par son insistance. « Pas très malin de faire ça devant le bureau du dirlo, à croire que tu cherches à jouer avec le feu toi aussi ! » T'espères le faire réagir mais tu vois la flamme de l'interdit s'allumer dans son regard et tu comprends que tu ne te débarrasseras pas aussi facilement de lui. Il s'approche une nouvelle fois, tu l'évites. « Lâche-moi bordel ! Je te préviens, je vais crier. » Dernière menace que tu agites pour faire fuir le prédateur qui risque de te croquer toute entière. Calme ton pote Isaiah, que t'aurais envie de l'invectiver mais t'es trop fière. Et puis tu vois pas pourquoi il interviendrait en ta faveur. Il se contentera sûrement de te laisser entre les crocs acérés de son remplaçant par vengeance ou indifférence.
Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 501
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 29
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with https://www.letempsdunrp.com/t3212-m-m-ou-f-m-m-is-online#69504
cat

Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Empty

tumblr_mz3c4m3Hdb1swwx3co9_250.png
Isaiah Sintclair
J'ai 18 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis éttudiant et je m'en sors mieux que Crésus je dirais. Sinon, grâce à ma beauté et mon charisme, je suis très demandé auprès de la gent féminine et je le vis plutôt bien.


Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Tumblr_mgiuktrqxw1rsnt97o1_500

Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Tumblr_mftjkbjuvi1qbf244o1_500


rj king :copyright: angeldust


Isaiah ne s'attendait pas à ce que Cassie prenne sa défense. Pour être honnête, il ne s'attendait pas à ce que quelqu'un lui vienne en aide de quelque manière que cela soit. Il n'avait rien dit, avait simplement attendu passivement que son père s'en aille. Il se sentait encore plus humilié et en colère que d'habitude. C'était toujours le cas lorsque Sintclair senior était dans le coin. C'était un homme difficile qui s'était construit seul et qui le faisait ressentir à tous les gens autour de lui. Simplement, il ne savait pas aimer et cela faisait longtemps que le jeune blond l'avait compris. Toutefois, ce qu'il ressentait au fond de lui était nouveau. Une sensation de chaleur étrange qu'il ne se souvenait pas d'avoir ressenti. C'était étrange d'avoir quelqu'un de son côté, encore plus quelqu'un qu'il traumatisait depuis plusieurs semaines. Qui ferait ça ? Et pourquoi ?

Il n'avait pas la réponse à cette question et ça le perturbait. Il fut suffisamment perturbé pour changer son comportement. Lorsqu'il vit son ami s'en prendre à Cassie, il l'arrêta d'un geste de la main. L'autre l'observa avec incompréhension pendant que lui se contentait de regarder Cassie dans les yeux. "Pas aujourd'hui." dit-il sobrement. Ses yeux s'attardèrent un moment dans ceux de la jeune femme. Quelques secondes passèrent avant qu'il ne se détourne. "Le coach nous attend, allez viens." L'autre l'écouta sagement sans chercher son dû plus loin. Il trouverait bien une autre personne à emmerder si ça n'était pas la jeune femme. Les cibles ne manquaient pour eux dans ce lycée.

Le jeune homme décida de donner ses directives. A partir de ce jour, les gars se calmèrent et décidèrent de déverser leur frustration sur d'autres gens. Il détourna habilement leur attention sur d'autres personnes qui n'avaient rien demandé certes mais il avait besoin de réfléchir. Pendant ce temps-là, et aussi brusquement que sa vendetta s'était fini, il avait l'impression que de l'emmerder était devenu déplacé. Ça le mettait mal à l'aise pour une raison qu'il ne comprenait pas. Il était en train de caresser son chien d'une main distraite lorsque la culpabilité commença à s'installer. Le jeune homme ne pouvait pas ne pas admettre que son attitude vis-à-vis de la demoiselle avait été plus que déplacée. Cela fut difficile pour lui que de passer la frontière de son orgueil mais les faits étaient là. Il n'avait jamais regretté ses actes envers un de ses camarades avant. Pourtant, c'était comme si le poids de sa culpabilité ne faisait que s'agrandir à mesure qu'il y pensait. Autour de lui, il n'avait semé que du mal. Il s'était comporté comme son père alors qu'il le détestait plus que tout. Même lui n'arrivait pas à l'aimer véritablement. S'il continuait comme cela, alors il était probable qu'en suivant ce chemin, personne ne l'aimerait jamais non plus. En voulant s'échapper du joug paternel, il était devenu le bourreau qu'il abhorrait plus que tout. Depuis plus d'une semaine, il était plus taciturne et plus sombre. Le blond ressentait le besoin de s'isoler, il n'était quasiment pas sorti de la semaine. A la place, il avait passé ses soirées avec son chien à se balader dans les rues ou simplement à littéralement observer son plafond pour réfléchir.

C'était comme s'il avait rebranché son cerveau et que beaucoup de choses repassaient dans sa tête avec un sens différent. Après deux semaines de ce petit jeu, il attendait devant la sortie de l'école la jeune femme. Il ne savait pas trop comment aborder le sujet qu'il voulait ni même ce qu'il voulait lui dire mais il sentait que c'était la chose à faire. Son majordome, à sa demande, lui avait déposé le chien pour qu'il puisse se sentir épaulé par le seul être sur terre qui l'aimait inconditionnellement peut être à quel point il pouvait être sale con.


Revenir en haut Aller en bas
 
Babydoll
Babydoll
Féminin MESSAGES : 187
INSCRIPTION : 16/09/2018
ÂGE : 27
RÉGION : Bretagne
CRÉDITS : icon : pretty young thing

UNIVERS FÉTICHE : J'suis ouverte à toutes suggestions.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2343-beautiful-disaster#50561 https://www.letempsdunrp.com/t2348-venez-mes-mignons-a https://www.letempsdunrp.com/t2345-follow-me-into-the-darkness https://www.letempsdunrp.com/t2347-schyzophrenia-we-re-all-mad-here
patrick

Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Empty

0XuBLWoP_o.png
Cassie Evans
J'ai 18 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis au lycée et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.




Sophie Turner :copyright: HOODWINK

Contre toute attente, Isaiah s'interpose et son regard s'accrochant au tien fait dérailler les mécaniques de ton cœur. « Pas aujourd'hui. » Étonnamment surprise de ce revirement de situation, ta voix se perd au fin fond de ta gorge et tout ton corps semble cloué sur place. « Le coach nous attend, allez viens. » Et ils s'éloignent aussi subitement, te permettant de reprendre tes esprits. Un sourire se dessine sur tes lippes alors que tu retournes à tes occupations : tu avais raison. Espérons qu'il ne te referme pas au nez cette porte que tu viens d'ouvrir. Les deux semaines suivantes, à la grande surprise d'Ella, se passent dans la tranquillité totale. Tu parais intouchable. Et ça énerve les blondinettes qui traînent avec Isaiah. La jalousie se sent à des kilomètres à la ronde et ce sont les seules qui te donnent un peu de fil à retordre. Rien de très méchant jusqu'à aujourd'hui. Le cours de sport vient de se finir, t'es fatiguée et pressée de rentrer lorsqu'elles font irruption dans les vestiaires et trois d'entre elles te bloquent la sortie. C'est Sarah qui te fait face. Celle qui a un béguin évident pour le jeune homme. Et plus les jours passent et plus sa rage semble s'être décuplée. « Je t'avais dit de rester à ta place. » Le ton est froid, maîtrisé mais tu sens bien qu'à la moindre petite contrariété, le calme qu'elle maintient pour le moment, explosera sous le joug d'une colère qui suinte de tous ses pores derrière son stoïcisme. « Pourquoi tu lui dis pas ? » Au lieu de me faire chier. Mais tu gardes ces paroles pour toi, préférant éviter de jeter de l'huile sur un feu déjà hors de contrôle. « Occupe-toi de ton cul et reste loin de lui, dernier avertissement. » Le voilà le sang-froid qui s'égrène plutôt rapidement et par la même ta patience. « Au cas où tu l'aurais pas remarqué, on n'est pas très proche tous les deux, c'est pas de moi que tu dois te méfier. » Elle s'avance à tes mots, son flegme se fracassant sous les coups de son courroux. « Depuis que t'es là, on dirait que tu lui as jeté un putain d'sort et t'oses me dire de pas me méfier ?! La bonne blague ! » Elle te pousse assez violemment et le mur te réceptionne méchamment. « Hey ! Faut te calmer sérieux ! » Loin de faire en sorte que les choses se tassent, tu sembles alimenter les flammes de sa rancœur et son poing s'abat un peu en-dessous de ton œil. C'est alors que les trois autres s'ébranlent. « Sarah, arrête ! » Et l'éloignent. Elles déguerpissent, te laissant là, un peu sonnée. Lassée de cette histoire, et après quelques minutes de flottement, t'enfiles ton sweat à capuche pour cacher au maximum le bleu qui commence à se former et la griffure qui l'accompagne parce que forcément, elle était obligée de mettre les ongles. Tu te faufiles dehors, tête baissée, espérant passer inaperçue mais soudainement, un chien te saute dessus et tu tombes à la renverse, découvrant ton visage. Tu reconnais alors Zap Zap et, pendant un instant, tu oublies la blessure qui marque tes traits. Il t'a manqué. Tu t'étais attachée à lui. Mais si Zap Zap est ici, c'est qu'Isaiah est dans le coin. Tes yeux rencontrent les siens et ton myocarde loupe un battement. Lentement, tu te relèves et lui ramènes Zap. « Je crois que t'as perdu quelque chose. Il a grandi... Je...eh bien, je te laisse. » Tu caresses une dernière fois le border avant de les contourner, remettant ta capuche en espérant qu'il n'ait pas remarqué l’œuvre d'une fille jalouse sur ta joue.
Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 501
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 29
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with https://www.letempsdunrp.com/t3212-m-m-ou-f-m-m-is-online#69504
cat

Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Empty

tumblr_mz3c4m3Hdb1swwx3co9_250.png
Isaiah Sintclair
J'ai 18 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis éttudiant et je m'en sors mieux que Crésus je dirais. Sinon, grâce à ma beauté et mon charisme, je suis très demandé auprès de la gent féminine et je le vis plutôt bien.


Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Tumblr_mgiuktrqxw1rsnt97o1_500

Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Tumblr_mftjkbjuvi1qbf244o1_500


rj king :copyright: angeldust


Isaiah tressaillit lorsqu'il aperçut Cassie arriver la tête baissée. Il se demanda ce qui avait bien pu lui arriver une fois encore. Un relent de culpabilité l'envahit de nouveau. C'était un sentiment nouveau pour lui et pour le moins désagréable. La jeune fille n'avait pas redressé la tête très longtemps mais suffisamment pour qu'il constate la marque qui commençait à se former sous son œil. Il ne réagit pas tout de suite cependant la laissant caresser le chien. Après tout, ce chien était son liant social présentement et la seule chose qui l'aidait à garder un semblant de contenance. Il s'éclaircit un peu la voix pour se donner du courage.

"Attends Cassie… euhm, est-ce que voudrais bien qu'on s'installe quelque part pour discuter ? Le moment est peut être mal choisi…" Il regardait présentement son visage désignant implicitement le bleu. "Peut être que tu pourrais me parler de ça aussi. Fin, j'sais que j'ai pas été très cool et j'aimerais bien…qu'on discute." parce qu'en fin de compte il avait fini par réaliser ces dernières semaines qu'il devait faire amende honorable. C'était la première fois de sa vie qu'il devait faire quelque chose comme cela. Il sentait une certaine difficulté à se concentrer, des picotements dans le bout de ses doigts. De plus, il avait l'impression de sentir les battements de son cœur dans chacun de ses mouvements. Vraiment, il ne s'était jamais senti aussi nerveux de toute sa vie. "J'ai pensé qu'on pourrait prendre des boissons à emporter et se poser dans le parc avec Zap."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Babydoll
Babydoll
Féminin MESSAGES : 187
INSCRIPTION : 16/09/2018
ÂGE : 27
RÉGION : Bretagne
CRÉDITS : icon : pretty young thing

UNIVERS FÉTICHE : J'suis ouverte à toutes suggestions.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

https://www.letempsdunrp.com/t2343-beautiful-disaster#50561 https://www.letempsdunrp.com/t2348-venez-mes-mignons-a https://www.letempsdunrp.com/t2345-follow-me-into-the-darkness https://www.letempsdunrp.com/t2347-schyzophrenia-we-re-all-mad-here
patrick

Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Empty

0XuBLWoP_o.png
Cassie Evans
J'ai 18 ans et je vis à New-York, USA. Dans la vie, je suis au lycée et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.




Sophie Turner :copyright: HOODWINK

« Attends Cassie... » Sa voix te stoppe dans ton élan et la surprise te cloue sur place. « Euhm, est-ce que tu voudrais bien qu'on s'installe quelque part pour discuter ? Le moment est peut-être mal choisi... » Tu sens son attention se porter sur l'hématome qui tâche ta joue et ton regard se porte sur Zap Zap qui saute gaiement de l'un à l'autre, sûrement pressé d'aller faire une balade. Sa nervosité te contamine alors tu le laisses enchaîner sans rien dire. « Peut-être que tu pourrais me parler de ça aussi. Fin j'sais que j'ai pas été très cool et j'aimerai bien...qu'on discute. » Ella ne te croira jamais quand tu lui raconteras que tu avais raison sur toute la ligne. Tu tritures ton haut en évitant sciemment son regard, même si un sourire discret étire tes lèvres. T'es pas en colère contre lui, bizarrement. Ou tout du moins plus depuis un moment. T'es juste fatiguée de tout ça et t'es soulagée qu'enfin la hache de guerre soit enterrée entre vous deux. Le seul problème à l'horizon : Sarah et sa jalousie. Et les choses risquent de sérieusement s'empirer si elle vous aperçoit en train de bavasser comme deux bons copains. C'est terrible d'avoir cette pensée mais te faire tabasser par une blonde en furie c'est trop pour toi. « J'ai pensé qu'on pourrait prendre des boissons à emporter et se poser dans le parc avec Zap. » Sa voix te tire de tes songes et tu l'entraînes précipitamment, Zap sur les talons, loin de l'enceinte du lycée et de ses problèmes. T'as cru apercevoir le clan des blondinettes et tu ne survivrais pas à une autre confrontation. Tu ralentis le rythme une fois à bonne distance du danger et le relâche, soudain gênée. « Hm... on s'arrête là? » T'esquives la conversation sur ton bleu en espérant qu'il sera trop préoccupé par son propre mea culpa pour t'en reparler. Tu n'attends pas non plus sa réponse et te faufiles à l'intérieur du magasin, vous prenez chacun vos boissons, quelques gâteaux et le parc vous ouvre les bras après une dizaine de minutes de marche. Tu avances, cherchant un endroit tranquille tout en t'amusant avec Zap qui vient de trouver un bâton. « Il est vraiment adorable. T'as de la chance de l'avoir, je suis un peu jalouse je dois bien l'avouer. » Tu tentes l'humour pour briser la glace et détourner l'attention sur quelque chose de plus léger, le temps que vous vous installiez.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 501
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 29
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

https://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with https://www.letempsdunrp.com/t3212-m-m-ou-f-m-m-is-online#69504
cat

Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Empty

tumblr_mz3c4m3Hdb1swwx3co9_250.png
Isaiah Sintclair
J'ai 18 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis éttudiant et je m'en sors mieux que Crésus je dirais. Sinon, grâce à ma beauté et mon charisme, je suis très demandé auprès de la gent féminine et je le vis plutôt bien.


Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Tumblr_mgiuktrqxw1rsnt97o1_500

Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Tumblr_mftjkbjuvi1qbf244o1_500


rj king :copyright: angeldust



Les choses s'étaient enchainées assez vite pour Isa qui n'avait pas eu spécialement le temps de bien comprendre qu'ils se retrouvaient tous les deux dans le parc. Un petit banc caché derrière des arbres se trouvaient dans un coin. Ils s'y installèrent. Le blond malgré tout se retrouvait de nouveau un peu démuni n'ayant jamais eu, ou ressenti le besoin, de s'excuser pour quoique ce soit dans sa vie. Les Sintclair ne s'excusent pas, ils prennent ce qui leur revient de droit. Tant pis s'ils écrasent quelques personnes au passage.  Il se masse nerveusement les mains, ne sachant pas trop comment on commence une excuse à dire vrai. Il prend une grande inspiration.

"C'est sur que j'ai de la chance. J'ai toujours eu beaucoup de chances dans ma vie. Je suppose qu'on a plus de chances selon l'argent qu'on a à notre disposition." Il s'arrête un moment se disant que son début d'excuses ne commençait pas vraiment bien. " Bon j'ai jamais eu à faire ça alors je sais pas comment faire du coup je vais juste le dire. Jesuisdésolé." lâcha-t-il d'une traite comme s'il avait dit un gros mot. Une fois que les mots furent sortis et que sa gorge fut moins desséchée, il reprit.

" J'ai été con. Je savais très bien que ce que je faisais c'était nul à chier et que c'était clairement s'acharner sur toi. Mais euh voilà, tu m'as mis en colère. Et tu m'as mise en colère parce que dans le fond t'avais raison. J'ai beaucoup réfléchi et c'est juste que je savais pas quoi faire de ce que tu m'as dit. Personne ne m'avait jamais dit ça et d'ordinaire les gens se contentent de me kiffer sans chercher spécialement à savoir qui je suis. Le reste a juste trop peur pour venir me confronter. Et toi… et bah toi… je suppose que t'as commis l'erreur de vouloir t'intéresser à moi. Je suis pas un mec bien et je le serais jamais. Si ça se trouve demain je nierais que j'ai été m'ex..cuser devant toi. J'ai été élevé pour n'écouter que ce qui est bon pour moi et pour écraser ceux qui sont en face de moi. Jusqu'à présent, ça a toujours été un bon calcul. Sauf que depuis que je t'ai rencontré, disons que c'est comme si je captais plus rien en maths. " Il soupire, ça fait du bien de lâcher un peu ce qu'on a sur le cœur malgré tout. Ça gratte au fond de lui car il dit quelque chose de déplaisant, quelque chose qu'il n'a pas envie de dire et qui va à l'encontre de tout ce qu'on lui a inculqué.

"J'ai fait en sorte que plus personne t'emmerde mais visiblement y'a des gens qui n'ont pas bien compris le message. Il s'est passé quoi sur ton visage, j'aimerais le savoir." Son visage est un peu plus mécontent et on comprend facilement que les responsables ne vont pas restées impunies de leur acte d'une manière ou d'une autre.

"ça ne pardonne rien mais pour tout ce que je t'ai fait ça n'est qu'un juste retour des choses que je m'occupe de ça."

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Se déchirer le cœur de ses propres mains ▬ Babydoll
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Pour s'amuser :: Univers communication :: Messages-
Sauter vers: