Partagez | 
 
 
 

 chalice > she's the greatest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
avatar
porcelain unicorn
Féminin MESSAGES : 88
INSCRIPTION : 02/03/2017
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Faust pour l'avatar.

UNIVERS FÉTICHE : réaliste, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

   
La situation
   
Elle est si belle, sa peau, ses yeux, son sourire. J’en ai bavé devant elle. C’est la première fille qui m’a sérieusement fait craqué. Joshua s’est bien moqué de moi lorsque je l’ai vu s’avancer dans le hall. J’étais tout troublé, comme si elle avait été inventée que pour moi. Elle avait été transférée d’une autre école et on ne savait rien d’elle, si ce n’était qu’elle est foutrement jolie. Le comité d’accueil lui a fait faire le tour rapidement. Je la voyais porter attention beaucoup aux gens à qui elle parlait, elle les fixait presque trop intensément. Elle me fascinait déjà beaucoup trop. Après l’avoir observé pendant environ une semaine, je me suis avancé vers elle. Elle ne parlait pas, si ce n’était qu’elle avait dit son prénom aux professeurs responsables. Elle était toujours toute seule sur l’heure du midi, comme si elle n’avait besoin de personne. Et je lui ai demandé. « Pourquoi tu manges seule? » Je crois que je l’ai sonnée. Elle s’est mis à rire, son rire était doux et cristallin. « Parce que je le veux bien. » Elle avait des amies, pourtant. Elle avait parlé en faisant quelques signes et j’avais tout compris. Ce n’était probablement que par tranquillité qu’elle s’installait seule dans tout ce bruit qui ne semblait pas l’embêter outre mesure. Le soir même, j’avais décidé de me mettre à la langue des signes. J’avais passé nuit blanche à apprendre, à découvrir. Le lendemain avec elle, je conversais presque normalement. Nous nous isolions des regards indiscrets. C’était son anniversaire, elle était malade cette-journée là. je suis arrivé avec une fleur, une rose rouge. J’ai cogné à la porte de la maison familiale, elle m’avait ouvert. Elle avait le nez rougi par un rhume et ça ne m’a pas empêché de l’embrasser et de lui tendre la fleur par la suite. Je crois que je lui ai dit les trois mots qui m’ont transformés, ce jour-là. Et bien que j’ai la mémoire absolue, ce doux souvenir ne m’est pas complet dû à la nervosité étrangère qui m’avait gagné. Je l’ai aimé, oh oui.

« Chase, je pars. » « Où? » avait-on signés respectivement. « Je ne sais pas. » « Alors ne pars pas. Reste avec moi. » Elle avait secoué la tête, elle refusait et j’savais que si elle avait une idée en tête, elle ne l’avait pas dans les pieds. Elle allait se trouver un emploi, elle allait réussir sa vie qu’elle disait. Ça aurait dû me vexer, mais ça ne le faisait pas. Ça me blessait. Lorsque je lui ai dit que je l’accompagnerais, elle avait vivement refusé en disant qu’elle devait le faire seule. Et mon coeur s’est émietté alors qu’elle m’annonçait son envie de liberté. J’avais acquiescé, je la laisserais donc s’épanouir correctement, comme elle le souhaitait. Je n’étais pas inquiet. Elle partait dans quelques jours. La dernière fois, je l’ai vu partir avec ses valises, ses cheveux au vent avec ce même air déterminé qui n’avait besoin de personne. « Je t’aime. » Avais-je donc susurré alors qu’elle ne me regardait point, pour qu’elle ne le sache pas. Pour qu’elle croit que mon amour s’était envolé avec son départ. J’ai vécu mon premier chagrin de coeur, que je ne digère toujours pas aujourd’hui.

Sydney, 2017. J’étais parti refaire ma vie à Bowen où j’étais presque certain qu’on m’avait brisé le coeur de plus belle. J’allais assumer mes choix, mes décisions même si j’étais persuadé qu’on me les avait forcées. En attendant, j’étais de retour à Sydney presque trop sagement pour devenir médecin. J’savais que ça n’augurait pas très bien pour Alana, tout comme ma mère. Et Joshua était encore dans ses périples des montagnes. J’avais simplement refusé de le suivre pour faire ces études afin de devenir médecin. Mais elle, elle me manquait par dessus tout. Je l’avais croisé à Bowen et j’avais dû repartir aussi rapidement que je l’avais recroisée.
   
Contexte provenant de nos personnages sur À l’Ancienne.
*J'ai décidé de reprendre la suite de mon personnage qui était le fruit de mon imagination. Tout comme j'ai décidé de reprendre mon scénario qui était issu de mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
porcelain unicorn
Féminin MESSAGES : 88
INSCRIPTION : 02/03/2017
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Faust pour l'avatar.

UNIVERS FÉTICHE : réaliste, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Chase E.
Fawkes

J'ai 29 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis étudiant en médecine depuis peu et je m'en sors relativement bien, je crois. Sinon, grâce à mes choix de vie, je suis célibatard et je le vis plutôt bien et pas bien. Bordel, ça recommence.

Mémoire eidétique, excellent cuisiner. Célibâtard. Emmerdeur à ses heures. Adepte de sports extrêmes. Jumeau, mais aussi aîné d'une fratrie de trois enfants.


jesse spencer © Ante mortem


J’étais coupable, ouais foutrement coupable d’avoir foutu le bordel dans ma vie alors que j’étais à Bowen et que tout était sensé bien se dérouler. Emmerdes par dessus emmerdes. On m’avait accepté à l’école de médecine de Sydney et j’avais simplement décidé de revenir. Pourquoi? Parce que ça m’enchantait de prendre soin de ma mère comme j’allais pouvoir le faire. J’allais pouvoir aller voir Alana à l’occasion pour discuter de choses et d’autres. Évidemment, je m’étais brisé le cœur aussi. Je n’avais pas écrit à Alice, je ne lui en avais pas parlé si ce n’était qu’une éventualité l’école de médecine. Elle devait être bien à Bowen, elle devait avoir un homme à Bowen et chaque fois que cette éventualité me chatouillait l’esprit, je devenais jaloux et c’était qu’une question de temps avant que je prenne ma voiture pour huit heures de route, presque neuf pour aller voir la grosse mangue. Mais c’était ridicule, je ne savais pas où elle était. C’était ridicule, fort ridicule et Dieu savait que j’avais suffisamment donné dans ce domaine. En attendant, je ressortais de mon dernier cours avant ce qu’on pouvait qualifier de vacances pour me diriger vers mon appart. Ce qu’on pouvait qualifier de vacances parce que j’avais des travaux à remettre dans la semaine qui suivait.. Des travaux que oui, j’avais entamé. Mais ils n’étaient pas bien avancés et je savais que ça causerait ma perte. Donc direction mon appartement. Parce que même si j’étais revenu à Sydney, je ne voulais pas retourner habiter avec ma mère, elle avait sa vie et moi la sienne. Et mon rythme l’épuiserait sans doute. Josh avait eu le même réflexe en revenant dans le coin, du coup on repartageait cet appart alors qu’il devait être dans les alpes canadiennes. Autant vous dire que j’étais seul avec mon café la plupart du temps. Je devrais me retrouver un boulot bientôt, ces bourses ne couvriraient pas tout éternellement. En attendant, je déviais de mon trajet pour m’arrêter dans le parc, le regard vers les habitants. Je les espionnais, j’aimais bien tenter de deviner ce qu’ils faisaient. Ça me plaisait point à la ligne.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Strange Happiness
Féminin MESSAGES : 8
INSCRIPTION : 06/03/2017
ÂGE : 22
RÉGION : Haut-de-France (Pas-de-Calais)
CRÉDITS : avatar by crazyCHLO

UNIVERS FÉTICHE : city, university
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t610-t-as-pas-d-amis-prends-u
Limace



Alice N. Collins
J'ai 26 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis directrice de collection pour la marque familiale COLLINS et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à mon amour de l'indépendance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, enfin je crois.

Sourde de naissance, ce n'est pas un handicap pour moi. Je parle la langue des signes. Perfectionniste, ambitieuse, indépendante. Un frère aîné trop protecteur.


Brenda Asnicar © UNBREAKABLE
"Alice, tu as fait tes preuves à Bowen, nous sommes très fiers de toi. Notre directeur de collection quitte l'atelier de Sydney, et nous avons pensé à toi pour prendre ce poste. Nous pensons que tu es la personne idéale pour cela. Qu'en penses-tu ?" Quand maman m'avait signé ces quelques mots via la webcam, je n'en revenais pas. Ca y est, enfin, mes parents me faisaient confiance ! Ils croyaient en mes idées et reconnaissaient mon travail ! Sans mentir, je crois que ça a été le plus beau jour de ma vie. J'ai vraiment eu l'impression que ce travail et tous ces sacrifices ont payés. Des sacrifices, j'en ai fait, oui. Je suis partie étudier à Paris pour être la meilleure possible, quittant famille et amis pour un pays que je ne connaissais pas, par ambition. Par envie, par besoin de perfection. J'ai travaillé d'arrache-pied comme styliste à Bowen, pour montrer à mes parents - et un peu à moi-même aussi - que j'en étais capable. Que je méritais un meilleur poste. Et ce jour est enfin arrivé. Je n'ai jamais été si heureuse. Alors j'ai plié bagage, et j'ai quitté Bowen, ville qui a été la mienne durant quelques mois. Je suis revenue dans ma ville natale, Sydney, sans regrets. Après tout, qu'est-ce que je quittais, à Bowen ? Ma meilleure amie est partie vivre à l'autre bout du monde, mon frère est revenu ici également, et Chase... il ne m'a plus jamais donné de nouvelles, après que nous nous soyons revus par hasard. Ce n'est pas faute d'avoir échangé nos coordonnées, pourtant, mais il faut croire qu'on ne peut pas toujours réparer le passé.

La journée a été longue, j'ai besoin de m'oxygéner. Je vais aller au parc, c'est bien, le parc. J'y observe les gens, je vois comment ils se tiennent, comment ils sont habillés, je prends des notes, je dessine, bref, je cherche sans cesse des idées pour les futures collections de la marque. J'aime mon travail, j'aime ma vie, et même si elle n'est pas parfaite, je ne la changerais pour rien au monde. Mon carnet de dessin et mon crayon à papier à la main, j'entre dans ce lieu aux mille couleurs. Je regarde cette femme qui marche, tenant sa petite fille à la main. Toutes les deux ont un détail dentelle sur leurs vêtements respectifs, la tendance phare du moment. Je regarde cette autre femme, ces enfants, cet homme, qui semble observer les gens... Attendez une minute, pause. Cette silhouette, elle m'est familière. Non, c'est impossible qu'il soit ici. Il est à Bowen, il a sa vie, il ne m'a jamais... Mais si, c'est bien lui... Est-ce une illusion ? Je pense tellement à lui que mon cerveau me joue des tours... Prudemment, je m'approche. Et si je l'interpelle, et que ce n'est pas lui ? L'air bête que j'aurais ! Que faire... Je sais. J'ai son numéro de portable, je vais lui envoyer un SMS.

A : Chase - Hello Chase, tu vas me prendre pour une folle, mais j'ai l'impression de te voir devant moi dans un parc... à Sydney. Mais ce n'est pas possible, n'est-ce pas, tu es toujours à Bowen ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
porcelain unicorn
Féminin MESSAGES : 88
INSCRIPTION : 02/03/2017
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Faust pour l'avatar.

UNIVERS FÉTICHE : réaliste, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Chase E.
Fawkes

J'ai 29 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis étudiant en médecine depuis peu et je m'en sors relativement bien, je crois. Sinon, grâce à mes choix de vie, je suis célibatard et je le vis plutôt bien et pas bien. Bordel, ça recommence.

Mémoire eidétique, excellent cuisiner. Célibâtard. Emmerdeur à ses heures. Adepte de sports extrêmes. Jumeau, mais aussi aîné d'une fratrie de trois enfants.


jesse spencer © Ante mortem


J’observe tant que je peux. Ces femmes qui semblent trop pressées pour se rendre Dieu seul sait où. Ce petit couple qui se regarde amoureusement et l’autre couple derrière qui s’engueule. Sydney grouillait de partout et je m’en rendais bien compte. Ce n’était pas comme Bowen, Bowen qui était calme, trop calme. Moins de gens, moins de vie, j’avais envie de dire. Mon portable vibrait contre mes fesses et je le sortais pour regarder. Alice. J’souris malgré moi juste en voyant son nom. Je regarde autour de moi et pourtant, je ne la vois pas. Nerveux comme je suis, je n’aurais pas vu un panda. « Où es-tu? » lui demandais-je pour simple réponse, les yeux pétillants à l’envie de la retrouver pour vrai cette fois. Je relève le regard et elle se tient à quelques mètres. Je me lève et je m’avance vers elle. « J’ai été accepté à l’Université de Sydney alors me voilà. » signais-je nerveusement. À peine deux minutes qu’elle était là et elle m’enivrait déjà complètement. Son odeur. J’aurais eu envie de la serrer contre moi. « J’suis désolé de ne pas t’avoir prévenu, tout s’est déroulé si... rapidement. » avais-je rajouté peu de temps après. Elle était encore si belle, ça en était clairement déroutant.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Strange Happiness
Féminin MESSAGES : 8
INSCRIPTION : 06/03/2017
ÂGE : 22
RÉGION : Haut-de-France (Pas-de-Calais)
CRÉDITS : avatar by crazyCHLO

UNIVERS FÉTICHE : city, university
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t610-t-as-pas-d-amis-prends-u
Limace



Alice N. Collins
J'ai 26 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis directrice de collection pour la marque familiale COLLINS et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à mon amour de l'indépendance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, enfin je crois.

Sourde de naissance, ce n'est pas un handicap pour moi. Je parle la langue des signes. Perfectionniste, ambitieuse, indépendante. Un frère aîné trop protecteur.


Brenda Asnicar © UNBREAKABLE
J'ai l'impression de le voir devant moi, mais je dois rêver. Mon esprit me joue des tours, il me manque trop, je n'arrive pas à faire la part des choses. Alors je lui écris ce SMS. J'espère de tout cœur que c'est vraiment lui, que je ne rêve pas. "Juste derrière toi" ai-je écris sur mon iPhone, avant de le voir se retourner vers moi. Rien qu'à lire son nom, je suis heureuse. Il arrive en ma direction, et je sens mon cœur battre la chamade. Un énorme sourire s'affiche sur mon visage. Il m'annonce qu'il a été accepté à l'université de Sydney. Coïncidence, coïncidence ! J'éclate alors de rire, un rire franc et pur. "Je crois que notre destin est de se retrouver quoiqu'il arrive" signais-je. "J'ai eu une mutation professionnelle et je travaille dans l'atelier de Sydney, désormais" lui expliquais-je. Son parfum m'enivrait. Il s'excuse. Je souris. "Oh, tu sais, je ne suis pas mieux. Je ne peux pas t'en vouloir. Je suis partie tellement vite aussi... " J'étais complètement déroutée de me retrouver face à lui. "Je suis contente de te revoir, j'ai cru qu'on s'était perdus définitivement". Je n'avais qu'une envie : qu'il me serre dans ses bras. Je me sentais perdue, mais rassurée. Un peu comme si je venais de retrouver le seul repère qu'il me manquait à Sydney. J'osais alors briser le mur entre nous, pour le prendre brièvement dans mes bras. "Excuse moi, j'avais juste besoin de vérifier que c'était bien réel..."
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
porcelain unicorn
Féminin MESSAGES : 88
INSCRIPTION : 02/03/2017
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Faust pour l'avatar.

UNIVERS FÉTICHE : réaliste, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Chase E.
Fawkes

J'ai 29 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis étudiant en médecine depuis peu et je m'en sors relativement bien, je crois. Sinon, grâce à mes choix de vie, je suis célibatard et je le vis plutôt bien et pas bien. Bordel, ça recommence.

Mémoire eidétique, excellent cuisiner. Célibâtard. Emmerdeur à ses heures. Adepte de sports extrêmes. Jumeau, mais aussi aîné d'une fratrie de trois enfants.


jesse spencer © Ante mortem


« Juste derrière toi. » Mon cœur recommençait à battre après la réception du message. J’aurais voulu l’embrasser, l’enlacer, comme à cette époque où c’était permis. Alors que la jeune femme ne tarde pas à signer que notre destin est de se retrouver, je hoche la tête avec un petit sourire. Je ne pouvais qu’approuver cette affirmation. Et d’un autre côté, ça faisait bien mon affaire. Elle m’expliquait qu’elle avait été mutée à Sydney et je hochais la tête avec un petit sourire. « N’est-ce pas tout ce que tu as toujours voulu? » questionnais-je de plus belle en parlant et signant à la fois. Tout était normal entre nous, ça coulait comme de source. Comme si nous ne nous étions pas quitté à la fin de l’adolescence. Elle se sent également coupable de toute cette histoire de son côté et je hoche simplement la tête en guise de compréhension. Je continue de lire ses mains sagement alors qu’elle me disait qu’elle croyait qu’on s’était perdus définitivement. Moi je l’ai cru bien plus tôt qu’elle... J’affichais un sourire triste. Sans dire un mot, elle me serrait dans ses bras alors que les miens l’enlaçait comme par réflexe, ma main sur ses cheveux. « Ça ira. » signais-je rapidement. Elle se confondait en excuses et je secouais la tête. « T’inquiètes pas, c’est normal. » Je lui faisais un petit sourire. « T’as envie d’aller prendre un verre, ce soir peut-être? » Lui suggérais-je donc. Ça me semblait être une belle opportunité. On avait pris des cafés à Bowen, on savait tous les deux la suite logique. Théoriquement, je devais étudier un peu cet après-midi et j’devais aller voir Alana après le souper. J’allais fort probablement lui en parler.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Strange Happiness
Féminin MESSAGES : 8
INSCRIPTION : 06/03/2017
ÂGE : 22
RÉGION : Haut-de-France (Pas-de-Calais)
CRÉDITS : avatar by crazyCHLO

UNIVERS FÉTICHE : city, university
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t610-t-as-pas-d-amis-prends-u
Limace




Alice N. Collins
J'ai 26 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis directrice de collection pour la marque familiale COLLINS et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à mon amour de l'indépendance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, enfin je crois.

Sourde de naissance, ce n'est pas un handicap pour moi. Je parle la langue des signes. Perfectionniste, ambitieuse, indépendante. Un frère aîné trop protecteur.


Brenda Asnicar © UNBREAKABLE
Je n'en croyais pas mes yeux. Décidément, depuis que l'on se connait, il y a quelque chose de spécial, entre lui et moi. Quelque chose qui nous unit, qui fait que l'on se retrouvera toujours, quoiqu'il arrive, même en déménageant. A ce moment précis, j'ai compris que je ne perdrais jamais Chase. C'est impossible, puisque la vie nous réunit toujours, et que je la remercie pour cela. Il m'expliquait qu'il étudiait à l'école de médecine ici, et je savais qu'il ferait un excellent médecin. Je lui expliquais à mon tour que j'avais été mutée ici, et que j'avais pris du grade. Ce que j'avais toujours voulu ? Bien évidemment. "Oui, tu as raison. Et puis revenir à Sydney, c'est... Comme si j'étais de retour à la maison." Nous nous étions connus ici, à l'école, cette ville était associée aux meilleurs moments de ma vie, qu'ils soient passés ou présents, puisque j'exerce désormais un métier que j'adore ici. Notre étreinte fut de courte durée, mais sa main dans mes cheveux me bouleversa. Tout paraissait toujours aussi naturel entre nous, alors que nous n'étions plus ensemble depuis longtemps déjà. Les choses seront toujours différentes avec Chase. Il sera toujours le seul et l'unique, je le sais. "Avec plaisir, pour le verre" J'avais prévu de travailler un peu en rentrant du parc, peut-être même de passer à l'atelier. Je suis une vraie acharnée du boulot, et je l'avoue. "Ce soir, je suis disponible." Nous continuions de signer tout en marchant, les choses étaient tellement naturelles entre nous. "Sinon, tu viens souvent ici ?" demandais-je, intriguée. Je ne l'avais pas encore croisé auparavant... En même temps, habituellement, je suis encore à l'atelier à cette heure-ci. J'ai bien fait de m'octroyer un petit après-midi repérage, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
porcelain unicorn
Féminin MESSAGES : 88
INSCRIPTION : 02/03/2017
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Faust pour l'avatar.

UNIVERS FÉTICHE : réaliste, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Chase E.
Fawkes

J'ai 29 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis étudiant en médecine depuis peu et je m'en sors relativement bien, je crois. Sinon, grâce à mes choix de vie, je suis célibatard et je le vis plutôt bien et pas bien. Bordel, ça recommence.

Mémoire eidétique, excellent cuisiner. Célibâtard. Emmerdeur à ses heures. Adepte de sports extrêmes. Jumeau, mais aussi aîné d'une fratrie de trois enfants.


jesse spencer © Ante mortem


De retour à la maison, c’était exactement ce que c’était. Mettre des mots sur des pensées, sur des actes et pourtant, ceux-ci me semblaient parfaits. Alice avait accepté pour le verre. Je me doutais que dans son cas, elle ressentirait sans doute les vibrations dues à la musique, alors que moi sa simple présence me déconcerterait. Ce soir, on se retrouverait donc. On avançait de plus belle alors qu’elle me questionnait si je venais souvent par ici et je secouais négativement la tête. « C’est un drôle de hasard. J’viens rarement ici. Et toi? » lui demandais-je. Je ne serais pas surpris qu’elle admette qu’elle soit souvent dans le coin. Alice restait Alice au final. Elle qui s’inspirait de tout et de rien alors que nous étions adolescents. De mon côté, je me contentais d’elle. C’était elle l’inspiration nécessaire. Je n’avais pas besoin de personne ou de quoi que ce soit d’autres tant qu’elle était là. « T’as pas peur des hasards de la vie, toi parfois? » lui demandais-je en signant avec un fin sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Strange Happiness
Féminin MESSAGES : 8
INSCRIPTION : 06/03/2017
ÂGE : 22
RÉGION : Haut-de-France (Pas-de-Calais)
CRÉDITS : avatar by crazyCHLO

UNIVERS FÉTICHE : city, university
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t610-t-as-pas-d-amis-prends-u
Limace



Alice N. Collins
J'ai 26 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis directrice de collection pour la marque familiale COLLINS et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à mon amour de l'indépendance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien, enfin je crois.

Sourde de naissance, ce n'est pas un handicap pour moi. Je parle la langue des signes. Perfectionniste, ambitieuse, indépendante. Un frère aîné trop protecteur.


Brenda Asnicar © UNBREAKABLE
La perspective de ce tête à tête me faisait sourire. J'avais hâte de voir ce que nous réservait la soirée. Puisque la vie était décidée à nous réunir, autant suivre son destin jusqu'au bout... La coïncidence est assez drôle, je trouve. Nous nous sommes perdus à Sydney, puisque je suis partie, puis nous nous sommes retrouvés à Bowen, avant de se perdre de nouveau, et de se retrouver, définitivement je l'espère, ici, à Sydney. Là où tout a commencé. Un retour au source, à la maison. Et ma maison, ma vie, je ne l'imagine pas sans lui. C'est impossible. Le hasard, le destin. Il m'avoue qu'il vient rarement ici. Je pousse un petit rire avant de reprendre en signant. "Je viens souvent, c'est une belle source d'inspiration, le parc. J'aime bien voir ce que les gens portent." Mon inspiration, je la puisais un peu partout, auparavant. Mais surtout en lui, cependant, ça, il l'ignore. Il était ma principale source de création, ma principale inspiration. Notre relation est intrigante. Si j'ai peur des hasards de la vie ? C'est une bonne question. "Les hasards de la vie nous ont permis de nous retrouver deux fois, alors, j'aurais plutôt envie qu'ils aient lieu davantage plutôt que de les appréhender !" Je souris, avant de reprendre. "Plus sérieusement, je pense que si les choses arrivent, c'est qu'elles doivent arriver. Que c'est un peu notre destin. Que c'est écrit." Lancée, j'en profitais pour avouer. "Et maintenant qu'on s'est retrouvés, plus grand chose ne me fait peur, mis à part de te perdre une nouvelle fois" signais-je en baissant la tête, presque honteuse de ma confession, j'avais peur d'aller trop vite...
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
porcelain unicorn
Féminin MESSAGES : 88
INSCRIPTION : 02/03/2017
RÉGION : Québec.
CRÉDITS : Faust pour l'avatar.

UNIVERS FÉTICHE : réaliste, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Limace



Chase E.
Fawkes

J'ai 29 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis étudiant en médecine depuis peu et je m'en sors relativement bien, je crois. Sinon, grâce à mes choix de vie, je suis célibatard et je le vis plutôt bien et pas bien. Bordel, ça recommence.

Mémoire eidétique, excellent cuisiner. Célibâtard. Emmerdeur à ses heures. Adepte de sports extrêmes. Jumeau, mais aussi aîné d'une fratrie de trois enfants.


jesse spencer © Ante mortem

Je regarde Alice m’expliquer qu’elle venait souvent dans le coin pour y puiser son inspiration et je hoche la tête avec un sourire. Je ne m’attendais à rien de moins provenant d’elle. À ma question, la brunette poursuit en m’expliquant qu’elle avait davantage envie de les provoquer plutôt que le contraire. Je ris un peu. Elle croit en une sorte particulière de destin et je hoche la tête positivement. « Intéressant. » lui dis-je simplement. Elle poursuivait en me disant qu’elle avait peur de me perdre une nouvelle fois alors qu’elle baissait la tête. Je tentais de signer quelque chose, mais rien de véritablement concret ne sortait. Je craignais de la perdre également, une autre fois ça me briserait définitivement et je ne me croyais plus capable d’aimer de la sorte. Cet amour passionnel. « Tu sais que je t’aurais suivi en France... » lui signais-je, un peu de rancune au fond de la gorge. Je l’aurais suivie jusqu’à l’autre bout du monde et ça, elle devait bien le savoir. « Mais t’as de la chance, j’ai pas envie de partir. Pas maintenant. » On verrait pour plus tard, le reste n’avait que peu d’importance. Je tentais de lui faire un petit sourire, mais je me sentais mal à l’aise par rapport à cet aveu, probablement trop rapide à mon goût. Je sortais d’une nouvelle relation (quelque chose du genre) qui m’avait sans doute écorché plus que ce que je n’aurais voulu.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
chalice > she's the greatest
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Building up following the greatest tribulation - Beni yo!
» 03. I'm the greatest star !
» His greatest dream or ... a nightmare ? FEAT :: Jim T. Reed.
» JUSTIN (+) you can be the greatest, you can be the best.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Océanie-
Sauter vers: