Partagez
 
 
 

 People talk about the Naughty List like it's a bad thing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 670
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Est-ce que je savais très bien que je jouais un peu avec le feu? Bien entendu. Après la guerre qui avait éclaté, nos tentatives de meurtres parce que Frank avait simplement eu la gentillesse de me faire un petit massage… Oui je me doutais bien que ça ne devait pas faire plaisir à Pierce de me voir dans ce petit jeu du regard avec notre cible. Il pouvait prétendre être dans son rôle, j’en doutais. Il m’avait fait une crise de jalousie sous Marcus après tout. Je n’étais pas totalement con. Même si je n’arrivais toujours pas à le saisir, tout comme devait-il avoir du mal avec moi. Et je dois dire que j’appréciais cette complexité, mine de rien. D’autant plus qu’on pouvait se tuer et ça nous ne faisait rien puisque nous étions immortels quoi.

Dans tous les cas, c’était le retour du l’homme et son mode i'm not drunk enough for this shit. Il n’était jamais vraiment dans son élément ce pourquoi je me permettais d’affirmer que j’étais essentiel à cette mission. Il pouvait bien dire ce qu’il voulait, me reprocher ce qu’il voulait, je ferais tout autant la sourde oreille que la dernière fois. C’était mon côté chiant à ses yeux j’imagine. Mais bon. Dans tous les cas, je n’avais pas de mal à me créer des petits liens, à m’intégrer dans la conversation en prenant soin d’intégrer mon homme de temps en temps. Mais lui, il avait autre chose à faire à un moment, ayant peut-être un peu marre que je le néglige. Des petits baisers, avant de me faire comprendre qu’il voulait se tremper le corps, et certainement autre chose, en voyant ce regard. Définitivement bien accros. Ce qui me fit afficher mon sourire bien charmeur et amusé. « Let’s go then. » Bon je n’avais pas vraiment le choix, mais ça m’allait complètement. J’avais peut-être fait un peu exprès de faire un strip, pour m’habiller. Ça se faisait tout naturellement chez moi, que voulez-vous. Et hop, nous voilà en mode baignade, accompagnés cette fois. L’idée avait semblé intéressante pour plus d’une personne. Surtout pour moi qui avait le regard d’un homme qui dégustait un buffet de corps diverses en me dirigeant vers la fameuse piscine accompagnée de mon mari. Y’avais aussi des filles avec de jolies courbes en bikini qui allaient ruiner ma couverture. Crap. « Thisisabadidea. » Au moins j’avais pris la peine de l’avertir. Je gardais mon focus ailleurs, en débutant par un petit plongeon et sortir de sous l’eau en mode fabulous of course. Je l’étais toujours, not my fault. Je devais quand même garder le focus ailleurs que sur les ballons humains éparpillés un peu partout. J’attendais que Pierce ne vienne me rejoindre pour m’accrocher à lui avec mes jambes autour de sa taille. « No sex for a decade and you thought being surrounded by mostly naked bodies was a good idea for me èé u_u » Oui. Proche de deux semaines était une éternité pour moi. J’étais Lucifer je vous rappelle. Si l’idée m’avait semblé bien, ce n’était plus vraiment le cas en ce moment. J’avais fini par déposer ma tête dans le creux de son cou, avec un air plutôt boudeur, un soupir en guise de défaite peut-être bien. « I hate you.. éè »


Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 636
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 RJgxU0r


Tom Welling
Ma diversion avait réussi à merveille et nous nous étions rapidement retrouvés en tenue appropriée pour un moment piscine. Avec pas mal de peau à l'air libre, c'est vrai, détail que je n'avais pas immédiatement pris en considération. Je l'avais plutôt constaté en arrivant à l'extérieur et en remarquant toutes les demoiselles en bikini. Faut dire que ce qui n'aidait pas, c'était bien le fait qu'elles se collaient aussi et se donnaient l'occasionnel bisou, quel homme normalement constitué n'a jamais eu le fantasme de filles qui se frenchent dites moi. Je voyais l'air de Lucifer et réalisait que ce n'était peut-être pas une si bonne idée que cela, ce qu'il me confirma rapidement. Well fuck.

J'étais plongé à mon tour à sa suite, remontant rapidement et secouant un peu la tête pour chasse un peu d'eau de mon visage et de mes cheveux. Passant une main dedans, les ébouriffant de la sorte un peu et contribuant sans le savoir à me donner un adorable air un peu wasted -le genre de coupe qui survient quand on joue dedans, qu'on s'y accroche avec passion. Lucifer vint rapidement s'accrocher à moi et je ne dis rien quand il passa ses jambes autour de ma taille, l'eau faisant que son poids était facile à supporter et qu'il n'était même pas nécessaire que j'utilise mes bras et mes mains pour le tenir. Magie. Il exagérait et je roulai les yeux en esquissant tout de même un petit sourire en coin, tout petit de rien, parce que ça m'amusait aussi un peu faut croire. « You're been overly dramatic. Its barely been two weeks. You'll survive. Just don,t look at the boobs, its not that big of a deal, don't be a perv »

Je passai un bras autour de sa taille alors qu'il se collait davantage, posant sa tête contre mon épaule, au creux de mon cou. Meilleure position pour avoir une moins bonne vue sur les boobs. Comme un enfant qui n'a pas ce qu'il veut, qui boude bien adorablement. Je souris à son commentaire, et l'amusement se faisait entendre dans ma voix alors que je rétorquais « No you don't » Je le rapprochai un peu de moi, refermant davantage mon étreinte et posant un baiser sur sa tempe pour faire bonne figure. Ou tout simplement parce que j'en avais envie. Mais surtout pour faire bonne figure, si si. Regarde Frank, comment on s'est bien réconciliés, tout va comme sur des roulettes.

Remarquant éventuellement que le spa était complètement vide à la différence de la piscine, j'eus l'idée de simplement changer d'endroit. Plus loin de la tentation, dans notre petit cocon à nous, notre petite bulle où il aurait moins de difficulté à gérer ses hormones. Et après il dirait que je ne faisais rien pour lui, hein. Je m'étais redresser en usant cette fois de ces superbes biceps pour le soutenir et le transporter. Hors de l'eau, il retrouvait tout son poids et je ne le lâchai pas, ne le forçant même pas à se remettre debout. Je le transportai tout simplement jusqu'au spa et le glissai gentiment dedans, entrant à sa suite et grognant un peu d'aise à la chaleur de l'eau contre mon corps. Après nos violences de la veille, ça faisait du bien aux muscles. Nous avions un moment pour relaxer en paix, installés bien collés encore une fois, car la carte du couple restait malgré tout. Parce que ce n'était plus aussi dérangeant qu'avant, que d'avoir sa présence si près à mes côtés. « This is nice ... Why do I even bother with work, Im too old for that shit, I should retire and buy a hot tub »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 670
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Oh mais oui. Monsieur avait toujours les bons mots pour me remonter le moral décidément. Comme quoi j’exagérais. Pfft. Il penserait autrement s’il était dans ma peau ce grand con. Pour lui c’était aisé. Il avait des ballais en permanence dans le cul après tout. « It’s part of my damn job to be a perv remember? » Autant Luke et moi-même d’ailleurs. À lui de comprendre de qui je parlais en ce moment. De moi-même, je crois bien qu’il l’avait bien compris. Au moins j’avais trouvé un moyen de me couper de la vue qui m’empêchais en même temps de regretter mon choix de vie d’avoir accepté de les aider dans cette mission. « Maybe I could turn some of them straight… » Ouais j’y songeais sérieusement. Oui je sais je devais être si désespérant pour Pierce. Mais pour lui, j’étais désespérant jusqu’au bout des doigts, en mon entièreté. C’était facile de l’être quand on était coincé de toute manière. Donc. Au moins ça amusait ce petit con de me voir pas content, bien entendu. Mais ça faisait changement il faut dire. Je ne savais pas encore si je l’aimais mieux autrement, car je semblais bien être la cible de ses amusements, lorsque pour moi ce n’était pas vraiment le cas. « Yes I do… u_u Sometimes. »

En fait je pouvais affirmer que j’aurais peut-être bien toujours une part d’haine envers lui. Parce qu’il me rendait aussi faible qu’un humain en quelque part, avec mes pertes de sangs, mes moments de douleurs que j’avais apprit à vivre à la dure, en guise de surprise. Mais ça je me voyais mal lui en parler, alors que nous étions entourés d’humains, et que nous devions rester dans notre rôle jusqu’au bout. Une nouvelle surprise qui m’attendait, alors que je sentais l’eau quitter ma peau, alors que je réalisais que j’avais droit à un transport gratos. « Where are we… » Dans le spa, dans de l’eau bien chaude que j’adorais tant. Je fuyais le froid, moi, après tout. Je n’irais certainement jamais dans le pôle Nord. « I was hopping for the bed but okay. » J’avais rigolé comme si c’était une petite blague, même si ce ne l’était pas complètement. Ah tiens le vieux chialait de son boulot. « Because you would be bored af if you did? I guess? I mean I would. » Je n’allais certainement pas lui dire que je m’imaginais parfaitement vivre en mode retraite, que je ne pourrais vivre sans au moins un petit trafique à côté. Je gardais toujours la possibilité qu’il voulait me mettre derrière les barreaux. Et si un jour il osait, je comptais bien lui faire regretter, à lui et à la pauvre prison qui finirait par croire que Satan existait réellement (ce qui était le cas bien entendu), with a blood bath everyday. Bref. « Don’t you have any hormones. What happened that night. Why is it dead now? Why are you doing this to me. » Parce que si lui avait la paix, moi qui n’avais pas bougé de ma position, je pouvais toujours voir. Mais ça va j’avais compris à qui j’avais affaire, ce pourquoi je m’étais déplacé pour prendre place à ses côtés (je ne voyais plus rien comme ça). Avec mes restes d’air boudeur qui n’avait pas envie cette fois de remplir la conversation.


Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 636
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 RJgxU0r


Tom Welling
Il avait peut-être raison. Peut-être bien que je finirais par m'ennuyer à prendre ma retraite et ne rien faire de mes journées. J'haussai les épaules en réponse, ne cherchant pas à creuser dans ses mots pour en tirer l'idée du trafique qui continuerait; je savais qu'il n'était pas blanc comme neige, mais nous avions pour l'instant d'autres chats à fouetter et je m'occuperais de son cas à un autre moment. Éventuellement. Je m'étais contenté de passer ma main dans son dos, doucement, mine de rien, les yeux mi-clos, dans un geste presque machinal. À force de l'avoir toujours près de moi, il se développait des petits réflexes de couple comme lui caresser le dos, le bras comme ça, spontanément. J'en aurais vomi, ya quelque semaines. Non sans blague c'était ridiculement quétaine et je n'aurais jamais cru faire un truc du genre avec lui.

Toujours offusqué, comme si c'était ma faute. S'il avait auparavant sauvé la situation quelques fois en prenant les devants avec aise avec Frank, alors que je n'y arrivais pas trop, cette fois c'est moi qui sauvait notre couverture en l'empêchant de tourner indécemment autour des demoiselles dans la piscine. Ah oui, mon mari est dans le spa, mais tranquille, moi je me cherche une jolie meuf qui succombera à mon charme. Parce que j'suis very homo tsais. Soooo homo. Booooooobs

Sa remarque me tira un petit rire bien bref alors que je m'appuyais bien confortablement dans le spa, toujours sans le regarder, juste bien. « I have hormones. I also have something foreign to you, you know, its called self-control, ever heard of it ? » Teasing, le ton bien amusé, un petit sourire en coin jouant sur mes lèvres alors que mine de rien je lui donnais un tout petit coup de coude. Je le taquinais. C'était rien de bien méchant. On en était rendu là. Jsavais plus ce que je faisais. J'avais pas bu tant que ça, pourtant.

Rouvrant les yeux en poussant un soupir de bien-être, je jetai un petit regard autour de moi, remarquant que Frank nous observait toujours sans lâcher. Non mais quel obsédé. Par chance que notre mariage n'avait rien de réel et que ce n'était qu'une couverture pour le prendre en flagrant délit. S'il avait fallu que l'on soit un vrai couple, il pouvait être certain qu'il ne nous aurait jamais revus, hors de question de rester potes avec un homme douteux qui convoite à ce point votre mec. Non mais ya des limites quoi. Grognant à cette constatation, je décidai que c'en était assez. J'avais tôt fait de gentiment attraper la mâchoire de Lucifer pour attirer son visage vers moi et déposer un baiser sur ses lèvres. Bien doux au départ, chaste même. Mais il en fallait davantage pour passer mon message, j'approfondis donc le tout en y mêlant la langue et une bonne dose d'intensité, me laissant aussi prendre au jeu du désir, sentant la chaleur monter au fil de cet échange bien passionné qui se prolongeait. Faisait chaud nan ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 670
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Comment pouvait-il faire sa patate. Je n’y arriverais décidément jamais. J’étais comme un enfant tdah sur le speed et le sucre, dans un rave. Bon ok j’exagère bien entendu, mais moi je regardais les gens, parce que monsieur ici présent était ennuyant. « No you just don’t have any hormones at all. You have a mode and it’s boring-control. » Un beau roulement de mes yeux, alors que je le laissais dans sa petite bulle de relaxation, malgré mon envie de lui renvoyer un peu plus qu’un petit coup de coude. « And your self-control is shit. I’m just saying. That 1st night we had. That’s not what I call self-control at all. » Tiens bitch. Comme si j’allais me gêner de lui rappeler notre première soirée et qu’il avait défoulé des hormones d’un siècle et demi sur moi. J’avais pris mon pied of course. « But I’m so lucky that I’ll have to wait until 3020 until it happens again I suppose? » D’ici là, j’aurais eu le temps de découvrir 100 fois plus de corps que le chiffre en lui-même. Mais ça, je crois que je n’avais pas besoin de le spécifier.

Je le laissais tranquille en parole, me perdant dans ma tête. Je travaillais promis. Je réfléchissais à un moyen de terminer rapidement cette mission de le coincer. J’avais que mon corps en réponse vous savez. Pas comme si je ne sentais pas le regard de Mr. Frank qui était certainement en train de me faire des merveilles entre ses oreilles contrairement à l’autre. Enfin entre ses oreilles et ailleurs aussi hein. Moi je n’avais rien contre, évidemment. Même que je considérais le rejoindre dans la piscine. Sauf que j’avais un ours pas content avec moi qui passait son temps à grogner. Et qui me réservait encore une surprise. Si j’avais senti des doigts contre ma mâchoire, la suite vint assez rapidement. Un petit bisou sans prévenir, qui vite devint bien plus. Un échange interculturel passionné. Pour dire qu’on mélangeait nos langues. Hum. J’ignorais s’il me faisait une nouvelle crise hormonale, comme la dernière fois. Ou juste prétendre me contenter avant de me laisser sécher comme il serait très bien capable de faire. Mais vu son intelligence, il savait aussi que cette dernière idée ferait en sorte que ça allait mal se terminer pour lui.

Moi je trouve que sa commençait bien dans tous les cas. Et que j’avais bel et bien terminé par retrouver ma place à califourchon contre lui à passer mes bras par-dessus ses épaules, une main derrière sa nuque pour approfondir le tout et l’autre qui avait changée d’idée pour se glisser sur son torse. Et descendre sans jamais s’arrêter. Au diable la courtoisie, j’allais prendre ce que je voulais. Techniquement cette partie était tout autant à moi que la mienne l’était pour lui. Techniquement. Je le disais surtout là maintenant, parce que ça faisait mon affaire. « I hope you know what you’re doing… » Because I damn do. Lucifer n’avait pas besoin de draps. Lucifer n’avait pas besoin de noir, d’un coin tranquille, d’un espace privé. Il n’avait besoin de rien, pour faire ce que bon lui semblait. Et si on acceptait d’embarquer avec moi dans certaine chose, il fallait en accepter les conséquences ou être bien conscient de ce que l’on faisait. J’avais au moins eu la gentillesse de lui demander.


Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 636
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 RJgxU0r


Tom Welling
Je savais parfaitement ce que je faisais. Son commentaire d'un peu plus tôt sur mon absence de contrôle lors de la première nuit n'avait fait qu'activer davantage une forme de petite frustration qui aidait à mon état actuel, qui ne souhaitait plus que le ravager en beauté. Pour ma propre satisfaction personnelle, mais aussi pour le fait de voir Frank réaliser tout ce qu'il pouvait bien manquer, tout ce à quoi il n'avait pas le droit ... qu'il comprenne que c'était à MOI et pas à lui.

Je rejetai doucement la tête vers l'arrière, brisant le contact entre nos lèvres à son toucher contre mon corps. Mon souffle était déjà bien rapide, d'anticipation, à l'idée de la suite et de tout ce que cela impliquait. Car au diable l'intimité, je l'avais bien compris. Il comptait mettre son plan en action right here right now, ride like a cowbow comme s'il n'y avait personne autour. Il n'en avait absolument rien à chier de tous ces gens qui pourraient assister à nos ébats qui seraient bien peu discrets, il faisait même au contraire tout pour poursuivre sur cette même lancée. Si de mon point de vue la chose était un brin plus embarrassante ... Je me disais que pour UNE fois dans toute mon éternité de vie, je pouvais bien prendre des risques. M'humilier un peu, dans le pire des cas, de toute façon, j'y survivrais. Alors je le laissais faire, les yeux un peu fermés, retenant de peine et de misère les petits sons qui menaçaient de m'échapper au toucher de ses mains contre mon corps. « Just get on with it ... » à son commentaire, parce que je savais très bien ce que je faisais et je voulais qu'il le fasse plus vite encore. De retour contre ses lèvres, décidément le self-control perdait tout son sens avec lui, lorsqu'il m'activait de la sorte, lorsque je me chauffais moi-même et que les préliminaires commençaient. Il n'en fallait pas beaucoup pour que je sois prêt à la suite des choses, sentant consciemment le regard de certains, dont Frank sur nous, mais choisissant de les ignorer.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 670
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie

Je n’avais pas vraiment conscience que je devais remercier Frank pour tout ceci. Après tout Pierce était de ces humains qui oui, m’emmerdaient, mais qui étaient bourré de surprise. Je crois que c’était l’avantage d’être si neutre, de sortir des surprise motherfucker à tout bout de champ. Peut-être bien que je commençais un brin à le saisir. Je ne saurais vous dire. Surtout pas en ce moment alors que j’avais d’autre chose que d’aller dans une analyse profonde du personnage. Oh j’aurais une anal yse profonde, j’y comptais bien par contre.

Je commençais aussi à comprendre Frank je crois. Avec sa fascination pour les nerds dévergondé. Pierce était un peu pareil aussi en un sens. Car ses mots venaient de fraîchement me donner le ok. Lui pourtant qui ne m’aurait jamais laissé penser être ainsi. Ça avait ce gros quelque chose de plus, qui rendait les choses encore plus gisantes. Selon moi. Il savait très bien qu’on aurait une paire de yeux, si ce n’est pas plus, qui commenceraient à comprendre qu’on était en train de de copuler dans le spa. Mais si j’avais su comment il voyait son expérience, sous l’angle d’une petite humiliation, c’était bien car il n’était pas encore habitué à ce genre d’endroit, à ce genre de soirée. On allait tourner un coin de mur dans un couloir, pour y voir deux corps en échange passionnel, voir une chambre ouverte avec des corps alcoolisés. Bref la débauche. C’était un trafiquant ce type, pas un prêtre après tout. Simplement nous étions les premiers à oser, il fallait voir les choses ainsi.

Je ne perdis pas plus de temps, d’ailleurs. Bien content de le voir perdre son si fameux self-control, une nouvelle fois. Un petit sourire en coin, alors que ma main s’activait à un endroit bien précis avant de le libérer. Je m’étais collé à mon tour pour me permettre de baisser mon propre maillot et laisser facilement deviner ce que je préparais avec mes gestes. We’re doing it guys, no shame. Parce que si j’avais décidé de reprendre sagement et doucement place assit sur monsieur, je changeais d’idée, puis y retournais, puis changeais encore d’idée, et ainsi de suite. On comprend le dessin. On le voyait aussi. I was ridding him. Il m’avait dit get on it right? Bon oui je déformais un touuut petit peu ce qu’il avait vraiment dit mais tant pis. Je maudissais un peu le fait que nous étions dans l’eau qui rendait les choses un brin plus difficiles, mais c’était bien la seule chose qui me dérangeait un tout petit peu. J’avais pas de mal avec le reste. Soit à afficher mon air qui laissait comprendre que je prenais plaisir avec cette petite séance de spa. Mais vous savez, si j’avais le moyen d’utiliser mon environnement pour pimenter les choses, je le faisais. Je vous laisse deviner la provocation à l’état pur que j’étais en train de faire. Lorsque mon regard s’était posé sur Frank. On se regardait, et on ne se lâchait pas. Pierce allait certainement finir par me renvoyer en Enfer s’il en avait le pouvoir. Mais j’adorais jouer avec le feu, y mettre toutes les allumettes dedans et de l’essence en prime. Parfois. Comme en ce moment. Si moi j’avais la chance de vivre la délivrance du désir, Frank n’avait définitivement pas cette chance et me maudissait du regard je crois bien, tout en prenant son petit pied. Il n’avait pas besoin de le dire pour que je le sache. J’avais peut-être fait une erreur qui sait, en l’incluant en quelque part dans nos ébats. À voir…
Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 636
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 RJgxU0r


Tom Welling
Tout le monde savait très bien ce que l'on faisait. Il n'y avait plus moyen de le cacher, alors que Lucifer entamait l'action et me faisait échapper un grognement de satisfaction à enfin obtenir un peu de friction tant souhaitée. Ce n'était pas le moins du monde discret, un homme face à son époux qui s'assoit puis se redresse, puis se rassoit et se relève de nouveau, en rythme, avec une certaine énergie ... Clairement ça ne pouvait pas traduire mille et une choses, plutôt une seule, très évidente et que tout le monde devait avoir compris. Tant mieux pour moi, j'étais dos à eux et ne croisait aucun regard, ce qui évitait les malaises trop grands. Je gardais ton mon focus sur Lucifer, mes mains sur ses hanches accompagnant son mouvement sans jamais lui imposer de rythme, suivant le sien, mon propre bassin cherchant à le suivre comme il pouvait dans les mouvements, malgré l'eau qui amenait une sensation bien différente, le poids n'étant pas le même, faisant un peu obstacle, peut-être, au déhanchement vif de Lucifer. Ça ne me dérangeait pas vraiment, pour moi ça ne changeait pas grand chose.

J'avais mis un moment à réaliser qu'il n'était plus entièrement avec moi dans le moment, mais bien ailleurs, dans une bulle d'intimité toute autre partagée avec un autre individu que moi. Son regard bien fixe au loin, par-dessus ma tête, lui et Frank devaient encore se baiser du regard. Oh que non. Not todaaaay.

Je refermai ma main dans ses cheveux, y glissant mes doigts dans une poigne plutôt solide, rien pour lui faire réellement mal, tout dans la possessivité. Je le tenais bien comme il faut, tirant même un peu, le forçant à baisser la tête, à croiser mon regard. « Look at me » les sourcils un peu froncés, le ton ferme, presque un ordre. Je le forçais d'ailleurs à garder son attention sur moi, gardant sa bouche bien occupée pendant quelques minutes. À grand renforts de langue, de baisers bien profonds et intenses qui nous laissaient tous les deux le souffle court, haletant. Dans d'autres circonstances, j'aurais échangé les positions, mais le spa ne nous permettait pas vraiment de faire autrement sans offrir un spectacle beaucoup trop grand et dénudé à tout le monde, sans plus aucune minuscule miette de subtilité. À défaut, je serrais sa nuque, le forçait à me porter attention en le ravageant de mes lèvres, contre les siennes, contre sa gorge, ses épaules. En montant à sa rencontre pour un coup plus profond qui surprenait, qui allait toucher une petite surprise tout au fond, qui envoyait des ondes de plaisir dans son corps. « Don't forget you're mine » grogné tout bas contre sa peau, la voix rauque de luxure.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 670
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Des petits spectateurs, certains plus envieux que d’autres à deviner right away que le spa était désormais bien impur. Et je doute que nous soyons les premiers à le souiller comme ça, d’ailleurs. Je n’en avait absolument rien à faire, dans tous les cas. J’avais le fixe sur une personne en particulier, qui faisait en sorte que les autres n’existaient pas dans ma provocation. J’étais con je sais. Car j’avais ce que je voulais, mais je n’en profitais pas à fond, avec une partie de ma tête bien ailleurs. Celle de Frank aussi d’ailleurs qui était très bien capable de faire preuve d’indécence lui de même.

Mais Pierce n’était pas d’accord avec ce petit partage, en me le faisant rappeler. Mine de rien. Une main dans mes cheveux qui me ramenait à l’ordre, qui m’avait tiré un petit son. C’était bien un cas rare que nous avions ici, de moi qui appréciais recevoir des ordres. Marcus n’était pas content de mes provocations, il avait deviné et bien vu le jeu auquel je m’adonnais. Une double provocation, qui n’était que bénéfique pour moi en cet instant, alors que Pierce s’occupait de moi autrement. Avec la jalousie qui l’accompagnait, la possessivité au plus haut point. J’avais toujours le don de trouver un moyen de pimenter les choses, il semblerait. J’en payais le prix, et j’adorais, bien entendu. Frank avait disparu de ma vue, n’ayant plus droit à mon regard, mais au moins toujours à la scène. De mon cou qui s’offrait à lui, pour ses coups de langues, avant que ce ne soit nos bouches qui soient bien occupées. Je me permettais d’être bien expressif, de nous trahir davantage avec des sons qui m’échappais. J’avais le droit à tout un traitement. « I’m taking… Damn notes. » Un petit rire entre deux, qui laissait comprendre que je comptais bien lui refaire le sale coup si j’avais droit à ça. Et si je tentais toujours un peu de me retenir, y’avais du porno à la télé pas très loin. Son coup plus surprenant et sec avait fait de moi un de ces acteurs, et je crois bien que la petite cure aussi bien, n’aidait pas la cause. Lui non plus bien évidemment, avec toute sa possessivité qui m’en faisait voir de toutes les couleurs. Il démarquait joyeusement son territoire, et j’avais bien peur que la fin approchait à ce rythme. Résultat? Je tentais d’y mettre du mien un peu plus encore malgré la difficulté de l’eau. Je tentais de rester silencieux, m’en mordant les doigts presque jusqu’au sang au dernier coup pour éviter d’alerter aussi le voisinage.

Et la je dois dire que j’allais vachement bien. Que j’avais ce petit sourire bien satisfait aux lèvres, et ce regard pourtant encore si gourmand. Je nous laissais le temps de reprendre nos souffles, en appuyant ma tête au creux de son épaule. « Tonight you’re mine… » Un avertissement que j’allais lui faire sa fête, car mes hormones n’en n’avait pas terminé avec lui. Ça allait dans les deux sens, cette possessivité tiens.


Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 636
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 RJgxU0r


Tom Welling
La fin approchait pour nous deux et je n'aidais pas notre cause en y donnant tout ce que j'avais. Plus rien à faire du regard des autres, complètement envoûté par le moment, par les lèvres de Lucifer contre les miennes et nos souffles qui se mélangeaient alors que l'on peinait à le reprendre, à étouffer nos sons dans une finale en beauté. Je retombai mollement contre lui, me retenant de peine et de misère de l'écraser en m'efforçant de rouler un peu sur le côté et reprendre place assis dans le spa à ses côtés. La tête rejetée en arrière, je m'assurai en tâtant de mes mains que tout était de retour à sa place en bas, le maillot bien en ordre et plus rien d'indécent à la vue. J'étais carrément vidé, les yeux fermés à reprendre mon souffle tranquillement, un bras autour de la taille de l'homme qui avait trouvé place contre moi. Lorsqu'il se décida à me parler -comment en avait-il l'énergie ?- je redressai un peu la tête pour lui offrir mon regard et autant d'attention que je le pouvais dans un tel état post-sex, haussant les sourcils à son petit commentaire. Mine de rien, un petit sourire en coin sur mes lèvres, un peu charmé aussi peut-être, étrangement. You're mine ...  « Always, love »

On avait eu un peu de temps pour se remettre, tranquilles dans le spa. Tout le monde semblait avoir décidé de nous laisser un peu la paix, et Frank était hors de vue pour l'instant, ce qui m'allait parfaitement. Le coup du eye sex ça ne m'avait pas plu, le pauvre con qui avait tout regardé comme un pervers, surement en s'imaginant à ma place. C'était à en gerber. Mais il avait au moins la décence de nous laisser un moment. Il y avait bien une demoiselle qui était venue nous voir, osant poser sa main sur mon épaule et gentiment de demander, tout bas, si nous voulions quelque chose à boire. Toute sympathique, et elle s'était méritée mon premier vrai sourire. Outre ceux que j'offrais à Lucifer, cela dit. Ce n'était certainement pas Frank qui obtenait de ma part les expressions les plus sincères. Parce que j'y avais visiblement pris goût, ce fut Pina Colada et j'en pris aussi un pour Lucifer, car même s'il ne jurait que par le fort, j'avais envie de lui faire goûter le truc. D'ailleurs, lorsque la demoiselle ramena ma petite commande, et qu'elle se mérita un beau merci de ma part et un joli bisou tout gentil sur la joue -parce qu'entre gays ... ça ne voulait rien dire ... sauf quelque chose de purement amical et gentil- j'entrepris de redresser un peu mon homme. Juste assez pour qu'il soit en mesure de goûter, alors que je portais le verre vers lui, la paille vers ses lèvres. « Just taste it, hun, its surprisingly really good »

Bien entendu, notre petit moment ne pouvait pas durer éternellement. Il fallait éventuellement faire face à Frank, peu importe à quel point on était bien là comme ça tous les deux, juste nous deux, sans la connerie de cet univers de petites crapules illégales. Parce que monsieur s'amena éventuellement vers nous, et il me fallu toute mon énergie pour retenir mon air exaspéré.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
People talk about the Naughty List like it's a bad thing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Adrian Fishley ~ Am I on the naughty list ?
» The Haitian People Need a Lobbyist
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» 'India has the highest number of hungry people on earth'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: